DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE"

Transcription

1 LUGNY-CHAMPAGNE DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LE «RECUEIL DES BELLES PRATIQUES ET BONS USAGES EN MATIERE D ACCESSIBILITE DE LA CITE» Mairie 10 Route d Herry Lugny-Champagne Tel/Fax : Mel : 1

2 Une Mairie d accès exemplaire, égal pour tous A - Présentation de la réalisation Une rampe d accès exemplaire à la mairie Avant Photo N 1 Après Photo N 2 Sa réalisation remonte à la modernisation de la mairie associée à la création de deux logements sociaux dans le bâtiment, et inaugurés le 3 juillet 2004 (voir plans de situation n 1 et 1Bis ci-joints). Sa caractéristique majeure est d être unique pour tous les habitants de Lugny, handicapés moteurs ou non, vieux, jeunes et enfants, et donc «rassembleuse». Et ceci malgré un dénivelé de deux marches importantes et de dévers de la route départementale en bordure qu il fallait rattraper! Elle est constituée d une rampe frontale de 8.95 mètres de longueur, de pente inférieure à 5% assortie de 2 bras latéraux de 3.40 mètres chacun à 5% de pente (voir plan n 1 ci-joint). Le revêtement en enrobé apporte la douceur, sa couleur rouge rappelle la décoration en briques de la façade et la mise en place de plantes vertes en bordure ainsi que des hauteurs croissantes jusqu à l entrée à partir des deux ifs existants ont contribué à sa mise en valeur (photos n 3 et n 4). Photo N 3 Photo N 4 Maintenant il est agréable de venir à la mairie ; sa fréquentation s en est trouvée facilitée et accrue. Cette réussite, finalement facile malgré les difficultés techniques, nous a conduits, dans les années qui ont suivi, à généraliser cette réflexion sur l accessibilité et à chercher à y répondre dans chacun de nos projets quels qu ils soient. 2

3 B - Spécifications techniques de la réalisation 1. Qualité d usage o Plus que toute autre, une collectivité territoriale et particulièrement une Commune, se doit d être exemplaire en terme sociétal - social et environnemental - dans le service qu elle est appelée à rendre à ses administrés ; ce devoir commence par l accessibilité aux voiries et espaces publics. La loi du 11/02/2005 et ses décrets consécutifs du 01/08/2006 et du 21/03/2007 ont précisément pour objet de faciliter ces accessibilités aux personnes à mobilité réduite. Le PAVE établi le 6 octobre 2010 pour notre commune en a déterminé les programmes successifs et le planning. Dans la conduite de cette réflexion, notre préoccupation majeure a toujours consisté à rechercher, dans chacune des réalisations, l égalité de traitement entre les personnes à mobilité réduite en cause, et les autres ; ne jamais les exclure par des solutions qui leur soient spécifiques avec, par exemple, des cheminements propres. Ce n est pas toujours facile, voire quelquefois apparemment impossible si l on s en tient à des clichés sans la volonté d imaginer autre chose. Tel fut l histoire de notre rampe d accès à la mairie : Une rampe s imposait d autant plus qu un jeune accidenté tétraplégique ne pouvait plus y accéder, notamment pour voter, du fait de l existence de deux marches à l entrée (voir photo n 1). Le respect du principe sus évoqué nous imposait alors que la rampe soit frontale de façon à ce qu elle soit commune à tout le monde. Or, la contrainte de 5% de pente maximum pour avaler la différence de niveau existante nécessitait une longueur de 10 mètres en reportant alors son démarrage au milieu de la route départementale (voir plan/coupe n 3) solution évidemment impossible. Nos maîtres d œuvres architecte et DDE (aujourd hui DDT) imaginèrent alors, logiquement dans un premier temps, une rampe en béton latérale ségrégative et inesthétique (voir plan n 4), donc irrecevable. Notre jeune handicapé consulté, nous confirma que «si c était pour faire «ça», des cheminements distincts entre catégories d administrés, c était pas la peine et qu il ne l utiliserait pas» Animé par cette volonté de faire autre chose, nous nous remîmes donc tous ensemble, architecte, DDE, conseil municipal et handicapé pour chercher et imaginer une autre solution plus «sociétale» au bénéfice de tous. C est alors qu après de nombreux échanges, nous sommes parvenus à surmonter toutes les difficultés pour parvenir à maintenir l entrée unique à la mairie, handicapés ou non, vieux ou jeunes, hommes, femmes et enfants = non discriminante, plus esthétique et moins chère (-14%) et avons réalisé la rampe actuelle selon le plan n 2 et les photos 1 à 4 (ci-jointes). o La sécurité a été garantie pour l ensemble des usagers, d abord par la suppression des deux dangereuses marches puis par l installation d une main courante à l entrée sur 1.50 mètre. (voir photos n 2 et n 3) o Cette réalisation de rampe nous a amenés à : - inclure dans notre schéma d aménagement du Centre Bourg, alors à l étude, l accessibilité aux ERP, la salle des fêtes, l Eglise, les Toilettes publiques, le cimetière etc. - procéder au recensement, inscrit dans le PAVE, des logements (dans le bourg et en écarts) sous l angle de l accessibilité. - Imaginer de nouveaux cheminements à travers une continuité également repris dans le PAVE et toujours sous cet angle de l accessibilité, entre chacun des sites publics évoqués et les espaces publics du Centre bourg, particulièrement la place, de façon à accroitre le champ de mobilité de ces personnes handicapées dans cet espace aménagé avec bancs, corbeilles à papier et jeux pour enfants (le dernier tronçon jusqu au cimetière sera réalisé en 2012 voir photos n 5 et suivantes). - A cette fin, les trottoirs ont été portés à un minimum de 1.40 mètres partie en béton désactivé et partie en «stabilisé» rouge. Des passages piétons ont été préservés, un abri bus installé. (voir photos n 5 et suivantes) Du parking pour handicapé a été systématiquement réservé sur les aires.(voir photo) 3

4 Enfin une signalétique verticale et au sol a fini de parachever cette facilitation du déplacement dans le Bourg et son accessibilité générale aux sites majeurs. Photo N 5 Photo N 6 Photo N 8 Photo N 9 Photo N 7 Photo N 10 o Les points forts : - - Photo N 11 En dehors des félicitations des personnalités à l inauguration (carton d invitation ci-joint) et de quelques habitants, la satisfaction des intéressés vis-à-vis de cette rampe peut se déduire de l accroissement de fréquentation de la mairie assorti d une totale absence de critiques. L approche en est devenue facile et naturelle : «on en dit rien on ne la voit pas» : meilleur plébiscite. Nous avons tenu à la réaliser en enrobé (souple et doux) rouge (plus chaud, plus gai et esthétique) en rappel de la façade et d une partie des trottoirs en «stabilisé» rouge. Le point fort de notre rampe demeurera bien sa «communauté d usage», son même emprunt par tous les habitants. Photo N 12 Photo N 13 4

5 Photo N 14 Photo N 17 Photo N 15 Photo N 18 Photo N 16 Photo N 19 - Qualité urbanistique et esthétique o Notre espace communal devient ainsi, à partir de la mairie, cohérent et harmonieux dans son accessibilité à tous, avec ses cheminements, ses mobiliers, sa signalisation et particulièrement son éclairage public où nous sommes parvenus, très au-delà de la satisfaction de l usager, à maîtriser à la fois l énergie (par des économies au niveau de la puissance des lampes) les nuisances lumineuses (par une meilleure uniformité, une meilleur luminescence et la suppression des «trous noirs») et les émissions de CO² par le renouvellement des appareils. o Nous avons imaginé pour la rampe, à partir de deux ifs marquant l emplacement de la mairie (voir photo n 2) une végétation basse jusqu à l entrée ponctuée de deux orangers du Mexique. De la même façon pour le centre bourg et particulièrement la place, notre architecte paysager a tenu à en faire le «parc» de Lugny en le dessinant harmonieusement entre l église, le cadran solaire, le puits et en le plantant d essences d arbres variées et colorées. Le cheminement sinueux ainsi aménagé est bien sûr accessible aux handicapés. Ce «parc» ainsi constitué est équipé de bancs et corbeilles à papier, et devient maintenant le lieu de promenades quotidiennes de nombreuses personnes du village, jeunes, enfants, personnes âgées à mobilité réduite ou non (voir photos) jusqu à la mairie et bientôt jusqu au cimetière en passant par une pergola. o La perception esthétique est, par définition, subjective mais de tous les côtés, habitants ou élus, nous parlent bien constamment de la beauté de notre bourg et de la satisfaction qu ils éprouvent à le traverser (certain nous disent même qu ils font des écarts pour passer par Lugny dans le but d en jouir ) Evidemment aucune étude n a été réalisée sur ce point. 3 - Qualité environnementale Rien de particulier en dehors des économies d énergie (éclairage public) et de l utilisation pour l essentiel de matériaux naturels (seulement un peu de ciment pour les trottoirs en béton désactivé sur seulement 400 m² environ et l enrobé pour la rampe). 5

6 4 - Innovation Notre rampe est, à ce titre, exemplaire puisque, sans ces circonstances particulières, nous en serions restés à la conception classique du cheminement spécifique pour handicapés. L innovation, ici, réside dans le fait que nous ayons imaginé un renvoi latéral en limite de chaussée de façon à rendre possible une seule rampe frontale pour tous, de longueur limitée (voir photo n 2 et suivantes). C est par un engagement volontaire du Maître d ouvrage, le Conseil Municipal, puis collectif du Maître d œuvre l architecte, de la DDE (aujourd hui DDT) et de Benoît LIGOUY handicapé, 1 er intéressé à nous faire part de ses sentiments, que nous sommes parvenus à cette réussite (ci joint petit mot du journal communal sur ce projet n 5). Une telle réalisation, avec volonté et imagination, pourrait être répétée à bien d autres endroits!... C Modalités retenues pour la conception et la mise en œuvre de la réalisation 1 Les acteurs de cette réalisation ont été : Normalement - Le Conseil Municipal Maître d ouvrage - L Architecte Maître d œuvre de l ensemble du projet (rampe, modernisation et logements) - La DDE (DDT) en tant que conseil Et - Un jeune tétraplégique du village (Benoît LIGOUY) Nous ne sommes pas parvenus à ce résultat sans tensions ni efforts ; il fallait, en effet, imaginer, ici, à contre courant. Mais la concertation exemplaire entre tous l a finalement emporté et de ce fait, le jeune handicapé a alors accepté de l inaugurer aux côtés de Serge LEPELTIER, Ministre de l environnement. (Invitation à l inauguration ci-jointe) 2- de très nombreux échanges ont eu lieu avant et pendant cette réalisation ; à cet égard nous n avons pu que nous louer de la qualité des relations malgré de fortes oppositions temporaires avec tous ces partenaires dont nous avons apprécié la compétence, l expérience, la grande disponibilité, la proximité et également un grand sens de l écoute sans lequel nous n aurions pas abouti. 3- Le financement en a été le suivant : Plan Gros œuvre Menuiserie Serrurerie Espace vert Coût des travaux «rampe serpent» classique rampe «commune» (innovante) n 4 Plan n HT 5200 HT 350 HT 350 HT 1100 HT 1100 HT 1500 HT 1500 HT HT 8150 HT TTC 9750 TTC 14% + cher Financement Conseil Général Préfecture DGE Fonds propres 30% 30% 40% TTC D Avantages et gains pour le maître d ouvrage, l exploitant, les usagers 6

7 1 Comment estimer le coût d un confort d usage destiné à tous, d une intégration dans la vie courante pour d autres? Certains répondront «pas de prix» ; 9750 euros pour la Société, 3900 euros pour notre commune n est pas cher ; particulièrement si l on considère cette réalisation comme le 1er maillon de l accessibilité d une population à la mobilité, comme ce fut le cas. En soi, l innovation dans ce concept et l appel d offres ont déjà permis de réduire le coût de l investissement de 14%. 2 Nous l avons tous trouvée plus belle et plus utile que nous ne l imaginions. Elle fut réellement pour nous «l acte fondateur» de notre préoccupation constante en ce sens : plus d ouverture et d accessibilité. 3 Nous n avons procédé à aucune mesure quantitative. E Difficultés rencontrées et points de vigilance 1 Les seuls obstacles rencontrés n ont été que l inertie naturelle aux façons de penser et de résoudre les problèmes selon des clichés bien établis : - Sans le refus de Benoît LIGOUY tétraplégique hautement concerné - Sans la volonté affirmée du conseil municipal de trouver une autre solution. - Sans, enfin l imagination d un des conseillers, père de l handicapé pour proposer le schéma réalisable celui retenu. - Sans écoute ni remise en cause des idées établies chez tous les autres nous n aurions pas abouti à cette rampe réussie et exemplaire. 2 Points de vigilance : Concevoir rigoureusement l objectif recherché En connaître les points essentiels à préserver et les contraintes Veiller à l exacte adéquation du projet proposé par le mandataire, avec l objectif Veiller, au-delà de l appel d offres, à tenir compte de l expérience et de la capacité d adaptation du Maître d œuvre Faire une très large place à la réflexion en équipe, à la coordination et aux échanges. 3- Facteurs de réussite : Toujours faire participer les intéressés au projet, surtout s il est très spécifique, et de toute façon en l encadrant bien de limites Conserver envers et contre tout le sens critique et l exigence Développer l imagination chez tous Par-dessus tout afficher une volonté sans faille CONCLUSION La sensibilité et la préoccupation des élus aux besoins de la population dans son accès égal aux différents Services doivent être constantes. L accessibilité demeure bien le symbole de l intégration réussie. 7

8 PIECES ANNEXES 8

9 PLAN DE SITUATION 1 9

10 PLAN DU CENTRE BOURG 1 bis 10

11 Bâtiments et espaces publics Nouveaux cheminement (PAVE) RAMPE pour personne à mobilité réduite 2 11

12 PLAN DE COUPE RAMPE 3 12

13 PLAN INITIAL RAMPE 4 13

14 EXTRAIT JOURNAL COMMUNAL 5 Octobre

15 15

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n o 2006-1658 du 21 décembre 2006

Plus en détail

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Accessibilité > voirie et espaces publics Réglementation et mise en oeuvre Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Les références réglementaires Le cadre législatif Loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E)

Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E) Consultation de maîtrise d œuvre Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E) Cahier des Charges Page 1 sur 5 Section I Le Contexte : Moirans-en-Montagne,

Plus en détail

Commune de Voulpaix. Pré diagnostic de l accessibilité

Commune de Voulpaix. Pré diagnostic de l accessibilité Commune de Voulpaix Pré diagnostic de l accessibilité L a loi de 2005 sur «l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées» oblige les communes à établir

Plus en détail

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles»

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation : France Principales interventions

Plus en détail

Aixe-sur-Vienne : Mise en accessibilité de l Hôtel de ville pour tous (Aménagement de l esplanade)

Aixe-sur-Vienne : Mise en accessibilité de l Hôtel de ville pour tous (Aménagement de l esplanade) Appel à projet : Recueil des belles pratiques et bon usages en matière d accessibilité de la Cité Aixe-sur-Vienne : Mise en accessibilité de l Hôtel de ville pour tous (Aménagement de l esplanade) Appel

Plus en détail

Diagnostic Accessibilité Commune de Courcelles. Loiret région Centre

Diagnostic Accessibilité Commune de Courcelles. Loiret région Centre Diagnostic Accessibilité Commune de Courcelles Loiret région Centre Janvier 2014 Introduction La Loi n 2005-102 du 11 février 2005, relative à «l'égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour A m é n a g e m e n t s H ô t e l d e s I m p ô t s E n t r é e d e s A g i a l s Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour Maître d œuvre - Pilotage: S.C.P.

Plus en détail

GUIDE DE L AFFICHAGE PUBLICITAIRE

GUIDE DE L AFFICHAGE PUBLICITAIRE GUIDE DE L AFFICHAGE PUBLICITAIRE Décembre 2011 Sommaire Le Mot du Maire Page 3 Quelques notions à connaître Page 4 Je peux ou je ne peux pas mettre...une publicité Page 8 Je peux ou je ne peux pas mettre...une

Plus en détail

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea.

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea. enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 Relative AUX AMéNAGEMENTs et aux infrastructures DE LA LIGNE TEOR T3 à canteleu www.la-crea.fr

Plus en détail

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL Les terrasses sont une composante du décor urbain et elles favorisent l activité commerciale. L'objet de cette réglementation des terrasses

Plus en détail

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public Guide de l Accessibilité des Etablissements Recevant du Public Direction du Développement Commerce Tourisme Réaliser un projet qui garantit l égalité d accès : S assurer que les entrées principales soient

Plus en détail

RESULTATS DU BAROMETRE

RESULTATS DU BAROMETRE La loi du février 200 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées institue des échéances précises pour l accessibilité de la chaine de déplacement.

Plus en détail

SECTEUR A. Commune de JULIÉNAS. PLAN DE MISE EN ACCESSIBILITÉ (Selon le constat du 10/03/2010) FICHE n 001. Illustration

SECTEUR A. Commune de JULIÉNAS. PLAN DE MISE EN ACCESSIBILITÉ (Selon le constat du 10/03/2010) FICHE n 001. Illustration Illustration Réglementation : Bandes d'éveil et de vigilance FICHE n 001 Constat et remarques : Préconisations : Absence de BEV Mettre des BEV Ce passage ne rejoint pas un espace réservé aux piétons mais

Plus en détail

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants :

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants : Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1190/2013 Concernant l aménagement d un trottoir le long de la route de la Conversion entre les chemins de Fénix et d Orzens et réponse à la

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

Le stationnement réservé

Le stationnement réservé Luc CHARBONNIER Le 13 Décembre 2011 Plan La carte de stationnement réservé voirie et espaces publics ERP La signalisation du stationnement réservé Arrêté municipal Questions/Réponses 2 La carte de stationnement

Plus en détail

Date de dépôt en préfecture : Je souhaite que les courriers de l administration (autres que les décisions) lui soient adressés

Date de dépôt en préfecture : Je souhaite que les courriers de l administration (autres que les décisions) lui soient adressés MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un immeuble de grande hauteur (IGH) Articles L. 122-1 et L.111-8 du Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Rénovation de l école élémentaire Jardry à Blanzac-Porcheresse

Rénovation de l école élémentaire Jardry à Blanzac-Porcheresse Rénovation de l école élémentaire Jardry à Blanzac-Porcheresse B - Spécifications techniques de la réalisation : Qualité d usage : Le projet de rénovation de l école J.Jardry comprenait plusieurs types

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

Nom et adresse :...Tél :... Nom et adresse :... Qualité :... Tél :...

Nom et adresse :...Tél :... Nom et adresse :... Qualité :... Tél :... Direction Départementale des Territoires et de la Mer Aude Service Habitat et Constructions Durables Unité Accessibilité et Réglementation de la Construction janvier 2010 NOTICE D ACCESSIBILITE ETABLISSEMENTS

Plus en détail

APPEL A PROJETS Le «off» du développement durable. Construction d un groupe scolaire, d une salle polyvalente et d un centre de loisirs

APPEL A PROJETS Le «off» du développement durable. Construction d un groupe scolaire, d une salle polyvalente et d un centre de loisirs APPEL A PROJETS Le «off» du développement durable Session 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE Construction d un groupe scolaire, d une salle polyvalente et d un centre de loisirs Mairie de la Fare les Oliviers

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

TRAVAUX DE VOIRIE 2006

TRAVAUX DE VOIRIE 2006 Bruges le 2 mai 2007 (P.A.) TRAVAUX DE VOIRIE 2006 Les travaux de voirie programmés pour 2006 dans le cadre du Budget Investissement ont été effectués par l entreprise Colas entre le 12 et le 20 avril

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

Révision du PDU Avis de la FFMC31

Révision du PDU Avis de la FFMC31 Révision du PDU Avis de la FFMC31 Responsabilité Nom - Fonction Date Rédaction Cécile LARROUTIS 26/10/2009 Christophe DELONCLE Daniel SAINT-BLANCAT Florent CELMA Validation CA FFMC31 06/11/2009 Page 1

Plus en détail

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Le Morgat 12, rue Maurice Fabre 35031 RENNES CEDEX 1 OBJET DU DOCUMENT ----------------- Accessibilité des personnes

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R» : écoles primaires et maternelles

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R» : écoles primaires et maternelles Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R» : écoles primaires et maternelles Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 2 du 19 septembre

Plus en détail

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 Pour vous accompagner dans la mise en accessibilité de votre commerce la CCI Indre vous propose 2 offres : Offre information

Plus en détail

La maison de village de Mormont (Erezée)

La maison de village de Mormont (Erezée) Les fiches d aménagement rural La maison de village de Mormont (Erezée) Quand développement rural rime avec aménagement du territoire, urbanisme, architecture et patrimoine! 3 Erezée CARTE D IDENTITE En

Plus en détail

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés Nouveau règlement Accessibilité Handicapés 1 Les principaux points à retenir en synthèse Prise en compte de tous les handicaps notamment physique, cognitif, mental ou psychique Exigences de performance

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 septembre 2009

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 septembre 2009 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 septembre 2009 L an deux mille neuf, le 11 septembre à 20 heures, le Conseil Municipal légalement convoqué s est réuni dans la salle de la mairie sous la présidence

Plus en détail

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs FORMATION DRJSCS BASSE-NORMANDIE 26 OCTOBRE 2012 L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs Objectif: acquérir des connaissances sur l accessibilité des équipements sportifs. Les principales

Plus en détail

Les panneaux d affichage

Les panneaux d affichage GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Le mobilier urbain Les panneaux d affichage Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. Mairie et Mairie annexe

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. Mairie et Mairie annexe Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC Mairie et Mairie annexe Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 6 du 11 septembre 2008 1 ère partie

Plus en détail

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages Commune de Vergezac Propositions pour Sécurisation routière des villages La bauche (+ Le Quiret) 43320 Vergezac 1 - Description du village, ses axes, son environnement 2 Indentification des «points noirs»

Plus en détail

L ACCESSIBILITE. Comité de Liaison et de Coordination des associations de Personnes Handicapées et malades chroniques

L ACCESSIBILITE. Comité de Liaison et de Coordination des associations de Personnes Handicapées et malades chroniques L ACCESSIBILITE Comité de Liaison et de Coordination des associations de Personnes Handicapées et malades chroniques DEFINITION Comité de Liaison et de Coordination des associations de Personnes Handicapées

Plus en détail

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent Préambule La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a renforcé l obligation d aménagement des bâtiments recevant du

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

Rénovation de la gestion. du Domaine Public Routier. du Département de la Moselle. Réunions de présentation Mars 2012

Rénovation de la gestion. du Domaine Public Routier. du Département de la Moselle. Réunions de présentation Mars 2012 Rénovation de la gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle Réunions de présentation Mars 2012 Gestion du domaine public routier départemental principes antérieurs La gestion du domaine

Plus en détail

LE MAGE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2015

LE MAGE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2015 LE MAGE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2015 Date de convocation : 15 septembre 2015 L an deux mil quinze, le vingt-cinq septembre à vingt heures trente, le Conseil Municipal du MAGE, dûment

Plus en détail

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Bienvenue à Central parc, votre nouveau quartier nature et "éco-logique"! Situé

Plus en détail

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Présentation du projet Réunion publique Jeudi 1er Octobre 2015 Historique - Bâtiment acheté en 2004, par la Municipalité,

Plus en détail

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Commune X Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée Les cheminements

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir le Titre

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

OPERATION DE RENOVATION ET D EMBELLISSEMENT DES FACADES ET DES DEVANTURES COMMERCIALES 2012-2015

OPERATION DE RENOVATION ET D EMBELLISSEMENT DES FACADES ET DES DEVANTURES COMMERCIALES 2012-2015 OPERATION DE RENOVATION ET D EMBELLISSEMENT DES FACADES ET DES DEVANTURES COMMERCIALES 2012-2015 REGLEMENT 1. OBJECTIFS Une opération façades consiste à inciter les propriétaires privés à entreprendre

Plus en détail

Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs

Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs TECHNICIEN TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE CONCOURS INTERNE ET TROISIEME CONCOURS SESSION 2014 Étude de cas portant sur la spécialité

Plus en détail

DOSSIER DES PARTICIPANTS

DOSSIER DES PARTICIPANTS Le 10 novembre 2010 14h00 Lycée agricole "Le valentin" DOSSIER DES PARTICIPANTS Les journées territoriales de l'accessibilité L'accessibilité La concertation privilégiée Le rôle de la DDT en matière d'accessibilité

Plus en détail

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd Commune de Coulandon CONTRATT COMMUNAL D AMENAGEMENT DE BOURG FICHE ACTION 1 Aménagement de la route

Plus en détail

Rues sans voie piétonne

Rues sans voie piétonne Rues sans voie piétonne Les réseaux piétonniers ne sont pas toujours continus. En l absence de trottoir ou autre voie qui leur est réservée, les piétons sont contraints à longer le bord de la chaussée

Plus en détail

Club accessibilité mardi 07 mars 2012 salle de conférence - DDT

Club accessibilité mardi 07 mars 2012 salle de conférence - DDT Club accessibilité mardi 07 mars 2012 salle de conférence - DDT Animateurs : Myriam MASSEGLIA - Direction Départementale des Territoires / service habitat et construction Alexandre CLAMENS Direction Départementale

Plus en détail

ACCESSIBILITE DANS LES ERP

ACCESSIBILITE DANS LES ERP ACCESSIBILITE DANS LES ERP SOMMAIRE 1 La législation SOMMAIRE 2 Règles générales applicables aux ERP existants 3 Les possibilités de dérogation 4 Conclusion Accessibilité aux handicapés : un grand principe

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 52 relatif à l octroi d un crédit de construction pour la mise en place d une zone 30km/h dans le secteur nord de la ville. Madame la présidente, Mesdames, Messieurs

Plus en détail

Règlement d utilisation du domaine public de la Ville de Cherbourg-Octeville concernant les terrasses sans fixation au sol

Règlement d utilisation du domaine public de la Ville de Cherbourg-Octeville concernant les terrasses sans fixation au sol Règlement d utilisation du domaine public de la Ville de Cherbourg-Octeville concernant les terrasses sans fixation au sol Le Maire de la Ville de Cherbourg-Octeville, Vu le Code Général des Collectivités

Plus en détail

LA CHARTE D ACCUEIL DES VIGNERONS DE «LA ROUTE DES VINS DU JURANÇON»

LA CHARTE D ACCUEIL DES VIGNERONS DE «LA ROUTE DES VINS DU JURANÇON» Route des Vins du Jurançon Communauté de Communes de Monein Syndicat (SIVU) des coteaux de Lasseube - Jurançon LA CHARTE D ACCUEIL DES VIGNERONS DE «LA ROUTE DES VINS DU JURANÇON» Je soussigné, Nom du

Plus en détail

Accueillez l ensemble de votre clientèle quel que soit son handicap

Accueillez l ensemble de votre clientèle quel que soit son handicap Accueillez l ensemble de votre clientèle quel que soit son handicap Loi du 11 février 2005 modifications suite à la publication de l ordonnance du 25 septembre 2014 et du décret du 8 décembre 2014 Après

Plus en détail

Aménagement des traverses de petites agglomérations

Aménagement des traverses de petites agglomérations Aménagement des traverses de petites agglomérations GUIDE METHOLOGIQUE A L ATTENTION DES COLLECTIVITES Interlocuteur Traverses d agglomérations CG24: DRPP- Pôle Pilotage et Maîtrise d ouvrage Service Ordonnancement

Plus en détail

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 Plan Rappels règlementaires Cheminements et trottoirs Escaliers Équipements et mobilier urbains Traversée de chaussée Feux de circulation permanents Emplacements

Plus en détail

Guide de l Accessibilité des ERP

Guide de l Accessibilité des ERP Guide de l Accessibilité des ERP Comment rendre votre établissement accessible aux handicapés et assurer la continuité de votre accueil du public pendant les travaux de mise aux normes. Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

CRÉDIT DE CHF 360'000.00 REAMENAGEMENT ET REFECTION DU CHEMIN DE PONT-CEARD

CRÉDIT DE CHF 360'000.00 REAMENAGEMENT ET REFECTION DU CHEMIN DE PONT-CEARD VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l'attention de Mesdames et Messieurs, les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N 1 FIGÉE LE: 28.08.2007 Evolution du message:

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 6 FEVRIER 2012

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 6 FEVRIER 2012 PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 6 FEVRIER 2012 Date de la convocation : 31 janvier 2012 Présidence de : Mme Monique GUILLOU, Maire Présents : Mme Monique GUILLOU ; Melle CORRE ; MM BOLLOC H ;

Plus en détail

Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP)

Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) Article L. 111-8 du code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

L accessibilité de la station Belle Plagne en fauteuil roulant

L accessibilité de la station Belle Plagne en fauteuil roulant Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles Spécialisées de Lille-Hellemmes 25, Pavé du Moulin B.P.1 59260 Hellemmes L accessibilité de la station Belle Plagne en fauteuil roulant Martin THIEFFRY

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

Le projet proposé veut répondre à cette problématique et pour cela, plusieurs critères entrent en jeu.

Le projet proposé veut répondre à cette problématique et pour cela, plusieurs critères entrent en jeu. ! BSA726 La lutte contre l étalement urbain est le principal défi urbanistique d aujourd hui. Communes, élus, professionnels, investisseurs, architectes /urbanistes et paysagistes, doivent travailler ensemble

Plus en détail

Handicap et Loi sur l accessibilité

Handicap et Loi sur l accessibilité Les nouvelles règles de l accessibilite en application de la loi du 11 fevrier 2005 La loi n 2005-102 du 11 fevrier 2005 Cette loi - pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ...

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ... d e n t a i r e e t m é d i c a l d e n t a i r e e t m é d i c a l Sommaire 4 5 6 7 8 9... PRESENTATION... AGENCEMENT... CLOISONS - PORTES 10 11... ECLAIRAGE - DÉCORATION 12 13... REVÊTEMENT 14 15...

Plus en détail

ABSENTS EXCUSÉS : LERAY Marie Thérèse DE LA BOUILLERIE Sybille. SECRÉTAIRE : PIQUET Jocelyne

ABSENTS EXCUSÉS : LERAY Marie Thérèse DE LA BOUILLERIE Sybille. SECRÉTAIRE : PIQUET Jocelyne COMMUNE DE SAINT-GRAVE REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 SEPTEMBRE 2015 ***************** PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL 170 L'an deux mil quinze, le trois septembre, le Conseil

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC RENSEIGNEMENTS GENERAUX COMMUNE DE MONSEGUR (33) DESIGNATION PRECISE DU PROJET MAITRE D OUVRAGE EQUIPE DE MAITRISE D OEUVRE

Plus en détail

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures 1 2 3 Préface Face aux besoins croissants en matière d équipements collectifs, le Ministère du Développement durable et des Infrastructures continue à persévérer dans son effort en ce qui concerne l extension

Plus en détail

Partez! c i r c u l e r... 5 Les risques courants Les différents aménagements cyclables Où louer un vélo à Bourges?

Partez! c i r c u l e r... 5 Les risques courants Les différents aménagements cyclables Où louer un vélo à Bourges? sommaire Édito Pa g e s 10 bonnes raisons d e p é da l e r a u quotidien... 2 À vos marques! b i e n s é q u i p e r... 3 Les équipements obligatoires Les équipements facultatifs Où faire réparer mon vélo

Plus en détail

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve.

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve. Lettre d information municipale de la commune de Savigneux p 2 La lettre n 7 municipale septembre 2010 La mairie fait peau neuve Le projet de réaménagement de la mairie s inscrit dans une volonté de favoriser

Plus en détail

MAIRIE DE BEAUFORT RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES ECOLE PRIMAIRE N2

MAIRIE DE BEAUFORT RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES ECOLE PRIMAIRE N2 MAIRIE DE BEAUFORT À l attention de Monsieur LE MAIRE RAPPORT DE DIAGNOSTIC ACCESSIBILITE HANDICAPES ECOLE PRIMAIRE N2 DATE : 05 DECEMBRE 2012 INDICE 02 PAGE : 2/12 MANDATAIRE : CABINET JEAN-MICHEL SIMON

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT STRASBOURG CAMPAGNE COMMUNE DE HURTIGHEIM

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT STRASBOURG CAMPAGNE COMMUNE DE HURTIGHEIM Date de la convocation : 03/02/2014 DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT STRASBOURG CAMPAGNE COMMUNE DE HURTIGHEIM PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU : 10 FÉVRIER 2014 Membres

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 1 er juillet 2011

DOSSIER DE PRESSE. 1 er juillet 2011 S E R V I C E R E G I O N A L D E S P O N T S E T C H A U S S E E S A R E M I C H DOSSIER DE PRESSE 1 er juillet 2011 Historique 25 août 2006 : Projet de loi 12 janvier 2007 : Accord du Conseil de Gouvernement

Plus en détail

Quoi de neuf en accessibilité?

Quoi de neuf en accessibilité? RQVVS 2013 Quoi de neuf en accessibilité? Parcours sans obstacles : concevoir et réaliser des aménagements extérieurs universellement accessibles et favorables à la participation sociale de tous. Les règles

Plus en détail

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010.

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. - 1 - Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Sur proposition de Monsieur le Maire, le conseil municipal, à l'unanimité,

Plus en détail

PC39. NOTICE ACCESSIBILITE PMR

PC39. NOTICE ACCESSIBILITE PMR 89 SAINT SAUVEUR EN PUISAYE MAISON NATALE DE COLETTE RESTAURATION & REUTILISATION PC39. NOTICE ACCESSIBILITE PMR Maître d ouvrage Association «LA MAISON DE COLETTE» Maître d œuvre ARCHITECTE MANDATAIRE

Plus en détail

FICHE ESTIMATION FINANCIERE N 4:

FICHE ESTIMATION FINANCIERE N 4: FICHE ESTIMATION FINANCIERE N 4: Stationnement PMR (l. 3,30ml x L. 7,00ml conseillée) - Prix H.T. Signalisation verticale Rabotage couche de roulement (si nécessaire Estimation du prix unitaire (H.T.)

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITE

NOTICE D ACCESSIBILITE PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Le Morgat 12, rue Maurice Fabre 35031 RENNES CEDEX ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

2/4. 3 - Auteur du projet ou maître d œuvre

2/4. 3 - Auteur du projet ou maître d œuvre Cer f aavecobl i gat i ondeper mi sdeconst r ui r e 3 - Auteur du projet ou maître d œuvre 2/4 Madame Monsieur Personne morale Nom :... Prénom :... Et/ou : Raison sociale et dénomination de la personne

Plus en détail

L'accessibilité en questions

L'accessibilité en questions L'accessibilité en questions ( ) c est notre société toute entière que nous aidons à respirer, à mieux vivre, à être plus humaine. Jacques Chirac Interview télévisée du 14 juillet 2002 Sommaire L éditorial

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr PERMIS DE CONSTRUIRE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE? :... 03 PC1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 PC2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 PC3 : LE

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

1/11 1- RAPPELS 3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE

1/11 1- RAPPELS 3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE direction départementale de l Equipement et de l agriculture Cher Notice de prise en compte de l'accessibilité aux personnes handicapées dans les établissements recevant du public (E.R.P. et I.O.P.) -----------------

Plus en détail

Queen s House, Londres, Royaume-Uni : Organiser l accessibilité autour d une nouvelle entrée

Queen s House, Londres, Royaume-Uni : Organiser l accessibilité autour d une nouvelle entrée Queen s House, Londres, Royaume-Uni : Organiser l accessibilité autour d une nouvelle entrée FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : Musée Localisation : Royaume-Uni Principales interventions d accessibilité

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement Présentation L année 2013 a été marquée par la conduite de démarches d envergure, transversales et fondatrices des politiques publiques de MPM en matière de lutte contre le changement climatique, d aménagement

Plus en détail

Pose de Mobilier Urbain

Pose de Mobilier Urbain Pose de Mobilier Urbain PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE LES AVANTAGES DU CAROTTAGE MDC CAROTTAGE est votre spécialiste du carottage, sciage et pose de mobilier urbain. Notre société compte au sein de ses

Plus en détail

CHARTE DES CAFÉS-TERRASSES. Ville de Saint-Lambert

CHARTE DES CAFÉS-TERRASSES. Ville de Saint-Lambert CHARTE DES CAFÉS-TERRASSES Ville de Saint-Lambert Crédit photos : Page couverture, p. 11 : Corporation de développement commercial de Saint-Lambert Conception : Service de l urbanisme, des permis et de

Plus en détail

durable CM - CIC Sarest Pour un aménagement La proximité du terrain, l efficacité au quotidien Société d aménagement Foncier

durable CM - CIC Sarest Pour un aménagement La proximité du terrain, l efficacité au quotidien Société d aménagement Foncier La proximité du terrain, l efficacité au quotidien Grâce à plus de 25 années d expérience et à la parfaite maîtrise de son métier, la société CM - CIC Sarest accompagne les collectivités publiques françaises

Plus en détail