TESTS RAPIDES ET INFECTIONS PAR VIH Bilan et Perspectives. CHU Saint Louis Paris. François SIMON Hôpital Saint Louis PARIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TESTS RAPIDES ET INFECTIONS PAR VIH Bilan et Perspectives. CHU Saint Louis Paris. François SIMON Hôpital Saint Louis PARIS"

Transcription

1 TESTS RAPIDES ET INFECTIONS PAR VIH Bilan et Perspectives CHU Saint Louis Paris François SIMON Hôpital Saint Louis PARIS 1

2 Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 04/03/2002) : Intervenant : SIMON François Titre : TESTS RAPIDES VIH Consultant ou membre d un conseil scientifique OUI NON Conférencier ou auteur/rédacteur rémunéré d articles ou documents OUI NON Prise en charge de frais de voyage, d hébergement ou d inscription à des congrès ou autres manifestations OUI NON Investigateur principal d une recherche ou d une étude clinique OUI NON

3 LES TDR VIH Depuis 1990 utilisation par les laboratoires (arrêt en 2010 en France sauf pour urgences, obligation d utiliser les EIAs de 4 ème génération) Le + souvent immuno chromatographiques (lateral flow ) Détection qualitative Sérum, plasma, sang total, fluide oral selon les tests Facilité d utilisation, formation minimale Rapide / résultats en 10 à 30 minutes Durée de conservation jusqu'à 1 à 2 ans sans réfrigération Pas de matériel supplémentaire peut être effectué dans centre de santé sans laboratoire ou électricité 3

4 UN MARCHE CONSIDERABLE à 8 le test (salive) Pas de maintenance

5 LIMITES DES TDR VIH largement utilisés dans les pays aux faibles structures sanitaires/sociales : Afrique & USA Coût par test > tests traditionnels moins sensibles - moins précis que les tests de référence interprétation subjective (variation selon les lecteurs) Multitude de marques, de contrefaçons; Marché international mal régulé D après JB RONAT, MSF 5

6

7 TESTS VIH ÉVALUATION MULTICENTRIQUE OMS EN COURS Evaluation de terrain multicentrique 6 sites dans 5 pays africains Laboratoire de référence IMT Anvers : répéter 8 tests rapides Prévalence faible dans certains centres Echantillonnage: au moins 220 positifs et 220 négatifs Publication à venir Des performances moins bonnes qu annoncées 7

8 ENCADREMENTS JURIDIQUES DES TESTS DE DÉPISTAGE DU VIH EN FRANCE Les tests «marqués» dans l un des pays de la CE permette à l industriel un accès à l ensemble du territoire de l UE. Ce marquage CE pour les test VIH ne peut être apposé par l industriel qu avec un certificat de conformité émis par un organisme notifié de l UE selon un référentiel de «spécifications techniques communes» (STC) Organismes privés s assurant du respect des procédures d évaluation

9 STC POUR LES TESTS DE DÉPISTAGE DES ANTICORPS ANTI-VIH Sensibilité 100 % de 400 échantillons VIH1 y compris 40 sous types non B 100 échantillons VIH-2 panels de séroconversion : dont au moins 20 primo infections précoces sans critère de performance à atteindre Spécificité 99% de spécificité pour les TDR sur 1000 DDS 99,5% de spécificité pour les autres tests sur 5000 DDS 200 échantillons de patients hospitalisés et 100 échantillons potentiellement interférent et 200 échantillons prélevés sur des femmes enceintes

10 ENCADREMENT ADMINISTRATIF l ANSM n effectue plus de contrôle des réactifs mais une surveillance a posteriori. Il est difficile de mettre en évidence a un niveau central des problèmes disséminés sur le territoire En pratique tout test ayant obtenu son marquage CE peut-être utilisable en France Exemple la trousse TDR «Rétrocheck» a obtenu un marquage CE la semaine suivant son retrait par les autorités camerounaises pour manque de sensibilité

11 EXEMPLE : RETRAIT, SUSPENSION DE MISE SUR LE MARCHÉ ET D UTILISATION 12/12/13 Laboquick Anti-HIV 1/2 Cassette Rapid Test Kit Fabriqué par la société KOROGLU MEDICAL DEVICES Ltd (Turquie) mandataire européen est la société LABEX ENGINEERING LTD (Bulgarie). distribué en France par la société ALLDIAG. ANSM : documentation sans études de stabilité ni de performances diagnostiques. 11

12 De l éclipse à la primo infection VIH Thresholds of Detection RNA 50 copies P24 Ag : 2 UI = 10 pg/ml copies/ml RNA + Ab detection 3 th gen et TDR * P24 Antigen 4 th gen EIA Ag+Ab Eclipse period D 7-10/ D 11 D Window period D 30/45 * pour les TDR marqués CE commercialisés en France Adapted form Cohen et al 12

13 UN MOIS A SAINT LOUIS, AVRIL 2013 Activité de dépistage et de confirmation VIH Dépistage VIH : Architect i2000 4ème Génération négatifs : 35 nouveaux positifs - 7/ 35 primo - infections (Fiebig 2 à 5) 1 Ag + AC - (Fiebig 2) 2 Ag + Ab+/- (Fiebig 3/4) 4 Ag - Ac+/- (Fiebig 4/5 ) 13

14 PERFOMANCES 1 : HIV RAPID TEST FOR ACUTE HIV INFECTION IN A S F PUBLIC MEDICAL CENTER. San Francisco General Hospital (SFGH) ED, capillary blood, Uni-Gold Recombigen HIV Test 7927 patients, 8550 rapid tests = 137 cases of HIV infection (prevalence 1.7%, 95% CI: 1.5%-2.0%) Pooled HIV RNA testing of 6704 specimens (78.4%) resulted in 3 cases of acute HIV infection (0.05%, 95% CI: 0.01% to 0.14%) Rapid test sensitivity 98.9% (95% CI: 93.8% to 99.8%) and the specificity 99.9% (95% CI: 99.7% to 99.9%). RNA testing can aid in acute HIV infection, long turnaround time ; Fourth-generation immunoassays may be one option for these locations Christopoulos KA, J Acquir Immune Defic Syndr. 2013

15 LES TESTS RAPIDES SONT ILS FIABLES? Nucleic acid testing (NAT) versus dépistage VIH de routine San Diego, Californie, population à risque TDR : Oraquick craviculaire 3151 persons testées Oraquick négatif pour 15 des 79 (19%) patients confirmés infectés par NAT et WB 14 primo infection et 1 patients en phase chronique (ARV?) Morris et al Ann Intern Med Jun 15;152(12):I30 15

16 PERFORMANCES 2 : ST LOUIS - AFSSAPS CAPILLARY BLOOD VS ORAL FLUID VS SERUM 200 patients VIH, Hôpital Saint Louis, 80% sous HAART 200 TDR Oraquick Oral fluid Ac Oraquick Blood Ac Vikia blood Determine Blood Ac Determine* Ag +Ac 4 th blood INSTI Blood Ac Invalide Positif Sensibilité 86.5% p = % 99% 94.9% 95.8% 99% - FN : 20B, 13 non B, 2HIV-2, 1 HIV -O (majorités des patients sous HAART): taux d anticorps du liquide craviculaire qui est 100 à 1000 fois < plasma taux élevé de tests invalides avec le Determine 4th * Aucune détection d ag p24 y compris en primo infection (p24 à 380pg/ml) Pas de différence entre VIH B et non B Pavie et al, Plosone 2010

17 PERFORMANCES 2 : ST LOUIS - AFSSAPS tous les TDR positifs n=164 > 1 test negatif n=36 Médiane âge Genre féminin (n,%) 28 (17%) 6 (16.6%) Stade C CDC (n,%) 37 (22.5%) 11( 30.5%) Caucasien Afrique sud-sahara Autres 93 (56.7%) 53 (32.3%) 18 (11%) 26 (72.2%) 8 (22.2%) 2(5.6%) infection HBV-HCV (n,%) 14 (8.5%) 3 (8.3%) HAART (n,%) 108 (65%) 29 (80.5%) Médiane date d infection Médiane CD HIV VL <200 cp/ml (n,%) 86 (52.4%) 29 (80.5%) Pavie et al, Plosone 2010

18 PERFORMANCES 2 : ST LOUIS - AFSSAPS CAPILLARY BLOOD VS ORAL FLUID VS SERUM Genotype Oraquick sang Vikia Determine INSTi Determine 4th GEN Ag +Ab 50 (Chronic stage) (HIV- 0) N + N + N 67 (primary infection) * B N N N N N 73 (primo infection) F N N N +/- N 184 (primary infection 4 months ago) B + + N + N 15 es JNI, * Bordeaux Ag P24 = 380 pg/ml ** Ag p24 not detectable Pavie et al, Plosone 2010

19 FAILURE OF COMBO AG P24-AB RAPID TEST IN P24 DETECTION Prospective study 4 African cities, Kigali and Ndola, Kitwe and Lusaka Only 1 sample was antigen positive out of 34 samples from acutely infected volunteers antigen positive, antibody negative Agreement OMS Neg + Ac + Ag + Ac et Ag William Kilembe, PlosOne 2012

20 PERFORMANCES 3 : - Dilutions

21 PERFORMANCES synthèses - Evaluation sur matériel «frais» sang total ou salive difficiles et couteuses Manque de sensibilité en PIH Dépistent uniquement les anticorps TROD de 4 ème génération dans le futur (??) Fluide oral moins sensible Négativation possible sous ARV Peu d influence des sous-types dans le groupe Majeur Risque avec les variants (peu fréquents)

22 CONFIRMER UNE INFECTION PAR VIH AVEC DES TESTS UNITAIRES SIMPLES & RAPIDES SUR LE TERRAIN 22

23 LES STRATEGIES OMS SONT- ELLES ENCORE PERTINENTES? I/WHO Screening II/WHO Screening 1 III/WHO Screening 1 Negative Positive Strategy I Test all samples with one very sensitive assay Strategy II Strategy I with all reactive retested in a more specific test with different principle and/or antigen Strategy III Strategy II with reactive tested in a third test differing from the first two tests Negative Positive Screening 2 Negative Positive Negative Positive Screening 2 Negative Screening 3 Positive Negative Positive

24 FAILURE IN WHO ALGORITHM : A ROUTINE SCREENING IN CAMEROON 7 PATIENTS CONFIRMED AS NON HIV- INFECTED IN ST LOUIS HOSPITAL, PARIS Determine 3G HIV1/2 Immuno HIV 1/2 Vikia HIV 1/2 Retro check SD bioline Ag P24 CV Taqman V2.0 EIA Architect Abbott WHO conclusion 1892/09 780/09 133/08 130/ / / / Conclusion OMS P P P P P P P Conclusion SLS N N N N N N N Failure in WHO strategy II leading to a false positivity report Failure in western blot identification Tokombéré, JM Huraux, 2009

25 PERFORMANCE OF HIV-1 RAPID TESTS 150,125 HIV rapid tests performed in MTN 003 (VOICE) Jusqu à 10% de faux positifs en Afrique centrale? Ne pas oublier de recontrôler les sérologies Urvi Parikh et al CROI 2014, 25

26 RDT AND CONFIRMATORY STRATEGIES WHO RECOMMENDATIONS The assumption that each test perform independently is the corner stone of WHO 2 - tests strategy Prevalence WHO 2-tests strategy Positive predictive value* 11 % 89.6% 5 % 77.8% 2 % 57.6 % *

27 GEENIUS HIV 1/2 CONFIRMATORY TECHNOLOGY Recombinant and peptides

28 GEENIUS HIV 1/2 CONFIRMATORY < 30 mn Datamatrix Barcode - Positive identification of both cartridge and patient ID - Link between patient ID and cartridge ID: 1 cartridge for 1 patient

29 GEENIUS EVALUATION in Hop. St LOUIS SPECIFICITY 100 CONSECUTIVE ROUTINE SAMPLES GEENIUS REACTIVITY HIV-2 HIV-1 gp 36 gp 140 p 31 gp 160 P24 gp41 91 EIA HIV Primary Infection* % 100 % 50 % GEENIUS PERFORMANCE IN 100 ROUTINE SAMPLES, July 2012 HIV SCREENING ARCHITECT HIV ½

30 EVALUATION GEENIUS - St LOUIS PARIS 100 % CONFIRMATION - DIFFERENCIATION HIV-1 (20) et HIV-2 (30) panel de 26 fausses réactivités en EIA 4G 26 EIA Faux Positifs WB New lav blot 1 GEENIUS 22 indéterminés 13 indéterminés % GEENIUS négatifs CONFIRMATION DES INFECTIONS PAR VIH SUR LE TERRAIN : EVALUATIONS AU SUD EN COURS

31 PROPOSAL FOR A NEW CONFIRMATORY ALGORITHM Antibody (+ Antigen?) RDT + GEENIUS ( like) confirmatory + Report HIV 1 or 2 positive - Or +/- New sample and retest RDT + Geenius - Or +/- DBS Refer to regional lab HIV-1 positive + HIV-1 viral load - + Proviral DNA PCR? Retest if persistence Refere to national reference center 31

32 AUTO TESTS VIH AU SUD COMME AU NORD : UN NOUVEAU PARADIGME Juillet 2012 : la FDA approuve la mise en vente libre des autotests salivaires aux USA. - octobre 2012 : points de vente et en ligne aux Etats- Unis : Kenya ; Afrique du Sud; Brésil :, France Belgique, UK Pis aller des défaillances des systèmes de santé ou nouveau paradigme??

33 OraQuick In-Home HIV Test- A Simple Test Using Oral Fluid 1. Swab upper and lower gums once each with flat pad of test device 2. Insert device in Developer Vial. Read result between 20 and 40 minutes One line = Negative Two lines = Positive

34 OraQuick In-Home HIV Test System Kit Contents Test stand Stepwise Instructions Package Insert Pre & Post-Test Informational Booklet Pouched Device Test Device Pouched Developer Vial

35 OraQuick In-Home HIV Test System Outer Box

36 Orasure study : label Comprehension Study Results Product Product use (what use the product (self-selection) is used to test) Time test can Time detect test can HIV detect (window HIV (window period) What to do if What anxious to do if anxious about about taking taking the the test test Not okay to Not use okay under to use if under 14 years 14 years of of age age Okay to Okay use to if use pregnant if pregnant Not okay if previously diagnosed with HIV Not okay to use if already diagnosed with HIV Wait 30 minutes after eating / drinking Wait 30 minutes after eating / drinking Not okay to expose to cleaning reagents Not okay to expose to cleaning products Last step before timing test Last step before timing test Minimum time test result can be read (>20 minutes) Minimum time test result can be read (> 20 minutes) Time when test result is no longer valid (>40 minutes) Time when test result is no longer valid (> 40 minutes) What to do if test result is Positive What to do if test result is Positive What to do if you are not sure of your result What to do if you are not sure of your result What to do if your test result is Negative What to do if your test is Negative What to do if you have any questions What to do if you have any questions 98.8% 98.6% 97.2% 92.8% 91.8% 88.4% 96.2% 91.4% 84.6% 96.4% 98.2% 97.0% 97.4% 82.2% 99.2% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Questions on self-selection Questions on performing the test Questions on interpretation of the test results 36

37 KEY FINDINGS FROM CLINICAL TRIAL OF UNOBSERVED SELF-TESTING (N= 5055) Ninety nine percent (99%) of users successfully obtained a test result (positive or negative) Eighty eight (88) subjects of previously unknown status selfidentified as HIV positive through use of the in-home test (1.7%) Eight HIV positive subjects reported their self-test result as negative to the clinical sites (calculated sensitivity = 88/96= 92%) 37

38 L EXCEPTIONALISME DU SIDA : UNE FAUSSE ROUTE? Kenya Knowing Myself First: Feasibility of Self-testing among H W. Kenyan government implemented home-based HIV testing, South Africa on the way, ZAMBART program : Lusaka 92% of self-test were read correctly and Zambia should be preparing to adopt it Blantyre, Malawi, self-testing : 14 neighborhood clusters with 1200 adult residents 2.2% of the population started treatment compared with 0.7% of the population in the standard of care clusters Malawi Wellcome Trust : 13,966 were distributed and 89% questionnaire returned after self testing 89 percent 25 of respondents reported receiving previous HIV test 98% responders said they would recommend it 3.7 % of men and 2.2 % of women felt forced to test several cases of gender-based violence were reported Isabelle Meyer Andrieux MSF en Suisse Autotests VIH au sud ;

39 LOW FEASIBILITY RATE OF SELF TESTINNG WITH A FINGER-STICK WHOLE BLOOD TEST Prospective monocentric study, September Guillaume Gras et al CROI 2014

40 LES AUTO TESTS : RAISONNABLE OU NON? POUR Accès libre par rapport au CSP également pour les associations Enquete Website : bonne perception Volontaire Liberté du lieu : Individiduel ou communautaire Contrôle possible Pour l Afrique ++ : des tests en circulation Confidentiel, anonyme, information immediate TME ++++ Tester et traiter Manque la primo infection la période la plus à risque comme tous les TDR Faux + a gérer CONTRE Manque d encadrement soutien Ethique : pression intra familial, intra professional Surveillance épidémiologique Economie de temps pour le système de santé

41 TDR : EN «CREUX» PAR RAPPORT AUX ELISA MAIS D INTÉRÊT SI BONNE UTILISATION Les TDR - y compris en auto tests - sont utiles en phase chronique de l infection : rattrapage des diagnostics soit un bénéfice pour le patient et pour tous (TASP) Le TDR négatif en groupe de forte incidence doit être interprété avec délicatesse

42 HOME TEST : QUIZ

Tests rapides pour le dépistage et la confirma4on des infec4ons par le VIH. Marie Laure CHAIX & François SIMON. CHU Saint Louis Paris

Tests rapides pour le dépistage et la confirma4on des infec4ons par le VIH. Marie Laure CHAIX & François SIMON. CHU Saint Louis Paris Tests rapides pour le dépistage et la confirma4on des infec4ons par le VIH Marie Laure CHAIX & François SIMON CHU Saint Louis Paris les tests de diagnos?c rapide des infec?ons par VIH TEST & Treat SUD

Plus en détail

Diagnostic Virologique du VIH

Diagnostic Virologique du VIH Diagnostic Virologique du VIH Pr S. Fafi-Kremer Institut de Virologie, CHU de Strasbourg Séminaire de Formation Jeudi 14 Novembre 2013 1 Objectifs Comprendre la cinétique des marqueurs de l infection par

Plus en détail

Données virologiques Tests Rapides d Orientation Diagnostique VIH

Données virologiques Tests Rapides d Orientation Diagnostique VIH Données virologiques Tests Rapides d Orientation Diagnostique VIH Séminaire de Formation Jeudi 21 et Vendredi 22 juin 2012 Dr A.Maillard, unité de rétrovirologie, CHU Rennes Nombre de découvertes de séropositivité

Plus en détail

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Réglementation européenne enne des dispositifs médicaux m de diagnostic in vitro E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Historique des réglementationsr Décret du 19 avril 1996 relatif à l enregistrement des réactifsr

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011

Nouvelles stratégies de dépistage du VIH. Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Nouvelles stratégies de dépistage du VIH Dr Laurent Malato Laboratoire de Virologie CHU Bordeaux Pellegrin 12 Décembre 2011 Point épidémiologique sur le VIH Dépistage du VIH en France 5 millions de sérologies

Plus en détail

Diagnostic biologique de l infection par le VIH La place des Tests Rapides d Orientation Diagnostique (TROD)

Diagnostic biologique de l infection par le VIH La place des Tests Rapides d Orientation Diagnostique (TROD) Diagnostic biologique de l infection par le VIH La place des Tests Rapides d Orientation Diagnostique (TROD) Séminaire de Formation Jeudi 13 et Vendredi 14 décembre 2012 Dr A.Maillard, unité de Rétrovirologie,

Plus en détail

Dépistage et diagnostic de l infection VIH: place des autotests. Véronique Lemée Virologie CHU Rouen

Dépistage et diagnostic de l infection VIH: place des autotests. Véronique Lemée Virologie CHU Rouen Dépistage et diagnostic de l infection VIH: place des autotests Véronique Lemée Virologie CHU Rouen Diversité génétique des VIH SIVsm SIVgor SIVcpz I Au moins 13 transmissions du singe à l Homme 2 types

Plus en détail

Place des tests de dépistage rapides

Place des tests de dépistage rapides Place des tests de dépistage rapides Dr L.Bocket Session d actualisation d sur les A.E.V CIFASSIH 19 Mars 2009 les éléments du dépistaged diagnostic = recherche des Acs anti-vih test de dépistage des Acs

Plus en détail

VIKIA HIV 1/2. Formation SFLS RENNES 22 juin 2012

VIKIA HIV 1/2. Formation SFLS RENNES 22 juin 2012 VIKIA HIV 1/2 Test Rapide d Orientation Diagnostique (TROD) pour la détection des anticorps anti VIH-1 et 2 à partir de sérum, plasma ou sang total Formation SFLS RENNES 22 juin 2012 VIKIA HIV 1/2 (25

Plus en détail

Tests rapides VIH : Comment, pour qui? Diane Descamps, Yazdan Yazdanpanah Laboratoire de Virologie, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital-Bichat Claude Bernard, HUPNVS UFR de Médecine

Plus en détail

Thyroid Scan. To Prepare

Thyroid Scan. To Prepare Thyroid Scan A thyroid scan checks your thyroid gland for problems. The thyroid gland is located in your neck. It speeds up or slows down most body functions. You will be asked to swallow a pill that contains

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention. contre l infection par le VIH

Les nouveaux outils de prévention. contre l infection par le VIH Les nouveaux outils de prévention contre l infection par le VIH Journée Régionale d Infectiologie Faculté de Médecine - Nancy 11 octobre 2014 Dr Laurence Boyer PH - Service des Maladies Infectieuses et

Plus en détail

Le dépistage du VIH. technologies et approches. Présenté par : Marc André LeBlanc Date : jeudi 21 novembre 2013, 13 h à 14 h HNE

Le dépistage du VIH. technologies et approches. Présenté par : Marc André LeBlanc Date : jeudi 21 novembre 2013, 13 h à 14 h HNE Le dépistage du VIH au Canada : technologies et approches Présenté par : Marc André LeBlanc Date : jeudi 21 novembre 2013, 13 h à 14 h HNE Objectifs 1. Discuter des différentes technologies servant au

Plus en détail

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Présentation du test Formation TROD SFLS Akli BOUAZIZ 15/12/2011 PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Point Contrôle (Protéine A) Membrane Nitrocellulose Absorbant Point Test (gp36/ gp41) N 134 Onglet d

Plus en détail

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Objectifs 1. Connaître pour chaque virus des hépatites la cinétique des marqueurs virologiques

Plus en détail

Laboratoire associé au Centre National de Référence du VIH COREVIH G4 Amiens

Laboratoire associé au Centre National de Référence du VIH COREVIH G4 Amiens Pôle de Biologie Laboratoire de Virologie Hôpital C. Nicolle CHU Rouen Groupe de Recherche Antimicrobiens et Microorganismes (GRAM) / EA2656 Faculté de Médecine-Pharmacie Université de Rouen TROD : Test

Plus en détail

Hepatitis and pregnancy

Hepatitis and pregnancy Hepatitis and pregnancy GFMER Yaoundé 26 November 2007 José M Bengoa MD Geneva - Switzerland Maladie hépatique et grossesse: trois relations étiologiques maladie hépatique induite par la grossesse nouvelle

Plus en détail

Département de Microbiologie Unité de Virologie Hôpital C. Nicolle CHU Rouen

Département de Microbiologie Unité de Virologie Hôpital C. Nicolle CHU Rouen Département de Microbiologie Unité de Virologie Hôpital C. Nicolle CHU Rouen Groupe de Recherche Antimicrobiens et Microorganismes (GRAM) Faculté de Médecine-Pharmacie Université de Rouen Diagnostic virologique

Plus en détail

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs S Chevaliez 1,2, L Poiteau 1,2, I Rosa 3, A Soulier 1,2, F Roudot- Thoraval 2,4, C Hézode

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Dr Laurence MORAND-JOUBERT CHU Saint-Antoine-Inserm U943 Qu appelle-t on tests rapides d orientation diagnostique? Ce sont des

Plus en détail

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries Moving Forward in the Diagnosis of Infectious Diseases in Resource Limited Countries: A Focus on HIV 3rd Forum Les Pensières, Veyrier-du-Lac, France, September 16-17, 2010 Early diagnosis of failure to

Plus en détail

Performance des tests de diagnostic rapide (TDR) du VIH

Performance des tests de diagnostic rapide (TDR) du VIH Performance des tests de diagnostic rapide (TDR) du VIH Etude d'une cohorte de 176 patients infectés par le VIH et suivis en consultation de Médecine L. Maisonneuve 1, R. Sablé-Fourtassou 2, M. Tournoud

Plus en détail

Les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD»

Les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» Les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» La Prévention et le dépistage : nouvelles approches, nouveaux enjeux Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Chantal Vernay Vaïsse 01/12/2011

Plus en détail

Autotests de dépistage de l infection à VIH Présentation de l Avis du Conseil national du sida

Autotests de dépistage de l infection à VIH Présentation de l Avis du Conseil national du sida Qu est-ce qu un autotest? C est un test diagnostique du VIH Délivré sans prescription médicale Réalisé en deux étapes par l intéressé : autoprélèvement et auto-analyse Réalisable sur le sang total ou la

Plus en détail

Richard Njouom Chef du Service de Virologie Centre Pasteur du Cameroun ANRS

Richard Njouom Chef du Service de Virologie Centre Pasteur du Cameroun ANRS Projet 12327 Validation d un test moléculaire automatisé de faible coût pour le suivi de l infection par le virus de l hépatite B en Afrique et en Asie du Sud-Est Richard Njouom Chef du Service de Virologie

Plus en détail

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer Prostate Cancer The prostate is a gland in men that makes a liquid that forms part of semen. Its size is about 2 centimeters by 2 centimeters and is located in the pelvic area. The prostate uses a male

Plus en détail

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Diagnostic

Plus en détail

Le laboratoire et le diagnostic de l hépatite B : principes de base et nouveautés Dr Ph. Bürgisser

Le laboratoire et le diagnostic de l hépatite B : principes de base et nouveautés Dr Ph. Bürgisser Le laboratoire et le diagnostic de l hépatite B : principes de base et nouveautés Dr Ph. Bürgisser Ag Australia HBV = HBcAg Hépatocyte infecté par HBV Ag HBe Ag HBe et Ag HBc : conformation différente

Plus en détail

Le Dépistage de l infection VIH en France en 2010

Le Dépistage de l infection VIH en France en 2010 Groupe VIGIE BORDEAUX 08 MAI 2010 CHU Saint Louis Paris Le Dépistage de l infection VIH en France en 2010 Professeur François Simon CHU saint Louis Paris francois.simon@sls.aphp.fr Le dépistage, une stratégie

Plus en détail

Le dépistage classique TROD urgence TROD. Aspects réglementaires

Le dépistage classique TROD urgence TROD. Aspects réglementaires Le dépistage classique TROD urgence TROD Aspects réglementaires Paru au JORF n 0131 du 9 juin 2010 page 10572 Arrêté du 28 mai 2010 fixant les conditions de réalisation du diagnostic biologique de l'infection

Plus en détail

Actualités virologiques des tests de dépistage

Actualités virologiques des tests de dépistage Actualités virologiques des tests de dépistage Tests classiques et TROD en 2013 Perspectives Dr J. Cottalorda - Dufayard La «Cascade» de la prise en charge en France (2010) 100% 90% 80% 100% 149900 20%

Plus en détail

Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé Panorama des TDR disponibles Eric LAFORGERIE Gaëlle LE BRUN XIIIe CONGRES DE LA SOCIETE FRANCAISE DE LUTTE CONTRE LE SIDA 25 octobre 2012 RAPPEL DE LA REGLEMENTATION (1) Réactifs (DMDIV) : Mise sur le

Plus en détail

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD 5 e réunion viro-clinique inter-corevih «VIH, cultures et thérapeutiques» Marie Leoz, 23 mars 2013 PRÉLÈVEMENT SUR BUVARD : C EST QUOI? POURQUOI? Mode alternatif de

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE CONTRÔLE ANTIDOPAGE N d ordre de mission Mission order number

PROCES-VERBAL DE CONTRÔLE ANTIDOPAGE N d ordre de mission Mission order number Athlete Id provided Sexe 1. 0 1. 0 Exemplaire destiné à l Agence française de lutte contre le dopage 229, bd Saint Germain 75007 PARIS Tél. 01.40.62.76.76 Athlete Id provided Sexe 1. 0 1. 0 Exemplaire

Plus en détail

MALI MEDICAL Prise en charge de Ia toxoplasmose maternelle et...

MALI MEDICAL Prise en charge de Ia toxoplasmose maternelle et... MALI MEDICAL Article original Prise en charge de Ia toxoplasmose maternelle et... DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE LA TOXOPLASMOSE MATERNELLE ET CONGENITALE A BOBO-DOULASSO, BURKINA FASO Screening and management

Plus en détail

Les nouveaux enjeux du dépistage de l infection VIH

Les nouveaux enjeux du dépistage de l infection VIH Les nouveaux enjeux du dépistage de l infection VIH Table ronde animée par le Dr Michel AMIEL Vice-Président du Conseil général Maire des Pennes Mirabeau Le dépistage VIH : Dr Chantal Vernay-Vaïsse (CG

Plus en détail

Indicateurs harmonisés TB/VIH et données rapportées à l OMS par les pays d Afrique francophone

Indicateurs harmonisés TB/VIH et données rapportées à l OMS par les pays d Afrique francophone Atelier TB/VIH Afrique Francophone Lomé, Togo, January 25-27 2012 Indicateurs harmonisés TB/VIH et données rapportées à l OMS par les pays d Afrique francophone Henriette Wembanyama Delphine Sculier Organisation

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06

Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro SPLIT 06/11/06 Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro Directive européenne 98/79/CE du 27/10/98 relative aux DMDIV OBJECTIFS Directive dite «Nouvelle approche» - Harmonisation des réglementations nationales

Plus en détail

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon,

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon, Mesure Measurement Français p 1 English p 4 Version : 8006 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Lune pour dynamomètre 10 N Earth, Jupiter, Mars, Moon, labels for 10 N dynamometer Mesure Etiquettes Terre, Jupiter,

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

L interprétation du résultat des tests de laboratoire

L interprétation du résultat des tests de laboratoire LES ÉPREUVES DE LABORATOIRE utilisées en microbiologie peuvent être classées dans l une des catégories suivantes : L isolement et l identification d un germe, avec un résultat d épreuve de sensibilité

Plus en détail

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri Dépistage : expérience marocaine M. Karkouri Une longue histoire 1 er cas de sida diagnostiqué au CHU de Casablanca Création de l ALCS Circulaire dépistage N 1078DT/217/SLMSTD «CIDAG» ouvert, ALCS Casablanca

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe

Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe Fraction LDL VLP Hépatite C Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP VLP délipidées Virions libres avec enveloppe André P. et al.,j Virol 76 (2002) 6919 Petit M-A et al., Virology

Plus en détail

JNI. Pr B Lina. Les tests rapides grippe : leur utilisation en pratique de ville

JNI. Pr B Lina. Les tests rapides grippe : leur utilisation en pratique de ville Les tests rapides grippe : leur utilisation en pratique de ville Pr B Lina Hospices Civils de Lyon, CNR des virus influenza (Sud), F69677, Bron Université de Lyon, Université Lyon 1, F69372, Lyon JNI 15

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Tests Interferon ( IGRA) dans l infection par le VIH Peut on les utiliser? Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Population générale TB maladie 1/3 population mondiale infectée par BK Répartition

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Prévalence des génotypes du HPV à HR oncogènes dans les échantillons cervicaux analysés au Centre Pasteur du Cameroun

Prévalence des génotypes du HPV à HR oncogènes dans les échantillons cervicaux analysés au Centre Pasteur du Cameroun Prévalence des génotypes du HPV à HR oncogènes dans les échantillons cervicaux analysés au Centre Pasteur du Cameroun Richard Njouom Chef du Service de Virologie Centre Pasteur Cameroun Worshop on HPV/Cervical

Plus en détail

Stool Test for Ova and Parasite (O&P)

Stool Test for Ova and Parasite (O&P) Stool Test for Ova and Parasite (O&P) This test looks for parasites and their ova or eggs in the digestive tract by checking a sample of stool in a lab. A parasite lives on or inside another organism.

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON First Session of the Thirty-third Legislative Assembly ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON Première session de la trente-troisième Assemblée législative BILL NO. 46 ACT TO AMEND

Plus en détail

Nouvelles dispositions pour le diagnostic de l infection à VIH :

Nouvelles dispositions pour le diagnostic de l infection à VIH : Nouvelles dispositions pour le diagnostic de l infection à VIH : de la réglementation à la pratique au laboratoire. Dr Syria LAPERCHE Centre National de Référence des Hépatites B et C et du VIH en Transfusion

Plus en détail

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand?

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Dr. Ilka Engelmann Laboratoire de Virologie, Pôle Biologie Pathologie Génétique, CHRU de Lille EA3610, Université Lille 2

Plus en détail

Sandra Flür-Baumberger. Informations importantes sur les systèmes ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP. Chère cliente, cher client

Sandra Flür-Baumberger. Informations importantes sur les systèmes ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP. Chère cliente, cher client Siemens Medical Solutions Diagnostics AG Freilagerstrasse 38, CH-8047 Zurich Nom Département Sandra Flür-Baumberger Recommandée Téléphone +41 (0)585 581 156 Téléfax +41 (0)585 581 161 Mobile Email sandra.fluer-baumberger@siemens.com

Plus en détail

Stratégies du Diagnostic sérologique des infections VIH

Stratégies du Diagnostic sérologique des infections VIH Stratégies du Diagnostic sérologique des infections VIH Fax 00 33 (0) 2 32 88 83 10 e-mail : francois.simon@chu-rouen.fr I. Les moyens du diagnostic sérologique VIH II. Les tests disponibles III. Les stratégies

Plus en détail

Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition. Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009

Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition. Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009 Nouvelles Recommandations en 2009 et rappels sur les indications de la prophylaxie post-exposition Dr H.Melliez CH de Tourcoing 19 mars 2009 «Nouvelles recommandations» Sources : DGS : CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Olga Kharytonava disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou

Plus en détail

Recommandations pour la mise en place de projets de tests de dépistage de l infection VIH avec résultats rapides et/ou de dépistage hors les murs

Recommandations pour la mise en place de projets de tests de dépistage de l infection VIH avec résultats rapides et/ou de dépistage hors les murs 30/01/2009 Recommandations pour la mise en place de projets de tests de dépistage de l infection VIH avec résultats rapides et/ou de dépistage hors les murs Rédigé par le Groupe «dépistage et prévention

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

High Blood Pressure in Pregnancy

High Blood Pressure in Pregnancy High Blood Pressure in Pregnancy Blood pressure is the force put on the walls of your blood vessels as blood travels through your body. Blood pressure helps pump blood to your body. Taking Your Blood Pressure

Plus en détail

PRACTICAL QUESTIONS / 2015. www.peugeot-openeurope.com

PRACTICAL QUESTIONS / 2015. www.peugeot-openeurope.com PRACTICAL QUESTIONS / 2015? www.peugeot-openeurope.com CONTENTS / 2015 PRACTICAL INFORMATION------------------------ 4 HOW TO EXTEND YOUR CONTRACT 4 HOW TO RETURN YOUR VEHICLE 5 HOW TO RETURN YOUR VEHICLE

Plus en détail

Virologie et hépa.tes. Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL

Virologie et hépa.tes. Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL Virologie et hépa.tes Site ANRS-SENEGAL Plan Généralités VHB VHC Conclusion 350 million infected with HBV worldwide 170 million infected with HCV worldwide HBV prevalence HCV prevalence HBV and HCV are

Plus en détail

Autotests : l avis du Conseil National du Sida. François Bourdillon pour le CNS

Autotests : l avis du Conseil National du Sida. François Bourdillon pour le CNS Autotests : l avis du Conseil National du Sida François Bourdillon pour le CNS C est quoi un autotest? C est un test VIH Délivrés sans prescription médicale Réalisées en deux étapes par l intéressé : auto-prélèvement

Plus en détail

Virologie en Pédiatrie

Virologie en Pédiatrie Virologie en Pédiatrie Pr Coumba Touré Kane ANRS-SENEGAL Introduc3on 3,4 millions d enfants en 2010 (OMS 2011) 90% de ces enfants en Afrique sub- saharienne 260 000 enfants infectés en 2012 Baisse de 52

Plus en détail

DK6000. Quick Start Guide for Suppliers. March 2015 V1.1 0 /

DK6000. Quick Start Guide for Suppliers. March 2015 V1.1 0 / DK6000 Quick Start Guide for Suppliers March 2015 V1.1 0 / LOGIN Change the language Contact Us Your Username is Case Sensitive If you ve forgotten your password, do not try several time, just enter your

Plus en détail

European Aviation Safety Agency

European Aviation Safety Agency Page 1 of 6 European Aviation Safety Agency EASA SPECIFIC AIRWORTHINESS SPECIFICATION for as specified in Section I This Specific Airworthiness Specification is issued in accordance with Regulation (EC)

Plus en détail

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE 1 - DIAGNOSTIC DIRECT : le virus ou un de ses constituants Virus: Microscopie électronique Antigène viral : - immunofluorescence - immunochromatographie - ELISa en plaque ADN

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

QUICK START GUIDE. for the LiftMaster Internet Gateway

QUICK START GUIDE. for the LiftMaster Internet Gateway QUICK START GUIDE for the LiftMaster Internet Gateway Before Starting Before starting STOP you MUST have: a router active internet connection internet gateway serial number Look at the label on the bottom

Plus en détail

Le dépistage aujourd'hui et les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD»

Le dépistage aujourd'hui et les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» Le dépistage aujourd'hui et les Tests Rapides d Orientation Diagnostique «TROD» «L infection à VIH/SIDA en 2012» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Chantal Vernay Vaïsse 30/11/2012 1 Le

Plus en détail

CHU Saint Louis Paris. Prof François Simon CHU Saint Louis, Faculté de Médecine Paris -Diderot

CHU Saint Louis Paris. Prof François Simon CHU Saint Louis, Faculté de Médecine Paris -Diderot CHU Saint Louis Paris Dépistage et confirmation des infections par VIH en France Prof François Simon CHU Saint Louis, Faculté de Médecine Paris -Diderot francois.simon@sls.aphp.frsimon@sls aphp CONFLITS

Plus en détail

Official Documents for 2015 Marathon des Sables

Official Documents for 2015 Marathon des Sables Official Documents for 2015 Marathon des Sables Please take care when completing these documents they may be rejected if incorrect. They must be printed in colour and completed by hand. They must be posted

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Quels bénéfices cliniques d une indétectabilité rapide? Pascale Leclercq CHU Grenoble

Quels bénéfices cliniques d une indétectabilité rapide? Pascale Leclercq CHU Grenoble Quels bénéfices cliniques d une indétectabilité rapide? Pascale Leclercq CHU Grenoble Quels liens entre puissance et rapidité d action? Est-ce un avantage d obtenir une décroissance virale rapide? Dans

Plus en détail

M622 Add-On Module. Module complémentaire M622. Installation Instructions. Directives d installation

M622 Add-On Module. Module complémentaire M622. Installation Instructions. Directives d installation M622 Add-On Module Installation Instructions Module complémentaire M622 Directives d installation The M622 Add-On Module can be attached to the M6310 or M6320 Meridian Business Set to provide extra feature/line

Plus en détail

Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration

Solution d hébergement de SWIFTAlliance ENTRY R7 Politique de Sauvegarde et de Restauration Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration Avril 2012 I- Introduction Le présent document présente la politique de sauvegarde et de restauration à adopter

Plus en détail

PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL

PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL Operating Instructions Please read these instructions thoroughly before using the product. Charge the Memory Saver before first use. The Memory Saver

Plus en détail

100004371 Social Finance Accelerator Initiative. July 10, 2015 Question:

100004371 Social Finance Accelerator Initiative. July 10, 2015 Question: 100004371 Social Finance Accelerator Initiative July 10, 2015 Question: Although I have not yet heard a response about my two prior questions, I have another question relating to the DOS Security Requirement.

Plus en détail

Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak

Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak 01/10/2012 Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak A 2010 outbreak of Legionnaires' disease in Wisconsin has been linked to a decorative fountain in a hospital lobby, according to

Plus en détail

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique?

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? TVP et algorithme de prédiction clinique - 1 Médiocre sensibilité et spécificité des signes et symptômes cliniques Utilité démontrée de la

Plus en détail

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature 2015/16 International Exchange Students Application Form Etudiants Internationaux en Echange 2015/16 Dossier de Candidature 1. PERSONAL DATA/ COORDONNEES PERSONNELLES (block letters only / en majuscule)

Plus en détail

Tout patient qui est admis dans une unité de soins à l hôpital. L instrument peut être utilisé dans tout hôpital général (Cichero et al. 2009).

Tout patient qui est admis dans une unité de soins à l hôpital. L instrument peut être utilisé dans tout hôpital général (Cichero et al. 2009). ROYAL BRISBANE AND WOMEN S HOSPITAL (RBWH) DYSPHAGIA SCREENING TOOL Instrument de Royal Brisbane and Women s Hospital (RBWH) Dysphagia Screening Tool mesure Abréviation RBWH Dysphagia Screening Tool Auteur

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

3. Novembre 2009: Lausanne, Hôtel Mövenpick Abstract Workshop

3. Novembre 2009: Lausanne, Hôtel Mövenpick Abstract Workshop Couplage CCM-SM Couplage CCM-SM un système simple et effi cace. Détermination de la masse de chaque spot sûr plaques CCM. Jürg Leuenberger, CAMAG Tout simplement génial: CHROMELEON 7 et son E-Workflows

Plus en détail

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 Soutenir l application des mesures de dépistage

Plus en détail

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD?

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? Hélène MANGEARD François MALADRY Tuberculose : infection mycobactérienne Infection mycobactérienne chronique (M. Tuberculosis ++ ou bacille

Plus en détail

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com

Plus en détail

Spécifications du dosage HIV Ag/Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP

Spécifications du dosage HIV Ag/Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Spécifications du dosage HIV /Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Des réponses pour la vie. Spécifications du dosage HIV /Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Domaine

Plus en détail

Feuille de route. Proposition de traitement de la demande. Collège d orientation et d information : 19 mars 2015

Feuille de route. Proposition de traitement de la demande. Collège d orientation et d information : 19 mars 2015 Feuille de route Proposition de traitement de la demande La feuille de route vise à proposer au Collège une orientation méthodologique pour répondre à une demande d évaluation inscrite au programme de

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites Hélène BARRAUD, CHU NANCY Le problème Hépatite aigue Hépatite chronique Cirrhose Evènements Cancer HCV - Population générale : Prévalence des Ac anti-vhc

Plus en détail

Home Page : CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE EN PLACE DU NOUVEAU CMS ET LA MISE À NEUF DU SITE WEB.

Home Page : CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE EN PLACE DU NOUVEAU CMS ET LA MISE À NEUF DU SITE WEB. CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE EN PLACE DU NOUVEAU CMS ET LA MISE À NEUF DU SITE WEB. Home Page : Comme discuter il y aurait un intérêt à tirer un parti plus important du slider d image. En effet, le

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE / APPLICATION FORM Espace réservé pour l utilisation de la fondation This space reserved for foundation use

Plus en détail