QUIZ DE TOUMAÏ À SAPIENS LA RUÉE VERS L HOMME. Niveau Qui est-ce? 2 - Quelle est la nature des fossiles les plus courants?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUIZ DE TOUMAÏ À SAPIENS LA RUÉE VERS L HOMME. Niveau 1. 1 - Qui est-ce? 2 - Quelle est la nature des fossiles les plus courants?"

Transcription

1 avec la collaboration du Centre de vulgarisation de la connaissance, université Paris-XI QUIZ DE TOUMAÏ À SAPIENS LA RUÉE VERS L HOMME Vingt questions pour tester vos connaissances Le niveau 1 comporte une série de dix questions relativement faciles. Le niveau 2 vous propose dix autres questions moins faciles. Niveau Qui est-ce? a) Notre lointain ancêtre. b) Notre cousin éloigné. c) Cheeta filmé dans Tarzan et sa compagne en Thomas Lersch / GFDL / CC-sa Quelle est la nature des fossiles les plus courants? a) Les parties «dures» du corps. b) Le contenu de l estomac protégé par l acidité des sucs. c) Les bijoux de la famille. Gerbil / GFDL / CC-sa-2.5

2 3 - Qui est l auteur de cette peinture de la grotte de Lascaux? a) Un homme de Cro-Magnon. b) Un homme de Neandertal. c) Monsieur Eugène Lascaux. Prof saxx / GFDL Selon les théories actuelles, où se situe le berceau de l humanité? a) En Antarctique. b) En Europe. c) En Afrique. 5 - De quoi se compose le genre Homo? Le P tit Quinquin, 1902, Eugène Déplechin DR a) D une seule espèce, dont nous sommes les actuels représentants. b) D environ une dizaine d espèces dont la plupart ont disparu. c) Des lessives qui lavent plus blanc. The Rhodesian Man, Reconstitution par A. Forestier Domaine public / FunkMonk 6 - À partir d ADN extrait d os ou de dents fossiles, on peut : a) Faire naître des dinosaures par clonage. b) Identifier l auteur d'un crime commis au Pléistocène inférieur. c) Préciser les liens entre espèces éteintes et espèces actuelles. Museum of Natural History, Chicago 2

3 7 - Comment connaît-on l âge de Toumaï, découvert au Tchad en 2001? a) On a retrouvé sa carte d identité. b) On l a déduit de fossiles d animaux présents sur le site de la découverte. c) On l a déduit de l analyse de l ADN fossile retrouvé 8 - Dans la super-famille des hominoïdes, qui ne vit pas en Afrique? a) Les orangs-outans. b) Les gorilles. c) Les springboks. 9 - Que sont devenus les hommes de Neandertal? a) dans les os de son crâne. Les Springboks, la sélection de rugby d Afrique du Sud Ils ont évolué pour devenir des Homo sapiens. b) Ils ont disparu il y a des milliers d années. c) Il y en a deux qui habitent au-dessus de chez moi! Reconstitution d un Néandertalien par le Neanderthal Museum, Allemagne Neanderthal Museum DR MPFT 10 - À qui appartiennent les fossiles d hominidés? a) Au pays dans lequel on les a découverts. b) À l institution qui a financé les campagnes de fouilles. c) À la famille du défunt. Brigitte Senut 3

4 Niveau Qui est-ce? a) Lucy, la «grand-mère» du genre Homo. b) Lucy, une Australopithecus afarensis. c) Laïka, le premier chien dans l espace. Jonh Reader / SPL / Cosmos 2 - Que montre la photo? a) Le crâne d un homme moderne et de son fils. b) Le crâne d un homme moderne et d un homme de Flores. c) Une publicité vantant l efficacité d un dentifrice. Peter Brown / Nature 3 - Qu est-ce que l «East Side Story»? a) Une comédie musicale imaginée par nos ancêtres. b) L histoire des ancêtres de l Homme originaires d Orient. c) Une théorie expliquant la séparation entre hominidés et grands singes. Gorges d Olduvai, Tanzanie Vinny Burgoo / CC-sa En combien de temps un fossile livre-t-il ses secrets après sa découverte? a) 38 minutes exactement grâce aux nouvelles technologies. b) Les hommes modernes seront devenus des fossiles avant d avoir pu l analyser. c) Cela peut se faire rapidement ou prendre des années. Moulage d empreintes sur un site de fouilles Brigitte Senut 4

5 5 - Parmi ces réponses, quel est le critère d appartenance au genre Homo? a) Le volume du cerveau. b) La disparition des poils du visage. c) La morphologie du cerveau. 6 - Tous les hominidés sont-ils nos ancêtres directs? a) Oui, sinon on ne les appellerait pas hominidés. b) Non, beaucoup ont disparu sans laisser de descendance. c) Les miens non, mais ceux de mon fils, sûrement. 7 - Que peut-on dater avec la méthode dite «au carbone 14»? a) Un crâne d homme de Cro-Magnon. b) Un fémur d Australopithèque. c) Les salades des champs de Tchernobyl. 8 - Où le premier fossile d homme de Cro-Magnon a-t-il été découvert en 1868? a) En Europe, plus précisément en Dordogne, sur la propriété de M. Magnon. b) En Afrique du Nord, près du village de Khro Mah Nin. c) Au Muséum d histoire naturelle de Paris, près du grand squelette de dinosaure. L Homme primitif, 1931, Paul Dardé PePeEfe / GFDL / CC-sa-3.0 Rasbak / GFDL Didier Muller (CSI 2008) Domaine public / Locutus Borg 5

6 9 - Qui «nous» a donné le nom d Homo sapiens? a) Yves Coppens en b) Carl von Linné en c) Charles Darwin en Carolus Linnaeus in Laponian costume, 1853, Hendrik Hollander Domaine public / Jan Arkesteijn 10 - Comment les paléontologues choisissent-ils l endroit de leurs fouilles? a) Ils lancent une pièce en l air et creusent là où elle retombe. b) Ils utilisent des détecteurs pour localiser les os sous la terre. c) Ils font appel à la géologie pour identifier des sites favorables. Site de Yunxian en Chine Amélie Vialet / IPH 6

7 Réponses Niveau Réponse b : Non, l'homme ne descend pas du chimpanzé! Nous avons un lointain ancêtre commun et eux comme nous n'ont cessé d'évoluer. Mais cette croyance a eu la vie dure et a poussé les anthropologues à chercher le fameux «chaînon manquant» entre le singe et l homme jusqu à la supercherie. Ainsi, présenté comme tel, le crâne de l homme de Piltdown exhumé en 1912 était en réalité la juxtaposition d un crâne d homme moderne et d une mâchoire d orang-outan. 2 - Réponse a : Les parties les plus souvent fossilisées sont celles dont la dureté leur permet de résister durant le long processus de minéralisation. Les dents sont les plus fréquemment retrouvées car l émail résiste au temps ; leurs caractéristiques permettent de préciser l appartenance d un fossile. On trouve aussi des os, donnant des informations, par exemple, sur la locomotion (fémurs) ou la morphologie de la tête (crânes). 3 - Réponse a : L homme de Cro-Magnon est un Homo sapiens, arrivé en Europe il y a ans environ. De physique très semblable au nôtre, il fut le premier à nous laisser des représentations (peintures, sculptures...). Son art prospéra dès ans et à plus forte raison, il y a ans dans la grotte de Lascaux. 4 - Réponse c : Darwin l avait déjà supposé à cause des ressemblances entre les humains et les grands singes africains. La découverte de Lucy, âgée de 3,2 millions d années, en Afrique de l Est, allait dans ce sens. La preuve a été fournie dans les années 2000 avec la découverte de trois fossiles très anciens en Afrique : Toumaï, Orrorin et Ardipithecus. En effet, l âge de ces fossiles les rapproche de la séparation estimée d avec la lignée des chimpanzés. 5 - Réponse b : Selon le schéma le plus communément admis, la naissance du genre Homo remonte à environ 2 millions d années en Afrique. Depuis, il a compté une dizaine d espèces, dont certaines ont vécu en même temps. La première à quitter l Afrique pour coloniser l Eurasie fut probablement Homo habilis et/ou rudolfensis. Notre espèce Homo sapiens, plus tardive, est la seule survivante après la disparition de l homme de Neandertal, il y a ans. 6 - Réponse c : Quand un être vivant meurt, son ADN se dégrade progressivement, mais si les conditions sont favorables il peut rester partiellement analysable pendant près de ans. On a ainsi montré, par exemple, que certains Néandertaliens étaient roux, ou encore qu ils possédaient un gène qui, chez nous, joue un rôle essentiel dans le langage. 7 - Réponse b : Comme il est souvent difficile de dater directement un fossile très ancien, on tente de dater l environnement dans lequel il a été trouvé. Pour Toumaï, on s est basé sur d autres fossiles d animaux (par exemple, des ancêtres d hippopotames et d éléphants) dont on connaissait l âge. En 2008, la datation directe des sédiments d où provenait Toumaï a fait de lui, avec ses 7 millions d années, le plus vieux fossile d hominidé connu à ce jour. 7

8 8 - Réponse a : Chimpanzés, bonobos, gorilles et orangs-outans sont des grands singes ayant une origine commune avec l homme. Selon le schéma le plus courant, les orangs-outans, asiatiques, auraient divergé en premier, puis les gorilles. Le dernier ancêtre commun serait celui des chimpanzés, des bonobos et des «pré-humains». La date de cette séparation est mal connue : 7 millions d années selon la génétique, jusqu à 10 selon les découvreurs de fossiles. 9 - Réponse b : Les analyses génétiques récentes tendent à montrer qu Homo neandertalensis et Homo sapiens auraient été deux espèces distinctes. Elles ont cohabité, notamment en Europe, il y a environ ans, puis les Néandertaliens ont progressivement disparu, selon des modalités qui restent à préciser (influence de l arrivée d Homo sapiens sur leur territoire?). Ces deux espèces montraient des degrés d intelligence et des capacités d adaptation similaires Réponse a : Selon une convention internationale de 1998, les fossiles d hominidés ne devraient pas quitter leur pays d origine, sauf pour des motifs scientifiques. Certains pays souhaitent néanmoins faire connaître leur patrimoine fossile. Le gouvernement éthiopien, propriétaire de la célèbre Australopithèque Lucy, l a envoyée «en tournée» aux États-Unis ( ) où elle est exposée au public, contre l avis de certains scientifiques. 1 - Réponse b : Réponses Niveau 2 Lucy, découverte en 1974 en Éthiopie par Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taieb est un fossile d Australopithecus afarensis. Datant de 3,2 millions d années, elle a longtemps été considérée comme le plus vieil ancêtre de la lignée humaine. Elle est aujourd hui détrônée par des fossiles deux fois plus anciens. 2 - Réponse b : À partir de 2003, on a découvert sur l île de Flores en Indonésie des fossiles d hominidés inclassables parmi les espèces connues. Les caractéristiques de l Homme de Flores sont sa petite taille (un mètre) et son petit crâne (1/3 de celui d un homme moderne). Il aurait disparu il y a moins de ans. S agit-il d une nouvelle espèce qui se serait particularisée du fait de l insularité ou bien d un Homo sapiens atteint d une pathologie inconnue? 3 - Réponse c : Cette théorie, émise au début des années 80, se fonde sur l apparition, il y a 10 millions d années, d une gigantesque faille en Afrique. Cela aurait conduit à des différences climatiques et environnementales de part et d autre, et donc à des populations différentes (hominidés à l est de la faille, grands singes à l ouest). Mais la théorie a été mise à mal dans les années 2000 par la découverte de fossiles d hominidés très anciens à l ouest de la faille. 8

9 4 - Réponse c : Une bonne connaissance des fossiles et du terrain associée aux nouvelles technologies (imagerie médicale, calcul informatique) permet en général une analyse rapide et précise. Mais parfois le dégagement du fossile peut prendre plusieurs années. 5 - Réponse c : C est essentiellement la morphologie de l encéphale, ses proportions et la complexité des circonvolutions, qui différencient le genre Homo des autres hominidés. Même si le volume cérébral est pris en considération, le moulage de l intérieur du crâne est plus important encore : il informe sur la structure d une partie du réseau sanguin et parfois sur l asymétrie et la taille des hémisphères. 6 - Réponse b : Les fossiles d époques variées ont montré que plusieurs espèces d hominidés ont pu coexister et qu une espèce ancienne n est pas forcément l ancêtre d une espèce plus récente. Des caractéristiques comme la bipédie ou la capacité crânienne évoluent à un rythme différent selon les espèces. L évolution humaine n est pas linéaire. 7 - Réponse a : Les paléontologues datent les fossiles et l environnement dans lequel ils ont été trouvés. Ils disposent de diverses méthodes dont certaines basées sur la radioactivité : la datation au carbone 14 s applique aux fossiles mais s arrête à ans ; d autres radio-isotopes (potassium-argon) permettent de dater les roches sur plusieurs millions d années. La stratigraphie (étude des couches de sédiments) permet d établir la chronologie d un site. 8 - Réponse a : Les premiers fossiles d hominidés furent découverts en Europe. Puis c est en Afrique de l Est, à partir des années 1950, que le plus d hominidés très anciens ont été trouvés. On explore davantage l Afrique de l Ouest aujourd hui et de nouveaux gisements prometteurs sont exploités en Europe (Espagne, Géorgie). L Asie reste largement à explorer mais les conditions géologiques (grandes forêts sans fossiles) limitent les découvertes. 9 - Réponse b : Carl von Linné, naturaliste suédois, est l inventeur de la nomenclature binominale, toujours en usage, qui désigne chaque espèce par un double nom latin : nom du genre suivi du nom de l espèce. Dans le genre Homo (humain), il plaça l espèce sapiens (sage), et plusieurs autres dont on sait maintenant qu il s agissait d êtres mythiques. Inconnues de Linné, toutes les autres espèces du genre Homo ont été ajoutées au fil des découvertes de fossiles Réponse c : Les chercheurs s appuient entre autres sur la géologie pour repérer les lieux où les conditions ont pu être favorables à la conservation des fossiles (sédimentation, composition du sol ) et à leur découverte (érosion, mouvements du sol). Les bonnes conditions sont si rares que l on dispose de seulement individus pour reconstituer toute l histoire des hominidés. 9

Devoir à la maison n 2 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution (Chapitres 1 et 2)

Devoir à la maison n 2 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution (Chapitres 1 et 2) Devoir à la maison n 2 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution (Chapitres 1 et 2) Partie I : Restitution de connaissances La diversité du monde vivant a amené les

Plus en détail

Sur le plan anatomique les ressemblances entre l homme et les grands singes anthropomorphes (à morphologie humaine) sont frappantes.

Sur le plan anatomique les ressemblances entre l homme et les grands singes anthropomorphes (à morphologie humaine) sont frappantes. Partie I Chapitre 2 LA LIGNEE HUMAINE Comment l homme actuel s est-il individualisé au sein des vertébrés? I. Place de l Homme dans le règne animal A. Place de l Homme dans la classification des êtres

Plus en détail

Origine et évolution morphologique du cheval

Origine et évolution morphologique du cheval Origine et évolution morphologique du cheval Introduction : L histoire du cheval a commencé au début de l ère tertiaire, il y a 60 millions d années bien avant l apparition de l homme. Des fossiles de

Plus en détail

A la recherche du métier secret du Muséum dans

A la recherche du métier secret du Muséum dans A la recherche du métier secret du Muséum dans Pour fêter les 150 ans du Muséum, de nombreux objets qui racontent son histoire ont été exposés. Ils nous entrainent sur les traces des hommes qui les ont

Plus en détail

- - - Sciences humaines - - - Sciences humaines : Chapitre 1 - La Préhistoire.

- - - Sciences humaines - - - Sciences humaines : Chapitre 1 - La Préhistoire. Introduction : - - - Sciences humaines - - - Qu est-ce que les «sciences humaines»? Les sciences humaines, ou sciences de l'homme, sont un ensemble de sciences, en nombre indéfini, ayant un rapport direct

Plus en détail

Les rondelles. 1h30 72

Les rondelles. 1h30 72 Sites préhistoriques de la vallée de la Vézère Actions éducatives Second degré Programme 2015 Cycle 4 Parcours découverte Les rondelles 1h30 72 De petites rondelles en os, ivoire de mammouth...parfaitement

Plus en détail

chap.1 : Les débuts de l humanité chap.2 : La «révolution néolithique» chap.3 : Etats et écritures dans l Orient ancien

chap.1 : Les débuts de l humanité chap.2 : La «révolution néolithique» chap.3 : Etats et écritures dans l Orient ancien Thème 1 : La longue histoire de l humanité et des migrations chap.1 : Les débuts de l humanité chap.2 : La «révolution néolithique» chap.3 : Etats et écritures dans l Orient ancien Cours Chap.1 :Les débuts

Plus en détail

De Toumaï à Sapiens LA RUÉE VERS L HOMME

De Toumaï à Sapiens LA RUÉE VERS L HOMME De Toumaï à Sapiens LA RUÉE VERS L HOMME 2003 PHOTO P. PLAILLY / EURELIOS RECONSTITUTION ATELIER DAYNÈS PARIS 2003 PHOTO P. PLAILLY / EURELIOS RECONSTITUTION ATELIER DAYNÈS PARIS En hommage au photojournaliste

Plus en détail

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment.

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment. Sommaire Séquence 6 Nous avons vu dans les séances précédentes qu au cours des temps géologiques des espèces différentes se sont succédé, leur apparition et leur disparition étant le résultat de modifications

Plus en détail

Chapitre 1 : proches mais différents

Chapitre 1 : proches mais différents Chapitre 1 : proches mais différents Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

LE CERCLE PHILATELIQUE DE BOURGES L'AVENTURE HUMAINE. Les Australopithèques

LE CERCLE PHILATELIQUE DE BOURGES L'AVENTURE HUMAINE. Les Australopithèques Les Australopithèques L'AVENTURE HUMAINE L aventure humaine a commencé il y a 7 millions d années (7Ma) lorsque certains primates quittèrent la forêt africaine pour s aventurer dans la savane. Pour se

Plus en détail

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World Résumé Dans le Plan d action de Madrid sur le vieillissement, 2002, 1 la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement appelait à étudier les avantages et les inconvénients de diverses conditions de

Plus en détail

HISTOIRE - Thème n 1. La longue histoire de l humanité et des migrations

HISTOIRE - Thème n 1. La longue histoire de l humanité et des migrations HISTOIRE - Thème n 1 La longue histoire de l humanité et des migrations Chapitre 1 1. Qui sont les premiers hommes? Quelles sont les origines communes de l Humanité? «Parler de sortie d Afrique des premiers

Plus en détail

Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution. Marche à suivre à l attention des enseignants/es

Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution. Marche à suivre à l attention des enseignants/es Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution Marche à suivre à l attention des enseignants/es 1. Introduction Pour cette séance de travaux pratiques, nous avons choisi

Plus en détail

Evolution. Crâne de chimpanzé Modèle économique. Ref : 504 024. Français p 1. Version : 8009

Evolution. Crâne de chimpanzé Modèle économique. Ref : 504 024. Français p 1. Version : 8009 Français p 1 Crâne de chimpanzé Modèle économique Version : 8009 1 Introduction La lecture d'un arbre phylogénétique conduit à situer l'espèce humaine dans l' histoire du monde vivant. L'Homme partage

Plus en détail

HISTOIRE - Thème n 1. La longue histoire de l humanité et des migrations

HISTOIRE - Thème n 1. La longue histoire de l humanité et des migrations HISTOIRE - Thème n 1 La longue histoire de l humanité et des migrations Chapitre 1 1. Qui sont les premiers hommes? Quelles sont les origines communes de l Humanité? «Parler de sortie d Afrique des premiers

Plus en détail

Tous semblables et tous différents

Tous semblables et tous différents Chap. 1 Tous semblables et tous différents I. Caractères communs et caractères propres Caractère commun : Caractère normalement possédé par tous les êtres humains. On parle aussi d'attribut humain. Caractère

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Contenu du livret enseignant. Plan de l exposition

Contenu du livret enseignant. Plan de l exposition Contenu du livret enseignant Ce livret présente dans ses grandes lignes l exposition Néandertal, l Européen. Il contient le plan de l exposition, les grands textes accompagnant chacune des parties ainsi

Plus en détail

Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009

Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009 Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009 La mesure du temps dans l histoire de la Terre et de la Vie. A partir de la coupe géologique synthétique de la carrière de Laize La

Plus en détail

Bonjour! Je suis collombine, votre guide. Mes ancêtres, les ours des cavernes et moi-même avons habité pendant des millénaires dans ces montagnes.

Bonjour! Je suis collombine, votre guide. Mes ancêtres, les ours des cavernes et moi-même avons habité pendant des millénaires dans ces montagnes. Bonjour! Je suis collombine, votre guide. Mes ancêtres, les ours des cavernes et moi-même avons habité pendant des millénaires dans ces montagnes. Je vivais à la préhistoire, à l époque de la dernière

Plus en détail

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA»

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» Conférences philosophiques mensuelles sur les relations entre l Être Humain et son corps ECOLE DE MASSORELAXATION TEL : 05.61.32.77.42-06.63.06.38.90 93 RUE SAINT-

Plus en détail

-> P. boisei : 2,4 à 1,2 Ma -> A. africanus (Taung) : 3,5 à 2,5 Ma Adulte : 1,15 à 1,30 m. Capacité crânienne : 450 à 500 cm3

-> P. boisei : 2,4 à 1,2 Ma -> A. africanus (Taung) : 3,5 à 2,5 Ma Adulte : 1,15 à 1,30 m. Capacité crânienne : 450 à 500 cm3 I.2 Parenté entre êtres vivants 3/3. La lignée humaine (2) L Homme est un eucaryote, vertébré, tétrapode, amniote, mammifère, primate, hominoïde, hominidé, homininé. Les critères d appartenance à la lignée

Plus en détail

6H1 LES DEBUTS DE L HUMANITE

6H1 LES DEBUTS DE L HUMANITE 6H1 LES DEBUTS DE L HUMANITE I. Qui étaient les premiers hommes? Où sont-ils apparus? II. Quand et comment les premiers êtres humains ont-ils peuplé la Terre? III. Comment vivaient les humains au Paléolithique?

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

Fossiles : Empreintes du temps

Fossiles : Empreintes du temps Fossiles : Empreintes du temps 1. Rappels sur l évolution La terre s est formée il y a 4,5 milliards d années, la vie est apparue 3,2 milliards d années après. Les animaux et les plantes n ont pas toujours

Plus en détail

Homo, le grand singe migrateur.

Homo, le grand singe migrateur. Homo, le grand singe migrateur. Pascal Picq est paléoanthropologue au Collège de France où il collabora avec le professeur Yves Coppens, administrateur du Muséum national d histoire naturelle et chroniqueur

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

TOUMAI. Fossiles : 1 crâne, cinq fragments d ossements, 1 fragment de fémur. Sahelanthropus tchadensis. FICHES ANCETRES - Réalisation Valentine Beck

TOUMAI. Fossiles : 1 crâne, cinq fragments d ossements, 1 fragment de fémur. Sahelanthropus tchadensis. FICHES ANCETRES - Réalisation Valentine Beck TOUMAI Sahelanthropus tchadensis Age : 7 millions d années (MA) Site(s) de découverte : Tchad (Afrique) Taille du cerveau : Taille moyenne : 1 m Poids moyen : 35 Kg Régime alimentaire : Première espèce

Plus en détail

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences?

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences? Chez l espèce humaine, comme chez toute espèce, il existe des ressemblances et des différences entre les individus, y compris à l intérieur d une même famille. Comment expliquer nos ressemblances et nos

Plus en détail

Données anatomiques utilisables pour établir des relations de parenté : membres antérieurs de quelques Vertébrés c: grenouille (batracien) d: mésange

Données anatomiques utilisables pour établir des relations de parenté : membres antérieurs de quelques Vertébrés c: grenouille (batracien) d: mésange Introduction - grand nombre de formes de vie différentes : + de 2 millions d espèces vivantes (en se limitant aux formes de vie actuelles eucaryotes) - unité de structure : la cellule - unité de fonctionnement

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

Recherche de parenté entre les vertébrés

Recherche de parenté entre les vertébrés 1 CHAPITRE A Recherche de parenté entre les vertébrés 2 Chapitre A : Recherche de parentés entre les êtres vivants Tous les êtres vivants présentent des structures cellulaires et un fonctionnement commun

Plus en détail

Leçon n 1 : Les débuts de l humanité

Leçon n 1 : Les débuts de l humanité Leçon n 1 : Les débuts de l humanité Introduction : Les premiers humains apparaissent en Afrique, considérée comme le berceau de l humanité, voilà 2,5 millions d années, durant la préhistoire (période

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS DIDEROT - CONCOURS PACES 2014 EPREUVE d EPISTEMOLOGIE CORRIGE 1

UNIVERSITE PARIS DIDEROT - CONCOURS PACES 2014 EPREUVE d EPISTEMOLOGIE CORRIGE 1 UNIVERSITE PARIS DIDEROT - CONCOURS PACES 2014 EPREUVE d EPISTEMOLOGIE CORRIGE 1 «Plan Prouver d abord le décroissement singulier qu on observe dans la composition de l organisation des animaux [ ], en

Plus en détail

PROGRAMME DE L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EN CLASSE TERMINALE DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE

PROGRAMME DE L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EN CLASSE TERMINALE DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE PROGRAMME DE L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EN CLASSE TERMINALE DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE I.2 PARENTE ENTRE ETRES VIVANTS - PHYLOGENESE ÉVOLUTION (3 SEM) A partir d un réinvestissement

Plus en détail

Salut les p tits zèbres»

Salut les p tits zèbres» Prove cantonali 2004-2005 Francese Classe quarta COMPRENSIONE ORALE : «SCRIPT» Salut les p tits zèbres» Voix de femme Samuel (le) Salha Salut les p tits zèbres Une émission de Jean-Marc Richard. Bonjour.

Plus en détail

Leçon n 1 : Les débuts de l humanité

Leçon n 1 : Les débuts de l humanité Leçon n 1 : Les débuts de l humanité Introduction : Les premiers humains apparaissent en Afrique, considérée comme le berceau de l humanité, voilà 2,5 millions d années, durant la préhistoire (période

Plus en détail

rencontrez dans l enseignement de ces domaines?

rencontrez dans l enseignement de ces domaines? Quelles sont les difficultés que vous Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l enseignement de ces domaines? Au cycle 2 : 81h dans le domaine de la découverte du monde (40h30 pour «se repérer

Plus en détail

Stage de «Communication NonViolente et Coaching»

Stage de «Communication NonViolente et Coaching» La Communication NonViolente (CNV) est un processus de communication très simple et surtout concret, qui permet de se relier à ce qui est essentiel pour nous, à ce qui nous anime. A partir du langage et

Plus en détail

sommaire Introduction...11

sommaire Introduction...11 Titre partie sommaire Introduction..............................11 Dans un passé lointain «Les fossiles sont les restes d espèces animales et végétales disparues.»...........................17 «Il y a

Plus en détail

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX A. LES DIFFERENTS REGIMES MATRIMONIAUX La présence d un conjoint peut modifier de façon radicale la préparation de la transmission d un patrimoine. Cette

Plus en détail

I.2 - Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles - Phylogenèse - Evolution L HOMME DE FLORES AU SEIN DE LA LIGNEE HUMAINE Fiche sujet - candidat

I.2 - Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles - Phylogenèse - Evolution L HOMME DE FLORES AU SEIN DE LA LIGNEE HUMAINE Fiche sujet - candidat Fiche sujet - candidat Relatée dans la revue Nature en octobre 2004, la découverte des restes fossilisés d un homininé en Indonésie sur l île Flores a suscité de passionnants débats. L identité de l Homme

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Chapitre 4 : L'évolution humaine

Chapitre 4 : L'évolution humaine "Il était donc probable que l'afrique était autrefois habitée par des singes aujourd'hui disparus, étroitement apparentés au gorille et au chimpanzé ; comme ces deux espèces sont maintenant les plus proches

Plus en détail

La variabilité de l ADN est responsable de la diversité des espèces

La variabilité de l ADN est responsable de la diversité des espèces La variabilité de l ADN est responsable de la diversité des espèces Nous avons vu que les mutations, en créant de nouveaux allèles, permettent la diversification des individus au sein d une même espèce.

Plus en détail

un très vieux parent!

un très vieux parent! Le parcours des objets,... de la fouille au musée! Dessin : Sonia Souvenir CEDARC Tous les objets présentés dans le musée ont été découverts lors de fouilles archéologiques. Ils ont été dégagés de la terre,

Plus en détail

Chapitre 4 : L'évolution humaine

Chapitre 4 : L'évolution humaine "Il était donc probable que l'afrique était autrefois habitée par des singes aujourd'hui disparus, étroitement apparentés au gorille et au chimpanzé ; comme ces deux espèces sont maintenant les plus proches

Plus en détail

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie.

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. Réussir sa vie 1. Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. 2. Pour certaines personnes avoir une fonction importante, un poste à responsabilités, c est le signe de la réussite. 3. Pour

Plus en détail

VOUS ET VOTRE ANIMAL SANTÉ ET BIEN-ÊTRE. De quoi ai-je besoin. que. pour. mon animal. reste en. bonne santé

VOUS ET VOTRE ANIMAL SANTÉ ET BIEN-ÊTRE. De quoi ai-je besoin. que. pour. mon animal. reste en. bonne santé VOUS ET VOTRE ANIMAL SANTÉ ET BIEN-ÊTRE De quoi ai-je besoin pour que mon reste en bonne santé? Santé et bien-être Mon a-t-il besoin de produits de santé et de bien-être? Les produits de santé et de bien-être

Plus en détail

Gulliver et le réseau CEDIPAL présentent

Gulliver et le réseau CEDIPAL présentent Gulliver et le réseau CEDIPAL présentent Les 11èmes Journées de la Paléontologie pour les Enfants D E N T S du 19 mars au 2 avril 2011 à la Maison des Associations de Villecroze (Var) www.gulliverasso.org

Plus en détail

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU Position du problème Soient O un observateur, X la chose qu il observe et F(X) l expression de l idée qu il se fait de la chose qu il observe. Schéma1

Plus en détail

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : Un combustible fossile : le pétrole classe : 2nde durée : 1h20 Capacités Recenser, extraire et organiser

Plus en détail

Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde

Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde Formulaire de proposition d inscription Registre international de la Mémoire du monde «Collection de cartes postales anciennes de l Afrique Occidentale Française» ID code [2014-92] 1.0 Résumé (200 mots

Plus en détail

Zoo Basel Massive Monckies

Zoo Basel Massive Monckies Zoo Basel Massive Monckies Dario photographe Cedric correcteur Jérémie critique Guillaume critique Aurélien secrétaire Katia chef informatique Arbre phylogénétique de quelques vertébrés Synthèse de la

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Translocations chromosomiques

Translocations chromosomiques 12 Translocations chromosomiques Adapté des brochures élaborés par l Hôpital Guy et l Hôpital St Thomas à Londres et adapté aux critères de qualité du London IDEAS Genetic Knowledge Park. Traduction française

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

Résultat du sondage effectué du 1 er au 15 juin 2007 sur l'osgeo-fr

Résultat du sondage effectué du 1 er au 15 juin 2007 sur l'osgeo-fr Résultat du sondage effectué du 1 er au 15 juin 2007 sur l'osgeo-fr Auteur : Yves Jacolin, Gwenael Bachelot Table des matières Êtes-vous inscrit à la liste [francophone] de l'osgeo?... 2 Êtes-vous intéressé

Plus en détail

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 29/12/2015

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 29/12/2015 Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 29/12/2015 Dernière mise à jour: 16h, heure française Sur l incident 1. Est-il vrai que le site VTech a été piraté? Nous confirmons

Plus en détail

Chapitre VI Échantillonages et simulations

Chapitre VI Échantillonages et simulations Chapitre VI Commentaires : Récursivement, les commentaires ne sont pas à l attention des élèves.. Fluctuation d échantillonnage Définition : En statistiques, un échantillon de taille n est la liste des

Plus en détail

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga Conférence de Swami Sai Shivananda Colloque FFY 2013 De L ingénieur au maître spirituel Comme vous le savez je suis docteur

Plus en détail

Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac

Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac Au cours de l année, nous avons étudié en classe Le Secret de la cathédrale. Puis chacun a dû lire et présenter à la classe

Plus en détail

le Néolithique ( ou âge de la pierre polie ) : elle s étend ans à ans avant Jésus Christ.

le Néolithique ( ou âge de la pierre polie ) : elle s étend ans à ans avant Jésus Christ. Qu est-ce que la Préhistoire? La Préhistoire est une immense période qui va des origines de l homme à l invention de l écriture. On divise généralement la Préhistoire en deux grandes périodes : le Paléolithique

Plus en détail

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation Présentation Le contexte Quels donneurs, quels organes? Le don Pour quels malades? Les étapes d une greffe d organes Faites connaître votre choix! 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Calcul de moyenne de portrait

Calcul de moyenne de portrait Calcul de moyenne de portrait Dupont Maurane & Bourriaud Typhaine TS2 Mon CV. 1 Présentation POURQUOI CE PROJET : Parmi la liste des projets proposés pour le bac, ce sujet m a semblé le plus attrayant.

Plus en détail

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston 2011-2012 LACHAAL Rafik I. Introduction Les données choisis concernent les logements en banlieue de Boston. Celle-ci

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Doc. 1 : Une représentation de Lucy Extraite d un documentaire. a) Où sont apparus les préhumains? b) Quelle était leur alimentation?

Doc. 1 : Une représentation de Lucy Extraite d un documentaire. a) Où sont apparus les préhumains? b) Quelle était leur alimentation? 1 La préhistoire, première période historique commence avec l apparition de la vie sur Terre et se finit avec l invention de l écriture. Cette période se divise en 2 : le paléolithique et le Néolithique.

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

2. L origine de l humanité [1]

2. L origine de l humanité [1] 2. L origine de l humanité [1] Les ancêtres des hommes sont apparus sur le continent africain il y a environ 6 millions d années. Ces pré-humains sont appelés «australopithèques». Les archéologues ont

Plus en détail

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt)

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt) Août-septembre 2002 RÉSIDENCE SECONDAIRE 1ERE PARTIE C est à 52 ans que l on est le plus susceptible d acheter une résidence secondaire, d une valeur moyenne de 88 000 $. Source : Statistique Canada, Enquête

Plus en détail

La lignée* humaine. Vous trouverez ici un diaporama illustrant cette partie du programme de TS.

La lignée* humaine. Vous trouverez ici un diaporama illustrant cette partie du programme de TS. La lignée* humaine Vous trouverez ici un diaporama illustrant cette partie du programme de TS. Les photographies sont issues des vitrines du musée d Histoire Naturelle de Lille Les phrases en rouge sont

Plus en détail

Les Ptits Historiens. Viens vite aider Mémory à faire connaissance avec de grands explorateurs

Les Ptits Historiens. Viens vite aider Mémory à faire connaissance avec de grands explorateurs Les Ptits Historiens Viens vite aider Mémory à faire connaissance avec de grands explorateurs Histoire Tu es mon ptit historien Voici ta mission : Objectif : Mieux connaître le temps des découvertes en

Plus en détail

LE KENYA. Un beau pays d Afrique. Des animaux sauvages (ici: les Big Five) De grandes plages blanches

LE KENYA. Un beau pays d Afrique. Des animaux sauvages (ici: les Big Five) De grandes plages blanches LE KENYA Un beau pays d Afrique Des animaux sauvages (ici: les Big Five) De grandes plages blanches Situons le KENYA.. C est un pays d Afrique de l Est bordé par l océan Indien. C est dans cette région

Plus en détail

Le Gigantopithèque, un singe fossile géant

Le Gigantopithèque, un singe fossile géant Le Gigantopithèque, un singe fossile géant Jean-Luc VOISIN UMR 6578, Université de la Méditerranée Aix-Marseille II Faculté de Médecine - La Timone, 27 Bvd Jean Moulin, 13385 Marseille Cedex 05 http://jeanlucvoisin.free.fr

Plus en détail

1-A-4 UN REGARD SUR L EVOLUTION DE L HOMME

1-A-4 UN REGARD SUR L EVOLUTION DE L HOMME 1-A-4 UN REGARD SUR L EVOLUTION DE L HOMME Notions Comme toute autre espèce, Homo sapiens a une histoire évolutive et est en perpétuelle évolution. Son histoire fait partie de celle du genre Homo, qui

Plus en détail

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement.

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement. FAQ - Thématiques La société Votre projet Le marché de l'énergie La société Qui est Eni? Eni, créée en 1953, exerce ses activités dans 85 pays. Entreprise intégrée de premier plan, elle est présente dans

Plus en détail

COLLOQUE DE L ACADÉMIE DES SCIENCES «L ÉVOLUTION HUMAINE : DES GÈNES À LA CULTURE» Mardi 12 mai et mercredi 13 mai 2015

COLLOQUE DE L ACADÉMIE DES SCIENCES «L ÉVOLUTION HUMAINE : DES GÈNES À LA CULTURE» Mardi 12 mai et mercredi 13 mai 2015 COLLOQUE DE L ACADÉMIE DES SCIENCES «L ÉVOLUTION HUMAINE : DES GÈNES À LA CULTURE» Mardi 12 mai et mercredi 13 mai 2015 Fondation Simone et Cino del Duca 10 rue Alfred de Vigny, 75009 Paris Comité scientifique

Plus en détail

LE MOSASAURE : SON IMPORTANCE, L HISTOIRE DE SA DECOUVERTE. Le serpent des mers crétacées

LE MOSASAURE : SON IMPORTANCE, L HISTOIRE DE SA DECOUVERTE. Le serpent des mers crétacées En marge de l exposition «Mons sous le soleil du Crétacé» LE MOSASAURE : SON IMPORTANCE, L HISTOIRE DE SA DECOUVERTE Le serpent des mers crétacées Il y a quelques 100 millions d'années, régnait sur la

Plus en détail

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier «J obtiens les prix plus rapidement. C'est pratique.» Entretien avec le maître métallier Martin Elsässer au sujet du temps. Rencontre en toute simplicité

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le blaireau Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le Blaireau sur le territoire du Grand Lyon La grande faune aux portes de la ville Le Blaireau européen (Meles meles) est l un des plus gros mammifères

Plus en détail

Chapitre 7 : l évolution des paysages

Chapitre 7 : l évolution des paysages Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches

Plus en détail

RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN. Présentée par Mr AMIRAULT

RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN. Présentée par Mr AMIRAULT RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN Présentée par Mr AMIRAULT 1 I / Comment suis-je arrivé à l A.D.N.? l ancêtre connu en France portant le patronyme une charte de mars 1224 un serf affranchi par l abbé

Plus en détail

TD- Le calcul de la mobilité sociale

TD- Le calcul de la mobilité sociale TD- Le calcul de la mobilité sociale L objectif de ce TD est de vous montrer comment les sociologues calculent la mobilité sociale intergénérationnelle dans un pays. Pour ce faire, on va calculer des «tables

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Perspectives collégiales

Perspectives collégiales Perspectives collégiales Vol. 6 N o 4 Janvier 2011 Perspectives collégiales est un bulletin électronique mensuel publié par la Fédération des cégeps, qui représente les 48 établissements du réseau collégial

Plus en détail

Visite historique de Lomé

Visite historique de Lomé Visite historique de Lomé Thèmes Architecture, patrimoine, urbanisme Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays d Afrique

Plus en détail

1 les caractères des êtres humains.

1 les caractères des êtres humains. Quelques rappels des classes précédentes ACTIVITÉ livre pages 8 et 9 : apprendre le bilan de la page 9 Les êtres vivants sont répartis en espèces. Chaque être vivant est formé de cellules. schéma d une

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

Le concours de roses

Le concours de roses P a g e 3 Le concours de roses De renommée mondiale, le Concours international de roses de Bagatelle récompense chaque année les plus belles variétés. Champ d essai pour les obtenteurs de rosiers, il permet

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Vous vous posez beaucoup de questions. Le Registre

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie CHAPITRE 2 Genre, structure du ménage et conditions de vie Le type de ménage dans lequel vit une personne peut avoir une influence sur son accès aux ressources, telles que la nourriture, les médicaments,

Plus en détail

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES Enquête complémentaire mentaire de mars 2009 LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES présentée par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mercredi 22 juillet 2009 -

Plus en détail