m ieux construire Travaux de rattrapage acoustique dans un collectif d habitation patrimonial, Ottawa. ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 48 Introduction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "m ieux construire Travaux de rattrapage acoustique dans un collectif d habitation patrimonial, Ottawa. ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 48 Introduction"

Transcription

1 m ieux construire Ottawa (Ontario) ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 48 Travaux de rattrapage acoustique dans un collectif d habitation patrimonial, Ottawa. Introduction Le propriétaire d un collectif d habitation de 5 étages en rénovation, datant de 1927 à Ottawa, voulait améliorer la qualité de l isolement acoustique entre les appartements. Les murs et les plafonds d origine étaient revêtus de plâtre sur lattis, et certains murs étaient composés d une ossature à claire-voie, laquelle comporte des éléments verticaux continus sur plusieurs étages. Le propriétaire voulait connaître les méthodes optimales qui permettraient de réduire la transmission verticale du bruit entre les appartements. Cela à permis à la SCHL d en apprendre davantage sur la performance de différentes techniques de rattrapage acoustique sur des assemblages réels. Les travaux de rattrapage ont été entrepris selon les conseils d un spécialiste en acoustique et la SCHL a fourni son appui. Choix des détails de rattrapage Le plancher-plafond existant (figure 2) était composé de parquet et de planches posées en diagonale sur Figure 1.Vue d ensemble du bâtiment des solives en bois. Le plafond consistait de plâtre sur lattis. Entre les solives, on a trouvé une couche de béton léger (remplissage), visiblement destinée à améliorer la résistance au feu et l insonorisation du plancher. Nota : Le matériau de remplissage n était pas continu, car les trous et les ouvertures étaient courants. On a estimé que le remplacement du plancher de parquet de bois dur était trop coûteux. Dans le séjoursalle à manger, le plafond de plâtre sur lattis a été remplacé par deux épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm ( 1 2 po) fixées à des profilés métalliques souples vissés au solives.

2 On a posé un isolant acoustique dans la cavité au-dessus des plaques de plâtre. Il est bien connu que le fait de laisser un assemblage de plafond en place avant la pose de une ou de deux épaisseurs de plaques de plâtre sur des profilés souples entraîne habituellement de piètre résultats acoustiques. Le faible vide d air entre l ancien et le nouveau plafond crée un couplage acoustique Figure 4. Scellement des murs dans le séjour-salle à manger, et plâtre du plafond enlevé rapproché, ce qui engendre un faible isolement acoustique, particulièrement à basses fréquences. On a laissé le remplissage en place parce qu on ne voyait pas de réel avantage à le retirer. La masse additionnelle, d environ 20 kg/m 2, pouvait entraîner certains avantages acoustiques. Différentes stratégies ont été employées pour chacune des trois chambres à coucher. On a pratiqué des trous suivant différents schémas dans les plafonds de plâtre sur lattis des chambres 1, 2 et 3. La figure 2 montre les composants d origine dans les chambres. Dans la chambre 1, on voulait créer un schéma en FAUX PLANCHER : planches de 25 x 150 mm avec espaces REMPLISSAGE : béton léger d environ 30 mm d épaisseur SOLIVES EN BOIS : 45 x 245 mm à entraxes de 400 m PLAFOND DE PLÂTRE SUR LATTIS Figure 2. Assemblage de plancher-plafond d origine FAUX PLANCHER : planches de 25 x 150 mm avec espaces REMPLISSAGE : béton léger d environ 30 mm d épaisseur SOLIVES EN BOIS : 45 x 245 mm, à entraxes de 400 mm ISOLANT : matelas de laine minérale de 100 mm d épaisseur PROFILÉS MÉTALLIQUES SOUPLES à entraxes de 400 mm 2 ÉPAISSEURS de PLAQUES DE PLÂTRE de 12,7 mm de type X Figure 3. Travaux de rattrapage de l assemblage de plancher-plafond du séjour-salle à manger FAUX PLANCHER : planches de 25 X 150 mm avec espaces REMPLISSAGE : béton léger d environ 30 mm d épaisseur SOLIVES EN BOIS : 45 x 245 mm, à entraxes de 400 mm ISOLANT CELLULOSIQUE SOUFFLÉ TROUS PERCÉS DANS L ANCIÉN PLAFOND L espacement varie, voir le texte PLAFOND DE PLÂTRE SUR LATTIS PROFILÉS MÉTALLIQUES SOUPLES à entraxes de 400 mm 2 ÉPAISSEURS de PLAQUES DE PLÂTRE de 12,7 mm de type X Figure 5. Travaux de rattrapage du plancher / plafond dans les chambres

3 quadrillage de trous de 100 mm (4 po) de diamètre à entraxes d environ 400 mm (16 po) dans le plafond de plâtre sur lattis. Les trous ont été réalisés à l aide d un marteau; toutefois, en raison de la technique rudimentaire, les trous n étaient pas uniformes et s'allongeaient dans la direction parallèle au lattis. Dans la chambre 2, les trous de 100 mm (4 po) de diamètre nominal ont été faits sur un quadrillage à entraxes de 800 mm (32 po). Dans la chambre 3, des trous de 25 mm de diamètre ont été percés sur un quadrillage à entraxes de 100 mm (16 po). Dans les trois chambres, on a soufflé de l isolant cellulosique dans la cavité du plafond. Les données des essais indiquent que le type d isolant posé dans la cavité, comme Figure 6.Trous fait à l aide d un marteau dans le plafond de plâtre sur lattis de la chambre 1 la fibre de verre, les matelas de laine minérale ou la cellulose soufflée, importe peu quant à la performance acoustique du mur ou du plafond. Dans les chambres 1 et 2, une feuille de polyéthylène a été agrafée au plafond avant de souffler l isolant dans la cavité, ceci pour empêcher l isolant de tomber à travers les grands trous pendant la pose des profilés souples et des plaques de plâtre. On a pris soin d éliminer tous les parcours d air directs entre les appartements. Un essai d étanchéité à l air a été effectué et toutes les fuites ont été colmatées à l aide de mastic. Méthode d essai et résultats Des essais d isolement acoustique ont été menés entre les pièces supérieures et inférieures à l aide de la norme appropriée de la American Society of Testing Materials (ASTM) afin de déterminer l indice de transmission du son sur place (FSTC) et l indice d isolement aux bruits d impact sur place (FIIC). Les résultats des essais FSTC et FIIC sont souvent inférieurs à ceux obtenus en laboratoire parce que l essai sur place mesure les bruits transmis latéralement entre les pièces, de même que le son aérien transmis à travers les murs ou planchers-plafonds mis à l essai. Lorsque possible, on a procédé à des essais de FSTC et de FIIC dans chacun des quatre ensembles de Tableau 1 - Indice de transmission sonore (ITS) et indices d isolement aux bruits d impact (IIC) à pied d oeuvre Pièce État FSTC FIIC Chambre 1 Avant plafond en plâtre sur lattis Chambre 1 Après grands trous à entraxes de 400 mm dans l ancien plafond en plâtre sur lattis, isolant soufflé, profilés souples, 2 épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm 52 (amélioration de +10) 48 (amélioration de +7) Chambre 2 Avant plafond en plâtre sur lattis Chambre 2 Après grands trous à entraxes de 800 mm dans l ancien plafond en plâtre sur lattis, profilés souples, 50 (amélioration de +8) 47 (amélioration de +4) 2 épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm Chambre 3 Avant non disponible - - Chambre 3 Après percement de trous de 25 mm de diamètre à entraxes de 400 mm dans l ancien plafond en plâtre sur lattis, isolant soufflé, 2 épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm 46 (amélioration estimative de +4) Séjour-Salle à manger Avant* plafond en plâtre sur lattis Séjour-Salle à manger Après ancien plafond en plâtre sur lattis enlevé, matelas de laine minérale de 100 mm d épaisseur, profilés souples, 2 épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm 46 (amélioration estimative de +3-5) 46 (amélioration de +7) 45 (amélioration de +6) *Mesuré dans un autre ensemble d appartements d un étage identique dans le même bâtiment

4 pièces avant et après les travaux (tableau 1). Puisque les travaux étaient déjà entamés dans la chambre 3 avant le rattrapage acoustique, aucun essai avant les travaux n a pu être mené. Les modifications apportées aux murs, aux planchers ou à la structure qui pourraient toucher la transmission latérale du son n ont pas été prises en compte en raison de contraintes de temps et de coût. Résultats L amélioration de l indice FSTC résultant des travaux de rattrapage va de 4 à 10 points, et les améliorations dans l indice FIIC se présentent dans une fourchette de 3 à 7 points. Une amélioration de seulement 3 points serait tout juste remarquée, tandis qu'une amélioration de 6 ou plus serait significative et utile. Les améliorations les moins importantes d atténuation du bruit ont été obtenues dans la chambre 3, là où on a percé que de petits trous dans l ancien plafond de plâtre sur lattis. Le pourcentage d aire libre de plafond est beaucoup plus faible que celui produit par les trous effectués au marteau dans les chambres 1 et 2 (tableau 2). Cela implique que le nombre de trous et leur taille n étaient peut-être pas suffisants pour éliminer le couplage acoustique. Toutefois, les différences de valeurs d isolement acoustique dans les plafonds des chambres peuvent être attribuées à des fuites cachées et à la transmission indirecte. Dans les pièces où l ancien plâtre sur lattis a été enlevé ou doté de grand trous d environ 100 mm (4 po) de diamètre, l amélioration des indices de FSTC est considérable (7 à 10 points d augmentation), tandis que l amélioration des indices FIIC est modérée (4 à 7 points d amélioration). Les bruits d impact sont moins touchés par les travaux de rattrapage que les bruits aériens parce que la transmission des bruits d impact dépend davantage de la structure du plancher, laquelle n a pas été modifiée. En termes absolus, les meilleurs résultats ont été obtenus dans les chambres 1 et 2, tandis qu on obtenait des résultats moins intéressants dans la chambre 3 et dans le séjour-salle à manger. Comme les détails de construction ont été exécutés avec soin, les résultats des essais laissent croire qu il existe un parcours de transmission indirecte dans le séjour-salle à manger, comme dans le cas d une ossature à claire-voie qui s étend aux appartements inférieurs et supérieurs. Conclusions Dans le séjour-salle à manger l isolement acoustique, tant aérien que celui des bruits d impact a été considérablement amélioré par l ajout d'un isolant à cavité en fibres, et par le remplacement du plafond de plâtre sur lattis par deux épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm (1 2 po) de type X posées sur des profilés souples. Toutefois, comme le montrent les résultats obtenus il semblerait que ce ne soit pas utile de retirer complètement le plafond de plâtre sur lattis. On a obtenu des résultats probants lorsqu on a pratiqué de grands trous équivalant à environ 10 % de la surface du plafond avant la pose de profilés souples et de plaques de plâtre. De piètres résultats ont été obtenus avec une série de petit trous percés dans le plafond d origine. Dans un bâtiment existant, il est difficile de déterminer l importance de parcours de transmission indirecte avant d entreprendre des travaux de rénovation planifiés. On risque donc que l efficacité des mesures correctives acoustiques appliquées à un mur ou un plafond soit réduite considérablement par les pertes de transmission latérales. Lors de telles rénovations, toutes les précautions raisonnables devraient être prises pour limiter ce phénomène. Il convient de noter qu on n obtiendra pas nécessairement des résultats semblables dans d autres bâtiments en raison de différence de construction et de l existence de parcours latéraux. Figure 7. Machine à choc

5 Considérations de coûts Main-d œuvre, matériaux et surveillance. Les coût relatifs aux essais acoustiques ne sont pas compris. Table 2. Coût des mesures de rattrapage Mesure de rattrapage Enlèvement complet de l ancien plafond : Enlèvement et élimination du plâtre sur lattis Pose de matelas de laine minérale de 100 mm (4 po) Pose de profilés souples à entraxes de 400 mm (16 po) Pose de deux épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm type X Coût estimatif 108 à 118 $/m 2 (10 à 11 $/pi 2 ) Grands trous dans l ancien plafond : Pratiquer les trous d environ 100 mm (4 po) de diamètre dans l ancien plafond de plâtre sur lattis répartis sur un quadrillage à entraxes de 400 ou de 800 mm. Éliminer les rebuts. Souffler de l isolant cellulosique (comprend la pose d une feuille de polyéthylène pour retenir l isolant en place durant la pose). Pose de profilés souples à entraxes de 400 mm (16 po) Pose de deux épaisseurs de plaques de plâtre de 12,7 mm de type X 65 $/m 2 (6 $/pi 2 ) Information : Propriétaire : Sandy Smallwood, Andrex Holdings, Consultant en acoustique : Hugh Williamson Associates, Essais de fuites d air inter-appartements : Don Buchan, Buchan Lawton Parent, Directeur de projet de la SCHL : Duncan Hill, Si vous avez des commentaires à formuler ou si vous voulez soumettre un projet aux fins de publication, prière de communiquer avec : Pour en savoir davantage sur les règles de l art et les solutions en matière d enveloppe de bâtiment, visitez le site Web de la Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) à l adresse Juin 2004

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN

GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN Guide d'assemblage de la Ce document décrit en détail les valeurs R de différents ensembles standard, lorsque calculées conformément aux méthodes établies dans

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

SONOPAN. Le panneau acoustique par excellence

SONOPAN. Le panneau acoustique par excellence SONOPAN Le panneau acoustique par excellence Matériaux spécialisés Louiseville NOTRE RÉPUTATION SE BÂTIT SUR VOTRE SATISFACTION Matériaux spécialisés Louiseville produit des panneaux de fibres de bois

Plus en détail

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010 Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver (EN) Puisque bon nombre de villes canadiennes font face à des degrés de gel variables au mois de décembre, les chutes de neige abondantes, les grands

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu Solution constructive n o 16 Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu par T.R.T. Nightingale et M.A. Sultan Cet article porte sur différentes techniques coupe-feu

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE DE SOLUTIONS DE RENOVATION DE BATIMENTS TRADITIONNELS EN ECOSSE Par MARIE JONNARD Tutrice

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

Comment réduire la transmission des bruits d impact par les planchers

Comment réduire la transmission des bruits d impact par les planchers Solution constructive n o 35 Comment réduire la transmission des bruits d impact par les planchers par A.C.C. Warnock Cet article trace des lignes directrices en vue de réduire les bruits d impact transmis

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

Contrôle de la transmission du son par les murs en blocs de béton

Contrôle de la transmission du son par les murs en blocs de béton Solution constructive n o 13 Contrôle de la transmission du son par les murs en blocs de béton par A.C.C. Warnock Cet article traite des divers facteurs qui influent sur la transmission du son à travers

Plus en détail

Set d isolation phonique pour jacuzzis Isolation des bruits solidiens et des bruits aériens

Set d isolation phonique pour jacuzzis Isolation des bruits solidiens et des bruits aériens Pionnier de l isolation phonique depuis 980 Description du produit Isolation des bruits solidiens et des bruits aériens SELON SIA 8:006 C H G I F D E A Grandhotel Dolder, Zurich: les jacuzzis des suites

Plus en détail

Nombre de colis / palette. Nombre de pièces/ palette

Nombre de colis / palette. Nombre de pièces/ palette mb rock Panneau rigide avec un bord flexible et disponible en 4 largeurs qui s adapte parfaitement aux espaces courants entre montants sans découpe Echelle de densité + le + produit : bord flexible, largeur

Plus en détail

Amélioration de l efficacité énergétique de l enveloppe du bâtiment

Amélioration de l efficacité énergétique de l enveloppe du bâtiment Amélioration de l efficacité énergétique de l enveloppe du bâtiment n Travaux d amélioration intérieurs maisons de deux étages des années 1960 et 1970 n Économies d énergie de 75 % et plus pour le chauffage

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques Une filiale du Bureau de promotion du bois du Québec L avantage environnemental des systèmes

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2012 Série technique 12-103 Améliorations visant à rendre l enveloppe des habitations très éconergétique introduction Environ 30 % de l énergie consommée au Canada est utilisée

Plus en détail

Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique

Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique De 2005 à 2010, a participé à un consortium de recherche formé d intervenants de l industrie de la mousse de polyuréthane pulvérisée (MPP) et de l Institut de recherche en construction du Conseil national

Plus en détail

LA OUATE DE CELLULOSE

LA OUATE DE CELLULOSE L isolation écologique Economie de chauffage Sans danger pour la santé Classement au feu LA OUATE DE CELLULOSE pour combles perdus, planchers et murs Fabrication française www.ouatedecellulose-cedmat.fr

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Prévision des performances acoustiques des constructions bois

Prévision des performances acoustiques des constructions bois Prévision des performances acoustiques des constructions bois Simon Bailhache Michel Villot, Catherine Guigou Département Acoustique et Eclairage Colloque thermique-acoustique-ventilation, Strasbourg,

Plus en détail

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation.

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Cela signifie qu il faut entreprendre des travaux de burinage et de

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

Rapport de mesures acoustiques

Rapport de mesures acoustiques Rapport de mesures acoustiques MESURAGE IN SITU DE LA TRANSMISSION DES BRUITS DE CHOC PAR UN PLANCHER BOIS AVEC RAVOIRAGE ALLEGE, DOUBLE COUCHE d ASSOUR CHAPE 19 et LA CHAPE LIQUIDE - AGILIA SOLS A Intervention

Plus en détail

Planchers en bois et isolation phonique

Planchers en bois et isolation phonique Planchers en bois et isolation phonique 1. Les solutions IsolGomma page 2 Roll Grei Upgrei Acousticmat KF1-700 Acousticmat GF1-730 chape flottante chape flottante / sol flottant à sec chape flottante /

Plus en détail

AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS

AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS AMÉLIORATION DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DE L ENVELOPPE DU BÂTIMENT POUR LES MAISONS n Travaux d amélioration intérieurs d un bungalow surélevé d un étage des années 1960 et 1970 n Économies d énergie

Plus en détail

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE FICHE CONSEIL N 11 SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE Cette fiche a pour objet d informer les intervenants concernés sur les nouveaux justificatifs des ouvrages de gaines techniques verticales

Plus en détail

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS?

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? Avec 30% des déperditions de chaleur de l habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même,

Plus en détail

la solution pour les Murs Creux isolation pour mur creux granublow le materiel isolant ideal pour l isolation ulterieure des murs creux

la solution pour les Murs Creux isolation pour mur creux granublow le materiel isolant ideal pour l isolation ulterieure des murs creux la solution pour les Murs Creux isolation pour mur creux granublow le materiel isolant ideal pour l isolation ulterieure des murs creux LES TRAVAUX D ISOLATION DANS LA PRATIQUE 1 Avant d entamer les travaux

Plus en détail

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz Récapitulons Théorie Acoustique 2007 M. BLASCO UCL 50 Hz air pression acoustique: p(t) = P(t) P o 00 Hz 000 Hz FFT front ondes air célérité: c = λ. f ~ 340 m/s FFT - liquides: c ~ 400 m/s solides: c ~

Plus en détail

Rénovation. fermacell répond à toutes les exigences. Newsletter Mai 2013. Newsletter Septembre 2012

Rénovation. fermacell répond à toutes les exigences. Newsletter Mai 2013. Newsletter Septembre 2012 Spécial Solutions Rénovation Newsletter Septembre 2012 Des solutions innovantes, tout simplement. fermacell répond à toutes les exigences Depuis plus de 30 ans, fermacell, spécialiste de la construction

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2005 Série technique 05-100 Incidence de la température de consigne des thermostats sur la consommation d énergie introduction Les occupants d une maison règlent habituellement

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

Bouchons d étanchéité PSI

Bouchons d étanchéité PSI Informations générales Guide de sélection Formulaire de commande Notice de montage Bouchons d étanchéité PSI Accessoires de tuyauterie Description du produit Description du produit Le bouchon d étanchéité

Plus en détail

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE Annexe 1 Page 1 1. FINALITES DE L UNITE DE FORMATION 1.1. FINALITES GENERALES Dans le respect de l article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l enseignement de promotion

Plus en détail

Le confort acoustique dans les établissements scolaires

Le confort acoustique dans les établissements scolaires Le confort acoustique dans les établissements scolaires «Cas pratiques : analyse des résultats et constatations» Maud Gehu (maud.gehu@bbri.be) Division Acoustique - Ingénieur responsable d essais & Conseiller

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons?

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? La déperdition de chaleur se fait à travers les murs non isolés dû a un refroidissement interne des murs La limitation des flux de chaleur se fait grâce

Plus en détail

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION DESCRIPTION Panneau isolant moulé avec fourrures de bois intégrées 4 pi x 8 pi 3 fourrures de bois intégrées aux 16 po centre à centre Chevauché de 1 1/2 po aux 4 côtés PRODUIT BREVETÉ UNIQUE SUR LE MARCHÉ

Plus en détail

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES PLANCHERS LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES L ISOLATION THERMIQUE DES PLANCHERS DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT

Plus en détail

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par :

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Les façades légères Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Une masse faible presque toujours inférieure à environ 100 kg/m² l'utilisation

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux 1 - Contexte et objectifs La règlementation thermique 2012 (RT 2012) [1] se met progressivement

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 Qualité acoustique et inertie thermique : étude d'un compromis Christophe Rougier 1, Catherine Guigou-Carter 1 1 Université Paris-Est, Centre

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Réalisé par Mathilde et Maxime 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons deux types d isolant : - les isolants thermiques - les isolants

Plus en détail

uniformément dans toute la maison. sont élevés.

uniformément dans toute la maison. sont élevés. votre maison CF 19 Même si les générations antérieures s accommodaient de maisons peu isolées, la plupart des gens, de nos jours, souhaitent habiter des maisons confortables et chaudes. Aujourd hui, une

Plus en détail

Chut! Matelas insonorisants Quiétude ROSE FIBERGLAS EcoTouch MC LES FAITS CONCERNANT LE CONTRÔLE ACOUSTIQUE

Chut! Matelas insonorisants Quiétude ROSE FIBERGLAS EcoTouch MC LES FAITS CONCERNANT LE CONTRÔLE ACOUSTIQUE ISOLANT ROSE FIBERGLAS Chut! LES FAITS CONCERNANT LE CONTRÔLE ACOUSTIQUE Matelas insonorisants Quiétude ROSE FIBERGLAS Assemblages de murs et de planchers insonorisants cotés pour leur résistance au feu

Plus en détail

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur

oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur oéëéáêéò=çé=äû~áê=ë~áå= Ç~åë=îçíêÉ=ã~áëçå Guide à l intention des consommateurs sur les investigations de la qualité de l air intérieur Saviez-vous qu une piètre qualité de l air intérieur (QAI) dans votre

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur logements collectifs Cette solution constructive se compose d'un mur à ossature bois intégrant un isolant, doublé d'une cloison Placostyl qui intégre également un isolant indépendant du mur bois. Exigences

Plus en détail

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2 S1 - S2 NOM : Classe : Page 1/2 1. Problème à résoudre Comment isoler efficacement la maison bioclimatique. 2. Connaitre les matériaux d'isolation En se connectant au site Leroymerlin.fr rubrique : construction

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son

Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son Depuis des années, la construction à ossature en bois procure aux Canadiens des habitations abordables et de qualité supérieure,

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

SYSTÈME D'INSONORISATION HAUT DE GAMME

SYSTÈME D'INSONORISATION HAUT DE GAMME Les Conceptions Acoustiques Lefebvre Inc. SYSTÈME D'INSONORISATION HAUT DE GAMME Système Cali sans béton Méthode à suivre Après le recouvrement de la couverture à l'abri de la pluie Plancher 1. Installer

Plus en détail

CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS

CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS CONSTRUCTIONS PLAFONDS À OSSATURE BOIS 294 LES SOLUTIONS PLACO POUR LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS P.296 DESCRIPTION & MISE EN ŒUVRE DES SOLUTIONS A Mur de construction ossature bois avec plaques Placo

Plus en détail

Isolation acoustique Etude de cas concrets

Isolation acoustique Etude de cas concrets Centre Urbain 12 Novembre 2008 Isolation acoustique Etude de cas concrets Georges Goovaerts Acoustic Teleac - Genval 1 Rappel des principes d isolation acoustique 2 ! COMMENT DEFINIR LE BRUIT! Le bruit

Plus en détail

acoustix ISOLATION ACOUSTIQUE EFFICACE & DURABLE Agrément Européen ETA 09/0020 guide technique

acoustix ISOLATION ACOUSTIQUE EFFICACE & DURABLE Agrément Européen ETA 09/0020 guide technique acoustix ISOLATION ACOUSTIQUE EFFICACE & DURABLE Agrément technique européen Agréé Natureplus développement durable Agrément Européen ETA 09/00 guide technique Edition octobre Principes fondamentaux Le

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE DES MATÉRIAUX Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

LA OUATE DE CELLULOSE

LA OUATE DE CELLULOSE LA OUATE DE CELLULOSE Fabrication : C est sur une ligne de fabrication entièrement automatisée que le papier journal est broyé puis mélangé au sel de bore et à l acide borique afin d obtenir la qualité

Plus en détail

GAMME SANDWICH. Isolant : Polystyrène PG Th 32 thermo-acoustique.

GAMME SANDWICH. Isolant : Polystyrène PG Th 32 thermo-acoustique. GAMME SANDWICH Descriptif Général Parement supérieur : Panneau de particules de bois 10 mm hydrofuge (P5), pouvant recevoir sur demande 2 contrelattes en bois de section 25 x 27, permettant de reconstituer

Plus en détail

Guide en acoustique du bâtiment

Guide en acoustique du bâtiment xx XX DES ESSAIS RÉVÉLATEURS SUR DES IMMEUBLES D APPARTEMENTS À OSSATURE DE BOIS Guide en acoustique du bâtiment CAHIER SPÉCIAL À CONSERVER SOMMAIRE La quête d une bonne insonorisation Une étude basée

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

Rénovation thermique de combles perdus

Rénovation thermique de combles perdus Lorraine Energies Renouvelables 15, Rue de Voise 54 450 BLAMONT Des panneaux de laine de verre de 10 cm posés en 1982 n'assureraient plus une isolation très efficace (tassement, défauts d'étanchéité à

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction M ieux construire ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46 Étude de cas sur l ossature évoluée Introduction Depuis quelque temps, des efforts visent à promouvoir le concept d ossature évoluée ou du calcul à valeur optimale.

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Plafonds en plaques Gyplat à enduire

Plafonds en plaques Gyplat à enduire A04 Plafonds à enduire au plâtre Plafonds en plaques Gyplat à enduire Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement

Plus en détail

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base.

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. Et plus le matériau est épais, plus la valeur augmente Conversion pour R: multiplier par 5.678

Plus en détail

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques Guide Pratique Construction d une cheminée Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques En application des normes NF DTU 24.1 et 24.2 2 e ÉDITION SOMMAIRE Définition de l

Plus en détail

Présentation exposition Parcours Bois 09

Présentation exposition Parcours Bois 09 Présentation exposition Parcours Bois 09 Parcours Bois 2009 est une exposition itinérante réalisée en 5 exemplaires par le CNDB (Comité National pour le Développement du Bois), en partenariat avec la Fédération

Plus en détail

e point en recherche Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction Programme de recherche

e point en recherche Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction Programme de recherche l Décembre 25 e point en recherche Série technique 5-119 Profils de la charge de consommation d énergie et d eau dans les collectifs d habitation introduction La recherche permet de commencer à comprendre

Plus en détail

COB ROCK. Le bois aime naturellement la laine de roche

COB ROCK. Le bois aime naturellement la laine de roche isoler les constructions à ossature bois COB ROCK Le bois aime naturellement la laine de roche La Construction Ossature Bois, une technique adaptée à tous les types de bâtiments En construction bois, la

Plus en détail

INTRODUCTION DU PLANCHER SLIMLINE

INTRODUCTION DU PLANCHER SLIMLINE PLANCHER D ETAGE Introduction Le système constructif de plancher SLIMLINE est une combinaison unique de panneaux pour plafond préfabriqués, d un espace technique et d un plancher en finition. Ce système

Plus en détail

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008 ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE Présenté par Emile Loiselle 6/5/2008 INTERNAL 1 Résumé Présentation de la mousse de polyuréthane pulvérisée Utilisations

Plus en détail

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Institut pour l acoustique Kühn + Blickle 6314 Unterägeri Gewerbestrasse 9b Téléphone 041 750 22 23 Fax 041 750 52 33 L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Traduit de l allemand

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION COMPLET DES REVÊTEMENTS WAKEHAM

GUIDE D INSTALLATION COMPLET DES REVÊTEMENTS WAKEHAM Félicitations d avoir choisi le déclin de cèdre de l est WAKEHAM. Le cèdre blanc de l est est l un des meilleurs choix pour son pouvoir d isolation, sa résistance à la moisissure et sa durabilité incontestée.

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE. Poser en rénovation une fenêtre PVC

APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE. Poser en rénovation une fenêtre PVC APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE Poser en rénovation une fenêtre PVC Les différentes étapes 1. PRÉPARER LE BÂTI 2. PRÉPARER LA NOUVELLE FENÊTRE 3. RÉALISER L ÉTANCHÉITÉ 4. RÉALISER LES FINITIONS

Plus en détail

Manuel d'installation. Veria AquaMat

Manuel d'installation. Veria AquaMat Manuel d'installation Veria AquaMat Caractéristiques du produit - Veria AquaMat Veria AquaMat est une trame à circulation d'eau pour chauffer votre habitat. Sa conception de faible épaisseur (env. 10 mm)

Plus en détail

ACOUSTIQUE Notice. Théorie

ACOUSTIQUE Notice. Théorie Notice Théorie Comprendre les différences entre les indices acoustiques déterminés en laboratoire et ceux estimés sur le chantier permet de mieux cibler ses attentes selon le domaine d usage de nos solutions.

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Communiqué de presse Fribourg, novembre 2010 Rénovation énergétique d une maison en bois à Völs La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Rénovation énergétique

Plus en détail