Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel"

Transcription

1 Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel

2 Le nouveau paradigme de l IT IDC Visit us at IDC.com and follow us on 2

3 L arrivée de nouvelles technologies insuffle une nouvelle dynamique Santé publique Smart grids Smart buildings Distribution multi canal Véhicules connectés Smart cities Télémédecine Paiements mobiles Troisième plateforme Cloud Mobilité Big Data / Analytics Social Business IDC Visit us at IDC.com and follow us on 3

4 Le poids de la 3ème plateforme 2013 Tablettes (BtoB) +168% Services -0.3% Smartphones (BtoB) +12% Matériel -3% Cloud +27,6% Logiciels +1,8% Cloud Big Data Social Mobile 22% du marché en % en % de la croissance 4

5 Les quatre piliers s installent dans le paysage Cloud Mobilité Dynamique Big Data Social En cours d adoption En projet (24 mois) Pas de projet à CT En cours d adoption En projet (24 mois) Pas de projet à CT Solutions mobiles En cours d adoption En projet (24 mois) Pas de projet à CT En cours d adoption En projet (24 mois) Pas de projet à CT Source ; enquête IDC, 250 entreprises de plus de 250 salariés en France 5

6 Données marché 6

7 Marché en M Croissance La marché français de l informatique* * hors SmartPhones et Tablettes % ,0% 2,2% 2,5% 3% ,0% 2% 1% ,5% % -2% Source : BlackBook IDC,

8 Millions d Euros Le marché français des logiciels +1,8% de croissance en 2013, +3.9% prévue pour ,8% +5,1% ,6% +3,5% % +3,5% Logiciels d'infrastructure Applications Outils de développement IDC Visit us at IDC.com and follow us on 8

9 Marché en M Croissance La marché français de l indirect % 3,4% 4% 3% 2,7% 2,4% 2,5% 3% 2% 2% 1% 1% 0% -0,2% -1% Source : Etude Channel IDC France,

10 La part de l indirect La taille du marché de l indirect en France (Matériel et logiciels ) Plus de 13 milliards d euros de revente matériels + logiciels en 2016 TCAM M +1,1% M -1,4% Matériel Logiciels +4,6% Source : Etude Channel IDC France, 2012

11 Le marché Français de l indirect par régions NORD Dépenses :1 393M PAS - DE CALAIS Pdm: 6% BRETAGNE Dépenses :633M Pdm: 3% Dépenses :1156M Pdm: 5% HAUTE - PICARDIE Dépenses :367M NORMANDIE Dépenses :338M BASSE - Dépenses :520M Pdm: 2% NORMANDIE Pdm: 2% Pdm: 2% ILE - DE Dépenses :400M FRANCE LORRAINE Dépenses :563M Dépenses 28 - Pdm: 2% :10386M CHAMPAGNE ALSACE ET-LOIR 10 - PAYS - AUBE ARDENNE Pdm: 3% Pdm: 46% Dépenses :488M DE LA LOIRE POITOU - CHARENTE Dépenses :313M AQUITAINE Dépenses :576M Pdm: 3% Pdm: 1% 36 - INDRE 45 - LOIRET 18 - CHER AUVERGNE Dépenses :343M LIMOUSIN Pdm: 2% Dépenses :143M Pdm: 1% MIDI - PYRENEES LANGUEDOC - Dépenses :613M ROUSSILLON Pdm: 3% Dépenses :434M Pdm: 2% 52 - HAUTE- CENTRE 41 - LOIR-ET-CHER BOURGOGNE Dépenses :502M Dépenses :311M Pdm: 2% Source : Etude Channel IDC France, 2012 Pdm: 1% RHÔNE - FRANCHE - COMTE Dépenses :257M ALPES Dépenses :1 507M Pdm: 7% Pdm: 1% PACA Dépenses :1 157M Pdm: 5% CORSE Dépenses :42M Pdm: 0.2% Pdm: 2% 11

12 Pourquoi le Channel doit développer les logiciels et services Pourcentage des répondants 1. Les marges Matériel continuent à se détériorer 2. Le Channel doit trouver de la marge en se tournant vers les logiciels et services 3. Ce mouvement fondamental a été long à se dessiner pour de nombreux revendeurs 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% Résultats net dégagés par les partenaires français Aujourd hui vs. Il y a 5 ans plus de 10% entre 5 et 10% entre 2 et 5% entre 0 et 2% 30% Négatif 20% 10% 0% Source : Etudes Channel IDC France, 2007 et 2012

13 La diminution des marges est une réalité % de partenaires qui réalisent des marges > 15% Il y a 5 ans Aujourd hui Revente de matériel 58% 30% Revente de logiciel 58% 38% Revente de Services 72% 65% Impact : Plus de spécialisation, acquisition de nouvelles compétences, extension de l offre de services IDC Channels Research, 2012

14 Le cloud IDC Visit us at IDC.com and follow us on 14

15 Le Cloud est là Le marché Cloud en France TCAM M +34% 173 M 231 M M 455 M 482 M +37% +19% +44% +31% Services associés Cloud Privé IaaS/Paas SaaS Source : Etude Cloud IDC France, 2013

16 Le cloud principal moteur de la croissance du marché Le marché Cloud en France M TCAM +35,5% M M -0,3% M Marché Cloud Marché traditionnel Source : Etude Cloud IDC France, 2013

17 C est la volonté des clients Paiement à l usage Déploiement rapide Pas d achat d infrastructure Source : Etude Cloud IDC France, 2012

18 L offre Cloud chez les partenaires Q. Avez-vous développé une offre de services Cloud ou est-ce en projet? Q. Quelles solutions Cloud? Back-up/Stockage 28% Solutions métiers 24% Non et pas de projet 61% Oui, en place 20% En cours de mise En réflexion 13% en place 6% Sécurité ERP Communication/Collaboration 18% 15% 10% Autre 5% 0% 10% 20% 30% Source : Etude Channel IDC France, 2012

19 Modes de distribution des services Cloud Q. Votre entreprise est-elle propriétaire de l'infrastructure informatique hébergeant les solutions Cloud Services vendues ou revendues : infrastructures pour l hébergement, infrastructures réseaux, sécurité? Q. Les solutions Cloud services vendues, ou revendues, à partir de vos datacenters sont/serontelles : Non 52% Oui 48% Les deux 57% Des solutions tierces (celles de partenaires ) 11% Des solutions dont vous êtes propriétaire s 31% 19

20 Perspectives marché IDC Visit us at IDC.com and follow us on 20

21 Investissements prioritaires dans les 12 mois par type d acteurs Q. Sur quoi allez vous investir en priorité d ici 12 mois? Revendeurs Grossistes SSII - Vars ISV RH 19% RH 25% Solutions 20% Marketing 12% Cloud 24% Cloud 19% Solutions Cloud Autre Services Non défini Aucun investissement N = 74 7% 5% 4% 4% 7% 42% 0% 20% 40% 60% Solutions Marketing Autre Services Non défini Aucun investissement N = 76 7% 7% 5% 5% 8% 20% 0% 10% 20% 30% Marketing Non défini Aucun investissement N = 54 RH Autre 4% 6% 9% 13% 30% 0% 20% 40%

22 Évolution de l écosystème IDC Visit us at IDC.com and follow us on 22

23 D un ecosystème traditionnel Vendors Les canaux Go-To-Market ISVs Distn Alliances Ventes directes SIs & VARs VARs & Reseller Utilisateurs Large Enterprise Public Sector SME/SMB Distn Retailers Consumer 23

24 Vers un nouvel ecosystème dynamique L'écosystème canal évolue pour être plus centrée sur les services Les opérateurs télécoms prennent de plus en plus d importance dans la fourniture prestation des services Le rôle du distributeur est en pleine évolution, de la logistique vers plus de valeur ajoutée 24

25 Des partenaires orientés services IDC Partner Segmentation Model Product Product-oriented partners > 60% product Services-oriented Partners Revenue: > 60% services & < 20% resale Hybrid product/ services Hybrid product/ resale Logistic-oriented partners Revenue: > 60% resale & <20% services Services Resale Là où le canal gagne de l argent Value-added resellers Revenue: > 20% resale & > 20% services Source: IDC, 2013 Là ou les fournisseurs gagnent de l argent 25

26 Conclusion : la direction à prendre 1. Le Channel doit trouver de la marge en se tournant vers les logiciels et services Mix Revenus Revendeurs Il y a 5 ans Mix Revenus Revendeurs Aujourd hui 2. Ce mouvement fondamental a été long à se dessiner pour de nombreux revendeurs Services 36% Matériel 40% Services 42% Matériel 34% 3. La mutation passe par la mise en place de solutions Cloud, de services managés 4. Les domaines logiciels porteurs : la BI, le CRM, la sécurité, le collaboratif, la gestion de systèmes Logiciels 24% Mix Revenus Revendeurs Dans 5 ans (est.) Solutions et Services 56% Matériel Mode classique 20% Logiciels Modes classique 24% Logiciels 24% Source : Etude Channel IDC France, 2007 et 2012

27 Merci pour votre attention Didier Krainc Directeur Général IDC France 13, rue Paul Valéry Paris France Fax : idc.com 27

28 Contenu et méthodologie de l étude IDC Visit us at IDC.com and follow us on 28

29 Le Marché de l Indirect en France Volet 1: Quantification du marché sur le matériel, les logiciels et les services pour les années 2011 à 2016 Résumé Le poids de l'indirect dans les ventes de matériels et de logiciels va se renforcer d ici Mais la croissance restera faible, 1,7% en rythme annuel moyen de 2010 à 2016, freinée par la chute du marché matériels. Les partenaires vont devoir engager une transformation de leur métier et de leur modèle pour trouver de nouvelles marges. Cette mutation, difficile à mettre en œuvre, passe par la création d offres Cloud, de services managés, et le déploiement de solutions logicielles. L étude quantifie les ventes de matériels, de logiciels, de services réalisées par le réseau indirect en France. Contenu de l étude Définition et segmentation Moteurs et freins du marché, hypothèses de croissance Marché quantifié pour les années 2011 à 2016 en valeur et en croissance Matériel, 7 segments : PC Desktop, PC Portable, Serveurs X86, Serveurs non X86, Imprimantes et Multifonctions, Systèmes de stockage, Equipements réseaux Logiciels, 3 segments : Applications, Logiciels de développement et de déploiement des applications, Logiciels d infrastructure Services, la quantification porte sur le marché de la revente de services et sur le marché des prestations réalisées en propre par les partenaires, 6 segments : Services Build, Services managés / Outsourcing, Hébergement, Maintenance, Support, Formation Le marché est quantifié par canal de vente et par typologie clients Canaux de vente, 2 segments : BtoB et BtoC Typologie clients, 4 segments : salariés, 500 à 1000 salariés, 100 à 499 salariés, 1 à 99 salariés Méthodologie Analyse de l offre : entretiens menés auprès des partenaires, des éditeurs, et des constructeurs, en 2012 Enquêtes quantitatives et qualitatives sur l équipement IT et les comportements d achats Modélisation des marchés

30 Le Marché de l Indirect en France Volet 2: Le Marché de l Indirect par région Résumé Le «marché 2013 de l Indirect par Région» est une base de données multidimensionnelle des ventes du canal indirect quantifiées par région et par typologie de clients (taille d'entreprises). Le marché est évalué pour l'année 2013 en valeur sur les 22 régions françaises. Contenu de l étude Définition et segmentation Moteurs et freins du marché, hypothèses de croissance Marché quantifié pour l année 2013 en valeur sur les 22 régions françaises Matériel, 7 segments : PC Desktop, PC Portable Serveurs X86 Serveurs non X86 Imprimantes et Multifonctions Systèmes de stockage Equipements réseaux Logiciels Services : La quantification porte sur le marché de la revente de services et sur le marché des prestations réalisées en propre par les partenaires Le marché est quantifié par typologie de clients : salariés 500 à 1000 salariés 100 à 499 salariés 1 à 99 salariés Méthodologie Enquêtes quantitatives et qualitatives sur l équipement ICT et les comportements d achats Firmographie : source INSEE Modélisation des marchés 30

31 Le Marché de l Indirect en France Volet 3: Enquête sur les Modèles économiques des partenaires et transformations IT Résumé La transition continue des modes de consommation de l'informatique en entreprise s'éloignant des projets à fort Capex vers une information livrée "as a Service", la demande en Managed services, le phénomène de Consumérisation, l'obligation de déployer des solutions applicatives évoluées, mais aussi la consolidation des partenaires et des fournisseurs de technologie contribuent à changer le rôle, les prestations, les modèles du canal indirect. L enquête réalisée par IDC France identifie les actions menées par les partenaires et leurs interrogations face à la transformation en cours : mutation du portefeuille de solutions, création de lignes de services, recherche de compétences, développement de partenariats. Thèmes du questionnaire Activité du partenaire : Modèle économique, Développement des services, Lignes de produits commercialisées, Résultat et marges, Cibles clients, Couverture géographique, Ventes sur Interne Transformation Cloud : Développement d'offres Cloud, Infrastructures utilisées, Ecosystème Cloud et partenariats, Perception de l'évolution de la demande Consumérisation : Perception de l'évolution de la demande, Impact sur l'activité du partenaire, Développement d'offres pour accompagner la consumérisation Activités services : Perception de l'évolution de la demande, Offres de services, Besoin en compétence Priorités 2013 Méthodologie Enquête réalisée au téléphone en septembre 2012 auprès de 200 partenaires représentatifs de tous les métiers. 31

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Santé publique Smart grids Smart buildings

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

Les Rencontres TIC de La Mêlée Numérique. Big Data & Cloud Computing : les nouveaux enjeux

Les Rencontres TIC de La Mêlée Numérique. Big Data & Cloud Computing : les nouveaux enjeux Les Rencontres TIC de La Mêlée Numérique Big Data & Cloud Computing : les nouveaux enjeux Agenda 2013 : quel contexte pour les entreprises? IDC Visit us at IDC.com and follow us on Twitter: @IDC 2 Quel

Plus en détail

La nouvelle donne des espaces de travail mobiles. Didier Krainc 7 Novembre 2013

La nouvelle donne des espaces de travail mobiles. Didier Krainc 7 Novembre 2013 La nouvelle donne des espaces de travail mobiles Didier Krainc 7 Novembre 2013 L arrivée de nouvelles technologies insuffle une nouvelle dynamique Santé publique Smart grids Smart buildings Distribution

Plus en détail

d. Tendances du marché...22 e. Une vision européenne...22 III. La distribution en France... 23

d. Tendances du marché...22 e. Une vision européenne...22 III. La distribution en France... 23 Table des matières: 8 PARTIE 1 SYNTHESE... 3 I. Combien d acteurs sur ce marché?... 3 II. Une offre large... 4 III. Facteur de croissance du marché... 4 IV. Impact du cloud computing... 4 V. Homogénéité

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

Dossier de Premier Contact. Recherche Financement Business Booster

Dossier de Premier Contact. Recherche Financement Business Booster Dossier de Premier Contact Recherche Financement Business Booster Document non-contractuel Avril 2012 1 Pourquoi rechercher du financement? 2 En auto-financement depuis 2008 Entreprendre librement, l auto-financement

Plus en détail

Les enjeux du quotidien

Les enjeux du quotidien Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LES JEUX D ARGENT EN LIGNE Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale ATTENTION EMBARGO

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule : Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM), régis par les articles L. 114-1-1 et

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Septembre 2010 1 SOMMAIRE 1. Présentation de la Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la soustraitance

Plus en détail

Le Cloud, pilier de la Transformation Numérique des Entreprises. Didier Krainc 10 Juillet 2015

Le Cloud, pilier de la Transformation Numérique des Entreprises. Didier Krainc 10 Juillet 2015 Le Cloud, pilier de la Transformation Numérique des Entreprises Didier Krainc 10 Juillet 2015 2 réparer l avenir des organisations -> +2016 fondations 2014 -> +2 L innovatio La moitié des entreprises françaises

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2009"

La santé des étudiants en 2009 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2009" 6ème Enquête Nationale Communiqué de presse. p 2 L USEM et les mutuelles étudiantes régionales.......... p 4 Présentation de l enquête santé... p 5 Méthodologie

Plus en détail

Informatisation des données transfusionnelles

Informatisation des données transfusionnelles Informatisation des données transfusionnelles Dr Marie-France Angelini Tibert Coordonnateure régionale d hémovigilance Réunion - Mayotte Objectifs Optimiser et sécuriser les circuits Optimiser et sécuriser

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

HÉBERGEMENT CLOUD & SERVICES MANAGÉS

HÉBERGEMENT CLOUD & SERVICES MANAGÉS HÉBERGEMENT CLOUD & SERVICES MANAGÉS Pour éditeurs, intégrateurs et entreprises Qui sommes-nous? Présentation Aspaway Septembre 0 Sommaire PARTIE : Qui sommes-nous? PARTIE : Description de notre offre

Plus en détail

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 Étude réalisée pour Imagerie Santé Avenir 2013 CEMKA-E VAL 43,

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 12/07/2013 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 02/09/2015 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires Rapport d activité 2014 Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires EN En 2014 3 668 emplois créés ou consolidés 907 projets accompagnés et 20,9 M mobilisés en Jean Jacques Martin Président

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2013 Version définitive Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47

Plus en détail

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document.

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document. FICHE CANDIDATURE Ain mieux vous connaître, nous vous remercions compléter soigneusement toutes les rubriques ce document. Ce document dûment complété n engage en rien Planet Sushi ou le candidat. L intégralité

Plus en détail

Déterminer les enjeux du Datacenter

Déterminer les enjeux du Datacenter Déterminer les enjeux du Datacenter OPEX 75% CAPEX 25% Nouvelle génération d infrastructure Systèmes intégrés Hybridation Capacity planning DCIM Réduction des risques Organisation opérationnelle IDC Visit

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité. Etude Mars 2014

Assurances de biens et de responsabilité. Etude Mars 2014 Assurances de biens et de responsabilité Etude Mars 2014 Tempêtes, grêle et neige : Résultats de l année 2012 Ce document est la propriété exclusive de la FFSA et du GEMA et est protégé par le droit d'auteur.

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Edition février 2015. CEGEDIM CD, droits réservés : GDR_201502

Edition février 2015. CEGEDIM CD, droits réservés : GDR_201502 1 Edition février 215 Chaque mois, CEGEDIM CD propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé (fiabilisation & enrichissement), pour vous

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices

netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices netzevent IT-MARKT REPORT 2013 Infrastructure ICT en Suisse: Le point de vue des entreprises utilisatrices Résultats exclusifs de l'étude systématique des 10 000 plus grandes entreprises en Suisse à leur

Plus en détail

IBM Software Group. Priorités Stratégiques Channel. Pierre BERTIN

IBM Software Group. Priorités Stratégiques Channel. Pierre BERTIN IBM Software Group Priorités Stratégiques Channel Pierre BERTIN 1 IBM Software Group 2015 Revenue Accélérer la Croissance + $13.7B + $6.3B $36.2B $22.5B $16.1B 2010 2004 2015 44% Margin Operating Profit

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle,

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle, Des secteurs professionnels et des territoires investis sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail L Serge DELTOR Directeur de l ARACT LR Délégué régional de l ANACT Aider les secteurs

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE

TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Pour ce palmarès 2015, 140 banques de métropole et d outre-mer ont été passées à la loupe. Les tarifs analysés? Ceux en

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com

Plus en détail

Un marché qui revient de loin

Un marché qui revient de loin Communiqué de presse 124 Bureaux de la Colline 92213 SAINT CLOUD CEDEX Téléphone : 01 55 39 61 00 Fax :01 55 39 61 01 www.idc.com E t u d e I D C : L e M a r c h é F r a n ç a i s d u C R M Bilan 2006

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux vivre votre argent 27 janvier 2012 Pour ce palmarès 2012, la CLCV et Mieux vivre votre argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Marché des télécoms B2B : Boostez les ventes de vos revendeurs grâce au marketing digital!

Marché des télécoms B2B : Boostez les ventes de vos revendeurs grâce au marketing digital! Marché des télécoms B2B : Boostez les ventes de vos revendeurs grâce au marketing digital! 20 Juin 2013 Roy LUCKE - Virak TEP A qui s adresse ce webinar? A qui s adresse ce webinar? - Responsables Channel

Plus en détail

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main Sommaire Présentation De l offre PaaS Démonstration De l offre PaaS Infrastructure SaaS Présentation De l offre PaaS Offre d hébergement PaaS Fonctionnalité

Plus en détail

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Sommaire Le Top 15.... 3 Les évolutions récentes... 7 Evolution du PNB... 12 Les résultats

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Harmonie Mutuelle, mutuelle soumise aux dispositions du livre

Plus en détail

LE GUIDE DE L'AGENT IMMOBILIER DE FAMILLE. www.imogroup.com FINANCEMENT GESTION PROMOTION VENTE LOCATION ACHAT

LE GUIDE DE L'AGENT IMMOBILIER DE FAMILLE. www.imogroup.com FINANCEMENT GESTION PROMOTION VENTE LOCATION ACHAT RÉSEAU NATIONAL D'AGENCES IMMOBILIÈRES INDÉPENDANTES ACHAT VENTE GESTION LOCATION PROMOTION FINANCEMENT LE GUIDE DE L'AGENT IMMOBILIER DE FAMILLE N É O, L ' A G E N T I M M O B I L I E R D E F A M I L

Plus en détail

Business IT. Evolutions du schéma de distribution depuis 1990

Business IT. Evolutions du schéma de distribution depuis 1990 Business IT Evolutions du schéma de distribution depuis 1990 Sources citées : IDC, Gartner Group, Forrester, Compubase, Comm Back, Distributique, GfK, Context, Markess International Sommaire - Le principe

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé

Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé (fiabilisation & enrichissement), pour vous accompagner dans la compréhension

Plus en détail

6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION. Réunion d informati on 6 mars 2013

6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION. Réunion d informati on 6 mars 2013 6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION 1 Réunion d informati on 6 mars 2013 CONTEXTE 2012 PIB 0,0 % CROISSANCE IT +0,7 % SAAS +30 % SOURCE INSEE 2012 +2,7% 0,0% 2012 2012 2010 2011 2012 +3,8% +1,6% +7,0% +2,0%

Plus en détail

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires I / Ile de France Gaphil II / Nord-Pas de Calais IIA / Picardie III/ Champagne Ardenne IV / Lorraine VI / Alsace Belfort VII

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

IBM SmartCloud pour Editeurs

IBM SmartCloud pour Editeurs Cloud pour Editeurs Anne Carrière ISV & Developer Relations & Loic Simon loic_simon@fr.ibm.com 06 76 75 40 71 Business Development Partenaires Cloud Global Business Partners, IBM France http://clubcloud.blogspot.com

Plus en détail

Pourquoi cet événement? Nos objectifs

Pourquoi cet événement? Nos objectifs Pourquoi cet événement? Nos objectifs Créer un rendez-vous IT majeur zone «grand sud» Mettre en place une véritable plateforme de Mettre en place une véritable plateforme de solutions technologiques Valoriser

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014 Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Rappel Méthodologique Modes de réception TV À partir de 2014 : Niveau national et régional Enquête

Plus en détail

Thème : Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer

Thème : Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer Thème : Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer Mamadou NAON Club DES DSI DE COTE D IVOIRE www.clubdsi.ci president@clubdsi.ci naonmster@gmail.com 2ème édition des Journées de l

Plus en détail

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Briefing direction LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Le Big Data, les réseaux sociaux, les applications mobiles et les réseaux mondiaux modifient de façon radicale

Plus en détail

Résultats du sondage

Résultats du sondage Résultats du sondage L agence française du programme européen «Jeunesse en action» (PEJA), dans le cadre de ses petits déjeuners «Prêt à l emploi!», a diffusé un questionnaire exclusif, réalisé en ligne

Plus en détail

La sécurité informatique à l heure de la 3 ème plate-forme. Karim BAHLOUL Directeur Etudes et Conseil IDC France 20 mai 2014

La sécurité informatique à l heure de la 3 ème plate-forme. Karim BAHLOUL Directeur Etudes et Conseil IDC France 20 mai 2014 La sécurité informatique à l heure de la 3 ème plate-forme Karim BAHLOUL Directeur Etudes et Conseil IDC France 20 mai 2014 Quelques chiffres sur l ampleur des attaques Le blog hackmaggeddon.com, répertorie

Plus en détail

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens au 1er Juin 2015 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013 Les «BUSINESS DECISION MAKERS» & l entreprise numérique 14 février 2013 Nathalie Wright Directrice de la Division Grandes Entreprises & Alliances Microsoft France #MSTechdays @MicrosoftFrance Microsoft

Plus en détail

au 1er novembre 2013

au 1er novembre 2013 au 1er novembre 2013 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois!

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois, Des actifs monétaires aux marchés actions, la gamme des FCP Insertion Emplois de Mirova* vise à concilier

Plus en détail

FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris

FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris Bienvenue... Considérez les données différemment : de la protection du patrimoine à sa valorisation Cyrille Boulletier, COO du Groupe Pierre et Vacances Center Parcs Patrick

Plus en détail

Quelle image avez-vous de la Belgique?

Quelle image avez-vous de la Belgique? Quelle image avez-vous de la Belgique? Saviez vous que?. Sont d origine belge. Le saxophone. La marque de montres Ice watch. La chaine de fast food Quick. l ile de Porquerolles au large de Toulon appartenait

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 DIRECTION DE LA SANTE Département Relations avec les Professionnels de Santé Dossier suivi par : Monique LEFRANCOIS Réf. : 19/2005/ML/MPD Paris, le 22 décembre

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2010 Mesures Physiques Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance) Novembre

Plus en détail

Présentation GRILOG. Février 2013

Présentation GRILOG. Février 2013 Présentation GRILOG Février 2013 Sujet / Agenda Comment maximiser ses performances commerciales et services à l aide d un CRM métier Editeur/intégrateur? Agenda: La filière de l édition de logiciel : Les

Plus en détail

SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON

SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON ACO S S STA T SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON N - JANVIER 5 Le 1er juillet 3, une réduction unique des cotisations patronales de Sécurité sociale

Plus en détail

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Des relais de croissance malgré un contexte de contraction des dépenses 4 1.3 Applicatifs,

Plus en détail

q u estions santé d économie de la analyse Repères Les primes des contrats individuels des couvertures complémentaires en 1998

q u estions santé d économie de la analyse Repères Les primes des contrats individuels des couvertures complémentaires en 1998 Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé analyse Repères Depuis plusieurs années, l IRDES étudie le marché de la couverture complémentaire et a élaboré, en 1998,

Plus en détail

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Au-delà de l infrastructure VDI : fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Edouard Lorrain 5 juin 2014 2014 VMware Inc. Tous droits réservés. Sommaire 1 Évoluez vers le Cloud

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

Planning rédactionnel MCM Enseignement Formation Emploi 1er trimestre 2014. Média Parution ECOLES D' INGENIEURS ECOLES DE MANAGEMENT

Planning rédactionnel MCM Enseignement Formation Emploi 1er trimestre 2014. Média Parution ECOLES D' INGENIEURS ECOLES DE MANAGEMENT Média Parution ECOLES D' INGENIEURS ECOLES DE MANAGEMENT LA VOIX ETUDIANT JANVIER Les métiers du tourisme et des loisirs Les métiers du tourisme et des loisirs LA VOIX ETUDIANT JANVIER Spécial Admission

Plus en détail

Baromètre des usages numériques professionnels

Baromètre des usages numériques professionnels Baromètre des usages numériques professionnels 3 ème édition Septembre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. & Charline Launay, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Petit déjeuner PME & Start-up: "Créer et optimiser sa force de vente"

Petit déjeuner PME & Start-up: Créer et optimiser sa force de vente Petit déjeuner PME & Start-up: "Créer et optimiser sa force de vente" Comment gérer optimalement une force de vente directe et indirecte internationale au sein d'une entreprise déjà structurée? Stefan

Plus en détail

réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité

réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité Intervenants : Julien NABET Head of Staff Programme Cloud Computing OBS Ibra DIAKHATE Directeur exploitation

Plus en détail

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation 1 IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation Intervenants : Coura FALL Directrice Marketing, Orange Business Services Khardiata Ndiaye DIACK Coordonnatrice des 2 programmes - Directrice

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 3. ACCES RACCORDEMENT D Identification : -NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 17/10/2013 Version initiale -NOI-RAC-02E V.2.7

Plus en détail

Cloud Starter Office 365? Avec et au-delà de la vente pure de licences/souscriptions quels sont les opportunités pour les partenaires?

Cloud Starter Office 365? Avec et au-delà de la vente pure de licences/souscriptions quels sont les opportunités pour les partenaires? Cloud Starter Office 365? Avec et au-delà de la vente pure de licences/souscriptions quels sont les opportunités pour les partenaires? Sandra Legon Partner Account Manager Agenda Office 365 Les composantes

Plus en détail

Gestion Mobile avec Afaria 7. Jérôme Lorido blue-infinity Mai 2013

Gestion Mobile avec Afaria 7. Jérôme Lorido blue-infinity Mai 2013 Gestion Mobile avec Afaria 7 Jérôme Lorido blue-infinity Mai 2013 blue-infinity branding. technology. integration. blue-infinity (b-i) est une société de services professionnels qui mise sur son expertise

Plus en détail

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 PARIS, le 11 Avril 2000 PROCES VERBAL REUNION AFFAIRES GENERALES DU 24 MARS 2000 Présents : MM. SIMON, MERIC, VILLEROT, MARLIOT, Mmes

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 30 janvier 2009 Des packages plus chers que les services à la carte dans plus de 50 % des banques, des prix globalement à la baisse

Plus en détail