B. Vayleux, J. Rigaud, F. Luyckx, G. Karam, P. Glemain, O. Bouchot, L. Le Normand. Clinique Urologique, CHU Hôtel Dieu, Nantes, France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B. Vayleux, J. Rigaud, F. Luyckx, G. Karam, P. Glemain, O. Bouchot, L. Le Normand. Clinique Urologique, CHU Hôtel Dieu, Nantes, France"

Transcription

1 B. Vayleux, J. Rigaud, F. Luyckx, G. Karam, P. Glemain, O. Bouchot, L. Le Normand Clinique Urologique, CHU Hôtel Dieu, Nantes, France

2 Patientes et Méthode de 1987 à fin 2009, 215 patientes implantées de SUA pour IS non neurologique Âge moyen : 62.8 ans (+/- 11.3, [25;85]) Suivi moyen : 72.3 mois (+/- 67m, 1m-23,5ans) = 6 ans IMC moyen : 26 kg/m² (+/- 4.8) Bilan Urodynamique (pré et post op) examen de l abdomen et du périnée recherche de fuites à l effort (poussée/toux) manœuvre de Bonney, recherche d un résidu PM,

3 Critères de jugement Succès : 0 ou 1 protection/jour donc Echec si >1 protection/jour Evaluation de la satisfaction des patientes Echelle d évaluation globale (sur 10) consultations, courriers, appels téléphoniques

4 1- Antécédents médicaux diabète 7,5% radiothérapie pelvienne 4,2% tabac 5,58% HTA 32,8% accouchement traumatique 6,5% syndrôme anxio depressif 23,7%

5 1- Antécédents chirurgicaux : 96%

6 2- Tableau clinique IU d effort isolée : 75% mixte : 25% fuites nuit et jour : 40.5% (87/215) Fuites à la toux/poussée : 100% Bonney + dans 47.8% des cas garnis «en permanence» : 47.4% (102/215) 82 autres patientes : moyenne de 5.4 ± 3.4 p/j Anticholinergiques chez plus d 1/4 des patientes en pré op. Pc max : 23.6 ± 8.2 cm d H₂0

7 3- Données chirurgicales Tailles des manchettes : - Les + utilisées : 6.5 cm (30%) 7 cm (28%) 7.5 cm (24.5%) - Révision avec changements de manchettes (n=13) taille inférieure (30%des cas) ou même taille - Grandes tailles (8cm et +) quand antécédents de bandelettes (p<0.024) ou d hystérectomie (p<0.036) Tailles des ballons : % (196) étaient des ballons de cm H₂O - Révision avec changement de ballon (n=18) même taille ou taille supérieure (11%)

8 4- Complications péri opératoires Complications per opératoires : 10,7% 23 cas à type de brèches vésicales ou vaginales (n=22) et urétrales (n=1) - Associées aux : tabagisme (p<0.001) grande tailles de manchette (p<0.017) Complications post opératoires précoces : 24,7% - 53 patientes pour un total de 61 complications - Associées à : bandelette sous urétrale (p<0.01) promontofixation (p<0.015)

9 5- Pannes et révisions 15.3% des patientes (n=33) ont eu une panne du SUA imposant un total de 37 révisions Le délai moyen pose du SUA/ 1ere panne : ± 42.5 mois (de 3 à 174 mois). = 8,7 ans REVISIONS (n = 37) Repositionnement pompe 5 Perforation manchette 11 73% de défaillance mécanique ballon 8 tubulure 3 Dépressurisation 5 Erosion 1 Section de tubulure 2 Pompe coincée (bulle d'air) 1 Non renseigné 1 60%

10 6- Explantations Dans 7% cas (n=15) Délai moyen de 35 mois 3 ré-implantations Facteur de risque d explantation : Radiothérapie pelvienne (p<0.036) Facteur de risque d érosion : Radiothérapie (p<0.002) et la promontofixation (p<0.023) 7% Explantations : causes 20% infection (n=3) érosion (n=11) échec/ HAV de novo (n=1) 73%

11 7-Echecs 23.7% patientes (n=51) avec >1 protect /j facteur de risque d échec : âge de plus de 70 ans (p<0.014) un antécédent de radiothérapie pelvienne (p<0.047) une intervention de Burch (p<0.019) CAUSES D'ECHEC (n = 51) : 11 21,56% hyperactivité de novo 12 23,52% explantations 14 27,45% mauvaise manipulation 8 15,70% fuites par impériosités (IU mixte) 1 2% douleur 2 4% pannes non bilantées 3 5,90% inconnues hystérectomie (p<0.046) 2/3 dès la 1 ère année

12 8-Continence 73.5% (n=158) de patientes continentes (0 ou 1 p/j) 65.1% (n=140) avec 0 protection «continence totale» Patientes «satisfaites» lors du dernier entretien :79% (n=170) EVA : 8.65 ±1.85 (sur 10) sur les 86 réponses obtenues (été 2010).

13 Résumé

14 Discussion Notre série Revues de la littérature Continence 73.5% * 80% 80% avec SUA Révision 15.3% 0 à 80% Explantation 7% 20 à 50% 5% (Costa et al.) * en intention de traiter

15 Conclusions Technique durablement efficace sur une expérience de plus de 20 ans 73,5 % de succès 79% de satisfaites Les facteurs de risque Echec >70 ans manip Burch Complications per opératoires tabac Complications post opératoires Bandelettes SU Radiothérapie pelvienne promontofixation

D UNE COHORTE MONOCENTRIQUE

D UNE COHORTE MONOCENTRIQUE SIFUD-PP 18 septembre 2015 La Baule LES BALLONS ACT DANS L INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME : QUELLES INDICATIONS? RÉSULTATS À MOYEN ET LONG TERME D UNE COHORTE MONOCENTRIQUE C. Bergot, B. Vayleux, F.

Plus en détail

Les traitements chirurgicaux de l incontinence urinaire

Les traitements chirurgicaux de l incontinence urinaire Les traitements chirurgicaux de l incontinence urinaire Dans la population générale et chez les patientes atteintes de mucoviscidose Traitement chirurgical = 2 e intention Après rééducation du plancher

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME DR.F MENACER I/DEFINITION Fuite d urine involontaire par le méat urétral et ayant un retentissement social ou hygiénique et démontré de manière objective La prévalence

Plus en détail

TOT: notre expérience

TOT: notre expérience TOT: notre expérience Dr F.Madaci Dr Boudjellil Dr Bounegar Pr.M Derguini Service gynéco obstétrique Hôpital Bachir Mentouri Kouba 9ème congrès SAEREM 4ème congrès FAFEM Alger 2011 Introduction IUE: fuite

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT

INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 DR.F MENACER PR. A DAHDOUH DEFINITION ICS 1976 Fuite d urine involontaire par le méat urétral et ayant un retentissement social ou hygiénique

Plus en détail

Incontinence urinaire masculine

Incontinence urinaire masculine Incontinence urinaire masculine «Toute perte involontaire d urine dont se plaint le patient» (International Continence Society, Abrams and Coll, 2003) A distinguer des «gouttes retardataires» en fin de

Plus en détail

Chirurgie de l IUE sur un urètre déjà opéré. Jean-François HERMIEU Service d urologie CHU Bichat Paris

Chirurgie de l IUE sur un urètre déjà opéré. Jean-François HERMIEU Service d urologie CHU Bichat Paris Chirurgie de l IUE sur un urètre déjà opéré Jean-François HERMIEU Service d urologie CHU Bichat Paris jean-francois.hermieu@aphp.fr Les BSU ça marche bien Taux succès 76,8-95% Taux succès 80-92,3% Les

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire

Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire Dr Adrien Vidart Incontinence urinaire : A un seul symptômes plusieurs mécanismes Incontinence d effort : Incontinence par insuffisance sphinctérienne

Plus en détail

RECOMMANDATIONS JPP2. IU et/ou IA

RECOMMANDATIONS JPP2. IU et/ou IA RECOMMANDATIONS JPP2 IU et/ou IA I EXAMENS COMPLEMENTAIRES 1. BUD Tableau clinique d instabilité vésicale Si le tableau clinique d IUE n est pas typique (notamment si impériosité) En pré-opératoire (correction

Plus en détail

Des bonnes indications dans l'incontinence urinaire d effort

Des bonnes indications dans l'incontinence urinaire d effort Des bonnes indications dans l'incontinence urinaire d effort Aubert Agostini QCM Pré-Test / Cochez les réponses vraies 1) A propos du traitement de l IUE. a/ Le TVT est une technique de référence du traitement

Plus en détail

Samedi 14 octobre Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin

Samedi 14 octobre Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin Samedi 14 octobre 2017 Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin Diabète de type 1 Troubles urinaires : Trouble de la sensibilité vésicale Trouble de la contractilité Grande vessie

Plus en détail

Avis de la Commission. 09 Janvier 2002

Avis de la Commission. 09 Janvier 2002 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS Avis de la Commission 09 Janvier 2002 Dispositif : AMS 800, implant sphinctérien périuréthral Fabricant : American Medical Systems Inc. Demandeur : AMS

Plus en détail

FPC CNGOF / OGC. Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique

FPC CNGOF / OGC. Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique FPC CNGOF / OGC Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique Renaud de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Carémeau, Nîmes, France Une femme de 32 ans vous consulte en

Plus en détail

Incontinence féminine et statique pelvienne

Incontinence féminine et statique pelvienne Progrès en urologie (2010) 20, 770 774 COMMUNICATIONS ORALES Incontinence féminine et statique pelvienne O-230 Existe-t-il un seuil de gêne fonctionnelle en dessous duquel la chirurgie du prolapsus génital

Plus en détail

9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT

9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT 9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT NOTRE EXPERIENCE DU BURCH Dr A.SAIDI, Dr S.BOUZID,Dr K. KACIMI

Plus en détail

FAUT-IL FAIRE UN BILAN

FAUT-IL FAIRE UN BILAN FAUT-IL FAIRE UN BILAN URODYNAMIQUE ET COMMENT, DANS UN PROLAPSUS DE HAUT GRADE? Dr Le Normand L. 1 CHU de Nantes, Service Urologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie PROLAPSUS DE HAUT GRADE 2 SIGNES

Plus en détail

FPC CNGOF / OGC. BSU et grossesse

FPC CNGOF / OGC. BSU et grossesse FPC CNGOF / OGC BSU et grossesse Renaud de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Carémeau, Nîmes, France Traitement de l IU de la femme jeune Rééducation +++ pour les urgenturies et l IUE -éducation

Plus en détail

LES TABOUS TOUCHANT LA GROSSESSE ET L ACCOUCHEMENT : OSEZ EN PARLER

LES TABOUS TOUCHANT LA GROSSESSE ET L ACCOUCHEMENT : OSEZ EN PARLER LES TABOUS TOUCHANT LA GROSSESSE ET L ACCOUCHEMENT : OSEZ EN PARLER LES CONSÉQUENCES POSSIBLES DE LA GROSSESSE ET DE L ACCOUCHEMENT L incontinence urinaire Les déchirures et épisiotomies La diastase des

Plus en détail

Radiothérapie pelvienne et sphincter artificiel urinaire chez la femme

Radiothérapie pelvienne et sphincter artificiel urinaire chez la femme Progrès en urologie (2012) 22, 534 539 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com ARTICLE ORIGINAL Radiothérapie pelvienne et sphincter artificiel urinaire chez la femme Pelvic radiotherapy and artificial

Plus en détail

Résultats fonctionnels des ballonnets périurétraux ACT chez la femme

Résultats fonctionnels des ballonnets périurétraux ACT chez la femme Pelvi-Périnéologie DOI 10.1007/s11608-010-0304-3 ARTICLE ORIGINAL / ORIGINAL ARTICLE Résultats fonctionnels des ballonnets périurétraux ACT chez la femme Functional results of Adjustable Continence Therapy

Plus en détail

Avis de la Commission 1 er juin 2005

Avis de la Commission 1 er juin 2005 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS HAUTE AUTORITE DE SANTE Avis de la Commission 1 er juin 2005 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : AMS 800, implant

Plus en détail

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention?

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? philippe.chassagne@chuv.ch Néant Conflits d intérêt Mots clés Femme âgée, Incontinence Urinaire (IU) chronique

Plus en détail

Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018

Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018 Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018 Définition ICS de l HAV L hyperactivité vésicale est définie par des urgenturies, avec ou sans incontinence

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE Travail des membres du Comite d Urologie et de Pelvi-périnéologie de la Femme (Association Française D urologie) Madame RAU, 56 ans, consulte pour une incontinence

Plus en détail

Bertrand Vayleux. Incontinence urinaire féminine et Sphincter Artificiel Urinaire :

Bertrand Vayleux. Incontinence urinaire féminine et Sphincter Artificiel Urinaire : UNIVERSITE DE NANTES Année 2011 FACULTE DE MEDECINE THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DES de Chirurgie Générale par Bertrand Vayleux né le 28 janvier 1981 à Cahors Présentée et soutenue

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS INCONTINENCE URINAIRE Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS DÉFINITIONS Incontinence urinaire : c est une perte involontaire d urine Il existe plusieurs formes d incontinence

Plus en détail

Soutènement sousurétral par pose de bandelette synthétique dans le traitement de l incontinence urinaire d effort féminine

Soutènement sousurétral par pose de bandelette synthétique dans le traitement de l incontinence urinaire d effort féminine Soutènement sousurétral par pose de bandelette synthétique dans le traitement de l incontinence urinaire d effort féminine Voie rétropubienne et voie transobturatrice RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE L OBESITE (complications)

LA CHIRURGIE DE L OBESITE (complications) LA CHIRURGIE DE L OBESITE (complications) Dr LE PAGE Sébastien / Dr CENEDESE Alice Clinique St Vincent de Paul de BOURGOIN Maison des consultants Rappel des INDICATIONS de la CHIRURGIE Age > 18 ans (

Plus en détail

Je souffre d'incontinence urinaire : que faire?

Je souffre d'incontinence urinaire : que faire? Je souffre d'incontinence urinaire : que faire? Service de Chirurgie Gynécologique -Clinique Beau Soleil- Adresse du site : www.docvadis.fr/gynecologie.beausoleil.montpellier Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Avis de la Commission. 22 Mai 2002

Avis de la Commission. 22 Mai 2002 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 22 Mai 2002 Dispositif : INTERSTIM, système neuromodulateur des racines sacrées (S3), implantable. Fabricant

Plus en détail

Item 173 (Item 91) Infections nosocomiales EVALUATIONS

Item 173 (Item 91) Infections nosocomiales EVALUATIONS Item 173 (Item 91) Infections nosocomiales EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant les infections urinaires nosocomiales : A - Elles représentent 30 % de l ensemble des infections nosocomiales B -

Plus en détail

Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018

Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018 Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018 Pierre Fabre Coloplast Ferring Teva astellas MSD Bayer Ferring Iprad Ethicon GE Docteur Eric Le Goupils JMH Janvier 2018 MOUVEMENTS IONIQUES PLAQUE NEURALE FORCE

Plus en détail

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES L Incontinence Urinaire: - Chez la femme. - Quel que soit le type. - Tous âges confondus. Introduction A une PREVALENCE GLOBALE de 27,6%* Augmente avec l âge 2 pics:

Plus en détail

EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE?

EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE? EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE? 1 L. Le Normand (Nantes) Mêmes Objectifs thérapeutiques Assurer la sécurité pour la haut appareil Par le maintien

Plus en détail

Qu est-ce qu une incontinence urinaire? A quoi est due l incontinence urinaire d effort?

Qu est-ce qu une incontinence urinaire? A quoi est due l incontinence urinaire d effort? Qu est-ce qu une incontinence urinaire? L incontinence urinaire se définit par toute fuite involontaire d urine à l origine d une gène. Il existe plusieurs types d incontinence urinaire : - L incontinence

Plus en détail

3 ème Congrès de Médecine Physique et de Réadaptation 22 et 23 septembre 2012 Tlemcen

3 ème Congrès de Médecine Physique et de Réadaptation 22 et 23 septembre 2012 Tlemcen 3 ème Congrès de Médecine Physique et de Réadaptation 22 et 23 septembre 2012 Tlemcen Mesure comparative des pressions de clôture obtenues avec une sonde de type Bohler perfusée mono - point et celles

Plus en détail

Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique

Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique Dr Olivier HELFRICH Urologue Clinique Axium Congrès Gynaix 26/01/2019 Aucun Conflits d intérêt Plan Définitions

Plus en détail

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT PAR POSE D'UNE PROTHÈSE INTERISCHIATIQUE DE SOUTÈNEMENT DE L'URÈTRE CHEZ L'HOMME, PAR ABORD DIRECT Classement CCAM : 08.. Codes : JELA521, JEGA515 et NC JUIN

Plus en détail

Infections du site opératoire sur prothèses articulaires : vers un score d évaluation du risque intrinsèque?

Infections du site opératoire sur prothèses articulaires : vers un score d évaluation du risque intrinsèque? Infections du site opératoire sur prothèses articulaires : vers un score d évaluation du risque intrinsèque? A. Debreuve 1, S. Diallo 2, X Ohl 2, E. Dehoux 2, O. Bajolet 1 1 Equipe Opérationnelle d Hygiène,

Plus en détail

L insuffisance sphinctérienne ATELIER FMC. Du diagnostic au traitement. Pierre Costa, Brigitte Fatton CHU Nîmes

L insuffisance sphinctérienne ATELIER FMC. Du diagnostic au traitement. Pierre Costa, Brigitte Fatton CHU Nîmes L insuffisance sphinctérienne Du diagnostic au traitement Pierre Costa, Brigitte Fatton CHU Nîmes ATELIER FMC DPC A: 2 B : 1 C 9 A : 12 A : 1 C : 2 Définition : du concept théorique à la pratique Physiopathologie

Plus en détail

IUE de la Femme agée. M Carbonnel

IUE de la Femme agée. M Carbonnel IUE de la Femme agée M Carbonnel Introduction Augmentation de IU et de sa sévérité avec age Variable en fonction du lieu de vie ( >80 ans 80% institution, 25% domicile) Viellissement physiologique Dépendance,

Plus en détail

Mise en place de cathéter de dialyse péritonéale par radiologie d intervention : l expérience du CHU de Québec

Mise en place de cathéter de dialyse péritonéale par radiologie d intervention : l expérience du CHU de Québec Mise en place de cathéter de dialyse péritonéale par radiologie d intervention : l expérience du CHU de Québec G Côté, J Dupont, M Rousseau-Gagnon, G Garneau,M Agharazii et F Mac-Way CHU de Québec-Université

Plus en détail

BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE

BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE 1 Dr Loïc Le Normand CHU Nantes, service Urologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie PLAN! Définition de l hyperactivité vésicale! Définition de l hyperactivité

Plus en détail

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Définition... 3 3. Étiologies... 3 3.1. IUE... 3 3.2. IU par

Plus en détail

l incontinence urinaire: une pathologie sous estimée dans la mucoviscidose

l incontinence urinaire: une pathologie sous estimée dans la mucoviscidose l incontinence urinaire: une pathologie sous estimée dans la mucoviscidose Diagnostique, traitement médical / rééducation et spécificités dans la mucoviscidose 5 Avril 2018, Lyon Dr Katelyne Hubeaux Fondation

Plus en détail

Comment et pourquoi évaluer le résultat d une intervention pour IUE en pratique courante et en recherche clinique?

Comment et pourquoi évaluer le résultat d une intervention pour IUE en pratique courante et en recherche clinique? Comment et pourquoi évaluer le résultat d une intervention pour IUE en pratique courante et en recherche clinique? Jean-François Hermieu Service d Urologie CHU Bichat Paris jean-francois.hermieu@bch.aphp.fr

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

Prise en charge et risques d'échecs des infections sur matériel rachidien

Prise en charge et risques d'échecs des infections sur matériel rachidien Prise en charge et risques d'échecs des infections sur matériel rachidien R. LAMBERET 1, P. BEMER 1, PM. LONGIS 2, Y. VARENNE 2, S. TOUCHAIS 2, D. BOUTOILLE 3, GG. AUBIN 1, S. CORVEC 1, O. GROSSI 4 et

Plus en détail

Euro-Pharmat Montpellier 8, 9 & 10 octobre 2013 LE SPHINCTER ARTIFICIEL

Euro-Pharmat Montpellier 8, 9 & 10 octobre 2013 LE SPHINCTER ARTIFICIEL LE SPHINCTER ARTIFICIEL Sommaire Composition/Description Mode d action Indications Contre-Indications Voies d abord Critères de choix Panorama du marché 2 Sphincter Artificiel : Prévalence Le sphincter

Plus en détail

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de transplantation et recherche en transplantation, d Urologie et de Néphrologie

Plus en détail

VALIDATION D UN OUTIL DE DEPISTAGE DES DOULEURS PELVI- 1 Autre

VALIDATION D UN OUTIL DE DEPISTAGE DES DOULEURS PELVI- 1 Autre Table des matières Par notation de communications N THEME PAGE TITRES VALIDATION D UN OUTIL DE DEPISTAGE DES DOULEURS PELVI- 1 Page 34 PERINEALES CHRONIQUES PAR SENSIBILISATION A PARTIR DES CRITERES DE

Plus en détail

La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique,

La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique, La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique, Hopital universitaire Pitié-Salpétrière, AP-HP Faculté de médecine P. et M. Curie,Paris 6 duction 2ics ite. emmanuel.chartier-kastler@aphp.fr

Plus en détail

ÉVALUATION DU TVT (TENSION-FREE VAGINAL TAPE) DANS L'INCONTINENCE URINAIRE D'EFFORT FÉMININE. Mars 2002

ÉVALUATION DU TVT (TENSION-FREE VAGINAL TAPE) DANS L'INCONTINENCE URINAIRE D'EFFORT FÉMININE. Mars 2002 ÉVALUATION DU TVT (TENSION-FREE VAGINAL TAPE) DANS L'INCONTINENCE URINAIRE D'EFFORT FÉMININE Mars 2002 Service évaluation des technologies Service évaluation économique L AGENCE NATIONALE D ACCRÉDITATION

Plus en détail

AECG 18 septembre 2013

AECG 18 septembre 2013 G.THIOLLIER, B.BARTHIER, A. FAUCONNIER. AECG 18 septembre 2013 Centre hospitalier Intercommunal Poissy St Germain en Laye Mme R, 57 ans Prolapsus extériorisé Gène fonctionnelle sévère Pas de symptôme urinaire,

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Diplôme InterUniversitaire Chirurgie

Diplôme InterUniversitaire Chirurgie Diplôme InterUniversitaire Chirurgie vaginale et périnéale Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Diplôme InterUniversitaire Chirurgie vaginale et périnéale Organisation : Faculté de Médecine

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL INDIVIDUEL. 1. Données sociodémographiques. 2. Données sur les fistules obstétricales

DOSSIER MEDICAL INDIVIDUEL. 1. Données sociodémographiques. 2. Données sur les fistules obstétricales DOSSIER MEDICAL INDIVIDUEL N du dossier / / N de patient / / /./ 1. Données sociodémographiques Nom :.. Prénom Ethnie Profession Age actuel Age du 1er mariage :.. Zone de Provenance Pays.Région Cercle..Village

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE bandelette sous-urétrale

CONSENTEMENT ECLAIRE bandelette sous-urétrale 1/5 CONSENTEMENT ECLAIRE bandelette sous-urétrale Cher patient, Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association of Urology (BAU) sous le contrôle du Groupement des unions professionnelles

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien Physiologie DES Vessie Σ D10 L2 TRAUMATISES CRANIENS Sphincter Col Pudendal Pelvien PΣ S2 Soma S4 Certaines zones cérébrales augmentent

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS)

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS) COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS) AVIS DE LA COMMISSION Modifiant l avis du 25 octobre 2006 10 janvier 2012 Nom : Modèles et références

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien Physiologie Vessie Hypogastrique Σ D10 L2 Sphincter Col Pudendal Pelvien PΣ S2 Soma S4 Certaines zones

Plus en détail

Bandelettes sous-urétrales : que peut-on attendre des dispositifs «mini»?

Bandelettes sous-urétrales : que peut-on attendre des dispositifs «mini»? Bandelettes sous-urétrales : que peut-on attendre des dispositifs «mini»? Pour ou contre : «Mini-bandelettes et incontinence d effort féminine» vendredi 18 novembre, 9h55, salle Havane. Contact AFU : Dr

Plus en détail

Expérience en Pelvi-Périnéologie en consultation d Urologie

Expérience en Pelvi-Périnéologie en consultation d Urologie Expérience en Pelvi-Périnéologie en consultation d Urologie Marithé Lamblé et Nathalie Gouttieres IDE en consultation et urodynamique, Laurent Wagner, chirurgien urologue, Service d Urologie, CHU Carémeau,

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire par sphincters urinaires artificiels chez la femme : efficacité, complications et survie

Traitement de l incontinence urinaire par sphincters urinaires artificiels chez la femme : efficacité, complications et survie Progrès en urologie (2013) 23, 415 420 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com UROLOGIE DE LA FEMME Traitement de l incontinence urinaire par sphincters urinaires artificiels chez la femme : efficacité,

Plus en détail

RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014

RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014 RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014 INTRODUCTION L IUE : définie comme une perte involontaire d urine à travers le méat urétral lors

Plus en détail

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Dyschésie traitement chirurgical Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Chirurgie de la dyschésie la prise en charge chirurgicale de la dyschésie

Plus en détail

Registre de morbi-mortalité après chirurgie du prolapsus parmi les chirurgiens gynécologues français

Registre de morbi-mortalité après chirurgie du prolapsus parmi les chirurgiens gynécologues français Registre de morbi-mortalité après chirurgie du prolapsus parmi les chirurgiens gynécologues français Résultats préliminaires sur les 1107 premières interventions R de Tayrac*, G Eglin, P Debodinance, T

Plus en détail

Evaluation du changement en un temps des prothèses de hanche infectées. Jean-François Kempf, Régis LENGERT, Jean-Yves JENNY

Evaluation du changement en un temps des prothèses de hanche infectées. Jean-François Kempf, Régis LENGERT, Jean-Yves JENNY Evaluation du changement en un temps des prothèses de hanche infectées Jean-François Kempf, Régis LENGERT, Jean-Yves JENNY INTRODUCTION Arthroplastie de hanche Fréquente : 138 713 cas / an ( HAS 2005)

Plus en détail

COMMENT ÉVITER L IUE POST OPÉRATOIRE?

COMMENT ÉVITER L IUE POST OPÉRATOIRE? COMMENT ÉVITER L IUE POST OPÉRATOIRE? Denis Savary, Brigitte Fatton Gynécologie CHU Clermont-Ferrand Diplôme universitaire européen d endoscopie opératoire en Gynécologie Janvier 2011 Université d Auvergne

Plus en détail

Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau

Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau Service de chirurgie digestive et oncologique CHU Amiens Picardie Sardaigne, le 9 septembre 2015 Plan Qu est ce que

Plus en détail

Les grandes recommandations: Les complications de l autosondage

Les grandes recommandations: Les complications de l autosondage Les grandes recommandations: Les complications de l autosondage Xavier Gamé Département d Urologie, Transplantation Rénale et Andrologie CHU Rangueil - Toulouse 1 Enquête Médecins généralistes Complications:

Plus en détail

EL Arem S, Sghir M, Haj Hamad W, Haj Salah A, Said W, Zantour B, Kessomtini W

EL Arem S, Sghir M, Haj Hamad W, Haj Salah A, Said W, Zantour B, Kessomtini W EL Arem S, Sghir M, Haj Hamad W, Haj Salah A, Said W, Zantour B, Kessomtini W Service de Médecine Physique et Réadaptation Fonctionnelle Service d Endocrinologie CHU Tahar Sfar, Mahdia Introduction Le

Plus en détail

Situations pratiques dans l HAV urologique. HAV idiopathique. Virginie ROUX CHU de Pointe à pitre

Situations pratiques dans l HAV urologique. HAV idiopathique. Virginie ROUX CHU de Pointe à pitre Situations pratiques dans l HAV urologique HAV idiopathique Virginie ROUX CHU de Pointe à pitre CAS CLINIQUE Julie, 28 ans MC: Syndrome d HAV avec IUU ayant débuté il y a 1 an, de début progressif nécessitant

Plus en détail

Quand, comment et pourquoi réaliser un bilan urodynamique. B.Fatton Urogynécologie CHU Caremeau - NIMES

Quand, comment et pourquoi réaliser un bilan urodynamique. B.Fatton Urogynécologie CHU Caremeau - NIMES Quand, comment et pourquoi réaliser un bilan urodynamique B.Fatton Urogynécologie CHU Caremeau - NIMES 2007 Son but: identifier des facteurs responsables de l IU étudier le fonctionnement vésico-sphinctérien

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 13 juillet 2005 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 13 juillet 2005 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 13 juillet 2005 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Rendu (SR) : Indications

Plus en détail

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Introduction COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Les fractures du bassin sont potentiellement graves ; il s agit le plus souvent d un polytraumatisé avec de nombreuses complications viscérales,

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 03 octobre Abroge et remplace l avis du 9 novembre 2005 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 03 octobre Abroge et remplace l avis du 9 novembre 2005 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 03 octobre 2007 Abroge et remplace l avis du 9 novembre 2005 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données

Plus en détail

Soutènement sousurétral par pose de bandelette synthétique dans le traitement de l incontinence urinaire d effort féminine

Soutènement sousurétral par pose de bandelette synthétique dans le traitement de l incontinence urinaire d effort féminine Soutènement sousurétral par pose de bandelette synthétique dans le traitement de l incontinence urinaire d effort féminine Voie rétropubienne et voie transobturatrice AVIS SUR LES ACTES DE POSE Classement

Plus en détail

Supports : Actualités en Chirurgie Pelvienne

Supports : Actualités en Chirurgie Pelvienne Supports : Actualités en Chirurgie Pelvienne Les ressources humaines Le premier «support pédagogique» à nos programmes sont les hommes et les femmes, liés à Eval Form Santé, responsables de l organisation

Plus en détail

Incontinence urinaire : traitement chirurgical. CAS CLINIQUE n 6

Incontinence urinaire : traitement chirurgical. CAS CLINIQUE n 6 Incontinence urinaire : traitement chirurgical CAS CLINIQUE n 6 Madame BAN 47 ans, infirmière, présente depuis sa dernière grossesse des fuites urinaires à l effort Antécédents : 3 accouchements par voie

Plus en détail

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU Rééducation Périnéale Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU de Rééducation périnéale Dr Laurence Peyrat Définitions L incontinence urinaire chez l homme survient après une lésion

Plus en détail

Traitement chirurgical des troubles de l équilibre du rachis. Henry Parent Centre Du Rachis Angers

Traitement chirurgical des troubles de l équilibre du rachis. Henry Parent Centre Du Rachis Angers Traitement chirurgical des troubles de l équilibre du rachis Henry Parent Centre Du Rachis Angers Le rachis c est une histoire d équilibre Equilibre : économie Dubousset d après Pol Le coeur Cône de l

Plus en détail

Implants cochléaires : complications et reprises chirurgicales

Implants cochléaires : complications et reprises chirurgicales 2éme Congrès Maghrébin de la MAFOS Implants cochléaires : complications et reprises chirurgicales A.MOUZALI-K.KANOUN-A.SAHEB- K.OUENNOUGHI-M.Z.SADI-M.S.HARAOUBIA- O.ZEMIRLI Service ORL et CCF CHU Beni

Plus en détail

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries,

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, Cas clinique n 2 Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, urgenturies et des fuites urinaires à l

Plus en détail

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE D'EFFORT PAR POSE DE BALLONNETS AJUSTABLES CHEZ L HOMME Rapport d'évaluation MARS 2009 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218

Plus en détail

Incontinence urinaire : traitement chirurgical. CAS CLINIQUE n 6

Incontinence urinaire : traitement chirurgical. CAS CLINIQUE n 6 Incontinence urinaire : traitement chirurgical CAS CLINIQUE n 6 Madame BAN 47 ans, infirmière, présente depuis sa dernière grossesse des fuites urinaires à l effort Antécédents : 3 accouchements par voie

Plus en détail

CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC

CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC R.CAREMEL Prog Urol (2014) 24, 30-33 Mr André L 69 ans - Adressé pour avis par le service de médecine physique et réadaptation - AVC ischémique sylvien droit par

Plus en détail

Cours EUD Bichat. Dr Billebaud C.H.I.C.

Cours EUD Bichat. Dr Billebaud C.H.I.C. Cours EUD Bichat Dr Billebaud C.H.I.C. PREPARATION 1 Chaîne débitmètre capteurs table d examen allumer le matériel 10 mn avant examen +++ Petit matériel Gynécologique : spéculum, valves, pinces Urologiques

Plus en détail

Voie d abord en cas de récidive de prolapsus génital

Voie d abord en cas de récidive de prolapsus génital Voie d abord en cas de récidive de prolapsus génital M Cosson JP Lucot, V Bot-Robin, G Giraudet Jeanne de Flandre Hospital Regional University Hospital of Lille France Conflits d intérêts Sessions formation:

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme Dr Mehdi Jaidane Introduction - Définition Incontinence : symptôme, signe, pathologie Définition : «perte involontaire d urine d par l urèthre» Nouvelle définition d

Plus en détail

Insuffisance sphinctérienne

Insuffisance sphinctérienne Insuffisance sphinctérienne Recommandations Xavier Deffieux (Clamart) 1 Historique des hypothèses physiopathologiques de l IUE Kelly (1914) Bonney Enhorning (1961) Parks (1962) McGuire (1976) Blaivas Petros

Plus en détail

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Formation approfondie en gynécologie-obstétrique opératoire INTRODUCTION Le concept de formation post-graduée approfondie du département de gynécologie-obstétrique

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 13 juillet ZUIDEX, implant urétral injectable.

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 13 juillet ZUIDEX, implant urétral injectable. COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 13 juillet 2005 CONCLUSIONS Nom : ZUIDEX, implant urétral injectable Modèles et références : Cf p. 2 Fabricant : Demandeur : Indications

Plus en détail

Complications spécifiques du traitement des prolapsus selon les voies d abord.

Complications spécifiques du traitement des prolapsus selon les voies d abord. Complications spécifiques du traitement des prolapsus selon les voies d abord. Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 12 octobre 2013 Institut Portman, Clinique saint Augustin, Bordeaux Dr Thierry

Plus en détail

Aurélie Sicaud JNI Tours 14 juin es JNI, Tours du 13 au 15 juin

Aurélie Sicaud JNI Tours 14 juin es JNI, Tours du 13 au 15 juin Quelle stratégie thérapeutique pour les infections tardives de prothèses de hanche et de genou? Etude d une série rétrospective de 75 cas A Sicaud, D Saragaglia, JP Brion, C Recule, P Gaudin, JP Stahl,

Plus en détail

Truc et astuce. Mots clés Sphincter urinaire artificiel Complication Incontinence urinaire

Truc et astuce. Mots clés Sphincter urinaire artificiel Complication Incontinence urinaire Progrès en Urologie FMC 2014;24:F2 F6 Sphincter urinaire artificiel AMS 800 : que faire en cas de défaillance? Présentation d'un algorithme diagnostique et thérapeutique devant une récidive de l'incontinence

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel.

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel. EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel. ME PASCALE THARAUD IDE DR DAVID GOOSSENS CMPR LA TOUR DE GASSIES BORDEAUX INTRODUCTION Le calendrier mictionnel reste une part

Plus en détail