Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical"

Transcription

1 Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD

2 I. Travailleurs indépendants : Evolution sur 5 ans. 1. Tendance générale Au 31/12/2010, la Belgique comptait indépendants (TI), soit près de 2% en plus par rapport à Ils se répartissent comme suit : indépendants au sens strict soit 2,3% de plus qu en aidants, soit 2,3% en moins par rapport à Source : Inasti La répartition par sexe des indépendants fait ressortir que ceux-ci sont constitués de deux tiers d hommes et d un tiers de femmes. Bien que la part des femmes soit en légère augmentation, cette répartition n a pas changé de manière significative au cours des cinq dernières années. 2/50

3 Source : Inasti 2. Secteur d activité Les professions libérales représentent 25,3% du nombre total d indépendants soit plus d un quart de ceux-ci. Sur les 5 dernières années, le plus gros secteur est celui du commerce qui englobe plus d un tiers des travailleurs indépendants, alors que la proportion des professions libérales reste de près d un sur quatre. Moins d un indépendant sur 10 est actif dans l agriculture ou dans les services tandis que 21% d entre eux l est dans le secteur industriel. 3/50

4 Source : Inasti La répartition n est pas différente lorsqu on se penche uniquement sur les travailleurs indépendants à titre principal. Source : Inasti 4/50

5 3. Nature de l activité et région Plus de 70% des indépendants exercent avec le statut d activité principale. Ceux qui sont indépendants à titre complémentaire représentent 22% et les actifs après la pension 7% des travailleurs indépendants. Tableau-Répartition des travailleurs indépendants selon la nature de l activité et la région Régions Nature de l'activité Région flamande Région wallonne Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Activité principale Région Activité complémentaire bruxelloise Actif après pension Total Activité principale Belgique Activité complémentaire Actif après pension Total Source : Inasti Au niveau régional cette structure est proche de celle de la Flandre alors qu en Wallonie, on a 68,5% d indépendants à titre principal, 23,7% d indépendants à titre complémentaire soit 1,2% et 1,5% de plus qu en Flandre et en Belgique respectivement. Les actifs après pensions en Flandre et à Bruxelles représentent comme en Belgique 7,4%. Cette proportion est de 7,8% en Wallonie. 1 Ce total est inférieur au nombre d indépendants car la localisation de tous n ont pas exhaustive 5/50

6 Source : Inasti 4. Revenus des travailleurs indépendants Par revenus, il y a lieu d entendre les revenus professionnels bruts, diminués des dépenses et charges professionnelles. Il ne s agit donc pas des revenus imposables mais des revenus servant de base au calcul des cotisations sociales. Ce calcul se base sur les revenus de la troisième année antérieure à l année de calcul (année de dénombrement). Concrètement, en 2010, ce sont les revenus de l année 2007 (année de référence) qui sont pris en considération pour le calcul des cotisations sociales. En 2010, le revenu moyen des travailleurs indépendants en Belgique s établit à euros. Il est plus élevé en Wallonie (19.013,54 euros) qu en Flandre (17.961,97 euros) et à Bruxelles (18.321,52 euros). Cette situation n est observable que depuis En effet, avant cette date le revenu moyen était toujours plus élevé en Flandre qu en Wallonie. 6/50

7 Source : Inasti Source : Inasti 7/50

8 Les revenus sont aussi fonction du secteur d activité dans lequel le travailleur indépendant exerce. Ainsi, le secteur de la pêche est celui où le revenu moyen est le plus élevé en Les professions libérales se classent en 2 ème position. Source : Inasti Selon la nature de l activité, les indépendants à titre principal sont sans surprise ceux qui gagnent le mieux leur vie. En 2010, ils ont gagné jusqu à 2 fois le revenu des actifs après la pension et près de 8 fois celui des actifs à titre complémentaire en moyenne. Sur les cinq dernières années, le revenu des indépendants a augmenté de moins d 1% en moyenne annuelle. Celui des actifs à titre principal a augmenté de plus de 2% alors que dans le même temps le revenu moyen des actifs après la pension s accroissait de près de 3%. On constate aussi un recul de de 1,7% des revenus des actifs à titre complémentaire sur la même période. 8/50

9 Source : Inasti Lorsqu on restreint la population aux travailleurs indépendants à titre principal, la hiérarchie ne change pas, mais on a des revenus moyens plus élevés comme mentionné supra. Source : Inasti 9/50

10 5. Débuts et fins d activité des travailleurs indépendants Un tiers des indépendants qui ont débuté leur activité en 2010 étaient des commerçants. 27% des débutants sont des titulaires de professions libérales. L industrie accueille un peu moins d un quart des nouveaux indépendants. En fin de peloton, on note les services (8%), l agriculture (4%) et divers autres secteurs (4%). Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 10/50

11 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes La répartition ne change pas lorsqu on ne prend en compte que les indépendants à titre principal. 11/50

12 Plus de deux indépendants sur cinq qui ont cessé leur activité en 2005 étaient des commerçants. Les professions libérales représentent une cessation d activité sur cinq et l industrie et l artisanat près d une sur quatre. Source : Inasti et calculs UCM-service d Etudes 12/50

13 Source : Inasti et calculs UCM-service d Etudes 13/50

14 En se limitant aux travailleurs indépendants à titre principal, on peut remarquer qu ils sont près de deux fois plus nombreux à débuter leur activité qu à y mettre fin chaque année Source : Inasti 14/50

15 II. Travailleurs indépendants et professions libérales Parmi les indépendants, la Belgique compte titulaires de profession libérale (PL). Les professions libérales représentent 25,3% du nombre total d indépendants soit plus d un quart de ceux-ci. Sur les 5 dernières années, le plus gros secteur est celui du commerce qui englobe plus d un tiers des travailleurs indépendants, alors que la proportion des professions libérales reste de près d un sur quatre. 1. Evolution des professions libérales Source : Inasti 15/50

16 Source : Inasti Si on compare l évolution des indépendants et des professions libérales sur une période de 5 ans, on constate que les professions libérales croissent plus vite que les indépendants. En effet, les premiers progressent de 5,2 % en moyenne annuelle sur cette période alors que les indépendants n augmentent 1,7% par an dans le même temps. Plusieurs explications peuvent être formulées pour expliquer ces différences. On peut citer, la féminisation croissante des professions libérales, l accès facile et plus démocratique aux études supérieures par toutes les couches de la société, la perte de popularité des métiers manuels réputés plus exigeants sur le plan physique. En outre, le prestige historique attaché à ces professions renforce l attirance de nouveaux candidats pour les métiers dits intellectuels. Enfin, on observe une mutation de la société. En effet, la société industrielle de production a fait place petit à petit à une société plus orientée vers les services aux entreprises et aux personnes. Or, la plupart des professions libérales exercent ce type d activité. 16/50

17 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Lorsqu on examine uniquement les actifs à titre principal dans les deux populations, la tendance se maintient, même si les écarts sont moins importants. Les professions libérales en activité principale croissent à un rythme de 4% en moyenne annuelle contre 1% pour tous les indépendants à titre principal. 17/50

18 2. Revenus des professions libérales On constate qu au cours des cinq dernières années, les titulaires de professions libérales ont gagné en moyenne à euros de plus que les autres travailleurs indépendants. Evolution comparée des revenus annuels des travailleurs indépendants et des professions libérales , , , , , , , , , ,90 0, , , , , , ,00 Travailleurs indépendants Professions libérales Source : Inasti En se penchant uniquement sur les indépendants à titre principal, les écarts de revenus moyens entre les professions libérales et les indépendants s accroissent. La différence est de l ordre de euros en moyenne par an en faveur des professions libérales. 18/50

19 Source : Inasti Selon la région, les revenus moyens des professions libérales ont été plus élevés en Flandre qu en Wallonie jusqu en Depuis lors on a un inversement de tendance entre la Flandre et la Wallonie , ,00 Evolution comparée du revenu des professions libérales selon la région Revenus en euros , , , ,00 0, Flandre Wallonie Bruxelles Source : Inasti 19/50

20 Source : Inasti En observant uniquement les professions libérales actives à titre principal, les revenus annuels moyens sont plus élevés en Flandre qu en Wallonie sur les cinq dernières années, sauf en Répartition par sexe des professions libérales Si l on se penche sur les répartitions par sexe en 2010, on se rend compte qu elle est plus égalitaire chez les PL que chez les travailleurs indépendants. Au cours de cette année, 57,8% des PL étaient de sexe masculin et 42,2% des femmes, alors que les hommes représentent deux tiers des travailleurs indépendants. 20/50

21 Répartition par sexe comparée des Travailleurs indépendants et des professions libérales 66,2% 57,8% 33,8% 42,2% Hommes Femmes Indépendants Professions libérales Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes Pour les indépendants à titre principal, la répartition est proche des 65/35 en faveur des hommes chez les indépendants alors qu elle tend vers 55/45 pour les professions libérales.µ Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes 21/50

22 4. Débuts et fin d activité des professions libérales On constate qu au cours des cinq dernières années, on a en moyenne trois fois plus de débuts d activités que de cessations chez les professions libérales. Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes 22/50

23 Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes 23/50

24 III. Professions libérales (PL) : Caractéristiques 1. Répartition des professions libérales par Région. C est la Flandre qui compte le plus de professions libérales par rapport aux deux autres régions. Cela s explique principalement par le fait que le territoire de la Flandre est plus le plus peuplé. Source : Inasti La distribution ne change pas lorsqu on regarde uniquement les professions libérales exerçant leur activité à titre principal. Près de 57% sont en Flandre alors que la Wallonie n en compte que moins de 30%. 24/50

25 Source : Inasti 25/50

26 2. Répartition des professions libérales en fonction de la nature de l activité Source : Inasti Naturellement, les professions libérales exercent plus en activité principale qu en activité complémentaire ou après l âge de la pension. Cela peut s expliquer par le fait que certaines professions doivent être exercées à titre principal en raison d incompatibilités instaurées par la déontologie. 3. Professions libérales et secteur d activité Les secteurs médical et paramédical sont les plus importants avec 18% des professions libérales chacun. Viennent ensuite les professions libérales diverses à caractère intellectuel (par exemple les restaurateurs-conservateurs d œuvres d art, les traducteurs et interprètes) qui représentent 17% des PL, puis les arts, lettres, sciences et enseignement privé avec 15% et les administrateurs de société(13%). Enfin, les PL traditionnelles des secteurs techniques et du chiffre ne comptent plus que pour 11% et le secteur juridique 8%. Sur les 5 dernières années, on note une augmentation de la part des administrateurs de société dans les PL. De 6,6% en 2005, ils représentent en ,3% des PL. De même la part des PL diverses à caractère intellectuel est passée de 14% à 17% sur la même période. A contrario, celle des professions libérales traditionnelle est en recul. En effet, le secteur médical qui représentait près d un quart des PL en 2005, ne sont plus qu à 18% en Le secteur paramédical passe lui de 19,2% à 18,4% dans le même temps. Dans le même sens, le secteur juridique qui employait 9,4% des PL en 2005 n en compte plus que 7,8% en Les secteurs technique et du chiffre comptent 11% des PL en 2010 alors que cette proportion était de 13,4% en /50

27 La tendance est donc clairement à l émergence de nouveaux types de métiers dans les PL alors que dans le même temps les PL traditionnelles (médecins, avocats, architectes, comptables, ) voient leur proportion reculer significativement. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Lorsqu on se penche uniquement sur les professions libérales qui exercent en activité principale, le secteur médical voit sa part augmenter et se rapprocher d un quart. Il reste talonné par le secteur paramédical qui représente 17% des PL exerçant à titre principal. Les administrateurs de sociétes de professions libérales et les professions diverses à caractère intellectuels viennent ensuite avec 14% et 13% erspectivement, alors que les professions techniques et du chiffre comptent pour 12%. La part relative du secteur juridique dans cette population atteint 11% et les arts, lettres, Sciences et enseignement complètent le tout avec 10%. 27/50

28 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 28/50

29 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 29/50

30 IV. Professions libérales et secteurs médical et paramédical 1. Composition des secteurs médical et paramédical En 2010, les secteurs médical et paramédical représentaient plus d un travailleur indépendant sur trois (36,2%). Au sein de ces secteurs, le paramédical représente plus de la moitié (51%) alors que le secteur médical compte pour 49%. Dans ce dernier, les médecins représentent 32%. Le secteur compte aussi 5% des vétérinaires, 8% de dentistes et 4 % de pharmaciens. Les secteurs médical et paramédical en 2010 Vétérinaires 5% Dentistes 8% Pharmaciens 4% Médecins 32% Paramédical 51% Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Si l on ne s occupe que de ceux qui exercent leur activité à titre principal, le secteur paramédical ne représente plus que 42% et le secteur médical 58%. Les médecins et chirurgiens comptent pour 36%, les dentistes 11% alors que les parts relatives des vétérinaires et pharmaciens sont de 6% et 5% respectivement. 30/50

31 Source : Inasti et calculs UCM-Serp 31/50

32 Sur les cinq dernières années, on se rend compte que seul le secteur paramédical croît de manière significative et soutenue. En effet, pendant qu il augmente de 4,8% en moyenne annuelle sur cette période, alors que les secteurs cumulés (médical et paramédical) enregistrent une croissance de 1,8% dans le même temps. Si l on se penche sur le secteur médical, seuls les vétérinaires croissent en moyenne annuelle de 1,1% sur les cinq dernières années alors que les médecins, dentistes et pharmaciens reculent respectivement de 0,8%, 0,5% et 2,3% dans le même temps. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Lorsqu on restreint cette analyse aux professionnels exerçant en activité principale, on se rend compte de ce que, bien que le secteur paramédical soit en augmentation, son rythme de croissance est moins important. Les vétérinaires aussi sont en augmentation, même si leur taux de croissance reste inférieur à 1% sur les cinq dernières années en moyenne. Par contre les médecins (-1,1%), dentistes (-0,5%) et pharmaciens (-2,4%) sont clairement en recul sur la même période. 32/50

33 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 33/50

34 Bien que sa progression soit légèrement en dessous, le secteur paramédical semble progresser dans le même sens et dans le même ordre de grandeur que les professions libérales. Le secteur médical est lui bien en retrait par rapport à l évolution générale des professions médicales. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Les évolutions sont moins importantes lorsqu on ne considère que ceux qui exercent à titre principal, mais la disposition des courbes de change pas. L écart est cependant plus net entre les professions libérales et le secteur paramédical. 34/50

35 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 35/50

36 Couverture territoriale La Belgique compte un médecin pour 395 personnes, contre un praticien du secteur paramédical pour 245 habitants. Ces ratios sont différents au niveau des régions. La Flandre est la région la moins bien couverte en médecins avec un ratio d un pour 436 habitants. Vient ensuite la Wallonie avec un ratio de 362. Entre les deux Bruxelles est la mieux desservie avec un médecin pour 329 habitants. Par contre, pour les professions paramédicales, le ratio en Wallonie est d un sur 215 habitants. Il s élève à 254 en Flandre pour atteindre 354 à Bruxelles qui se trouve au bas de l échelle. Source : SPF Economie, Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 36/50

37 Le graphique ci-dessous présente les mêmes ratios pour les dentistes, les pharmaciens et les vétérinaires. Comparaison des ratios pour les dentistes, pharmaciens et vétérinaires Belgique Bruxelles Flandre Wallonie Pop./dentistes Pop./pharmaciens Pop./Vétérinaires Source : SPF Economie, Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 37/50

38 2. Répartition par sexe des secteurs médical et paramédical La répartition par sexe dans les secteurs médical et paramédical est contrastée. On est proche de la parité hommes femmes chez les dentistes avec une répartition de 51/49. On a 56% d hommes chez les vétérinaires et 44% de femmes. Les pourcentages des pharmaciens sont l inverse de ceux des vétérinaires (45/55). Les médecins ont une répartition de 60/40 en faveur des hommes alors que le secteur paramédical compte à peine 30% d hommes et plus de 70% de praticiennes. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 38/50

39 Sur les cinq dernières années, les femmes ont franchi la barre de 40% chez les médecins en La féminisation de la profession de médecin, bien que lente est une tendance qui ne cesse de se renforcer. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Le secteur paramédical est majoritairement féminin et la proportion des hommes est passée de 32,7% en 2005 à 29,2% en 2010, soit un recul de 3,5% sur 5 ans. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 39/50

40 3. Nature de l activité dans les secteurs médical et paramédical Dans le secteur médical, plus de 86,2% des indépendants exercent leur activité à titre principal. Seuls 60,1% font de même dans le secteur paramédical. En revanche, là où 37,7% des praticiens du secteur paramédical sont actifs à titre complémentaire, ils ne sont que 6,6% dans le secteur médical. Les actifs après la pension représentent 7,2% des professions médicales et juste 2,3% du secteur paramédical. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 40/50

41 Lorsqu on observe l évolution des médecins selon la nature de l activité, on se rend compte que le nombre de ces derniers qui exercent à titre principal est en recul sur les cinq dernières années. En effet, ils étaient (84,2%) en 2005 et ne sont plus que en 2010, soit 82,9%. Ceux qui exercent à titre complémentaires passent de 7,8% à 8,4% dans le même temps. Une évolution similaire est observée pour les actifs après pension qui sont (8,8%) en 2010 alors qu ils étaient (8%) en Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 41/50

42 Dans le secteur paramédical, on a aussi de plus en plus de travailleurs indépendants à titre complémentaire, et la tendance semble se renforcer sur les cinq dernières années. 66,9% d entre eux exerçaient en activité principale en 2005 ; ils ne sont plus que 60,1% en Dans le même temps la proportion de ceux actifs à titre complémentaire est passée de 31,2% à 37,7%. De même les actifs après pension sont passés de 1,9% à 2,3%. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 42/50

43 4. Débuts et fins d activité dans les secteurs médical et paramédical Plus de trois quart des débuts d activité dans les secteurs médical et paramédical concernent le paramédical. Par ricochet, moins d un début sur quatre représente le secteur médical. Au sein de ce dernier, les médecins représentent 14% des créations totales, alors que les dentistes, les pharmaciens et les vétérinaires n en font que 4,2 et 4% respectivement. Débuts d'activité dans les secteurs médical et paramédical en 2010 Médecins 14% Dentistes 4% Pharmaciens 2% Paramédical 76% Vétérinaires 4% Source : Inasti et UCM-Calculs Service d Etudes Si on ne considère que les praticiens qui exercent à titre principal, le secteur paramédical ne représente plus que 61% des nouvelles affiliations. Les médecins (y compris les chirurgiens) voient leur part remonter à 22%. Les dentistes (8%), les vétérinaires (7%) et les pharmaciens (2%) complètent le tableau. 43/50

44 Source : Inasti et UCM-Calculs Service d Etudes Trois cessations sur cinq dans les secteurs médical et paramédical concernent le secteur paramédical. Une sur cinq concerne les médecins. Les dentistes et les pharmaciens comptent pour 5% respectivement et les vétérinaires 4%. La répartition est la même si on ne prend en compte que ceux qui exercent leur activité à titre principal. Source : Inasti et UCM-Calculs Service d Etudes 44/50

45 Evolution comparée des débuts et fins d'activité dans le secteur médical Débuts Fins Source : Inasti Source : Inasti 5. Revenus des indépendants dans les secteurs médical et paramédical Les médecins et chirurgiens sont ceux dont les revenus sont les plus élevés. En effet, ils gagnent jusqu à trois fois plus que les acteurs du secteur paramédical. 45/50

46 Source : Inasti 46/50

47 De même, les autres actifs du secteur médical gagnent un peu plus que les praticiens du secteur paramédical, même si c est un peu moins que les médecins. Les vétérinaires et le secteur paramédical ont des revenus du même ordre de grandeur alors que dentistes et pharmaciens gagent entre 1,5 et 2 fois plus que les professions du secteur paramédical. Source : Inasti 47/50

48 Annexe Quelques tableaux statistiques Régions Nature de l'activité Activité principale , , , , ,55 Flandre Wallonie Activité complémentaire 3.397, , , , ,38 Actif après pension 9.023, , , , ,41 Total , , , , ,97 Activité principale , , , , ,32 Activité complémentaire 3.557, , , , ,09 Actif après pension 9.457, , , , ,76 Total , , , , ,54 Activité principale , , , , ,46 Bruxelles Activité complémentaire 4.674, , , , ,70 Actif après pension , , , , ,90 Total , , , , ,52 Total , , , , ,00 Source : Inasti Les revenus des indépendants selon la nature de l activité et la région entre 2006 et 2010 Régions Branche d'activité Région flamande Agriculture , , , , ,89 Pêche , , , , ,58 Industrie , , , , ,89 Commerce , , , , ,27 Professions libérales , , , , ,78 Services , , , , ,48 Divers , , , , ,78 Total , , , , ,97 Région wallonne Agriculture , , , , ,11 Pêche , , , , ,87 Industrie , , , , ,79 Commerce , , , , ,87 Professions libérales , , , , ,23 Services 8.751, , , , ,45 Divers , , , , ,70 Total , , , , ,54 Région bruxelloise Agriculture , , , , ,04 Pêche , , , , ,81 Industrie , , , , ,54 Commerce , , , , ,74 Professions libérales , , , , ,24 Services 9.986, , , , ,94 Divers , , , , ,98 Total , , , , ,52 48/50

49 Régions Branche d'activité Total , , , , ,00 Source : Inasti Répartition des indépendants par branche d activité et par sexe Branche d'activité Sexe Agriculture Homme Femme Total Pêche Homme Femme Total Industrie Homme Femme Total Commerce Homme Femme Total Professions libérales Homme Femme Total Services Homme Femme Total Divers Homme Femme Total Total Débuts d activité des travailleurs indépendants entre 2006 et 2010 selon la nature de l activité Nature de l'activité Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Source : Inasti Fins d activité des indépendants selon la nature de l activité entre 2006 et 2010 Nature de l'activité Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Source : Inasti 49/50

50 Age moyen de début d activité pour les travailleurs indépendants selon la nature de l activité Régions Nature de l'activité Région flamande Région wallonne Région bruxelloise Activité principale 34a12m 35a01m 34a09m 35a01m 35a02m Activité complémentaire 35a01m 35a01m 34a09m 35a03m 35a05m Actif après pension 65a10m 66a02m 65a06m 65a08m 66a02m Total 35a07m 35a08m 35a04m 35a10m 35a11m Activité principale 34a11m 34a11m 34a08m 34a11m 35a04m Activité complémentaire 35a11m 35a12m 35a11m 36a03m 36a05m Actif après pension 66a12m 66a10m 65a11m 66a09m 66a10m Total 35a09m 35a09m 35a07m 35a12m 36a04m Activité principale 34a03m 33a11m 33a09m 33a11m 34a02m Activité complémentaire 35a01m 34a12m 34a11m 35a07m 35a06m Actif après pension 68a06m 67a07m 66a12m 67a09m 67a01m Total 34a09m 34a04m 34a04m 34a07m 34a09m Total 35a06m 35a06m 35a03m 35a08m 35a10m Source : Inasti Population Population/ Population/ Population/ Population/ Population/ 2010 médecins dentistes pharmaciens Vétérinaires Paramédical Belgique Bruxelles Flandre Wallonie /50

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

L ENTREPRENEURIAT FÉMININ EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

L ENTREPRENEURIAT FÉMININ EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE L ENTREPRENEURIAT FÉMININ EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE SOMMAIRE Avant-propos 5 Introduction 7 Mise en perspective 10 Les femmes entrepreneures dans le Plan d action «Entrepreneuriat 2020» 11 Définition,

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Une administration moderne, un service de qualité Sommaire Qu est ce qu un indépendant à titre complémentaire? 3 Personnes admises

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Cet article s attache tout d abord

Cet article s attache tout d abord Méthodes internationales pour comparer l éducation et l équité Comparaison entre pays des coûts de l éducation : des sources de financement aux dépenses Luc Brière Marguerite Rudolf Bureau du compte de

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

«Transmettre, le défi de la continuité!»

«Transmettre, le défi de la continuité!» UCM NATIONAL SERVICE D ETUDES Eric Ausloos/Belpress.com «Transmettre, le défi de la continuité!» ENQUETE SUR LA TRANSMISSION D ENTREPRISE AUPRES DES ENTREPRENEURS FRANCOPHONES Octobre 2013 E RÉALISÉE EN

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 Quel salaire pour quel travail? Les facteurs qui déterminent le salaire Combien gagne le Belge moyen? Quelles sont les professions les plus intéressantes

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006 La rémunération des concepteurs en théâtre au Québec de 2004 à 2006 Conseil québécois du théâtre - novembre 2007 Dans le cadre des travaux préparatoires des SECONDS ÉTATS GÉNÉRAUX DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

«Prévenir les faillites aujourd hui pour soutenir la croissance de demain»

«Prévenir les faillites aujourd hui pour soutenir la croissance de demain» UCM NATIONAL SERVICE D ETUDES «Prévenir les faillites aujourd hui pour soutenir la croissance de demain» ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES FAILLITES ET LA SECONDE CHANCE AUPRÈS DES ENTREPRENEURS FRANCOPHONES

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte 2015 INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Professions Libérales Artisans & Commerçants La mutuelle des professions libérales et indépendantes AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS médecin La protection de votre revenu,

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS EN 2013 : LEUR NOMBRE CONTINUE DE PROGRESSER MAIS LEUR CHIFFRE D AFFAIRES MOYEN DIMINUE

LES AUTO-ENTREPRENEURS EN 2013 : LEUR NOMBRE CONTINUE DE PROGRESSER MAIS LEUR CHIFFRE D AFFAIRES MOYEN DIMINUE Fin, on dénombre 911 000 autoentrepreneurs (AE). Ils représentent 51 % de l ensemble des travailleurs indépendants (hors secteur agricole) immatriculés depuis la création du dispositif le 1 er janvier

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage?

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Etudes Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Table des matières Introduction...7 Objectif, méthodologie

Plus en détail

avocat architecte expert médecin chirurgien dentiste vétérinaire pharmacien infirmier kinésithérapeute étudiant avocat AMPLI-FAMILLE

avocat architecte expert médecin chirurgien dentiste vétérinaire pharmacien infirmier kinésithérapeute étudiant avocat AMPLI-FAMILLE 2015 INDEMNITES JOURNALIERES INVALIDITE PTIA OU DECES HOSPITALISATION RENTE EDUCATION RENTE DE CONJOINT La mutuelle des professions libérales et indépendantes Professions Libérales & Indépendantes AMPLI-FAMILLE

Plus en détail

LA NOUVELLE LEGISLATION BELGE RELATIVE AUX PARIS SPORTIFS

LA NOUVELLE LEGISLATION BELGE RELATIVE AUX PARIS SPORTIFS LA NOUVELLE LEGISLATION BELGE RELATIVE AUX PARIS SPORTIFS Présentation, Points principaux, Analyse, Fiscalité Bruxelles, 18.11.2010 Thibault Verbiest www.ulys.net Avocat aux barreaux de Bruxelles et de

Plus en détail

L ENTREPRENEUR ET LA SECURITE SOCIALE

L ENTREPRENEUR ET LA SECURITE SOCIALE L ENTREPRENEUR ET LA SECURITE SOCIALE Informations générales Auteur: Rose-Marie QUINTANA AVOCAT Categorie : Fiscalité Système de sécurité sociale Date de réalisation: 30 juin 2010 Introduction Le système

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

immigration conséquences positives pour les assurances sociales

immigration conséquences positives pour les assurances sociales immigration conséquences positives pour les assurances sociales Fiche d information 4 : Assurances sociales L essentiel en bref : Seuls ceux qui cotisent aux assurances sociales peuvent bénéficier de leurs

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Table des matières. Rapport PME Belgique 2013

Table des matières. Rapport PME Belgique 2013 JANVIER 2014 Une publication de UNIZO vzw, de l UCM et de Graydon Belgium nv Redaction Gilles Vandorpe (Coordinateur Recherche UNIZO- Service d Etudes) Charlie Tchinda (Economiste-Statisticien UCM Service

Plus en détail

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES ANNEXES L ISTE DES ANNEXES ANNEXE I : ANNEXE II : ANNEXE III : ANNEXE IV : ÉVOLUTION DES DEPENSES DES COMMUNES ET DES EPCI DE 2006 A 2013 OUTILS JURIDIQUES DE MUTUALISATION A DISPOSITION DES ACTEURS LOCAUX

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Programme «Maladie» 47 Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des effectifs (en équivalent temps plein) de

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs 2. Loi du 9 juin 1970 portant programmation sociale en faveur des travailleurs 3.

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Nécessité d un «électrochoc» fiscal

Nécessité d un «électrochoc» fiscal Les Analyses du Centre Jean Gol Nécessité d un «électrochoc» fiscal Janvier 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les analyses

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/128 DÉLIBÉRATION N 13/058 DU 4 JUIN 2013 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE L INSTITUT

Plus en détail

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS 2012 Indice BDC de la nouvelle activité entrepreneuriale PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS Résumé --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

La planification de l offre médicale en Belgique: les kinésithérapeutes

La planification de l offre médicale en Belgique: les kinésithérapeutes La planification de l offre médicale en Belgique: les kinésithérapeutes ETAT DE LA SITUATION 2007 V1.1 Direction générale Soins de Santé primaires et Gestion de Crise Bruxelles, octobre 2008 1. Les Kinésithérapeutes

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Novembre 2011 N 081 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DE TRAVAILLEURS HANDICAPÉS DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE 20 SALARIÉS

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec Édition 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible En octobre 2013, BakkerElkhuizen a mené une enquête en ligne parmi les professionnels RH en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et aux Pays-Bas portant

Plus en détail

L emploi des femmes bruxelloises : aperçu des inégalités de genre

L emploi des femmes bruxelloises : aperçu des inégalités de genre Observatoire bruxellois de l Emploi Avril 2010 L emploi des femmes bruxelloises : aperçu des inégalités de genre Bien que l activité féminine soit en augmentation constante en Belgique, force est de constater

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard La Prévoyance en France 2010 «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard 1. Histoire et Définition 2. Le Marché de la Prévoyance 3. Les différentes catégories

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014 L assurance soins de santé en Belgique : une introduction Thomas Rousseau 12 juin 2014 Introduction L assurance maladie obligatoire L assurance soins de santé L assurance indemnités (maladie, accident,

Plus en détail

La demande de dispense de cotisations sociales

La demande de dispense de cotisations sociales La demande de dispense de cotisations sociales 012 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Cette étude a été réalisée en collaboration entre les services de l Agence Régionale de Santé (ARS), Mme Anne ROUSSEL, statisticienne

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Notes de recherche de l

Notes de recherche de l Notes de recherche de l DÉCEMBRE 2009 Portrait général des régimes complémentaires de retraite au Canada Mathieu St-Onge, Étudiant, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal décembre 2009

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE 2014 ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est

Plus en détail

La Sécurité Sociale en Belgique

La Sécurité Sociale en Belgique La Sécurité Sociale en Belgique Préface Peu de personnes savent précisément en quoi consiste la sécurité sociale. Pourtant, grâce à ce système, nous pouvons compter sur plusieurs institutions qui garantissent

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/118 DÉLIBÉRATION N 14/063 DU 2 SEPTEMBRE 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Conseils & Accompagnement

Conseils & Accompagnement Conseils & Accompagnement Se lancer comme indépendant en personne physique ou en société? Aidez-vous de notre tableau comparatif pour prendre votre décision. N'hésitez pas à contacter nos conseillers pour

Plus en détail

Le Belge face à l épargne (1/2)

Le Belge face à l épargne (1/2) _ Focus on the Belgian economy Economic Research Le Belge face à l épargne (1/2) Philippe Ledent Economic Research, ING Belgique Bruxelles (32) 2 547 31 61 Philippe.ledent@ing.be Novembre 2009 Le citoyen

Plus en détail

Notre engagement de service

Notre engagement de service Heures d ouverture Lundi 8.30-12h 13-16h Mardi 8.30-12h 13-16h Mercredi 8.30-12h Jeudi 8.30-12h 13-16h Vendredi 8.30-12h Ou sur rendez-vous en dehors des heures d ouverture Notre engagement de service

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Le tableau de bord, outil de pilotage de l association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône-Alpes) Difficile d imaginer la conduite d un bateau sans boussole

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP Étudiants et entreprises ANNÉE 2008 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Étudiants p. 3 A. Statistiques

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA

ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA ÉTUDE ÉCONOMIQUE ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA Traduction, interprétation et formation linguistique d après une enquête menée par Statistique Canada en 2005 Août 2006

Plus en détail

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014 LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE N 3 juillet 2014 L Edito de Philippe Crevel L épargnant des temps nouveaux frappe à la porte En 2017, les «digital natives» auront pris le

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse

Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse Cet article présente les premiers résultats d un projet de recherche qui étudie le parcours professionnel de personnes confrontées au chômage

Plus en détail

Qui fait quoi sur internet?

Qui fait quoi sur internet? Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2015 8, avril 2015 www.ftu.be/ep Qui fait quoi sur internet? Analyse des inégalités sociales dans l utilisation d internet

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Estimations 2014 des consommations de produits psychoactifs à 17 ans

Estimations 2014 des consommations de produits psychoactifs à 17 ans Estimations des consommations de produits psychoactifs à 17 ans Stanislas Spilka, Olivier Le Nézet et François Beck Note 2015-02 du 21 avril 2015 L enquête ESCAPAD Cette note présente les premières exploitations

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation 1 Les s des droits de succession sont de la compétence

Plus en détail

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques DOSSIER DE PRESSE Point presse du 2 juillet 2013 ANNEXES Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques www.rsi.fr Une mission : assurer la protection sociale

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail