Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie"

Transcription

1 Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie mai 2015 Jean Turcotte, B.A.A., LL.B., Avocat Directeur, Fiscalité et planification de l assurance Financière Sun Life

2 À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Les besoins en matière d'assurance-vie ne sont pas statiques. Ils changent avec le temps à mesure que la situation d'un client évolue. Lorsque les clients songent au transfert de propriété d'un contrat d'assurancevie, de nombreuses questions sont soulevées. Qu'est-ce qui constitue une disposition? Qui est responsable des impôts à payer, s'il y en a? Dans quelles circonstances le transfert direct en franchise d'impôt est-il possible? Quelle est l'incidence fiscale d'un transfert entre une société par actions et un actionnaire ou un employé? Il est parfois difficile d'évaluer l'incidence fiscale liée à ces situations, car on doit tenir compte des questions d'ordre légal et fiscal. Les questions et réponses varieront en fonction des parties qui prennent part à la transaction. Cet article fait le point sur certaines de ces questions. Nous avons eu recours à des exemples pour faciliter la compréhension. Le propriétaire d'un contrat peut choisir de transférer son intérêt dans un contrat d'assurance-vie à une autre personne pour de nombreuses raisons. Au Québec, le droit civil permet la cession d un contrat d assurance à un tiers à condition que cette personne ait un intérêt assurable dans la vie ou la santé de l assuré. Si un tel intérêt n existe pas au moment de la transaction, l assuré devra alors consentir à la cession par écrit 1. Tout au long de cet article, nous entendons par «disposition» ou «cession» le transfert de propriété et ces termes sont utilisés de façon interchangeable. Dans certains exemples, un paiement sera effectué en échange du transfert de propriété. On appelle également ce paiement «contrepartie». Toute référence à des dispositions législatives particulières renvoie à la Loi de l'impôt sur le revenu (LIR), à moins d indication contraire. Qu'est-ce qu'une disposition? Le transfert de propriété d un intérêt dans un contrat d assurance-vie est défini comme une «disposition» dans la Loi de l'impôt sur le revenu. Ainsi, le produit de disposition d un contrat peut être supérieur ou inférieur à la valeur de rachat si la transaction met en jeu des personnes qui ne sont pas apparentées. Le paragraphe 148(7) de la Loi contient des règles particulières qui sont dérogatoires aux règles générales qui traitent des dispositions d un contrat d assurance-vie. Le paragraphe 148(7) s'applique si un intérêt dans un contrat d'assurance-vie fait l'objet d'une disposition de l'une des façons suivantes : 1. par don, du vivant ou par testament; 2. par distribution par une société; 3. par application de la loi seulement, à une personne, qu il y ait ou non un lien de dépendance; 4. par transfert d'une quelconque façon à toute personne avec laquelle le cédant a des liens de dépendance. Le produit de disposition pour le cédant et le nouveau coût de base rajusté pour le cessionnaire sont réputés être égaux à la valeur de l intérêt dans le contrat d assurance-vie. La «valeur» est définie comme étant le produit que le titulaire aurait le droit de recevoir, nette des avances sur contrat, des participations payables et des intérêts payables si le contrat était racheté 2. Dans la plupart 1 Article 2418 du Code civil du Québec. 2 Voir le paragraphe 148(9) de la LIR pour une définition du terme «valeur». Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 1

3 des cas, cette valeur correspond à la valeur de rachat du contrat. Quand le contrat n a pas de valeur de rachat, cette valeur est nulle. Comme les contrats d assurance-vie ne font pas partie de la catégorie fiscale des biens en immobilisation, un contribuable qui dispose de son intérêt dans un contrat d assurance-vie ne réalise pas un gain en capital. Il réalise plutôt un gain sur contrat qui sera entièrement inclus dans le revenu. Le contribuable ne pourra pas réclamer de pertes pour compenser les gains. Coût de base rajusté (CBR) d un contrat d assurance-vie La notion de coût de base rajusté (CBR) est définie dans la Loi de l'impôt sur le revenu 3. Le CBR correspond au coût de l intérêt que le titulaire a acquis dans un contrat d assurance-vie. Il s agit de la valeur de base à partir de laquelle les gains sur contrat sont calculés. Le CBR est calculé selon une formule complexe énoncée au paragraphe 148(9). Cette valeur peut varier selon : la date d acquisition du contrat; la nature du contrat qui peut être un contrat d assurance-vie ou une rente; les transactions qui sont survenues comme les avances sur contrat ou le versement de participations. Le CBR augmente selon certains éléments comme le montant de primes versées et il diminue selon d autres comme le coût net d assurance pure (CNAP) 4. La valeur correspondant au CBR du contrat ne peut pas être négative. Si le calcul du CBR donne un résultat négatif, le CBR du contrat sera nul. Cette valeur est normalement disponible par l entremise de l assureur qui a établi le contrat. Impôts à payer par le titulaire du contrat lors d un transfert L émetteur a l obligation d indiquer sur les feuillets T4 ou T5 le montant imposable que le titulaire du contrat doit inclure dans son revenu pour l année d imposition où le transfert de propriété a eu lieu. Le titulaire du contrat doit inclure le plein montant de la partie imposable dans sa déclaration de revenus 5. Selon que les parties traitent ou non avec un lien de dépendance, il y aura un élément supplémentaire à considérer. Dans certains cas, il sera nécessaire de déterminer la juste valeur marchande du contrat d assurance-vie et si elle représente un avantage imposable pour le titulaire du contrat. Transactions sans lien de dépendance Le revenu imposable tiré d'une disposition peut différer selon le type de transaction envisagée et le fait que les parties traitent ou non avec un lien de dépendance. Lorsque les parties traitent sans lien de dépendance, ce sont les dispositions du paragraphe 148(1) et de la définition de «produit de disposition» du paragraphe 148(9) de la Loi qui s appliquent. Le prix de disposition est le montant qui a été «payé» et que le titulaire du contrat a droit de recevoir. 3 Pour une définition du terme «coût de base rajusté», voir paragraphe 148(9) de la LIR ; articles 976 et de la Loi sur les impôts du Québec (LIQ). 4 Paragraphe 308(1) du Règlement de l impôt sur le revenu. 5 Paragraphe 56(1)j) de la LIR. Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 2

4 Le montant à inclure dans le revenu du titulaire de contrat est calculé à partir d une formule établie par la Loi de l impôt sur le revenu et se présente comme suit lorsque les parties traitent sans lien de dépendance : Gain sur contrat imposable = produit de disposition - coût de base rajusté du contrat (CBR) Transactions avec lien de dépendance Les personnes qui ont un lien de dépendance sont celles qui sont unies par les liens du sang ou du mariage, à titre de conjoints de fait ou de conjoints de même sexe ou par l adoption. Un tel lien peut aussi exister entre une personne et une société par actions, une fiducie ou deux sociétés 6. Les règles particulières stipulées au paragraphe 148(7) s appliquent. Le produit dont le titulaire a acquis le droit de recevoir est réputé être la «valeur» du contrat. Le paragraphe 148(9) précise que cette «valeur» correspond à la valeur de rachat du contrat diminuée des avances sur contrat et elle ne tient pas compte des participations et des intérêts dus sur l avance. En l absence de valeur de rachat, cette valeur est nulle. Le montant à inclure dans le revenu du titulaire de contrat est calculé à partir de la formule établie par la Loi de l impôt sur le revenu ci-dessous lorsque les parties traitent avec un lien de dépendance : Gain sur contrat imposable = valeur du contrat - coût de base rajusté du contrat (CBR) Transfert entre particuliers Il existe bon nombre de transactions auxquelles des particuliers peuvent prendre part. Une croyance populaire erronée veut que le fait de désigner un titulaire subrogé sur le contrat ne déclenche pas de disposition imposable au décès. Le transfert d'un contrat à un particulier, du vivant ou au décès du titulaire du contrat, constitue une disposition par l effet de la loi 7. Le transfert se fera en franchise d impôt uniquement si le titulaire subrogé se qualifie aux termes de la Loi de l impôt sur le revenu comme étant une personne réputée pouvoir acquérir le contrat pour une somme égale à son CBR. Transfert au conjoint Il existe deux exceptions au principe d'imposition d'un gain sur contrat provenant d'un transfert entre particuliers. La première exception concerne le transfert au conjoint du vivant ou au décès du titulaire du contrat si le titulaire et son conjoint résident au Canada au moment du transfert. La définition de conjoint inclut les époux, les conjoints de fait et les conjoints de même sexe. Du vivant du titulaire du contrat, cette définition inclut aussi les ex-époux ou ex-conjoints de fait quand le transfert est effectué en règlement des droits découlant du mariage ou de l union de fait 8. Même si le transfert en faveur du conjoint ne comporte pas d'incidence fiscale immédiate entre les mains du cédant, il faut tenir compte des règles d attribution. Du vivant du titulaire du contrat, si le conjoint accède à la 6 Paragraphes 251(1) et 251(2) de la LIR; articles 18 et 19.1 de la LIQ. 7 Paragraphes 248(8) de la LIR; articles 7.1 et 7.2 de la LIQ. 8 Paragraphes 148(8.1) et (8.2) de la LIR; articles et de la LIQ. Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 3

5 valeur de rachat du contrat au moyen d une avance ou autrement, les règles d attribution quant au revenu généré pourraient s'appliquer (sauf s il s agit d un ex-conjoint) 9. Il est à noter que certaines situations devraient recevoir une attention particulière. D abord, les conjoints de fait, qui se qualifient comme tels sous la Loi de l'impôt sur le revenu, ne pourront pas être héritier l un de l autre à moins de dispositions précises à cet effet dans un testament ou par une désignation de bénéficiaire dans un contrat d assurance-vie. Notons que le droit de survie («right of survivorship») qui s applique aux copropriétaires d un bien sous le régime juridique de la «common law» 10 n existe pas en droit civil. Au Québec, la proportion des intérêts détenus par l un des titulaires dans le contrat d assurance-vie fera automatiquement partie de sa succession même si l autre titulaire est le conjoint. Il est donc nécessaire que les conjoints se désignent mutuellement comme titulaire subrogé de leurs intérêts dans le contrat ou que des dispositions testamentaires soient prévues pour tenir compte de cette situation. Transfert à un enfant La deuxième exception à la règle concernant l'imposition du gain sur contrat lors d un transfert survient quand le transfert est effectué par un parent en faveur de son enfant dont la vie est assurée ou par un grand-parent en faveur d'un petit-enfant dont la vie est assurée ou du parent de ce dernier 11. Le paragraphe 148(8) de la Loi permet le transfert en franchise d impôt à un enfant si : 1. le contrat est transféré à titre gratuit à l enfant du titulaire; et 2. la personne assurée est un enfant du titulaire du contrat ou du cessionnaire. À première vue, cette situation semble facile d application. Or, le paragraphe 148(8) de la Loi, qui permet le transfert en franchise d impôt, ne s applique pas dans le cas d un contrat d'assurance transféré du père ou de la mère à un enfant par le biais d un testament 12. Ainsi, au décès du titulaire du contrat, le contrat sera d abord transféré à la succession et par la suite à l enfant. Cette situation entraînera la disposition du contrat par le titulaire décédé et tout gain réalisé sur le contrat devra être inscrit dans la dernière déclaration de revenus du défunt. Ainsi, le contrat d assurance-vie ne pourra pas faire l objet d un legs par testament et être assujetti à un transfert en franchise d impôt. Il est possible de désigner un titulaire subrogé au contrat qui serait l enfant assuré ou un enfant dont l assuré est l enfant pour contourner cette situation. Ce faisant, cela permettra d éviter l impôt à payer au moment du décès. Ce type de transfert peut s'avérer complexe et les clients devraient consulter leurs conseillers juridiques et fiscaux. Transfert entre deux particuliers Avec l aide des renseignements qui suivent, examinons l'incidence d un transfert entre deux particuliers. Monsieur A et Monsieur B ont exploité la société ABC inc. conjointement pendant plusieurs années. Ils détiennent personnellement un contrat d assurance sur la vie de l autre selon la méthode de la «détention 9 Paragraphes 74.1(1) de la LIR; article de la LIQ. 10 D'une manière générale, un droit de survie est un droit, qui au décès du copropriétaire, est transféré au copropriétaire survivant par effet de la loi. Pour les conjoints qui résident à l'extérieur du Québec, il est à noter que le contrat d assurance devrait prévoir explicitement que le droit de survie est applicable. 11 La définition du terme «enfant» dans ce cas précis réfère à celle retrouvée au paragraphe 148(9) de la LIR, laquelle réfère par renvoi à celle contenue au paragraphe 70(10). 12 Confirmé par l interprétation technique n o de l'arc du 15 février Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 4

6 croisée». L objectif est d assurer la protection financière de chacun d entre eux, en cas de décès prématuré. La société ABC inc. a maintenant mis fin à ses activités. Ils souhaitent se transférer l'un à l'autre leur contrat d assurance-vie respective. Dans l hypothèse où le contrat d assurance-vie détenue par Monsieur A sur la vie de Monsieur B possède les caractéristiques décrites ci-dessous, voici l'incidence fiscale de diverses transactions selon qu il y est un lien de dépendance ou non entre Monsieur A et Monsieur B. Dans les deux cas, Monsieur B a payé $ pour le contrat. Monsieur A est titulaire d un contrat d assurance-vie sur la vie de Monsieur B : Monsieur B est un homme de 57 ans avec un état de santé précaire. Voici les caractéristiques du contrat : Propriétaire du contrat : Monsieur A Personne assurée : Monsieur B Contrat : Assurance-vie permanente Montant d'assurance : $ Valeur de rachat : $ Coût de base rajusté : $ Juste valeur marchande : $ EXEMPLE Si Monsieur A et Monsieur B traitent sans lien de dépendance Si Monsieur A transfère le contrat d'assurance à Monsieur B en échange d'un paiement de $ et qu'ils traitent sans lien de dépendance, le résultat sera le suivant : Produit de disposition pour Monsieur A $ CBR pour Monsieur A $ Gain sur contrat imposable pour Monsieur A 0 Il n y aura aucun montant à inclure dans le revenu imposable de Monsieur A suite à ce transfert. EXEMPLE Si Monsieur A et Monsieur B traitent avec un lien de dépendance Si les parties traitent avec un lien de dépendance, la Loi de l'impôt sur le revenu stipule que le produit de la disposition pour Monsieur A correspondra à la valeur du contrat, quel que soit le montant qu'il aura payé. Cela signifie que le produit correspondra à la valeur de rachat du contrat. Voici donc l'incidence fiscale de cette transaction : Produit de disposition pour Monsieur A $ CBR pour Monsieur A $ Gain sur contrat imposable pour Monsieur A $ Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 5

7 Monsieur A aurait donc à inclure dans sa déclaration de revenus un gain sur contrat de $ provenant du transfert du contrat à Monsieur B. Transfert d une société par actions à un actionnaire ou à un employé Il arrive très souvent que des sociétés détiennent des contrats d assurance sur la vie de leurs actionnaires et employés. Dans plusieurs cas, il est souhaitable pour ces derniers de recevoir le contrat après la vente ou la liquidation de la société ou la cessation de l emploi. L'incidence fiscale d une telle transaction sera toutefois différente selon le cas où les parties traitent avec ou sans lien de dépendance. Avec l aide des renseignements suivants, examinons l'incidence du transfert d'un contrat d'assurance-vie par la société ABC inc. à Monsieur S (actionnaire) avec qui elle a un lien de dépendance. Propriétaire du contrat : Société ABC inc. Personne assurée : Monsieur S (actionnaire) Contrat : Assurance-vie permanente Montant d'assurance : $ Valeur de rachat : $ Coût de base rajusté : $ Juste valeur marchande : $ EXEMPLE Transfert de la société ABC inc. à Monsieur S Quel que soit le montant payé pour le contrat, la transaction se fera pour un montant présumé égal à la «valeur» du contrat, qui consistera en la valeur de rachat. Si Monsieur S verse $ à la société ABC inc., l'incidence fiscale pour la société serait comme suit : Produit de disposition pour la société ABC inc $ CBR pour la société ABC inc $ Gain sur contrat imposable pour la société ABC inc $ De plus, quand Monsieur S (l'actionnaire) acquiert son intérêt dans le contrat, la juste valeur marchande est supérieure à la valeur de rachat. L'incidence fiscale pour Monsieur S serait comme suit : Contrepartie versée par Monsieur S $ Avantage imposable entre les mains de Monsieur S $ L ARC précise que l actionnaire ou l employé doit inclure un avantage imposable dans son revenu en vertu des dispositions du paragraphe 15(1) ou de l'alinéa 6(1)a) pour l année du transfert. L avantage imposable correspond normalement à l excédent de la JVM du contrat sur la valeur de rachat ou sur la contrepartie Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 6

8 payée 13 et doit être ajouté au revenu imposable du cessionnaire 14. Pour éviter qu un avantage imposable lui soit conféré, l actionnaire devrait verser à la société une somme égale à la juste valeur marchande du contrat d assurance-vie. Transfert d une société en exploitation à une société de portefeuille Il arrive régulièrement dans un contexte de réorganisation corporative ou de vente de la société en exploitation de modifier la structure de propriété d un contrat d assurance-vie. L une des transactions courantes consiste, pour une société en exploitation (SOEXP) qui est détenue par une société de portefeuille (SOPORF), à transférer la propriété d un contrat d'assurance-vie à la société de portefeuille. Les dispositions du paragraphe 148(7) s'appliquent. EXEMPLE Transfert d une société en exploitation à une société de portefeuille L'incidence fiscale d un tel transfert serait comme suit et fonction du montant versé par la société de portefeuille à la société en exploitation pour le contrat. Scénario n o 1 Scénario n o 2 Scénario n o 3 Contrepartie versée Nul $ (VR) $ (JVM) SOEXP Produit de la disposition $ $ $ Coût de base rajusté $ $ $ Gain sur contrat imposable $ $ $ SOPORF Avantage imposable $ $ Nul SOPORF pourrait annuler l avantage imposable à déclarer en faisant en sorte que la contrepartie versée reflète la juste valeur marchande du contrat d assurance-vie et en déclarant un dividende d une valeur égale à la juste valeur marchande du contrat, soit $. Ce dividende pourra être traité comme un dividende en nature entre sociétés. Le bulletin d interprétation IT-67R3, Dividendes imposables reçus de corporations résidant au Canada explique le traitement fiscal qui s applique à un «dividende en nature». Selon le bulletin, le dividende serait alors égal à la juste valeur marchande du contrat d assurance-vie même si le produit de disposition et le nouveau CBR correspondent à la valeur de rachat du contrat. Toutefois, si le dividende en nature est déclaré et payé avant la vente des parts de la société cédante, le paragraphe 55(2) pourrait s'appliquer afin que le dividende entre sociétés non imposable soit considéré comme un gain en capital imposable. Transfert entre sociétés sœurs Dans le cadre d'une réorganisation corporative, il pourrait convenir de transférer un contrat d assurance-vie entre deux sociétés sœurs. Ce type de transaction est couvert par les dispositions du paragraphe 148(7). 13 Confirmé par l interprétation technique n o F de l'arc du 4 janvier Confirmé par l interprétation technique n o de l'arc du 13 janvier Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 7

9 EXEMPLE Transfert entre sociétés sœurs Prenons le cas où la Société ABC inc. est titulaire d un contrat d assurance sur la vie d un actionnaire qu elle aurait en commun avec la société DEF inc. Suite à restructuration de leurs affaires, la société ABC inc. souhaite transférer ce contrat à la société DEF inc. Voici l'incidence fiscale de cette transaction selon la contrepartie versée par la société DEF inc. : Scénario n o 1 Scénario n o 2 Scénario n o 3 Société ABC inc. Société DEF inc. Produit de disposition réputé $ $ $ Coût de base rajusté $ $ $ Gain sur contrat imposable $ $ $ Contrepartie versée Nul $ (VR) $ (JVM) Avantage imposable Nul Nul Nul Nouveau coût de base rajusté $ $ $ Dans l exemple précédent, les deux sociétés ne sont pas actionnaires l une de l autre. Du coup, il ne peut pas y avoir d avantage imposable pour la société cessionnaire suivant le paragraphe 15(1). L ARC a toutefois indiqué que le paragraphe 15(1) pourrait s appliquer si la société cédante subit un appauvrissement économique (épuisement des actifs) et qu il est démontré que, suite au transfert, un avantage économique a été octroyé à l actionnaire unique des deux sociétés 15. Transfert d un actionnaire à une société Lors d une planification successorale ou pour des raisons de restructuration corporative, il arrive quelques fois qu un actionnaire puisse vouloir transférer son contrat d assurance-vie personnel à une société qu il contrôle. Dans ce contexte, l actionnaire et sa société traitent avec un lien de dépendance et le paragraphe 148(7) s'applique. Ainsi, l actionnaire (cédant) sera présumé avoir disposé de son contrat d assurance-vie pour un produit de disposition égal à sa «valeur», qui correspond en règle générale à la valeur de rachat. Il devra inclure dans son revenu imposable pour l année le gain sur contrat correspondant au produit de disposition moins le CBR du contrat. De plus, si l actionnaire démontre que la juste valeur marchande du contrat d assurance-vie est supérieure à sa valeur de rachat, il pourra recevoir de la société une contrepartie égale à cette juste valeur marchande libre d impôt. Tant que la somme versée en contrepartie n excède pas la juste valeur marchande du contrat, aucun avantage imposable ne sera conféré à l actionnaire. Évidemment, cette transaction nécessitera une évaluation indépendante par un professionnel compétent en la matière qui confirmera la juste valeur marchande du contrat d assurance-vie avant de procéder au transfert «Table ronde sur la fiscalité des stratégies financières et des instruments financiers», Congrès 2006, APFF, Montréal, octobre 2006, question 15; Tax Window Files, 6 octobre 2006, numéro C6. 16 Dans les interprétations techniques , un scénario semblable a été fourni à l'arc pour qu'elle formule des commentaires. L'ARC était d'accord avec les résultats fiscaux. Lors d'une interprétation technique plus récente ( E5, datée du 27 mai 2009), on a demandé encore une fois à l'arc de commenter le transfert d'un contrat d'assurance par un particulier à sa société exclusive. L'ARC a indiqué que la «situation exposée dans votre demande a, à vrai dire, été portée à l'attention du ministre des Finances». Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 8

10 EXEMPLE Transfert de Monsieur S à une société de portefeuille L'incidence fiscale de ce transfert est illustrée dans le tableau suivant : Monsieur S (actionnaire cédant) Produit de disposition réputé $ Coût de base rajusté $ Gain sur contrat imposable $ Impôt (supposé à 45 %) $ Montant reçu net d impôt $ SOPORF inc. société cessionnaire Contrepartie versée $ Nouveau coût de base rajusté $ Crédit au CDC $ La SOPORF aura également droit à un crédit à son compte de dividendes en capital (CDC) au paiement du capital-décès, sous réserve qu'elle soit le bénéficiaire du contrat. Le crédit au CDC est égal au capital-décès, moins le CBR du contrat 17. Pour plus de renseignements sur cette stratégie, consultez le document «Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions» qui se trouve dans la section Fiscalité et lois du site Web des conseillers Financière Sun Life 18. Le nouveau CBR du contrat pour la société reste égal à la valeur de rachat du contrat (et non à la JVM du contrat). Ce CBR moins élevé augmentera les gains sur contrat pouvant être réalisés dans le futur s il est encaissé du vivant de l assuré. En contrepartie, il pourrait aussi constituer un avantage puisque le crédit porté au compte de dividendes en capital au décès de l assuré sera aussi plus élevé. Transferts et fusions Dans le cas d une fusion de sociétés et où les dispositions de l article 87 s appliquent, la nouvelle société est réputée être la même par rapport à chaque société précédente. Dès lors, les caractéristiques fiscales du contrat d assurance-vie initial continuent de s appliquer 19. Une telle transaction ne constituerait pas une disposition étant donné que les deux sociétés fusionnées continuent d'exister. Transferts et liquidations de sociétés Dans le cas d'une liquidation de société et où il y a absorption d une filiale par la société mère, cette dernière sera réputée être, par rapport à chaque filiale, la même société et une continuation de celle-ci aux fins du 17 Alinéa 89(1)d) de la LIR ARC, Bulletin d interprétation IT-474R «Fusion de corporations canadiennes», 14 mars Interprétation technique , CALU, 11 mai Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 9

11 paragraphe 88(1). Par conséquent, si les règles sont respectées, un transfert en franchise d impôt du contrat d assurance-vie initial pourra être effectué et le coût de base rajusté du contrat demeurera inchangé 20. Évaluation de la juste valeur marchande d un contrat d assurance-vie Comme nous l avons vu, il existe diverses situations qui requièrent l évaluation de la juste valeur marchande d'un contrat d assurance-vie. L ARC a déjà indiqué que les contrats d assurance-vie doivent être évalués à leur juste valeur marchande. Nous savons que cette valeur ne correspond donc pas nécessairement à la valeur de rachat du contrat d assurance-vie et dépendra de plusieurs facteurs. La circulaire d information 89-3 de l ARC intitulée «Exposé des principes d évaluation des biens mobiliers» précise certaines modalités d évaluation 21. Ces directives indiquent que plusieurs éléments doivent être pris en considération pour déterminer la juste valeur marchande d'un contrat d assurance-vie, notamment : la valeur de rachat et la valeur nominale; l état de santé et l assurabilité de la personne assurée ainsi que son espérance de vie; les privilèges de conversion, les avenants et les autres clauses; le coût de remplacement et le type de contrat en question. L évaluation de la juste valeur marchande d'un contrat devrait toujours être effectuée par un professionnel indépendant en la matière. Conclusion L'incidence fiscale des transactions effectuées sur un contrat d assurance-vie est souvent difficile à cerner. De ce fait, les clients devront dans certaines situations avoir recours aux conseils de spécialistes en actuariat et en fiscalité pour s assurer de ne pas s exposer à un avis de cotisation inattendu. En cas de doute, il est prudent de faire valider la transaction avant de procéder au transfert. Nous avons fait de notre mieux pour nous assurer de l'exactitude de ces renseignements. Cependant, il importe de noter que les renseignements et les exemples ne sont fournis qu à titre indicatif. Il est fortement déconseillé d'agir sur la foi des renseignements présentés dans le présent document sans recourir aux services professionnels d'un conseiller personnel et de faire au préalable une analyse approfondie de sa situation financière et fiscale. Le présent article ne vise qu'à fournir des renseignements d'ordre général. La Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie ne fournit pas de conseils juridiques, comptables ou fiscaux aux conseillers ou aux clients. Avant qu'un client ne prenne une décision fondée sur les renseignements contenus dans cet article, ou avant de lui faire une recommandation quelconque, assurez-vous qu'il demande l'avis d'un professionnel qualifié qui étudiera sa situation en profondeur sur le plan juridique, comptable et fiscal. Tout exemple ou aperçu utilisé dans cet article a simplement pour but de vous aider à comprendre les renseignements qui y figurent et ne devrait en aucun cas servir de fondement aux opérations que vous ou le client pourriez effectuer. Réviseur : Jean Turcotte, B.A.A., LL. B., avocat, D.Fisc., PL.Fin., TEP Date de première publication: août 2003 Date de dernière révision: mai 2015 La Sun Life du Canada, compagnie d assurance, La Sun Life du Canada, compagnie d assurance, est membre du groupe de sociétés de la Financière Sun Life du Canada inc. 20 Confirmé par l interprétation technique C6. 21 L'ARC a indiqué que les principes d'évaluation d'un contrat d'assurance-vie établis dans la circulaire d'information 89-3, articles 40 et 41, s'appliquent dans toutes les situations et pas seulement en ce qui concerne l'évaluation dans le cas d'une société. Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Page 10

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES

PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES Conventions d assurance-vie en copropriété et d assurance-vie en partage des coûts et bénéfices La

Plus en détail

Introduction Son mécanisme

Introduction Son mécanisme La rente-assurance Introduction L une des préoccupations de nombreuses personnes âgées est de maximiser leurs sources de revenu de retraite régulier sans devoir réduire le montant qu ils destinent à leurs

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

Compte de dividendes en capital

Compte de dividendes en capital Compte de dividendes en capital Introduction Au Canada, l imposition des sociétés privées repose sur le principe fondamental de l intégration. Le bénéfice réalisé par une société privée et distribué à

Plus en détail

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Au moment de souscrire une police d assurance, il est important de se demander si le titulaire devrait être une personne ou une société.

Plus en détail

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada Juin 2014

de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Étude de cas GUIDE SUR LA FISCALITÉ de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Assurance maladies graves détenue par une entreprise La vie est plus radieuse sous le soleil La Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

La cession en garantie d une assurance-vie : un outil de planification financière pour les particuliers et les entreprises

La cession en garantie d une assurance-vie : un outil de planification financière pour les particuliers et les entreprises À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS CRÉER UN EFFET DE LEVIER AVEC UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS, DES COMPTABLES ET DES CONSEILLERS EN ASSURANCE La cession en garantie d une

Plus en détail

Date d acquisition ou d établissement de la police. Traitement fiscal

Date d acquisition ou d établissement de la police. Traitement fiscal NOTES EXPLICATIVES CRITÈRE D EXONÉRATION DES POLICES D ASSURANCE-VIE LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU La Loi de l impôt sur le revenu (la Loi) prévoit des règles concernant l imposition du revenu gagné sur

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE Les présentes lignes directrices sont fournies par la SUN LIFE DU CANADA, COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE, pour les

Plus en détail

Table des matières générale

Table des matières générale Table des matières générale MODULE 1 ASSURANCE ET PLANIFICATION FINANCIÈRE PERSONNELLE... 1 3 1.1. Processus de planification financière personnelle... 1 3 1.2. Objectif de la PFP : dépenser!... 1 4 1.3.

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Bâtir sur notre lancée

Bâtir sur notre lancée Slide 1 Bâtir sur notre lancée Gilles Chevalier, PI.Fin. Monette Malewski Kevin Wark, LL.B, CLU, TEP 1 Slide 2 Points saillants des discussions Le point sur les opérations de la CALU Gouvernance de l'association

Plus en détail

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE PRIMERICA DU CANADA FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS CRI DE L ONTARIO Votre addenda Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

Solutions d'assurance pour les particuliers

Solutions d'assurance pour les particuliers Solutions d'assurance pour les particuliers Solide. Fiable. Sûre. Avant-gardiste. Vous nous avez dit que l un de vos plus grands défis était d aider vos clients à trouver des solutions s adaptant à leurs

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER

STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER * À L USAGE EXCLUSIF DES conseillers TABLE DES MATIÈRES Introduction sur la Stratégie de retraite pour entreprises (SRE)...2 Déterminer les occasions

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Sur réception des fonds immobilisés, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers déclare en outre ce qui suit : Le présent addenda fait partie du contrat

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I 1. FORMES JURIDIQUES. 1

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I 1. FORMES JURIDIQUES. 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PARTIE I 1. FORMES JURIDIQUES. 1 PARTIE II 1. ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION FISCALE DU TRANSFERT INTERGÉNÉRATIONS...3 1.1 VENTE DIRECTE...3 1.2 TRANSFERT D UNE PARTIE DES ACTIONS

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI)

Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Le plus important fournisseur de solutions d assurance-vie au Canada en matière de planification successorale et fiscale Facilité de crédit aux fins d investissement (FCI) Tirer parti d une FCI pour générer

Plus en détail

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en NUMÉRO 2013-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL RÈGLES FISCALES À CONSIDÉRER LORSQUE VOUS DÉCLAREZ UNE PERTE EN CAPITAL Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en capital

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ. Juillet 2015 LES RÈGLES D'ATTRIBUTION DU REVENU LES DIVIDENDES INTERSOCIÉTÉS LES PERTES APPARENTES QU'EN DISENT LES TRIBUNAUX?

BULLETIN DE FISCALITÉ. Juillet 2015 LES RÈGLES D'ATTRIBUTION DU REVENU LES DIVIDENDES INTERSOCIÉTÉS LES PERTES APPARENTES QU'EN DISENT LES TRIBUNAUX? Formation en fiscalité BULLETIN DE FISCALITÉ Juillet 2015 LES RÈGLES D'ATTRIBUTION DU REVENU LES DIVIDENDES INTERSOCIÉTÉS LES PERTES APPARENTES QU'EN DISENT LES TRIBUNAUX? LES RÈGLES D'ATTRI- BUTION DU

Plus en détail

L assurance individuelle dans les régimes d assurance collective

L assurance individuelle dans les régimes d assurance collective L assurance individuelle dans les régimes d assurance collective Introduction On utilise parfois les régimes d assurance collective pour procurer à certains groupes d employés, par exemple les cadres,

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL

COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL 645 COMPTE DE DIVIDENDES EN CAPITAL Valérie Ménard CA, LL.M. fisc. Hardy, Normand & Associés, s.e.n.c.r.l. PRÉCIS Le CDC est un outil indispensable au fonctionnement du

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention

Plus en détail

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE RENTE IMMOBILISÉE DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) RÉGIME D ÉPARGNE-RETRAITE AUTOGÉRÉ BMO LIGNE D ACTION

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE RENTE IMMOBILISÉE DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) RÉGIME D ÉPARGNE-RETRAITE AUTOGÉRÉ BMO LIGNE D ACTION ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE RENTE IMMOBILISÉE DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) Pour les transferts faits conformément à la Loi sur les régimes complémentaires de retraite (Québec) RÉGIME

Plus en détail

16 Solut!ons pour planifier vos finances

16 Solut!ons pour planifier vos finances Quelles options s offrent à vous en cette saison des REER? 16 Solut!ons pour planifier vos finances Coup d œil sur les fonds communs et les fonds distincts Vous savez sûrement que vous devriez cotiser

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993 COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS 17 juin 1993 Modifié le 20 octobre 2000, le 19 octobre 2001, le 18 octobre 2002, le 17 octobre 2003, le 13 octobre 2006, le 26 octobre 2007, le 29 octobre

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge

Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge La relève Maximiser l utilisation des pertes lorsqu on jette l éponge À l occasion du congrès de l Association de planification fiscale et financière tenu le 5 octobre 2012, l Agence du revenu du Canada

Plus en détail

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada Le présent certificat est émis en vertu de la POLICE DE RENTE COLLECTIVE FONDS DE REVENU STABLE MD établie en faveur de LA COMPAGNIE TRUST ROYAL

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada

de l assurance-santé au Canada Juin 2012 La vie est plus radieuse sous le soleil Sun Life du Canada, compagnie d¹assurance-vie, 2012. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada Crédit d impôt pour frais médicaux Crédit d

Plus en détail

À utiliser conjointement avec la demande électronique Financière Sun Life uniquement

À utiliser conjointement avec la demande électronique Financière Sun Life uniquement Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Formulaire de signature pour les demandes électroniques d un compte d épargne libre d impôt - Janvier 2012 À utiliser conjointement avec la demande électronique

Plus en détail

Liste de contrôle pour la planification de la convention de rachat d actions

Liste de contrôle pour la planification de la convention de rachat d actions Liste de contrôle pour la planification de la convention de rachat d actions La convention de rachat d actions 1 Pour une société comptant plus d un actionnaire, il est généralement conseillé de signer

Plus en détail

Le 15 juillet 2015. This document is also available in English

Le 15 juillet 2015. This document is also available in English s du Régime enregistré d épargne-invalidité, de la Subvention canadienne pour l épargne-invalidité et du Bon canadien pour l épargne-invalidité This document is also available in English Table des matières

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur :

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : Avoir un commerce : Avoir un immeuble à revenus : mais cela sous-entend aussi gérer des troubles,

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE L assurance vie n est pas un sujet des plus palpitants, mais vos proches peuvent être dans le pétrin, au moment de votre décès, si vous n avez pas réfléchi

Plus en détail

Pour bien comprendre les fiducies

Pour bien comprendre les fiducies mars 2013 TABLE DES MATIÈRES Qu'est-ce qu'une fiducie? Les différentes fiducies Les fiducies entre vifs Les fiducies testamentaires La règle des 21 ans La gestion de votre fiducie Résumé Pour bien comprendre

Plus en détail

Déductibilité des intérêts

Déductibilité des intérêts Déductibilité des intérêts Introduction La question de la déductibilité des intérêts se pose dans bien des cas, tant pour les particuliers que pour les sociétés. Notamment, elle se pose souvent lorsqu'un

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF CRI DU QUÉBEC FRV DU QUÉBEC Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Imposition des dividendes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Juin

Plus en détail

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE (Art L 136-7-II du code de la sécurité sociale ; Art 125-0 A, 757 B et 990 I du code général des impôts; Instructions Bulletin Officiel des Impôts n 16 du 23

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada

de l assurance-santé au Canada Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada Régimes d assurance collective contre la maladie ou les accidents Février 2013 La vie est plus radieuse sous le soleil Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

ERREUR DANS LE CALCUL DU COMPTE DE DIVIDENDE EN CAPITAL

ERREUR DANS LE CALCUL DU COMPTE DE DIVIDENDE EN CAPITAL Été 2009 Le groupe d expertise en droit fiscal de Miller Thomson Pouliot publie périodiquement des bulletins à l intention des clients du cabinet. Nous vous invitons à acheminer ce courriel à toute personne

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

MODULE 13 11. 13.3. Convention entre actionnaires (CEA)

MODULE 13 11. 13.3. Convention entre actionnaires (CEA) MODULE 13 11 13.3. Convention entre actionnaires (CEA) Une bonne convention entre actionnaires (CEA) définit ce qu il advient des actions d une entreprise lorsqu un actionnaire prend sa retraite, devient

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D'ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ. Québec (CRI)

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D'ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ. Québec (CRI) ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU RÉGIME D'ÉPARGNE- RETRAITE ÉTABLISSANT UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ Québec (CRI) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans le présent Addenda, les pronoms

Plus en détail

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois.

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois. Régime Nº d identification de la caisse ou de la credit union Folio AVENANT NOUVEAU FRV ONTARIO AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DES CAISSES ET CREDIT UNIONS (FRR 1459)

Plus en détail

Feuille d information

Feuille d information Feuille d information Numéro 110 Avez-vous bien planifié votre stratégie de sortie? Aide-mémoire à l'intention des dentistes qui se préparent à prendre leur retraite Après avoir travaillé sans relâche

Plus en détail

QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS

QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL AMÉRICAIN POUR LES CANADIENS février 2015 TABLE DES MATIÈRES Comment s applique l impôt successoral Historique de l impôt successoral Taux et exemptions de l impôt successoral Idées de planification Résumé QUESTIONS D IMPÔT SUCCESSORAL

Plus en détail

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5. AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba)

625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5. AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba) 625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5 AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba) Nature de l avenant Le présent avenant ne s applique qu au preneur pour lequel des prestations

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER Québec (FRV) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans le présent Addenda, les pronoms «je»,

Plus en détail

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le souscripteur peut récupérer les sommes investies. Cette faculté lui est personnelle et est appelée rachat. Le rachat peut être total, partiel

Plus en détail

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT Aide-mémoire 1 Solutions de la Banque Manuvie pour des contrats d assurance permanente donnés en garantie

Plus en détail

Caractéristiques et Règlement du Régime

Caractéristiques et Règlement du Régime Caractéristiques et Règlement du Régime En tout temps, les dispositions du Régime ainsi que celles de la Loi ont préséance sur toute information contenue dans le présent document. Il vous est possible

Plus en détail

27. Le parcours d un propriétaire d entreprise : planification

27. Le parcours d un propriétaire d entreprise : planification C O N G R È S MONTRÉAL 8, 9 ET 10 OCTOBRE 2014 9 octobre 2014 10 h 30 11 h 15 27. Le parcours d un propriétaire d entreprise : planification fiscale et questions relatives aux assurances 1100, BOUL. RENÉ-LÉVESQUE

Plus en détail

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010.

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010. Bulletin de politique n 1 Date de publication : le 21 avril 2010 Dernière mise à jour : le 25 mai 2010 Compte de retraite immobilisé (CRI) Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans

Plus en détail

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV sous la direction de M. Philippe DELMAS SAINT-HILAIRE Professeur à l Université Montesquieu-Bordeaux

Plus en détail

NORTEL NETWORKS LIMITED

NORTEL NETWORKS LIMITED NORTEL NETWORKS LIMITED La Great-West est l un des principaux assureurs de personnes sur le marché canadien. Les conseillers en sécurité financière de la Great- West travaillent avec nos clients, d'un

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI) : En tirer le maximum

Compte d épargne libre d impôt (CELI) : En tirer le maximum Compte d épargne libre d impôt (CELI) : En tirer le maximum Ce bulletin traite des règles sur les CELI ainsi que des avantages qu il peut vous offrir. Le 26 avril 2013 En 2013, le plafond annuel de cotisation

Plus en détail

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Avantages de la constitution en société Avantages d une SEPE Résumé CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE Si vous exploitez une entreprise, sa simple constitution en société vous

Plus en détail

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars.

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars. BUDGET FÉDÉRAL 2015 Par Jerry S. Rubin, B.E.S., B.Comm.(Hons), CMA, TEP, CFP Points saillants fiscaux du budget fédéral 2015 Le ministre des Finances, Joe Oliver, a déposé le budget fédéral 2015, le 21

Plus en détail

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux?

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? 1 Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? Présenté par France Gagnon, CPA, CA, M.FISC. Le 26 novembre 2014 Agenda Introduction Qu en est il du REÉR? Taux d

Plus en détail

Résidence personnelle et propriété de vacances - Utilisation de l'exemption pour résidence principale

Résidence personnelle et propriété de vacances - Utilisation de l'exemption pour résidence principale Résidence personnelle et propriété de vacances - Utilisation de l'exemption pour résidence principale Introduction Il est généralement reconnu que la résidence familiale bénéficie d'une exemption d'impôt

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

Actifs vs. Actions/ Ententes hybrides. Me Claude E. Jodoin, M.Fisc.

Actifs vs. Actions/ Ententes hybrides. Me Claude E. Jodoin, M.Fisc. Actifs vs. Actions/ Ententes hybrides Me Claude E. Jodoin, M.Fisc. 2012 1. Introduction Vente d actifs vs Vente d actions: Que faire? 1. Vente d actions: Considérations de l acheteur Considérations du

Plus en détail

Gains et pertes en capital. revenuquebec.ca

Gains et pertes en capital. revenuquebec.ca Gains et pertes en capital 2011 revenuquebec.ca En vendant un bien, vous avez pu réaliser un gain en capital imposable ou subir une perte en capital admissible. Calculer et déclarer adéquatement un tel

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Régime d imposition du gain en capital Régime d imposition

Plus en détail

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT L'ASSURANCE VIE PLACEMENT Une note de R i v i e r a F a m i l y O f f i c e Mise à jour : septembre 2004 Malgré les réformes de septembre 1997 et d octobre 1998, le cadre fiscal de l assurance vie demeure

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE Fonds d investissement janv. 2013 JAN2013 87-00F- 45

NOTICE EXPLICATIVE Fonds d investissement janv. 2013 JAN2013 87-00F- 45 4587-00F-JAN2013 NOTICE EXPLICATIVE Fonds d investissement janv. 2013 Assomption Compagnie Mutuelle d Assurance-Vie faisant affaire sous le nom Assomption Vie FONDS D INVESTISSEMENT ASSOMPTION VIE NOTICE

Plus en détail

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Assurance-vie essentielle pour enfants Premiers Pas Dans la présente police, «nous» et «nos» renvoient à Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie. Nous nous engageons

Plus en détail

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille mars 2015 La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille Jamie Golombek Le nouveau crédit Baisse d'impôt pour les familles, qui représente

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada

de l assurance-santé au Canada Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada Juin 2012 La vie est plus radieuse sous le soleil Sun Life du Canada, compagnie d¹assurance-vie, 2012. Aperçu Un régime privé d assurance-maladie (RPAM)

Plus en détail

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS Loi relative à l impôt sur le revenu (amendement) de 2005 Loi relative à la contribution spéciale à la défense (amendement)

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise

Stratégie de transfert du patrimoine de l entreprise Série Monarque de la Transamerica Guide du client Stratégie de transfert du patrimoine Série Monarque La logique à l appui de la solution Série Monarch Monarque Series La logique à l appui de la solution

Plus en détail

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur)

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) Note : Certains renseignements contenus dans la présente liste peuvent ne pas s

Plus en détail

géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie

géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Demande d ouverture/formulaire de signature pour les demandes électroniques d un compte d épargne libre d impôt - janvier 2015 (à l usage des conseillers Financière

Plus en détail

Mémoire de la Corporation des associations de détaillants d automobiles présenté dans le cadre du processus prébudgétaire 2014

Mémoire de la Corporation des associations de détaillants d automobiles présenté dans le cadre du processus prébudgétaire 2014 Mémoire de la Corporation des associations de détaillants d automobiles présenté dans le cadre du processus prébudgétaire 2014 Présenté au : Comité permanent des finances de la Chambre des communes Présenté

Plus en détail