Jean-Mathieu Fallu Candidat au doctorat en marketing, HEC Montréal. Proposition de thèse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jean-Mathieu Fallu Candidat au doctorat en marketing, HEC Montréal. Proposition de thèse"

Transcription

1 1 Jean-Mathieu Fallu Candidat au doctorat en marketing, HEC Montréal Proposition de thèse L adoption de comportements spontanés et de comportements délibérés de consommation socialement responsable : Une perspective attitudinale Résumé Plusieurs études montrent que les consommateurs occidentaux s intéressent à la consommation socialement responsable (CSR) et qu ils ont une attitude positive envers les comportements de consommation socialement responsable. Il ressort néanmoins de ces recherches un écart significatif entre les attitudes rapportées par les consommateurs et leurs comportements (d Astous et Legendre, 2009 ; Carrigan et Attalla, 2001; De Pelsmacker et alii, 2005 ; Ehrich et Irwin, 2005 ; Irwin et Naylor, 2009 ; Van Doorn, Verhoef et Bijmolt, 2007; World Business Council for Sustainable Development, 2008). Les travaux en marketing et en psychologie sociale portant sur l attitude envers la CSR et son impact sur le comportement reposent généralement sur des assises attitudinales et de persuasion (Ajzen 1991 ; Fishbein et Ajzen, 1975 ; Petty et Cacioppo, 1986). Dans ces travaux, l attitude est mesurée directement (explicitement), sa structure est univalente et il est supposé que, tant et aussi longtemps que l environnement supporte normativement le comportement et que la personne un contrôle suffisant sur sa réalisation, l attitude influence des comportements qui sont raisonnés ou délibérés à partir de son influence sur les intentions comportementales (Steg et Vlekl, 2009 ; Stern, 2000). Dans cette thèse, on propose un traitement différent de l étude de l influence de l attitude sur l adoption de comportements de CSR. On vise premièrement à introduire une distinction importante entre l attitude implicite (niveau associatif), et l attitude explicite (niveau délibéré) des consommateurs envers la CSR (voir Gawronski et Payne, 2010 pour une revue récente du paradigme de l attitude implicite). On vise ensuite à déterminer si la structure de l attitude entretenue vis-à-vis de la CSR pourrait être plus ambivalente, qu univalente, avant de se questionner sur l impact que pourraient avoir les attitudes implicite et explicite, ainsi qu une attitude dont la structure est ambivalente sur l adoption de comportements spontanés et l adoption de comportements délibérés de CSR.

2 2 Spécifiquement, on suggère que l attitude explicite positive que les consommateurs rapportent envers la CSR dans les études pourrait, au niveau de la structure associative déterminant l attitude implicite :1) ne pas être suffisamment forte ou accessible cognitivement, voire se rapprocher de la neutralité, 2) être négative ou surtout, 3) être implicitement ambivalente (Petty et alii, 2007). Ensuite, parce que l attitude implicite, le plus souvent, est prédictive des comportements automatiques de la personne, indépendamment de l attitude explicite (Fazio, 1990 ; Perugini, Richetin et Zogmaister, 2010), on suggère que la force et la structure de l attitude implicite des consommateurs envers la CSR la rendent peu prédictive de l adoption de comportements spontanés de CSR; pour plusieurs consommateurs, l adoption ou la non-adoption de comportements de CSR dépendraient d automatismes comportementaux ou de l habitude (Lutzenhister, 2002 ; Steg et Vlek, 2009 ; Stern, 2000; Winter, 2000). Enfin, parce qu elle réside à l origine du processus menant de l attention, à la perception et aux comportements délibérés (Fazio, 1990 ; 2007; Gawronski et Bodenhausen, 2006), on suggère que la force et la structure de l attitude implicite des consommateurs envers la CSR peuvent expliquer qu une personne puisse être fortement convaincue du caractère positif de la CSR au niveau explicite ce qui est révélé par les enquêtes portant sur l attitude envers la CSR, mais que, le plus souvent, elle n adopte pas de comportements de CSR (Fabrigar et Wegener, 2010). On propose deux études afin de résoudre la problématique identifiée. La première étude servira à faire un diagnostic ou un état des lieux de la force et de la structure de l attitude des consommateurs envers la CSR à partir de la mesure indirecte de leur attitude implicite (au moyen de l amorçage séquentiel des structures cognitives, Fazio et alii,1986, et du test des associations implicites, Greenwald et alii, 1998), de la mesure directe de leur attitude explicite (à l aide d un questionnaire autoadministré), et de la comparaison entre ces mesures. La seconde étude a pour objectif d étudier, à partir d une expérience réalisée en laboratoire, l impact des attitudes implicite et explicite envers la CSR sur l adoption de comportements spontanés et de comportements délibérés de CSR. Un objectif sous-jacent à l ensemble de la recherche est le développement d un cadre théorique intégrateur des théories portant sur la structure des attitudes implicite et

3 3 explicite (Fazio et alii, 1986 ; Fazio, 1990, 1995 ; Petty et alii, 2007) et des théories de l impact des attitudes implicite et explicite sur le comportement (Fazio, 1990 ; Gawronski et Bodenhausen, 2006 ; Pereguini, 2005; Strack et Deutsch, 2004). L intérêt de la différenciation des attitudes implicite et explicite réside dans un potentiel important de cadrage et de prédictions théoriques portant sur 1) la structure de l attitude, 2) les processus à l œuvre dans la formation et le changement de l attitude et 3) l impact spécifique des attitudes implicite et explicite sur le comportement. Le paradigme des attitudes implicite et explicite suppose qu une attitude peut avoir des effets sur le comportement qui sont opposés aux croyances et aux intentions affirmées de l individu et que, par conséquent, les cognitions sociales implicites et explicites sont étroitement liées à la notion de déterminants multiples et potentiellement dissociés du comportement (Deutsch et Strack, 2010 ; p.62). Enfin, l étude proposée a également pour objectif de contribuer au développement des connaissances en marketing, en comportement du consommateur, en cognition sociale et de produire des recommandations managériales ayant une portée sociale. Mots clés : consommation socialement responsable, comportement des consommateurs, attitude implicite, attitude explicite, mesure indirecte de l attitude, mesure directe de l attitude, attitude ambivalente.

4 4 Références Ajzen, I. (1991). The theory of planned behavior. Organizational Behavior and Human Decision Processes, 50, Carrigan, M., & Attalla, A. (2001). The myth of the ethical consumer do ethics matter in purchase behavior. The Journal of consumer marketing, 17, d Astous, A., & Legendre, A. (2009). A Scale for appraising consumers reasons for Not Behaving ethically. Journal of business ethic, 87, De Pelsmacker, P., Driesen, L., & Rayp, G. (2005). Do consumers care about ethics? Willingness to pay for fair-trade coffe. The Journal of consumer affairs, 39, Deutsch, R., & Strack, F. (2010). Building blocks of social behavior: Reflective and impulsive processes. In B. Gawronski, & B. K. Payne (Eds.), Handbook of Implicit Social Cognition (pp ). Guilford: New York. Ehrich, K.R., & Irwin, J.R. (2005). Willful ignorance in the request of product attribute information. Journal of Marketing Research, 42, Fabrigar, L. R., & Wegener, D. T. (2010). Attitude structure. In R. F. Baumeister & E. J. Finkel (Eds.), Advanced social psychology: The state of the science (pp ). New York, NY: Oxford University Press. Fazio, R. H. (1990). Multiple processes by which attitudes guide behavior: The MODE model as an integrative framework. In M.P. Zanna (Ed.), Advances in experimental social psychology, (Vol. 23, pp ). San Diego, CA: Academic Press Fazio, R. H. (1995). Attitudes as object-evaluation associations: Determinants, consequences, and correlates of attitude accessibility. In R. E. Petty & J. A. Krosnick (Eds.), Attitude strength: Antecedents and consequences (pp ). Hillsdale, NJ: Lawrence Erlbaum Associates,Inc. Fazio, R. H. (2007). Attitudes as object-evaluation associations of varying strength. Social Cognition, 25, Fishbein, M., & Ajzen, I. (1975). Belief, attitude, intention and behavior: An introduction to theory and research. Reading, MA: Addison-Wesley. Fazio, R. H., Sanbonmatsu, D. M., Powell, M. C., & Kardes, F. R. (1986). On the automatic activation of attitudes. Journal of Personality and Social Psychology, 50, Gawronski, B., & Payne, B. K. (Eds.). (2010). Handbook of implicit social cognition: Measurement, theory, and applications. New York: Guilford Press.

5 5 Gawronski, B., & Bodenhausen, G. V. (2006). Associative and propositional processes in evaluation: An integrative review of implicit and explicit attitude change. Psychological Bulletin, 132, Greenwald, A. G., McGhee, D. E., & Schwartz, J. K. L. (1998). Measuring individual differences in implicit cognition: The Implicit Association Test. Journal of Personality and Social Psychology, 74, Irwin, J., & Naylor, R.W. (2009). Ethical decisions and response mode compatibility: Weighting of ethical attributes in consideration sets formed by excluding versus including product alternatives. Journal of Marketing Research, 46, Lutzenhister, L. (2002). Marketing household energy conservation: The message and the reality. In T. Dierz & P.C Stern (Eds,), New Tools for Environmental Protection (pp.49-66). Washington, DC : The National Academy Press. Perugini, M. (2005). Predictive models of implicit and explicit attitudes. British Journal of Social Psychology, 44, Perugini, M., Richetin, J., & Zogmaister, C. (2010). Prediction of behavior. In B. Gawronski, & B. K. Payne (Eds.), Handbook of implicit social cognition: Measurement, theory, and applications (pp ). New York: Guilford Press. Petty, R. E., & Cacioppo, J. T. (1986). The elaboration likelihood model of persuasion. In L. Berkowitz (Ed.), Advances in experimental social psychology, (Vol. 19, pp ). New York: Academic Press. Petty, R. E., Briñol, P., & DeMarree, K. G. (2007). The meta-cognitive model (MCM) of attitudes: Implications for attitude measurement, change, and strength. Social Cognition, 25, Steg, L., & Vlek, C. (2009). Encouraging pro-environmental behaviour: An integrative review and research agenda. Journal of Environmental Psychology, 29, Stern, P.C. (2000). Psychology and the science of human-environment interactions, American Psychologist. 55, Strack, F., & Deutsch, R. (2004). Reflective and impulsive determinants of social behavior. Personality and Social Psychology Review, 8, Van Doorn, J., Verhoef, P.C., & Bijmolt, T.H. (2007). The importance of non-linear relationships between attitude and behavior in policy research. Journal of consumer policy, 30,

6 6 Winter, D. (2000). Some big ideas for some big problems. American Psychologist, 55, World Business Council for Sustainable Development s (2008). Sustainable consumption facts and trends from a business perspective, WBCSD Report, 40p. [EN LIGNE], sumption_web.pdf

Les différentes mesures implicites cognitives de préjugés et de stéréotypes 1

Les différentes mesures implicites cognitives de préjugés et de stéréotypes 1 Les différentes mesures implicites cognitives de préjugés et de stéréotypes 1 Michaël Dambrun Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (L.A.P.S.C.O.) Université Blaise Pascal Clermont Ferrand 34

Plus en détail

DR. MATHIEU LAJANTE. Maître de Conférences en Marketing. Fonctions. Formations universitaires. Responsabilités administratives

DR. MATHIEU LAJANTE. Maître de Conférences en Marketing. Fonctions. Formations universitaires. Responsabilités administratives DR. MATHIEU LAJANTE Maître de Conférences en Marketing IGR-IAE de Rennes (Université de Rennes 1) et Laboratoire CREM (UMR CNRS 6211) 11, Rue Jean Macé CS 70803 35708 RENNES Cedex 7 E-mail : mathieu.lajante@univ-rennes1.fr

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Publicité & Relations Publiques

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Publicité & Relations Publiques Liste des BAC+3 BAC+5 en Publicité & Publiques No 1110 écrite (Anglais) : Compréhension et Rédaction I No English Written : Reading and Writing I 1111 écrite (Anglais) : Compréhension et Rédaction I /Préparation

Plus en détail

Les consommateurs face aux incitations économiques de la puissance publique : proposition d un modèle intégrateur

Les consommateurs face aux incitations économiques de la puissance publique : proposition d un modèle intégrateur Les consommateurs face aux incitations économiques de la puissance publique : proposition d un modèle intégrateur Consumers face economic incentives of public power: proposal for an integrative model Christophe

Plus en détail

Acceptation de la publicité mobile : focus sur la vie privée

Acceptation de la publicité mobile : focus sur la vie privée Acceptation de la publicité mobile : focus sur la vie privée Résumé : Stéphanie HERAULT stephanie.herault@univ-paris1.fr Les spécialistes prévoient un essor important du marché de la publicité mobile au

Plus en détail

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership Liste des BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership No 1 Math Mathématique 1 1 Mathématiques 1 Statistiques 1 No Mathematics 1 Statistics 1 5 ENG 120 en anglais, 2 1112 1113 Anglais pour le Leadership 2 Préparation

Plus en détail

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012 CORE COURSES (Master level) 2011/2012 Language (F : French - E : English) Semester (1 : Fall - 2 : Spring) M-ESC-4-06-99-10-E M-ESC-4-06-99-10-F M-ESC-4-05-99-05-F M-ESC-4-05-99-05-E M-ESC-4-02-99-03-E

Plus en détail

Achats et parties prenantes

Achats et parties prenantes La perspective de l acheteur L échange transactionnel L émergence de l approche relationnelle Sylvie Mantel-Lacoste 1 Sylvie Mantel-Lacoste 2 La notion d échange, elle a évolué au début des années 80-90

Plus en détail

Économétrie, causalité et analyse des politiques

Économétrie, causalité et analyse des politiques Économétrie, causalité et analyse des politiques Jean-Marie Dufour Université de Montréal October 2006 This work was supported by the Canada Research Chair Program (Chair in Econometrics, Université de

Plus en détail

Comment trouver une idée de recherche

Comment trouver une idée de recherche Comment trouver une idée de recherche Alain d'astous École des HEC Au cours des ans, j'ai noté que les étudiants à qui l'on demande de réaliser une recherche ont de la difficulté à trouver une idée intéressante

Plus en détail

D Expert en Finance et Investissements

D Expert en Finance et Investissements MODULES FINAL D Expert en Finance et Investissements Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières 1. Modules

Plus en détail

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours.

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. 1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. PARCOURS MARKETING A TROIS PARCOURS SPECIALISES PAR FONCTIONS

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

Calin GURAU. Courriel : c.gurau@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Calin GURAU. Courriel : c.gurau@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Calin GURAU Courriel : c.gurau@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Călin Gurau, professeur agrégé de marketing, a commencé à travailler au sein du Groupe Sup de Co Montpellier Business

Plus en détail

Master MPS LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015

Master MPS LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015 Master MPS 1 LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015 Construire une politique qualité dans les services Les différentes définitions de la qualité Une approche globale

Plus en détail

Maquette du MA en sciences économiques Finalité : Management science ECON4E et ECON5E

Maquette du MA en sciences économiques Finalité : Management science ECON4E et ECON5E Maquette du MA en sciences économiques Finalité : Management science ECON4E et ECON5E Note : Ce programme est enseigné exclusivement en anglais. 1) Structure générale MA1 : - Au premier quadrimestre, 6

Plus en détail

Rapport d'expérience final

Rapport d'expérience final Rapport d'expérience final Ricci Arnaud et Garretas Victor 1 juin 2015 Table des matières Introduction Problématique Cadre théorique et résultats précédents Hypothèses générales Méthodologie Participants

Plus en détail

L évaluation de la performance de la communication media

L évaluation de la performance de la communication media L évaluation de la performance de la communication media Pascal ROOS Enseignant en BTS Management des Unités Commerciales Lycée Edmond Rostand, Saint Ouen l Aumône (95) «Je sais qu un dollar de publicité

Plus en détail

Karine Côté, Ph.D. Professeure adjointe

Karine Côté, Ph.D. Professeure adjointe Karine Côté, Ph.D. Professeure adjointe FORMATION 1999-2002 Post-doctorat, Law and Mental Health Program, Centre for Addiction and Mental Health et Université de Toronto. 1999 Ph.D. Psychologie - Recherche

Plus en détail

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter?

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? François GEORGES (LabSET ULg) Séminaire Be-ODL 18 novembre 2013 1 Plan La qualité

Plus en détail

LA QUESTION DE L ACCEPTATION PAR LES SALARIES DU MONITORING ELECTRONIQUE DES PERFORMANCES : AU DELA DES PERCEPTIONS COMMUNES ET RESULTATS EMPIRIQUES

LA QUESTION DE L ACCEPTATION PAR LES SALARIES DU MONITORING ELECTRONIQUE DES PERFORMANCES : AU DELA DES PERCEPTIONS COMMUNES ET RESULTATS EMPIRIQUES LA QUESTION DE L ACCEPTATION PAR LES SALARIES DU MONITORING ELECTRONIQUE DES PERFORMANCES : AU DELA DES PERCEPTIONS COMMUNES ET RESULTATS EMPIRIQUES Aissi Linda ICD International Business School, Neveu

Plus en détail

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal Plan de cours ADM 992C Page 1 École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal ADM-992C LES TECHNOLOGIES D'AIDE À LA PRISE DE DÉCISION DANS LES

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke

Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke Résumé Ce texte a pour but, dans un premier temps, de présenter un modèle de la

Plus en détail

CHAIRE VENTE ET STRATEGIE MARKETING EUROPE

CHAIRE VENTE ET STRATEGIE MARKETING EUROPE CHAIRE VENTE ET STRATEGIE MARKETING EUROPE Présentation de l'équipe : La Chaire "Vente et stratégie marketing Europe" repose sur la diversité et la complémentarité des firmes fondatrices. Entreprises de

Plus en détail

PROPOSITION DE RECHERCHE DOCTORALE EN MARKETING

PROPOSITION DE RECHERCHE DOCTORALE EN MARKETING - La capacité prédictive des modèles de comportement du consommateur et l apport de l étude temporelle à la recherche marketing : Application au secteur de l énergie - Vers de nouvelles méthodologies de

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www Web Mobilité Médias Sociaux Moteurs de recherche Assurance automobile Votre nouveau terrain de concurrence: l interactivité On parle

Plus en détail

CONGRES PARIS-VENISE 2004

CONGRES PARIS-VENISE 2004 CONGRES PARIS-VENISE 2004 26-27 novembre 2004 Universita Ca Foscari Venezia Bulletin-Réponse M. Mme Prénom : Gilles Nom :_ROEHRICH Université/ Ecole : Ecole Supérieure de Affaires de Grenoble Adresse :

Plus en détail

ÉVALUATION PRIMAIRE D UN SYSTÈME D AIDE AU CONTRÔLE AÉRIEN EN ROUTE

ÉVALUATION PRIMAIRE D UN SYSTÈME D AIDE AU CONTRÔLE AÉRIEN EN ROUTE Proceedings of the SELF-ACE 001 Conference Ergonomics for changing work ÉVALUATION PRIMAIRE D UN SYSTÈME D AIDE AU CONTRÔLE AÉRIEN EN ROUTE CELLIER JEAN-MARIE Laboratoire Travail et Cognition (LTC), UMR

Plus en détail

Restaurer la confiance? Etudes Empiriques Conclusion et ouverture

Restaurer la confiance? Etudes Empiriques Conclusion et ouverture Restaurer la confiance des investisseurs : une exploration expérimentale systématique de l effet des politiques d investissement socialement responsable. Marco Heimann Sous la direction de Jean-François

Plus en détail

De nouveaux modèles de GRH?

De nouveaux modèles de GRH? 26 ème congrès AGRH à Montpellier du 4 au 6 novembre 2015 De nouveaux modèles de GRH? Ce monde qui change et l importance des mutations sans précédent auxquelles nous sommes confrontées : mondialisation,

Plus en détail

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Dr E. van Deventer HSE/PHE/IHE 239 Le Projet International EMF Etabli en 1996 Coordonné au siège de l'oms Un effort

Plus en détail

Pister l émergence du contrôle cognitif au cours d une tâche attentionnelle

Pister l émergence du contrôle cognitif au cours d une tâche attentionnelle LES DÉFAILLANCES ATTENTIONNELLES QUOTIDIENNES Pister l émergence du contrôle cognitif au cours d une tâche attentionnelle Présenté par Aurélien LE CHEVANTON doctorant Sous la direction du Professeur Émérite

Plus en détail

Test d Indépendance au Contexte (TIC) et Structure des Représentations Sociales

Test d Indépendance au Contexte (TIC) et Structure des Représentations Sociales Swiss Journal of Psychology 67 (2), 2008, 119 123 Short Research Note Test d Indépendance au Contexte (TIC) et Structure des Représentations Sociales [Test of Context Independence (TCI) and Structure of

Plus en détail

Plénière 1 / Le retour sur investissement, nouveau paradigme de la communication? Mythes et réalités

Plénière 1 / Le retour sur investissement, nouveau paradigme de la communication? Mythes et réalités Plénière 1 / Le retour sur investissement, nouveau paradigme de la communication? Mythes et réalités Ce document est la synthèse de la conférence, réalisée et diffusée en direct par : Le retour sur investissement,

Plus en détail

Master Core courses 2013/2014

Master Core courses 2013/2014 Master Core courses 2013/2014 Course codes Course titles Number of groups Cycle number Course M-ESC-4-02-99-03-F Marketing Management 5 30 F 1 60 5 Morning, Afternoon & Evening 1,2,3 Distance learning

Plus en détail

Prof. PhD Mathias J. Rossi

Prof. PhD Mathias J. Rossi Prof. PhD Mathias J. Rossi Contact Professor, PhD Firstname Mathias Jacques Family Name Rossi Adresse School of Business Administration Fribourg Ch. du Musée 4 City 1700 Fribourg Country Switzerland Phone

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

L efficacité des programmes de fidélisation dans le secteur hôtelier : proposition d un cadre conceptuel

L efficacité des programmes de fidélisation dans le secteur hôtelier : proposition d un cadre conceptuel Business School W O R K I N G P A P E R S E R I E S Working Paper 2014-259 L efficacité des programmes de fidélisation dans le secteur hôtelier : proposition d un cadre conceptuel Lubica Hikkerova Jean-Michel

Plus en détail

CURRICULUM VITAE PARCOURS PROFESSIONNEL

CURRICULUM VITAE PARCOURS PROFESSIONNEL CURRICULUM VITAE Adresses professionnelles : Institut d Administration des Entreprises de l Université de Toulon Campus de La Garde - Bâtiment Z - Av. de l Université - BP 20132 83957 La Garde Cedex Tél

Plus en détail

LA RECHERCHE ACTION UTILISE PAR L OVSM DE GENEVE : L EXPEMPLE DE MIGROS GENEVE ALEXIS DELMEGE

LA RECHERCHE ACTION UTILISE PAR L OVSM DE GENEVE : L EXPEMPLE DE MIGROS GENEVE ALEXIS DELMEGE LA RECHERCHE ACTION UTILISE PAR L OVSM DE GENEVE : L EXPEMPLE DE MIGROS GENEVE ALEXIS DELMEGE Plan : 1) Résumé 2) Introduction LA METHODE 3) La méthode de recherche action a) Principes b) Une démarche

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer numéro 212 mars 2011 SOMMAIRE 9 Ont contribué à ce numéro 13 Le couple DG-DRH à l épreuve des démarches compétences Bruno Henriet, Cathy Krohmer 29 Technologie polyfonctionnelle et compétences des acteurs.

Plus en détail

Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans

Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans cyril.hedoin@univreims.fr www.rationalitelimitee. wordpress.com Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans Tel : 03 26 91 87 20 Port : 06 26 96 75 28 Maître de conférences en sciences économiques

Plus en détail

Les débats sur l évolution des

Les débats sur l évolution des D o c u m e n t d e t r a v a i l d e l a B r a n c h e R e t r a i t e s d e l a C a i s s e d e s d é p ô t s e t c o n s i g n a t i o n s n 9 8-0 7 C o n t a c t : La u re nt V e r n i è r e 0 1 4

Plus en détail

MESURES DE LA PERFORMANCE ET SYSTEME D INCITATION : LE CAS DU SECTEUR HOTELIER EN REGION PACA

MESURES DE LA PERFORMANCE ET SYSTEME D INCITATION : LE CAS DU SECTEUR HOTELIER EN REGION PACA BENET E-MAIL NATHALIE NATHALIE.BENET@UNICE.FR Le 20 juin 2013, Nice MESURES DE LA PERFORMANCE ET SYSTEME D INCITATION : LE CAS DU SECTEUR HOTELIER EN REGION PACA Laboratoire GRM EA 4711 Sous la direction

Plus en détail

Professor [Professeur agrégé des universités], University of Toulouse 1 Capitole

Professor [Professeur agrégé des universités], University of Toulouse 1 Capitole KARIM MIGNONAC Professor of Human Resource Management and Organizational Behavior Toulouse School of Management (IAE, CRM)/University of Toulouse 1 Capitole CRM bât. J, 2 rue du Doyen Gabriel Marty, 31042

Plus en détail

Industrial Phd Progam

Industrial Phd Progam Industrial Phd Progam Catalan Government: Legislation: DOGC ECO/2114/2012 Modification: DOGC ECO/2443/2012 Next: Summary and proposal examples. Main dates March 2013: Call for industrial Phd projects grants.

Plus en détail

PUBLICATIONS : REVUES A COMITE DE LECTURE

PUBLICATIONS : REVUES A COMITE DE LECTURE Nom : URIEN Prénom : Bertrand Date et lieu de naissance : 23/08/65, Mont de Marsan Situation de famille : Marié, trois enfants Téléphone : prof. : 02 98 01 80 01 E-mail : bertrand.urien@univ-brest.fr Professeur

Plus en détail

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS Accompagner les changements de comportement TNS 2014 Comprendre et accompagner les changements de comportement Inciter et accompagner les changements de comportements des individus est un enjeu fondamental

Plus en détail

Comment favoriser le développement des habiletés de pensée chez nos élèves*

Comment favoriser le développement des habiletés de pensée chez nos élèves* Comment favoriser le développement des habiletés de pensée chez nos élèves* Guy Romano Professeur de psychologie Cégep François-Xavier-Garneau omme un des buts du niveau collé- C gial est de favoriser

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA COMMUNICATION

LES PROFESSIONNELS DE LA COMMUNICATION LES PROFESSIONNELS DE LA COMMUNICATION Didier Courbet To cite this version: Didier Courbet. LES PROFESSIONNELS DE LA COMMUNICATION. La Psychologie Sociale, tome 5 : Des compétences pour l application,

Plus en détail

Les pratiques du bilan au secondaire

Les pratiques du bilan au secondaire Les pratiques du bilan au secondaire 6 e Colloque sur l approche orientante de l Association québécoise d information scolaire et professionnelle (AQISEP) Hôtel Hilton Québec mars 2007 L approche orientante

Plus en détail

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER GLOSSAIRE THEME CREST WP1 BARRIERE PSYCHOLOGIQUE ET COMPORTEMENTALE BATIMENT INTELLIGENT CAPTEURS CHANGEMENT CLIMATIQUE CHEMINEMENT EDUCATIF COMPORTEMENT CONSEIL ECHANGES PROFESSIONNELS ECO UTILISATION

Plus en détail

Portrait de la recherche en commerce électronique 2001-2006 Revue des principales revues en Marketing et SI

Portrait de la recherche en commerce électronique 2001-2006 Revue des principales revues en Marketing et SI Portrait de la recherche en commerce électronique 2001-2006 Revue des principales revues en Marketing et SI Serey-Bopha Sandrine Prom Tep Candidate au PhD, HEC Montréal 18 avril 2008 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Module : Gouvernance et responsabilité sociétale de l entreprise

Module : Gouvernance et responsabilité sociétale de l entreprise Module : Gouvernance et responsabilité sociétale de l entreprise Nom du professeur enseignant : Pr. Sabri Boubaker 2014-2015 Page 1 INFORMATIONS GENERALES SYLLABUS détaillé Nom du module : Gouvernance

Plus en détail

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Ce programme a été conçu par les professeurs de la Weatherhead School of Management de la Case Western Reserve

Plus en détail

Théories criminologiques contemporaines (CRM 4701A)

Théories criminologiques contemporaines (CRM 4701A) Département de criminology/department of criminology Automne 2013 Fernando Acosta facosta@uottawa.ca Bureau : 25, Université, 118-A Téléphone : (613) 562-5800 (1790) Mardi : 16h-17h30 Jeudi : 14h30-16h00

Plus en détail

Application de la psychologie sociale dans le champ d étude de l environnement

Application de la psychologie sociale dans le champ d étude de l environnement Application de la psychologie sociale dans le champ d étude de l environnement Oscar Navarro Université de Nantes Le terme environnement a souvent été utilisé comme synonyme du milieu auquel il est associé,

Plus en détail

Argumentaire pour la facilitation des échanges dans la pratique. Andrew Grainger

Argumentaire pour la facilitation des échanges dans la pratique. Andrew Grainger Argumentaire pour la facilitation des échanges dans la pratique Andrew Grainger Nottingham University Business School andrew.grainger@nottingham.ac.uk Page: 1 Incitants politiques génériques 1. Modernisation

Plus en détail

Classement des revues scientifiques en sciences de gestion

Classement des revues scientifiques en sciences de gestion Collège scientifique de la Classement des revues scientifiques en sciences de gestion édition JUIN 2013 Le collège scientifique réunit les associations scientifiques de gestion suivantes : 2 sommaire Préambule...5

Plus en détail

Cahier de recherche 2012

Cahier de recherche 2012 Cahier de recherche 2012 L évaluation de l impact des politiques publiques sur les comportements Christophe ALAUX 1 Résumé : L évaluation des politiques publiques se concentre sur les critères de performance

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

La Menace du Stéréotype

La Menace du Stéréotype La Menace du Stéréotype Fabrice GABARROT Bureau M6158 - Uni Mail Université de Genève 40, Bld du Pont d'arve CH-1205 Genève SUISSE Courriel : Fabrice.Gabarrot@pse.unige.ch Les stéréotypes sont, pour simplifier,

Plus en détail

SOI 6177 Gestion de projets Nouvelles pratiques 3 crédits. Syllabus. Mélina Royal, inf., M.Sc. Chargée de cours

SOI 6177 Gestion de projets Nouvelles pratiques 3 crédits. Syllabus. Mélina Royal, inf., M.Sc. Chargée de cours 1 SOI 6177 Gestion de projets Nouvelles pratiques 3 crédits Syllabus Mélina Royal, inf., M.Sc. Chargée de cours Sylvie Dubois, inf., Ph.D. Professeur et concepteur du cours Faculté des Sciences Infirmières,

Plus en détail

Going with the flow. Les motivations psychologiques des pirates informatiques. Marine Arcous. Note de recherche no. 15

Going with the flow. Les motivations psychologiques des pirates informatiques. Marine Arcous. Note de recherche no. 15 Going with the flow Les motivations psychologiques des pirates informatiques Marine Arcous Note de recherche no. 15 Ce travail a été réalisé dans la cadre du cours CRI-6234, «Nouvelles technologies et

Plus en détail

LES PARTICULARITES DU PROCESSUS DECISIONNEL D ACHAT SUR LE MARCHE D ASSURANCES 511

LES PARTICULARITES DU PROCESSUS DECISIONNEL D ACHAT SUR LE MARCHE D ASSURANCES 511 LES PARTICULARITES DU PROCESSUS DECISIONNEL D ACHAT SUR LE MARCHE D ASSURANCES 511 Petrescu Marian Faculté de Commerce Ioncică Maria Faculté de Commerce Petrescu Eva-Cristina Faculté de Marketing Ioncică

Plus en détail

SUR QUOI PEUT-ON FONDER L EFFICACITÉ PÉDAGOGIQUE D UN DISPOSITIF MULTIMÉDIA? Christian Depover Université de Mons-Hainaut

SUR QUOI PEUT-ON FONDER L EFFICACITÉ PÉDAGOGIQUE D UN DISPOSITIF MULTIMÉDIA? Christian Depover Université de Mons-Hainaut SUR QUOI PEUT-ON FONDER L EFFICACITÉ PÉDAGOGIQUE D UN DISPOSITIF MULTIMÉDIA? Christian Depover Université de Mons-Hainaut Résumé : Cette contribution s intéresse aux différents points d entrée à partir

Plus en détail

ENSEIGNANT CHERCHEUR - DOCTEUR EN MARKETING

ENSEIGNANT CHERCHEUR - DOCTEUR EN MARKETING Karine RAÏES Adresse : 65 B Rue Marius Berliet 69008 LYON Née le : 23/ 02/ 1980 à LYON Téléphone : (+33) 06.78.84.12.13 Contact mail: kraies@inseec.com Site Web : www.karineraies.com ENSEIGNANT CHERCHEUR

Plus en détail

Catégorisation des revues en Économie et en Gestion. Categorization of Journals in Economics and Management

Catégorisation des revues en Économie et en Gestion. Categorization of Journals in Economics and Management Section 37 Catégorisation des revues en Économie et en Gestion Categorization of Journals in Economics and Management Section 37 (Économie / Gestion) du Comité National de la Recherche Scientifique Mai

Plus en détail

Le marketing appliqué: Instruments et trends

Le marketing appliqué: Instruments et trends Le marketing appliqué: Instruments et trends Björn Ivens Professeur de marketing, Faculté des HEC Université de Lausanne Internef 522 021-692-3461 / Bjoern.Ivens@unil.ch Le marketing mix Produit Prix Communication

Plus en détail

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement Johann Jacob, M.A.P. et Richard Marceau, Ph. D. Centre de recherche et d expertise en évaluation (CREXE) Colloque annuel

Plus en détail

!! CENTRAL TEST": e-evaluation RH. Leader des tests de personnalité, d'orientation et de compétences. Dossier de presse - 2010

!! CENTRAL TEST: e-evaluation RH. Leader des tests de personnalité, d'orientation et de compétences. Dossier de presse - 2010 !! CENTRAL TEST": e-evaluation RH Leader des tests de personnalité, d'orientation et de compétences CONTACT PRESSE : INCOGNITO CORP/ACCOM S Agnès SUILS - Nicolas MILCENT Tél. : 01 70 74 11 11 E-mail :

Plus en détail

L ENTRETIEN de Recherche

L ENTRETIEN de Recherche L ENTRETIEN de Recherche I. UTILISATION DE L ENTRETIEN DE RECHERCHE I.1. L entretien Exploratoire I.1.A. Caractéristiques Techniques Des Entretiens Exploratoires I.1.B. Fonctions De L entretien Exploratoire

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

SYMPOSIUM - COUNSELING : L ALLIANCE DE TRAVAIL AU CŒUR DE L ARTICULATION DES DROITS DE L HOMME ET DU CITOYEN

SYMPOSIUM - COUNSELING : L ALLIANCE DE TRAVAIL AU CŒUR DE L ARTICULATION DES DROITS DE L HOMME ET DU CITOYEN SYMPOSIUM - COUNSELING : L ALLIANCE DE TRAVAIL AU CŒUR DE L ARTICULATION DES DROITS DE L HOMME ET DU CITOYEN Vincent GUILLON - David J. BOURNE - Réginald SAVARD - Conrad LECOMTE FRANCE chargé d'enseignement

Plus en détail

La théorie de la catégorisation : un concept de psychologie cognitive en marketing.

La théorie de la catégorisation : un concept de psychologie cognitive en marketing. La théorie de la catégorisation : un concept de psychologie cognitive en marketing. Aurore INGARAO CERMAT IAE de Tours Université de Tours La théorie de la catégorisation : un concept de psychologie cognitive

Plus en détail

L influence d une musique d attente téléphonique sur la perception temporelle

L influence d une musique d attente téléphonique sur la perception temporelle L influence d une musique d attente téléphonique sur la perception temporelle Nicolas GUÉGUEN*, Nathalie LÉPY** *Laboratoire GRESICO ** Laboratoire VALORIA Université de Bretagne-Sud - IUT de Vannes 8,

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

ÉTUDE DES DÉTERMINANTS DE L INTENTION DE FAIRE UN DON DE SANG PARMI LA POPULATION GÉNÉRALE RAPPORT DE RECHERCHE

ÉTUDE DES DÉTERMINANTS DE L INTENTION DE FAIRE UN DON DE SANG PARMI LA POPULATION GÉNÉRALE RAPPORT DE RECHERCHE ÉTUDE DES DÉTERMINANTS DE L INTENTION DE FAIRE UN DON DE SANG PARMI LA POPULATION GÉNÉRALE RAPPORT DE RECHERCHE Présenté à Héma-Québec Par Gaston Godin, Ph.D. 1 Paschal Sheeran, Ph.D. 2 Mark Conner, Ph.D.

Plus en détail

INSEEC Business School Bordeaux

INSEEC Business School Bordeaux 1 Fall Semester Master 1 (Inseec 2 nd Year) Page : 2 Fall Semester Master 2 (Inseec 3rd Year) Page : 3-4-5 Spring Semester Master 1 (Inseec 2 nd Year) Page : 6-7 INSEEC Business School Bordeaux COURSES

Plus en détail

Analyse. Comment stimuler la confiance en soi des aînés par rapport à l apprentissage des nouvelles technologies?

Analyse. Comment stimuler la confiance en soi des aînés par rapport à l apprentissage des nouvelles technologies? Analyse Comment stimuler la confiance en soi des aînés par rapport à l apprentissage des nouvelles technologies? À découvrir dans cette analyse Sans motivation, il n y a pas d apprentissage. Et l un des

Plus en détail

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Laurent KARSENTY CRTD-CNAM (Paris) ErgoManagement (Toulouse) www.ergomanagement.fr Plan de la présentation 1.

Plus en détail

Thèmes de recherche. Projets en cours

Thèmes de recherche. Projets en cours Formation Michel Baroni Professeur, Département Finance Responsable Pédagogique des Mastères Spécialisés en Techniques Financières et Finance & Asset Management Habilitation à Diriger des Recherches, Université

Plus en détail

Conseil & Audit Les leviers de la croissance

Conseil & Audit Les leviers de la croissance Conseil & Audit Les leviers de la croissance Les cabinets de conseil et d audit vivent une évolution de fond qui remet en cause certains fondamentaux de leur culture : Concurrence accrue, moindre différenciation,

Plus en détail

Programme Bachelor Semestre d automne 2015

Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Catalogue de cours Droit International p. 2 International Marketing p. 3 Business Development Strategy p. 4 Analyse & Gestion Financière p. 5 Business Games I

Plus en détail

POUVOIR ET LEADERSHIP

POUVOIR ET LEADERSHIP POUVOIR ET LEADERSHIP 1- Introduction sur les notions de pouvoir et de leadership Le pouvoir et le leadership sont deux concepts extrêmement liés. Nous traiterons ici essentiellement du second, le premier

Plus en détail

HEC MONTRÉAL AFFILIÉ À L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

HEC MONTRÉAL AFFILIÉ À L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL HEC MONTRÉAL AFFILIÉ À L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL EFFETS DE L INTENSITÉ, DE L INTONATION ET DU DÉBIT DE LA VOIX SUR LE COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR DANS UN CONTEXTE DE TÉLÉMARKETING Par Kamel El Hedhli Sciences

Plus en détail

YOUR TACTICS TO PROSPER IN CHINA?

YOUR TACTICS TO PROSPER IN CHINA? YOUR TACTICS TO PROSPER IN CHINA? AMBITION Pour séduire les plus courtisés du monde... les consommateurs chinois, les organisations occidentales doivent adopter une stratégie de différentiation culturellement

Plus en détail

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network?

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/40137/ Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Description: Consumer needs in

Plus en détail

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences PUSG, UFR 413 35, avenue Abadie 33072 Bordeaux Cedex celine.barredy@u-bordeaux4.fr TEL +33(0)685431233 Education 2005: PhD in Management Sciences

Plus en détail

Quepeut-ondiredelavolatilitédel euro?

Quepeut-ondiredelavolatilitédel euro? Virginie Coudert avril 2000 Quepeut-ondiredelavolatilitédel euro? Contribution au rapport du CNCT 2000 La création de l'euro et la disparition des monnaies sous-jacentes ont profondément modifié la structure

Plus en détail

2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement et de Recherche Institut d Administration des Entreprises Université de Toulouse 1 Capitole.

2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement et de Recherche Institut d Administration des Entreprises Université de Toulouse 1 Capitole. Adresse personnelle : NEGRE Emmanuelle 5 rue Rivals 31000 Toulouse Née le 25/06/1987, 27 ans FRANCE 06.76.79.01.31 emmanuelle.negre@ iae-toulouse.fr Fonctions 2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement

Plus en détail

DEPUIS une dizaine d années, le thème du coaching dans les

DEPUIS une dizaine d années, le thème du coaching dans les Évaluer l efficacité du coaching exécutif 30 Par D r Roland Foucher, PSYCHOLOGUE DEPUIS une dizaine d années, le thème du coaching dans les organisations et, plus spécifiquement, celui du coaching exécutif,

Plus en détail

CARNET DU SAVOIR. Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde

CARNET DU SAVOIR. Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde CARNET DU SAVOIR Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde 2 octobre 2008 Pour maintenir une main-d œuvre viable au sein d une population vieillissante, le Canada

Plus en détail

DES INDICATEURS DE PERFORMANCE UTILES ET PERTINENTS

DES INDICATEURS DE PERFORMANCE UTILES ET PERTINENTS DES INDICATEURS DE PERFORMANCE UTILES ET PERTINENTS Marthe HURTEAU, professeure - Université du Québec à Montréal Gilles RAÎCHE, professeur - Université du Québec à Montréal RÉSUMÉ Les indicateurs de performance

Plus en détail

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM La formule Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Nous contacter : Monique Cumin, monique.cumin@lasting-success.com Tel : 06 95 09 10 31 La formule Formation-action : entraînement

Plus en détail