TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES"

Transcription

1 TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES EXERCICE 1 TRAITEMENTS ET SALAIRES M. PACCOLINI a été embauché fin septembre N comme chauffeur livreur routier dans la SA DARCO Transports. Son patron lui expose certains détails concernant la première paie d octobre N, qu il va recevoir début novembre. Salaire de base 1 237,00 Prime de déchargement 200,00 Cotisations salariales 276,67 Indemnités forfaitaires pour journées et nuits sans retour au domicile (19) 842,36 1. Quel est le montant net versé à M. PACCOLINI par la société de transport? 2. Quel est le montant que M. PACCOLINI devra déclarer s il n a pas choisi d option particulière concernant l impôt sur le revenu? 3. Sur quel montant son impôt sera-t-il calculé s il n opte pas pour les frais réels? 4. Peut-il avoir intérêt à choisir l option pour les frais réels si ses dépenses professionnelles s élèvent environ à 800 par mois? Remarque : on ne tiendra compte ni de la CSG, ni de la CRDS. CORRECTION EXERCICE 1 1. Quel est le montant net versé à M. PACCOLINI par la société de transport? Montant net versé à M. PACCOLINI = Salaire de base + Prime cotisations salariales + indemnités = , ,36 = 2 002,69 2. Quel est le montant que M. PACCOLINI devra déclarer s il n a pas choisi d option particulière concernant l impôt sur le revenu? Le salaire imposable ne tient pas compte de l indemnité forfaitaire de frais car il n a pas opté pour les frais réels. Revenu imposable = ,67 = 1 160,33 3. Sur quel montant son impôt sera-t-il calculé s il n opte pas pour les frais réels? Base imposable si pas d option pour les frais réels 1 160,33 0,9 = 1 044,30 ou 1 160,33 (10 % 1 160,33) soit sur la base nette après la déduction de 10 % pour frais. 4. Peut-il avoir un intérêt à choisir l option pour les frais réels si ses dépenses professionnelles s élèvent à environ 800 par mois? Base imposable si option pour les frais réels = 2 002, = 1 202,69. Il n aurait pas eu droit à la déduction de 10 %, mais il aurait pu déduire 800 (frais réels). Il n a donc pas intérêt à choisir cette option ; d ailleurs, la quasi-totalité des chauffeurs routiers préfère la déduction de 10 % aux frais réels, cela leur permet d échapper à l impôt sur les indemnités forfaitaires de déplacement qu ils perçoivent. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 1 -

2 EXERCICE 2 TRAITEMENTS ET SALAIRES CAS KIRSCHER M. KIRSCHER est ingénieur dans la société Robbsen à Tours. Il est responsable du système de réfrigération congélation de l entreprise productrice de légumes surgelés. Pour cela, il est logé gratuitement dans un F4 situé près des entrepôts pour intervenir en cas d urgence. La valeur locative de cet appartement est de 630. Son salaire de base est de auquel s ajoute une prime d ancienneté de 180. Pour le mois d octobre, il a perçu 152,50 de remboursement des frais correspondant à des factures lors d un déplacement à Paris. 1. Dans quelle(s) catégorie(s) M. KIRSCHER doit-il déclarer les revenus ci-dessus? 2. Quel est le montant de revenu à prendre en compte pour le mois d octobre (sans option pour les frais réels)? Remarque : on ne tiendra compte ni de la CSG, ni de la CRDS Utilisez la documentation fiscale fournie en fin de TP pour faire cet exercice. CORRECTION EXERCICE 2 1. Dans quelle(s) catégorie(s) M. Kirscher doit-il déclarer les revenus ci-dessus? M. Kirscher doit déclarer ses revenus dans la catégorie «Traitements et salaires». 2. Quel est le montant de revenu à prendre en compte pour le mois d octobre (sans option pour les frais réels)? Salaire brut = Salaire de base + prime + valeur de l avantage en nature (voir barème dans la documentation fiscale) = ,50 x 40 = La valeur de l avantage en nature est ajoutée au salaire brut afin d être soumise aux cotisations sur le bulletin de paie. Revenu imposable = Salaire brut cotisations salariales + CSG/CRDS non déductible (Impossible à calculer faute d informations) La valeur locative du bien n entre pas en compte. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 2 -

3 EXERCICE 3 CAS DUPUIS M. ET Mme DUPUIS sont mariés et ont deux enfants, Martha, 21 ans, rattachée au foyer fiscal de ses parents et Cyril, lycéen de 17 ans. Ils vivent à Châlons-en-Champagne. M. DUPUIS est à la retraite et a perçu une pension totale de Mme DUPUIS, vient d être promue sur un nouveau poste, elle employée depuis peu à la Poste de Reims (à 48 km de Châlons). Elle a perçu un traitement de et une indemnité forfaitaire de déplacement de 97 par mois. Pour être plus performante au travail, elle a acheté un ordinateur qu elle utilise uniquement au travail au prix de En N, elle n a pas pu obtenir sa mutation sur Châlons où elle réside. Elle effectue ses trajets dans sa Citroën C4 (5 CV) à raison de 46 semaines par an, 4 jours par semaine. Elle a perçu 459 de prestations de la part de la Sécurité sociale pour arrêt maladie et 109 de la part de sa mutuelle des postes (mutuelle obligatoire) pour le même arrêt. Martha a perçu de salaires avant d être licenciée le 12 août N. Elle a reçu d indemnités de licenciement, puis un total de d allocations chômage. Cyril a reçu 550 d indemnités de stage dans le cadre de sa formation de carreleur. 1. Détaillez les montants à déclarer dans les différentes catégories pour l imposition sur le revenu du foyer fiscal des Dupuis (Seule Mme Dupuis a opté pour les frais réels). 2. Calculez le montant global à déclarer pour le foyer fiscal. 3. Indiquez sur quelle base chaque membre du foyer fiscal sera imposé après les calculs réalisés par l administration fiscale. 4. Calculez le montant du revenu net global du foyer fiscal sur lequel sera calculé l impôt sur le revenu. Utilisez la documentation fiscale fournie en fin de TP pour faire cet exercice. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 3 -

4 CORRECTION EXERCICE 3 1. Détaillez les montants à déclarer dans les différentes catégories pour l imposition sur le revenu du foyer fiscal des Dupuis (Seule Mme Dupuis a opté pour les frais réels). Le foyer fiscal Dupuis doit déclarer : En revenus d activité Salaire de Mme Dupuis : (97 12) = (l allocation pour frais est à déclarer puisque Mme Dupuis a opté pour les frais réels). Salaire de Martha : car elle est rattachée au foyer fiscal En revenus de remplacement Pension de retraite de M. Dupuis : Indemnités journalières de maladie de Mme Dupuis : = 568. Allocations chômage de Martha : L indemnité de stage de Cyril n est pas imposable (stage obligatoire, dans le cadre d une formation). L indemnité de licenciement de Martha n est pas imposable. 2. Calculez le montant global à déclarer pour le foyer fiscal. Le montant global à déclarer pour le foyer fiscal Dupuis est donc de Indiquez sur quelle base chaque membre du foyer fiscal sera imposé après les calculs réalisés par l administration fiscale. Il faut calculer le total imposable de chaque membre du foyer fiscal. M. Dupuis Sa pension de retraite bénéficie de la déduction de 10 % : Revenu imposable = x 0,9 = Mme Dupuis Nombre de kilomètres parcourus = 46 x 4 x 2 x 48 = km Salaire Indemnités forfaitaire de déplacement (97 x 12) indemnités de Sécurité Sociale et mutuelle ( ) Frais réels Frais kilométriques ( x 0,303) (application du barème) Amortissement du matériel informatique sur 3 ans (1 260 / 3) Montant imposable Martha : Son salaire et ses allocations chômage sont imposables après la déduction de 10 %, soit : ( ) 0,9 = Cyril : Il n a pas à déclarer son indemnité de stage. 4. Calculez le montant du revenu net global du foyer fiscal sur lequel sera calculé l impôt sur le revenu. Le total du revenu net global sur lequel sera calculé l impôt du foyer fiscal Dupuis est de : = MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 4 -

5 EXERCICE 4 REVENUS FONCIERS M. et Mme CAILLOU possèdent un petit patrimoine foncier composé des éléments suivants : - une maison située à Marseille dans laquelle ils séjournent 8 mois de l année ; la valeur locative cadastrale est de ; - une résidence secondaire à Annecy dont ils se réservent la jouissance (valeur locative : ) ; - un appartement non meublé à Paris, rue des Écoles, loué en permanence. Cet appartement a entrainé les dépenses suivantes au cours de l année écoulée : - Frais de gérance : Réparations : Charges d assurance : Taxes foncières : Frais divers (correspondance, téléphone,..): 40 Le loyer perçu au cours de l année s élève à Dans le montant du loyer annuel perçu figure une somme de correspondant à un arriéré de loyer. 1. Indiquer quels sont les revenus de M. et Mme CAILLOU imposables à l IR dans la catégorie des revenus fonciers au titre de l année Déterminer le revenu imposable de cette catégorie. 3. M. et Mme CAILLOU peuvent-il bénéficier du régime du micro-foncier? CORRECTION EXERCICE 4 1. Indiquer quels sont les revenus de M. et Mme CAILLOU imposables à l IR dans la catégorie des revenus fonciers au titre de l année La résidence principale ainsi que la résidence secondaire ne sont pas productives de revenus et n entrent pas dans le champ d application des revenus fonciers. 2. Déterminer le revenu imposable de cette catégorie. Revenu brut foncier Loyers encaissés (On retient les recettes effectivement encaissées, arriérés compris) Charges déductibles Frais de gérance : Réparations : Charges d assurance : 900 Taxes foncières : Frais divers (correspondance, téléphone,..): 20 (forfait de 20 maximum par local) Revenu foncier net = = M. et Mme CAILLOU peuvent-il bénéficier du régime du micro-foncier? Le montant de leurs revenus bruts fonciers dépasse , ils ne peuvent donc bénéficier du régime du micro foncier. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 5 -

6 EXERCICE 5 IMPOSITION DES REVENUS D OBLIGATIONS Mme BODET possède 300 obligations Rhodia à 6,6 % de nominal 20, achetées en N-2 ainsi que 400 OAT (Obligations Assimilables au Trésor) à 3,85 % de nominal 15, achetées en N-1. Elle est mariée et le revenu fiscal de référence du couple est de en N-2. Documentation fiscale : Une personne seule disposant d un revenu fiscal de référence en N-2 inférieur à ( pour un couple) peut demander à être dispensée du Prélèvement Obligatoire Non Libératoire de 24 %. CORRECTION EXERCICE 5 1. Quels montants nets Mme BODET va-t-elle percevoir en N? Obligations Rhodia OAT Montant brut des intérêts (coupons) 300 x 20 x 6,6 % = x 15 x 3,85 % = 231 Prélèvement non libératoire de 24 % 396 x 24 % = 95,04 arrondi à 95 55,44 arrondi à 55 Prélèvements sociaux de 15,5 % 396 x 15,5 % = 61,38 arrondi à 61 35,81 arrondi à 36 Montant net Soit un total de 380. Mme BODET ne peut demander à être dispensée du PONL car son revenu fiscal de référence est supérieur à en N Quels montants doit-elle inscrire sur sa déclaration? Les montants bruts doivent être inscrits sur la déclaration d impôts soit : = Comment Mme BODET sera-t-elle imposée? Elle sera imposée dans la tranche du barème de l IR (voir chapitre 3) sur le montant brut sous déduction de la CSG déductible de 5,1 % soit : 627 5,1 % 627 = 595 Ce montant de 595 s ajoutera à ses autres revenus. Puis, le prélèvement de 24 % ( ) se déduira de l impôt à payer. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 6 -

7 EXERCICE 6 SA FAMILI La SA FAMILI (126 employés) est tenue de détailler les rémunérations de ses cinq employés les mieux payés. Parmi eux, figurent M. GRILLET, Mme JOYE et M. FERNANDES. Le directeur financier, responsable de cette formalité profite de ce travail pour communiquer à ces personnes des renseignements concernant leurs rémunérations et leur imposition. Il vous charge de l aider dans cette tâche. Il vous soumet en annexe 1 le détail de ce qui leur a été versé en N. 1. Calculer le montant net perçu par chacun des trois salariés de la SA FAMILI. 2. Calculer le montant total que chacun des trois salariés doit déclarer dans la catégorie «Traitements et Salaires» compte tenu de sa situation et de son choix fiscal. 3. Indiquer les montants sur lesquels est calculé l impôt sur le revenu de ces personnes (pour leurs revenus salariaux). 4. Si le salaire brut de M. FERNANDES avait été de , quel aurait été son revenu à déclarer en «Traitements et salaires». 5. Si M. GRILLET n avait pas opté pour les frais réels, quel montant aurait-il dû déclarer? Utilisez la documentation fiscale fournie en fin de TP pour faire cet exercice. Annexe 1 détail des versements effectués en N Salaire de base annuel brut Primes M. GRILLET, ingénieur Mme JOYE, directrice commerciale M. FERNANDES, administrateur et responsable de la GRH Prime d ancienneté brute de par an Cotisations salariales totales (1) Remboursements de frais d après justificatifs Allocation forfaitaire pour frais Autres précisions L épouse et les enfants de M. GRILLET vivent à Barcelone (Espagne) où il va les rejoindre un week-end sur deux, il vit dans une villa qu il loue au sud de Toulouse. Frais réels recensés : Prime d ancienneté brute de par an Prime de mobilité brute : 222 par trimestre Prime d ancienneté brute de par an Jetons de présence : Il a opté pour les frais réels. Mme JOYE dispose de Mercedes de la société (9 CV) ; elle a parcouru km dont non justifiés professionnellement. Frais réels recensés : Prix d achat du véhicule par la société en N-7 : TTC. Assurance Elle a opté pour les frais réels. (L employeur prend en charge le carburant et a choisi une évaluation de l avantage selon les dépenses réelles) (1) Considérer que les contributions sociales comprises dans ce montant sont déductibles M. FERNANDES vit dans un appartement 5 pièces au centre de Toulouse laissé à sa disposition par la société moyennant un loyer de 300 par mois. Il n a pas opté pour les frais réels. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 7 -

8 CORRECTION EXERCICE 6 1. Calculez le montant net perçu par chacun de ces trois salariés de la SA Famili Le montant net perçu par ces trois salariés se calcule de la façon suivante : Éléments M. GRLLET Mme JOYE M. FERNANDES Salaire brut Primes Cotisations salariales Allocations forfaitaires Remboursement de frais Montant net perçu Remarque : les jetons de présence sont bien perçus par M. Fernandes, mais pas au titre de revenus salariaux. 2. Calculez le montant total que chacun des trois salariés doit déclarer dans la catégorie «Traitements et salaires» compte tenu de sa situation et de son choix fiscal. M. GRILLET et Mme JOYE ayant choisi la déduction des frais réels, ils doivent déclarer les remboursements de frais et les allocations forfaitaires de frais, ce que ne doit pas déclarer M. FERNANDES, qui a choisi la déduction forfaitaire de 10 %. Mme JOYE et M. FERNANDES doivent déclarer leurs avantages en nature (le mode de déduction choisi n a pas d effet sur l obligation ou non de déclarer ces avantages). Évaluation des avantages en nature de Mme JOYE : utilisation de la voiture [( %) ] / = (véhicule de plus de 5 ans). Évaluation des avantages en nature de M. FERNANDES : appartement [(177,80 5) 300] 12 = En effet, M. Fernandes gagne plus de 4 693,50 brut par mois, donc le barème à appliquer est de 177,80 par pièce. Éléments M. GRILLET Mme JOYE M. FERNANDES Montant perçu Voiture utilisée Appartement Remboursement de frais Allocations forfaitaires Total à déclarer Indiquez les montants sur lesquels est calculé l impôt sur le revenu de ces personnes (pour leurs revenus salariaux). Le montant sur lequel est calculé l impôt dépend de l option choisie. Pour M. GRILLET et Mme JOYE, il faut enlever les frais réels au total déclaré, soit : M. GRILLET : = (On part du principe que les de frais avec justificatifs sont compris dans le total de ) ; Mme JOYE : = Pour M. FERNANDES, il faut enlever la déduction de 10 %, donc multiplier le montant déclaré par 0,9 : M. FERNANDES : ,9 = Si le salaire brut de M. FERNANDES avait été de , quel aurait été son revenu à déclarer en «Traitements et salaires»? Si M. FERNANDES avait eu un salaire de , en ajoutant la prime brute de 2 850, le montant annuel brut aurait été de soit un montant mensuel brut est de 2 354, soit dans la tranche [2190, ,09], l avantage en nature aurait été évalué sur la base de : [(83,30 5) 300] 12 = 1 398, puisque l avantage en nature pour le logement est évalué en fonction du revenu brut. Il aurait donc dû déclarer : = Si M. GRILLET n avait pas opté pour les frais réels, quel montant aurait-il dû déclarer? Cela aurait-il été plus avantageux? Si M. GRILLET n avait pas opté pour les frais réels, il n aurait pas eu à inclure dans ses revenus les de remboursements de frais, ni les d allocations forfaitaires. Son montant à déclarer aurait donc été de : = Par contre, il n aurait pas pu déduire les frais réels de 9 940, son impôt aurait été calculé sur : ,9 = ce qui aurait été plus avantageux. 888 MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 8 -

9 EXERCICE 7 : CAS RINA Mme RINA, célibataire a placé une partie importante de ses économies sous forme de valeurs mobilières et sur certains comptes à la Banque Postale. Avant de rencontrer Mme RINA pour un bilan de fin d année, son banquier tente d évaluer les conséquences fiscales des opérations de l année N. Il vous charge de préparer ce travail. Son revenu fiscal de référence en N-2 est de Quels sont les montants bruts perçus par Mme RINA sur ses différents placements? 2. Quels sont les montants qui ont déjà été prélevés sur ces revenus? 3. De quelle façon Mme RINA sera-t-elle imposée sur ces revenus de capitaux mobiliers? Relevé des titres et des opérations au 31/12/N fourni par la banque postale Renseignements sur les actions Compte titres Évaluation Dividendes nets perçus sur le compte 364 titres Dior 500 titres Ingenico 450 titres Petit boy Renseignements sur les obligations Compte titres Évaluation Quantité et valeur nominale des titres Emprunt CNT 1996 à 6,3 % Emprunt PPR 1997 à 6,1 % OAT à 6,4 % titres de nominal titres de nominal OAT de nominal 150 Montant placé sur Livret A au 01/01/2013 : Taux de rémunération annuel : 1,25 % à partir du 1 er août 2013, 1,75 % du 1er février au 31 juillet et 2,25 % sur janvier 2013 Montant placé sur Compte sur livret au 01/01/2013 : Taux de rémunération brut annuel : 1,00 % MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO - 9 -

10 CORRECTION EXERCICE 7 1. Quels sont les montants bruts perçus par Mme RINA sur ses différents placements? dividendes d actions : Dior : 806 / 0,635 = (c est à dire 806 / (1 0,155 0,21)) Ingenico : 596 / 0,635 = 939 Petit Boy : 492 / 0,635 = 775 coupons d obligations : quantités valeur nominale taux d intérêt : CNT 96 : ,3 % = 567 PPR 97 : ,1 % = 610 OAT 97 : ,4 % = placements sur livrets LIVRET A : x 1,25 % x 5/ x 1,75 % x 6/12 x x 1/12 = 286,88 COMPTE SUR LIVRET : x 1 % = Quels sont les montants qui ont déjà été prélevés sur ces revenus? Pour les dividendes sur actions, les prélèvements sociaux de 15,5 % et le prélèvement obligatoire de 21 % ont été prélevés, soit : Dior : 463 ( ,5 %) Ingenico : 343 (939 36,5 %) Petit Boy : 283 (775 36,5 %) Pour les coupons d obligations, les prélèvements sociaux de 15,5 % et le prélèvement obligatoire de 24 % ont été prélevés, soit : Emprunt CNT : 224 (567 39,5 %) Emprunt PPR : 241 (610 39,5 %) OAT 1997 : 303 (768 39,5 %) Pour les intérêts du livret A, ce placement est exonéré d impôt et de prélèvements sociaux. Pour les intérêts du compte sur livret : les prélèvements sociaux de 15,5% et le prélèvement obligatoire de 24 % ont été prélevés. 100 x 39,5 % = 39,5 (La rémunération nette de ce placement est donc très inférieure à 1 %). 3. De quelle façon Mme RINA sera-t-elle imposé sur ses revenus de capitaux mobiliers. Sur les dividendes perçus sur les titres actions, il sera soumis au barème de l IR sur le montant brut perçu (déduction faite de l abattement de 40 % et de la CSG déductible de 5,1 %), soit sur : ( ) 5,1 % ( ) 40 % ( ) = 1638 Ce montant sera ajouté à son revenu net global pour être taxé au barème de l IR. Ensuite, le prélèvement de 21 %, soit 626 sera déduit de l IRà payer. Sur les coupons d obligations, il sera soumis au barème de l IR sur le montant brut perçu (déduction faite de la CSG déductible de 5,1 %), soit sur : ( ) 5,1 % = Ce montant sera ajouté à son revenu net global pour être taxé au barème de l IR. Ensuite, le prélèvement de 24 %, soit 467 sera déduit de l IRà payer. Sur les intérêts de livret A, exonération d impôt Sur les intérêts du compte sur livret, ils seront soumis au barème de l IR sur le montant but perçu (déduction faite de la CSG déductible de 5,1 %), Ce montant sera ajouté à son revenu net global pour être taxé au barème de l IR. Ensuite, le prélèvement de 24 % sera déduit de l IR à payer. MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO

11 Documentation fiscale DOCUMENT 1 - Documentation fiscale concernant l estimation des frais réels Les frais d achat d un ordinateur à usage professionnel peuvent être amortis sur 3 ans. Frais réels : des circonstances exceptionnelles peuvent justifier de déclarer une distance supérieure à 40 km lorsqu elle est liée à un déménagement de l entreprise, à une promotion ou à tout autre motif indépendant de la volonté du salarié. Barème applicable pour l'imposition des revenus perçus durant l'année impôts 2014 Puissance administrative Jusqu'à km De 5001 à km Au delà de km 3CV et moins d x 0,408 (d x 0,244) d x 0,285 4 CV d x 0,491 (d x 0,276) d x 0,330 5 CV d x 0,540 (d x 0,303) d x 0,362 6 CV d x 0,565 (d x 0,318) d x 0,380 7 CV et plus d x 0,592 (d x 0,335 ) d x 0,399 DOCUMENT 2 - Limite d exonération des indemnités de licenciement Les indemnités de licenciement qui sont versées en dehors d un plan de sauvegarde pour l emploi sont exonérées à hauteur de en DOCUMENT 3 - Évaluation des avantages en nature logement Rémunération brute mensuelle Avantage en nature pour une pièce Si plusieurs pièces, avantage en nature par pièce principale Inférieure à 1564,50 De 1564,50 à 1877,39 De 1877,40 à 2190,29 De 2190,30 à 2816,09 De 2816,10 à 3441,89 De 3441,90 à 4067,69 De 4067,70 à 4693,49 A partir de 4693,50 66,70 77,90 88,90 99,90 122,30 144,40 166,60 188,90 35,60 50,00 66,70 83,30 105,50 127,70 155,40 177,80 DOCUMENT 4 - Évaluation des avantages en nature liés à l utilisation d un véhicule mis à disposition du salarié (extrait) L utilisation privée d un véhicule mis à disposition du salarié de façon permanente constitue un avantage en nature qu il s agisse d un véhicule dont l employeur est propriétaire ou locataire. L avantage en nature véhicule devra être évalué, au choix de l employeur, soit sur la base des dépenses réellement engagées, soit sur la base d un forfait. Évaluation de l avantage selon les dépenses réellement engagées Dans le cas d un véhicule acheté, l évaluation est effectuée sur la base des dépenses engagées pour le compte du salarié. Ces dépenses comprennent : - L amortissement de l achat du véhicule, toutes taxes comprises, sur 5 ans à hauteur de 20% par an. - l assurance et les frais d entretien (révisions, changement de pneumatiques, vidanges, etc.) toutes taxes comprises - le cas échéant, les frais de carburant utilisé pour l usage privé et payé par l employeur. Si le véhicule a plus de 5 ans, le pourcentage de l amortissement à retenir est de 10 %. L évaluation est calculée en proratisant le nombre de kilomètres parcourus annuellement (ou pendant la durée de mise à disposition en cours d année) pour l usage personnel par le nombre total de kilomètres parcourus par le véhicule pour la même période. Forfait annuel L employeur ne prend pas en charge le carburant Forfait annuel L employeur prend en charge le carburant Dépenses réelles (évaluation annuelle) L employeur ne prend pas en charge le carburant L employeur prend en charge le carburant Véhicule acheté 5 ans et moins Plus de 5 ans 9% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) 6% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) 9% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) plus les frais réels (sur factures) de carburant utilisé à des fins personnelles ou 12% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) - 20% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise), - l assurance, - les frais d entretien. 6% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) plus les frais réels (sur factures) de carburant utiliséà des fins personnelles ou 9% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) - 10% du coût d achat (prix TTC réglé par l entreprise) - l assurance - les frais d entretien. Pour évaluer l avantage en nature = Résultat obtenu en additionnant les trois valeurs listées ci-dessus, multiplié par le nombre de km parcourus à titre privé Total de km parcourus par le véhicule pour la même période - ajouter, le cas échéant, les frais réels de carburant utilisé pour un usage personnel - ajouter, le cas échéant les frais réels de carburant utilisé pour un usage personnel MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO

12 MODULE Fiscalité des personnes physiques TP2 2013/2014 C. ZAMBOTTO

P2C05 Les e le ments de la re mune ration

P2C05 Les e le ments de la re mune ration P2C05 Les e le ments de la re mune ration - + - = I. Les primes et les avantages en natures A. Les primes et gratifications Les primes sont des éléments accessoires de rémunération. Chaque entreprise peut

Plus en détail

Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015

Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015 les infos DAS - n 046 17 mars 2015 Frais professionnels : barèmes fiscaux des indemnités kilométriques 2015 L arrêté du 26 février 2015 (JO du 28 février 2015) fixe les barèmes fiscaux des indemnités kilométriques

Plus en détail

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É TVA Véhicules utilitaires : récupérable pour les entreprises assujetties à la TVA. En LLD et Crédit Bail, la TVA peut également être récupérée sur les véhicules dérivés. En achat comptant et crédit classique,

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS MATERNELS Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014

EMPLOYEURS. Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 EMPLOYEURS Base de calcul des cotisations des salariés agricoles AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS : Valeurs applicables en 2014 A jour au 1 er janvier 2014 Evaluation des avantages en nature

Plus en détail

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements

Grille ACOSS Barème d exonération des petits déplacements Barème d exonération des petits déplacements Trajet aller et retour compris entre Limite d exonération quotidienne Repas pris hors des locaux de l entreprise ou sur un chantier Repas pris au restaurant

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 I. Charges sur salaires au 01/01/2002. A. Sécurité sociale 1) Taux et plafond Mis à part les cotisations d accidents du travail, dont le taux est révisé annuellement,

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS FAMILIAUX Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014

Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014 SOCIAL - Actualité Frais professionnels et avantages en nature Limites d'exonération des petits et grands déplacements au 1 er janvier 2014 Info n 2014-234/2-19 du 15/04/14 Pour toute question : Service

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

LES AVANTAGES EN NATURE

LES AVANTAGES EN NATURE LES AVANTAGES EN NATURE QU EST CE QUE L AVANTAGE EN NATURE? QUE SONT LES AVANTAGES EN NATURE? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction» il est

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DESTINEE AUX ASSISTANTES MATERNELLES

FICHE TECHNIQUE DESTINEE AUX ASSISTANTES MATERNELLES DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES DU MORBIHAN FICHE TECHNIQUE DESTINEE AUX ASSISTANTES MATERNELLES Une assistante maternelle bénéficie d un système

Plus en détail

LE POINT SUR Les avantages en nature

LE POINT SUR Les avantages en nature LE POINT SUR Les avantages en nature 1 Qu est-ce que l avantage en nature? Que sont les avantages en nature? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction»

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse I FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES Barème de l impôt sur les revenus de 2006 (impôt

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties. Note méthodologique

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties. Note méthodologique OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment est calculée la taxe foncière sur les propriétés bâties? Prenons l exemple d un avis d imposition pour un bien

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU PLAN 1.Définition et caractéristiques 2. la territorialité 3.Les revenus imposables 31 Les revenus

Plus en détail

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Vous devez remplir la déclaration N 2044 en plus de votre déclaration sur le revenu si : - Vos revenus fonciers bruts perçus en 2012

Plus en détail

Avantages en nature et frais professionnels

Avantages en nature et frais professionnels Pégase 3 Avantages en nature et frais professionnels Dernière révision le 08/01/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définitions...4 Les avantages en nature... 4 Les frais professionnels

Plus en détail

CONJOINT (e) D ARTISAN(e) CHOISIR SON STATUT. La loi du 02 août 2005 et son Décret d application du 1 er août 2006

CONJOINT (e) D ARTISAN(e) CHOISIR SON STATUT. La loi du 02 août 2005 et son Décret d application du 1 er août 2006 CONJOINT (e) D ARTISAN(e) CHOISIR SON STATUT La loi du 02 août 2005 et son Décret d application du 1 er août 2006 Option obligatoire* pour l un des 3 statuts (*sauf si le conjoint est déjà salarié au minimum

Plus en détail

Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale

Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale Pégase 3 Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale A partir de la version 4.42.0 et 4.42.2 http://www.adpmicromegas.fr Suivi de la notice 12 décembre 2013 Création de la notice Modification

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/08//31 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 Objet : Répartition des charges

Plus en détail

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012 1/ La contribution patronale de la garantie frais de santé est imposable sur le revenu à effet rétroactif au 1 er Janvier 2013 dès le 1 er, plus : - 0.5% de la prévoyance patronale de l ETAM ; - 0.12%

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas. Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement Dernière révision le 18/01/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Prime exceptionnelle sur l intéressement 2004...3 Deux

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 Conférence de presse 8 octobre 2013 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment

Plus en détail

Rescrit Fiscal Portabilité et prévoyances complémentaires obligatoires

Rescrit Fiscal Portabilité et prévoyances complémentaires obligatoires Pégase 3 Rescrit Fiscal Portabilité et prévoyances complémentaires obligatoires Dernière révision le 23/12/2011 http://www.adpmicromegas.fr 1 / 13 Suivi de la notice 23 décembre 2011 Création de la notice

Plus en détail

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1 Table des matières 1 Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais? 1 11 Remboursement de frais par votre société 1 111 Vous avez payé des frais en lieu et place de votre société qui vous les rembourse

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

11-2014 GUIDE FISCAL ALD COMPANYBIKE & ALD POOLBIKE

11-2014 GUIDE FISCAL ALD COMPANYBIKE & ALD POOLBIKE 11-2014 GUIDE FISCAL ALD COMPANYBIKE & ALD POOLBIKE RÉGIME FISCAL DU VÉLO DE SOCIÉTÉ ALD Automotive offre deux types de solutions proposant un vélo de société : ALD companybike qui permet le financement

Plus en détail

Pégase 3 Indemnités kilométriques mensuelles pour véhicule personnel

Pégase 3 Indemnités kilométriques mensuelles pour véhicule personnel Documentation obsolète - Ne plus utiliser Pégase 3 Indemnités kilométriques mensuelles pour véhicule personnel Dernière révision le 15/03/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 4 OCTOBRE 2011 5 B-13-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 4 OCTOBRE 2011 5 B-13-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 4 OCTOBRE 2011 5 B-13-11 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT SUR LE REVENU. CONSEQUENCES DE L ABROGATION DU COMPTE EPARGNE CODEVELOPPEMENT. COMMENTAIRES

Plus en détail

Frontaliers exemple (5) 988 de gain d impôts! Pour seulement 3,99

Frontaliers exemple (5) 988 de gain d impôts! Pour seulement 3,99 Frontaliers exemple (5) 988 de gain d impôts! Pour seulement 3,99 ESTIMEZ VOS IMPÔTS IMPÔTS UE FRANÇAIS LUXEMBOURGEOIS IMPÔTS 2015 FULL RÉSULTATS DÉTAILLÉS IMPÔTS 2015 FREE ACHATS INTÉGRÉS Introduction

Plus en détail

VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL I. ACQUISITION D UN VEHICULE PAR L ENTREPRISE II. UTILISATION D UN VEHICULE PERSONNEL

VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL I. ACQUISITION D UN VEHICULE PAR L ENTREPRISE II. UTILISATION D UN VEHICULE PERSONNEL VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL Lorsque vous créez ou gérez une entreprise, vaut-il mieux mettre son véhicule personnel à disposition de son entreprise ou faire acquérir un véhicule par l entreprise?

Plus en détail

Cas pratique de synthèse FER

Cas pratique de synthèse FER Cas pratique de synthèse FER I. L impôt sur le revenu Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Mariée à Monsieur

Plus en détail

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris

Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris Février 2008 Denton Wilde Sapte Avocats au Barreau de Paris La fiscalité des frais professionnels Salon des Entrepreneurs 2008 119177.01 Stéphane Letranchant 1 1 Sommaire 1. Panorama et définition des

Plus en détail

Impôts 2015. La prime pour l emploi

Impôts 2015. La prime pour l emploi Impôts 2015 La prime pour l emploi Qu est-ce que la prime pour l emploi? > La prime pour l emploi est une aide au retour à l emploi ou à la poursuite d une activité professionnelle. Elle est calculée sur

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Prise en charge des frais de transport domicile-travail

Prise en charge des frais de transport domicile-travail Les fiches pratiques de législation Prise en charge des frais de transport domicile-travail MODALITES DE PRISE EN CHARGE EN CAS D UTILISATION DES TRANSPORTS EN COMMUN (OBLIGATOIRE) Principe Abonnements

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES

BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES BARÈMES DE L IMPÔT 33 IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES BARÈME DE L'IMPÔT ANNUEL SUR LES SALAIRES salaires applicable aux décomptes annuels relatifs aux années d'imposition postérieures à 2012

Plus en détail

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Qu'est-ce qu'un auto-entrepreneur? C'est une personne physique qui souhaite créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, à titre

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE?

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE? LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE? NOTE 1 : L activité des Développeurs et Sponsors au sein de FARKLI Online est une activité professionnelle.

Plus en détail

Exercice 1. Cas pratique Détermination des catégories de revenus 1 M. TRICA. Sujet. Corrigé

Exercice 1. Cas pratique Détermination des catégories de revenus 1 M. TRICA. Sujet. Corrigé Exercice 1 Cas pratique Détermination des catégories de revenus Sujet Déterminer la catégorie de revenus dans laquelle sont imposables les profits réalisés en 2012 dans chacune des hypothèses ci-dessous

Plus en détail

LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010

LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010 LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010 L avenant du 15 septembre 2009, étendu par un arrêté du 16 avril 2010 (JO du 27 avril 2010) modifie les articles 17 et 18 du chapitre

Plus en détail

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles Plan Planifier sa retraite deux méthodes le rôle des systèmes de retraite l'impact de la fiscalité Faut-il investir dans des études supérieures? Faut-il

Plus en détail

TAXE D'APPRENTISSAGE

TAXE D'APPRENTISSAGE TAXE D'APPRENTISSAGE La taxe d apprentissage a pour objet de faire participer les employeurs au financement des premières formations technologiques et professionnelles. 27/08/2015 Lorsqu il existe un comité

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Documents à fournir quelle que soit votre situation : Formulaire de demande de bourse dûment complété et signé Livret de famille Carte d inscription au registre des Français

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES La formation est dite «interne» lorsqu elle est conçue et réalisée par une entreprise pour son personnel, avec ses propres ressources en personnel et en logistique, son matériel, ses moyens pédagogiques.

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE Contribuables concernés : Propriétaires bailleurs de locations meublées dont les recettes locatives annuelles sont inférieures à 23 000 (150 870,11 F). Type d avantage

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale :

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale : 2012-1 MERCI DE REMETTRE VOTRE DOSSIER COMPLET A LA SECTION CONSULAIRE DE L AMBASSADE SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT (TEL. 44 02 17 34) AU PLUS TARD LE 30 SEPTEMBRE 2012 Documents à fournir quelle que soit

Plus en détail

Les différents types de remboursement dans le cas des frais de déplacement et leurs exonérations.

Les différents types de remboursement dans le cas des frais de déplacement et leurs exonérations. Les différents types de remboursement dans le cas des frais de déplacement et leurs exonérations. 1. Les différents types de remboursement 1.1 Utilisation d un moyen de transport privé pour vous rendre

Plus en détail

Quelques chiffres clés

Quelques chiffres clés Quelques chiffres clés PROFILS CONCERNES Jeune diplômé (pour décrocher une première expérience) Porteur de projet (voulant valider son projet et tester son marché sans risque) Cadre en recherche d emploi

Plus en détail

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 1508 du 18 février 2015 C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 Références Loi n 20141554 relative au financement de la sécurité sociale pour

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 -

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES Travail des étudiants Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - J ai travaillé

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ----000----

NOTE DE SERVICE ----000---- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Le Directeur général N 0018/MEF/DGI-DLCD REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail -- Abidjan, le 05 janvier 2011 NOTE DE

Plus en détail

P2C06 La re alisation de la paye

P2C06 La re alisation de la paye I. L organisation de la paye P2C06 La re alisation de la paye La paye s effectue chaque mois selon un calendrier strict à définir. Si la paye doit être versée le dernier jour du mois, toutes les opérations

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013

Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013 Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013 L auto-entrepreneur- Généralités 2 PAGES Généralités 3 Seuils du statut 5 Régime social Taux de cotisation 8 Validation des trimestres de retraite 9 Taux

Plus en détail

PAIEMENT DU 2EME ACOMPTE DU DIVIDENDE 2015 OPTION POUR UN PAIEMENTENT EN ACTIONS TOTAL

PAIEMENT DU 2EME ACOMPTE DU DIVIDENDE 2015 OPTION POUR UN PAIEMENTENT EN ACTIONS TOTAL QUESTIONS-REPONSES PAIEMENT DU 2EME ACOMPTE DU DIVIDENDE 2015 OPTION POUR UN PAIEMENTENT EN ACTIONS TOTAL 1. QU EST-CE QUE LE PAIEMENT DU DIVIDENDE EN ACTIONS? Le dividende peut être payé sous deux formes

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2004-140

LETTRE CIRCULAIRE N 2004-140 PARIS, le 11/10/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-140 OBJET : Règles de déductibilité de l assiette des cotisations de Sécurité Sociale des

Plus en détail

La déclaration préremplie 2013

La déclaration préremplie 2013 La déclaration préremplie 2013 Ce qu il faut savoir sur le préremplissage des revenus D où proviennent les données préremplies sur votre déclaration? Les données indiquées sur votre déclaration de revenus

Plus en détail

Ordonnance sur la déduction des frais professionnels des personnes exerçant une activité lucrative dépendante en matière d impôt fédéral direct

Ordonnance sur la déduction des frais professionnels des personnes exerçant une activité lucrative dépendante en matière d impôt fédéral direct Ordonnance sur la déduction des frais professionnels des personnes exerçant une activité lucrative dépendante en matière d impôt fédéral direct 642.118.1 du 10 février 1993 (Etat le 1 er novembre 2005)

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail.

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail. LES CONGES PAYES DES ASSISTANTS MATERNELS Il s'agit d'une période de repos rémunérée accordée obligatoirement chaque année au salarié par son employeur. Pendant cette période, l'employeur ne peut pas faire

Plus en détail

PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE. 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions?

PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE. 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions? QUESTIONS-REPONSES PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions? Le dividende peut être payé sous plusieurs formes : la plus

Plus en détail

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 Timing de la réunion 1. Tour de table 2. Présentation 3. Questions 4. Une clôture conviviale 2 Sommaire 1. Quels avantages

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

>> Incidence de la CSG et CRDS sur le calcul du complément employeur en cas d arrêt de travail : régularisation de la situation

>> Incidence de la CSG et CRDS sur le calcul du complément employeur en cas d arrêt de travail : régularisation de la situation Info n 1331 03 Informations ASJ 07 03 Pôle Relations Sociales et Juridiques >> Incidence de la CSG et CRDS sur le calcul du complément employeur en cas d arrêt de travail : régularisation de la situation

Plus en détail

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 13-02 du 3 janvier 2013 A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale au 1er janvier 2013 Références

Plus en détail

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Allemagne Merci de citer ce

Plus en détail

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X Quel que soit son régime d imposition, chaque exploitant a le choix entre 2 assiettes pour le calcul de ses cotisations sociales : soit la moyenne triennale des revenus professionnels des années N-3 /

Plus en détail

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement B Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 28 février 2001 1, arrête:

Plus en détail

la fiscalité des valeurs mobilières en 2015

la fiscalité des valeurs mobilières en 2015 la fiscalité des valeurs mobilières en 2015 loi de finances 2015 loi n 2014-1654 du 29 décembre 2014 web conference - 10-02-2015 1 les lois de finances 2013 et 2014 régime des plus values simplification

Plus en détail

CHAPITRE VII : LA FISCALISATION DES INDEMNITES

CHAPITRE VII : LA FISCALISATION DES INDEMNITES CHAPITRE VII : LA FISCALISATION DES INDEMNITES 1 - REGIME JURIDIQUE Les indemnités soumises à imposition sont : les indemnités de fonction, éventuellement majorées, versées par les collectivités territoriales,

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 001 La ffrranchiise de cottiisattiion L assiietttte fforrffaiittaiirre Le rrembourrsementt de ffrraiis prroffessiionnells Le rrembourrsementt

Plus en détail

sur la déduction des frais professionnels des personnes exerçant une activité lucrative dépendante

sur la déduction des frais professionnels des personnes exerçant une activité lucrative dépendante Ordonnance du 14 décembre 2006 Entrée en vigueur : 01.01.2007 sur la déduction des frais professionnels des personnes exerçant une activité lucrative dépendante La Direction des finances Vu l article 27

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires 2008 Xavier Remongin/Min.agri.fr Soutien à l emploi et au pouvoir d achat Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires Depuis le 1er octobre 2007, les employeurs agricoles qui ont

Plus en détail