Guide de l'exportateur Basse-Normandie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de l'exportateur Basse-Normandie"

Transcription

1 Chambre de Commerce et d Industrie Régionale de Basse-Normandie Guide de l'exportateur Basse-Normandie fiches export

2 Guide de l'exportateur Paroles d'exportateurs Oui, l export c est possible, j en rêvais, j y suis allé. C est bien comme cela que l aventure de l international a démarré pour Daniel Delahaye, Directeur Général de la Coopérative Isigny Ste Mère, seul avec ses initiatives, ses doutes, ses craintes. Il avait pourtant la certitude du moteur de croissance extraordinaire que représente l international pour l entreprise et, étape par étape, il a construit une stratégie commerciale pour gagner de nouveaux clients. Le parcours n était pas sans risque, voire chaotique parfois mais sa volonté était inébranlable. Daniel dit souvent que ses marchés on les trouve en allant «sentir», comprendre, toucher le terrain. C est ce qu il a fait, différemment sur chaque pays car l approche n est jamais la même. Aujourd hui, la Coopérative Isigny Ste Mère, signe de très gros contrats avec des pays dont Daniel Delahaye n imaginait pas le potentiel. «Notre démarche internationale est aujourd hui le résultat de nombreux déplacements semés d embûches, nous ignorions beaucoup, et si nous savions que notre développement passait par l export, nous étions seuls pour mener ce projet. J aurais aimé alors avoir la possibilité de bénéficier de l accompagnement accessible désormais à toutes entreprises qui le souhaitent, j aurais souhaité être entouré». Il faut se faire épauler par des spécialistes et ne pas hésiter à les solliciter, ce peut être un gain de temps considérable ; ne pas hésiter non plus à poser des questions, à s entourer au maximum de précautions. Ce guide est un premier outil qui vous sera utile. Il n est pas exhaustif mais vous aidera dans vos premières démarches. Bon Envol à l export Daniel DELAHAYE Directeur Général Coopérative Isigny Ste Mère

3 << Le marché français est trop étroit et la compétition sur les prix nous pousse naturellement à chercher d autres marchés pour mieux valoriser nos produits. >> Johann DUCLOS - DUCLOS, mytiliculteur dans la Manche << Pour FILT, l export a tout changé! Cela nous a permis de trouver d autres relais de croissance, de diversifier notre portefeuille client, de limiter nos risques. Le fait de s adapter aux différents marchés nous pousse à faire preuve d ouverture d esprit et d innovation. Les produits français bénéficient d une bonne image à l étranger, autant en profiter! D autant plus qu il est parfois plus facile de vendre à l étranger qu en France >> Jean-Philippe COUSIN - FILT, fabricant de filets dans le Calvados << Nous sommes positionnés sur un marché de niche : passer par l'export était indispensable pour pérenniser notre activité. >> Mélodie KERAUTRET - BOROCHEM, laboratoire de chimie fine dans le Calvados << Notre marché n existait pas en France et c est à l étranger que nous nous sommes rendu compte de notre valeur. Il existe certes une petite barrière de la langue mais on s y fait vite ce qui permet de développer ses contacts et de prendre confiance en soi. L export ouvre des portes! >> Thierry MARIE - X6TM, concepteur-créateur métallier dans la Manche << Pour une entreprise française de technologies innovantes, il est souvent plus simple de vendre ses produits à l export plutôt qu en France. Quadraxis s adresse à un marché de niche à caractère international. Notre entreprise jouit d une notoriété internationale pour la qualité de ses solutions qui attire chaque semaine de nouveaux clients ainsi que de nouveaux revendeurs. >> Olivier MARRE - QUADRAXIS, développement de logiciels dans la Manche

4 Guide de l'exportateur Sommaire

5 Fiche 1 Le diagnostic export Votre entreprise est-elle prête pour aller à l export? Page 6 Fiche 2 L étude de marché Vers quel(s) pays exporter? Page 8 Fiche 3 Le projet commercial à l export Page 10 Quelle démarche commerciale adopter? Fiche 4 La prospection export Page 12 Comment trouver vos partenaires? Fiche 5 Le financement de la prospection Page 14 Quelles aides existent à l export? Fiche 6 La préparation des exportations Comment livrer vos marchandises à l étranger? Page 16 Fiche 7 La sécurisation des ventes export Comment minimiser vos risques? Page 19 Annexe 1 Contacts Page 22 Annexe 2 Liens utiles Page 26 Annexe 3 Lexique Page 28

6 Fiche 1 Le diagnostic export Votre entreprise est-elle prête pour aller à l export? Le point de départ de votre démarche d internationalisation est le diagnostic export. Il consiste à évaluer la capacité de votre entreprise à vendre à l étranger en listant ses forces et ses faiblesses. Une entreprise avertie en vaut deux! Le diagnostic s intéresse à plusieurs aspects internes de l entreprise comme la production, le produit, la commercialisation, les compétences disponibles, la communication, les finances, l organisation : - / 6 // /

7 La démarche de diagnostic fait apparaître les atouts de l entreprise mais surtout, les axes d amélioration sur lesquels vous devrez travailler pour bien vous préparer à l export. Ce pré-diagnostic peut être réalisé dans un premier temps par l entreprise elle-même mais peut aussi, et ceci est fortement conseillé, être confié à une structure extérieure à l entreprise (CCI, consultant export ) pour que l analyse sur l entreprise soit objective. Bon à savoir Le service International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Région Basse-Normandie propose : / / // / 7 // /

8 Fiche 2 L étude de marché Vers quel(s) pays exporter? Les entreprises commencent majoritairement par aborder des marchés proches au plan géographique et culturel. Dans d autres cas, elles choisissent un marché par opportunisme ou bien s orientent vers des pays offrant un potentiel dans le cadre de leur secteur d activité Quelque soit votre choix, il est nécessaire de confirmer votre intuition par des éléments tangibles et pertinents, que vous obtiendrez dans une première recherche d informations sur les pays pré-ciblés : politique, économique, taille du marché, approche culturelle ) Et des informations plus focalisées sur votre secteur d activité : des normes spécifiques habitudes de consommation Pour mener votre recherche d information, plusieurs ressources sont envisageables : votre réseau professionnel (informations / 8 // /

9 liées à votre secteur d activité), les syndicats professionnels, le réseau public français d appui à l exportation, les bases brevet, Internet, les réseaux bancaires, mais aussi les formations supérieures en commerce international dont les étudiants mènent des recherches pour les entreprises Vous pouvez collecter des informations importantes en testant le potentiel de vos produits sur le marché par l intermédiaire d un prestataire, en mettant en place une veille systématique ou bien en vous déplaçant directement dans le pays ciblé. La synthèse de votre étude vous confortera ou non dans le choix des pays sur lesquels vous allez travailler. Pour une entreprise primo-exportatrice, il est conseillé de se concentrer sur un nombre restreint de pays voire sur un seul marché à la fois. Il vous faudra enfin vous adapter aux spécificités culturelles locales de ces pays, notamment pour préparer vos négociations et appréhender les potentiels consommateurs de vos produits et services. Bon à savoir Les ressources en Basse-Normandie pour collecter des informations sur les marchés étrangers : mandie - Services CCI International et Service Innovation / / // / 9 // /

10 Fiche 3 Le projet commercial à l export Quelle démarche commerciale adopter? Un nouveau marché nécessite souvent des adaptations de vos offres et de votre approche commerciale. Adaptez votre produit / service Vous devrez peut être adapter votre produit pour le rapprocher du «produit idéal» que les consommateurs et partenaires étrangers attendent : la couleur, le packaging, l image véhiculée, la conformité à une règlementation locale... Calculez votre prix export Le prix doit être «en phase» avec le marché et l image que vous souhaitez donner ; il diffère du prix national et se calcule en fonction du marché visé. Un relevé de prix sur place est souvent déterminant. Votre prix export doit assurer la rentabilité des ventes à l étranger en incluant tous les coûts supplémentaires de la démarche d exportation : frais d adaptation (réglementaire, commercial et technique), de prospection, de commercialisation (publicité et promotion), financiers et de couverture de risque, d élaboration des documents, frais logistique (en fonction de l incoterm utilisé) Repensez votre communication Rendez visible votre entreprise! Le premier réflexe d un prospect étranger sera de chercher des informations sur votre entreprise. Se doter d un site internet et d une documentation commerciale traduits en anglais reprenant l identité de votre entreprise, vos produits et coordonnées internationales est un passage quasi obligé. La plaquette comme le site internet mettront en avant les points forts de l entreprise (technicité, histoire, références / 10 // /

11 clients, revue de presse, certification, labels, etc). La mise en place d une démarche de communication spécifique vers le public étranger est possible par le biais de relations presse, l utilisation de book photos Distribuez vos produits à l étranger Vous choisirez votre mode de vente à l export en fonction de vos objectifs de développement sur le marché : La vente directe (peu pratiquée à l export), la vente par un agent commercial local, par un salarié ou un «Volontaire International en Entreprise» (VIE), à l étranger par une succursale ou filiale. En sous-traitant l activité export à une Société de Gestion Export (SGE) ou en confiant la commercialisation de vos produits à un importateur / distributeur. L exportation directe ou maîtrisée génère plus de travail et de coûts que l exportation par intermédiaire. Elle donne à l entreprise une meilleure maîtrise du marché étranger et une pérennité de sa démarche d exportation. Il est important de consacrer du temps à vos partenaires et de partager les frais de promotion. Bon à savoir Informations, conseils et prestations d identification de prospects/ partenaires à l étranger : - / / // / 11 // /

12 Fiche 4 La prospection export Comment trouver vos partenaires? Pour réussir votre prospection à l international, nous vous conseillons de préciser votre projet : Échéancier d actions, Vous allez ensuite définir le profil de votre client/partenaire cible (activité, compétences, organisation, ressources, atouts recherchés ) et son rôle dans votre projet d exportation (client direct, partenaire intermédiaire?). Dans la recherche du bon partenaire, vous pouvez dans un premier temps identifier différents contacts potentiels correspondant à votre cible (établissez un fichier de prospects). Analysez les informations récoltées précédemment sur le marché étranger : peut-être disposez-vous déjà de listes d importateurs/agents dans votre secteur d activité? Vous pouvez aussi solliciter votre Centre Régional D information Internationale (CRDI) pour acquérir des listes de professionnels ou enfin consulter les listes d exposants sur les salons internationaux et autres ressources internet. Les salons professionnels à l étranger sont une bonne opportunité de se renseigner sur les dernières tendances du marché et nouer de premiers contacts. Il n est pas toujours nécessaire de participer en tant qu exposant à un salon, sur- / 12 // /

13 tout si vous débutez à l export. Une simple visite, bien préparée, sera moins coûteuse et pourra vous amener à mieux cibler le marché. Les missions de prospection à l étranger, proposées par les organismes d appui à l export, vous permettent de ne rencontrer que les professionnels que vous avez souhaité cibler et favorisent les échanges avec les autres entreprises participantes. Le suivi des contacts rencontrés à l étranger est fondamental. Beaucoup d entreprises négligent cette phase à tort. Les notions de réactivité et de confiance sont primordiales dans le commerce international. Les échanges avec vos partenaires étrangers doivent s inscrire dans la durée. Bon à savoir Informations, conseils et prestations d identification de prospects/ partenaires à l étranger : - / / // / 13 // /

14 Fiche 5 Le financement de la prospection Quelles aides existent à l export? Les aides de la Région Basse-Normandie Chaque région met en place des aides spécifiques, qui évoluent dans le temps. La Région Basse-Normandie accorde des subventions pour des opérations ponctuelles et soutient les programmes stratégiques export. Les aides de l État L État français propose plusieurs formes d aides financières : des subventions, l avance remboursable au travers de l Assurance prospection portée par la COFACE, le crédit d impôt export (possible après un recrutement export), des prêts à l exportation, la garantie des apports à une filiale étrangère. Les frais qui pourront être pris en compte dans le cadre des aides sont : / 14 // /

15 Vous devez avant tout vérifier votre éligibilité aux aides, puis sélectionner le dispositif adapté à votre projet et vos besoins. En effet, chaque dispositif d aide prend en charge des frais spécifiques et répond à une procédure propre. Certaines aides sont plutôt ponctuelles, d autres s inscrivent dans une stratégie de moyen terme, il est donc indispensable de se rapprocher des organismes compétents pour vous informer en temps réel sur les aides disponibles et celles adaptées à votre projet. Bon à savoir Votre CCI, la Chambre de Commerce et d Industrie de Région la Région de Basse-Normandie peuvent vous orienter vers les aides adéquates et vous aider à monter vos dossiers de financement. / / // / 15 // /

16 Fiche 6 La préparation des exportations Comment livrer vos marchandises à l étranger? Votre première commande export est imminente, quelques éléments sont à prendre en compte dans le cadre d échanges entre professionnels*. La douane Au sein de l Union européenne, les droits de douane ont disparu et la plupart des échanges s effectuent librement (hors produits réglementés). Concernant l expédition, il vous suffit de remplir mensuellement une Déclaration d Echanges de Biens (DEB) ou une Déclaration Européenne de Services (DES), dès le premier euro facturé. Vos ventes sont facturées Hors Taxe, en indiquant les mentions obligatoires concernées sur votre facture. Dans le cas d échange avec des pays tiers (hors UE), vous devez remplir une déclaration d exportation et vos ventes sont exonérées de TVA. Votre marchandise sera soumise aux taxes et droits de douane du pays d arrivée, calculés au regard de l'espèce tarifaire, de l'origine et de la valeur en douane (nature de vos marchandises). Les documents commerciaux La facture pro-forma présente l offre commerciale de votre entreprise ; elle ne doit pas être confondue avec la facture export qui matérialise l accord conclu entre vous, «exportateur» et votre client (document de référence tout au long du processus d exportation). La liste de colisage qui décrit votre / 16 // /

17 envoi physique sert à vérifier lors du passage en douane la conformité entre votre marchandise expédiée et les informations figurant sur la facture. D autres documents peuvent être exigés en fonction du lieu de destination des marchandises ; le certificat d origine (atteste l origine de production de la marchandise), le certificat sanitaire (si expédition de produits agro-alimentaires) etc. La logistique Les incoterms, «termes commerciaux internationaux», sont au nombre de 11 (version 2010) et définissent les responsabilités et les obligations de l acheteur et du vendeur, au cours des étapes de l acheminement physique des marchandises à destination : chargement du camion, dédouanement export, pré-acheminement, chargement du moyen de transport principal, transport principal, déchargement du moyen de transport principal, chargement pour le post-acheminement, post-acheminement, assurance, dédouanement import, taxes. Votre rôle dans la chaîne logistique dépend de l incoterm que vous choisirez lors de la conclusion du contrat avec votre partenaire. Une entreprise débutante optera plutôt pour un incoterm «départ atelier» de type «FCA» pour simplifier sa première opération export. * Chaque transaction export étant spécifique, prenez conseil auprès de votre Conseiller International CCI pour vérifier quelles réglementations vous concernent. / / // / 17 // /

18 Vous pouvez sous-traiter certaines tâches à des spécialistes partenaires «commissionnaires en douanes» ou «transitaires» qui organisent pour vous tout ou partie de l expédition : transport, dédouanement, rédaction et transmission des documents, etc. Portez une attention particulière à l emballage de vos marchandises et prévoyez un emballage solide, soigné, adapté au mode de transport et aux exigences de votre flux d exportation (réglementation emballage à destination, contraintes climatiques..). Ne négligez pas d assurer vous-mêmes vos marchandises, surtout si elles sont d une grande valeur ou réalisées «sur mesure» ; en cas de sinistre pendant le transport, vous ne serez que partiellement indemnisé. Si l envoi de votre marchandise ne concerne pas une vente mais des envois d échantillons ou de marchandises pour un salon, des réglementations spécifiques simplifiées existent. Bon à savoir Informations, conseils et prestations : - / 18 // /

19 Fiche 7 La sécurisation des ventes export Comment minimiser vos risques? Exporter comporte des risques nouveaux. Mais plusieurs outils et techniques peuvent vous permettre de sécuriser vos ventes à l étranger. Les risques juridiques Les conditions générales de vente et le contrat de vente définissent l offre commerciale mais également les contours juridiques de vos relations commerciales avec le client. Mettre en place des conditions générales de ventes export (C.G.V) est un premier élément sur lequel travailler pour se prémunir des risques. Un contrat de vente export peut aussi être conclu avec votre client. A titre indicatif, le contrat de vente à l export doit mentionner : / / // / 19 // /

20 tie, des réclamations et des responsabilités) ratoire, pénale, résolutoire, compromissoire la juridiction compétente pour connaître du litige. Les risques politiques et commerciaux Renseignez-vous sur la notation du «risque pays» ou «risque politique» dans le pays ciblé. Ensuite, pour chaque client / partenaire potentiel local, il est indispensable de prendre des informations sur sa notoriété et ne pas faire confiance trop facilement à vos nouveaux contacts! Des organismes comme les banques, les Missions Economiques, la Coface, Ducroire et Euler-Hermes peuvent vous aider à cerner la solvabilité de votre futur partenaire. Le mode de paiement le plus utilisé à l international est le virement interbancaire. Appelés «SWIFT» (pour les virements internationaux) ou «SEPA» (pour les virements en entre pays européens), ces virements sont rapides et sécurisés entre les banques. Attention, ce moyen de paiement ne vous garantit pas contre le risque d impayé. / 20 // /

21 Les moyens à votre disposition pour vous garantir contre ce risque sont : Les pratiques de paiement variant d un pays à l autre, informez-vous sur les spécificités de paiement (outils, délais ) de votre pays cible. Bon à savoir Informations, conseils et prestations d'accompagnement : - avocats spécialisés à l international / / // / 21 // /

22 a1 Annexe 1 Contacts Les Chambres de Commerce et d Industrie Territoriales Votre partenaire de proximité pour votre développement. Les CCI peuvent vous conseiller et vous aider sur les formalités export. Elles animent également les clubs export de leur département. Calvados - CCI de Caen CCI Pays d Auge Club Dynamic Export Manche - CCI Centre et Sud Manche CCI de Cherbourg-Cotentin Club Export de la Manche Orne - CCI d Alençon CCI de Flers-Argentan Club "Cercle des Exportateurs de l'orne" La Chambre de Commerce et d Industrie de Région Basse-Normandie Une équipe de professionnels est à votre écoute pour vous aider dans votre approche des marchés à l international, les techniques export et le financement de vos prospections. Ses missions sont l information, la formation, le conseil et l accompagnement à l international cci.fr/cci-international-normandie.asp - Le CRDI du service CCI International a pour mission de vous donner une première assistance sur vos questions techniques liées à votre exportation. Il peut également vous communiquer des informations sur vos marchés de prospection grâce à sa ressource documentaire et sa veille internationale active Picardie Ce réseau a pour vocation d aider et d accompagner les PME qui souhaitent s ouvrir sur l Europe. Informations et conseils sur les marchés publics, l application de la réglementation européenne et la recherche de partenaire technologique / commercial au sein de l Union européenne Appui aux entreprises : information, veille dans le cadre de projets d innovation (Etat de l art, propriété industrielle) / 22 // /

23 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Région Basse-Normandie Votre partenaire de proximité pour votre développement dans l artisanat La Coface La Coface a pour but de faciliter le développement des entreprises à l international en proposant des gammes de prestations adaptées : l Assurance prospection (dispositif public d aide à l export) ; les prestations privées (couverture des risques clients et politiques) (0.15 ttc/mn) - La CGPME est une force de représentation des PME-PMI qui contribue à défendre l intérêt individuel et collectif de celles-ci, à les informer et à les mettre en relation grâce à son réseau Sa mission est de promouvoir au plan collectif les produits, entreprises et filières de l industrie agroalimentaire normande et d accompagner leurs développements sur le marché national et international Le Comité national des Conseillers Les CCEF conseillent les entreprises sur leur développement international et émettent des recommandations auprès des pouvoirs publics. Le Comité Régional des Banques Ce comité rassemble et représente la plupart des établissements bancaires et de crédits dans un but d information, de conseil et d assistance La DIRECCTE est un regroupement de différents services et directions de l Etat en région. La douane est votre interlocuteur pour les questions administratives et techniques liées à la sortie de marchandises du territoire français. Cellule conseil aux entreprises gouv.fr Cette association regroupe des professionnels seniors qui mettent bénévolement leurs compétences au service du développement économique et social à travers des missions d accompagnement et de conseils / / // / 23 // /

24 Institut National de la Propriété Indus- La référence pour toute question concernant la propriété industrielle (protection et valorisation des inventions, des innovations et des créations) Le MEDEF Calvados a la responsabilité de conduire, dans le cadre du réseau MEDEF, toutes études et actions en faveur du bien commun des entreprises, quels que soient leurs secteurs d activité, formes et dimensions La Mission Régionale pour l Innovation - Structure publique en charge de développer au niveau de l économie régionale l innovation, l appui aux grands projets et les filières industrielles majeures. Elle gère notamment les aides pour des recours à des prestations de conseil Cette association se compose de séniors experts bénévoles qui offrent aux entreprises et organisations des prestations de conseils, de formations et d accompagnement. L Organisation professionnelle des Regroupe les acteurs privés de l accompagnement à l international Oséo Entreprise publique ayant trois buts : l aide à l innovation, la garantie des investisseurs en fonds propres et le financement en partenariat. Elle accorde des financements de projets pour l international Pôles de compétitivité et filières Ces regroupements et filières sectorielles permettent de proposer au cas par cas des actions à l international pour leurs adhérents. - Pôle de compétitivité Filière équine - Pôle de compétitivité Recherche et développement Automobile et Transports publics «Mov eo» - Pôle de compétitivité logistique «Novalog» - Pôle de compétitivité Transactions Electroniques Sécurisées (TES) / 24 // /

25 - Pôle de compétitivité agroalimentaire Valorial (Antenne Basse Normandie) - Pôle de compétitivité Mer Basse Normandie (Antenne Basse Normandie) d une même filière - Association Normande des Entreprises Agroalimentaires (ANEA) - Association Régionale de l Industrie Automobile de Basse Normandie (ARIA) - Filière Nautique Normande (F2N) - Filière des sciences nucléaires et de leurs applications (Nucléopolis) Association des Sous-Traitants de Basse Normandie (SOTRABAN) de Produits Agricoles et Alimentaires La SOPEXA est un organisme public spécialisé dans le marketing international de l alimentaire, du vin et de l art de vivre à la française Grâce à son réseau en France et à l étranger à travers les Missions Economiques, UBIFRANCE (agence française pour l exportation) a pour mission d accompagner les entreprises françaises dans leur démarche à l export : prestations, information, financements, promotion L Union des Chambres de Commerce L UCCIFE regroupe 114 CCI Françaises à l Etranger et représente le 1er réseau privé français d entreprises dans le monde. L UCCIFE aide dans les démarches export grâce à son réseau de professionnels et ses expertises terrains La Région Basse-Normandie Elle soutient financièrement les opérations à l'export des entreprises Bas-normandes en gérant, en liaison avec l'etat, les aides régionales à l'export / / // / 25 // /

26 a2 Annexe 2 Liens Le site de l AFNOR est incontournable pour vos questions de certification et de normalisation export. Civiweb Site Internet de référencement des candidats VIE souhaitant effectuer une mission internationale pour le compte d entreprises. Cet annuaire regroupe les CV des volontaires et les offres de missions des entreprises. Ce portail vous permet de consulter de nombreuses informations sur les pays : actualités, politiques commerciales, etc. Ce site très pratique propose un grand nombre de fiches techniques pour se former à l export. Le site web officiel de l Union européenne pour vos recherches d informations et de services fournis par l UE. Interex Cet atlas économique du web vous donne de nombreuses informations utiles pour faire vos recherches d informations sur les pays où vous souhaitez exporter. Juris International Juris International propose un grand nombre de contrats types et permet la consultation des conventions internationales et traités commerciaux. / 26 // /

27 Ce portail est la référence pour vos recherches liées aux droits des affaires français et européens. Ce site, mis en place par l Union européenne, propose une base de données d accès aux marchés étrangers (droits de douane, taxes et documents requis à l exportation vers différents pays). Guide d utilisation (français) : Site (anglais) : mkaccdb2/indexpubli.htm Notations Coface des risques pays Ce site de la Coface recense des informations financières sur des entreprises du monde entier. Cette association est la référence pour le portage à l export par de grands groupes. Professionnel du transport Transport international est le guide du transport, de la logistique et de l affrètement en Europe. Cet annuaire liste de nombreux modes et types de transport. Risques pays et sectoriels «Trading Safely» vous renseigne sur les risques liés aux pays, aux secteurs d activité et vous donne des informations sur les tendances économiques mondiales. (En anglais). / / // / 27 // /

28 a3 Annexe 3 Lexique Agent commercial ou agent commissionné : cet intermédiaire indépendant est basé dans le pays cible et rémunéré sur un pourcentage du chiffre d affaires réalisé. Il est souvent spécialisé dans un domaine d activité. Il est propriétaire de son portefeuille de clients. Concrètement, il agit et prospecte pour le compte de l entreprise qui le mandate (exportateur) et le met en relation avec les clients à l étranger (il prend les commandes). C est ensuite à l exportateur et au client de s organiser entre eux pour l expédition et le suivi de la commande (paiements, relances ). Affacturage / factoring : technique de recouvrement des créances commerciales, consistant à sous-traiter cette tâche à un établissement de crédit spécialisé (affactureur ou factor). Arbitrage : l arbitrage est une procédure permettant de régler un litige sans passer par les tribunaux. Le différend est confié à des arbitres désignés par les parties. C est une justice privée et payante qui a l avantage d être plus rapide et discrète qu une procédure classique. : procédure publique gérée par la COFACE, cet outil est une assurance contre le risque d échec commercial d une prospection à l étranger et un soutien financier apporté à l exportateur. En cas de succès commercial, l exportateur rembourse l aide dont il a bénéficié, sur le chiffre d affaires réalisé sur la zone couverte. En cas d échec commercial, l aide prêtée reste acquise à l exportateur et devient subvention. Certificat d origine : document attestant de l origine de la marchandise : le pays d où est originaire celle-ci ou le pays où elle a subi sa dernière transformation qui l a fait aboutir à un produit nouveau. L Union européenne est considérée comme un pays en matière d origine. Ce document permet de faire bénéficier à l arrivée des marchandises de droits de douanes réduits, dans le cadre des accords de libre-échange, des tarifs préférentiels accordés entres pays partenaires Certificat sanitaire : ce document atteste de la conformité des produits agroalimentaires expédiés à la réglementation du pays importateur. Clause compromissoire : clause qui apparaît dans les contrats lorsque les parties décident de recourir à l arbitrage en cas de litige : Arbitrage «ad hoc» avec des règles prévues pour le cas précis, Règlement d arbitrage par la Commission des Nations Unies pour le Droit Commercial International, Arbitrage par la CCI. Clause exonératoire : elle permet aux parties de se dégager de leur responsabilité en cas d inexécution totale ou partielle du contrat : exonération en cas de force majeure. Les cas de forces majeures peuvent être définis contractuellement (ex : grèves, rupture de l approvisionnement en matières premières ) / 28 // /

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POURQUOI EXPORTER? Trouver de nouveaux débouchés après avoir maîtrisé le marché national Accélérer la croissance

Plus en détail

EXPORT : Quelques questions à se poser. Calcul du prix de vente export. Puis-je consacrer du temps et du personnel?

EXPORT : Quelques questions à se poser. Calcul du prix de vente export. Puis-je consacrer du temps et du personnel? EXPORT : Quelques questions à se poser Ai-je un produit commercialisable à l'étranger? Mes produits peuvent-ils s exporter, correspondent-ils à un besoin réel et quels arguments puis-je présenter pour

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

LES SIGNATAIRES DE LA CHARTE EXPORT EN AUVERGNE. Un numéro dédié. AUVERGNE INTERNATIONAL, vous conseille, vous guide et vous soutient lors de :

LES SIGNATAIRES DE LA CHARTE EXPORT EN AUVERGNE. Un numéro dédié. AUVERGNE INTERNATIONAL, vous conseille, vous guide et vous soutient lors de : Les acteurs opérationnels de l international en Auvergne regroupent leurs expertises et dispositifs sous la bannière Auvergne International pour vous offrir un accompagnement harmonisé et cohérent sur

Plus en détail

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Intervenants : - Stéphane PELLENARD, juriste, Laboratoires THEA - David PONCHON, Directeur Délégué aux opérations

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

DOSSIER EXPORT. 12 fiches pratiques à destination des entreprises agroalimentaires

DOSSIER EXPORT. 12 fiches pratiques à destination des entreprises agroalimentaires DOSSIER EXPORT 12 fiches pratiques à destination des entreprises agroalimentaires DOSSIER 1 : BIEN SE PREPARER A L EXPORT Ne pas se lancer si l entreprise est affaiblie sur son propre marché. Compte tenu

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL. LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse)

COMMERCE INTERNATIONAL. LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse) 1) Introduction COMMERCE INTERNATIONAL LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse) Les Incoterms (contraction des mots anglais INternational COmmercial TERMS) sont des termes normalisés qui ont pour but de

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

Le Crédit documentaire

Le Crédit documentaire FinancEmEnt En devises Et trade FinancE Le Crédit documentaire que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin de garanties : garantie du paiement de vos ventes si

Plus en détail

LA DOUANE IMPORT / EXPORT

LA DOUANE IMPORT / EXPORT LA DOUANE IMPORT / EXPORT Les techniques import/export évoluent constamment : il est donc judicieux de valoriser les compétences des opérationnels des services concernés des entreprises de toutes tailles

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Troisième édition, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 3 La Méthodologie Import à retenir Pas d importation sans une bonne méthodologie.

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

OFFRE DE FINANCEMENT

OFFRE DE FINANCEMENT OFFRE DE FINANCEMENT ENTREPRISES EN DEVELOPPEMENT P.3 Financement de la Balance Clients (en TTC) P.3 Financement en Invoice Discounting (en TTC) P.4 Financement des Créances Commerciales (en TTC) P.5 Financement

Plus en détail

Les pièges de la TVA intracommunautaire

Les pièges de la TVA intracommunautaire Les pièges de la TVA intracommunautaire Ordre des Experts-comptables Paris Ile de France Commission Europe 28 novembre 2006 Olivier BOURDEAU Avocat à la Cour Hervé KRUGER Expert-comptable PRESENTATION

Plus en détail

Risques et sécurité des paiements

Risques et sécurité des paiements Dans le commerce intérieur, les partenaires commerciaux se reposent sur les lois et les règlements nationaux. En cas de non-paiement, des poursuites peuvent être entamées. L'économie bénéficie également

Plus en détail

La Boîte à Outils du Commerce International Votre assistance en ligne

La Boîte à Outils du Commerce International Votre assistance en ligne Développement International La Boîte à Outils du Commerce International Votre assistance en ligne Première plateforme interactive d informations et de solutions pour l international www.classe-export.com

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

Dossier de presse. SIAL 2010 : Groupama Assurance-Crédit présente la nouvelle plaquette Défaillances d entreprises 2010-2011

Dossier de presse. SIAL 2010 : Groupama Assurance-Crédit présente la nouvelle plaquette Défaillances d entreprises 2010-2011 19 octobre 2010 Dossier de presse SIAL 2010 : Groupama Assurance-Crédit présente la nouvelle plaquette Défaillances d entreprises 2010-2011 «Les bilans des entreprises gardent les stigmates de la crise»

Plus en détail

dispositif lorrain de soutien à l export

dispositif lorrain de soutien à l export objectif export dispositif lorrain de soutien à l export 2 _S INFORMER S INFORMER_ 3 INFORMATIONS TECHNIQUES ET RÉGLEMENTAIRES Information sur les formalités et la réglementation à l international Apporter

Plus en détail

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Les 10 Principes de Base Introduction Tout d abord, une bonne nouvelle: vendre en Russie n exige en général pas plus de préparation ni d informations

Plus en détail

Le suivi des règlements clients. Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009

Le suivi des règlements clients. Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009 Le suivi des règlements clients Céline MONNIER Rapport de stage UE 7 Relations professionnelles DCG Session 2009 SOMMAIRE La mise en relation des parties La facturation Les délais de règlement Le paiement

Plus en détail

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire Commerce International Douanes Transport - Logistique Sommaire La Douane : notions de base... 3 Comment déclarer en douane... 4 Déterminer la Valeur en Douane... 5 Déterminer l Espèce en Douane... 6 Déterminer

Plus en détail

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Catherine Quelven Société COGIRHA Conseil en optimisation de Gestion Co-pilote d

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DE VOTRE ENTREPRISE À CHAQUE ÉTAPE DE SON DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DE VOTRE ENTREPRISE À CHAQUE ÉTAPE DE SON DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DE VOTRE ENTREPRISE À CHAQUE ÉTAPE DE SON Un accompagnement personnalisé à chaque étape de votre développement! Bretagne Commerce International est une association d entreprises

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS LES INCOTERMS Avertissement! Cet article fait référence aux incoterms, version 2000. Voir : les innovations de la version 2010 des incoterms sur Logistiqueconseil.org Les INCOTERMS (International Commercial

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE FICHIERS. Date : Avril 2015

CONDITIONS GENERALES DE VENTE FICHIERS. Date : Avril 2015 CONDITIONS GENERALES DE VENTE FICHIERS Date : Avril 2015 1. Identification du vendeur Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale Littoral Normand- Picard 80142 Abbeville Cedex N SIRET 13000330400024

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES VENTE

CONDITIONS GENERALES VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 Article 1. AUTOEASY.FR : AutoEasy.fr est une marque déposée, toute contrefaçon ou utilisation non autorisée peut faire l'objet de poursuites pénales. Les conditions générales

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Mlle Bâ Aminata Master EI 2 ème année COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Année Universitaire 2009/2010 Mr Crapanzano 1 Sujet : Vous êtes analyste dans une banque, votre client est un intermédiaire,

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

> AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT

> AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT > AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT MOYENS > Service (ou responsable) export spécialisé Observations L entreprise dispose-t-elle d un service export spécialisé ou d un ou plusieurs collaborateurs dont la

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Via le Pack export 2012

Via le Pack export 2012 Via le Pack export 2012 «La Région facilite l accès des entreprises régionales aux marchés internationaux en conduisant une politique active d appui aux exportateurs. Elle accompagne les initiatives des

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

FAQs Sur le Trade Finance

FAQs Sur le Trade Finance FAQs Sur le Trade Finance ecobank.com FAQS SUR LE TRADE FINANCE Q. Quels sont les produits bancaires du commerce international? A. Le chèque, le transfert, la lettre de change, le billet à ordre, la remise

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

SOMMAIRE. PREMIÈRE PARTIE Origines et principes du Trade Finance. DEUXIÈME PARTIE Les instruments de paiement traditionnels du Trade Finance

SOMMAIRE. PREMIÈRE PARTIE Origines et principes du Trade Finance. DEUXIÈME PARTIE Les instruments de paiement traditionnels du Trade Finance BANQUE FINANCE SOCIAL GESTION DROIT MARKETING Trade Finance Principes et fondamentaux David Leboiteux SOMMAIRE Préface de Gérard Worms, Président d honneur de la Chambre de Commerce Internationale, Président

Plus en détail

LA GESTION STRATEGIQUE DES ACHATS INTERNATIONAUX

LA GESTION STRATEGIQUE DES ACHATS INTERNATIONAUX LA GESTION STRATEGIQUE DES ACHATS INTERNATIONAUX 1 LA GESTION STRATEGIQUES DES ACHATS INTERNATIONAUX Sommaire 1 - STRATEGIE DE L ACHAT A L INTERNATIONAL Enjeux Raisons Freins Préparer l entreprise aux

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

Principales aides financières au Développement Export

Principales aides financières au Développement Export Principales aides financières au Développement Export Retrouver en page 5 " L appui régional aux Projets Stratégiques d Entreprises" > Régionales Programme ASTREE / Aide Stratégique Régionale à l Entreprise

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA)

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Questions Quand un exportateur doit-il prendre le statut d'exportateur agréé? QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Réponses

Plus en détail

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins!

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins! Pour en savoir plus sur les solutions CRÉDITS du Crédit Mutuel, appelez votre conseiller au : Connaissez-vous Bail-Immo-Nord? Filiale spécialisée dans le Crédit Bail Immobilier, Bail Immo Nord vous apporte

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Préambule : La Société «Les Evasions de Jade» ci-après désignée sous le vocable «le Prestataire» EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée), dont le siège social

Plus en détail

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant :

En souscrivant. au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant : Editeur de progiciels de gestion experts pour les professionnels : Agroalimentaire Transport Douane Entreposage En souscrivant au contrat de distribution des solutions AKANEA, vous êtes triplement gagnant

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Des produits et services proposés par Groupama Banque Applicables au 1 er JANVIER 2015 Clientèle DES PROFESSIONNELS AGRICOLES Des artisans, commerçants et prestataires de services

Plus en détail

Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas)

Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas) Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas) Article 1. Dispositions générales 1.1. Les présentes conditions s appliquent à toutes

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet informatiquetélécominternet Conditions Générales de Vente Internet www.teicee.com 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN Table des matières 1 Identification de l entreprise 3 2 Objet 3 3 Conditions de vente

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

CLes Cautions & Garanties financières. Au service des particuliers et des entreprises

CLes Cautions & Garanties financières. Au service des particuliers et des entreprises CLes Cautions & Garanties financières Au service des particuliers et des entreprises C Sommaire 1. Qu est-ce qu une caution ou une garantie financière? 2. Quels sont les avantages pour les particuliers?

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

Chapitre 5 : Les paiements et le change.

Chapitre 5 : Les paiements et le change. I) Les instruments de paiement. A. Les instruments de paiement classique. 1. La notion de paiement scriptural. Chapitre 5 : Les paiements et le change. Les billets de banque (monnaie fiduciaire) ne sont

Plus en détail

Entreprises. Extrait des Conditions Générales de Banque. Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES

Entreprises. Extrait des Conditions Générales de Banque. Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES Entreprises Extrait des Conditions Générales de Banque Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES Le FONCTIONNEMENT DU COMPTE FRAIS DE TENUE DE COMPTE - Commission de tenue de compte

Plus en détail

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT Titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles de niveau II délivré par Université Catholique de l Ouest IPLV (J.O du

Plus en détail

METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS

METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS AVEC L ETRANGER OBJECTIFS Ce Métier devrait permettre aux apprenants d être capable de: 1. Satisfaire convenablement les attentes de la clientèle pour toutes les opérations

Plus en détail

votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie

votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie GLOBALLIANCE votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie demander la modification de la garantie les modifications de la

Plus en détail

Accompagner L INDISPENSABLE DE L EXPORT. Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export

Accompagner L INDISPENSABLE DE L EXPORT. Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export Accompagner 2008 L INDISPENSABLE DE L EXPORT Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export Sommaire L INDISPENSABLE DE L EXPORT Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export édito

Plus en détail

Livret Pratique. sur le portage salarial. L alternative à la création d entreprise

Livret Pratique. sur le portage salarial. L alternative à la création d entreprise Livret Pratique sur le portage salarial L alternative à la création d entreprise Le portage salarial En quoi consiste le portage salarial? Le portage salarial est une solution alternative à la création

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté L Urssaf accompagne les entreprises en difficulté Édition 2009 Le réseau Urssaf à l écoute des entreprises en difficulté Garant des ressources de la Sécurité sociale et des institutions qui lui confient

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 ) Définitions CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les termes ci-après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Vendeur : la société 37DEUX, société à responsabilité

Plus en détail

LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables. Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA.

LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables. Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA. LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA. Connaissances de base en

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR EN LORRAINE

LE COMMERCE EXTERIEUR EN LORRAINE LE COMMERCE EXTERIEUR EN LORRAINE 10 ème région exportatrice 3 ème rang national pour son solde commercial export positif Environ 3000 entreprises exportatrices Marchés principaux: Allemagne, Espagne,

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous?

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous? PROFESSIONNELS Vendre sur le Net Pourquoi pas vous? AVANT DE VOUS LANCER IMPORTANT Avant de démarrer votre activité, analysez les besoins du marché. Étudiez les offres et les stratégies de vos concurrents.

Plus en détail

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger SOMMAIRE Cap Export : Pour Mieux Exporter 1. Favoriser l emploi des jeunes à l export Un crédit d impôt export étendu 2. Partir gagner des marchés à l étranger 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (Merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux

Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux Euler Hermes France Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux *Notre savoir au service de votre réussite www.eulerhermes.fr * Cap sur la croissance rentable! Comment anticiper l

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

Le crédit documentaire. Mai 2014

Le crédit documentaire. Mai 2014 Le crédit documentaire Mai 2014 Le crédit documentaire 2 S O M M A I R E PAGES Définition 3 Fonctionnement 4 Les différents types de crédit documentaire 6 Les conditions du crédit documentaire 7 Les documents

Plus en détail

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques Kit produits «Garanties Publiques» 03 02 2011 Direction des Garanties Publiques Les soutiens publics à l exportation + nouveaux visuels 2 Vos besoins / Notre offre Développer votre chiffre d affaires à

Plus en détail

M01 : Étude de la faisabilité des OTPL en contexte national

M01 : Étude de la faisabilité des OTPL en contexte national M01 : Étude de la faisabilité des OTPL en contexte national Ce module prépare à l'épreuve E4, il s'appuie exclusivement sur des opérations en contexte national. Faisabilité et évaluation des opérations

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

RENFORCEZ DURABLEMENT VOS COMPETENCES A L INTERNATIONAL

RENFORCEZ DURABLEMENT VOS COMPETENCES A L INTERNATIONAL RENFORCEZ DURABLEMENT VOS COMPETENCES A L INTERNATIONAL FORMATIONS TECHNIQUES & MANAGERIALES P R O G R A M M E 2014 ANGLAIS EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER NOTRE PROFIL & NOTRE PRESENCE INTERNATIONALE Acte international

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Définition Un régime douanier correspond à la situation douanière d'une marchandise tierce ou communautaire et doit être distingué

Plus en détail

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international!

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international! Offre de lancement : Edition 2015 2015 Réussir à l import ou à l export, c est avant tout une affaire de réseaux et de partenaires capables de répondre rapidement et efficacement aux besoins divers des

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2012-2013

(en millions d euros) 2013-2014 2012-2013 supplémentaires.. POLITIQUE D INVESTISSEMENTS (en millions d euros) 01-01 01-01 Investissements corporels et incorporels et investissements chez les clients 9 1 Acquisitions de titres de participations

Plus en détail

www.banquedelareunion.fr

www.banquedelareunion.fr Les Centres d affaires dédiés aux entreprises, CoLLeCtivités et associations Centre d affaires nord/est Tél. 0262 40 01 31 / 0262 40 01 33 Fax : 0262 40 01 60 Centre d affaires ouest Tél. 0262 55 68 13

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

www.banquedelareunion.fr

www.banquedelareunion.fr LES CENTRES D AFFAIRES DÉDIÉS AUX ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS ET ASSOCIATIONS CENTRE D AFFAIRES NORD/EST Tél. 0262 40 01 31 / 0262 40 01 33 Fax : 0262 40 01 60 CENTRE D AFFAIRES OUEST Tél. 0262 55 68 13

Plus en détail

Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création

Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création Le dispositif de financement des jeunes entreprises de création Pour la première fois en association avec le ministère du Redressement productif, des établissements bancaires associés, le DEFI (comité

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

Prévoir des pénalités de retard

Prévoir des pénalités de retard Prévoir des pénalités de retard Conditions générales de vente Relations interentreprises... 10 Facturation... 10 Point de départ des pénalités... 11 Montant des pénalités... 12 Arrêt des pénalités... 13

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT INFORMATIONS CONCERNANT VOTRE SOCIETE

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT INFORMATIONS CONCERNANT VOTRE SOCIETE Date :... DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT Formulaire à retourner dûment rempli avec un RIB et un EXTRAIT K-BIS (de moins de 6 mois) de votre société ainsi que les conditions générales de vente de

Plus en détail

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs»

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» N NOR : EINC1511480V Trouver un produit, comparer

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILEES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILEES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E N 3517-S NOT-CA12/CA12E N 51306 01 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILEES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E Ce document est à conserver

Plus en détail

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Sommaire Extrait standard des tarifs...3 Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte...4 Relevés de votre compte...4 Services

Plus en détail