Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient"

Transcription

1 2014 Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient Formation de 42 heures en éducation thérapeutique du patient pour les praticiens de l ETP En externe En interne

2 PARTENAIRES DE LA FORMATION Partenaires PEPS

3 L équipe de formateurs Médecins coordonnateurs soignants en Education Thérapeutique du Patient Soignants en Education Thérapeutique du Patient Formateurs Pôle de compétences en Education et Promotion de la Santé Charte du formateur Tous les formateurs du Pôle de compétences en Education et Promotion de la Santé s engagent à respecter les principes suivants : Valeurs de la formation Humanisme, non jugement, confidentialité, neutralité, objectivité, respect de la personne, fiabilité des connaissances. Orientation de la formation Vision globale et positive de la santé. Référence aux lois et décrets sur l Education Thérapeutique du Patient (Loi Hôpital Patients Santé Territoires, décret du 2/08/2010), aux définitions et référentiels de l Organisation Mondiale de la Santé, de l Institut National de Prévention et d Education pour la Santé, de la Haute Autorité de Santé. Démarche pédagogique Méthodes interactives, démarches participatives s appuyant sur les compétences et les ressources du groupe. Méthodes pédagogiques basées sur l expérience des participants et ancrées dans la pratique.

4 Public visé : La formation s adresse aux professionnels qui pratiquent ou ont le projet de pratiquer l Education Thérapeutique du patient dans le cadre d activités organisées. Elle s adresse aux professionnels de santé ( médecins, infirmiers, pharmaciens, kinésithérapeutes ), aux professionnels non médicaux (psychologues, travailleurs sociaux ) aux professionnels d associations agrées œuvrant dans le champ de la prévention, l éducation pour la santé, la promotion de la santé. Objectifs de compétences : La formation proposée est une formation transversale visant à permettre au praticien de s approprier le concept d Education Thérapeutique du patient et d acquérir une posture éducative. Trois grands domaines de compétences, en référence aux recommandations de l OMS seront ainsi développés : Compétences relationnelles, Compétences pédagogiques et d animation, Compétences méthodologiques limitées aux compétences nécessaires pour le praticien. La formation n abordera pas les compétences biomédicales.

5 Qu est-ce que l Education Thérapeutique du patient? «L éducation thérapeutique du patient est définie comme l aide apportée aux patients et/ou leur entourage pour comprendre la maladie et les traitements, collaborer aux soins et prendre en charge leur état de santé, afin de conserver et/ou améliorer la qualité de vie. C est un processus par étapes, intégré aux soins et mis en œuvre par différents professionnels. Il s agit de l articulation d activités organisées de sensibilisation, information, apprentissage et accompagnement psychosocial concernant la maladie, le traitement prescrit, les soins, les institutions de soins et les comportements de santé et de maladie du patient.» Organisation Mondiale de la Santé 1998, Institut National de Prévention et d Education pour la Santé 2011 Le décret du 2 Août 2010 fixe les conditions d autorisation des programmes d éducation thérapeutique du patient. Il définit les compétences requises pour dispenser l éducation thérapeutique du patient ainsi que la durée minimale de formation des praticiens de 40 heures. Formation Mars/Avril : 10, 11, 12 Mars , 15, 16 Avril 2014 Formation Novembre/Décembre : 17, 18, 19 Novembre , 16, 17 Décembre 2014 Une attestation de formation sera délivrée aux participants ayant suivi l intégralité de la formation

6 Programme Objectifs de formation : Identifier ses représentations de la maladie chronique et de l éducation thérapeutique. Connaître les effets de la maladie chronique sur le patient, les enjeux, le cadre, la définition de l Education Thérapeutique du patient Savoir établir une relation de confiance avec le patient. Savoir évaluer les besoins d éducation du patient et réaliser un diagnostic éducatif. Session 1 Jour 1 : Présentation de la formation et expression des attentes, Représentations de la maladie chronique et de l ETP, Apports de connaissances : maladie chronique et ETP. Jour 2 : Le diagnostic éducatif : de quoi parle-t-on? La posture du soignant : développer une approche centrée sur le patient, Pratiquer l écoute active et bienveillante, l empathie. Jour 3 : Le processus de changement ; Les composantes du diagnostic éducatif ; Concevoir et réaliser un entretien de diagnostic éducatif : construire une grille d entretien, conduire un entretien. Travail intersession : conduire un entretien de diagnostic éducatif auprès d un patient. Un écrit sera à remettre aux formateurs avant la 2ème session. Les formateurs feront un retour individuel aux participants.

7 Session 2 Objectifs de formation Savoir établir des objectifs d éducation partagés. Savoir construire un plan d action avec le patient. Connaître et être capable d utiliser des méthodes et outils d éducation individuelle et collective. Savoir évaluer l Education Thérapeutique du Patient. Jour 4 : Analyser les données recueillies lors de l entretien, Etablir des objectifs partagés : formuler un objectif d éducation, négocier avec le patient et/ou son entourage, Définir un plan d action avec le patient : structurer et formaliser une démarche éducative, S inscrire dans un programme d ETP : travailler en équipe. Jour 5 : Mettre en œuvre l éducation : aider à la prise de conscience, soutenir la motivation, faciliter l acquisition de compétences, assurer un soutien psychosocial, Favoriser l apprentissage par un environnement, des méthodes et des supports adaptés. Jour 6 : Animer des séances d éducation collectives, Evaluer l ETP : évaluer les actions éducatives, évaluer les résultats avec le patient.

8 Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient En externe 1 ère Session : 10, 11 et 12 Mars 2014 et 14, 15 et 16 Avril 2014 (inscriptions avant le 14 Février 2014) 2 ème Session : 17, 18 et 19 Novembre 2014 et 15, 16 et 17 Décembre 2014 (inscriptions avant le 17 Octobre 2014) Lieu : Limoges (possibilité d organiser la formation à Brive ou Guéret en fonction des inscriptions) Coût global : les 6 jours de formation Organisme de formation agréé formation continue En cours d agrément DPC En interne : si vous avez un projet de formation en ETP, le PEPS peut vous proposer une formation en interne adaptée à vos besoins. Contactez-nous!!! Renseignements et inscriptions : IREPS Limousin M me Catherine GEOFFROY 4 rue Darnet LIMOGES : : :

Formations IREPS POITOU-CHARENTES CATALOGUE 2015/2016. Incluant une présentation des formations des IREPS AQUITAINE LIMOUSIN

Formations IREPS POITOU-CHARENTES CATALOGUE 2015/2016. Incluant une présentation des formations des IREPS AQUITAINE LIMOUSIN Formations CATALOGUE 2015/2016 IREPS POITOU-CHARENTES Incluant une présentation des formations des IREPS AQUITAINE LIMOUSIN Organisme de formation déclaré sous le numéro : 54860049886. N SIRET. 781 564

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Pr P François Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble Haute Autorité de santé : Chargé de Mission pour l Evaluation

Plus en détail

IDE Unité de Psychiatrie Générale

IDE Unité de Psychiatrie Générale IDE Unité de Psychiatrie Générale CONTEXTE : Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent Directeur d établissement : Mr CAZENAVE Direction fonctionnelle : Mme FRECON Site : Yves du MANOIR Pôle d activité :

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Fabienne BLANCHET La Baule - 12 octobre 2010 1 L éducation thérapeutique du patient «Selon l OMS, l éducation thérapeutique du patient vise à aider

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE

DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE PROGRAMME 2014-2015 LIEU DE LA FORMATION : HOPITAL ST JACQUES, 85 RUE ST JACQUES 44 200 NANTES Tramway ligne n 2 arrêt

Plus en détail

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de l épilepsie M.Generet Pharmacien Hospitalier Clinicien Hôpital Civil Marie curie Bruxelles 13 novembre 2015- Réseau CMP 1 Plan 1. L éducation

Plus en détail

Loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ;

Loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; Direction de la santé publique Direction de l offre de soins et de l autonomie Novembre 2015 1 Appel à projets pour le développement et la promotion de programmes d éducation thérapeutique des patients

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

L éducation thérapeutique en addictologie

L éducation thérapeutique en addictologie L éducation thérapeutique en addictologie Dr Philippe DUMAS Dr Bernard STEFANI Praticiens hospitaliers Addictologues CSAPA La caravelle Hôpital de Grasse Qu est ce que l ETP? Un processus continu dont

Plus en détail

Retour d expérience Education thérapeutique du patient. Le contexte: la Fondation Bon Sauveur

Retour d expérience Education thérapeutique du patient. Le contexte: la Fondation Bon Sauveur Retour d expérience Education thérapeutique du patient Le contexte: la Fondation Bon Sauveur La Fondation Bon Sauveur est un établissement de soins en santé mentale situé dans les Côtes d Armor (Guingamp-

Plus en détail

FORMATION Education Thérapeutique

FORMATION Education Thérapeutique FORMATION Education Thérapeutique La (MRSS) a pour objectif de porter, concevoir et accueillir les dispositifs permettant l amélioration des prises en charge des patients, par la coordination des acteurs

Plus en détail

Bibliographie sélective

Bibliographie sélective Bibliographie sélective Pratiquer l éducation thérapeutique du patient Formation «Pratiquer l éducation thérapeutique du patient» Les références annotées de * sont disponibles dans les centres ressources

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE. Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie

ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE. Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie Mylène Fillion Responsable de l'hôpital de jour des Peupliers

Plus en détail

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive

RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive RESEAU Départemental DIABETE du Cher Convention Constitutive PREAMBULE Le réseau Diabète ville/hôpital du Cher a pour finalité d assurer une meilleure prise en charge des patients diabétiques. Pour ce

Plus en détail

LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE

LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE Equipe du Service de Néphrologie Dialyse Centre Hospitalier Métropole Savoie Chambéry Stéphane BALLY, praticien hospitalier

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Référentiel de compétences pour dispenser l éducation thérapeutique du patient dans le cadre d un programme

Référentiel de compétences pour dispenser l éducation thérapeutique du patient dans le cadre d un programme Référentiel de compétences pour dispenser l éducation thérapeutique du patient dans le cadre d un programme Document complémentaire à l annexe n o 1 de l arrêté du 31 mai 2013 relatif aux compétences requises

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Formations courtes. Avec la collaboration du Professeur Alain Deccache. Programme 2015. Centre d Education Du Patient a.s.b.l.

Formations courtes. Avec la collaboration du Professeur Alain Deccache. Programme 2015. Centre d Education Du Patient a.s.b.l. Formations courtes à l éducation du patient et à l accompagnement des patients chroniques 35 ans d expertise en éducation thérapeutique du patient Hôpitaux, soins de ville, associations de patients, réseaux,

Plus en détail

QUELS DANGERS POUR LES

QUELS DANGERS POUR LES RÉUNION D INFORMATION SUR LA LOI DE SANTÉ : QUELS DANGERS POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX? Mercredi 17 décembre 2014 Titre I : Renforcer la prévention et la promotion de la santé Chapitre I Art. 2 à 5 : Soutenir

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements

Plus en détail

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 INTRODUCTION Dans la poursuite de la pédagogie proposée dès le semestre 1, nous vous proposons, pour le semestre 2, de renforcer l apprentissage des savoirs et vous permettre

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION POUR L EFFICIENCE ET L ORGANISATION DANS LES SOINS CATALOGUE FORMATION 2015

ORGANISME DE FORMATION POUR L EFFICIENCE ET L ORGANISATION DANS LES SOINS CATALOGUE FORMATION 2015 ORGANISME DE FORMATION POUR L EFFICIENCE ET L ORGANISATION DANS LES SOINS CATALOGUE FORMATION 2015 Organisme de Formation pour l Efficience et l Organisation dans les Soins Des valeurs en action : créativité,

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13 Page 1 sur 6 Métier INFIRMIER Intitulé du poste INFIRMIER EN AMBULATOIRE Villes de rattachements Bobigny, Pantin TITULAIRE DU POSTE : Localisation 48,rue Louise Michel 93000 BOBIGNY Version 1 Composition

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS SEPTEMBRE 2013 DECEMBRE 2013 18 Rue Bernard Dimey Tél : 01.48.05.55.54 Fax : 01.44.85.03.39 - secretariat@fnh-vih.org Siret 43776264400031 - Code APE / NAF 8790 B - Organisme de

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

L Éducation thérapeutique du patient (etp)

L Éducation thérapeutique du patient (etp) L Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) Préface La maladie chronique a un impact important sur la vie quotidienne du patient et de son entourage (changement du mode de vie, prise quotidienne d un traitement,

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà??

Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà?? Unité d éducation transversale : ressource pour le développement de l éducation thérapeutique à l hôpital et au-delà?? 05/02/10 Congrès Santé Education DELF 2,5 ETP 1 secrétaire 0,5 diététicienne

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa L Examen clinique dans la pratique infirmière Clément Zappa Objectifs valoriser le rôle propre infirmier re-qualifier la définition du rôle propre infirmier et des compétences ou activités afférentes permettre

Plus en détail

TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE

TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE Préface Dunod Toute reproduction non autorisée est un délit. TOUS LES ANS le Commonwealth Fund réalise dans onze pays de l OCDE une enquête sur la perception par les patients ou par les médecins généralistes

Plus en détail

AVIS RELATIF A L APPLICATION DE L ART. 97ter DE LA LOI SUR LES HOPITAUX

AVIS RELATIF A L APPLICATION DE L ART. 97ter DE LA LOI SUR LES HOPITAUX SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 08/09/2005 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT --- Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins --- CONSEIL NATIONAL DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Más información, consultar en la web de EURES. Nº referencia nacional 4881594 (Francia)

Más información, consultar en la web de EURES. Nº referencia nacional 4881594 (Francia) Pôle Gériatrique Val de Marne (Île de France) Le pôle gériatrique Val de Marne ( SSRSLD91) comporte des lits d hospitalisation de plus de 24 heures dont 44 lits de court séjour gériatrique, 377 lits de

Plus en détail

Programme d Education Thérapeutique destinéaux personnes atteintes d une maladie auto-immune. Services de Médecine Interne CHU de BORDEAUX

Programme d Education Thérapeutique destinéaux personnes atteintes d une maladie auto-immune. Services de Médecine Interne CHU de BORDEAUX Programme d Education Thérapeutique destinéaux personnes atteintes d une maladie auto-immune Services de Médecine Interne CHU de BORDEAUX Programme d Education Thérapeutique destinéaux personnes atteintes

Plus en détail

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST Article 59 de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l Hôpital et relative aux Patients, à la Santé et aux Territoires

Plus en détail

Ifforthecc. Formation continue des médecins, des psychologues et du personnel para médical

Ifforthecc. Formation continue des médecins, des psychologues et du personnel para médical Ifforthecc Formation continue des médecins, des psychologues et du personnel para médical Ifforthecc -10 Avenue Gantin - 74150 Rumilly - France - Tel: 00 33 4 50 66 17 71 Fax : 00 33 4 50 64 58 46 - secretariat@ifforthecc.org

Plus en détail

LE BACCALAUREAT. Sciences et Technologie de la Santé et du Social ST2S

LE BACCALAUREAT. Sciences et Technologie de la Santé et du Social ST2S LE BACCALAUREAT Sciences et Technologie de la Santé et du Social ST2S VOS MOTIVATIONS: Les relations humaines vous attirent, Le secteur médico-social vous intéresse, Vous êtes curieux, vous suivez l actualité,

Plus en détail

éducation thérapeutique

éducation thérapeutique 2es journées d étude en éducation thérapeutique Mardi 24 et mercredi 25 mars 2009 Conseil régional des Pays de la Loire Connaître et échanger sur les programmes d éducation thérapeutique Comprendre et

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015

DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015 A retourner à l adresse suivante : CARSAT Nord-Picardie - CERFEP 11 Allée Vauban 59662 VILLENEUVE D ASCQ Cedex 2 photos d identité obligatoires

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Programme 2015. Cursus en Consultation Infirmière. Institut de Soins Infirmiers Supérieurs

Programme 2015. Cursus en Consultation Infirmière. Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Organisme de formation continue pour les professionnels du secteur de la santé Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Programme 2015 Cursus en Consultation Infirmière

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail

Soins. L équipe. Sommaire

Soins. L équipe. Sommaire Soins L équipe Jean-Luc Le Moal Docteur en pharmacie, diplômé en économie et gestion des systèmes de santé (CNAM). Rejoint le CNEH en 1999 après des fonctions au CH de Quimper et au CHU de Nantes. Appuyé

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Visiteur médical de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES

Le Syndicat des Médecins de Famille PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1 MCo/LJ/8033/04/UNOF Paris, le 12 janvier 2004 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA PERMANENCE DE SOINS DES MEDECINS GENERALISTES 1. Exposé des motifs : La Permanence des soins est une mission d'intérêt général,

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

LA REFORME DE LA FORMATION Relatif au diplôme d Etat d INFIRMIER (Arrêté du 31 juillet 2009)

LA REFORME DE LA FORMATION Relatif au diplôme d Etat d INFIRMIER (Arrêté du 31 juillet 2009) LA REFORME DE LA FORMATION Relatif au diplôme d Etat d INFIRMIER (Arrêté du 31 juillet 2009) 1 PLAN DE L INTERVENTION 2 INTRODUCTION// GENERALITES LA NOTION DE COMPETENCE IDE LES UNITES D ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF

NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF NEPALE NORD ESSONNE PALLIATIF ASSOCIATION LOI 1901 CONVENTION CONSTITUTIVE SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU RESEAU ET OBJECTIFS POURSUIVIS ARTICLE 2 AIRE GEOGRAPHIQUE DU RESEAU ET POPULATION CONCERNEE ARTICLE

Plus en détail

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES 1/8 CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL AMBOISE ~ CHÂTEAU-RENAULT Rue des Ursulines B.P. 329 37403 AMBOISE Cedex COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES REGLEMENT INTERIEUR 2/8 TEXTES

Plus en détail

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Parallèlement aux progrès thérapeutiques, la prise en charge personnalisée en cancérologie se doit d évoluer vers un accompagnement

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES EPREUVES DE SELECTION A L ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION

INFORMATIONS SUR LES EPREUVES DE SELECTION A L ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Centre Hospitalier et Universitaire de Dijon 12 Boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny BP 77908 21079 DIJON CEDEX 03.80.29.35.02 Site internet : http//: www.ifsidijon.fr

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés?

L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés? L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés? Pilar Léger, psychologue au CRCM pédiatrique de Nantes 4èmes rencontres ETP, Lyon 14 Novembre 2014 Définition

Plus en détail

Cinq années d expérience

Cinq années d expérience Formation e-learning, DPC et Simulation en sécurité transfusionnelle (1) Cinq années d expérience Dr Jean-Jacques Cabaud Département Enseignement et Formation L Institut National de la Transfusion Sanguine

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie La fonction d Assistant de Soins en Gérontologie consiste en une assistance dans les actes de la vie quotidienne des personnes fragilisées par

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Chloë Bezel HL Le Vigan Armelle Develay-Rambourg CHU Nîmes Eric Jobard CH St Brieuc Claire Pollet EPSM Armentières Edgar Tissot CHS Novillars Définition «L ETP vise à

Plus en détail

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Le bilan réalisé par l infirmier libéral pour le patient, permet de conduire les actions du suivi à domicile de l insuffisant

Plus en détail

Projet formation éducation thérapeutique INK G. BOURIC / D. DELPLANQUE Version 2016

Projet formation éducation thérapeutique INK G. BOURIC / D. DELPLANQUE Version 2016 Projet formation éducation thérapeutique INK G. BOURIC / D. DELPLANQUE Version 2016 PROJET FORMATION -EDUCATION THERAPEUTIQUE - EDUCATION A LA SANTE- A l USAGE DES PRATICIENS Dominique DELPLANQUE / Gaële

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

AMABILITE DISPONIBILITE PROFESSIONNALISME

AMABILITE DISPONIBILITE PROFESSIONNALISME PERSONNEL ACCUEIL/SECRETARIAT/COMPTABILITE Nombre de. - Amabilité. - Amabilité Total tout à fait 29 Total général 40 29 tout à fait.2 - Disponibilité Total plutôt pas tout à fait 28 Total général 40 28

Plus en détail

Référentiel de compétences pour coordonner un programme d ETP

Référentiel de compétences pour coordonner un programme d ETP Référentiel de compétences pour coordonner un programme d ETP Document complémentaire à l annexe n o 2 de l arrêté du 31 mai 2013 relatif aux compétences requises pour dispenser ou coordonner l éducation

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

Constats, réflexions et recommandations

Constats, réflexions et recommandations L ACCÈS À L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE : LE CAS DU DIABÈTE DE TYPE 2 Constats, réflexions et recommandations - novembre 2012 - 1.. IINTTRODUCCTTI ION Etant donné la prévalence actuelle du diabète de type

Plus en détail

Soins et activités de SOUTIEN

Soins et activités de SOUTIEN LE JARDIN THERAPEUTIQUE ET D AGREMENT Il se situe auprès des bâtiments et est accessible aux personnes à mobilité réduite. Vous y trouverez un espace dédié aux jardins sur tables accessibles aux personnes

Plus en détail

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions "sur mesure"

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions sur mesure Suivi médical des salariés Prévention des risques professionnels Ateliers de sensibilisation Interventions en entreprises Actions "sur mesure" 1 Qui sommes-nous? La mission principale de notre association

Plus en détail

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage.

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage. Dépistage Soins Respect Orientations Éducation thérapeutique Quand les soins créent du lien Aides Séjours personnalisés Santé mentale Les Établissements MGEN Relais Équipes soignantes Qualité de soins

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 14 septembre 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 1 sur 76 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER,

Plus en détail

ostéopathe Le Métier d Ostéopathe Concours et Formation Concours Prépa Santé

ostéopathe Le Métier d Ostéopathe Concours et Formation Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai ostéopathe Le Métier d Ostéopathe L ostéopathe est un spécialiste de la médecine douce appelée ostéopathie. Elle est basée

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie 1. objectifs du programme : Les finalités spécifiques

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES PRÉAMBULE La description des activités et des compétences du métier d ostéopathe ne se substitue pas au cadre réglementaire. En effet, la plate-forme

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

Certificat encadrant opérationnel d équipe

Certificat encadrant opérationnel d équipe Certificat encadrant opérationnel d équipe Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) : Encadrant Opérationnel

Plus en détail

Plateforme de formation de base a visée insertion professionnelle ou professionnalisante.

Plateforme de formation de base a visée insertion professionnelle ou professionnalisante. Apprentissage des compétences de base dans les dispositifs de droit commun : quelles pratiques pédagogiques? Plateforme de formation de base a visée insertion professionnelle ou professionnalisante. Groupe

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

Information Projet Patients ressources

Information Projet Patients ressources Information Projet Patients ressources 1 Information Projet Patients ressources Intervention de patients insuffisants rénaux chroniques dans 3 programmes d ETP développés par le réseau NEPHROLOR De la

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E)

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) L Hôpital à Domicile 35 est un établissement de santé qui s inscrit dans un ensemble de

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DANS LE RECLASSEMENT PROFESSIONNEL ET LA RECONVERSION

ACCOMPAGNEMENT DANS LE RECLASSEMENT PROFESSIONNEL ET LA RECONVERSION AFN ACCOMPAGNEMENT DANS LE RECLASSEMENT PROFESSIONNEL ET LA RECONVERSION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER ACCOMPAGNEMENT DANS LE RECLASSEMENT PROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

Actionsdes MUTUELLES

Actionsdes MUTUELLES 10 Actions des MUTUELLES POLITIQUE DE LA MUTUALITE FRANÇAISE EN FAVEUR DES SOINS DE PREMIER RECOURS FACILITER L ACCÈS AUX SOINS ET RÉDUIRE LES RESTES À CHARGE Comment rendre l accès aux soins plus facile?

Plus en détail