UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE"

Transcription

1 Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce début d année.

2 1 ÉVOLUTION DES INDICATEURS D ACTIVITÉ LE NIVEAU D ACTIVITE LE CHIFFRE D AFFAIRES 12% 8% 8% 18% 12% 10% 58% 29% 47% 45% 58% 35% Sur-activité Activité normale Sous-activité 50% 32% 46% 42% 58% 32% En hausse Stable En baisse Prévisions Prévisions La perception des artisans haut-savoyards de la situation économique s est dégradée au 1 er trimestre par rapport à la situation de fin. En effet, la part des dirigeants jugeant la situation «mauvaise» a augmenté (22% contre 13% au trimestre précédent). Au 1 er trimestre, le niveau de l activité dans les entreprises est jugé normal par seulement 47% des dirigeants (58% lors du trimestre précédent et 49% au 1 er trimestre ) et 45% se disent en sous-activité alors qu ils n étaient que 29% au dernier trimestre. Le chiffre d affaires est en baisse dans 42% des entreprises (32% lors du trimestre précédent). Ce recul est principalement dû à une baisse de la demande et à la perte de clients, évoqués par 78% des dirigeants. Les carnets de commandes se sont raccourcis dans 56% des entreprises. La trésorerie s est stabilisée dans 50% des entreprises, mais détériorée dans 42%, et 24% des entreprises ont investi. Les effectifs sont stables pour 78% des entreprises, seulement 17% d entre elles ont cherché à recruter au cours de ce trimestre. Concernant les perspectives, dans l ensemble, les chefs d entreprise prévoient une amélioration des indicateurs pour le 2 ème trimestre. LA TRESORERIE LES EFFECTIFS 10% 8% 6% 8% 10% 9% 56% 34% 50% 42% 68% 25% Améliorée Stabilisée Dégradée 82% 78% 80% 10% 12% 12% En hausse Stable En baisse Prévisions Prévisions CHIFFRES CLES entreprises actives au 1 er avril 611 immatriculations et 503 radiations au 1 er trimestre 43% des immatriculations du trimestre sont des auto-entrepreneurs. NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2

3 2 FOCUS : LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES ARTISANALES HAUT-SAVOYRARDES Explication de la baisse de trésorerie Diminution activité Hausse des prix d'achat/matières premières Accroissement des délais de paiement Prix de vente trop faibles Augmentation des impayés Diminution des facilités bancaires Diminution des délais de paiement fournisseurs Autres 0% 20% 40% 60% 80% Solutions mis en place pour faire face aux difficultés de trésorerie Limitation des dépenses (s ) Révision marges/prix Solutions bancaires (découverts ) Apport personnel en trésorerie Négociation des échéanciers Autres Vente de biens (local, véhicule ) 0% 20% 40% 60% 80% 100% Trim1 Trim1 Au 1 er trimestre, la trésorerie s est dégradée dans 42% des entreprises, expliquée principalement par la diminution de l activité (72%). Pour faire face à ces difficultés de trésorerie, 73% des entreprises ont recours à la limitation de leurs dépenses et investissements, 32% font appel à des solutions bancaires et 26% à l apport personnel en trésorerie. 24% ont recours à la révision des marges et prix et 22% négocient leurs échéanciers. Cependant, le recours au licenciement qui avait gagné du terrain en par rapport à reste stable en. (8% en et contre 5% en.) Par rapport aux relations avec leur banque, 89% des dirigeants estiment qu elles restent les mêmes, 6% pensent qu elles se sont dégradées et 5% qu elles se sont améliorées. 24% des entreprises ont fait une demande de financement bancaire au cours des derniers mois (22% à la même période en ). Concernant ces demandes, si en, les dirigeants étaient 61% à faire une demande de financement pour financer des investissements, ils n étaient plus que 49 % en. Cet indicateur remonte en, puisque 70% des demandes de financement bancaire concerne le financement d investissements (matériels, véhicules). Les demandes concernant le fonctionnement de l entreprise qui s élevait à 36% en sont retombées à 18% en, sous le seuil de. Les demandes ont été accordées dans 71% des cas sans condition, dans 13% avec des garanties d un organisme de cautionnement (SIAGI, OSEO, SOCAMA) et dans 8% avec des garanties supérieures à celles exigées dans le passé. Seulement,6% des demandes de financement ont été refusées (12% au 1 er trimestre et 9% au 1 er trimestre ). Une application mobile pour vous informer sur les marchés de l artisanat et sur les actualités de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Haute-Savoie. Disponible sur Iphone, Android et Windows Phone, n hésitez pas à la télécharger en tapant «CRMA» sur les stores ou en flashant ce QR code : NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 3

4 3 LES PRINCIPALES TENDANCES DES SECTEURS ALIMENTAIRE Dans l alimentaire, 65% des entreprises jugent la situation du secteur moyenne (56% au 1 er trimestre ) et 54% indiquent un niveau d activité normal (40% au 1 er trimestre ). Le chiffre d affaires est jugé stable dans 48% des entreprises. Cependant, il est en baisse dans 32% d entre elles, principalement du fait de la perte de clients et de la baisse de la demande. (Il avait baissé dans seulement 24% des entreprises au 1 er trimestre ). La trésorerie s est stabilisée dans 54% des entreprises (51% au 1 er trimestre ) et ils sont toujours peu à avoir investi : 25%. Si ce chiffre était le même au 1 er trimestre, 31% des entreprises avaient investi au 1 er trimestre. Les effectifs sont stables pour 68% des entreprises et 23% des entreprises ont cherché à recruter au cours de ce trimestre. BATIMENT Dans le bâtiment, seulement 30% des entreprises jugent la situation du secteur satisfaisante (56% au 1 er trimestre ), 49% la trouve plutôt moyenne. Cependant, 47% jugent le niveau de l activité de leur entreprise normal, mais ce chiffre s élevait à 57% au 1 er trimestre. Le chiffre d affaires est stable dans 44% des entreprises, et en baisse dans 43% d entre elles. Seules 13% estiment leur chiffre d affaires en hausse. Si dans un cas, la hausse est due à une augmentation de la demande et au gain de nouveaux clients, inversement, la baisse est expliquée par la baisse de la demande et la perte de clients. Malheureusement, nous avons plus d entreprises qui enregistrent une baisse du chiffre d affaires qu une hausse. La trésorerie s est dégradée dans 47% des entreprises, principalement en lien avec la diminution de l activité (61%) et un accroissement des délais de paiement (47%). Les solutions mises en place pour faire face aux difficultés sont à 73% la limitation des dépenses et notamment l investissement. MÉTHODOLOGIE Le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat de Rhône-Alpes réalise tous les trimestres une enquête de conjoncture auprès d un échantillon représentatif de la population artisanale Rhônalpine. Près de entreprises artisanales volontaires sont ainsi interrogées par mail. Pour le 1 er trimestre, entreprises artisanales ont répondu. Parmi elles, 332 entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 4

5 FABRICATION Dans la fabrication, la situation du secteur s est améliorée au 1 er trimestre au regard de la situation du 1 er trimestre. En effet, la situation est jugée bonne pour 24% des entreprises (11% en ) et moyenne pour 60% d entre elles. Le niveau d activité est jugé normal pour 47% des entreprises et même en suractivité pour 11% d entre elles (5% en ). Le chiffre d affaires est stable dans 50% des entreprises, en hausse dans 18% d entre elles et en baisse pour 32%. Les hausses sont dues à l augmentation de la demande et au gain de nouveau clients mais également à la diversification de l offre des entreprises, de nouveaux produits et services. Les baisses quant à elles sont dues à la perte de clients mais aussi à l augmentation de la concurrence. La trésorerie s est stabilisée dans 61% des entreprises et les entreprises sont 34% à avoir investi. Les effectifs sont stables dans 83% des entreprises, et 24% des entreprises ont cherché à recruter. SERVICES Dans les services, 54% des entreprises jugent la situation du secteur moyenne (50% au 1 er trimestre ) et même 34% la juge mauvaise (38% au 1 er trimestre ). 54% estiment que leur entreprise est en sous-activité (58% au 1 er trimestre ). Le chiffre d affaires est en baisse dans 51% des entreprises, pour 81% la cause est la diminution de la demande et la perte de clients. La trésorerie s est stabilisée dans 51% des entreprises, mais s est dégradée dans 45% d entre elles. Le niveau d investissement reste faible (21%) mais tout de même supérieur au niveau du 1 er trimestre (16%). Les effectifs restent stables pour 86% des entreprises. Les indicateurs sont exprimés en soldes d opinion, c est-à-dire la différence entre les réponses positives ("à la hausse") et négatives ("à la baisse)" NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 5

6 4 APERÇU RÉGIONAL NIVEAU D ACTIVITE 6% 4% 6% 4% 6% 7% 8% 8% 6% 47% 49% 47% 44% 51% 45% 48% 47% 47% CHIFFRE D AFFAIRES 9% 11% 12% 10% 12% 14% 11% 12% 12% 45% 44% 44% 41% 49% 41% 48% 46% 44% 47% 47% 47% 52% 43% 47% 44% 45% 47% CHIFFRES D AFFAIRES 45% 45% 44% 49% 38% 45% 41% 42% 44% TRESORERIE EFFECTIFS 8% 5% 7% 5% 6% 9% 7% 8% 7% 6% 4% 7% 3% 7% 9% 10% 10% 7% 44% 50% 49% 50% 54% 43% 52% 50% 49% 82% 82% 82% 85% 80% 77% 83% 78% 81% 48% 45% 45% 45% 40% 48% 41% 42% 45% 12% 14% 12% 12% 13% 14% 6% 12% 12% AIN L activité et le chiffre d affaires ont nettement baissé. La trésorerie est à un niveau de dégradation le plus bas depuis 2 ans. Seuls les effectifs sont stables. Les entreprises de services restent celles qui enregistrent le plus bas niveau d activité. ARDECHE Les entreprises enregistrent un des plus importants reculs de leur activité depuis 2 ans. La fragilité financière est marquée avec 45% des entreprises qui enregistrent une dégradation de leur trésorerie. Les perspectives sont plus optimistes pour le trimestre à venir sur l ensemble des indicateurs sauf pour les projets d investissement qui reculent. DROME Une situation économique préoccupante en ce début d année se caractérisant par un fléchissement du niveau d activité, du chiffre d affaires et des investissements. La trésorerie et les effectifs semblent en revanche se stabiliser ISERE L activité du département se situe en retrait par rapport à la moyenne régionale. Le Chiffre d affaires est le principal indicateur impacté. Les prévisions pour le 2 ème trimestre, orientées en très légère hausse, ne signifient pas forcément une reprise de l activité au vue du faible niveau actuel. LOIRE La situation économique est tendue ce trimestre, tous les indicateurs se dégradent. Les perspectives pour le trimestre prochain sont un peu plus optimistes sauf pour l emploi et l investissement. RHONE Les entreprises connaissent une légère dégradation de leur activité et de leur chiffre d affaires. Les trésoreries se sont encore nettement dégradées (chiffre le plus bas de la région). Les prévisions pour le prochain trimestre laissent entrevoir une amélioration de l activité. SAVOIE Le contexte économique des artisans savoyards ne s améliore pas vraiment. La situation de l emploi se maintient et reste le seul voyant plus ou moins au vert, l ensemble des autres critères d études laissent présager une situation économique de plus en plus difficile. HAUTE-SAVOIE L activité se détériore globalement, avec un fléchissement du niveau d activité, du chiffre d affaires et de la trésorerie. Seuls, les effectifs sont restés stables. Les perspectives sont un peu plus optimistes. NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 6

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE Après un relatif maintien fin, l ensemble des indicateurs économiques reculent en ce début

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016

1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016 1 er trimestre 2016 UN FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE SUR LE DEBUT D ANNEE 2016 Les dirigeants Drômois misent toutefois sur une stabilisation des indicateurs au prochain trimestre. Suivez l actualité

Plus en détail

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 2ème trimestre 2015 UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE Des indicateurs renforcés ce trimestre en termes de niveau d activité,

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L E P R E M I E R T R I M E S T R E 2 0 1 5 S A C H È V E S U R U N E N O T E P L U T Ô T P O

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E C E P R I

Plus en détail

UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE

UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE L ensemble des indicateurs se dégradent en ce début d année, cependant

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Présentation des principaux résultats 5 décembre 2006 1. Les questions barométriques 1.1 La perception de la situation économique

Plus en détail

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014 Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 214 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Août 214 Au 3 juin 214, le nombre d entreprises inscrites au RM a dépassé

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015 n 8 - JANVIER 216 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 24 58 c est * le nombre d entreprises 25 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne fin décembre. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014. Pays de Fougères. Octobre 2014 - NB

ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014. Pays de Fougères. Octobre 2014 - NB ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014 Pays de Fougères Octobre 2014 - NB METHODOLOGIE Enquête adressée par mail auprès de 2 445 commerces Envoyée le 9 septembre 2014, après la saison estivale

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Novembre CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E

Plus en détail

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine Conjoncture économique et emploi 2012 Principaux résultats Résultats de l enquête auprès des de l enquête réalisée par Médiamétrie chefs d entreprise de l Aire urbaine du 29 mai au 4 juin 2012 1 Présentation

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI. La confiance pour leur activité se stabilise

La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI. La confiance pour leur activité se stabilise La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI La confiance pour leur activité se stabilise Paris, le 21 novembre 2013 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont 529 entreprises sarthoises inscrites au RCS ont répondu à cette enquête menée entre le 29 juin et le 10 juillet 2015. Les résultats présentés ont fait l objet d un redressement. N 2 - Juillet 2015 Une

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI 13 novembre 215 Résultats de l enquête - Novembre 215 Graphique du mois... La trésorerie globale des grandes entreprises et ETI s améliore

Plus en détail

Baromètre de l activité économique Optique Photonique en France. Résultats du mois de Janvier 2011

Baromètre de l activité économique Optique Photonique en France. Résultats du mois de Janvier 2011 Baromètre de l activité économique Optique Photonique en France Résultats du mois de Janvier 2011 Le baromètre de l activité économique des entreprises de l optique photonique est un outil de veille économique

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi Paris, le 20 décembre 2012 Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 25 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Mai 2015 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A B C - L impact du contexte économique

Plus en détail

Evolution de l'indice de Confiance des Ménages

Evolution de l'indice de Confiance des Ménages Note d information du Haut-commissariat au Plan Résultats de l enquête de conjoncture auprès des ménages Troisième trimestre 2012 Au cours du troisième trimestre de 2012, l Indice de Confiance des Ménages

Plus en détail

information aux médias

information aux médias Marche des affaires au 3 e trimestre 213 Réserves de travail à un niveau record Les réserves de travail des bureaux d étude ont continué à augmenter et se montent désormais à plus d une année. C est l

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

Baromètre sur le financement et

Baromètre sur le financement et pour Baromètre sur le financement et - Vague 17 - Contacts : Flore- Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402

Plus en détail

ENTREPRENEURS DE TRAVAUX FORESTIERS (ETF)

ENTREPRENEURS DE TRAVAUX FORESTIERS (ETF) I. CHIFFRE D AFFAIRES Evolution* du chiffre d affaires Au global % 3, - -0, -0, En recul L activité des entrepreneurs de travaux forestiers s oriente à la baisse au cours de l été : - 0,5 % comparé à la

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

L Artisanat rhônalpin

L Artisanat rhônalpin L Artisanat rhônalpin Enquête de conjoncture Édito du Président Fort de plus de 119 42 entreprises en Rhône- Alpes, l Artisanat représente 1 entreprise sur 4 de la Région. Présent dans les secteurs de

Plus en détail

Cahiers Conjoncturels Aubois

Cahiers Conjoncturels Aubois Cahiers Conjoncturels Aubois Tendances 1 er Prévisions 2 nd 29 ème édition Septembre 1 Synthèse Constats SECTEURS D ACTIVITE Prévisions Evolution CA Note d activité Note de confiance Perspectives d évolution

Plus en détail

France : enquête de la trésorerie sur les grandes entreprises et des ETI

France : enquête de la trésorerie sur les grandes entreprises et des ETI France : enquête de la trésorerie sur les grandes entreprises et des ETI 14 avril 214 Résultats de l enquête - Avril 214 Graphique du mois... Les marges bancaires sur les crédits aux grandes entreprises

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 21 - Contact : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion & Stratégie d Entreprise flore-aline.colmet.daage@ifop.com

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 19 - Contacts : Flore-Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 12-16 janvier 2012 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 403 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE

FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE 107 ««LLee ddéémaarrrraaggee eett llee l ddéévveel llooppppeemeenntt ddee ll l eennttrreepprri iissee»» Maintenant que vous

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Avril 20 CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Paris, le 20 novembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe BPCE, présente les résultats de son 41

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI 11 décembre 215 Résultats de l enquête - Décembre 215 Graphique du mois... La marge payée sur les crédits bancaires est à la hausse pour

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES présenté par le professeur Michel Mouillart - Mercredi 12 avril 2006-1 Accueil de Monsieur Pierre Cortesse, Président du Conseil Scientifique

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? 0 ou 1 salarié 39 %

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 36 ème édition Avril 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Les décideurs financiers des entreprises de taille moyenne du Canada ont un point de vue éclairé quant à la conjoncture

Plus en détail

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mercredi 6 avril 2011-1 La diffusion des crédits recule toujours

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Résultats du 42 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Paris, le 18 décembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises artisanales de. Suivez l activité. Savoie PAS D AMELIORATION EN VUE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises artisanales de. Suivez l activité. Savoie PAS D AMELIORATION EN VUE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises artisanales de Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre PAS D AMELIORATION EN VUE Un recul quasi général de tous les indicateurs marqué notamment par une chute vertigineuse

Plus en détail

CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel

CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel 3 avenue Franklin Roosevelt - 758 PARIS Tél : 1 55 65 4 - Fax : 1 55 65 1

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 25 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mardi 29 janvier 2013-1 Les faits marquants

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES. Les résultats de l industrie LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Les résultats de l industrie Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : D. Sikouk - Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord 27 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Le tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Jeudi 29 janvier 201-1 Les faits marquants

Plus en détail

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France La Banque de France mène une enquête trimestrielle auprès des entreprises de l industrie, des services et du bâtiment sur

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 22 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

PME Wallonie-Bruxelles

PME Wallonie-Bruxelles UCM National asbl Situation au 2 e trimestre 2015 PME Wallonie-Bruxelles Charlie TCHINDA Economiste - Statisticien Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses d un panel d indépendants

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 42 ème édition Décembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

Conjoncture économique en Loir-et-Cher

Conjoncture économique en Loir-et-Cher Février 0 - N Conjoncture économique en Loir-et-Cher Résultats de l enquête menée entre le er et le 8 février 0 Analyse réalisée sur la base de réponses exploitables La Chambre de et d' de Loir-et-Cher

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Enquête construction bois Basse Normandie 2009

Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Courant 2009, ProfessionsBois a réalisé une enquête auprès des constructeurs bois intervenant sur la Basse Normandie. 118 entreprises bas normandes ont été

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 24 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Jeudi 19 janvier 2012-1 Les faits marquants

Plus en détail

pour Baromètre sur le -Vague

pour Baromètre sur le -Vague pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 11 - Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Tableau de Bord Mobile

Tableau de Bord Mobile Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Mobile Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie mobile en Tunisie Sommaire 1. Parc global......... 2 2. Taux de pénétration......

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail