COMPARAISON DE LOGICIELS TESTANT L INDEPENDANCE DE VARIABLES BINAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPARAISON DE LOGICIELS TESTANT L INDEPENDANCE DE VARIABLES BINAIRES"

Transcription

1 J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00, pp. 9-0 EDUCI 00 9 VALLEE POLNEAU S.* DIAINE C. COMPARAISON DE LOGICIELS TESTANT L INDEPENDANCE DE VARIABLES BINAIRES Notre étude visait à comparer les résultats obtenus à partir de logiciels de statistique utilisés pour tester l indépendance de variables. Nous avons utilisé le logiciel MS Excel 00 et 4 logiciels disponibles gratuitement en ligne et d usage facile par les professionnels de la santé (SISA, graphpad, langsrud, statpages. Les tests d indépendance réalisables à partir de ces logiciels sont les tests de khi deux, de Yates et le test exact de Fisher. Le calcul du degré de signification est le paramètre utilisé pour conclure quant à l indépendance ou non des variables testées sur des données simulées mais observables en pratique. L évaluation de la précision des résultats a été un critère de qualité du logiciel employé. RESUME Les degrés de signification obtenus à partir des différents logiciels étaient similaires. Tous les logiciels présentaient des précisions au moins équivalentes à quatre décimales. L utilisation indifférenciée des logiciels de statistique en ligne et de MS Excel est possible dans des conditions relatives au risque d erreur consenti et les précisions fournies assurent la qualité de tels logiciels. Les professionnels de la santé peuvent y recourir pour tester l indépendance de variables en maitrisant les conditions d emploi. Mots-clés : Logiciels, Statistique, Tests, Indépendance. -Département de Biostatistique, UFR des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques, Université de Cocody- Abidjan, Côte d Ivoire. *Correspondance : ; BP Abidjan. J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparaison de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

2 94 SUMMARY Our study aimed to compare results from different statistical software used to test the independence of variables. We used software with, free online access which could be easily used by health professionals (SISA, graphpad, langsrud, statpages and MS Excel 00. Khi square, Yates and Fisher exact test were used to test independence between variables. The p-value allows to conclude about the independence or not of the variables performed on simulated data that can be encountered on real data. The evaluation of the accuracy of results highlight quality of the software. The p-value obtained from different software were similar. All software presented accuracy at least equivalent to four decimal places. The use of statistical software online and MS Excel is possible with respect to the error risk and the accuracy provided will ensure the quality of such software. Therefore, Health professionals can use them to test the independence of variables. Key words : Software, Statistical, Test, Independence. La biostatistique concerne la science statistique du monde vivant. Sa reconnaissance par la communauté scientifique est récente et a pris de l ampleur depuis les progrès réalisés en informatique et le développement des logiciels de statistique [Ancelle 00, Bouyer 99, Ladiray 004]. La biostatistique a deux buts : décrire et inférer. La description se limite aux observations menées sur un échantillon (ou fraction de la population tandis que l inférence vise à extrapoler les résultats mesurés sur l échantillon à la population entière. Cependant l inférence est inévitablement associée à la survenue d erreurs attribuables à divers facteurs. Ce sont par exemple les fluctuations d échantillonnage et les erreurs systématiques liées à l instrument de mesure. Ces erreurs systématiques sont connues. Tout le problème réside dans le choix adéquat du test statistique d inférence [Ancelle 00]. Dans de nombreux secteurs de la pharmacie (recherche, industrie, biologie et de la médecine (recherche et pratique hospitalière, le recours à la statistique inférentielle est indispensable, en particulier lors de la recherche d indépendance entre des variables. A cet effet, les tests de khi deux de Pearson [Cochran 9], de khi deux corrigé par Yates [94] et le test INTRODUCTION exact de Fisher [Schwartz 99] sont les plus fréquemment employés. En pratique, les tests de khi deux et de Yates nécessitent des conditions d application [Ancelle 00, Bénazeth 00, Schwartz 99] puisque les tailles d échantillons doivent être «suffisantes». Il existe cependant des situations où ces tailles d échantillons sont «insuffisantes». On ne peut alors utiliser le test de khi deux ou de Yates. Une alternative est le test exact de Fisher qui ne requiert pas de condition particulière sur la taille des échantillons. Il est important de noter que la taille limite permettant de distinguer les petits des grands échantillons a été établie au début du XX ème siècle. Au XXI ème siècle, grâce au développement de l informatique et des logiciels de statistique, les contraintes technologiques ont été levées. Il nous est donc apparu nécessaire de mener une analyse d une part pour quantifier les différences d erreur et de précision des tests d indépendance fréquemment employés (tests de khi deux de Pearson et de Yates, test exact de Fisher et d autre part pour comparer le logiciel MS Excel et des logiciels disponibles gratuitement en ligne et pouvant être utilisés facilement par des professionnels du domaine des sciences de la santé. J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparation de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

3 9. MATERIEL ET METHODES MATERIEL Nous avons choisi le logiciel MS Excel 00 et cinq logiciels disponibles gratuitement en ligne. Ces derniers ont été choisis en tenant compte de leur gratuité et la facilité d utilisation par des professionnels du domaine des sciences de la santé et non statisticien. Ces logiciels sont SISA, graphpad, langsrud et statpages disponibles en ligne respectivement aux adresses suivantes : - fisher.htm METHODE Afin d évaluer la précision des différents logiciels et de quantifier la différence des conclusions portées selon le test employé, nous avons comparé les résultats fournis par ces logiciels après analyse d un exercice pris comme cas à traiter à partir de données simulées. Exemple de cas à traiter : Supposons qu une équipe médicale s intéresse à la recherche d indépendance entre l ingestion d un médicament anxiolytique et la survenue d un effet indésirable paradoxal comme l insomnie sur un échantillonnage de petite taille de patients et de sujets témoins. L effectif total est considéré «peu important» car l ensemble des patients et témoins retenus dans l étude d indépendance est inférieur à 0. Pour répondre à la question posée, l équipe médicale teste donc l hypothèse d une indépendance des variables X et Y. X représentant la variable : ingestion d anxiolytique et Y la variable survenue d insomnie. Traitement du cas par MS Excel avec le test de khi deux Les observations sont regroupées dans un tableau de contingence à lignes (ingestion de l anxiolytique ou non et à colonnes (survenue d insomnie ou non. La version classique de MS Excel nécessite le calcul du critère de test de khi deux que nous rappelons à travers la figure. Les valeurs observées notées o ij pour chaque cellule du tableau de contingence sont saisies dans une feuille de calcul Excel. Puis les valeurs théoriques ou espérées notées e ij sont calculées pour chaque cellule à partir de la formule présentée par la figure a : La statistique du khi deux noté X est obtenue par la sommation présentée par la figure b. - Un facteur de correction de continuité est employé pour obtenir la statistique du khi deux lorsqu au moins un des effectifs théoriques (e ij appartient à l intervalle [ ;[ et la statistique du khi deux corrigé de Yates est alors obtenue à partir de la relation présentée à la figure c. De la connaissance de la statistique du khi deux (qu elle prenne ou non en compte le facteur de correction et du nombre de degrés de libertés (ddl, le degré de signification du test est précisé grâce à une fonction d Excel : = LOI.KHIDEUX (X ; ddl En pratique, comparer le degré de signification noté p au risque d erreur de première espèce généralement fixé à % pour répondre à des questions de santé publique permet de conclure quant à l indépendance ou non de l ingestion de l anxiolytique et la survenue d insomnie. J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparaison de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

4 9 Traitement du cas par MS Excel avec le test exact de Fisher Le test exact de Fisher est basé sur la détermination de tous les tableaux de contingence ayant les mêmes marges. La comparaison de l indépendance entre la ligne et la colonne de chaque tableau de contingence possible est réalisée par la fonction Excel : = LOI.HYPERGEOMETRIQUE (o ; n ; n ; n où les arguments sont : o : nombre de sujets présentant une insomnie dans l échantillon n : taille de l échantillon n : nombre de sujets présentant une insomnie dans la population n : taille de la population La probabilité de l indépendance entre les variables étudiées à partir du tableau observé est déduite. Cette probabilité notée comparée au risque d erreur de première espèce préalablement fixé permet de conclure quant à l indépendance ou non de l ingestion de l anxiolytique et la survenue d insomnie. Traitement du cas par les logiciels gratuits en ligne Pour les quatre logiciels évalués (SISA, graphpad, langsrud, statpages, nous avons saisi les effectifs observés dans les 4 cases du tableau de contingence prévues à cet effet sur le site du logiciel. Ce dernier procède à l exécution automatique des calculs programmés après que nous ayons cliqué sur le bouton «calculate». Variables analysées Afin d évaluer la précision des outils employés et de quantifier la différence des conclusions portées selon le test employé, nous avons considéré le cas traité avec le logiciel MS Excel. Pour chaque logiciel nous avons à partir du cas traité, obtenu les valeurs des degrés de signification des tests de chi deux corrigé par Yates et exact de Fisher. Pour chaque test, la comparaison du degré de signification au risque d erreur de première espèce a permis de conclure quant à l indépendance ou non de l ingestion de l anxiolytique et la survenue d insomnie. Quatre décimales significatives nous sont apparues suffisantes pour juger de la précision des résultats fournis par les différents logiciels. Evaluation de la précision de la statistique de test et du degré de signification Les logiciels en ligne fournissent des résultats du degré de signification variant entre - et - près. Le logiciel Excel permet d obtenir une précision à -9 près. Les résultats obtenus à partir d Excel ont été arrondis à -4 près. Les degrés de signification fournis par les logiciels MS Excel 00, SISA, graphpad, langsrud et statpage sont similaires, comme l atteste le tableau I. Ce tableau présente les résultats de la recherche d indépendance de l ingestion d anxiolytique et de la RESULTATS survenue d une insomnie au moyen de tests de khi deux et exact de Fisher réalisé sur deux tableaux de contingence. Résultats comparatifs de la recherche d indépendance entre le test de khi corrigé par Yates et le test exact de Fisher. Le tableau II présente les résultats comparatifs de la recherche d indépendance entre l ingestion de l anxiolytique et la survenue d une insomnie dans les cas d utilisation du test de chi deux corrigé par Yates et du test exact de Fisher réalisés sur treize tableaux de contingence. J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparation de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

5 9 Ce tableau montre de légères différences de degré de signification représentant au maximum - selon l application du test de χ ou du test exact de Yates Fisher. Malgré ces légères différences, les conclusions d indépendance entre l absorption d anxiolytique et la survenue d insomnie demeurent similaires au risque de première espèce de % quel que soit le test employé dans ces cas particuliers des tableaux de contingence présentés. Simulations à : p > et tous deux sont inférieurs à % Simulations 9 et : p = Simulations à : p < et tous deux excèdent % Simulations à : p et sont dans les conditions limites de significativité puisque proches de %. Tableau I : Résultats comparatifs des statistiques obtenues sous MS Excel et les logiciels en ligne Simulation o (e o (e o (e o (e X (p sous Excel X (p sous Graphpad Excel GraphpAD langsrud SISA statpage (, (, (, (, 4, (0,0409 4, (0,0409 0,04 0,04 0,04 0,04 0,04 ( ( ( 9 ( (p : degré de signification : degré de signification du test exact de Fisher,00 (0,0,00 (0,0 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 Tableau II : Résultats comparatifs des tests de Yates et de Fisher exact Simulation 4 9 o (e (, (4, (, (4, (, (9,4 (, (, (,9 (9, ( 9 (, o (e (4, (, (4, (4, (, (, (4, (, (, (, ( (4, O (E (, (4, (, (, (, (, (, (, 4 (, 4 (, ( (, O (E (4, (4, (, (4, (, (4,4 (, (, (,9 (4, ( (4, Degré de signification p χ Yates Indépendance DE X ET Y χ Yates Degré de signification (test exact de Fisher Indépendance de X et Y (test exact de Fisher 0,00 Non 0,00 Non 0,009 Non 0,000 Non 0,0 Non 0,0 Non 0,09 Non 0,0 Non 0,0 Non 0,049 Non 0,049 Non/Oui a 0,049 Non/Oui a 0,0 Oui/Non b 0,049 Oui/Non b 0,044 Oui/Non b 0,04 Oui/Non b 0,0 Oui 0,0 Oui 0,0 Oui 0,0 Oui 0,09 Oui 0,0900 Oui 0, Oui 0, Oui 0,0 Oui 0,4 Oui (, (, (, (, X : ingestion d anxiolytique Y : survenue d insomnie a Non/Oui : conclusion limite entre le non rejet de l indépendance des variables et le rejet b Oui/Non : conclusion limite entre le rejet de l indépendance et le non-rejet. J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparaison de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

6 9 e ij a : Calcul des valeurs théoriques ou espérées total marg inale ligne i total m arg inale colonne = total général ( j χ b : Calcul du khi deux ( o e ij calculé = i, j eij ij χ c : Calcul du khi deux corrigé de Yates calculé Yates = i, j ( o e 0, ij ij e ij Figure : Formules des calculs à réaliser sous MS Excel Les articles concernant la comparaison de logiciels statistique sont nombreux [Ibrahim 00, Ladiray et al 004, Thomas 99]. Les travaux de Ladiray et Quenneville [004] représentent une des revues les plus récentes synthétisant ces études comparatives incluant MS Excel 000 et des logiciels plus fréquemment utilisés en économétrie ou en recherche tels que SAS. et., Stata, SPSS.. Précisons que MS Excel n est pas un logiciel dédié aux calculs statistiques mais les nombreuses fonctions de statistique permettent néanmoins de l employer avec précaution dans le traitement statistique des données. Notre recherche bibliographique ne nous a pas permis de trouver des travaux comparatifs de MS Excel 00 ou de versions antérieures avec des logiciels de statistique en ligne. Ceci pourrait s expliquer par un contexte socio-économique différent entre les pays développés et les pays en voie de développement. En effet, les utilisateurs des logiciels de statistique des pays développés sont des statisticiens qui disposent d outils DISCUSSION et de logiciels spécialement conçus pour eux. De tels logiciels sont chers et sont donc peu accessibles aux utilisateurs des pays en voie de développement. L inconvénient de l utilisation des logiciels statistique en ligne réside dans la méconnaissance du programme informatique réalisé par les concepteurs de tels logiciels et donc dans la méconnaissance de la méthode exacte employée. En effet il existe des variantes des différents tests réalisés. Ainsi le test de Fisher exact présente jusqu à quatre variantes [Campbell 00] et le principe ou la méthode de calcul de ces tests effectués par les logiciels en ligne ne sont pas mentionnés. Les utilisateurs non statisticiens de ces différents logiciels en quête de contrôle et/ou de confirmation de certains résultats pourraient être déroutés en obtenant des résultats non strictement identiques alors que les arrondis et les troncatures successives réalisés en machine peuvent expliquer les divergences rencontrées [Ladiray et al 004]. Une autre J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparation de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

7 99 raison de ces divergences pourrait être liée à l algorithme de calcul faisant appel pour le calcul de test de khi deux à des méthodes approximatives dans certains logiciels ou à des méthodes exactes utilisant des fonctions de distributions asymétriques dans d autres logiciels [Thomas et al, 99]. Les nouvelles versions des logiciels existants ou les nouveaux logiciels élaborés visent à améliorer leur qualité par une augmentation de la précision, de la performance, de la reproductibilité et de la puissance (capacité à détecter une différence qui existe réellement des tests qu ils proposent. Nos analyses se sont limitées à l évaluation de la précision pour juger de la qualité de MS Excel et des logiciels en ligne testés pour déterminer l indépendance ou non de variables. Des travaux portant sur la précision et/ou les autres critères de qualité ont été menés par Thomas et Krebs [99] puis par Ladiray et Quenneville [004]. Ces travaux nécessiteraient une actualisation après les mises à jour successives et le développement des logiciels conçus ultérieurement à ces travaux. Ceux de Campbell [00] plus récents ont permis la comparaison des tests d indépendance de khi deux, de Yates et de Fisher exact. Ils ne se sont pas intéressés aux logiciels employés s écartant ainsi partiellement de l objectif principal de notre étude. Parmi les logiciels que nous avons testés, hormis SISA qui fournissait des résultats avec une précision de décimales, les autres logiciels en ligne étaient moins précis que le logiciel MS Excel 00. En général, une précision au milliardième près ou au-delà apparaît superflue en particulier en pharmacie biologique, clinique ou industrielle. En effet d une part les appareils de mesure des variables étudiées ne fournissent pas des résultats au milliardième près et d autre part une telle précision ne saurait modifier les décisions prises ou les conclusions obtenues avec une précision moindre c est-à-dire au dix millième près. La précision minimale étant atteinte pour tous les logiciels testés, ils demeurent donc utilisables de manière indifférenciée en sciences pharmaceutiques lors de l exécution de tests d indépendance de khi deux, de Yates ou de Fisher exact. Ladiray et Quenneville [004] ont utilisé le logarithme décimal de l erreur relative pour évaluer la précision. Ce paramètre leur a permis de montrer les faiblesses du logiciel MS Excel dans le calcul de l écarttype présentant un défaut de précision. Par contre, MS Excel s avérait précis lors de tests «faciles» d analyse de variance selon les mêmes auteurs mais ils n ont pas mesuré la précision des tests de Khi deux ou de Fisher exact réalisés avec MS Excel. Les travaux de Ladiray et Quenneville [004] ont fixé des contraintes de précision rigoureuses rencontrées dans des cas rares et extrêmes. Dans la majorité des autres cas, la précision que nous avions fixée (à quatre décimales près pour répondre aux questions d indépendance posées en sciences de la santé reste acceptable. Le choix du test statistique d indépendance des variables est fonction de la taille de l échantillon. La valeur de 0 sujets pour distinguer les grands échantillons des petits échantillons remonte à 9 lorsque Fisher établissait la table statistique moderne de Student [90]. En effet à cette époque, les tables étaient calculées manuellement. Cela nécessitait un travail laborieux qui a permis de détecter que pour un nombre de sujets valant 0, l erreur commise sur la valeur critique de la loi de Student était du même ordre de grandeur que le risque d erreur de première espèce de %. Les statisticiens puristes estiment cette limite «dépassée» dans le contexte du XXIème où les contraintes technologiques expliquant ce choix n existent plus et surtout lorsque le risque de première espèce est inférieur à % [Student 90]. J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparaison de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

8 0 Notre étude a permis d effectuer des tests au risque de première espèce de % et est donc en accord avec les conclusions des travaux de J. Lobry [00] quant au choix de la valeur critique du nombre de sujets à 0. Pour des risques de première espèce inférieurs à %, la limite de 0 n est pas recommandée et des logiciels de statistique plus précis s avèrent indispensables pour fournir des résultats fiables. Les tests de khi deux, de Yates et de Fisher exact réalisés dans le but de rechercher l indépendance des variables au moyen de MS Excel et des logiciels en ligne d accès gratuit ont montré des résultats de statistique de test, de degré de signification et de qualité similaires pour des précisions de l ordre de -4 et au risque de première espèce de %. La précision des résultats à quatre décimales près au minimum nous apparait suffisante pour répondre à un nombre important de questions posées en sciences pharmaceutiques, biologiques et médicales. CONCLUSION Les différents logiciels auxquels nous avons eu recours sont donc valides, utilisables de manière indifférenciée dans les cas simples de tests d indépendance de variables et sous les conditions relatives à la précision et au risque de première espèce. Ces logiciels disponibles sur la majorité des ordinateurs ou gratuits fournissent notamment aux utilisateurs des sciences de la santé une relative autonomie pour des explorations préliminaires et l estimation de liaisons éventuelles entre des variables. Les logiciels testés représentent donc des outils particulièrement appréciables dans les pays à ressources limitées. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Ancelle T. (00 Statistique Epidémiologie, Paris : Maloine. 00 p. Benazeth S, Boniface M, Demarquilly, Lasserre V, Lemdani M et Nicolis I. (00 Biomathématiques. Analyse, algèbre, probabilités, statistiques, Paris : Masson. 4 p. Bouyer J (99. Méthodes statistiques. Médecine- Biologie, Chapitre : Comparaison de deux pourcentages. ème éd.,paris: Inserm. p. Campbell I. (00 Chi square and Fisher - Irwin tests of two-by-two tables with small sample recommendations. Statistics in Medicine; : -. Cochran WG.(9 The X² test of goodness fit. Annals of Mathematical Statistics.: ; -4 Ibrahim IH CompBinary.doc/ Differences between statistical software packages (SAS,SPSS an MINITAB as applied to Binary Response Variable accédé le septembre 00. Ladiray D, Quenneville B. (004 La précision des logiciels statistiques. Revue de Statistique Appliquée 004 ; ( : -. Lobry J Etude empirique de l approximation de la loi de Student par la loi de Laplace-Gauss accédé le octobre 00. Schwartz D.(99 Méthodes statistiques à l usage des médecins et des biologistes.. 4ème éd., Paris : Médecine Sciences Flammarion. 4 p. Student. (90 The probable error of a mean. Biometrika ; :-. Thomas L, Krebs CJ.(99 A review of statistical power analysis software. Bulletin of the Ecological Society of America ; (:-9. Yates F. (94 Contingency tables involving small numbers and the test. Journal of the Royal Statistical Society Supplement; : -. J. sci. pharm. biol., Vol.9, n - 00 VALLEE POLNEAU S. & al. : Comparation de logiciels testant l indépendance de... EDUCI 00.

Chapitre 3 : Principe des tests statistiques d hypothèse. José LABARERE

Chapitre 3 : Principe des tests statistiques d hypothèse. José LABARERE UE4 : Biostatistiques Chapitre 3 : Principe des tests statistiques d hypothèse José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan I. Introduction

Plus en détail

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE UE4 : Biostatistiques Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ² José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan I. Nature des variables

Plus en détail

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Yves Aragon, David Haziza & Anne Ruiz-Gazen GREMAQ, UMR CNRS 5604, Université des Sciences

Plus en détail

Tests paramétriques de comparaison de 2 moyennes Exercices commentés José LABARERE

Tests paramétriques de comparaison de 2 moyennes Exercices commentés José LABARERE Chapitre 5 UE4 : Biostatistiques Tests paramétriques de comparaison de 2 moyennes Exercices commentés José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p.

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. STATISTIQUE THÉORIQUE ET APPLIQUÉE Tome 2 Inférence statistique à une et à deux dimensions Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. ISBN 978-2-8041-6336-5 De Boeck Services,

Plus en détail

Principe d un test statistique

Principe d un test statistique Biostatistiques Principe d un test statistique Professeur Jean-Luc BOSSON PCEM2 - Année universitaire 2012/2013 Faculté de Médecine de Grenoble (UJF) - Tous droits réservés. Objectifs pédagogiques Comprendre

Plus en détail

Une variable binaire prédictrice (VI) et une variable binaire observée (VD) (Comparaison de pourcentages sur 2 groupes indépendants)

Une variable binaire prédictrice (VI) et une variable binaire observée (VD) (Comparaison de pourcentages sur 2 groupes indépendants) CIVILITE-SES.doc - 1 - Une variable binaire prédictrice (VI) et une variable binaire observée (VD) (Comparaison de pourcentages sur 2 groupes indépendants) 1 PRÉSENTATION DU DOSSIER CIVILITE On s intéresse

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO Auteur Baguinébié Bazongo 1 Ingénieur Statisticien Economiste Chef de l Unité de recherche à l Institut national

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Tests de comparaison de moyennes. Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique»

Tests de comparaison de moyennes. Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique» Tests de comparaison de moyennes Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique» Test de Z ou de l écart réduit Le test de Z : comparer des paramètres en testant leurs différences

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels E1 RECRUTEMENT DES ASSISTANTS INGENIEURS DE RECHERCHE ET DE FORMATION...2 E1.1 Gestionnaire de base de données...2 E1.2 Développeur

Plus en détail

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation PAR Alireza MOGHADDAM TUTEUR : Guy HÉDELIN Laboratoire d Épidémiologie et de Santé publique, EA 80 Faculté de Médecine de Strasbourg

Plus en détail

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Biostatistique Pr. Nicolas MEYER Laboratoire de Biostatistique et Informatique Médicale Fac. de Médecine de Strasbourg Mars 2011 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Un outil d accompagnement des missions pour une licence professionnelle chargé d études statistiques en alternance

Un outil d accompagnement des missions pour une licence professionnelle chargé d études statistiques en alternance Un outil d accompagnement des missions pour une licence professionnelle chargé d études statistiques en alternance Antoine Rolland & Hélène Chanvillard CERRAL 1 - IUT Lumière Lyon II Bd de l université,

Plus en détail

Modèle de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes

Modèle de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes Zohra Guessoum 1 & Farida Hamrani 2 1 Lab. MSTD, Faculté de mathématique, USTHB, BP n 32, El Alia, Alger, Algérie,zguessoum@usthb.dz

Plus en détail

Chapitre 3 : INFERENCE

Chapitre 3 : INFERENCE Chapitre 3 : INFERENCE 3.1 L ÉCHANTILLONNAGE 3.1.1 Introduction 3.1.2 L échantillonnage aléatoire 3.1.3 Estimation ponctuelle 3.1.4 Distributions d échantillonnage 3.1.5 Intervalles de probabilité L échantillonnage

Plus en détail

L analyse discriminante

L analyse discriminante L analyse discriminante À Propos de ce document... Introduction... La démarche à suivre sous SPSS... 2. Statistics... 2 2. Classify... 2 Analyse des résultats... 3. Vérification de l existence de différences

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42 TABLE DES MATIERES Chapitre I : Echantillonnage A - Rappels de cours 1. Lois de probabilités de base rencontrées en statistique 1 1.1 Définitions et caractérisations 1 1.2 Les propriétés de convergence

Plus en détail

Principe de symétrisation pour la construction d un test adaptatif

Principe de symétrisation pour la construction d un test adaptatif Principe de symétrisation pour la construction d un test adaptatif Cécile Durot 1 & Yves Rozenholc 2 1 UFR SEGMI, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, France, cecile.durot@gmail.com 2 Université

Plus en détail

Le bootstrap expliqué par l exemple

Le bootstrap expliqué par l exemple Le bootstrap expliqué par l exemple 1 Le bootstrap expliqué par l exemple 1. Les concepts du bootstrap 2. Des variantes adaptées au contexte 3. Comparaison des différentes méthodes 4. Les cas sensibles

Plus en détail

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION Sylvie Gervais Service des enseignements généraux École de technologie supérieure (sylvie.gervais@etsmtl.ca) Le laboratoire des condensateurs

Plus en détail

Lois de probabilité. Anita Burgun

Lois de probabilité. Anita Burgun Lois de probabilité Anita Burgun Problème posé Le problème posé en statistique: On s intéresse à une population On extrait un échantillon On se demande quelle sera la composition de l échantillon (pourcentage

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

Introduction aux Statistiques et à l utilisation du logiciel R

Introduction aux Statistiques et à l utilisation du logiciel R Introduction aux Statistiques et à l utilisation du logiciel R Christophe Lalanne Christophe Pallier 1 Introduction 2 Comparaisons de deux moyennes 2.1 Objet de l étude On a mesuré le temps de sommeil

Plus en détail

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Février 2013 1 Liste de contrôle des essais de non-infériorité N o Liste de contrôle (les clients peuvent se servir de cette

Plus en détail

Biostatistiques : Petits effectifs

Biostatistiques : Petits effectifs Biostatistiques : Petits effectifs Master Recherche Biologie et Santé P. Devos DRCI CHRU de Lille EA2694 patrick.devos@univ-lille2.fr Plan Données Générales : Définition des statistiques Principe de l

Plus en détail

ÉVALUATION DE L UTILISABILITÉ D UN SITE WEB : TESTS D UTILISABILITÉ VERSUS ÉVALUATION HEURISTIQUE

ÉVALUATION DE L UTILISABILITÉ D UN SITE WEB : TESTS D UTILISABILITÉ VERSUS ÉVALUATION HEURISTIQUE ÉVALUATION DE L UTILISABILITÉ D UN SITE WEB : TESTS D UTILISABILITÉ VERSUS ÉVALUATION HEURISTIQUE BOUTIN MARIO Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM), 550, rue Sherbrooke Ouest, Bureau 100,

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

distribution quelconque Signe 1 échantillon non Wilcoxon gaussienne distribution symétrique Student gaussienne position

distribution quelconque Signe 1 échantillon non Wilcoxon gaussienne distribution symétrique Student gaussienne position Arbre de NESI distribution quelconque Signe 1 échantillon distribution symétrique non gaussienne Wilcoxon gaussienne Student position appariés 1 échantillon sur la différence avec référence=0 2 échantillons

Plus en détail

TESTS D HYPOTHÈSE FONDÉS SUR LE χ². http://fr.wikipedia.org/wiki/eugénisme

TESTS D HYPOTHÈSE FONDÉS SUR LE χ². http://fr.wikipedia.org/wiki/eugénisme TESTS D HYPOTHÈSE FONDÉS SUR LE χ² http://fr.wikipedia.org/wiki/eugénisme Logo du Second International Congress of Eugenics 1921. «Comme un arbre, l eugénisme tire ses constituants de nombreuses sources

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES Université Paris 13 Cours de Statistiques et Econométrie I UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 Licence de Sciences Economiques L3 Premier semestre TESTS PARAMÉTRIQUES Remarque: les exercices 2,

Plus en détail

Tableau 1 : Structure du tableau des données individuelles. INDIV B i1 1 i2 2 i3 2 i4 1 i5 2 i6 2 i7 1 i8 1

Tableau 1 : Structure du tableau des données individuelles. INDIV B i1 1 i2 2 i3 2 i4 1 i5 2 i6 2 i7 1 i8 1 UN GROUPE D INDIVIDUS Un groupe d individus décrit par une variable qualitative binaire DÉCRIT PAR UNE VARIABLE QUALITATIVE BINAIRE ANALYSER UN SOUS-GROUPE COMPARER UN SOUS-GROUPE À UNE RÉFÉRENCE Mots-clés

Plus en détail

Logiciel XLSTAT version 7.0. 40 rue Damrémont 75018 PARIS

Logiciel XLSTAT version 7.0. 40 rue Damrémont 75018 PARIS Logiciel XLSTAT version 7.0 Contact : Addinsoft 40 rue Damrémont 75018 PARIS 2005-2006 Plan Présentation générale du logiciel Statistiques descriptives Histogramme Discrétisation Tableau de contingence

Plus en détail

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Cari 2004 7/10/04 14:50 Page 67 Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Ezzeddine ZAGROUBA F. S.T, Dept. Informatique. Lab. d Informatique, Parallélisme et Productique. Campus Universitaire.

Plus en détail

Docteur José LABARERE

Docteur José LABARERE UE7 - Santé Société Humanité Risques sanitaires Chapitre 3 : Epidémiologie étiologique Docteur José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Cours 7 : Exemples I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Exemple 1 : On cherche à expliquer les variations de y par celles d une fonction linéaire de

Plus en détail

TESTS STATISTIQUES: COMPARAISON, INDÉPENDANCE ET RÉGRESSION LINÉAIRE

TESTS STATISTIQUES: COMPARAISON, INDÉPENDANCE ET RÉGRESSION LINÉAIRE TESTS STATISTIQUES: COMPARAISON, INDÉPENDANCE ET RÉGRESSION LINÉAIRE Les résultats donnés par R et SAS donnent les valeurs des tests, la valeur-p ainsi que les intervalles de confiance. TEST DE COMPARAISON

Plus en détail

Approche bayésienne des modèles à équations structurelles

Approche bayésienne des modèles à équations structurelles Manuscrit auteur, publié dans "42èmes Journées de Statistique (2010)" Approche bayésienne des modèles à équations structurelles Séverine Demeyer 1,2 & Nicolas Fischer 1 & Gilbert Saporta 2 1 LNE, Laboratoire

Plus en détail

Entreposage de données complexes pour la médecine d anticipation personnalisée

Entreposage de données complexes pour la médecine d anticipation personnalisée Manuscrit auteur, publié dans "9th International Conference on System Science in Health Care (ICSSHC 08), Lyon : France (2008)" Entreposage de données complexes pour la médecine d anticipation personnalisée

Plus en détail

Simulations de Monte Carlo en finance : Pricer d option

Simulations de Monte Carlo en finance : Pricer d option Emma Alfonsi, Xavier Milhaud - M2R SAF Simulations de Monte Carlo en finance : Pricer d option Sous la direction de M. Pierre Alain Patard ISFA - Mars 2008 . 1 Table des matières 1 Introduction 4 2 Un

Plus en détail

Évaluation de la régression bornée

Évaluation de la régression bornée Thierry Foucart UMR 6086, Université de Poitiers, S P 2 M I, bd 3 téléport 2 BP 179, 86960 Futuroscope, Cedex FRANCE Résumé. le modèle linéaire est très fréquemment utilisé en statistique et particulièrement

Plus en détail

La recherched emploi: Etapes et points d attention

La recherched emploi: Etapes et points d attention La recherched emploi: Etapes et points d attention Isabelle Dehut - HR & Internal Communication T H I N K I N G A H E A D B E G I N S N O W 1 Agenda Bilan personnel Lettre de candidature CV Postuler Entretien

Plus en détail

Points méthodologiques Adapter les méthodes statistiques aux Big Data

Points méthodologiques Adapter les méthodes statistiques aux Big Data Points méthodologiques Adapter les méthodes statistiques aux Big Data I. Répétition de tests et inflation du risque alpha II. Significativité ou taille de l effet? 2012-12-03 Biomédecine quantitative 36

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy A.A. MOUSSA D. SCHWOB Institut de cancérologie Gustave-Roussy 94805 Villejuif cedex - FRANCE Plan

Plus en détail

EXEMPLE : FAILLITE D ENTREPRISES

EXEMPLE : FAILLITE D ENTREPRISES EXEMPLE : FAILLITE D ENTREPRISES Cet exemple a pour objectif d étudier la faillite d entreprises. Les données proviennent de l ouvrage de R.A.Johnson et D.W Wichern : «Applied Multivariate Statistical

Plus en détail

Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à. l intention des chercheurs évoluant en recherche fondamentale

Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à. l intention des chercheurs évoluant en recherche fondamentale V E R S I O N A V R I L 2 0 1 2 C E N T R E D E R E C H E R C H E C L I N I Q U E É T I E N N E - L E B E L D U C H U S Guide de rédaction d un protocole de recherche clinique à l intention des chercheurs

Plus en détail

Cours (7) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012 LES STATISTIQUES INFERENTIELLES

Cours (7) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012 LES STATISTIQUES INFERENTIELLES LES STATISTIQUES INFERENTIELLES (test de Student) L inférence statistique est la partie des statistiques qui, contrairement à la statistique descriptive, ne se contente pas de décrire des observations,

Plus en détail

T de Student Khi-deux Corrélation

T de Student Khi-deux Corrélation Les tests d inférence statistiques permettent d estimer le risque d inférer un résultat d un échantillon à une population et de décider si on «prend le risque» (si 0.05 ou 5 %) Une différence de moyennes

Plus en détail

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Table des matières. Introduction....3 Mesures et incertitudes en sciences physiques

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23.1. Critères de jugement binaires Plusieurs mesures (indices) sont utilisables pour quantifier l effet traitement lors de l utilisation d

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE?

QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE? QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE? Regard critique sur nos filières de formation Symposium GSASA, Berne, 12 mai 2009 André Pannatier 1 PLAN 1. Les filières de formation de base et postdiplôme

Plus en détail

Decherney et al., 1981 ). La décroissance du taux d HCG après traitement cœlioscopique

Decherney et al., 1981 ). La décroissance du taux d HCG après traitement cœlioscopique La décroissance du taux d HCG après traitement cœlioscopique conservateur de la grossesse extra-utérine J. L. POULY, G. MAGE, H. MANHES, Françoise GACHON Ginette GAIL- LARD M. A. BRUHAT Service de Gynécologie-Obstétrique,

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Energy Security First!

Energy Security First! ITINERA INSTITUTE SERIE ELECTIONS Energy Security First! 18 03 2014 MENSEN WELVAART BESCHERMING Mise en contexte Johan Albrecht La sortie du nucléaire est désormais toute proche. En 2015, les deux plus

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Analyse et interprétation des données

Analyse et interprétation des données 8 Analyse et interprétation des données Les données de l enquête peuvent être utilisées pour différents types d analyses aussi bien au niveau national qu au niveau international. Ce chapitre explique comment

Plus en détail

Lire ; Compter ; Tester... avec R

Lire ; Compter ; Tester... avec R Lire ; Compter ; Tester... avec R Préparation des données / Analyse univariée / Analyse bivariée Christophe Genolini 2 Table des matières 1 Rappels théoriques 5 1.1 Vocabulaire....................................

Plus en détail

Cours de Tests paramétriques

Cours de Tests paramétriques Cours de Tests paramétriques F. Muri-Majoube et P. Cénac 2006-2007 Licence Ce document est sous licence ALC TYPE 2. Le texte de cette licence est également consultable en ligne à l adresse http://www.librecours.org/cgi-bin/main?callback=licencetype2.

Plus en détail

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire CHAPITRE 3 Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire Parmi les analyses statistiques descriptives, l une d entre elles est particulièrement utilisée pour mettre en évidence

Plus en détail

Cours de Tables / Ordinateur - 1

Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 2 Cours de Tables / Ordinateur - 3 Ordinateurs de Plongée Introduction Principe de Fonctionnement Avantages et inconvénients Les différents

Plus en détail

Mercredi 24 Juin 2015

Mercredi 24 Juin 2015 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 5 MATHÉMATIQUES Série L ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures

Plus en détail

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique Data Management Daniel BOICHUT 11 janvier 2010 DIU FARC TEC 2010 1 Plan du cours Les différentes étapes de l essai clinique Le Data Management dans les essais cliniques Le métier de Data Manager 2 Les

Plus en détail

LA MAISON DU TEST. Notre expertise terrain et nos locaux au service de vos études

LA MAISON DU TEST. Notre expertise terrain et nos locaux au service de vos études LA MAISON DU TEST Notre expertise terrain et nos locaux au service de vos études VOTRE PARTENAIRE TERRAIN Depuis 1993, nous vous accompagnons dans la réussite de vos projets en vous proposant des méthodes

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

Feuille 6 : Tests. Peut-on dire que l usine a respecté ses engagements? Faire un test d hypothèses pour y répondre.

Feuille 6 : Tests. Peut-on dire que l usine a respecté ses engagements? Faire un test d hypothèses pour y répondre. Université de Nantes Année 2013-2014 L3 Maths-Eco Feuille 6 : Tests Exercice 1 On cherche à connaître la température d ébullition µ, en degrés Celsius, d un certain liquide. On effectue 16 expériences

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Séance 8 : Régression Logistique

Séance 8 : Régression Logistique Séance 8 : Régression Logistique Sommaire Proc LOGISTIC : Régression logistique... 2 Exemple commenté : Achat en (t+1) à partir du sexe et du chiffre d affaires de la période précédente. 4 La régression

Plus en détail

METHODOLOGIE GENERALE DE LA RECHERCHE EPIDEMIOLOGIQUE : LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES

METHODOLOGIE GENERALE DE LA RECHERCHE EPIDEMIOLOGIQUE : LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES Enseignement du Deuxième Cycle des Etudes Médicales Faculté de Médecine de Toulouse Purpan et Toulouse Rangueil Module I «Apprentissage de l exercice médical» Coordonnateurs Pr Alain Grand Pr Daniel Rougé

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

Le chi carré. Le sommaire. Approche quantitative

Le chi carré. Le sommaire. Approche quantitative Approche quantitative Le chi carré Les objectifs pédagogiques Définir le test du chi carré Déterminer la nature des données propres au chi carré Savoir calculer le chi carré Savoir déterminer les fréquences

Plus en détail

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT

Plus en détail

STAPHYLOVASC. Hôpital Cochin, Paris Université Paris V Descartes Centre de Référence des Maladies Rares

STAPHYLOVASC. Hôpital Cochin, Paris Université Paris V Descartes Centre de Référence des Maladies Rares Hôpital Cochin, Paris Université Paris V Descartes Centre de Référence des Maladies Rares Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Université Claude Bernard Lyon 1 Centre National de Référence des Staphylocoques

Plus en détail

COMPTABILITÉ. PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants. Cette étude a pour objet. reflexion. Résumé de l article

COMPTABILITÉ. PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants. Cette étude a pour objet. reflexion. Résumé de l article PCG : provisions pour grosses réparations vs amortissements par composants Eric DELESALLE Expert-comptable, Commissaire aux comptes Professeur agrégé CNAM-INTEC Président de la Commission de droit comptable

Plus en détail

Statistiques Décisionnelles L3 Sciences Economiques & Gestion Faculté d économie, gestion & AES Université Montesquieu - Bordeaux 4 2013-2014

Statistiques Décisionnelles L3 Sciences Economiques & Gestion Faculté d économie, gestion & AES Université Montesquieu - Bordeaux 4 2013-2014 Tests du χ 2 Statistiques Décisionnelles L3 Sciences Economiques & Gestion Faculté d économie, gestion & AES Université Montesquieu - Bordeaux 4 2013-2014 A. Lourme http://alexandrelourme.free.fr Outline

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Comparaison des hypothèses

Plus en détail

Analyse stochastique de la CRM à ordre partiel dans le cadre des essais cliniques de phase I

Analyse stochastique de la CRM à ordre partiel dans le cadre des essais cliniques de phase I Analyse stochastique de la CRM à ordre partiel dans le cadre des essais cliniques de phase I Roxane Duroux 1 Cadre de l étude Cette étude s inscrit dans le cadre de recherche de doses pour des essais cliniques

Plus en détail

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design»

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» CONFERENCE PALISADE Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» 1 SIGMA PLUS Logiciels, Formations et Etudes Statistiques

Plus en détail

Comment se servir de l utilitaire de validation?

Comment se servir de l utilitaire de validation? Comment se servir de l utilitaire de validation? G e s r i s k v e r s i o n 4. 0 3 ( f i n a l e ) c e r t i f i é e R T S S e n d a t e d u 0 7 - f é v - 2 0 1 0 Installation Le fichier Gesrisk_Outils.exe

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Termes de référence pour le recrutement de quatre (4) consultants dans le cadre du Projet «Modules d initiation à la statistique à l attention

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation.

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation. Présentation Optimiser la gestion d un portefeuille obligataire Dans un contexte de rendements historiquement bas, RMG propose une stratégie de gestion de portefeuilles obligataires permettant d améliorer

Plus en détail

Projet de thèse. Intitulé de la thèse. Spécialité du doctorat. Problématique scientifique générale

Projet de thèse. Intitulé de la thèse. Spécialité du doctorat. Problématique scientifique générale Projet de thèse Intitulé de la thèse Détection automatisée de signaux en pharmacovigilance : Exploitation conjointe de données de notifications spontanées et médico- administratives. Spécialité du doctorat

Plus en détail

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEES 4 à 7 DU SECONDAIRE

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEES 4 à 7 DU SECONDAIRE Ecoles européennes Bureau du Secrétaire Général Ref. : 2010-D-441-fr-5 Orig. : FR PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEES 4 à 7 DU SECONDAIRE Préambule aux programmes SUIVI DU COMITE PEDAGOGIQUE MIXTE DES 9,

Plus en détail

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés Me Mandessi Bell Evelyne Avocat - Consultante www.ohadalegis.com 2013. Tous droits réservés Version française du Kit, à partir de la p. 3. Sommaire p. 6. Version anglaise du Kit, à partir de la p. 110.

Plus en détail

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL La régression logistique Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL Introduction La régression logistique s applique au cas où: Y est qualitative à 2 modalités Xk qualitatives ou quantitatives Le plus souvent

Plus en détail

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION 1/ RESUME DE L ANALYSE Cette étude a pour objectif de modéliser l écart entre deux indices d inflation afin d appréhender le risque à très long terme qui

Plus en détail

données en connaissance et en actions?

données en connaissance et en actions? 1 Partie 2 : Présentation de la plateforme SPSS Modeler : Comment transformer vos données en connaissance et en actions? SPSS Modeler : l atelier de data mining Large gamme de techniques d analyse (algorithmes)

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE 1 ER PAS

LECTURE CRITIQUE 1 ER PAS 1 LECTURE CRITIQUE D UN ARTICLE SCIENTIFIQUE 1 ER PAS FORUM PCI 20,05,14 MJ Thévenin / Inf. EPIAS/ SMPH BUTS ET ORGANISATION DE LA PRÉSENTATION Utiliser une grille de lecture critique d un article Comprendre

Plus en détail

Équivalence et Non-infériorité

Équivalence et Non-infériorité Équivalence et Non-infériorité Éléments d Introduction Lionel RIOU FRANÇA INSERM U669 Mars 2009 Essais cliniques de supériorité Exemple d Introduction Données tirées de Brinkhaus B et al. Arch Intern Med.

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

Format de l avis d efficience

Format de l avis d efficience AVIS D EFFICIENCE Format de l avis d efficience Juillet 2013 Commission évaluation économique et de santé publique Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service documentation

Plus en détail