Don Quichotte. Richard Strauss

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Don Quichotte. Richard Strauss"

Transcription

1 Don Quichotte Richard Strauss «Don Quichotte, le Chevalier à la Triste Figure, et son écuyer Sancho Pança», Gravure de Gustave Doré ( ), pour illustrer l œuvre de Cervantès Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique Julien Masmondet direction musicale Cyrille Tricoire violoncelle Sylvère Santin écriture du texte et récitant Orchestre national de Montpellier Languedoc-Roussillon Concerts scolaires : Jeudi 15 et vendredi 16 mai h30, 10h30, 14h30 et 15h30 Concert en famille : Samedi 17 mai h Opéra Berlioz / Le Corum Cahier pédagogique Saison Service Jeune Public et Actions Culturelles

2 Sommaire Aller au concert, être spectateur p.3 Le Corum et la Salle Berlioz p.4 Don Quichotte de Cervantès p.5 Richard Strauss p.6 Strauss en 6 dates p.7 Strauss en 6 œuvres p.7 Présentation de l œuvre p.7 Orchestration p.8 Qu est-ce qu une forme thème et variations? p.8 Qu est-ce qu un poème symphonique? p.8 Pour aller plus loin, les caractéristiques du genre p.9 Les concerts des 15 et 16 mai, répartition des variations p.10 Structure de l œuvre, repères et clés d écoute p.12 Le mythe à travers les arts p.21 Les grands illustrateurs de Don Quichotte p.22 Illustrations p.23 Biographies p.25 2

3 Aller au concert, être spectateur L enfance est un temps d expériences esthétiques, sinon particulièrement riches, du moins particulièrement marquantes, et ce au sens le plus fort du terme, c est-à-dire en tant qu elles orienteront largement notre vie esthétique d adulte. Jean-Marie Schaeffer Le spectacle éveille la sensibilité. Il s adresse à l intimité d un enfant qui trouve ici matière à émerveillement et à découverte, toutes sensations qui gouvernent cette période de la vie. Cyrille Planson dans «Accompagner l enfant dans sa découverte du spectacle» Pour un enfant, voir un spectacle en compagnie de dizaines d autres enfants, rire ou frémir aux mêmes moments est une expérience sociale irremplaçable. Yves Lavandier Aller à un concert est une expérience inoubliable. La musique détient un grand pouvoir sur les émotions humaines. Lorsqu un orchestre joue devant nous, c est une expérience sensible, avant tout. Le moment du concert ou de la représentation est un temps unique, singulier et éphémère, le spectateur y joue un rôle très important. En effet, sans spectateurs, point de spectacle. Les musiciens, acteurs ou chanteurs ont besoin d un public réceptif pour interpréter pleinement leur rôle. Devenir spectateur est un apprentissage, celui de certains codes qui ont pour objectif premier de profiter pleinement du concert, du spectacle. Assister à un concert permet un vrai développement humain et social. Ecouter et voir un orchestre, éveille des sensations uniques, nourrit l imagination Préparer tel spectacle ou tel spectacle vise des enjeux pédagogiques. Préparer à voir un spectacle vise un enjeu artistique. Il est indispensable de développer l'attitude à être spectateur. L'école doit aider l'enfant à acquérir une posture de spectateur. Lieux et espaces de l'illusion et de la convention, la découverte des arts vivants par les enfants nécessite préparation et doit s accompagner d'un travail ultérieur. Il importe dans un même temps de nourrir l idée que le spectacle est une fête. Il importe donc de préparer les élèves à ce qu est un concert, un orchestre plutôt que de travailler de manière exhaustive sur l œuvre. Il s agit d éveiller curiosité et désir, d expliquer que les spectateurs ont un rôle primordial à jouer au moment de la représentation. Créer un horizon d attente, faire vivre une pédagogie de la curiosité, faire de la sortie culturelle une fête, un moment particulier hors du pur cadre quotidien Plusieurs axes peuvent être abordés : - La description du lieu, sa spécificité et son organisation (l'espace scénique, l'espace des spectateurs...) - Les rituels (l'installation en silence, le "noir" avant le début de la représentation, la noninterférence entre l'espace scénique et l'espace du public) et les interdits (d'intervenir, d'échanger avec les voisins...) - Le caractère éphémère et fragile du concert qui n existe qu à la condition d un partage entre la salle et la scène, les artistes et le public, les spectateurs entre eux. - Il importe ainsi de donner quelques clés d écoute en amont, de mener un travail de découverte des instruments afin de préparer les enfants à une écoute concentrée 3

4 - Favoriser l appropriation collective de la sortie au concert (lecture des plaquettes de saison, temps de la réservation, l affiche) Le Corum et la salle Berlioz Situé au tout premier rang des Palais des Congrès de France, le Corum qui s étend sur 6000m², est aussi un Opéra renommé pour ses qualités acoustiques et son Orchestre National. Il unit deux mondes en un même lieu : les manifestations professionnelles de 50 à 2000 personnes et la musique de facture classique ou contemporaine. La Salle Berlioz contient places assises, et est dotée d'une scène de 20 mètres d'ouverture. Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique 4

5 Don Quichotte de Cervantès L ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche (titre original en espagnol El Ingenioso Hidalgo Don Quijote de la Mancha) est un roman écrit par Miguel de Cervantès et publié à Madrid en deux volumes : le premier en 1605 et le second en Ce roman retrace les voyages et les aventures de Don Quichotte et Sancho Panza. Don Quichotte est un Hidalgo (gentilhomme de la noblesse) obsédé par la chevalerie et Sancho Panza, un paysan obsédé par la nourriture, est son écuyer. Le premier est un chevalier errant et illuminé qui part combattre le mal à travers l Espagne sur son cheval : Rossinante. Le second, tout en se remplissant la panse, sait que son maître est fou mais décide de l aider à protéger les opprimés et à retrouver sa Dulcinée. Auberges-châteaux, paysannes-princesses, moulins-tyrans, amour-envoûtement, galériens, inquisition : le roman ne manque pas de péripéties, mais Don Quichotte reste fidèle à lui-même et ne cède pas. Sauf à la fin, où vaincu, il rentre chez lui, malgré les suppliques de Sancho Panza. Il abandonne ses lectures chevaleresques, retrouve la raison et meurt entouré et aimé des siens. A la fois un roman médiéval, de chevalerie, et un roman de l époque moderne alors naissante, le livre est une parodie des mœurs médiévales et de l idéal chevaleresque et une critique des structures sociales d une société espagnole rigide et vécue comme absurde. Don Quichotte est un jalon important de l histoire littéraire, et les interprétations qu on en donne sont multiples, pur comique, satire sociale, analyse politique. Don Quichotte est considéré par certains comme le premier roman moderne, en rupture avec la tradition médiévale. Les nombreux personnages du roman délivrent une étude sociologique de l Espagne du siècle d or. Perçu comme un roman comique à sa première publication il est rangé de nos jours dans les classiques littéraires. Accueilli avec succès dès sa première parution, Don Quichotte est considéré comme un chef d œuvre et c est un des livres les plus lus au monde. Le personnage est à l origine de l archétype du Don Quichotte, rêveur idéaliste et irraisonné, justicier autoproclamé. pdf Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique 5

6 Richard Strauss Compositeur et chef d orchestre allemand (Munich 1864 Garmisch- Partenkirchen 1949) Richard Strauss est le maître du poème symphonique, se démarquant ainsi de Mahler et Bruckner restés fidèles à des formes symphoniques plus traditionnelles. Sa musique est largement empreinte d une expressivité romantique poussée à l extrême, tandis que ses orchestrations repoussent encore les limites des effectifs classiques. La sensualité de sa ligne mélodique contraste avec l agressivité de ses harmonies dissonantes. Musicien précoce, il compose sa première symphonie à 17 ans, et commence à diriger à 20 ans. Sa carrière brillante de chef d orchestre le mène sur deux fronts : le répertoire symphonique et l opéra. Il en est de même pour la composition. Avec le musicien poète Alexander Ritter, il découvre la «musique du futur» : celle de Liszt, Berlioz et Wagner. Dans la continuité de Liszt et Berlioz, il développe le genre du poème symphonique, qui s articule non sur une forme en plusieurs mouvements, mais sur une idée, une histoire, des personnages, voire un texte. De Wagner, il reprend le principe des leitmotivs, ces motifs musicaux qui symbolisent les personnages ou les idées tout au long de l œuvre. Il conçoit d ailleurs des brochures destinées à guider les auditeurs lors des concerts. Dans ses opéras, il aborde des thèmes qui choquent le public : l inceste dans Salomé, le matricide dans Elektra. A partir de 1933, Strauss s efforce d éviter le conflit direct avec Hitler en acceptant certaines missions officielles. Mais sa collaboration avec l écrivain juif autrichien Stefan Zweig et les origines juives de sa belle-fille lui valent la disgrâce politique auprès des nazis. 6

7 Strauss en 6 dates 1894 : succède à Hans von Bülow à la tête de la Philharmonie de Berlin 1896 : nommé premier chef de l Opéra de la Cour de Munich 1919 : nommé premier chef de l Opéra d Etat de Vienne 1933 : accepte de présider le Reichsmusikkammer, l institut nazi de contrôle de la musique 1936 : accepte d écrire l hymne des Jeux Olympiques de Berlin 1948 : blanchi de toute collaboration avec les nazis Strauss en 6 œuvres 1889 : Don Juan, poème symphonique 1896 : Ainsi parlait Zarathoustra, poème symphonique 1905 : Salomé, opéra 1909 : Elektra, opéra 1911 : Le Chevalier à la rose, opéra 1948 : Les quatre derniers lieder, pour voix et orchestre Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique Présentation de l œuvre C est en 1897 que Richard Strauss compose Don Quichotte, poème symphonique avec violoncelle principal. S inspirant du célèbre livre de Cervantès Don Quichotte de la Manche publié en deux volumes en 1605 et 1615, Richard Strauss nous invite à voir avec les oreilles Il nous raconte en musique les aventures de ce Chevalier à la Triste Figure, âme simple, candide et généreuse et de son écuyer Sancho Pança. Don Quichotte veut imposer à un monde devenu laid son idéal d amour, d honneur, de justice et de paix Il se lance à corps perdu dans l univers poétique que son imagination installe dans la réalité. C est l occasion d entendre l Orchestre national Montpellier au grand complet dans une luxuriante composition orchestrale, certainement la plus accomplie de son auteur, avec présentation de l œuvre et des instruments. Cyrille Tricoire Cette oeuvre porte le sous-titre Variations fantastiques sur un thème de caractère chevaleresque. Composée d une introduction, de dix variations et d un finale, il s agit d un poème symphonique dans lequel les deux personnages principaux sont Don Quichotte et Sancho Pança, incarnés respectivement par le violoncelle est l alto. Enfin, ce projet est une invitation pour les enfants «à regarder l histoire avec leurs oreilles» Cyrille Tricoire 7

8 Orchestration 3 flûtes 2 hautbois 1 cor anglais 2 clarinettes 1 clarinette basse 3 bassons 1 contrebasson 6 cors 3 trompettes 3 trombones 1 tuba ténor en si bémol 1 tuba basse Timbales Grande batterie 2 harpes Cordes (violons, altos, violoncelles, contrebasses) Qu est-ce qu une forme thème t et variations? En musique, la variation est un procédé d écriture des plus anciens et des plus élémentaires. Il consiste à présenter un thème, un motif, pour ensuite y apporter, comme son nom l indique, des variations, c est-àdire des modifications mélodiques, rythmiques ou harmoniques. La variation d un motif est à la base du canon, de la fugue, du développement de la forme-sonate, etc. A l époque classique, la structure Thème et variations devient une pièce musicale à part entière. Le thème initial peut devenir méconnaissable suite à ses variations. Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique Qu est-ce qu un poème symphonique? Le poème symphonique est un genre de composition musicale pour orchestre seul, généralement en un seul mouvement, inspiré directement et explicitement par un thème, un personnage, une légende, un poème, et très souvent par un texte. 8

9 Pour aller plus loin, les l caractéristiques du genre Ce genre est apparu dans le milieu du XIX e siècle, et il dérive de plusieurs genres déjà existants comme l'«ouverture de concert» (les Hébrides de Mendelssohn, ), la «symphonie à programme» (Symphonie pastorale, de Beethoven, 1808 ; Symphonie fantastique, de Berlioz, 1830) et aussi la musique de ballet ou d'opéra. On peut considérer que les initiateurs de ce genre furent Berlioz et Liszt : le premier, implicitement, par ses symphonies à programme et ses ouvertures ; le second, explicitement, en définissant le genre, et en l'illustrant par une longue série de treize œuvres. On parle en allemand de symphonische Dichtung ou de Tondichtung («poésie en sons»), et les grands auteurs du genre furent, outre Liszt et Berlioz, Richard Strauss, Smetana, Dvořák, Sibelius et les compositeurs russes. Genre traditionnellement ramassé de proportions, le poème symphonique peut s'amplifier en une grande «symphonie à programme» en plusieurs mouvements, comme les Dante-Symphonie et Faust- Symphonie, de Liszt, ou bien donner lieu à des «cycles» regroupant plusieurs poèmes symphoniques distincts et brefs autour d'un thème central (cycle patriotique de Smetana, héroïque de Richard Strauss, romain de Respighi, etc.). La forme musicale du poème symphonique, en principe assujettie à la narration dont elle s'inspire, reprend souvent des moules formels traditionnels qui correspondent à un trajet dramatique particulier : la forme sonate à deux thèmes, ABA', exprime en elle-même, musicalement, le concept d'exposition (d'un point de départ), de départ, et de retour ; la forme thème et variations (dans le Don Quichotte de Strauss, par exemple) est tout indiquée pour servir à illustrer les aventures d'un personnage qui persiste dans son choix initial ; la ballade de Goethe qui inspira à Paul Dukas son Apprenti sorcier lui suggéra aussi la forme légère et répétitive d'un scherzo libre, et la gaieté picaresque et populaire des malices de Till l'espiègle est idéalement traduite dans la plus universelle des formes, le rondo (Till Eulenspiegel, de Richard Strauss). D'autres poèmes symphoniques adoptent la forme rhapsodique d'une succession de tableaux reliés entre eux par des motifs conducteurs, des «leitmotive». En effet, la mise au point du leitmotiv par Berlioz, Liszt, Wagner, n'est pas étrangère à l'essor du genre, puisque cette «trouvaille» du leitmotiv consiste à personnaliser un motif (plus court, ouvert, mobile et malléable qu'un thème complet) pour l'investir d'un rôle à la fois formel et symbolique : le genre du poème symphonique est en ce sens caractéristique d'une époque où l'on a cherché à faire «penser» la musique, à lui faire véhiculer des idées et des messages. Ainsi beaucoup de poèmes symphoniques sont architecturés autour de leitmotive très caractéristiques (Ein Heldenleben, «Une vie de héros», de Richard Strauss, en comporte au moins 70) plutôt qu'autour de thèmes fermés se concluant par une cadence. L'écriture de ces poèmes, souvent dégagée des moules traditionnels, en devient souvent plus mobile, souple, discursive, inattendue, fantasmagorique, pulvérisée. Le style «pointilliste» (pour l'époque) des tableaux symphoniques de Debussy et des premières pièces pour orchestre de Schönberg et Webern découle plus du poème symphonique romantique que des grandes symphonies postromantiques aux amples arches. Autre caractéristique du poème symphonique romantique, inscrite dans son appellation même : malgré l'exception de «poèmes symphoniques» pour instruments solistes (version originale pour piano des Tableaux d'une exposition, de Moussorgski), il s'affirme surtout avec le développement du grand orchestre de Berlioz à Wagner. Un orchestre démonstratif, dramatique, pictural, pittoresque, où les pupitres se divisent et se mélangent entre eux, quittant leur «plan de table» traditionnel pour former toutes sortes 9

10 de figures et d'associations. Aux instruments solistes est souvent donné un rôle symbolique ou évocateur. En quelque sorte, le poème symphonique prolonge dans la salle de concert, sous une forme condensée et comme «chiffrée» (non explicitée par un texte chanté), l'opéra, ses images et ses évocations, pour un public féru de musique théâtrale et narrative. Il témoigne aussi d'une nouvelle espèce de compositeurs qui se veulent artistes complets, écrivent, pensent, se réclament de la «grande littérature», et non des services de librettistes professionnels plus soucieux d'efficacité que de «poésie». Souvent, le compositeur de poèmes symphoniques, en connivence culturelle avec un public de concert, lui propose en dioramas musicaux spectaculaires les «grands thèmes», les «grands auteurs» et les «grands mythes» qui l'intéressent. Et souvent, comme on le verra, ces thèmes sont ceux qui agitaient la société de d e l'époque : l'identité nationale, la révolution, etc. Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique Les concerts des 15 et 16 mai, répartition des variations Jeudi 15 et e t vendredi 16 mai, concerts à 9h309 Introduction : «Don Quichotte perd la raison en lisant des romans de chevalerie ; il décide de partir luimême en campagne» Thème : «Don Quichotte, le Chevalier à la Triste Figure, et son écuyer Sancho Pança» Variation 1 : «Sortie à cheval de l étrange couple sous la bannière de la belle Dulcinée del Toboso, et aventure avec les moulins à vent» Variation 2 : «Combat victorieux contre les armées de l empereur Alifanfaron (combat contre le troupeau de moutons)» Finale : «Revenu à la sagesse, Don Quichotte vit ses derniers jours dans la contemplation ; sa mort» Jeudi 15 et e t vendredi 16 mai, concerts à 10h30 Introduction : «Don Quichotte perd la raison en lisant des romans de chevalerie ; il décide de partir luimême en campagne» Thème : «Don Quichotte, le Chevalier à la Triste Figure, et son écuyer Sancho Pança» Variation 3 : «Dialogue entre le Chevalier et son écuyer : revendications, questions et proverbes de Sancho ; conseils, apaisements et promesses de Don Quichotte» Variation ion 4 : «Mésaventure avec une procession de pénitents» Variation 5 : «Veillée d armes de Don Quichotte ; doux épanchements à la pensée de la lointaine Dulcinée» Finale : «Revenu à la sagesse, Don Quichotte vit ses derniers jours dans la contemplation ; sa mort» 10

11 Jeudi 15 et vendredi 16 mai, concerts à 14h30 Introduction : «Don Quichotte perd la raison en lisant des romans de chevalerie ; il décide de partir luimême en campagne» Thème : «Don Quichotte, le Chevalier à la Triste Figure, et son écuyer Sancho Pança» Variation 6 : «Rencontre avec une paysanne que Sancho décrit à son maître comme une métamorphose de Dulcinée» Variation 7 : «Chevauchée dans les airs» Variation 8 : «Malheureuse traversée sur la barque enchantée (rythme de barcarolle)» Variation 9 : «Combat contre de prétendus magiciens, deux moines bénédictins montés sur leurs mules» Finale : «Revenu à la sagesse, Don Quichotte vit ses derniers jours dans la contemplation ; sa mort» Jeudi 15 et vendredi 16 mai, concerts à 15h30 Introduction : «Don Quichotte perd la raison en lisant des romans de chevalerie ; il décide de partir luimême en campagne» Thème : «Don Quichotte, le Chevalier à la Triste Figure, et son écuyer Sancho Pança» Variation 1 : «Sortie à cheval de l étrange couple sous la bannière de la belle Dulcinée del Toboso, et aventure avec les moulins à vent» Variation 2 : «Combat victorieux contre les armées de l empereur Alifanfaron (combat contre le troupeau de moutons)» Variation 10 : «Grand combat singulier contre le Chevalier de la Blanche Lune. Don Quichotte, terrassé, fait son adieu aux armes, décidant de devenir berger et de rentrer chez lui Finale : «Revenu à la sagesse, Don Quichotte vit ses derniers jours dans la contemplation ; sa mort» 11

12 Structure de l œuvre, repères et clés d écoute Présentation de larges extraits de Don Quichotte de Richard Strauss (version avec extraits joués par les instruments avant exécution intégrale de la variation commentée) Richard Strauss a composé cette œuvre en 1897 en s inspirant du célèbre livre de Cervantès Don Quichotte de la Manche. Le titre complet de l œuvre est Introduction, Thème avec variations et finale. Variations fantastiques sur un thème de caractère chevaleresque. Au travers de ce titre on comprend tout de suite que Richard Strauss nous invite à voir avec les oreilles. Le poème symphonique s organise autour d une authentique forme à variations, éminemment propice au déploiement de mille virtuosités orchestrales et à l approfondissement du caractère et du comportement des héros. Au premier plan, le Chevalier à la Triste Figure est essentiellement incarné par le jeu du violoncelle solo. En retrait, mais vivement dessiné, son écuyer Sancho Panc a peut principalement s identifier à l alto. Les deux personnages ne peuvent exister indépendamment l un de l autre : le caractère de leur relation, basée sur la nécessité, évolue et débouche sur l amitié. INTRODUCTION Don Quichotte perd la raison en lisant des romans de chevalerie ; il décide de partir lui-même en campagne. L introduction est une sorte de préliminaire à la narration épique dans laquelle Strauss esquisse un portrait de son héros. Le thème 1 de Don Quichotte y est exposé des mesures 1 à 5 en ré Majeur par le hautbois. Le choix de l instrument et de la tonalité nous donnent très vite l esprit de l œuvre : la légèreté. Don Quichotte est un jeu, une plaisanterie musicale. L univers de l œuvre est celui de la fantaisie et du burlesque, de l humour froid tempéré d une grave sentimentalité. 1 Thème : Phrase musicale importante et fondamentale dans une œuvre musicale. 12

13 Vient ensuite un motif grazioso 2 exposé des mesures 5 à 13 par les violons. Ce dernier présente la particularité de contenir une inflexion harmonique 3 soudaine vers la bémol majeur. Cette dualité tonale 4 évoque peut-être symboliquement la schizophrénie dont est victime Don Quichotte. Celle-là même qui lui avait fait croire qu il était chevalier. Le caractère du héros repose donc sur une dualité provenant de sa folie. Suit un dernier motif rattaché au héros des mesures 14 à 18 qui clôt cette section consacrée à Don Quichotte. Ce double trait descendant 5 de clarinette par glissements harmoniques 6 suggère l étrange déraison du personnage. Après ce préambule, différents motifs 7 se succèdent. Ils reflètent les évènements dont la lecture enflamme l imagination du Chevalier, puis provoque son délire. La première image créée par la folie de Don Quichotte est celle de Dulcinée, la bien-aimée imaginaire. En effet, à l instar de chaque chevalier, Don Quichotte recherche l amour. Strauss utilise pour la première fois le principe de la variation harmonique 8 pour faire apparaître Dulcinée, folie amoureuse du héros. Le thème musical qui la représente est une douce mélodie énoncée par un hautbois langoureux sur des arpèges 9 de harpe. 2 Graziozo : De l italien grazioso («gracieux»). 3 Inflexion harmonique : mouvement vers une autre couleur tonale. Tonalité : Gamme de base utilisée pour écrire un morceau de musique. Elle est définie par une note principale appelée «tonique». 4 Dualité tonale : Passage fondé sur deux tonalités différentes (voir Note de bas de page n 3) 5 Trait descendant : passage ou phrase musicale particulièrement virtuose allant de l aigu vers le grave. 6 Glissement harmonique : glissement vers une autre couleur tonale. 7 Un motif est une phrase musicale ou un fragment complet qui se répète de façon régulière et continue au sein d'une œuvre. 13

14 Elle est tout d abord énoncée dans une première variation de caractère noté très calme et par un changement de tonalité 10. Ce principe, appliqué à toute l œuvre, permet de traduire musicalement les humeurs du héros face aux nouvelles situations qui se présentent à lui. Soudain, un appel de cuivres donne à Don Quichotte le signal du combat. Il mènera cette bataille contre quelques géants pour prendre la défense de l élue de son cœur. Dans les romans de chevalerie traditionnels, amour et devoir entrent en conflit. Après la victoire de Don Quichotte, on revient au tempo précédent tandis que les cors diminuendo 11 suggèrent de nouvelles rêveries. Jusqu au terme de cette introduction, les motifs s entrecroisent encore, se combinent en une texture polyphonique 12 toujours plus dense, dans une sorte d irréalité proche du cauchemar. La fin de l introduction est marquée par un point d orgue 13 de deux trompettes et des trombones. C est le signal qui indique la fin de la lecture de Don Quichotte : il décide de passer lui-même à l action. 10 Arpège : série de notes émises successivement et qui formeraient un accord si elles étaient jouées simultanément. 11 Diminuendo (ou decreshendo) : En diminuant le volume sonore. 12 La polyphonie est l art d écrire de la musique à plusieurs voix différentes. Elle s oppose à la monodie et à l homophonie. 13 Un point d orgue signifie une suspension passagère d une durée indéterminée- en musique. Voici son signe :. 14

15 THEME Don Quichotte, le Chevalier à la Triste Figure, et son écuyer Sancho Panc a a Le violoncelle solo entre dans un tempo modéré. Don Quichotte, le Chevalier à la Triste Figure, âme simple, candide et généreuse, veut imposer à un monde devenu laid son idéal d'amour, d'honneur, de justice et de paix. Il se lance à corps perdu dans l'univers poétique de son imagination, ne pouvant s'empêcher d'accorder aux êtres et aux choses une confiance qui résiste aux moqueries et aux coups. Voici un extrait de la version complète. Vous pourrez constater que dans cette présentation de Don Quichotte, le violoncelle solo cède très vite la place au premier violon, ou à un groupe de cordes solistes. Nous entendrons plus tard que l alto solo représentant Sancho Panc a cède aussi la place à la clarinette basse et au tuba. Aucun instrument ne peut donc prétendre à l exclusivité du discours. Cela marque la volonté du compositeur d assurer une continuité symphonique. Cela fait donc de Don Quichotte un véritable poème orchestral et pas une œuvre concertante 14 pour violoncelle et orchestre. Cette œuvre a été écrite au départ pour les 1 ers solistes d orchestres qui jouaient l œuvre au sein de l orchestre. Cela pose des problèmes d équilibre entre le violoncelle et l orchestre. Le pauvre soliste noyé dans la masse orchestrale 15 a souvent beaucoup de mal à se faire entendre. La solution pour ce problème acoustique fut donc de mettre en avant le musicien sur un podium. Pourtant, sur un plan formel il ne s agit pas d une œuvre concertante. Aussi, lorsque le soliste joue les parties orchestrales, il est impossible de l entendre. Cette précision est très importante pour que les spectateurs ne soient pas frustrés de ne pas tout le temps percevoir le son du musicien sur le podium! 14 Une œuvre concertante comporte des oppositions de masses sonores (entre un instrument soliste et l orchestre par exemple). 15 On signifie par «masse orchestrale» la quantité importante des instruments de l orchestre. 15

16 Vient ensuite la présentation de Sancho Panc a par lʼalto solo. Sancho Panc a, bonhomme de partout, incarne le bon sens commun qui ne s'embarrasse pas de chimères ; s'il montre beaucoup de naïveté dans ses espérances, il n'en garde pas moins les pieds sur terre et s'efforce de remédier aux désastres nés des exploits de son maitre. L alto solo entre dans un débit précipité de doubles croches 16 simulant les bavardages grossiers de l écuyer. Puis, viennent les revendications, les questions et les proverbes. Les rôles sont donc à présent distribués pour la tragi-comédie qui va se jouer en dix épisodes ou variations. La première variation s intitule Sortie à cheval de l étrange couple sous la bannière de la belle Dulcinée del Toboso, et aventure avec les moulins à vent. Cette dernière débute par une combinaison des thèmes de Don Quichotte et de Sancho. Le mode de jeu du violoncelliste est marqué, voire grossier, pour rappeler la combinaison avec le thème de Sancho. Par contre, lorsque les violons jouent une mélodie qui évoque une pensée émue à Dulcinée, le jeu du violoncelliste devient plus aérien, galant. 16 La double croche est une note à deux crochets qui vaut, pour la durée, la moitié de la croche. 16

17 ... puis arrive le moment du premier combat livré pitoyablement contre les moulins à vent. La gamme montante en accelerando 17 sonne la charge de Don Quichotte contre les moulins, lance en avant.... la chute brutale du héros de son cheval est décrite par un immense glissando 18 et l arrivée sur un fa grave ponctué par un violent coup de timbale....don Quichotte se relève pourtant, lentement, difficilement avec une pensée douloureuse pour Dulcinée. Puis, il se prépare à un nouvel exploit. 17 Accelerando : en s accélérant 18 Le glissando désigne un glissement continu d'une note à une autre ou le passage d'une note à l'autre par un groupe de notes. Auditivement on peut le reconnaître à son effet de sirène. 17

18 Suivent différents épisodes : le combat victorieux contre les armées de lʼempereur Alifanfaron (qui est plus exactement le combat contre un troupeau de moutons), le dialogue entre le Chevalier et son écuyer et la mésaventure avec une procession de pénitents. Nous retrouvons alors la veillée d armes de Don Quichotte et les doux épanchements à la pensée de sa Dulcinée. C est un moment de repos nocturne sous forme de grand recitando 19 confié au violoncelle. C est un moment d intense poésie, dénué d action. Après la rencontre avec une paysanne que Sancho décrit à son maitre comme une métamorphose de Dulcinée, nous retrouvons nos deux héros dans la Chevauchée dans les airs. Il s agit du très célèbre voyage dans les airs pendant lequel Don Quichotte et Sancho Panc a, les yeux bandés, enfourchent Clavilenno, le cheval de bois, pour poursuivre le malfaisant Géant. C est une étonnante variation dans laquelle Strauss utilise beaucoup d effets sonores : traits chromatiques 20 de flutes, immenses glissandos des harpes, gammes 21 en rafales des cordes, sifflements de la machine a vent. Ces effets donnent la sensation à l auditeur d une course folle dans les airs. Mais à la fin de cette variation une longue pédale 22 des contrebasses en tremolo 23 sur ré nous signifie que l étrange équipage n a pas quitté terre. 19 Soutenu par un accompagnement réduit qui lui laisse de la place, le chant du violoncelle se rapproche ici de la voix parlée. 20 Chromatismes : mouvement vers le grave ou vers l'aigu de notes séparées par un demi-ton (ex : do do# ré) 21 Note pédale : note fondamentale répétée de nombreuses fois 18

19 Après d autres épisodes, la Malheureuse traversée sur la barque enchantée, le combat contre de prétendus magiciens, deux moines bénédictins montés sur leurs mules, le dernier combat de Don Quichotte, le Grand Combat singulier contre le Chevalier de la Blanche Lune, Don Quichotte est terrassé. Il fait son adieu aux armes et décide de devenir berger et de rentrer chez lui. Revenu à la sagesse, notre héros vit ses derniers jours dans la contemplation, sa mort. Idéaliste déçu, Don Quichotte médite dans son village sur ses aventures......puis on retrouve à nouveau des motifs évoquant l'héroïsme......don Quichotte se laisse aller à l effusion amoureuse à la pensée de la Dulcinée. Le violoncelle chante encore son thème dans toute sa plénitude Trémolo : effet qui consiste à faire varier périodiquement l'intensité de la note autour d'une valeur moyenne en conservant la hauteur de départ. Donne l impression auditivement de jouer très vite deux notes très rapproché. 19

20 Mais c est la mort qui attend Don Quichotte. Le violoncelle enchaine une phrase poignante qui subsiste seulement par lambeaux. Elle s achève par un trait descendant, morendo 24, dans la nuance pianissimo 25. Don Quichotte a rendu l âme en renonçant Sa défaite face au faux chevalier Samson Carrasco, le chevalier à la Blanche-Lune, le force à retourner à la réalité afin de s y réfugier, sans espoir de retour ; et c est ce renoncement qui le mène à la mort. En effet, son existence en tant que chevalier reposait uniquement sur la quête d aventures. Sans cela, sa disparition devient inéluctable et irrémédiable. Cette défaite nous conduit au constat suivant : la réforme d une société par un être unique relève de l utopie, et cela qu elle qu en soit sa valeur et ses qualités. Cyrille Tricoire, Montpellier 2013 Synthèse de différentes lectures dont le livre de Mathieu Schneider "Destins croisés : du rapport entre musique et littérature dans les œuvres 24 Morendo : En diminuant le son jusqu'à son extinction complète. 25 Piano signifie «doucement», pianissimo «tout doucement». L ajout de lettres «p» indique des degrés douceur de plus en plus élevé (voir Symphonie n 6 de Tchaïkovski). 20

21 Le mythe à travers les arts A la différence des deux grands mythes de l Europe moderne que sont Faust et Don Juan, Don Quichotte, dénué de pouvoirs magiques et de séduction érotique, respectueux des traditions périmées, inefficace dans ses entreprises, représente la solitude de l individu dans son impuissance à changer le monde par ses seules aspirations. Si la portée universelle d un tel mythe a donné naissance en littérature à une production gigantesque, elle n a pas non plus manqué d inspirer illustrateurs, peintres et dessinateurs, et également plus d une centaine de compositeurs, dont la manière d appréhender le roman de Cervantès a évolué au cours du temps, de la fin du XVIIe siècle à nos jours. D abord séduits par le tempérament burlesque et dérisoire du «Chevalier errant» (Boismortier, Paisiello, Salieri), les compositeurs finiront par en avoir une approche plus grave, qui évoluera vers une recherche plus approfondie des valeurs psychologiques et symboliques du personnage (Strauss, Massenet, Ibert). Ils iront même jusqu à l assimiler, au XXe siècle, à la vision moderne du tragique, dépassant en cela l âme hispanique originelle de l œuvre, ainsi que le champ de son esthétique pure (Guridi, Espla, Ullmann). [ ] La portée universelle d un tel mythe a donné naissance à une littérature originale ou critique gigantesque réécriture de l œuvre, fictions romanesques, poésie, essais en tout genre - sur laquelle il serait impossible de s étendre ici. Rien qu au XXe siècle, la vitalité du thème a donné le jour à plus de soixantedix pièces de théâtre et, au cinéma, à une vingtaine de films dont, assez curieusement, la postérité n a retenu que trois productions : celle de Georges Melies en 1908, celle, inachevée, d Orson Welles en 1957 et celle de G.W. Pabst en Dans cette dernière version en particulier, la scène des romans brûlés revêtit, à l époque, une signification symbolique particulière face à l idéologie d un régime qui préparait l autodafé d une littérature considérée comme dégénérée. Les versions de Kozinstev avec Nicolaï Tcherkassov, celle de Monicelli avec Vittorio Gassman, celle de Hiller avec Peter O Toole ou encore celle de Gutierrez Aragon avec Fernando Rey ont été complètement oubliées. Et ce n est pas la récente réalisation de Terry Gillian, The man who killed Don Quixote, avec Jean Rochefort, déjà sinistrée après quelques jours de tournage, qui se révèlera la version moderne tant attendue. [ ] En musique on arrive à recenser plus d une centaine d adaptations du roman de Cervantès. [ ] Il est impossible de passer sous silence l adaptation des aventures du héros cervantin que nous devons à Jacques Brel et Albert Marre pour la mise en scène (1967), à partir d une comédie musicale de Dale Wasserman et Mitch Leigh, L homme de la Mancha vaut surtout par l engagement du célèbre chanteur. En effet, celui-ci, esprit libre, comme l était Cervantès dans une Espagne torturée par l Inquisition, croyait à «l inaccessible étoile» (apologie du rêve qui clôt l œuvre), et ses chansons combattent comme s il s agissait de moulins à vent toute la bêtise, la bassesse et la méchanceté du monde. «Tout le monde est Don Quichotte, je crois, tout le monde a ce côté-là, je souhaite... j'en suis certain! Tout le monde à un certain nombre de rêves» confie Jacques Brel dans une interview «Tout le monde est Don Quichotte». Du 7 décembre 1968 au 17 mai 1969, il jouera 150 fois la comédie musicale L homme de la Mancha, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Il perdra 10kg en jouant le rôle de Don Quichotte pour lequel il était incroyable ; et, fatigué, il demandera l arrêt des représentations. Don Quichotte en musique ou l utopie source de créativité, par Guy Denimal Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique 21

22 Les grands illustrateurs de Don Quichotte Comme on pouvait le prévoir, du point de vue iconographique, les éditions illustrées de ce chef d œuvre sont légion. Citons, entre autres, la première recensée, due en 1662 à Juan Monmarte, celle de John Philips en 1687, celle de Charles Antoine Coypel en 1744, avec vingt-cinq cartons. N oublions pas les dessins de Ntoire et Fragonard, de Falkema (1744) ou Navarro et Vanderbank (1788). On trouve même une représentation stylisée de l ingénieux hidalgo dans une ancienne édition japonaise. Le XIXe siècle verra les illustrations d Achille Deveria, Georges Cruikshank, Tony Johannot, Célestin Nanteuil, Isidore Grandville, Horace Vernet et surtout Gustave Doré (117 planches et 253 vignettes), suivi au XXe siècle par Daniel Vierge, Berthold Mahn, Gus Bofa, Walter Crane, Léon Gischia, Rey Vila, Albert Decaris et Gérard Garouste. Ce qui est intéressant chez Garouste, c est la représentation des hallucinations et chimères de don Quichotte au moyen d images fantastiques, qu il faut décrypter. Ainsi l auberge que l hidalgo prend pour un château est ici doublement représentée (pour marquer l illusion et la réalité) par deux tours tête-bêche sorties d un échiquier. Citons aussi les compositions de Goya (1780) et, au XIXe siècle de : - Miranda (à Madrid) - Louis Boulanger - Charle Leslie - Henri Pille - Jean-Baptiste Corot - Eugène Delacroix - Richard Bonington - Alexandre Decamps (à Chantilly) - Adolf Schrödter - Honoré Daumier (1867) à qui l on doit une trentaine de peintures et une quarantaine d aquarelles et de dessins (aux musées de Zurich et Berlin). - Au XXe siècle, on évoquera les œuvres de Pedro Flores, auteur des décors du ballet de Serge Lifar, Le Chevalier errant, sur une musique de Jacques Ibert (1950), et les dessins de - José Pico - Segrelles - André Marchand - Edward Burra - Pablo Picasso - Emilio Grau-Sala - Jean Carzou - André Dignimont - Jean Cocteau - Salvador Dali - Bernard Buffet (1945) - Dubout. Don Quichotte en musique ou l utopie source de créativité, par Guy Denimal Tous droits réservés, diffusion gratuite à usage pédagogique 22

23 Illustrations Don Quichotte, Daumier Don Quichotte, Picasso Don Quichotte, Doré Don Quichotte, Dali 23

24 Don Quichotte et les moulins, Damien Marpaud Don Quichotte, cheval et pique, Circa 1990, Lithographie originale, signée au crayon, de Bernard Buffet L'homme de la Mancha, Jacques Brel 24

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3 Didier Louchet CPEM Les textes officiels L éducation musicale s appuie sur des pratiques concernant la voix et l écoute : jeux vocaux,

Plus en détail

Hugues REINER. Chef d Orchestre. Musical Team Building

Hugues REINER. Chef d Orchestre. Musical Team Building Hugues REINER Chef d Orchestre 3 Propositions à choisir pour vos séminaires. Après les succès extraordinaires régulièrement obtenus dans les entreprises suivantes Musical Team Building Nous avons pensé

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Île de créations 2016 Règlement du concours

Île de créations 2016 Règlement du concours Île de créations 2016 Règlement du concours Préambule La présence de la création musicale contemporaine est une ligne directrice permanente dans l activité de l Orchestre national d Île-de-France. Il développe

Plus en détail

SOMMAIRE. LE SPECTACLE QUE VOUS ALLEZ VOIR p. 3. DON QUICHOTTE p.6. AUTRES ACTIONS ENVISAGEABLES p.9

SOMMAIRE. LE SPECTACLE QUE VOUS ALLEZ VOIR p. 3. DON QUICHOTTE p.6. AUTRES ACTIONS ENVISAGEABLES p.9 DOSSIER PEDAGOGIQUE SOMMAIRE LE SPECTACLE QUE VOUS ALLEZ VOIR p. 3 Résumé, démarche DON QUICHOTTE p.6 Le roman, l histoire, le chef d œuvre ATELIERS POSSIBLES p. 8 Par les comédiens ou par les enseignants

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique En UEL uniquement Découverte du langage musical autour du piano Musique à l école Création sonore et radiophonique Grand débutant Acquisition des notions de base de la musique autour d un piano. Ce cours

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé Petite forme avec une Viole de Gambe Jeune Public Pièces musicales contées La Bataille Le roi Louis XIV Sainte colombe Viole : Bruno Angé Contact CADENZA Bruno Angé 09 54 73 86 66 / 06 33 17 71 64 Adresse

Plus en détail

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Quelques définitions des termes utilisés Nommer : Désigner par un nom. Identifier : Déterminer la nature de

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique)

Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique) Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique) Ipmc Institut de pédagogie musicale et chorégraphique Avril 1993 1 Avant-propos 1. Ce texte a été rédigé tout d abord

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano -

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano - CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano - Initiation : pour les enfants âgés entre 5 et 7 ans. Cycle I (C1) : l apprentissage : Débutant 1, Débutant 2,

Plus en détail

plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail,

plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail, plus de 150 ans après Hector BERLIOZ, plus de 50 ans après Charles KOECHLIN ou Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV, et quelques années après un long travail, Les éditions ont le plaisir de vous présenter, enfin en

Plus en détail

L accompagnement pour piano

L accompagnement pour piano L accompagnement pour piano L'harmonisation polyphonique d'une mélodie, telle que vous l'avez pratiquée jusqu'à présent, demande quelques modifications de conception dès lors que l'on veut la transformer

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

L écoute ritualisée au cycle 3

L écoute ritualisée au cycle 3 L écoute ritualisée au cycle 3 Documents d application des programmes La sensibilité, l imagination, la création Éducation artistique école élémentaire Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale

Plus en détail

Repères historiques MUSIQUE ET VARIATION. Objectifs. Léonard de Vinci W.A.Mozart G.Bizet

Repères historiques MUSIQUE ET VARIATION. Objectifs. Léonard de Vinci W.A.Mozart G.Bizet MUSIQUE ET VARIATION Objectifs A être auditeur, interprète et créateur. A décrire, identifier et caractériser les éléments constitutifs du phénomène musical. A écouter sa production pour la corriger et

Plus en détail

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h Conférence de presse lundi 18 février à 11h Grand Cahors - 72, rue Wilson, 46000 Cahors - www.grandcahors.fr Service Communication - tel : + 33 (0)5 65 20 89 45 - fax : +33 (0)5 65 20 89 01 - acastelgay@grandcahors.fr

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS

DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS Chœur d enfants pp. 2-3 Chœur d adultes pp. 4-10 1 Chœur d enfants de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935

Plus en détail

écriture composition, arrangement, orchestration

écriture composition, arrangement, orchestration écriture composition, arrangement, orchestration objectifs Le CNSMD de Lyon est un lieu de formation pour les jeunes artistes se destinant aux métiers référencés de la musique et de la danse. En ce qui

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels du 23 novembre 2005 La commission d examens de musique d Eglise et la direction de l Ecole

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

Ecoute. par Isabelle Philippe et Alain Davignon. Mise en scène : Catherine Vion. Lumières : Michel Wermester. Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur

Ecoute. par Isabelle Philippe et Alain Davignon. Mise en scène : Catherine Vion. Lumières : Michel Wermester. Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur Ecoute par Isabelle Philippe et Alain Davignon Mise en scène : Catherine Vion Lumières : Michel Wermester Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur L une chante, l autre aussi. Elle écrit, il compose, des

Plus en détail

EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT

EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT La Philharmonie de Paris vue du parc de la Villette Philharmonie de Paris - Ateliers Jean Nouvel - Jean Nouvel LA PHILHARMONIE DE PARIS UN PROJET FÉDÉRATEUR L année 2015 sera

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent DOSSIER DE PRESSE En couverture : Ludwig van Beethoven, impression couleur d après une peinture de Johann Baptist Reiter Beethoven-Haus Bonn Partie de violon de quatuor à cordes op. 135 de Ludwig van Beethoven,

Plus en détail

Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec

Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec VADE-MECUM Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec Rédigé par Marianne Lüthi Niethammer, 1999. Remarque préliminaire : Ce vade-mecum est un commentaire

Plus en détail

Une saison à la juilliard school

Une saison à la juilliard school Une saison à la juilliard school Série documentaire de Priscilla Pizzato (France, 2013, 6X26mn) LES dimanches 27 avril à 16h40 et 4 mai à 16h55 les dimanches 27 avril à 16h40 et 4 mai à 16h55 Une saison

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

Le hautbois sera dans tous ses états et donnera cette année une couleur spéciale au congrès.

Le hautbois sera dans tous ses états et donnera cette année une couleur spéciale au congrès. DOSSIER EXPOSANTS «Rien de grand n est possible sans la participation de tous!» Winston Churchill La ville de Pau est à l honneur en accueillant le 16ème Congrès de l Association Française du Hautbois.

Plus en détail

... soutient ... met tout en oeuvre ... met en place ... s engage à

... soutient ... met tout en oeuvre ... met en place ... s engage à ... soutient la création, l adaptation et la gestion de toutes formes de créations artistiques liées au spectacle vivant, aux arts plastiques, à l audiovisuel et au multimédia.... met tout en oeuvre pour

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A3 LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Sommaire Introduction I Différents profils d élèves pour différentes situations

Plus en détail

Toute reproduction de ce matériel pédagogique à des fins commerciales est interdite. Tous droits réservés. École de musique, Université de Sherbrooke.

Toute reproduction de ce matériel pédagogique à des fins commerciales est interdite. Tous droits réservés. École de musique, Université de Sherbrooke. Toute reproduction de ce matériel pédagogique à des fins commerciales est interdite. Tous droits réservés. École de musique, Université de Sherbrooke. Section 2A Présentation des programmes instrumentaux

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

PIANO. Division inférieure 2 ème cycle 1 ère mention. Texte coordonné

PIANO. Division inférieure 2 ème cycle 1 ère mention. Texte coordonné Commission nationale des programmes de l enseignement musical PIANO Division inférieure 2 ème cycle 1 ère mention Texte coordonné Mai 2011 Compétences souhaitées en fin de cycle Programme d examen Pool

Plus en détail

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Bruno PAULY Guitare et piano Spectacle «traces» Myspace yiddishka.htm Création

Plus en détail

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant.

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. PARCOURS CULTUREL VILLE DE ST-JULIEN-EN-GENEVOIS Année scolaire 204/5 Dispositif : Ateliers de découverte et de pratique artistique Structures ressources : Service Culturel/MJC inscription par le biais

Plus en détail

AOÛT / SEPTEMBRE / OCTOBRE 2013 SORTIR À LÉOGNAN

AOÛT / SEPTEMBRE / OCTOBRE 2013 SORTIR À LÉOGNAN AOÛT / SEPTEMBRE / OCTOBRE 2013 SORTIR À LÉOGNAN À L'AFFICHE THÉÂTRE - LETTRES EXPO / ANIMATIONS 3 4 6 SOMMAIRE 2 SEMAINE DE LA CITOYENNETÉ DU 12 AU 19 OCTOBRE 2013 Pour cette 3ème édition, le thème général

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

LES JEUNES AU CŒUR DU GRAND THÉÂTRE PROGRAMME PÉDAGOGIQUE

LES JEUNES AU CŒUR DU GRAND THÉÂTRE PROGRAMME PÉDAGOGIQUE SAISON1516 LES JEUNES AU CŒUR DU GRAND THÉÂTRE PROGRAMME PÉDAGOGIQUE Programme pédagogique réalisé grâce au soutien de la Fondation de bienfaisance du groupe Pictet et en collaboration avec le département

Plus en détail

Semaine du 21 avril 2012 LILLE-NAPLOUSE-SAFED MUSIC & PEACE. [Projet Lille-Naplouse-Safed 2012] Music & Peace

Semaine du 21 avril 2012 LILLE-NAPLOUSE-SAFED MUSIC & PEACE. [Projet Lille-Naplouse-Safed 2012] Music & Peace Semaine du 21 avril 2012 MUSIC & PEACE LILLE-NAPLOUSE-SAFED [Projet Lille-Naplouse-Safed 2012] Music & Peace Contact Music & Peace Adresse: Mme Lecocq, présidente de l association Music and Peace 5, rue

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

A ce jour, l artiste a enregistré plus de 23 albums.

A ce jour, l artiste a enregistré plus de 23 albums. Jean-Félix Lalanne Biographie Surdoué de la guitare, Jean Félix Lalanne donne ses premiers concerts à 13 ans. A 16 ans, il transcrit les Nocturnes, Valses, et Polonaises de Chopin. Il devient très vite

Plus en détail

Dossier de presse. Les Créatures

Dossier de presse. Les Créatures Dossier de presse Les Créatures Spectacle hommage à Félix Leclerc Par Hélène MAURICE, Isabelle BAZIN et Marie MAZILLE www.facebook.com/mauricehelenemusic MAJ Mars 2012 1 Une œuvre qui résiste à l épreuve

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Chanson francophone Dossier de présentation En quelques lignes Capitaine Etc. est un groupe genevois de chanson à texte, aux influences mêlées de rock, folk, blues, jazz, classique... mais aussi littéraires

Plus en détail

Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19

Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19 Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19 Téléphone : 01-56-35-12-15 Mail : chœur@orchestredeparis.com Merci de vous intéresser à nos activités! Le Chœur d adultes de l

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com

CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com présente CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com Le spectacle CorVest est un personnage nature. Plein de bonne volonté, il doit tout gérer, seul, et tente de s en accommoder.

Plus en détail

J'aime pas du tout comment tu chantes

J'aime pas du tout comment tu chantes Lulu Berlue Duo J'aime pas du tout comment tu chantes Contact pour ce spectacle Lucie Prod'homme luluberlueduo@yahoo.fr http://www.luluberlue.eu/ L'équipe artistique Lucie Prod'homme : Paroles, textes

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas Création 2014 PARABOLE Solo de danse jeune public et tout public Accompagnement de la création : École de Cirque de Lyon Scène découvertes La compagnie est soutenue

Plus en détail

37 rue du pavé 91 650 Breuillet Contact Management : Marion Waltzer - MW Promotion - 06 75 19 04 05 E:Mail : mwprom@gmail.com Site Internet :

37 rue du pavé 91 650 Breuillet Contact Management : Marion Waltzer - MW Promotion - 06 75 19 04 05 E:Mail : mwprom@gmail.com Site Internet : 37 rue du pavé 91 650 Breuillet Contact Management : Marion Waltzer - MW Promotion - 06 75 19 04 05 E:Mail : mwprom@gmail.com Site Internet : http://www.mwpromotion.fr Tyruiiihubhd!!! (crachouis de haut

Plus en détail

BIOGRAPHIE CATHERINE VASSEUR

BIOGRAPHIE CATHERINE VASSEUR BIOGRAPHIE CATHERINE VASSEUR Delphine Jouan CATHERINE VASSEUR METTEUR EN SCÈNE ET COMÉDIENNE La naissance en 1962, pas loin de la mer, tout près de la sidérurgie et de la mine. Diverses explorations professionnelles

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE WWW.KISSKISSBANKBANK.COM /NUNO -RESENDE -ENREGISTREMENT -EP

CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE WWW.KISSKISSBANKBANK.COM /NUNO -RESENDE -ENREGISTREMENT -EP CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE WWW.KISSKISSBANKBANK.COM /NUNO -RESENDE -ENREGISTREMENT -EP CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF DU PREMIER EP DE NUNO RESENDE LANCEMENT

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

REFERENTIELS DE COMPETENCE

REFERENTIELS DE COMPETENCE NSIGNMNT SONDAIR ARTISTIQU A HORAIR RDUIT RFRNTILS D OMPTN DOMAIN D LA MUSIQU TABL DS MATIRS - Préface de la Ministre Françoise DUPUIS - 2 - - Le mot des fédérations - 3 - - Socles de compétence (.S.A.H.R.)

Plus en détail

LA MUSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE

LA MUSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE LA MUSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE Ce que préconisent les programmes de l éducation nationale. I. 1 Le cycle des apprentissages premiers 1) les activités vocales 2) l activité d écoute 3) activités avec des

Plus en détail

Cégep Régional de Lanaudière à Joliette. Cahier de préparation pour l audition DÉPARTEMENT DE MUSIQUE

Cégep Régional de Lanaudière à Joliette. Cahier de préparation pour l audition DÉPARTEMENT DE MUSIQUE Cégep Régional de Lanaudière à Joliette Cahier de préparation pour l audition DÉPARTEMENT DE MUSIQUE Musique 501.A0 Techniques professionnelles de musique et chanson 551.AB Double DEC Sciences de la nature

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 1. La fête de la musique Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault, CAVILAM

Plus en détail

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/ Guide du chef de choeur THÈME : La bonne chanson «au cœur de notre culture» Le thème des Choralies 2014 vous invite à mettre en valeur un répertoire riche et varié. Plusieurs chants qui nous semblent si

Plus en détail

À côté de ces trois formules mélodiques principales, plusieurs éléments mélodiques secondaires, présents dans notre corpus, peuvent avoir une

À côté de ces trois formules mélodiques principales, plusieurs éléments mélodiques secondaires, présents dans notre corpus, peuvent avoir une POSITION DE THÈSE Cette thèse se propose d examiner les divers aspects du langage musical et des composantes du style pianistique de Rachmaninov, en prenant soin de relever pour chaque paramètre étudié,

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

Annexe 2. Notations mélodique et harmonique abrégées (conventions)

Annexe 2. Notations mélodique et harmonique abrégées (conventions) Annexe 2. Notations mélodique et harmonique abrégées (conventions) J.A. Monfort (21 / 04 / 2015) L intérêt d une connaissance, même sommaire, des règles de base de l harmonie réside, comme on l a déjà

Plus en détail

Nous nous adaptons à votre image, votre secteur d activité, vos souhaits spécifiques, ainsi qu aux lieux des évènements.

Nous nous adaptons à votre image, votre secteur d activité, vos souhaits spécifiques, ainsi qu aux lieux des évènements. Nous nous adaptons à votre image, votre secteur d activité, vos souhaits spécifiques, ainsi qu aux lieux des évènements. Fêtes d'entreprises, vernissages, portes ouvertes, dîners de gala, réceptions, cocktails,

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

PIANO. Gérard GAHNASSIA

PIANO. Gérard GAHNASSIA Gérard GAHNASSIA Du 7 au 16 juillet 2015 le 16 juillet - 21h Ouvert à tous les niveaux (adultes compris) Il est axé sur différents points : perfectionnement d une ou plusieurs pièces en cours, préparation

Plus en détail

PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO

PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO Avril 2012 Commissariat à l enseignement musical Téléphone : 247-86629/86618/86638/86611 2, rue Sosthène Weis Téléfax: 26 12 32 15 L-2722 Luxembourg e-mail :

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent Contact : Ghislain Foulon shintai@live.fr Tél.: +33 (0)6.82.887.60.36. Comité des Fêtes CRS 53 MARSEI CHICHE Eric 71 AVENUE CLAUDE MONET 13014 MARSEILLE comite.des.fetes.crs53@gmail.com 0664712294 Maître

Plus en détail

Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje!

Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje! N E W S L E T T E R DE L E C O L E D E M U S I Q U E DE J A C M E L M A I S E P T E M B R E 2 0 1 4 / Nº S P E C I A L. Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje! SOMMAIRE Brèves de l école Dessaix-Baptiste

Plus en détail

6000 hors taxe + transport, repas, hébergement (si province) pour 13 personnes

6000 hors taxe + transport, repas, hébergement (si province) pour 13 personnes L Italienne à Alger Opéra de Gioacchino Rossini et livret d'angelo Anneli L Opéra De Quartier Le chef d œuvre de Rossini en "opéra de poche» pour 10 chanteurs et 3 musiciens. Nous proposons une forme légère

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Branche Support audio, audiovisuel et musiques

Branche Support audio, audiovisuel et musiques Objectifs évaluateurs, connaissances spécifiques à la branche Branche Support audio, audiovisuel et musiques 1er cours: 4 jours dans le 2ème semestre 2ème cours: 4 jours dans le 3ème semestre 3ème cours:

Plus en détail

fiches pédagogiques 9. Grand Corps Malade Funambule PAROLES BIOGRAPHIE

fiches pédagogiques 9. Grand Corps Malade Funambule PAROLES BIOGRAPHIE BIOGRAPHIE Grand Corps Malade est le nom de scène de Fabien Marsaud, «l homme à la béquille qui a fait entrer le slam en France par la grande porte» grâce à sa voix et son écriture exceptionnelles. Né

Plus en détail

saison culturelle C.L.A.P.

saison culturelle C.L.A.P. 2014-2015 saison culturelle C.L.A.P. CABARET VENDREDI 24 OCTOBRE 2014 20h30 Le Cabaret Club - Groupe OASIS Le maître de cérémonie vous accueille dans son cabaret. Du swing, du glamour, des paillettes!

Plus en détail

STRUCTURE D ETUDES -----------------

STRUCTURE D ETUDES ----------------- STRUCTURE D ----------------- PROGRAMME, EXEMPLES DE PIECES, OBJECTIFS, POUR ENTRER AU NIVEAU MOYEN, SECONDAIRE, SECONDAIRE SUPERIEUR ET CERTIFICAT PIANO 2001 1. Structure d études : Elle a été adoptée

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES AUTEUR : CHRISTIAN OSTER Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement,

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Bourses Michelle 2014

Bourses Michelle 2014 Bourses Michelle 2014 Solistes Européens Luxembourg / concert du 13 janvier 2014 / Philharmonie Luxembourg / J. Haydn Symphonie n 94 «Surprise» / Photo SEL Bourses Michelle 3 En collaboration avec la Fondation

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale NEWS DU RESEAU Il était une fois «Les mots au Cœur des Arts» - Communauté de communes de la Baie du Mont Saint-Michel Les bibliothèques et la Communauté de communes de la Baie du Mont Saint- Michel proposent

Plus en détail