développement informatiquee DES ACVC]

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "développement informatiquee DES ACVC]"

Transcription

1 Octobre 2010 CALYXIS, pôle d expertise du risque Anthony SIEUW, chargé d études statistiques et de développement informatiquee [BAROMETRE DES ACVC] ] Le 29 Septembre 2010, un questionnaire internet (www.barometre acvc.com) portant sur les connaissances générales et techniques des Accidents de la Vie Courante a été proposé à 450 personnes affiliées à la MAIF et la MAAF. Les saisies s échelonnent du 29 septembre au 15 octobre 2010.

2 Table des matières Introduction...2 Diffusion du questionnaire...3 Profil de la population enquêtée...4 Réponses aux questions posées...7 Profils et scores Profils et réponses Analyse multidimensionnelle Conclusion

3 Introduction Vous pouvez consulter le questionnaire à l adresse suivante : Il est constitué d une dizaine de pages internet et s inscrit dans une démarche d évaluation des connaissances générales et techniques relatives aux AcVC : Générales car l aspect chiffré de l accidentologie est pris en compte, Techniques car l accident et ses circonstances sont abordés. En contrepartie de sa saisie, l internaute peut prendre connaissance de la synthèse des réponses par le biais d un document téléchargeable. N hésitez pas à remplir le questionnaire, la lecture de la présente analyse vous sera ainsi plus aisée. Le présent document retrace les questions posées et synthétise les saisies effectuées. Le document de synthèse est scindé en 4 parties : I Diffusion du questionnaire II Profil de la population enquêtée III Réponses aux questions posées IV Conclusion 2

4 I Diffusion du questionnaire Le 29 septembre, 450 s de demande de participation à ce questionnaire sont envoyés à une liste de sociétaires MAIF et MAAF désireux de participer à des études sur la thématique des AcVC. Plus de 400 connexions à la page d accueil du site «barometre-acvc.com» ont été comptabilisées et 276 internautes ont complété intégralement le questionnaire, les autres se sont arrêtés à la description du projet. 3

5 II Profil de la population enquêtée % Age des personnes sondées La population est majoritairement féminine. L âge moyen est de personnes ont moins de 37 ans et 1/4 plus de 62 ans. 50 ans. 1/4 des 3/4 des personnes déclarent vivre à deux. Combien avez vous d'enfants? Combien avez vous de petits enfants? % Aucun et plus 10 0 Aucun et plus 4 personnes sur 5 ont au moins un enfant. Presque la moitié des personnes a 2 enfants. Parmi les sondés ayant au moins un enfant, 60% n ont pas de d petits enfants. 4

6 Comment situez vous vos connaissances sur les AcVC? Mes connaissances sont diverses et éparses Je connais l'essentiel des choses à savoir Je possède quelques notions Mes connaissances sont limitées Les internautes ne pensent ni être experts ni ne rien savoir. On estime plus avoir des connaissances diverses que connaître l essentiel des choses à savoir. Je suis expert (e ) % Celles de votre conjoint ( e )? Ses connaissances sont diverses et éparses Il / Elle connait l'essentiel des choses à savoir Il / Elle possède quelques notions Ses connaissances sont limitées Il / Elle est expert (e ) On retrouve la même configuration dans ce que l internaute pense du conjoint. Les personnes sondées pensent-elles que les deux membres du couple ont la même perception sur les AcVC? Le coefficient de % corrélation de 0.80 le confirme. Avez vous été sensibilisé ( e ) aux AcVC? Si oui, de quelle manière? Presse, Media, Internet, Brochure Mutuelle Non 55 Oui 36 Ne répond pas Formation Propre accident, ou accident d'un proche Profession liee Autre Ecole Une personne sur deux déclare ne pas être sensibilisée aux AcVC. Les autres l ont été d abord par la presse puis par leur mutuelle (MAIF et MGEN). Une personne peut indiquer plusieurs voies mais ne peut pas se prononcer sur la qualité des informations reçues. 5

7 Souhaiteriez vous plus d'informations au sujet des AcVC? Par quel biais? Ne répond pas 12 Non 6 Oui Brochure sur la prévention des AcVC Diffusion de reportages télévisés mettant en scène les principaux risques d'acvc Rencontre de personnes formées à la prévention des AcVC Autre moyen Cette question est posée en fin de questionnaire. Il s avère que q 8 personnes sur 10 souhaiteraient être informées. Les 2 moyens principaux (3/4( des avis) sont la publication de brochures et la diffusionn de reportages télévisés. 7% des personness ont indiqué «Autre moyen» mais en fait certaines ont tout de même saisi dans la zone libre. Ainsi 1 personne sur 6 cite internet.. 6

8 III Réponses aux questions posées En moyenne les personnes sondées totalisent 7 (+/- 2) bonnes réponses sur fois plus de décès Autant de décès 4 fois plus de décès Moins de décès Les décès par AcVC concernent davantage les Enfants de moins de 15 ans Décès AcVC et décès Route? Plus de 65 ans [ ] ans [ ] ans % La mortalité par AcVC est sousestimée : on sait que les AcVC font au moins autant de décès que les accidents de la route mais on hésite d abord entre 2 fois plus et autant avant de penser 4 fois plus. 6 fois sur 10, la personne interrogée considère les décès par AcVC des enfants plus nombreux. La bonne réponse (Plus de 65 ans) est sélectionnée 1 fois sur % Quelle situation cause le plus de décès? 60% 40% Chute Suffocation Chute Noyade 20% 0% Incendie Noyade Incendie Suffocation Décès globaux Décès globaux Décès enfants Décès enfants Avec presque 80% de réponses, les chutes sont perçues à juste titre comme plus mortelles que les incendies. Idem pour la suffocation face à la noyade. Au regard de l enfant, la chute apparait (7 fois sur 10) plus mortelle que l incendie. Alors que ce n est pas le cas. La noyade est à juste titre placée devant la suffocation. 7

9 % Qu'est ce que le monoxyde de carbone? % des personnes donnent la bonne réponse. 0 Un gaz incolore, inodore et toxique Une substance inflammable au contact de l'oxygène Je ne sais pas Comment perçoit on sa présence? Je suis pris ( e ) de maux de tête et de vomissement On ne peut le percevoir, on décède subitement Flamme de l'appareil de combustion est jaune Flamme de l'appareil de combustion est bleue Je ne sais pas Je suis pris ( e ) de diahrées Le symptôme principal est repéré 8 fois sur 10. Cependant, la fatalité devance le bon sens : «Je ne peux pas le percevoir et je vais subitement décéder» (cas d une forte concentration de CO dans l air), alors qu un coup d œil du côté de la couleur de la flamme est beaucoup moins souvent envisagé. 8

10 Mon enfant vient d'ingurgiter un produit ménager... Je l'allonge J'appellee le centre antipoison ou le 15 Je le fais vomir Je lui fait boire un verre de lait Je lui fais boire un verre d'eau % des personnes appellent le centre-antipoison ou le 15. Certaines attitudes consisteraient à allonger (25%) ou à faire vomir l enfantt (14%) cee qui constitue une erreur. On ne se sent concerné par l incendie que lorsqu on y a étéé confrontéé soi-même ou ses proches. Le risque d incendiee est largement minoré : seules 14% des interrogées citent la bonne réponse : 1/3, et plus de 40% des sondés pensent que le risquee d incendie est de 1/10. 9

11 A juste titre, 82% % des sondés ne sont pas d accord. Il reste tout de même 18% de personnes ignorant le danger réel de l incendie, pierre angulaire dee la promotion des Daf. Le détecteur avertisseur de fumée est un appareil qui... S'installe au sol S'installe en hauteur Fonctionne à pile Nécessite l'interventionn d'u professionnel A pour but de prévenirr qu'un incendiee se Alerte directement les pompiers % On sait que le Daf est un instrument qui réveillee en cas d incendie ett qu il s installe en hauteur. Son fonctionnement semble moins clair (seulement 54% de réponses statuent de l usage d une pile). Pour certains (7%), le professionnel doit intervenir pour l installer. Le décalage est léger pour ces questions très générales, mais devrait être plus fort si les questions étaient plus techniques (lieu d installation, nombree de Daf, entretien ). 44% des personnes sont dans le vrai. Depuis la publication de d ce questionnaire, une offre est parue et propose deux Daf fiables pour 15 euros ce qui rend la question difficilement analysable. On note toutefois qu une personne sur cinq majore le prixx du Daf. 10

12 A Profils et scores : On regarde si le score varie en fonction des critères sexe, âge (plus ou moins de 50 ans) situation familiale (vivant seul ou en couple), personne sensibilisée ou non, propre perception des connaissances, avec ou sans enfant. Perception des connaissances personnelles et score Essentielles Limitées Diverses et éparses Expertes Notions 6,4 6,6 6,8 7 7,2 7,4 A titre empirique et dans une moindre mesure, on constate que les hommes, les personnes déclarant être sensibilisées, les couples, les parents, les personnes âgées de plus de 50 ans obtiennent un score moyen plus élevé. B Profils et réponses : A partir des critères vus plus haut, on étudie les réponses aux différentes questions. Question 1 : Décès AcVC et Route? 1 homme sur 3 donne la bonne proportion contre 1 femme sur 5. Question 2 : Age des victimes décédées par AcVC? Les hommes, les personnes n ayant pas d enfant, les personnes vivant seules et les personnes de plus de 50 ans se trompent le moins (à raison d 1 bonne réponse sur 3 contre 1 sur 5). Or ces personnes sont les principales victimes. Elles ont donc probablement conscience du danger que représente l accident. Question 3 : Chute ou incendie cause le plus de décès pour l ensemble de la population? Les personnes définissant leurs connaissances sur les AcVC comme essentielles ou diverses et éparses répondent le plus correctement à la question. 11

13 Question 5 : Chute ou incendie cause le plus de décès chez les enfants? Les experts (0 bonne réponse), les personnes avec enfants et les personnes en couple (1 sur 4 contre 1 sur 2 pour les deux critères) estiment que la chute est plus mortelle que l incendie chez l enfant. Question 8 : Comment détecter la présence de monoxyde de carbone? Les experts et les personnes de plus de 50 ans répondent juste : on repère le CO par la couleur jaune de la flamme de l appareil de combustion (2/5 contre 1/5). A l opposée, les personnes déclarant avoir des connaissances limitées en AcVC (5% de bonnes réponses). Les personnes sans enfant et vivant seules répondent 1 fois sur 4 (contre 1/20) que le CO est repérable par la couleur bleue de la flamme. Question 9 : Que faire si mon enfant ingère un produit toxique? Les experts préconisent le plus d allonger l enfant (4/5) ce qui constitue une erreur. Les personnes estimant leurs connaissances limitées, les hommes, les plus de 50 ans et les personnes non sensibilisées feraient vomir l enfant par erreur (1/5 contre 1/10). Question 10 : Proportion de familles confrontée à un incendie dans leur vie? Les personnes estimant leurs connaissances limitées et celles ayant des enfants se trompent sensiblement moins. Question 11 : Les flammes causent plus de décès que les fumées? La proportion de bonne réponse des experts, personnes estimant leurs connaissances essentielles, limitées, de celles possédant des enfants et vivant en couple est légèrement supérieure. Question 12 : Le détecteur avertisseur de fumée est un appareil qui : Les plus de 50 ans, les personnes avec enfants et celles en couple répondent davantage que les Daf fonctionnent à pile (3/5 contre 2/5). Question 13 : Quel prix pour un Daf fiable? Les experts et les personnes sensibilisées répondent le mieux (4/5 contre 2/5 pour les premiers 2/3 contre 1/3 pour les seconds). Les hommes, les personnes vivant seules, celles sans enfants minimisent le prix. 12

14 C Analyse multidimensionnelle : On réalise une AFCM (Analyse Factoriel des Correspondances Multiples). C est un moyen simple de regrouper et séparer les réponses fournies afin d établir des profils. Le profil 1 comprend les personnes veuves, n ayant pas d enfant. Répondent juste : 4 fois plus de décès que sur la route, Décès des plus de 65 ans plus nombreux, Incendie cause plus de décès que la chute chez l enfant. Répondent faux : Le CO ne provoque pas de maux de tête et fait vomir, Les flammes de l incendie provoquent autant de décès que la fumée, Le prix d un Daf fiable est inférieur à 10 euros. Le profil 2 se compose des personnes célibataires, n ayant pas d enfant. Répondent faux : L incendie tue plus que les chutes tous âges confondus, La noyade est plus mortelle que la suffocation tous âges confondus, Le CO est indétectable, on décède subitement. On oppose à ce dernier le profil 3 incluant les personnes ayant 3 enfants. Répondent juste : La chute est plus mortelle que l incendie globalement, La suffocation tue plus que la noyade globalement, La présence de CO est perceptible par les maux de tête et vomissements, Répondent faux : La flamme de l appareil défectueux n est pas forcément jaune en présence de CO. 13

15 IV Conclusion Avec un taux de participation proche de 2/3, ce premier questionnaire nous apporte des éléments importants à propos des connaissances sur les AcVC : Moins de la moitié des gens déclarent être sensibilisés : les médias (TV, presse, radio, internet) suivis des brochures envoyées par les mutuelles et des formations (professionnelles le plus souvent) sont les principaux vecteurs de diffusion de l information. Et 8 personnes sur 10, à la fin du questionnaire, souhaitent en savoir plus. Les vecteurs envisagés sont similaires mais avec une précision pour internet (1 personne sur 6) : l information devrait être structurée (présentée par situation d accident par ex.) et l internaute souhaite un outil intelligent de recherche. Le caractère hétérogène des connaissances est principalement dicté par le profil du sondé : le sexe, l âge, la situation familiale, les enfants sont autant de facteurs qui influencent (les séniors perçoivent mieux la mortalité par AcVC par ex.). Le décalage entre ce qu on pense savoir et ce qu on sait est également mis en évidence (les experts n atteignent pas les scores les plus élevés). Il n est néanmoins pas question d extrapoler ces résultats à la population générale, mais on peut penser que certains, par leur logique, seraient confortés en population représentative. Précisons également que le biais de participation altère la significativité des résultats : la population sondée est volontaire et possède probablement de meilleures connaissances sur la thématique des AcVC que la plupart des autres personnes. On s interroge sur le renouvellement de l étude, pour qu elle soit en adéquation avec la définition de baromètre, puisqu elle traite moins des comportements que des connaissances générales ou pratiques sur les AcVC. La population de cet échantillon correspond à des personnes volontaires et donc peutêtre plus informées sur les AcVC. Il serait intéressant d étendre la diffusion de ce questionnaire pour comparer les résultats décrits dans cette analyse. 14

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Territoire de Thourotte (60) 2014 Depuis 2013, la Mutuelle Familiale en partenariat avec l IRBMS sensibilise ses adhérents à la consommation

Plus en détail

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Sondage sur la perception du danger et la volonté d équipement du domicile des plus de 70 ans Embargo : 6 octobre 2011 12h00 Enquête

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF 2015 DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF Sensibilisation aux Détecteurs Avertisseurs Automatiques de Fumée IL N Y A PAS DE FUMEE SANS FEU, AYEZ LE REFLEXE DAAF! SDIS02 SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

Les Français, l héritage et l assistance financière

Les Français, l héritage et l assistance financière Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La méthodologie Page 3 La méthodologie Etude

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit Top 10 des fonctionnalités sur une page produit une étude Sur un site e-commerce, c est notamment sur une fiche produit que se décide l acte d achat. Cette page importante va souvent permettre de convertir

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies!

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les détecteurs de fumée : Questions / Réponses Le SDIS 70, en partenariat avec le Conseil général, la Préfecture et l Union Départementale des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Paris, le 9 septembre 2014 L

Plus en détail

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT A l'attention de Mael Rasch et Alain Cornu MARKET AUDIT 78 bd Leclerc Les Paraboles II BP 30515-59059 ROUBAIX cedex 1 Tél : 03 595 695 00 - Fax : 03 595 695 09 E-mail : Contact@Marketaudit.fr

Plus en détail

Pour ou contre les Soldes flottants?

Pour ou contre les Soldes flottants? Pour ou contre les Soldes flottants? Le 04/01/2013, Bons-de-Reduction.com, le site de référence en matière de code promo, publie son analyse suite au sondage réalisé en collaboration avec l institut Ifop

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 statnews informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Nuptialité et divortialité

Plus en détail

Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto. 3ème édition - Avril 2011

Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto. 3ème édition - Avril 2011 Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto 3ème édition - Avril 2011 L objectif de l étude Les conditions de la promotion des femmes dans le secteur automobile Méthodologie Enquête online Adressée aux professionnels

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Services financiers. Ce que veulent les femmes. Synthèse de l étude. Société Générale 6 Octobre 2011. Philippe GARDES

Services financiers. Ce que veulent les femmes. Synthèse de l étude. Société Générale 6 Octobre 2011. Philippe GARDES Services financiers Ce que veulent les femmes Synthèse de l étude Société Générale 6 Octobre 2011 Philippe GARDES Une date dans l évolution des droits des femmes 13 juillet 1965 La loi réformant les régimes

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Table des matières 3 4 6 7 8 9 10 11 12 14 17 18 21 Présentation et méthodologie Principaux constats Résultats

Plus en détail

Intoxications au monoxyde de carbone : prudence

Intoxications au monoxyde de carbone : prudence Communiqué de presse Intoxications au monoxyde de carbone : prudence Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d une mauvaise combustion

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

La perte de l audition: Un enjeu de société largement sous estimé. Une enquête réalisée par

La perte de l audition: Un enjeu de société largement sous estimé. Une enquête réalisée par La perte de l audition: Un enjeu de société largement sous estimé Une enquête réalisée par 1 La «malaudition» : la France, mauvaise élève de l Europe! La France compte 6 millions de malentendants dont

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire sur le profil d investisseur Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire 1. Quand aurez-vous besoin de toucher à ce portefeuille de placement,

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée

Les Français et les détecteurs de fumée Les Français et les détecteurs de fumée Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 15 et 16 octobre 2015. Echantillon

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée : équipement et usages

Les Français et les détecteurs de fumée : équipement et usages Les Français et les détecteurs de fumée : équipement et usages Présentation des résultats 9 février 2016 LEVEE D EMBARGO : MARDI 9 FEVRIER A 10H La méthodologie Méthodologie Recueil L enquête a été réalisée

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2013 1 2 1. Contexte et objectifs Présentation d emevia et de ses missions Le premier réseau français de mutuelles étudiantes de proximité qui regroupe 10 mutuelles régionales Les mutuelles

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Synthèse de l'institut CSA - N 1101469 Octobre 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010 Baromètre Direct Énergie - OpinionWay Vague 1 Septembre 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1038 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

SÉCURITÉ et ACCESSIBILITÉ État des lieux de l hôtellerie dans le département du Lot

SÉCURITÉ et ACCESSIBILITÉ État des lieux de l hôtellerie dans le département du Lot SÉCURITÉ et ACCESSIBILITÉ État des lieux de l hôtellerie dans le département du Lot Enquête réalisée par la CCI du Lot entre le 12 mars et le 13 mai 2010 Rappels législatifs La sécurité incendie : L arrêté

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes La consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes au Canada CENTRE D EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS RAPPORT D ÉTUDE OMNIBUS Perceptions et opinions des Canadiens à l égard

Plus en détail

Allergies et intolérances alimentaires

Allergies et intolérances alimentaires Allergies et intolérances alimentaires Allergies et intolérances alimentaires Janvier 2008 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Connaissance

Plus en détail

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

"Les Femmes européennes et le crédit"

Les Femmes européennes et le crédit "Les Femmes européennes et le crédit" 7 mars 2005 Introduction A l occasion de la journée de la femme, la Fédération Bancaire Française s est interrogée avec l Ifop, sur la relation que les Femmes européennes

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO PENSIONS DE RÉVERSION DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 8 JUIN 2015 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Comment les Français gèrent-ils leur santé?

Comment les Français gèrent-ils leur santé? Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Comment les Français gèrent-ils leur santé? Baromètre Santé - 2ème édition 11 septembre 2007 Cadre de l'étude POURQUOI CETTE ETUDE? L enseigne Kiria a pour but de développer

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE 2 Objectifs et méthodologie : les objectifs Objectifs :

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Les Français et l installation de détecteurs de fumée dans leur logement

Les Français et l installation de détecteurs de fumée dans leur logement Les Français et l installation de détecteurs de fumée dans leur logement Jean-François LEVIONNOIS Président directeur Général Tél : 01 55 33 20 43 Mail :jean-francois.levionnois@lh2.fr Erwan LESTROHAN

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie. CRIOC, avril 2006

Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie. CRIOC, avril 2006 Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie CRIOC, avril 2006 Agenda 1. Rappel législatif 2. Objectifs 3. Méthodologie 4. Possession et équipement 5. Intentions d achat

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015 Les Français et les détecteurs de fumée Présentation à la presse 3 février 2015 La méthodologie Méthodologie Recueil L enquête a été réalisée par téléphone du 9 janvier au 10 janvier 2015 auprès de responsables

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin 1 ENQUETE ENTREPRISES ET TIC 2008 : TIC ET INNOVATION : LE CAS DES PME BRETONNES Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin Ces dix dernières années, la majorité des entreprises a massivement investi

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

Etude sur les comportements de lecture «papier versus numérique»

Etude sur les comportements de lecture «papier versus numérique» Etude sur les comportements de lecture «papier versus numérique» Etude en ligne auprès d un échantillon de 1.165 individus, représentatif de la population française Mai 2014 Présentée à l Assemblée Générale

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Avant propos...1 I ANALYSE GÉNÉRALE...1 II LOGEMENT ET LOYER...2 III FRAIS D'INSCRIPTION...3 IV BOURSIER-E-S, BOURSES ET AIDES...4 V SANTÉ

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

Comment les Français imaginent leur retraite? Octobre 2011

Comment les Français imaginent leur retraite? Octobre 2011 Comment les Français imaginent leur retraite? Octobre 2011 Approche méthodologique!" Cible!"Individus âgés de 18 à 75 ans!"etre actifs ou en recherche d emploi (Ne pas être à la retraite)!" Echantillonnage

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la gestion du risque des sociétés

Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la gestion du risque des sociétés Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier : comment y contribuer? Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Etude empirique de la valeur d utilité de l immobilier des entreprises : un actif associé à la

Plus en détail

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs ENQUÊTE «LA SOLITUDE DES SENIORS» La canicule de l été 2003 a montré combien les personnes isolées étaient vulnérables. Depuis cet événement, l Institut des Hautsde-Seine s est attaché à proposer aux seniors

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Proposition d ordonnance visant à la sécurisation des habitations par l installation de détecteurs de monoxyde de carbone

Proposition d ordonnance visant à la sécurisation des habitations par l installation de détecteurs de monoxyde de carbone Proposition d ordonnance visant à la sécurisation des habitations par l installation de détecteurs de monoxyde de carbone (déposée par Didier Gosuin & Viviane Teitelbaum) DEVELOPPEMENT Un arrêté gouvernemental

Plus en détail

MODULE 9 13 Lancement à retardement

MODULE 9 13 Lancement à retardement MODULE 9 13 Lancement à retardement Dans cette vidéo, je vais vous présenter un autre exemple de lancement que vous pouvez effectuer. C est une technique qui a été utilisée par plusieurs marketeurs de

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS LES DIX QUESTIONS DU MEDECIN LIBERAL SUR LES FORMULAIRES ET CERTIFICATS REQUIS PAR LES COMPAGNIES D ASSURANCE DES PATIENTS «L information médicale est nécessaire à l assureur que ce soit pour l évaluation

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Fiche technique Sondage réalisé pour : MALONGO Dates de réalisation : Les 22 et 23 mars 2006 Échantillon national de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

Sondage de l institut CSA

Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina édition hors-série Journée de la femme digitale Sondage de l institut CSA En partenariat avec l SOUS EMBARGO JUSQU AU VENDREDI 8 MARS 2013 1 Fiche technique du sondage L

Plus en détail

Les Français et l arrêt cardiaque

Les Français et l arrêt cardiaque pour Les Français et l arrêt cardiaque Novembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Fédération Française de Cardiologie Echantillon : Echantillon de 1007 personnes, représentatif

Plus en détail

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques Octobre 2012 Les Français et les risques numériques pour Avant-propos AXA Prévention, association de loi 1901, agit depuis près de 30 ans pour protéger le grand public sur les risques du quotidien : risque

Plus en détail

Rapport d'étude Mesure de la satisfaction des visiteurs et des exposants du salon de l'information sur les études et les professions

Rapport d'étude Mesure de la satisfaction des visiteurs et des exposants du salon de l'information sur les études et les professions Rapport d'étude Mesure de la des visiteurs et des exposants du salon de l'information sur les études et les professions Mons - Mars 1993 Rapport réalisé à la demande du SIEP ICET - Promotion Sociale Graduat

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr Les seniors et les réseaux sociaux Anne-Laure GALLAY Directrice de clientèle Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 90 anne-laure.gallay@lh2.fr Rapport d étude Domitille HERMITE Chef de groupe

Plus en détail