LES FEUX D HABITATION À PARIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES FEUX D HABITATION À PARIS"

Transcription

1 BRIGADE DE SAPEURS-POMPIERS DE PARIS LES FEUX D HABITATION À PARIS I GÉNÉRALITÉS En France, les feux tuent environ 800 personnes chaque année, soit 1 décédé pour habitants. Sur le secteur de la BSPP (départements 75, 92, 93 et 94), le ratio est divisé par 2 (1 décédé pour habitants). En cas d incendie, le facteur «temps» est primordial. Les statistiques nationales relèvent le délai moyen d intervention des secours à 18 minutes pour l ensemble du territoire. Sur le secteur de la BSPP, ce délai est inférieur à 8 minutes. La répartition judicieuse et le nombre de bases opérationnelles liées à l étude des risques expliquent cette rapidité d intervention. II LES FEUX D HABITATION SONT PRINCIPALEMENT À L ORIGINE DES TUÉS ET DE BLESSÉS DANS LES FEUX DE BÂTIMENT En 2012, il y a eu incendies sur la zone opérationnelle de la BSPP ( ), dont 2057 interventions pour feu de toute nature à Paris. À Paris, 171 de ces 2057 interventions pour feu de bâtiment sont à l origine de victimes (décédés et blessés). L étude de ces 171 feux de bâtiments à Paris permet de constater que : 92 % des 12 personnes qui ont péri sur feu l ont été lors de feu d habitation ; 66 % des 12 victimes gravement blessées l ont été lors de feu d habitation ; 78 % des victimes légèrement blessées l ont été lors de feu d habitation. Il convient de constater que les feux d habitations tuent et blessent bien plus que les tous les autres feux de bâtiments (école, commerce, immeuble de grande hauteur, etc.).

2 De plus, l étude des rapports d interventions permet de remarquer que les victimes décédées et blessées l ont été à parts égales : dans la cuisine ; dans le salon ; dans une chambre à coucher. Des facteurs aggravants existent. Il convient de parler de typologie des bâtiments susceptibles de générer des pertes humaines. Citons : l absence de DAAF les passages et voies d accès difficile aux moyens de secours ; les accès sécurisés ; les fenêtres barreaudées ; les couloirs de grandes longueurs ; les cages d escalier en bois ; les stockages de produits dangereux (gaz, produits inflammables, etc.) ; l absence ou le dysfonctionnement des cages d escaliers ; le mauvais état des vecteurs d énergie (gaz, électricité, etc.). III ÉLÉMENTS DE PRÉVENTION 1 Conduites à tenir en cas d incendie Deux types de consignes qu il convient de faire adopter par le public face à un incendie qui se déclare dans un immeuble : 1 er cas : le feu s est déclaré chez vous : n essayez pas de l éteindre sortez de chez vous avec l ensemble de votre famille refermez la porte derrière vous alertez les secours : 18 ou e cas : le feu s est déclaré chez un voisin restez chez vous calfeutrez le bas des portes avec du linge humide appelez les secours : 18 ou 112 manifestez-vous à la fenêtre pour que les sapeurs-pompiers vous portent secours 2 Mise en place de Détecteur Autonome Avertisseur de Fumées DAAF dans les logements Rappeler que les textes (Loi n du 9 mars 2010, décret no du 10 janvier 2011, norme européenne EN ) obligent d ici mars 2015 tous les propriétaires et tous les locataires à s équiper d un DAAF, ceci afin de pouvoir réagir extrêmement rapidement en cas du déclenchement d un incendie durant les phases de sommeil.

3 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris La Défense, le 28 mars 2013 Détecteurs de fumée domestiques Comment les choisir? Les précisions apportées par l arrêté du 5 février 2013 Le 14 mars, l arrêté relatif à l équipement des logements en Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée (DAAF) est paru au journal officiel. Particuliers et professionnels connaissent désormais leurs obligations et comment les respecter. Explication de texte par le GIFSID, le syndicat de la sécurité incendie domestique. Conformité et qualité des DAAF L arrêté du 5 février 2013 «précise les exigences auxquelles doit répondre le détecteur de fumée normalisé installé dans chaque logement, les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement». Ainsi, ce texte rappelle toutes les caractéristiques essentielles d un DAAF : éléments constitutifs indispensables, autonomie, niveau de l alarme sonore, informations sur l origine et le fabricant Il rappelle également qu un DAAF, pour être considéré comme conforme, doit répondre aux critères de la norme applicable, c'est-àdire la norme EN La conformité à cette norme est attestée par la présence du sigle sur le DAAF. Ce sigle doit toujours être accompagné d un numéro qui permet d identifier l organisme indépendant qui a vérifié la conformité du produit (par exemple, l organisme français, AFNOR, est désigné par le numéro 0333). L évaluation de la conformité à la norme européenne est réalisée par un essai type et par un audit du site de fabrication lors de la mise en production du DAAF. Pour plus de sécurité, l arrêté exige que des essais et des audits soient également réalisés régulièrement pour vérifier que la fiabilité et la qualité des produits commercialisés soient maintenues. Pour s assurer que cette exigence est bien respectée, le consommateur peut choisir un détecteur marqué. Ce sigle atteste du fait que l organisme certificateur indépendant français, AFNOR, effectue des contrôles réguliers de la qualitéet de la fiabilitédu produit. Le GIFSID (syndicat de la sécurité incendie domestique affilié à la FFMI, Fédération Française du Matériel d Incendie), les pouvoirs publics et la plupart des acteurs de la prévention du risque incendie recommandent ainsi l utilisation de détecteurs marqués. 1

4 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Oùacheterson DAAF? Le prix du DAAF est fonction de son autonomie (qui varie de 1 à 10 ans), de certaines caractéristiques spécifiques (design, télécommande ) et de son mode de distribution. L occupant d un logement peut acheter directement son DAAF dans les grandes surfaces, les magasins de bricolage, les commerces de proximité spécialisés ou sur Internet. Il peut également faire appel à un électricien ou à un spécialiste de la sécurité incendie qui l aidera à choisir, installer et maintenir le DAAF. S équiper, c est maintenant Les occupants de logement ont encore deux ans pour installer un DAAF mais le risque incendie est permanent. Le GIFSID recommandent donc de s équiper dès maintenant. Le texte complet de l arrêtéet l actualitéde la sécuritéincendie sur Créée en 1933, la Fédération Française du Matériel d Incendie (FFMI) regroupe les professionnels de la sécurité incendie active. Ses 10 syndicats professionnels métiers rassemblent 250 adhérents qui comptent salariés pour un chiffre d affaires cumulé de 3 milliards d Euros. Elle représente les professions de la sécurité incendie auprès des pouvoirs publics et des autres acteurs du marché. Le groupement des fabricants et distributeurs de matériel de sécurité incendie domestique est l un des 10 syndicats métiers de la FFMI. Il réunit la plupart des professionnels de la sécurité incendie domestique. Depuis sa création en 1999, le groupement mène des actions de sensibilisation et d information sur le risque incendie domestique. Contact : FFMI Romain CANLER : : : : : 39 rue Louis Blanc (Courbevoie) PARIS LA DEFENSE CEDEX 2

5 Paris Habitat-OPH, 1 er bailleur social public d Europe avec plus de logements, est un acteur majeur du logement social à Paris et en petite couronne. L établissement grâce au soutien de la ville de Paris et fort de ses collaborateurs, œuvre à la fois à développer l offre de logements sociaux et à offrir une meilleure qualité de vie et de service à ses locataires. Construire, réhabiliter, aménager mais aussi développer la relation de proximité avec les habitants et animer la vie des quartiers : les domaines d intervention de Paris Habitat-OPH sont nombreux et se situent au centre des problématiques urbaines actuelles. Une politique de prévention des incendies partagée par les bailleurs publics parisiens Les bailleurs sociaux connaissent très régulièrement des incendies sur leur patrimoine, avec parfois des conséquences humaines tout à fait dramatiques. Sur une initiative de la ville de Paris, ils ont, d ores et déjà, mené plusieurs campagnes de sensibilisation aux risques liés aux incendies domestiques auprès de leurs locataires en accompagnement de la BSPP (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris). Les accords collectifs, relatifs à la mise en place de DAAF (Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumée), que signent aujourd hui les différents bailleurs avec les organisations de locataires s inscrivent dans cette politique. L accord collectif conclu par Paris Habitat-OPH sur les détecteurs de fumée Fort de l obligation faite aux locataires, à compter du 8 mars 2015, d équiper les logements d au moins un détecteur de fumée, Paris Habitat a conclu un accord collectif avec les organisations de locataires le 6 décembre 2012 portant sur l installation de DAAF dans les logements gérés par l Office, en contrepartie d une redevance mensuelle maximum de 0,55. Cet accord s inscrit dans l exigence toujours plus forte de qualité de service que l Office se fixe et vise à assurer un niveau d équipement homogène du patrimoine de Paris Habitat : pose assurée par un professionnel dans le respect des procédés d installation et qualité de matériel conforme aux attendus des normes de fabrication. Concrètement, l équipement du patrimoine s échelonnera du 1 er janvier au 31 décembre 2014 au plus tard. Les associations et amicales seront associées en amont pour relayer l information et les locataires seront avisés des dates de passage par voie d affichage dans les halls. Le détecteur de fumée sera implanté dans un couloir à proximité des chambres. Selon les caractéristiques du logement, 2 détecteurs pourront être posés et de même des adaptations liées à certains handicaps seront envisageables. Seul le prestataire effectuera la pose, il aura la charge d informer le locataire sur le fonctionnement et l entretien du dispositif. Un document d information sera fourni en complément à cette sensibilisation. Le coût, qui n excédera pas 0,55 euros par mois et par logement, comprend la fourniture, la pose et la garantie totale de fonctionnement de 10 ans minimum du détecteur. Le coût définitif sera connu à l issue des appels d offres. Pour tout

6 dysfonctionnement, un service téléphonique dédié sera communiqué aux locataires. Seuls restent, à la charge du locataire, le nettoyage et le test régulier du bon fonctionnement du détecteur.

7 Paris Habitat-OPH : Présentation du projet du 57 boulevard d Ornano Paris 18 ème arrondissement Le contexte Située dans le 18 ème arrondissement, la parcelle accueille 2 immeubles comportant 3 logements et 2 commerces libres d occupation. La Ville de Paris a acquis cet ensemble immobilier, probablement bâti au milieu du XIXème siècle et a proposé à Paris Habitat de le prendre à bail. Le terrain a la particularité de bénéficier de deux accès sur rue : - 57 boulevard Ornano, - 70 rue Championnet, Le projet Les études de faisabilité réalisées en 2010 et 2011 ont écarté les hypothèses d une réhabilitation et d une surélévation et entériné le choix de la démolition. Le projet retenu comprend la création d un foyer étudiant de 64 chambres qui sera géré par le CROUS et d une crèche associative d une vingtaine de berceaux disposant d un jardin en pleine terre de 50 m². Le choix architectural Le jury d architecture a désigné, en janvier 2012, Stera Architecture comme lauréat du concours d architecture du projet. L ensemble immobilier comprend 2 entrées, pour 2 adresses, et 2 fonctions : - L entrée du foyer étudiant est située sur le boulevard Ornano, - L entrée de la crèche associative est réalisée sur la rue Championnet, à côté donc de la maternelle. Le projet bénéficie des certifications Qualitel Label BBC Effinergie, et Habitat & Environnement Profil A. Calendrier Prévisionnel Permis de démolir : 13 avril 2012 Permis de construire : 16 janvier 2013 Travaux de démolition : avril 2013 Démarrage des travaux : juin 2013 Livraison : 3 ème trimestre 2014 En savoir plus sur les actions de Paris Habitat - OPH : Contact presse Paris Habitat-OPH Juliette Zylberberg : /

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies!

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les détecteurs de fumée : Questions / Réponses Le SDIS 70, en partenariat avec le Conseil général, la Préfecture et l Union Départementale des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

DAAF : Détecteur autonome avertisseur de fumée,

DAAF : Détecteur autonome avertisseur de fumée, DAAF : Détecteur autonome avertisseur de fumée, Le partenaire de votre sécurité. En France l incendie domestique c est : Un incendie toutes les 2 minutes, 10.000 personnes victimes chaque année, 480 décès

Plus en détail

Le détecteur autonome avertisseur de fumées (D.A.A.F.)

Le détecteur autonome avertisseur de fumées (D.A.A.F.) Le détecteur autonome avertisseur de fumées (D.A.A.F.) NOTE TECHNIQUE de PRESENTATION Direction du Patrimoine Service Maintenance Janvier 2015 Autermedelaloin 2010-238 du 9 mars 2010, modifié par la loi

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

VISITE MARDI 3 MARS 2015. 5 OPÉRATIONS, 5 MANIÈRES DE PRODUIRE DES LOGEMENTS SOCIAUX À PARIS, DANS LE 16e ARRONDISSEMENT. 46, rue de la Pompe

VISITE MARDI 3 MARS 2015. 5 OPÉRATIONS, 5 MANIÈRES DE PRODUIRE DES LOGEMENTS SOCIAUX À PARIS, DANS LE 16e ARRONDISSEMENT. 46, rue de la Pompe VISITE MARDI 3 MARS 2015 46, rue de la Pompe 62, rue Nicolo 6, place Possoz 15, rue Gros 95, rue Chardon-Lagache 5 OPÉRATIONS, 5 MANIÈRES DE PRODUIRE DES LOGEMENTS SOCIAUX À PARIS, DANS LE 16e ARRONDISSEMENT

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions

Plus en détail

SÉCURITÉ INCENDIE. Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires I L S C O N S E P R É V E N I O N. www.groupama.fr

SÉCURITÉ INCENDIE. Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires I L S C O N S E P R É V E N I O N. www.groupama.fr SÉCURITÉ INCENDIE C O N S E I L S P R É V E N T I O N Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires www.groupama.fr SÉCURITÉ INCENDIE Pourquoi équiper son logem Une mesure obligatoire et préventive Devant

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION EXISTANTS

LA SECURITE INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION EXISTANTS LA SECURITE INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION EXISTANTS LE CADRE JURIDIQUE DES REGLES JURIDIQUES DIFFERENTES 1- Des RECOMMANDATIONS pour les logements existants: Circulaire du 13 décembre 1982 2-

Plus en détail

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26

JORF n 0252 du 29 octobre 2011. Texte n 26 JORF n 0252 du 29 octobre 2011 Texte n 26 ARRETE Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de sécurité contre les risques d incendie et

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

Gile SAS - Impasse des mines les Camoins 13011 Marseille FRANCE - +33788221944 - +33972479112 - de 10000 enregistrée au RCS de Marseille N siret:

Gile SAS - Impasse des mines les Camoins 13011 Marseille FRANCE - +33788221944 - +33972479112 - de 10000 enregistrée au RCS de Marseille N siret: 1 Le détecteur de fumée (DAAF): une nécessité... 800 personnes décèdent chaque année en France dans des incendies domestiques 70% de ces drâmes surviennent la nuit, il suffirait qu une alarme sonne pour

Plus en détail

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O.

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AU TYPE O. CHAPITRE IV : Établissements du Type O : Hôtels et pensions de famille. Généralités (O 1 à 2) : Etablissements assujettis - Calcul de l'effectif Construction

Plus en détail

Détecteur de fumée radio fumonic 3 radio net. Informations pour locataires et propriétaires

Détecteur de fumée radio fumonic 3 radio net. Informations pour locataires et propriétaires Détecteur de fumée radio fumonic 3 radio net Informations pour locataires et propriétaires Félicitations! Des détecteurs de fumée intelligents fumonic 3 radio net ont été installés dans votre appartement.

Plus en détail

Gile SAS - Impasse des mines les Camoins 13011 Marseille FRANCE - +33788221944 - +33972479112 - de 10000 enregistrée au RCS de Marseille N siret:

Gile SAS - Impasse des mines les Camoins 13011 Marseille FRANCE - +33788221944 - +33972479112 - de 10000 enregistrée au RCS de Marseille N siret: 1 Le détecteur de fumée (DAAF): une nécessité... 800 personnes décèdent chaque année en France dans des incendies domestiques 70% de ces drâmes surviennent la nuit, il suffirait qu une alarme sonne pour

Plus en détail

Plan de vente DAAF dans clientèle existante 1

Plan de vente DAAF dans clientèle existante 1 Plan de vente DAAF dans clientèle existante 1 Préalables au plan de vente incendie habitat En tant que représentant vous devez vous présenter en conseiller sécurité incendie habitat ce qui va rassurer

Plus en détail

HABITATION. L'Association FO Consommateurs (A.F.O.C), 35 rue Echange 35 200 RENNES,

HABITATION. L'Association FO Consommateurs (A.F.O.C), 35 rue Echange 35 200 RENNES, HABITATION Accord collectif portant sur l'installation et l'entretien des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (D.A.A.F.) dans les logements locatifs familiaux Entre : L'Office Public de l'habitat

Plus en détail

LE N 1 DE LA PROTECTION INCENDIE DANS LE MONDE!

LE N 1 DE LA PROTECTION INCENDIE DANS LE MONDE! LE N 1 DE LA PROTECTION INCENDIE DANS LE MONDE! Détecteur de fumée Pour ce qui vous importe le plus! Dès 1967, BRK met au point les premiers détecteurs-avertisseurs de fumée à usage domestique, suivis

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

)I.,l1NISTEflE. us l_ïnttrl L'R SAPEURS. POMPIERS DE FRANCE. MINIS1ÈRl I>U LOGEMENT. DGLï~Ghl.lTf. DESTERRIlOIRES 1:r'I)[~L..

)I.,l1NISTEflE. us l_ïnttrl L'R SAPEURS. POMPIERS DE FRANCE. MINIS1ÈRl I>U LOGEMENT. DGLï~Ghl.lTf. DESTERRIlOIRES 1:r'I)[~L.. )I.,l1NISTEflE. us l_ïnttrl L'R SAPEURS. POMPIERS DE FRANCE MINIS1ÈRl I>U LOGEMENT. DGLï~Ghl.lTf. DESTERRIlOIRES 1:r'I)[~L..\ K\lRAlITF LES DÉTECTEURS AUTONOMES AVERTISSEURS DE FUMÉE /' -+ Le détecteur

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

installez un détecteur de fumée!

installez un détecteur de fumée! Protégez ceux que vous aimez, installez un détecteur de fumée! LES BONS GESTES À ADOPTER Faites attention aux bougies. Surveillez vos cuissons, éteignez vos appareils après usage. Un incendie se déclare

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

La prévention des incendies domestiques

La prévention des incendies domestiques La prévention des incendies domestiques Comment éviter les risques d incendie : vigilance et gestes simples pour tous > Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit. > Une

Plus en détail

INVISIBLE 10 ANS DÉTECTEUR DE FUMÉE Manuel d utilisation

INVISIBLE 10 ANS DÉTECTEUR DE FUMÉE Manuel d utilisation INVISIBLE 10 ANS DÉTECTEUR DE FUMÉE Manuel d utilisation S10-1-1000 www.cautiex.de/smoke10 10 YEAR 88(±2) db 10min Alarm Pause Manufacturé par CAVIUS VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CE MANUEL D UTILISATION

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015 Les Français et les détecteurs de fumée Présentation à la presse 3 février 2015 La méthodologie Méthodologie Recueil L enquête a été réalisée par téléphone du 9 janvier au 10 janvier 2015 auprès de responsables

Plus en détail

Alarme incendie et Détecteur de fumée

Alarme incendie et Détecteur de fumée Alarme incendie et Détecteur de fumée Je veux être averti si un incendie se déclenche dans mon logement (maison, appartement, mobil-home...) Quelques chiffres 100 000 interventions de pompiers par an pour

Plus en détail

Information presse Le 6 octobre 2008

Information presse Le 6 octobre 2008 Information presse Le 6 octobre 2008 Les incendies domestiques : des conséquences irréversibles Quand il ne tue pas, l incendie domestique peut entraîner chez les victimes de très graves séquelles physiques,

Plus en détail

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM)

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM) 2013 (MAM) Édito Le Conseil général et la Caisse d allocations familiales du Finistère favorisent le développement des modes d accueil de la petite enfance Le Conseil général du Finistère et la Caisse

Plus en détail

de vous Mag Des informations pour votre logement L OPH de l Ariège vous équipe en détecteurs de fumée

de vous Mag Des informations pour votre logement L OPH de l Ariège vous équipe en détecteurs de fumée Des informations pour votre logement Quel habitat demain? p. 2 Rénovation urbaine du quartier de la gare à Pamiers p. 4 Restructuration du quartier de Ginabat à Montoulieu p. 6 Du 21 novembre au 4 décembre,

Plus en détail

Les détecteurs de fumée sauvent des vies.

Les détecteurs de fumée sauvent des vies. Les détecteurs de fumée sauvent des vies. La plupart des victimes d incendies se font suprendre la nuit, pendant leur sommeil. Les victimes ne périssent en général pas par les flammes, 90 % d entre elles

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ

l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Règles de sécurité applicables à l Hôpital Local Maison de Retraite «les Capucines» SOULTZ Fait à Soultz en août 2006 Sommaire I/ Quelques notions relatives aux risques d incendie II/ Les outils destinés

Plus en détail

Détecteur de fumée. Mode d emploi Version juin 2011

Détecteur de fumée. Mode d emploi Version juin 2011 Mode d emploi Version juin 2011 Détecteur de fumée RM1 Le détecteur de fumée permet d alerter à temps les occupants d un lieu en cas de dégagement de fumée causée par un début d incendie. Sommaire 01

Plus en détail

Etat des lieux. Les chiffres incendie. En France, l'incendie c'est :

Etat des lieux. Les chiffres incendie. En France, l'incendie c'est : Etat des lieux Les chiffres incendie En France, l'incendie c'est : 1 incendie toutes les 2 minutes 10000 victimes chaque année qui causent 800 décès 250000 sinistres d'incendies d habitation déclarés aux

Plus en détail

Gile SAS - Impasse des mines les Camoins 13011 Marseille FRANCE - +33788221944 - +33972479112 - de 10000 enregistrée au RCS de Marseille N siret:

Gile SAS - Impasse des mines les Camoins 13011 Marseille FRANCE - +33788221944 - +33972479112 - de 10000 enregistrée au RCS de Marseille N siret: 1 Le détecteur de fumée (DAAF): une nécessité... 800 personnes décèdent chaque année en France dans des incendies domestiques 70% de ces drames surviennent la nuit, il suffirait qu une alarme sonne pour

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d habitation (1)

LOIS. LOI n o 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d habitation (1) 10 mars 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 2 sur 154 LOIS LOI n o 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d habitation

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

5 rue des artisans, Armbouts-Cappel

5 rue des artisans, Armbouts-Cappel 5 rue des artisans, Armbouts-Cappel VENTE, POSE et MAINTENANCE DE VOS EXTINCTEURS (portatifs et sur roues) (Certification APSAD NF SERVICE) VERIFICATION DE VOS R.I.A. (Robinets d Incendie Armés) VERIFICATION

Plus en détail

05 AMIANTE : SCÉNARIO DE CRISE

05 AMIANTE : SCÉNARIO DE CRISE Un incendie se déclare dans une résidence Hlm amiantée Un incendie se déclare dans une résidence Hlm construite avant 1997. Le bailleur doit alors anticiper les risques liés à l amiante vis-à-vis des différents

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

Moniteur de prévention incendie 2012

Moniteur de prévention incendie 2012 Moniteur de prévention incendie 2012 Page 1 de 9 Introduction Dans le cadre du Plan national de Prévention des Incendies dans les Habitations 2012, le Service public fédéral Intérieur a commandé, en collaboration

Plus en détail

Le feu ne dort jamais!

Le feu ne dort jamais! Le feu ne dort jamais! Design graphique Bleu Com Cèdre - 02 41 56 08 73 - Crédit photo : Naty Strawberry - Barneyboogles - Fotolia En France, 1 incendie se déclare toutes les 2 minutes. 10.000 personnes

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

LE CADRE JURIDIQUE FRANCAIS

LE CADRE JURIDIQUE FRANCAIS LA SECURITE INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION EXISTANTS LE CADRE JURIDIQUE FRANCAIS es RECOMMANDATIONS pour les logements exista Circulaire du 13 décembre 1982 ne REGLEMENTATION pour les nouveaux

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

1 sapeur-pompier = 1 détecteur. Dossier de présentation destiné aux UDSP / Mars 2014

1 sapeur-pompier = 1 détecteur. Dossier de présentation destiné aux UDSP / Mars 2014 1 sapeur-pompier = 1 détecteur Dossier de présentation destiné aux UDSP / Mars 2014 POURQUOI CETTE OPÉRATION? Toujours soucieuse d offrir à ses adhérents, au-delà de ses actions politiques et associatives,

Plus en détail

26 décembre 2011. Comparatif Ancien Type O / et Nouveau Type O applicable au 1er janvier 2012

26 décembre 2011. Comparatif Ancien Type O / et Nouveau Type O applicable au 1er janvier 2012 http:// 26 décembre 2011 Comparatif Type O / et Type O applicable au 1er janvier 2012 Ce comparatif à pour but de souligner les différences entre les 2 textes. Les divers commentaires ne sont pas des commentaires

Plus en détail

Projet d ARRÊTÉ. relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l habitation

Projet d ARRÊTÉ. relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l habitation RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement NOR : Projet d ARRÊTÉ relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction

Plus en détail

Le feu et ses conséquences

Le feu et ses conséquences Formation SSIAP 1 Le feu et ses conséquences Le triangle du feu Les trois éléments indispensables à l incendie Le Combustible Le Comburant (Solide, liquide, gazeux) l air: L énergie d activation (Thermique,

Plus en détail

SOLUTION DAAF SERENITE POUR LES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER

SOLUTION DAAF SERENITE POUR LES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER SOLUTION DAAF SERENITE POUR LES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER ASL RESIDENCE LA BOISSIERE 93110 ROSNY-SOUS-BOIS VISUDOM Bâtiment INNEOS- 1401 Avenue de la Grande Halle- 78200 BUCHELAY Tél : 01 34 78 82

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

Groupe des Chalets COGEDIM

Groupe des Chalets COGEDIM Groupe des Chalets COGEDIM Dossier de presse Pose de la 1 ère pierre des résidences «À l ombre des jasmins» et «Les terrasses de jasmin» Cours Dillon à Toulouse Lundi 10 septembre 2012 Un partenariat exemplaire

Plus en détail

Charte de relogement de l ensemble résidentiel Fulton - Paris 13 e. Charte de relogement de l ensemble Résidentiel Fulton Paris 13 e

Charte de relogement de l ensemble résidentiel Fulton - Paris 13 e. Charte de relogement de l ensemble Résidentiel Fulton Paris 13 e Charte de relogement de l ensemble résidentiel Fulton - Paris 13 e Charte de relogement de l ensemble Résidentiel Fulton Paris 13 e Entre - La Ville de Paris représentée par le directeur de cabinet de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Sécurité RI5

REGLEMENT INTERIEUR. Sécurité RI5 REGLEMENT INTERIEUR Sécurité RI5 Cette partie «RI5» du règlement intérieur a pour but de définir toutes les règles dites de sécurité concernant le refuge. Cela concerne tout aussi bien les détecteurs de

Plus en détail

N 2535 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2535 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2535 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 septembre 2005. PROPOSITION DE LOI visant à rendre obligatoire l

Plus en détail

Le Détecteur d Incendie DAAF

Le Détecteur d Incendie DAAF Le Détecteur d Incendie DAAF En préambule l intérêt de cet article est d informer les personnes sur les risques liés à l utilisation bientôt obligatoire de détecteurs d incendie dans les habitats. L objectif

Plus en détail

Détecteur de fumée fumonic 3 radio net. Manuel d utilisation

Détecteur de fumée fumonic 3 radio net. Manuel d utilisation Détecteur de fumée fumonic 3 radio net Manuel d utilisation Félicitations! Un ou des détecteurs de fumée intelligents fumonic 3 radio net ont été installés dans votre logement. Votre propriétaire respecte

Plus en détail

1. Construction neuve

1. Construction neuve Inventaire non exhaustif depuis l année 2000 des principaux textes réglementaires s appliquant aux bâtiments d habitation et évaluation de leurs impacts sur les coûts de construction Préambule L évaluation

Plus en détail

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 N CE: 0333-CPD-292054 FR du 27/09/13 N DoP: CPD-292054 FR 1.Code d identification unique du produit type: INSAFE01 marque commerciale INSAFE 2. Numéro de type,

Plus en détail

L installation des détecteurs de fumée dans les logements

L installation des détecteurs de fumée dans les logements N 95 FÉVRIER 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES Pages 4-5 À LA UNE L installation des détecteurs de fumée dans les logements Page 2 EN BREF 69 nouveaux logements livrés au Landy! Page 6 COMMENT ÇA MARCHE?

Plus en détail

INFRAS APPEL À PROJETS

INFRAS APPEL À PROJETS APPEL À PROJETS pour l octroi d une subvention de sécurisation ou de mise en conformité des locaux occupés par les opérateurs du secteur de la Jeunesse 2012 INFRAS TABLE DES MATIÈRES Préalable 3 1. Priorités

Plus en détail

Et - hélas la fin des congés en vue et une automne déjà proche!

Et - hélas la fin des congés en vue et une automne déjà proche! acanor Membre français de l International Federation of Standards Users Bulletin d informations Juillet - Août 2011 Site Internet : www.acanor.org --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

PRETS TRAVAUX Articles R. 313-19-1 III et R. 313-20-1 III CCH Conditions de mise en œuvre

PRETS TRAVAUX Articles R. 313-19-1 III et R. 313-20-1 III CCH Conditions de mise en œuvre PRETS TRAVAUX Articles R. 313-19-1 III et R. 313-20-1 III CCH de mise en œuvre UESL 16 février 2010 En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL. Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.

RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL. Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47. VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT RCG 12-003 RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE MONTRÉAL Vu l article 62 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1); Vu la Loi sur la sécurité

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers de groupes constitués devront être adressés au : Service Habitat Hôtel de Ville, place Augustin

Plus en détail

Technicien(ne) de Patrimoine

Technicien(ne) de Patrimoine Technicien(ne) de Patrimoine La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Comment l éviter? Que faire s il survient?

Comment l éviter? Que faire s il survient? Prévention L incendie chez vous Comment l éviter? Que faire s il survient? P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine p. 10 La salle de bains

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE?

QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? QUE FAIRE EN CAS D URGENCE? Des comportements adaptés peuvent sauver votre vie et celle des autres Incendie Inondation Tremblement de terre Le Centre de secours et d incendie intercommunal de Sierre compte

Plus en détail

SAINT-MEDARD-EN-JALLES

SAINT-MEDARD-EN-JALLES DOSSIER DE PRESSE Résidence Henri Martin SAINT-MEDARD-EN-JALLES 80 logements collectifs en locatif social www.aquitanis.fr Office public de l habitat de la communauté urbaine de Bordeaux Résidence Henri

Plus en détail

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil 4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil DOSSIER DE COMMERCIALISATION Vivre et investir ensemble Coloc & Vie RCS Nanterre 807 853 841 52, rue de Bezons 92400 Courbevoie À propos de Coloc & Vie Officiellement

Plus en détail

Mise à jour validée par la CDAJE au 4 Juin 2014. Commission Départementale de l Accueil du Jeune Enfant BP 3007 06201 NICE Cedex 3

Mise à jour validée par la CDAJE au 4 Juin 2014. Commission Départementale de l Accueil du Jeune Enfant BP 3007 06201 NICE Cedex 3 Mise à jour validée par la CDAJE au 4 Juin 2014 Commission Départementale de l Accueil du Jeune Enfant BP 3007 06201 NICE Cedex 3 Un assistant maternel est agréé par le Conseil départemental. Il peut moyennant

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS?

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS? Mise à jour Septembre 2011 Un assistant maternel est agréé par le Conseil général. Il peut moyennant rémunération, accueillir habituellement et de façon non permanente des mineurs : - à son domicile (art.

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE. 16 septembre 2014. 19h. (crédits photo : Airimage)

RÉUNION PUBLIQUE. 16 septembre 2014. 19h. (crédits photo : Airimage) RÉUNION PUBLIQUE c 16 septembre 2014 19h (crédits photo : Airimage) 1 Réunion publique du 16 septembre 2014 1 2 3 4 Le GPRU Porte Pouchet Où en est-on? Les opérations à venir Le centre social : comment

Plus en détail

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie Comportement en cas d incendie Prévention incendie Au feu, que faire? Un incendie peut éclater n importe où et n importe quand. Il est donc important de rapidement localiser et mémoriser les emplacements

Plus en détail

INFRAS PROJETS APPEL À

INFRAS PROJETS APPEL À APPEL À PROJETS 2015 INFRAS pour l octroi d une subvention de sécurisation ou de mise en conformité des locaux occupés par les opérateurs du secteur de la Jeunesse. TABLE DES MATIÈRES Préalable 3 1. Priorités

Plus en détail

BAIOPOLIS ILÔT BELFORT

BAIOPOLIS ILÔT BELFORT Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 9 février 2012 DOSSIER DE PRESSE BAIOPOLIS ILÔT BELFORT Pose de la première pierre La Ville de Bayonne pose le

Plus en détail

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS DE LA MILESSE Règlement intérieur, relatif à l utilisation des salles CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS - RUE DES JONQUILLES LA MILESSE - TEL / 02 43 25 59.56 Ce règlement

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Résidence «10-12 rue Bonnet» 92110 Clichy 38 logements locatifs sociaux Un local commercial Une extension des locaux du club de billard

Résidence «10-12 rue Bonnet» 92110 Clichy 38 logements locatifs sociaux Un local commercial Une extension des locaux du club de billard Résidence «10-12 rue Bonnet» 92110 Clichy 38 logements locatifs sociaux Un local commercial Une extension des locaux du club de billard 1 ère pierre, le 19 novembre 2014 à 11 h 30 Novembre 2014 Les dernières

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

SYNTHESE REGLEMENTATION

SYNTHESE REGLEMENTATION 2012 SYNTHESE REGLEMENTATION CODE DU TRAVAIL Le saviez-vous? L obligation générale de formation à la sécurité a été introduite par la loi n 76-1106 du 6 décembre 1976 relative à la prévention des accidents

Plus en détail

Les établissements recevant du public - ERP

Les établissements recevant du public - ERP Arrêté du 25 juin 1980 (modifié) Les établissements recevant du public - ERP Article EC 7 L éclairage de sécurité doit être à l état de veille pendant l exploitation du bâtiment. L éclairage de sécurité

Plus en détail

Les d é t e c t e u r s d e f u m é e v o u s p r o t è g e n t!

Les d é t e c t e u r s d e f u m é e v o u s p r o t è g e n t! INSAFE détecteur de fumée Sécurité MAXIMUM Inc e n d i e s en Fr a n c e u n en j e u de sa n t é pu b l i q u e 800 Mar s 2015 Obligation réglementaire > Le Code de la construction et de l'habitation

Plus en détail

PARIS HABITAT ET L ALJT INAUGURENT UNE RÉSIDENCE JEUNES TRAVAILLEURS RUE DE L OURCQ (PARIS 19 e ) DOSSIER DE PRESSE

PARIS HABITAT ET L ALJT INAUGURENT UNE RÉSIDENCE JEUNES TRAVAILLEURS RUE DE L OURCQ (PARIS 19 e ) DOSSIER DE PRESSE PARIS HABITAT ET L ALJT INAUGURENT UNE RÉSIDENCE JEUNES TRAVAILLEURS RUE DE L OURCQ (PARIS 19 e ) PARIS HABITAT ET L ALJT INAUGURENT UNE RÉSIDENCE JEUNES TRAVAILLEURS AU 23/25, RUE DE L OURCQ (PARIS 19

Plus en détail

Conseil Régional de Concertation Locative. 19 novembre 2012. Georges Mavroyannis. Paul Pinchon Claude Fainzang. Christophe Lheureux

Conseil Régional de Concertation Locative. 19 novembre 2012. Georges Mavroyannis. Paul Pinchon Claude Fainzang. Christophe Lheureux Compte rendu Conseil Régional de Concertation Locative 19 novembre 2012 Participants : Pour l AFOC Pour la CGL Pour la CLCV Pour la CNL Indépendant Pour I3F Bertrand Blanc Georges Mavroyannis Serge Lenesley

Plus en détail

Construire & Vivre. Appels d offres à venir Planning prévisionnel. habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime

Construire & Vivre. Appels d offres à venir Planning prévisionnel. habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime Construire & Vivre Appels d offres à venir Planning prévisionnel habitat 76, premier bailleur social de Seine Maritime En savoir plus... www.habitat76.fr - Espace Partenaires 0 811 020 076 3 ème trimestre

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION OPERATION DE LOGEMENT SOCIAL 1- Construction Neuve 2- Acquisition-Amélioration 3- Réhabilitation Adresse complète de l opération PARTIE RÉSERVÉE À METZ METROPOLE Instructeur

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

1ère partie : PRÉSENTATION DE LA RÉHABILITATION ENERGÉTIQUE DU QUARTIER CROIX DU SUD À REIMS DANS LE CADRE DE L ANRU

1ère partie : PRÉSENTATION DE LA RÉHABILITATION ENERGÉTIQUE DU QUARTIER CROIX DU SUD À REIMS DANS LE CADRE DE L ANRU Les visites seront assurées en bus et selon les séquences proposées ci-dessous : Mercredi 4 Février 1ère partie : PRÉSENTATION DE LA RÉHABILITATION ENERGÉTIQUE DU QUARTIER CROIX DU SUD À REIMS DANS LE

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail