Vidéo Protection La R82

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vidéo Protection La R82"

Transcription

1 Vidéo Protection La R82

2 Nos métiers R 81 R 82 i7/f7

3 Nos clients 50%. de nos clients sont des «risques lourds»!

4 Nos certifications La Déclaration de Conformité: Un engagement de résultat sur nos installations

5 Engagement qualité certifié : un savoir faire reconnu Certification ISO 9001 version 2008 Quelques agences certifiées ISO 9001 version centres de Télésurveillance certifiés Certification sécurité UIC / MASE pour 4 agences en France Adhérent au GPMSE (Groupement Professionnel des métiers de la Sécurité Electronique) Nous sommes partie prenante dans l évolution des réglementations en matière de sécurité électronique

6 Ordre du jour La R82: Règle APSAD Vidéo Protection Vocabulaire Principes de base Exemples Questions / réponses Conclusion

7 LA REGLE R82

8 La règle APSAD R82 Un système de vidéosurveillance Pourquoi? Comment?

9 La vidéoprotection une activité nouvelle en pleine expansion - La vidéosurveillance => vidéoprotection depuis le Décret définissant les caractéristiques techniques des produits pour permettre l exploitation des images (sept puis août 2007) dans les Etablissements Recevant du Public - Autrefois => un rôle de dissuasion et de lutte contre la démarque inconnue - Aujourd hui =>un élément essentiel de sécurisation - Nouvelles règlementations=> un élément de preuve reconnue dans le cadre des enquêtes des forces de l ordre suite à des agressions ou des vols -Plus limité aux espaces publics (administrations, voirie, magasins ) mais touche aussi nombres d industries présentant des risques lourds

10 La Règle R82 Le Décret défini les caractéristiques techniques des produits pour permettre l exploitation des images (sept puis août 2007) a fixé un cadre juridique précis La règle APSAD R82 vient le compléter en: définissant la conception d un système de vidéoprotection en adéquation avec les objectifs recherchés certifiant des entreprises professionnelles responsables reconnaissant la vidéosurveillance comme un chainon important d un système de sécurité, au même titre que l incendie, l intrusion et la télésurveillance

11 La Règle R82 De très nombreux points de cette règle vous rappellerons la règle APSAD R81. En effet la philosophie de ces deux réglementations est la même permettant ainsi de maintenir une cohérence. Ces deux règles mettent en avant une responsabilisation importante des installateurs certifiés avec pour conséquence un recours éventuel de l assureur en cas de défaut.

12 LA REGLE R82 Analyse des risques et des besoins Conception d un système

13 Points abordés 1. Domaine d application 2. Les rôles d un système 3. L approche méthodologique en 4 phases 4. Détail des 2 premières phases 5. Guide d analyse de risque

14 1) Domaine d application R82 = Règle d installation qui s applique aux systèmes de vidéoprotection, pour visualiser des secteurs, à l intérieur ou à l extérieur, par des personnes habilitées. Elle peut être associée à d autres moyens : humain, détection intrusion, contrôle d accès R82 se concentre sur la constitution d un système : Caméras sur le lieu surveillé pour la prise de vue Réseau de transmission Dispositif de visualisation pour la restitution de l image Dispositif éventuel d enregistrement Exclusions de la R82: Vidéoprotection du trafic routier Systèmes vidéo utilisés pour réaliser du CA automatisé (reconnaissance faciale, de plaques minéralogiques, comptage de personnes) Systèmes embarqués (trains, bus, )

15 Pourquoi être certifié? Choix volontaire de la direction Volonté du marché : montée en puissance de la vidéoprotection en France Reconnaissance nationale de la vidéo Gage de différentiation Gage de sérénité pour nous Gage de qualité pour nos clients Contribuer à réduire les risques chez nos clients

16 2) Rôles d un système Surveillance visuelle par l exploitant, en direct ou en différé, de lieux ou d objets de valeur. 3 rôles principaux : 1. Aider à la surveillance 2. Identifier l origine d un acte de malveillance 3. Lever le doute en cas d alarme En complément : 4. Assister le contrôle des flux (piétons ou véhicules) 5. Détecter le déplacement d objets ou d individus

17 Détail des 3 rôles Aider à la surveillance Ecran report dans la surface de vente Poste de garde LIVE Identifier l origine d un acte de malveillance à partir des enregistrements, identifier le vol d objets ou la dégradation ENREGISTREMENT Lever le doute en cas d alarme afin de pouvoir appeler directement les forces de l ordre Sur alarme intrusion Sur alarme HU

18 3) Approche méthodologique en 4 phases Elle comprend 4 phases formalisées et complémentaires : Phase 1 Analyse des risques et des besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation de l installation Phase 4 Maintenance ETUDE DU SYSTEME GARANTIE DE FONCTIONNEMENT AGIR EN CAS D ALARME Phase 1 Analyse des risques et besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation installation Phase 4 Maintenance Télésurveillance Intervention Physique Approche Idem R81

19 Approche méthodologique en 4 phases Elle comprend 4 phases formalisées et complémentaires : Phase 1 Analyse des risques et des besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation de l installation Phase 4 Maintenance ETUDE DU SYSTEME GARANTIE DE FONCTIONNEMENT AGIR EN CAS D ALARME Phase 1 Analyse des risques et besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation installation Phase 4 Maintenance Télésurveillance Intervention Physique

20 Phase 1 Analyse des risques et des besoins Elle a pour objet de mettre en évidence Les "valeurs" importantes pour le demandeur et leurs "vulnérabilités" Les menaces (isolement, voisinage, milieu urbain, zone franche ) Les scénarii d intrusion associés (via issues principales, secondaires, ouvrants ou autres accès pouvant avoir une incidence sur la conception du système) Analyse réalisée conjointement avec le client DECOUVERTE DU SITE

21 Phase 1 Analyse des risques et des besoins L analyse permet d identifier : Les besoins du client Les secteurs à visualiser Et les dispositifs vidéo (caméras, modes d exploitation des images, autonomie de l installation, ) qu il convient de mettre en place, en fonction des exigences réglementaires ainsi que des souhaits du décideur et de l assureur L analyse de risque prend en compte : Le site dans son ensemble Chaque secteur à visualiser

22 Phase 1 3 critères complémentaires 1. Mode d exploitation des images Exploitation Humaine / Automatique Transmission Analogique / Numérique Transmission Sur site / A distance Visualisation En direct (Live) / Sur enregistrement 2. Durée de conservation des images Délai maximum : 30 jours 3. Autonomie du Système Alimentation principale éventuellement sauvegardée Si sauvegardée : durée d autonomie souhaitée Support : Guide d analyse des risques et des besoins

23 Phase 1 Les critères pour chaque secteur Pour chaque secteur visualisé: Désignation du secteur Rôles des caméras dans le secteur: Aider à la surveillance Identifier l origine d un acte de malveillance Lever le doute en cas d alarme Une caméra peut remplir plusieurs rôles Objectif des caméras dans le secteur Un seul objectif par caméra Restitution envisagée : Nombre d images affichées ou enregistrées par seconde

24 Phase 1 objectif recherché par caméra Correspond aux dimensions de l objet ou de la personne (cible) sur l écran Contrôle Pouvoir confirmer la présence d une cible Champ de vision Identification Pouvoir reconnaître une cible sans aucun doute possible Champ de Vision Cible Détection Pouvoir reconnaître les mouvements d une cible Reconnaissance Pouvoir faire une description sommaire d une cible

25 Exemple 1 Focale (Objectif) 3,6 mm Objectif 6 mm Objectif 8 mm 5 m 3 m 2.3 m 6.7 m 4 m 3 m Objectif 16 mm Objectif 50 mm Champ de vision 0.4 m 1.1 m 5 m 1.5 m 0.5 m

26 Exemple DELTA 3.6 mm 16 mm Surveiller l environnement Surveiller le parking Surveiller une zone précise Reconnaissance de plaque

27 Approche méthodologique en 4 phases Elle comprend 4 phases formalisées et complémentaires : Phase 1 Analyse des risques et des besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation de l installation Phase 4 Maintenance ETUDE DU SYSTEME GARANTIE DE FONCTIONNEMENT AGIR EN CAS D ALARME Phase 1 Analyse des risques et besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation installation Phase 4 Maintenance Télésurveillance Intervention Physique

28 Phase 2 Les exigences de conception Fonction des éléments vus lors de l analyse : Les besoins du client Le risque identifié par l installateur Installateur va apporter son devoir de conseil : obligation de proposer et formaliser une installation conforme R82. Le CLIENT fait le choix de l accepter ou non La règle définit des exigences minimales à mettre en œuvre: Résolution des caméras Sensibilité des caméras Eclairage Transmission Restitution : CIF(1/4 d écran) ou 4 CIF (plein écran) Nombre d images par seconde : 6 ou 12 Durée de conservation des images Autonomie Niveau de maintenance

29 Phase 2 Exigences de Prise de Vue Caractéristiques des caméras Résolution Exigence minimale 400 lignes TV Exigence particulière 480 lignes TV en levée de doute Exigence N82 : 480 LTV sur les 3 rôles Sensibilité Caméra couleur : 1 Lux maximum Caméra N&B : 0,05 Lux maximum Eclairement de la scène A définir avec le client selon ses données L éclairement de la zone doit être suffisant au regard des objectifs fixés, afin de donner des images acceptables pour toutes les conditions vraisemblables de fonctionnement

30 Phase 2 Exigences de Restitution Dimensionnement du système Exigence minimale DC82 Exigence minimale N82 Restitution en Direct (Live) Résolution du moniteur Nombre d images par seconde 1 CIF par image restituée 6 Levée de Doute 12 Aide à la Surveillance Idem DC 82 Idem DC 82 Restitution en Différé (Enregistrement) Résolution images enregistrées Nombre d images par seconde Délai de conservation des images 1 CIF Levée de Doute 4 CIF Identification d un Acte Malveillant 6 Levée de Doute 12 Identification d un Acte de Malveillance A convenir avec le client Maximum légal : 30 jours Idem DC Tous les rôles 10 jours 4 CIF : 704*576 = PLAN ETROIT Reconnaissance (50%) ou Identification (120%) 1 CIF : 352*288 = PLAN LARGE Contrôle (5%) ou Détection (10%)

31 Aide au dimensionnement du système Nombre de jours d enregistrement en fonction du disque dur Produit Capacité du disque (Go) Format Image * Nb images par seconde Nb de caméras Durée d enreg. par jour (h) Durée d enreg. totale (j) DVR-M ** 500 CIF DVR-M ** CIF DS Vision CIF DS Vision CIF DS Vision CIF DS Vision HD 2000 CIF DS Vision HD CIF * Compression MPEG4 Taille Image CIF = 14ko ** Autres Enregistreurs avec disque dur 500 Go : DS Vision DS Vision 8.100

32 Exemple Réalisons la vidéoprotection d un bureau de tabac Porte Présentoire Carterie Guichet 2,5 m Présentoire Journaux Fenêtre 1 battant 2 m 4 m 7 m

33 6)Analyse des risques et des besoins (1/2) 3- DETAIL ANALYSE DE RISQUE DU SITE Activité principale et Surface totale Activité du site (cf annexe 4-R82) : Bureau de tabac SEVESO Monument historique et ou site classé Installation classée pour l environnement ICPE Autres : N de la classe de risque HC Production Vente Service (dont stockage) Surface Totale du bâtiment/site (surface développée) : 60 m² Critères d analyse pris en compte pour le site dans son ensemble Appréciation de l environnement Accessibilité du site : - Issues principales - Issues secondaires - Ouvrants - Autres accès Présence sur site Renseignements issus de l analyse (texte libre suffisamment clair et explicite à l initiative de l entreprise) Site isolé Voisinage Milieu urbain Zone Industrielle /Artisanale Effractions récurrentes constatées dans le voisinage Autres, préciser :.. Commentaires : Liste des issues, ouvrants ou autres accès pouvant avoir une incidence sur la conception du système : (ex : portail, portes, porte fenêtre, fenêtres, velux, ) - Entrée principale (client et personnel) - Effectif sur le site : Personnel interne : 2 personnes Personnes externes : 0 personnes (intérimaire, personnel de ménage, sous traitants, livreurs, visiteurs ) Habitudes sur le site : Horaires : 7H 19H Présence / absence de personnes sur le site dans la journée : Non Activité saisonnière : oui non Offre assujettie à un cahier des charges ou CCTP, si oui notez la référence : Exigences particulières Ex : CCTP n... du.../.../. ; Exigences de l assureur : Déclaration avec annexe Déclaration sans annexe Sans conformité particulière Aucune Exigence de la part d une tierce personne : Aucune Si oui, précisez :

34 Analyse des risques et des besoins (2/2) Tous sites o Code du travail (information du CE, information au personnel et masquage dynamique des caméras visionnant une partie de la voie publique: 3ème alinéa de l'article L articles L et L ) Exigences réglementaires Site Public total ou partiel (avec caméras sur secteur privé et caméra sur secteur public) o Autorisation préfectorale (Art. 10 loi N du 21 janvier 95 / Décret N du 17 octobre 96 / Arrêté du 03 aout 2007) Pour les caméras du secteur public uniquement Site Privé Partiel (avec caméra(s) non masquée(s) sur la voie publique) o Autorisation préfectorale Pour les caméras non masquées donnant sur la voie publique uniquement Besoins et Exigences complémentaires souhaités par le client Mode d exploitation des images Durée de conservation des images Tous sites avec association à un fichier nominatif servant à l identification de personnes o Déclaration CNIL (Loi n du 6 janvier 1978) Aucune Précisez : Exploitation : Humaine Automatique Transmission : Analogique sur site Numérique sur site Numérique à distance Visualisation : En Direct Sur Enregistrement Si enregistrement, mode souhaité : 1/ Levée de Doute : Système Intrusion en marche : sur contact d alarme Système Intrusion à l arrêt : En continu Sur contact d alarme 2/ Pas de Levée de doute : En continu Sur plage horaire 16h/24 Sur contact Sur détection de mouvement vidéo Pas d exigence 10 jours (délai maximum autorisé par la loi : 30 jours) Autonomie du système Pas d exigence 15 mns sur Stockeur Moniteur(s) Caméras Précisez : mns sur Stockeur Moniteur(s) Caméras 4- ANALYSE DES SECTEURS DECLARES PAR LE CLIENT o Lister les secteurs à visualiser o Mentionner pour chacun le(s) rôle(s) et l objectif des caméras 1 Secteurs à visualiser Surface de vente 2 Réserve 3 Bureau du gérant Rôle(s) des caméras dans le secteur Aider à la surveillance Identifier l origine d un acte de malveillance Levée de doute Aider à la surveillance Identifier l origine d un acte de malveillance Levée de doute Aider à la surveillance Identifier l origine d un acte de malveillance Levée de doute Objectif des caméras dans le secteur * (un seul objectif à cocher) Surveillance (5%) Détection (10%) Reconnaissance (50%) Identification (120%) Surveillance (5%) Détection (10%) Reconnaissance (50%) Identification (120%) Surveillance (5%) Détection (10%) Reconnaissance (50%) Identification (120%) Déplacement sous la caméra Lent (6 im/s) Rapide (12 im/s) Lent (6 im/s) Rapide (12 im/s) Lent (6 im/s) Rapide (12 im/s)

35 ZOOM 4- ANALYSE DES SECTEURS DECLARES PAR LE CLIENT o Lister les secteurs à visualiser o Mentionner pour chacun le(s) rôle(s) et l objectif des caméras 1 Secteurs à visualiser Surface de vente 2 Réserve 3 Bureau du gérant Rôle(s) des caméras dans le secteur Aider à la surveillance Identifier l origine d un acte de malveillance Levée de doute Aider à la surveillance Identifier l origine d un acte de malveillance Levée de doute Aider à la surveillance Identifier l origine d un acte de malveillance Levée de doute Objectif des caméras dans le secteur * (un seul objectif à cocher) Surveillance (5%) Détection (10%) Reconnaissance (50%) Identification (120%) Surveillance (5%) Détection (10%) Reconnaissance (50%) Identification (120%) Surveillance (5%) Détection (10%) Reconnaissance (50%) Identification (120%) Déplacement sous la caméra Lent (6 im/s) Rapide (12 im/s) Lent (6 im/s) Rapide (12 im/s) Lent (6 im/s) Rapide (12 im/s)

36 Solution proposée Implantation et nombre de caméras Porte Présentoire Carterie Guichet Présentoire Journaux Fenêtre 1 battant 2 m 4 m 7 m

37 Solution proposée Caméras : Solution matérielle N82 Minidôme fixe AST CD102VP Jour/Nuit Anti Vandale Résolution 540 LTV Sensibilité 0,3 Lux Objectif 2,9 à 10 mm Enregistreur : Calcul de la capacité du disque nécessaire : 3 caméras 12 ims/s pour 3 caméras 4 CIF par image (56 ko) Enregistrement 16h/24 10 jours d enregistrements DS Vision Disque dur 500 Go Télémaintenable Extension disque dur 750 Go Nb ims/s Enregistrements 16h/24 (3x12 x56x3600x16x10)/ = 1161 Go Résolution Nb jours Capacité Nb de caméras

38 Approche méthodologique en 4 phases Elle comprend 4 phases formalisées et complémentaires : Phase 1 Analyse des risques et des besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation de l installation Phase 4 Maintenance ETUDE DU SYSTEME GARANTIE DE FONCTIONNEMENT AGIR EN CAS D ALARME Phase 1 Analyse des risques et besoins Phase 2 Conception Phase 3 Réalisation installation Phase 4 Maintenance Télésurveillance Intervention Physique

39 Phase 3 Phase 4 Réalisation et maintenance Déclaration de conformité DC82 Obligation de la proposer comme pour la R81 Maintenance 1 visite physique par an Intervention sous 48H hors S/D/JF Contrat de maintenance obligatoire Exigence N82 : Maintenance obligatoire

40 Ce qu il faut retenir 3 rôles principaux pour les secteurs visualisés 4 objectifs de dimensionnement pour les caméras 10 critères d analyse du site dans son ensemble ANALYSE DE RISQUE 2 Critères principaux pour chaque secteur visualisé : Rôle(s) des caméras Objectif des caméras A partir de ces 2 critères, on en déduit : Nombre de caméras nécessaires dans chaque secteur Implantation des caméras dans le secteur Caractéristiques des caméras (résolution, sensibilité) Dimensionnement + Matériel d exploitation CONCEPTION

41 Conclusion

42 Conclusion Avant toute reflexion sur risque, il est RASSURANT, dans le cadre de la Protection Vol, de se «couvrir» en demandant la remise d une Déclaration DC82 (avec ou Hors annexe concernant l installation de vidéo protection) Si le site concerné comporte déjà une installation, il est possible de se rapprocher d un professionnel certifié APSAD Services qui après réalisation d un audit formulera les préconisations permettant la délivrance d une Déclaration DC82

43 Conclusion Sécurité Intrusion et Vidéoprotection maitrisées = Risque diminué = Cotisation d assurance réduite /négociable = Pérennité et économies Sécurité Intrusion et Vidéoprotection non maitrisées = Risque susceptible d être refusé ou accepté avec franchise et/ou cotisations d assurance plus élevées

44 Delta Security Solutions, votre partenaire sérénité Services Comptes Nationaux Agences de proximité Agences Systèmes Agences Incendie Centres de Télésurveillance Centre de Télémaintenance

comprendre le périmètre légal entourant la vidéosurveillance

comprendre le périmètre légal entourant la vidéosurveillance www.storvision.com comprendre le périmètre légal entourant la vidéosurveillance 1. Définition de la vidéosurveillance 2. Historique des lois et décrets 3. Lieux surveillés: comprendre leurs différences

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION HAUT-COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN NOUVELLE-CALEDONIE DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION Loi du 21 janvier 1995 modifiée, article 10 Décret du 17 octobre 1996 modifié ATTENTION :

Plus en détail

magasins solutions de vidéoprotection

magasins solutions de vidéoprotection magasins solutions de vidéoprotection Ce document n engage en aucun cas la responsabilité de CAE Groupe. Il convient pour chaque installation de vidéoprotection de s assurer de sa conformité avec la réglementation

Plus en détail

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18 Le 26 septembre 2011 JORF n 0103 du 4 mai 2010 Texte n 18 ARRETE Arrêté du 29 avril 2010 fixant les conditions de certification des installateurs de systèmes de vidéosurveillance NOR: IOCD0928681A Le ministre

Plus en détail

INFORMATIONS PREALABLES A L EQUIPEMENT

INFORMATIONS PREALABLES A L EQUIPEMENT INFORMATIONS PREALABLES A L EQUIPEMENT 1 SOMMAIRE LA LEGISLATION :...3 Professionnel ou entreprise...3 Lieu privé...3 INDICE DE PROTECTION DES EQUIPEMENTS :...4 CONFORMITE...5 DECLARATION :...6 Entreprise

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain La vidéo protection à la RATP Réalités d aujourd hui et perspectives de demain Evolution des systèmes vidéo Les systèmes vidéo un outil au service de la gestion du risque 1970 1995-96 1999 2002 2006 Surveillance

Plus en détail

Vos besoins, nos solutions

Vos besoins, nos solutions Maisons de luxe : votre securité sur-mesure Vos besoins, nos solutions Les maisons de luxe sont particulièrement touchées par les braquages ces dernières années, notamment dans les boutiques. Il ne s

Plus en détail

LEGISLATION FRANçAISE

LEGISLATION FRANçAISE V 1.1 - Juin 2009 LEGISLATION FRANçAISE en matière de vidéosurveillance Explications et recommandations Législation française sur la vidéosurveillance : pourquoi un guide? Tout d abord parce qu il en

Plus en détail

Guide technique de caméras. Ce que vous devez prendre en compte lors du choix de vos caméras de vidéosurveillance

Guide technique de caméras. Ce que vous devez prendre en compte lors du choix de vos caméras de vidéosurveillance Guide technique de caméras Ce que vous devez prendre en compte lors du choix de vos caméras de vidéosurveillance Introduction Investir dans un système de vidéosurveillance de qualité est une sage décision.

Plus en détail

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE SURVEILLANCE SÛRETé AéROPORTUAIRE Ingénierie sûreté TechnologieS télésurveillance sécurité mobile formations services 1 er groupe français indépendant de sécurité privée Une grande entreprise familiale

Plus en détail

Vous apporter plus que la sécurits

Vous apporter plus que la sécurits Vous apporter plus que la sécurits curité. Une approche intégr grée, sur-mesure et au service du client ONET SECURITE 2010 1 1. Présentation ONET SECURITE 2010 2 ONET, un groupe de services Groupe français

Plus en détail

Des solutions de sécurité pour votre entreprise

Des solutions de sécurité pour votre entreprise Des solutions de sécurité pour votre entreprise Rondes Assistance à l ouverture/fermeture Rondes extérieures et/ou intérieures Ronde 12h-14h Ronde d ouverture/fermeture Intervention sur alarme Installation

Plus en détail

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ALPHA SECURITE PRIVEE est une SARL de Surveillance et de Gardiennage dont le siège social est situé 7 rue Gustave Serrurier 76620 Le Havre. Créée par un juriste diplômé de l Université

Plus en détail

R82 RÈGLE D INSTALLATION. Vidéosurveillance. CNPP, expert en prévention et en maîtrise des risques. Édition 02.2008.

R82 RÈGLE D INSTALLATION. Vidéosurveillance. CNPP, expert en prévention et en maîtrise des risques. Édition 02.2008. R82 RÈGLE D INSTALLATION Vidéosurveillance Édition 02.2008.1 (février 2009) CNPP, expert en prévention et en maîtrise des risques CNPP ENTREPRISE 2009 ISBN : 978-2-35505-032-9 ISSN : 1283-0968 "Toute représentation

Plus en détail

centre commercial solutions de vidéoprotection

centre commercial solutions de vidéoprotection centre commercial solutions de vidéoprotection Ce document n engage en aucun cas la responsabilité de CAE Groupe. Il convient pour chaque installation de vidéoprotection de s assurer de sa conformité avec

Plus en détail

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Cliquez sur une image pour l'agrandir Cliquez sur une image pour l'agrandir LA VIDEO SURVEILLANCE À LA PORTÉE DE TOUS LES BUDGETS ET EN RÉPONSE À TOUTES LES EXIGENCES La vidéo-surveillance à la portée de tous les budgets et en réponse à toute

Plus en détail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail Solutions de sécurité intégrées pour le retail Vous connaissez vos besoins, nous avons les solutions Démarque inconnue, vols, agressions, mouvements de forte panique, fraudes, intrusions, dégradations,

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité Gestion active des bâtiments Classification des niveaux d intégration de la sécurité L évaluation de la performance d un bâtiment tient compte de sa consommation énergétique et de son empreinte environnementale

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

NOTE D INFORMATIONS & tableau «A qui devez-vous déclarer?» Page 2. I - PRESENTATION des documents du dossier PREFECTURE Page 3 à 14

NOTE D INFORMATIONS & tableau «A qui devez-vous déclarer?» Page 2. I - PRESENTATION des documents du dossier PREFECTURE Page 3 à 14 Dossier de préfecture & CNIL Solution VisioMobile SOMMAIRE NOTE D INFORMATIONS & tableau «A qui devez-vous déclarer?» Page 2 I - PRESENTATION des documents du dossier PREFECTURE Page 3 à 14 CERFA 13806

Plus en détail

Le Groupe DERICHEBOURG La formation Derichebourg

Le Groupe DERICHEBOURG La formation Derichebourg Sécurité Derichebourg, un acteur de premier plan dans tous les métiers de la sécurité Plus de 20 ans d expérience dans les métiers de la sécurité 10 000 heures de formation en 2007 La sécurité des personnes

Plus en détail

CONFERENCE EXPO-PROTECTION

CONFERENCE EXPO-PROTECTION CONFERENCE EXPO-PROTECTION Agenda Conférence Se conformer à l arrêté du 3 août 2007 : opportunités et menaces Points clés de l arrêté du 3 août 2007 et de la loi 95-73 Bénéfices de la mise en conformité

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION

REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION Les principes La vidéo-protection va de plus en plus souvent participer à la détection anti-intrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance. Elle consiste en

Plus en détail

Nos références Assistance à Maître Assistance à d Ouvrage Maître - Maîtrise d Œuvre Protecn@ V déosurveillance :

Nos références Assistance à Maître Assistance à d Ouvrage Maître - Maîtrise d Œuvre Protecn@ V déosurveillance : Vidéosurveillance : Urbaine - Industrielle - Zone d Activité - Parkings OPMHLM Gennevilliers 92230-2008 - 80 caméras AMO pour un Audit en vue de travaux d installation de surveillance par la vidéo protection

Plus en détail

Coffres Forts Armoires Fortes Rideaux Métalliques Portes Automatiques Portes Blindées Portes Coupe-feu

Coffres Forts Armoires Fortes Rideaux Métalliques Portes Automatiques Portes Blindées Portes Coupe-feu Acteur Majeur dans la Fermeture de Sécurité et Protection Electronique Coffres Forts Armoires Fortes Rideaux Métalliques Portes Automatiques Portes Blindées Portes Coupe-feu CONFORME SELON L ARRÊTÉ DU

Plus en détail

LEGISLATION FRANçAISE

LEGISLATION FRANçAISE V 3.1 - Août 2010 LEGISLATION FRANçAISE en matière de vidéosurveillance Explications et recommandations La reconnaissance des professionnels pour un travail objectif! Vous êtes maintenant très nombreux

Plus en détail

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE I - OBJET La vidéosurveillance est un outil au service de la sécurité et de la prévention du Centre hospitalier du Mans. Ses objectifs sont de prévenir l atteinte aux personnes et aux biens et d augmenter

Plus en détail

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Adoptée à la séance du 21 janvier 2013 par la résolution G2013-00-18 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION... 3 2. CADRE JURIDIQUE... 3 3.

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-39 DU 15 AVRIL 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

Séries eneo NXC et NXD. bsw-security.ch. b QUATRE FLUX VIDÉO MULTIPLES. c COMPRESSION H.264. f POWER-OVER-ETHERNET. a COMPATIBILITÉ ONVIF

Séries eneo NXC et NXD. bsw-security.ch. b QUATRE FLUX VIDÉO MULTIPLES. c COMPRESSION H.264. f POWER-OVER-ETHERNET. a COMPATIBILITÉ ONVIF b QUATRE FLUX VIDÉO MULTIPLES c COMPRESSION H.264 f POWER-OVER-ETHERNET a COMPATIBILITÉ ONVIF Séries eneo NXC et NXD Caméras IP mégapixel avec RoI (Region of Interest) et compatibilité ONVIF bsw-security.ch

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

IMPASSE REGLEMENTAIRE SSIAP SOUMIS A LA LOI 83-629

IMPASSE REGLEMENTAIRE SSIAP SOUMIS A LA LOI 83-629 IMPASSE REGLEMENTAIRE SSIAP SOUMIS A LA LOI 83-629 La mise en place d un système d UGCIS (verrouillage des issues de secours en ERP ou IGH ) nécessite la mise en place d une vidéosurveillance soumise à

Plus en détail

Solution contre les intrusions : système intelligent de vidéosurveillance par caméra thermique. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance

Solution contre les intrusions : système intelligent de vidéosurveillance par caméra thermique. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance : système intelligent de vidéosurveillance par caméra thermique Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance Les mobiles d une intrusion Vandalisme Espionnage Sabotage Attentat Terrorisme Les risques

Plus en détail

KIT VIDÉO SURVEILLANCE POUR LES ENTREPRISES

KIT VIDÉO SURVEILLANCE POUR LES ENTREPRISES KIT VIDÉO SURVEILLANCE POUR LES ENTREPRISES Kit vidéo surveillance prêt à installer Kamatec met à votre disposition plusieurs kits de vidéosurveillance incluant tout le matériel nécessaire à votre installation.

Plus en détail

ANALYSE VIDÉO. Milestone Roadshow Paris, 28-29 Octobre

ANALYSE VIDÉO. Milestone Roadshow Paris, 28-29 Octobre ANALYSE VIDÉO Milestone Roadshow Paris, 28-29 Octobre Keeneo, 2009 Vidéo Surveillance et Analyse Vidéo Utilité et utilisation de la Vidéo Surveillance Détection and identification d incident Utilisation

Plus en détail

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Vidéosurveillance Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Les principes La vidéosurveillance va de plus en plus souvent participer à la détection antiintrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance.

Plus en détail

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages..

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages.. Nos Services ADELA-Groupe met en place sur votre site des agents de sécurité qualifiés, certifiés SSIAP* et des ADS* pour assurer un service de prévention, de protection et d intervention en sécurité incendie.

Plus en détail

PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance)

PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance) PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance) STATISTIQUE DE LA DELINQUANCE SUR L ISERE Progression dans la baisse de la

Plus en détail

Vidéosurveillance sans fils de parkings intérieurs et extérieurs

Vidéosurveillance sans fils de parkings intérieurs et extérieurs Vidéosurveillance sans fils de parkings intérieurs et extérieurs Enregistrement Détection de mouvement Lecture de plaques minéralogiques Accès à distance sur Internet Septembre 2007 http://www.alpha-surveillance.fr

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

NETWORK VIDEO RECORDER

NETWORK VIDEO RECORDER VIDEO SCREEN OVER IP VxView est une solution d affichage video sur IP, locale ou déportée. Elle permet la visualisation de vos caméras sur un simple écran ou de bâtir un mur d images. Connectée sur le

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

Stockeurs numériques Dynrec

Stockeurs numériques Dynrec Stockeurs numériques Base PC Analogiques et Hybrides (Ip) Vos images sont précieuses -pcbased-2007/2 Une gamme complète, avec deux lignes de stockeurs Avance et, répondant à tous les besoins de la vidéo-surveillance

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE FOURNITURE ET INSTALLATION D UN SYSTEME DE VIDEOSURVEILLANCE

DESCRIPTIF TECHNIQUE FOURNITURE ET INSTALLATION D UN SYSTEME DE VIDEOSURVEILLANCE DESCRIPTIF TECHNIQUE FOURNITURE ET INSTALLATION D UN SYSTEME DE VIDEOSURVEILLANCE OBJET DE LA PRESTATION 1. Descriptif du projet : Dans le cadre de l étude, la solution proposée est basée sur l installation

Plus en détail

Vidéosurveillance. Caméras de surveillance en entreprise: locaux intérieurs

Vidéosurveillance. Caméras de surveillance en entreprise: locaux intérieurs SYSTEMES Vidéosurveillance Caméras de surveillance en entreprise: locaux intérieurs Surveillance à distance sur Internet et téléphone mobile Tarifs promotionnels novembre 2006 12 octobre 2006 v2 http://www.alpha-surveillance.fr

Plus en détail

Vidéosurveillance. Caméras de surveillance de maisons

Vidéosurveillance. Caméras de surveillance de maisons SYSTEMES Vidéosurveillance Caméras de surveillance de maisons Surveillance à distance sur Internet et téléphone mobile Tarifs promotionnels novembre 2006 12 octobre 2006 v2 http://www.alpha-surveillance.fr

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DE LA SECURITE PRIVEE : 21 heures

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DE LA SECURITE PRIVEE : 21 heures PROGRAMME DE FORMATION CQP AGENTS DE PREVENTION ET DE SECURITE - Accueil et évaluation : 1 heure ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DE LA SECURITE PRIVEE : 21 heures Connaitre le livre VI du code de la sécurité intérieure

Plus en détail

Catalogue Audit «Test Intrusion»

Catalogue Audit «Test Intrusion» Catalogue Audit «Test Intrusion» Ne plus imaginer son niveau de sécurité : Le mesurer! À CHACUN SON APPROCHE! 1. par un «Scénario» L objectif est de réaliser un scénario d attaque concret de son Système

Plus en détail

Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance. à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Mars 2007

Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance. à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Mars 2007 703 Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe Mars 2007 A) Principes généraux Les périodes de surveillance et, éventuellement, d enregistrement, l espace

Plus en détail

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains Vincent DELCOURT ASC 1 Contexte: Introduction: Besoin Les actes de malveillance et les agressions sur le réseau SNCF

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE VIDEOSURVEILLANCE Introduction 2.1 Vidéosurveillance : pourquoi? 2.2 Architecture d une installation de vidéosurveillance 2.2.1 Vidéosurveillance en circuit fermé et circuit

Plus en détail

La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision

La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision Page 1 Sûreté électronique : faire de ce monde un lieu plus sûr Des solutions d hypervision pour les sites sensibles ainsi que la mise en œuvre de systèmes

Plus en détail

LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX

LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX MARCHE N 04 / 2010 Marché Public relatif à la fourniture et la pose d un système de vidéosurveillance CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P.

Plus en détail

Les CABLERIES DU MAROC et ONET SECURITE unissent leurs compétences technologiques et techniques au Maroc

Les CABLERIES DU MAROC et ONET SECURITE unissent leurs compétences technologiques et techniques au Maroc COMMUNIQUE DE PRESSE JEUDI 5 JANVIER 2012 Les CABLERIES DU MAROC et ONET SECURITE unissent leurs compétences technologiques et techniques au Maroc Contact presse : M. Cyrille Calabrese - ccalabrese@onet.fr

Plus en détail

BIENVENUE CHEZ IPSGROUP

BIENVENUE CHEZ IPSGROUP BIENVENUE CHEZ IPSGROUP Votre solution de vidéosurveillance www.ipsgroup.fr IPS Group est n 1 en Europe, sur le marché du contrôle d accès et de la sécurité auprès des petites et moyennes entreprises.

Plus en détail

Mobile Vidéo Scopic. Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR

Mobile Vidéo Scopic. Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR Mobile Vidéo Scopic Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR Les différentes solutions pour surveiller un chantier? - Le Gardiennage Traditionnel:

Plus en détail

ASSURANCE TÉLÉSURVEILLANCE ET SI VOUS CHOISISSIEZ LE MEILLEUR DE LA SÉCURITÉ POUR VOUS PROTÉGER?

ASSURANCE TÉLÉSURVEILLANCE ET SI VOUS CHOISISSIEZ LE MEILLEUR DE LA SÉCURITÉ POUR VOUS PROTÉGER? ASSURANCE TÉLÉSURVEILLANCE ET SI VOUS CHOISISSIEZ LE MEILLEUR DE LA SÉCURITÉ POUR VOUS PROTÉGER? Un patrimoine immobilier est la répresentation d une vie, c est un investissement financier et sa valeur

Plus en détail

WIN-PAK SE/PE avec intégration de la Galaxy SOLUTIONS INTÉGRÉES DE CONTRÔLE D'ACCÈS, DE SÉCURITÉ ET DE VIDÉOSURVEILLANCE. Une Combinaison Gagnante

WIN-PAK SE/PE avec intégration de la Galaxy SOLUTIONS INTÉGRÉES DE CONTRÔLE D'ACCÈS, DE SÉCURITÉ ET DE VIDÉOSURVEILLANCE. Une Combinaison Gagnante WIN-PAK SE/PE avec intégration de la Galaxy SOLUTIONS INTÉGRÉES DE CONTRÔLE D'ACCÈS, DE SÉCURITÉ ET DE VIDÉOSURVEILLANCE Une Combinaison Gagnante Exploitez les possibilités! Applications typiques Bureaux

Plus en détail

Guide de solutions. de mise en sécurité électronique des bâtiments. Détection d intrusion Contrôle d accès Vidéosurveillance

Guide de solutions. de mise en sécurité électronique des bâtiments. Détection d intrusion Contrôle d accès Vidéosurveillance Guide de solutions de mise en sécurité électronique des bâtiments Détection d intrusion Contrôle d accès Vidéosurveillance Sommaire z Les Industries du Génie Numérique, Energétique et Sécuritaire (IGNES)

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX FOURNITURE, INSTALLATION ET MAINTENANCE D UN SYSTEME DE VIDEO-PROTECTION

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX FOURNITURE, INSTALLATION ET MAINTENANCE D UN SYSTEME DE VIDEO-PROTECTION Commune de Collonges au Mont d Or MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon la procédure adaptée prévue par l article 28 du Code des Marchés Publics MAITRE DE L OUVRAGE : Commune de Collonges au Mont d Or DECOMPOSITION

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2016 Votre salarié a l obligation de

Plus en détail

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Securitas Home Alert le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Le système Securitas Home Alert garant de votre sécurité Securitas Home Alert

Plus en détail

Fiche Technique Produit

Fiche Technique Produit BlaXtair Fiche Technique Produit 1 Présentation du produit Figure 1 Tête du Blaxtair Blaxtair est un système embarqué de détection d obstacles et de piétons pour engins industriels. Blaxtair est le seul

Plus en détail

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 161 Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 Lorsqu une tentative d intrusion est détectée, des dispositions d urgence doivent être prises : vérifier la cause de l alarme, prévenir les personnes

Plus en détail

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné.

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné. 4 LES FICHES ACTION LUTTE CONTRE L INSECURITE ACTION 1 FICHE ACTION POLICE NATIONALE D ans le cadre de la territorialisation, le site du M.I.N. de Rungis constitue le premier quartier du Secteur de Police

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

EXTRAIT DU C.C.T.P. BAC SEN ASI CCTP Page : 1/9

EXTRAIT DU C.C.T.P. BAC SEN ASI CCTP Page : 1/9 EXTRAIT DU C.C.T.P. CCTP Page : 1/9 1. Descriptif général Le bâtiment pouvant accueillir jusqu'à 160 personnes est un centre de santé municipal sans hébergement constitué : - D'un hall d accueil d une

Plus en détail

Gestion de la Sécurité, Fore!

Gestion de la Sécurité, Fore! Gestion de la Sécurité, Fore! 2 Une interface unique Contrôle d accès 16 lecteurs Vidéoprotection Caméras IP NVR/DVR 3 Jusqu'à 1000 détenteurs de carte 5 utilisateurs système en simultané Interphonie 9

Plus en détail

Glossaire technique Veditec

Glossaire technique Veditec Glossaire technique Veditec 3D/2D DNR (digital noise réduction) La technologie DNR est un système de réduction numérique de bruit ayant pour but de réduire le bruit sur l image. Elle permet d obtenir des

Plus en détail

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César www.vap-securite.com vap Sécurité c est 10 années d expertise au service de sécurisation des biens et des personnes. vap Sécurité c est une équipe de personnes formées, qualifiées dans tous les domaines

Plus en détail

Point n 3 : désigner un point de contact

Point n 3 : désigner un point de contact Vidéoprotection des lieux publics 10 points pour assurer la sécurité collective dans le respect des libertés individuelles Préambule La libre administration des collectivités locales est un principe constitutionnel

Plus en détail

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE PRÉAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de SABLÉ-SUR-SARTHE

Plus en détail

1. Historique. Créée en 1999, E.S.T. distribue alors du matériel de vidéosurveillance.

1. Historique. Créée en 1999, E.S.T. distribue alors du matériel de vidéosurveillance. Présentation - 2012 Ce document est la propriété de European Security Trading SAS, toute reproduction totale ou partielle sans autorisation expresse de l entreprise est interdite. 1. Historique Créée en

Plus en détail

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements Problème posé Réglementation Politique Sécurité Comportements Flux Événements Sécurité Humaine Sécurité électronique Exploitant Personnes Patrimoine Exploitation Population Environnement Secret Risques

Plus en détail

Résidentiel. gagnez. sérénité

Résidentiel. gagnez. sérénité Résidentiel gagnez en sérénité en sérénité Vous venez d installer un dispositif anti-intrusion My Home qui garantit une protection globale des espaces intérieurs et extérieurs. Avec My Home, vous bénéficiez

Plus en détail

Vidéo surveillance, biométrie, technique et réglementation. 18 mars 2009

Vidéo surveillance, biométrie, technique et réglementation. 18 mars 2009 Vidéo surveillance, biométrie, technique et réglementation 18 mars 2009 Intervenants Serge RICHARD, IBM Raphaël PEUCHOT, avocat Eric ARNOUX, gendarme Jean-Marc CHARTRES 2 Aspects techniques Eric ARNOUX

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection

NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection Ministère de l intérieur A) Informations générales cerfa N 51336#02 A-1)

Plus en détail

Pour tout renseignement complémentaire :

Pour tout renseignement complémentaire : Demande initiale 1 2 Madame, Monsieur, Le dossier de demande d attribution du label Valorpark doit être adressé en 10 exemplaires, par pli recommandé au : Conseil National des Centres Commerciaux Label

Plus en détail

Intégrateur de solutions de sûreté. Distributeur, installateur de systèmes de protection et de détection incendie

Intégrateur de solutions de sûreté. Distributeur, installateur de systèmes de protection et de détection incendie Intégrateur de solutions de sûreté Distributeur, installateur de systèmes de protection et de détection incendie Concepteur de prestations de services à distance QUI SOMMES NOUS Présente dans 4 DOM et

Plus en détail

Fiche d identité produit

Fiche d identité produit Fiche d identité produit Référence DCS-3420 Désignation Caméra Internet sans fil à vision diurne et nocturne Clientèle cible Entreprises Secteur public Secteur de la surveillance Accroche marketing En

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Logo de l organisme de Formation Intitulé Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la formation

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

ANALYSE SPÉCIFIQUE LES CASINOS

ANALYSE SPÉCIFIQUE LES CASINOS ANALYSE SPÉCIFIQUE LES CASINOS Casinos Sécurité ANALYSE POUR LE SECTEUR DE CASINOS Sécurité-Marketing Marketing Contrôle avancé de surveillance vidéo pour les bâtiments nécessitant un contrôle de sécurité

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection Ville d ANGOULÊME Souhaitant améliorer la sûreté des personnes et la sécurité des biens, afin de lutter contre les actes de malveillance, la ville

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

LOGICIEL DE VIDEOSURVEILLANCE IPRECORD-MX4

LOGICIEL DE VIDEOSURVEILLANCE IPRECORD-MX4 LOGICIEL DE VIDEOSURVEILLANCE IPRECORD-MX4 ARCLAN' System Réf : DC2012/12-01 Date : décembre 2012 Page 1/11 Tel.04.42.97.70.75 Siège Social Fax.04.42.97.71.99 ZI Les Milles Actimart II Lot 9 1140 Rue Ampère

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE LOGO DE L ENTREPRISE

NOM DE L ENTREPRISE LOGO DE L ENTREPRISE NOM DE L ENTREPRISE LOGO DE L ENTREPRISE Cahier des charges type pour une prestation dans le cadre du Plan de Modernisation des Installations Industrielles (PM2I) (Arrêté du 04/10/10 relatif à la prévention

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information

Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/ssi.html Plan du cours

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE ET D'INSTALLATION D'UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION M.A.P.A (art28 du Code des Marchés Publics) REGLEMENT DE CONSULTATION

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE ET D'INSTALLATION D'UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION M.A.P.A (art28 du Code des Marchés Publics) REGLEMENT DE CONSULTATION REPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE Canton de Montfort l'amaury - Arrondissement de Rambouillet Département des Yvelines Mairie de Béhoust MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE ET D'INSTALLATION

Plus en détail

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 Présentation de la nouvelle règle APSAD R6 AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 1 Le cadre et l historique de la révision de la règle R6 Planning

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

105B avenue Thomas DECAROLI 06700 St Laurent du Var France Tél : +33 668 652 158 Fax : +33 486 172 221 www.lcsc.fr

105B avenue Thomas DECAROLI 06700 St Laurent du Var France Tél : +33 668 652 158 Fax : +33 486 172 221 www.lcsc.fr ²²² PRESENTATION GENIUS LPRS est un système de lutte contre la fraude basé sur la vérification de cohérence entre les immatriculations et le numéro de ticket des véhicules qui entrent et qui sortent du

Plus en détail

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sûreté de fonctionnement Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sommaire Evolution des réseaux industriels et conséquences Modèle de prévention selon

Plus en détail

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Sommaire Description du modèle de surveillance Définitions Objectifs de la surveillance des PSDC Présentation

Plus en détail