Mons - Projet Bien-être à l école. SPF Intérieur. Contrôle d accès dans les écoles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mons - Projet Bien-être à l école. www.besafe.be. SPF Intérieur. Contrôle d accès dans les écoles"

Transcription

1 SPF Intérieur Contrôle d accès dans les écoles Mons - Projet Bien-être à l école 1

2 SPF Intérieur Contrôle d accès dans les écoles SPF Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Direction Sécurité locale intégrale 2014

3 SPF Intérieur Contrôle d accès dans les écoles I. Introduction 4 II. Visites 6 A. Wallonie 6 1. Cadre général 6 2. Eléments présents 6 3. Conclusion 8 B. Bruxelles 9 1. Cadre général 9 2. Eléments présents 9 3. Conclusion 11 C. Flandre Cadre général Eléments présents Conclusion 13 III. Recommandations 14 A. Quelle est la finalité de l installation d un système de contrôle d accès? 14 B. Problématiques rencontrées pour l installation d un système de contrôle d accès dans une école 15 IV. Conclusion 17

4 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles SPF Intérieur Contrôle d accès dans les écoles I. Introduction Par le passé, nous avions déjà constaté que les écoles étaient souvent peu, voire pas suffisamment sécurisées contre les vols et effractions. Les chiffres de la Police fédérale font également état d un nombre important d actes de malveillance au niveau des écoles. En effet, de nombreux établissements scolaires ont été victimes d actes de vandalisme, de vols voire même de faits de violence. Plusieurs dizaines de milliers de faits ont été enregistrés par les services de police depuis Les 3 types de délits enregistrés sont les «Vols et extorsions dans les établissements scolaires», les «Dégradations de propriété» et enfin les «Délits contre l intégrité physique». Nous pouvons constater que les chiffres relatifs à ces différents délits sont en baisse depuis quelques années. Pour les «Vols et extorsions», une baisse de l ordre de 30% est constatée depuis 2005, pour les «Dégradations de propriété», une baisse de l ordre de 22% depuis 2007 et pour les «Délits contre l intégrité physique» une baisse de l ordre de 10% depuis Les Directions ont pris conscience que l école doit rester un lieu sûr pour l apprentissage et le travail. C est la raison pour laquelle un premier plan d action «Sécurisation des écoles contre le cambriolage, le vol et le vandalisme» a été mis sur pied il y a quelques années à l initiative de la Direction générale Sécurité et Prévention du SPF Intérieur. Cette initiative vise à soutenir les établissements scolaires dans leur travail de prévention des actes de malveillance. 4

5 Pour ce premier projet pilote, cinq écoles avaient été sélectionnées afin de participer à un audit débouchant sur un plan de sécurité reprenant une série de recommandations générales sur base des visites de ces écoles pilotes. Ces recommandations sont présentées dans un manuel principalement destiné aux Directions d écoles ainsi qu aux personnes en charge de la sécurité et de la prévention. Pendant la première phase du dossier concernant la sécurité dans les écoles et leurs environs, nous avions déjà constaté qu il était possible de sécuriser considérablement un établissement scolaire, outre par le placement d une serrurerie de sécurité, par la simple adoption de quelques mesures organisationnelles, comme un plan des clés de qualité, une bonne gestion des valeurs et un contrôle d accès efficace. Le contrôle d accès ne passe toutefois pas uniquement par le contrôle social, mais il peut également impliquer la mise en œuvre de mesures électroniques. En complément du manuel élaboré précédemment par le SPF Intérieur, nous avons visité trois écoles qui ont instauré un système électronique de contrôle d accès. Ces visites nous ont permis d examiner comment le contrôle d accès électronique peut être appliqué dans la pratique et de formuler un certain nombre de recommandations pour les établissements scolaires qui envisagent de mettre en place une forme électronique de contrôle d accès. Après le recueil des informations, la brochure a été mise en page par des élèves de la section infographie de l Institut Saint-Luc. Elle a été présentée, dans le cadre d un «Rallye découverte», le 30/11/2012. Durant celui-ci, les Directions des écoles secondaires ont été invitées à visiter différents services, repris dans la brochure (AMO, Plannings familiaux, etc.), et ce afin de se rendre compte de l offre de services à Mons et de «personnaliser» ces derniers. Ce «rallye» s est clôturé par un repas confectionné par des élèves de la section cuisine de l Académie Provinciale des Métiers ainsi que par la distribution de brochures. Une des pistes possibles à l avenir est d élaborer une carte de la Débrouille, une carte pliée compacte pour les élèves au sein de laquelle ils peuvent retrouver des informations utiles sur différents services. SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles 5

6 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles II. Visites Pour les visites de projets, il a été opté pour des écoles situées non seulement à Bruxelles, mais aussi en Wallonie et en Flandre. Ci-après, vous trouverez par école le cadre général de l établissement, les éléments présents pour sécuriser l école en termes de contrôle d accès, ainsi qu une brève conclusion. A. Wallonie 1. Cadre général L établissement scolaire visité est un établissement d enseignement secondaire qui compte environ 1200 élèves. Il s agit d un bâtiment rectiligne sur 4 niveaux et 1 niveau en sous-sol. Il est situé en centre ville, dans un environnement urbanisé, entre une voirie à sens unique et un boulevard. L entrée principale se trouve du côté de la voirie en sens unique, l autre entrée quant à elle, n est plus utilisée. La cour de récréation se trouve du côté du boulevard. L accès au bâtiment est relativement aisé par la cour de récréation. Les barrières présentes sont facilement franchissables de par leur faible hauteur. 2. Eléments présents Cette école pilote a un concierge qui habite au sein de l établissement ce qui permet d avoir un contrôle social de l établissement. Des sessions d informations sont organisées en collaboration avec la police locale afin d aborder différentes problématiques. L école a limité le nombre d entrées/sorties à un seul accès afin d en faciliter le contrôle. Les autres accès ne sont plus utilisés. Le contrôle d accès des arrivées et sorties s effectue par la présence d un surveillant situé dans le hall d entrée. Onze caméras sont réparties au sein de l école, dont une au niveau du hall d entrée. Cependant, aucun pictogramme ne signale la présence de ces caméras. 6

7 Pour entrer dans l établissement, il faut sonner et se présenter à l accueil dont les bureaux ont une vue sur l extérieur et l intérieur du hall d entrée. Cette position permet un contrôle social efficace. Une demande de sécurisation des abords auprès de la police a été formulée. Il s agit de l installation d une barrière le long du trottoir pour sécuriser la sortie des étudiants afin qu ils ne se retrouvent pas directement sur la route. Un système de lecteur de badges est installé dans l école (un lecteur fixe dans la salle d étude et trois lecteurs mobiles). Ce système devait être utilisé par les élèves lors de leur arrivée à l école pour signaler leur présence, mais cela provoquait d importantes files à l entrée. Les badges avec code barres et photo ne sont plus utilisés que pour signaler les arrivées tardives. L école réfléchit à instaurer des badges avec des couleurs différentes pour contrôler visuellement et plus rapidement les élèves autorisés ou non à quitter l établissement durant le temps de midi. L école a un projet de rénovation, notamment, des châssis. Le conseiller en prévention vol pourrait collaborer avec la Direction de l école à ce projet de rénovation en apportant quelques conseils en matière de sécurisation des châssis et portes. Un petit parc attenant à l école était devenu, au fil du temps, un espace de rassemblement de personnes précarisées qui s adonnaient à des trafics en tous genres. Ce parc s est avéré, après plusieurs recherches, appartenir à l école ce qui a permis de le clôturer et ainsi augmenter le sentiment de sécurité aux abords de l école. SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles 7

8 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles 3. Conclusion Cette école d enseignement secondaire a opté plutôt pour un contrôle social avec la présence d éducateurs à l entrée de l établissement. L œil avisé des éducateurs repère les personnes qui n ont pas accès à l établissement. La difficulté se situe lors de l arrivée massive d élèves sur un laps de temps relativement court le matin. En dehors de ces heures, un bureau d accueil est situé juste à côté de l entrée. Un système de vidéo surveillance est installé et vient compléter le contrôle social effectué par les éducateurs. Ces caméras ont un rôle dissuasif au sein de l école pour différents petits délits. 8

9 B. Bruxelles 1. Cadre général Le second établissement visité est un établissement d enseignement maternel et primaire qui compte 550 élèves. Il est situé en centre urbain. Les différentes entrées sont situées du côté de la façade principale et donnent sur une voirie communale fréquentée. Les cours de récréation intérieures sont délimitées par des murs de clôture suffisamment hauts pour sécuriser le site. Quelques bâtiments occupés par des classes maternelles et par le réfectoire sont situés de l autre côté de la route bordant un parking. Cette implantation, outre la difficulté supplémentaire de sécuriser des bâtiments annexes, nécessite une attention particulière au niveau de la sécurité routière. En effet, les élèves doivent traverser régulièrement cette voirie soit pour se rendre dans la cour de récréation située au niveau du bâtiment principal, soit pour se rendre au réfectoire. SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles 2. Eléments présents Cette école dispose également en permanence d un concierge sur place. Une collaboration avec le service de prévention de la police s est déjà établie et à donné lieu à un audit de sécurité. L installation d un système de contrôle d accès a été instaurée sous la pression des parents suite aux incidents de Dendermonde. Mais la fermeture de tous les accès a vite posé des problèmes pour les élèves arrivant en retard et les élèves devant quitter l établissement anticipativement. L école dispose de trois entrées : la grille d entrée principale ouverte jusque 8h30 et deux portes d accès dont une est uniquement réservée aux membres du personnel. La Direction a de ce fait instauré un système avec ouverture et fermeture des accès durant des périodes précises. Une entrée est notamment réservée aux professeurs. 9

10 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles En dehors de ces heures, l ouverture de la porte d entrée principale s effectue à distance à l aide d une télécommande avec écran afin de visionner la personne qui sollicite l entrée dans le bâtiment. Ce système présente quelques défaillances, notamment une mauvaise réception de la télécommande à certains endroits du bâtiment, ce qui est problématique pour l ouverture de la porte d entrée. Chaque membre du personnel possède un badge qui lui permet d accéder à l établissement. Si un badge est perdu, celui-ci peut rapidement être annulé et remplacé à moindre coût. L école a voulu au début utiliser ce système comme contrôle des présences, mais ceci s est avéré difficilement gérable. En ce qui concerne la gestion des clés, un plan des clés est mis en place et une liste est établie avec quelle personne possède quelle clé. Pour sortir de l établissement lorsque les portes sont fermées durant la journée, il faut actionner un bouton poussoir positionné suffisamment haut pour que les petits élèves ne puissent l utiliser facilement et sortir ainsi de l enceinte de l établissement. Le système mis en place tient également compte d une libération automatique des portes lors d une évacuation de l établissement (déverrouillage automatique des serrures, barre anti-panique). Il y a deux portes de secours pour l évacuation en cas d incendie. Ces portes sont en permanence sous alarme qui se déclenche en cas d ouverture intempestive. Une procédure a été instaurée pour les personnes qui viennent rechercher des élèves de manière occasionnelle. Une vigilance particulière est demandée afin de vérifier l identité de la personne et l autorisation spécifique des parents. 10

11 3. Conclusion Dans cet établissement d enseignement maternel et primaire, le contrôle social est également le système de contrôle d accès principalement instauré, notamment lors des arrivées d élèves le matin. En dehors de ce créneau horaire et en l absence d un accueil proche de l entrée, c est un système de vidéophonie avec ouverture de la porte d entrée à distance qui est utilisé au sein de l école. Ce système pose cependant des problèmes de réception. SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles 11

12 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles C. Flandre 1. Cadre général Le dernier bâtiment visité fait partie d un ensemble de 2 campus universitaires. Le bâtiment est implanté dans un environnement boisé. Il n y a pas d autres bâtiments dans un environnement proche. Il n y a, par conséquent, aucun contrôle social. Le bâtiment est une construction récente sur 3 niveaux. 2. Eléments présents Ce bâtiment récent est équipé d un système de contrôle d accès où toutes les serrures ont été remplacées par un lecteur de badges et cylindre électronique à l exception des portes coupe-feu. Il s agit d un investissement relativement important, mais qui peut être amorti à long terme. Son avantage principal est une gestion des clés simplifiée et un contrôle des accès aux locaux sensibles ou sécurisés. Ce système a nécessité une étude importante sur plusieurs années avant sa mise en place. Il a notamment fallu procéder à un inventaire de tous les utilisateurs potentiels (professeurs, étudiants, personnel administratif, visiteurs, ). L avantage d un tel système est que les différents locaux peuvent être programmés pour des accès autorisés à certaines personnes. Les locaux sensibles peuvent être sécurisés aisément et il est possible de limiter les accès autorisés. On peut également vérifier qui a eu accès à ces locaux. Lors de la perte d un badge, ce dernier peut être rapidement bloqué et son remplacement est moins coûteux que celui d une clé de sécurité. Un système avec badges offre également un avantage par rapport à une évolution des infrastructures voire du personnel de l établissement. Ce système a été choisi car le bâtiment est isolé sur le site et qu il existe peu ou pas de contrôle social. Trois parkings extérieurs sont présents aux abords de l établissement. 12

13 Le parking du personnel est équipé d un contrôle d accès avec une barrière dont l ouverture s effectue à l aide d un badge. Une caméra est installée sur un poteau d éclairage au niveau des barrières d accès au parking du personnel. Les deux autres parkings ne sont pas équipés d un contrôle d accès. 3. Conclusion Contrairement aux deux autres établissements visités, cet établissement d enseignement supérieur n a pas opté pour un contrôle social des entrées et sorties mais pour un contrôle d accès avec badges aux différents locaux. Cela s explique par le nombre d étudiants, le fait que les étudiants sont plus âgés et que le contrôle social s avère être moins indispensable. SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles 13

14 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles III. Recommandations Nous recommandons à une école qui envisage d instaurer un système de contrôle d accès de parcourir attentivement les points et questions ci-dessous. De plus amples informations figurent également dans le document Sécurisation des écoles : prévention des cambriolages, vols et actes de vandalisme, qui a été élaboré par la Direction Sécurité locale intégrale. A. Quelle est la finalité de l installation d un système de contrôle d accès? école? Pourquoi veut-on installer un système de contrôle d accès dans une Quelles personnes souhaite-t-on contrôler? Veut-on un contrôle d accès contre les actes de malveillance (agressions, vandalisme, vols, )? Quand a lieu le contrôle d accès? o durant les heures d ouverture de l école, o durant les activités extrascolaires (garderies, fêtes, ), o lorsque l école est fermée (congés scolaires). Différents systèmes de contrôle d accès : o Surveillance à partir du bâtiment sur les différents points d entrées, o Présence de personnel spécifique préposé au contrôle d accès et présent à chaque entrée, o Présence du personnel d entretien, professeurs (vigilance du personnel s il voit une présence suspecte dans l établissement bonnes habitudes), o Contrôle mécanique (serrures, barrières, clôtures, ), 14

15 o Contrôle électronique (badges, système biométrique, installation de caméras, installation d un système d alarme intrusion/incendie). B. Problématiques rencontrées pour l installation d un système de contrôle d accès dans une école La difficulté va dépendre entre autres de : La structure spécifique de l établissement : o L étendue des bâtiments : s agit-il d un bâtiment unique ou d un ensemble de bâtiments? Quelles sont ses dimensions?, o Y a-ti-il plusieurs entrées distinctes? o L entrée s effectue-t-elle en traversant la cour de récréation? court : Affluence massive de personnes sur un laps de temps relativement o Difficulté d opérer un contrôle efficace sans vite provoquer un «embouteillage», o Difficulté de multiplier le nombre de points de contrôle (aspect budgétaire) et les recommandations incitent à limiter idéalement le nombre d entrées. SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles Gestion du contrôle d accès pour les personnes susceptibles d accéder au bâtiment : o Par exemple les professeurs, les élèves, le personnel technique et personnel d entretien attaché à l école, le personnel administratif, o Les professeurs externes, les livreurs, les horaires des garderies, o Les activités extrascolaires, les événements durant les soirées ou les weekend (concierge, secrétariat l accès aux autres parties du bâtiment doit être fermé). Gestion du contrôle d accès à certains locaux «sensibles» : o Les bureaux de la direction (dossiers personnels des élèves et des professeurs ), o Les bureaux de l économat (gestion administrative, financière de l école), 15

16 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles o Les locaux comportant du matériel de valeur (locaux ICT, labos avec présence de produits dangereux, locaux techniques, locaux professionnels, ). Seuls les professeurs devant accéder à ces locaux disposent d une clé, o Les réserves alimentaires/boissons. Gestion d un système de caméras au sein d une école : o Législation sur la protection de la vie privée et l utilisation des caméras, o Caméras pour locaux «sensibles», o Caméras pour entrées (entrées piétons, entrée parking). Contrôle social : o Présence d un concierge sur place, o Les «bonnes habitudes», o Présence de bâtiments voisins. 16

17 IV. Conclusion L étude réalisée auprès des écoles participantes a montré que peu de mesures sont en définitive mises en place dans le cadre d un contrôle d accès électronique. La cause principale de l absence d un système de contrôle d accès est la difficulté d opter pour un système performant et peu contraignant. Si les conditions d utilisation devaient s avérer trop contraignantes, le système mis en place risque à terme de ne plus être utilisé. En effet, pour qu un contrôle d accès soit performant, cela demande un minimum de temps de contrôle et les écoles doivent pouvoir faire face à une arrivée massive d étudiants durant un laps de temps relativement court. Si ce contrôle d accès est trop contraignant, cela risque d engendrer de longues files d attente aux entrées des écoles. Un contrôle d accès peut également engendrer un changement de comportement. En effet, la mise en place d un système de contrôle d accès nécessite un temps d adaptation aussi bien de la part des personnes qui vont l utiliser mais également un temps de réglage et de mise au point pour un fonctionnement optimal du système. SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles Un système de contrôle d accès biométrique est plutôt recommandé pour l accès à des bâtiments ou à des lieux de haute sécurité. En effet, le contrôle de l identité de la personne prend un certain temps et ce laps de temps est peu adapté pour les établissements scolaires où le contrôle d accès doit s effectuer plus rapidement (ex. la vérification biométrique de l empreinte digitale demande de nombreux points de vérification). Les écoles maternelles, primaires et secondaires dont la plupart des élèves sont encore mineurs, vont plutôt opter pour un contrôle social effectué par un membre du personnel. Cette présence va rassurer non seulement les élèves, mais également leurs parents, professeurs et autres membres du personnel. Dans ces établissements, le contrôle d accès électronique doit être un complément, une 17

18 SPF Intérieur - Contrôle d accès dans les écoles plus-value au contrôle social qui joue un rôle primordial pour le sentiment de sécurité. Lorsqu un établissement scolaire opte uniquement pour un contrôle d accès électronique, cela requiert une assistance et une gestion permanentes. 18

19 Pour plus d informations: Direction générale Sécurité et Prévention Boulevard de Waterloo 76 T Bruxelles F E.R.: Philip Willekens, Directeur général, Boulevard de Waterloo, Bruxelles

Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école

Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école www.besafe.be Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école Mons - Projet Bien-être à l école 1 Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école SPF Intérieur

Plus en détail

Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo)

Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo) www.besafe.be Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo) Mons - Projet Bien-être à l école 1 Eeklo Les écoles pour les jeunes les jeunes pour les écoles (projet JoJo) SPF

Plus en détail

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Adoptée à la séance du 21 janvier 2013 par la résolution G2013-00-18 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION... 3 2. CADRE JURIDIQUE... 3 3.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Présentation du client : Le Lycée français de Prague est un établissement d enseignement scolaire accueillant

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

C est l affaire de tous

C est l affaire de tous C est l affaire de tous Il appartient aux élus de la mettre en œuvre avec toutes les difficultés que cela comporte. Attentifs aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité des personnes et des

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Parole d électricien. La vidéosurveillance Ura, c est la sécurité pour tous. Et un nouveau marché. Cédric Donneaud Installateur Électricien à Bordeaux

Parole d électricien. La vidéosurveillance Ura, c est la sécurité pour tous. Et un nouveau marché. Cédric Donneaud Installateur Électricien à Bordeaux Parole d électricien La vidéosurveillance Ura, c est la sécurité pour tous. Et un nouveau marché pour moi. Cédric Donneaud Installateur Électricien à Bordeaux La sécurité? J ai commencé par l éclairage

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion Introduction Les services de police doivent pouvoir réagir efficacement à tout appel d urgence. C est pourquoi

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

2004 2009 2013 ETP exploitation 2.2 3.2 3 ETP resp. système info. 1 1 1 Nombre de PCs 160 260 395

2004 2009 2013 ETP exploitation 2.2 3.2 3 ETP resp. système info. 1 1 1 Nombre de PCs 160 260 395 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, Le Service informatique et population est chargé de la gestion informatique de l administration communale. Il est actuellement organisé comme

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance Alarme et télésurveillance Alarme et télésurveillance dispositifs additionnels DISPOSITIFS VIDEO Caméra vidéo intérieure Caméra vidéo extérieure PERIPHERIQUES SANS FIL Bouton panic (pendentif) Détecteur

Plus en détail

Analyse du sondage. Vandalisme Environnement Vol habitation

Analyse du sondage. Vandalisme Environnement Vol habitation Analyse du sondage A. Les problématiques Les personnes sondées ont été questionnées sur divers problèmes et un classement a été établi sur base de ce qu elles considèrent être la problématique la plus

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Période couverte : Du 1 er juin 2013 au 31 décembre 2014 Juin 2015 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux.

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. N/Réf. : SM/MC/013-2010 MONS, le 02 mars 2010. Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, A toutes

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit être utilisée

Plus en détail

Quels avantages apportent les systèmes de sécurité modernes à l aide de l informatique et de l intégration? Par exemple:

Quels avantages apportent les systèmes de sécurité modernes à l aide de l informatique et de l intégration? Par exemple: 1 En parlant d intégration de systèmes on imagine plutôt une intégration de systèmes informatiques. À l époque romaine il y 2 000 ans l informatique était inexistante. Par contre les principes de la sécurité

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

ANALYSE SPÉCIFIQUE BANQUES

ANALYSE SPÉCIFIQUE BANQUES ANALYSE SPÉCIFIQUE BANQUES Banques Les banques sont souvent aperçues comme les institutions les plus sécurisées du monde. On leurs confie notre argent et c est leur devoir de garantir sa sécurité. Afin

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE CYLINDRES ELECTRONIQUES AUTONOMES WINKHAUS Oui/Non

NOTE TECHNIQUE CYLINDRES ELECTRONIQUES AUTONOMES WINKHAUS Oui/Non NOTE TECHNIQUE CYLINDRES ELECTRONIQUES AUTONOMES WINKHAUS Oui/Non Principe de fonctionnement du BLUECHIP Produits Cylindres à profil européen toutes longueurs, cadenas, lecteurs muraux intérieurs et extérieurs

Plus en détail

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007 4 SIGNALER MOINS MAIS MIEUX avril 2007 Inventaire des signaux routiers Pour pouvoir gérer correctement la signalisation routière, le gestionnaire de la voirie doit avoir un bon aperçu de la tâche qui lui

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL Le présent document comprend une série de recommandations pouvant aider les conseillers en technoprévention dans le cadre de leur communication

Plus en détail

www.excellium.ca Tél. : 514.798.8899 Fax. : 514.798.8898 Sans Frais : 1.888.381.2457 Controlperfect Equipmentperfect IDperfect Keyperfect

www.excellium.ca Tél. : 514.798.8899 Fax. : 514.798.8898 Sans Frais : 1.888.381.2457 Controlperfect Equipmentperfect IDperfect Keyperfect Controlperfect Unique dans son approche, Controlperfect est la première suite logicielle à intégrer en un tout complet et interactif les nombreuses tâches quotidiennes reliées à la gestion de la sécurité

Plus en détail

Convention d utilisation d une salle des fêtes de la ville de Fumel

Convention d utilisation d une salle des fêtes de la ville de Fumel Convention d utilisation d une salle des fêtes de la ville de Fumel Entre Monsieur le Maire de la Commune de Fumel dûment habilité par délibération en date du 19 Février 2009 d une part, Et Monsieur, Madame

Plus en détail

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE Vu la Charte des associations étudiantes de l Université de Montpellier, Vu le règlement intérieur

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT L ADOPTION D UN REGLEMENT DE VIDEOSURVEILLANCE DANS LES ECOPOINTS SITUES SUR LE TERRITOIRE COMMUNAL Monsieur

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE

LA REGLEMENTATION INCENDIE LA REGLEMENTATION INCENDIE SOMMAIRE 1/ Les objectifs de la règlementation incendie 2/ Les grandes familles de construction soumises à la règlementation incendie 3/ La règlementation incendie en bref 4/

Plus en détail

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?»

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» «Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» Synthèse des réunions d échanges d expérience 20 et 27 juin 2013 Ordre du jour: 14h00 : Accueil des participants 14h15 : Présentation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 Article 1 : Objet Le présent règlement définit les conditions d inscription et les modalités

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

B : plus. Centrales d alarme B Series pour la protection de votre maison et de votre famille

B : plus. Centrales d alarme B Series pour la protection de votre maison et de votre famille B : plus Centrales d alarme B Series pour la protection de votre maison et de votre famille B : plus : sécurisé Obtenez-en plus de vos investissements en matière de sécurité. Votre maison est l un de vos

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 SYSTÈMES D IDENTIFICATION CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 CONTRÔLE D ACCÈS SANS FIL RFID Contrôle des portes en temps réel. Fonctionnalités Aperio : le chaînon manquant grâce

Plus en détail

Kaba x-lock: technique de fermeture. pour autoverrouillage avec possibilité de fuite. Kaba x-lock: technique de fermeture

Kaba x-lock: technique de fermeture. pour autoverrouillage avec possibilité de fuite. Kaba x-lock: technique de fermeture B EYO N D S ECU R I T Y Kaba x-lock: technique de fermeture pour autoverrouillage avec possibilité de fuite Kaba x-lock: technique de fermeture 1 Kaba x-lock propose un équilibre réussi entre sécurité

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT L ADOPTION D UN REGLEMENT DE VIDEOSURVEILLANCE DANS LES ECOPOINTS SITUES SUR LE TERRITOIRE COMMUNAL Monsieur

Plus en détail

La sécurité au CIARUS

La sécurité au CIARUS La sécurité au CIARUS Les contrôles légaux Les organes de sécurité L entretien sécurité Formation du personnel La sécurité au quotidien La restauration La santé Le contrat d assurance Divers P2 P3 P3 P4

Plus en détail

Fiable et évolutif, il s adapte à tout moment àla croissance et aux nouveaux besoins des entreprises.

Fiable et évolutif, il s adapte à tout moment àla croissance et aux nouveaux besoins des entreprises. DESCRIPTION est un système de contrôle d accès multifonctions souple et économique, répondant à lʹensemble des besoins en matière de sécurité pour garantir une protection optimale des accès piétons et

Plus en détail

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières VILLE : Chamalières Fonctions : Contribuer aux missions de l institut en assurant l entretien et le nettoyage des locaux et en veillant à les maintenir accueillants. Aider à la restauration. Compétences

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

CHECK-LIST POUR LA PRÉVENTION DE LA CRIMINALITÉ DANS LES HOMES MÉDICALISÉS BROCHURE POUR LA SENSIBILISATION DANS LE DOMAINE DE LA SÉCURITÉ

CHECK-LIST POUR LA PRÉVENTION DE LA CRIMINALITÉ DANS LES HOMES MÉDICALISÉS BROCHURE POUR LA SENSIBILISATION DANS LE DOMAINE DE LA SÉCURITÉ CHECK-LIST POUR LA PRÉVENTION DE LA CRIMINALITÉ DANS LES HOMES MÉDICALISÉS BROCHURE POUR LA SENSIBILISATION DANS LE DOMAINE DE LA SÉCURITÉ POURQUOI CETTE CHECK-LIST? La Sécurité dans le home, notamment

Plus en détail

brochure Bouwwerven fr DEF 13/02/07 16:07 Page 1 www.besafe.be Evitez les vols sur votre chantier

brochure Bouwwerven fr DEF 13/02/07 16:07 Page 1 www.besafe.be Evitez les vols sur votre chantier www.besafe.be Evitez les vols sur votre chantier Préface Le vol et le vandalisme sur les chantiers sont un problème. Pour y faire face efficacement, ici aussi la sécurité est l affaire de tous : la police,

Plus en détail

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn*

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* «La protection est désactivée» La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* *réseau local de sécurité sans fil La sécurité avant tout Pour garantir

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

C.C.F. LIVRET DE FORMATION

C.C.F. LIVRET DE FORMATION C.C.F. LIVRET 1 CAP AGENT DE SECURITE CCF SESSION 2015 PAGE DE GARDE A COMPLETER NOM et PRENOMS : LIEUX : ANNEE SCOLAIRE : Consignes d utilisation du livet de suivi Elève : Apporte le livret sur le lieu

Plus en détail

Classe aquatique mobile

Classe aquatique mobile Classe aquatique mobile Ecole de natation itinérante «La piscine itinérante n est pas seulement une «solution» pour résoudre le problème de l éducation aquatique dans les régions dépourvues d infrastructures

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol!

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Le phénomène des vols de motos est en nette augmentation ces dernières années, ce qui est loin de réjouir les propriétaires de ces véhicules.

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A l aise dans mon parking! Guide d utilisation de votre parking Votre accès au parking Pour accéder à votre parking, vous disposez d'un badge* qui commande l ouverture des portails et portes d entrée.

Plus en détail

Préfecture du Calvados ACCUEIL

Préfecture du Calvados ACCUEIL Préfecture du Calvados ACCUEIL Personnes à mobilité réduite Edition JUIN 2011 Cette procédure a été rédigée par le groupe de travail Accueil conformément à l engagement 1.1.3 des engagements communs du

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014)

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014) UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Sciences et Techniques REGLEMENT INTERIEUR (mise à jour du 22/09/2014) Sommaire 1. Champ d application 2. Assemblée générale, Direction de l Unité et Conseil de laboratoire 3.

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

Securisation des écoles. Prévention du cambriolage, du vol et du vandalisme

Securisation des écoles. Prévention du cambriolage, du vol et du vandalisme Securisation des écoles Prévention du cambriolage, du vol et du vandalisme Remerciements à Biron Bénédicte (conseiller en technoprévention, ville de Liège) Buysschaert Aster (conseiller en technoprévention,

Plus en détail

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Montréal, 2002 Ville de Montréal Le contenu de cette présentation est tiré du guide d aménagement «Pour un environnement urbain sécuritaire»

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE.

CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. CONSIGNES EN CAS D INCENDIE. En cas de découverte (feu, fumée suspecte, ) : Quittez le local où il y a le feu Déclenchez l alarme et avertissez l accueil, le secrétariat ou la conciergerie Évacuez le bâtiment

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

Point n 3 : désigner un point de contact

Point n 3 : désigner un point de contact Vidéoprotection des lieux publics 10 points pour assurer la sécurité collective dans le respect des libertés individuelles Préambule La libre administration des collectivités locales est un principe constitutionnel

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015

Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015 Services Périscolaires Restaurant scolaire, garderie, TAP Règlement Intérieur Année scolaire 2014/2015 Le présent règlement intérieur définit les modalités pratiques du fonctionnement des activités périscolaires

Plus en détail

Evere Projet Gestion des conflits

Evere Projet Gestion des conflits www.besafe.be Evere Projet Gestion des conflits Mons - Projet Bien-être à l école 1 Evere Projet Gestion des conflits SPF Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Direction Sécurité locale intégrale

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 328 RÈGLEMENT RELATIF AUX AVERTISSEURS DE FUMÉE =====================================================================

RÈGLEMENT NUMÉRO 328 RÈGLEMENT RELATIF AUX AVERTISSEURS DE FUMÉE ===================================================================== PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-JUSTINE-DE-NEWTON RÈGLEMENT NUMÉRO 328 ===================================================================== RÈGLEMENT RELATIF AUX AVERTISSEURS DE FUMÉE =====================================================================

Plus en détail

La gestion des situations de crise

La gestion des situations de crise agir sur le climat scolaire La gestion des situations de crise Enjeux et procédures Daniel Simon EMS Académie de Montpellier 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr Sommaire Propos liminaires Avant

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires

Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Questionnaire sur les nouveaux rythmes scolaires Un questionnaire a été remis aux familles courant décembre avec le double objectif de relayer le ressenti des parents sur les nouveaux rythmes scolaires

Plus en détail

MORPHO CRIMINAL JUSTICE SUITE

MORPHO CRIMINAL JUSTICE SUITE MORPHO CRIMINAL JUSTICE SUITE UNE GAMME COMPLÈTE DÉDIÉE AUX MISSIONS DE LA POLICE JUDICIAIRE 2 1 3 Morpho offre aux forces de l ordre une gamme complète de produits pour les assister dans les recherches

Plus en détail

Manuel de démarrage. Home View

Manuel de démarrage. Home View Manuel de démarrage Home View Stk. 18070001 - ref. Bombyx - 06/2015 Bienvenue! Grâce à Home View, un produit de la gamme Home & Care, vous savez toujours ce qui se passe chez vous, où que vous soyez. Ce

Plus en détail

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à :

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : COMMERCANTS YVELINOIS : VOTRE SÉCURITE S C EST CEST AUSSI VOTRE AFFAIRE! Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : Obliger le délinquant à augmenter ses efforts

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY Le Maire de la commune de Commelle-Vernay (Loire), Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L 2122-18

Plus en détail

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Securitas Home Alert le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Le système Securitas Home Alert garant de votre sécurité Securitas Home Alert

Plus en détail

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Puis-je refuser l accès au magasin? OUI Magasin = votre propriété Liberté de vendre ou non Uniquement critères objectifs (et pas :

Plus en détail

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1 LA SECURITE PRIVEE AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE AGENT DE SECURITE De nos jours, on ne parle plus de vigiles ou gardien mais d'agents de prévention et de sécurité. Cette appellation regroupe plusieurs

Plus en détail

L ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE BERLIN-WEISSENSEE: PLUS DE CONFORT POUR LES CRÉATIFS.

L ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE BERLIN-WEISSENSEE: PLUS DE CONFORT POUR LES CRÉATIFS. L ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE BERLIN-WEISSENSEE: PLUS DE CONFORT POUR LES CRÉATIFS. L ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE BERLIN 1.2011 SEITE Seite 1 Des candidatures insolites, un jury sévère, des

Plus en détail

Introduction. C est ainsi qu en 2012-2013, nous avons tout d abord mis en place ou continué les actions jugées prioritaires l année précédente :

Introduction. C est ainsi qu en 2012-2013, nous avons tout d abord mis en place ou continué les actions jugées prioritaires l année précédente : PLAN DE SUIVI DES COURS DE PROMOTION SOCIALE SAINT-LUC DE LIÈGE Introduction Que de chemin parcouru depuis la toute première réunion de la Commission d Evaluation Interne (CEI) en octobre 2011! Si quelques

Plus en détail

A SFALIA. Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci.

A SFALIA. Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci. A SFALIA TELECONCIERGERIE Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci. Le contexte : Une demande croissante de sécurité Une situation

Plus en détail

Présente «Le Contrôle d Accès»

Présente «Le Contrôle d Accès» Présente «Le Contrôle d Accès» 3ème SALON DE LA SECURITE Présentation DM Conseil Cabinet d étude spécialisé dans les interventions autour des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.(

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière L état d avancement des travaux au 20 juin 2011 Le véhicule électrique, une des priorités de la politique de

Plus en détail

L éclairage de sécurité et l alarme incendie

L éclairage de sécurité et l alarme incendie L éclairage de sécurité et l alarme incendie 1. Les établissements recevant du public (ERP) L éclairage de sécurité 1. Définition et réglementation Dans tout type d établissement un éclairage électrique

Plus en détail

Service de Garde-Éco École du Plein-Coeur 555, 7 e avenue Nord Richmond (Québec) J0B 2H0 819-826-2121 poste 15820

Service de Garde-Éco École du Plein-Coeur 555, 7 e avenue Nord Richmond (Québec) J0B 2H0 819-826-2121 poste 15820 Service de Garde-Éco École du Plein-Coeur 555, 7 e avenue Nord Richmond (Québec) J0B 2H0 819-826-2121 poste 15820 1. Horaire 1.1 Heures d ouverture Le service de garde est ouvert du lundi au vendredi selon

Plus en détail

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE Direction de la gestion des espaces et des services auxiliaires CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE 1. OBJECTIF Le présent cadre de gestion a pour objet de définir des règles minimales

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

Comment se protéger contre les cambriolages

Comment se protéger contre les cambriolages Le vol dans les habitations Comment se protéger contre les cambriolages Commune d Anderlues 1 En Belgique, le cambriolage fait partie d une des cinq formes de criminalité les plus importantes, ce qui amplifie

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit une pièce d une fumée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE LA PREVENTION DES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES DE MENDE LUNDI 14 AVRIL 2014 A 15 H 30 En présence de : Guillaume LAMBERT, préfet de la Lozère, Commissaire Christophe

Plus en détail

Banque en ligne : guide des bonnes pratiques

Banque en ligne : guide des bonnes pratiques LES MINI-GUIDES BANCAIRES TOPDELUXE FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Les Mini-guides Bancaires: La banque dans le creux de la main FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Repère n 4 Banque en ligne : guide des bonnes

Plus en détail

www.burg-waechter.de Serrure électronique Génialement sûr. Génialement simple.

www.burg-waechter.de Serrure électronique Génialement sûr. Génialement simple. Génialement sûr. Génialement simple. Sécurité confortable. Ideale pour portes privées, professionnelles & collectives. www.burg-waechter.de La combinaison parfaite de la simplicité et de la sécurité. Maintenant

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS ROGER CHANRON

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS ROGER CHANRON REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS 1) Objet de la Maison des associations La Maison des associations est un lieu de développement et de soutien de la vie associative. Elle doit permettre

Plus en détail