MALVEILLANCE ET PROTECTION PHYSIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MALVEILLANCE ET PROTECTION PHYSIQUE"

Transcription

1 MALVEILLANCE ET PROTECTION PHYSIQUE ENSAM PRESENTATION du 31 MAI /29

2 Contexte thèmes sécurité LES AGRESSIONS les vols : matériels informations les actions malveillantes internes Externes PREVENTION ET PROTECTION Sensibilisation du personnel : Encadrement Exploitant Protection de l information : Confidentialité Sécurité informatique 2/29

3 Contexte(suite) Protection des dirigeants : analyse d un phénomène d'agression méthodologie en matière de prévention et de protection PROTECTION PHYSIQUE IN-SITU les barrières La protection mécanique Le contrôle d accès la détection La détection électronique La vidéo-surveillance PROTECTION PHYSIQUE A DISTANCE télésurveillance télésécurité 3/29

4 LES AGRESSIONS LE VOL LA MALVEILLANCE 4/29

5 Malveillance interne La malveillance interne est réalisé par un agent de l entreprise ou d une entreprise soustraitante ayant normalement accès aux différents locaux LES MOTIVATIONS La vengeance due à un sentiment de mécontentement ou de jalousie, Le dérangement mental L intérêt personnel LA CIBLE Nuire à une ou des personnes de l entreprise Dégrader la qualité de la production ou la ralentir Détruire l outil de travail partiellement ou totalement LES MOYENS Subreptices : Il s agit de réaliser un ou des sabotages en prenant des précautions pour ne pas être particulièrement suspecté (cas 1 et 2 ci-dessus) De plus grande ampleur : cas n 3 sans se soucier d être éventuellement démasqué 5/29

6 Malveillance externe La malveillance externe est réalisé par un ou des agresseurs désirant endommager ou paralyser l entreprise éventuellement en causant des nuisances hors du Site LES MOTIVATIONS L impact médiatique, Le terrorisme La vengeance La concurrence LA CIBLE Nuire à la direction de l entreprise Détruire ou paralyser l outil de travail Nuire à une installation importante pour la Nation Causer des dégâts matériels et personnels significatifs LES MOYENS Individu seul ou commando amateur : ne cherchant pas forcément à faire des victimes Groupe organisé : commando terroriste éventuellement Kamikaze disposant d explosifs performants et de moyens de déplacement sophistiqués 6/29

7 PREVENTION ET PROTECTION Comment protéger un établissement ou une installation METHODOLOGIE 7/29

8 MÉTHODOLOGIE EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION ANALYSE D UN PHÉNOMÈNE D'AGRESSION La menace est fonction de 3 conditions : la motivation la facilité de l action la perspective d impunité L objectif : personne à risque (le décideur le fortuné l homme-clé le symbole) L agresseur : type droit commun (motivation criminelle) idéologique (politique religieuse ) psychopathe ou déséquilibré (investi d une mission vengeance) Modes opératoires : harcèlement, violence physique compromission, chantage enlèvement, prise d otage attentat, assassinat MÉTHODOLOGIE EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION Elle peut être élaborée en interne (politique de prévention) Ou en faisant appel à des spécialistes (politique de protection) 8/29

9 Etude méthodique des moyens de prévention et de protection : Vis-à-vis du vol : (EdS) L Etude de Sécurité Vis-à-vis du sabotage : (DPAM) Le Dossier de Prévention contre les Actes de Malveillance 9/29

10 Contenu d une Etude de Sécurité Introduction Définition des menaces prises en compte Identifications des cibles et des zones de protection Recensement des cheminements Analyse des cheminements et détermination des chemins critiques Analyse des interventions Améliorations envisageables 10/29

11 Contenu d une Etude de Malveillance Introduction Identification des zones sensibles (Etude de sensibilité) Identification des cibles et des zones de protection Recensement des cheminements (Etude de vulnérabilité) Définition des menaces prises en compte Analyse des cheminements et détermination des chemins critiques Analyse des interventions Améliorations envisageables 11/29

12 DEUX TYPES DE MENACES : 1) - MENACE INTERNE Agent appartenant à l entreprise ou à une entreprise extérieure, ayant habituellement accès aux installations, et cherchant à réaliser subrepticement : Vol de matériel ou vol d informations Sabotage 12/29

13 2) - MENACE EXTERNE Menace aléatoire (type A) : Équipe limitée d agresseurs, munis de matériel de cambriolage usuel et disposant d explosifs courants. Cherchent à dérober du matériel ayant une valeur marchande ou à saboter les installations. Menace ciblée (type B) : Commando d agresseurs bien renseignés, munis de matériel de cambriolage sophistiqué et d explosifs performant. Cherchent à dérober une quantité d objets conséquente, de renseignements confidentiels détenus dans l installation. Cherchent à créer des dégâts importants dans les installations y compris avec nuisances pour l environnement (AZF) 13/29

14 IDENTIFICATION DES CIBLES A titre d exemple 3 cibles identifiées : Cible 1 : matériel informatique (procédé) Cible 2 : objets réalisés dans l installation (entreposage des produits finis). Cible 3 : secrets de fabrication (coffre). Localisation des cibles identifiées : Localisation géographique de chaque cible (plans) Dispositions de sécurité associées à chaque cible (moyens de surveillance, de protection et d alerte). 14/29

15 LES CARACTERISTIQUES DES LOCAUX Il convient de détailler les caractéristiques des locaux concernés par exemple : Murs rez-de-chaussée et sols en béton armé Toiture renforcée Ossature béton et parois en bardage métallique double peau Portes fonctionnelles et issues de secours (catégorie B+) Vitrages du rez-de-chaussée renforcés (Classe 4) ou grilles Personnel présent de 7H30 à 18H - Gardien présent de 7H à 18H30 (HO) En HO : accès personnel unique par un Poste de Garde de Zone, après contrôle du badge Verrouillage et détection d intrusion (télésurveillance) en HNO 15/29

16 PROTECTION PHYSIQUE IN-SITU Les barrières Ensemble d obstacles physiques retardant ou empêchant la pénétration d indésirables sur un site protégé : ZPN ZPR La détection Ensemble de dispositifs et/ou de dispositions assurant l alarme à la pénétration d indésirables sur un site et/ou des locaux protégés Centralisation PCS - PGZ 16/29

17 DIFFÉRENTS MOYENS DE DÉTECTION Moyens humains (garde vigile rondier maître chien) Surveillance visuelle (poste de guet rondes ) Surveillance déportée (caméras reportées à un PC vidéo) Moyens matériels (détection électronique - vidéosurveillance) Détecteurs d intrusion (DO IR câblettes bris de vitre ) Détecteurs de présence (radars IR ou hyperfréquence ou bivolumétriques ) Caméras et Vidéo-sensors Confirmation de l alarme Levée de doute (éclairage et caméras) Equipe de reconnaissance 17/29

18 PROTECTION PHYSIQUE A DISTANCE Télésurveillance Ensemble des dispositifs chargés de recevoir les informations émises depuis un site protégé relié Télésécurité Ensemble des dispositions permettant d assurer l intervention sur un site protégé via les informations fournies par la télésurveillance 18/29

19 RECENSEMENT DES CHEMINEMENTS Inventaire des chemins aller pour : Atteindre l intérieur du site Rejoindre le bâtiment Pénétrer dans le bâtiment Rejoindre la cible Inventaire des chemins retour pour : Quitter le local cible avec le butin ou après sabotage Franchir en sens inverse le trajet vers le domaine public Par le chemin emprunté à l aller Au plus court et en force 19/29

20 ANALYSE DES CHEMINEMENTS Hypothèses de franchissement Diagramme des séquences Diagrammes des probabilités Diagramme des probabilités cumulées Diagramme des temps élémentaires Diagramme des temps et probabilités cumulées 20/29

21 Atelier Magasin Atelier Magasin

22 Menace 3 : Ex : temps cumulés après détection (menace externe) Cible Pénétration sur le Site MENACE A MENACE B PEP 10 mn 40 6 mn 05 1 (atelier process) Traversées S/T 6 mn 3 mn 45 Clôture 7 mn 40 4 mn 35 PEP 10 mn 05 5 mn 40 2 (atelier casiers) Traversées S/T 5 mn 25 3 mn 20 Clôtures 7 mn 4 mn 10 PEP 15 mn 10 9 mn 45 3 (chambre forte) Traversées S/T 8 mn 20 4 mn 45 Clôtures 9 mn 10 5 mn 45 22/29

23 ANALYSES DES INTERVENTIONS Organisation du gardiennage Disposition d alerte Intervention 23/29

24 Traitement de l alarme Dispositions à prendre en cas d alarme Eviter toute perte de temps Hiérarchiser les alarmes Disposer de fiches réflexes spécifiques Déclencher l intervention adaptée Moyens d intervention (fonction du type d alarme) Gardiennage local (si existant) Appel à une société de sécurité sous contrat avec l entreprise Appel aux forces de l ordre (Police Gendarmerie) Interpellation du (ou des) intru(s) Seul un OPJ est habilité Les équipes de gardiennage peuvent fixer les intrus en attente de l arrivée des forces de l ordre 24/29

25 Organisation du gardiennage Effectif n gardiens + 1 responsable du gardiennage Une équipe = 2 agents au minimum, dont un chef de faction au PCS et un rondier. Un renfort en journée. Missions : Contrôle des badges Accueil des visiteurs Supervision des alarmes techniques, sécurité incendie et intrusion Transmission de l alerte au personnes concernées (sur site ou en astreinte) Rondes de surveillance et ouverture/fermeture des bâtiments S il y a lieu, tenue d un Poste de Garde déporté en semaine 25/29

26 Temps nécessaire à l intervention Des exercices sont à programmer régulièrement avec les forces d intervention concernées afin de déterminer le délai normal à prendre en compte pour l étude. Exemple : les exercices ont dégagé les valeurs suivantes : 5 minutes pour l arrivée de 4 agents de Police dans deux véhicules présence de 6 à 8 agents de Police en 7 à 10 minutes Ex : Temps moyen retenu pour la mise en place d un dispositif d interception : 7 minutes 26/29

27 Synthèse : Menace externe Synthèse des temps de cheminement par menace : Type A Cible 1 : Interception probable (7 mn à 9 mn 40 ) Cible 2 : Interception probable (7 mn 25s à 9 mn 05) Cible 3 : interception assurée (9 mn20 s à 14 mn 10) Type B Cible 1 : Interception aléatoire (6 mn 45 à 7 mn 05) Cible 2 : Interception aléatoire (6 mn 20 à 7 mn 40) Cible 3 : interception improbable (4 mn 45 à 5 mn 45) Inventaire des chemins critiques (en italique) 27/29

28 Objectifs d amélioration Exemples d objectifs d amélioration : Assurer la continuité de la ZPN au niveau de la porte principale Assurer la permanence et l homogénéité des ZPR Augmenter la fiabilité de détection à l approche des cibles Apporter du retard à la pénétration au plus près des cibles Une première approche permet de présenter des améliorations types, mais non contractuelles. Les moyens techniques devront faire l objet d une étude particulière (pondérer : coût/efficacité) 28/29

29 Exemple d améliorations L accès par badge et/ou code personnel, via TRS ou SUP, peut remplacer le gardien du Poste de Garde Rôle du gardien limité aux ouvertures des portes et portails techniques et aux rondes Report à un PC Sécurité de l ensemble des alarmes et moyens de surveillance mis en place Accès via galerie technique ou traversées souterraines condamnés ou instrumentés Détection de présence dans les locaux sensibles en dehors des heures d ouverture Auto-protection de tous les dispositifs de détection et de transmission de l alarme Alarme => alerte des forces de l ordre. 29/29

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections.

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections. Prévention dans les commerces et les bâtiments professionnels. Prévenir les cambriolages et les actes de malveillance 100% PROS AVEC LES PREVENIR LES CAMBRIOLAGES L ANALYSE Il est important de faire un

Plus en détail

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DE LA SECURITE PRIVEE : 21 heures

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DE LA SECURITE PRIVEE : 21 heures PROGRAMME DE FORMATION CQP AGENTS DE PREVENTION ET DE SECURITE - Accueil et évaluation : 1 heure ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DE LA SECURITE PRIVEE : 21 heures Connaitre le livre VI du code de la sécurité intérieure

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

Quels avantages apportent les systèmes de sécurité modernes à l aide de l informatique et de l intégration? Par exemple:

Quels avantages apportent les systèmes de sécurité modernes à l aide de l informatique et de l intégration? Par exemple: 1 En parlant d intégration de systèmes on imagine plutôt une intégration de systèmes informatiques. À l époque romaine il y 2 000 ans l informatique était inexistante. Par contre les principes de la sécurité

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION Cellule Sécurité du Secteur Economique FICHE CONSEILS A L ATTENTION DES DEBITANTS DE TABAC

Plus en détail

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1 LA SECURITE PRIVEE AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE AGENT DE SECURITE De nos jours, on ne parle plus de vigiles ou gardien mais d'agents de prévention et de sécurité. Cette appellation regroupe plusieurs

Plus en détail

PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance)

PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance) PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance) STATISTIQUE DE LA DELINQUANCE SUR L ISERE Progression dans la baisse de la

Plus en détail

Elle est donc mise en œuvre pour assurer la protection des biens et des personnes face aux risques d intrusion et d agression.

Elle est donc mise en œuvre pour assurer la protection des biens et des personnes face aux risques d intrusion et d agression. L'ANTI-INTRUSION Comment assurer la sécurité des biens et des personnes? 1. DÉFINITIONS : La détection intrusion a pour finalité principale la détection de personnes qui forcent ou tentent de forcer les

Plus en détail

Sécurité événementielle

Sécurité événementielle Securitas Réponse Sécurité événementielle Securitas Réponse vous propose des solutions de sécurité adaptées à vos événements sportifs et culturels, salons, foires et expositions. Face aux obligations de

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Logo de l organisme de Formation Intitulé Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la formation

Plus en détail

LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES

LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES DEFINITION «La prévention technique de la malveillance recouvre l'ensemble des mesures d'urbanisme, d'architecture ou techniques visant à prévenir

Plus en détail

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ALPHA SECURITE PRIVEE est une SARL de Surveillance et de Gardiennage dont le siège social est situé 7 rue Gustave Serrurier 76620 Le Havre. Créée par un juriste diplômé de l Université

Plus en détail

C est l affaire de tous

C est l affaire de tous C est l affaire de tous Il appartient aux élus de la mettre en œuvre avec toutes les difficultés que cela comporte. Attentifs aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité des personnes et des

Plus en détail

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse)

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse) L ANTI-INTRUSION Comment assurer la sécurité des biens et des personnes? Définitions La détection intrusion a pour finalité principale la détection de personnes qui forcent ou tentent de forcer les protections

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

C.C.F. LIVRET DE FORMATION

C.C.F. LIVRET DE FORMATION C.C.F. LIVRET 1 CAP AGENT DE SECURITE CCF SESSION 2015 PAGE DE GARDE A COMPLETER NOM et PRENOMS : LIEUX : ANNEE SCOLAIRE : Consignes d utilisation du livet de suivi Elève : Apporte le livret sur le lieu

Plus en détail

La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision

La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision Page 1 Sûreté électronique : faire de ce monde un lieu plus sûr Des solutions d hypervision pour les sites sensibles ainsi que la mise en œuvre de systèmes

Plus en détail

L'alarme Bac Pro SEN Page 1 / 9

L'alarme Bac Pro SEN Page 1 / 9 1 Analyse du système technique: LE SYSTEME DE GESTIONS DES INTRUSIONS 1.1 Expression du besoin: L'augmentation du nombre de cambriolages dans les habitations et les entreprises est un aspect particulièrement

Plus en détail

UNE GAMME COMPLÈTE DE SOLUTIONS DE Vidéo-surveillance à déploiement rapide

UNE GAMME COMPLÈTE DE SOLUTIONS DE Vidéo-surveillance à déploiement rapide UNE GAMME COMPLÈTE DE SOLUTIONS DE Vidéo-surveillance à déploiement rapide utilisant les meilleures technologies opérationnelles. BESOIN DE RENSEIGNEMENTS, APPELEZ-NOUS AU : 0 805 011 114 Numéro vert.

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César www.vap-securite.com vap Sécurité c est 10 années d expertise au service de sécurisation des biens et des personnes. vap Sécurité c est une équipe de personnes formées, qualifiées dans tous les domaines

Plus en détail

La tranquillité est en vous.

La tranquillité est en vous. ( ) TELESECURITE EN LOCAUX PROFESSIONNELS La tranquillité est en vous. SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SANS FIL Une protection vraiment globale de votre entreprise. En tant que dirigeant d entreprise, vous avez à

Plus en détail

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 Référence: CJ-04-2014-Q&A-1 Page 1/5 Q 1 Concernant le marché dont question en rubrique

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à :

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : COMMERCANTS YVELINOIS : VOTRE SÉCURITE S C EST CEST AUSSI VOTRE AFFAIRE! Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : Obliger le délinquant à augmenter ses efforts

Plus en détail

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS

DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS DEROULE PEDAGOGIQUE CQP APS OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Le Certificat de Qualification Professionnelle (C.Q.P)

Plus en détail

OUVERTURE D UN COMMERCE

OUVERTURE D UN COMMERCE OUVERTURE D UN COMMERCE Les règles de sécurité d un ERP : Etablissement Recevant du Public Création de la boutique Installation des systèmes de sécurité Ouverture du commerce Photo : La fausse boutique,

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

SYSTEMES DE SECURITE ET D ALARME

SYSTEMES DE SECURITE ET D ALARME BAC PRO SEN Tronc commun SYSTEMES DE SECURITE ET D ALARME S0 - Les Systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs S0-1 Les systèmes électroniques de sécurité, malveillance

Plus en détail

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance Alarme et télésurveillance Alarme et télésurveillance dispositifs additionnels DISPOSITIFS VIDEO Caméra vidéo intérieure Caméra vidéo extérieure PERIPHERIQUES SANS FIL Bouton panic (pendentif) Détecteur

Plus en détail

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Securitas Home Alert le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Le système Securitas Home Alert garant de votre sécurité Securitas Home Alert

Plus en détail

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné.

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné. 4 LES FICHES ACTION LUTTE CONTRE L INSECURITE ACTION 1 FICHE ACTION POLICE NATIONALE D ans le cadre de la territorialisation, le site du M.I.N. de Rungis constitue le premier quartier du Secteur de Police

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Le Certificat de Qualification Professionnelle (C.Q.P) permet d assurer les missions

Plus en détail

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7

Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 161 Un service disponible 24 heures/24 et 7 jours/7 Lorsqu une tentative d intrusion est détectée, des dispositions d urgence doivent être prises : vérifier la cause de l alarme, prévenir les personnes

Plus en détail

Résidentiel. gagnez. sérénité

Résidentiel. gagnez. sérénité Résidentiel gagnez en sérénité en sérénité Vous venez d installer un dispositif anti-intrusion My Home qui garantit une protection globale des espaces intérieurs et extérieurs. Avec My Home, vous bénéficiez

Plus en détail

Les systèmes de détection intrusion

Les systèmes de détection intrusion Les systèmes de détection intrusion L analyse des risques d un site, d un bâtiment, d un local peut produire à les équiper : De protections mécaniques : verrous, grilles, portes blindées. Ces moyens retardent

Plus en détail

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS www.formation-agent-securite.net (FAS) Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS Dans ce document : Synthèse des questions QCM Feuille de réponses Réponses Ce QCM vous est offert

Plus en détail

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde CQP-APS Surveillance Générale Les techniques de ronde 1 Surveillance générale Les techniques de ronde Sommaire Buts de la ronde de sécurité Principe d organisation de la ronde Itinéraire Contrôleur de

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

La mobilisation face une menace terroriste. Philippe François, Direction de la Sûreté Cambrai, le 18 novembre 2004

La mobilisation face une menace terroriste. Philippe François, Direction de la Sûreté Cambrai, le 18 novembre 2004 La mobilisation face une menace terroriste Philippe François, Direction de la Sûreté Cambrai, le 18 novembre 2004 Les caractéristiques majeures du transport ferré 1. Un système complexe mais structuré

Plus en détail

CAP Agent de prévention et de sécurité

CAP Agent de prévention et de sécurité L agent de prévention et de sécurité assure la protection et la sécurité de marchandises, d équipements techniques, de locaux, voire de personnes. Il prévient les risques d incendie, les accidents, dissuade

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section N Division 80

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section N Division 80 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section N Division 80 80 ENQUÊTES ET SÉCURITÉ Cette division comprend les services liés à la sécurité tels que

Plus en détail

ANALYSE VIDÉO. Milestone Roadshow Paris, 28-29 Octobre

ANALYSE VIDÉO. Milestone Roadshow Paris, 28-29 Octobre ANALYSE VIDÉO Milestone Roadshow Paris, 28-29 Octobre Keeneo, 2009 Vidéo Surveillance et Analyse Vidéo Utilité et utilisation de la Vidéo Surveillance Détection and identification d incident Utilisation

Plus en détail

Domonial Notice utilisateur

Domonial Notice utilisateur Domonial Notice utilisateur EKZ 35 F Vous venez d acquérir le système de surveillance DOMONIAL et nous vous en remercions. Ce système est prévu pour fonctionner dans une bande de fréquence radio homologuée

Plus en détail

Le système de détection d intrusion

Le système de détection d intrusion .com Le système de détection d intrusion Protégez vos proches Sécurisez vos biens Gardez un oeil sur votre habitation La solution de sécurisation... pour votre habitat Une installation réalisée par un

Plus en détail

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE Sommaire du document : PROCEDURE D EVACUATION POUR LES EPLE DU 1 er DEGRE... 2 FICHE GUIDE DU DIRECTEUR D ÉCOLE... 3 LA FICHE

Plus en détail

systèmes d alarme logisty.serenity

systèmes d alarme logisty.serenity systèmes d alarme logisty.serenity logisty. serenity Pourquoi équiper votre habitation d une alarme? Outil de prévention et de dissuasion, l alarme est avant tout un moyen de gagner en confort et en sérénité.

Plus en détail

K2503 - Sécurité et surveillance privées

K2503 - Sécurité et surveillance privées Appellations Agent / Agente cynophile de sécurité Agent / Agente d'exploitation et de sûreté aéroportuaire Agent / Agente de démarque Agent / Agente de prévention et de sécurité Agent conducteur / Agente

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

La tranquillité est en vous.

La tranquillité est en vous. ( ) TELESECURITE EN RESIDENTIEL La tranquillité est en vous. SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SANS FIL Deux protections valent mieux qu une. La télésécurité ne se substitue pas à l alarme, elle en est le complément

Plus en détail

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Puis-je refuser l accès au magasin? OUI Magasin = votre propriété Liberté de vendre ou non Uniquement critères objectifs (et pas :

Plus en détail

Solutions pour résidences sécurisées Easy Series pour des projets de villas et d'appartements

Solutions pour résidences sécurisées Easy Series pour des projets de villas et d'appartements Solutions pour résidences sécurisées Easy Series pour des projets de villas et d'appartements 2 Centrale Easy Series Fiabilité et sécurité simplifiée Augmentez la valeur de vos projets immobiliers innovants

Plus en détail

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011 CATALOGUE CATALOGUE 2011 1 SOMMAIRE Professionnelle de la prévention, de l éducation et de la sécurité incendie, toute demande de formation spécifique est envisageable dès lors qu elle entre dans le cadre

Plus en détail

Système d alarme radio

Système d alarme radio Système d alarme radio Vivez en toute tranquillité! Utilisation facile Technologie fiable Intégration parfaite Adaptabilité aux besoins de chacun Système d alarme radio La centrale d alarme sans fil DIGILIA

Plus en détail

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements Problème posé Réglementation Politique Sécurité Comportements Flux Événements Sécurité Humaine Sécurité électronique Exploitant Personnes Patrimoine Exploitation Population Environnement Secret Risques

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE GARDIENNAGE/ SECURITE IMMEUBLE DES NATIONS UNIES AU CAP VERT 2013/2014

TERMES DE REFERENCE GARDIENNAGE/ SECURITE IMMEUBLE DES NATIONS UNIES AU CAP VERT 2013/2014 I. NATURE DES PRESTATIONS Cette offre concerne: Le gardiennage et la sécurité du personnel, des bureaux, des locaux, magasins ainsi que tous les équipements des agences du système des Nations Unies basées

Plus en détail

s é c u r i t é Conférence animée par Christophe Blanchot

s é c u r i t é Conférence animée par Christophe Blanchot s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e La sécurité des systèmes d information Conférence animée par Christophe Blanchot Tour de table Présentation Nom, prénom, promotion Entreprise et fonction Expérience(s)

Plus en détail

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde

CQP-APS Surveillance Générale. Les techniques de ronde CQP-APS Surveillance Générale Les techniques de ronde Surveillance générale Les techniques de ronde Sommaire Buts de la ronde de sécurité Principe d organisation de la ronde Itinéraire Contrôleur de ronde

Plus en détail

Des solutions de sécurité pour votre entreprise

Des solutions de sécurité pour votre entreprise Des solutions de sécurité pour votre entreprise Rondes Assistance à l ouverture/fermeture Rondes extérieures et/ou intérieures Ronde 12h-14h Ronde d ouverture/fermeture Intervention sur alarme Installation

Plus en détail

- Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement sur des alarmes - Image haute résolution de jour comme de nuit

- Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement sur des alarmes - Image haute résolution de jour comme de nuit Réseaux intelligent - Système d analyse de scène - Déclenchement de signal automatique ou manuel - Surveillance périphérique et périmétrique - Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement

Plus en détail

- Table, chaise. - Registre de consignes. - Registre de gestion des entrées et sorties (manuscrit ou informatique) - émetteur récepteur

- Table, chaise. - Registre de consignes. - Registre de gestion des entrées et sorties (manuscrit ou informatique) - émetteur récepteur Incident n 2-1 : Personne qui refuse de se soumettre à la procédure de badge Matériels et locaux nécessaires Matériels ou locaux nécessaires Personne qui refuse de se soumettre à la procédure de badge.

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Dossier de presse Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Face à l augmentation sensible du nombre de cambriolages, Pierre Bayle, préfet de l Aisne, a décidé de réunir la

Plus en détail

Solution contre les intrusions : système intelligent de vidéosurveillance par caméra thermique. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance

Solution contre les intrusions : système intelligent de vidéosurveillance par caméra thermique. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance : système intelligent de vidéosurveillance par caméra thermique Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance Les mobiles d une intrusion Vandalisme Espionnage Sabotage Attentat Terrorisme Les risques

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-39 DU 15 AVRIL 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION 1 PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION V. L'OPERATION TRANQUILLITE ENTREPRISES VI. LES CONSEILS EN CAS DE

Plus en détail

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS)

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) 1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) La sensibilité de ce système est 10 fois supérieure à celle des détecteurs ponctuels. Surface couverte par détecteur Page 1

Plus en détail

Particuliers ou Professionnels

Particuliers ou Professionnels Particuliers ou Professionnels ABSOLUT SECURITE est une société spécialisée dans le gardiennage et la sécurité des biens et des personnes. La prévention, la sécurité et la protection sont les devises de

Plus en détail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail Solutions de sécurité intégrées pour le retail Vous connaissez vos besoins, nous avons les solutions Démarque inconnue, vols, agressions, mouvements de forte panique, fraudes, intrusions, dégradations,

Plus en détail

LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012. 8 Novembre 2012 1

LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012. 8 Novembre 2012 1 LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012 8 Novembre 2012 1 Programme 1/ Les points clé à prendre en compte pour une PME agroalimentaire (14h15 14h45)

Plus en détail

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE R Notice Utilisateur EKZ 0904 00C DOMONIAL CRT 500 HF D EF A U T M EM O IR E C O NT R O LE AUTOPROTECTION PILE SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE LIAISON RADIO MARCHE PRESENCE SECTEUR

Plus en détail

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION*

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION* Code intermédiaire Intermédiaire Date QUESTIONNAIRE/PROPOSITION* MULTIRISQUE IMMEUBLE (PROPRIETAIRE NON OCCUPANT) BATIMENTS OCCUPES USAGE PROFESSIONNEL (COMMERCE, INDUSTRIEL) *(faisant partie intégrante

Plus en détail

K2503 - Sécurité et surveillance privées

K2503 - Sécurité et surveillance privées Appellations (Métiers courants) Agent / Agente de sécurité Agent / Agente de sécurité incendie Agent / Agente de sûreté aéroportuaire Agent / Agente de télésurveillance Garde du corps privé / privée Maître-chien

Plus en détail

Gestion de l accueil ENSEEIHT

Gestion de l accueil ENSEEIHT Gestion de l accueil ENSEEIHT Objet : cette procédure détaille les missions qui incombent au personnel du service gestion de site gérant l accueil de l ENSEEIHT. Domaine d application : Liste de diffusion

Plus en détail

CONSEILS ORGANISATION GARDIENNAGE TELE SURVEILLANCE SURVEILLANCE

CONSEILS ORGANISATION GARDIENNAGE TELE SURVEILLANCE SURVEILLANCE CONSEILS ORGANISATION GARDIENNAGE TELE SURVEILLANCE SURVEILLANCE Web : http://www.brassesecurite.com LE PARTENAIRE DE VOTRE SECURITE PRESENTATION La société BRASSE PROTECTION ET SECURITE PRIVEE met à votre

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Le Certificat de Qualification Professionnelle (C.Q.P) permet d assurer les missions

Plus en détail

un système complet Télécommande 4 touches Réf. 723R EUR-00

un système complet Télécommande 4 touches Réf. 723R EUR-00 un système complet Nouveau Barrière infrarouge extérieure à 90 C Une alarme est déclenchée lorsqu un intrus pénètre dans la zone protégée. Alimentation : 1 pile 3,6 Volts lithium fournie. Dimensions :

Plus en détail

Commune de QUINT FONSEGRIVES 31130

Commune de QUINT FONSEGRIVES 31130 31130 Marché Public de fournitures courantes et services Surveillance et Gardiennage des Bâtiments Communaux CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Procédure adaptée passée en application de l article

Plus en détail

1 222 rue de l Université 75343 PARIS 07 téléphone 01 56 61 71 01

1 222 rue de l Université 75343 PARIS 07 téléphone 01 56 61 71 01 Questionnaire sur les conditions générales d accueil et de conservation d œuvres dans le cadre d un prêt Institution : Adresse : Téléphone /Fax : Email : Date : Questionnaire rempli par (nom et qualité)

Plus en détail

Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance. à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Mars 2007

Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance. à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Mars 2007 703 Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe Mars 2007 A) Principes généraux Les périodes de surveillance et, éventuellement, d enregistrement, l espace

Plus en détail

1. Gestion des restrictions d accès sur le carreau et au fond

1. Gestion des restrictions d accès sur le carreau et au fond 1. Gestion des restrictions d accès sur le carreau et au fond Toute personne sur le CMHM porte de façon visible son badge d accès au site indiquant : son entreprise ou son statut (visiteur, officiel, )

Plus en détail

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE MountainCloud your Creative agency info@ info@ MountainCloud your Creative agency classes objectifs apports moyens A+ Gestion A Gestion active coopérative Le bâtiment intelligent a la capacité d auto-adaptation

Plus en détail

PROTECTION DE PÉRIMÈTRE AYANT FAIT SES PREUVES ENCORE PLUS SIMPLE AVEC LA NOUVELLE PLATEFORME

PROTECTION DE PÉRIMÈTRE AYANT FAIT SES PREUVES ENCORE PLUS SIMPLE AVEC LA NOUVELLE PLATEFORME DES SYSTEMES DE PROTECTION DE PÉRIMÈTRE ENCORE PLUS INTELLIGENTS MicroPoint II Système de détection sur clôture MicroTrack II Système de détection par câble enterré MicroWave 330 Barrière hyperfréquence

Plus en détail

sécurisez préserver la valeur votre chantier le spécialiste de la protection du patrimoine immobilier vacant

sécurisez préserver la valeur votre chantier le spécialiste de la protection du patrimoine immobilier vacant le spécialiste de la protection du patrimoine immobilier vacant sécurisez votre chantier préserver la valeur protection mécanique portes et panneaux métalliques protection électronique alarmes vidéoprotection

Plus en détail

Guide utilisateur. Sommaire

Guide utilisateur. Sommaire Guide utilisateur Sommaire Glossaire 3 Les touches et les voyants 4 Les codes d accès 5 Les signaux sonores 6 Mise sous surveillance totale 7 Arrêt 7 Mise sous surveillance partielle 8 SOS et Feu 8 Carillon

Plus en détail

«Audio et vidéo surveillance intelligente»

«Audio et vidéo surveillance intelligente» «Audio et vidéo surveillance intelligente» Jérôme Besnard Miriad Charles Lehalle - Miriad Sébastien Ambellouis INRETS Le plan La problématique La plateforme expérimentale mise en place Un exemple de détecteur

Plus en détail

CQP APS : AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS

CQP APS : AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS CQP APS : AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Cette formation ne pourra être inférieure

Plus en détail

VOL HABITATION CONSEILS PRATIQUES PRÉVENTION HABITATION. N hésitez pas à demander à votre Conseiller Groupama d autres Conseils Pratiques

VOL HABITATION CONSEILS PRATIQUES PRÉVENTION HABITATION. N hésitez pas à demander à votre Conseiller Groupama d autres Conseils Pratiques CONSEILS PRATIQUES PRÉVENTION HABITATION N hésitez pas à demander à votre Conseiller Groupama d autres Conseils Pratiques Document non contractuel - Caisse Régionale d Assurances Mutuelles Agricoles -

Plus en détail

Domaine Secteur alimentaire

Domaine Secteur alimentaire 1 Socle Mettre en place un plan de sûreté interne (PSI) tel que défini par le guide des recommandations pour la protection de la chaîne alimentaire contre les risques d action malveillantes, criminelles

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

Comment améliorer la sécurité de nos habitations?

Comment améliorer la sécurité de nos habitations? 1 4 octobre 2008 Comment améliorer la sécurité de nos habitations? A la fin de l année 2007, vous avez été nombreux à répondre à notre enquête concernant la sécurité. Nous vous avons communiqué les résultats

Plus en détail

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol)

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol) CHANTIER DE RENOVATION DE LA GAÎTE LYRIQUE (PARIS 3 ème ème ) Les réseaux de surveillance acoustique, prémices des Observatoires du bruit - Mercredi 04 juin 2008 1 Introduction Dates du chantier : Octobre

Plus en détail

CAP AGENT DE SÉCURITÉ

CAP AGENT DE SÉCURITÉ Rectorat Inspection de l Éducation Nationale Enseignement Technique Circulaire d organisation CAP AGENT DE SÉCURITÉ SESSION JUIN 2014 CCF 1 CAP AGENT DE SECURITE CCF SESSION 2014 Épreuve EP 1 : Prévention

Plus en détail

1/ Le patrimoine de l Entreprise :

1/ Le patrimoine de l Entreprise : Le directeur du service maintenance assume plusieurs responsabilités à savoir : - Une responsabilité technique du patrimoine qui lui est confié. A ce titre, il a : - Une connaissance approfondie des équipements

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A l aise dans mon parking! Guide d utilisation de votre parking Votre accès au parking Pour accéder à votre parking, vous disposez d'un badge* qui commande l ouverture des portails et portes d entrée.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Présentation du client : Le Lycée français de Prague est un établissement d enseignement scolaire accueillant

Plus en détail

Bien assuré avec le Crédit Mutuel. Mon logement

Bien assuré avec le Crédit Mutuel. Mon logement Bien assuré avec le Crédit Mutuel Mon logement Votre toit est unique et forcément à votre image! Inondation, tempête, incendie, dégât des eaux, vol Rien de plus important que d être bien assuré et bien

Plus en détail

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages..

reliée à une société avec laquelle le client passe un contrat de télé-surveillance. SSIAP1 SSIAP2 SSIAP3 SST H0B0 et recyclages.. Nos Services ADELA-Groupe met en place sur votre site des agents de sécurité qualifiés, certifiés SSIAP* et des ADS* pour assurer un service de prévention, de protection et d intervention en sécurité incendie.

Plus en détail