APPEL D'OFFRES OUVERT Article 33, 57 à 59 du code des marchés publics

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPEL D'OFFRES OUVERT Article 33, 57 à 59 du code des marchés publics"

Transcription

1 MARCHE DE SERVICES Prestation de surveillance, de gardiennage et d accueil CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES APPEL D'OFFRES OUVERT Article 33, 57 à 59 du code des marchés publics Le présent document comprend 19 pages numérotées de 1 à 19 Chaque page sera paraphée et la dernière portera la mention manuscrite : «Lu et approuvé», avec la signature du candidat, le tampon de l entreprise et la date. Maison de Retraite départementale de la Loire EHPAD 11 route de Chambles St Just St Rambert Cedex Tel : Fax : Courriel : MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

2 1 - OBJET DU MARCHÉ Les stipulations du présent cahier des clauses techniques particulières concernent des prestations d accueil, de gardiennage (de filtrage et d identification) ainsi que de surveillance du Système de Sécurité Incendie (SSI), à l entrée de la Maison de Retraite départementale de la Loire (MRL), de 22 heures à 6 heures tout au long de l année. 2 - OBLIGATION DE RÉSULTATS Le prestataire devra procéder à l'exécution de toutes les prestations prévues au présent CCTP. Le prestataire devra également procéder à l'exécution de toutes les prestations imprévues et exceptionnelles (Vigipirate, mouvements sociaux, etc.) qui seraient nécessaires pour assurer l accueil, et la sécurité physique des biens et des personnes, ceci sans pouvoir prétendre à aucune augmentation de prix pour raison d'oubli, d'erreur, quelle qu'en soit la cause à l exception des cas de forces majeures ne pouvant lui être imputés. Les prestations seront exécutées en tenant compte de la nature et de la fréquentation de l établissement (horaires spécifiques, limitation d accès et/ou de sortie, personnel, résidents, fournisseurs, entreprises ou visiteurs) tels que décrit dans le présent CCTP. Quelles que soient les circonstances (arrêt de travail de son personnel, perturbation des transports en commun, intempéries, etc.) le prestataire est tenu d assurer sans interruption, les prestations prévues au présent CCTP. Les agents de prévention et de contrôle devront porter une tenue réglementaire à la fonction, identifiable et uniforme, agréer par la MRL. 3 - DOCUMENTS DE REFERENCE Règlement de Fonctionnement de la MRL Organigramme à jour Acteurs de la sécurité à la MRL Consignes d'accès à l'établissement Schéma d organisation de la sécurité Dispositions générales de prévention contre les risques d incendie Consignes pour la gestion des alarmes au PC sécurité Fonctionnement des PTI (postes de travailleurs isolés) Guide de l accueil téléphonique 4 - DESCRIPTION ET ORGANISATION DE CETTE FONCTION SURVEILLANCE GARDIENNAGE ET ACCUEIL A LA MRL Présentation de cette fonction La fonction surveillance, gardiennage et accueil doit s'exercer de nuit, de 22h à 6h, depuis le PC sécurité sur l'ensemble des personnes et des biens de la MRL. La surveillance et le gardiennage s'effectuent contre tous les risques suivants liés à : - des incendies, incidents, accidents, explosions, d origines accidentelles, criminelles ou malveillantes, MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

3 - des fugues, intrusions, des effractions, des attentats, des vols sur le parking, des actes de vandalisme et des mouvements de foule. Le dispositif et l organisation mis en place dans le cadre d un tel marché de prestation de surveillance et de gardiennage doivent démontrer une certaine aptitude à résister et à neutraliser les risques inhérents à une situation donnée en fonction de leur gravité, leur fréquence et leur évolution. Les acteurs de cette fonction doivent donc disposer de sang froid, de capacité physiques et psychologiques, de pouvoir de réaction, et de dissuasion, mais aussi d aptitudes et de compétences éprouvées et confirmées face à toutes ces situations à risques Organisation actuelle, avant mise en place de cette prestation A ce jour, la fonction accueil - standard, surveillance, gardiennage, de la MRL est assurée, de 6h à 22h, au poste «accueil» par le service intérieur de l établissement. A compter du 15 décembre 2010, un poste de nuit entre 22h et 6h sera créé. Cette fonction sera externalisée par la mise en place d une prestation forfaitaire de services à obligation de résultats. Les tâches de la prestation Accueil Standard sont assurées par un seul agent et s articulent autour des missions suivantes : - Ouverture du portail de l établissement à 6h pour permettre l accès des personnels à leur unité de travail. - Accueil téléphonique : A partir du poste opérateur cette tâche consiste, à prendre en charge les appels non ciblés et les retours d appel, pour les transmettre aux destinataires directement ou au moyen du système de recherche de personnes (bip). - Gestion des accès : Accueil des personnes physiques, distribution de clés, - Traçabilité des entrées et sorties des véhicules de la MRL - Réception des journaux - Prise en compte des évènements et activation des procédures et consignes d urgence en cas d incendie, d incidents ou accidents graves, pannes, alarmes, plan bleu... - Rédaction journalière de la main courante - Fermeture du portail à 22h Ce marché de prestations de service est lancé pour permettre à la MRL d assurer une externalisation de cette fonction de 22h à 6h Lieux et horaires de travail Un Poste Central (PC) de sécurité est aménagé à l entrée du site (voir plan en annexe 1). Il sera occupé sans interruption 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Depuis ce PC seront assurés tant la surveillance et les filtrages des véhicules que des piétons (personnel, résidents, visiteurs). Le portail et le portillon devront être maintenus fermés, de 22h à 6h. La barrière devra être également abaissée. Ils ne seront actionnés qu en cas de besoin. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

4 4.4 - Organisation interne de la prestation : objet de ce marché Il existe à ce jour un cahier de consignes, une main courante et un registre d alarmes incendie. Il revient au prestataire d utiliser journellement ces mêmes documents sans oublier de les dater et de les signer. Les tâches de la prestation de nuit assurées par l agent mis à disposition par le prestataire s articulent autour des missions suivantes : - Surveillance du SSI - Activation des procédures et consignes d urgence en cas d incendie, d incidents ou accidents graves, pannes, alarmes, intrusion. - Permanence téléphonique du site (nombre de communications très restreint) - Gestion des accès exceptionnels. La prestation couvre toutes les nuits sans exception de 22h à 6h, au moyen de vacations de 8 heures consécutives, du 15 décembre 2010 au 15 décembre Interlocuteurs du prestataire Les interlocuteurs privilégiés du prestataire dans l exercice du marché sont : le chargé de sécurité de la MRL ou ses représentants : le coordonnateur du service intérieur et l agent de sécurité de la MRL. Durant la journée, le chargé de sécurité ou son représentant, devra être contacté pour tout problème d organisation et de gestion du personnel affecté au PC. La nuit, l administrateur de garde, pourra être joint en cas de problème. En cas d extrême urgence, le représentant du prestataire pourra contacter directement les services d urgence (pompiers, SAMU, gendarmerie) avant l administrateur de garde. Les contrôles contractuels des prestations seront assurés par le chargé de sécurité de la MRL ou son représentant Réunions de suivi et contrôles Le prestataire, par son chargé d affaires ou de site proposera une réunion mensuelle de suivi de la prestation avec le chargé de sécurité de la MRL afin de gérer, mesurer et contrôler les résultats des prestations. Des solutions d amélioration et de progrès pourront y être proposées. Le prestataire se soumettra aux contrôles contractuels mensuels des prestations qui seront réalisés par le chargé de sécurité de la MRL ou son représentant. Le représentant du prestataire sur site (agent en poste) au moment du contrôle, participera à ce contrôle, visera la fiche de contrôle et pourra mentionner dans la colonne observations toutes les précisions jugées utiles. Le prestataire se soumettra à tous les contrôles effectués par la MRL pour le suivi des qualifications des personnels affectés. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

5 4.7 - Conduite à tenir en cas de non-respect des règles de sécurité et de la réglementation Pour tout événement anormal se produisant sur le site, le représentant du prestataire en poste au moment des faits s assurera que les consignes de sécurité du site sont respectées et appliquées. De manière plus générale, il doit s assurer que les toutes les règles de l art du métier de surveillance et de gardiennage sont correctement mises en œuvre afin de répondre à tout événement anormal et à en gérer les conséquences. 5 - DESCRIPTION DES PRESTATIONS FORFAITAIRES Encadrement du personnel Le prestataire devra obligatoirement nommer un chargé d affaires, correspondant unique, responsable de site assumant l encadrement des personnels qui exécuteront les prestations objet du présent CCTP. Il aura toute délégation pour tout rapport avec le chargé de sécurité ou son représentant pour assurer, entre autres : La planification mensuelle et la coordination des prestations des agents de nuits ; Les responsabilités d encadrement ; Le mode d exécution des prestations ; Le contrôle du travail et / ou la vérification de la qualité de la prestation ; La sécurité des personnes et des biens ; L application, d une manière générale, des clauses du présent CCTP (à ce titre il disposera sur site d une copie du présent CCTP) ; Le chargé d affaire devra se rendre aux convocations du chargé de sécurité ou son représentant du site Missions des agents de sécurité Les missions des agents de sécurité sont celles déterminées au 4-4. Elles seront déclinées et précisées dans la procédure et le cahier de consignes qui seront élaborés par le prestataire à partir des obligations de résultat exigées au présent CCTP. Elles résultent également, dans le respect du code du travail, des tâches définies dans la classification des postes de travail de l annexe II de la convention collective nationale des entreprises de prévention et de sécurité. Les agents affectés à la réalisation des prestations sont chargés : d appliquer les consignes générales et particulières faisant l objet du cahier des consignes ; de garantir la continuité du service ; d identifier, filtrer et orienter les visiteurs ; de remplir correctement et lisiblement la main courante afin d'y consigner tout incident et accident, alarme, panne, intrusion ; de gérer les différents systèmes de sécurité implantés sur le site ainsi que les alarmes associées ; d assurer l ouverture et la fermeture des moyens d accès à l établissement Application des consignes Le prestataire prendra en compte pour élaboration de sa procédure et son propre cahier de consignes, les consignes, notes permanentes ou temporaires de l autorité fonctionnelle du site et pour mise en application par ses personnels. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

6 Chaque agent du prestataire devra connaître de manière systématique, et appliquer sans hésitation les consignes fondamentales relatives à : Une alarme incendie. Une intrusion. Un appel téléphonique. Pour toutes les consignes, autres que celle définies comme fondamentales, l agent doit savoir trouver et exploiter dans le cahier de consignes la bonne information relative aux événements survenus Continuité de service La continuité des prestations sera assurée, en toutes circonstances, sans interruption, sur le créneau horaire 22h à 6h. Chaque agent prenant son service devra avoir pris connaissance des évènements intervenus durant la journée et lors de la vacation précédente, des actions menées ou restant à mener, lesquelles auront inévitablement été consignées sur la main courante. Les changements de postes (noms des agents entrants et heure de prise de service) apparaîtront sur la main courante comme information identifiées de cette prise de service. Les consignes particulières en vigueur seront transmises, lors des relèves, entre l agent quittant son service et celui prenant son service. Une traçabilité de cette passation de consignes sera assurée. La prise en compte formelle des évènements intervenus lors des postes précédents et de ces consignes particulières en vigueur se fera au moyen de la main courante Consignes d identification, de filtrage et d orientation concernant le Personnel MRL, résidents, visiteurs, fournisseurs, entreprises : Le personnel de la MRL présent en permanence sur le site, la nuit, est composé d environ 15 personnes réparties dans les unités d hébergement. Le nombre de résidents hébergé est d environ 500. Dans le cadre de ses prestations, l agent en poste devra aussi accueillir et/ou filtrer et/ou identifier et/ou orienter les éventuels agents, fournisseurs et visiteurs ainsi que les secours spécialisés. Le contrôle des véhicules et des piétons entrant et sortant du site est également assuré par l agent en poste. La nuit, entre 22h et 6h, le portail et le portillon d accès à l établissement sont refermés et verrouillés. En cas de besoin, il appartient à l agent en poste de les ouvrir. Les modalités de filtrage seront conformes aux dispositions du cahier de consignes. L accès pourra être refusé aux personnes faisant l'objet d'observations particulières de la part du chargé de sécurité ou son représentant. La sortie ou l entrée de résidents, la nuit, ne pourra être autorisée que sur information préalable d un responsable de la MRL. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

7 Le prestataire prendra en compte le renforcement des consignes habituelles (ex : Plan Vigipirate). Chaque agent du prestataire, prenant son service, saura se conformer aux consignes en vigueur sur le site, qu elles soient permanentes ou temporaires concernant les appels téléphoniques L agent en poste assurera le filtrage téléphonique du site en répondant à tous les appels téléphoniques reçus (sur ce créneau horaire le nombre de communications téléphoniques est très restreint). Tous les appels téléphoniques reçus seront traités dans un délai maximum de 5 sonneries. Le prestataire devra réceptionner, qualifier et diriger les appels téléphoniques reçus vers les agents de la MRL concernés, présents sur le site, soit directement soit au moyen du système de recherche de personnes (bip). Les agents en poste devront également être à même de gérer les appels critiques (menaces, alerte à la bombe, etc.) Main courante : La main courante, qu elle soit papier ou informatique, doit être l image exhaustive des évènements survenus durant le poste. Pour cela, le prestataire assurera l enregistrement exhaustif des entrées et sorties des personnes et véhicules entre 22h et 6h. Tout événement ou incident lié au site devra y être consigné au moment des faits. Pour chaque événement pris en compte, la main courante doit transcrire les circonstances de cet événement, toutes les actions menées par l agent de sécurité ainsi que les suites données à ces actions. La traçabilité et la conservation des informations de cette main courante doivent être garanties. La main courante doit être propre, claire, lisible et correctement rédigée en français. Les informations erronées doivent être rayées mais demeurer lisibles. Chaque entrée sur la main courante sera horodatée et attribuée sans équivoque à l agent de sécurité ayant saisi ou modifié l information. Cette main courante sera présentée quotidiennement au chargé de sécurité du site ou son représentant. La totalité des informations saisies sur cette main courante ainsi que sur tous les autres registres reste la propriété de la MRL. Le prestataire prendra toutes les dispositions nécessaires pour garantir la confidentialité, la disponibilité et l intégrité de toutes ces informations. Sauf accord préalable de la MRL, ces informations ne quitteront pas le site. L informatisation de la main courante pourrait éventuellement être envisagée en cours de marché sans qu il y ait incidence sur la réalisation des prestations Gestion des alarmes, dysfonctionnements, pannes, accidents, incidents, ou autres situations à risques L agent en poste, pendant sa vacation, exploitera, par le biais d un système de supervision centralisée ainsi que d autres moyens visuels et sonores, tous les systèmes de sécurité implantés sur le site. Une réaction immédiate aux déclenchements d alarmes (incendie, technique, intrusion, etc.) est exigée selon les procédures indiquées dans le cahier de consignes du site. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

8 Gestion des alarmes incendie reportées au PC sécurité. L agent en poste de la société prestataire de ce marché, doit savoir : - prévenir immédiatement, sans délai les services départementaux d incendie et de secours, en décrochant le téléphone rouge ou en composant le 0+18 ou le 1000 à partir du standard téléphonique. - informer par téléphone l administrateur de garde. - demander si nécessaire des renforts auprès des agents de nuit des bâtiments d hébergement. - Accueillir et diriger les secours spécialisés dès leur arrivée. - Rester au PC sécurité, et se tenir à disposition des secours spécialisés Gestion des dysfonctionnements, des pannes et incidents techniques : Après identification de problèmes techniques (absence d éclairage, de tension, de liaison téléphonique, fuite d eau, panne de chauffage, inondation ) ou sur demande d un agent de nuit, l agent en poste doit : - prévenir sans délai l astreinte technique, -assurer la consignation chronologique des faits sur la main courante, tout au long du processus d intervention afin d en assurer la traçabilité étape par étape Gestion d une situation à risques Après identification du problème (détection d une intrusion, d une tentative d effraction, de sabotage ou de malveillance ), l agent en poste prendra toutes les mesures préventives qui s imposent jusqu à : - prévenir la gendarmerie pour demander une intervention, - informer par téléphone l administrateur de garde, - accueillir et diriger la gendarmerie, - assurer la consignation des faits tout au long du déroulement de l évènement, Gestion de clés : L agent en poste, en fonction des consignes, prêtera des clés, aux personnels, ou autres intervenants extérieurs et s assurera de leur restitution. Ces mouvements de clés seront transcrits sur la main courante. Aucune clé ainsi prêtées ne devra quitter l enceinte de l établissement. En cas de non retour de clés ainsi prêtée, pour raison d oubli, de perte ou de vol, l agent en poste devra le notifier spécifiquement sur la main courante Vie sur le site Les personnels assurant les prestations sont tenus de respecter toutes les règles s appliquant à l ensemble des personnels du site. Les personnels du prestataire devront maintenir dans un parfait état d ordre et de propreté le PC sécurité. Le prestataire fournira, à ses frais et à tous ses personnels intervenant sur le site, les effets vestimentaires réglementaires à la fonction d agent de sécurité. Le personnel du prestataire doit pouvoir être facilement identifié. Pour cela, il devra être muni d un badge d identification, porté de manière apparente et permanente. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

9 6 - PRESTATIONS EXCEPTIONNELLES En cas de nécessité (et parfois dans l urgence), quel que soit le jour, la MRL pourrait solliciter le prestataire pour des interventions supplémentaires ponctuelles, de même nature, sur des plages horaires différentes : (en principe de 6 heures à 14 heures, ou de 14 heures à 22 heures). Dans ce cas, ces demandes de prestations supplémentaires feraient l objet de bons de commande spécifiques. 7 - FORMATIONS et QUALIFICATIONS Au-delà des formations initiales de base définies et requises dans les conventions collectives des agents de surveillance, et de gardiennage, les personnels en place doivent être titulaires du diplôme SSIAP 1 en cours de validité (avec remise à niveau et recyclage). Outre cette qualification SSIAP 1, les personnels du prestataire déployés sur le site seront formés, sur site, aux contraintes et consignes liées à leur poste de travail, afin d assurer leurs missions dans des conditions optimales. Une formation initiale sera dispensée, le 1 er jour du marché, à tous les agents de la société susceptibles d intervenir à la MRL. Outre cette formation initiale, les personnels du prestataire en formation sur site seront en surnombre par rapport à l effectif habituellement mis en place pour assurer la prestation (soit 1 agent en poste + un ou plusieurs agents en formation). 8 - MATERIEL Matériel mis à la disposition du prestataire Le matériel fourni par la MRL et mis à disposition du prestataire comprend le système de sécurité incendie, les systèmes de télécommunication et de recherche de personnes du site et le mobilier du local d exécution des prestations. Le prestataire s'engage à faire bon usage du matériel mis à sa disposition par la MRL dans le cadre de ses missions. En cas de détérioration causée par un usage inapproprié, le remplacement de ce matériel se fera aux frais du prestataire. La maintenance et l entretien de ces équipements sont assurés par la MRL dans le cadre d'une utilisation normale. Il appartient au prestataire de signaler immédiatement, au chargé de sécurité du site ou son représentant toute défectuosité du matériel éventuellement mis à sa disposition (Système de supervision central d incendie, équipements téléphonique, etc.) Matériel à fournir par le prestataire Reste à la charge du prestataire tout matériel ou tout autre équipement nécessaire pour assurer sa mission dans le cadre de l obligation de résultats demandée, relative à la qualité de travail, et à la sécurité de ses agents (PTI, lampe torche, fournitures diverses, etc.). Des propositions de matériels à mettre en œuvre pourront être formulées par le prestataire. En cas d acceptation par la MRL, le coût de ces matériels pourrait être partagé et réparti sur les quatre années du marché au prorata du nombre d heures de prestations forfaitaires effectuées au cours de chaque période annuelle par le prestataire. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

10 A la fin de la période des quatre années le matériel deviendrait alors propriété exclusive de la MRL. Dans ce contexte, une note de synthèse remise avec la proposition financière, précisera les moyens que le prestataire souhaite mettre en œuvre pour assurer une prestation optimale de qualité. 8.3 Nettoyage et entretien du local et matériels appartenant à l établissement, utilisés par le personnel du prestataire. Le local, le mobilier et le matériel électroménager mis à disposition par la MRL devra être à nettoyé et entretenu par le personnel du prestataire (sol, vitres, réfrigérateur, micro-ondes, cafetière, etc.) à chaque fin de poste. La maintenance sera assurée par l établissement dans le cadre d'une utilisation normale de ce matériel. Il appartient au prestataire de signaler immédiatement, au chargé de sécurité du site ou son représentant toute défectuosité éventuelle constatée sur ces matériels mis à sa disposition. La MRL ne pourra être tenue pour responsable de la perte, du vol, de la détérioration ou de la destruction de tous les matériels et effets appartenant au prestataire ou à ses agents. Il appartiendra au prestataire de souscrire une assurance couvrant les biens de la MRL et les siens contre les éventuels dégâts (incendie, Responsabilité Civile ou autres) qui pourraient être occasionnés par le fait du prestataire ou de son personnel. Les ordinateurs personnels et leurs connections aux sites Internet sont interdits dans le lieu d exécution des prestations (PC sécurité). 9 - DOCUMENTS A METTRE EN PLACE 9. 1 Plan de Prévention Un plan de prévention, rédigé par le prestataire, en partenariat avec la MRL, sera remis aux deux Directions, médecin du travail et secrétaires de CHSCT pour validation, avant le début de l exécution des prestations sur le site. Un courrier sera transmis en ce sens à l Inspection du Travail Procédure et registre des consignes A partir des documents de référence, consignes, notes permanentes et temporaires de l autorité fonctionnelle du site, le prestataire établira sa propre procédure et son cahier ou registre de consignes. Il fera valider ce document par l autorité fonctionnelle du site avant de le remettre à ses agents après formation, afin que ces derniers disposent des documents qui leur permettront d assurer avec la meilleure efficacité leur mission d accueil, de surveillance et de gardiennage Planning d activité Au plus tard dix jours avant la fin de chaque mois (N), le prestataire devra avoir mis en place et soumis à l approbation du chargé de sécurité de la MRL ou son représentant, un planning d activité pour le mois N+1. Ce planning ainsi validé sera affiché dans le local. Le chargé de sécurité ou son représentant devra être informé de toute modification de ce planning. Dans ce cas, un nouveau planning devra être affiché à la place de l ancien. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

11 9.3 - Dossier de présentation des agents affectés à la réalisation des prestations Le prestataire tiendra à disposition permanente, au PC sécurité, un dossier comportant : la liste des agents pouvant être déployés sur le site datée et mise à jour dès modification(s), une fiche identifiant chaque agent (photo, état civil, etc.), la liste des diplômes dont il est titulaire conformément aux dispositions du paragraphe 7 du présent CCTP ainsi que la photocopie de ces diplômes, de ses remises à niveau et recyclage. les habilitations ou agrément de l employeur Dans le cas où des copies des diplômes correspondants ne pourraient être fournies immédiatement, des attestations des organismes agréés pour l organisation des stages «diplômant» seront jointes. Ces attestations comporteront les noms des stagiaires et les dates d obtention des diplômes. Le titulaire y adjoindra les copies des diplômes correspondants dès réception Main courante et documents annexes La MRL fournira tous les supports d informations adaptés aux exigences de la main courante ainsi que toutes les procédures, cahier de consignes et documents nécessaires à l exécution de la prestation CONTRÔLE MENSUEL DES PRESTATIONS ET VALIDATION (cf. annexe 2) Contrôle qualité mensuel des prestations Le contrôle qualité des prestations et la vérification de la conformité de la fourniture seront assurés par le chargé de sécurité de la MRL ou son représentant. La «fiche de contrôle qualité» jointe à l annexe 2 du présent CCTP (page 18), sera utilisée systématiquement pour chaque contrôle. Un minimum d un contrôle mensuel sera assuré, sans préjuger des contrôles inopinés possibles. La qualité et la conformité des prestations seront donc mesurées par rapport à un tableau de défaillances. Ces défaillances pourront donner lieu à pénalités (calculées suivant la formule exposée à l annexe 2, chapitre II), conformément à la fiche de contrôle qualité. Les pénalités constatées sur l exécution d un mois N, seront prises en compte lors de la facturation du mois N Défaillances Les défaillances par rapport aux exigences de la spécification technique de référence se mesurent en présence de l agent en poste Validation La conformité des prestations sera prononcée à l'issue des opérations de vérification selon les dispositions retenues dans les clauses administratives du marché CLAUSES DE CONFIDENTIALITE et SECURITE Tout le personnel du prestataire est tenu à confidentialité des informations reçues et échangées dans le cadre de son activité, même le personnel qui assurera les remplacements. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

12 ANNEXE 1 : Plan masse de la MRL MAISON DE RETRAITE DÉPARTEMENTALE DE LA LOIRE ASTREE 2 niveaux 161 lits 4 services Chaufferie Cuisine Blanchisserie GRANDE MAISON 4 niveaux 135 lits 4 services PC Sécurité Local archives ENTREE MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19 UZORE 3 niveaux 60 lits 1 service JURANDE 3 niveaux 137 lits 6 services

13 ANNEXE 2 : Modalités des contrôles qualité et réfactions I - DEFINITION DES VERIFICATIONS ET CONTROLES INOPINES Le chargé de sécurité ou son représentant peut, à tout moment, et sans en référer préalablement au prestataire, procéder à tous les contrôles qu il juge nécessaires en vue de vérifier la conformité des prestations avec les clauses du marché. Les points jugés lors des contrôles concernent l ensemble des actions nécessaires (Encadrement du personnel, application des consignes, accueil ) par le prestataire pour mener à bien la prestation objet du marché. Le nombre de ces contrôles n est pas limité. L application de cette méthode de contrôle vise à transcrire la notion subjective d obligation de résultat, pour les prestations de service, en mesures objectives. Il est expressément entendu que les moyens proposés et mis en place par le prestataire (et validés par la MRL) sont en adéquation avec l obligation de résultat régissant le marché. II - ANALYSE DES RESULTATS La cotation maximale de la prestation à partir de la fiche de contrôle des prestations totalise en terme d objectifs à atteindre et d attentes de la Maison de Retraite départementale de la Loire 200 points pour une prestation parfaitement exécutée. Tous les mois le constat réalisé à partir de la «fiche de contrôle qualité» fera apparaître un total de x points/200 points. Une cotation mensuelle de la prestation d au moins 180 points soit 90% ne sera pas assortie de pénalité sauf si l un des points non respecté concerne l une des prestations suivantes : - Applications des consignes - Continuité de service - Gestion des alarmes - Qualifications - Documents à produire Le montant de la pénalité est établi selon la formule de calcul suivante : (Nombre de points attribué pour l ensemble de la prestation conforme (soit 200 points)) (nombre de points attribué, lors du contrôle contradictoire, pour la prestation réalisée) = Ecart en points Cet écart en points est valorisé par l application du ratio 1/500 ème du prix global forfaitaire mensuel. D où l exemple ci-contre : Pour un constat au mois N de 190 points, pour une prestation mensuelle de 5 000, le calcul de la pénalité sera : (200 points) - (190 points) = 10 points = Ecart du mois N Pénalités = 1/500 x x 10 points, soit une pénalité de 100 correspondant à 2% du montant de la prestation mensuelle. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

14 NB : Dans le cas où la cotation mensuelle est inférieure à 200 points mais supérieure à 180 points et que les points de non conformités ne concernent pas les 5 prestations citées cidessus, aucune pénalité n est appliquée pour le mois N. Il appartient au prestataire de corriger la défaillance sur ces mêmes prestations pour le contrôle du mois suivant. Cependant, si un point contrôlé ne répond pas aux exigences 2 mois de suite, une pénalité serait alors appliquée selon la même formule, pour la totalité des prestations non conformes même si elles ne figurent pas sur la liste suscitée. Si la cotation mensuelle est strictement inférieure à 90%, une pénalité sera calculée selon la (même) formule suivante : (Nombre de points attribué pour l ensemble de la prestation conforme (soit 200 points)) (nombre de points attribué, lors du contrôle contradictoire, pour la prestation réalisée) = Ecart en points Cet écart en points est valorisé par l application du ratio 1/500 ème du prix global forfaitaire mensuel. D où l exemple ci-après : Pour un constat au mois N de 170 points, pour une prestation mensuelle de 5 000, le calcul de la pénalité sera : (200 points) - (170 points) = 30 points = Ecart du mois N Pénalités = 1/500 x x 30 points, soit une pénalité de 300 correspondant à 6% du montant de la prestation mensuelle. III - CRITERES (exigences) MESURES Les critères ci-dessous sont mesurés auprès du personnel du prestataire présent au moment du contrôle et à partir de tous les éléments (main courante, registres divers, planning etc.) disponibles au poste de travail. Ces contrôles se fondent sur les exigences du CCTP régissant le marché et sur le cahier de consignes du prestataire qui particularise ces exigences générales. 1 ENCADREMENT DU PERSONNEL ( 5-1) - Existence et respect d'un planning d activité Il sera vérifié qu un planning mensuel d activité, élaboré par le responsable du personnel du prestataire, est effectivement présent et affiché au poste de travail. Le respect de ce planning sera également vérifié. C'est-à-dire que le personnel présent au moment du contrôle devra effectivement être mentionné sur le planning pour la vacation considérée. 2 APPLICATION DES CONSIGNES ( 5-3) - Connaissance des consignes fondamentales L agent de sécurité, présent, sera interrogé au moment du contrôle. Il doit connaître sans hésitation et sans se référer au cahier de consignes, les différentes actions à mener pour : - Une alarme incendie, - Une panne ou un dérangement sur le SSI, MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

15 - Un accident de personne, - Une intrusion. - Connaissance du contenu du cahier de consignes Pour toutes les autres consignes générales et permanentes, autres que celle définies comme étant fondamentales, l agent de sécurité interrogé au moment du contrôle doit savoir trouver la bonne information dans le cahier de consignes en moins de 3 minutes. Cet agent de sécurité doit également connaître les consignes particulières et temporaires du cahier de consignes et doit savoir s y référer en moins de 3 minutes également. - Respect et application des consignes La comparaison entre les consignes, la traduction des événements sur la main courante et le contrôle du travail au quotidien de l agent permettra de vérifier le bon respect à l application des consignes. La connaissance des consignes est nécessaire. Leur stricte application, lorsqu une situation l exige, est indispensable. 3 CONTINUITE DE SERVICE ( 5-4) - Continuité du service et service minimum Il sera vérifié, pour la continuité du service, que l agent ne quitte pas son poste tant que son remplaçant n est pas en mesure d assurer la prestation. - Transmission des consignes entre agents La transmission des consignes, entre les agents qui se relaient, est primordiale pour le bon déroulement de la prestation. Il sera vérifié que chaque agent de sécurité prenant son service a pris connaissance des évènements intervenus durant la journée et lors de la vacation précédente, des actions menées ou restant à mener. Ceci sera vérifié sur la main courante. Le contrôleur aura la possibilité d interroger l agent présent pour s assurer de la bonne prise en compte de ces consignes. 4 ACCUEIL et FILTRAGE - Respect des consignes d'accès Il sera vérifié que l agent de sécurité en poste aura contrôlé l identité de la (des) personne(s) ou entreprise(s) autorisée(s) à entrer sur le site de la MRL et qu il l (les) aura bien dirigée(s). - Temps d attente téléphonique Il sera vérifié que tous les appels téléphoniques reçus sont traités dans un délai maximum de 5 sonneries. 5 TRAÇABILITE DES EVENEMENTS - Tenue correcte de la main courante (le fond) Il sera vérifié que tous les mouvements de personnes, événements ou incidents liés au site sont consignés sur la main courante au moment des faits. Pour chaque événement ou incident pris en compte, la main courante doit transcrire chronologiquement toutes les actions menées par l agent de sécurité ainsi que les suites données à ces actions. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

16 Cette vérification sera faite pour tous les mouvements de personnes, événements ou incidents et en s assurant de la cohérence entre les informations notées et les autres sources d informations. - Edition et présentation de la main courante (la forme) La main courante doit être tenue à jour de manière correcte et lisible. Elle doit être propre, claire, correctement rédigée en français. Les informations erronées doivent être rayées mais demeurer lisibles. Tout agent de sécurité débutant sa vacation doit y inscrire son nom, l heure de début de sa vacation et y apposer sa signature. 6 GESTION DES ALARMES - Gestion des alarmes incendie, des pannes, des intrusions Au moment du contrôle, l exploitation continue des systèmes de sécurité implantés sur le site par l agent de sécurité sera vérifiée. - Temps de réaction aux déclenchements d alarmes La prise en compte des alarmes par l agent de sécurité sera vérifiée. La conformité des actions entreprises en réaction à ces alarmes vis-à-vis du cahier de consignes sera vérifiée. 7 MISE EN SECURITE - Ouverture et fermeture du portail, du portillon et de la barrière Lors du contrôle, il sera vérifié la bonne fermeture du portail, de la barrière et du portillon. 8 VIE SUR LE SITE - Respect des règles du site Au moment du contrôle, il sera vérifié que l agent présent respecte les règles de vie du site (règlement de fonctionnement, respect de la confidentialité, etc.) - Port de la tenue et identification de l agent - Port de la tenue : Il sera vérifié que l agent de sécurité en poste porte, au moment du contrôle, l uniforme complet (sans omission ni rajout) fourni par le prestataire. Cet uniforme, conforme à la règlementation, sera adapté aux conditions climatiques. - Port du badge d identification : Il sera vérifié que l agent de sécurité porte, au moment du contrôle, de manière apparente, deux signes (dont un badge nominatif) distinctifs permettant de constater son appartenance à la société prestataire du marché. - Organisation et rangement correct du poste Il sera vérifié que le local mis à la disposition des agents du prestataire est en permanence propre et rangé et que l interdiction de fumer y est respectée. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

17 9 QUALIFICATIONS Au moment du contrôle, il sera vérifié que l agent de sécurité en place a bien reçu les formations et habilitations stipulées (SSIAP 1) ou tout diplôme équivalent en vigueur, avec son recyclage. (cf. dossier de présentation des agents de sécurité affectés à la réalisation des prestations). 10 MATERIEL Il sera examiné la bonne exploitation du Système de Sécurité Incendie (SSI) et la bonne utilisation des équipements de télécommunication. 11 DOCUMENTS A PRODUIRE Au moment du contrôle, il sera vérifié que sont regroupés au PC sécurité tous les justificatifs concernant les formations et habilitations des agents ayant été ou étant présents sur le site de la MRL. MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

18 FICHE DE CONTRÔLE QUALITE DATE : HEURE DE DEBUT : HEURE DE FIN : Références au CCTP OBJETS DES VERIFICATIONS / EXIGENCES DU CCTP OBJECTIF Score obtenu OBSERVATIONS DEFAILLANCES ENCADREMENT DU PERSONNEL Exigence et respect d'un planning d'activité 10 Mise en place d'une procédure et d'un registre de consignes 10 APPLICATION DES CONSIGNES * 35 0 Connaissance des consignes fondamentales Connaissance du contenu du cahier des consignes 5 Respect et application des consignes 15 CONTINUITE DE SERVICE* Continuité du service 10 Transmission des consignes entre agents 10 ACCUEIL ET FILTRAGE 20 0 Respect des consignes d'accès Temps d'attente téléphonique 5 Ouverture et fermeture du portail et du portillon 5 TRACABILITE DES EVENEMENTS Tenue correcte de la main courante (le fond) 10 Edition et présentation de la main courante (la forme) 10 GESTION DES ALARMES* 30 0 Gestion des alarmes incendie, feus, accidents Gestion des pannes, incidents techniques 10 Gestion des intrusions, actes de malveillance 10 MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

19 Références au CCTP OBJETS DES VERIFICATIONS / EXIGENCES DU CCTP OBJECTIF Score obtenu OBSERVATIONS DEFAILLANCES VIE SUR LE SITE 15 0 Respect des règles du site Port de la tenue + identification + propreté 5 Organisation et rangement correcte du poste 5 7 QUALIFICATIONS* 10 0 SSIAP 1 10 MATERIEL Exploitation du SSI 10 Utilisation des équipements de télécommunication 10 9 DOCUMENTS A PRODUIRE* 10 0 Preuves des formations des agents 10 TOTAL * Prestations donnant lieu, sans délai, à pénalités L'agent du prestataire en poste (Nom et signature) La chargé de sécurité ou son représentant (Nom et signature) MRL CCTP Marché de surveillance, de gardiennage et d accueil du 15/12/2010 au 15/12/ / 19

Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code des marchés publics (CMP).

Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code des marchés publics (CMP). ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ARCHITECTURE DE MARNE LA VALLEE Tél. : 01 60 95 84 00 Fax : 01 60 95 84 47 Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 00 - poste 69 78 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 01 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE SERVICE

Plus en détail

Service des travaux, de la maintenance et de la Logistique (S.T.M.L.)

Service des travaux, de la maintenance et de la Logistique (S.T.M.L.) ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS Service des travaux, de la maintenance et de la Logistique (S.T.M.L.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Plus en détail

PRESTATIONS DE SECURITE DES PERSONNES, DES BIENS ET INCENDIE DU MEDIPÔLE ET LOGIPÔLE DE KOUTIO.

PRESTATIONS DE SECURITE DES PERSONNES, DES BIENS ET INCENDIE DU MEDIPÔLE ET LOGIPÔLE DE KOUTIO. Nouméa, le 07/10/2015 CENTRE HOSPITALIER TERRITORIAL Nouméa CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 3 PRESTATIONS DE SECURITE DES PERSONNES, DES BIENS ET INCENDIE DU MEDIPÔLE ET LOGIPÔLE DE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Présentation du client : Le Lycée français de Prague est un établissement d enseignement scolaire accueillant

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) OPÉRATION : PRESTATION DE GARDIENNAGE ET DE SURVEILLANCE DES LOCAUX DE L ECOLE SUPERIEURE DE PHYSIQUE ET CHIMIE INDUSTRIELLES Marché n n b120059 MAITRE

Plus en détail

COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE

COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE Cahier des charges Télésurveillance des bâtiments communaux de la Commune de Salaise sur Sanne Services Techniques Salaise sur Sanne document établi

Plus en détail

ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE DE LA DELEGATION AQUITAINE-LIMOUSIN DU CNRS

ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE DE LA DELEGATION AQUITAINE-LIMOUSIN DU CNRS ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE DE LA DELEGATION AQUITAINE-LIMOUSIN DU CNRS CNRS - Délégation Aquitaine-Limousin Esplanade des Arts et Métiers BP 105 33402 TALENCE Cedex MARCHE n 09S0002 CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Rhône Auvergne. Institut des Sciences Analytiques UMR 5280

Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Rhône Auvergne. Institut des Sciences Analytiques UMR 5280 CCTP gardiennage ISA Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Rhône Auvergne Institut des Sciences Analytiques UMR 5280 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

PRESTATIONS DE SURVEILLANCE GARDIENNAGE ET SECURITE

PRESTATIONS DE SURVEILLANCE GARDIENNAGE ET SECURITE Marché de services Procédure adaptée article 28 et 77 du Code des Marchés Publics Ville des TROIS-ILETS PRESTATIONS DE SURVEILLANCE GARDIENNAGE ET SECURITE CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Année 2013 1

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Surveillance - Interventions

Surveillance - Interventions MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE DU LANGUEDOC 10, cité des Carmes, 48007 MENDE Cedex MARCHE EN PROCEDURE ADAPTEE ARTICLE 28 C.M.P MAPA N 2013-06-LOG Surveillance - Interventions Code CPV : 79714000-2 CAHIER

Plus en détail

Moyens Généraux AVRIL 2016

Moyens Généraux AVRIL 2016 Moyens Généraux AVRIL 2016 Remplacement Système de Sécurité Incendie et Système Interphonie CONTACTS PATRICK PINCHON Assistant au Maitre d Ouvrage contact@pantec.fr 01 60 02 48 97 VERONIQUE PLAINDOUX Responsable

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE GARDIENNAGE/ SECURITE IMMEUBLE DES NATIONS UNIES AU CAP VERT 2013/2014

TERMES DE REFERENCE GARDIENNAGE/ SECURITE IMMEUBLE DES NATIONS UNIES AU CAP VERT 2013/2014 I. NATURE DES PRESTATIONS Cette offre concerne: Le gardiennage et la sécurité du personnel, des bureaux, des locaux, magasins ainsi que tous les équipements des agences du système des Nations Unies basées

Plus en détail

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE passé en application des articles 28 et 30 du CMP Objet du marché : Formation concernant la réglementation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PRESTATION DE SERVICES SECURITÉ, GARDIENNAGE ET SURVEILLANCE DES LOCAUX

CAHIER DES CHARGES PRESTATION DE SERVICES SECURITÉ, GARDIENNAGE ET SURVEILLANCE DES LOCAUX Paris, le 6 février 2015 CAHIER DES CHARGES PRESTATION DE SERVICES SECURITÉ, GARDIENNAGE ET SURVEILLANCE DES LOCAUX Réponses à adresser à M. Guillaume HUART, co Secrétaire général Imagine Institut des

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE MENAGE ET D ENTRETIEN DES RESIDENCES POUR LA PREFECTURE DU FINISTERE

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE MENAGE ET D ENTRETIEN DES RESIDENCES POUR LA PREFECTURE DU FINISTERE MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE MENAGE ET D ENTRETIEN DES RESIDENCES POUR LA PREFECTURE DU FINISTERE Procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics Cahier des clauses

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS ROGER CHANRON

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS ROGER CHANRON REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS 1) Objet de la Maison des associations La Maison des associations est un lieu de développement et de soutien de la vie associative. Elle doit permettre

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

PLATE FORME 3D FOVEA REGLEMENT D UTILISATION

PLATE FORME 3D FOVEA REGLEMENT D UTILISATION PLATE FORME 3D FOVEA REGLEMENT D UTILISATION Version : 2 Date : 28/03/2012 Règlement d utilisation 2. DEFINITION DES UTILISATEURS Article 1.1 Préambule Le présent règlement intérieur a pour objet de définir

Plus en détail

Cahier de Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier de Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) COMMUNE DE SAINT-ANDRE-SUR-SEVRE Maintenance et entretien des cloches, horloge de l église 5 Rue de la Sèvre 79380 SAINT-ANDRE-SUR-SEVRE Règlement de Consultation (R.C.) Cahier de Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE PRESTATIONS ET DE FOURNITURES DE SERVICE Vérifications techniques règlementaires Des bâtiments et équipements publics Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 CENTRE HOSPITALIER LE MAS CAREIRON B. P. 56 30701 UZES cédex --------------------- REGLEMENT DE CONSULTATION TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 Date limite de remise des offres : VENDREDI

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

C.R.D.P. de l Académie de Rennes MARCHE DE SERVICE D'ASSURANCE

C.R.D.P. de l Académie de Rennes MARCHE DE SERVICE D'ASSURANCE C.R.D.P. de l Académie de Rennes MARCHE DE SERVICE D'ASSURANCE Marché n 13-01 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Procédure adaptée DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Mercredi 27 novembre - 12H00 Page 1/9

Plus en détail

C AH I E R D E S C H AR G E S

C AH I E R D E S C H AR G E S Pouvoir adjudicateur : Chambre des Métiers et de l Artisanat (CMAR) de Région Guadeloupe Représentée par son Président M. Joël LOBEAU Adresse: 30 Boulevard Félix Eboué 97100 BASSE TERRE Tél. 0590.80.23.33

Plus en détail

MARCHE PUBLIC 2015-013 VILLE DE COURDIMANCHE (95800)

MARCHE PUBLIC 2015-013 VILLE DE COURDIMANCHE (95800) MARCHE PUBLIC 2015-013 VILLE DE COURDIMANCHE (95800) SERVICE DE TRANSPORT DE TOUT TYPE DE VOYAGEURS DANS LE CADRE DES ACTIVITES SCOLAIRES, PERISCOLAIRES ET AUTRES DE LA VILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00

Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00 MARCHE 1/2015 Stabilisation et Aménagements du parking de l ENIM Règlement de Consultation (RC) Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00 La procédure de consultation utilisée est

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS

CONVENTION DE PRESTATIONS ACCOMPAGNEMENT A LA REORGANISATION DU SERVICE GESTION RECOUVREMENT CONTENTIEUX ET DU SERVICE COMPTABILITE CONVENTION DE PRESTATIONS Page n 1/5 CONTRACTANTS Entre d'une part, CILGERE - Association régie

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE JONZAC CAHIER DES CHARGES

CENTRE HOSPITALIER DE JONZAC CAHIER DES CHARGES CENTRE HOSPITALIER DE JONZAC CAHIER DES CHARGES CONSULTATION POUR L ATTRIBUTION DE PRESTATIONS DE SERVICES Lot n 1 : LA GESTION D UNE BOUTIQUE DE PRESSE Lot n 2 : DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS ET

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : VERIFICATIONS PERIODIQUES PAR UN BUREAU

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX

LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX MARCHE N 04 / 2010 Marché Public relatif à la fourniture et la pose d un système de vidéosurveillance CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P.

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage 1.3 MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Curage de l ensemble

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement

Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement 1 Contrat et mise à disposition d infrastructure d hébergement ARTICLE 1 DESCRIPTION DE LA PRESTATION DE SERVICES HEBERGEMENT La prestation consiste en la réalisation des tâches suivantes : Mise à disposition

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014 REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014 Le règlement intérieur de l Université d Aix Marseille approuvé par

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation MARCHÉ DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Réalisation d une enquête de satisfaction Perception de la qualité du service rendu dans l habitat social en Nord-Pas-de-Calais Règlement de la consultation Procédure

Plus en détail

Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00

Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00 MARCHE 3/2015 Aménagement d une plateforme Pédagogique Règlement de Consultation (RC) Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00 La procédure de consultation utilisée est la

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES COMMUNE DE LA LONDE LES MAURES Direction des Services Financiers Service des Marchés Publics BP 62 ou place du XI Novembre 83250 LA LONDE LES MAURES

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura. Prestations Menuiseries intérieures.

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura. Prestations Menuiseries intérieures. Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Prestations Menuiseries intérieures Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations... 2 1.1.1

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. CONDITIONS D ATTRIBUTION

CAHIER DES CHARGES I. CONDITIONS D ATTRIBUTION CAHIER DES CHARGES I. CONDITIONS D ATTRIBUTION Les Espaces Vanel peuvent être utilisés par des personnes physiques ou morales (associations loi 1991 à but non lucratif, clubs, organismes, administrations,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURE POSE ENTRETIEN ET MAINTENANCE DES MOBILIERS

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE DE CHATEAUFORT Marché de services pour le suivi de l environnement Informatique Systèmes et Réseaux Procédure adaptée en vertu des dispositions de l article 28 du Code des Marchés Publics Cahier

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MAPA 2008-3. Vérification des installations électriques du lycée Jean Rostand, du Lycée la Forêt et du gymnase.

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MAPA 2008-3. Vérification des installations électriques du lycée Jean Rostand, du Lycée la Forêt et du gymnase. REGLEMENT DE LA CONSULTATION MAPA 2008-3 Vérification des installations électriques du lycée Jean Rostand, du Lycée la Forêt et du gymnase. 1. - Nom et adresse officiels de l'acheteur public Madame le

Plus en détail

PREFECTURE DU FINISTERE REGLEMENT DE LA CONSULTATION

PREFECTURE DU FINISTERE REGLEMENT DE LA CONSULTATION PRÉFET DU FINISTERE PREFECTURE DU FINISTERE MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DE RESIDENCES POUR LA PREFECTURE DU FINISTERE Procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés

Plus en détail

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DE CONDITIONS DE TRAVAIL DE L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Document validé par le CHSCT au cours de sa séance du 18 septembre 2012 Mis à

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS REGLEMENT GENERAL DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS 1. Objet de la maison des associations. La maison des associations est un lieu de développement et de soutien de la vie associative. Elle doit permettre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE FOURNITURE EN MAIN D OEUVRE TEMPORAIRE. Cahier des charges pour la fourniture en main d œuvre temporaire

CAHIER DES CHARGES DE FOURNITURE EN MAIN D OEUVRE TEMPORAIRE. Cahier des charges pour la fourniture en main d œuvre temporaire Type de document : CDC Cahier des charges auteur HC Objet du document Cahier des charges pour la fourniture en main d œuvre temporaire 1 de 7 CDC MO Intérim.docx TABLE DES MATIERES 1 PRESENTATION DE CAP

Plus en détail

MARCHE DE SURVEILLANCE ET GARDIENNAGE DE LA PREFECTURE ET DE LA RESIDENCE DU PREFET DE LA GUYANE

MARCHE DE SURVEILLANCE ET GARDIENNAGE DE LA PREFECTURE ET DE LA RESIDENCE DU PREFET DE LA GUYANE PREFECTURE DE LA REGION GUYANE MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) MARCHE DE SURVEILLANCE ET GARDIENNAGE DE LA PREFECTURE ET DE LA RESIDENCE DU

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

Commune de QUINT FONSEGRIVES 31130

Commune de QUINT FONSEGRIVES 31130 31130 Marché Public de fournitures courantes et services Surveillance et Gardiennage des Bâtiments Communaux CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Procédure adaptée passée en application de l article

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché REMPLACEMENT DES REVETEMENTS DE SOL Date et heure limites de réception des offres 18 avril 2005 à 16 Heures

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

Les obligations de l'exploitant

Les obligations de l'exploitant Guide technique : Sécurité > Les obligations de l'exploitant > Les obligations de l'exploitant Les obligations de l'exploitant L exploitant assiste aux visites de la commission de sécurité, ou s y fait

Plus en détail

Cahier des clauses particulières (CCP)

Cahier des clauses particulières (CCP) Cahier des clauses particulières (CCP) Objet : Mise en place de la méthode HACCP Marché adapté Passé en application de l article 26 II 2 du code des Marchés Publics Direction des affaires éducatives Version

Plus en détail

OPERATION D AUDITS ENERGETIQUES DES BÂTIMENTS COMMUNAUX DU PAYS DE CHAUMONT

OPERATION D AUDITS ENERGETIQUES DES BÂTIMENTS COMMUNAUX DU PAYS DE CHAUMONT OPERATION D AUDITS ENERGETIQUES DES BÂTIMENTS COMMUNAUX DU PAYS DE CHAUMONT Règlement de la consultation (RC) Juillet 2015 1 Table des matières I. Pouvoir adjudicateur... 3 II. Objet du marché... 3 1.

Plus en détail

APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE Passé en application du nouveau Code des Marchés Publics CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Ce document comprend 8 pages dont celle-ci MARCHE N TA2011/01

Plus en détail

1 - GENERALITES 1.1 - OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

1 - GENERALITES 1.1 - OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Prestation de gardiennage cynophile pour l opération archéologique dénommée «Piechegu n 2» à Bellegarde 30 Durée : 3,75 mois du 11 janvier 2016 au 13 mai 2016 Article 1 - GENERALITES 1.1 - OBJET DU CAHIER

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel : Mail :.. Site internet :... Vous exposez en qualité de (artiste, artisan d art, autres) :..

Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel : Mail :.. Site internet :... Vous exposez en qualité de (artiste, artisan d art, autres) :.. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DOSSIER DE CANDIDATURE Salle d exposition

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

J.M.K. SECURITE Entreprise privée de Gardiennage et Surveillance

J.M.K. SECURITE Entreprise privée de Gardiennage et Surveillance 1. Statut Juridique 2. Historique et politique 3. Formations et Expériences du Personnel 4. Formations et Expériences du Personnel Suite 5. Étude des Projets 6. Prestations 7. Prestations Suite 8,9. Sécurité

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER.

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières

Cahier des Clauses Particulières MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES N 06_08 passé en application de l article 28 du code des marchés publics FOURNITURE DE PLATEAUX REPAS ET ORGANISATION DE COCKTAILS ET AUTRES RECEPTIONS

Plus en détail

DOCUMENT à CONSERVER

DOCUMENT à CONSERVER DOCUMENT à CONSERVER Genech Formation situé au 28 rue Victor Hugo, 59810 LESQUIN, accueille en formation des apprenants (jeunes et adultes) ayant conclu un contrat de type particulier ou une convention

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES 62137 COULOGNE Tél: 03 21 36 92 80 MODIFICATION DU SYSTEME D ALARME INCENDIE ET POSE D UN LIMITATEUR DE BRUIT A LA

Plus en détail

MARCHE N emp 2014-2. Objets de la consultation :

MARCHE N emp 2014-2. Objets de la consultation : MARCHE N emp 2014-2 Objets de la consultation : OBJET : EMPRUNT DE 4.000.000 maximum ET DE 1.300.000 minimum POUR LE FINANCEMENT DE LA CONSTRUCTION D UN CFA A SAINT LÔ (50) MARCHE PUBLIC APPEL D OFFRES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.)

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.) Marché n 2008/ /PA MARCHE PUBLIC FOURNITURES ET SERVICES COMMUNE DE BOIS GUILLAUME CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.) ACQUISITION DE DEFIBRILLATEURS Remise des propositions Mardi 9 décembre 2008-16

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ : ACQUISITION D UN LOGICIEL POUR LA GESTION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ : ACQUISITION D UN LOGICIEL POUR LA GESTION DE LA REDEVANCE INCITATIVE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ : ACQUISITION D UN LOGICIEL POUR LA GESTION DE LA REDEVANCE INCITATIVE ANNEE 2011 Date et heure limites de réception des

Plus en détail

Objet du document CAHIER DES CHARGES PRESTATION DE NETTOYAGE. Type de document : CDC. Cahier des charges pour la fourniture de prestation de nettoyage

Objet du document CAHIER DES CHARGES PRESTATION DE NETTOYAGE. Type de document : CDC. Cahier des charges pour la fourniture de prestation de nettoyage Type de document : CDC Cahier des charges auteur HC Objet du document Cahier des charges pour la fourniture de prestation de nettoyage 1 de 11 CDC nettoyage.docx TABLE DES MATIERES 1 PRESENTATION DE CAP

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT GERVAIS LA FORÊT Espace Jean Claude DERET CONDITIONS DE LOCATION

MAIRIE DE SAINT GERVAIS LA FORÊT Espace Jean Claude DERET CONDITIONS DE LOCATION MAIRIE DE SAINT GERVAIS LA FORÊT Espace Jean Claude DERET CONDITIONS DE LOCATION Afin de respecter le calendrier des festivités des Associations Gervaisiennes, les demandes des particuliers ne seront prises

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR La Ville du Mans, représentée par Monsieur Patrick DELPECH, Adjoint au Maire en

Plus en détail

Objet de la consultation. Mise à disposition de bennes pour le stockage et le transport de divers déchets, hors déchets toxiques.

Objet de la consultation. Mise à disposition de bennes pour le stockage et le transport de divers déchets, hors déchets toxiques. AVIS D APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE VALANT RÈGLEMENT DE CONSULTATION et CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES Objet de la consultation Mise à disposition de bennes pour le stockage et le transport

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne PRESTATION SPECIFIQUE A DESTINATION DES PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» CAHIER DES CHARGES Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne Nom de l organisme prestataire de

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION ((RC) n de marché 15 000 13. Date : novembre 2015

REGLEMENT DE LA CONSULTATION ((RC) n de marché 15 000 13. Date : novembre 2015 ETABLISSEMENT PUBLIC DU MUSEE NATIONAL DE LA MARINE 16 place du Trocadero 75 116 Paris France R.C. page 1/7 REGLEMENT DE LA CONSULTATION ((RC) n de marché 15 000 13 Date : novembre 2015 Maître de l ouvrage

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES»

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» MARCHE PUBLIC DE SERVICES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE Vu la Charte des associations étudiantes de l Université de Montpellier, Vu le règlement intérieur

Plus en détail

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations Communauté de Communes de la Vallée de Munster Vérification périodique des équipements et des installations Cahier des clauses administratives particulières 9 rue Sébastopol 68140 MUNSTER Tél. 03 89 77

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail