Manifeste de Chris Date sur modèle «Objet Relationnel» (pour données structurées/sql)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manifeste de Chris Date sur modèle «Objet Relationnel» (pour données structurées/sql)"

Transcription

1 Manifeste de Chris Date sur modèle «Objet Relationnel» (pour données structurées/sql) Professeur Serge Miranda Directeur Master «MBDS»

2 Plan Partie 1 Evolution de l'informatique et paradigme Objet : vers le modèle OR - Les propriétés TIPS des SGBD n Modèle de données orientées objet? n " L'insoutenable légèreté de l'objet " n Les définitions consensuelles n Les propriétés «RICE» de l Objet n n n Modèle de Données «OR» (Objet relationnel) n Les 2 approches de base n n le manifeste de Stonebraker n Le manifeste de Chris Date Exemples : Thésaurus/2D Recherches TIPS

3 Rappel «Modèle de Données»? n STRUCTURES (LDD) n «SCHEMA» n OPERATEURS (LMD) n Algèbre («fermeture» et «complétude») n CONTRAINTES n Règles intégrité n Cadre formel UNIVERS REEL MODELE DE DONNEES SCHEMA

4 Modèles de données n TROIS familles de modèles de données - Informatiques (IMS, DBTG,..) - Mathématiques (Relationnel/Codd,..) - Sémantiques (OBJETS, )

5 BD RELATIONNELLES (SQL)

6 Rappel : Exemple de «Schéma relationnel de Codd» n Sur PILOTE, AVION et VOL?

7 «Structuration» Modèle de Codd Paradigme «VALEUR» "STRUCTURATION" (comme le "S" de SQL ) 100 Peter A300 VALEURS 500 John A320 Toulouse Nice 1ère phase de structuration : constructeur SET : "Domaines" = ( ensemble de VALEURS ) PL# PLNOM DOMAINES 100,200,300,500,... Peter, John, Serge,... VILLE AVNOM Toulouse, Nice,... A300, A320,...

8 Structuration (Suite) 2ème phase de structuration : constructeur TUPLE Ä " Relations" = " ensemble de tuples " RELATIONS AVION AV# AVNOM CAP LOC 100 A Paris 101 A Nice

9 Traitements SQL Non SQL Marché BD et standards? (Stonebraker 96 et Gartner) SGBD-OR SGBD- R (1) SQL2 G/P/D (2) SQL3 Mobiquité SGF SGBD- OO (3) ODMG /CAO Simples Complexes Données (1) : 10 G$ <licences *> en 2010 (20 % de croissance, 60 G $ en 2020) (3) : 1/100 de (1) en 2010 et 2020 (2) : 2x (3) en 2010 ; 2*(1) en 2020! * Marché de 27 G dollars avec services et support en 2010

10 Rappels Modèle de données «relationnel» (de CODD) n «Modèle relationnel de CODD» n è Prérequis à SQL2 n «Modèle OR de Chris Date» (3rd manifesto) n è Prérequis à SQL3 et ODMG n Modèle de Codd (19/8/1968) n DOMAINES n RELATIONS n Attributs/CP/CE n Double définition formelle n Exemple de schéma relationnel au sens de Codd

11 Propriétés TIPS des Bases de Données Structurées (SQL) n T n I n P n S n ACID n Transactionnel n Interface non procédurale (SQL) n Persistence n Structuration (SCHEMA)

12 Approche Top DOWN SQL (données Structurées) n 2 phases pour mise en place BD SQL : n 1) CONCEPTION (UML,..) puis n 2) CREATION BD n SQL (SQL3) ou ODMG n Applications TRANSACTIONNELLES (OLTP) n Propriétés TIPS n Propriétés ACID n Applications décisionnelles (OLCP) top down n DATAWAREHOUSE n DATA MINING

13 Modèle OR? n Partir du Modèle Relationnel «formel» n Double base formelle du modèle relationnel n Pas de modèle formel OBJET (ni unique)! Mais CONSENSUS sur des propriétés n Rajouter propriétés consensuelles de l «Objet» (RICE) dans le modèle relationnel (Propriétés TIPS)

14 Structures de données du Modèle Relationnel de CODD (SQL2) Les 3 Approches de MODELES de DONNEES OBJETS et OR VALEURS è 1ier manifeste de BANCILHON ODMG Const. SET DOMAINES RELATIONS (tables) Const. TUPLE è 3ieme manifeste de DATE (OR) è 2ième Manifeste de Stonebraker (OR) SQL3

15 Exemple de «table» et «objet» (Oracle) Police Nom Adresse Conducteurs Accidents 24 Paul Paris Conducteur Age Paul 45 Robert 17 Accident Rapport 134 Photo Table? Objet?Police Assurance

16 MODELE DE DONNEES DU FUTUR? (BD du futur? futur des BD?) 1- BASE (90 %) : MARCHÉ RELATIONNEL SQL AVEC 3 "Éléphants"... - Oracle, IBM (Informix,DB2) et Microsoft (SQL server, Sybase) ==> compatibilité ascendante facilité d'apprentissage (teachability),.. "EVOLUTION" >> "REVOLUTION"!

17 MODELE DE DONNEES DU FUTUR? n 2- NOUVELLES FONCTIONNALITES MODELE DE DONNEES? NOUVELLES NICHES ==> NOUVEAUX BESOINS?

18 MODELE DE DONNEES DU FUTUR? n NOUVELLES INFOSTRUCTURES mainframe / centralisées 2-tier : «Client-serveur (données)» n n-tier : n Serveur INCONNU («Cloud») n Serveur d Interaction n Serveur EDGE n serveur web (mobile)- n serveur (application)- n serveur (données)»

19 NOUVEAUX DOMAINES APPLICATIFS (OLTP ET OLCP) * GESTION RESEAU (TELCO,..) * EDITION ELECTRONIQUE Multimedia (NIM, Groupware...) * FINANCE ( gestion portefeuilles )

20 NOUVEAUX DOMAINES APPLICATIFS (OLTP ET OLCP) * Data mining, one-to-one marketing (Datawarehousing,..) *SIG (GIS) * MOBIQUITE * CAO (CAD) (1 Tera d objets tagués en 2020) m- Commerce (CAL), VOD sur Internet, Internet sans fil (TEL WAP/GPRS/UMTS, PDA, WIFI/Bluetooth..)

21 PROFIL MODELE DE DONNEES et SGBD? Gestion de très grandes BD : vers les BD de l'ordre du... petaoctets (10**15 ) ==> évolutivité du serveur («SCALABILITY» UP vs OUT) (SMP>>MPP? pour.. raisons logicielles et VLRAM)

22 Vers OLTP et OLCP temps réel n BOTTOM UP et données LIEES (Linked data) n Réseaux sociaux n Tags NFC n OLTP TEMPS REEL complementaire du futur n BIG DATA n NEW SQL : passerelle SQL et Not Only SQL (NO SQL) (Hadoop,..) n Cf Stonebraker 2012 et VOLTDB

23 PROFIL MODELE DE DONNEES OR et SGBD? 1-données FORTEMENT STRUCTUREES (schéma) - objets métiers -Génie progiciel - objets complexes imbriqués (Types définis par l'utilisateur/ USER-DEFINED DATA TYPES/ FUNCTIONS) - compatibilité ascendante (standard SQL) ==> EXTENSIBILITE DES DONNEES /TYPES

24 PROFIL MODELE DE DONNEES OR et SGBD? 2- Données NON STRUCTUREES (énantiodromia du MD!) - objets volumineux BLOBS (video,..) - objets à sémantique riche (hyperliens,..) - MULTIMEDIA (DVBH, Media FLO,..) - Objets «vivants» (RFID, NFC, Capteurs,..) è interfaces navigationnelles et associatives- SQL++ (SAT) è OAT ==> interfaces nouvelles basées sur le contenu (hyperbase, neuronale, multimedia, VOCALES...)

25 «OBJET»?

26 Concepts Objets? «OBJET»? - «Modèle de données Objets» - «Modèles OR»?

27 Faiblesses du modèle relationnel Opérations séparées des données procédures stockées non intégrées DM absence d'attributs cachés Support de domaines atomiques 1ère forme normale de Codd inadapté aux objets complexes (documents structurés) introduction des BLOB. Mauvais support des applications non gestion : CAO, CFAO, BD Géographiques, BD techniques

28 Modèle OR? Langage Prog. OBJET Propriétés RICE Modèle Relationnel de Codd (V1) Propriétés TIPS Modèle OR (Objet- Relationnel) Compatibilité ascendante Propriétés TIPS + RICE

29 Evolution de l'informatique et OBJET 1965 LP OS OS : Operating «SERVICES»? 1970 LP IA SGF SGBD

30 Evolution de l'informatique 1970 OS Services OS : w Gestion des ressources physiques Ä algorithme de pagination w Sécurité Ä Confidentialité d'acces Ä Contrôle de Synchronisation (sémaphores,verrouillage, deadlock,... ) w Modélisation : (" processus ")... pas de langage de programmation. SGF SGBDR Services SGBD-R ( Propriétés TIPS ): w (P) GestionPersistance Ä LRU ++ w (T) Sécurité & Transactionnel (ACID) Intégrité (S) Structuration/ Schéma via des modèles de données (I) Interface utilisateur Non procédurale(sql)

31 Evolution de l'informatique et OBJET LP IA 198O SGBD-R OS OS SGBD-R 1990 LP OS Objet IA SGBD-R

32 Evolution de l'informatique VERS LES ESPACES DATA MOBIQUITAIRES 2020? " Il est dur de prédire, particulièrement... le futur " N.Boehr??? w «SERVICES»? w + Ontologies ++ Linked Data (OPEN DATA, BIG DATA)

33 Evolution du logiciel et OBJETS DONNEES TRAITEMENTS SGBD-R L.P ( SQL ) ( Prog. structurée ) OBJETS GENIE LOGICIEL COMMUNICATION

34 Intégration Objet Approche Objet et développement d'application INTERFACE APPLICATION Approche Objet SGBD DB w PB : «IMPEDANCE MISMATCH» et productivité du développeur

35 WWW et MOBIQUITE : l'eldoranet? w 15 % des données au monde sont... digitalisées! ( Edition Multimedia demain et fin Hollywood? Effeuiller la Marguerite... ) ==> CONTROLE DES DONNEES COMPLEXES w SGBD-R : Données simples et structurées avec un typage stable. w SGBD multimédia / mobiquité? : Gestion de Données complexes et non - structurées avec un typage extensible. Recherche sur contenus dynamiques avec de nouvelles interactions

36 LES 3 VAGUES vers l Infostructure en réseau Client-Serveur SQL Serveurs de fichiers Groupware Moniteur TP SYSTEMES OBJETS REPARTIS

37 Une évolution vers le Middleware ( " l' empire du milieu " ) HARDWARE Middleware par couplage fort (CORBA) et ou faible (Services WEB) SOFTWARE MIDDLEWARE

38 w VISION DOUBLE : w (i) LP : objet "encapsulé Visions de l'objet Ä Opérateurs SPECIFIQUES (classes, propriétés) F héritage (instantiation) F Polymorphisme w (ii) BD : objet "structuré Ä opérateurs GENERIQUES (algèbre,...) F Persistance F Concurrence / reprise sur panne w Dualité des concepts structurels

39 Objets? w Naturels : L'homme traite des " Objets " ( l'ordinateur des... " Données " ) w Appréhension de la Complexité : ( ATT a inventé C++ pour la réalisation des concentrateurs de lignes de codes ) w Réutilisation et flexibilité ( " programmation en Kit ") w L'Encapsulation : ( données + traitements ) w Productivité du développeur ( le but ultime! ) w Un concept ( flou )... UNIFICATEUR!

40 L'insoutenable légèreté de l'objet! w " Objet? " " Un objet est une chose identifiable... qui joue un rôle en regard d une demande d opérateur...«(x3-sparc, SEPT.91, OODBTG, pp 3.6)

41 Objet? w Définition 2 (MIRA96) 3ième édition Livre Eyrolles sur le Modèle Client-Serveur et livre Dunod sur les BD Objets (Oct 2002) Un objet est une capsule logicielle (E) oblative identifiée (I) avec un tropisme connatif incrémental(c)dont l hétéronomie est la marque de la durée de l éphémère et la hoirie (R), la marque de la richesse

42 Propriétés RICE d'un SGBD OBJET (Miranda, 1996) Eyrolles (Miranda, 2002) Dunod (Incrémentales par rapport à un SGBD relationnel) R (Réutilisabilité) : "Héritage" ou "polymorphisme" ==> Graphe héritage I (Identification système) C (Constructeurs d'objets complexes) Orthogonalité TUPLE et SET ==> Graphes d'agrégation E ("Encapsulation") "Messages", "Méthodes", "CLASSES d Objets»

43 Classe d objets? n DEFINITION : Une CLASSE d OBJETS - est un («valeurs potentielles») - a/possède un («valeurs réelles») TYPE de DONNEES qui vérifie les propriétés RICE...

44 MODELE de données «RICE» 2 approches : NOUVEAU MODELE : OO (ODMG) 1ier Manifeste de François Bancilhon ENRICHISSEMENT MODELE RELATIONNEL: OR 2ième Manifeste de Mike Stonebraker 3ième Manifeste de Chris Date

45 SQL3 et Modèle OR? n SQL3 intègre les 2 Manifestes OR! Avec 2 possibilités de créer des CLASSES d OBJETS : n CREATE TYPE («Date») n CREATE TABLE («Stonebraker»)

46 Propriétés RICE d'un SGBD OBJET Relationnel (Incrémentales par rapport à un SGBD relationnel) I R Modèle relationnel de Codd C E

47 Exemple Graphe Structurel Objet (cf IFO) Employe E ENOM ADR adresse NOTATION : Pilote Hotesse Rue Ville NO Héritage SET-OF NBHV DN VOLS AVNOM CAP Vols Avion V VD VA HD HA AVION Tuple attribut Classe

48 Retour vers le futur avec le Troisième Manifeste de Date (C. DATE, H. DARWEN, Data Base Programming and design January 1995, pp 25-34) "Object features are orthogonal to the Relational DM and therefore RDM needs no extension, no correction, no subsumption, no perversion in order for them to be accommodated " Chris DATE w 1er manifeste manifeste des SGBD orientés-objet (Bancilhon et al) est basé sur approche objet des LP w 2ème manifeste le manifeste de la 3ème-génération des SGBD (Stonebraker et al) est basé sur SQL

49 Retour sur les Modèles relationnels de CODD " L' homme n'est qu'un noeud de RELATIONS seules les relations comptent pour l'homme." Antoine de Saint-Exupéry

50 Modèle Relationnel de CODD (V1) DOMAINE ("Domain") VILLE = { NICE, PARIS, LYON, TOULO USE} SQL2 PILOTE PILNO PILNOM ADR 100 SERGE NICE 101 JOHN PARIS 102 PETER TOULOUSE w LIGNE = N-UPLET ( "TUPLE" ) w COLONNE = ATTRIBUT ("ATTRIBUTE")

51 Modèles relationnels w Les modèles relationnels de CODD Ä V1 ( 1970 ) " b.c. " 1970 Ä RM-T ( 1980 ) et Ä V2 / V3 ( 1990 ) " a.c. " 1970 w SQL : Ä SQL1 ( 1989 ) Ä SQL2 ( 1992 ) Ä SQL3 ( 199X, 200X )...

52 Modèles V2 et V3 de CODD w MODELE V2 : Inconvénient de SQL : manque de fermeture, d orthogonalité et de complétude ( Group By => "Framing"; connect => "Join Récursif" ) w MODELE V3 : Ä Fonctions ( systèmes et utilisateurs ) Ä Join Récursif Généralisé Ä Hiérarchie de types

53 Exemple de Schéma SQL intégrant Codd n 1) Utiliser les verbes CREATE DOMAIN n 2) Utiliser les verbes CREATE TABLE n Prendre Exemple : Pilote/Avion/Vol

54 Vue des bigots de l'objet w Tout ce que le Relationnel peut faire l'objet peut le faire mieux. w Une relation est un objet particulier avec les opérateurs de l'algèbre comme méthodes w Il existe d'autres objets d'autres types

55 Vue des bigots du RELATIONNEL w les avantages de l'objet peuvent être obtenus en appliquant correctement le modèle RELATIONNEL V1 w Evolution en douceur du relationnel en intégrant les propriétés RICE au niveau : w du Domaine (SQL3, DATE, DB2, Oracle 8) w des relations (UNISQL, NF2) w des deux (Illustra) w Domaine ou Relation? = classe d'objets et RICE

56 3 possibilités de RICE pour le modèle OR (objet et BD) VALEURS DOMAINES Const. SET RELATIONS Const. TUPLE è 1ier manifeste de BANCILHON (ODMG) è 3ieme manifeste de DATE (OR) (ENCAPSULATION des «doamines» et STRUCTURATION des «tables) è 2ième Manifeste de Stonebraker (OR)

57 w 1-RELATION? Deux Possibilités pour le modèle OR Ä Approche «type» (UNISQL, NF2, POSTGRES,...) EX : CREATE OBJECT CLASS PILOT PUBLIC (PL# NUMERIC, PLNOM CHAR, ADR CHAR) ; w Avantage : concept commun unique : CLASSE-RELATION Ä PB1: objets = tuples (non encapsulés)! Ä PB2: Opérateurs génériques et spécifiques F Algèbre Complexe? Opérateur pour parcourir les graphes (hiérarchie structurelle) expression de chemin? Ä PB3: propriété de fermeture F Reinterprétation des opérateurs relationnels?

58 2ième approche OR? n 2- DOMAINE? n Avantages : n n n vision double de l objet : dualité de concepts ( encapsulation : domaine avec fonctions structuration : relation avec SQL ) Sous-utilisation des DOMAINES (lesquels apparaissent partiellement dans SQL2) Inconvénient : Héritage (structurel) n Approche suivie par Oracle depuis la 8, DB2, et.., SQL3 en partie

59 Cohérence Manifeste de Date n «Classe d Objets» = «TYPE de DONNEES avec propriétés RICE» n «DOMAINE» du modèle relationnel de Codd = «TYPE de DONNEES sémantique» n «DOMAINE» du Modèle OR de DATE : «TYPE de DONNEES sémantique avec propriétés (R)ICE»

60 n HERITAGE Héritage double dans BD n HS : Héritage «structurel» (attributs) n HM Héritage «méthodes» n Dans modèle de Stonebraker : HM + HS au niveau des tables n Dans modèle de Date n HM au niveau des domaines n HS au niveau des tables avec opérateur de mapping noté ««è» entre domaines primaires et tuples

61 Deux Possibilités pour les classes d'objets : RICE w Manifestes OR et RICE : w Manifeste de Stonebraker w «RIC» au niveau des TABLES w Héritage opérationnel (méthodes) et structurel au niveau des tables w Manifeste de DATE w «ICE» au niveau des DOMAINES avec héritage des méthodes («opérationnel») w Héritage structurel avec opérateur «è» entre valeur de Domaine primaire et tuples (index domaine)

62 Modèle de DATE : Héritage entre domaines PRIMAIRES EX : Create Domain PILNO : (SUBDOMAIN de) EMPNO Graphe d héritage entre domaines «primaires» (attributs «clé primaires» définis dessus) EMPNO PILNO HotesseNO Domaine de recherche : Lien entre héritage opérationnel entre domaines primaires et héritage structurel entre TABLES? Opérateur spécial inspiré du déréférencement de SQL3 «CP è» (sous arbre d héritage) (valeurs potentielles du domaine et valeurs réelles des tables)

63 Héritage structurel? n Structure ds domaines n INDEX de DOMAINE /CP? n EX : Valeur 100 de EMPNO et liste de ptrs vers tous les tuples ayant la valeur «100» n JOINTURE VIRTUELLE entre tables

64 Héritage ds Modèle de données? n 2 approches possibles : STRUCTURES ou OPERATEURS n Approche DEFINITION entre tables (ex Stonebraker) ou n MANIPULATION (nouvel opérateur de navigation entre attributs) ; CP (Valeur Dom Primaire) è : opérateur de jointure sur GRAPHE d HERITAGE

65 Héritage Structurel dans DATE avec Opérateur «(CP) è»? n Opérateur bidirectionnel avec argument d entrée une clé primaire n Equivalent à un «INDEX sur Attribut CP» de la racine de l arbre d héritage (valeur sréelles) n Syntaxe ««CP è Liste attributs du chemin hiérarchique» n Tout attribut concerné par le graphe d héritage peut être nommé après l opérateur è n La clé Primaire CP doit faire partie d un graphe d héritage entre domaines PRIMAIRES

66 Héritage Structurel dans DATE «CP è»? TABLE EMPLOYE (E#: EMPNO, ENOM, SALAIRE, ADR) TABLE PILOTE (P#:PILNO, NBHV) TABLE HOTESSE (H# : HOTESSNO, RANG) Q : SELECT P# è ENOM, SALAIRE,NBHV FROM PILOTE WHERE P# è NBHV > ( SELECT MAX NBHV FROM PILOTE WHERE P#è ADR = Nice ); EMPNO PILNO HOTESSNO

67 Autre forme requête J SELECT E# è ENOM, SALAIRE,NBHV FROM EMPLOYE WHERE E# è NBHV > ( SELECT MAX NBHV FROM PILOTE WHERE P#è ADR = Nice ); n

68 Langage D ( " D " pour " Domain "?, " C++"?," DATE"?) w Classe d'objets dans des domaines relationnels w " DOMAINE Relationnel" ( CODD 1970) à utiliser complètement pour modéliser les classes d'objets " Types de données sémantiques (encapsulés, définis par l'utilisateur, de valeur de complexité arbitraire ) - avec les fonctions /méthodes définies par l'utilisateur). Ä + Les propriétés (R)ICE au niveau du Domaine

69 n C.Date : Résultat du 2ème manifeste : " Les types de données, les fonctions définies par l'utilisateur et l héritage (Note : RICE) sont orthogonaux au Modèle Relationnel" Langage D n " SUB-DOMAIN" et "SUPER-DOMAIN" pour l'héritage des fonctions (Heritage OPERATIONNEL des METHODES) n Exemple : Create Domain HotesseNO : (Subdomain) de EMPNO

70 Langage D Exemples illustrant ( R ) ICE avec le langage D : - 2D - Thésaurus Note : héritage à valider avec les domaines primaires (Opérateur «è» entre valeur de domaine primaire et tuples )

71 Example1 2D ( M. Stonebraker et Date 95 ) y2 y1 (0,1) (1,1) x1 x2 (0,0) (1,0) CREATE TABLE RECTANGLES (RECTID, x1, x2, y1,y2) PRIMARY KEY (RECTID) UNIQUE (x1, x2, y1, y2)

72 Question 2D n Q: Trouver les rectangles en intersection avec le carré (0, 1, 0, 1)? SELECT * From RECTANGLES Where (x1>=0 AND x1<=1 AND y1>=0 AND y2<=1) OR (x2>=0 AND x2<=1...)...or... OR (x1<=0 AND x2<=1 AND y2<=0 and y2<=1)

73 Avec des DOMAINES COMPLETS ("user-defined data types of arbitrary complexity") CREATE DOMAIN RECTANGLE REP (... RTREE... ) CREATE FUNCTION MAKE-RECT (A FLOAT, B FLOAT, C FLOAT, D FLOAT) RETURNS ( RECTANGLE ) AS BEGIN DECLARE R RECTANGLE R.x1 = A; R.x2 = B; R.y1 = C; R.y2 = D; RETURN (R) END; CREATE FUNCTION OVERLAP ( R1 RECTANGLE, R2 RECTANGLE ) RETURNS ( BOOLEAN ) AS BEGIN... END;

74 Autre Option Domaines n Création Domaine POINT avec 2 paramètres FLOAT et Méthode DISPLAY n Création Domaine RECTANGLE avec 2 paramètres POINT

75 Exemple 2D en Date w CREATE TABLE RECTANGLES ( RECTID défini sur RECTNO, AR défini -sur le-domaine RECTANGLE,...) PRIMARY KEY ( RECTID ) UNIQUE ( R ) ;

76 Requête 2D (Date) n Q: SELECT * FROM RECTANGLES R WHERE AR.OVERLAP (R, MAKE_RECT(0,1,0,1))= TRUE;

77 «DQL» Rajout Nouvelles fonctions sur le domaine RECTANGLE ROTATION (X1, Y1, ANGLE) et TRANSLATION Quels sont les rectangles qui après une rotation de 30 degrés sur le coin gauche sont en intersection avec le carré (0,1,0,1)? Composition de fonctions Overlap (Make(0,1,0,1), Rotation (x, y, 30,..)..)

78 Exemple2 : Système de recherche d'informations Multimédia w w w THESAURUS Indexation uniforme Raffinement des outils pour la recherche (extension ou réduction du champ de recherche) Réseaux sémantiques pour une navigation intelligente ( hyperbase ) Ä Exemple d un thesaurus dans le domaine informatique

79 Thésaurus Computer Science Program / Software Programming DB / Database language Hardware Computer Peripheral Cobol Basic Pascal C DB Micro Memory Machine Processors / Lien de synonymie Lien de Voisinage. Lien Hiérarchique

80 Exemple 2 Thésaurus : Système de recherche d'informations Multimédia w Entité DOCUMENT ( DOC#, TITRE,EDITEUR, PAGES, {AUTEURS}, {MOTS-CLES} ) Multi-valués et 3NF w 1) Entité dans le modèle relationnel V1: w 2) DOCUMENT (DOC#, TITRE, EDITEUR, PAGES) DOC-AUTEUR (DOC#, AUTEUR) DOC-MOT-CLE (DOC#, MOT-CLE)

81 Thésaurus (suite) w Thésaurus («type» valeurs potentielles) mal représenté avec des relations!(valeurs réelles) mais : (i) Une relation : THESAURUS (MOT-CLE1,MOT-CLE2, TYPE) DB Data Base synonymie Software Data Base hiérarchie... (ii) OU 3 relations : SYNONYMIE*(MOT-CLE1,MOT-CLE2) Data Base DB... HIERARCHIE(MOT-CLE-GEN, MOT-CLE-SPEC) Comput.Scie Software... VOISINAGE*(MOT-CLE1, MOT-CLE2) DB DB Machine REFLEXIVITE!!!

82 Exemple 2 : Système de recherche d'informations Multimédia w Q/ Quels sont les documents concernant le software (utilisant les liens sémantiques pour étendre la recherche) dont le titre commence par CONCEPTS? SELECT *FROM DOCUMENT, DOC-AUTEUR, DOC-MOT-CLE WHERE DOCUMENT.DOC#=DOC-AUTEUR.DOC# and DOCUMENT.DOC#=DOC-MOT-CLE.DOC# and TITLE= CONCEPT% and (DOC-MOT-CLE.MOT-CLE = Software or DOC-MOT-CLE.MOT-CLE IN (SELECT MOT-CLE2 FROM SYNONYMIE WHERE MOT-CLE1 = Software ) <+ INVERSE> or DOC-MOT-CLE.MOT-CLE IN (SELECT MOT-CLE-SPEC FROM HIERARCHIE WHERE MOT-CLE-GEN = Software ) or DOC-MOT-CLE.MOT-CLE IN (SELECT MOT-CLE2 FROM VOISINAGE WHERE MOT-CLE1 = Software ); <+ INVERSE>)

83 Avec des Domaines encapsulés ( Langage D ) CREATE DOMAIN THESAURUS/MOTCLE (... ) CREATE FUNCTION SYNONYMIE (MOT-CLE THESAURUS) RETURNS SET-OF (THESAURUS) CREATE FUNCTION HIERARCHIE (MOT-CLE THESAURUS) RETURNS SET-OF (THESAURUS) CREATE FUNCTION VOISINAGE (MOT-CLE THESAURUS) RETURNS SET-OF (THESAURUS)

84 Modèle de DATE (Suite) CREATE FUNCTION CONCERNE (MOT-CLE THESAURUS) RETURNS SET-OF (THESAURUS) AS BEGIN < composition des fonctions SYNONYMIE / HIERARCHIE /VOISINAGE > END

85 Avec des Domaines encapsulés ( Manipulation DQL ) Entité/relation unique DOCUMENTS avec constructeurs SET-OF sur attributs {Attribut défini sur Domaine} CREATE Table DOCUMENT with identity (. w Setof MOT CLE défini sur THESAURUS) Q : SELECT * FROM DOCUMENTS WHERE TITRE = CONCEPT% and MOT-CLE IN {SOFTWARE, CONCERNE (SOFTWARE) }

86 Ex Héritage sur cet exemple n SUPER CLASSE : «Document» [ fonction PRET] et 2 sous classes : n «Livre» n «Poly» [ Fonction COPY] n Hiérarchie de domaines primaires Utiliser l Opérateur è (Héritage domaine de Date) Q 2 : Quels sont les nombres de pages des livres publiés chez Dunod qui ont été pretés?

87 Exemple Complet du Modèle OR de DATE sur THESAURUS n 1) Définition des DOMAINES/CLASSES n Create Domain DOCNO Primaire n Fonction PRÊT < à valeur booléenne> n Create domain LivNO : DocNO Primaire n Create Domain PolyNO : DocNO Primaire n Fonction COPY n Create Domain Dtitre n Create Domain Dauteur n Create Domain Dpage

88 Suite Schema OR de DATE n Create Domain THESAURUS/MC n Fonction SYN n Fonction HIER n Fonction VOISIN n Fonction CONCERNE, n 2) Création des Tables (Relations) n Create Table Document ( n DOC# Defini sur DNO, Primay Key n Titre defini sur Dtitre n NBREPAGE defini sur Dpage n SET-OF MOT CLE Defini sur THESAURUS)

89 Suite Schéma Thésaurus n Create Table Livre n (L# defini sur LivNO Primary key n Set-of Auteur defini sur Dauteur n Editeur defini sur Dedit) n Create Table Poly n (P# Defini sur POLYNO Primary Key n Auteur defini sur Dauteur)

90 Requête 2 Thésaurus Select L# è NBREPAGE <H. Structurel par è ) From Livre Where Editeur = «Dunod» and PRÊT = «True» ; <H.Opérationnel direct dans Domaines>

91 Requête 1 et Requête 2 Select L# è NBREPAGE From Livre Where Editeur = «Dunod» and PRÊT = «True» and L#è Titre = «Concept%» and L#è Mot Cle in { Software, CONCERNE (Software)}

92 Les 3 Approches de MODELES de DONNEES OBJETS et OR VALEURS è 1ier manifeste de BANCILHON ODMG Const. SET DOMAINES RELATIONS (tables) Const. TUPLE è 3ieme manifeste de DATE (OR) è 2ième Manifeste de Stonebraker (OR) SQL3 Structures de données du Modèle Relationnel de CODD (SQL2)

93 Pour en savoir plus sur le 3 ième Manifeste n n C. J. Date and Hugh Darwen: Databases, Types, and the Relational Model: The Third Manifesto (3rd edition, Addison-Wesley, 2006)

94 Recherche en BD (TIPS) n T n Transactions longue durée et bursty n Protocoles de synchronisation de mode diffusion n I n Interfaces multimedia, hyperbase, vocales n XQL n P n Distribution et parallélisme, n ELDB multimedia n Algo.de pagination

95 Recherche en BD (TIPS) n S n Modèle objet relationnel (conception via UML, migration, héritage dans modèle de Date, interfaces SQL3-ODMG..) Applications et recherches pluri-disciplinaires n Datawarehouse, data mining, Groupware n BIG DATA et DATA WEB n Ontologie multimedia personnelle n AGDM n ERP n Very Light DB (mobile computing, smart card DB, RFID )

96 Surfeurs sur la vague OR. Modèle OR?

97 Traitements SQL Non SQL Marché BD structurée et standards? (Stonebraker 96 et Gartner) SGBD-OR SGBD- R (1) SQL2 G/P/D (2) SQL3 Mobiquité SGF SGBD- OO (3) ODMG /CAO Simples Complexes Données (1) : 10 G$ <licences *> en 2010 (20 % de croissance, 60 G $ en 2020) (3) : 1/100 de (1) en 2010 et 2020 (2) : 2x (3) en 2010 ; 2*(1) en 2020! * Marché de 27 G dollars avec services et support en 2010

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

Les Bases de Données et l Objet Introduction

Les Bases de Données et l Objet Introduction Les Bases de Données et l Objet Introduction Didier DONSEZ Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.fr Plan Définitions d un Objet Propriétés

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Systèmes d information et bases de données (niveau 1)

Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Systèmes d information et bases de données (niveau 1) Cours N 1 Violaine Prince Plan du cours 1. Bibliographie 2. Introduction aux bases de données 3. Les modèles 1. Hiérarchique 2. Réseau 3. Relationnel

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Moi Je suis étranger J'ai un accent Je me trompe beaucoup en français (et en info, et en math, et...)

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS Bases de Données Stella MARC-ZWECKER Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS stella@unistra.u-strasbg.fr 1 Plan du cours 1. Introduction aux BD et aux SGBD Objectifs, fonctionnalités et évolutions

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

Bases de données relationnelles : Introduction

Bases de données relationnelles : Introduction Bases de données relationnelles : Introduction historique et principes V. Benzaken Département d informatique LRI UMR 8623 CNRS Université Paris Sud veronique.benzaken@u-psud.fr https://www.lri.fr/ benzaken/

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Java et les bases de données

Java et les bases de données Michel Bonjour http://cuiwww.unige.ch/~bonjour CENTRE UNIVERSITAIRE D INFORMATIQUE UNIVERSITE DE GENEVE Plan Introduction JDBC: API SQL pour Java - JDBC, Java, ODBC, SQL - Architecture, interfaces, exemples

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. L algèbre relationnelle

Bases de Données Relationnelles. L algèbre relationnelle Bases de Données Relationnelles L algèbre relationnelle Langages de manipulation Langages formels : base théorique solide Langages utilisateurs : version plus ergonomique Langages procéduraux : définissent

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron Le langage SQL (première partie) 1 Plan Le S.G.B.D. postgres Le langage SQL Langage de manipulation de données Langage de requêtes 2 Quelques mots sur Postgres (1/2) Travaux de Stonebraker (Univ. Berkeley)

Plus en détail

Bases de données avancées Introduction

Bases de données avancées Introduction Bases de données avancées Introduction Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M1 Cours BDA Plan Objectifs et contenu du cours Rappels BD relationnelles Bibliographie Cours BDA (UCP/M1)

Plus en détail

Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger. par Amina GACEM. Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales

Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger. par Amina GACEM. Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger Évolution des SGBDs par Amina GACEM Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales Evolution des SGBDs Pour toute remarque, question, commentaire

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données Relationnelles Conclusion - 1

Introduction aux Bases de Données Relationnelles Conclusion - 1 Pratique d un : MySQL Objectifs des bases de données Où en sommes nous? Finalement, qu est-ce qu un? Modèle relationnel Algèbre relationnelle Conclusion SQL Conception et rétro-conception Protection de

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

INTRODUCTION 1. QU EST-CE QU UNE BASE DE DONNÉES?

INTRODUCTION 1. QU EST-CE QU UNE BASE DE DONNÉES? INTRODUCTION 1. QU EST-CE QU UNE BASE DE DONNÉES? Les bases de données ont pris aujourd hui une place essentielle dans l informatique, plus particulièrement en gestion. Au cours des trente dernières années,

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

16H Cours / 18H TD / 20H TP

16H Cours / 18H TD / 20H TP INTRODUCTION AUX BASES DE DONNEES 16H Cours / 18H TD / 20H TP 1. INTRODUCTION Des Fichiers aux Bases de Données 2. SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES 2.1. INTRODUCTION AUX SYSTEMES DE GESTION DE BASES

Plus en détail

BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION

BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION Informatique de gestion BACHELOR OF SCIENCE HES-SO BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION Plans d études et descriptifs des modules Filière à plein temps et à temps partiel Table des matières

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 07/04/2014 Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES CHAPITRE 1 ARCHITECTURE RESPONSABLE DR K. BOUKHALFA

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

Intégration de systèmes client - serveur Des approches client-serveur à l urbanisation Quelques transparents introductifs

Intégration de systèmes client - serveur Des approches client-serveur à l urbanisation Quelques transparents introductifs Intégration de systèmes client - serveur Des approches client-serveur à l urbanisation Quelques transparents introductifs Jean-Pierre Meinadier Professeur du CNAM, meinadier@cnam.fr Révolution CS : l utilisateur

Plus en détail

Bases de Données. Plan

Bases de Données. Plan Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 Plan Généralités: Définition de Bases de Données Le modèle relationnel Algèbre relationnelle

Plus en détail

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Bases de Données Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Synthèse : conception de BD langage de modélisation famille de SGBD SGBD Analyse du

Plus en détail

Architectures d'intégration de données

Architectures d'intégration de données Architectures d'intégration de données Dan VODISLAV Université de Cergy-ontoise Master Informatique M1 Cours IED lan Intégration de données Objectifs, principes, caractéristiques Architectures type d'intégration

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données IFT3030 Base de données Chapitre 2 Architecture d une base de données Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées

Plus en détail

UML et les Bases de Données

UML et les Bases de Données CNAM UML et les Bases de Données UML et les Bases de Données. Diagramme de classes / diagramme d objets (UML)...2.. Premier niveau de modélisation des données d une application...2.2. Les éléments de modélisation...2.2..

Plus en détail

Le modèle relationnel L algèbre relationnelle

Le modèle relationnel L algèbre relationnelle François Jacquenet Professeur d'informatique Faculté des Sciences Laboratoire Hubert Curien UMR CNRS 5516 18 rue Benoit Lauras 42000 Saint-Etienne Tél : 04 77 91 58 07 e-mail : Francois.Jacquenet@univ-st-etienne.fr

Plus en détail

Bases de données cours 1

Bases de données cours 1 Bases de données cours 1 Introduction Catalin Dima Objectifs du cours Modèle relationnel et logique des bases de données. Langage SQL. Conception de bases de données. SQL et PHP. Cours essentiel pour votre

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

Module BD et sites WEB

Module BD et sites WEB Module BD et sites WEB Cours 8 Bases de données et Web Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Le Web Architecture Architectures Web Client/serveur 3-tiers Serveurs d applications Web et BD Couplage HTML-BD

Plus en détail

BASES DE DONNEES ORIENTEES OBJETS BDA10.1

BASES DE DONNEES ORIENTEES OBJETS BDA10.1 BASES DE DONNEES ORIENTEES OBJETS BDA10.1 Trois chapitres Principes et modèles 2 approches : langage de programmation OO => nouveaux SGBD "purs orientés-objets" norme ODMG extension des bd relationnelles

Plus en détail

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Thèse de Doctorat de l'université P & M Curie WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Didier Donsez Université Pierre et Marie Curie Paris VI Laboratoire de Méthodologie et

Plus en détail

4.2 Unités d enseignement du M1

4.2 Unités d enseignement du M1 88 CHAPITRE 4. DESCRIPTION DES UNITÉS D ENSEIGNEMENT 4.2 Unités d enseignement du M1 Tous les cours sont de 6 ECTS. Modélisation, optimisation et complexité des algorithmes (code RCP106) Objectif : Présenter

Plus en détail

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données POLYTECH Université d Aix-Marseille odile.papini@univ-amu.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bd.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu une

Plus en détail

Java et les bases de données: JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java. Michel Bonjour http://cuiwww.unige.

Java et les bases de données: JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java. Michel Bonjour http://cuiwww.unige. : JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java Michel Bonjour http://cuiwww.unige.ch/~bonjour Plan JDBC: API bas niveau pour l accès aux BD (SQL) - Introduction - JDBC et : Java, ODBC, SQL

Plus en détail

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des bases de données» 24 au 27 /06/08 Dernière

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen Systèmes d informations nouvelles générations! Constat :! Utilisation de nouveaux support

Plus en détail

Architecture des SGBD Architecture centralisée

Architecture des SGBD Architecture centralisée Chapitre 1 Université du Havre MASTER MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE-Option SIRES 2013/20134 COURS BASES DE DONNEES REPARTIES Nakechbandi M., LITIS, Email : nakech@free.fr 1. Introduction : Notion de Bases

Plus en détail

Si le médecin agit en situation d urgence, insérer une trace de ses requêtes. Si le patient est cardiaque, le préciser dans le motif de la visite

Si le médecin agit en situation d urgence, insérer une trace de ses requêtes. Si le patient est cardiaque, le préciser dans le motif de la visite Précompilateur Compilateur LP PROGRAMMATION SQL Limites de SQL Problématique de la connexion langage hôte/sql 3 approches Embedded SQL (PRO*C, SQLJ ) API de bas niveau (SQL-CLI, ODBC, ) Langage dédié (PL/SQL,

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION Mentions

Plus en détail

SQL Server 2014 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services, Power BI...)

SQL Server 2014 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services, Power BI...) Avant-propos 1. À qui s'adresse ce livre? 15 2. Pré-requis 15 3. Objectifs du livre 16 4. Notations 17 Introduction à la Business Intelligence 1. Du transactionnel au décisionnel 19 2. Business Intelligence

Plus en détail

Cursus détaillé du MBDS

Cursus détaillé du MBDS Cursus détaillé du MBDS Le curriculum 100% informatique d entreprise du MBDS est basé sur une approche multiforme : la maîtrise de l intégration d une architecture n-tier de développement d applications

Plus en détail

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION Distribution de données avec Oracle G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 1 Plan 12. Distribution de données 12.1 Génération des architectures C/S et Oracle

Plus en détail

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions Exemple accessible via une interface Web Une base de données consultable en ligne : Bases de données et systèmes de gestion de bases de données The Trans-atlantic slave trade database: http://www.slavevoyages.org/tast/index.faces

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

Le "tout fichier" Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique

Le tout fichier Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique Introduction à l informatique : Information automatisée Le premier ordinateur Définition disque dure, mémoire, carte mémoire, carte mère etc Architecture d un ordinateur Les constructeurs leader du marché

Plus en détail

Présentation du module Base de données spatio-temporelles

Présentation du module Base de données spatio-temporelles Présentation du module Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Partie 1 : Notion de bases de données (12,5h ) Enjeux et principes

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Objectif Mesurer concrètement les apports des nouvelles applications SI. Être capable d'évaluer l'accroissement de la complexité des applications. Prendre

Plus en détail

Chaîne opératoire de réalisation d une base de données

Chaîne opératoire de réalisation d une base de données Chaîne opératoire de réalisation d une base de données ANF «Comment concevoir une base de données en archéométrie» CAI-RN/rBDD (5-6/06/2014) Isabelle BALY Philippe GRISON En introduction 1- Phase d analyse

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Chapitre 1. 1. Introduction : Notion de Bases de données. 2. Définition : BD Répartie. 3. Architecture des SGBD. 4. Conception des bases réparties

Chapitre 1. 1. Introduction : Notion de Bases de données. 2. Définition : BD Répartie. 3. Architecture des SGBD. 4. Conception des bases réparties Université du Havre MASTER MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE-Option SIRES 2010/2011 COURS BASES DE DONNEES REPARTIES Nakechbandi M., LITIS, Email : nakech@free.fr Chapitre 1 1. Introduction : Notion de Bases

Plus en détail

IT203 : Systèmes de gestion de bases de données. A. Zemmari zemmari@labri.fr

IT203 : Systèmes de gestion de bases de données. A. Zemmari zemmari@labri.fr IT203 : Systèmes de gestion de bases de données A. Zemmari zemmari@labri.fr 1 Informations pratiques Intervenants : Cours : (A. Zemmari zemmari@labri.fr) TDs, TPs : S. Lombardy et A. Zemmari Organisation

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Bases de données - Modèle relationnel

Bases de données - Modèle relationnel Bases de données - Modèle relationnel Introduction SITE :http://www.univ-orleans.fr/lifo/members/mirian.halfeld/ BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Les bases de données - Bibliographie Ullman and Widom,

Plus en détail

SQL Server 2012 et SQL Server 2014

SQL Server 2012 et SQL Server 2014 SQL Server 2012 et SQL Server 2014 Principales fonctions SQL Server 2012 est le système de gestion de base de données de Microsoft. Il intègre un moteur relationnel, un outil d extraction et de transformation

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique (SAR)

Module BDR Master d Informatique (SAR) Module BDR Master d Informatique (SAR) Cours 6- Bases de données réparties Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Bases de Données Réparties Définition Conception Décomposition Fragmentation horizontale et

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

NoSQL. Introduction 1/23. I NoSQL : Not Only SQL, ce n est pas du relationnel, et le contexte. I table d associations - Map - de couples (clef,valeur)

NoSQL. Introduction 1/23. I NoSQL : Not Only SQL, ce n est pas du relationnel, et le contexte. I table d associations - Map - de couples (clef,valeur) 1/23 2/23 Anne-Cécile Caron Master MIAGE - BDA 1er trimestre 2013-2014 I : Not Only SQL, ce n est pas du relationnel, et le contexte d utilisation n est donc pas celui des SGBDR. I Origine : recherche

Plus en détail

Introduction aux bases de données NoSQL

Introduction aux bases de données NoSQL Introduction aux bases de données NoSQL Khaled Tannir ets@khaledtannir.net Montréal - 23 Juillet 2015 Qui suis-je? Khaled TANNIR Big Data Architect Lead 20 ans d expérience ets@khaledtannir.net @khaled_tannir

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES Équipe Bases de Données LRI-Université Paris XI, Orsay Université Paris Sud Année 2003 2004 1 SGBD : Fonctionnalités et Principes Qu est qu une base de données? Un Système

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

10 Intégration de données sur le web

10 Intégration de données sur le web 10 Intégration de données sur le web 240 Requête utilisateur : Où est-ce que je peux voir les films qui ont participé au dernier Festival de Cannes? Je voudrais les résumés et critiques des films de Pedro

Plus en détail

Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage

Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage 1 Plan Références Requêtes simples Expressions de chemin Appels de fonctions et d opérateurs Création d instances Opérations sur les collections 2 Références

Plus en détail

SQL Server 2012 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services...)

SQL Server 2012 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services...) Avant-propos 1. À qui s'adresse ce livre? 15 2. Pré-requis 15 3. Objectifs du livre 16 4. Notations 17 Introduction à la Business Intelligence 1. Du transactionnel au décisionnel 19 2. Business Intelligence

Plus en détail

Devenez un véritable développeur web en 3 mois!

Devenez un véritable développeur web en 3 mois! Devenez un véritable développeur web en 3 mois! L objectif de la 3W Academy est de former des petits groupes d élèves au développement de sites web dynamiques ainsi qu à la création d applications web

Plus en détail

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données Chapitre 10 Architectures des systèmes de gestion de bases de données Introduction Les technologies des dernières années ont amené la notion d environnement distribué (dispersions des données). Pour reliér

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

TP Bases de données réparties

TP Bases de données réparties page 1 TP Bases de données réparties requêtes réparties Version corrigée Auteur : Hubert Naacke, révision 5 mars 2003 Mots-clés: bases de données réparties, fragmentation, schéma de placement, lien, jointure

Plus en détail

Introduction au développement du logiciel

Introduction au développement du logiciel Introduction au développement du logiciel Vers le génie logiciel Université de Nantes Master Miage M1 Plan 1 Introduction 2 Génie logiciel 3 Projet informatique 4 Méthode de développement 5 Qualité Bibliographie

Plus en détail

CESI Bases de données

CESI Bases de données CESI Bases de données Introduction septembre 2006 Bertrand LIAUDET EPF - BASE DE DONNÉES - septembre 2005 - page 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE 1. Objectifs généraux L objectif de ce document est de faire comprendre

Plus en détail

Administration des bases de données. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/

Administration des bases de données. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Administration des bases de données Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Administration des bases de données II Objets avancés dans les bases de données OBJECTIFS 2.1. NOTIONS 2.1.1.

Plus en détail

1. Introduction. Bases de données Réparties, Fédérées et Réplication. Plan. Bibliographie du cours

1. Introduction. Bases de données Réparties, Fédérées et Réplication. Plan. Bibliographie du cours Bases de données Réparties, Fédérées et Réplication Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Avril 2013 1. Répartition & Fédération 2.

Plus en détail

BD 2: des Bases de Données à Big Data

BD 2: des Bases de Données à Big Data BD 2: des Bases de Données à Big Data Professeur Serge Miranda Département Informatique Université de Nice Sophia Antipolis Directeur du Master MBDS (www.mbds-fr.org) MOOC 2014-2015 sur plateforme FUN

Plus en détail

Technologies du Web. Ludovic DENOYER - ludovic.denoyer@lip6.fr. Février 2014 UPMC

Technologies du Web. Ludovic DENOYER - ludovic.denoyer@lip6.fr. Février 2014 UPMC Technologies du Web Ludovic DENOYER - ludovic.denoyer@lip6.fr UPMC Février 2014 Ludovic DENOYER - ludovic.denoyer@lip6.fr Technologies du Web Plan Retour sur les BDs Le service Search Un peu plus sur les

Plus en détail

2 Serveurs OLAP et introduction au Data Mining

2 Serveurs OLAP et introduction au Data Mining 2-1 2 Serveurs OLAP et introduction au Data Mining 2-2 Création et consultation des cubes en mode client-serveur Serveur OLAP Clients OLAP Clients OLAP 2-3 Intérêt Systèmes serveurs et clients Fonctionnalité

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

/&! /)! /+! /,! /,! 01 % Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 2013

/&! /)! /+! /,! /,! 01 % Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 2013 &'&()* )'+* "#$%#% )'+(,* /&! 01 /)! $% /+! /,! 01 % +'-(.* /&! G!- /)! G! /+! G /,! G! 01 $% 01 % 1/$ Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 01 F 1.. Plans d études

Plus en détail

Bases de données Outils de gestion

Bases de données Outils de gestion 11/03/2010 Bases de données Outils de gestion Mise en place d outils pour gérer, stocker et utiliser les informations d une recherche biomédicale ent réalisé par L. QUINQUIS d épidémiologie et de biostatistique

Plus en détail

Performances. Gestion des serveurs (2/2) Clustering. Grid Computing

Performances. Gestion des serveurs (2/2) Clustering. Grid Computing Présentation d Oracle 10g Chapitre VII Présentation d ORACLE 10g 7.1 Nouvelles fonctionnalités 7.2 Architecture d Oracle 10g 7.3 Outils annexes 7.4 Conclusions 7.1 Nouvelles fonctionnalités Gestion des

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE QCM Remarque : - A une question correspond au moins 1 réponse juste - Cocher la ou les bonnes réponses Barème : - Une bonne réponse = +1 - Pas de réponse = 0

Plus en détail

Modélisation de bases de données : Le modèle relationnel

Modélisation de bases de données : Le modèle relationnel Modélisation de bases de données : Le modèle relationnel Rappel chapitre 1 C est quoi un modèle? Type de modèle : Modèle hiérarchique Modèle réseau Modèle objet Modèle relationnel Cours BD Dr REZEG K 1

Plus en détail

GPC Computer Science

GPC Computer Science CYCLE ISMIN P2015 GPC Computer Science P LALEVÉE lalevee@emse.fr @p_lalevee A3.01 0442616715 C YUGMA yugma@emse.fr A3.01 0442616715 01/09/2014 Présentation GPC CS - Ph. Lalevée - C Yugma 1 Scolarité Site

Plus en détail

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre La problématique de la Préservation des Bases de Données Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre Définition des bases de données Terme du langage courant base de données Utilisé pour désigner

Plus en détail

La problématique. La philosophie ' ) * )

La problématique. La philosophie ' ) * ) La problématique!" La philosophie #$ % La philosophie &'( ' ) * ) 1 La philosophie +, -) *. Mise en oeuvre Data warehouse ou Datamart /01-2, / 3 13 4,$ / 5 23, 2 * $3 3 63 3 #, 7 Datawarehouse Data warehouse

Plus en détail

Les bases de données relationnelles

Les bases de données relationnelles Bases de données NO SQL et SIG : d un existant restreint à un avenir prometteur CHRISTIAN CAROLIN, AXES CONSEIL CAROLIN@AXES.FR - HTTP://WWW.AXES.FR Les bases de données relationnelles constituent désormais

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail