Organisation du cyclisme «UNE RÉVOLUTION NÉCESSAIRE» Contribution approuvée par le conseil d administration de la F.F.C. le 25 janvier 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation du cyclisme «UNE RÉVOLUTION NÉCESSAIRE» Contribution approuvée par le conseil d administration de la F.F.C. le 25 janvier 2013"

Transcription

1 Organisation du cyclisme «UNE RÉVOLUTION NÉCESSAIRE» Contribution approuvée par le conseil d administration de la F.F.C. le 25 janvier 2013 Rosny-sous-Bois, le 6 février 2013

2 Préambule Dans un paysage cycliste professionnel en profonde mutation, où l image du cyclisme est durablement altérée par les nombreuses affaires de dopage, l utilisation de l oreillettes et une gouvernance contestée, il convient aujourd hui de rétablir rapidement une image positive de notre sport. Ainsi, il semble nécessaire d agir sur les principales composantes du cyclisme sur route en plaçant les valeurs et les principes au centre du nouveau modèle et en faisant évoluer son événement majeur, le Tour de France ; en s inspirant des grands événements sportifs se déroulant par nations et en intégrant de nouveaux facteurs de développement économique. Cette contribution a donc pour objectif de vous présenter une réflexion globale dans le but de répondre à ces nouveaux enjeux et de construire un nouveau modèle d organisation du cyclisme sur route professionnel. «Le cyclisme de demain s imagine aujourd hui» David LAPPARTIENT Président de la Fédération Française de Cyclisme P. 2

3 THEMATIQUES ABORDEES 01 Constat Une image désastreuse Un cyclisme mondialisé Une gouvernance vacillante Les grands événements sportifs se déroulent par nation Un modèle économique perfectible 02 Un nouveau modèle à établir Le calendrier Les équipes L éthique Les classements 03 Le format du Tour de France 04 Conclusion P. 3

4 PARTIE 1 LE CONSTAT P. 4

5 Une image désastreuse CYCLISME = DOPAGE OREILLETTES = TRICHERIE Résultats des 17 derniers Tour de France = 14 victoires entachés de dopage Bjarne RIIS (a avoué s être dopé) Jan ULLRICH (soupçonné de dopage par la justice allemande) Marco PANTANI (décédé des suites du dopage) 1999 à 2005 L. ARMSTRONG (déclassé par l USADA de ses 7 victoires pour dopage) Floyd LANDIS (déclassé après contrôle positif, O.PERREIRO déclaré vainqueur) Alberto CONTADOR (suspecté de dopage, suspendu par le TAS) Carlos SASTRE (réputation douteuse) Alberto CONTADOR (suspecté de dopage, suspendu par le TAS) A. CONTADOR (déclassé après contrôle positif, Andy SCHLEK déclaré vainqueur) Cadel EVANS (aucune suspicion, bonne image) Bradley WIGGINS (aucune suspicion, bonne image) «Attention derrière toi, le peloton revient! L utilisation des oreillettes participe fortement au désintérêt sportif du cyclisme aux yeux du grand public Une image du cyclisme gravement et durablement atteinte Un phénomène a stopper d urgence pour éviter le retrait amorcé de certains média (cf. la TV allemande) P. 5

6 Une mondialisation du cyclisme pro bien engagée! Cette évolution rapide nous laisse imaginer qu une autre organisation du cyclisme est possible. 3 équipes majeures à ossature nationale ont un nom générique indépendant des sponsors. P. 6

7 Une gouvernance vacillante Depuis de nombreuses années, un fossé s est creusé entre l UCI, les managers des équipes, les organisateurs de courses et les Fédérations Nationales Conflit majeur entre l UCI et ASO en 2008 Renforcement du poids des managers depuis la création du circuit World Tour > création d alliances douteuses et malsaines pour le cyclisme > moralité douteuse de certains managers convaincus ou soupçonnés de dopage Absence totale des Fédérations Nationales dans la gouvernance du cyclisme professionnel Retrouver un équilibre du système de gouvernance en instaurant un nouveau mode d organisation respectant des principes intangibles (une éthique irréprochable, une gouvernance démocratique, une mondialisation à poursuivre, une implication des fédérations nationales, des compétitions ouvertes, ) P. 7

8 Les grands événements se déroulent par nations Bien que le Tour de France soit très populaire, on constate dans notre société actuelle où les valeurs et les repères sont de plus en plus flous, un engouement très fort du grand public pour les compétitions sportives qui se déroulent par sélections nationales Source : Journal l Equipe 2012 Etude CDES CONSTAT Contrairement, aux autres compétitions citées dans ce graphique, le Tour de France est un spectacle gratuit, sans billetterie (donc sans comptage officiel et précis) Source : Journal l Equipe 2012 Etude CDES CONSTAT Alors qu il est diffusé dans 190 pays, le Tour de France est loin d être le plus universel dans sa participation (28 nations) que par son nombre de téléspectateurs (3,5 milliards de téléspectateurs cumulés) P. 8

9 Un modèle économique perfectible Le constat est clair. Les événements se déroulant par nations sont ceux qui attirent le plus de téléspectateurs, donc les médias Source : Journal l Equipe 2012 Etude CDES Source : Journal l Equipe 2012 Etude CDES CONSTAT Le Tour de France se classe loin derrière les Jeux Olympiques d été, la Coupe du Monde et l Euro de Football, épreuves réunissant des équipes nationales CONSTAT Diffusé dans 190 pays, les droits TV du TDF restent très faibles au regard des autres grands événements planétaires Le cyclisme professionnel et son événement majeur, le TOUR DE FRANCE, doivent s inspirer de cette tendance et s adapter aux enjeux planétaires du sport pour accroître son développement économique (augmentation des ressources des sponsors et des droits TV) P. 9

10 Vers une mondialisation du cyclisme Malgré un constat sombre, certains éléments nous amènent à penser que le cyclisme est dans la voie de la mondialisation et qu il est nécessaire d amplifier cette tendance UN PELOTON INTERNATIONAL DES ÉQUIPES À FORTE IDENTITÉ NATIONALE UN CIRCUIT PROFESSIONNEL INTERNATIONAL UN ÉVÉNEMENT MONDIAL Parmi les 200 premiers coureurs, 34 nationalités et 5 continents sont représentés SKY ASTANA KATUSHA RABOBANK LOTTO ORICA-GREENEDGE IAM 29 courses sur 4 continents Diffusé dans 190 pays Un phénomène à amplifier pour re-crédibiliser l image du cyclisme professionnel et favoriser son développement P. 10

11 PARTIE 2 Un nouveau modèle à établir P. 11

12 Un nouveau modèle à établir Agir sur 5 leviers principaux Une révolution nécessaire dans l organisation du cyclisme professionnel LE CALENDRIER LES EQUIPES L ETHIQUE LA GOUVERNANCE LES CLASSEMENTS Un calendrier sous la responsabilité de l UCI Un système pyramidale composé de 3 divisions Imposer des mesures fortes Des règles précisées et transparentes Un système plus simple et lisible traduisant une vraie hiérarchie P. 12

13 Le calendrier, un élément clé de la structuration du cyclisme Les calendriers doivent rester sous la seule autorité de l Union Cycliste Internationale Un calendrier «Continental» par continent géré par l UCI en lien avec les confédérations continentales Un calendrier composé par séquence pour une meilleure promotion du cyclisme Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Océanie Afrique Classiques européennes (épreuves historiques) Courses à étapes (Vuelta sur 15 jours, Tours nationaux) Tour de France Championnats du Monde Amérique Asie Repos Les calendriers continentaux compléteront le calendrier mondial P. 13

14 Les équipes, un modèle plus simple et transparent Un système basé sur 2 principes Un système basé sur 2 Activités réparties entre équipes de marque et équipes nationales Un critère de classement des équipes de marques basé sur des critères sportifs et éthiques Montée/descente sur des critères sportifs après prise en compte de l éthique et de la structuration administrative Un système où une équipe sans nom, pas encore créée, se trouve 1 ère équipe mondiale avant même son premier tour de roue n est pas admissible. Le Tour de France devenant l équivalent annuel pour le cyclisme de la Coupe du Monde de Football Parallèlement à ce système d équipes de marque, une organisation d équipes par nations sera mise en place à l occasion des grands événements cyclistes que sont le Tour de France et les Championnats du Monde P. 14

15 Une éthique irréprochable au cœur de ce nouveau modèle Imposer des mesures fortes à l ensemble des acteurs du cyclisme professionnel 1 2 Généralisation du passeport biologique Mise en place d un barème de sanctions pour les coureurs et leurs équipes en cas de dopage + des sanctions financières lourdes Les coureurs Les équipes 1 ère infraction = 4 ans de suspension 1 coureur sanctionné = -25% des points de l équipe au total annuel 2 ème infraction = suspension à vie 2 coureurs sanctionnés = - 50% des points de l équipe au total annuel 3 coureurs sanctionnés = descente en division inférieure Mise en place d une surveillance réglementaire indépendante en lien avec le passeport biologique Sanction financière prise sous la garantie bancaire (aux équipes de se faire rembourser par le coureur) Pas de levée de la garantie tant que l action est pendante Interdiction d encadrer une équipe pour toute personne sanctionnée après une date à définir Relégation en division inférieure si entente en course prouvée quelle que soit l épreuve Suppression des oreillettes et de tout système de communication en course P. 15

16 La gouvernance Un nouveau modèle de gouvernance plus équitable et transparent COMITÉ DIRECTEUR DE L UCI Valide et amende les décisions et/ou les réformes proposées par le Conseil du Cyclisme Professionnel et s auto saisit en cas de menaces pour l intérêt supérieur du cyclisme CONSEIL DU CYCLISME PROFESSIONNEL Gère le cyclisme professionnel sous l autorité du Comité Directeur. Son président devra émaner des représentants de l UCI. 4 représentants de l UCI 2 représentants des fédérations nationales 2 représentants des groupes sportifs 2 représentants des coureurs 2 représentants des organisateurs S agissant des droits issus de la participation des équipes nationales au Tour de France, une convention financière entre le groupe ASO, l UCI et les fédérations nationales, les groupes sportifs sera établie P. 16

17 Les classements Un système de classement plus simple et lisible qui traduit la vraie hiérarchie du cyclisme 1 CLASSEMENT POUR LES COUREURS 7 CLASSEMENTS PAR EQUIPES 1 SEUL classement au niveau mondial composé des résultats des coureurs dans toutes les épreuves inscrites au calendrier international, y compris au Tour de France Barème de points à définir Cela aurait permis à Thomas Voeckler d être classé dans les 10 meilleurs coureurs mondiaux à l issue de sa superbe saison 2011, alors qu il ne figure pas au classement mondial UCI WORLD TOUR (1 ère division) 2 ème division 5 classements pour chacun de 5 circuits continentaux (réservés aux équipes continentales) 1 classement par Nation qui s appuiera sur le classement des coureurs selon des modalités pratiques à définir mais qui devra intégrer plusieurs coureurs/nations Les montées et descentes seraient basées sur le classement des équipes 2 montées et 2 descentes des UCI World Tour à 2 ème division Système de montée/descente à définir pour équipe de 2 ème division à équipe continentale P. 17

18 PARTIE 3 LE FORMAT DU TOUR DE FRANCE P. 18

19 Un nouveau format pour l événement phare du vélo Le retour du Tour de France aux équipes nationales 25 équipes de 8 coureurs Premières nations mondiales au classement n-1 Équipe pour le pays organisateur (France) cumulable 1 équipe par continent (hors Océanie) 1 Équipe scandinave 1 Équipe Balkan 1 ère nation du classement continental de chaque continent hors Afrique (2 pour l Europe) 3 Wilds-cards Augmentation de l intérêt et l audience de l épreuve tant au niveau national qu international (de l ordre de +20% à + 40% dès la 1 ère année) conduisant à accroître les ressources provenant des sponsors de l épreuve et des droits TV P. 19

20 Exemple de participation au Tour de France sur la base des classements PREMIÈRES NATIONS 1 ÉQUIPE BALCAN 1 Espagne 17 - Balcan 2 Italie 3 Grande Bretagne 1 ÈRE ÉQUIPE CLASSEMENT CONTINENTAL 4 Belgique (2 Europe) 5 Australie 18 - Allemagne 6 Pays-Bas 19 Russie 7 Etats-Unis 20 Colombie 8 France 21 Japon 9 Slovaquie 22 Nouvelle-Zélande 10 Suisse 1 ÉQUIPE PAYS HÔTE WILD-CARDS (exemple) 11 - France 23 Danemark 24 - Kazakhstan 4 ÉQUIPES/CONTINENT 25 Chine 12 Europe 13 Asie 14 Amérique 15 - Afrique 1 ÉQUIPE SCANDINAVIE 16 - Scandinavie Europe : 15 Asie : 4 Afrique : 1 Amérique : 3 Océanie : 2 25 équipes x 8 coureurs = 200 coureurs P. 20

21 PARTIE 4 CONCLUSION P. 21

22 Le cyclisme de demain s imagine aujourd hui La présente contribution se veut une réflexion sur l avenir de notre sport selon la consultation lancée par l UCI et particulièrement du cyclisme sur route de haut niveau. Le cyclisme par son organisation, son fonctionnement, n est plus un sport majeur au niveau économique compte tenu de la mondialisation du sport. Son modèle doit donc évoluer. Conservateur, le cyclisme n est pas facile à faire évoluer. Il est pourtant nécessaire de s interroger sur les mutations nécessaires, même si celles-ci engendrent des difficultés économiques, politiques, juridiques. Un échange avec l Union Cycliste Internationale et A.S.O. organisateur du Tour de France et certaines fédérations nationales permettrait d élargir les réflexions. P. 22

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE LOOK DES CLUBS DN1 2015 SOMMAIRE ARTICLE 1. PREAMBULE... 3 ARTICLE 2. LISTE EPREUVES RETENUES... 3 ARTICLE 3. PARTICIPATION EXCLUSIVE DN1... 3 ARTICLE 4. COMPOSITION DES

Plus en détail

Code d éthique du CIO

Code d éthique du CIO Ce texte est un extrait du document complet. Code d éthique du CIO PRÉAMBULE Le Comité International Olympique, chacun de ses membres comme l administration, les Comités Nationaux Olympiques, les Fédérations

Plus en détail

LE CYCLISME POUR TOUS EN 2013

LE CYCLISME POUR TOUS EN 2013 LE CYCLISME POUR TOUS EN 2013 Conformément aux décisions adoptées par le Bureau exécutif du Conseil d Administration de la Fédération Française de Cyclisme, la totalité des droits d engagements est laissée

Plus en détail

Ultra- Trail World Tour : la réunion des trails d au moins 100km les plus emblématiques du Monde.

Ultra- Trail World Tour : la réunion des trails d au moins 100km les plus emblématiques du Monde. Dossier de presse du 1 er septembre 2013, pour diffusion immédiate Vous pouvez télécharger ce document ici : http://www.ultratrailworldtour.com/press/ Ultra- Trail World Tour : la réunion des trails d

Plus en détail

Charte d éthique. des équipes de France. d équitation

Charte d éthique. des équipes de France. d équitation Charte d éthique des équipes de France d équitation 1 er janvier 2009 La FEDERATION FRANCAISE D EQUITATION est la garante du respect du cheval et de la pratique de l équitation en France. A ce titre, elle

Plus en détail

Processus interne de Volleyball Canada relatif aux mises en candidatures (PIMC) pour le volleyball de plage aux Jeux olympiques de Rio 2016

Processus interne de Volleyball Canada relatif aux mises en candidatures (PIMC) pour le volleyball de plage aux Jeux olympiques de Rio 2016 Processus interne de Volleyball Canada relatif aux mises en candidatures (PIMC) pour le volleyball de plage aux Jeux olympiques de Rio 2016 1. Qualification de la fédération nationale Tel qu établi par

Plus en détail

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE LOOK DES CLUBS 2013

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE LOOK DES CLUBS 2013 RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE LOOK DES CLUBS 2013 21/02/2013 SOMMAIRE ARTICLE 1. PREAMBULE... 3 ARTICLE 2. LISTE EPREUVES RETENUES *... 3 ARTICLE 3. PARTICIPATION... 3 ARTICLE 4. COMPOSITION DES EQUIPES

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 3 ème trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 INTRODUCTION 1. Le programme de haute performance (PHP) réunit les athlètes qui reçoivent un soutien direct

Plus en détail

Comprendre les engagements de Booking.com

Comprendre les engagements de Booking.com Service juridique, des affaires réglementaires et européennes Circulaire juridique n 15.15 du 23/04/2015 Comprendre les engagements de Booking.com Décision de l Autorité de la concurrence en date du 21

Plus en détail

SSL RANKING 1. FONDAMENTAUX

SSL RANKING 1. FONDAMENTAUX 1. FONDAMENTAUX 1.1 Origine a. Le Ranking SSL a été conçu par un groupe de navigateurs olympiques et amateurs regroupés au sein du Board SSL. 1.2 Description a. Le Ranking SSL représente une forme de classement

Plus en détail

F E D E R A T I O N F R A N C A I S E D E C Y C L I S M E

F E D E R A T I O N F R A N C A I S E D E C Y C L I S M E F E D E R A T I O N F R A N C A I S E D E C Y C L I S M E D I R E C T I O N T E C H N I Q U E N A T I O N A L E MODALITES DE SELECTION EN EQUIPE DE FRANCE EN 2015 CYCLISME TRIAL PRINCIPES GENERAUX DE SELECTION

Plus en détail

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DAMES REGLEMENT DEFINITIF

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DAMES REGLEMENT DEFINITIF RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DAMES 2015 REGLEMENT DEFINITIF SOMMAIRE ARTICLE 1. PREAMBULE... 3 ARTICLE 2. PARTICIPATION... 3 ARTICLE 3. NATURE ET COMPOSITION DES EQUIPES... 3 3.1 - Epreuves du calendrier

Plus en détail

Les Français et les paris sportifs à l occasion de la Coupe du Monde de Football 2010. Juin 2010

Les Français et les paris sportifs à l occasion de la Coupe du Monde de Football 2010. Juin 2010 Les Français et les paris sportifs à l occasion de la Coupe du Monde de Football 2010 Juin 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1011 personnes, représentatif

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY Marcoussis, le 29 mai 2013 AVIS HEBDOMADAIRE n 960 MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY La loi du 1er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les

Plus en détail

Lyon dévoile sa candidature pour le Tournoi de qualification olympique 2015!

Lyon dévoile sa candidature pour le Tournoi de qualification olympique 2015! Lyon dévoile sa candidature pour le Tournoi de qualification olympique 2015! A événement exceptionnel, annonces exceptionnelles! Profitant de la soirée de présentation de l étape du circuit européen de

Plus en détail

LA CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU

LA CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU LA CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU PRÉSENTATION Elle est fondée charte du sport de haut niveau est fondée sur les principes déontologiques du sport. Elle fixe le cadre général des relations entre les sportifs

Plus en détail

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative.

Conférence Nationale du Sport. 20 novembre 2008. Discours de Guy Drut, Membre du CIO. Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. 1 Conférence Nationale du Sport 20 novembre 2008 Discours de Guy Drut, Membre du CIO Bravo Henri et encore merci pour cette belle initiative. L occasion qui est donnée aujourd hui de rassembler les différents

Plus en détail

CIRCUIT JUNIOR. Comprend les épreuves à sillonnage autorisé pour Jeunes. Règles pour les épreuves

CIRCUIT JUNIOR. Comprend les épreuves à sillonnage autorisé pour Jeunes. Règles pour les épreuves CIRCUIT JUNIOR Comprend les épreuves à sillonnage autorisé pour Jeunes Règles pour les épreuves 2014 2 TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 3 2 MISSION ET VALEURS... 3 3 TECHNIQUE... 3 3.1 Règles... 3

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT SOUFIANE MOMTAZ

MOT DU PRÉSIDENT SOUFIANE MOMTAZ MOT DU PRÉSIDENT Le Club Forteresse Alqods des Echecs constitue une fierté pour ses membres et supporters. Après sa fondation il y a quelques années, nous avons pu obtenir la reconnaissance et l estimation

Plus en détail

Critères de sélection et d éligibilité Pour la liste d athlètes identifiés par la FQSC auprès du MEESR CYCLISME SUR ROUTE ET PISTE

Critères de sélection et d éligibilité Pour la liste d athlètes identifiés par la FQSC auprès du MEESR CYCLISME SUR ROUTE ET PISTE Critères de sélection et d éligibilité Pour la liste d athlètes identifiés par la FQSC auprès du MEESR CYCLISME SUR ROUTE ET PISTE Produit par le Secteur route et piste de la Fédération québécoise des

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été»

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» ETUDE D OPINION SPORSORA «Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» Réalisée par KANTARSPORT 15 mai 2014 OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE Objectifs et méthodologie Objet de l étude

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

CHARTE DES DROITS DE L ENFANT DANS LE SPORT

CHARTE DES DROITS DE L ENFANT DANS LE SPORT CHARTE DES DROITS DE L ENFANT DANS LE SPORT 2 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Première partie : Définitions... 5 Deuxième partie : Droits et libertés fondamentales de l enfant sportif... 7 Troisième

Plus en détail

Brest Iroise Cyclisme 2000

Brest Iroise Cyclisme 2000 REGLEMENT INTERIEUR DU BREST IROISE CYCLISME 2000 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les principaux droits et devoirs de tous les membres du club Brest Iroise Cyclisme 2000.Tous les

Plus en détail

SECTION A ÉPREUVES OFFICIELLES

SECTION A ÉPREUVES OFFICIELLES 1 CYCLISME Le régira toutes les compétitions Olympiques Spéciales de. En tant que programme sportif international, les Jeux Olympiques Spéciaux ont conçu ce règlement d après les Règlements de l Union

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS La préparation efficiente des équipes de la Réunion devant participer aux jeux des îles de l OI est une préoccupation essentielle du CROS

Plus en détail

Cannondale Enduro Tour Epreuves d enduro VTT sur le massif Vosgien

Cannondale Enduro Tour Epreuves d enduro VTT sur le massif Vosgien Cannondale Enduro Tour Epreuves d enduro VTT sur le massif Vosgien ENDURO DU LION -MANCHE BELFORTAINE -le 19 avril 2015- LA CITADELLE DE BELFORT LE SALBERT Avenir Cycliste du Territoire de Belfort www.actb.fr

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

2010-2015 : «LIFE+ CAP DOM»

2010-2015 : «LIFE+ CAP DOM» 2010-2015 : «LIFE+ CAP DOM» Conservation de l'avifaune prioritaire des DOM Allain Bougrain Dubourg, Président de la LPO/BirdLife en France Nyls de Pracontal, Directeur du GEPOG Une avifaune menacée Sur

Plus en détail

Parcours Régional de Détection et de Formation Cyclisme Traditionnel (Féminin et Masculin)

Parcours Régional de Détection et de Formation Cyclisme Traditionnel (Féminin et Masculin) Parcours Régional de Détection et de Formation Cyclisme Traditionnel (Féminin et Masculin) Projet Régional de Développement 2013-2016 du Comité Régional de Cyclisme du Poitou-Charentes Thierry GAULT Conseiller

Plus en détail

INVITATIONS A PARTICIPER AU CHAMPIONNAT DE FRANCE PROA SAISON

INVITATIONS A PARTICIPER AU CHAMPIONNAT DE FRANCE PROA SAISON INVITATIONS A PARTICIPER AU CHAMPIONNAT DE FRANCE PROA SAISON 2013-2014 Cahier des Charges 1. PREAMBULE Ce cahier des charges s inscrit dans la décision de l Assemblée générale de la Ligue Nationale de

Plus en détail

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels

CONFERENCE ANNUELLE. Dossier de presse. Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Groupe de Travail International des Banques Centrales pour la Gestion des Risques Opérationnels Dossier de presse 24-26 Avril 2013 Rabat - MAROC COMMUNIQUE DE PRESSE Bank Al-Maghrib organise la huitième

Plus en détail

Chapitre 10 REGLES CONCERNANT LA PUBLICITE.

Chapitre 10 REGLES CONCERNANT LA PUBLICITE. 01COMMUN.qxd 31/01/05 8:04 Page 24 - - Chapitre 10 REGLES CONCERNANT LA PUBLICITE. Art. 49 : Le cadre du règlement Le présent règlement s applique à toutes les formes de publicité, de promotion et de développement

Plus en détail

L actualité de l Agence française de lutte contre le dopage en 2009

L actualité de l Agence française de lutte contre le dopage en 2009 L actualité de l Agence française de lutte contre le dopage en 2009 Philippe SAGOT Adjoint Secrétaire général de l Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) Pour revenir brièvement sur la question

Plus en détail

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Actualité & tendances n 16 Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices 20 octobre 2014 1 CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Sommaire 1. Actualité

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE. PROPOSITION DE LOI visant à encadrer la profession d agent sportif,

ASSEMBLÉE NATIONALE. PROPOSITION DE LOI visant à encadrer la profession d agent sportif, Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. TEXTE ADOPTÉ n 432 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport - Université de Limoges

1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport - Université de Limoges International Association of Sports Economists. Association Internationale des Economistes du Sport 1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport

Plus en détail

REGLEMENT DU CHAMPIONNAT SUISSE DE POWERCHAIR FOOTBALL

REGLEMENT DU CHAMPIONNAT SUISSE DE POWERCHAIR FOOTBALL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT SUISSE DE POWERCHAIR FOOTBALL Commission Sportive et Technique Mai 2011 TABLE DES MATIERES Préambule...3 Engagement au Championnat Suisse...3 Article 1 - Les équipes...3 Article

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

COMPETITIONS TERRITORIALES

COMPETITIONS TERRITORIALES COMPETITIONS TERRITORIALES REGLEMENT SPORTIF DES COMPETITIONS TERRITORIALES CATEGORIES «SENIORS» SAISON 2014-2015 1/8 INFORMATION Le présent règlement et ses annexes (Annexes 1 à 7) ont pour objet de définir

Plus en détail

Newsletter no. 3 Mars 2015

Newsletter no. 3 Mars 2015 Newsletter no. 3 Mars 2015 Dans la plupart des régions d Europe, les températures atteignent des valeurs qui permettent la pose en extérieur sans aucun problème. C est le début de la saison pour de nombreuses

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMÉRICAIN PRÉSENTATION FFFA

FÉDÉRATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMÉRICAIN PRÉSENTATION FFFA FÉDÉRATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMÉRICAIN PRÉSENTATION FFFA Saison 2012/2013 Qui sommes-nous? Créée en 1983 et titulaire de la délégation ministérielle à la gestion de trois disciplines : Football Américain

Plus en détail

Mise à jour de la réglementation du cyclisme pour tous

Mise à jour de la réglementation du cyclisme pour tous Anciennes versions des articles 16.2.007 et 16.2.08 : Nouvelles versions des articles 16.2.007 et 16.2.08 16.2.007 La montée de Pass'Cyclisme ou de Pass'Cyclisme open en compétition 3ème catégorie ou en

Plus en détail

RÈGLEMENT VTT COUPE DE FRANCE CROSS-COUNTRY OLYMPIQUE XCO

RÈGLEMENT VTT COUPE DE FRANCE CROSS-COUNTRY OLYMPIQUE XCO RÈGLEMENT VTT COUPE DE FRANCE CROSS-COUNTRY OLYMPIQUE XCO SAISON 2016 SOMMAIRE 1. DEFINITION... 3 2. PARTICIPATION... 3 3. CATEGORIES D AGE... 4 4. CIRCUIT... 4 5. ENGAGEMENTS... 5 6. ATTRIBUTION DES NUMEROS...

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

D N C G P R O G R O U P E S C YC LIS TE S : O B LIG ATIO N S A D M IN IS TR ATIV E S, E N M ATIE R E D A FFILIATIO N

D N C G P R O G R O U P E S C YC LIS TE S : O B LIG ATIO N S A D M IN IS TR ATIV E S, E N M ATIE R E D A FFILIATIO N A N N E X E 1 : D N C G P R O G R O U P E S C YC LIS TE S : O B LIG ATIO N S A D M IN IS TR ATIV E S, FIN A N C IE R E S E T J U R ID IQU E S E N M ATIE R E D A FFILIATIO N Les tableaux ci-dessous récapitulent

Plus en détail

REGLEMENT CYCLISTE FSGT 2015

REGLEMENT CYCLISTE FSGT 2015 REGLEMENT CYCLISTE FSGT 2015 ART 1 : Connaissance du Règlement... 2 ART 2 : LA LICENCE... 2 ART 3 : OBTENTION D UNE LICENCE FSGT... 2 ART 4 : LE CERTIFICAT MEDICAL... 2 ART 5 : LES CYCLOTOURISTES ou AUTRES

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE Formation au Diplôme d entraîneur Professionnel de Volley-Ball (DEPVB) PRESENTATION GENERALE Cette formation permettra de diriger une équipe professionnelle en vue de la plus grande performance, devenir

Plus en détail

LANCIA & STADE FRANCAIS PARIS LE COUP DE FOUDRE. 10 Edition des Trophées SPORSORA du Marketing Sportif Paris, octobre 2013 - janvier 2014

LANCIA & STADE FRANCAIS PARIS LE COUP DE FOUDRE. 10 Edition des Trophées SPORSORA du Marketing Sportif Paris, octobre 2013 - janvier 2014 LANCIA & STADE FRANCAIS PARIS LE COUP DE FOUDRE 10 Edition des Trophées SPORSORA du Marketing Sportif Paris, octobre 2013 - janvier 2014 Une jolie promise, Lancia, à la dote prometteuse Constructeur automobile

Plus en détail

Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012»

Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012» Bourses olympiques pour athlètes «Londres 2012» Objectifs Aider les athlètes d élites désignés par leurs CNO respectifs à se préparer et à se qualifier pour les Jeux de la XXXème Olympiade à Londres 2012,

Plus en détail

Fédération Française de Cyclisme Statuts TITRE I BUT ET COMPOSITION DE LA FEDERATION

Fédération Française de Cyclisme Statuts TITRE I BUT ET COMPOSITION DE LA FEDERATION Fédération Française de Cyclisme Statuts TITRE I BUT ET COMPOSITION DE LA FEDERATION Article 1 er Objet Durée - Siège L association dite «Fédération Française de Cyclisme» a été fondée en 1881 sous le

Plus en détail

EXCELLENCE DEPARTEMENTAL MASCULINS REGLEMENT SPORTIF PARTICULIER

EXCELLENCE DEPARTEMENTAL MASCULINS REGLEMENT SPORTIF PARTICULIER EXCELLENCE DEPARTEMENTAL MASCULINS Le championnat est ouvert aux équipes premières (deuxièmes, troisièmes ) des associations participant aux championnats nationaux, régionaux ou au championnat d Excellence

Plus en détail

REGLEMENTS DES CHAMPIONNATS DE PARIS PAR EQUIPES SENIORS PLUS. Catégories : DAMES et Messieurs : 35, 45, 55 MESSIEURS 65 I GENERALITES

REGLEMENTS DES CHAMPIONNATS DE PARIS PAR EQUIPES SENIORS PLUS. Catégories : DAMES et Messieurs : 35, 45, 55 MESSIEURS 65 I GENERALITES REGLEMENTS DES CHAMPIONNATS DE PARIS PAR EQUIPES SENIORS PLUS Catégories : DAMES et Messieurs : 35, 45, 55 MESSIEURS 65 I GENERALITES Epreuves ouvertes aux Clubs de la Ligue de Paris affiliés à la FFT

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) OMPI PCT/R/1/23 ORIGINAL : anglais DATE : 18 mai 2001 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) COMITÉ SUR LA

Plus en détail

Vendredi 8 mai 2015 : Prix des partenaires, 1 ère course critérium 40 kms

Vendredi 8 mai 2015 : Prix des partenaires, 1 ère course critérium 40 kms 3ème RONDE DE MEUSE Par Equipes de 5 coureurs Cadets / Cadettes et Juniors Filles Possibilité engagement individuel pour les féminines et cadets H Clôture des inscriptions le 15 avril, uniquement par courrier

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS

PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS Mis à jour suite à l entrée en vigueur de la loi du 1 er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les droits des sportifs FFR-LNR

Plus en détail

RÈGLEMENT VTT CHAMPIONNATS DE FRANCE CROSS-COUNTRY MASTERS SAISON 2015

RÈGLEMENT VTT CHAMPIONNATS DE FRANCE CROSS-COUNTRY MASTERS SAISON 2015 RÈGLEMENT VTT CHAMPIONNATS DE FRANCE CROSS-COUNTRY MASTERS SAISON 2015 04/03/2015 SOMMAIRE 1. DEFINITION... 3 2. CATEGORIES... 3 3. CIRCUIT... 3 4. ENGAGEMENTS... 4 5. MISE EN GRILLE... 4 6. MATERIEL ET

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Catégorie Cadet critères de sélection 2013-2014

Catégorie Cadet critères de sélection 2013-2014 Catégorie Cadet critères de sélection 2013-2014 Championnats d Europe Pour les championnats d Europe Cadet, le quota de participation par pays fixé par la Confédération Européenne d Escrime est de 4 tireurs

Plus en détail

ÉPREUVES D ADMISSIBILITE EN INTERPRETATION DE CONFERENCE Août 2014. Culture Générale QCM en Français

ÉPREUVES D ADMISSIBILITE EN INTERPRETATION DE CONFERENCE Août 2014. Culture Générale QCM en Français ÉPREUVES D ADMISSIBILITE EN INTERPRETATION DE CONFERENCE Août 2014 Culture Générale QCM en Français 1) Qui est Thomas Piketty? a) Un économiste français contemporain b) Un économiste américain du début

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Rapport intérimaire sur la mise en œuvre de Bâle III

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Rapport intérimaire sur la mise en œuvre de Bâle III Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Rapport intérimaire sur la mise en œuvre de Bâle III Octobre 2011 Le présent document est traduit de l anglais. En cas de doute ou d ambiguïté, se reporter à l original.

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

REGLEMENT DE SELECTION EQUIPE DE FRANCE DE CANOE -KAYAK 2013. OCEAN RACING Senior, moins de 23 ans et Junior

REGLEMENT DE SELECTION EQUIPE DE FRANCE DE CANOE -KAYAK 2013. OCEAN RACING Senior, moins de 23 ans et Junior REGLEMENT DE SELECTION EQUIPE DE FRANCE DE CANOE -KAYAK 2013 OCEAN RACING Senior, moins de 23 ans et Junior A. PREAMBULE... 3 B. REGLEMENT INTERNATIONAL ICF POUR L ANNEE 2013 :... 3 1. Épreuves en monoplace

Plus en détail

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE GUIDE DE LECTURE VAE PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE 1 OUTIL D AIDE A LA DESCRIPTION DES ACTIVITES EN VUE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE) DE LA PARTIE COMMUNE DU BREVET D ETAT

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables)

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Résumé en français INTRODUCTION L étude du Trade for Development Centre décrit le marché des ballons de sport dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

Création d une association sportive. Les Différentes Etapes

Création d une association sportive. Les Différentes Etapes Création d une association sportive Les Différentes Etapes Une association sportive Loi du 1 er Juillet 1901 Qu est-ce que c est? Une Réunion de personnes Un but commun Un but non lucratif 170 000 associations

Plus en détail

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Préambule La Convention Collective Nationale du Sport applicable depuis le 25 novembre 2006 comprend un chapitre 12 relatif au sport professionnel. Bien que sur

Plus en détail

Tendances mondiales et évolution des grands événements sportifs

Tendances mondiales et évolution des grands événements sportifs Tendances mondiales et évolution des grands événements sportifs Rencontres internationales grands événements sportifs Acteurs extérieurs Dimension exogène Flux financiers Spécificités de l événement Cycle

Plus en détail

Évaluer la formation dans l entreprise

Évaluer la formation dans l entreprise L objectif de ce guide méthodologique est de dresser un bilan des actions de formation menées. L évaluation constitue la dernière étape du management de la formation. La démarche permet de : mesurer la

Plus en détail

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS Guide à l attention des parents des jeunes compétiteurs 1 - FFT Ce guide a pour objet de présenter la réforme fédérale de la formation des jeunes de moins de 12 ans et notamment

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ CLT-10/CONF.204/6 PARIS, le 14 septembre 2010 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT

Plus en détail

Conférence d Oslo. Présentation générale des premières décisions à adopter. par le Comité de suivi de la convention. par Marie-Françoise Glatz

Conférence d Oslo. Présentation générale des premières décisions à adopter. par le Comité de suivi de la convention. par Marie-Françoise Glatz Conférence d Oslo Présentation générale des premières décisions à adopter par le Comité de suivi de la convention par Marie-Françoise Glatz Le Comité de suivi va devoir, dès sa première réunion, travailler

Plus en détail

http://www.ucv.fr 2-3-J-Po & Cadets Support de la 2 ème et 3 ème Manche du Championnat de Lorraine Cadets Nancy Trois Maisons

http://www.ucv.fr 2-3-J-Po & Cadets Support de la 2 ème et 3 ème Manche du Championnat de Lorraine Cadets Nancy Trois Maisons http://www.ucv.fr 2-3-J-Po & Cadets Support de la 2 ème et 3 ème Manche du Championnat de Lorraine Cadets Nancy Trois Maisons La Route du Sel est une course par demi-étapes ouvertes aux coureurs FFC de

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne Introduction Dans l Europe à 25, on compte environ 130 millions de

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Documents pédagogiques Expositions Ressources documentaires Jeux DVD

Documents pédagogiques Expositions Ressources documentaires Jeux DVD Documents pédagogiques Expositions Ressources documentaires Jeux DVD Documents pédagogiques L Olympisme au service des jeunes Classeur pédagogique comprenant : Un livret de présentation. 6 fiches méthodologiques.

Plus en détail

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet Internationalisation de l entreprise Sommaire 1. L environnement des échanges 2. Les stratégies d internationalisation 3. Les étapes stratégiques de l internationalisation 4. La formulation des stratégies

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Lutte contre la dissémination illicite des armes légères (ALPC) et de leurs munitions

Lutte contre la dissémination illicite des armes légères (ALPC) et de leurs munitions Lutte contre la dissémination illicite des armes légères (ALPC) et de leurs munitions En l espace d une vingtaine d années, l héritage des surplus de stocks d armes héritées de la Guerre Froide, l arrivée

Plus en détail

GRAND PRIX DE WALLONIE. Le 17 septembre 2014. Règlement Particulier

GRAND PRIX DE WALLONIE. Le 17 septembre 2014. Règlement Particulier GRAND PRIX DE WALLONIE Le 17 septembre 2014 Règlement Particulier Article 1 : Organisation L épreuve, le Grand Prix de Wallonie, est organisée par le TRW Organisation sous les règlements de l Union Cycliste

Plus en détail

PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française?

PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française? PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française? Comparaison dans 8 pays européens Pour un couple avec 2 enfants Pour un célibataire 12 septembre 2014 METHODOLOGIE Objectif Evaluer la pression des

Plus en détail