Cas clinique Conduite à tenir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cas clinique Conduite à tenir"

Transcription

1 Cas clinique Conduite à tenir Femme, 49 ans Tabac depuis l age de 14 ans, 15/J roulée actuellement, 35 PA 2 tentatives d arrêt < 6 mois (2000, 2005) Professeur des écoles Divorcée (2008), 2 enfants, vit seule Boissons alcoolisées : 3 verres/j, DETA = 2, Cannabis = O BPCO tabagique connue (VEMS = 67%) HTA (Rénitec ). Hypercholestérolémie traitée Traitement anxiolytique discontinu (Lexomil ) Test HAD : A = 15; D = 11 Fagerström = 8/10 Horn (automatisme 7/10, stress 9/10, moral 10/10, plaisir 3/10, ne pas grossir 8/10) Motivation à arrêter 9/10, Confiance à y parvenir 3/10 Pourquoi voulez vous arrêter? : «santé, coût, odeur, marre de fumer» Craintes à l arrêt? : «irritabilité, moral, ne pas y arriver, poids» CO expiré = 27ppp. 65kg/160cm. TA 145/85. Examen clinique normal QCM 1 Concernant les réponses aux questionnaires et les résultats de la patiente Un DETA à 2 est un score normal Un Fagerström à 8 correspond à une dépendance physique modérée Le test t HAD est augmenté concernant l anxiété, mais normal pour la dépression 27 ppm de CO expiré est un résultat qui correspond à 15 cigarettes/j roulée La BPCO est très sévère, l arrêt du tabac peut améliorer l obstruction de 20% ou + 1

2 QCM 2 Aide au sevrage tabagique Je lui propose un traitement anti-dépresseur en même temps qu un sevrage total Je lui propose une réduction du risque avec des formes orales à 4 mg La Varénicline (champix ) n est pas indiquée Les substituts nicotiniques oui Le Bupropion (Zyban ) est une contre indication absolue Une prise en charge globale (psychologique, diététique) est à conseiller Comment aborder la question du tabagisme? Intervention brève (2 à 5-10 minutes) La stratégie té des 5 A 1. Demander (Ask) 2. Recommander l arrêt (Advise) 3. Evaluer la motivation à arrêter (Assess) 4. Assister l arrêt (Assist) 5. Assurer le suivi (Arrange) 2

3 1: Demander (ASK) Poser clairement et ouvertement la question du tabagisme (à chaque visite) 2: Recommander l arrêt (Advise to quit) Conseiller à arrêter de fumer par un message clair, ferme et personnalisé. Non fumeur Ex-fumeur Fumeur Argumenter par de l information OK «Féliciter» Etapes suivantes «Etes vous fumeur?» «Que pensez vous de votre consommation (quantité, durée)?» «Dans le cadre de vos soins, je vous conseille vivement d arrêter de fumer pour votre santé. C est très important pour vous» 3

4 3: Evaluer (Assess) Evaluer et renforcer la motivation d arrêter de fumer Si réponse positive : passer au stade suivant Si réponse négative : l inviter à y réfléchir pour la prochaine consultation, brochure, exercice à faire Les «3 premiers A» en 2mn Le conseil minimal arrêts/an A chaque nouvelle consultation : 2 questions simples Etes-vous fumeur? Non Le féliciter «Sur une échelle de 0 à 10, à quel chiffre situez-vous l importance pour vous d arrêter de fumer?» Pouvez vous vous imaginer sans tabac? Souhaitez vous arrêter (ou réduire) maintenant? Oui Avez-vous envie d arrêter? Oui Non Lui signaler que le jour où il sera prêt, vous pourrez l aider Remise de document Valoriser les bénéfices de l arrêt Rassurer le patient : l arrêt est possible Je peux vous aider Remise de document 4

5 4 : Assister (Assist) 1/ Evaluation des dépendences 2/ Mise en place d une aide au sevrage 5 : Assurer le suivi i (Arrange follow up) Soit via tabacologue, addictologue, Soit vous même Valoriser les tentatives/réussites Adaptation de la posologie Etre à l écoute des difficultés Mettre en avant les bénéfices Prévention des rechutes 4 Assister 1/ Evaluation des dépendances Physique Fargerström simplifié +++ Mesure du CO? Psychique (cognitive) Horn? Comportementale Journal de bord? Identitaire i? 5

6 4 Assister 1/ Evaluation des dépendances Score de dépendance physique simplifié Ces 2 questions sont les plus importantes du questionnaire de dépendance à la nicotine de Fagerström 1. Le matin, combien de temps après vous être réveillé fumez-vous votre première cigarette? Dans les 5 minutes minutes minutes 1 Plus de 60 minutes 0 2. Combien de cigarettes fumez-vous par jour, en moyenne? 10 ou moins Interprétation 31 ou plus non ou peu dépendant 3-4 dépendant 5-6 très dépendant 4 Assister 1/ Evaluation des dépendances (8) Test de dépendance psychique ou «cognitive» Test de HORN 6

7 4 Assister 1/ Evaluation des dépendances Dépendance comportementale Evaluation Tabagisme péri-opératoire Conférence d Experts Septembre 2005 X 2 complications générales (infection, coronaire, complications respiratoires, i réanimation, ) X >2 complications chirurgicales (cicatrices, infections, lâchages de sutures, thromboses prothèses, consolidation os ) Augmentation de la durée d hospitalisation de 2-3j Arrêt total 6-8 semaines avant intervention disparition du risque +++ Réduction du tabac (non recommandée) diminution du risque En urgence arrêt 12-24h avant permet une baisse du CO D après P Dupont Prise en charge spécifique à mettre en place. Y penser +++ 7

8 4 Assister 2/ Aide au sevrage tabagique Méta-analyse. Michael C Fiore Treating Tobacco Use and dependence Cochrane Database Syst Rev, Méta-analyses Les bénéfices de l arrêt du tabac Placebo Gommes/Comprimés 1.5/ 1.4/2.0 Patch Brupropion (Zyban) Patch > 25mg/j 2.3 Varénicline 2mg/j (Champix) Patch (s) et FO 3.6 OR % de survie à 60 partir de 40 ans Fumeurs Âge (années) Non-fumeurs Sevrés entre 35 et 44 ans Arrêter de fumer est bénéfique quelque soit l âge de l arrêt Le bénéfice est d autant plus important que l arrêt intervient tôt Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors. 2004;328: Méthodologie: Etude prospective menée de 1951 à 2001, incluant médecins britanniques (hommes). Elle vise à comparer les risques liés au tabagisme en fonction de l ancienneté de la dépendance et à mesurer la réduction de ces risques en fonction de l âge de l arrêt. Le critère de mesure principal est la mortalité globale liée au tabagisme en fonction de l âge. 8

9 L alliance thérapeutique en addictologie Rapport collaboratif : deux personnes qui travaillent ensemble pour résoudre les problèmes. Des aptitudes pour le thérapeute à développer Empathie : aptitude à se centrer sur la réalité que vit la personne et à restituer cette écoute Être authentique : se sentir à l aise Chaleureux : trouver la personne sympathique Professionnel : statut, compétence La spirale du changement - Prochaska Fumeur heureux rechute Pense à arrêter Pense à arrêter Se Non fumeur Maintient l arrêt Se prépare Se prépare Passe à l action Passe à l action Source : Prochaska JO, et al.. Am Psychol 1992; 47:

10 Thérapie Motivationnelle FRAMES Feed-back : information objective sur la santé Responsabilité : rappel sur la liberté de choix Avis : uniquement à la demande du patient Menu : possibilités de traitements présentés Empathie : condition nécessaire à l entretien Sentiment d efficacité : à renforcer TCC : Exemple Gérer les pulsions à fumer en début de sevrage 1 Stratégies cognitives - se dire, en cas de pulsion : «ça ne va pas durer» - dédramatiser - imaginer image péjorative (odeur de tabac froid) ou image positive de la vie sans tabac - se remémorer les moyens de contrôle de soi 2 Stratégies comportementales - changer de contexte (échapper) - activité brève (distraire) 3 Chaque jour gagné est un pas de plus vers le succès - respirer profondément - boire un grand verre d eau Positiver chaque étape - se brosser les dents - prendre un substitut nicotinique 10

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Capitole Stop Tabac RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Juin 24 I. INTRODUCTION L objectif est d améliorer le repérage

Plus en détail

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier Impact sur la motivation au changement de comportement Présentation de la structure Service d addictologie/hôpital René Muret(GHU

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

Un texte réalisé par le Docteur Bruno BOUQUET

Un texte réalisé par le Docteur Bruno BOUQUET Un texte réalisé par le Docteur Bruno BOUQUET GUIDE DE BONNE PRATIQUE POUR LA PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT TABAGIQUE LE CONSEIL MINIMUM LES RÉPONSES DE L'EXPERT PLAN : LE CONSEIL MÉDICAL À L ARRÊT COMMENT

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 Depression et tabac COMMENT LE TABACOLOGUE EVALUE L ANXIETE ET LA DEPRESSION? J Perriot

Plus en détail

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13 Le sevrage tabagique chez les PVVIH Pourquoi s y intéresser? En raison des comorbidités importantes, mortelles, liées au tabagisme, chez les PVVIH, alors que la maladie liée directement au virus VIH est

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

* 1 L entretien motivationnel: objectifs. * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies

* 1 L entretien motivationnel: objectifs. * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies * 1 L entretien motivationnel: objectifs * a - Définition * b - Les deux phases techniques * 2 Rappel de la psychologie de la personne alcoolique * 3 Les méthodes approfondies * a - Les 4R, la grille SECA

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 E-liquide H.A.S. En 2013, en France, aucune cigarette électronique ne dispose d une autorisation de mise sur le marché (AMM)

Plus en détail

GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue

GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue GROSSESSE ET TABAC 1 Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue INTRODUCTION (1/2) Définition de la dépendance tabagique. «La dépendance est un état psychique et parfois physique, résultant

Plus en détail

Les médicaments du sevrage tabagique

Les médicaments du sevrage tabagique Les médicaments du sevrage tabagique La place du médecin généraliste Elle est primordiale. Il est la première ligne de défense. La tabacologie ne peut se passer de lui. Elle n en constitue que la seconde

Plus en détail

Votre patient fume? Marie-Christine Servais Infirmière clinicienne tabacologue

Votre patient fume? Marie-Christine Servais Infirmière clinicienne tabacologue Votre patient fume? Marie-Christine Servais Infirmière clinicienne tabacologue Sommaire Le cycle du fumeur La dépendance Aides au sevrage Rôle du soignant Hôpital sans tabac Conclusions Marie-Christine

Plus en détail

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ Alcool, tabac et drogues illicites : au-delà du produit consommé, c est davantage le comportement de consommation - conduite addictive - qui détermine le risque pour

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

La cigarette tue lentement... Tant mieux, j ai tout mon temps! Mer du Nord, mai 1998. Stage d animateur - atelier sur la santé

La cigarette tue lentement... Tant mieux, j ai tout mon temps! Mer du Nord, mai 1998. Stage d animateur - atelier sur la santé OUMAZIZ Pascale, infirmière Tabacologue CHU de Charleroi - site de Vésale La cigarette tue lentement... Tant mieux, j ai tout mon temps! Mer du Nord, mai 1998 Stage d animateur - atelier sur la santé La

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

La méthode et le programme en 3 séances pour les particuliers et les salariés des entreprises qui souhaitent

La méthode et le programme en 3 séances pour les particuliers et les salariés des entreprises qui souhaitent La méthode et le programme en 3 séances pour les particuliers et les salariés des entreprises qui souhaitent Bernard ANTOINE Tabacologue-Hypnothérapeute Sur RDV du lundi au samedi Assistance et rdv : 06

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Arrêt du tabac: traitement de première intention de la BPCO et de l asthme. Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Potentiels conflits d intérêt

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE 1/ UNE PRÉSENTATION DES OBJECTIFS PRÉCIS DE FORMATION : Objectifs généraux : 5 Réduire la mortalité et la morbidité des maladies liées

Plus en détail

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.)

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Gynécologie Obstétrique Et Reproduction Journées Jean Cohen Dr Marion Adler addictologue Hôpital Antoine Béclère marion.adler@yahoo.fr

Plus en détail

GROUPE de PREPARATION et d AIDE au SEVRAGE TABAGIQUE en MILIEU PSYCHIATRIQUE et ADDICTOLOGIQUE

GROUPE de PREPARATION et d AIDE au SEVRAGE TABAGIQUE en MILIEU PSYCHIATRIQUE et ADDICTOLOGIQUE GROUPE de PREPARATION et d AIDE au SEVRAGE TABAGIQUE en MILIEU PSYCHIATRIQUE et ADDICTOLOGIQUE Docteur Ludivine DOLY-KUCHCIK Médecin adjoint Dispensaire Emile Roux ludivine.doly@puy-de-dome.fr DIU TABAC

Plus en détail

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Avant le sevrage : Evaluation de la de la dépendance comportementale, psychologique ou physique, Autoobservation, test de Fagerstrom (Fagerstrom en annexe)

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04

La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04 La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04 Dans le cadre de la Journée Mondiale sans tabac 2013 le Co.D.E.S. met à votre disposition des documents de diffusion dont vous trouverez la liste

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

Abstinence ou réduction: une décision partagée?

Abstinence ou réduction: une décision partagée? Abstinence ou réduction: une décision partagée? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions Gironde-Aquitaine

Plus en détail

CŒUR sans TABAC. Dr Marie-Paule Houppe-Nousse THIONVILLE 26 septembre 2007

CŒUR sans TABAC. Dr Marie-Paule Houppe-Nousse THIONVILLE 26 septembre 2007 CŒUR sans TABAC Dr Marie-Paule Houppe-Nousse THIONVILLE 26 septembre 2007 CŒUR sans TABAC LES STATEGIES NON MEDICAMENTEUSES Fumer naît de la rencontre de 3 protagonistes Une personne avec ses caractéristiques

Plus en détail

LE MEDECIN GENERALISTE ET LA PRISE EN CHARGE D UNE ACCOUCHEE CONSOMMATRICE DE TABAC ET/OU D ALCOOL ET/ OU DE CANNABIS

LE MEDECIN GENERALISTE ET LA PRISE EN CHARGE D UNE ACCOUCHEE CONSOMMATRICE DE TABAC ET/OU D ALCOOL ET/ OU DE CANNABIS LE MEDECIN GENERALISTE ET LA PRISE EN CHARGE D UNE ACCOUCHEE CONSOMMATRICE DE TABAC ET/OU D ALCOOL ET/ OU DE CANNABIS Pr Francis RAPHAËL, Professeur honoraire de Médecine Générale à la Faculté de Médecine

Plus en détail

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Centre Hospitalier Regional de Verviers Se libérer de son tabagisme? Plus de 2.400.000 personnes ont déjà réussi à arrêter... Pourquoi

Plus en détail

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie SAVANOVITCH C. (1) SAUVANT-ROCHAT M.P. (1) Clermont Université, Université d Auvergne, Faculté Pharmacie, EA 4681-PEPRADE,

Plus en détail

65 es VENDREDI 28 N O V E M B R E 2 0 14

65 es VENDREDI 28 N O V E M B R E 2 0 14 65 es VENDREDI 28 N O V E M B R E 2 0 14 15h00 Tabac : modalités du sevrage tabagique B. Dautzenberg, (Paris, France).. 1 Office Français de prévention du Tabagisme, OFT, Paris, France; 2 Département de

Plus en détail

Facteurs de risques cardiovasculaires: TABAGISME

Facteurs de risques cardiovasculaires: TABAGISME Facteurs de risques cardiovasculaires: TABAGISME J-P. Humair Hôpitaux Universitaires de Genève 14 ème Journée de la Fondation Romande pour la Recherche sur le Diabète 31 octobre 2009 Tabagisme: Quels risques?

Plus en détail

Les Grands Principes du Sevrage Tabagique

Les Grands Principes du Sevrage Tabagique Unité de Coordination de Tabacologie CHU de Nancy DALAT Novembre 2011 Les Grands Principes du Sevrage Tabagique Dr Nathalie WIRTH - Pr Yves MARTINET Introduction Tabagisme = Maladie Chronique The WHO s

Plus en détail

PROBLÈMES DE SOMMEIL? TABAC, ANXIÉTÉ ET DÉPRESSION TABAC ET CANNABIS

PROBLÈMES DE SOMMEIL? TABAC, ANXIÉTÉ ET DÉPRESSION TABAC ET CANNABIS PROBLÈMES DE SOMMEIL? TABAC, ANXIÉTÉ ET DÉPRESSION TABAC ET CANNABIS LE SOMMEIL (1) Le fumeur a un sommeil tardif et plus court, avec souvent des cauchemars, et des ronflements En cas de sevrage tabagique

Plus en détail

Place et Rôle de l infirmière spécialiste en thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le sevrage tabagique

Place et Rôle de l infirmière spécialiste en thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le sevrage tabagique Place et Rôle de l infirmière spécialiste en thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le sevrage tabagique F. PRAT infirmière à l Unité d Addictologie de Liaison CHU de CLERMONT FERRAND 7 ème CONGRES

Plus en détail

TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC

TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC TABAC ET ALCOOL QUELS SONT LES LIENS ENTRE CES DEUX CONSOMMATIONS? La consommation de tabac et la consommation problématique d alcool

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Repérage et interv le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Je déclare n avoir aucun lien direct ou indirect avec des entreprises ou établissements produisant

Plus en détail

LA REDUCTION DES RISQUES LIES AU TABAGISME Mythe ou réalité? Diminution importante des ventes de cigarettes et de la prévalence du tabagisme Mais une diminution qui se ralentit en 2004 LA REDUCTION DES

Plus en détail

Les séjours d aide à l arrêt du tabac

Les séjours d aide à l arrêt du tabac Les séjours d aide à l arrêt du tabac Maison de Vie Carpentras Didier Rouault Fight Aids Monaco / Maison de Vie Docteur Dominique Blanc Sidaction La Maison de Vie de Carpentras Un établissement de répit

Plus en détail

le Docteur Bruno BOUQUET

le Docteur Bruno BOUQUET Texte réalisé par le Docteur Bruno BOUQUET LES ÉVALUATIONS : PRÉLUDE AU SEVRAGE TABAGIQUE 1 PARTIE : ÉVALUATION DE LA MOTIVATION COMPORTEMENTALE TEST DE PROCHASKA et coll. Quelles sont les diverses étapes

Plus en détail

Un site internet pour les consommateurs de cannabis et leur entourage

Un site internet pour les consommateurs de cannabis et leur entourage Un site internet pour les consommateurs de cannabis et leur entourage Grégoire Monney Psychologue UNIGE Institut de Médecine Sociale et Préventive HUG Service d Addictologie Sommaire La consommation de

Plus en détail

Sevrage Tabac Cas Clinique

Sevrage Tabac Cas Clinique Dr A Stoebner-Delbarre Epidaure Dr X Quantin CHU Montpellier 15 10 2009 Sevrage Tabac Cas Clinique Mademoiselle E., 26 ans sans emploi pour le moment, conjoint au chômage fume 15 à 20 cigarettes roulées

Plus en détail

INTERVENTION DU PHARMACIEN D OFFICINE EN TABACOLOGIE

INTERVENTION DU PHARMACIEN D OFFICINE EN TABACOLOGIE INTERVENTION DU PHARMACIEN D OFFICINE EN TABACOLOGIE Marie-José Pojer-Médeville Pharmacien -Tabacologue Pharmacie d Officine Clermont-Ferrand Marie-Pierre SAUVANT-ROCHAT Professeur de Santé Publique Faculté

Plus en détail

LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC

LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC LES MEDICAMENTS D AIDE à L ARRET du TABAC Docteur Corinne VANNIMENUS Hôpital CALMETTE CHRU -LILLE Nicojeunes : base de données sur le tabac pour les formateurs Dépendance 1 1 BDN2003-16DEP-001 Nicotine

Plus en détail

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des Flash diffusion «Spécial Journée Mondiale sans Tabac» Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des produits du tabac Chaque année, le 31 mai, l OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans

Plus en détail

LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE

LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE SE LIBERER DU TABAC: LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE Cette importante décision, vous l'avez pourtant prise et votre objectif est cette fois de réussir. Mais savezvous vraiment pourquoi il est si

Plus en détail

Intérêt des T.C.C. dans le Sevrage Tabagique. Docteur Hélène Galinou

Intérêt des T.C.C. dans le Sevrage Tabagique. Docteur Hélène Galinou Intérêt des T.C.C. dans le Sevrage Tabagique Docteur Hélène Galinou Introduction Triple dépendance Évolution de la population des fumeurs Théories de Pavlov, Skinner et Bandura Pensées dysfonctionnelles

Plus en détail

Tabac et "non prise de poids"

Tabac et non prise de poids Tabac et "non prise de poids" Alimentation du fumeur Surconsommation de gras Salé Moins de fruits et légumes Dr Sonia Merigeaud, Dr Anne Stoebner Epidaure CRLC Val d Aurelle Montpellier le 16 décembre

Plus en détail

ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE

ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE Sommaire Pourquoi arrêter de fumer? 4 Comment arrêter de fumer? 14 J arrête de fumer parce que je veux un enfant 20 J arrête de fumer sans grossir et sans stress 24 À qui

Plus en détail

Projet Fonds Assuétudes 2007

Projet Fonds Assuétudes 2007 Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens Projet Fonds Assuétudes 2007 Phn G. Guillaume - Apr J. Saevels Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens APB = Association

Plus en détail

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC Pourquoi les TCC en tabacologie? «Chez environ la moitié des fumeurs les plus dépendants on retrouve des antécédents d

Plus en détail

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment?

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment? Arrêter de FUMER Pourquoi et comment? Par Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 2010 1 Les dangers du tabac Le tabac, utilisé en Amérique, fut introduit en Europe au cours du 16 ème siècle. Il était

Plus en détail

Prévenir... l alcoolisme

Prévenir... l alcoolisme Prévenir... l alcoolisme 8 Avec l alcool, faites-vous bon ménage ou mauvais usage? Vous faites bon ménage, si vous usez sans abuser (1) Consommateur ponctuel, vous ne buvez pas plus de 4 verres par occasion.

Plus en détail

Le Défi e-no Smoking

Le Défi e-no Smoking Le Défi e-no Smoking Du même auteur «Comment arrêter de fumer en travaillant», Éditions First, 1991 «5 semaines pour une vie sans tabac», Méthode audio FirstAvantage, 1992 «30 Jours pour Apprendre à fumer»,

Plus en détail

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Tabac info service Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Laetitia CHAREYRE Responsable du département Téléphonie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC L innovation digitale qui optimise les chances d arrêter de fumer DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 Un programme Scientifique Facile d utilisation

Plus en détail

LES S S U S BS B T S I T T I U T TS T S NICOTINIQUES

LES S S U S BS B T S I T T I U T TS T S NICOTINIQUES LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES Les substituts nicotiniques : principe Apporter l équivalent de nicotine contenue dans les cigarettes (un peu -) Pour supprimer, atténuer le manque Durée du traitement : variable,

Plus en détail

ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE. Du neuf avec du vieux?

ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE. Du neuf avec du vieux? ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE Du neuf avec du vieux? SOFOMEC 8 Décembre 2011 Un peu d histoire (récente) 8 et 9 octobre 1998 Conférence de consensus «Arrêt de la consommation de tabac» Question n

Plus en détail

COMMENT ABORDER LA QUESTION?

COMMENT ABORDER LA QUESTION? TABAC ET ALCOOL COMMENT ABORDER LA QUESTION? UN GUIDE À L INTENTION DES PROFESSIONNELS POURQUOI ABORDER LA QUESTION DU TABAC EN PRATIQUE? Dans une approche de santé globale, il est important de prendre

Plus en détail

Tabac et Anxiété. Mélina FATSEAS Université Bordeaux CNRS, USR 3413 Pôle Addictologie CH Charles Perrens

Tabac et Anxiété. Mélina FATSEAS Université Bordeaux CNRS, USR 3413 Pôle Addictologie CH Charles Perrens Tabac et Anxiété Mélina FATSEAS Université Bordeaux CNRS, USR 3413 Pôle Addictologie CH Charles Perrens Comorbidité des troubles psychiatriques NCS-R (1994) Prévalence vie entière % Trouble psychiatrique

Plus en détail

Quand et comment le Kinésithérapeute peut il prescrire des substituts nicotiniques?

Quand et comment le Kinésithérapeute peut il prescrire des substituts nicotiniques? Quand et comment le Kinésithérapeute peut il prescrire des substituts nicotiniques? 7 novembre 2016 Dr C.DECOURT GADIOLET Praticien Hospitalier HOPITAL NORD OUEST TARARE 14/11/2016 1 LA DEPENDANCE TABAGIQUE

Plus en détail

Tabac Alcool - Cancer

Tabac Alcool - Cancer Tabac Alcool - Cancer Relation soignant-soigné Dr Lila Simon-Rendu Médecin coordonateur du réseau Oncovannes Médecin en oncologie médicale CHBA (Ex-Tabacologue - CHU de Nantes) Avec la collaboration du

Plus en détail

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Le tabagisme est une habitude extrêmement coûteuse. Avez-vous déjà pensé aux montants dépensés pour satisfaire cette habitude? Faites le calcul

Plus en détail

Elite-stop-smoking.com SÉANCE D HYPNOSE

Elite-stop-smoking.com SÉANCE D HYPNOSE SÉANCE D HYPNOSE 1 Qu est-ce que l Hypnose? L'hypnose est un phénomène naturel qui peut aider chacun à aller puiser, dans son intériorité personnelle, les forces nécessaires à son développement tant corporel

Plus en détail

La psychiatrie dans le cinéma

La psychiatrie dans le cinéma La psychiatrie dans le cinéma Plaisir de voir, plaisir de critiquer, plaisir de débattre Stephane Rothen Gerard Calzada Tabac Classification des substances Dépresseurs du SNC Stimulants du SNC Perturbateurs

Plus en détail

Fiore MC. US Public Health Service Clinical Practice Guideline: Treating Tobacco Use and Dependence Respiratory Care. 2000; 45(10): 1200-1262.

Fiore MC. US Public Health Service Clinical Practice Guideline: Treating Tobacco Use and Dependence Respiratory Care. 2000; 45(10): 1200-1262. L ABANDON DU TABAC Inspiré des références suivantes : Clinical Tobacco Intervention. Smoking Progress Notes, www.omacti.org 18 ; Fiore MC. US Public Health Service Clinical Practice Guideline: Treating

Plus en détail

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Caractère complexe de la douleur Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Le patient est le seul expert pour évaluer sa douleur Une douleur exprimée doit toujours être prise en compte, même

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien!

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop Tabac Coach» de la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Soleil, farniente, moins de stress Les vacances sont propices à une diminution

Plus en détail

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud,

Les idées reçues. ADIJA oct 2012. Dr C Renaud, Les idées reçues ADIJA oct 2012 Dr C Renaud, La pollution de l air est plus mauvaise pour la santé que la fumée de tabac! VRAI - FAUX FAUX La fumée est le champion des polluants, avant les moisissures

Plus en détail

AVIS DE LA HAS. STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

AVIS DE LA HAS. STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière AVIS DE LA HAS STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Demande : Efficacité, efficience et prise en charge financière des stratégies thérapeutiques

Plus en détail

GUIDE DE SUIVI AU SEIN DU RÉSEAU

GUIDE DE SUIVI AU SEIN DU RÉSEAU GUIDE DE SUIVI AU SEIN DU RÉSEAU > Tous les médecins peuvent prendre efficacement en charge un sevrage tabagique. Le patient décide lui même et choisit son interlocuteur. >En cas de difficultés, le médecin

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac. opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1

Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac. opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1 Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1 Méthodologie et échantillon Mode de recueil Online sur système CAWI (Computer

Plus en détail

GUIDE DE SUIVI AU SEIN DU RÉSEAU

GUIDE DE SUIVI AU SEIN DU RÉSEAU GUIDE DE SUIVI AU SEIN DU RÉSEAU > Tous les médecins peuvent prendre efficacement en charge un sevrage tabagique. Le patient décide lui-même et choisit son interlocuteur. > En cas de difficultés, le médecin

Plus en détail

Tabac et troubles psychiatriques : que faire?

Tabac et troubles psychiatriques : que faire? Tabac et troubles psychiatriques : que faire? Les troubles psys : morbidité / mortalité Les addictions et troubles psys : le tabac (alcool?) Pourquoi le tabac Que faire : les «psys» peuvent ils bénéficier

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière AVIS DE LA HAS STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Demande : Efficacité, efficience et prise en charge financière des stratégies thérapeutiques

Plus en détail

Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous»

Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous» CAMPAGNE FÉDÉRALE «UNE AIDE AUX FUMEURS ACCESSIBLE À TOUS» Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous» Caroline RASSON Michael CLARINO Fonds des Affections respiratoires

Plus en détail

Société Française de Médecine Générale www.sfmg.org

Société Française de Médecine Générale www.sfmg.org EUROPEAN NETWORK FOR PREVENTION AND HEALTH PROMOTION www.europrev.org Société Française de Médecine Générale www.sfmg.org E T U D E E U R O P R E V I E W V O L E T P A T I E N T S 1 Brochure d information

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

AUTO QUESTIONNAIRE MOINS DE 15 ANS

AUTO QUESTIONNAIRE MOINS DE 15 ANS Nous vous remercions d avance de bien vouloir répondre aux questions posées dans les questionnaires qui vous sont proposés en suivant les consignes indiquées. QUESTIONNAIRE N 1 Veuillez répondre à toutes

Plus en détail

Le traitement de la dépendance tabagique en psychiatrie : actualités

Le traitement de la dépendance tabagique en psychiatrie : actualités Le traitement de la dépendance tabagique en psychiatrie : actualités Dr Nathalie Wirth n.wirth@chu-nancy.fr ATHS Biarritz, Septembre 2015 Conflit d intérêt : Aucun Réalisation graphique : Anna Spinosa

Plus en détail

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE Docteur Annick LANTEAUME-VAILLANT Addictologue et Tabacologue Praticien hospitalier attaché Assistance publique des Hôpitaux de Marseille Mars 2009 QuickTimeª et un džcompresseur

Plus en détail

Projet «Pharmacie vivre sans tabac»

Projet «Pharmacie vivre sans tabac» Projet «Pharmacie vivre sans tabac» Programme national d arrêt du tabagisme www.apotheken-raucherberatung.ch Présentation Programme national d arrêt du tabagisme Projet «Pharmacie vivre sans tabac» Résultats

Plus en détail

N 73 ADDICTION AU TABAC

N 73 ADDICTION AU TABAC N 73 ADDICTION AU TABAC 1. Combien y a-t-il de fumeurs en France? (QRU) a. 20 millions de personnes b. 15 millions de personnes c. 10 millions de personnes d. 5 millions de personnes e. 7 millions de personnes

Plus en détail

Consommation conjointe cigarette et cannabis Quelles implications pour le sevrage?

Consommation conjointe cigarette et cannabis Quelles implications pour le sevrage? Consommation conjointe cigarette et cannabis Quelles implications pour le sevrage? Isabelle Jacot Sadowski Policlinique médicale universitaire Lausanne Berne, 03.12.2009 1 Problématique Décision d arrêt

Plus en détail

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation?

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? J-P. Humair Dpt. de Médecine Communautaire et 1er Recours Hôpitaux Universitaires de Genève Genève Plan Qu est-ce que le tabac oral/snus et que

Plus en détail

TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE

TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS BIEN-ETRE MENOPAUSE RELAXATION ARRET DU TABAC RAJEUNISSEMENT VISAGE Depuis 2000, plus de 2000 centres agréés - 1700 en France, 300 à l étranger - et une

Plus en détail

Sevrage du patient alcoolodépendant

Sevrage du patient alcoolodépendant Sevrage du patient alcoolodépendant 1/17 Motivation Le 1 er temps de la prise en charge = temps de renforcement de la motivation. Objectif : proposer au patient un sevrage s il est prêt, sinon l aider

Plus en détail

OCTOBRE 2003. Partenaire. Les pratiques de. l aide à l arrêt du tabagisme par les médecins généralistes. en région Rhône-Alpes.

OCTOBRE 2003. Partenaire. Les pratiques de. l aide à l arrêt du tabagisme par les médecins généralistes. en région Rhône-Alpes. OCTOBRE 2003 Partenaire Les pratiques de l aide à l arrêt du tabagisme par les médecins généralistes Financement en région Rhône-Alpes Introduction Dans le cadre de ses missions de prévention du tabagisme,

Plus en détail

L aide motivationnelle

L aide motivationnelle 2 èmes Journées des Tabacologues Du Grand Sud 19 et 20 septembre 2008 L aide motivationnelle Atelier 1A Jérôme GILLIARD Psychologue/Tabacologue : Institut Bergonié, CRLCC Bordeaux Gilbert Germaini Psychologue/Tabacologue

Plus en détail

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN)

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Direction de santé publique ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 6 octobre 2014 Date de révision

Plus en détail

La Cij. Solution novatrice en sevrage tabagique. Société Bouffées de Plaisir. Contact : Dr Jean-Noël Dubois - jnd@lacij.fr - Tél. 09.70.75.27.

La Cij. Solution novatrice en sevrage tabagique. Société Bouffées de Plaisir. Contact : Dr Jean-Noël Dubois - jnd@lacij.fr - Tél. 09.70.75.27. La Cij Solution novatrice en sevrage tabagique Société Bouffées de Plaisir La Cij arrête la cigarette Parce que Jean-Noël Dubois, médecin tabacologue a constaté auprès de ses patients que la dépendance

Plus en détail