Edition de août 2002

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Edition de août 2002"

Transcription

1 BDIC La Guerre dans le ressort de l Académie de Lille Edition de août 2002 Aldo Battaglia Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine Nanterre, 2002

2 Table des Matières Introduction...3 Origine et contenu...3 Comment a été composé le fonds ( )...4 Le questionnaire...7 Relevé statistique...9 Résumé du contenu des cartons...13 Catalogue...15 Dossiers A : Lettres...16 Dossiers B. : réponses aux questionnaires...26 Dossiers C. : Notes et souvenirs...60 Dossiers D. : Documents imprimés et autres...72 Index des mots-clé...87 Index des Lieux...91 Liste des noms de camps de prisonniers en Allemagne Index des Noms propres Index typologique des objets et des documents

3 Introduction Origine et contenu Le fonds a été retrouvé au début des années 1990, il était contenu dans 11 cartons numérotés 1 de couleur verte, du même type de ceux qui composaient le fonds des «cartons Verts» du BEPE, auquel il était d ailleurs mélangé. Rien ne le distinguait de cet ensemble de près de 1300 cartons, si ce n est l inscription, portée sur le dos : «La Guerre dans le ressort de l académie de Lille». On ignorait tout sur la provenance de ces 11 cartons, et nous avons longtemps pensé, qu il s agissait d une des livraisons successives qui ont constitué les «Cartons verts» de la BDIC, mais faute de certitude nous avons jugé qu il était hasardeux de le traiter dans cet ensemble. Il s agit d une enquête promue dans l académie de Lille, qui s étendait à cette époque sur le territoire de cinq d épartements (Aisne, Ardennes, Nord, Pas-de-Calais, Somme). Cette enquête devait servir à organiser une exposition sur les lieux de l Exposition Internationale de Lille, ainsi qu'à alimenter les collections de la Bibliothèque de la guerre 2. L enquête fut lancée en avril-mai 1920 moyennant publication dans les bulletins de l académie et des notes de service 3, le terme pour l envoi des formulaires étant vraisemblablement fixé pour le 31 mai Contenu Les cartons contenaient des liasses, des chemises ou des enveloppes identifiées par une cote composée d une lettre (A, B, C et D) et d un chiffre. Je me suis basé sur cette cotation d origine pour (ré)organiser le fonds. D autant plus que la répartition des documents à l intérieur des cartons semblait cohérente : Carton 1 : Lettres Cartons 2-5 Réponses aux questionnaires, Compositions de français, Notes et souvenirs Cartons 6-8 Notes et souvenirs, Devoirs Cartons 9-11 Documents Cette répartition s est confirmée lorsque, au moment du traitement, ont été retrouvés plusieurs documents portant un numéro de don attribué à l entrée des documents, il s agissait du don La consultation du registre des dons a permis de savoir que ce fonds est entré à la Bibliothèque au mois d avril 1924, que le donateur était «M.le Recteur de l Académie de Lille». La nomenclature du don telle qu elle apparaissait dans le régistre fournissait des éléments supplémentaires : 1 - La numérotation des cartons allait de A 63 1 à A et n avait rien à voir avec la numérotation courante des Cartons verts du BEPE. 2 - Cette dénomination apparaît clairement dans un certain nombre d envois de documents. 3 - Il est fait référence au «Bulletin d avril-mai 1920» [cf. B.303 et Bx.001], à une «Note de service du 17 mai 1920 sur l Exposition de Lille» [B.163] et aussi au «Questionnaire envoyé à propos de l Exposition internationale de Lille» [B.150] 3

4 Lettres de soldats en campagne et de prisonniers de guerre (Dossier A) Réponses aux questionnaires (Dossier B) Notes et souvenirs (Dossier C) Documents imprimés et autres (Dossier D) Devoirs d élèves (Dossier E) Grâce à ces éléments il a été facile de restaurer le classement d origine là où c était nécessaire (liasses ou chemises sans cote mais contenant des documents homogènes à l intérieur d un carton ou d un ensemble de cartons). Il est cependant dommage que le nombre de cartons entrés n ait pas été mentionné, d autant plus qu il est à remarquer l absence totale de documents portant la cote «E» Pour cela on peut faire deux hypothèses : peut-être manque-t-il des cartons, ou peut-être ce «dossier E» n a-t-il jamais été constitué. Il est possible que un ou deux cartons contenant des devoirs d élèves cotés «E» aient disparu, mais même dans ce cas on aurait vraisemblablement trouvé quelques documents portant cette cote, égarés dans les autres cartons. Les cartons étaient loin d être «étanches» et il est arrivé de retrouver des documents portant une cote dans des cartons qui étaient censés en contenir une autre 4. En revanche on trouve bel et bien des devoirs d élèves (qui auraient logiquement du être cotes en E), sous la cote «B» (dans 24 dossiers), sous la cote «C» (dans 8 dossiers) et sous la cote «D» (dans 2 dossiers). Les deux hypothèses sont plausibles de prime abord : il est tout à fait envisageable que des cartons aient été perdus entre 1924 et 1990, mais la deuxième hypothèse, c est à dire qu il n y a pas eu de dossiers «E», n est pas à écarter. A quoi correspond une cote? Sous une seule cote on peut trouver : Un document isolé : il peut s agir d un cahier, d un formulaire ou un Avis allemand Une liasse de documents, reliée à l origine par une épingle ou contenue dans une chemise, concernant un ensemble homogène : une même commune ayant envoyé un questionnaire et des devoirs ou d autres documents N.B. Par pièce on désigne un document isolé, qui peut être aussi bien un cahier qu une feuille isolée. La notion de pièce est donc foncièrement différente de celle de «page» (une pièce pouvant être composée de plusieurs pages). Comment a été composé le fonds ( ) Il a été possible de reconstituer la démarche de ceux qui ont eu en son temps la tâche de réunir les documents qui leur étaient parvenus dans un ensemble cohérent afin d en assurer la transmission à la Bibliothèque-Musée de la Guerre. La collecte des matériaux, leur tri et leur sélection, en vue de l exploitation envisagée à l origine (l Exposition) ont été assurés par les services de Académie de Lille : une fois les documents exploités, ils ont été donnés à la Bibliothèque de la guerre, qui 4 Ils ont été reclassés dans le carton approprié lors du traitement. 4

5 devait en assurer la conservation et la communication. Cet enchaînement (et la destination finale des documents) était prévu dès le lancement de l enquête et le tout était déjà côté à l arrivée à la bibliothèque qui s est donc limitée à prendre en charge les cartons et à les stocker. Concrètement Après réception des envois de la part de chaque établissement les services de l Académie opéraient un tri en fonction de la nature des documents reçus (lettres, questionnaires, notes, documents ). Une fois constitués ces ensembles typologiques (les envois d origine, de chaque commune ou de chaque établissement, ayant été démembrés), les documents ont été côtés par un préfixe désignant le type de document (A=Lettres, B=Questionnaires, C=Notes et souvenirs, D=Documents) et par un suffixe numérique. Cette cotation a été faite plus tard, après constitution des ensembles thématiques : on ne décèle aucune trace d un traitement type par type (on aurait des séquences semblables : A.123, A.124, A.125, puis B.032, B.033, B.034, etc. mais ce n est pas le cas), ni apparemment d un traitement commune par commune (par exemple, voici le séquence de cotes concernant Trith Saint Léger (59) - A1.126, B.269, B.308, B.312, D.271) L étendue des cotes rencontrées (les suffixes numériques) va de 1 à : c est en ayant essayé de permuter les cotes sur ce numéro (et non pas sur la lettre préfixe) que je me suis aperçu que chaque numéro est unique. On retrouve dans cette plage de cotes quelques 337 cotes manquantes et notamment des lacunes de cotes consécutives dans la série de 90 à 106, de 545 à 569 et de 730 à 795. L existence de ces lacunes dans la numérotation pourrait effectivement plaider pour l hypothèse selon laquelle ces documents pourraient correspondre aux dossiers E manquants. 1.- Des cotes au hasard 2.-Tri par lettre et par numéro 3.- Tri permuté sur le numéro A1.184 A1.184 A2.182 B.664 A2.182 C.183 B.642 A2.206 A1.184 C.183 B.642 A2.206 A2.206 B.664 D.254 B.669 B.669 D.255 C.696 B.677 B.642 A2.182 C.183 B.664 C.728 C.696 B.669 B.677 C.728 B.677 D.255 D.254 C.696 D.254 D.255 C.728 Etat initial Classement final Chaque numéro est unique Bien entendu celui ou ceux qui ont établi cette cotation ont du mettre en place un inventaire écrit très utile permettant justement à l aide de la cote d avoir une idée du 5 - Le fonds pouvait donc potentiellement se composer de 796 dossiers au moins. 5

6 document et de pouvoir aisément le retrouver. Mais, comme il se doit dans ce genre activités, ce précieux document (s il a existé) ne nous est pas parvenu car ce serait trop facile Il faut croire que c est dans la nature des choses, et le métier d archiviste y perdrait beaucoup de son charme. Ce qui importait à ceux qui ont constitué le fonds était de disposer d une documentation classée selon un critère typologique, permettant - par exemple en vue d une exposition de disposer d ensembles de documents d une même nature, parmi lesquels opérer des choix. Dans le cadre de l enquête sur la vie scolaire l intérêt était évidemment de disposer de tous les formulaires au même endroit. L approche typologique choisie rendait moins aisée l approche thématique, c est pour cela que lors du traitement du fonds ont été établis les index suivants : par mots-clé, des lieux géographiques, des noms propres, des objets et documents. 6

7 Le questionnaire A.- Territoire occupé par les armées allemandes I.- Généralités a).- A quelle date les Allemands ont-ils pris possession de votre village? b).- La prise de possession s est-elle effectuée à la suite d escarmouches, à la suite de combats sanglants, ou sans coup férir? c).- Quelle a été l attitude de l autorité militaire à l égard de la population pendant les premiers jours? dans la suite de l occupation? d).- Pouvez-vous rapporter quelques propos authentiques tenus par des officiers ou des soldats, et qui soient caractéristiques de leur état d esprit ou de l opinion publique en Allemagne à cette époque? e).- Pouvez-vous citer quelques ordres ou prescriptions émanant de l autorité ennemie où se manifestait plus spécialement son système de «guerre aux civils»? f).- Si possible, prière de joindre quelque spécimens d affiches apposées par les soins ou sur l ordre de l ennemi, ou quelque document authentique digne d intérêt, (ces documents seront exposés et renvoyés par la suite à leurs possesseurs, s ils les réclament). II.- Des rapports de l Autorité ennemie avec la population scolaire a).- Les établissements d instruction (écoles, etc.) ont-ils été ouverts pendant toute la durée de l occupation? ou momentanément fermés, ou ont-ils été fermés pendant toute la guerre? b).- Quelles ont été les prescriptions particulières édictées par les Allemands à l égard des établissements d instruction? (Prière de joindre, si possible, des documents à l appui) c).- Le commandant de place s est-il immiscé dans les services d enseignement? d).- des officiers délégués ou inspecteurs allemands ont-ils émis la prétention de contrôler l enseignement? Ont-ils pénétré dans l école? Ont-ils interrogé les élèves? Pouvez-vous citer, à cette occasion, des réponses d élèves méritant d être mentionnées? e).- Les élèves des établissements (écoles, etc.) ont-ils été contraints à quelques travaux manuels? Quelle a été l attitude des élèves dans ces circonstances? Particularité, réponses, réflexions dignes de remarque. f).- Quelle a été, en général, l attitude des soldats à l égard des enfants? L attitude des enfants à l égard des troupes? g).- Le séjour des troupes allemandes a-t-il influé en quelque mesure sur le parler local? Quelques mots allemands, plus ou moins déformés, y ont-ils pénétré, et paraissent-ils devoir persister? (Donner une liste de ces mots, et leur sens.) 7

8 B.- Territoire occupé par les Armées françaises et alliées I et II.- Généralités et rapports des troupes avec la population scolaire a).- Quelles sont les troupes (alliées) qui ont occupé votre village? b).- S est-on battu dans votre région? a quelle date? c).- Voyez-vous quelques particularités à noter touchant l attitude des soldats alliés à l égard des enfants? Des enfants à l égard des troupes? d).- Le séjour des troupes alliées (ou indigènes), notamment des noirs, des Hindous, etc., a-t-il influé sur le parler local? Quelques mots étrangers (anglais, hindous, etc.), plus ou moins déformés, y ontils pénétré, et paraissent-ils devoir persister? Donner une liste de ces mots et de leur sens. 8

9 Relevé statistique Le fonds se compose de 11 cartons, qui contiennent 500 dossiers (auxquels correspondent les cotes) pour un total d environ 3850 pièces 6. Pièces par carton Carton Pièces Dossiers Pces/doss Class.Orig. A.63/ ,0 A A.63/ ,3 B A.63/ B A.63/ ,7 B A.63/ B A.63/ ,8 C et D A.63/ C et D A.63/ ,0 C et D A.63/ D A.63/ ,1 D A.63/ D TOT Moyenne 350,0 45,5 11,1 Pièces par cote Pièces Dossiers Pces/doss A : Lettres ,0 B : Questionnaires ,4 C : Notes et souvenirs ,9 D : Documents ,6 6 - Par pièce on désigne un document isolé, qui peut être aussi bien un cahier isolée feuille isolée. La notion de pièce est donc foncièrement différente de celle de «page» (une pièce pouvant être composée de plusieurs pages). 7 - Le Carton 1 a été doublé, faute de place : il y a désormais un carton 01a et un carton 01b. 9

10 Taux de couverture de l'enquête Localités représentées par départmt. Comm/dépt (1999) % Aisne % Ardennes % Nord % Pas-de-Calais % Somme % TOT académie % Total Localités communes sont répertoriées dans le fonds, soit environ 26% du nombre potentiel des localités des cinq départements 8. Les départements ayant davantage souffert de l occupation allemande sont les plus représentés, c est le cas des Ardennes et du Nord où l on trouve mention de environ 45 % des localités. Suivent l Aisne et le Pas-de-Calais (26% et 21%) et loin derrière la Somme (4%) La position des communes par rapport à la ligne du front peut entrer en ligne de compte en ce qui concerne le nombre de communes ayant répondu à l enquête dans les différents départements. On peut distinguer les situations suivantes : Les communes occupées par les allemands : on les trouve, en ordre décroissant d importance, dans les départements du Nord, des Ardennes, dans l Aisne et le Pasde-Calais. La majorité des documents collectés par l enquête proviennent de ces secteurs. Les communes situées à proximité de la ligne de front : ces communes, à moins de 10 km de part et d autre du front ont dans un certain nombre de cas été évacuées, dévastées ou désertées par la population ; on peut penser que les activités scolaires y avaient été très affectées, voire minimes ou inexistantes. C est sûrement le cas dans le département du Pas-de-Calais, où le front s étendait sur la ligne Béthune-Lens-Arras-Bapaume, dans la partie la plus dense du département. En revanche, pour le département du Nord, le front ne passait qu à travers la bande de territoire relativement peu profonde entre Armentières et Bailleul. Et le même cas de figure se présente pour l Aisne, où la ligne de front passait à l extrême sud du département entre Laon et Soissons, voire plus au sud. Les communes occupées par les troupes françaises et alliées : Elles se trouvent dans les départements du Pas-de-Calais, du Nord et de la Somme, elles fournissent un nombre appréciable de documents. Les communes n ayant pas vécu de faits marquants liés à la guerre et situées dans les zones non occupées : Dans la Somme et dans le Pas-de-Calais. Par définition elles n ont pas envoyé de documents 8 - Calculé sur la base du nombre actuel de communes par département en 1999, Source : Site Web du Ministère de l Intérieur 10

11 Mots clé les plus fréquents Mot clé nbre>10 Occupation 345 Avis et ordres allemands 92 Unités anglaises 48 Récits de guerre 43 Psychologie du combattant 39 Prisonniers de guerre 28 Unités françaises 24 Unités Belges 20 Unités Hindoues 20 Enseignement 20 Unités Australiennes 16 Unités coloniales françaises 16 Unités Américaines 15 Unités Canadiennes 15 Vie quotidienne du soldat 12 Unités Portugaises 11 Opérations, Marne Unités : uniquement en ce qui concerne les relation des troupes avec les populations locales Type de Documents Type nbre Type nbre Documents Affiches de propagande 1 administratifs Allemands 8 Artisanat de prisonniers Documents de 1 propagande 2 Avis et ordres allemands Documents militaires 73 Allemands 1 Cahiers de roulement 3 Fiche de paye 2 Carte militaire 1 Journaux de prisonniers 3 Cartes illustrées 23 Objets, ardoise d'écolier 1 Cartes postales 7 Périodiques 5 Chansons, paroles 2 Photographies 17 Chansons, partitions Plaque d'identification de 2 prisonnier 1 Coupon de souscription, Défense nationale Plaques 1 photographiques 1 Coupon de souscription, Ludendorff Spende 1 Poèmes 4 Coupures de presse 5 Portraits 8 Croquis à l'encre Théâtre de prisonniers, 1 programmes 3 Croquis au crayon 1 Tirés à part 1 Dessins à l'encre 2 Ne sont répertoriés ici que les documents originaux 11

12 Estimation par profession ou statut sur 1139 entrées correspondant à 1091 noms propres répertoriés. Dont prisonniers Dont tombés % Enseignants Instituteurs ,98% Institutrices ,68% Directeurs 52 4,57% Directrices 58 5,09% Professeurs ,37% Proviseurs 1 0,09% Inspecteurs 5 0,44% TOT ,22% Elèves ,85% TOT Education ,07% Autres civils Civils ,79% Notables 8 1 0,70% TOT ,49% Militaires français Soldats ,73% Sous officiers ,99% Officiers ,79% TOT ,50% Alliés Soldats 1 1 0,09% Officiers 4 0,35% TOT 5 1 0,44% Allemands Soldats 2 1 0,18% Officiers 72 6,32% TOT ,50% 12

13 Résumé du contenu des cartons Carton 1 Lettres de soldats. Souvenirs de guerre d'élèves des classes primaires et secondaires.- Du 20 août 1914 au 24 mai pièces. Ce carton a été doublé en 1a (249 pièces) et 1b (409 pièces) L'on trouvera principalement dans ce carton des correspondances de soldats, originaires des départements du Nord ou du Pas-de-Calais. Mais outre les témoignages des soldats mobilisés, prisonniers ou blessés et racontant leur expérience de la guerre, l'on trouvera quelques travaux d'élèves communiqués par des instituteurs ou professeurs, ayant demandé à leurs élèves de narrer leurs souvenirs de l'occupation. Carton 2 Réponses d'élèves et de maîtres au questionnaire posé sur l'occupation allemande.- Du 24 août 1914 au 31 mai pièces. Carton 3 Réponses d'élèves et de maîtres au questionnaire posé sur la Première Guerre mondiale.- Du 20 août 1914 au 31 mai pièces. Carton 4 Réponses d'élèves et d'instituteurs au questionnaire concernant l'occupation allemande.- Du 25 août 1914 au 31 mai pièces. Carton 5 Travaux de maîtres et d'élèves sur l'occupation allemande dans l'académie de Lille.- Du 24 août 1914 au 31 mai pièces. Ces quatre cartons contiennent des questionnaires, des travaux d'élèves et de maîtres ( écoles normales, écoles primaires, collèges) sur l'occupation allemande ou sur la présence des armées françaises et alliées et sur la vie des établissements scolaires pendant la guerre. Il s'agit de réponses manuscrites au questionnaire posé par l'inspecteur de l'académie de Lille rédigées par des instituteurs ou professeurs, ainsi que de compositions et rédactions d'élèves. Certains instituteurs ou élèves ont joint à leurs témoignages des documents personnels. Souvent, chaque dossier correspond à une école particulière dans une commune donnée, ou à plusieurs écoles de la même circonscription. Carton 6 Travaux d'élèves concernant l'occupation allemande.- Du 1 janvier 1914 au 1 mai pièces. Ce dossier est uniquement composé de travaux d'élèves. L'on trouvera des documents du lycée de Saint-Omer, comprenant des compositions françaises et des cahiers d'élèves; un document rédigé par trois élèves de l'école Normale d'institutrices d'amiens; trois cahiers d'élèves de l'école Edgar Quinet de Boulogne- 13

14 sur-mer, ainsi que 22 cahiers d'élèves de l'école Pierre Bertrand de Boulogne-sur- Mer. Carton 7 Témoignages divers. Récits et expériences d'instituteurs, d'élèves et d'anciens soldats.- Du 1 août 1914 au 30 mai pièces. Ce dossier contient des documents d'origine très diverse. L'on trouvera tout d'abord de nombreux témoignages d'instituteurs, d'élèves-maîtres ou de directeurs d'école racontant leur expérience de la guerre et leurs souvenirs de l'occupation. Mais l'on trouvera également des témoignages d'anciens soldats, des carnets de notes, des souvenirs très divers de l'occupation, tels que des affiches allemandes, des cartes postales, des extraits de journaux ou de papiers administratifs, ayant été conservés par les populations occupées. Ce dossier comprend également des cahiers d'élèves, et certaines de leurs compositions. Carton 8 Souvenirs de l'occupation.- Du 20 août 1914 au 17 juin pièces. Ce carton contient des documents, une fois encore, d'origine diverse. L'on trouvera tout d'abord des travaux d'élèves très soignés sur l'occupation allemande, leurs souvenirs de guerre, des résumés de la vie scolaire. Ce carton contient par ailleurs un grand nombre de cahiers d'élèves, ainsi que des compositions de français. L'on pourra lire également le "journal de guerre" de l'institutrice d'ecourt-saint-quentin, et plusieurs témoignages de notables ou anciens soldats. Un document portant la mention "notes et souvenirs" contient entre autres des plaques photographiques, ainsi que des cartes postales. Carton 9 Administration militaire des territoires occupés. 1.- Du 30 septembre 1914 au 10 juin pièces. Carton 10 Administration militaire des territoires occupés. 2.- Du 7 octobre 1914 au 30 juin pièces. Carton 11 Administration militaire des Territoires Occupés.- Du 10 octobre 1914 au 30 juin pièces. Ces cartons contiennent des avis, des circulaires, des proclamations, des ordonnances et des arrêtés, édictées par les autorités allemandes dans les différentes communes de l'académie de Lille. De nombreux autres documents : des certificats de travail, des notes et rapports, des photographies d'usines détruites pendant la guerre des cartes, ainsi que des informations très diverses, concernant les réquisitions, le rationnement, en bref tout ce qui concerne la vie quotidienne sous l'occupation 14

15 Catalogue 15

16 Carton 1a (A1.126 A1.710) Cote à indiquer : F Ä 1126 / 1a Dossier A a.A Trith Saint Léger et Wasmes au Bac (59) : Documents de la bibliothèque de guerre, lettres et cartes de prisonniers et soldats ( 9 ).- Du 18 août 1915 au 5 novembre pièces. Dossier A a.A Lettres adressées par M.Gérard, Inspecteur primaire à Lille ( 10 ).- Du 18 octobre 1914 au 16 août pièces. Dossier A a.A Correspondance entre les élèves de l'école Pierre Bertrand de Boulogne sur Mer et les prisonniers. ( 11 ).- Du 10 janvier pièces. Dossier A a.A Boulogne sur Mer, École de filles Rue de la Scierie : Correspondances - Filleuls de guerre, prisonniers: ( 12 ).- Du 17 décembre pièce. Dossier A a.A Lettres d'un prisonnier de guerre, communiquées par le Directeur de l'école St-Martin à Boulogne ( 13 ).- Du 1 octobre pièce. 9.- Trois dessins à l'encre de chine. Un texte portant mention M.Thibaud et intitulé Rêverie. Photographies prises en Macédoine, Cartes postales illustrées 10.- Documents collectés et envoyés par M.Gérard, inspecteur primaire à Lille. Contient de la correspondance de prisonniers de guerre en Allemagne et d'internés militaires en Suisse. On y trouve aussi un programme d'une représentation théâtrale, un croquis (stencil) du Camp de prisonniers de Rennbahn (Münster), ainsi qu'un numéro de "Le Héraut : Échos du Camp de Zossen", du 18 octobre 1914, portant la mention "Souvenir vendu au profit des prisonniers de guerre alliés et de la Croix-Rouge française" : il s'agit un retirage, couplé avec "PPPP [Prends Patience Pauvre Prisonnier]" publié à Lausanne en juin Ce document est composé d'un cahier constitué par les élèves et la directrice, Mlle Distinguin, de l'école Pierre Bertrand de Boulogne sur Mer, et contenant la correspondance entre les élèves et les prisonniers. La directrice a joint à ce cahier une lettre contenant des informations relatives a l'affaire dont fut victime M. Dubois, prisonnier civil et filleul de l'école, accusé d'intelligence avec l'ennemi, pour avoir collaboré à la Gazette des Ardennes, organe de propagande l'état-major allemand Cahier de correspondances entre le prisonnier Octave Herbaut et diverses élèves de École des Filles de la Rue de la Scierie à Boulogne sur Mer Cahier, contenant les copies des lettres écrites par un prisonnier de guerre, M. Sueur, à sa famille. M. Sueur était soldat au 6e régiment de chasseurs à cheval, et fut prisonnier au camp de Münster. Ses lettres sont adressées à sa femme et ses enfants. 16

17 Carton 1a (A1.126 A1.710) Cote à indiquer : F Ä 1126 / 1a Dossier A a.A Lettres du filleul prisonnier de l'école de Navarin, Boulogne sur mer.- Du 1 février 1916 au 20 décembre pièces. Dossier A a.A Carte postale communiquée par M.Loison, instituteur à Ligny St.Flochel (62), ancien prisonnier de guerre ( 14 ).- 1 pièce. Dossier A a.A Documents communiqués par M.Bracquart, directeur d'école à Frévent (62), Pas-De-Calais ( 15 ).- Du 29 janvier 1915 au 2 août pièces. Dossier A a.A Documents communiqués par Mme Poulain, institutrice à Le Parq (62)( 16 ).- Du 12 août 1914 au 26 mai pièces. Dossier A a.A Lettres de prisonniers filleuls des élèves, École P.Bertrand à Boulogne sur Mer ( 17 ).- Du 10 janvier 1916 au 22 septembre pièces. Dossier A a.A Félix Belval, classe 1915, ancien élève de l'école de F.Dezouteux, prisonnier à Verdun, 24/2/1916 ( 18 ).- Du 15 avril 1915 au 13 août pièces Carte représentant deux prisonniers de guerres attachés à un poteau devant d'autres prisonniers, deux officiers allemands passent à côté avec indifférence. Porte la mention manuscrite "Deutsche Kultur!!!" 15.- Lettres de Lucien Lagache, caporal prisonnier de guerre à Paul Bracquart. 5 Cartes postales illustrées représentant le camp de prisonniers de Ohdruf, près de Langensalza. Ce prisonnier a été transféré dans plusieurs camps en Allemagne et a fait un séjour en Russie dans un camp de représailles. Paroles d'une chanson composée par un prisonnier civil. Dans une enveloppe à part, 7 lettres de J.Quinot dont la dernière, datée du 21 mai 1917 relate de la bataille de l'aisne, autour de Craonne entre le 16 et le 22 avril "Vous avez su que cette offensive a été loin de donner les résultats escomptés (trahisons, impéritie des commandements, malchance) [...] Pétain va préparer un nouveau grand coup (espérons qu'il aura plus de chance que Nivelle), et comme toujours nous serons les premiers à entrer dans la danse. [...]. Si, cette fois, l'offensive ne réussit pas, il n'y a plus qu'une chose à faire : signer la paix, s'arranger. Ou alors tout se terminera par des catastrophes Fiches de correspondance avec les départements envahis. Coupures de presse (Listes de prisonniers, articles sur Douai sous l'occupation. 2 titres d'emprunt émis par des banques en zone occupée pour une valeur de 20 et 5 centimes Autour de l'envoi de colis aux prisonniers par les marraines de guerre, élèves de l'école de filles P.Bertrand à Boulogne sur Mer Cartes postales illustrées : photographies et gravures. 17

18 Carton 1a (A1.126 A1.710) Cote à indiquer : F Ä 1126 / 1a Dossier A a.A Boulogne sur Mer (62) : Lettres ou cartes de prisonniers ( 19 ).- Du 27 octobre 1914 au 27 juin pièces. Dossier A a.A Lettres de Cyrille Boyaval, ancien élève de l'école F.Dezouteux, prisonnier, du 6 octobre 1915, Croix de Guerre ( 20 ).- Du 7 janvier 1915 au 26 juillet pièces. Dossier A a.A Lillers (62) : Cartes de prisonniers de guerre à leurs familles ( 21 ).- Du 15 octobre 1914 au 14 juillet pièces. Dossier A a.A Lettre adressée par le sergent R.Watel à M.Patin, principal du Collège Courbet, Abbeville (80).- Du 21 octobre pièce. Dossier A a.A [Documents] Remis par M.Watel, professeur en 7ème ( 22 ).- Du 22 mai 1917 au 17 novembre pièces. Dossier A a.A Une lettre adressée par le sergent R.Watel à M.Patin, principal du Collège d'abbeville (80).- Du 17 décembre pièce. Dossier A a.A Document d'un prisonnier de guerre de Maubeuge (59), transmis à l'inspecteur de l'académie de Lille le 17/5/20 ( 23 ).- Du 1 août pièce Envoi en provenance de École Fr.Dezouteux à Boulogne sur Mer, les lettres sont adressées à M.A.Pruvost, Directeur de l'école. Contient un numéro de "L'Exilé : Organe des prisonniers du Camp de Hammelburg" 27 août 1916, ave un article de René Lesage en p.3 sur les rapports entre les prisonniers dans un camp. Une carte avec une vue panoramique du Camp de prisonniers de Giessen. Cartes illustrées en provenance du camp de Hammelburg, portraits de prisonniers, baraquements 20.- Lettres du Caporal Cyrille Boyaval, interné militaire en Suisse au Directeur de son ancienne école à Boulogne sur Mer. "Comme vous voyez nous ne nous embêtons pas et jamais je n'aurais pensé finir la guerre par une villégiature en Suisse..." (lettre du 25/7/1916) 21.- Cartes de Abel Lugez et Eugène Teneur, prisonniers de guerre, à leurs familles Une adresse d'officiers russes prisonniers à un groupe d'officiers français également prisonniers, un programme de concert, 4 photographies 23.- Récit de prisonnier de guerre ayant réussi une évasion grâce à une fausse qualification d'infirmier. 18

19 Carton 1a (A1.126 A1.710) Cote à indiquer : F Ä 1126 / 1a Dossier A a.A Correspondance entre les prisonniers et les élèves (extraits): École Edgar Quinet à Boulogne sur Mer ( 24 ).- Du 19 décembre pièce Cahier réalisé par l'école Edgar Quinet de Boulogne sur Mer, contenant des photographies et des extraits de lettres de soldats prisonniers ( 22 cartes). 19

20 Carton 1b (A Ax.009) Cote à indiquer : F Ä 1126 / 1b Dossier A b.A Cartes de soldats et de prisonniers : diverses provenances (59) ( 25 ).- Du 6 septembre 1914 au 4 janvier pièces. Dossier A b.A Haveluy et Quièvrechain (59) : Lettres de soldats en campagne et de prisonniers de guerre ( 26 ).- Du 23 septembre 1914 au 5 mars pièces. Dossier A b.A cartes ou lettres de prisonniers et 12 lettres du front ( 27 ).- Du 21 juin 1915 au 31 octobre pièces. Dossier A b.A Copies de la correspondance du lieutenant Désiré Oudard. ( 28 ).- Du 17 décembre 1914 au 12 janvier pièces. Dossier A b.A Copie d'une lettre du Sapeur Léon Racineux, 6ème Compagnie du Génie II/13 à son lieutenant blessé ( 29 ).- Du 8 août pièce. Dossier A b.A Correspondance du lieutenant Maresse. ( 30 ).- Du 14 mars 1915 au 30 juin pièces. Dossier A Lettres et cartes de soldats prisonniers à leur famille originaire des départements envahis du Nord. Une pièce très intéressante d'artisanat de prisonniers, œuvre de Raphaël Gandbiez prisonnier au Camp de Münster : il s'agit une feuille de chêne dont il le limbe a été évidé de part et d'autre du pétiole il ne reste donc que les nervures et l'inscription RAPHAEL / SOUVENIR D'EXIL Bibliothèque de guerre, Madame Moreaux à Haveluy Lettres de soldats et de prisonniers : originaires de Haveluy (Nord) en pays occupé. Riche correspondance de Adolphe Ledent, soldat prisonnier. Quelques cartes postales en allemand et en Anglais, adressées à des Soldats allemands ou anglais 27.- Remises par M.Mascart professeur de Physique, Abbeville, Somme. Contient un croquis au crayon représentant le détail d'une tranchée Ce dossier contient cinq lettres du lieutenant Désiré Oudard, lieutenant au 127e Régiment d'infanterie, mort au champ d'honneur en Les lettres ont été recopiées par sa fille Geneviève, élève au collège de Valenciennes Récit par Léon Racineux du sauvetage de son Lieutenant à Offémont (90) Ces lettres ont été écrites par le lieutenant Maresse, mobilisé dès 1914 et tombé en août 1918, qui durant toute la guerre a correspondu avec une élève, marraine du soldat, demeurant à Paris. Ces lettres ont été transmises par la veuve de M. Maresse, institutrice à l'école Edgar Quinet à Lille. 20

DECLARATION D ACCIDENT SCOLAIRE

DECLARATION D ACCIDENT SCOLAIRE DECLARATION D ACCIDENT SCOLAIRE Référence : circulaire n 2009-154 du 27 octobre 2009 (BO n 43 du 19/11/2009) Nom de l établissement :... Ville :... RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LA VICTIME : NOM et prénom

Plus en détail

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le 30 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames et Messieurs les chefs d établissements du second

Plus en détail

Zone d'emplois Lieux Métiers Diplômes CFA Contacts Technicien de

Zone d'emplois Lieux Métiers Diplômes CFA Contacts Technicien de Zone d'emplois Lieux Métiers Diplômes CFA Contacts Technicien de Titre de niveau IV "Technicien de maintenance en Maintenance d'appareils Wervicq élcetroménager Electronique" Maubeuge LILLE Valenciennes

Plus en détail

Nom et prénom du maître de service :.. Fonction :.. Auprès de quelle compagnie?.. Moment (entrée, sortie, classe, récréation, trajet) :..

Nom et prénom du maître de service :.. Fonction :.. Auprès de quelle compagnie?.. Moment (entrée, sortie, classe, récréation, trajet) :.. Circonscription de :... RAPPORT D ACCIDENT SCOLAIRE Premier degré A remplir par le Directeur de l école : en un exemplaire original et un double certifié conforme à l original et adressé à l autorité hiérachique

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 les hauts-de-seine dans la Grande Guerre : Mobiliser / Soutenir / Soigner EXPOSITION ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE Contact presse Conseil général

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

5-9. L enveloppe. Objectif Ecrire une adresse sur une enveloppe. L enveloppe 5-9. Le dispositif de techniques de recherche d emploi 1

5-9. L enveloppe. Objectif Ecrire une adresse sur une enveloppe. L enveloppe 5-9. Le dispositif de techniques de recherche d emploi 1 Objectif Ecrire une adresse sur une enveloppe. Le dispositif de techniques de recherche d emploi 1 Sommaire Dispositif Toute diffusion est dûment conseillée conception et réalisation par sylvain Lesage

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012 CHARTE DES DONS Bibliothèque universitaire des langues et civilisations Pôle Collections Version : 26 janvier 2012 65 rue des Grands Moulins F-75013 Paris www.bulac.fr T +33 (0)1 81 69 18 00 F +33 (0)1

Plus en détail

La Libération du Nord-Pas de Calais

La Libération du Nord-Pas de Calais La Libération du Nord-Pas de Calais I Une Libération éclair : 1 er au 5 septembre 1944 A La libération de la région et de la Belgique en 5 jours, du 1 er au 5 septembre : une ruée fulgurante des Alliés,

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES SYNDICAT MIXTE BAIE DE SOMME GRAND LITTORAL PICARD/ DESTINATION BAIE DE SOMME 1 place de l Amiral Courbet CS 50728 80 142 ABBEVILLE Cedex 03 22 20 60

Plus en détail

Pièces à fournir ou renseignements à donner

Pièces à fournir ou renseignements à donner Aide sociale CIAS Justificatif de ressources Attestation d accueil Autorisation de sortie du territoire Certificat d immatriculation Carte nationale (durée de validité : 10 ans) Carte d électeur Célébration

Plus en détail

Centre d archives historiques de la SNCF

Centre d archives historiques de la SNCF Centre d archives historiques de la SNCF ARCHIVES DU BUREAU DU CLASSEMENT DU SERVICE CENTRAL DU PERSONNEL (202LM) 1937-1943 (0,2m.l.) RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DETAILLE dressé par Olivier GAUDRE Sous la direction

Plus en détail

Aide à la lecture des cotes dans le Fichier principal des militaires des armées française et belge C G1 E 13-01. En résumé

Aide à la lecture des cotes dans le Fichier principal des militaires des armées française et belge C G1 E 13-01. En résumé Aide à la lecture des cotes dans le Fichier principal des militaires des armées française et belge C G E -0 En résumé Si la fiche indique une cote alphanumérique commençant par : P (la cote la plus fréquente)

Plus en détail

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919)

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) 1 GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) (4 e version, 31 oct. 2014) Notice par Hugues Plaideux, d après le site «Mémoire des Hommes» du Ministère de la Défense, l état civil, les répertoires

Plus en détail

Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi

Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi Généralisation de la complémentaire santé pour les salariés Portabilité des droits votre mutuelle. votre expert santé L accès aux soins

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL ALBERT MALFOIS, ARCHITECTE

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL ALBERT MALFOIS, ARCHITECTE ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL ALBERT MALFOIS, ARCHITECTE 2012 037 INTRODUCTION Activité Architecte Présentation de l entrée Ce fonds a été retrouvé dans le bâtiment des Archives nationales du

Plus en détail

ROZES René, Alexandre

ROZES René, Alexandre ROZES René, Alexandre Etat civil : Né le 23 décembre 1922 à Nuits-Saint-Georges (Côte-d Or). Famille : Fils de Alexandre Joseph Rozes, Commis des Postes (né le 13 mars 1896 à Premeaux, Côted Or) et de

Plus en détail

les projets d infrastructures et de services de transport en Nord-Pas de Calais

les projets d infrastructures et de services de transport en Nord-Pas de Calais les projets d infrastructures et de services de transport Au cœur de près de 80 millions de consommateurs, située à moins de 300 kilomètres de six centres économiques et décisionnels d envergure mondiale

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 41 du 17 septembre 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 41 du 17 septembre 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 41 du 17 septembre 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 3 ERRATUM à l'instruction n 230016/DEF/SGA/DRH-MD/FM/4 relative aux modalités

Plus en détail

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil La perte d un proche est douloureuse et pas facile à surmonter. C est volontiers que nous vous aidons à

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE 209 DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE Pierre Caspard Service d Histoire de l Éducation, France. En février 2013, Antoine Prost a reçu des mains du ministre de l Éducation nationale français,

Plus en détail

Les rapports d inspection

Les rapports d inspection Introduction Les rapports d inspection et la Loi sur l accès à l information municipale et la protection de la vie privée Projet conjoint de la ville de Newmarket et du Bureau du commissaire à l information

Plus en détail

I/ GESTION ACCIDENT DANS LE CADRE SCOLAIRE 1er degré

I/ GESTION ACCIDENT DANS LE CADRE SCOLAIRE 1er degré Formulaire à compter du 01/01/2012 Cachet de l'école N Ecole : 069 Déclaration d'accident (parties I et II) à établir dans les 48h et à adresser à l'inspecteur de l'education Nationale de circonscription

Plus en détail

LA GESTION INFORMATISÉE D'UNE ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE QUELQUES ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR UN CHOIX

LA GESTION INFORMATISÉE D'UNE ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE QUELQUES ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR UN CHOIX 207 LA GESTION INFORMATISÉE D'UNE ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE QUELQUES ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR UN CHOIX L'administration d'un établissement scolaire (lycée, collège ou école) comporte un certain nombre de tâches

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

Guide du RDAQ. Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ)

Guide du RDAQ. Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ) Guide du RDAQ Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ) Table des matières Qu est-ce que le Réseau de diffusion des archives du Québec?

Plus en détail

La Direction Régionale des Finances Publiques du Nord Pas-de-Calais et du département du Nord

La Direction Régionale des Finances Publiques du Nord Pas-de-Calais et du département du Nord La Direction Régionale des Finances Publiques du Nord Pas-de-Calais et du département du Nord Organigramme La Direction Régionale des Finances Publiques (DRFiP) du Nord Pas-de-Calais et du département

Plus en détail

MINISTERE DE LA DEFENSE

MINISTERE DE LA DEFENSE MINISTERE DE LA DEFENSE SECRETARIAT GENERAL POUR L ADMINISTRATION DIRECTION DE LA MEMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES (DMPA) SOUS-DIRECTION DE L ACTION CULTURELLE ET EDUCATIVE DEMANDE DE SUBVENTION

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente. 1914, cent ans après. Livret de l enseignant

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente. 1914, cent ans après. Livret de l enseignant LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente 1914, cent ans après Livret de l enseignant Une action des Archives départementales de la Loire Le projet 1914, cent ans après est organisé par le Conseil général

Plus en détail

Marché simplifié de fournitures et de services courants

Marché simplifié de fournitures et de services courants LYCÉE DE BOIS D OLIVE 112, avenue Laurent Vergès 97432 Ravine des Cabris Tél : 0262 49 89 60- Fax : 0262 49 89 70 Mail : gestion.9741206t@ac-reunion.fr Marché simplifié de fournitures et de services courants

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-15)

Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-15) Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-15) Livraison des certificats Table des matières Généralités... 1 Étapes de livraison... 1 Relevés... 1 Sommaire du contrôle du traitement

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie d ORCINES Place Saint Julien 63870 ORCINES 04 73 62 10 09 04 73 62 73 00 mairie.orcines@wanadoo.fr www.orcines.fr REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage COMMUNE D ORCINES

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

ANNONCES JUDICIAIRES ET LEGALES ANNEE 2012 ********

ANNONCES JUDICIAIRES ET LEGALES ANNEE 2012 ******** Cabinet Bureau de la Communication Interministérielle PREFET DU PAS-DE-CALAIS ANNONCES JUDICIAIRES ET LEGALES ANNEE 2012 ******** LE PREFET DU PAS-DE-CALAIS Chevalier de la Légion d Honneur VU la loi du

Plus en détail

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL «PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» Juin 2013 Introduction : Les parents sont parmi les principaux bénéficiaires de Paris classe numérique. Grâce à ce nouvel outil, la communication

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

CAP Employé de vente spécialisé option A produits alimentaires Baccalauréat professionnel Bac pro Commerce Bac pro Gestion-administration

CAP Employé de vente spécialisé option A produits alimentaires Baccalauréat professionnel Bac pro Commerce Bac pro Gestion-administration Ce lycée prépare CAP Employé de vente spécialisé option A produits alimentaires Baccalauréat professionnel Bac pro Commerce Bac pro Gestion-administration Appel à initiatives et projets de l AFPSSU 2013

Plus en détail

Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802)

Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802) Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802) La loi du 11 floréal an X spécifie que l'enseignement comporte trois degrés : primaire, secondaire, spécial et qu'il est dispensé dans quatre catégories d'établissements

Plus en détail

Hôtel de Ville Place du Général De Gaulle BP 209 59832 Verlinghem cédex Téléphone : 03.20.08.81.36 Fax : 03.20.08.73.81 www.verlinghem.

Hôtel de Ville Place du Général De Gaulle BP 209 59832 Verlinghem cédex Téléphone : 03.20.08.81.36 Fax : 03.20.08.73.81 www.verlinghem. COMMUNE DE VERLINGHEM Hôtel de Ville Place du Général De Gaulle BP 209 59832 Verlinghem cédex Téléphone : 03.20.08.81.36 Fax : 03.20.08.73.81 www.verlinghem.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES

Plus en détail

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud 1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud Exposition du 16 avril au 12 juillet 2015 Cette exposition est accessible pour des élèves du CE2 au CM1 L exposition p.03 La visite-atelier des scolaires p.06 Renseignements

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHÉ DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Constitution des dossiers d accessibilité Ad AP des ERP et IOP du territoire de la communauté de communes des Portes de l Ile de

Plus en détail

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951)

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES VOSGES 233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) Répertoire numérique détaillé établi par Lolita GEORGEL étudiante en master 1 Sciences

Plus en détail

Tableau d archivage des EPLE

Tableau d archivage des EPLE Tableau d archivage des EPLE Délais de conservation et traitement des archives produites par les collèges et lycées Réalisé par les archives départementales de la Vienne en collaboration avec la cellule

Plus en détail

Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche

Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche 1 Révision de l ombudsman à propos du reportage au Téléjournal/Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les négociations au Quotidien et au Progrès-Dimanche SOMMAIRE Par la voie de son avocat, le président du syndicat

Plus en détail

MASTER. marketing, vente* mention. parcours. cadre réservé à l administration. photo à agrafer. n de dossier (cadre réservé à l administration)

MASTER. marketing, vente* mention. parcours. cadre réservé à l administration. photo à agrafer. n de dossier (cadre réservé à l administration) D E M A N A G E M E N T UNIVERSITAIRE ECOLE LILLE n de dossier (cadre réservé à l administration) DOSSIER DE CANDIDATURE LILLE ECOLE UNIVERSITAIRE D E M A N A G E M E N T photo à agrafer Notez ici votre

Plus en détail

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale

L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE. Le CICR dans la Première Guerre mondiale L AGENCE INTERNATIONALE DES PRISONNIERS DE GUERRE Le CICR dans la Première Guerre mondiale Août 1914. Le monde entre en guerre et, durant 52 mois, brutalité, violence et souffrances déchirent l humanité.

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL. Dernières analyses jurisprudentielles

NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL. Dernières analyses jurisprudentielles NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL Dernières analyses jurisprudentielles NEWSLETTER 14 259 du 3 FEVRIER 2015 ANALYSE PAR JACQUES DUHEM ET PASCAL JULIEN SAINT AMAND* *Notaire à

Plus en détail

Un peu d'histoire. professionnels réalisés tous deux à l'étranger je compte me lancer et. ma carrière.

Un peu d'histoire. professionnels réalisés tous deux à l'étranger je compte me lancer et. ma carrière. FREELANCE_LES PREMIERS PAS 1 J'ai souhaité rédiger cet article afin d'étoffer le caractère ludique de mon rapport mais aussi parce qu'à la suite de ce Master TSM et de ces stages professionnels réalisés

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008

Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008 Compte-rendu du Conseil d école du 13 novembre 2008 Participants : - Directeur d école : M Santoni - Enseignants : Mmes Batifoulier, Bralet, Genoux, Convert, Teppe et Mlle Mely (Professeur des Ecoles 2,

Plus en détail

Règlement spécial pour l évaluation des présentations d entierspostaux aux expositions F.I.P.

Règlement spécial pour l évaluation des présentations d entierspostaux aux expositions F.I.P. 1 Règlement spécial pour l évaluation des présentations d entierspostaux aux expositions F.I.P. Article 1 : expositions compétitives Conformément à l article 1.4 du règlement général de la F.I.P. relatif

Plus en détail

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

Dossier de consultation des entreprises (DCE)

Dossier de consultation des entreprises (DCE) MARCHE PUBLIC DE LOCATION ET MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS-SCANNERS (toner et agrafes compris) Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gers 4 Place Maréchal Lannes BP 80002

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS

RÈGLEMENT DU CONCOURS RÈGLEMENT DU CONCOURS Le concours GAGNEZ VOTRE ACHAT MC est organisé par Formation de vendeurs professionnels ainsi que les concessionnaires automobiles, véhicule d'occasion, motos, véhicules tout terrain,

Plus en détail

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE 1 ER MAI 1802 (FLOREAL AN X) TITRE I DIVISION DE L'INSTRUCTION Art.1. L'instruction sera donnée : 1 Dans les Écoles primaires établies par les commu nes ; 2 Dans

Plus en détail

L'ASSURANCE SCOLAIRE PEEP / MMA 2009-2010

L'ASSURANCE SCOLAIRE PEEP / MMA 2009-2010 L'ASSURANCE SCOLAIRE PEEP / MMA 2009-2010 SOMMAIRE Page 1 - Communiqué de presse... 2 et 3 2 - Quelques informations sur l'assurance scolaire.... 4 3 - Que faire en cas d'accident?..... 5 4 - Des exemples

Plus en détail

POINT D'INFORMATION MENSUEL

POINT D'INFORMATION MENSUEL POINT D'INFORMATION MENSUEL - avril 2013-1 Sommaire Passage d un élève en classe supérieure - page 3 Application de la règle du sursis en matière de sanction disciplinaire - page 3 IMPORTANT : date de

Plus en détail

La protection de vos données médicales chez l assureur

La protection de vos données médicales chez l assureur La protection de vos données médicales chez l assureur Brochure 2009 2 Questions & Réponses fréquentes FAQ 2009 La communication de données est le point de passage obligé pour le bon fonctionnement de

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce document par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles

Plus en détail

CLAIMS RESOLUTION TRIBUNAL

CLAIMS RESOLUTION TRIBUNAL CLAIMS RESOLUTION TRIBUNAL [Seule la version originale en langue anglaise fait foi] dans le cadre du Holocaust Victim Assets Litigation Affaire numéro CV96-4849 Décision d attribution certifiée en faveur

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Contrat d assurance dommage et tous risques chantiers pour les travaux de construction d une salle de restauration scolaire à Troarn

Contrat d assurance dommage et tous risques chantiers pour les travaux de construction d une salle de restauration scolaire à Troarn MARCHES PUBLICS DE SERVICES COMMUNAUTE DE COMMUNES ENTRE BOIS ET MARAIS Mairie de Troarn Place Paul Quellec 14 670 TROARN Contrat d assurance dommage et tous risques chantiers pour les travaux de construction

Plus en détail

LISTE DES POSTES OUVERTS A LA BOURSE A L'EMPLOI DE SEPTEMBRE 2015

LISTE DES POSTES OUVERTS A LA BOURSE A L'EMPLOI DE SEPTEMBRE 2015 Bassin 1 "LILLE CENTRE" LYCEE JEAN PERRIN LAMBERSART 4049 Responsable d'équipe des EPLE Service général et maintenance Encadrement d'une quinzaine de personnes LYCEE FENELON LILLE 9119 Compétences en menuiserie

Plus en détail

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008 1 Département de Seine et Marne Marché public n 04-2008 Date limite de dépôt des offres : 16/06/08 à 12 heures REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) 2 SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION 2 ARTICLE 2

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 24 du 31 mai 2013. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 24 du 31 mai 2013. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique n 24 du 31 mai 2013 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte n 3 CIRCULAIRE N 6200/DEF/CAB/SDBC/DECO/B relative x conditions de proposition pour

Plus en détail

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION Qu est-ce que la récréation? Un temps de reconstruction : Récréation vient des mots «recréer», construit d après le mot «création». C est un temps

Plus en détail

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime)

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 256 J M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) Répertoire numérique détaillé Etabli

Plus en détail

Abteilung für schulische Evaluation

Abteilung für schulische Evaluation Questionnaire pour les parents type d enseignement de votre enfant/vos enfants: (si vous avez plusieurs enfants dans cette école, remplissez svp pour l enfant aîné) école fondamentale: école maternelle

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Le 13 octobre 2010, Madame GOUTTENOIRE, Professeur à la faculté de Droit de Bordeaux 4, Directrice de l institut des Mineurs

Plus en détail

Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-12) Achats avec certificat Table des matières

Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-12) Achats avec certificat Table des matières Obligations à prime du Canada Titres avec certificat (formulaire CPB-12) Achats avec certificat Table des matières Généralités... 1 Conservation des documents... 1 Types de formulaires de souscription...

Plus en détail

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2.

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2. Les élèves de troisième ont découvert les principaux faits de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) qui se sont déroulés dans notre région, le Nord-Pas-de-Calais. Cette visite sert d introduction à l

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION C. A. P. SERVICES HÔTELIERS

LIVRET DE FORMATION C. A. P. SERVICES HÔTELIERS M i n i s t è r e d e l ' E d u c a t i o n N a t i o n a l e Certificat d'aptitude Professionnelle LIVRET DE FORMATION C. A. P. SERVICES HÔTELIERS Nom et prénom Années Scolaires Apprenant Etablissement

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS SUR TITRES 2014 ÉLÈVE COMMISSAIRE DES ARMÉES

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS SUR TITRES 2014 ÉLÈVE COMMISSAIRE DES ARMÉES SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMÉES DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS SUR TITRES 2014 ÉLÈVE COMMISSAIRE DES ARMÉES Madame - Mademoiselle - Monsieur (rayer les mentions inutiles) Nom : Prénom(s) : DATE DE

Plus en détail

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations ACADEMIE DE LILLE INSPECTION ACADEMIQUE DU PAS-DE-CALAIS Division des écoles 20 bd de la Liberté 62021 Arras cedex DE1- Nadine Guyon Tél : 03 21 23 91 23 Fax : 03 21 23 82 27 e-mail : ce.i62dec1@ac-lille.fr

Plus en détail

COLLEGE ANDRE LAHAYE

COLLEGE ANDRE LAHAYE COLLEGE ANDRE LAHAYE 1, Avenue de l Espérance 33510 ANDERNOS Tél : 05 56 82 07 23 CAHIER DE STAGE Année scolaire 2014-2015 CLASSE DE L ELEVE : 3 NOM :.. PRENOM :.. Date de naissance : / / Adresse :. Commune

Plus en détail

Circulaire sur le remboursement des frais de voyage dans l assurance-invalidité (CRFV)

Circulaire sur le remboursement des frais de voyage dans l assurance-invalidité (CRFV) Circulaire sur le remboursement des frais de voyage dans l assurance-invalidité (CRFV) Valable à partir du 1 er janvier 2008 318.507.01 f 11.07 2 Table des matières A. Le droit... 3 I. Principe... 3 II.

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Collège 2011/2012. www.fontainepicard.com. Orientation Histoire-Géographie Technologie

Collège 2011/2012. www.fontainepicard.com. Orientation Histoire-Géographie Technologie Collège 2011/2012 Orientation Histoire-Géographie Technologie www.fontainepicard.com Des outils pour un projet Classeurs des professeurs, des professeurs principaux, des CPE, des COP. Des fiches prêtes

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail