Comment citer les sources pour éviter le plagiat?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment citer les sources pour éviter le plagiat?"

Transcription

1 Comment citer les sources pour éviter le plagiat? Un document utile à l intention des étudiants du M1 Economie et Ingénierie Financière Frédéric Peltrault Bureau P

2 L UE mémoire Le calendrier Choix des binômes Mi novembre Les thèmes proposés Fin novembre Vœux des binômes Début décembre Désignation des directeurs Mi décembre L objectif : devenir un expert du sujet Connaître les principales publications académiques et non académiques incontournables Apporter une plus value au sujet Une synthèse de la littérature existante Une mise en perspective originale Un traitement empirique originale

3 L UE mémoire L évaluation: Le mémoire La soutenance orale Evaluation du mémoire Plusieurs points seront évalués parmi lesquels La revue de la littérature L utilisation des sources bibliographiques dans le texte En cas de plagiat avéré, je demanderai au directeur du département MSO de saisir la section disciplinaire.

4 Qu est ce que le plagiat? Selon Le petit Robert : plagier c est «copier un auteur en s attribuant indûment des passages de son œuvre». Du point de vue du droit, le plagiat s apparente à un délit Article L du Code de la propriété intellectuelle «Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (...)» Source : Le plagiat est également une faute morale qui a poussé des «plagieurs» célèbres à exprimer leurs regrets voire à démissionner.

5 Le plagiat touche toutes les professions

6 Les enjeux de la lutte contre le plagiat à l université Défendre la réputation de l Université et la qualité de vos diplômes Promouvoir des valeurs fortes : l honnêteté intellectuelle et le respect du travail d autrui Enseigner la méthodologie de recherche et la citation des sources

7 La lutte contre le plagiat à l université Les sanctions Le rôle de la section disciplinaire pour les usagers Les sanctions prises : au minimum 0/20, au maximum une exclusion de tout établissement public d enseignement supérieur pour une durée de 5 ans. Quelles décisions ont été prises récemment? L année dernière 8 étudiants du M1 EIF ont été exclus de l université pour une durée allant de un à trois mois. C est une expérience très désagréable. Croyez moi, le jeu n en vaut pas la chandelle.

8 La lutte contre le plagiat à l université La détection (1) L Université Paris-Dauphine met à la disposition des enseignants des outils anti-plagiat. Le logiciel compare le mémoire de l étudiant avec différentes sources : toutes les pages internet disponibles; les publications référencées dans la base de données «ProQuest ABI/Inform» ; les travaux des autres étudiants. Le logiciel calcule un taux de similitude. Au-delà d un certain seuil, une analyse plus poussée est nécessaire

9 La lutte contre le plagiat à l université La détection (2) Le logiciel restitue plusieurs informations : une estimation du taux de similitudes; les sources identifiées; les paragraphes litigieux. Au-delà d un certain seuil, une analyse plus poussée est nécessaire. Cette analyse permet de réévaluer à la baisse ou à la hausse le taux de similitudes.

10 La lutte contre le plagiat à l université L information et la prévention Pourquoi le plagiat est-il une pratique aussi répandue? les nouvelles technologies : attention au Ctrl+C, Ctrl+ V!; les exigences de productivité sont trop fortes : trop de projets, trop de mémoire, pas assez de temps pour rédiger; la pratique du plagiat est rentable; la pratique du plagiat est une addiction; la rédaction est une étape fastidieuse; les règles de citation ne sont pas connues;

11 La lutte contre le plagiat à l université L information et la prévention Mon objectif Aucun cas de plagiat dans le M1 EIF à la fin de l année Comment? Expliquer que cette pratique est inefficace Expliciter les règles de citation

12 Expliquer aux étudiants en quoi consiste le plagiat réduit le nombre de cas de plagiat Source : Dee T.S. et B.A. Jacob (2012). «Rational Ignorance in Education: A Field Experiment in Student Plagiarism», Journal of Human Resources, Vol. 47, pp

13 La lutte contre le plagiat à l université L information et la prévention Le plagiat est une pratique inefficace à court terme et à long terme C est une pratique inefficace à court terme car la qualité de la bibliographie et l aptitude à citer les sources à bon escient sont valorisées dans la notation du mémoire. C est inefficace à long terme car cela affecte durablement votre compétence rédactionnelle et votre capacité à utiliser les informations tout en augmentant dangereusement votre probabilité d être sanctionné.

14 Ce qu il n y a pas lieu de citer Les connaissances communes, c est-à-dire celles qui sont largement répandues, n ont pas besoin d être associées à un auteur : Exemple : Les quotas qui protégeaient l industrie textile sont supprimés le 1er janvier Les informations qui peuvent apparaître comme secondaires aux yeux du lecteur Votre réflexion, votre analyse personnelle sur le sujet.

15 Ce qu il faut citer Les phrases d un auteur que l on reprend mot à mot Les phrases d un auteur que l on a reformulées (la paraphrase) Les tableaux et les graphiques empruntées à des auteurs, les statistiques publiées

16 Petit exercice sur le thème du plagiat Vous devez étudier les performances à l exportation de l Allemagne. Au cours de votre recherche, une référence vous paraît pertinente. Il s agit d un rapport du Conseil d Analyse Economique rédigé par Lionel Fontagné et Guillaume Gaulier en Fontagné L. et G. Gaulier (2008), Performances à l exportation de la France et de l Allemagne, rapport du Conseil d Analyse Economique n 81. Vous souhaitez utiliser les idées importantes de ce rapport dans votre mémoire. Comment le faire sans le plagier? Voici une série d exemples pour vous y aider.

17 Extrait du rapport de Fontagné et Gaulier (2008, page 81) (..) les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne, et ont au passage renégocié le compromis salarial. Ils ne l ont probablement pas fait par nationalisme, mais bien parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste hinterland qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany incitant à ne pas abandonner totalement cet atout concurrentiel.

18 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 1. Vous ajoutez une phrase au texte précédent. Cette phrase est mise en exergue en bleue dans le texte ci-dessous. Les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne, et ont au passage renégocié le compromis salarial. Pourquoi ont-ils adopté cette stratégie? Ils ne l ont probablement pas fait par nationalisme, mais bien parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste hinterland qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany incitant à ne pas abandonner totalement cet atout concurrentiel.

19 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 1. Non, le texte n est pas correctement référencé car l extrait est recopié sans guillemets (1ère faute) Autrement dit, on ne peut pas distinguer vos idées de celles de l auteur la source n est pas indiquée (2ème faute). On ne sait pas qui est l auteur de ce texte

20 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 2. ( ) les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont pour conserver en Allemagne l aval de la filière. Ils ont au passage renégocié le compromis salarial. Pourquoi ont-ils adopté cette stratégie? Ils l ont fait parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste hinterland qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany (Fontagné et Gaulier, 2008).

21 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 2. Non. Certes, vous êtes en progrès car la source est clairement indiquée mais : le lecteur n est pas en mesure de distinguer vos idées de celles de l auteur; il aurait fallu mettre entre guillemets les mots de l auteur.

22 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 3. Selon Fontagné et Gaulier (2008, page 81), «les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne, et ont au passage renégocié le compromis salarial. Ils ne l ont probablement pas fait par nationalisme, mais bien parce que les conditions permissives de la réussite d une telle politique étaient réunies en Allemagne : proximité géographique d un vaste hinterland qualifié et à bas coût à l Est, capacité de négociation collective au niveau des branches ou des entreprises individuelles, image de marque forte du made in Germany incitant à ne pas abandonner totalement cet atout concurrentiel.»

23 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 3. Le texte n est plus plagié car : la source est indiquée ; les mots de l auteur sont entre guillemets. En revanche, la citation est beaucoup trop longue! Il s agit maintenant de résumer le texte pour en faire ressortir les idées principales

24 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 4. Selon Fontagné et Gaulier (2008, page 81), «les grands groupes allemands ont adopté une stratégie d outsourcing en amont afin de conserver des unités de production en Allemagne». Les auteurs soulignent que cette stratégie a réussi pour trois raisons : une main d œuvre qualifiée et bon marché à l Est, une forte tradition de négociation collective et une excellente image des produits allemands.

25 L utilisation du texte est-elle correcte? Exemple 5. L utilisation du texte est cette fois correcte car : La citation est plus courte; les idées sont correctement paraphrasées ; la source est bien citée.

26 Les règles Les citations mettre les mots de l auteurs entre guillemets ; remplacer une partie de la citation par ( ); citer l auteur dans le corps du texte ou dans un renvoi en bas de page ; établir à la fin de l exposé une liste précise des articles et des ouvrages (la bibliographie). La paraphrase : l auteur doit être cité dans le corps du texte ou en note en bas de page et la référence précisée en bibliographie

27 Quelques exemples A l intérieur du texte Dans La mondialisation n est pas coupable, Paul Krugman (1996, page 36) défend la thèse selon laquelle «la compétitivité est un concept vide de sens lorsqu il est appliqué aux économies nationales». Les notes en bas de page Paul Krugman défend la thèse selon laquelle «la compétitivité est un concept vide de sens lorsqu il est appliqué aux économies nationales» 1. 1 Paul Krugman (1996), La mondialisation n est pas coupable. Vertus et limites du libre-échange, La découverte, page 36.

28 Quelques exemples Helpman et Krugman (1985) montre que la part du commerce intra-branche dans le commerce total est une fonction décroissante de la distance économique. Depuis la découverte du Nouveau Monde en 1492 par Christophe Colomb, la mondialisation peut être décomposée en 4 périodes (Williamson, 2002). On renvoie à la référence complète en bibliographie.

29 Préciser la source des données statistiques. Il faut également préciser la source des données statistiques sous les cartes, les tableaux, les graphiques insérés dans l exposé. Sinon, cela veut dire que vous êtes l auteur du tableau : Vous avez collecté les données brutes; Vous avez effectué le traitement des données brutes. Exemple : Source : données d enquête collectées par l auteur, calcul de l auteur; Source : base de données Chelem, Cepii; calculs de l auteur.

30 La balance des paiements chinoise (en milliards de $) a Balance courante 20,5 17,4 35,4 45,9 45,9 Compte financier 2,0 34,8 32,3 52,8 97,8 Investissements directs 37,5 37,4 46,8 47,2 47,2 Investissements de portefeuille -4,0-19,4-10,3 11,4 11,4 Autres investissements -31,5 16,9-4,1-5,9 39,1 Erreurs et omissions -11,9-4,9 7,8 18,4 18,4 Variations des réserves officielles -10,5-47,3-75,5-117,0-162,0 Note : a Sans la recapitalisation des deux banques d Etat (45 milliards) Source: State administration of foreign exchange Tableau tiré de Rzepkowski B. (2004), "Spéculations sur le Yuan", La lettre du Cepii, n 234, mai.

31 Indicateur de Grubel et Lloyd Part des échanges intra-branche dans le commerce bilatéral de l Union européenne 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% EU Japon Canada Corée du Sud Source : base de données COMEXT EUROSTAT; calculs de l auteur effectués au niveau 4 de la nomenclature combinée (1248 branches)

32 Construire une bibliographie Tous les documents utilisés doivent être référencés Objectif : le lecteur doit être capable de retrouver la source facilement à partir de vos indications. Il pourra, grâce à vous, approfondir le sujet. Les sites Internet ne sont pas des références bibliographiques. Si vous consultez un site web, indiquez l auteur, le titre du document, l adresse URL et la date de consultation. Privilégiez les articles publiés dans les revues scientifiques et les ouvrages que vous trouverez à la bibliothèque de Dauphine. Citez également des manuels récents et des rapports publiés par les institutions reconnues.

33 Une norme parmi d autres Pour les articles : Nom Prénom (année), Titre (entre guillemets), Revue (en italique), Volume, Numéro, pages Pour les livres : Nom Prénom (année), Titre (en italique), Editeur. Pour les articles parus dans les livres collectifs Nom Prénom (année), Titre (entre guillemets), in Prénom Nom, Titre (en italique), Editeur, pages.

34 Exemples Helpman E. et P. Krugman (1985), Market Structure and Foreign Trade, MIT Press. Krugman P. (1979), Increasing Returns, Monopolistic Competition and International Trade, Journal of International Economics, Vol. 9, No. 4, pp Arrow K. (1962), Economic Welfare and Allocation of Resources for Invention, in R. Nelson (ed) The Rate and Direction of Incentive Activity, Princeton University Press. OCDE (2004), Perspectives économiques de l OCDE : Etats-Unis, Vol. 7, mai.

35 Conclusion : n oubliez pas que le respect des règles est au cœur des métiers de la finance! Manipulation des cours Délit d initié Plagiat? Conformité Conflits d intérêt Blanchiment

Comment citer les sources pour éviter le plagiat?

Comment citer les sources pour éviter le plagiat? Comment citer les sources pour éviter le plagiat? Un document utile à l intention des étudiants du M1 d économie Frédéric Peltrault Bureau P107 01 44 05 47 10 frederic.peltrault@dauphine.fr Comment citer

Plus en détail

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat :

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat : QU EST-CE QUE LE PLAGIAT? Le plagiat est l action de «Piller les œuvres d autrui en donnant pour siennes les parties copiées» Le Petit Larousse 2013. C est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale

Plus en détail

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat

J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat J ai des idées pourquoi plagier?! Campagne de sensibilisation sur le plagiat Qu est-ce que le plagiat? Voici la définition de la Politique institutionnelle d évaluation des apprentissages (PIÉA) du collège

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

Le plagiat dans les travaux des étudiants: détection et prévention

Le plagiat dans les travaux des étudiants: détection et prévention Le plagiat dans les travaux des étudiants: détection et prévention Françoise Docq, Marcel Lebrun, Jean-François Rees Institut de pédagogie universitaire et des multimédias et Institut des Sciences de la

Plus en détail

Guide d utilisation. Votre meilleur atout contre le plagiat sur Internet. le logiciel anti-plagiat plébiscité par l enseignement supérieur

Guide d utilisation. Votre meilleur atout contre le plagiat sur Internet. le logiciel anti-plagiat plébiscité par l enseignement supérieur Version mars 2007 Votre meilleur atout contre le plagiat sur Internet le logiciel anti-plagiat plébiscité Guide d utilisation SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 DECOUVREZ COMPILATIO.NET... 4 Internet change-t-il la

Plus en détail

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur 2009-2010 Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet le logiciel anti plagiat plébiscité Guide d utilisateur 2009-2010 SOMMAIRE 1 Prise en main de Compilatio.net : p3 1. Identifiez vous

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

MODALITES DU CONTROLE DES CONNAISSANCES. Règlement relatif à l obtention du diplôme de MASTER ECONOMIE Mention «Monnaie Banque Finance Assurance»

MODALITES DU CONTROLE DES CONNAISSANCES. Règlement relatif à l obtention du diplôme de MASTER ECONOMIE Mention «Monnaie Banque Finance Assurance» MODALITES DU CONTROLE DES CONNAISSANCES Année universitaire 2015 2016 Règlement relatif à l obtention du diplôme de MASTER ECONOMIE Mention «Monnaie Banque Finance Assurance» I Dispositions générales I.1.

Plus en détail

MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE. Des précautions essentielles

MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE. Des précautions essentielles MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE Des précautions essentielles Internet, c est un outil indispensable mais Les réseaux sociaux ne sont pas des espaces privés Vos propos peuvent avoir des répercussions

Plus en détail

L exploitation. Lutter contre le plagiat

L exploitation. Lutter contre le plagiat L exploitation L exploitation Lutter contre le plagiat Internet a bouleversé les usages en matière de recherche d information, mais a aussi accru et facilité les possibilités de copier-coller dans la production

Plus en détail

Master 1 T2M. Instructions pour la rédaction des notes de stage

Master 1 T2M. Instructions pour la rédaction des notes de stage Master 1 T2M Instructions pour la rédaction des notes de stage I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et la

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

... mais ça peut coûter cher**!

... mais ça peut coûter cher**! Université d Ottawa Attention au plagiat*! c est facile c est tentant... mais ça peut coûter cher**! L an dernier, une centaine d étudiants de l Université d Ottawa reconnus coupables de plagiat ont reçu

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Isabel Urdapilleta Responsable Pédagogique du Master 1 psychologie sociale,

Plus en détail

TD STATISTIQUES SUPPORT DE TD. Deuxième semestre 2011-2012. Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques. Marie Loison

TD STATISTIQUES SUPPORT DE TD. Deuxième semestre 2011-2012. Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques. Marie Loison TD STATISTIQUES Deuxième semestre 2011-2012 Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques Marie Loison SUPPORT DE TD 1 TD STATISTIQUES Deuxième semestre 2011-2012 Licence 1 Sociologie et Sciences Politiques

Plus en détail

Master 1 Qualité des procédés agroalimentaires et halieutiques 2012/2013 TD3 CITER SES SOURCES : REDACTION D UNE BIBLIOGRAPHIE

Master 1 Qualité des procédés agroalimentaires et halieutiques 2012/2013 TD3 CITER SES SOURCES : REDACTION D UNE BIBLIOGRAPHIE Master 1 Qualité des procédés agroalimentaires et halieutiques 2012/2013 TD3 CITER SES SOURCES : REDACTION D UNE BIBLIOGRAPHIE Introduction 1. Qu est-ce qu une bibliographie? A l origine : Science des

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

Comment éviter le plagiat lors de l écriture des travaux pratiques dans les cours de

Comment éviter le plagiat lors de l écriture des travaux pratiques dans les cours de Comment éviter le plagiat lors de l écriture des travaux pratiques dans les cours de programmation Présentation adaptée avec l aimable autorisation de - Christopher h Fuhrman, Département t de Génie Logiciel

Plus en détail

Lire un rapport d analyse de Compilatio Logiciel anti-plagiat *

Lire un rapport d analyse de Compilatio Logiciel anti-plagiat * Lire un rapport d analyse de Compilatio Logiciel anti-plagiat * 1. Compilatio : définition et usages Compilatio est un outil en ligne permettant d analyser les travaux rendus par les étudiants (master,

Plus en détail

Rédiger un rapport technique

Rédiger un rapport technique Rédiger un rapport technique Prof. N. Fatemi Plan Introduction Présentation écrite Programmation du travail Rédaction Conseils génériques Références 2 Introduction Objectifs du cours Savoir étudier un

Plus en détail

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA.

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. 1 LEGTA Georges Desclaude BP 10549 17119 SAINTES MODULE M 22 CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. Dossier de suivi de la démarche de recherche documentaire (Outil d aide méthodologique) Autre membre du

Plus en détail

École Doctorale Matérialité et Production Dossier de candidature à une bourse

École Doctorale Matérialité et Production Dossier de candidature à une bourse École Doctorale Matérialité et Production Dossier de candidature à une bourse 1. Informations sur le candidat 1.1 État civil Nom : Prénom usuel : Autres prénoms : Dernier diplôme obtenu : Sexe : Féminin

Plus en détail

IGL821 Méthodologie de communication en génie logiciel

IGL821 Méthodologie de communication en génie logiciel Département d'informatique IGL821 Méthodologie de communication en génie logiciel Plan de cours Été 2014 Enseignant Benoit Hamelin Courriel: benoit.hamelin@usherbrooke.ca Local: D6-0047 Téléphone: (819)

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

REGLEMENT PEDAGOGIQUE

REGLEMENT PEDAGOGIQUE MASTER ECONOMIE-GESTION Mention : Stratégies Internationales Economiques et Financières Spécialité professionnelle : Stratégies d Entreprise et Développement International (Management Global) (SEDI-MG)

Plus en détail

MBADIFFO KOUAMO Raymond Expert fiscaliste; Conseiller en gestion 23 ans d expérience

MBADIFFO KOUAMO Raymond Expert fiscaliste; Conseiller en gestion 23 ans d expérience MBADIFFO KOUAMO Raymond Expert fiscaliste; Conseiller en gestion 23 ans d expérience 1- Nom de Famille : MBADIFFO KOUAMO 2- Prénom : Raymond 3- Date de naissance : 05/11/1961 à Bafoussam Cameroun 4- Nationalité

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts comme développés par inter}artes et adoptés par artesneteurope Institution et sujets à évaluation

Plus en détail

Recommandations aux auteurs concernant la publication d articles sur Litteratura.com

Recommandations aux auteurs concernant la publication d articles sur Litteratura.com Recommandations aux auteurs concernant la publication d articles sur Litteratura.com Cette notice, mise à la disposition des auteurs, s emploie à décrire les différentes recommandations pour la publication

Plus en détail

MASTER LLCER ANGLAIS SPECIALITE RECHERCHE ENSEIGNEMENT A DISTANCE. Semestre 1 (30 ECTS) composé de 3 UE

MASTER LLCER ANGLAIS SPECIALITE RECHERCHE ENSEIGNEMENT A DISTANCE. Semestre 1 (30 ECTS) composé de 3 UE MASTER LLCER ANGLAIS SPECIALITE RECHERCHE ENSEIGNEMENT A DISTANCE Semestre 1 (30 ECTS) composé de 3 UE - Une UE consacrée à des enseignements méthodologiques (10 ECTS) - Une UE composée de 3 séminaires

Plus en détail

No 0402. Série Documents de Travail sur la Protection Sociale

No 0402. Série Documents de Travail sur la Protection Sociale No 0402 Série Documents de Travail sur la Protection Sociale Impacts des programmes actifs du marché du travail : Mise à jour des leçons tirées de leurs évaluations, et leur application possible aux pays

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

Le texte d opinion. FRANÇAIS 11 e

Le texte d opinion. FRANÇAIS 11 e Le texte d opinion FRANÇAIS 11 e Exemple d un texte d opinion À partir du plan (longue feuille avec les trois mains), regardez le nom des parties d un texte d opinion. En reconnaissezvous? Lisons l article

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Cergy-Pontoise Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

La recherche à la bibliothèque

La recherche à la bibliothèque Guide rapide n o 1 La recherche à la bibliothèque Les six étapes d une recherche efficace Par Guylaine Simard, bibl. prof. Responsable de la bibliothèque Août 2013 1. Déterminer précisément son sujet de

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

Rédiger et Publier un Article Scientifique

Rédiger et Publier un Article Scientifique Journée de la Recherche Université aint-joseph (UJ) Faculté d ngénierie, nierie, E, Mar Roukoz, Mkallès Rédiger et Publier un Article cientifique Enjeux, Utilité et Méthodologie Par Hadi Y. KANAAN, HDR,

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Découverte et dépôt dans Hal

Découverte et dépôt dans Hal Découverte et dépôt dans Hal 2014 Plan Contexte Qu est-ce que Hal? Portail Collections Pourquoi déposer? Visibilité Référencement Mes services : liste de publications Mes services : statistiques Je dépose

Plus en détail

PLAGIAT. Source Viktor Hanacek, Pic jumbo

PLAGIAT. Source Viktor Hanacek, Pic jumbo PLAGIAT Source Viktor Hanacek, Pic jumbo Comité de plagiat Collège Shawingian Conception graphique par Noémie Gauthier Mai 2015 TABLES DES MATIÈRES 1 Le plagiat : définition 7 Citer - Pourquoi faut-il

Plus en détail

ProQuest Dissertations & Theses Full Text. The Humanities and Social Sciences Collection

ProQuest Dissertations & Theses Full Text. The Humanities and Social Sciences Collection ProQuest Dissertations & Theses Full Text The Humanities and Social Sciences Collection ProQuest Dissertations and Theses Full text est la base de thèses la plus complète de niveau académique pour les

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

PRESENTATION DES RECOMMANDATIONS DE VANCOUVER

PRESENTATION DES RECOMMANDATIONS DE VANCOUVER PRESENTATION DES RECOMMANDATIONS DE VANCOUVER Voici une présentation des recommandations de Vancouver. Ces recommandations ont pour objet d uniformiser la présentation des références bibliographiques dans

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE

FORMULAIRE DE CANDIDATURE PROGRAMME DE BOURSES POUR CHERCHEURS POSTGRADUÉS CONCOURS 2015 Cour des comptes européenne Luxembourg ********************************** Institut universitaire européen - Florence Archives historiques

Plus en détail

Citer, pas plagier! Quelques pistes pour respecter la propriété intellectuelle

Citer, pas plagier! Quelques pistes pour respecter la propriété intellectuelle Citer, pas plagier! Quelques pistes pour respecter la propriété intellectuelle Préparé par Ingrid Lecours, bibliothécaire Qu entend-t-on par «plagiat»? La reprise, à son propre compte, de toute information

Plus en détail

Master européen en traduction (EMT) Foire aux questions (FAQ)

Master européen en traduction (EMT) Foire aux questions (FAQ) Master européen en traduction (EMT) Foire aux questions (FAQ) Questions d'ordre général Compétences requises pour l'emt La procédure de sélection EMT Aspects techniques Questions d ordre général 1. Qu

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Informations sur le baccalauréat économique et social

Informations sur le baccalauréat économique et social Informations sur le baccalauréat économique et social MAHIEU - 2011 La filière sciences économiques et sociales au lycée Une démarche scientifique appliquée à des problématiques généralistes au service

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Principes de base Durant le premier semestre, vous serez amenés à remettre un travail effectué en groupe. Le but de celui-ci est de s intéresser

Plus en détail

Procédure de dépôts des mémoires recherche de master 1 et 2 Bibliothèque du LARHRA

Procédure de dépôts des mémoires recherche de master 1 et 2 Bibliothèque du LARHRA DONNER PROCEDURE DE DEPOTS DES MEMOIRES RECHERCHE DE MASTER 1 ET 2 Les mémoires soutenus en vue de l obtention d un diplôme de master 1 ou 2 peuvent faire l objet d un double dépôt : - Dépôt papier la

Plus en détail

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement?

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Cours Master 1-1er semestre 2012-2013 Institut des Hautes Études de l'amérique Latine Paris III Sorbonne-Nouvelle Suivi individualisé en Anthropologie Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Le compte-rendu

Plus en détail

MASTER 2 ET DES BIBLIOTHEQUES. Année universitaire 2015-2016 MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. Responsable de la formation : B.

MASTER 2 ET DES BIBLIOTHEQUES. Année universitaire 2015-2016 MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. Responsable de la formation : B. MASTER HISTOIRE ET METIERS DES ARCHIVES ET DES BIBLIOTHEQUES PARCOURS ARCHIVES Année universitaire 05-0 MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Responsable de la formation : B. GRAILLES Document non contractuel

Plus en détail

Empower your business relationships

Empower your business relationships CONDUIRE ET CONSTRUIRE UN PPP : COMMENT AMÉLIORER L EXERCICE Regards croisés entre donneurs d ordre publics et acteurs privés Comment pouvoirs publics et entreprises privées peuvent-ils rendre leur montage

Plus en détail

1 -Présentation générale

1 -Présentation générale NOMS, Prénoms : Classe : Recherche documentaire (SVT-Documentation) Classes de 3ème 1 -Présentation générale Présentation et objectifs de l'épreuve : Réaliser une production écrite et orale sur un sujet

Plus en détail

La définition de l examen critique par les pairs dans le contexte du processus AEO

La définition de l examen critique par les pairs dans le contexte du processus AEO Module 5 Examen critique par les pairs Aperçu Ce module souligne l importance de l examen critique par les pairs de l évaluation et du rapport environnemental intégrés, notamment pour en assurer la crédibilité

Plus en détail

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet management sup gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet Le pictogramme qui figure ci-contre mérite une explication. Son objet est d alerter le lecteur sur la menace que

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Pérennité et croissance des PME en Alsace

Pérennité et croissance des PME en Alsace Pérennité et croissance des PME en Alsace 1 Introduction Jean-Alain HERAUD BETA, Université Louis Pasteur, CNRS, Strasbourg 2 Commission «pour la libération de la croissance française» 300 décisions pour

Plus en détail

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES 2 I. Objectifs La FONDATION KEBA MBAYE, consciente du rôle que peuvent jouer le Droit, l Ethique, l Education et le Sport

Plus en détail

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation N.B. La présente grille peut être utilisée avant, pendant et après la rédaction du mémoire : - avant pour se donner une représentation

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée»

LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée» Un double objectif LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée» Développer vos capacités à manager une entreprise et à maîtriser les conditions de son développement en intégrant les pratiques

Plus en détail

Les étapes de la recherche documentaire

Les étapes de la recherche documentaire Les étapes de la recherche documentaire Étape 1 = définir les mots de mon sujet de recherche. Étape 2 = établir une liste de mots-clés. Je réponds à plusieurs questions (raisonnement quintilien) = Quoi?

Plus en détail

Consignes générales pour la remise d un travail ou d un TFE

Consignes générales pour la remise d un travail ou d un TFE Consignes générales pour la remise d un travail ou d un TFE CORPS PROFESSORAL ISM Année scolaire 20..-20.. Présentation générale de cet outil L ensemble des professeurs de l ISM a décidé de vous donner

Plus en détail

Orientation des étudiants en 2010 : la génération numérique entre passion et raison

Orientation des étudiants en 2010 : la génération numérique entre passion et raison pour Orientation des étudiants en 2010 : la génération numérique entre passion et raison Enquête auprès de la population étudiante Vague 2 Novembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de

Plus en détail

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives RÉSUMÉ Mars 2010 Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives de l UE TERA Consultants L étude a été réalisée par TERA Consultants, un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

Consigne aux auteurs Rédactions aux normes APA

Consigne aux auteurs Rédactions aux normes APA Consigne aux auteurs Rédactions aux normes APA La rédaction du manuscrit doit se faire aux normes APA et être conforme aux consignes qui suivent. Tout article ne respectant pas ses normes se verra refusé.

Plus en détail

Université MENTOURI-Constantine. Guide des Modalités

Université MENTOURI-Constantine. Guide des Modalités Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université MENTOURI-Constantine Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie Vice Doyennat de la pédagogie et des relations avec

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Guide d'utilisation de la nouvelle version du Knowledge Forum. (KF 5 bêta)

Guide d'utilisation de la nouvelle version du Knowledge Forum. (KF 5 bêta) Guide d'utilisation de la nouvelle version du Knowledge Forum (KF 5 bêta) Version du 23 janvier 2015 Le Knowledge Forum (KF) est une application web qui fonctionne directement sur votre navigateur. Cela

Plus en détail

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva.

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva. The master thesis The master thesis (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) Code: thesis-writing Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva thesis-writing Menu 1. Introduction: le mémoire est

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

La magie de la modification physique et/ou chimique des cheveux. Guide méthodique travail personnel. Modèle B - Relooking.

La magie de la modification physique et/ou chimique des cheveux. Guide méthodique travail personnel. Modèle B - Relooking. La magie de la modification physique et/ou chimique des cheveux Guide méthodique travail personnel Modèle B - Relooking Module 4 Nom et prénom: Candidate No: Lieu du cours: Année: page 1 / 10 Table des

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

ISG International Business School

ISG International Business School ISG International Business School Programme Business & Management Cours : Stratégie d Entreprise Professeur : Emmanuel Coblence Page 1 Année Académique 2013-2014 SYLLABUS détaillé Nom du programme : Programme

Plus en détail

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012

La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles. BU Sciences BIU Montpellier PPE 2012 La recherche documentaire et la recherche d informations professionnelles 1 Introduction : la pratique étudiante Où commencez vous habituellement votre recherche d information? 84% des étudiants de 1er

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

Alan Melnyk Président du Programme technique

Alan Melnyk Président du Programme technique INSTRUCTIONS DE FORMATAGE MÉMOIRES COMPLETS POUR LES ACTES DE LA CONFÉRENCE SUR LA GESTION DES DÉCHETS, LE DÉCLASSEMENT ET LA RESTAURATION DE L ENVIRONNEMENT DANS LE SECTEUR NUCLÉAIRE AU CANADA (24 novembre

Plus en détail

Université de Sousse. Ecole Nationale d Ingénieurs de Sousse

Université de Sousse. Ecole Nationale d Ingénieurs de Sousse Réf :../ AU : 2014-2015 Université de Sousse Ecole Nationale d Ingénieurs de Sousse Rapport de stage d initiation (ou d Ingénieur) Réalisé par : Prénom & Nom de l'élève ingénieur Filière : 1 ère Année

Plus en détail

Consignes aux auteurs et aux coordonnateurs. Normes de présentation et règles de saisie

Consignes aux auteurs et aux coordonnateurs. Normes de présentation et règles de saisie ================================ Revue d Économie Régionale et Urbaine Consignes aux auteurs et aux coordonnateurs Normes de présentation et règles de saisie http://reru.gretha.u-bordeaux4.fr/-soumission-

Plus en détail

CR - Jury national du DCG 31 août 2009

CR - Jury national du DCG 31 août 2009 CR - Jury national du DCG 31 août 2009 M. Alain HENRIET, rappelle tout d abord les modalités du jury. Le jury est composé de 11 membres nommés (représentants de l université, représentants de l ordre des

Plus en détail

SOCLE COMMUN COMPETENCES INFO-DOCUMENTAIRES. Novembre 2010. Collège de Ste-Marie Sicché / Petreto 20190 SANTA-MARIA SICHÈ

SOCLE COMMUN COMPETENCES INFO-DOCUMENTAIRES. Novembre 2010. Collège de Ste-Marie Sicché / Petreto 20190 SANTA-MARIA SICHÈ Collège de Ste-Marie Sicché / Petreto 20190 SANTA-MARIA SICHÈ SOCLE COMMUN ET COMPETENCES INFO-DOCUMENTAIRES Novembre 2010 ANNE KUSS Professeur documentaliste COMPETENCE 1 La maîtrise de la langue française

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Demande d emploi. Poste(s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire DESS. Information générale. Ville Province/État Code postal

Demande d emploi. Poste(s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire DESS. Information générale. Ville Province/État Code postal Page 1 de 5 Approuvé par Demande d emploi Roy, Tremblé, Martin & Associés (Note : Faute d orthographe Tremblay) Nom de l établissement d éducation HEC Montréal Nom (s) désiré(s) Stagiaire d été ou Stagiaire

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

Directives pour le travail de fin d études août 2009. b) DIRECTIVES POUR LE TRAVAIL DE FIN D ETUDES. (Mémoire)

Directives pour le travail de fin d études août 2009. b) DIRECTIVES POUR LE TRAVAIL DE FIN D ETUDES. (Mémoire) b) DIRECTIVES POUR LE TRAVAIL DE FIN D ETUDES (Mémoire) 17 I Définition L art 8.1 du Règlement d études (ci-après RE) précise que le travail de fin d études est composé du mémoire et de sa soutenance.

Plus en détail