MARCHE DE TRAVAUX AMENAGEMENTS DE DEUX PLATEAUX DE BUREAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 08 LOT CVC PLOMBERIE SANITAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARCHE DE TRAVAUX AMENAGEMENTS DE DEUX PLATEAUX DE BUREAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 08 LOT CVC PLOMBERIE SANITAIRE"

Transcription

1 MARCHE DE TRAVAUX AMENAGEMENTS DE DEUX PLATEAUX DE BUREAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 08 LOT CVC PLOMBERIE SANITAIRE Page 1/31

2 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. PRÉAMBULE COMMUN A TOUS LES LOTS VISITES DES LIEUX PROTECTIONS DES OUVRAGES CONSERVÉS RÉSEAUX EXISTANTS CONSERVÉES INTERVENTIONS PARTICULIÈRES NETTOYAGE JOURNALIER EVACUATION DES DÉBLAIS CHOIX DES PRODUITS SONDAGES - NATURE DES SUPPORTS OBLIGATIONS DE L'ENTREPRISE DEVIS QUANTITATIF MISE EN OEUVRE - OBLIGATIONS - RESPONSABILITÉS GENERALITES CVC PLOMBERIE SANITAIRE CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX TRAVAUX Documents à fournir par l entrepreneur : Dossier d exécution Dossier de récolement Documents d exécution Modes opératoires CONSISTANCE DES TRAVAUX CLAUSES TECHNIQUES GENERALES CONTROLE DES INSTALLATIONS Contrôles sous la responsabilité de l entreprise Contrôles de conformité aux normes par un organisme agréé Qualité et origine des prestations RECEPTION Contrôle de l aspect des installations GARANTIES Garanties de parfait achèvement Garantie de fonctionnement Garantie du matériel Garantie décennale PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CVC PLOMBERIE SANITAIRE ORIGINE DES FLUIDES Eau froide Page 2/31

3 3.1.2 Electricité BASES DES CALCULS SITUATION DU PROJET CONDITIONS CLIMATIQUES EXTERIEURES CONDITIONS INTERIEURES A MAINTENIR (DANS LES LOCAUX AMENAGES RENOUVELLEMENT D'AIR NIVEAUX SONORES A RESPECTER LIMITES DE PRESTATIONS TRAVAUX NON COMPRIS AU PRESENT LOT MAIS A EXECUTER PAR LES LOTS SUIVANTS TRAVAUX A LA CHARGE DU PRESENT LOT TECHNOLOGIE - MATERIEL - MATERIAUX GENERALITES RESEAU DE TUYAUTERIES RESEAUX AERAULIQUES TRAITEMENTS ACOUSTIQUES EQUIPEMENT ELECTRIQUE GENERALITES DESCRIPTIF DES TRAVAUX SPECIFICATIONS TECHNIQUES DES TRAVAUX DE VENTILATION MECANIQUE ENTREES D AIR HYGROREGLABLES BOUCHES D'EXTRACTION GAINE D'EXTRACTION CAISSONS D'EXTRACTION SPECIFICATIONS DES TRAVAUX DE PLOMBERIE SANITAIRE CONSISTANCE DES TRAVAUX TRAVAUX DE DEPOSE APPAREILS SANITAIRES PRODUCTION D'EAU CHAUDE VANNES ET ROBINETTERIE RESEAU DE DISTRIBUTION DESINFECTION DES RESEAUX EVACUATIONS EAUX USEES ET EAUX VANNES INSTALLATION DE CLIMATISATION TRAVAUX DE DEPOSE PRINCIPE GENERALITES UNITE EXTERIEURE RACCORDEMENTS FRIGORIFIQUES RACCORDEMENTS ELECTRIQUES UNITES INTERIEURES CONVECTEUR ELECTRIQUE Page 3/31

4 1. PRÉAMBULE COMMUN A TOUS LES LOTS 1.1. VISITES DES LIEUX L'entrepreneur devra, avant la remise de son offre, se rendre sur place et visiter les lieux, afin d'inclure dans son offre toutes les prestations nécessaires à la parfaite exécution des travaux lui incombant. Dans le cas ou à travers les documents établis par les concepteurs certaines stipulations particulières sembleraient avoir été omises ou paraîtraient inadaptées; l'entrepreneur devra le signaler au cours de l'appel d'offre et effectuer une mise au point chiffrée sur un document annexe, remis avec sa proposition PROTECTIONS DES OUVRAGES CONSERVÉS Toutes les précautions et protections auront été prises lors des interventions pour protéger les ouvrages à conserver. Les dégradations seront immédiatement signalées au Maître d'œuvre et seront réparées aux frais de l'entreprise concernée. Les systèmes choisis pour ces reprises et les aspects de finition devront en tous points, satisfaire à ceux existants: matériaux compatibles, coloris, etc RÉSEAUX EXISTANTS CONSERVÉES L'attention des entreprises est attirée sur la présence de réseaux enterrés existants conservés sur l'emprise du terrain. Toutes les dispositions seront prise par chacune des entreprises intervenants sur le chantier pour ne pas détériorés ces réseaux par le fait d'intervention ou passage d'engins. Tous désordres apparaissant en cours de chantier sur ces réseaux sont réputés intervenus par suite de travaux, les réparations nécessaires seront à la charge de l'entreprise incriminée INTERVENTIONS PARTICULIÈRES Pour les interventions dans les locaux existants, l'entrepreneur devra impérativement définir avec le maître d'œuvre les emplacements et les limites de prestations, ainsi que le choix et la qualité des matériaux à mettre en œuvre (coloris, aspect, mode de pose, etc...). Cette mise au point sera effectuée avant toute intervention du présent lot NETTOYAGE JOURNALIER Prestation obligatoire due par l'entreprise : - Nettoyage quotidien après chaque intervention de son lot. - Balayage fréquent et rassemblement de ses gravats durant les travaux, plusieurs fois par jour si nécessaire. - Nettoyage et enlèvement systématique de ses déblais en fin d'intervention. - Chaque entreprise doit le nettoyage quotidien après chaque intervention de son lot, toutefois, en cas de négligence ou défaillance de certaines entreprises, le coordinateur pourra faire exécuter tous nettoyages Page 4/31

5 complémentaires par une entreprise spécialisée, et ce, à la charge de ces mêmes entreprises EVACUATION DES DÉBLAIS Les déblais seront évacués par chaque entreprise aux décharges publiques ou payantes, y compris taxes et frais. En tout état de cause, la manutention, le stockage et le transport des déblais incombent au titulaire de chaque lot. Pour les matériaux et produits dangereux et/ou particuliers, il sera fourni par l'entreprise une note précisant le lieu et le type de décharges retenues dans l'offre, ainsi qu'une copie de l'agrément CHOIX DES PRODUITS L'entrepreneur devra joindre à l'appui de son acte d'engagement, la nature, les caractéristiques et la marque des produits sur la base desquels il a établi son offre. Les produits devront être de fabrication notoirement connue. Leur composition ne pourra être modifiée que dans les limites prescrites par le fabricant. L'entrepreneur doit notamment l'exécution de "surfaces témoins" suivant les coloris choisis par le Maître d'œuvre SONDAGES - NATURE DES SUPPORTS Prestation à inclure aux prix unitaires des ouvrages: tous sondages nécessaires à la reconnaissance des supports existants, afin de déterminer la nature et les dimensions des matériaux les composant pour apprécier la compatibilité avec les ouvrages neufs à créer OBLIGATIONS DE L'ENTREPRISE Le devis descriptif n'étant pas limitatif, l'entreprise devra prévoir tous les travaux complémentaires indispensables au complet et parfait achèvement des ouvrages inclus dans son lot et ce, sans qu'il puisse prétendre à aucune modification de son prix forfaitaire pour raison d'omission aux plans et au devis descriptif, étant entendu que l'entrepreneur s'est rendu compte des travaux à effectuer, de leur importance et de leur nature, et qu'il a suppléé par ses connaissances professionnelles aux détails qui pourraient être omis sur les plans et descriptifs. Dans le cas ou à travers les documents établis par les concepteurs certaines stipulations particulières sembleraient avoir été omises ou paraîtraient inadaptées; l'entrepreneur devra le signaler au cours de l'appel d'offre conformément aux dispositions prévues dans le règlement de consultation DEVIS QUANTITATIF L'entrepreneur du présent lot devra impérativement répondre sur le cadre du devis quantitatif joint au dossier. La proposition de l'entreprise étant globale et forfaitaire, l'entrepreneur est tenu de vérifier les quantités. S'il découvre éventuellement des erreurs ou des oublis, il devra se conformer aux disposions prévues dans le règlement de consultation. Page 5/31

6 A défaut, après signature du marché, les quantités seront réputées être acceptées par l'entreprise sans aucune réserve MISE EN OEUVRE - OBLIGATIONS - RESPONSABILITÉS L'entreprise doit prévoir tout le matériel, toutes les fournitures et les travaux préparatoires indispensables pour assurer le complet et parfait achèvement des ouvrages prévus à son lot. Elle doit, pour la mise en œuvre de l'ensemble de ses ouvrages, respecter les prescriptions et recommandations contenues dans les DTU, avis et fiches techniques, recommandations professionnelles en vigueur à l'ouverture du chantier. Elle doit respecter tous les règlements et informations édités par les organismes de sécurité (médecine du travail, sécurité sociale, inspection du travail, etc...). Elle doit rigoureusement respecter la conception de l'ensemble du projet avec ses obligations de résultats. Elle doit impérativement utiliser une main d'œuvre qualifiée, assistée d'une organisation hiérarchisée et compétente. Elle doit signaler, en temps utile, ses observations, les erreurs ou omissions constatées dans le dossier de consultation des entreprises à l'équipe de Maîtrise d'œuvre. Elle ne peut mettre en œuvre que des matériaux et produits faisant partie de l'échantillonnage retenu, dans les prototypes d'outils sélectionnés et pour un objectif correspondant au prototype de référence. Elle ne peut mettre en œuvre des éléments d'ouvrages sans accord préalable de la Maîtrise d'œuvre sur les documents graphiques et écrits correspondant à l'élément concerné remis dans son contexte d'ensemble. La Maîtrise d'œuvre se réserve le droit de refuser, de démolir et de faire refaire les ouvrages non conformes à leurs caractéristiques mécaniques et fonctionnelles, caractéristiques structurelles et dimensionnelles, exigences de qualité, d'aspect et de teinte, telles que précisées au présent document et confirmées par les échantillons et prototypes de référence et ce sans que l'entreprise puisse prétendre à des indemnisations. Page 6/31

7 2. GENERALITES CVC PLOMBERIE SANITAIRE 2.1. CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AUX TRAVAUX Outre les prescriptions générales et particulières précisées dans les autres documents du marché, la proposition de l entrepreneur s entend compris pendant toute la durée du chantier : La réfection des ouvrages défectueux constatés soit en cours d exécution, soit à la pré-réception. Tous les ouvrages dégradés devront être démolis et repris dans les conditions précisées par ordre de service ou sur les P.V. de réunion de chantier. La mise hors chantier immédiate des matériaux ou éléments défectueux ou refusés par le maître d œuvre. Les frais d essais. Les sujétions dues à la présence d autres corps d état sur le chantier. La fourniture d échantillons et modèles d appareillages. L incidence des phasages éventuels des travaux Documents à fournir par l entrepreneur : Toutes les précisions, documents de détail, échantillons et PV nécessaires, pour obtenir une validation de la maîtrise d œuvre et du contrôleur technique avant toute réalisation de travaux. Les plans de principe des ouvrages de la solution de base sont fournis au DCE. Ils sont mis à disposition de l entreprise adjudicataire lors de la consultation. Celle-ci pourra les utiliser comme base de son propre dossier d exécution et aura à sa charge les modifications qu elle pourrait leur apporter en accord avec la maîtrise d œuvre, ainsi que les plans d atelier et les notes de calculs finales afférentes. Ces documents, une fois mis à jour, feront partie du dossier de récolement tel que décrit ci-après. Ils seront transmis au bureau d études attaché à la maîtrise d œuvre. Le type de libellé des cartouches, le principe de numérotation seront conformes aux demandes du maître d œuvre définies lors de la préparation des travaux. Une liste prévisionnelle de plans sera établie avant l exécution. Outre la fourniture des documents graphiques, l entrepreneur devra fournir la police d assurance décennale couvrant aussi la subséquente en cas de cessation d activité du fabricant pour les matériaux utilisés (voir également les prescriptions du CCAP) Dossier d exécution Les spécifications techniques détaillées, ainsi que les plans d exécution des ouvrages sont à la charge de l entreprise retenue. Les études d exécution des ouvrages comprennent notamment : Les notes de calcul d ensemble et de détails de tous les éléments constitutifs ; Les plans généraux, plans d assemblages, ainsi que le calepinage de tous les composants ; Les calculs et les plans de toutes les phases de montage ; Page 7/31

8 Les plans d exécution seront établis par des bureaux d études ; Les plans de réservation à prévoir dans les ouvrages de gros œuvre et détails de raccordement ; Les plans des ouvrages avec tous détails nécessaires accompagnés des notes de calcul correspondantes ; L établissement et le suivi du planning d exécution et de coordination T.C.E Dossier de récolement La fourniture du dossier de récolement des ouvrages exécutés et des contrôles effectués. L entreprise remettra à la maîtrise d œuvre, dès la période de préparation des travaux, les bases des plans des dossiers de récolement. Ce dossier, complété et mis à jour pendant la durée des travaux, sera remis au plus tard 1 mois avant la décision de réception des ouvrages. Il comprendra l ensemble des pièces nécessaires à l intelligence du projet. Il sera établi conformément au C.C.A.P. et comprendra, notamment, les chapitres suivants : Documents d exécution Plans généraux, Plans de détails, Plans de fabrication, Notices techniques et descriptives, Programme de mise en œuvre, Planning, Plans conformes à la réalisation. Matériaux Spécifications techniques d achat des produits et matériaux, Récapitulatif des matériaux utilisés, Spécifications d achat des produits ou composants de construction divers Modes opératoires Pour chaque nature de travaux, la description des modes opératoires et protocoles d application, La liste des agréments de toute nature et les certificats d agréments correspondants, Les certificats de qualification de ces modes opératoires. Contrôles et essais L organigramme du contrôle, La liste des examens et contrôles effectués, Les instructions d essais de résistance pour tous les matériaux testés s il y a lieu, Les relevés et résultats des contrôles et examens de toute nature s il y a lieu. Qualification du personnel La liste des opérateurs sur chantier. Dossier de coordination SPS Page 8/31

9 Constitution du D.I.U.O. (Dossier d Intervention Ultérieure sur l ouvrage) 2.1. CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet la fourniture et la pose des ouvrages de CVC PLOMBERIE SANITAIRE nécessaires au projet d'amenagement DE BUREAUX pour le compte du Centre Régional des Lettres Midi Pyrénées à TOULOUSE. Le projet est à réaliser dans une immeuble actuellement partiellement occupé par les service du CRL aux étages et des logements privatifs et un commerce au RDC, situé au 14 rue des Arts. Maître d ouvrage : CRL 14 rue des Arts Toulouse Ces travaux comprennent toutes les prestations sans réserves, notamment celles décrites ci-dessous sans que cette liste soit limitative : - les plans d exécution, de percements de chantier, accompagnés des notes de calculs. - Les bilans thermiques, - les unités extérieures de climatisation, - les unités intérieures, compris raccordements, - les régulations et protections de la sous station de chauffage. - le raccordement des attentes fournies par le lot Electricité - les réglages aérauliques et électriques. - les repérages. - la mise à la terre et les liaisons équipotentielles. - les supports de matériel. - les transports, les levages, les manutentions et les échafaudages - les percements les rebouchages à limiter au strict minimum et les étanchéités. - La dépose et l évacuation des matériels (groupe froid, centrale, extracteur, chaudières, climatiseurs ), - les mises à l épreuve, réglages, contrôles, essais avec fourniture des fiches correspondantes. - la mise à disposition des utilisateurs, du personnel qualifié pour l initiation au fonctionnementdes installations. - le nettoyage des locaux pendant et après les travaux. - la présence du responsable qualifié de l entreprise à chaque rendez-vous de chantier, desynthèse et d étude CLAUSES TECHNIQUES GENERALES NORMES ET REGLEMENTS Page 9/31

10 Les matériels et installations seront impérativement conformes aux normes, arrêtés, décrets, DTU, règlements, codes, prescriptions administratives et règles départementales applicables à la date de la remise de l offre. La mise en œuvre des matériaux sera exécutée selon les règles de l art, et conformément aux cahiers des charges des fabricants. Liste des normes, règlements et documents applicables (liste non exhaustive) : RT 2012 : Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments. Décret no du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions. RT 2005 : Décret N du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques et la performance énergétique des constructions. RT 2000 : Décret N du 29 novembre Arrêté ministériel du 25 Juin 1980 & 22 Juin Circulaire du 3 Mars et du 21 Juin 1982 relatif aux Établissements recevant du Public de 5éme Catégorie en ce qui concerne les normes relatives à la sécurité incendie. Arrêté ministériel du 23 Juin 1978 relatif aux installations fixes destinées au chauffage, à l alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d habitation, des bureaux ou recevant du public. DTU 65 : installations de chauffage DTU 68.1 & 2 : ventilation mécanique contrôlée DTU 70.2 : électricité NFC : électricité DTU Étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie. DTU Étanchéité des toitures avec éléments porteurs en maçonnerie de pente supérieure ou égale à 5%. DTU Toitures en tôles d'acier nervurées avec revêtement d'étanchéité. DTU Travaux de toitures en en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtement d'étanchéité. DTU Travaux de bâtiment. Réfection des ouvrages d'étanchéité des toitures terrasses ou inclinés CONTROLE DES INSTALLATIONS Contrôles sous la responsabilité de l entreprise L entreprise a à sa charge l ensemble des essais nécessaires à la conformité au cahier des charges techniques particulières, aux règlements en vigueur et au bon fonctionnement de ses installations Chauffage-Clim : - Production de chaud et froid - Dimensionnement des émetteurs Page 10/31

11 - Réseaux de distribution -Régulation -Commandes et protections électriques -Étanchéité et bon fonctionnement des installations -Isolation calorifuge -Réglages hydrauliques Ventilation : - Débit d air aux bouches - Régulation - Commandes et protections électriques - Essais fumigènes -Clapets et cartouches coupe-feu -Étanchéités NOTA IMPORTANT : L entreprise devra l établissement d un procès-verbal des résultats détaillés des mesures et réglages effectués, remis en 3 exemplaires avant la réception des travaux. (Conventions : Coprec, Consuel.) Contrôles de conformité aux normes par un organisme agréé Avant réception, il sera demandé à l entreprise de fournir un certificat de conformité des ouvrages réalisés, établi par un organisme agréé Qualité et origine des prestations. Avant toute mise en œuvre, l entreprise doit fournir un échantillonnage des matériels et matériaux, accompagné d une documentation technique complète, comprenant notamment les caractéristiques techniques et les procèsverbaux d essais en usine RECEPTION Contrôle de l aspect des installations Lors de la réception de fin de travaux il sera procédé à une inspection de la pose des appareillages, canalisations gaines, caissons, etc. Les fournitures manquantes devront être mises en place, les fournitures reconnues insuffisantes ou défectueuses seront remplacées, et les défauts de montage rectifiés sous quinzaine. Si pour une raison quelconque, après constatation de carence, il était décidé de conserver les fournitures, il sera procédé à un abattement sur le montant du forfait. Page 11/31

12 2.5. GARANTIES La réception et l approbation des documents de l entreprise ne la dégagent pas de ses responsabilités. Les garanties portent sur l ensemble des fournitures, des travaux, du fonctionnement des installations et de leur pérennité. Ces garanties impliquent le remplacement ou la réparation des matériels, les études nouvelles, la main d œuvre nécessaire, et les frais annexes pouvant découler de ces interventions. Les délais d intervention en garanties n excéderont pas 24 heures en cas d arrêt de parties des installations, ou en cas de dysfonctionnement empêchant l utilisation normale des locaux. L entreprise demeure seule responsable des dommages ou accidents causés à des tiers, au cours ou après l exécution de ces travaux, résultant de son propre fait ou de celui du personnel mis à sa disposition Garanties de parfait achèvement. L installateur garantit de façon formelle la parfaite réalisation des travaux et leur pleine adéquation avec le descriptif ou le CCTP, les Règles de l art, les règlements et décrets en vigueur Garantie de fonctionnement. L entreprise garantit le bon fonctionnement de son installation aux conditions climatiques et physiques du lieu pendant la période de garantie et ce dans les conditions normales d utilisation et d entretien Garantie du matériel. L installation devra donner le maximum de sécurité pour un service continu : 24/24h et 365 jours,la garantie commence à dater de la mise en service et de la réception, elle porte sur tous les défauts visibles ou non, les matériaux et matériels employés, et le bon fonctionnement. Cette garantie est totale (pièces et main d œuvre), elle porte également sur toute les parties qu elle aurait été amené à sous-traiter. Cette garantie ne s applique pas aux conséquences de l usure normale, ni à celles qui pourraient résulter de la mauvaise utilisation des appareils ou de la non observation des instructions Garantie décennale. L entreprise devra une garantie décennale sur les ouvrages de charpente, de gros œuvre, menuiseries et d étanchéité. Page 12/31

13 3. PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CVC PLOMBERIE SANITAIRE 3.1. ORIGINE DES FLUIDES Eau froide Nature : Eau de ville de Toulouse Origine : Canalisations existantes à l intérieur du bâtiment sur colonne WC Electricité Nature : Suivant besoin exprimé par le présent lot Origine : - proximité des groupes extérieurs de climatisation neufs Nature : Mono 220 V Origine : - proximité des unités intérieures de climatisation - proximité des chauffes eau électriques - proximité des extracteurs d'air en terrasse et local technique 3.2. BASES DES CALCULS SITUATION DU PROJET TOULOUSE (31) CONDITIONS CLIMATIQUES EXTERIEURES - hiver : température -5 c Hygrométrie : 90 % HR - été : température 35 c Hygrométrie : 35 % HR CONDITIONS INTERIEURES A MAINTENIR (DANS LES LOCAUX AMENAGES * température : Hiver : Tous locaux : 20 C Eté : Bureaux : 25 C * hygrométrie non régulée RENOUVELLEMENT D'AIR - Bureaux : 30 m3 /h par personne - WC : 30 m3 /h - Salles de réunion : 18 m3 /h par personne et 1 personne pour 2 m² Page 13/31

14 3.2.5 NIVEAUX SONORES A RESPECTER Bruits aériens propagés à l'extérieur du bâtiment Les bruits aériens propagés à l'extérieur du bâtiment par les extracteurs et les appareils de climatisation devront être corrigés de telle sorte que leurs seuils admissibles restent conformes aux instructions relatives aux bruits aériens émis dans l'environnement par les installations. L'entreprise devra se conformer aux exigences particulières des services de l'environnement de la ville de TOULOUSE pour la zone concernée Bruits propagés à l'intérieur du bâtiment Pour l'ensemble des bureaux 35 dba LIMITES DE PRESTATIONS TRAVAUX NON COMPRIS AU PRESENT LOT MAIS A EXECUTER PAR LES LOTS SUIVANTS Lot 01 Gros œuvre RAS Lot 02 Menuiseries extérieures Bois - Pose des entrées d air autoréglables fournies par le présent lot, dans les menuiseries - Fourniture et pose des grilles à ventelles acoustiques du local technique extérieure destiné à abriter les unités extérieures - Toutes découpes ou adaptations de prise ou de rejet d'air dans les parois extérieures du local technique extérieur. Lot 03 Plâtrerie - Habillage des gaines et tuyauteries apparentes si nécessaire - Calfeutrements plâtre en périphérie des traversées de cloisons existantes, Lot 04 Menuiseries Intérieures - Détalonnage des portes d accès des sanitaires pour ventilation mécanique - Plan menuisé des vasques sanitaires compris découpe Lot 05 Plafonds suspendus - Faux plafond démontable au niveau des passages de canalisations en général - Découpe des faux plafonds pour mise en place des cassettes, des bouches d extraction, grilles et diffuseurs Lot 8 Electricité - Amenée électrique à proximité des extracteurs neufs de VMC - Amenée électrique à proximité des cumulus Page 14/31

15 - Amenée électrique à proximité des unités extérieures du système - Amenée électrique à proximité des unités intérieures de climatisation Lot 06 Peinture - Peinture définitive des canalisations apparentes de raccordement des appareils sanitaires de l installation et des radiateurs TRAVAUX A LA CHARGE DU PRESENT LOT - Percement et rebouchage dans les parois existantes et à créer, de dimension inférieure à 15 cm - Fourniture des grilles d entrée d air auto-réglables - Plans de réservations et fourniture des attentes électriques - Raccordements électriques des appareils fournis / posés par le présent lot, depuis les attentes électriques laissées à proximité. - Joints silicone en périphérie des vasques découpées par le Lot Menuiseries Intérieures 3.4. TECHNOLOGIE - MATERIEL - MATERIAUX GENERALITES Le présent chapitre a pour objet de définir les conditions générales de fourniture, d'exécution et de pose. Les conditions imposées devront être respectées impérativement. Ne sont admises que les dérogations ayant obtenues l'agrément du Maître de l'ouvrage ou du Maître d'oeuvre et ayant pour cause : - les qualités des matériels, - les délais d'approvisionnement ou de réalisation, - les modifications demandées par le Maître de l'ouvrage. Le choix des fournisseurs et des sous-traitants devra obtenir l'agrément du Maître de l'ouvrage. Les marques indiquées sont celles des matériels sélectionnés. L'installateur devra justifier, par des documents, et par des essais, que les équipements et matériaux proposés répondent aux conditions imposées RESEAU DE TUYAUTERIES Toutes les tuyauteries d'eau froide et d'eau chaude seront réalisées en tube cuivre écroui. - norme NFA Pose des tuyauteries en cuivre écroui Les différents tuyaux, raccords et accessoires employés, ainsi que leur mise en œuvre, façon de joints, etc, doivent être conformes aux normes existantes. Les conduites doivent être fixées par des supports permettant leur démontage. L'écartement maximum de ces supports sera de : - Diamètre intérieur inférieur ou égal à 20 mm 1,25 m - Diamètre intérieur de 21 à 40 mm inclus 1,80 m Page 15/31

16 - Diamètre intérieur égal ou supérieur à 41 mm 2,50 m Les robinets d'arrêt, clapets et tous appareils spéciaux doivent être rendus facilement démontables par des raccords ou des brides. Sauf convention spéciale, il ne doit pas être prévu de démontables en dehors de ceux qui sont nécessaires au montage même de l'installation, aux robinets d'arrêt et appareils spéciaux. Tous les raccords démontables et brides doivent être facilement accessibles. Les parties de canalisations exposées au chocs doivent protégées ou exécutées en matériaux résistants. Les conduites traversant des murs et des planchers seront garanties par des fourreaux dépassant de 2 cm minimum de chaque côté. Les interstices entre tuyaux et fourreaux seront calfeutrés au moyen d'un matériau incombustible et compressible. Toutes les précautions doivent être prises pour que les tubes conservent, après leur mise en oeuvre, leur section circulaire. Le tracé des canalisations et la mise en oeuvre des tubes doivent être particulièrement étudiés pour permettre la libre dilatation du métal. Des anti-béliers seront prévus aux endroits utiles et la robinetterie de qualité suffisante pour éviter toutes vibrations parasites au moment de la manœuvre. L'entrepreneur aura à sa charge les traversées de toutes les parois autres que celles à réaliser dans le béton sauf si elles sont précisées dans les limitations, ainsi que la fixation des appareils intéressant son lot. Les traversées pour petites tuyauteries dans les murs intérieurs ou cloisonnement à revêtement métallique, seront effectuées à l'aide d'emporte-pièce tournant, afin que les traversées soient parfaitement circulaires et dimensionnées de la façon la plus précise que possible. Essais d'étanchéité Les canalisations d'eau froide et d'eau chaude installées sont mises en charge sous une pression supérieure de 5 Kg à la pression de service (sans dépasser en aucun point la pression d'épreuve de chaque matériau). Tous les robinets de puisage et de vidange sont fermés après purge de l'air dans les conduites, les robinets d'arrêt sont ouverts. Cette pression est maintenue pendant 4 heures au moins : aucune fuite ne doit se révéler. Les essais sont toujours exécutés avant peinture ou encoffrement des canalisations RESEAUX AERAULIQUES Les réseaux devront être conçus de façon à présenter la perte de charge minimum. Ceci est, en particulier, valable pour les coudes et accessoires. Les registres manuels seront prévus aux endroits indiqués et partout où cela est nécessaire, de façon à contrôler la répartition des débits. Les gaines seront disposées de façon à laisser une hauteur libre suffisante pour les circulations, en particulier, dans les locaux techniques. En amont et en aval de chaque appareil, et après chaque piquage, il sera prévu des trous d'accès bouchonnés, pour l'introduction des appareils de mesure. Des portillons d'accès étanches seront prévus aux endroits nécessitant un accès dans la gaine comme indiqué sur les plans. Les coupures antivibratiles ou les rattrapages de dilatation seront réalisés par interposition de manchettes souples en toile Néoprène ou en caoutchouc. Supportage Pour toutes les gaines, la distance maximale admissible entre deux supports sera de 3,5 mètres. Dans tous les cas, un ou plusieurs supports devront être prévus à proximité des coudes, des piquages et des appareils montés sur gaines. Les supports seront en principe du type à trapèze. Les suspensions seront réalisées avec des tiges filetées, Page 16/31

17 permettant le réglage en hauteur. Les tiges devront rester en position verticale. Les suspensions par chaînes sont interdites. Les supportages par fixation directe des suspensions sur les gaines sont également interdits. Mise en œuvre - Essais Toutes les gaines devront être nettoyées intérieurement avant leur montage. Après montage, les réseaux devront être soumis à des essais d'étanchéité. La pression d'épreuve sera au moins égale à la hauteur manométrique maximale du ventilateur. Les fuites éventuelles seront détectées par produits fumigène et par eau savonneuse. Après avoir complété le montage, l'installateur devra faire fonctionner chaque réseau pendant 6 heures au moins les bouches et les diffuseurs ayant été préalablement démontés. Gaines métalliques Les gaines en acier galvanisé s'entendent avec galvanisation intérieure et extérieure (tôles planes galvanisées du commerce). Les accessoires (coudes, tés, etc.) seront réalisés conformément aux instructions de la planche de détails standards. Tous les joints devront être scellés avec un mastic spécial résistant au vieillissement ou avec tout autre dispositif pouvant assurer une étanchéité parfaite. Gaines flexibles Les gaines flexibles seront exclusivement utilisées pour le raccordement des réseaux à des équipements terminaux, tels que boîte de mélange, diffuseurs, etc. Les longueurs devront être limitées au strict minimum. Composition : - armature en fil d'acier protégé et enroulé en spirale, - pli extérieur en tissu de verre imprégné et rendu étanche par soudure TRAITEMENTS ACOUSTIQUES L'entreprise devra prévoir, en outre, en fonction des caractéristiques des matériels sélectionnés, tous les dispositifs complémentaires nécessaires pour atteindre les conditions imposées. En cours de réalisation, elle devra également fournir toutes les informations et les calculs détaillés prouvant : - que les matériels ont été sélectionnés pour travailler dans les conditions acoustiques et vibratoires optimales, - que les éléments d'atténuation ont été calculés pour permettre l'obtention des conditions à garantir. Tout dispositif d'atténuation devra être sélectionné pour présenter la perte de charge la plus réduite possible. Même lorsque les calculs de réalisation n'auront pas justifié l'insertion d'éléments d'atténuation, l'on devra impérativement prévoir la place nécessaire pour pouvoir les insérer par la suite. Ceci est particulièrement valable pour les aspirations et les refoulements des ventilateurs. L'entreprise devra disposer d'un appareil de mesure acoustique permettant l'analyse spectrale par bande d'octaves, et effectuer après les réglages et la mise en service des installations aérauliques, une campagne de contrôle dans tous les locaux. Ces mesures seront consignées avant la réception provisoire des installations. Traitements acoustiques des réseaux aérauliques En fonction des spectres sonores les dispositifs d'atténuation pourront être constitués par : - des filtres (chambres de résonance, sections coniques, élargissements, etc.) pour les basses fréquences, Page 17/31

18 - des silencieux composés d'éléments revêtus intérieurement d'un matériau absorbant (silencieux à éléments, chambre d'absorption, chicanes, sections droites revêtus etc.) pour les moyennes et hautes fréquences. - des dispositifs combinant les effets des filtres et des silencieux. Tous les éléments métalliques des filtres ou des silencieux seront en acier galvanisé compris des brides de fixation. Les enveloppes devront être parfaitement rigides. Le matériau absorbant sera en laine verre incombustible à haute densité (2,5 kg/m2 pour 2,5 cm d'épaisseur) avec protection superficielle contre l'usure constituée par un film spécial ou une tôle galvanisée (perforée ou étirée). La vitesse et la température de l'air ne devront pas dépasser les recommandations du fabricant du matériau. Un soin particulier devra être apporté au problème du bruit généré par les équipements aérauliques à l'extérieur des bureaux. Les prises d'air et les grilles de rejet devront être sélectionnées pour une vitesse frontale la plus basse possible et dans certains cas, elles devront être de type acoustique (lorsque l'interposition d'un atténuateur classique n'est pas possible) EQUIPEMENT ELECTRIQUE GENERALITES L'équipement électrique sera réalisé conformément aux Normes et Décrets en vigueur, en particulier norme C et ses additifs et Décrets du L'entreprise devra prévoir toutes les armoires et les coffrets de commandes, ainsi que les raccordements électriques jusqu'aux appareils de sa fourniture. Les amenées de courant ne feront pas partie du présent lot, mais les raccordements aux armoires et coffrets devront, par contre, être prévus. L'installateur devra, également, prévoir la mise à la terre de tous ses appareillages. Câblages Liaisons électriques Les câbles seront du type U 1000 RO 2V. Les conducteurs seront repérés par coloration des isolants avec les couleurs suivantes : - vert jaune pour le conducteur de protection, - bleu clair pour le neutre (lorsqu'il est prévu), - noir ou brun pour les phases. Les câbles seront posés : - sur chemins de câbles et en une seule couche, pour les parcours avec plus de 3 câbles. - sous fourreaux (acier ou plastique) pour les parcours de 3 câbles et moins. Page 18/31

19 4. DESCRIPTIF DES TRAVAUX 4.1. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DES TRAVAUX DE VENTILATION MECANIQUE Les locaux créés seront dotés de 3 ensembles de ventilation mécanique distincts desservant : le bloc sanitaire, la salle de réunion et l ensemble des bureaux ENTREES D AIR HYGROREGLABLES L adjudicataire du présent lot devra fournir au lot Menuiserie Extérieure Bois qui en assurera la pose, les entrées d air hygroréglables de 30 m3/h ou 45m3/h. Elles seront équipées d un auvent extérieur. Localisation : Suivant plans Architecte BOUCHES D'EXTRACTION Les bouches d'extraction seront réalisées en matière plastique, elles seront de type hygro-réglables.. Marque : FRANCE AIR, ANJOS ou similaire. Dans les locaux équipés de climatiseurs gainables, l extraction d air sera réalisée par raccordement du réseau sur le plénum de reprise de l unité plafonnière, avec interposition de module de réglage de débit. Localisation : WC des trois niveau R+2, R+3 et R GAINE D'EXTRACTION Toutes les gaines collectrices seront réalisées en tôle d'acier galvanisé et spiralée. Les gaines collectrices chemineront en faux-plafond. Les réseaux seront conçus de façon à présenter la perte de charge minimum. La vitesse à l'intérieur des conduits ne devra pas dépasser 4 m/s. La sortie en façade devra faire l'objet d'un percement et de la pose d'une grille pare pluie extérieure à la charge du présent lot. A l aspiration de chaque caisson, il sera installé un atténuateur sonore. Localisation : Réseau suivant plans architecte CAISSONS D'EXTRACTION Les caissons d'extraction des bureaux seront implantés en faux plafond des WC.. Ils seront composés : - d un caisson en tôle acier galvanisé - d'un moto ventilateur à action, entraînement par courroie - d'un moteur triphasé 230V/400 V, classe F, - un coffret électrique avec protection et contacteur marche / arrêt - d une manchette souple anti-vibratile en matériau incombustible Marque : ALDES ou équivalent Type : VEC Le raccordement électrique sera réalisée par le présent lot depuis une amenée laissée à proximité par le lot Electricité. Page 19/31

20 Localisation : Plafond des Sanitaires des niveaux R+2 et R SPECIFICATIONS DES TRAVAUX DE PLOMBERIE SANITAIRE CONSISTANCE DES TRAVAUX Les travaux comprendront l'ensemble des fournitures, des travaux, des essais, des réglages et de la mise en service nécessaires pour la bonne exécution des installations à réaliser et cela jusqu'au complet achèvement des ouvrages en parfait état de fonctionnement et notamment : - la fourniture et la pose de l'appareillage sanitaire et de son équipement, - la fourniture et mise en œuvre des canalisations de distribution d'eau froide et d'eau chaude, - le raccordement des appareils sanitaires sur les chutes EU-EV existantes TRAVAUX DE DEPOSE L'ensemble des zones démolies devront faire l'objet d'une dépose préalable avec coupure et isolement préalable des réseaux de plomberie contenus dans la zone. Le lot démolition est réputé intervenir dans une zone ne comprenant aucun réseau sous pression. D'autre part, le présent poste comprendra l'ensemble des déposes nécessaires à la réalisation Localisation : Suivant plans Architecte et visite d'état des Lieux APPAREILS SANITAIRES La description des appareils sanitaires et de la robinetterie définie ci-après représente une référence à laquelle les Entreprises devront obligatoirement répondre. Toutefois, les entreprises pourront proposer des solutions variantes qui devront comporter la description exacte du matériel proposé et qui seront chiffrés en annexe du bordereau quantitatif. Le matériel proposé devra être d'une qualité équivalente. De toute manière, le choix définitif des appareils et de robinetterie sera soumis à l'agrément du Maître d'œuvre. L'appareillage sanitaire sera de premier choix et de couleur blanche, de marque certifiée. Robinetterie aux normes NF dans la série ALEO de chez PORCHER à 2 disques céramiques Sanitaires: Cuvette suspendue à alimentation indépendante PRIMA de chez ALLIA 54 x 36 Bati-support autoportant avec réservoir encastré BASTIA de chez ALLIA, 40 x 18 x 115 Abattant double blanc PRIMA de chez ALLIA Localisation : Sanitaires des niveaux R+2 et R+3 Cuvette au sol à alimentation indépendante à sortie horizontale prépercée pour fixation abattant PUBLICA de chez ALLIA, 46 x 36 x 39, avec reservoir de chasse compatible. Page 20/31

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

Système à débit variable T.One

Système à débit variable T.One C H A U F F A G E E T R A F R A I C H I S S E M E N T Système à débit variable T.One Pompe à chaleur Air/Air Habitat Système T.One Chauffage thermodynamique individ Une source d énergie renouvelable Une

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE 4, rue Dolorès Ibarruri DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE L entreprise a la responsabilité de prévoir les bonnes quantités de fourniture pour la réalisation des travaux : - faire les métrés et renseigner

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Carisma. Climatisation Ventilo-convecteur CRC ECM Carisma CRT ECM CRS ECM. www.eurovent-certification.com www.certiflash.com

Carisma. Climatisation Ventilo-convecteur CRC ECM Carisma CRT ECM CRS ECM. www.eurovent-certification.com www.certiflash.com Carisma Climatisation Ventilo-convecteur ECM Carisma CRT ECM CRS ECM Systèmes de management de la qualité ISO 900 Cert. n 04/4 www.eurovent-certification.com www.certiflash.com Les ventilo-convecteurs

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

CCTP Lot 04 PLOMBERIE

CCTP Lot 04 PLOMBERIE CCTP Lot 04 PLOMBERIE Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois n 1-18 Sommaire 1.1 OBJET DU DOSSIER... 3 1.1.1 ALIMENTATION... 3 1.1.2 EVACUATION... 3 1.2 RECONNAISSANCE

Plus en détail

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE page 1 1. CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. OBJET DE LA NOTICE La présente notice CCTP concerne la description des travaux du lot MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC

Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC 1 / Généralités 1.1 Préambule L'entrepreneur devra prendre connaissance de l'ensemble du C.C.T.P. et en particulier : - Des dispositions applicables à

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM CHAUFFAGE PLOMBERIE - VENTILATION Maître d ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON DE MONTLUEL 85 avenue Pierre COMORECHE 01120 MONTLU Tél : Maître d œuvre CAP ARCHITECTURE 441

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAÎTRE D OUVRAGE : MAIRIE d HERBEYS 27 Chemin du Villard 38320 HERBEYS OPERATION : TRANSFORMATION DU LOCAL DE L ANCIENNE MAIRIE EN MAGASIN DE PRODUCTEURS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs.

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs. Zeus Centrale de Traitement de l Air La gae ZEUS répond aux besoins de chauffage et de rafraîchissement des locaux industriels et sportifs. La gae compte tailles ayant des débits d'air compris entre 5.000

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail