Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE"

Transcription

1 Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE PHASE DCE C.C.T.P. lot «Bâtiment tous corps d état» Chapitre 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE MAITRE D OUVRAGE : Mairie de Richebourg 3, Place du Général de Gaulle RICHEBOURG A.M.O : 2L Ingénierie Rue Flemming BETHUNE ARCHITECTE: AGENCE MAES 2, place Genevières LILLE BET Structure, Fluides & Chauffage EGIS Bâtiment 33, Avenue de FLANDRES MARCQ EN BAROEUL BET VRD: PROFIL INGENIERIE, 12, Rue Harald STAMMBACH BP WASQUEHAL Cedex BET HQE : ADA ENVIRONNEMENT, 12, Rue Harald STAMMBACH BP WASQUEHAL Cedex PAYSAGISTE : ETAMINE 1, Rue du MIN de LOMME LOMME EGIS 5200 DCE CCTP TZ PLB EMETTEUR AFFAIRE PHASE TYPE IDENT. LOT N IND 18 OCTOBRE 2012

2 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 2/ 104 PRÉAMBULE Les prescriptions techniques particulières d exécution des travaux définies dans le présent C.C.T.P. font référence aux normes françaises homologuées, ainsi qu aux normes applicables en France en vertu d accords internationaux, et dans les conditions prévues au décret n du 26 janvier 1994 modifié. Il peut arriver que les normes dont il est fait référence aient été depuis modifiées ou annulées. Dans ce cas, il sera fait usage des dernières normes en vigueur. Elles prévaudront sur toute autre disposition. Le présent document ne pouvant entrer dans tous les détails techniques et dans l'énumération de tous les travaux accessoires, les entrepreneurs doivent, avant la remise des offres, émettre toutes réserves qu'ils jugent opportunes et présenter des solutions adéquates complètement décrites et chiffrées. «L entrepreneur, qui a une obligation de résultat, devra comprendre dans ses prix toutes les prestations nécessaires au bon achèvement des ouvrages. Par rapport aux documents contenus dans le D.C.E. et aux renseignements qu il aura pu obtenir à sa demande auprès du Maître d Œuvre, l entrepreneur reconnaît s être rendu compte exactement des travaux à exécuter, de leur importance et de leur environnement, de leur nature et implantation par rapport à l existant et procèdera aux reconnaissances et démarches qu il jugera utiles et nécessaires (sondages, études, essais, etc.) afin de prévoir sa technique de réalisation et de déterminer ses prix.» Le présent projet consiste en la construction d un ensemble de bâtiment indépendant, au nombre de deux. - Un bâtiment nommé «bâtiment école» regroupant toutes les activités liées au développement de l enfant depuis une garderie au cours élémentaires, en passant par l éveil à l apprentissage informatique. - Un bâtiment nommé «bâtiment restauration» regroupant toutes les activités liées à la restauration collective et ses services. Le projet est simple de construction de plein pied, à ossature béton, bois, bardage, L ensemble respectera les normes en vigueur, le projet est situé en zone séisme 2 (faible) suivant le décret n du 22 octobre Les bâtiments suivront la réglementation thermique en vigueur suivant le classement : - Bâtiment école : RT Bâtiment restauration : RT 2005 niveau BBC Les bâtiments répertorié ERP suivant le classement : - Bâtiment école : Type R de 3 ème catégorie - Bâtiment restauration ; type N de 3 ème catégorie.

3 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 3/ 104 DECOMPOSITION DES CHAPITRES Le présent document est le C.C.T.P. du lot «Bâtiment tous corps d état» Il se décompose en 13 parties : Chapitre 1.1 GROS ŒUVRE- CHARPENTE BOIS Chapitre 1.2 COUVERTURE ETANCHEITE Chapitre 1.3 BARDAGE Chapitre 1.4 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM-SERRURERIE Chapitre 1.5 MENUISERIES INTERIEURES BOIS Chapitre 1.6 CLOISONS DOUBLAGES Chapitre 1.7 PLAFONDS SUSPENDUS Chapitre 1.8 ELECTRICITE COURANT FORTS ET FAIBLES Chapitre 1.9 PLOMBERIE SANITAIRE Chapitre 1.10 CHAUFFAGE-VENTILATION Chapitre 1.11 REVETEMENT DE SOLS DURS & FAIENCES Chapitre 1.12 REVETEMENT DE SOLS SOUPLES Chapitre 1.13 PEINTURE-REVETEMENT MURAUX L entreprise devra répondre obligatoirement à l ensemble du lot composé de ses 13 parties. Toute offre partielle sera considérée comme non-conformité et rejetée lors de l analyse des offres.

4 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 4/ 104 SOMMAIRE 1 DISPOSITIONS GENERALES GENERALITES Description sommaire de l opération Objet du présent lot CONSISTANCE ET DEROULEMENT DES TRAVAUX Consistance des travaux NORMES ET REGLEMENTS DOCUMENTS TECHNIQUES Liste des documents Dimensionnement LIMITES DE PRESTATIONS Travaux à la charge du lot plomberie Limites avec les autres corps d état CONDUITE DE CHANTIER Coordination Stockage sur site Gestion des déchets Obligations à la fin du chantier GARANTIE DE L INSTALLATION ECHANTILLONS PRESENTATION DES OFFRES 15 2 HYPOTHESES DE CONCEPTION / BASE DES CALCULS RESEAUX Évacuations Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire Eau chaude sanitaire collective Eau chaude ponctuelle Moyens de lutte contre l'incendie Gaz Électricité CONDITIONS A GARANTIR Exigences environnementales Eau froide Eau chaude sanitaire Évacuations Moyens de lutte contre l'incendie Extincteurs 23

5 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 5/ DECRIPTION DES INSTALLATIONS EAU FROIDE SANITAIRE Branchement Température Filtration Surpresseur sanitaire Réseaux généraux Installations particulières Robinet de puisage Attentes diverses bouchonnées Nature des matériaux Calorifugeage Anti-condensation Antigel EAU CHAUDE SANITAIRE Production Capteur solaire Pompe à chaleur Stockage Appoint Circuit solaire direct Circuit pompe à chaleur Electricité Distribution Recyclage Installations particulières Nature des matériaux Calorifugeage Thermique Production et distribution ECS par ballons électriques ponctuels Puissances et capacités unitaires Réseau ECS Nature des matériaux Calorifuge Prévention du risque de contamination par la légionellose Bouclage ECS Cas de la production décentralisée ECS par ballons électriques Antennes terminales ECS EAU FROIDE ADOUCIE EAD Production Distribution Principe Attentes Nature des matériaux Calorifuge EVACUATIONS EU EV EP ET EG Eaux usées/eaux vannes Eaux grasses Eaux pluviales Récupération des eaux pluviales Cuve de récupération des eaux pluviales Filtration des EP Récirculation Panoplie d alimentation 35

6 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 6/ Robinet Attentes diverses bouchonnées Siphons de sol Nature des matériaux Particularités TRAITEMENT DES EFFLUENT Traitement des eaux usées graisse et fécules MOYENS DE LUTTE CONTRE L INCENDIE Extincteurs ARMOIRES ELECTRIQUES ET BILAN DE PUISSANCE ELECTRIQUE Armoires électriques Bilan de puissance électrique SUPPORTS Supportage équipements/accessoires sanitaires Équipements fixés sur les planchers TRAPPE DE VISITE FOURREAUX RESTITUTION COUPE FEU DES PAROIS TRAVERSEES SPECIFICATIONS DES APPAREILS SANITAIRES, ROBINETTERIES SANITAIRES ET ACCESSOIRES WC WC handicapés WC enfant Lave mains handicapés Urinoir Vasque Timbre Evier Vidoir Douche Mitigeur Lavoir Accessoires sanitaires RESEAU GAZ Stockage gaz Coupure gaz Réseaux Equipements TRAITEMENT DU PATIO DU RESTAURANT DESINFECTION DES RESEAUX Rinçage des réseaux Désinfection 44 4 SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES GENERALITES Objet des spécifications techniques Normes et règlements 56

7 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 7/ Règles de calculs Règles générales concernant les calculs d'eau froide et d'eau chaude Règles générales concernant les réseaux d'évacuations Isolation calorifuge Distribution de gaz Notes de calcul Symbolique Plan de chantier Locaux et enceintes techniques Acoustique Matériel et peinture Contrôle, mesure, comptage et sécurité Généralités Manomètres Thermomètres Sécurités Comptages Repérage Essais et contrôles Essais/Contrôles par l Entreprise Essais/Contrôles par l Entreprise OPR et Réception Opérations préalables à la réception (OPR) Réception Dossier des Ouvrages exécutés (DOE) Liste des DOE Plans et autres documents issus des PEO SPECIFICATIONS DETAILLEES Canalisations Généralités Tuyauteries en acier Tuyauteries en cuivre Tuyauteries en matière plastique Tuyauteries en fonte d'assainissement Tuyauterie Chromée Matériaux divers Accessoires divers Obturation des tuyauteries Purge d'air Manchette - témoin Prises - essais et prélèvement Bipasse Fourreaux / coupe-feu Fourreaux généralités Coupe-feu généralités Support de tuyauteries Dilatations Calorifuge Équipements à calorifuger Matériaux employés Calorifuge des canalisations déperditrices de chaleur anti-condensation ou exposées au gel Épaisseurs minimums de calorifuge Protection antigel Ensemble de protection Robinetterie générale Généralités Robinets et vannes d'arrêt 84

8 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 8/ Robinetterie de réglage Filtres Détendeurs Détendeur régulateur Anti-bélier Clapet anti-pollution Disconnecteur hydraulique Robinet de puisage Mitigeur Clapet anti-retour Appareils sanitaires et robinetterie sanitaire Généralités Appareils sanitaires Robinetterie sanitaire Appareils de contrôle et mesure Manomètre Thermomètre Puits thermométriques Compteur d'eau Traceur électrique Station de surpression (sanitaire ou incendie) Séparateurs d'hydrocarbures Séparateurs de graisses et à fécules Station de relevage Siphon de sol Avaloirs Ouvrages de génie civil Adoucisseur Groupe de dosage Pompes de recyclage ECS Cuves de traitement ou de stockage Identification des installations Généralités Tuyauteries non calorifugées Tuyauteries calorifugées Robinetterie et accessoires Appareils et matériels Installations électriques Généralités Nature du courant Clauses générales Origines des installations Tableau armoires coffrets Liaisons électriques Raccordements électriques Schéma d'installation Test lampe Chauffe eau électriques Trous scellements, rebouchements et raccords DESINFECTION ET MISE EN SERVICE DES RESEAUX Désinfection des réseaux Mise en eau et Mise en service Maintien de la qualité d eau entre la mise en service et la réception 104

9 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 9/ DISPOSITIONS GENERALES 1.1 GENERALITES Description sommaire de l opération Cette opération regroupe la construction d un groupe scolaire à RICHEBOURG Objet du présent lot Le présent CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) a pour objet de préciser le programme des travaux à réaliser par le titulaire du lot Plomberie Sanitaires, soit la réalisation des réseaux et prestations suivantes suivants : Les réseaux d alimentation en eaux sanitaires et techniques, Les équipements sanitaires, Le traitement d eau, Les réseaux d évacuations pluviales, usées et vannes, La production d ECS, La distribution gaz. 1.2 CONSISTANCE ET DEROULEMENT DES TRAVAUX Consistance des travaux Les ouvrages du présent lot comprendront essentiellement : les distributions générales et particulières d eau froide EFS, d'eau chaude ECS et retour d eau chaude sanitaire RECS, ceci pour les cellules sanitaires et autres points particuliers. La production de l'eau chaude sanitaire solaire du bâtiment restauration. les ballons ECS ponctuels, compris organe de coupure électrique de proximité adaptée au local, et tous raccordements électriques depuis l'attente au droit du ballon par le lot CFO. le traitement de l eau. les évacuations d'eaux usées EU, eaux vannes EV, eaux pluviales EP des équipements jusqu'aux réseaux enterrés du lot Gros Œuvre. les dispositifs de protection pour les zones à risque de gel (calorifuge + cordon chauffant). le calorifuge pour l'ensemble des réseaux (anti-condensation, thermique, acoustique). les réseaux de ventilation primaire, secondaire et de décompression. les appareils et robinetteries sanitaires ainsi que les accessoires, les vidoirs pour les locaux ménage, les équipements spéciaux et divers. les attentes pour les équipements "cuisine". les réseaux d'eaux grasses et fécules pour la cuisine.

10 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 10/ 104 les robinets de puisage avec disconnecteur d'extrémité HA sur nez fileté et vanne d'arrêt. les attentes pour les autres lots techniques avec vanne d arrêt et dispositif anti-pollution (disconnecteur «BA» si arrosage). les raccordements électriques depuis les câbles laissés en attente par le lot CFO. la mise à disposition des alarmes et informations pour report d alarme. Les ouvrages du présent lot comprendront aussi : les percements et rebouchages dans les cloisons légères, les restitutions coupe-feu des traversées de parois, l'exécution de tous les scellements, le calage et la mise à niveau des receveurs de douches, la confection de tous les supports tuyauteries et équipements, la protection primaire des réseaux et pièces métalliques (galvanisation ou peinture antirouille suivant le cas), la peinture ou revêtement de finition des installations (matériels et réseaux), la fourniture des matériaux résilients, plots, isolateurs pour désolidarisation du gros appareillage, la fourniture et pose des fourreaux aux traversées de parois et planchers, le repérage et étiquetage des installations et identifications des équipements, tous les colliers isophoniques pour les canalisations EFS-ECS-RECS-EU-EV-EP, la désinfection de l'ensemble des réseaux, y compris démarches administratives, paiement des analyses et visite de contrôles, obtention de la mise en service et essais, les joints étanches et imputrescibles au silicone blanc entre appareils et carrelage. Nota : Cette liste n'est pas strictement limitative. Tout ouvrage non désigné ci-dessus et de la spécialité de l'entreprise de plomberie, devra être prévu de manière à fournir une installation en complet ordre de marche et suivant les règles de l'art. 1.3 NORMES ET REGLEMENTS Tous les travaux devront être exécutés conformément à la réglementation en vigueur à la date du permis de construire (lois, décrets, arrêtés, circulaires, etc ), selon les normes et DTU et suivant les règles de l'art.

11 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 11/ DOCUMENTS TECHNIQUES Liste des documents Les principaux documents sont les suivants (liste non exhaustive confer pièces Marché) : le Cahier des Clauses Techniques Communes, le Cahier des Clauses Techniques Particulières du présent lot, le tableau des Equipements et Attentes sanitaires. Il est complété par une série de plans et schémas techniques : EGIS 5200 PRO PLN GS PLB 01 PLAN DE PRINCIPE PLB - Evacuations EU/EV - Réseaux sous Dallage - EGIS 5200 PRO PLN DP PLB 02 PLAN DE PRINCIPE PLB - Evacuations EU/EV - Réseaux sous Dallage - Demi pension EGIS 5200 PRO PLN GS PLB 03 PLAN DE PRINCIPE PLB - Rez-de-Chaussée - EGIS 5200 PRO PLN DP PLB 04 PLAN DE PRINCIPE PLB - Rez-de-Chaussée - Demi pension EGIS 5200 PRO PLN GS PLB 05 PLAN DE PRINCIPE PLB - Terrasse - EGIS 5200 PRO PLN DP PLB 06 PLAN DE PRINCIPE PLB - Terrasse - Demi pension EGIS 5200 PRO SCH - CVC-PLB 1-04 SCHEMA PRODUCTION ECS CUISINE Nota : En cas de contradiction entre les fonds de plans Architectes associés aux plans techniques et les plans Architectes, ce sont les dispositions prévues dans les plans Architectes qui doivent être réalisées dans le respect de la qualité technique prévue par ailleurs. Tous les documents graphiques remis à l'entreprise du présent lot pour exécution des ouvrages, doivent être considérés comme une proposition minimale qu'il devra examiner avant la remise de son offre. Il devra donc signaler au Maître d'œuvre les dispositions qui ne lui paraîtraient pas en rapport avec la solidité, la conservation des ouvrages, l'usage auquel ils sont destinés ou l'inobservation des règles de l'art Dimensionnement Les puissances et dimensionnements figurant sur les documents d'appel d'offres sont des minima indicatifs. L'offre de l'entreprise tiendra compte des valeurs (nombre d équipements, débits, HMT, métrés ) qu'elle aura déterminées précisément, ce en relation avec les fonds de plans Architectes. 1.5 LIMITES DE PRESTATIONS Travaux à la charge du lot plomberie L'Entreprise du présent lot devra, en outre, la réalisation des prestations et ouvrages suivants, sans que cette liste soit limitative : l'étude détaillée des installations accompagnée de : o notes de calcul détaillées, o notes de calcul d équilibrage des réseaux d eau chaude sanitaire (sans oublier les réseaux de retour eau chaude sanitaire), o plans d'exécution (Autocad avant-dernière ou dernière version) complets, suivant synthèse, de tous les ouvrages proposés, o plans de réservations et socles avec indication des surcharges (Autocad avant-dernière ou dernière version), o schémas fonctionnels (Autocad avant-dernière ou dernière version), o schémas électriques, o plans de récolement (Autocad avant-dernière ou dernière version), o liste des matériels installés avec documents techniques et références constructeurs,

12 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 12/ 104 o fiches d'autocontrôles et les fiches COPREC en fin de chantier, o cahier d'essais compris certificats d'épreuve, o notice d'entretien des appareils de fonctionnement et de sécurité, o 1 disquette ou CD informatique + 1 reproductible (Autocad avant-dernière ou dernière version), o manuel de gestion des réseaux sanitaires contre le développement des micro-organismes, o analyse physico-chimique et bactériologique de l eau froide générale distribuée. la fabrication, la fourniture, le transport sur le site, l'entreposage provisoire et pose du matériel, y compris la fourniture d'échantillon. L'équipement d'un sanitaire témoin, etc., l'amenée, l'établissement et l'enlèvement de tous engins, étais et échafaudages nécessaires aux manutentions et levages, la main d'œuvre nécessaire aux diverses vidanges et remplissages suivant les phases de déroulement des travaux, les épreuves hydrauliques, les essais, les mises en service et les réglages, suivant les phases de déroulement des travaux, les analyses d eau et les mesures accompagnant les essais tels que : température, pression, niveaux sonores, débits, intensités absorbées, etc., les appareils de mesure étant fournis par l'entreprise du présent lot. Des enregistrements devront être utilisés pour les essais de résultats à effectuer dans les locaux, l'étiquetage et le repérage de tous les appareils et réseaux ainsi que les divers organes de réglage et isolement, les schémas généraux de principe en polychrome inaltérable plastifiés. Ces schémas seront installés par le présent lot dans chaque local technique, à proximité de l'armoire électrique. Ils comporteront toutes les indications conformes aux étiquettes et repères mis en place au titre de l'article précédent, la protection des ouvrages et des appareils durant la durée du chantier, le nettoyage général en fin de chantier en plus des nettoyages courants, la formation du personnel de conduite et de maintenance, la mise hors gel (vidange, etc., durant le déroulement des travaux), la formation du personnel d'entretien et de maintenance Limites avec les autres corps d état Les travaux annexes au présent lot qui n'incombent pas à l'entreprise titulaire du présent lot mais qui la concernent, seront étudiés et exécutés sous sa surveillance et sa responsabilité. Elle fournira en temps utile aux corps d'état intéressés toutes indications, schémas et plans nécessaires aux dits travaux. Elle confirmera et précisera ou modifiera, après accord du Maître d'œuvre, sans pour autant qu'il y ait de conséquences financières sur un quelconque lot, les dispositions réservées dans le projet d'appel d'offres. Le répartitif joint au CCTC indique les travaux ne faisant pas partie du présent lot et représente les limites de prestations.

13 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 13/ 104 Au regard du présent bâtiment, l Entreprise du présent lot devra prendre en compte les contraintes particulières d interfaces suivantes : Le lot Etanchéité déterminera la section des entrées d eau EP non selon le DTU d'octobre 1988 référence AFNOR DTU P comme le demande la DTU43, mais selon la législation européenne NF EN L Entreprise du présent lot apportera son support au lot Couverture- Etanchéité afin que naissances et chutes auxquelles ces dernières se raccordent demeurent au même diamètre ; Confer chapitre «Évacuations». Les réseaux enterrés ne seront pas dus par le présent lot (au lot GO) mais seront vérifiés par l Entreprise du présent lot au regard des interfaces PB/GO en pied de chutes ou en bout de collecteurs. Pour information, les regards bâtiment seront secs sur les EP et secs sur les EU-EV. La mission réalisée par la Maîtrise d Œuvre est une mission d exécution comprenant les notes de calcul et les plans d exécution fournis au présent dossier de consultation. Les plans d atelier et de chantier ainsi que les notes de calcul non fournies avec le présent dossier seront à la charge de l Entreprise du présent lot. Il en est de même pour la mise à jour des plans en fonction des modifications ultérieures des plans Architecte. Les études d exécution à la charge du Maître d Œuvre seront entièrement contenues dans les documents techniques fournis avec le présent CCTP. Tout élément complémentaire découlant de l étude détaillée des installations sera à la charge de l Entreprise du présent lot. 1.6 CONDUITE DE CHANTIER Coordination Il est particulièrement rappelé aux Soumissionnaires les dispositions du Cahier des Charges Générales applicables aux travaux du bâtiment concernant la coordination de l exécution des travaux, selon la norme NF P Il est particulièrement rappelé aux Soumissionnaires les dispositions des pièces générales du Marché concernant la coordination de l exécution des travaux. Dans l'article visé, il est spécifié, entre autres, que chaque Entreprise doit prendre connaissance de l'ensemble du projet en vue de se renseigner sur la répercussion des autres corps d'états sur le sien (et inversement). La participation de l Entreprise du présent lot à la cellule de synthèse est une obligation sous peine de pénalités Stockage sur site L Entreprise du présent lot devra stocker tous ses matériels dans la zone de chantier qui lui aura été réservée pour son installation. Sous réserve d accord écrit du Maitre d œuvre, il pourra stocker une partie de ses matériels sur la zone de construction. Dans ce cas, il sera assujetti, à ses frais, aux obligations suivantes : obligation d assurer la protection des matériels stockés contre tout risque de vol ou de détérioration, obligation de déplacer les matériels stockés ou de les retirer de la zone de construction à la demande du Maitre d œuvre ou de tout autre corps d état devant intervenir dans la zone concernée,

14 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 14/ 104 obligation de respecter les conditions de stockage de matériels et matériaux conformément aux prescriptions des fabricants (exposition aux intempéries, gerbage, ). Ces dispositions pourront faire l objet d un contrôle qualité Gestion des déchets L Entreprise sera tenue de réaliser le nettoyage du chantier de façon permanente pour ce qui le concerne, avec enlèvement de tous les gravats et détritus relatifs à ses propres travaux. Les déchets de chantier feront l objet d un tri sélectif conformément aux dispositions communes à tous les corps d état : Chaque Entreprise sera chargée du transport de ses déchets et gravats jusqu aux lieux de stockage prévus par le gestionnaire du compte prorata, ainsi que de leur tri dans les conteneurs prévus à cet effet. Toute infraction à ce tri fera l objet de l application des mesures coercitives prévues au CCAP Obligations à la fin du chantier A la terminaison des travaux d'installation du présent lot, l'entreprise sera tenu de conduire, de surveiller et de maintenir ses installations en bon état de marche pendant la période comprise entre l'achèvement des travaux et la réception (en particulier les consommables seront dus jusqu à la date de réception). L'entretien comprendra notamment le remplacement des équipements défectueux, les graissages, les réglages divers, la réfection des presse-étoupe, le remplacement des lampes des armoires électriques, reprise des revêtements endommagés, traitement des points de corrosion, etc Pendant cette dernière période, l'entreprise du présent lot sera tenu de fournir tous les documents et tous les renseignements nécessaires au personnel d'exploitation sur place qui exploitera l'installation dès la réception. Le présent lot devra notamment : la mise au courant de l'exploitant du fonctionnement des installations pendant une durée 1 semaine ouvrée, pour les installations particulières et spécialisées telles que traitement d'eau, surpression, robinetterie électronique, etc. la mise au courant de l'exploitant sera faite par le constructeur, La fourniture en 3 exemplaires des notes de calcul et de simulation d équilibrage des réseaux ECS sur CD-ROM (pour évolution future de l installation). la fourniture en 3 exemplaires d'un manuel de maintenance comportant, en outre, les coordonnées de tous les fournisseurs, de tous les plans et schémas "comme exécutés" (voir limites de prestations), La fourniture en 3 exemplaires d un manuel de gestion des réseaux sanitaires contre le développement des microorganismes.

15 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 15/ GARANTIE DE L INSTALLATION L'Entreprise devra garantir pendant un délai de 1 an à compter de la date de réception définitive tous les éléments de l'installation. Durant ce délai de garantie (garantie de parfait achèvement ou GPA), l'entreprise devra la réparation et éventuellement le remplacement (fourniture et main d'œuvre comprises) des matériels qui seraient reconnus défectueux. Les défauts constatés ou les accidents survenus seront notifiés à l'entreprise pour qu'elle puisse entreprendre les réparations dans le délai fixé par le Maître d'ouvrage. Si des ouvrages complémentaires (socles, caniveaux, alimentations, évacuations, etc...), non prévus aux autres lots s'avéreraient nécessaires par suite de techniques particulières, l'entreprise devra inclure dans sa proposition le montant de ces ouvrages. Ces travaux, quels qu'ils soient, devront toujours être réalisés suivant les spécifications techniques des normes, clauses techniques ou devis descriptifs du présent lot. Par ailleurs, une garantie à 2 ans et décennale sera demandée comme exigée réglementairement. 1.8 ECHANTILLONS Avant le démarrage des travaux, l'entreprise du présent lot devra soumettre les références exactes (et échantillons afférents la liste des échantillons aura été présentée préalablement pour approbation par le Maître d Œuvre) des fournitures qu'il se proposera de mettre en œuvre, à l'approbation du Maître d'œuvre qui appréciera s'il y a concordance et équivalence avec les prescriptions de pièces du marché. Dans le cas contraire, ce dernier se réservera le droit d'exiger les marques et types cités en référence dans le CCTP. Par ailleurs, le Maître d œuvre pourra demander à l Entreprise du présent lot des prestations d ouvrages dans le cadre de la cellule de synthèse ; ces présentations ne feront l objet d aucun frais supplémentaires. Il en sera de même pour ce qui concerne les réceptions en usine susceptibles d être demandées. Tous les appareils et accessoires devront porter l'estampille et la marque du fabricant. 1.9 PRESENTATION DES OFFRES Les offres doivent être rigoureusement conformes au projet de base tel que défini par le présent CCTP, la DPGF (Décomposition du Prix Global et Forfaitaire) devra faire apparaître le prix de chaque bâtiment et les documents qui s'y rattachent, sous peine d'exclusion pure et simple. La DPGF sera complétée scrupuleusement et intégralement de manière que les prix unitaires et quantités apparaissent distinctement. Cette pièce sera obligatoirement présentée sur le modèle original ou sa reproduction fidèle. L'inobservation de cette clause entraînerait également le rejet immédiat de l'offre. Les Soumissionnaires devront impérativement : répondre à l'ensemble des travaux de son lot, se rendre sur place pour apprécier d'une part toutes les difficultés de l'amenée et sujétions de pose des matériels, et d'autre part, les sujétions liées aux ouvrages existants.

16 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 16/ 104 Il est précisé que l'offre de chaque Soumissionnaire restera forfaitaire suivant le présent CCTP, quelles que soient les adaptations des parcours des réseaux qui s'avéreraient nécessaires lors de la mise au point des plans de synthèse et des plans d'exécution. Les Soumissionnaires : devront chiffrer les options. pourront présenter des variantes, mais elles devront être chiffrées séparément. chiffrer les prestations de service liées à la maintenance de l installation. Les références à des marques et types d'appareils sont données soit : Pour fixer le niveau de qualité des prestations, En raison de caractéristiques dimensionnelles relatives à l'implantation des équipements, En raison de leurs spécificités techniques, Pour homogénéiser la fourniture par rapport à l existant. Les Soumissionnaires pourront proposer d'autres marques de leur choix à la condition expresse que les équipements répondent aux conditions susmentionnées. En ce cas, ils devront être expressément présentés dans leur offre.

17 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 17/ HYPOTHESES DE CONCEPTION / BASE DES CALCULS 2.1 RESEAUX Évacuations Régime séparatif à l intérieur du bâtiment (EU+EV et EP) et régime séparatif/unitaire à l extérieur. EU chargées de graisses et fécules pour la cuisine. Raccordements EU-EV-EP sur attentes du réseau enterré GO Eau froide sanitaire 1 branchement sur attente du lot VRD. Pression dynamique à 60 m3/h : 1.8 bars, Pression statique : 3.7 bars. Analyse de l'eau en date du 20/07/2012 :

18 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 18/ 104 Analyse de l'eau : En début d exécution, l'entreprise devra effectuer une analyse d'eau distribuée. Ces analyses seront du ressort de l Entreprise du présent lot et ne pourront provenir du Concessionnaire. Des analyses seront aussi dues au présent lot en fin de chantier. Débit de pointe estimé = m 3 /h en pointe Eau chaude sanitaire Besoin en eau chaude sanitaire 60 C = litres/ jour pour la production EAU CHAUDE SANITAIRE COLLECTIVE Origine : en sous-station, production semi instantanée due par le titulaire du lot CVC. Température : 60 C à l'aller, 55 C au retour (Del ta T = 5 C maximum autorisé). Dureté de l'ecs : TH f. Besoins estimés : 4.20 m 3 /h en pointe EAU CHAUDE PONCTUELLE Origine : production par ballons d'eau chaude sanitaires ponctuels au droit des sanitaires. Température : 60 C pour production et distribution. Dureté de l'ecs : celle de l'eau froide brute.

19 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 19/ Moyens de lutte contre l'incendie Extincteurs adaptés aux risques hors LOT. A charge du Maître d ouvrage Gaz Origine : Bouteilles. Nature du gaz distribué : propane. Pression du gaz demandée : 27 mbars. Applications distribuées : plaques coupe-feu et fourneaux 4 feux Électricité Nature du courant : 400 V + T + N. Régime de neutre schéma TNS pour les régimes normaux. 2.2 CONDITIONS A GARANTIR Exigences environnementales Sans objet Eau froide Pression aux points d'utilisation : 3 bars maxi, 1 bar minimum au point le plus haut (sauf cas particuliers). Les détendeurs régulateurs de pression sont prévus pour respecter ces pressions. Débits : Sanitaires : suivant DTU d'octobre 1988 référence AFNOR DTU P Débit de base suivant article 2.1 tableau 1.

20 RICHEBOURG CHAPITRE 1.9 : PLOMBERIE SANITAIRE Page 20/ 104 Simultanéité : Sanitaires : suivant DTU d'octobre 1988 référence AFNOR DTU P ,8/ x 1 Ne pas descendre en deçà d un coefficient de 0,03.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

CCTP PLOMBERIE LOT 13 PLB04

CCTP PLOMBERIE LOT 13 PLB04 V I L L E D E G R E N A Y MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE Maîtrise d Ouvrage :Ville de Grenay JUIN 2012 APD: http://www.richardschoeller.eu/2011/10/21/mediatheque-estaminet-degrenay/ Maîtrise d œuvre

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SEINE SAINT DENIS LOT 16 - MAITRE D OUVRAGE

DEPARTEMENT DE LA SEINE SAINT DENIS LOT 16 - MAITRE D OUVRAGE DEPARTEMENT DE LA SEINE SAINT DENIS VILLE DE MONTREUIL 9EME COLLEGE DE LA VILLE DE MONTREUIL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 16 - PLOMBERIE/SANITAIRE/PROTECTION INCENDIE - PRO MAITRE D

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée

Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation d un bâtiment en eau glacée Centre de Bretagne Service «Infrastructures et Moyens Associés» Rèf. 15/2.214.682b Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) --- Dépose d un ancien réseau, installation d un réseau et alimentation

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 10 PLOMBERIE SANITAIRE

C.C.T.P. LOT N 10 PLOMBERIE SANITAIRE A T E L I E R G A S N I E R G O S S A R T A R C H I T E C T E S D. P. L. G. 6 R U E C O L B E R T 8 0 0 0 0 A M I E N S MAITRE D'OUVRAGE MAISON DE RETRAITE «LES EVOISSONS» 3 RUE DU CAPITAINE FAY 80290

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments

Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments Olivier CORREC Mél : olivier.correc@cstb.fr Contexte des réseaux d eau sanitaire Exigences générales : o Sécuriser la consommation

Plus en détail

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE 4, rue Dolorès Ibarruri DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE L entreprise a la responsabilité de prévoir les bonnes quantités de fourniture pour la réalisation des travaux : - faire les métrés et renseigner

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

LOCATIF 30 SAINT OUEN 30 Avenue de la porte de Saint Ouen 75018 PARIS DCE MAITRE D OUVRAGE

LOCATIF 30 SAINT OUEN 30 Avenue de la porte de Saint Ouen 75018 PARIS DCE MAITRE D OUVRAGE DEPARTEMENT DE L ILE DE FRANCE REHABILITATION ET CONSTRUCTION DU GROUPE LOCATIF 30 SAINT OUEN 30 Avenue de la porte de Saint Ouen 75018 PARIS DCE DOSSIER DE CONSULTATIONS DES ENTREPRISES BATIMENTS NEUFS

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Entretien domestique

Entretien domestique VÉRIFICATION DU BON FONCTIONNEMENT Mettez l appareil sous tension. Si votre tableau électrique est équipé d un relais d asservissement en heures creuses (tarif réduit la nuit), basculez l interrupteur

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 19 Traitement des eaux Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES DEPARTEMENT DU NORD RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAUX Maitre d ouvrage : A.M.O. : Architecte : Bureau d études : Economiste : OGEC NOTRE DAME

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres HYDROAZ BALLON S 750 À 6 000 Litres L Hydrogaz est un système performant de production d eau chaude semi-instantanée, intégrant directement un équipement gaz à haut rendement. Ce concept original et unique

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d utilisation 300028223-001-03 Sommaire 1 Consignes de sécurité et recommandations...4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Recommandations...4

Plus en détail

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS L E S I M M E U B L E S D H A B I T A T I O N ELEMENTS D'AIDE A LA CONCEPTION ENSEMBLE POUR UN SERVICE DE QUALITÉ Gestionnaire du service public de l eau et de l assainissement

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises (D.C.E.)

Dossier de Consultation des Entreprises (D.C.E.) REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION DU COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE Dossier de Consultation des Entreprises (D.C.E.) LOT 11 PLOMBERIE / SANITAIRE Architecte mandataire : Bureau d Études : ARCASA

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 50 - LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 0 - GENERALITES 1 - DEFINITION DES TRAVAUX A REALISER 2 - NOMENCLATURE DES OUVRAGES 3 - EQUIPEMENT SANITAIRE 51-7.0 GENERALITES 7.0.1 : NORMES ET TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

DELTA DORE EXTENSION BONNEMAIN LOT N 15 PLOMBERIE SANITAIRE

DELTA DORE EXTENSION BONNEMAIN LOT N 15 PLOMBERIE SANITAIRE Chapitres / Sous chapitres Page 1 GENERALITES ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 2 1.3 Obligations de l entrepreneur -------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

HOTEL DU DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE A LIMOGES PAGE 1/47 LOT D1 PLOMBERIE SOMMAIRE

HOTEL DU DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE A LIMOGES PAGE 1/47 LOT D1 PLOMBERIE SOMMAIRE HOTEL DU DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE A LIMOGES PAGE 1/47 SOMMAIRE PLOMBERIE - SANITAIRE... 3 1.1 - GENERALITES...3 1.1.1 - Objet du présent document...3 1.1.2 - Qualification des soumissionnaires...3

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000 BP/BL à, B 6 à PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BP Préparateurs ecs indépendants Performance, capacité de à litres BL Préparateurs ecs indépendants, capacité de à litres B Préparateurs

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

RELEVAGE DES EAUX - STATIONS DE POMPAGE SPM

RELEVAGE DES EAUX - STATIONS DE POMPAGE SPM RELEVAGE DES EAUX - STATIONS DE POMPAGE SPM Nos Nos stations Nos stations Nos stations TOP TOP TOP répondent répondent aux aux aux différents aux différents besoins besoins besoins de de collecte, de de

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN IMMEUBLE DE 70 LOGEMENTS PHASE PRO. Annexes au C.C.T.P.

CONSTRUCTION D UN IMMEUBLE DE 70 LOGEMENTS PHASE PRO. Annexes au C.C.T.P. ARCOBA «Le jardin bleu» CONSTRUCTION D UN IMMEUBLE DE 70 LOGEMENTS 20,24 RUE COROT- 13013 MARSEILLE PHASE PRO Annexes au C.C.T.P. LOT n 14 PLOMBERIE SANITAIRES/VMC/DESENFUMAGE Maître d Ouvrage ICADE CAPRI

Plus en détail