Informations du président

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informations du président"

Transcription

1 CR FSU du CA UPSud du 6 octobre 2014 Informations du président Décès Jacques Friedel à l'âge de 93 ans. Physicien dans le domaine de la matière condensée, fondateur de l'université Paris-Sud, créateur des unités mixtes de recherche. Il a fondé la Laboratoire de physique des solides (LPS). Adoption des statuts de l'université le 15 septembre en CA. Prévoir deux ou trois pages de corrections demandées par le ministère. 15 juillet : séminaire de la FCS consacré au contrat de site. Simple tour de table en une matinée. Nouveau séminaire le 21/ juillet : création du Système pour accélérer le transfert de technologie (SATT) Paris-Saclay. Nouvelle direction de l'inria : Antoine Petit. 15 août : l'upsud 42ème au classement de Shanghaï. Recul de trois places. Mais on n'est pas 5 place près : stabilité, satisfaction. 16 août : Université d'été de la Conférence des présidents d'université (CPU). Présence de la ministre nouvellement nommée Najat Vallaud-Belkacem. Trois préoccupations : transition lycée-université et bacs techno, réforme de la pédagogie, difficultés budgétaires des universités. 1er septembre. Démission de Béatrice Cormier de la direction de l'école supérieur de professorat et d'éducation (ESPE) de Versailles (soucis de santé). Catherine Semeria directrice provisoire. 3 septembre : Claire Giry directrice du site de Fontenay-aux-Roses du CEA. 4 septembre : parution du décret sur les enseignants-chercheurs. La notion d'«évaluation» est remplacée par celle de «suivi de carrière» (rapport d'activité tous les 5 ans). Autres nouveautés : valorisation de responsabilités annexes, dérogations de concours pour les candidats à la mutation (le conseil académique (CAc) peut recruter par mutation avant concours classique), modalités de recrutement des professeurs éco-gestion modifiées, constitution de CCSU spéciales pour traiter les profils interdisciplinaires, un comité de sélection autorisé pour plusieurs recrutements. 8 septembre : retour du rapport de l'aeres sur l'upsud. 12 septembre : Mickael Matlosz est nommé président de l'anr (américain naturalisé français pour cela). 18 septembre. Réunion de la CPU sur le budget. Il manque 250M pour la masse salariale sur l'ensemble des universités ; actions et discussions à venir pour récupérer cette somme. Recours sur les modalités de constitution du CAc restreint (exclusion d'élus pour obtenir la parité femme-homme) ; pas sûr que la CPU obtienne gain de cause. Pour UPSud, deux élues femmes à retirer du Cac restreint. Un vote du CAc est prévu pour avaliser.

2 Les nouveaux locaux de l'institut Villebon-Charpak (finalement pas à Villebon mais sur le campus d'orsay) seront inaugurés le 9/10 par G. Fioraso. 26 septembre : nouvelle direction de l'icmmo. 29 septembre : nouvel appel à projet IDEX et I-SITE dans le cadre du Programme d'investissement d'avenir 2 (PIA2) de 3 milliards lié aux territoires. Paris-Saclay ne demandera rien (950M obtenus sur 7 milliards du premier IDEX). La loi de programmation de finances est sortie. Le budget ESR augmente de 45M, mais pas de quoi payer la masse salariale (glissement vieillesse technicité (GVT) de 55M ). Il manque pas mal de crédits dans un contexte d'économies pour rétablir notre fond de roulement. Intervention de la FSU sur l'initiative Sciences en marche passe par le campus d'orsay le 17/10. T. Bizouarn (FSU). Cette initiative a débuté le 27 septembre dans toute la France et se termine le 17/10 à Paris. But : alerter l'opinion publique en terme de financement et d'emplois dans l'esr. L'université Paris-Sud pourrait soutenir la démarche déjà soutenue par 15 universités dont Strasbourg et Pierre et Marie- Curie. J. Bittoun. Patrick Lemaire, un des initiateurs de Sciences en marche, a contacté J. Bittoun qui souhaite un soutien du CA. T. Bizouarn lit la motion proposée par la FSU, déclinaison locale de celle adoptée par le CA de l'université de Strasbourg. M. Fernandez (UNSA-AI). Mouvement apolitique? T. Bizouarn. Mouvement asyndical. J. Bittoun. Préoccupation sur emploi scientifique, crédits récurrents, emploi des doctorants et valorisation du doctorat. Pas de discussions sur fond politique mais simple constat. T. Bizouarn. 800 postes perdus au CNRS, surtout des personnels ITA. Toutes les catégories sont concernées. Vote de la motion : unanimité Publipostage de la motion par l'université (a posteriori : n'aura jamais lieu). PV des séances du 19 mai, du 23 juin et du 11 juillet Vote PV du 19 mai : unanimité Vote PV 23 juin matin : unanimité

3 Vote PV 3 juin après-midi : unanimité Vote PV du 11 juillet : unanimité moins une abstention Information sur le rapport AERES J. Bittoun présente (diaporama). Ce rapport ne change pas notre conduite. Clôt un processus qui a fait travailler du monde. Dithyrambique sur la recherche et la formation. Articulation entre présidence et composantes à améliorer. Points forts : recherche reconnue, offre de formation adossée à la recherche, dynamique de l'offre Paris-Saclay, lien avec hôpitaux et organismes recherche, bonne ambiance présidence, travail sur les fonctions supports. Points faibles : intégration inachevée des 9 composantes (services administratifs), organisation des fonctions support pas optimales (manque de qualification du personnel), situation financière fragile et manque de vision pluriannuelle, activité de valorisation en deçà des potentiels, insuffisance de la mobilité internationale entrante et sortante, suivi de l'insertion professionnelle des étudiants insuffisant (C. Voisin annonce un suivi à 12 mois, le ministère un suivi à 30 mois, S. Édouard veut développer les enquêtes à 6 mois). Les observations du président sur ce rapport doivent partir au ministère qui donnera des consignes pour le volet UPSud du contrat de site Paris-Saclay. Remerciements au comité qui n'a pas chômé. Appréciation sur la reconnaissance de la qualité recherche et formations. Refus de la disparition des composantes car nécessité de composantes qui font leur politique disciplinaire dans leurs domaines. Reste que la division en composantes multiplie les difficultés administratives. G. Laschon (FSU). Rajouter un volet sur les contradictions de la politique budgétaire et dénoncer l'idéologie sur le regroupement des services administratifs. J. Bittoun. Effectivement, difficile d'avoir des marges de manœuvres avec les budgets actuels. Absence dans le rapport de prescriptions face à la fragilité financière. D. Jouan (FSU). Utiliser la responsabilité pour dégager des marges n'a déjà pas fonctionné avec le passage aux responsabilités et compétences élargies (RCE). Risque de diminution des financements avec nouvelles les structures (ANR, IDEX, financements européens...). Bilan après 10 ans : les moyens sont partis des établissements pour financer les projets d'où la manque de marge de manœuvre. Frustration pour le futur : Paris-Sud composante d'un établissement plus large, c'est court. Ce rapport de l'aeres dit des choses convenues et qui ont échouées. J. Bittoun. Les observations sur le rapport sont déjà remontées à l'aeres...

4 Affaires financières Marchés 17 lots pour construction bâtiment de math Autorisation sur 6 lots de plus d'un million d'. Tarifs Votés au CA du 7 juillet dernier. Quelques modifications. Convention agent comptable - ordonnateur Alain Guermann, agent comptable de l'upsud, présente. Ordonnateur désigne le président, ordonnateur principal (impact sur les ordonnateurs secondaires qui ont délégation de signature) Réformes successives : LOLF, LRU, RCE... impact fort sur gestion financières des établissements. Nécessité d'une convention : assise juridique de la dématérialisation et du service facturier. Impact décisif cette année. Séparation des fonctions ordonnateur et comptable. Responsabilité personnelle et financière du comptable. La convention définit pour un certain nombre de processus le périmètre d'intervention des acteurs et du système d'information. Dématérialisation des pièces, comptable reçoit les factures. Précisions sur la chaîne des dépenses, immobilisations, chaîne des recettes, paie. Moderniser et simplifier les circuits. N. Bensimon (directrice IUT d'orsay). Ordonnateurs secondaires et budgets propres intégrés (BPI) non précisés. Existence garantie par la loi. Quelles relations entre ordonnateurs secondaires et agence comptable? Agent comptable. S'applique aux ordonnateurs secondaires délégués ou de droit. Sabine Ferrand-Nagel (liste FSU). Quel impact sur la formation continue (FC) dans les composantes et gestion des recettes? L'enseignement à distance procède de règles particulières pour les recettes (paiements échelonnés et cartes bancaires). A. Guermann. : la convention ne vise pas la FC. Tout doit rentrer d'abord dans le système Sifac (Formatic est utilisé pour l'instant). Cela ne remet pas en cause les procédures actuelles. JM Bocherel (SNPTES). La convention est une charte de bonne conduite. Décrit-elle le niveau précis des responsabilités? A. Guermann. Plus qu'une charte. Impact fort sur les ordonnateurs secondaires. Impact fort au niveau du service facturier. L'ordonnateur ne vise plus que le

5 service fait. Cinq composantes basculent dans ce nouveau système pour le mois d'avril. M. Feranandez. Projet non présenté au comité technique (CT). Concerne pourtant l'organisation des services. Quelle durée de vie de la convention? A. Guermann. Convention qui prend effet lors de la validation par le conseil et qui doit évoluer dans le temps, c'est une base. A. El Baroudi (directeur des affaires budgétaires et financières). Objectif principal : mettre en place des pratiques d'aujourd'hui, surtout sur les dépenses. Aux recettes cela reste comme avant. La convention renforce le poids et le rôle du bon de commande et du service fait. G. Laschon. Qui paiera les intérêts moratoires pour des factures non payées dans les temps? A. Guermann. On doit payer dans les trente jours à réception de facture. Date du service fait à prendre en compte et donnée par l'ordonnateur. Après 30 jours : 40 plus des intérêts, même si le fournisseur ne le réclame pas. A. El Baroudi. Dans un premier temps, pas de traçabilité, les retards sont payés au niveau central. Avec la généralisation d'une traçabilité des composantes, possibilité à terme de les pénaliser. JM Bocherel. Service fait signifie la réception d'un bon de livraison. Difficulté d'être carré sur cet aspect. A. El Baroudi. Ces procédures sont effectivement à préciser. JM. Bocherel. Favoriser les achats groupés A. Guermann. Éviter des bons de commande pour de petits montants car coup complet de traitement évalué à 80. M. Bahut (CGT). C'est le gestionnaire de base qui déclare le service fait. A. Guermann. Le service fait engage la responsabilité de l'ordonnateur secondaire et déclenche le processus de paiement de la facture. Lien à faire dans composantes entre réception du bien dans un service et la personne qui va valider la réception. N. Bahut. : C'est le gestionnaire de base qui a cette tâche. A. Guermann. C'est l'ordonnateur qui en est responsable. S. Édouard (VP finances). Dans service fait deux opérations : saisi du service fait par gestionnaire de base, certification à un niveau plus haut qui engage l'ordonnateur (responsable financier). N. Bahut. Dans un IUT qui valide? L'ordonnateur secondaire? A. Guermann. Validation électronique. Les gestionnaires ont un droit de validation donné par l'ordonnateur.

6 S. Megherbi (liste Bittoun). La convention précise périmètre ordonnateur/agent comptable. Pas de modification de fonctionnement M. Fernandez. Ce texte nous permet de réfléchir au-delà. Seuil de 4000 pour la mise en concurrence qui affaiblit les volontés d'achats groupés Affaires pédagogiques Masters MEEF (ESPE) Approbation de maquettes tardive mais c est involontaire. Le dispositif a été finalisé au cours du mois de septembre, alors que les étudiants sont inscrits depuis la rentrée. Il s agit ici des cursus adaptés. Aujourd hui, il y a à chaque fois 3 dispositifs, dont 2 existent déjà. Mais un nouveau cas, pour ceux qui ont validé le M1 MEEF mais ont raté le concours : on les autorise à poursuivre leur master, avec des unités du M2 classique. En plus, ajout d UE pour re-préparer le concours (entraînement aux épreuves). Donc ils doivent repayer les droits universitaires (DU) (ne sont pas fonctionnaires). Ceux qui sont fonctionnaires stagiaires sont dispensés des DU. NB : du coup, le volume horaire pour ces étudiants de M2 cursus adapté est beaucoup plus lourd que ceux du M2 simple une fois le concours réussi. Les attestations d études univ (AEU) Elles concernent des titulaires d un master 2 qui n est pas MEEF, ou ceux qui sont dispensés de la détention d un master 2 (mère de 3 enfants, etc, plusieurs cas). a. Quand concours 2d degré : l attestation portera sur l obtention des UE classiques ; cf règles précises différentes selon les cas (diapos CV). b. Quand 1er degré, également plusieurs cas, différents. Les collègues de la CFVU ont soutenu la demande des collègues (Pia et Françoise) de supprimer l obligation des visites sur site. Master USTH Demande d accréditation pour , co-accrédité avec l ENS Cachan. Parcours nano matériaux et nanotechnologies. Hésitation pour savoir si ce master devait figurer dans le dossier d accréditation UPSay ou UPSud. L accord implique beaucoup d autres partenaires, dont étrangers. Donc il aurait fallu pour passer à Saclay faire ratifier l accord avec tous les partenaires. Ici, finalement le choix a été fait de le maintenir pour l instant à UPSud, alors qu il était jusqu ici dans le dossier Saclay.

7 Projet d évolution de notre actuel DUMO À faire évoluer vers un DUMO UPSay en partenariat avec l UVSQ et UEVE dans le cadre du projet CRIF (partie démocratisation de l Ens. Sup.). L UVSQ avait un programme similaire, UEVE allait en monter un. S. Ferrand-Nagel. J avais gardé en mémoire le fait que Saclay ne délivrerait aucun diplôme d'université (DU). Changement de position? C.Voisin (VP CFVU). C est le 3ème DU pour Saclay, en plus de celui sur l entrepreneuriat et celui sur l égalité des chances. S. Ferrand-Nagel. Donc brèche bien ouverte. D. Jouan. Donc la région met l accent sur le portage par des groupements. C. Voisin précise qu il s agit d une tendance ancienne, en formation comme pour les projets de recherche soutenus par la région. Modifications «très» mineures de MCC Comme l année a commencé et qu il n y a pas de Conseil Académique, C. Voisin les passe en CA, mais reconnaît qu ensuite le CA n aura plus jamais à les voir. Dont le C2i métiers de la santé. Votes : unanimité Formation continue Typologie des publics de FC : on distingue 3 cas de figure, la FC financée (une convention de financement par un tiers), la FC non financée (contrat de formation prof. individuelle), et les REA (reprises d études autofinancées) sans convention. Pour tous, il faut une interruption d études strictement supérieure à 2 ans (cf dernier certificat de scolarité), et entrer dans la catégorie des «actifs au sens de l INSEE» (ont un emploi ou en recherchent un). Si problème, on se réfère à leur Sécu : pas de SS étudiante. C. Voisin présente le schéma reçu distinguant les formations initiales (FI) des FC. Pour la 2ème catégorie, nous proposons des activités particulières et nous facturons ce service spécifique. Cela a donné lieu à un travail spécifique cette année dans les services FC, puisque ces prestations spécifiques n étaient pas très développées. Dorénavant nous nous engageons à la proposer en FC non financée. S. Ferrand-Nagel explique les modules proposés à Jean Monnet depuis cette rentrée. En cours, donc difficile de savoir ce que cela donnera sur l année. Pour l instant, tous les inscrits ont accepté le premier package de soutien méthodologie universitaire, accueil, etc. Vote : pas de contre, 7 abstentions. Modalités pour l étalement des formations sur 2 ans ; tarifs : DU plein tarif la 1ère année, exonéré 2ème année sauf BU, FSDIE et médecine préventive.

8 JJ. Girerd présente et anime. Ressources humaines Campagne emplois EC 2015 Rappel du cadrage : répondre aux besoins des composantes et appliquer la politique de redéploiement (grand écart) % voté par un CA. 3/11 avis CAC, 17/11 vote CA. G. Laschon. Avez-vous l intention de reconsulter le CT? JJ. Girerd. Non. Le CT s est exprimé sur les grandes lignes, ce n est pas prévu et problème de calendrier. N. Bensimon. l IUT d Orsay aurait besoin d une petite prolongation pour finir les dossiers. JJ. Girerd : au plus tard le 15 oct, pour que tout soit finalisé le 3 nov. Nombre de postes à publier, 16 Pr et 31 MCF, soit 47 postes. Nombre de poste gelés : 4Pr (2 sciences, 1 pharma, 1 DEG) et 2 MCF (1 science, 1 IUT Sceaux). Redéploiement : 2 UFR sciences vers J. Monnet et 1 IUT Orsay (section 27) vers IUT Sceaux. Les campagnes sont de plus en plus réduites. La CCSU27 râle mais la présidence ne cèdera pas. N. Bensimon confirme, l IUT d Orsay est attaqué par la CCSU27 mais le poste sera redonné l année prochaine, ouverture juste différée. Aimerait que les calculs du potentiel d'enseignement soient faits en fonction du nombre d heures réellement effectuées. Opposée à l impôt qui est fait sur les emplois. J. Bittoun. Le CA assume cette politique. Primes Biass Présentation par JJ Girerd de la réglementation, montant de référence auquel on applique un taux, le «taux 5». JM. Bocherel. Le SNTPES apprécie malgré les difficultés financières actuelles. Ceci clôture un des volets des accords donc votera pour. M. Fernandez. Protocole Couarraze respecté, donc j assume la politique de mes prédécesseurs ; défaut : le traitement fait aux B AENES au nom de l harmonisation, je le déplore. JJ. Girerd. C est vrai, j ai découvert cet aspect technique. Mais cette perte bénéficie à tous les B d'indice supérieur à 380, y compris les AENES. J. Bittoun. Il serait préférable de ne plus mensualiser les primes, ce qui créé un mélange entre salaire et prime, il y a un problème de culture. S. Megherbi. Comment est labellisé la prime sur la fiche de paie?

9 JM. Bocherel : C est très clair pour tous les collègues. On devrait peut être plutôt mentionner un taux de prime mensuel que annuel. Les taux de primes vont bouger l année prochaine donc pourra régler le problème des B. M. Bahut. Je vote contre, l augmentation des C est insuffisante, le régime indemnitaire n est pas attractif. A. Dahan. Je m abstiens car j ai du mal à concevoir qu une prime puisse être appliquée à tous les agents quel que soit le service rendu. JM. Bocherel. Enormément de salaires sont faibles, c est en fait un complément de salaire. Vote : 1C 8Abs 15P Participation étudiante au conseil documentaire Besoin de 4 étudiants pour le conseil documentaire, 1 CFVU 1 CR et 1 CA déjà désignés il manque 1 CA, proposition. Composition finale : A Thurotte CR, Y Montigaud CFVU, M Daeninck CA et JV Laqua CA.. Affaires patrimoniales JP. Lemoine (directeur du service patrimoine) expose. Cessation de terrain sur le plateau, demande formulée par l EPPS pour le redressement de la rue Joliot Curie (l EPPS aime les rues à angle droit) et pour la construction de logements étudiants. D. Jouan. Pourquoi les dénominations des parcelles changent régulièrement? JP. Lemoine. Leur nom change immédiatement à chaque modification de cadastre. S. Megherbi. J aimerais avoir accès à la surface de l Université cadastrale pour info. Est-ce possible? JP. Lemoine. Globalement on perd de la surface foncière. Chaque année une enquête est faite par le ministère donc les infos existent. Vote de la déclaration d'inutilité des parcelles : unanimité. Communication B. Bourdon (directrice de la communication) présente. Evolution de la charte graphique. Logo PSaclay créé pour les schools. Déclinaison du thème. Adossement relativement simple. Signature des publis ne changent pas. M. Fernandez. C est vraiment un logo Paris-Saclay ou UPSud?

10 G. Laschon. Qui décide du logo Paris-Saclay? Ce n est passé dans aucun circuit. B. Bourdon. Le logo a été travaillé par une agence et vu par les membres de l IDEX. S. Megherbi. Quelle perception pourrait avoir les gens de l extérieur? Quelle visibilité? JM. Bocherel. : Il y a une chronologie, on voit bien l Université puis la composante puis Paris-Saclay. T. Bizouarn. Pourquoi ne pas avoir mentionné le mot COMUE. Paris-Saclay n est pas une université. JJ. Girerd. C est complètement franchouillard, personne ne va comprendre. S. Ferrand-Nagel voit d'un bon œil que tout le monde fasse le lien avec Paris- Saclay, seule l'école polytechnique le faisait. J Bittoun. On veut commencer à faire connaître Paris-Saclay. Vote : 1C 4Abs Attente de parution du décret de création de la COMUE. Logo utilisé dès la fête de la science. Déploiement d'une signalétique sur tous les campus. Conventions 1 exclusivement CA, puis des lots déjà votés par la CR ou la CFVU..

Questions diverses à l'ordre du jour du CT précédent (5 nov)

Questions diverses à l'ordre du jour du CT précédent (5 nov) Compte-rendu FSU du Comité technique du 5 décembre 2013 9 votants sur 10 prévus. Questions diverses à l'ordre du jour du CT précédent (5 nov) Prime informatique (PFI) pour les stagiaires Cette prime est

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail

Relevé de Décisions Conseil d Administration Réunion du 27 septembre 2010 CHATENAY-MALABRY

Relevé de Décisions Conseil d Administration Réunion du 27 septembre 2010 CHATENAY-MALABRY Présidence - Bureau des Conseils Orsay, le 28 septembre 2010 Bât. 300 91405 ORSAY cedex 01.69.15.61.02. 01.69.15.43.32. e-mail : service.conseils@u-psud.fr N/Réf. : MC/CD n 196/10 Relevé de Décisions Conseil

Plus en détail

Relevé de Conclusions Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire Réunion du 26 mai 2008 ORSAY

Relevé de Conclusions Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire Réunion du 26 mai 2008 ORSAY Service des Conseils Orsay, le 27 mai 2008 Bât. 300 91405 ORSAY cedex 01.69.15.61.02. 01.69.15.43.32. e-mail : service.conseils@u-psud.fr N/Réf. : MC/CD n 056/08 Relevé de Conclusions Conseil des Etudes

Plus en détail

Budget 2014 de l Université de Strasbourg : un budget réaliste

Budget 2014 de l Université de Strasbourg : un budget réaliste Budget 2014 de l Université de Strasbourg : un budget réaliste Petit-déjeuner presse, Mardi Contact presse Service de la communication Tél. : +33 (0)3 68 85 14 36 www.unistra.fr page 2/8 Sommaire Invitation

Plus en détail

Enquête nationale sur la mise en place des Écoles supérieures du professorat et de l éducation

Enquête nationale sur la mise en place des Écoles supérieures du professorat et de l éducation Enquête nationale sur la mise en place des Écoles supérieures du professorat et de l éducation Enquête menée du 1 er décembre 2013 au 15 janvier 2014 par le Bureau de liaison du Les 30 écoles supérieures

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER MISSION UNIVERSITAIRE DE TUNISIE À MONRÉAL 1255, rue University, bureau 601 Montréal, (Québec) H3B 3V9 CANADA Tél : (1) 514-284-9249 Fax : (1) 514-284-9403 E-mail : courriel@mutan.org www.mutan.org GUIDE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle en assurance de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes.

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. Recommandations : 16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. 17- Assurer non seulement une meilleure lisibilité

Plus en détail

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE MASTER Mention MEEF «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE Nouveau master mis en place à compter de septembre 2013 pour les M1. Pour le

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : IUT d EVRY Département Génie Thermique et Energie Domaine : DEG / STS Mention : Métiers de l'immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier Parcours

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des activités hôtelières de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Master Métiers de l'enseignement, de l Education et de la Formation du second degré. master MEEF-Second Degré

Master Métiers de l'enseignement, de l Education et de la Formation du second degré. master MEEF-Second Degré Master Métiers de l'enseignement, de l Education et de la Formation du second degré master MEEF-Second Degré 2015-2016: l offre de formation de l Académie de Grenoble master MEEF-Second Degré Université

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Mention : METIERS S LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Domaine : Spécialité : Volume horaire étudiant : Niveau : MASTER 2 année ARTS LETTRES LANGUES ET VEILLE DOCUMENTAIRE INTERNATIONALE M2 120 ES 120 h 48/78

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Séance du 11 mars 2014 Point 5 de l ordre du jour Règles générales relatives aux modalités d évaluation des étudiants en Licence et en Master pour

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Métiers de la gestion et de la comptabilité : responsable de portefeuille clients en cabinet d'expertise Numéro

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers du commerce industriel de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

237,441-1,320 (Etat 212,2) Fonctionnement 70,297

237,441-1,320 (Etat 212,2) Fonctionnement 70,297 Compte rendu séance du Conseil d administration de l université de Nantes. Vendredi 19 décembre 2014 Lise Caron élue SNTRS-CGT sur la liste intersyndicale «Ensemble» et Diane Oble personnalité extérieure

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE Spécialité: Gestion Clientèle Particuliers Arrêté d habilitation : 20090979 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique Section des Formations et des diplômes Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique juillet 2009 2 Section des Formations et des diplômes Évaluation de l école doctorale de l'ecole Polytechnique

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit Economie Gestion Mention : Organisation et gestion des établissements hôteliers et de restauration Parcours : Management des entreprises de

Plus en détail

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire I. Condition générale: Avoir une activité salariée d au moins 900h de travail, ou 300 heures d enseignement, par an II. Condition liée à l

Plus en détail

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ)

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne

Plus en détail

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES Mention : Lettres et ingénierie culturelle Spécialité : Études littéraires Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire : -

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : IUT Domaine : Droit, économie, gestion Mention : E-Commerce et Marketing numérique Parcours : Marketing et commerce sur internet Numéro d accréditation : 20150290 Régime

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT

la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT Août 2015 Direction générale de la recherche et du transfert de technologie 4 place Jussieu 75005 Paris Tél. : 01 44

Plus en détail

La Redevabilité dans le Management Universitaire Marocain: Cas des Présidents et des Chefs d Etablissements A. AGRAR ENCG/GREMS

La Redevabilité dans le Management Universitaire Marocain: Cas des Présidents et des Chefs d Etablissements A. AGRAR ENCG/GREMS La Redevabilité dans le Management Universitaire Marocain: A. AGRAR ENCG/G La référence centrale de la redevabilité Le principe de la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes (article

Plus en détail

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux SNUCLIAS FSU 173 rue de Charenton 75012 Paris 01 3 7 53 95 01 9 88 06 17 snuclias-fsu@orange.fr www.snuclias-fsu.fr Réforme de la Catégorie B s Territoriaux Le 21 février 2008, organisations syndicales,

Plus en détail

Les métiers de la recherche

Les métiers de la recherche Les métiers de la recherche Réunion de rentrée 2013 Années 2, 3 et 4 Paul Gastin Dpt Info, ENS Cachan Paul.Gastin@lsv.ens-cachan.fr Disponible sur http://www.dptinfo.ens-cachan.fr/ 1/33 Devenir des élèves

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administrateur de parc informatique de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Vade-mecum sur les regroupements

Vade-mecum sur les regroupements Vade-mecum sur les regroupements Le nouvel article L718-2 du code de l éducation fixe l objectif que «Sur un territoire donné, qui peut être académique ou inter académique, sur la base d'un projet partagé,

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLOME

SUPPLEMENT AU DIPLOME SUPPLEMENT AU DIPLOME Préambule : «Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES. Le supplément vise à fournir des données

Plus en détail

Synthèse des propositions de la CPU sur les ressources humaines. à l issue du colloque de Rennes des 15-16-17 mai 2013

Synthèse des propositions de la CPU sur les ressources humaines. à l issue du colloque de Rennes des 15-16-17 mai 2013 Synthèse des propositions de la CPU sur les ressources humaines à l issue du colloque de Rennes des 15-16-17 mai 2013 Les universités connaissent, depuis quelques années, de profonds bouleversements dans

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion technique du patrimoine immobilier de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C FILIÈRE ADMINISTRATIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE D ÉTAT PERSONNELS ADMINISTRATIFS DU PÔLE ÉDUCATIF Éducation Nationale - Enseignement Supérieur - Jeunesse et Sports NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C Une revalorisation

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC Adopté par le conseil d UFR le 10 juillet 2013 Voté au CA du 1 er octobre 2013 Adopté par la CFVU du 09 septembre 2013 MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC Master année 1 Arrêté d habilitation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion du temps de travail et des rémunérations de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague

Plus en détail

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

Plus en détail

Conseil d administration de l Agence pour l Enseignement Français à l Étranger

Conseil d administration de l Agence pour l Enseignement Français à l Étranger Conseil d administration de l Agence pour l Enseignement Français à l Étranger Mardi 23 juin 2015 au siège de l AEFE à Paris de 9h à 14h. Représentant UNSA Éducation : M. Olivier Gilbert Experts UNSA Éducation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des systèmes d'information de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE DEVENIR ENSEIGNANT : LES NOUVEAUTÉS ENQUÊTE : LES FRANÇAIS ET LE MÉTIER D ENSEIGNANT CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Projet de note relative à la préparation de la mise en œuvre du décret GBCP au sein de l université Bordeaux Montaigne.

Projet de note relative à la préparation de la mise en œuvre du décret GBCP au sein de l université Bordeaux Montaigne. Projet de note relative à la préparation de la mise en œuvre du décret GBCP au sein de l université Bordeaux Montaigne. La refonte des règles relatives à la gestion budgétaire et comptable publique était

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Banque - Conseiller clientèle particulier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing et commerce sur internet : Les métiers du E-business de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague

Plus en détail

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES Mention : Arts Spécialité : Cinéma et audiovisuel, approches interculturelles du cinéma Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

Ensemble dénommés «Les Parties»

Ensemble dénommés «Les Parties» Convention de partenariat relative à l organisation des formations conduisant à la délivrance du diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute et à la reconnaissance du grade de licence + 60 ECTS Entre :

Plus en détail

L apprentissage à L IUT de Sceaux

L apprentissage à L IUT de Sceaux L apprentissage à L IUT de Sceaux Sommaire 1. Présentation de l Institut Universitaire de Technologie de Sceaux 2. Présentation de l apprentissage 3. Présentation succincte des formations en apprentissage

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur

Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur Jean-Pierre Boissin Mission nationale (MENESR/MEIN/CDC) Président Académie de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein Enseignants associés Référence : décret n 85-733 du 17 juillet 1985 modifié décret n 2007-772 du 10 mai 2007 et arrêté du 10 mai 2007 Le régime de l association régi par le décret n 85-733 du 17 juillet

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Ce document rempli par l étudiant de façon très complète doit impérativement comporter :

CONVENTION DE STAGE. Ce document rempli par l étudiant de façon très complète doit impérativement comporter : CONVENTION DE STAGE Comment remplir la convention de stage? Ce document rempli par l étudiant de façon très complète doit impérativement comporter : 1) La signature de l étudiant ; 2) la signature du responsable

Plus en détail

PARTENARIATS ENTREPRISES

PARTENARIATS ENTREPRISES PARTENARIATS ENTREPRISES Votre entreprise au cœur de l IÉSEG RENCONTRER LES ÉTUDIANTS ET LES DIPLÔMÉS DE L IÉSEG L IÉSEG accompagne ses étudiants dans le développement de leur projet professionnel et dans

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Centre de recherches Historiques de l Ouest COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Objet : Conseil de laboratoire Rédacteur : Jean-Charles SINAUD

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE École de Management de la Sorbonne (UFR 06 Gestion et économie d entreprise) MASTER 2 RECHERCHE MARKETING Année universitaire 2014-2015 VOS INTERLOCUTEURS DIRECTEUR

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques) 202-206 0Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

Plus en détail

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis P. 1 Le P2D2 Réunion INSIS 24 mars 2014 Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis Sommaire P. 2 1 - Contexte et enjeux du P2D2 2 -

Plus en détail

LIVRET DE L'ETUDIANT MASTER 1 ANNEE 2014/2015

LIVRET DE L'ETUDIANT MASTER 1 ANNEE 2014/2015 MASTER DROIT ECONOMIE GESTION Mention Administration Management Economie des Organisations (AMEO) Spécialité Direction des structures médico-sociales et de services aux personnes (DSMS) LIVRET DE L'ETUDIANT

Plus en détail

Relevé de Décisions Conseil d Administration Réunion du 17 décembre 2012 ORSAY

Relevé de Décisions Conseil d Administration Réunion du 17 décembre 2012 ORSAY Présidence - Bureau des Conseils Orsay, le 18 décembre 2012 Bât. 300 91405 ORSAY cedex 01.69.15.61.02. 01.69.15.43.32. e-mail : service.conseils@u-psud.fr N/Réf. : CD/EJM/CD n 210/12 Relevé de Décisions

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Métiers de l Enseignement en Économie et Gestion des organisations. Languedoc - Roussillon

Métiers de l Enseignement en Économie et Gestion des organisations. Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 2 nd degré MEEF Parcours : Métiers de l Enseignement en Économie et Gestion des organisations Concours préparés : CAPET / CAPLP / CAFEP

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

Guide des stages des étudiants en entreprise

Guide des stages des étudiants en entreprise Guide des stages des étudiants en entreprise Ce guide vient compléter la charte des stages étudiants en entreprise (1) rédigée par les services de l État, les représentants des entreprises, des établissements

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Traitement et contrôle des opérations bancaires en services (pôles) d'appui technique et commercial en réseau de

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

BACHELOR DE TECHNOLOGIE

BACHELOR DE TECHNOLOGIE 1 Pour les Bacheliers STI2D BACHELOR DE TECHNOLOGIE Concrétiser ses ambitions Votre choix Bachelor de Technologie Diplôme d ingénieur Diplôme d ingénieur par apprentissage Master Recherche Mastère Spécialisé

Plus en détail

ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69

ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69 ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69 Numéro dans le SI local : 0076 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 71-Sciences de l'information et de

Plus en détail

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique Université de Carthage Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication Guide de l Etudiant

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en ingénierie électrique et électronique de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques

Plus en détail