SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation"

Transcription

1 SOMMAIRE Avant-propos Domaine d application du guide Les produits isolants Les laines minérales Les plastiques alvéolaires Les produits d origine végétale ou animale Les produits réfléchissants Comment choisir son isolant? Informations - Connaissances générales La réglementation thermique Les lames d air Étanchéité à l air Humidité et transferts de vapeur d eau Ponts thermiques et continuité de l isolation Acoustique Épaisseur de l isolant Résistance thermique de l isolant Impact des ponts thermiques intégrés Choix de l épaisseur d isolant Exemple de calcul Précautions contre la condensation L isolant n est pas recouvert par le dessus L isolant est recouvert par le dessus (présence d une surface de répartition, ou lorsque l isolation est faite par le dessous) Pose du pare-vapeur Isolation à l aide de produits en rouleaux ou panneaux Précautions contre les risques de condensation Mise en œuvre Étanchéité à l air Points singuliers Le cas de la rénovation

2 SOMMAIRE Isolation par soufflage de produits en vrac Précautions contre les risques de condensation Mise en œuvre Étanchéité à l air Points singuliers Le cas de la rénovation Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux Précautions contre les risques de condensation Mise en œuvre Étanchéité à l air Points singuliers Le cas de la rénovation Annexe : Distance de sécurité incendie Glossaire Réglementation, normes et autres documents de référence Index

3 Choix de l épaisseur d isolant Déterminer en premier lieu le coefficient de déperditions U p à atteindre pour vérifier la réglementation thermique (voir chapitre : Informations - Connaissances générales) ou l exigence à satisfaire (label, déduction fiscale, éco-prêt, etc.) Calculer la résistance «théorique» qu il faudrait mettre en œuvre pour atteindre ce niveau de performance : 1 R théorique = R p -- 0,14 U p + Observations Pour une première estimation, on peut négliger le terme R p dans la formule précédente. Dans le cas de parois inclinées à plus de 60 par rapport à l horizontale (mansardes, par exemple), remplacer 0,14 par 0,17 dans la formule précédente. Dans certains cas (éco-prêts, réglementation en rénovation, etc.) on ne parle pas de déperdition minimale U p mais directement de résistance R à atteindre. Dans un deuxième temps, il faut prendre en compte l impact des ponts thermiques intégrés. Dans les différentes techniques constructives, décrites dans ce guide, cet impact est représenté par un pictogramme comme ci-dessous. Impact Faible Moyen Fort Très fort Dégradation de R en % 0 à 5 5 à à 30 > 30 Ce coefficient de dégradation de la résistance thermique permet de corriger la valeur théorique calculée précédemment. Pour une dégradation de R d un pourcentage donné, il faut augmenter d autant l épaisseur d isolant à mettre en place pour obtenir la résistance R théorique. Épaisseur théorique = λ x R théorique Épaisseur réelle = Épaisseur théorique x ( +1 dégradation de R (%))

4 Précautions contre les risques de condensation Pour savoir si la pose d un pare-vapeur est nécessaire, il faut déterminer la résistance à la diffusion de vapeur d eau de la paroi. Il faut pour cela procéder par étapes, en calculant tout d abord la résistance à la diffusion de la paroi (Z). Flux de vapeur d eau Z DI Z DP Z Diffusion de vapeur d'eau à travers le plancher et l'isolant n Détermination de la résistance à la diffusion de vapeur du plancher Z DP La valeur Z DP est déterminée à l aide du tableau ci-dessous (CPT, cahier n 3647). Type de plancher Plaques de plâtre cartonnées 10 mm 1 Contreplaqué 5 plis 10 Fibres-ciment 6 mm 5 Fibres-ciment 10 mm 10 Fibres-ciment comprimé 3 mm 10 n Détermination de la résistance à la diffusion de vapeur de l isolant Z DI Les laines minérales ont une perméabilité à la vapeur d eau δ = 0,07 g/(m.h.mmhg). Pour les plastiques alvéolaires (mousse polyuréthanne, polystyrène, etc.), elle est de l ordre de 0,004 g/(m.h.mm.hg), soit 20 fois plus faible. Z DI = épaisseur/δ Z DP Fibres-ciment comprimé 6 mm 16,67 Panneaux de particules bois 15 mm 8,33 Panneaux de particules bois 22 mm 12,5 Plâtre (pièces préfabriquées) 100 Béton plein

5 Planchers en bois Sur le plan thermique, il est nécessaire d assurer la continuité de l isolation. Pour cela, il convient d isoler le plancher de comble jusqu à la panne sablière, en procédant au recouvrement de celle-ci. Mur de refend Continuité de l'isolation La présence d un mur de refend lourd crée une interruption de l isolation du plancher. En dehors de l utilisation de rupteurs de ponts thermiques, procéder à une remontée de l isolant le long du mur de refend pour minimiser les déperditions par ce pont thermique. Liaison avec un mur de refend Le cas de la rénovation n État de conservation des matériaux Plancher en bois Vérifier l état du bois constituant les solives. Il ne doit pas avoir souffert de l humidité. Vérifier l état du parement du plancher. Celui-ci doit être en suffisamment bon état pour supporter le poids de l isolation qui va venir dessus. Il ne doit pas avoir «pourri» à cause de l humidité. Si le parement est attaqué par l humidité, les moisissures, les insectes, etc., ou s il est endommagé, il est nécessaire de le changer avant de mettre en œuvre l isolation. 61

6 n Conduit de cheminée Points singuliers La présence d un conduit de cheminée requiert une attention particulière. Certains produits isolants étant combustibles, il est impératif de respecter les préconisations de sécurité incendie définies dans le NF DTU Ce texte définit les distances de sécurité à respecter dans le cas d isolants combustibles. Il convient alors d aménager un espace autour du conduit de cheminée de manière à respecter ces distances de sécurité (voir annexe : Distance de sécurité incendie). Conduit de cheminée Distance de sécurité Isolant combustible Isolant non combustible Distance de sécurité par rapport aux matériaux combustibles 84

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques

GUIDE PRATIQUE. Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation. > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques GUIDE PRATIQUE Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation > Plafonds, habillages, cloisons, doublages, parois de gaines techniques En application des normes NF DTU 25.41 et 25.42 2 e ÉDITION

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

Mise en œuvre des bardages bois. 6 juillet 2012

Mise en œuvre des bardages bois. 6 juillet 2012 Maelenn JOSSET bois 6 juillet 2012 DTU 41.2 : Aide à la conception des bardages bois (attention, actuellement en cours de révision) prescriptions applicables aux matériaux conditions de mise en œuvre règles

Plus en détail

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES PLANCHERS LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES L ISOLATION THERMIQUE DES PLANCHERS DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants.

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants. 1 FICHE OX «Enveloppes de bâtiments performantes avec solutions techniques ou architecturales minimisant la part des ponts thermiques dans les déperditions» 1. Contexte Enjeux La performance d une enveloppe

Plus en détail

Outils et guides à disposition des entreprises

Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs Guide cible les chantiers de réhabilitation

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

économies d énergie Isoltop RT 2012 RT2012

économies d énergie Isoltop RT 2012 RT2012 Le Grenelle de l environnement a prévu la mise en œuvre d un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments, avec deux objectifs majeurs: la généralisation des bâtiments basse consommation

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons Louisa Praszezynki 5 2 Flora Penot L des pavillons 1 Que connaissez vous comme type d. Donnez une définition. Il y a 2 types d : l phonique et l. Isolation : pour se protéger du froid et des intempéries.

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

! DTU 21 : exécution des travaux en bois. ! DTU 24-2 : cheminées. 3.1 Distribution. BATIPLUM TOITURE. Elle s appuie sur un réseau de distributeurs

! DTU 21 : exécution des travaux en bois. ! DTU 24-2 : cheminées. 3.1 Distribution. BATIPLUM TOITURE. Elle s appuie sur un réseau de distributeurs ! Sur chaîne de fabrication en continu : pourcentage des composants, aspect, épaisseur, poids par rouleau.! Un rouleau est prélevé pour contrôle épaisseur, largeur, longueur et masse volumique à chaque

Plus en détail

des transferts de vapeur d eau :

des transferts de vapeur d eau : Des cas particuliers pour la gestion des transferts de vapeur d eau : - Toitures terrasses en bois - Opérations de réhabilitation avec le bois Julien Lamoulie Angers, le 25 Septembre 2013 Toitures terrasses

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

Toitures terrasses bois

Toitures terrasses bois Toitures terrasses bois Les toitures terrasses font partie du paysage architectural. Avec une végétalisation, cette technique permet d éviter la saturation des réseaux d eau de pluie et de favoriser l

Plus en détail

- isolation par l intérieur-

- isolation par l intérieur- Amélioration des performances thermiques des parois opaques - isolation par l intérieur- Fiche technique Répartition des déperditions thermiques 1 - Définitions et principes Pourquoi isoler? Dans un appartement,

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois

Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois Focus sur l étanchéité à l air Etats Généraux du Bois - Angers 19 Septembre 2013 Intégration des menuiseries dans les parois à ossature bois

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Construction à Ossature Bois. Guide technique DE LA FIXATION INNOVATION MADE IN FRANCE

Construction à Ossature Bois. Guide technique DE LA FIXATION INNOVATION MADE IN FRANCE Construction à Ossature Bois Guide technique DE LA FIXATION INNOVATION MADE IN FRANCE Développer et produire en France, c est défendre nos valeurs... moins de GFD, UN EXPERT AU SERVICE DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Chapes et dalles sur plancher bois

Chapes et dalles sur plancher bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Chapes et dalles sur plancher bois A. Onillon 1 Chapes et dalles sur plancher bois Arnaud Onillon Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux 2 Chapes et dalles

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/15-356 Annule et remplace le Document Technique d Application 20/12-266 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques ROCKMUR KRAFT Panneau semi-rigide, revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène. Le + produit : Large gamme d'épaisseurs, disponibles de 45 à 225 mm. Caractéristiques techniques DIPLÔMES acermi KEYMARK 02/015/025

Plus en détail

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1 ONDUTISS Ecrans souples de sous-toiture CE Norme NF EN 13859-1 Imperméables souples et légers www.onduline.com ONDUTISS Ondutiss : les écrans souples de sous-toiture pour une meilleure protection de l

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est?

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide 11 La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? 11 1. Définition 12 2. Composition 13 La fonction des éléments constitutifs de la toiture-terrasse

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines.

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. Introduction L étanchéité à l air d une paroi à ossature bois ou d une toiture isolée en pente est une notion primordiale

Plus en détail

Calculs et bilan des déperditions thermiques

Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculer les déperditions thermiques c'est déterminer la quantité de chaleur à fournir pour le chauffage d'une pièce à température donnée. Cette chaleur fournie

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e!

p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! THERMO FLOC Matériau isolant en fibre de cellulose p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! p o u r u n e i n t e l l i g e n t e! I s o l a t i o n I s o l a t i o n I s o l a t i o n 1 Sommaire_ Matériau

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

Doublages isolants. Description. 02 Doublages isolants C02 001 a

Doublages isolants. Description. 02 Doublages isolants C02 001 a 02 Doublages isolants Doublages isolants Description Les plaques techniques pouvant être utilisées en parement des complexes sont : Placomarine, PlacoPremium, Placomarine Premium, Placo Phonique et Placo

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises

Sécurité incendie. Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB Etats Généraux du bois Angers 2014 R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs

Plus en détail

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente Liste des fiches de Bois & Charpente Un air plus sain à l intérieur du bâtiment Une régulation naturelle de l humidité de l air Un confort thermique en continu été comme hiver Des matériaux recyclables

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Les planchers sur extérieurs doivent être isolés en sous-face en assurant la jonction avec l isolation extérieure des murs.

Les planchers sur extérieurs doivent être isolés en sous-face en assurant la jonction avec l isolation extérieure des murs. GESTION DES PONTS THERMIQUES OBJET Lors de travaux de rénovation énergétique ambitieux, visant le niveau Bâtiment Basse Consommation, l isolation thermique des parois est généralement indispensable. Elle

Plus en détail

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR ROCKCIEL Panneau rigide double densité quadrillé sur la face surdensifiée. double densité le + produit : excellente diffusivité calculée selon règles Th-U : 12 cm 2 /h. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

ETANCHEITE A L AIR Guide technique de mise en œuvre

ETANCHEITE A L AIR Guide technique de mise en œuvre ETANCHEITE A L AIR Guide technique de mise en œuvre Janvier 2015 La performance énerg nergétique La règlementation thermique 2012 impose en France de nouvelles performances énergétiques des bâtiments afin

Plus en détail

solutions constructives Catalogue Construction Bois : solutions de planchers isoler mieux, naturellement

solutions constructives Catalogue Construction Bois : solutions de planchers isoler mieux, naturellement Catalogue Construction Bois : solutions de planchers Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables solutions constructives Définition et caractéristiques des composants

Plus en détail

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 Sommaire 1 MUR EXTÉRIEUR 1.1 Isolation en laine minérale 1.2 Isolation en fibres de bois douces 1.3 Isolation en cellulose 1.4 Isolation en polystyrène expansé

Plus en détail

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE NOUVEAU LANGUETTE DEBORDANTE Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE ISOLANT MINCE TRISO-LAINE MAX Un isolant mince unique Isolant à base

Plus en détail

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT PONCEBLOC 20RT Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) 500 x 200 x 250 Résistance mécanique L 40 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 16 Résistance thermique maçonnerie seule 1,20

Plus en détail

4 systèmes en double couche de laine de roche à poser entre chevrons en combles aménagés.

4 systèmes en double couche de laine de roche à poser entre chevrons en combles aménagés. combles aménagés double couche NOUVEAU 4 systèmes en double couche de laine de roche à poser entre chevrons en combles aménagés. Système EXPERT DELTAROCK + ROCKPLUS Pour isoler tous les écarts entre chevrons

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques Guide Pratique Construction d une cheminée Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques En application des normes NF DTU 24.1 et 24.2 2 e ÉDITION SOMMAIRE Définition de l

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

FLUX ET RESISTANCE THERMIQUE Compétences et connaissances exigibles. Document 1 : Fiche descriptive de la laine de roche. Document technique

FLUX ET RESISTANCE THERMIQUE Compétences et connaissances exigibles. Document 1 : Fiche descriptive de la laine de roche. Document technique PARTIE COMPRENDRE CH20 TRANSFERTS THERMIQUES FLUX ET RESISTANCE THERMIQUE Compétences et connaissances exigibles Notions de système et d énergie interne. Interprétation microscopique. Capacité thermique.

Plus en détail

Performance énergétique et mise en

Performance énergétique et mise en Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Stéphane BRUNIERE GUILHERAND GRANGES le 26/02/2015 Présentation de CERIBOIS Présentation

Plus en détail

Workbook 2-35. Statique 36-49. Résistance au feu 50-53. Esthétique 54-55. Écologie 56-73. Protection phonique 74-89.

Workbook 2-35. Statique 36-49. Résistance au feu 50-53. Esthétique 54-55. Écologie 56-73. Protection phonique 74-89. 2-35 Statique 36-49 Résistance au feu 50-53 Esthétique 54-55 Écologie 56-73 Protection phonique 74-89 Acoustique 90-101 Isolation thermique 102-113 Planification de l exécution Workbook 114-121 122-127

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT RENOVATION DES TOITURES EN BARDEAUX BITUMES CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE

ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT RENOVATION DES TOITURES EN BARDEAUX BITUMES CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE RENOVATION DES TOITURES EN BARDEAUX BITUMES CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE 1 2011 1. Rappel des dispositifs constructifs des couvertures en Bardeaux 1.1 Pose sur support continu : pose dite à l Américaine

Plus en détail

Ventilation «PAMAflex»

Ventilation «PAMAflex» 1. Description La ventilation dans une maison passive PAMAflex est réalisée par une ventilation mécanique. Ce système de ventilation assure, en permanence, une entrée d air frais dans les locaux de vie

Plus en détail

Guide technique DELTA «Constructions à ossature bois»

Guide technique DELTA «Constructions à ossature bois» DELTA protège les valeurs. Economise l énergie. Procure le confort. Guide technique DELTA «Constructions à ossature bois» Pare-pluie DELTA Pare-vapeur DELTA La Réglementation Exemples de réalisation Edition

Plus en détail

CÂLIN / BIOFIB DUO pour application en toitures

CÂLIN / BIOFIB DUO pour application en toitures Avis Technique 20/13-284 Annule et remplace l Avis Technique 20/10-186 Procédé d isolation thermique de toiture Method of roof insulation Methode der Dachdämmung Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre STEICO zell isoler mieux, naturellement Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre STEICO zell isoler mieux, naturellement Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois Prescriptions de mise en œuvre STEICO zell Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois technique & détails Sommaire sommaire Produit p. 2 Mise en oeuvre par soufflage p. 54 Mise en oeuvre par

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Guide pratique d applications NATURELLEMENT EN BOIS

Guide pratique d applications NATURELLEMENT EN BOIS Guide pratique d applications NATRELLEMENT EN BOIS NATRELLEMENT EN BOIS Sommaire 1. Toiture 1.1-1.5 Toiture à pente p. 4-5 1.6 Rénovation p. 6-7 1.7 Toiture terrasse p. 8 2. Mur 2.1 Rénovation sur maçonnerie

Plus en détail

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20 ROCKCIEL ROCKCIEL est un panneau de laine de roche double densité à poser sur un platelage bois continu. Il recevra un support de couverture fixé sur les chevrons avec des tire-fonds à double filet. performances

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments

La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments Rappels e/λ 1/R +PTH intégrés λ R Uc Up Thermique d hiver Up, besoins en chauffage Thermique d été t intérieure, besoins en

Plus en détail

Commission chargée de formuler des Avis Techniques. verticales, systèmes d étanchéité avec isolation pour parois verticales

Commission chargée de formuler des Avis Techniques. verticales, systèmes d étanchéité avec isolation pour parois verticales Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 5 Groupe spécialisé n 7 Toitures, couvertures, étanchéité Produits d étanchéité pour parois verticales, systèmes d étanchéité avec

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

Ville de JUILLY Ecole primaire Ecole maternelle Annexe de Centre de Loisirs Mairie 4 Logements d habitation

Ville de JUILLY Ecole primaire Ecole maternelle Annexe de Centre de Loisirs Mairie 4 Logements d habitation Objet : CCTP Travaux de ure (Fenêtres de + isolation ure) Ville de JUILLY Ecole primaire Ecole maternelle Annexe de Centre de Loisirs Mairie 4 Logements d habitation REHABILITATION ACOUSTIQUE * * * * *

Plus en détail

L isolation éco-biologique

L isolation éco-biologique L isolation éco-biologique thermique Les animaux à sang froid s adaptent à la température du milieu ; les mammifères, eux, ont besoin de maintenir une température interne constante. Pour introduire une

Plus en détail

ALVÉOLAIRES MOUSSES MINÉRALES LAINES VÉGÉTALES BASES ANIMALES FIBRES BOIS PMR

ALVÉOLAIRES MOUSSES MINÉRALES LAINES VÉGÉTALES BASES ANIMALES FIBRES BOIS PMR Performances thermiques Marquage Conductivité Épaisseur Thermique en mm pour C E A c e r m i AT R 5 R 8 λ Feu Environnement FDES Prix TTC pour R=8 Rapport qualité/ prix Commentaire MOUSSES ALVÉOLAIRES

Plus en détail

Guide rénovation. Toitures, murs et planchers de combles NATURELLEMENT EN BOIS

Guide rénovation. Toitures, murs et planchers de combles NATURELLEMENT EN BOIS Guide rénovation Toitures, murs et planchers de combles NATURELLEMENT EN BOIS Multiplex-top est le panneau de sous-toiture pare-pluie; composition homogène; il convient également à l'aménagement intérieur.

Plus en détail

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015 L ECO PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO et C.I.T.E 2015 La liste des équipements, matériaux et appareils mentionnés au 1 de l'article 200 quater du code général des

Plus en détail

du TRISO-SUPER 9 max et de la laine minérale 0 Résistance thermique Nombre de films réflecteurs : 6 Épaisseur : env. 22 mm

du TRISO-SUPER 9 max et de la laine minérale 0 Résistance thermique Nombre de films réflecteurs : 6 Épaisseur : env. 22 mm Édition 2010 ISOLANTS MINCES MULTI-RÉFLECTEURS ACTIS TRISO-SUPER 9 Fiche Technique TOITURES COMBLES MURS PLANCHERS PLAFONDS P R O C É D U R E D A G R É M E N T T E C H N I Q U E E U R O P É E N E N C O

Plus en détail

Vario Xtra Une sécurité accrue pour la protection contre l humidité.

Vario Xtra Une sécurité accrue pour la protection contre l humidité. Vario Xtra Une sécurité accrue pour la protection contre l humidité. 1. Une marge de sécurité encore plus grande Grâce au nouveau pare-vapeur Vario Xtra qui s adapte à l humidité, un développement du Vario

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE 01/2013 v1 1/6 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation

Plus en détail

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue,

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue, R R R ISOLATION INTERIEURE & EXTERIEURE La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, Recouvert d aluminium pur, SKYTECH Pro réfléchit vers l intérieur 95% de la chaleur du rayonnement

Plus en détail

Avis Technique 20/14-330. Biofib Trio. Usine de fabrication : Produits et procédés spéciaux d isolation. Vu pour enregistrement le 23 février 2015

Avis Technique 20/14-330. Biofib Trio. Usine de fabrication : Produits et procédés spéciaux d isolation. Vu pour enregistrement le 23 février 2015 Avis Technique 20/14-330 Procédé d isolation thermique de toiture Method of roof insulation Methode der Dachdämmung Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les produits en fibres végétales

Plus en détail

La correction acoustique

La correction acoustique Chapitre 9 Sciences Physiques - BTS La correction acoustique 1. Le traitement acoustique. Le traitement acoustique d une salle est l ensemble des opérations qui contribuent à la rendre apte à son utilisation

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS CSTB LNE Certification ACERMI Définition et Exemples d'usages des propriétés certifiées ISOLE octobre 2007 Page 1 sur 26 SOMMAIRE INTRODUCTION page

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Isoler toits, murs et sols existants

Isoler toits, murs et sols existants Isoler toits, murs et sols existants Bien isoler, c est d abord bien choisir le matériau qui servira d isolant. Et surtout qu il soit de préférence écologique. Face aux exigences ministérielles qui se

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie PARTIE 1 D.Langendries Division Energie et Bâtiment CSTC Isolation thermique des toitures inclinées Les Isnes 18 mars

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

Eco Bric Thermo Bric G7

Eco Bric Thermo Bric G7 Eco Bric Briques traditionnelles Les briques à perforations horizontales peuvent être utilisées pour un grand nombre d usages comme les maisons individuelles, villages, maisons de retraite, écoles, établissements

Plus en détail

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO AVIS DE CHANTIER N CO. 2/39 Avis de Résistance au Feu pour un Avis Technique AVIS n CO4-1218 Entreprise KNAUF Avis de Résistance au feu : Procédé

Plus en détail

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama 90.09 ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL Castorama Memo page 2 L isolation des planchers page 3 L isolation des murs sains pages 4 & 5 L isolation des murs abîmés page 6 page 1/7 MEMO Ce mémo vous

Plus en détail

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Soirée technique du 18 Juin 2012 Servane NYS - Chargée d affaires formation Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose,

Plus en détail