Apprendre Twitter à l école maternelle.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Apprendre Twitter à l école maternelle."

Transcription

1 Apprendre Twitter à l école maternelle. Source : Apprendre les réseaux sociaux à l école maternelle. Ces derniers mois ont vu un nombre croissant d enseignants se tourner vers l utilisation des réseaux sociaux dans le cadre de leur pratique de classe. Il semble que le réseau Twitter leur ait offert un terrain d expérimentation pédagogique. Pour s en convaincre il suffit de consulter le travail de B. Formet sur le «posterous» Twittclasses qui répertorie les classes qui «twittent» et propose nombre de liens questionnant cette pratique émergente. A l école maternelle seulement 3 classes, d aujourd hui se sont engagées dans cette découverte. Pourquoi se lancer dans un tel travail en maternelle? Pour qui? Pour apprendre quoi? Et à qui?. Telles sont les questions qui se sont posées, dès le début du projet que je mène en classe de moyenne et grande section depuis le mois de mai 2011, dans une école maternelle de Talence près de Bordeaux. Dans cet article je laisserai délibérément de côté, l intérêt pédagogique lié à la production d écrit, à l expression et la communication pour questionner les problèmes liés à l apprentissage des réseaux sociaux et plus généralement du web 2.0. Investir les réseaux sociaux n est pas sans risques, il suffit de constater certaines dérives générées par une utilisation de Facebook, sans contrôle et sans apprentissage. Dans le cadre de la classe il convient donc d être d une grande prudence. Il m a paru nécessaire de travailler dans deux directions. Tout d abord en direction des élèves dans le cadre de l utilisation de Twitter dans la classe et en second lieu en direction des parents, en les associant étroitement au projet. 1. Un Projet d écriture porteur de sens au quotidien. En deux mots. Le projet est bâtit autour d un atelier d écriture quotidien pour informer les parents de certaines activités de la classe. Les élèves produisent donc un texte quotidiennement. Ce petit texte d un maximum de 140 caractères (format autorisé par Twitter) est mis en ligne à l intention de leurs parents. Le choix des sujets est débattu en classe et soumis au vote lorsqu il n y a pas de consensus. Les sujets peuvent sembler parfois anodins «Des ouvriers sont venus pour construire un nouveau garage à vélo» ils sont parfois poétiques «Aujourd hui Emy a apporté une plume de mouette» mais pas pour autant choisis au hasard. Quand ils décident d écrire «Aujourd hui, nous avons remarqué que les feuilles de la chayotte ont poussé.» ce court texte retrace réellement leur préoccupation du moment, celle qui a de l importance, qui témoigne d un quotidien collectif. Ces textes sont tous des moments partagés, le plus souvent agréablement «Thomas a apporté un dragon. Nous jouons avec son dragon dans le château-fort.», mais pas seulement. «Aujourd hui nous avons perdu au jeu du trésor parce que un élève a parlé pendant le jeu.» évoque la profonde déception collective de ne pas pouvoir continuer à jouer ensemble, peut-être aussi de ne pas pouvoir gagner ce jour-là. «Nous avons essayé d écrire sorcière sans modèle. Nous avons presque réussi tout seul.» dit l effort demandé en classe, la difficulté, et la satisfaction de progresser. Ces textes même très courts ont à mon avis une réelle valeur pour ces enfants, la valeur de leur authenticité. Le plaisir qu ils ont à les produire est visible pendant ces moments d écriture. Lorsque après deux mois et demi et 40 messages, j ai demandé aux élèves s'ils voulaient arrêter d écrire sur Twitter leur réponse fut unanimement et fermement «NON!». L incompréhension était lisible sur leur visage et la question leur paraissait visiblement saugrenue. Je leur ai donc demandé pourquoi ils ne voulaient pas arrêter. Les réponses ont été tout d abord assez convenues, reprenant les arguments utilisés pour la mise en place du projet.

2 Les élèves se plaçant du côté des parents : «Les parents il faut qu ils sachent ce qu il se passe dans la classe.», «Ils ne vont pas savoir.», «Ils vont croire que l on a pas travaillé.». Puis l argumentaire a tourné autour du contenu de la classe : «Si on écrit pas ils croiront que c est une journée comme les autres, qu il n y a rien de spécial.», «Si on arrête, on ne peut plus travailler sur les phrases»(allusion au travail de lecture effectué à partir de leurs écrits), «comme cela on ne va pas se tromper en racontant des choses de la classe.». Insensiblement ils en sont arrivés à des considérations beaucoup plus personnelles : «J aime bien quand on répète et qu on entoure les mots.», ils ont finalement parlé du plaisir qu ils prenaient à écrire : «C est rigolo d écrire des phrases», «J aime bien que les parents voient notre travail.». En écrivant sur Twitter: «On apprend l école et les mots.» fut la touche finale qui à elle seule résumait une grande partie des échanges. Il y aurait énormément à développer sur la teneur de ces échanges, et sur ce qu ils révèlent des perceptions qu ont les élèves de leur vie en classe. Ce que je retiendrais simplement dans le cadre de cet article, c est que dans une activité d écriture bâtie autour d une réelle situation de communication, les élèves disent éprouver du plaisir à écrire. Twitter peut permettre aussi cela. 2. L utilisation de Twitter en classe dans ce projet. Un objectif : Aider les élèves à élaborer une attitude de prudence et de responsabilité dans l utilisation des réseaux sociaux. Un objet numérique clairement défini: Il s agit de créer une bulle dans Twitter au sein de laquelle les parents pourront venir chercher des informations sur la vie de la classe. Une sorte de réseau de micro blogging privé, fermé, sur lequel seule la classe peut publier. Les parents suivent le compte de la classe mais la classe ne suit pas les comptes des parents. Adopter une attitude prudente sur le réseau. Le projet porte sur une communication avec les parents, il a été présenté comme une réponse à la demande des parents qui souhaitaient avoir plus d information sur ce qui se passe en classe. Les élèves ont voulu répondre favorablement à cette demande. Il convient donc de permettre aux élèves de contrôler l accès à cet espace, d'établir un filtre pour les demandes d abonnement au compte de la classe. Le paramétrage de Twitter permet de "modérer" les demandes d abonnement en faisant apparaître un bouton «vous avez de nouvelles demandes d abonnement». Chaque demande est ainsi discutée en grand groupe. Elle n est acceptée que dans la mesure où un élève ou le maître peut assurer au reste de la classe qu il s agit de quelqu un de connu. Cela suppose donc qu en amont, les parents ont informé leur enfant de leur intention de suivre les messages de la classe et que les élèves peuvent attester de cela. Cela demande d instaurer un dialogue entre parents et enfants autour de l utilisation du réseau. Plusieurs cas de figure ont été rencontrés : 1. La demande émane d un parent (grands-parents, famille ) et l élève est au courant: la demande est acceptée. 2. La demande émane d un parent et l élève n est pas au courant: l acceptation est reportée et le groupe demande à l élève de se renseigner auprès de ses parents. 3. La demande émane d une personne connue de la classe (stagiaire, intervenant..) la classe demande confirmation à cette personne. 4. La demande émane de quelqu un connu de l enseignant: La demande est acceptée avec des explications de l enseignant. (c est quelqu un avec qui je travaille, quelqu un qui s intéresse à votre travail )

3 5. La demande émane de quelqu un d inconnu mais dont on peut vérifier l identité ou avec qui on peut entrer en contact ( twittclasses au canada ) : la demande est acceptée. 6. La demande émane de quelqu un qui n est connu de personne : La demande est refusée. ( établissement publicitaire, spam ) L important dans ce protocole d acceptation est de leur faire prendre conscience que l on peut refuser d être en relation avec quelqu un, de mettre les élèves en situation de choix raisonné quand ils ont à faire avec le réseau. Adopter une attitude responsable sur le réseau Les publications relatent des évènements vécus au sein de la classe. Lors de l élaboration des messages, le maître rappelle aux élèves que leur texte doit être compréhensible par les parents et qu il doit informer et/ou expliquer un moment de classe. La priorité est donnée au sens et à la communication destinée à quelqu un. Lors des ateliers d écriture les élèves ont proposé de relater un incident de la classe impliquant l un d entre eux. Ils souhaitaient nommer l enfant responsable de l incident et dire qu il avait été puni. Le maître a alors demandé aux élèves s'ils étaient vraiment sûrs de vouloir écrire cela. De cette question est née une discussion qui a conduit les élèves s interroger sur ce que l on pouvait publier sur le réseau. Ils ont constaté par eux même que s'ils avaient fait une petite bêtise en classe, ils n aimeraient pas que leurs parents et tous les autres soient mis au courant. Ils ont donc choisi de revenir sur leur idée de départ et de relater l incident sans mentionner le nom de l enfant incriminé. Cet exemple permet de saisir à quel point la régulation proposée par l adulte et importante et permet aux élève de prendre conscience qu il est nécessaire de garantir le respect de chacun. Cette même situation s est présentée une seconde fois, et spontanément la classe s est régulée toute seule, des élèves proposant immédiatement de ne pas retenir le sujet en argumentant justement leur propos. On peut donc raisonnablement penser qu il y a eu un début d apprentissage de l utilisation raisonnée du réseau. 3. Pour les parents, Twitter est un «autre monde», nouveau, dans lequel ils vivent sans toujours en avoir conscience. S'il parait nécessaire et possible d apprendre les réseaux sociaux aux élèves de classe maternelle, il n est pas moins important d amener les parents à l utilisation ou au moins à la connaissance de ces mêmes réseaux. La majeure partie des parents n étaient au départ inscrit sur aucun réseau social. Aucun sur Twitter et très peu sur Facebook. Ce projet a d une certaine façon, contraint les parents à aller vers le réseau Twitter puisque il était la réponse proposée, à leur demande d avoir plus d informations sur la vie de la classe. L an dernier en deux mois plus de 80% des parents de la classe avaient ouvert un compte Twitter. Il a bien sur fallu les accompagner dans cette démarche. Un tutoriel simple, les a guidés dans la création et le paramétrage de leur compte. Dans ce projet les enfants conduisent leurs parents dans les mondes numériques. Pour les parents, se voir guidé par un enfant de 4 ans dans l utilisation des réseaux sociaux ou d objets numériques comme la tablette tactile, les amène souvent à réagir. C est de ce constat parfois un peu brutal que peut naître chez ces adultes la prise de conscience de la nécessité d avoir une sorte de veille éducative sur les nouvelles technologies. En effet si les parents sont déjà dépassés par leurs enfants dans le domaine des nouvelles technologies, qu en sera-t-il dans 10 ans? J ai pu constater que certains parents ont adhéré très rapidement à cette démarche. Ils étaient avant tout très intéressés par le fait de pouvoir obtenir des informations sur la vie de la classe mais aussi sensibles aux enjeux qui leur avaient été présentés lors de la réunion d information en début d année.

4 4. Des écueils repérés durant ce projet. Comme nous l avons vu un certain nombre de précautions, ont été prises dans l utilisation de Twitter, tant autour du paramétrage du compte de la classe, qu autour de la publication des messages. L expérience à mis en lumière de nouveaux écueils, qui demandent toute notre vigilance. Attention aux «hashtag» Le système de Mot clic (hashtag en anglais) est un système de marquage des messages utilisés par Twitter. Il suffit de faire précéder un mot par # (#mot) pour que le message se trouve ainsi «taggé», marqué. Le hashtag devient aussi un lien qui qui permet d accéder à tous les autres messages de Twitter comportant le même mot-clic. Très utile sur Twitter pour faire des recherches ce système est à surveiller de très près dans le cadre d une utilisation en classe. Un mot clic apparemment anodin peut très bien avoir été déjà utilisé sur Twitter et conduire à des contenus totalement inappropriés à un usage de classe. Cela nous conduit nécessairement à aborder avec les élèves, les dangers que l on peut rencontrer sur le réseau et dans les contenus en ligne du Web 2.0. Suivant l âge des élèves, un accompagnement doit être mis en place. Pour ma part, dans l utilisation en classe, j ai choisi de ne pas utiliser ces mots clic pour l instant. Surveiller le paramétrage des comptes parents La plupart des parents étant néophytes sur les réseaux sociaux, j ai donc proposé en début d année une réunion d information, au cours de laquelle les parents ont été informés du fonctionnement de Twitter et des procédures d inscription et de sécurité. Je leur ai aussi proposé une notice papier plus détaillée concernant le paramétrage de leur compte et sa mise en sécurité. Je leur ai spécialement demandé de n utiliser le compte qu ils ont créé que pour consulter le compte de la classe. S'ils utilisent leur compte pour s abonner à d autres compte que celui de la classe, ces abonnements seront visibles par les autres parents eux aussi abonnés au compte de la classe. Si c est effectivement un choix de leur part, cela ne pose pas de problème particulier. Cependant, le paramétrage par défaut ne met pas leurs données hors de vue des autres. J ai donc veillé pour chaque compte ouvert, à ce que l accès à ces informations soit véritablement un choix. Force est de constater que ce n était pas toujours le cas. Pour beaucoup de parents l accès à ces réseaux est une première, cela nécessite visiblement un accompagnement qu à mon avis il ne faut pas négliger. Pour cela au moment de l accueil, une machine en classe propose l accès à Twitter. Ainsi avec eux, il est possible de répondre à leurs interrogations ou parfois même de les accompagner dans le paramétrage de leur compte. 5. Découvrir et Apprendre son identité numérique L utilisation du réseau social a opéré dans certains cas une transformation des modalités de communications entre parents et enfants. Certains parents m ont rapporté le fait que le soir, ils demandaient à leur enfant des précisions sur qu il avait fait dans la journée, car ils l avaient lu sur Twitter. Le réseau a permis aux parents d obtenir des informations sur la vie de leur enfant par de nouveaux canaux. Ceci pourrait être vécu par les enfants comme une intrusion dans leur vie personnelle, mais dans la mesure où ce qui est publié a déjà été discuté et choisi, la publicité de ces informations fait qu ils savent que leur intimité reste préservée. Nous touchons ici les problématiques fondamentales des réseaux sociaux. Quelle est notre trace numérique?

5 Comment en prendre conscience et se l approprier? Comment en rester maître? Comment penser son identité numérique? Ce projet permet de penser raisonnablement que cela peut commencer dès l école maternelle. Source : Auteur : Philippe Guillem Enseignant Maître formateur en Éducation Musicale. Pédagogie de la musique électroacoustique Veille sur les nouvelles technologies. École Maternelle A. Camus Moyenne et Grande Section Talence :

Blog de classe - Twitter. Des outils pour communiquer

Blog de classe - Twitter. Des outils pour communiquer Blog de classe - Twitter Des outils pour communiquer Créer, utiliser des Blogs et Twitter : pourquoi? Intérêts? Outils de travail au service des apprentissages Outils motivants et tenant compte de chacun

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org Guide à l intention des parents sur 2014 ConnectSafely.org Les adolescents canadiens aiment socialiser en ligne et surtout partager des photos. L étude réalisée par MédiaSmarts en 2014, Jeunes Canadiens

Plus en détail

COMITÉ DE COMMUNICATION DE L AOMF FICHE-CONSEIL N 3

COMITÉ DE COMMUNICATION DE L AOMF FICHE-CONSEIL N 3 COMITÉ DE COMMUNICATION DE L AOMF FICHE-CONSEIL N 3 ÉLABORER SA STRATÉGIE DE PRÉSENCE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX EN 10 ÉTAPES Pour une institution de médiation, définir sa présence sur les réseaux sociaux

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN

FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN V032013 Code : GESTRELCLI FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN OBJECTIF FINAL Faire prendre conscience au collaborateur des enjeux de la relation client (satisfaction, fidélisation

Plus en détail

Compte-rendu de la soirée «Etre parent avec une tablette numérique» du 9 avril 2013

Compte-rendu de la soirée «Etre parent avec une tablette numérique» du 9 avril 2013 Compte-rendu de la soirée «Etre parent avec une tablette numérique» du 9 avril 2013 Intervention de Nicole Pignier (maître de conférences et responsable pédagogique de Licence professionnelle Webdesign)

Plus en détail

Installation Hprim net avec Gynélog :

Installation Hprim net avec Gynélog : Installation Hprim net avec Gynélog : Les résultats de Laboratoires peuvent être transmis par le biais du protocole HprimNet. Son mode de fonctionnement s apparente au principe des messageries sécurisées

Plus en détail

Document d'accompagnement pour une mise en œuvre des ateliers individuels de manipulation à l'école maternelle.

Document d'accompagnement pour une mise en œuvre des ateliers individuels de manipulation à l'école maternelle. Document d'accompagnement pour une mise en œuvre des ateliers individuels de manipulation à l'école maternelle. 1 Des ateliers individuels de manipulation pour agir, comprendre, apprendre et devenir élève.

Plus en détail

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Introduction de Claire Hédin-Vignaud, responsable de la Médiathèque Markoff : Rappel des motivations qui ont amené

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE Présenté à M. Luc Saint- Hilaire Fait par Mélanie Hanley-Boutin 95 114 726 3 octobre 2011 École des arts visuels de l Université

Plus en détail

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Activités de la Société Argaus est une société de Conseil et Stratégie spécialiste du numérique. Argaus vous accompagne

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr Biblio Tech Biblio tech le service de prêt en ligne 1 2 Une insomnie, une chanson qui trotte dans la mémoire, le

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

NOTE Nikos Aliagas & les réseaux sociaux

NOTE Nikos Aliagas & les réseaux sociaux Je Communique 06 22 98 24 68 02 33 25 73 93 www.je-communique.fr NOTE Nikos Aliagas & les réseaux sociaux 06 22 98 24 68 www.jecommunique.fr lydianeleroy@jecommunique.fr Note Le Profil de Nikos Aliagas

Plus en détail

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas La compréhension en lecture, SILVA Fanny Compréhension 29 Lecture pas à pas 1. Description de l expérience : Suite aux deux hypothèses à vérifier énoncées dans notre préambule, j ai proposé d organiser

Plus en détail

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet?

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Dans le cadre de sa campagne d éducation «Internet, les autres et moi», RSA a commandité une étude qui interroge et compare les perceptions

Plus en détail

Contenu de l atelier. Internet Androïd

Contenu de l atelier. Internet Androïd Contenu de l atelier Internet...1 Adresse Web...1 Les navigateurs web...2 Ouvrir le navigateur Chrome...2 Fermer le navigateur Chrome...2 Fonctionnement du navigateur Chrome...2 Description des icônes...2

Plus en détail

Un nouveau visage pour le fil d actualité

Un nouveau visage pour le fil d actualité Un nouveau visage pour le fil d actualité Nous annonçons aujourd hui une nouvelle version de Facebook, plus aérée et plus orientée que jamais sur les actualités des personnes qui vous sont chères. Le contenu

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX. Mais, au fait! Un réseau social, qu est-ce que c est?

LES RÉSEAUX SOCIAUX. Mais, au fait! Un réseau social, qu est-ce que c est? Facebook, Twitter, MySpace, Netlog... ces noms te sont sans doute très familiers. Il s agit en effet des réseaux sociaux les plus populaires. Mais, au fait! Un réseau social, qu est-ce que c est? C est

Plus en détail

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Accompagnez également vos enfants sur les réseaux sociaux! Mais que font donc les jeunes sur les réseaux sociaux? Ils socialisent comme l ont toujours fait les adolescents,

Plus en détail

SOCIAUX : TWITTER ET FACEBOOK

SOCIAUX : TWITTER ET FACEBOOK Préfecture de la Charente Cabinet du Préfet Service départemental de la communication interministérielle LA CHARTE D UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX : TWITTER ET FACEBOOK 7/9, rue de la Préfecture 16017

Plus en détail

Gestion de vos adhésions en ligne

Gestion de vos adhésions en ligne Au service des associations et des clubs Gestion de vos adhésions en ligne Lancez votre campagne d adhésions et gérez le suivi sereinement Au service des associations et des clubs Le site MyGaloo.fr est

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Evaluation de la campagne 2012 1 Sommaire Introduction p.3 Méthodologie p.4 Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Pratiques d écoute - du public - fréquentation des lieux de musique

Plus en détail

Vous n avez aucune installation à faire et aucune mise à niveau ne vous complique la vie. Vous allez adorer votre nouveau site.

Vous n avez aucune installation à faire et aucune mise à niveau ne vous complique la vie. Vous allez adorer votre nouveau site. Vous souhaitez obtenir plus de clients? Découvrez comment multiplier vos contacts grâce aux 38 millions d internautes français. Aujourd hui il ne suffit plus d avoir un site internet. Il faut un site avec

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille L animatrice n est pas une experte en ce qui concerne les questions techniques du domaine des médias numériques. L objet de

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans - Présentation du 26 juin 2007 - une étude Données techniques Etude réalisée

Plus en détail

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème )

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Titre : Comme le Petit Chaperon Rouge de Perrault, apprenons à nous méfier des apparences... Pré requis de

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Une expérience de codéveloppement au Service de police de la ville de Montréal

Une expérience de codéveloppement au Service de police de la ville de Montréal Une expérience de codéveloppement au Service de police de la ville de Montréal Vincent Arseneau, M.A.P. Chef de la formation au SPVM vincent.arseneau@spcum.qc.ca RÉSUMÉ Ce texte rend compte d une expérience

Plus en détail

V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN

V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN OBJECTIF FINAL Faire prendre conscience au collaborateur des enjeux de la relation client (satisfaction, fidélisation ) pour l entreprise

Plus en détail

Modules Express ICV TWITTER

Modules Express ICV TWITTER Modules Express ICV TWITTER 28 janvier 2014 Réalisation : Serge PEAULT Sommaire Introduction Création compte Twitter Profil utilisateur et paramètres Abonnements et abonnés Listes d'abonnés Les tweets

Plus en détail

guide d utilisation My Friends pour téléphones Android

guide d utilisation My Friends pour téléphones Android guide d utilisation My Friends pour téléphones Android Sommaire 1 introduction...1 2 experience utilisateur...2 2.1 page d accueil...2 2.2 connexion à un service...3 2.3 Facebook Chat...3 2.3.1 connexion

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT FACEBOOK ET

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT FACEBOOK ET 03/06/2015 Mis à jour par : Catherine Gagné Supper, formatrice LA GRIFFE D'ALPHA GUIDE D ACCOMPAGNEMENT FACEBOOK ET TWITTER 2015 420, rue Carillon Mont-Laurier (Québec) J9L 1P6 Centre de développement

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

Séduction, Leadership & Web Marketing pour une Image de Marque Écoresponsable

Séduction, Leadership & Web Marketing pour une Image de Marque Écoresponsable Séduction, Leadership & Web Marketing pour une Image de Marque Écoresponsable Mon Plan Marketing VertTM Jean-Philippe Vézina Directeur et Coach www.monplanmarketingvert.ca Mon Plan Marketing VertTM «4

Plus en détail

Aider à vos enfants à adopter des habitudes de navigation sécuritaire Fiche-conseil

Aider à vos enfants à adopter des habitudes de navigation sécuritaire Fiche-conseil Aider à vos enfants à adopter des habitudes de navigation sécuritaire Fiche-conseil CONSEILS POUR LES PARENTS Servez-leur de guide Utilisez des signets Utilisez des moteurs de recherche pour enfants Utilisez

Plus en détail

ACCESS 2003. Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3

ACCESS 2003. Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3 ACCESS 2003 Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3 2/33 Copyright 2005 Tous droits réservés. www.coursdinfo.fr Table des matières Chapitre 1 Les requêtes-introduction...5

Plus en détail

Twitter est un outil de microblogging qui permet d envoyer des messages de 140 caractères ou moins.

Twitter est un outil de microblogging qui permet d envoyer des messages de 140 caractères ou moins. O y e z! C o m m u n i c a t i o n F o r m a t i o n w w w. c i n d y. r i v a r d. c o m - T é l. : ( 4 1 8 ) 7 1 4-3 0 4 2 Qu est-ce que Twitter? Twitter est un outil de microblogging qui permet d envoyer

Plus en détail

Mémoriser avec la gestion mentale

Mémoriser avec la gestion mentale Mémoriser avec la gestion mentale Type d outil : outil d aide à la mémorisation Auteurs : Equipe éducative de Don Bosco, Liège, avec l aide de M. Giroul, P.P. Delvaux et Ch. Leclercq (formateurs) Cycles

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

Les Bases. Messaoudi Khaled, Boukelal Hanane (Etudiants Informatique ) 2015.

Les Bases. Messaoudi Khaled, Boukelal Hanane (Etudiants Informatique ) 2015. Référencer Mon SITE, BLOG Les Bases Messaoudi Khaled, Boukelal Hanane (Etudiants Informatique ) 2015. Le but de ce livre est de vous aider à bien positionné votre site web ou blog auprès des moteurs de

Plus en détail

DECOUVERTE ET UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES DANS UNE GS/CP. Ecole Raphaël Périé Laurence ALBERT

DECOUVERTE ET UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES DANS UNE GS/CP. Ecole Raphaël Périé Laurence ALBERT DECOUVERTE ET UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES DANS UNE GS/CP Ecole Raphaël Périé Laurence ALBERT 1) Observation des applications sur la tablette numérique Nom de l application Contenu Remarques ABC

Plus en détail

10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce. Le livre blanc de l'emailing

10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce. Le livre blanc de l'emailing 10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce Le livre blanc de l'emailing Chères lectrices, chers lecteurs, la compétition est rude dans un monde globalisé et

Plus en détail

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans?

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans? La psychologie de l enfant Qui sont les 7-12 ans? Leurs activités péri-scolaires : Les enfants en sont les plus gros consommateurs 44% des enfants pratiquent un sport en dehors de l école et 28% une activité

Plus en détail

Note de synthèse de l étude qualitative

Note de synthèse de l étude qualitative Note de synthèse de l étude qualitative Colloque interrégional de Marseille «Accueil et accompagnement des personnes âgées» 7 Juin 2011 TNS Sofres Emmanuel Rivière Laure Salvaing Clément Nicola Gwennaig

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Contenu de l atelier. Internet ipad

Contenu de l atelier. Internet ipad Contenu de l atelier Internet...1 Adresse Web...1 Les navigateurs web...2 Ouvrir le navigateur Safari...2 Fermer le navigateur Safari...2 Fonctionnement du navigateur Safari...2 Description des icônes...2

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

PRESSE EDITION COMMUNICATION STRATEGIE DE MIGRATION VERS LE WEB MOBILE

PRESSE EDITION COMMUNICATION STRATEGIE DE MIGRATION VERS LE WEB MOBILE PRESSE EDITION COMMUNICATION STRATEGIE DE MIGRATION VERS LE WEB MOBILE Stratégie de distribution de la presse numérique Page 2 Distribution numérique, négocier et monétiser. Page 3 Adaptation du contenu

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Une BD texte et images: Maquette générale

Une BD texte et images: Maquette générale Une BD texte et images: Maquette générale Niveaux du CECR : A1 Public : Adolescents (11-12 ans) Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE au Centre de Langues de l'état de São Paulo) Supports

Plus en détail

Mécanismes techniques de Protection dans les domaines de l Internet et des smartphones

Mécanismes techniques de Protection dans les domaines de l Internet et des smartphones Mécanismes techniques de Protection dans les domaines de l Internet et des smartphones Patrick Britschgi Swisscom (Suisse) SA 7 mars 2013, Berne 2 e Forum national pour la protection de la jeunesse face

Plus en détail

Recueil des Fiches Utilisateurs de SharePoint 2013 Juin 2015

Recueil des Fiches Utilisateurs de SharePoint 2013 Juin 2015 Recueil des s s de SharePoint 2013 Juin 2015 Ce document regroupe les fiches utilisateurs décrivant la navigation et l utilisation de l application SharePoint. SOMMAIRE Accéder à une application SharePoint:

Plus en détail

Fabien Fenouillet Professeur de psychologie cognitive Université Paris Ouest. ESEN - 18 mai 2011

Fabien Fenouillet Professeur de psychologie cognitive Université Paris Ouest. ESEN - 18 mai 2011 Fabien Fenouillet Professeur de psychologie cognitive Université Paris Ouest ESEN - 18 mai 2011 E-training : utilisation uniquement de didacticiels, tutoriels et autres dispositifs techniques «tout en

Plus en détail

Atelier Webmarketing. Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet. Présentation des outils de promotion d'un site internet

Atelier Webmarketing. Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet. Présentation des outils de promotion d'un site internet Atelier Webmarketing Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet Présentation des outils de promotion d'un site internet Sommaire 1/ Les liens sponsorisés/ Liens commerciaux/

Plus en détail

Formation Responsive Web Design

Formation Responsive Web Design L institut de formation continue des professionnels du Web Formation Responsive Web Design Référence formation : Durée : Prix conseillé : RESPWD 3 jours (21 heures) 1 500 HT (hors promotion ou remise particulière)

Plus en détail

Ce que l équipe pédagogique a fait :

Ce que l équipe pédagogique a fait : Intitulé : Art postal et jardins du monde Ecole : Maternelle de Saint-Léon Classe : Nathalie TEODORESCO Niveau : PS et MS Ville : 31560 Saint Léon Si vous voulez faire partie du projet thalie.teo@laposte.net

Plus en détail

SATWticEdu LLL apprendre tout au long de la vie tableau de bord. Séminaire VLM 2006 étude de cas Fleury L.J.

SATWticEdu LLL apprendre tout au long de la vie tableau de bord. Séminaire VLM 2006 étude de cas Fleury L.J. Tableau de bord : outil de navigation L'apprentissage tout au long de la vie dépend d'abord d'une attitude face aux connaissances et d'une motivation personnelle forte. Il suppose également l'acquisition

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Internet et moi! ou comment Internet joue avec la data

Internet et moi! ou comment Internet joue avec la data cking, a r t e l, s e é n n Mes do Internet et moi! ou comment Internet joue avec la data Une édition Avec le soutien de Mes données, le tracking, Internet et moi Ça pose question! L objectif de ce petit

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

Transformer ses visiteurs

Transformer ses visiteurs Transformer ses visiteurs en clients Oloron 26/11/2009 1/ Acquisition de trafic 2/ Augmentation du taux de transformation 3/ Fidélisation de vos clients 4/ Développer sa clientèle Transformer ses visiteurs

Plus en détail

Section Configuration

Section Configuration 8 Section Configuration MailCleaner s adapte aisément à vos besoins et à votre mode de travail. La section Configuration comporte six rubriques de base : Préférences d interface, Mode de filtrage, Page

Plus en détail

Concevoir son premier espace de cours sur la plateforme pédagogique Moodle

Concevoir son premier espace de cours sur la plateforme pédagogique Moodle Concevoir son premier espace de cours sur la plateforme pédagogique Moodle Formation URFIST 19 mars 2013 Formatrice : Florie Brangé Description de la formation Nom : Concevoir son premier espace de cours

Plus en détail

Faire des sciences au cycle 2

Faire des sciences au cycle 2 Faire des sciences au cycle 2 Qu est ce que la science? ALLER- RETOURS ENTRE L UTILISATION DES LANGAGES SCIENTIFIQUES ET L EXPÉRIENCE LES THÉORIES ET LES MODÈLES L utilisation des langages scientifiques

Plus en détail

CREER ET ANIMER SON ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF

CREER ET ANIMER SON ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF CREER ET ANIMER SON ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF SOMMAIRE Sommaire... 2 Un espace de travail collaboratif, pourquoi faire?... 3 Créer votre espace collaboratif... 4 Ajouter des membres... 6 Utiliser

Plus en détail

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS?

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? Retour sur l expérience vécue par les tuteurs et réflexion sur le ressenti des étudiants ETOUNDI Ulrich, HENRIEL Théo, NAHORNYJ Robin Etudiants en 4 ème année,

Plus en détail

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 5 13. Configurer sa messagerie à l aide de l application Courrier Windows 8 et Windows RT offrent un outil dédié à la messagerie. Cette application, appelée simplement Courrier, vous propose

Plus en détail

Atelier Introduction au courriel Utiliser Yahoo.ca Guide de l apprenant

Atelier Introduction au courriel Utiliser Yahoo.ca Guide de l apprenant Guide de l apprenant AVANT DE COMMENCER... 1 PRÉALABLES... 1 CE QUE VOUS ALLEZ APPRENDRE... 1 COMPTE COURRIEL EN-LIGNE... 1 CRÉER ET UTILISER UN COMPTE COURRIEL YAHOO.CA... 2 CRÉER UN COMPTE COURRIEL AVEC

Plus en détail

Résumé et synthèse. 1) Introduction

Résumé et synthèse. 1) Introduction Analyse des besoins en aide scolaire d élèves de l enseignement secondaire supérieur général et de technique de qualification fréquentant une école sur la commune de Saint-Gilles. Résumé et synthèse 1)

Plus en détail

Formations des Enfants

Formations des Enfants MEP cata 2013-1 - ss rn pse SITE_Mise en page 1 31/07/13 15:20 Page46 Formations des Enfants > Initiation à la Prévention et aux Premiers Secours > Apprendre à porter secours > Écoles cycles 1, 2 et 3

Plus en détail

Google. Historique. Cliquez ici pour découvrir l'histoire de Google et de ses créateurs. Source : wikipedia

Google. Historique. Cliquez ici pour découvrir l'histoire de Google et de ses créateurs. Source : wikipedia Mai 2012 Historique Google Google est une société fondée en 1998 par Larry Page et Sergey Brin. Elle compte environ 30000 employés. Avec une croissance de son chiffre d affaire de 24 % d une année sur

Plus en détail

Guide de démarrage Débuter avec e-monsite Les termes spécifiques à e-monsite

Guide de démarrage Débuter avec e-monsite Les termes spécifiques à e-monsite Guide de démarrage Débuter avec e-monsite... page 2 Les termes spécifiques à e-monsite... page 2 Le manager... page 2 Les modules... page 3 Les widgets... page 3 Les plugins... page 4 Ajouter du contenu...

Plus en détail

Etape 1 : Tri de cartes

Etape 1 : Tri de cartes Etape 1 : Tri de cartes Julien Da Costa Alexandre Rocca Introduction : Ce document décrit la méthodologie et la passation du tri de carte. Une méthodologie centré utilisateur utilisé en ergonomie pour

Plus en détail

AniPaint 3.1.3 mac : un tutoriel

AniPaint 3.1.3 mac : un tutoriel Objectifs du cours : -Apprendre à transposer une situation d apprentissage simple, à l aide de l informatique, à l écran -Apprendre à mettre en scène des dessins, des images, du son et du texte -Envisager

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

Quand un homme est agressé en chemin

Quand un homme est agressé en chemin Point de Passage obligé 6 : Jésus, «notre salut» Quand un homme est agressé en chemin Intention théologique du module : Jésus, Dieu proche, invite les hommes à s «approcher» de leurs frères. Introduction

Plus en détail

ATELIERS NUMERIQUES. Virus, arnaques, canulars... Comment s'informer et se protéger sur internet?

ATELIERS NUMERIQUES. Virus, arnaques, canulars... Comment s'informer et se protéger sur internet? ATELIERS NUMERIQUES A partir de décembre 2013, l'association Défis vous propose de nouveaux ateliers de formation. Ces ateliers se déroulent sous forme de séances uniques de 2 heures pour un groupe de

Plus en détail

Des jeux pour développer des stratégies.

Des jeux pour développer des stratégies. Ateliers didactiques IUFM 2008/2009 Des jeux pour développer des compétences variées (math surtout ) (Cycles 1 et 2) Des jeux pour développer des stratégies. 2008-2009 Groupe «Atelier didactique math»

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol Pass / 28 Novembre 2012 By Philippe Coudol Un peu d histoire Quelques chiffres Les leviers de la stratégie digitale Les 10 secrets d un bon dispositif La visibilité Sur les moteurs Sur les médias sociaux

Plus en détail

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café!

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café! Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 des discussions au World Café! Secrétariat CFM Quellenweg 6, 3003 Berne-Wabern Tel. +41 31 325 91 16 ekm@ekm.admin.ch

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

Les nouveaux usages d Internet à la préfecture de police

Les nouveaux usages d Internet à la préfecture de police Les nouveaux usages d Internet à la préfecture de police Les sites Internet et les réseaux sociaux Mercredi 05 juin 2013 Le web 2.0 à la préfecture de police La préfecture de police dispose de plusieurs

Plus en détail

Langage et sciences à l école maternelle. Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu

Langage et sciences à l école maternelle. Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu Langage et sciences à l école maternelle Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu Langage et sciences Plan de l animation : Les démarches et activités scientifiques Les implications langagières : langage oral,

Plus en détail

Utilisation de Movie Maker

Utilisation de Movie Maker Utilisation de Movie Maker Movie Maker est un logiciel de montage vidéo fourni avec Windows XP permettant de créer facilement des montages vidéo et des Diaporamas avec des effets, des transitions animées,

Plus en détail

BEP MRCU N 1 : L adaptation de l offre aux clients et aux usagers N 1 : Le processus d achat Les besoins, les motivations et les freins d achat

BEP MRCU N 1 : L adaptation de l offre aux clients et aux usagers N 1 : Le processus d achat Les besoins, les motivations et les freins d achat Classe Thème Chapitre TP BEP MRCU N 1 : L adaptation de l offre aux clients et aux usagers N 1 : Le processus d achat Les besoins, les motivations et les freins d achat MISE EN SITUATION Votre entreprise

Plus en détail