L oral à l école élémentaire. 2 ème partie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L oral à l école élémentaire. 2 ème partie"

Transcription

1 L oral à l école élémentaire 2 ème partie Bureau régional de l'inspection - São Paulo

2 Des exercices systématiques : équilibre entre EXERCICES DE «LIBERATION» EXERCICES DE CONSOLIDATION Bureau régional de l'inspection - São Paulo

3 «Libérer» la parole grâce à : EXERCICES DE «LIBERATION» des jeux de communication ils reposent sur des situations fictives à caractère ludique (du type «faisons comme si») des discussions libres ou des débats réglés Bureau régional de l'inspection - São Paulo

4 Des exercices systématiques : Un équilibre entre EXERCICES DE «LIBERATION» EXERCICES DE CONSOLIDATION Bureau régional de l'inspection - São Paulo

5 1- des exercices structuraux 2- des exercices de prononciation, d élocution 3- des exercices de prosodie, de rythme et d intonation EXERCICES DE CONSOLIDATION 4- des exercices de fixation de vocabulaire Bureau régional de l'inspection - São Paulo

6 EXERCICES DE LIBÉRATION EXERCICES DE CONSOLIDATION Deux temps dans l apprentissage ZONE AMSUD, REGROUPEMENT DES DIRECTEURS ET EMFE, ASSOMPTION, SEPTEMBRE 2012

7 1- DES RITUELS Des situations courtes et des formats habituels, bien connus des élèves...

8 DES EXEMPLES DE RITUELS : 1- «MA NOUVELLE DU JOUR» Description : courte activité d interaction verbale au cours de laquelle un élève raconte un événement personnel aux autres élèves de la classe. La nouvelle du jour pourrait aussi éventuellement porter sur un événement de l actualité. Fonctionnement sur inscription préalable. Aides à prévoir : Les élèves s inspirent de questions clés (p. ex., qui, quand, où, quoi, pourquoi) et d une banque de mots-clés pour formuler leur nouvelle du jour.

9 DES EXEMPLES DE RITUELS : 1- «MA NOUVELLE DU JOUR» Exemple de banque de mots reliée à chaque question-clé

10 DES EXEMPLES DE RITUELS : 2- LE MESSAGE DU JOUR Description : 1. Dans une boite décorée en conséquence, placer une ou plusieurs séries de petits messages, préalablement découpés, pliés en deux et fermés par un point de colle. 2. Chaque matin, demander à un élève de tirer un papier et de lire son contenu. 3. Laisser faire Coller le message sur un petit cahier laissé en fond de classe. Parmi les messages possibles : - Des virelangues à prononcer 3 fois très vite (mise en situation) ; - Les «petits bonjours» à écrire (à partir d un support identique pour tous) puis lire chaque matin / «les petits bonheurs à partager» (tirer une phrase au hasard : un élève ou l enseignant la présente à voix haute puis commentaires ) ; - Commentaires de maximes, citations ou proverbes ou encore d expressions ; - Des exercices structuraux (voir plus loin).

11 DES EXEMPLES DE RITUELS : 3- DES JEUX ET EXERCICES STRUCTURAUX - L objet caché : employer le vocabulaire du repérage dans l espace Un élève sort. Le groupe choisit un objet de la classe et le cache. A son retour, l élève, par ses questions doit tenter d identifier l objet, puis deviner où il a été caché, et enfin aller directement le prendre lorsqu il est sûr de lui. S il se trompe, il est éliminé. Variante : Limiter le nombre de questions, en espérant que cela les rendra plus pertinentes. - Association d idées : Mobiliser le vocabulaire appris (mise en situation) Un élève dit un mot. Son voisin enchaîne en en donnant un autre par association d idées. Le jeu doit aller très vite. Variante : On peut donner une consigne plus précise : associer des actions (sous la forme de verbes), des sentiments etc. - Catégories : Mobiliser le vocabulaire appris On choisit une catégorie de mots : fruits, légumes, métiers, noms de magasins etc. et on l écrit au tableau pour mémoire. Chaque élève, à son tour, doit dire un nom de la catégorie retenue. Les élèves commencent le jeu bras croisés. S ils ne savent pas donner un mot lors de leur tour (cela doit aller très vite) ou s ils commettent une erreur, ils baissent un bras sur leur genou. Les deux bras baissés valent une élimination. C est celui qui reste en dernier qui gagne. Il est interdit de répéter un mot déjà donné : il faut donc être très attentif à ce que les autres ont dit.

12 DES EXEMPLES DE RITUELS : 3- DES JEUX ET EXERCICES STRUCTURAUX - Mots de même famille, opposés ou synonymes : Développer le vocabulaire Matériel : Une boîte et des petits papiers sur lesquels sont inscrits des mots. La boite circule de main en main. Chacun à son tour tire un petit papier et lit le mot à voix haute. Selon la consigne qui a été donnée au début du jeu, l élève doit donner soit : - le mot opposé - un synonyme - un mot de la même famille L élève garde le papier si le contraire est correct. Celui qui, à la fin du jeu, a le plus de papiers a gagné. Variante : donner le mot selon la consigne imposée ET l employer dans une courte phrase. - Phrases enchainées : Développer le vocabulaire Le premier joueur dit une phrase quelconque se terminant par un nom. Par exemple : «Le soleil brille dans le ciel.» Le joueur suivant doit immédiatement enchaîner par une phrase commençant par ce nom et se terminant par un autre. Par exemple : «Le ciel est sans nuage». Et ainsi de suite. Une liste de noms peut être affichée en forme d aide!

13 DES EXEMPLES DE RITUELS : 3- DES JEUX ET EXERCICES STRUCTURAUX - La phrase à rallonge : Mobilisation du vocabulaire et mémorisation Peut se jouer en équipes de 2/3 élèves On part d une phrase de base très simple tirée par exemple d une boite «Le chat dort.» ; «L homme passe dans la rue.» qu il s agit d enrichir progressivement par ajout de mots, d adjectifs, d adverbes etc. A tour de rôle, chaque équipe ajoute un élément et répète ce qui a été dit. L équipe gagnante est celle qui a pu aller le plus loin. Prévoir aides sous forme de listes lexicales. - Les mots étrangers : Prendre conscience de la richesse de la langue - Syntaxe et adverbes : Utiliser et reconnaître les adverbes

14 DES EXEMPLES DE RITUELS : 4- L ŒUVRE D ART DE LA SEMAINE Présentation ou découverte d une œuvre d art Plusieurs stratégies : - La présentation a été préparée par un élève à l avance. L activité relève alors davantage d un exposé oral. (qui participe d un apprentissage méthodologique préalable plutôt en activité longue) - La découverte de l œuvre se fait par dévoilement progressif (système de caches) afin de susciter l interrogation : utilisable avec vidéoprojection et TBI. Aides possibles : - Un répertoire de structures syntaxiques destinées à exprimer questionnement, expression d un jugement, sentiment etc. - On dirait, - J ai l impression que, je pense que, moi je crois que, il me semble que, ça me fait penser à - C est sûrement - Un répertoire de prépositions (repérage dans l espace), d adjectifs (formes, couleurs, ) et d adverbes destinés à préciser les impressions, sentiments etc.

15 DES EXEMPLES DE RITUELS : 5- PRÉSENTER SON OBJET POUR LE MUSÉE DE LA CLASSE La séance devant le musée personnel est très ritualisée (une fois par semaine). Les prises de parole s'effectuent toujours selon les mêmes modalités : regroupement autour du coin musée, la maîtresse assise à la même hauteur que les enfants. Durant la première période ( avant Noël ), il s'agit surtout pour les élèves d'acquérir l'habitude d'apporter des objets pour les mettre dans leur compartiment ( un par enfant ) et les présenter. Celui qui a apporté un nouvel objet peut demander la parole pour le présenter à la classe. C'est la maîtresse qui distribue la parole, l'enfant se lève pour parler devant son coin musée, il parle face au groupe et répond aux questions Voir vidéo BSD

16 2- DES SÉANCES SPÉCIFIQUES DE STRUCTURATION ET D ENTRAINEMENT Formalisées à l emploi du temps

17 DES EXEMPLES : 1-LE DÉBAT RÉGLÉ Un préalable méthodologique Outiller le débat : - À partir de supports «inducteurs» : article de journal (Journal des Enfants ou autre), album ou roman, faits-divers, La «boîte à idées-philo» dans la classe : Durant la semaine, chaque élève peut y déposer librement un mot pour proposer un thème de discussion. Un soir, 10 minutes avant la sortie, on lit les mots et on vote pour savoir lequel est retenu - A partir de structures langagières (registre de l explication, de la justification et de l argumentation)

18 DES EXEMPLES : 1-LE DÉBAT RÉGLÉ (INDUCTEUR ALBUM : YAKOUBA DE THIERRY DEDIEU, TRAVAIL AVEC UN Q-SORT) 1. Dans la tribu de Yakouba, il faut être un guerrier pour être quelqu un d important. 2. Yakouba n a pas envie de devenir un guerrier. 3. Yakouba n a pas peur du lion. 4. Yakouba a eu tort d épargner le lion car il n a pas pu devenir guerrier. 5. Yakouba a eu raison d épargner le lion car ça n aurait pas été glorieux de tuer un lion blessé. 6. Yakouba est courageux. 7. Yakouba est lâche. 8. Yakouba aurait dû tuer le lion blessé car c était moins dangereux et personne ne l aurait su. Il serait devenu guerrier. 9. Il vaut mieux être quelqu un d important que gardien de chèvres. 10. Il est préférable d être important aux yeux des autres que d être grand à ses propres yeux. Je suis complètement d accord Je suis un peu d accord J hésite Je ne suis pas trop d accord Je suis pas du tout d accord /

19 DES EXEMPLES : 1-LE DÉBAT RÉGLÉ Voir situations de classe sur le site (INRP) rubrique Faire parler les élèves à l école élémentaire

20 DES EXEMPLES : 2- LES JEUX DE RÔLES Un exemple : Le jeu de l'alibi Diviser la classe en petits groupes de 3 personnes Expliquer ensuite qu'un crime horrible a été commis dans l'école, la veille entre 17h et 18h (par exemple). Etape 1 : Chaque groupe doit élaborer un alibi commun pour cette plage horaire. Les élèves doivent être très précis. Etape 2 : Dans un deuxième temps passer aux interrogatoires. Dans un groupe, on garde un membre et les autres sortent de la pièce. La personne qui est restée est interrogée par le reste de la classe. Une fois son interrogatoire fini, elle va s'asseoir et doit rester muette et ne faire aucun signe. On fait rentrer un autre membre du groupe qui est interrogé à son tour (les questions sont en rapport avec le premier interrogatoire.) L'animateur (ce sera l enseignant au départ) doit veiller à ce que tout le monde pose des questions. Et ainsi de suite jusqu'à ce que tous aient été interrogé. On confronte ensuite les témoignages et on constate immanquablement qu'il y en a un ou plusieurs qui ne coïncide(nt) pas. Soit ils sont tous coupables, soit un seul du groupe est coupable. Ensuite recommencer avec un autre groupe, si on a le temps. Compétences : Utilisation du passé, compréhension orale des questions posées, utilisation de la négation.

21 DES EXEMPLES : 2- LES JEUX DE RÔLES

22 DES EXEMPLES : 2- LES JEUX DE RÔLES

23 DES EXEMPLES : 3- DES ATELIERS DE JEUX ORAUX Des exemples : 1- Le jeu de l oie : Parler de Se joue en collectif ou en groupes 2- Taboo : Faire deviner le mot écrit sur une carte. La carte comporte par ailleurs des mots interdits qui ne doivent pas être prononcés au risque de perdre sa carte. 3- Le dessin (ou l image, ou la photo, ou le tableau ) caché : un élève dispose d un dessin caché. Il doit donner toutes les indications nécessaires pour le faire réaliser à la classe, à un camarade, à un groupe. (travail sur vocabulaire de l espace) Variante : le dessin dicté (vise plutôt des objectifs de compréhension orale cf. Drôles de bobines, Editions du Grand cerf) 4- Jeu des 7 familles Pour les demandes aux camarades il s agit de décrire les personnages voulus et non pas de les appeler par leur nom.

24 DES EXEMPLES : 4- DES PROJETS DE PRODUCTION DE DOCUMENTS SONORES 1- Si les objets pouvaient parler : Quiz des objets sonore et «Vitrine de référence» (repris et adaptés des travaux de Déborah Gros, Institut français de Madrid) Christian Boltanski, Vitrine de référence, Les APP Monde - Ambassadeurs en herbe - Visages et paysages : un projet pour la zone? «De ma fenêtre je vois, j entends et j imagine!» Edward Hopper, Rooms by the sea, 1951

25 DES EXEMPLES : 5- AUTOUR DE LA LECTURE À VOIX HAUTE Lien diapo LHV

26 DES EXEMPLES : 6- ET AUSSI Les cercles littéraires ; Le jeu dramatique, la poésie et la mise en voix de textes, le travail autour du dialogue ; Les lectures-feuilletons ; Les «mini JT» ; le bulletin météo ; Les interviews réelles ou fictives ; Les ressources numériques ; Et bien sûr l oral intégré aux disciplines ou domaines d activité Lien vers conclusion

27 Les mots étrangers Retour Improviser à l oral et prendre conscience de la richesse de la langue. 2 équipes s affrontent, celle des anglicistes et des défenseurs de la langue française. Des mots anglais sont inscrits sur des papiers. Un angliciste tire au sort un papier et forme une phrase avec son mot, son homologue défenseur de la langue française doit la reprendre en employant un mot français. (de l aide peut être demandée à son équipe)

28 Syntaxe et adverbes Retour Enchaîner des phrases, utiliser et reconnaître des adverbes. Des papiers portant chacun un adverbe ont été préparés. Il s agit d inventer une histoire en employant des adverbes imposés. A tour de rôle, chaque élève invente une phrase comportant l adverbe tiré au sort. Le meneur de jeu invente le commencement de l histoire.

29

30 Retour

31 EN CONCLUSION L'apprentissage de l'oral demande du temps. L'apprentissage de l'oral nécessite l'apport d'un matériel technique minimal. L'apprentissage de l'oral implique des situations de productions verbales mais aussi d'écoute. L'apprentissage de l'oral oblige à un «détour pédagogique» par l'écrit L'apprentissage de l'oral suppose que ses indicateurs de maîtrise soient fixés d'un cycle à l'autre L'apprentissage de l'oral s'incarne dans des interactions qui suggèrent une progression dans l'argumentation : discussion, exposé explicatif et critique, débat L'apprentissage de l'oral se réalise dans une perspective intégrée de la lecture et de l'écriture.

32 DÉFINIR CE QUI SERA TRAVAILLÉ ET POURRA ÊTRE ÉVALUÉ Situations fonctionnelles Familles de compétences Contenus d apprentissage situations de travail en groupes avec rapports oraux situation d animation de grands groupes situation de lecture à haute voix, de diction poétique, de contes pour la classe ou d autres classes situations d exposés devant la classe sur des thèmes personnels ou scolaires situations d interrogations scolaires devant les autres jeux dramatiques et montage de spectacles de théâtre réalisation d émissions de radio sur vidéo, enregistrements sonores, enquêtes et interview en vue de publications documentaires Compétences d ordre physique Compétences d ordre communicationnel Compétences d ordre langagier Compétences d ordre énonciatif Compétences d ordre technique Apprendre à placer sa voix, son corps, à respirer convenablement lors de phrases longues à lire à haute voix Apprendre à regarder les auditeurs ; à reformuler ce qui a été dit ; à prendre en compte ce qui a été dit par un interlocuteur ; commencer à savoir interpréter les réactions des auditeurs. Commencer à avoir un grand choix de formulations possibles, lexicales et syntaxiques. Apprendre le fonctionnement social de ces variations. Savoir passer d une formulation à une autre pour dire la même chose en fonction des situations Commencer à pouvoir improviser à partir de notes. Apprendre à expliquer, à raconter, à dire des poèmes et des contes. Commencer à pouvoir dire d un ton juste des dialogues écrits. Lors du travail avec micro et vidéo (avoir l habitude de se voir et d entendre sa voix enregistrée)

33 ANNEXE : EXERCICES DE LIBÉRATION /EXERCICES DE CONSOLIDATION

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

Ressource en communication orale

Ressource en communication orale Convaincre un public de son point de vue Ressource en communication orale Lancer une invitation Prendre part à une entrevue Présenter une marche à suivre Participer à un jeu de détecteur de mensonges Décrire

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2)

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) ECOLE : Saint Thégonnec Niveau de classe : CE1 ENSEIGNANTE : Hélène Griffon A- Choix de l item travaillé (programmes 2008) Lire silencieusement un texte

Plus en détail

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal 1. Rappels des programmes 2008 Rappels des connaissances et compétences que les élèves doivent maîtriser Grammaire : Au cycle 2 : 1. identification du

Plus en détail

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010 L Y C E E Rue du général Decaen 95120 ERMONT Téléphone : 0130727422 Télécopie : 0130725348 Année 2009-2010 SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE PILIER 1 : MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE PILIER 2 : PRATIQUE

Plus en détail

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre F Titre : J apprends à apprendre Activité pouvant servir d amorce au volet développement personnel. Le questionnaire est suivi d une compréhension en lecture et de questions générales. Un livre de référence

Plus en détail

Les techniques théâtrales au service de l enseignement de l oral -Sragdhra Sharma (Sous la direction de Mme Céline Malorey)

Les techniques théâtrales au service de l enseignement de l oral -Sragdhra Sharma (Sous la direction de Mme Céline Malorey) Les techniques théâtrales au service de l enseignement de l oral -Sragdhra Sharma (Sous la direction de Mme Céline Malorey) Les pédagogues continuent de faire de plus en plus de recherches dans le domaine

Plus en détail

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles NB : Pour chaque niveau, les connaissances et compétences acquises dans la classe antérieure sont à consolider.

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

Planification d une situation d apprentissage.

Planification d une situation d apprentissage. Planification d une situation d apprentissage. Titre : Le merveilleux monde des animaux. Cycle : 1 ier cycle (secondaire 1) Durée : Une période de 75 minutes. Matériel : Un bâton de pastel sec. Une boîte.

Plus en détail

Réunion de parents-classe de ce1-ce2

Réunion de parents-classe de ce1-ce2 Réunion de parents-classe de ce1-ce2 Elodie PLANTIER Présentation Effectifs : 12 CE2 et 13 CE1 Filles : 13 Garçons : 12 I - Organisation matérielle : Le Cahier jaune où est collé l ensemble des papiers

Plus en détail

Modalités de mise en œuvre : Professeurs concernés : un ou deux professeurs de lettres

Modalités de mise en œuvre : Professeurs concernés : un ou deux professeurs de lettres éduscol Travailler l'expression orale Constat La Poésie : du texte à la performance orale Ressources accompagnement personnalisé La classe de seconde se définit par une grande hétérogénéité : les élèves

Plus en détail

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO)

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE 1 Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) 1 Évaluation de l oral : éléments à considérer Facilités

Plus en détail

Présentation. C est un objet qui peut très facilement être intégré dans un passeport culturel

Présentation. C est un objet qui peut très facilement être intégré dans un passeport culturel Présentation Ce qu il est : C est une mémoire des parcours de lecture de l enfant sur l année ou mieux encore, sur le cycle ou même sur toute sa scolarité primaire. On y retrouve les livres lus à l enfant,

Plus en détail

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Précisions sur l'utilisation de ce document d'aide : * Le document reprend les compétences institutionnelles

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L EXAMEN

PRÉSENTATION DE L EXAMEN PRÉSENTATION DE L EXAMEN UN NOUVEAU DELF POUR LES SYSTÈMES SCOLAIRES Le DELF scolaire est une version du DELF 1 er degré réservée aux publics en situation scolaire. Il est mis en place à l étranger dans

Plus en détail

Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1

Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1 Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1 Laurent Peter, IEN - Isabelle Michel, CPAIEN Zone Maghreb -Est Machreck 9 octobre et 27 novembre 2013 Plan de l intervention

Plus en détail

Une 3 ème version de l outil «Agenda» à destination des plus jeunes :

Une 3 ème version de l outil «Agenda» à destination des plus jeunes : Une 3 ème version de l outil «Agenda» à destination des plus jeunes : développer l estime de soi et des autres, coopérer, communiquer, composer, apprendre à vivre ensemble, s apprendre mutuellement des

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Mitraillage publicitaire A Epidaure

Mitraillage publicitaire A Epidaure Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire A Epidaure Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2)

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) 1. Bulletin officiel n 27 du 8 juillet 2010 Extrait de la note aux parents du livret

Plus en détail

Projet pédagogique :

Projet pédagogique : En soutien à l'association "La Communauté des Sceaux" (pour la valorisation et le respect des droits des enfants) http://coho-so.fr Projet pédagogique : Prix de la meilleure animation au Festival International

Plus en détail

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année ER Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante La Création Tâche d évaluation sommative Enseignement religieux 1 re année Introduction Tâche d évaluation sommative en enseignement religieux

Plus en détail

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie Participez à la réussite scolaire de votre enfant Littératie La langue parlée Une mère lit une histoire à son enfant et lui demande d imaginer la fin du récit. Un père écrit un petit message à son enfant

Plus en détail

DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1

DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1 DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 1 DROIT DE L'ENFANT français 13/06/08 19:38 Page 2 ISBN : 9954-1-4007-7 Dépôt légal : 2007/2026 Illustrations : Nathalie Logié Manche Cliparts : Pressimage,

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les manuels de français Mon manuel de français et L île aux mots

Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les manuels de français Mon manuel de français et L île aux mots Direction de l'instruction publique du canton de Berne Avril 2014 COMEO Commission des moyens d enseignement et du plan d études du canton de Berne Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e)

Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e) Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e) A. Renseignements sur la titulaire de la classe Nom : Prénom : Adresse : Téléphone portable : Email : B. Documents à la disposition du remplaçant

Plus en détail

EVALUATION NIVEAU A1 ANGLAIS

EVALUATION NIVEAU A1 ANGLAIS EVALUATION NIVEAU A1 du cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. ANGLAIS Diocèse de NICE 2009 2010 INTRODUCTION Ces évaluations ont été conçues par le groupe des enseignants personnes ressources

Plus en détail

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières 1. Description rapide, contexte, motivation : Ce travail a été mené dans une classe de CE1 CE2 à Chamouilley(52). Il s agit de faire

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Fiches séances Thème n 2 Concevoir une page à partir d activités vécues en classe Domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Devenir élève Fonction

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

LE MONDE VIRTUEL PROGRÈS OU MENACE?

LE MONDE VIRTUEL PROGRÈS OU MENACE? Public visé Apprenants de niveau A2 (Cadre Européen Commun de Référence) soit 9 ème année Matériel pédagogique Document audiovisuel du site Vidéo : http://www.paroles-musique.com/paroles-code_lyoko-un_monde_sans_dangerlyrics,p18261

Plus en détail

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet La baladodiffusion Présentation de l outil La baladodiffusion, ou podcast en Anglais, est à l origine un moyen d écouter de manière différée de la musique au format MP3 sur des supports numériques tels

Plus en détail

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE I. RETOUR SUR LA CONFÉRENCE DE VIVIANE BOUYSSE (le 11 février à Montfort) I.I LANGUE ET LANGAGE À L ÉCOLE 1) Distinguer

Plus en détail

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement :

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement : Inspection générale d allemand Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. Les décisions prises lors du Conseil des ministres franco-allemand de Berlin d octobre 2004 offrent de

Plus en détail

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Les apprentissages sont centrés sur la maîtrise de la langue (oral + écrit). - Ils impliquent

Plus en détail

COMPRÉHENSION SÉANCE 3

COMPRÉHENSION SÉANCE 3 ENSEIGNER LA COMPRÉHENSION SÉANCE 3 Formation des enseignants de cycle 3 Circonscription d IRIGNY SOUCIEU MORNANT Patrick Luyat IEN IRIGNY SOUCIEU MORNANT 1 RAPPEL DES OBJECTIFS GÉNÉRAUX Mettre en œuvre

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 PELISSERO Christian Institut franco-japonais de Tokyo, formateur labellisé TV5 cpelissero@institut.jp D'abord, je voudrais remercier tous les participants à cet atelier.

Plus en détail

Maquette générale (prof) : Un parcours artistique

Maquette générale (prof) : Un parcours artistique Maquette générale (prof) : Un parcours artistique Maquettegénérale 1 Niveau du CECR : B2/C1 Public : Élèves du secondaire Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE Support technologique et matériel

Plus en détail

Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans :

Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans : Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans : CECRL : en ligne www.coe.int/t/dg4/portfolio/documents/cadre%20de%20reference%20avec%20hyperliens.pdf http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/source/framework_fr.pdf

Plus en détail

Où est le photographe?

Où est le photographe? Où est le photographe? Type d outil : Activité d apprentissage visant à développer la construction de repères pour se situer, situer des lieux et se déplacer. Auteur(s) : Véronique Couvreur, enseignante

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Présentation d une démarche pédagogique interdisciplinaire qui permet de faire le lien entre. les autres disciplines enseignées aux élèves en classe?

Présentation d une démarche pédagogique interdisciplinaire qui permet de faire le lien entre. les autres disciplines enseignées aux élèves en classe? Présentation d une démarche pédagogique interdisciplinaire qui permet de faire le lien entre les apprentissages en natation et les autres disciplines enseignées aux élèves en classe? Projet interdisciplinaire

Plus en détail

Un exemple pour chaque activité en dessous du tableau. Activités/ mise en œuvre Matériel Avantages Limites

Un exemple pour chaque activité en dessous du tableau. Activités/ mise en œuvre Matériel Avantages Limites Travailler les stratégies de compréhension des élèves «Imaginer des activités, «moins scolaire», peu coûteuses en temps de préparation / en matériel/ en correction qui permettent à l enfant de travailler

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau B1.1 Descripteur global La personne peut : comprendre les points essentiels quand un langage clair et

Plus en détail

Typologie des programmes d apprentissage et des certifications

Typologie des programmes d apprentissage et des certifications QU EST - CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE? - Il offre une base commune pour l élaboration de programmes de langues vivantes, de référentiels, d examens, de manuels - Il décrit ce que les apprenants

Plus en détail

Prise de parole. Paroles de stagiaires. L expertise et les techniques du comédien pour une prise de parole en public réussie!

Prise de parole. Paroles de stagiaires. L expertise et les techniques du comédien pour une prise de parole en public réussie! FORMATION INTER-ENTREPRISES PRISE DE PAROLE EN PUBLIC L expertise et les techniques du comédien pour une prise de parole en public réussie! Un diagnostic et des conseils individualisés Des outils pratiques

Plus en détail

Questions sur la famille du personnage principal

Questions sur la famille du personnage principal Liste de questions pour relancer l'imagination de votre enfant : Questions générales : - Veux-tu me raconter ce que tu as dessiné? - Raconte moi ce qui se passe sur ton dessin - Que veux-tu que j'écrive?

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005

Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 Plans d études Ecole secondaire Juin 2005 FRANÇAIS RENFORCEMENT 9 ème année / niveau C 1. Finalités du Français Renforcement Les exigences de fin de scolarité obligatoire Le cours de Français Renforcement

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3 Fiche connaissance Discipline Cycle ORTHOGRAPHE Français 2 et 3 Enseigner l orthographe 5 principes de base 1 Différencier connaissances et mise en oeuvre L enseignement de l orthographe doit viser à la

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales BFT-FRANCE AVRIL 2015 SOMMAIRE Maitriser ma parole en public 3 Maitriser mes oraux d examen 4 Maitriser mon orthographe 5 Maitriser ma syntaxe à l écrit

Plus en détail

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle Animation Pédagogique Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Groupe Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages

Plus en détail

CANEVAS LES ÂGES DE LA VIE Stage 3.2 - FLE

CANEVAS LES ÂGES DE LA VIE Stage 3.2 - FLE CANEVAS LES ÂGES DE LA VIE Stage 3.2 - FLE 1. Titre de la séquence & Informations pratiques : Titre : «Les âges de la vie» Public : niveau UF3, pour adultes, en promotion sociale (ISFCE) Temps : 2 x 3

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

LES 7 ÉTAPES DES JEUX COOPÉRATIFS VERS LA COOPÉRATION

LES 7 ÉTAPES DES JEUX COOPÉRATIFS VERS LA COOPÉRATION LES 7 ÉTAPES DES JEUX COOPÉRATIFS VERS LA COOPÉRATION L ouvrage «Jeux coopératifs pour bâtir la paix» propose 300 jeux et sports coopératifs sans perdant ni gagnant! Il invite à disputer 7 parties correspondant

Plus en détail

La dictée à l adulte. Thierry Martin (IEN Castres) & Geneviève Gout (CPAIEN Castres) Frédéric Chabbert ( MAI Castres)

La dictée à l adulte. Thierry Martin (IEN Castres) & Geneviève Gout (CPAIEN Castres) Frédéric Chabbert ( MAI Castres) La dictée à l adulte Thierry Martin (IEN Castres) & Geneviève Gout (CPAIEN Castres) Frédéric Chabbert ( MAI Castres) SPECIFICITE DE L ECRIT Une hiérarchie d informations différente : Oral «moi tu sais!

Plus en détail

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 1 ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 A- PROGRESSION CLASSIQUE Allumage d'une ampoule 3,5 V avec la pile plate. Allumage «loin de la pile» (avec des fils) dans le but ultérieur de réaliser un

Plus en détail

LA PRODUCTION D ÉCRITS

LA PRODUCTION D ÉCRITS LA PRODUCTION D ÉCRITS AU CYCLE 3 Sevin Laëtitia CPC EPS - Circonscription d ALBI - Jeudi 21 mars 2013 Collège J.Jaurès 1- Comment construire une programmation en production d écrits? 2- Comment relier

Plus en détail

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message comprendre un message adressé aux parents rapporter un message 1. TRANSMETTRE UN MESSAGE 226 1.1. Les différentes façons de demander de transmettre un message 1.2. Donne ce mot à tes parents 2. LIRE LES

Plus en détail

Séance n 1 : Découverte du livre

Séance n 1 : Découverte du livre FICHE ENSEIGNANTS 1 1/3, Cycle 2 Séance n 1 : Objectifs émettre des hypothèses sur l histoire à partir de l illustration de la couverture Comprendre les informations implicites d une illustration et d

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

ORGANISER L APPRENTISSAGE DU LANGAGE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS

ORGANISER L APPRENTISSAGE DU LANGAGE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS ORGANISER L APPRENTISSAGE DU LANGAGE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS La maitrise de la langue orale est déterminante dans la plupart des situations d interaction quotidiennes, y compris les situations

Plus en détail

Images de Sergio Palao pour CATEDU (http://catedu.es/arasaac/ ) sous licence Creative Commons

Images de Sergio Palao pour CATEDU (http://catedu.es/arasaac/ ) sous licence Creative Commons Activité annuelle n 2 Qui suis-je? Choisir ou créer une banque de personnages qui ont des ressemblances. Décrire un personnage de telle manière à amener progressivement le lecteur à trouver le personnage

Plus en détail

Mª Ángeles Solano Rodríguez UNIVERSIDAD DE MURCIA. Planificación y evaluación de unidades de aprendizaje de Fle

Mª Ángeles Solano Rodríguez UNIVERSIDAD DE MURCIA. Planificación y evaluación de unidades de aprendizaje de Fle Mª Ángeles Solano Rodríguez UNIVERSIDAD DE MURCIA Planificación y evaluación de unidades de aprendizaje de Fle Faire le cours tout en français n implique pas que les élèves comprennent chaque mot. L élève

Plus en détail

COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH

COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH DEROULEMENT DE LA SCOLARITE (p1) C est un indicateur intéressant dans la mesure où il retrace le

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte Pourquoi interpeller une orthophoniste? Au service des personnes ayant une déficience physique Il est important de mentionner que le contenu de cette

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

LISTE DES CITATIONS SUR LA COMMUNICATION ORALE

LISTE DES CITATIONS SUR LA COMMUNICATION ORALE LISTE DES CITATIONS SUR LA COMMUNICATION ORALE 1. Choisir un point de vue sur le langage ne suffit pas pour tenir un discours didactique sur l oral; pour passer de l analyse de l oral à son enseignement,

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Nom de l élève : LES DECHETS - Fiche élève (imprimer la première page en couleur) Etape 1 Identifier la matière pour pouvoir valoriser le déchet

Nom de l élève : LES DECHETS - Fiche élève (imprimer la première page en couleur) Etape 1 Identifier la matière pour pouvoir valoriser le déchet Nom de l élève : LES DECHETS - Fiche élève (imprimer la première page en couleur) Etape 1 Identifier la matière pour pouvoir valoriser le déchet a) Relie l objet avec la matière qui le compose. 1- Épluchures

Plus en détail

Français Communication orale et Ecriture créative Guide du maître 3 4e AF

Français Communication orale et Ecriture créative Guide du maître 3 4e AF Français Communication orale et Ecriture créative Guide du maître 3 4e AF Auteur : David Lasserre en collaboration avec Salomon Céus (DEF), Johnny Antoine (DCQ), Cirta Jean-François, Normil Emilor (EFACAP

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

30 idées pour travailler la compréhension des textes littéraires

30 idées pour travailler la compréhension des textes littéraires 30 idées pour travailler la compréhension des textes littéraires 1. Entraîner la compréhension orale par des textes longs et complexes Cela passe par la lecture orale de l enseignant. Les textes sont longs,

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015 ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat 1) Le règlement du projet «Ambassadeurs en herbe» 2015 et au titre

Plus en détail

Troisième temps : réinvestissement. Premier temps : découverte. Deuxième temps : exercices. www.lerobert.com

Troisième temps : réinvestissement. Premier temps : découverte. Deuxième temps : exercices. www.lerobert.com Cycle 3 fiche n 1 LA PEUR L acquisition du vocabulaire est aujourd hui l un des points clés des programmes et fait l objet de séances régulières avec les élèves. L objectif est de leur permettre d une

Plus en détail

Contrat de formation concernant les stages pratiques en 1ère année Educateur spécialisé Année académique 2009-2010

Contrat de formation concernant les stages pratiques en 1ère année Educateur spécialisé Année académique 2009-2010 Communauté française de Belgique Nom : Institut De Fré Prénom : Département pédagogique de la Classe : Haute Ecole de Bruxelles Section Educateur spécialisé Avenue De Fré, 62 B 1180 BRUXELLES Tél. 02 /

Plus en détail

Lutte contre. les ATELIERS. La Maison de l Emploi lutte contre l illettrisme

Lutte contre. les ATELIERS. La Maison de l Emploi lutte contre l illettrisme Lutte contre l illettrisme les ATELIERS La Maison de l Emploi lutte contre l illettrisme PROGRAMME 2014-2015 SOMMAIRE CULTURE GéNéRALE PRATIQUE PROFESSIONNEL 1 Jeux de stratégie 2 Découverte du monde 3

Plus en détail

La construction du langage de l enfant

La construction du langage de l enfant Compte rendu de la conférence de Monsieur P. Boisseau Mercredi 1 er décembre 2010-12-01 Circonscription de Cambrai Le Cateau IEN : Monsieur P Facon M. Philippe Boisseau a été instituteur, rééducateur,

Plus en détail

L action en quelques mots

L action en quelques mots Académie de Nancy-Metz PASI- CARDIE http://www4.ac-nancy-metz.fr/pasi/ Fiche informative sur une action (année scolaire 2012/2013) fiche actualisée le 7/07/2014 Titre explicite de Anglais tous les matins

Plus en détail

BCD Propositions d activités autour de l écrit.

BCD Propositions d activités autour de l écrit. BCD Propositions d activités autour de l écrit. LES ANIMATIONS - LECTURE : définition. C est une activité de médiation culturelle entre des livres et des enfants destinées à réduire l écart (physique,

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Concevoir une émission radio de vulgarisation scientifique

Concevoir une émission radio de vulgarisation scientifique Concevoir une émission radio de vulgarisation scientifique Franck Torralba Photography crédits Flickr Radio one Peu onéreuse, accessible et permettant de toucher un public nombreux, la radio est le média

Plus en détail