LE BALLON-GRUE GONFLÉ À L HÉLIUM QUELQUES SOLUTIONS...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE BALLON-GRUE GONFLÉ À L HÉLIUM QUELQUES SOLUTIONS..."

Transcription

1 LE BALLON-GRUE GONFLÉ À L HÉLIUM QUELQUES SOLUTIONS... Mars 2005

2 Dynamomètre pour mesurer la capacité de charge d un ballon gonflé à l hélium Fonction de l appareil L appareil mesure la force ascensionnelle exercée par le ballon sur la ficelle. La force ascensionnelle étant connue, on peut en déduire la capacité de charge du ballon. Explication : Le ballon se comporte comme un objet qui, plus léger que l eau se trouvant au fond d une piscine, cherche à remonter vers la surface. Cet objet cherche à flotter en vertu du principe qu Archimède* a bien expliqué. Sauf qu ici la piscine (l atmosphère) a plusieurs kilomètres de hauteur et le ballon subit une poussée vers le haut appliquée à son centre de gravité et égale au volume d air déplacé par le ballon. F 1 F 2 centre de gravité F 1 (Poids de l air déplacé : pousse le ballon vers le haut.) F 2 (Poids du ballon de baudruche+ ficelle : tire le ballon vers le bas.) Ascension ou descente? Si F 1 F 2 + F 3 alors le ballon monte. Si F 1 F 2 + F 3 alors le ballon descend. F 3 F 3 (Poids de l hélium : tire le ballon vers le bas.) Pour que le ballon gonflé soit plus léger que l air, il faut évidemment le remplir avec un gaz plus léger que l air ambiant (masse volumique de 1,2 g / litre). Plusieurs gaz pourraient être utilisés. L air chauffé comme dans une montgolfière ne peut faire l affaire ici. L hydrogène (0,08g/l) et le méthane (0,63g/l) sont à éliminer à cause de leur inflammabilité. L azote possède une masse trop semblable à l air (1,15g/l), le poids du ballon le ferait descendre. L hélium (0,16g/l) est un gaz inerte qui fait très bien l affaire. Masse volumique de l air : 1,2 g / litre Masse de l hélium : 0,16 g / litre Masse du ballon / ficelle : 2 g Pour un ballon de 24 cm (nous avons mesuré le diamètre d un ballon légèrement écrasé sur une surface horizontale à l aide d un pied à coulisse que nous avons fabriqué (voir photos plus loin). Pour trouver la capacité de levage du ballon, calculons le volume d un ballon de 24 cm en utilisant la formule de calcul d une sphère : πd3 / 6 = x 24 3 / 6 = 7238 cc = 7,24 litres. Pour un tel ballon, le poids de l air déplacé F 1 serait donc de 7,24 l x 1,2 g / l= 8,7 g = 0,087 N. Moins F 2, le poids du ballon et de la ficelle, soit environ 0,015 N (2 g). Pour que le ballon puisse monter, il faudrait que l hélium insufflé (F 3 ) pèse moins que le poids de l air déplacé et que l on soustraie le poids du ballon, soit 6,7 g. On trouvera plus loin les résultats obtenus avec nos divers appareils. *Archimède: voir l information sur le personnage dans le document no 8 - Informations générales 2

3 Étapes et considérations dans la conception de nos quatre instruments Recherche dans Internet et dans des manuels de physique pour clarifier la conception et mieux comprendre les concepts en cause. Expérimentation avec un matériel simple : ballons, ficelle, masses marquées et masses diverses suspendues directement au ballon. Recherche d hypothèses de principes : techniques de créativité, expérience personnelle, transferts technologiques d un objet à l autre (idée empruntée), etc. Élimination des hypothèses inappropriées : lourdeur des mécanismes de prise de mesure, trop de pièces (inertie du système), complexité de réalisation, etc. Recherche de solutions comportant peu d inertie : minimum de pièces, légèreté, minimum de friction. Recherche de composants et de matériaux dont les déformations sont importantes pour un effort minimal (élastique, ressorts divers) et recherche de solutions permettant une amplification des déformations. Construction de machines expérimentales permettant de mieux visualiser les solutions et pour tester les matériaux choisis. Amélioration des prototypes. 3

4 PROTOTYPE 1 Principes en cause Cette force résulte de la différence entre la force exercée vers le haut (masse de l air déplacée par le ballon) et celle exercée vers le bas (addition de la masse du ballon à vide et de la masse de l hélium à l intérieur). Cette force provoque la flexion d une tige (acier à ressort) encastrée à l une de ses extrémités. On mesure alors la flèche, c est-à-dire la déformation de cette tige sur le cadran. Schéma de principes de la solution 1 F Ficelle Tige flexible Encastrement Flèche Bâti Principe de l étalonnage Coefficient «g» (constante gravitationnelle) utilisé : 10 (exactement 9,8 N / kg) P=m.g (Poids en Newton, masse en kg, g en Newton / kg ) d où masse de 100 g =1 Newton Poulie Masse marquée L utilisation de la poulie permet de changer la direction de la force sans en changer l intensité (schéma 2). 4

5 PROTOTYPE 2 Principes en cause Variante de la solution précédente On mesure encore la flèche de la tige. Cependant, la déformation est amplifiée par une tringle pivotante munie d une coulisse dans laquelle se déplace un coulisseau faisant partie de la tige flexible. La tringle forme alors deux leviers de longueurs inégales dont les extrémités parcourent des trajectoires différentes. On peut ainsi amplifier le mouvement du coulisseau, l aiguille se trouvant à l extrémité qui parcourt la plus grande trajectoire, d où une lecture plus précise des résultats sur le cadran. Schéma de principes de la solution 2 Ficelle F Coulisse Coulisseau de la tige Pivot pour ajustement Pivot Tringle Aiguille 5

6 PROTOTYPE 3 Principes en cause Cette solution est basée sur l allongement d un ressort de traction. Selon la loi de Hooke, un ressort s allonge proportionnellement à la force qu on applique pour l étirer. Le ressort et le ballon sont attachés sur un levier du type interrésistant. Les bras de leviers sont de longueurs inégales pour la force exercée par le ressort (appelée résistance) et pour la force ascensionnelle du ballon (appelée force). On peut ainsi appliquer une force faible (le ballon) pour allonger un ressort plus rigide et aussi pour amplifier le mouvement du ressort. L aiguille est constituée par l extrémité de la tige (le levier) et elle parcourt une plus grande trajectoire circulaire, d où une lecture plus précise des résultats sur le cadran. Schéma de principes de la solution 3 F Ficelle Liaison pivot Tige rigide X Rattrapage du «0» par vis et écrou Bâti X Ressort Appui F 1 Il y a équilibre si F 1 x L 1 = F 2 x L 2 L 1 L 2 F 2 6

7 PROTOTYPE 4 Principes en cause Cette solution propose plutôt de déformer un ressort de compression qui obéit également à la loi de Hooke. On mesure la déformation en faisant passer la ficelle par une poulie à laquelle on a fixé une longue aiguille dans le but d amplifier son mouvement (voir le schéma 2), d où une lecture plus précise des résultats sur le cadran. L utilisation de la poulie permet également de changer la direction de la force sans en changer l intensité (voir le schéma 2). Schéma de principes de la solution 4 F1 F 1 Ficelle F Piston compresseur du resssort Guidage du ressort Ressort de compression Schéma 2 Poulie X X : liaison entre la poulie et l aiguille Bâti 7

8 PROTOTYPE 5 Principes en cause Cette solution propose de soumettre un fil à ressort droit à une torsion. Une extrémité est encastrée (à gauche) tandis que l autre possède une liberté de rotation (à droite). On a monté un bras de levier lié au fil à l extrémité libre. C est le même principe que pour les suspensions de voiture à barre de torsion. La ficelle du ballon est attachée à l autre bout du levier. Le ballon agit sur le levier qui, lui, tord le fil. Le levier sert également d aiguille et permet une lecture des résultats sur le cadran. F Levier Guidage en rotation X Fil en sollicité en torsion Encastrement Levier Bâti Torsion du fil X : liaison entre le fil et le bâti 8

9 La capacité de charge de ballons de différents diamètres Nous avons tenté d établir une relation entre le diamètre du ballon et la force ascensionnelle. La difficulté d obtenir des données fiables provient de la difficulté à mesurer le ballon avec précision, du fait que les ballons utilisés ne sont pas parfaitement spériques. Ils ont plutôt la forme d une poire inversée. Nous avons procédé de la façon suivante : nous avons écrasé le ballon sur une surface horizontale jusqu à obtenir approximativement une sphère que nous avons alors mesurée à l aide d un pied à coulisse que nous avions conçu (voir photo). La quantité d hélium insufflé à l intérieur du ballon n était pas facilement mesurable puisque nous n avions pas d instrument assez sensible pour effectuer une telle mesure. Rappelons que le volume d un ballon de baudruche de 24 cm est de 7,24 litres. Le changement dans la force ascensionnelle du ballon est due à la modification du volume du ballon, moins la masse nette de l hélium qu il contient, plus la masse du ballon (invariable). La question à se poser est la suivante : à quel taux change le volume (masse de l air déplacé) par rapport au taux de changement de la masse d hélium. Faisons l expérience en gonflant graduellement le ballon, en mesurant son diamètre et la force ascensionnelle correspondant à chaque diamètre et reportons les données sur un graphique. Force ascensionnelle mesurée Force ascensionnelle en Newton Ballon de 21 cm : Ballon de 22 cm : Ballon de 23 cm : Ballon de 23,5 cm : Ballon de 25 cm : Ballon de 26 cm : 0,02 N 0,025 N 0,035 N 0,04 N 0,045 N 0,06 N 0,06 0,05 0,04 0,03 0,02 0, diam. en cm L expérimentation montre une augmentation de la force ascensionnelle du ballon au fur et à mesure qu on y insuffle de l hélium. La courbe indique que la force ascensionnelle augmente plus rapidement que l augmentation du volume du ballon. En conclusion, l augmentation de la masse de l hélium insufflé est moindre que l effet d augmentation du volume du ballon. 9

10 Photos des prototypes : Prototype 1 Prototype 2 Prototype 3 10

11 Prototype 4 Prototype 5 Pied à coulisse 11

12 Avis fourni par un enseignant de sciences physiques Voici ce que j ai trouvé pour votre nouvelle expérimentation sur les ballons. É.M. ==================================================== L air est bien entendu considéré comme un fluide. La poussée d Archimède (FA) se calcule de la façon suivante : FA = g. ρf. V où FA est la poussée d Archimède, force dirigée vers le haut en (N) g est la gravité terrestre en (m/sec 2 ) ρf est la masse volumique du fluide en (kg/m 3 ) V est le volume d air en (m 3 ) Le poids se calcule de la façon suivante : P = m. g où P est le poids en (N) g est la gravité terrestre en (m/sec 2 ) Pour qu un objet s élève dans l air, il faut que son poids soit inférieur à la poussée d Archimède. ==================================================== Volume d une sphère = 4/3*π*R3 12

13 Diamètre (m) Force d'archimède (g) Force d'archimède (N) 0,00 0,000 0, ,02 0,005 0, ,04 0,040 0, ,06 0,136 0, ,08 0,322 0, ,10 0,629 0, ,12 1,086 0, ,14 1,725 0, ,16 2,575 0, ,18 3,666 0, ,20 5,029 0, ,22 6,693 0, ,24 8,689 0, ,26 11,048 0, ,28 13,798 0, ,30 16,971 0, Masse soulevée en fonction du diamètre du ballon ,00 0,05 0,10 0,15 0,20 0,25 0,30 0,35 Diamètre (m) Référence : D après le graphique ci-dessus, pour un ballon de 0,25 m (25 cm) la capacité de levage serait théoriquement de 10 g. Des masses suspendues directement au ballon nous indiquent, comme nos appareils, une capacité de levage de 4 à 5 g. D où vient la différence? Comme quoi la théorie et la pratique divergent souvent... C est à suivre!... au prochain épisode! 13

Physique - Chimie. De la gravitation à l énergie mécanique. Poids et masse d un corps.

Physique - Chimie. De la gravitation à l énergie mécanique. Poids et masse d un corps. Nom : Prénom : Classe : Date : Physique - Chimie De la gravitation à l énergie mécanique. Poids et masse d un corps. Fiche élève 1/5 Objectifs o Déterminer les caractéristiques du poids d un corps. o Savoir

Plus en détail

Comment distinguer l or d un métal jaune identique? Cette question. Est-ce bien de l or? À la découverte de la «balance de la sagesse»

Comment distinguer l or d un métal jaune identique? Cette question. Est-ce bien de l or? À la découverte de la «balance de la sagesse» CCYCLE 3 YCLE 3 Est-ce bien de l or? À la découverte de la «balance de la sagesse» Cécile de Hosson Éditions Le Pommier, 2009 Objectifs Chaque matériau possède sa propre masse volumique (rapport de la

Plus en détail

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur Projet Mécatronique S4 Plateau élévateur Réalisé par El Khairi Neji Desfontaine Jonas 2013~2014 20 Spécification Technique des Besoins (STB) Projet : Plateau élévateur Réf. : STB001 Organisme émetteur

Plus en détail

Rendre plus grand. Par exemple, un levier peut amplifier la force de votre bras.

Rendre plus grand. Par exemple, un levier peut amplifier la force de votre bras. Nous avons tenté de rendre notre glossaire aussi compréhensible et pratique que possible sans utiliser d équations difficiles, ni d explications fastidieuses. Si vous voulez un aperçu plus détaillé des

Plus en détail

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES

MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES MACHINES SIMPLES, MÉCANISMES ET TECHNIQUES Ce document s adresse à des adultes. 2010-2011 La mécanique Quelques définitions Mécanique Mécanisme Utilité d un mécanisme Mise en fonction des mécanismes Force

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

Freins à disques et à tambours

Freins à disques et à tambours Page 1 sur 6 Freins à disques et à tambours I. Fonction principale du mécanisme Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le rôle

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Concours Blanc N 1 Enoncé

Concours Blanc N 1 Enoncé Concours Blanc N 1 Enoncé Physique 20 QCM Durée de l épreuve : 60 min 20 pts Physique 1 QCM 1 Une bille, de masse m = 140 g, est accrochée à un fil inextensible de longueur l = 30 cm, de masse négligeable.

Plus en détail

Chapitre 4: Les 3 principes de Newton

Chapitre 4: Les 3 principes de Newton e B et C 4 Les 3 principes de Newton 38 Chapitre 4: Les 3 principes de Newton 1. Rappels sur les forces Rappel 1 : On appelle force toute cause capable de: modifier le mouvement d un corps; de déformer

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44)

PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44) PROGRESSION «Défi véhicule» (EMN Ecole Georges Sand CP44) Eléments de connaissance et de compétences sur les objets techniques (Cycle 3, documents de janvier 2012, DEGESCO) : Objets mécaniques, la transmission

Plus en détail

Remplissons d eau chaude une bouteille en matière plastique ; vidons-la après une minute environ et bouchons-la immédiatement.

Remplissons d eau chaude une bouteille en matière plastique ; vidons-la après une minute environ et bouchons-la immédiatement. Activité 3 : Enigme : 1) Expérimentation : Remplissons d eau chaude une bouteille en matière plastique ; vidons-la après une minute environ et bouchons-la immédiatement. Versons de l eau froide sur la

Plus en détail

Ces activités peuvent nécessiter des adaptations avant d être utilisées auprès des élèves.

Ces activités peuvent nécessiter des adaptations avant d être utilisées auprès des élèves. Description des expériences Remarques : Ces activités peuvent nécessiter des adaptations avant d être utilisées auprès des élèves. Pour chaque expérience, l élève doit suivre un cadre spécifique d analyse.

Plus en détail

Le cahier des charges

Le cahier des charges 41 Le cahier des charges Pages 205 et 206 Le cahier des charges est un document qui contient la liste des besoins, des exigences et des contraintes qu il faut respecter lors de la réalisation d un projet.

Plus en détail

ORGANES DE RALENTISSEMENT DE MOUVEMENT : LES FREINS

ORGANES DE RALENTISSEMENT DE MOUVEMENT : LES FREINS I - ORGANES DE RALENTISSEMENT DE MOUVEMENT : LES FREINS PRÉSENTATION I.1 ) SITUATION On désire réduire, réguler ou annuler la vitesse d un solide. I.2 ) MOYENS Un solide en mouvement possède une énergie

Plus en détail

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge Force centrifuge I- Introduction Dans ce TP, nous étudions la force centrifuge exerçant sur un corps, résultant de la rotation autour d un axe défini. Dans un premier temps, l étude de la force en fonction

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

T.P. COMPRESSEUR. T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : 1/8

T.P. COMPRESSEUR. T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : 1/8 T.P. COMPRESSEUR T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : /8 But du T.P. : Tester les performances d un compresseur à piston bi-étagé à refroidissement intermédiaire. Introduction : Les compresseurs

Plus en détail

Epreuve de Sciences Industrielles C

Epreuve de Sciences Industrielles C 065 Epreuve de Sciences Industrielles C Durée 6 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le

Plus en détail

III Univers / IV. Le Sport

III Univers / IV. Le Sport III Univers / IV. Le Sport Mouvements et forces Exercice n 1 : Dynamomètre Exercice n 2 : Une petite voiture dans un train Un enfant est assis dans un train qui circule sur une voie rectiligne et horizontale.

Plus en détail

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule :

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule : INTRODUCTION DU CFD Introduction A l inverse des calculs de force de construction, au moyen du software de Ansys ou Pro/E par exemple, les calculs de courant ne sont pas très connus. Ceci est une introduction

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Ducatez Raphaël Avec l aide de M Jeanjacquot

Ducatez Raphaël Avec l aide de M Jeanjacquot Johanna Singvongsa Ducatez Raphaël Avec l aide de M Jeanjacquot Lycée Charlie Chaplin Année 2007-2009 1 Sommaire Partie 1 : présentation du projet 3 - Description théorique 3 - Exp. : Mesure d énergie

Plus en détail

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI La manutention Page : 1/14 Documents de références : Aucuns Définitions : Aucunes Modifications : Ind.: Date : Nature de la modification : A 30/10/06 Création B C D E F Rédacteur : DESSOMMES C. Date :

Plus en détail

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER Partie 1 Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER On utilise pour cela un modèle simplifié plan. 1.1. Colorié le document 1 pour faire apparaître les différentes classes d équivalence. 1.2. Réaliser

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Nacelle gyrostabilisée pour prise de vue aérienne par multicoptère CORRECTION Page 2 sur 14 1. Analyse

Plus en détail

1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 2) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...3

1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 2) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...3 Dossier technique Assistance de Freinage Pneumatique de Renault Twingo Page 1/7 Assistance de Freinage Pneumatique de Renault Twingo 1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 11) STRUCTURE DU SYSTEME

Plus en détail

Comment fonctionne un moteur électrique?

Comment fonctionne un moteur électrique? 4 5 6 7 Le monde construit par l homme Comment fonctionne un moteur électrique? 1. QUE SAIS-TU? Tous les moteurs sont électriques. Tous les moteurs ont besoin d énergie pour fonctionner. Les moteurs transforment

Plus en détail

Sciences physiques CH09 Relativité du mouvement dans le sport. 2)- Exemple :

Sciences physiques CH09 Relativité du mouvement dans le sport. 2)- Exemple : Chapitre 09 Relativité du mouvement dans le sport. I- Mouvement dans le sport. 1)- Choix du système étudié. 2)- Choix du référentiel d étude. 3)- La relativité du mouvement. II- Le chronométrage. 1)- Historique

Plus en détail

Le freinage 1 DATE : CLASSE : Présentation : 1. Mise en situation : 2. Définition :

Le freinage 1 DATE : CLASSE : Présentation : 1. Mise en situation : 2. Définition : 1 Présentation : 1. Mise en situation : 2. Définition : On entend par système de freinage, l ensemble des éléments permettant de ralentir ou de stopper le véhicule suivant le besoin du conducteur. 3. Fonction

Plus en détail

CH I Les actions mécaniques.

CH I Les actions mécaniques. I) Les actions mécaniques et les forces : CH I Les actions mécaniques. Pour déplacer un bloc de bois posé sur une table, nous devons fournir un effort physique en tirant ou en poussant. Nous réalisons

Plus en détail

MESURES ET INCERTITUDES

MESURES ET INCERTITUDES MESURES ET INCERTITUDES OBJECTIFS DE CE CHAPITRE : Savoir exprimer une mesure avec le bon nombre de chiffres significatifs. Savoir arrondir le résultat d un calcul avec le bon nombre de chiffres significatifs.

Plus en détail

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique OBJECTIFS Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique POINTS DU PROGRAMME ABORDES - 2.2.5 Comportement énergétique des systèmes. - 3.2.2 Stockage d énergie SUPPORTS

Plus en détail

FENDRE OU CASSER DU BOIS

FENDRE OU CASSER DU BOIS Les Fendeuses de bois et bûches FONCTION D USAGE : contraintes : Energie, Type de bois, de Systèmes, réglages, pression, affûtages TRONCS, BÛCHES ENTIERES ET DE DIFFERENTES LONGUEURS FENDRE OU CASSER DU

Plus en détail

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2 Physique : 2 nde Exercices d application : Les gaz CORRECTION I. Force pressante et pression : Exercice 1 : 1. a) Calculer la valeur F p de la force pressante exercée par l air atmosphérique sur une vitre

Plus en détail

Les poulies et la force

Les poulies et la force Présenté par TryEngineering - Cliquez ici pour donner votre avis sur cette leçon. Objet de la leçon Cette leçon a pour objet d étudier le concept de la force et l utilisation de poulies pour réduire la

Plus en détail

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 1. GENERALITE AU SUJET DU GUIDAGE EN ROTATION La solution constructive qui réalise une liaison pivot est appelée guidage en rotation. Le guidage en rotation

Plus en détail

1 Introduction. 2 Matériel CONSERVATION DE L ÉNERGIE MÉCANIQUE TOTALE. PHYSQ 124: Énergie 1

1 Introduction. 2 Matériel CONSERVATION DE L ÉNERGIE MÉCANIQUE TOTALE. PHYSQ 124: Énergie 1 PHYSQ 124: Énergie 1 CONSERVATION DE L ÉNERGIE MÉCANIQUE TOTALE 1 Introduction Les lois de conservation sont importantes en physique. La plus connue est probablement la conservation de l énergie. Dans

Plus en détail

Electricité et magnétisme

Electricité et magnétisme Le champ magnétique Activité 1 a) O α S N s G n b) Bobine O s G n α I Document 1 Une petite aiguille aimantée suspendue par son centre de gravité G à un fil sans torsion est placée au voisinage d un aimant

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail

ANNEXE MOUVEMENTS ET FORCES. Mouvements. Forces. FONCTION DU GUIDAGE: guidage en rotation et en translation

ANNEXE MOUVEMENTS ET FORCES. Mouvements. Forces. FONCTION DU GUIDAGE: guidage en rotation et en translation ANNEXE MOUVEMENTS ET FORCES Mvements Le mvement se caractérise par le changement de position d un corps par rapport à un autre corps, appelé système de référence fixe mobile. Translation rectiligne dans

Plus en détail

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs Logiciel : ArbrEn2D Ce logiciel permet de calculer et de dessiner les efforts et les déformations dans une pièce rectiligne isostatique 2D à section variable. Les grandeurs d'entrée sont la géométrie de

Plus en détail

Le lamellé-collé. Charpente Bois Lamellé-collé page 1 / 10

Le lamellé-collé. Charpente Bois Lamellé-collé page 1 / 10 Le lamellé-collé 1- Introduction : 2 2- Le matériau : 2 2-1- Le bois : 2 2-2- La colle : 2 2-3- Le produit fini : 3 3- Son comportement au feu : 3 4- Réalisation d une poutre : 4 4-1- Mode opératoire de

Plus en détail

FABRICATION D UN PESON POUR PESER LES RUCHES

FABRICATION D UN PESON POUR PESER LES RUCHES FABRICATION D UN PESON POUR PESER LES RUCHES La pesée des ruches est LE SEUL PARAMETRE OBJECTIF dont dispose l apiculteur pour mesurer avec précision l activité de ses ruches. L évaluation du poids est

Plus en détail

5.1 FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL DES ARBRES DE TRANSMISSION

5.1 FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL DES ARBRES DE TRANSMISSION ;aeslgjh jgbjgbjg ;aeslgjhlk bjgbjgb ;aeslgj sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh ;aeslgjhlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y ;aeslgj jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh

Plus en détail

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Mécanique «Chapitre» 4 Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Parties du programme de PCSI à revoir Notions et contenus Lois de Coulomb du frottement de glissement dans le seul cas d un solide

Plus en détail

1 ) La poupée mobile. Test 1 jeux de la poupée mobile sur le banc. Bilan test Tour Détails dans l article du numéro 1 de TOURNAGE SUR BOIS

1 ) La poupée mobile. Test 1 jeux de la poupée mobile sur le banc. Bilan test Tour Détails dans l article du numéro 1 de TOURNAGE SUR BOIS 1 ) La poupée mobile Bilan test Tour Détails dans l article du numéro 1 de TOURNAGE SUR BOIS Test 1 jeux de la poupée mobile sur le banc Pointe fixe mise en place sur la poupée mobile. Positionnement du

Plus en détail

Les leviers - C3. Pour le maître :

Les leviers - C3. Pour le maître : Les leviers - C3 Pour le maître : Ce module propose des activités pédagogiques dont l objectif est de comprendre que la mise en rotation d un solide par une force de grandeur donnée se fait plus ou moins

Plus en détail

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 2 Techniques de bases au cadre aérien 1/ Position des artistes 1 Porteur 2 Voltigeur

Plus en détail

2.1 APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES

2.1 APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES ;aeslgjh jgbjgbjg ;aeslgjhlk bjgbjgb ;aeslgj sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh ;aeslgjhlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y ;aeslgj jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh

Plus en détail

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être :

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être : Physique : 2 nde Chapitre.7 : Forces et mouvements I. Modèles et interactions 1. Interactions entre deux objets : L énoncé suivant s applique à des objets au repos ou en mouvement. Quand un objet agit

Plus en détail

Analyse de deux séquences d apprentissage 1

Analyse de deux séquences d apprentissage 1 hs.c om Ce fichier, corrigé du fichier D22, aborde le vaste domaine du traitement de l information, de la gestion de données et des représentations couramment utilisées. Nous vous proposons deux séquences

Plus en détail

Animation. Principes et modélisation

Animation. Principes et modélisation Animation Principes et modélisation Les animations Une animation est obtenue par une succession rapide d'images (25 images par seconde en vidéo, 24 pour le cinéma). Pour une séquence donnée, chaque image

Plus en détail

Leviers et renvois. Rappel sur les leviers. 1 Levier inverseur : 2 Levier non inverseur : 3 Levier d angle («équerre») :

Leviers et renvois. Rappel sur les leviers. 1 Levier inverseur : 2 Levier non inverseur : 3 Levier d angle («équerre») : L2 Leviers et renvois Rappel sur les leviers 1 Levier inverseur : L F2 L1 C2 C1 F1 L2 2 Levier non inverseur : L=L1 L2 C1 F1 C2 F2 3 Levier d angle («équerre») : L1 Pour les 3 leviers : L= longueur totale

Plus en détail

2 Ascension d une bulle de gaz dans un liquide.

2 Ascension d une bulle de gaz dans un liquide. Examen de mécanique des fluides 125ème promotion 18 février 2008 : 9h15-12h Traiter les trois parties. Ces trois parties sont complètement indépendantes. Lire attentivement l intégralité des énoncés. Les

Plus en détail

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES 1. Présentation SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES Le système d empilage de palettes de la société ERM «Multitec» est un mécanisme didactique qui permet de simuler un système d empilage ou de dépilage de palettes

Plus en détail

Comment faire des mesures en altitude avec une radiosonde?

Comment faire des mesures en altitude avec une radiosonde? Comment faire des mesures en altitude avec une radiosonde? L atmosphère est une enveloppe qui n a pas les mêmes caractéristiques partout. Il est donc utile de compléter les mesures météorologiques classiques,

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

INITIATION À LA SCHÉMATISATION. Types de schémas Règles de schématisation Symboles utilisés Exemples

INITIATION À LA SCHÉMATISATION. Types de schémas Règles de schématisation Symboles utilisés Exemples centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie INITIATION À LA SCHÉMATISATION Types de schémas Règles de schématisation Symboles utilisés Exemples Décembre 2006

Plus en détail

COMPRESSEURS FRIGORIFIQUES. Suivant la technologie mise en œuvre et les puissances on trouve les types suivants:

COMPRESSEURS FRIGORIFIQUES. Suivant la technologie mise en œuvre et les puissances on trouve les types suivants: I. CLASSIFICATION DES COMPRESSEURS Suivant la technologie mise en œuvre et les puissances on trouve les types suivants: * les compresseurs volumétriques : compresseurs à spirales (appelés spiro-orbitaux

Plus en détail

Conception d'une pince en légo NXT

Conception d'une pince en légo NXT Le Falher Alexandre Dominicus Geoffrey Conception d'une pince en légo NXT Dans le cadre du projet du semestre 4 de notre formation, pendant lequel nous devrons programmer un moteur NXT, nous avons déjà

Plus en détail

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 En les exprimant en variables réduites dans les repères (ϕ, ψ), et(ϕ, Λ), le facteur de puissance étant représentatif de l'efficacité,

Plus en détail

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE...

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE... Découverte du logiciel Mecaplan pour SolidWorks Page 1/9 Mecaplan pour SolidWorks Bielle Manivelle Piston Bâti Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL....2

Plus en détail

Aquariums et capteurs de niveau

Aquariums et capteurs de niveau http://club2a.free.fr/site/article.php3?id_article=477 Aquariums et capteurs de niveau mercredi 9 mai 2007, par Bricoleau Cet article a pour but de présenter les éléments de base, qui permettent de se

Plus en détail

Etude d une installation de cogénération industrielle

Etude d une installation de cogénération industrielle Etude d une installation de cogénération industrielle Objectif du TD : L objectif de ce TD est l étude et la modélisation sous Thermoptim d une installation de cogénération existante, et l influence des

Plus en détail

EXAMEN #1 PHYSIQUE MÉCANIQUE 20% de la note finale

EXAMEN #1 PHYSIQUE MÉCANIQUE 20% de la note finale EXMEN #1 PHYSIQUE MÉNIQUE 20% de la note finale Hiver 2011 Nom : haque question à choix multiples vaut 3 points 1. Un projectile est lancé avec un angle de 45 avec l horizontale et retombe à une hauteur

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Très tôt dans l histoire de l humanité, les phénomènes périodiques ont été utilisés pour mesurer le temps. Les premiers ont été les événements astronomiques puis, à mesure

Plus en détail

Mémoire technique : Halle industrielle à Villars-Ste-Croix

Mémoire technique : Halle industrielle à Villars-Ste-Croix Mémoire technique : Halle industrielle à Villars-Ste-Croix Novembre 2008 Page : 1 / 6 Table des matières 1. Les données 2 2. Le travail demandé 3 3. La démarche 3 4. Résumé des sections et conclusion 7

Plus en détail

6 Les forces mettent les objets en mouvement.

6 Les forces mettent les objets en mouvement. 6 Les forces mettent les objets en mouvement. Tu dois devenir capable de : Savoir expliquer la proportion directe entre la force et l accélération à l aide d un exemple ; expliquer la proportion inverse

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune CHÂTEAUDUN Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou Projet d une deuxième gare ou d une gare commune 1 Ponts et Chaussées Département d Eure et Loir Arrondissement du Sud Chemin de Fer de Patay à Nogent-le-Rotrou

Plus en détail

Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air?

Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air? Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air? Plan : 1. Peut-on comprimer l air? 2. Qu est ce qu une pression? 3. Comment mesure t on une pression? 4. Comment exprime t on une pression? 5. L air possède

Plus en détail

Plan d activités de 2015-16

Plan d activités de 2015-16 Plan d activités de 2015-16 Introduction Le vérificateur général du Nouveau-Brunswick (VGNB) est un bureau indépendant qui sert l Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. La vérificatrice générale aide

Plus en détail

Livret 5 PROPORTIONNALITE

Livret 5 PROPORTIONNALITE Livret 5 PROPORTIONNALITE EVALUATION DIAGNOSTIQUE PROPORTIONNALITE DP1 : utiliser une échelle, trouver un coefficient de proportionnalité DP2 : vérifier la proportionnalité, trouver le coefficient de proportionnalité

Plus en détail

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref TP N 2 : MECANIQUE DES FLUIDES Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps d ref avec corps la masse volumique du corps considéré et ref

Plus en détail

(Sujet St Cyr 1994) 1) PRÉSENTATION...2 2) ECLATÉ DU CRIC EN PERSPECTIVE...2 3) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...3

(Sujet St Cyr 1994) 1) PRÉSENTATION...2 2) ECLATÉ DU CRIC EN PERSPECTIVE...2 3) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...3 Dossier technique Cric Page 1/6 Cric (Sujet St Cyr 1994) 1) PRÉSENTATION...2 2) ECLATÉ DU CRIC EN PERSPECTIVE....2 3) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE....3 4) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE....3 5) NOMENCLATURE....4

Plus en détail

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse :

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : 1 DÉFINITION La métrologie est l'ensemble des moyens techniques utilisés pour le contrôle de pièces mécaniques. 2 LES CONTRÔLES En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : - au

Plus en détail

Amérique du Sud, novembre 2006

Amérique du Sud, novembre 2006 Exercice 1 ( 5 points) Commun à tous les candidats Un hôpital est composé de trois services : service de soins A, service de soins B, service de soins C. On s intéresse aux prises de sang effectuées dans

Plus en détail

Tests de charge de pieu

Tests de charge de pieu Page No.: 1 Selon la norme DIN 1054 et l Eurocode 7 le but de tests de charge de pieu est de déterminer sûrement la capacité de charge ainsi que les caractéristiques de tassements de pieux particuliers

Plus en détail

S établir en avant en tournant en arrière à l appui

S établir en avant en tournant en arrière à l appui S établir en avant en tournant en arrière à l appui Le gymnaste part de la station, face à la barre. L entraîneur en profite pour poser directement sa première main sur l épaule du gymnaste (1). Une fois

Plus en détail

ÉTUDE COMPARATIVE DE DIFFÉRENTS TIRE-BOUCHONS

ÉTUDE COMPARATIVE DE DIFFÉRENTS TIRE-BOUCHONS pour la formation générale en science et technologie ÉTUDE COMPARATIVE DE DIFFÉRENTS TIRE-BOUCHONS TIRE-BOUCHON À CRÉMAILLÈRE TIRE-BOUCHON À DOUBLE VIS TIRE-BOUCHON AUTOMATIQUE TIRE-BOUCHON SIMPLE TIRE-BOUCHON

Plus en détail

Mémo de cours n 3. Force et accélération

Mémo de cours n 3. Force et accélération Mémo de cours n 3 Force et accélération v1.1.1 CC-by-sa Olivier Cleynen introméca.ariadacapo.net 3.1 Vecteur dérivé d un vecteur Il arrive souvent qu un vecteur décrivant une propriété d un corps change

Plus en détail

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement et du Fonds des Nations Unies pour la population

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement et du Fonds des Nations Unies pour la population Nations Unies DP/2005/10 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement et du Fonds des Nations Unies pour la population Distr. générale 25 janvier 2005 Français Original:

Plus en détail

NOTION DE BIOMECANIQUE

NOTION DE BIOMECANIQUE NOTION DE BIOMECANIQUE Jambe Attraction Terrestre g d1 = 0.04m d2 = 0.4m R= 100N A F d1 d2 10kg g = 9.81 N (10) R = g x m (masse) R = 10 x 10 R = 100 N (Newton) R M = Moment M = F x d Pour qu ils soient

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné

Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné La recherche Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné Question de recherche : L accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un

Plus en détail

Chapitre 5.2 La pression d un gaz

Chapitre 5.2 La pression d un gaz Chapitre 5.2 La pression d un La pression d un Lorsqu on emprisonne un dans un ballon, le applique une force sur la du ballon, car celle-ci se déforme à mesure que le entre dans le ballon. Ainsi, un comprimé

Plus en détail

Cours de mécanique M14-travail-énergies

Cours de mécanique M14-travail-énergies Cours de mécanique M14-travail-énergies 1 Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les outils énergétiques utilisés en mécanique pour résoudre des problèmes. En effet, parfois le principe

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

C.1 La cinématique s'intéresse à la description du mouvement. Selon les besoins, plusieurs concepts peuvent être utiles.

C.1 La cinématique s'intéresse à la description du mouvement. Selon les besoins, plusieurs concepts peuvent être utiles. ***Mise en situation: Démonstration avec VTT téléguidé*** C.1 La cinématique s'intéresse à la description du mouvement. Selon les besoins, plusieurs concepts peuvent être utiles. a. La position (d): la

Plus en détail

Réf. 3377 F - 4.33 / a - 04.02. Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final. X2 X3 - AC Gearless Installation et maintenance

Réf. 3377 F - 4.33 / a - 04.02. Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final. X2 X3 - AC Gearless Installation et maintenance Réf. 3377 F - 4.33 / a - 04.02 Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final X2 X3 - AC Gearless Installation et maintenance X2 - X3 - AC Gearless Réception - Stockage Mise en service Afin d'obtenir

Plus en détail

La solution unique de porte-échelle ergonomique pour toute tâche.

La solution unique de porte-échelle ergonomique pour toute tâche. La solution unique de porte-échelle ergonomique pour toute tâche. 2 1 2 3 4 5 6 7 8 Demandez des informations détaillées sur nos produits primés à vos spécialistes Prime Design Europe partout en Europe!

Plus en détail

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Page 1 sur 6 Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Introduction Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus

Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus Date : Octobre 2006 Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus Arc-en-ciel inc. 1 Vincent Pagé, président de l entreprise Arc-en-Ciel inc., qui se spécialise dans la fabrication

Plus en détail

Dérivées et applications. Equation

Dérivées et applications. Equation Dérivées et applications. Equation I) Dérivée d une fonction strictement monotone 1) Exemples graphiques Soit une fonction dérivable sur un intervalle I. Pour tout I, (x) est le coefficient directeur de

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail