Horizons CETTE ÉCONOMIE PARALLÈLE QUI HANTE NOS RUES «NOUS VISONS 100 SIÈGES AU MINIMUM» «OPÉRATEURS» Y ACTIVENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Horizons CETTE ÉCONOMIE PARALLÈLE QUI HANTE NOS RUES «NOUS VISONS 100 SIÈGES AU MINIMUM» 61 000 «OPÉRATEURS» Y ACTIVENT"

Transcription

1 FOOTBALL LES CLUBS PROFESSIONNELS TIRENT LA SONNETTE D ALARME.PAGE 31 Horizons Q U O T I D I E N N A T I O N A L DIMANCHE 1 er AVRIL DJOUMADA EL-AWEL N PRIX 10 DA «OPÉRATEURS» Y ACTIVENT CETTE ÉCONOMIE PARALLÈLE QUI HANTE NOS RUES GRÈVE ANNONCÉE DANS L ÉDUCATION LE CNAPEST VEUT PARALYSER LE SECTEUR Le Conseil national autonome des professeurs de l enseignement secondaire et technique (CNAPEST) décide de lever le gel sur la grève illimitée et ce, à partir du 10 avril..page 9 SI EL HACHEMI ASSAD, COMMISSAIRE DU FESTIVAL DU FILM AMAZIGH «ON PENSE ORGANISER DES PANORAMAS DANS CHAQUE WILAYA» Si el Hachemi Assad, commissaire du festival du film amazigh, revient sur le déroulement de cette manifestation. Il affirme que ce rendez-vous cinématographique est incontournable dans le paysage culturel national, tout en précisant que beaucoup de travail reste à faire pour promouvoir notre culture. il annonce, par ailleurs, que «rien ne nous empêchera d organiser des panoramas dans chaque wilaya. L on y pense d ailleurs»..page 15 Photo : Fouad S. Cette semaine a livré des chiffres effarants concernant les intervenants informels dans l espace commercial. Ce sont donc pas moins de «opérateurs» de l informel qui activent dans une clandestinité totale, propice à l invisibilité fiscale et en marge des droits et devoirs de la sécurité sociale. Où nous allons face à cette dérive qui mine l activité commerciale qui évolue dans la légalité et la transparence? L impossible régulation, de l aveu même des responsables du secteur, est un constat de situation insurmontable, les difficultés étant immenses pour contrôler des activités informelles. Pourtant, il est utile de reconnaître que des efforts formidables ont été consentis, assortis d une mobilisation financière inégalée en vue de réorganiser les espaces commerciaux. Doucement, mais sûrement, nous cheminons vers des conditions de régulation des activités commerciales..lire EN PAGE 17 ARTISANS PLOMBIERS LE NET POUR ORGANISER LA PROFESSION En créant le 11 janvier 2011, le bureau de wilaya de la section des plombiers, Réda Yaici compte organiser la profession que beaucoup de citoyens décrient. Depuis quatre jours, un site a été créé. Il suffit de taper ; cliquer sur le nom de la commune de résidence pour avoir les coordonnées des plombiers de la région. Réda envisage, en outre, de procéder à l affichage au niveau de toutes les APC pour communiquer aux citoyens le site du Net..PAGE 14 ENTRETIEN AVEC MOUSSA TOUATI, PRÉSIDENT DU FNA Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA), affirme dans cet entretien qu il table lors des prochaines législatives sur un objectif «difficile mais pas impossible» à réaliser. Celui de passer de la troisième à la première force politique du pays, si toutefois «les jeux sont clairs et transparents». Il avance, confiant, que, sans fraude, il glanera 100 sièges à la prochaine Assemblée populaire nationale. «Je veux constituer la prochaine majorité parlementaire. Je veux passer de la troisième force politique à la première force politique du pays. Personne n est mieux que moi. J ai toutes les chances de renverser la balance en faveur de mon parti», dit-il..pages 6-7 «NOUS VISONS 100 SIÈGES AU MINIMUM»

2 2 L E S C A B L E S L E S C A B L E S Tipasa : Opération nettoyage de la plage de Chenoua La Ligue des activités aquatiques et subaquatiques de la wilaya de Tipasa est au rendez-vous d une grande opération de nettoyage de la plage du Chenoua, à laquelle ont pris part, hier, de nombreux volontaires et écologistes en herbe, venus de Tipasa, Cherchell et Alger. Cette opération, organisée en collaboration avec la Direction de l environnement, fait partie d un plan d actions de la ligue qui veille à protéger le littoral et l environnement marin de manière générale. Des dizaines de bénévoles de l association «Mare Nostrum» de Cherchell, du club de plongée «Under Sea» de Tipasa, «d Aqua Mare» de Bou Ismail et autres jeunes et enfants ainsi que des agents de la Protection civile et du Commissariat national du littoral, ont participé à cette opération. Pour préserver les terres agricoles : L étude de réalisation d un échangeur à Toumiat réadaptée L étude technique relative à la réalisation d un échangeur à Toumiat, dans la commune d El Harrouch (Skikda), dans le cadre de la construction de l autoroute Est-Ouest, a été «réaménagée», afin de préserver les terres agricoles, a-t-on appris des services de la wilaya. Cet échangeur qui devait «phagocyter» au minimum une superficie de 300 hectares de terres irriguées et à fort potentiel agricole, faisant partie du périmètre irrigué de Safsaf qui compte quelque 600 hectares, a pour but de «réduire l emprise du projet» pour épargner le maximum de terres agricoles, selon les mêmes services. La variante de l étude permet l utilisation, tout au plus, de 19,8 hectares, nécessaires à l ouvrage d art projeté et aux aires de servitude. Tébessa : La création de comités de lutte contre les infections nosocomiales recommandée Les participants au 1er colloque national sur «l hygiène hospitalière, qualité et sécurité des soins», clôturé, vendredi soir, à l université de Tébessa, ont appelé à la création de «comités de lutte contre les infections nosocomiales». Les participants ont également recommandé la mise en place, dans les hôpitaux, de «plans de vigilance» pour assurer une «culture médicale de qualité, impliquant tous les acteurs concernés». L attention «particulière» à apporter à la stérilisation des matériels et des équipements réutilisables ainsi qu à l hygiène corporelle des personnels des hôpitaux, a été également fortement soulignée par les participants qui ont réaffirmé que les pathologies contractées en milieu hospitalier sont devenues un «vrai problème de santé publique». A G E N D A A G E N D A A G E N D A Parti de la Jeunesse Garde-côtes g g Le Parti de la jeunesse organise, aujourd hui, une conférence de presse sur sa compagne électorale pour les législatives du 10 mai à 11h au siège du parti, sis au village agricole (El Qaria), à Chéraga face au siège de l état major de la Gendarmerie nationale. PST : Conférence de presse g Le Parti socialiste des travailleurs (PST) organisera demain, à 10h 30, une conférence de presse dans son siège au 27, Bd Zighout-Youcef, animée par son Secrétaire général, Mahmoud Rachidi. Les Garde-côtes organiseront une visite guidée mardi à 8h à partir de leur base navale, au niveau du port d Alger. Télex... ww ASSOCIATION DES ANCIENS SCOUTS MUSULMANS Le bureau national de l association des anciens scouts musulmans organisera, lundi à 10h 30 au siège central, à Alger, une conférence de presse à l issue de la semaine consacrée à la citoyenneté. ww JOURNÉE D INFORMATION À LA SAFEX L Agence nationale de promotion du commerce extérieur organise, le jeudi 5 avril, une journée d information sur la 2 e édition du Salon international du partenariat industriel et de l innovation de Tunis. ww SURVEILLANCE DES ÉLECTIONS Le président de la Commission nationale de surveillance des élections législatives, Mohamed Seddiki, animera, demain à 14h, une conférence de presse. ww CONFÉRENCE DE PRESSE DU SNPSSP Le SNPSSP organise, aujourd hui à 12h au niveau de son siège national, sis à la Résidence familiale, Hussein Dey, une conférence de presse. 6 e édition d atelier sur les systèmes décisionnels (ASD 2012) g 5 e édition du Salon du deux-roues La 5 e édition du Salon des deux-roues se tiendra du 16 au 20 avril 2012 au Pavillon G du Palais des expositions (Pins Maritimes). La 6 e édition d atelier sur les systèmes décisionnels (ASD 2012) se tiendra à partir d aujourd hui et ce, jusqu à mardi à l université Saad-Dahlab de Blida. Pour plus d informations, consulter le site Journée d information sur Tunis- Medindustrie g g Logimmo 2012 g Une journée d information et de sensibilisation sur Tunis-Medindustrie aura lieu jeudi à 9h, au siège d Algex en vue de la participation de l Algérie à la 2 e édition du Salon international du partenariat industriel et de l innovation (Tunis Medindustrie) en tant que «pays d honneur» prévue du 13 au 16 juin 2012 au Parc d exposition du Kram en Tunisie. Le Salon Logimmo 2012 se tiendra du 17 au 21 mai prochain à l Office Riadh El Feth, à Alger, sous le haut patronage du ministre de l Habitat et de l Urbanisme. Le CHIFFRE CHLEF : 13 plages proposées à la concession à des particuliers Horizons Quotidien d information édité par la SPA "HORIZONS" au capital social de ,00 DA Treize plages sur les 26 autorisées à la baignade dans la wilaya de Chlef sont proposées à la concession à des particuliers pour la prochaine saison estivale qui débutera officiellement le 1er juin prochain, a-t-on appris auprès de la Direction locale du tourisme. Cette opération, qui s inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l arrêté interministériel du 18 mai 2006, définit les modalités de concession et d exploitation PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Larbi TIMIZAR DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Liesse DJERAOUD REDACTION ADMINISTRATION 20, rue de la Liberté - Alger Tél. : / / Téléfax : / HORIZONS SUR INTERNET : des plages par des particuliers. Elle a pour objectif, selon la même source, d améliorer la prise en charge et les conditions d accueil des estivants. Ces plages, situées, notamment, dans les communes connaissant une grande affluence d estivants comme celles de Ténès, Beni Houa, Oued Goussine et El Marsa, seront données en gestion à des gens de la profession. BUREAU DE TIZI-OUZOU : Cité GENICIDER 600 Logts Bt 7 n 12 Nouvelle ville Tél. : PUBLICITE : S'adresser à HORIZONS 20, rue de la Liberté Alger Tél : ou à : l Agence Nationale d Edition et de Publicité ANEP ALGER : 1, avenue Pasteur Tél Fax : IMPRESSION : Centre : S.I.A. Est : S.I.E. Ouest : S.I.O. Sud : S.I.A. Unité Ouargla Fax : DIFFUSION - HORIZONS Tél : MPS : Oran : SODIPRESSE Est : Constantine : Sarl «T.D.S» Diffusion «sud» - Tél : Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclatamtion.

3 NATION 3 INVESTISSEMENTS DE 2002 À 2010 Près de projets réalisés L Algérie a réalisé plus de projets d investissement, de 2002 à 2010 dont 360 projets par des étrangers, totalisant un montant global de près de 26,5 milliards de dollars, indique une enquête de l Agence nationale de développement de l investissement (ANDI). Celle-ci se base sur un questionnaire auquel ont collaboré les porteurs de projets. En matière d impact sur la résorption du chômage, les résultats indiquent que nouveaux emplois directs ont été créés. Il faut noter, cependant, que sur ces projets enregistrés, 8%, soit projets, n ont cependant, pas été entamés alors que 7% d entre eux sont été abandonnés, selon le DG de l ANDI, M. Mansouri. Les projets d investissement réalisés par les nationaux ont généré nouveaux emplois directs (82% des emplois) alors que le reste, les projets impliquant des étrangers (9,5 Mds de dollars) ont permis la création de emplois. Les projets en partenariat, 153 projets, totalisent 6,5 Mds USD d investissements pour emplois créés, selon l enquête. Pour le nombre de projets investis, le secteur privé représente 99% du total des projets (24.745) pour Mds de DA (58% du montant) contre 270 projets, soit 1% seulement, pour le secteur public. Mais en matière d emploi, 89% des postes créés, ( ) proviennent du secteur privé, alors que le secteur public n a créé que emplois (11%), selon la même enquête. Par secteur d activité, les transports occupent la 1re place, totalisant réalisations (59%) avec un niveau d investissements de 172 Mds de DA et postes de travail créés. Le BTPH vient en seconde position avec projets réalisés pour une valeur de 171 Mds de DA et emplois créés. Le secteur industriel est en troisième position avec projets. Il est, cependant, classé premier en termes de montant avec Mds de DA ainsi que par le nombre d emplois créés avec nouveaux postes. Pour ce qui est de la localisation, investissements réalisés, soit 67%, sont situés au nord du pays, le reste est réparti entre la région des Hauts- Plateaux (4.770 projets) et le Sud (3.622 projets) dont 102 investissements concrétisés dans le grand Sud. n Synthèse K. D. Le DG des Domaines s est longuement étalé sur le dispositif de soutien à l investissement par l Etat qui a mobilisé pour ce faire «un important potentiel pour l implantation de programmes de logements, d équipements, de zones industrielles, de zones d activités» Plusieurs dispositifs d accès au foncier ont été imaginés pour l allocation des assiettes nécessaires aux projets et pour la dynamisation de l investissement, tels la concession, le gré à gré, les enchères, observe-til. Cela dit, si des investissements importants sont entrés en activité, il n en demeure pas moins que «les résultats obtenus n ont pas été à la hauteur des espérances des pouvoirs publics» en matière de création d emplois, de réduction de la facture des importations, de fixation FONCIER INDUSTRIEL LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES DOMAINES, M. MOHAMED HIMOUR, A ESTIMÉ, DANS UNE CONTRIBUTION, PARUE DANS LE DERNIER NUMÉRO DU MOIS DE MARS, DU BULLETIN DE L AGENCE NATIONALE D INTERMÉDIATION ET DE RÉGULATION FONCIÈRE, (ANIREF) QUE LA CONCESSION SUR LES TERRAINS DU DOMAINE NATIONAL, DONNÉE AUX INVESTISSEURS, «EST GARANTIE ET NE PEUT ÊTRE ANNULÉE QU EN CAS DE MANQUEMENT DUMENT CONSTATÉ AUX OBLIGATIONS QUI FIGURENT AU CAHIER DES CHARGES». DE PLUS, CETTE ANNULATION, POURSUIT-IL NE PEUT INTERVENIR QUE PAR «DÉCISION DE JUSTICE». La concession annulée en cas de manquement aux obligations des populations, de transfert de technologie», reconnaît le patron des Domaines. La concession a été introduite sur les biens domaniaux, dès 1994, mais le législateur a été amené, à partir de 2008, à mettre en place un nouveau dispositif et ce, pour sévir contre «l utilisation irrationnelle et spéculative» constaté sur cette ressource non renouvelable. Après avoir privilégié, en 2006, le mode des enchères publiques repris en septembre 2008, mais dénoncé par les organisations patronales, c est finalement le mode du gré à gré qui est adopté par le législateur par des dispositions introduites dans la loi de Finances complémentaire pour 2011.Le système de la concession moyennant des redevances locatives annuelles répond ainsi, aux vœux des investisseurs de lancer des projets à moyen et long terme en fixant «une durée très longue à la concession» qui peut atteindre, après renouvellement, les 99 ans, souligne M Himour.Comparé aux concessions octroyées avant septembre 2008, le nouveau dispositif introduit une séparation entre le bien concédé, qui reste propriété de l Etat et «les constructions et infrastructures et équipements réalisés par l investisseur» qui sont sa propriété dès la délivrance d un «certificat de conformité par les services habilités», ajoute ce responsable. Autre avantage non négligeable, l investisseur, à travers ce nouveau mode d octroi du foncier, peut recourir à la cession de son titre et solliciter auprès des banques des financements pour son projet par le recours à l hypothèque du droit réel immobilier en question et qui découle de la concession. n K. Daghefli FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FEMMES POUR LE PROGRÈS ÉCONOMIQUE ET SOCIAL «Une direction des femmes dans chaque wilaya» Photo : Fouad S. En présence du ministre de la Formation et de l Enseignement professionnels, El-Hadi Khaldi et la ministre déléguée chargée de la Famille et de la Condition féminine, Mme Nouara Djafar, les travaux de la 5e conférence sur la formation et l accompagnement des femmes pour le progrès économique et social, sanctionnés par des recommandations, ont été clôturés, hier, à l Institut de la formation professionnelle (IPF). Dans son intervention, El-Hadi Khaldi s est félicité que son secteur avec celui de la famille et de la condition féminine aient accompagné la femme rurale. Concernant la prochaine conférence, le ministre a insisté sur la présence des femmes émigrées qui ont, dira-t-il, leurs propres préoccupations, ambitions et leurs points de vue. Par ailleurs, il a souhaité une stratégie au niveau de chaque wilaya pour parvenir à sensibiliser contre l analphabétisme. De son côté, Mme Nouara Djaffar a indiqué qu il est temps pour les femmes d avoir une direction au niveau de chaque wilaya pour prendre en charge leurs préoccupations. Reconnaissant que certains droits des femmes soient toujours à la traîne, la ministre déléguée à la Famille et à la Condition féminine, affirmera que l investissement dans l Homme est fondamental. C est ainsi qu elle avancera que le plan consacre un budget à hauteur de 40% pour promouvoir les ressources humaines. Elle indiquera en outre, que cette rencontre qui clôture cette 5e conférence avec des recommandations et une évaluation des travaux prouve qu il y a un intérêt pour poursuivre la réalisation des politiques d insertion de la femme dans la société. Néanmoins, Mme la ministre regrette que certains secteurs ne s intéressent pas à la promotion de la femme. Comme elle souligne le manque d étude, de recherche et de documentation sur la femme, la famille, l enfance pour connaître les contraintes, afin de les dépasser et aller de l avant. Concernant les recommandations des 5 ateliers, les participantes se sont attelées à mettre en exergue le manque d espaces propres aux femmes pour écouler leurs produits ; la généralisation de clubs ; la nécessité de promouvoir la femme au foyer dans les zones enclavées par une formation professionnelle ; la nécessité d ouvrir des classes pour lutter contre l analphabétisme et la facilitation d obtention des locaux entre autres. n Rabéa F. n n Quelques chiffres à retenir Lutte contre l analphabétisme des femmes : En 2012, il a été recensé inscrites contre 443,581 en Entre 2008 et 2011, plus d un million de femmes ont été alphabétisées.pour les femmes au foyer, l ANGEM a octroyé des crédits, fin 2011, à femmes dans le domaine de l agriculture, l industrie, les travaux publics, les métiers et services. Dans le cadre de l ANSEJ, entreprises ont été créées par des femmes.dans le cadre de la CNAC, 7255 entreprises ont été créées par des femmes âgées entre 30 et 50 ans, ce qui représente 7% femmes ont bénéficié d aide du Fonds national de développement des investissements agricoles (FNDIA)1936 projets ont été créés par 274 femmes qui ont généré postes de travail dans le cadre du Programme de proximité pour le développement rural intégré (PPDRI) femmes ont bénéficié de crédits (Rfig) dans le cadre de la réhabilitation des terres agricoles. Le nombre de femmes ayant bénéficié de locaux commerciaux dans le cadre des 100 locaux par commune, s élève à sur un total de bénéficiaires, soit 31%. n R.F.

4 4 LÉGISLATIVES 2012 OUARGLA Les autorités locales à pied d œuvre LES AUTORITÉS LOCALES D OUARGLA SONT À PIED D ŒUVRE POUR PRÉPARER LES LÉGISLATIVES DU 10 MAI. POUR ÊTRE AU RENDEZ-VOUS LE JOUR «J», LES AUTORITÉS LOCALES ENTAMENT, D ORES DÉJÀ, LES PRÉPARATIFS POUR ASSURER TOUS LES MOYENS HUMAINS ET MATÉRIELS NÉCESSAIRES EN VUE DE RÉUSSIR CETTE IMPORTANTE ÉCHÉANCE ÉLECTORALE. De notre envoyée spéciale à Ouargla : Samira Sidhoum est mis, particulièrement, sur la neutralité de l Administration, afin de garantir la transparence de ce scrutin, décisif pour la nation. Pour un suivi adéquat du déroulement de ce vote, par le biais des représentants des partis politiques et des représen- L accent tants des candidats indépendants, il a été mis à la disposition des commissions communales et de wilaya des structures appropriées dotées de tous les moyens matériels et humains leur permettant de mener à bien la mission qui leur est dévolue. Sélectionnés, les encadreurs et les représentants des partis politiques sont mobilisés pour assurer «un bon déroulement» de ce grand rendez-vous qui «doit se tenir dans la perspective d une amélioration sociale pour les habitants de la région», comme a tenu à le souligner M. Youcef Korichi, P/APW et coordinateur du RND à Ouargla. Celui-ci défend «la préservation de nos valeurs morales qui se renforceront à travers cette échéance électorale». Il déclarera, dans cet ordre d idées, que «nous invitons, à chaque fois, les citoyens à se présenter en masse à cet important rendez-vous électoral, qui constituera un jalon supplémentaire dans le processus de redressement national». M. Korichi souligne, dans ce contexte, que l Algérie «œuvre à relever les défis imposés par la mondialisation et réunir les conditions de son progrès et de son développement économique et social», rappelant l ensemble des projets réalisés au profit du peuple, qui a pu renouer avec la paix avec ce constat de reprise de la croissance économique, ces dernières années. Toutes les dispositions sont donc prises par les autorités locales «en vue d assurer le succès» de ces élections, relève, pour sa part, Mohamed Laïd Tellali, responsable au FLN à Ouargla. Il indique que «cette épreuve permettra de réaffirmer notre attachement à nos valeurs, à la paix, à l unité et à la solidarité». Il saisira cette opportunité pour lancer un appel à une large participation à cet événement, qui marquera, dit-il, «un moment crucial dans le développement du pays, son rayonnement et son affirmation dans le concert des nations». Fidèle aux principes de son parti, attaché à la souveraineté populaire, il plaidera pour la nécessité de «répondre favorablement aux attentes du peuple algérien qui ne réclame que le respect de ses choix». Au-delà des divergences en termes de programmes, les représentants des partis politiques à Ouargla se rejoignent pour affirmer que ce rendez-vous doit être «une tribune qui permettra la libre expression des citoyens». MOHAND SAID OUBELAID AU FORUM DE LA RADIO DE TIZI-OUZOU Consolider la réconciliation nationale M. Mohand Said Oubelaid, président du PLJ, était hier l invité du forum de la radio locale de Tizi-Ouzou. Pour lui, le plus important est de voir le peuple prendre part au scrutin à l effet de ne pas voir le pays rater ce virage important pour son avenir. «Il faudrait éviter le chaos sur lequel le pays pourrait déboucher en cas d une forte abstention», soulignera-t-il. Il reconnaîtra, en outre, que «le temps accordé aux nouvelles formations politiques est très court à l effet de bien se préparer de bien mener campagne. Mais nous sommes obligés d être présents du fait que le report des élections de six mois auquel nous avons fait demande n a pas eu d écho». Le PLJ considère que la stabilité et le développement du pays «passent inéluctablement par la consolidation du socle de la réconciliation nationale». Pour Mohand Said, le pays «souffre de la pire de toutes les crises, à savoir celle de la morale qui est plus dangereuse que celles du logement et de l emploi», dénonçant, ainsi, «l argent sale qui circule dans certaines formations politiques qui monnayent leurs sigles». Abordant la composition de la prochaine Assemblée, il a indiqué qu il n y aura pas de majorité absolue. «Ce sera une Assemblée consensuelle où le jeu des alliances prédominera», soutient-il. Photo : Fouad S. Mohand Said qualifiera le PLJ de parti d opposition, tout en ajoutant : «Une opposition constructive qui se conçoit en participant de manière efficiente à la vie politique, économique et sociale». Evoquant le scrutin du 10 mai, il a indiqué que «les garanties existent» tout en s interrogeant : «Y a-t-il une volonté politique réelle pour le changement?» Il ne manquera pas de dénoncer les lobbies de la spéculation qui s acharnent sur le pouvoir d achat du citoyen pour le pousser à bouder l urne. «Ces lobbies refusent le changement par la transparence qui nuirait à leurs intérêts». Il a aussi tenu à dénoncer les partis qui font de la religion un fonds de commerce mais aussi les éradicateurs laïcs. Enfin, il a indiqué que son parti sera présent dans 30 wilayas dont 11 au Centre, 7 à l Est et à l Ouest et enfin 5 au Sud mais aucune liste à l étranger. «Ces législatives sont pour nous un tremplin pour les prochaines élections locales où nous investirons le terrain à 100%», dit-il non sans préciser que son parti n a fait aucune alliance et que la composante de ses listes est le fait des militants propres du parti au sein duquel il n existe aucun cadre ou militant du parti dissous. n Rachid Hammoutène Avis de familles ouarglies «Cette échéance donnera une bonne image de notre pays» «Les élections législatives contribueront à renforcer la place de l Algérie dans le concert des nations et affirmeront son image positive en termes de démocratie», selon le témoignage de quelques familles ouarglies rencontrées à Sidi Khouiled et N goussa. Pour eux, «cet événement, dont l objectif est de donner une image digne d un Algérie unie et solidaire, permettra de faire taire les voix qui doutent de la conscience des Algériens». Une jeune femme considère, quant à elle, «ces élections comme une opportunité pour la consolidation de la stabilité du pays et à son redressement». M. Halimi, un septuagénaire enseignant à la retraite, estime que «cette échéance électorale est une occasion de redorer le blason de notre pays». Il espère, toutefois que les candidats élus «concrétiseront, durant leur mandat, les promesses pour lesquelles ils s étaient engagés tout au long de la campagne électorale». n S. S. Les femmes tiennent à leur droit au vote D une voix emplie de bonheur, Saâdia, une jeune élève à l incubateur TIC de Ouargla, a voulu exprimer sa position vis-à-vis de ce rendez-vous. «Ce sera une double fête, du moment que ces élections législatives coïncident avec la célébration du 50 e anniversaire de l Indépendance de notre pays», dit-elle. Même si la société ouarglie reste conservatrice, certaines citoyennes comme Aïcha et Khadidja, femmes au foyer, confient qu elles iront voter, dans l espoir d une amélioration de leurs conditions sociales. Elles déclarent qu «il y a une grande différence entre la génération de nos mères et la nôtre, car nous sommes très fières de pouvoir nous inscrire sur les listes et de nous prononcer sur notre avenir. C est pour cela que nous irons voter, car nous avons notre mot à dire sur l avenir de notre pays», assurent-t-elles. n S. S. ww Quelques chiffres l Bureaux de vote : 629 l Centres de vote : 166 l Bureaux itinérants: 02 au niveau de la commune d El Borma l Quant au corps électoral, il s élève à électeurs. M. ABDELKADER OUALI «Transparence et neutralité totale de l administration» Le secrétaire général du ministère de l Intérieur et des Collectivités locales, M. Abdelkader Ouali, a insisté, hier à Ouargla, sur la «totale transparence» des élections législatives du 10 mai prochain et «l entière neutralité» de l administration dans leur organisation et accompagnement. «Il appartient aux représentants de l administration de montrer un sens élevé de responsabilité et de professionnalisme, d observer une totale neutralité, de faire preuve de vigilance, et de veiller au respect rigoureux de l application de la réglementation lors du prochain rendezvous électoral», a affirmé M. Ouali lors d une rencontre régionale sur «l organisation des législatives de 2012». M. Ouali a mis l accent sur la nécessité de «veiller au respect scrupuleux de la volonté souveraine du peuple de choisir ses représentants», devant une assistance composée des cadres de six wilayas en charge de l organisation de l opération électorale (Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, El-Oued, Biskra et Djelfa). Cette étape est «décisive» dans l approfondissement des réformes, et que par son «attitude exemplaire», dans l organisation et l accompagnement de l opération électorale, l administration contribuera à la réussite de ces élections et, par la même, à «l immunité de l Algérie», a-t-il affirmé. Convaincu de l intérêt que suscitent déjà les prochaines législatives, considérant que le nombre de listes des candidatures a dépassé les et le nombre de candidats ayant dépassé plus de , un nombre qui a doublé par rapport aux élections de 2007 et triplé par rapport à celles de 1997, pour un nombre moindre de recours et d incidents, Il a appelé les membres de l administration à «œuvrer sans relâche» et avec «toute la vigilance voulue» pour la garantie de leur succès.

5 LÉGISLATIVES FNL M. Zerrouki appelle à aller massivement aux urnes pour «barrer la route aux affairistes» Le président du Front national des libertés (FNL), M. Zerrouki Mohamed, a appelé, hier, à Aïn Temouchent, les citoyens à aller massivement aux urnes le 10 mai pour «barrer la route aux affairistes et aux caciques qui font tout leur possible pour rester au parlement». Animant un meeting à la Maison de la culture, le président du FNL a mis l accent sur «l importance cruciale» de cette échéance, rappelant les garanties données par le président de la République à même de permettre, a-t-il dit, d assurer «le bon déroulement de ce scrutin vital pour le pays». «Le parlement qui sera issu des élections du 10 mai sera enrichi par de nouvelles ressources humaines, dont des jeunes et des femmes qui représentent 44 partis politiques», a-t-il ajouté. «Le FNL est venu faire valoir des droits et des libertés des Algériens et des Algériennes dans tous les domaines et les secteurs d activité, notamment des (les droits) jeunes qui sont confrontés aux problèmes sociaux tels que le chômage», a souligné le responsable du parti. Photo : Makine F. REGROUPEMENT NATIONAL DES CANDIDATS AHD 54 Fawzi Rebaïne mobilise ses troupes ALI FAWZI REBAÏNE A PRÉSIDÉ, HIER, À ALGER, UN REGROUPEMENT NATIONAL DES CANDIDATS TÊTES DE LISTE DU PARTI AUX LÉGISLATIVES DU 10 MAI. était pour le président de Ahd 54 d émettre L occasion des directives aux candidats de sa formation, qui s apprêtent à se lancer dans la campagne électorale. Ahd 54 présentera pour la circonstance 48 listes et une seule liste pour la communauté algérienne établie en France. Les candidats sont au nombre de 604 dont 179 femmes, indique M. Rebaïne, soulignant au passage deux femmes têtes de liste dans les wilayas d El Tarf et Tindouf. Abordant le choix de sélection des candidats, il cite trois critères retenus à cet effet : compétence, fidélité aux principes du parti et popularité du candidat. Sur le volet compétence, l orateur, qui s exprimait devant un parterre de candidats, a noté le choix fait sur un candidat «non voyant» dans la wilaya de Batna. Pour lui, l ensemble des postulants sont désignés par la base militante, approuvés par les commissions des wilayas, chargées des candidatures. Pour les besoins de la campagne, le président du parti a installé à la même occasion M. Amarouche Djamel comme directeur de la campagne électorale nationale de Ahd 54. «50 ans barakat» est le slogan retenu par le parti pour mener sa campagne. S agissant du financement, M. Rebaïne a déploré, de nouveau, la décision du ministère de l Intérieur renonçant au financement de la Photo : Archives campagne par l Etat. Il estime, à ce propos, que «la démarche du ministère n est pas réglementaire puisque la loi organique portant régime électoral stipule que les campagnes électorales peuvent être financées également, à travers des aides de l Etat». En termes de financement interne, le parti a fixé pour chaque candidat la somme d un million de dinars en guise de contribution. Evoquant le spectre de la fraude électorale, Ali Fawzi Rebaïne plaide pour des prérogatives élargies pour la Commission nationale de surveillance des élections (CNSEL). Objectif, «faire face à la fraude et convaincre d aller voter», dira le président de Ahd 54. n M. Kechad FAN La conjoncture «délicate» exige de tous une position patriotique le 10 mai prochain Le président du Front de l'algérie nouvelle (FAN), M. Djamel Benabdeslam, a estimé hier, à Batna, que la «conjoncture délicate» que traverse le pays «exige de tous d'adopter une position patriotique, le 10 mai prochain», date des élections législatives. «Nous devons ensemble donner à tous une leçon et montrer que l'algérie est chère aux yeux de l'ensemble de ses enfants», a déclaré M. Benabdeslam au cours d'un meeting qui a regroupé des militants de son parti à la Maison de la culture Mohamed-Laïd Al Khalifa. Soulignant que l'algérie a besoin de voir «tous ses enfants participer à son édification», le président du FAN a affirmé que le 10 mai prochain sera une «date décisive» dans l'histoire du pays. «Soit nous réussirons à former un parlement traduisant la volonté du peuple algérien qui préservera le pays et les intérêts de ses enfants, soit nous laisserons l'initiative aux opportunistes, à la fraude et à des élus qui ne représenteront que leurs propres intérêts et ceux de parties étrangères», a-t-il souligné à ce propos. M. Benabdeslam a appelé les jeunes, «aussi responsables du sort du pays que le sont les partis politiques», à «s'impliquer résolument dans la vie politique» et à «s'intéresser aux affaires du pays, tout en œuvrant à bâtir une Algérie nouvelle et forte». Il a également indiqué que le FAN est «pour le changement et les réformes» et «milite pour la dignité et la justice pour tous, par des moyens pacifiques et sereins qui préservent les acquis nationaux et garantissent une solution exclusivement algérienne aux problèmes algériens». Pour M. Benadeslam, le pays «n est pas à l'abri de ce qui se passe, aujourd'hui, dans certains pays arabes». C'est pourquoi, a-t-il ajouté, «nous devons nous mobiliser pour faire échec à ceux qui nous guettent et pour concrétiser le rêve des martyrs et des moudjahidine de la Révolution, à savoir bâtir un Etat démocratique dans le cadre des principes de l'islam». Photo : Fouad S. T empo Par Larbi Chaabouni L Algérie n en sera que plus démocratique Le sort en est jeté. Dans les législatives des attentes démocratiques, le rêve algérien, conçu dans la douleur et les sacrifices incommensurables, est un éternel ressourcement. S il a bien résisté à la dure épreuve de la barbarie terroriste, érigée en arme de déstabilisation massive, l on est bien en droit de croire que la nouvelle épreuve renouvelle le défi majeur de réussir l urne de la consolidation de l Etat démocratique. Le message au contenu novembrien, lancé par le président Bouteflika, le 24 février, à Oran, est explicite. Il sollicite, en toute urgence, une révolution citoyenne à portée de bulletin de vote et une mue qualitative de la classe politique engoncée pour le moins dans des réflexes et des pratiques archaïques et discriminatoires. L esprit des réformes prône la modernisation de la vie politique, une plus grande ouverture sur la société et le renouvellement des élites. La rupture se prévaut du droit reconnu à la femme à une représentation conforme à son poids et à ses compétences intellectuelles et managériales. C est une avancée importante qui fait, avec des fortunes diverses, le bonheur des partis attachés à la modernité. Ceux-là font de la «parité» un atout de campagne : le RND se réclamant à Alger de cette tendance nouvelle, la caution du FLN aux 15 candidatures féminines dans des circonscriptions importantes, le PT exhibant ses 11 femmes placées en tête de liste Bien au-delà de la bataille des sièges, suscitant des ambitions légitimes et inévitablement des remous dans la vie partisane, l esprit des réformes souffle sur la classe politique qui a appris à composer au féminin et à concéder des espaces d expression pour cette catégorie politiquement discriminée. Avec un air de parfum, l Algérie nouvelle ne sera-t-elle pas plus démocratique et plus belle? Ne le sera-t-elle pas davantage avec un souffle de jeunesse porté par le partenaire majoritaire de la société? A l épreuve du changement, la révolution partisane dicte la fin de l ère monopolistique et la nécessaire démocratisation interne antinomique, à bien des égards, avec les cumulards des mandats et les «ministre-candidats» sauvés de la trappe par le rejet de la proposition de loi édictant l incompatibilité de la représentation et l exercice des charges gouvernementales. Le retrait de Ziari, le président en exercice de l APN a, de ce fait, valeur de pédagogie. Il a affirmé que son refus de se porter candidat s inscrit «en droite ligne des réformes votées par l APN et des engagements pris par le président de la République de donner toutes leurs chances aux nouvelles générations issues de l Indépendance». Au moment où l Algérie s apprête à célébrer le cinquantenaire de l Indépendance, la sortie de Ziari se veut porteur d un message de changement. «Par la symbolique et la valeur d exemplarité que représente cette décision, j espère aider mon parti, le Front de Libération nationale (FLN), à se rénover et se mettre au diapason des aspirations de notre impatiente jeunesse algérienne, afin de pouvoir rester le fer de lance du courant nationaliste et progressiste que les pères fondateurs ont initié», précise-t-il dans un communiqué rendu public. Cette part belle offerte à la jeunesse inspire aussi le RND qui, à l exception de Chérif Rahmani, a décidé de retirer ses ministres de la course électorale. «Je ne suis pas candidat aux prochaines élections législatives. Je cède la place aux jeunes», clame, de son côté, Bouabdallah Glamallah, le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs. Le passage de témoin participe activement à l émergence de l Algérie rassembleuse, apaisée et soucieuse de garantir une alternance démocratique des défis contemporains.

6 Entretien 6 MOUSSA TOUATI, président du FNA, à Horizons «Je raflerai 100 sièges au minimum!» MOUSSA TOUATI, PRÉSIDENT DU FRONT NATIONAL ALGÉRIEN (FNA), AFFIRME DANS CET ENTRETIEN QU IL TABLE LORS DES PROCHAINES LÉGISLATIVES SUR UN OBJECTIF «DIFFICILE MAIS PAS IMPOSSIBLE» À RÉALISER. CELUI DE PASSER DE LA TROISIÈME À LA PREMIÈRE FORCE POLITIQUE DU PAYS, SI TOUTEFOIS «LES JEUX SONT CLAIRS ET TRANSPARENTS». IL AVANCE, CONFIANT, QUE, SANS FRAUDE, IL GLANERA 100 SIÈGES À LA PROCHAINE ASSEMBLÉE POPULAIRE NATIONALE. Photo : Makine F. Entretien réalisé par Karima Alloun Comment appréciez-vous les conditions dans lesquelles se préparent les prochaines élections législatives? Nous souhaitons que ces élections législatives se déroulent dans des conditions de transparence comme l avait promis le chef de l Etat. On a compris que les autorités publiques ont pour objectif cette fois-ci de se soumettre aux règles internationales en termes de crédibilité des scrutins électoraux en respect de toutes les convenions ratifiées en ce sens. Le but étant de consacrer la volonté populaire et de reconnaître les droits des citoyens de choisir librement leurs représentants à l APN. Hélas, on remarque que la donne actuelle ne va pas dans ce sens! Preuve en est : le FNA avait proposé que le dépouillement se fasse de manière électronique. Ce qui a été refusé par le département de l Intérieur. Le bulletin de vote unique a été également rejeté. Pourtant, la commission nationale de supervision des élections avait opté pour ce choix. Le fait de rester sur l ancien modèle peut s avérer dangereux, dans la mesure où cela peut ouvrir la voie à la fraude. Il ne faut pas perdre de vue que dès l entame des préparatifs de ce scrutin, on a appris que des militaires ont été inscrits après expiration du délai légal. Nous sommes contre ce genre de pratique. Ce qui justifie notre choix des bulletins uniques. A quoi bon mettre alors une commission nationale de supervision des élections qui n a pas le pouvoir de décision? Cette question a fait l objet d un vote au sein de ladite commission, et les représentants des formations politiques se sont exprimés làdessus. Il faut absolument sortir de ces pratiques. J estime que les personnes ayant été au pouvoir plus de cinquante années doivent céder la place aux nouvelles générations. On ne veut pas leur demander des comptes, mais ils doivent comprendre que les temps ont changé et l Algérie d aujourd hui n est pas celle d hier. Cela résoudra bien des problèmes. Je ne prône pas uniquement l implication de nouvelles têtes au pouvoir, je plaide aussi pour une nouvelle méthode de gestion des affaires du pays. La méthode usitée depuis l indépendance nous a fait rétrograder sur tous les plans. Les discours qui ne sont pas appliqués sur le terrain demeurent lettre morte. Il faut joindre l acte à la parole en vue de rassurer les citoyens. J estime, en ce qui concerne la constitution, qu il faut aller vers un référendum. La loi fondamentale du pays ne doit en aucun cas être validée par l APN. Comment concevez-vous la prochaine Constitution du pays? Nous défendrons toujours le régime parlementaire. Avant d annoncer la création de notre parti politique, nous avons émis le vœu d aller vers un référendum pour une charte nationale dans le but de déterminer un nouveau mode de régime. Toutes nos législations ont été inspirées des lois françaises. Le peuple algérien a le droit de choisir une Constitution qui réponde à ses aspirations et qui corresponde à son identité et à ses cultures. Je pense qu il est grand temps de divorcer avec tout le système mis en place depuis l indépendance. Celui-ci a montré ses limites et ses failles. Il faut raviver la confiance et le patriotisme chez cette jeunesse apte à servir l Algérie comme il se doit. L Algérie est riche par ses hommes et ses potentialités naturelles. Je ne vois pas pourquoi on en est là. Si on libère les initiatives, notre pays fera partie des grandes puissances mondiales. Les séquelles de la mauvaise gestion sont perceptibles dans différents domaines. Etes-vous prêts à vous engager dans la bataille électorale? Le FNA a finalisé la confection de ses listes électorales au niveau des 48 wilayas du pays et plus de quatre listes à l étranger. En tout, nous avons déposé 52 listes électorales. On ce qui concerne le rejet de nos candidatures à Alger, on est prêts à aller jusqu au bout pour faire valoir nos droits. Nos dossiers n étaient pas incomplets, seulement nos prétendants à la députation ont omis de signer sur le deuxième document. J ai savonné mes candidats et j ai dit, si notre réclamation ne trouve pas d échos, nous allons initier des rassemblements et des grèves de la faim. Notre liste à Alger a été la seule à contenir plus d une vingtaine de femmes candidates. D autres personnes avaient des dossiers pires que les miens et ils ont été acceptés. En raison d une signature, on me rejette la totalité des dossiers. Cela est inconcevable. Quelles seront vos priorités si vous serez majoritaire dans la prochaine Chambre basse? Notre première devise c est de mettre en place d abord un régime parlementaire. Un régime qui soit socio-démocrate. Tout en encourageant le génie algérien dans tous les domaines. En premier lieu, il faut permettre l éclosion des initiatives algériennes sur tous les fronts. Ceci constitue notre cheval de bataille. Il ne faut plus que l Algérien soit éternellement un assisté. Il faut bannir à jamais les fausses visions et les tendances erronées. Qui va bâtir notre Algérie si ce ne sont nos enfants? Quel sens donnez-vous à la députation? Que faire pour épargner à nos députés d autres critiques? D abord, il faut revoir le statut social du député. Ce n est pas parce qu il a été mandaté pour légiférer pour le citoyen lll

7 l «Je n ai bénéficié d aucun soutien pour créer mon parti» l «Je plaide pour une nouvelle méthode de gestion des affaires du pays» l «En aucun cas, je n accepterai qu on accapare l Islam pour des raisons politiciennes» l «J ai été le premier à avoir réclamé la limitation des mandats présidentiels» l «L opposition peut être achetée et vendue» l «Les indemnités des députés doivent être versées à leurs partis respectifs» 7 Photos : Mahdi I. Ce n est pas évident d être entouré de personnes qui partagent les mêmes convictions que vous. J ai affaire à des opportunistes, des assoiffés de pouvoir. Je n arrive pas à maîtriser ma base, parce que je n ai pas le moyens qu ont mes ennemis qui font tout pour me déstabiliser et m empêcher de consacrer mes ambitions. Ph : M.I. J ai réclamé de l argent aux personnes qui figurent sur les listes électorales. J ai demandé à ce que les candidats s entendent entre eux pour débourser chacun une somme pour pouvoir financer la campagne électorale. J ai envie de construire la maison du FNA sur de bonnes bases. L Algérie est riche par ses hommes et ses potentialités naturelles. Je ne vois pas pourquoi on en est là. Si on libère les initiatives, notre pays fera partie des grandes puissances mondiales. Ph : M.I. lll qu il devient un fonctionnaire chez l ordonnateur. Celui qui lui verse son salaire issu du Trésor public, relevant, il faut le dire, des biens du peuple et non pas de l administration. Le FNA se dit contre le fait qu un député perçoive un salaire qui dépasse vingt fois le SNMG. Ce qui l éloigne complètement des préoccupations citoyennes. Le député n est pas une personne supérieure à 20 citoyens algériens. Il doit être supérieur par sa moralité, son patriotisme et ses capacités à résoudre leurs difficultés quotidiennes et non pas en termes de rémunération. Nous pensons que le salaire du député ne doit pas dépasser quatre fois le salaire minimum. Tout en lui attribuant quelques privilèges en ce qui concerne la prise en charge dans le cadre de son exercice parlementaire. Ce qui ne doit pas aussi constituer un lourd fardeau pour le Trésor public. La députation ne se résume pas à un salaire faramineux ou à une tâche commerciale, mais une noble mission. La course à la députation motivée par les salaires, est à l origine de la médiocrité de l Assemblée. Le député n a pas le droit d être indemnisé directement par le fonds de l Etat. Ces indemnités doivent être versées pour les partis politiques des députés et ensuite c est à eux de les distribuer en fonction de leurs rendements sur le terrain. Les salaires des élus de la nation doivent être définis par une loi. A ce moment-là, le parti politique redevient l ordonnateur. Ce qui devra minimiser un peu la mainmise de l administration sur les députés. C est la raison pour laquelle nos députés sont considérés comme des fonctionnaires et non pas comme des représentants du peuple. Pourquoi l absentéisme est devenu pratique récurrente à l APN? Pourquoi les partis politiques n ont aucune autorité sur leurs députés? Aujourd hui, les partis politiques peuvent contribuer à la création de tout un système de suivi de leurs députés, en allant justement vers la réduction de leur rémunération devant être évaluée en fonction de leur prestation et de leur dévouement au parti. C est cela qui explique l abstention, car les citoyens ont perdu confiance en ces élus qui ne font que se remplir les poches, sans se soucier des problèmes dans lesquels se débattent quotidiennement les citoyens. Avez-vous bénéficié d un quelconque soutien pour faire vos premiers pas sur la scène politique nationale? J ai été le dernier parti politique à avoir été agréé en Je n ai pas été le premier. J ai lancé mon projet politique une année avant. Certes, ils n ont accordé d agrément à aucun parti après moi, parce que tout simplement aucun des postulants n a pu répondre à toutes les conditions légales, y compris en termes de signatures, la couverture de 25 wilayas, le nombre d adhésions, etc., personne ne m a aidé à créer mon parti. Il faut savoir que Moussa Touati a été le premier à avoir créé le mouvement de masse du FLN. J ai été le créateur de l organisation nationale des enfants de chouhada. Par la suite, j ai fait l objet d un coup d Etat de la part du FLN parce que j avais refusé d être une organisation de masse en C est moi aussi qui ai initié la journée nationale du chahid. En 1992, j ai mis en place la coordination nationale des enfants de chouhada, qui était forte de plus de adhérents et dont les bureaux ont été répartis sur 42 wilayas. J ai annoncé ma démission de cette organisation en mai 1998, pour me consacrer à la création d un mouvement politique. On pensait que si je m engageais dans mon aventure politique je serais moins influent, sur une scène politique animée par de grosses pointures. On croyait aussi que si je m engageais en politique je confirmerais ma mort et je ne dérangerais plus personne. Et Dieu merci, cela n a pas été le cas. J ai été le seul à organiser des manifestations et des grèves dans le cadre de l état d urgence. Deux ans après, je participe à des élections, je décroche la sixième place par le fait de la fraude électorale. J avais 16 députés, ils ne m ont laissé que huit. J avais 535 élus locaux dans 35 communes. En 2007, j ai glané 42 sièges et ils ne m ont laissé que 15. Qu on le veuille ou pas, je suis la troisième force politique actuellement. Aujourd hui, on doit tout faire pour que les voix du peuple soient respectées. Lors de ces législatives je mise pour la première place. Je veux constituer la prochaine majorité parlementaire. Je veux passer de la troisième force politique à la première force politique du pays. Personne n est mieux que moi. J ai toutes les chances de renverser la balance en faveur de mon parti. Si toutefois le scrutin se déroule dans la totale transparence, je vous affirme que je raflerai plus de 100 sièges. Peut-être que j atteindrai 150 sièges au minimum. Cette année, nous avons vendu plus de cartes d adhérents. On croit savoir que votre parti connaît un mouvement de redressement. Celuici compte même interpeller le président de la République pour vous destituer Ce mouvement se résume à une seule personne, Rouiî Ali. Ils ont des désaccords avec eux-mêmes pas avec moi. Moi je souhaite consacrer une démocratie au sein de mon parti et de l honnêteté dans le militantisme. Personne ne peut être au dessus des militants. Ces redresseurs ont demandé qu ils soient désignés lors des prochaines élections. Moi je suis contre cela, car les règles de ma formation son claires. Je suis allé plusieurs fois prendre part à des assemblées générales et je n ai trouvé personne. J ai fait savoir cependant que dans la mesure où l Etat ne donne plus de subventions aux partis politiques pour financer la campagne électorale, on doit compter sur soi-même. On choisit, soit on fait circuler l argent sous la table ou sur la table. Effectivement, j ai réclamé de l argent aux personnes qui figurent sur les listes électorales. J ai demandé à ce que les candidats s entendent entre eux pour débourser chacun une somme pour pouvoir financer la campagne électorale. J ai envie de construire la maison du FNA sur de bonnes bases. C est mieux que de convoiter le Qatar ou la France pour bénéficier de financement étranger. Ce mouvement de redressement ne représente aucune menace pour la stabilité du parti. Ces redresseurs existent depuis que je suis à la tête du FNA, et ils ont pour seule tribune la presse. De nombreux leaders de partis politiques plaident pour la démocratie et l alternance au pouvoir alors qu ils ont du mal à céder leurs postes pour la relève au sein de leurs propres formations. Comment expliquer ce phénomène? C est quoi un leader de parti? Ce n est pas un pouvoir, mais un défenseur d idées. En 2000, j ai dit à mes militants : demandezmoi des comptes après 15 ans d exercice politique. Il faut donner au leader du parti le temps d appliquer sa vision et son programme politique. J ai créé mon parti pour déraciner le pouvoir en place. J ai été victime de la hogra. Le pouvoir c est secondaire pour moi. Je suis en plein combat. J estime que j ai atteint en partie mon objectif politique. Je suis un parti d opposition. On ne peut pas convaincre le peuple en peu de temps. Les gens viennent écouter mes discours parce que j arrive à faire passer des messages. Mes problèmes sont tous issus de mes proches collaborateurs au sein du parti. Je cite l exemple de la constitution. J ai dit à mes députés : votez contre, et ils ont voté pour. C est pas des gens en qui je peux avoir confiance. Ce n est pas évident d être entouré de personnes qui partagent les mêmes convictions que vous. J ai affaire à des opportunistes, des assoiffés de pouvoir. Je n arrive pas à maîtriser ma base, parce que je n ai pas le moyens qu ont mes ennemis qui font tout pour me déstabiliser et m empêcher de consacrer mes ambitions. On n est pas un parti riche. Depuis la création de mon parti, on n a pas collecté plus de 9 milliards de centimes. Nous sommes des «zwawla». Mon parti vit au jour le jour. Ce n est que cette fois que nous avons pu réunir plus de 4 milliards pour financer notre campagne. Sur les 15 députés, on n en a reconduit que deux. Les autres, on les a révoqués justement à cause du manque d engagement et de fidélité au parti. Il y a même ceux qui ont rejoint d autres partis, mais ils en ont également été rejetés. On souffre du manque des militants à principes et non pas de compétences. Quel a été l apport du FNA à la vie politique? Je vous rappelle à titre d exemple que j ai été le premier à avoir réclamé la limitation des mandats présidentiels. L opposition peut être aussi achetée et vendue. Elle peut être à la merci des lobbies financiers. Tous les moyens sont bons pour calmer les esprits. Il faut savoir que l opposition populaire n est jamais spontanée. Elle est toujours instrumentalisée par l opposition politique. Tous les mouvements de protestation sont l œuvre de l opposition. Il n y a pas de fumée sans feu. L opposition a proposé des alternatives, mais qui ont été exploitées à d autres fins. Les idées exprimées par l opposition sont déformées volontairement dans le but de la discréditer. Pensez-vous que les nouveaux partis politiques sont porteurs de changement? Attendons pour voir. On ignore encore de quoi sont fait leurs programmes respectifs. J ai assisté à certains congrès constitutifs des nouveaux partis. J ai constaté de multiples contradictions, notamment en ce qui concerne le nombre de congressistes. Il y a même ceux qui ont organisé leurs congrès dans des bureaux et les huissiers de justice ont fait état d autres réalités. C est une aberration. La scène politique risque d être clochardisée. Des alliances en vue? Les alliances doivent être basées sur des programmes ou sur des intérêts précis. On doit s unir lorsque l intérêt du pays est en jeu. Telle est ma conviction depuis des années. Je suis favorable cependant à la constitution d un front antifraude. Il y a aujourd hui une tendance qui s accorde sur le fait d écarter cette fois les partis du pouvoir et de céder la place à de nouvelles potentialités politiques. Ce front antifraude est notre initiative à nous, pas celle de l alliance verte. En tout cas, si des garanties minimes ne sont pas réunies lors de ce scrutin, je crois que nous serons dans l obligation de nous retirer de la course. Que faut-il faire pour assainir définitivement la scène politique? Il faut demander des comptes aux véritables pilleurs de nos fortunes. Je fais partie de la famille révolutionnaire et j en connais les rouages. Je n ai pas de fonds de commerce. J ai gagné ma vie à la sueur de mon front. Pensez-vous les islamistes capables de créer la surprise? Je ne conçois pas qu une personne puisse céder son «islamisme» pour que d autres l utilisent à des fins politiciennes. En aucun cas, je n accepterai qu on accapare l islam pour des raisons politiciennes. En Algérie, est-ce que l association des oulémas musulmans a pu déclencher la révolution? Non. Le nationalisme a pu le faire. Le nationalisme est beaucoup plus fiable pour arracher le pouvoir. Il a pu chasser le colonialisme. J ai affronté les islamistes et je leur ai dit : vous ne serez pas plus forts que nous.

8 NATION 9 IL DÉCIDE D UNE GRÈVE ILLIMITÉE À PARTIR DU 10 AVRIL ALORS QUE LES ÉLÈVES REJOIGNENT LES BANCS DE LEURS ÉCOLES AUJOURD HUI, C EST DÉJÀ LE RETOUR À LA PROTESTA DANS LE SECTEUR DE L ÉDUCATION. Le CNAPEST veut paralyser le secteur Le Conseil national autonome des professeurs de l enseignement secondaire et technique (CNA- PEST) décide de lever le gel sur la grève illimitée et ce, à partir du 10 avril. La décision a été prise à l issue des travaux du conseil national réuni ce week-end à Boumerdès en présence des représentants de 40 wilayas. La conséquence d une mise à exécution de ce mouvement de protestation entraînera ipso facto la Photo : Lylia M. paralysie du secteur du secondaire dans sa quasitotalité, dans la mesure où sur les enseignants qui y exercent, sont adhérents au CNAPEST. Ces statistiques ont été transmises le 29 mars au ministère de tutelle, note dans un communiqué M. Boudiba Messaoud, le chargé de la communication auprès de ce syndicat. Il a mentionné également que le syndicat étudie la possibilité d élargir le champ de son intervention en intégrant les deux autres cycles scolaires à savoir, le primaire et le moyen. Cette question sera remise sur la table et tranchée lors du 2 e congrès national du CNA- PEST prévu pour le mois de juillet prochain. Le choix de cette période par le syndicat pour renouer avec le mouvement de protestation est, le moins que l on puisse dire, loin d être fortuit. Cette décision de grève intervient à l approche des examens de fin d année. Cette période est considérée «cruciale» pour les élèves du secondaire, notamment ceux qui préparent leur Bac et qui risquent d être sérieusement perturbés. Il est clair que le CNAPEST veut faire le forcing en vue de faire valoir ses revendications. Comme motif justifiant la contestation, le syndicat estime que les pouvoirs publics mènent une «stratégie d atermoiement destinée à gagner du temps, comme cela a été fait en 2008», s agissant de la prise en charge des revendications qui ont déjà fait l objet de discussions au niveau du gouvernement. Laissant la session ordinaire du conseil national ouverte en cas de nouveauté, le CNAPEST insiste sur la poursuite des négociations avec la commission gouvernementale en vue d introduire des amendements au statut particulier des enseignants en respectant le niveau d instruction, la compétence, la formation et l expérience professionnelle. Le CNAPEST demande, entre autres, de créer trois nouveaux grades (la 13 pour l enseignant du secondaire (ES), la 15 pour l ES principal et la 17 pour le ES formateur), d introduire la possibilité de passer au grade de principal et au grade de formateur, respectivement après 10 et 18 ans d exercice. n Wassila Ould Hamouda SELON UN RAPPORT DE LA GN Une femme violée toutes les 36 heures en février dernier Chaque trente-six heures, une femme est violée en Algérie, révèle un bilan de la Gendarmerie nationale. Un rapport de la division de la police judiciaire de la GN, sur les atteintes à la famille et aux mœurs, note que le phénomène des agressions sexuelles est malheureusement en hausse. Pour le mois de février dernier, indique ce rapport, les unités de la GN ont traité 16 affaires de viols, soit un viol toutes les 36 heures. Ce qui représente 11,03% des atteintes contre la famille durant cette période. Par contre, le bilan enregistre une baisse de près de 40% des affaires traitées par rapport à la même période en 2011, où les mêmes services ont traité 26 affaires. En outre, selon les enquêtes entreprises par les services de sécurité, les auteurs de ces crimes ont filmé leurs actes à l aide de la caméra d un portable, menaçant ainsi leurs victimes de les diffuser via le net, en cas dénonciation aux services de sécurité. Cela étant, plusieurs victimes évitent de déposer plainte par peur d être déshonorées ou de représailles.on constate aussi qu il ne se passe pas un jour sans qu un attentat à la pudeur soit signalé. Ainsi, 80 cas d attentat à la pudeur ont été recensés durant cette période, soit une moyenne quotidienne de 3 cas par jour. Ces crimes représentent 55,17% des atteintes contre la famille. Par rapport au mois de février de l année écoulée, avec 68 affaires traitées, il ressort une hausse de 17,65 %. La plupart des victimes sont des mineurs des deux sexes, âgés entre 13 et 17 ans. n Neila B. DÉMANTÈLEMENT D UN GANG DE FAUSSAIRES À ANNABA Le réseau utilisait de faux sceaux de la Police et de la Justice MISSION D ÉTUDE EN ITALIE SUR L IMMIGRATION Divers mécanismes pour faire face aux flux migratoires La mission d étude sur l immigration effectuée par une délégation algérienne en Italie a permis de prendre connaissance des divers mécanismes utilisés par cet Etat européen dans la gestion des flux migratoires et des demandes d asile. La mission, qui a pris fin, vendredi soir, à Rome, a permis aux membres de la délégation algérienne de prendre connaissance des méthodes de travail utilisées par l Italie pour contrôler le phénomène migratoire, notamment le rôle de la société civile et des organisations en charge des questions Un réseau spécialisé dans la confection de faux documents et sceaux administratifs de l Etat spécialement ceux des tribunaux, des services de police, des services des wilayas d Annaba, Constantine, Bejaia, Tizi- Ouzou, Oran, Sétif et El Taref et des impôts, vient d être démantelé par la Gendarmerie nationale. Un lot important de documents et griffes falsifiés a été saisi. Ce réseau a été mis hors d état de nuire par les éléments de la section de recherches du groupement territorial de la Gendarmerie de la wilaya d Annaba. La cellule de communication de la GN a indiqué, hier, que le démantèlement de ce réseau s est fait, suite à un renseignement faisant état des agissements d un groupe d individus qui usent de faux cachets et sceaux officiels de différentes administrations en imitant différentes griffes de responsables. Ce qui a permis l interpellation de l auteur principal A.Y, 39 ans, en possession d une véritable administration ambulante: deux sceaux du ministère de la Justice, une griffe de greffier et une autre au nom d un magistrat de la Cour d Annaba. Les enquêteurs ont aussi saisi deux sceaux de la sûreté de wilaya d Annaba et une griffe au nom d un commissaire divisionnaire de la même sûreté et deux sceaux des daïras d Annaba et Constantine. En outre, douze sceaux des communes d Annaba, Constantine, Bejaia, Tizi-Ouzou, Sétif, Oran, Drean (El Tarf) ont été Photo : Sliméne. S. A trouvés parmi les objets saisis ainsi que deux griffes aux noms de deux notaires à Annaba, un sceau de la recette des contributions diverses d Annaba et cinq autres en des réfugiés et de protection des droits de l homme dans ce domaine. Le modèle italien de gestion de l immigration peut servir de base pour évaluer, promouvoir et renforcer les capacités algériennes de gestion de ce phénomène, sur le plan législatif et réglementaire, a affirmé à l APS la présidente de la sous-commission de la coopération et des relations extérieures au sein de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l homme (CNCPPDH), M me Yasmina Taya, coordinatrice de la délégation son nom, falsifiés. Poursuivant l enquête, son complice, T.D., 59 ans, a été arrêté à Annaba tandis qu un autre est en fuite. Les perquisitions effectuées dans les domiciles des deux inculpés, au centre ville d Annaba, ont abouti à la saisie d un permis de conduire, de deux passeports, de documents de deux véhicules, vingt-trois photos d identité de citoyens, deux photocopies de passeports étrangers, un récépissé de dépôt d une carte d immatriculation d un véhicule et un certificat de relevé des impôts, vierge, portant le cachet du service. Onze certificats médicaux vierges de l hôpital d Annaba, falsifiés, ont été également saisis ainsi que 50 grammes de kif traité. n Neila B. algérienne. responsable a, dans ce contexte, estimé nécessaire de renforcer la coopération internationale, à travers l échange d expériences dans le domaine de la gestion du phénomène migratoire, notamment entre les pays concernés par la question, appelant à une vision globale et commune entre les pays des deux rives de la Méditerranée. M me Taya a préconisé de mobiliser le soutien international afin d aider les pays à réaliser leur développement socio-économique qui permet de fixer les populations.

9 t t SIDI BEL-ABBES PÉNURIE DE PRODUITS D ANESTHÉSIE, MÉDICAMENTS PÉRIMÉS DANS LES OFFICINES REGIONS 11 Photo : Slimene S.A. Les produits anesthésiants utilisés dans le cadre des interventions chirurgicales sont en rupture de stock à Sidi Bel-Abbes, a-t-on appris de sources hospitalières. Cette situation, qui laisse à désirer, est largement constatée au niveau de la maternité centrale, où les patientes admises ne savent plus à quel saint se vouer. Ces femmes attendent depuis des mois pour être opérées, et les spécialistes ne cessent de brosser un tableau noir. «Des dizaines de femmes malades programmées pour des opérations chirurgicales (sein, ovaire, utérus, col, fibrome, kyste ) attendent depuis des mois», a-t-on souligné. Au niveau de cette maternité, les médecins chôment depuis presque trois mois. La pénurie de ce produit vital pour les opérations chirurgicales est constatée, à travers toutes les infrastructures sanitaires de la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Par ailleurs, le représentant du bureau de wilaya du Syndicat national algérien des pharmaciens (SNAPO) de Sidi Bel-Abbès tire la sonnette d alarme face aux quantités importantes de produits pharmaceutiques (médicaments) périmés. Selon le représentant du SNAPO, une moyenne de 50 kg de médicaments se trouve au niveau de chaque officine stockée depuis des années. «Il faut se débarrasser de ces produits, car il s agit d une véritable menace pour la santé humaine», fera-t-il observer. n M. M. PAR MONTS ET PAR VAUX TLEMCEN CAMBRIOLAGE D UNE MAISON À CHERCHELL LE NEVEU DE LA VICTIME PARMI LES VOLEURS A.A, un homme âgé de 50 ans habitant la cité des 30 logements à Cherchell, a été récemment victime d un cambriolage par effraction. Comme en pareil cas naturellement, A.A, dès le constat du vol a aussitôt déposé plainte au niveau de la première sûreté urbaine de la ville. Dans sa déposition il a déclaré aux enquêteurs que les cambrioleurs ont fracturé la porte d entrée de son appartement et ont subtilisé des objets de valeur tels des appareils électroménagers, un ordinateur portable, un coffret contenant des bijoux ainsi qu une somme d argent d un montant de DA. Suite à l enquête effectuée par les enquêteurs et le recueillement d informations parvenues à leurs niveaux, ces derniers ont pu identifier l un des cambrioleurs. Il s agit de A.M, un jeune de 21 ans, qui fut interpellé par la police à proximité de son domicile, situé à Cherchell.«C est un repris de justice impliqué déjà dans des affaires criminelles similaires (vol par effraction)» révèle un policier. Au cours de l enquête, ce dernier a avoué sont implication dans le cambriolage qui a ciblé le domicile de A.A. et de dénoncer ses complices, à savoir, H.R, âgé de 21 ans repris de justice également, habitant Cherchell, et A. A., 21 ans chômeur résidant aussi dans la même ville» ajoute la même source. Seulement, en annonçant la nouvelle de l arrestation des trois cambrioleurs à la victime, celle-ci n a pas cru ses oreilles. En effet, l un des criminels, en l occurrence A. A, n est autre que son neveu. Quoi qu il en soit, l enquête ne s était pas arrêtée à ce stade, puisque après avoir eu un mandat de perquisition, délivré par le procureur de la république près le tribunal de Cherchell, les policiers ont procédé à la fouille du domicile de A.M, le premier suspect arrêté. «La perquisition effectuée dans la maison de A.M s est couronnée par la récupération de tous les objets et les appareils volés du domicile de la victime. Néanmoins, la somme d argent a disparu dans la nature», nous confie l un des enquêteurs. n Amirouche Lebbal TLEMCEN LES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION EN HAUSSE Une personne a été tuée sur le coup et trois autres ont été blessées lors d un accident de circulation qui s est produit près de Remchi sur la RN 22. La chaussée glissante a été l origine de cette collision entre un camion et deux véhicules. Un homme est décédé sur place alors que sa femme et ses deux enfants blessés ont été évacués en urgence à l hôpital. Cet accident intervient à quelques heures de la collision entre un camion et un bus, faisant 3 morts et 17 blessés près de la localité de Hennaya. n M. M. 19 e RÉUNION de dermatologie pratique «C EST DEVENU UNE TRADITION POUR LES RESPONSABLES DE L ENSEIGNEMENT DES MALADIES CUTANÉES DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE. LE DOCTEUR BENZERDJEB DE L UNIVERSITÉ ABOUBAKR BELKAID DE TLEMCEN ET DU SERVICE DE DERMATOVÉNÉROLOGIE DU CHU DE TLEMCEN A ORGANISÉ DES JOURNÉES D ÉTUDES», A INDIQUÉ LE PRÉSIDENT DU COLLOQUE, LE D R OMAR STAMBOULI. TIZI-OUZOU Drogue, faux billets et alcool saisis Les différentes sûretés de daira de Tizi-Ouzou ont procédé, au cours de la semaine dernière à de nombreuses arrestations de personnes impliquées dans divers délits liés au trafic de drogue et faux billets. Pus de 110 g de kif traité ont été récupérés à Freha (49 g), à Tigzirt (23 g) et à Bounouh (40 g) destinés à la revente et à la consommation propre sur 5 personnes âgées entre 24 et 38 ans. Par ailleurs, les policiers de la daira de Makouda ont arrêté au village de Illilène, M.L, un jeune homme de 21 ans en possession de 19 coupures de faux billets de banque de DA qu il s apprêtait à écouler auprès des marchands de la région. Au cours de la perquisition du domicile familial sis au village de Iflissene, dans la daira de Tigzirt, il a été retrouvé un lot de matériel informatique utilisé pour les besoins de falsification des billets. De leur côté, les policiers de Béni- Douala ont mis hors circuit deux commerces de boissons alcoolisées illicites. Une opération au cours de laquelle ils ont saisi bouteilles d alcool de différentes marquestoutes les personnes arrêtées au cours de ces opérations ont été déférées au parquet qui les a placées sous mandat de dépôt. n Rachid Hammoutène Cette année, la 19e réunion de dermatologie pratique a été consacrée aux thèmes «Peau et pathologie oto-rhino-laryngologique (orl) et «Peau et pathologie bucco-dentaire». Selon l orateur, la proximité des orifices naturels supérieurs (bouche, nez, yeux, oreilles, a pour conséquence l extension à la face d affections liées à des anomalies de ces mêmes orifices et des cavités auxquelles ils donnent accès. «L origine embryologique particulière permet d expliquer la fréquente localisation faciale de nombreuses malformations et génodermatoses. La préoccupation esthétique et de sauvegarde de la face imprime à toutes les dermatoses faciales un degré de gravité supplémentaire, l habituelle chronicité des maladies cutanées qui explique, parfois, la fréquence de l association d une affection oto-rhinolaryngologique (Orl) à une affection cutanée, et peau et pathologie buccodentaire, ainsi que la fréquence de l altération de la qualité de vie, y compris de l inobservance», a-t-il rappelé. Selon les intervenants, ces éléments expliquent combien l altération de la qualité de la vie ainsi que le retentissement socioprofessionnel et psychologique des maladies cutanées sont imprévisibles et souvent non parallèles à la gravité clinique constatée par le dermatologue. Lors de ce séminaire scientifique, auquel ont pris part des experts sur ces pathologies ainsi que différents spécialistes en chirurgie plastique, oncologie, anatomopathologie et dermatologie, a été une occasion pour mettre l accent sur des mises au point et expliquer les conduites pratiques à tenir et ce, pour faciliter la prise en charge de ces pathologies. n Medjahdi Mohamed

10 M NDE 13 HORIZONS Dimanche 1 er Avril 2012 FACE À LA TRÊVE PRÉCONISÉE PAR KOFI ANNAN Les réserves de Damas La Syrie, qui a déjà validé le plan Annan, a fait un pas supplémentaire. Elle vient d accepter la demande de l ONU d accueillir une équipe d experts du département des opérations de maintien de la paix pour étudier les conditions de déploiement d une éventuelle mission d observateurs, a annoncé le porteparole du ministère des Affaires étrangères, Jihad Makdessi. Il a affirmé à l agence Sana que «la principale prochaine étape sera la signature du protocole traitant la question des observateurs en vue de parvenir à une accalmie en Syrie». Il a ajouté que «la Syrie accueillera prochainement une délégation ad hoc (de l ONU) pour en négocier le mécanisme d application». Les Nations unies envisagent de déployer une mission d observateurs forte de 250 hommes non armés et protégés par les forces syriennes. Ils seraient prélevés sur les autres contingents comme la Force des Nations unies au Liban (Finul), la FNUOD (Force des Nations unies chargée d observer le dégagement sur le plateau du Golan) ou la mission de l ONU au Soudan du Sud. Cette option est tributaire de l accord de cessez-lefeu conditionné, selon Damas, par l arrêt des violences des «groupes terroristes». Aux exigences d Annan qui a enjoint au régime syrien de cesser au préalable et en «signe de bonne foi» les opérations militaires en «tant que partie la plus forte», la réponse est sans équivoque. A la télévision publique, le porteparole du ministère des Affaires étrangères a fait prévaloir la légitime défense et la nécessité de protéger les civils. «L armée syrienne n est pas heureuse d être présente dans les zones d habitation. Une fois que la paix et la sécurité prévaudront dans ces secteurs, l armée ne restera pas, ni n attendra que Kofi Annan parte. C est une affaire syrienne», a-til ajouté. Face à une démobilisation de la communauté internationale et aux divergences profondes existant tant dans l opposition syrienne que dans les pays arabes et occidentaux, Damas ne veut pas céder d un iota. «La bataille pour faire tomber l Etat en Syrie est terminée une fois pour toutes et une autre bataille a commencé, celle de la consolidation de la stabilité et la construction de la nouvelle Syrie» a, ainsi, déclaré Damas pour signifier aux 70 pays attendus à Istanbul que toute pression extérieure est, désormais, vaine. n L. C. Les deux «frères ennemis», le Soudan et le Soudan du Sud, veulent-ils réellement la paix? Si les affrontements qui ont opposé, ces derniers jours, les deux pays à Heglig ont failli compromettre les pourparlers sur la sécurité patronnés par l Union Africaine, l attaque, vendredi, contre la ville frontalière de Talodi (dans l Etat du Kordofan) par les rebelles de la branche Nord (SPLM-N) de l ex-rébellion sud soudanaise, le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM), risque de leur porter un coup fatal. L armée soudanaise a accusé, hier, le Sud de soutenir les rebelles. «Ils sont venus, appuyés par des chars et des canons du Soudan du Sud», a déclaré le porte-parole de l armée, Sawarmi Khaled Saad en ajoutant que cette dernière avait repoussé l attaque. Un porte-parole du (SPLM-N) Arnu Ngutulu dixit GAO, PRINCIPALE VILLE GARNISON, SITUÉE À UN MILLIER DE KM AU NORD-EST DE BAMAKO, N EST PLUS SOUS L AUTORITÉ DE LA JUNTE. Comme Kidal, l autre grande ville de la région, Ansogo, Bourem, Aguelhok, Tessalit et Tinzawaten, des localités du nord, elle est passée, hier matin, sous les commandes du Mouvement national pour la libération de l'azawad, appuyé par Ansar Dine, un groupe armé islamiste et les Mujao des dissidents de l Aqmi, Al-Qaïda au Maghreb islamique. Tombouctou serait sur le point de céder aux assauts des rebelles. Les putschistes, qui avaient évoqué l échec du président Amadou Toumani Touré à mater la rébellion, lancent des SOS. Les Maliens, qui voient impuissants l essentiel du Nord de leur pays passer aux mains des rebelles, finirontils par plonger, pieds joints et mains liées, dans le chaos? Plus de d entre eux se sont retrouvés, hier après-midi, au stade Modibo Keïta, à Bamako, à l'initiative des responsables des trois principales religions du pays, pour prier pour la paix et «sauver le Mali». «La situation est critique», avoue le chef du Conseil national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'etat (CNRDRE), le capitaine Amadou Sanogo. Acculé par les rebelles dans ses derniers retranchements, il doit affronter la Communauté économique des Etats de l'afrique de l'ouest. La CEDEAO, qui a menacé la junte d'un embargo d'un embargo «diplomatique et financier» si l'ordre constitutionnel n'est pas rétabli d'ici à demain, a mis hier en alerte sa «force d'intervention», soit hommes. Objectif de cette SOUDAN - SOUDAN DU SUD Dialogue sur fond de violences Ce n est qu à travers le dialogue que les problèmes finiront par être résolus. NOURREDINE AL-KHADEMI, MINISTRE TUNISIEN DES AFFAIRES RELIGIEUSES Dresser un inventaire de la situation dans les 5000 mosquées tunisiennes, dont 400 sont tombées dans le giron de groupes extrémistes, est une priorité. Désormais, les imams doivent détenir au minimum une maîtrise, de préférence en sciences islamiques, avoir une culture générale dans le domaine des sciences humaines et une ouverture sur les autres religions, être réputés pour leur moralité dans leur quartier. MALI LES PUTSCHISTES DANS L IMPASSE mission, selon l Ivoirien Alassane Ouattara qui «souhaite éviter la guerre»: «préserver à tout prix l'intégrité territoriale du Mali». Autrement dit, elle n ira pas à Bamako pour remettre au pas la junte qui veut continuer la lutte pour «sauver la population et l intégralité territoriale du Mali». Cette dernière a délégué, hier, trois représentants à Ouagadougou. Leur mission : rencontrer le président burkinabè, Blaise Compaoré, pour lui expliquer que «l'heure n'est pas au durcissement» ou aux «menaces» et demander un soutien à l armée pour endiguer l avancée des rebelles. «Et pourtant, nous avons des armes, des hélicoptères de combat et les munitions déjà payés», croient savoir certains médias à Bamako. Selon le colonel Moussa Sinko Coulibaly, un des trois envoyés de Sanogo à Ouagadougou, la junte proposera «très rapidement» de nouvelles mesures pour rétablir un pouvoir civil à Bamako. «Sur les grands principes qui nous ont été Lodi, a confirmé les affrontements avec les forces soudanaises, en niant le soutien de l armée du Sud à leur mouvement. Sur le plan politique, la réaction des deux pays ne s est pas fait attendre. Dans un premier temps, les ministres de la Défense et de l Intérieur du Soudan et du Soudan du Sud avaient «retardé», hier, leur départ pour la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, où ils devaient mener les discussions, en guise de protestation contre la reprise des combats dans cette ville frontalière et riche en pétrole. Quelques heures plus tard, le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, Al-Obeid Merouh, a annoncé le départ du ministre soudanais de l Intérieur et de hauts responsables de la Défense, le chef des services de renseignements et le commandant adjoint des demandés, nous disons que nous sommes d'accord. Il faut une vie constitutionnelle régulière et normale. Nous ne voulons pas confisquer le pouvoir», dit-il dans une conférence de presse à l'issue de discussions avec Blaise Compaoré. Ce dernier, en sa qualité de médiateur de la CEDEAO a dépêché Djibrill Bassolé, son chef de la diplomatie à Bamako pour rencontrer Sanogo. Une question s impose : le coup d Etat du 22 mars dernier, n a-t-il pas été fait pour barrer la route de la présidence, le 29 avril, aux deux favoris qui ne sont pas proches d ATT, accélérer la conquête du nord par les hommes du MNLA et ouvrir le territoire malien aux ingérences étrangères au nom de la lutte contre l Aqmi que les Occidentaux financent par le paiement rubis sur l ongle des rançons et peut-être de la préservation de la paix au nord du Mali quand les alliés d aujourd hui, le «laïc» MNLA et l «islamiste» Ansar Dine, solderont leurs comptes? n Djamel Boukrine forces armées en tête. Présidée par le ministre des Affaires étrangères, Nhial Deng Nhial, la délégation du Soudan du Sud, comprend, pour sa part, les ministres de la Défense, de la Justice et des Affaires parlementaires et le négociateur en chef, Pagan Amum. Des pourparlers au «niveau technique» sont en cours depuis mercredi. Les négociations politiques se dérouleront sous l égide du médiateur de l UA, l ancien président sud-africain, Thabo Mbeki. «Peu importe ce qui se passe sur le terrain, cela ne devrait pas affecter l engagement des parties à négocier, parce qu au final (...), ce n est qu à travers le dialogue que les problèmes finiront par être résolus», a assuré le chef de la diplomatie su sud Soudan. n Amine Goutal

11 14 Cette situation se traduit par des embouteillages immenses, autre facteur de stress pour les usagers. Toutefois, le problème des habitants de Ouled Fayet, c est le soir au retour d une journée de travail, sachant que les bus se mettent à l arrêt dès 18 heures. Une lutte au quotidien, puisque ces usagers sont exposés très tôt le matin à un «combat» opiniâtre du transport en commun. Etudiants et employés sont soumis au même supplice. Ils ont appris à résister, voire à se battre, pour avoir un «bout» de place. En effet, il n est pas évident d arriver à destination à temps même si on se réveille aux premières lueurs du jour. Les usagers du transport commun n ont trouvé meilleur moyen que de s armer de patience. D autres, moins patients pour multiples raisons, laissent éclater leur colère et souvent la situation s aggrave, allant souvent à des injures et des rixes. D autres préfèrent garder leur calme, comme c est le cas de Mohamed, Abdellah, Yasser et Bilal qui témoignent. «Ce n est pas un choix, si aujourd hui nous ne nous révoltons pas, c est uniquement pour se rendre au travail ou pour régler quelques affaires». Leur voisin, par SOCIÉTÉ Transport en commun LES HABITANTS DE LA COMMUNE DE OULED FAYET NE SE PLAIGNENT PAS DU MANQUE DE TRANSPORT POUR RALLIER ALGER (STATION DE BUS DE TAFOURAH). POURTANT, AUJOURD HUI, EMPRUNTER LES BUS PRIVÉS RELÈVE D UN VÉRITABLE CHEMIN DE CROIX : HORAIRES GUÈRE RESPECTÉS, LONGUE ATTENTE AUX ARRÊTS, SURCHARGE DES BUS, LE CHAUFFEUR S ARRÊTE À CHAQUE COIN DE RUE, COMME FERAIT UN FACTEUR... En créant le 11 janvier 2011, le bureau de wilaya de la section des plombiers, Réda Yaici compte organiser la profession que beaucoup de citoyens ont décriée. En effet, qui de nous n a pas eu affaire au plombier pour la réparation de diverses fuites (eau, gaz) et n a pas été confronté à moult problèmes. Au même titre que le maçon, le peintre, le menuisier, le plombier n échappe pas aux critiques des citoyens, lorsqu il ne se présente pas au rendez-vous fixé ou lorsqu il fait un travail bâclé, ou encore lorsqu il effectue un travail dont le tarif dépasse tout entendement. Pour toutes ces déconvenues, Réda Yaici, qui capitalise 26 ans de métier, a voulu apporter un plus aussi bien pour la profession que pour les citoyens qui ont eu recours à des plombiers véreux et perdre beaucoup de temps pour régler une petite fuite. Au niveau de la wilaya d Alger, il a recensé 627 plombiers. Ils sont dispatchés dans LIGNE ALGER-OULED FAYET Les usagers se plaignent de la surcharge des bus les 57 communes. Depuis quatre jours, un site a été créé. Il suffit de taper ; cliquer sur le nom de la commune de résidence pour avoir les coordonnées des plombiers qui habitent dans la périphérie. «Pour le moment, 24 personnes se sont connectées et ont réglé leur problème de fuite d eau ou de gaz», a affirmé Réda Yaici. Ce dernier ne s arrête pas là, puisqu il ambitionne de lutter contre la contrefaçon. «Beaucoup de chauffe-bain, chaudières, chauffages sont importés d Asie contrefaits et présentent un danger pour les utilisateurs», a averti Réda. «Notre mission, poursuit-il, est d orienter les personnes qui nous font appel sur le danger de la contrefaçon.» L autre objectif que s assigne le bureau de wilaya est de recenser les jeunes dont le diplôme fait défaut, mais qui maîtrisent bien le métier. «Au niveau de la Chambre des métiers et de l artisanat, nous leur ferons un stage de 4 jours (1 jour pour la théorie et 3 jours de pratique). Après la qualification, un diplôme leur est remis qui leur ouvrira l accès contre, estime qu il est chanceux par rapport à eux, vu qu il emprunte la ligne reliant Chéraga. En fait, le nombre de bus de cette ligne est suffisant. A ces problèmes récurrents vient s ajouter, depuis quelque temps, le refus des autocars de la ligne Ouled Fayet-Tafourah à prendre les passagers habitant Saïd Hamdine. Pourtant, fera remarquer Réda, un jeune habitué des transports, cette ligne dessert cette station. «Ils nous empoisonnent la vie. La preuve en est la réaction arrogante de ces chauffeurs qui nous empêchent de prendre le bus». Interrogée, la majorité des chauffeurs refuse de fournir des explications. «Ici, c est nous qui dictons la loi», lance l un d eux, sur un air moqueur. Pour sa part, Mohamed Lazouni, président de l association Tariq Salama, s exprime au sujet de la surcharge. «Un véhicule en surcharge n a pas le même comportement routier qu un véhicule chargé normalement, et le poids est un facteur aggravant en cas d accident.» Nombreux sont ceux qui interpellent les autorités concernées à prendre les mesures nécessaires pour préserver la dignité du citoyen. La surcharge est prohibée dans le cahier des charges. Mais, les sociétés privées ne respectent pas le règlement. Ces problèmes de transport doivent être résolus rapidement, revendiquent les usagers de cette ligne. n Samira Sidhoum ARTISANS PLOMBIERS SUR LE NET Un site pour organiser la profession Ph.: Slimene SA. au microcrédit», a-t-il expliqué. Et cerise sur le gâteau, Réda envisage de procéder à l affichage au niveau de toutes les APC pour communiquer aux citoyens le site du Net. Sur le court terme, un congrès national des artisans se tiendra visant à élaborer le règlement intérieur ainsi que le tarif pour chaque acte de plomberie. «C est de cette façon que le client saura quoi payer sans qu il soit berné», souligne Réda. n Rabéa F. FEMMES MALTRAITÉES UN PHÉNOMÈNE QUI PREND DE L AMPLEUR Il ne passe pas un jour, sans que le pavillon des urgences ne reçoive, des femmes maltraitées. La maltraitance des femmes, est en même temps un fléau répandu mais aussi un sujet tabou qui ne dépasse pas le cercle familial. Malheureusement plus de la moitié des cas de maltraitance sont les violences conjugales. La plupart du temps ce sont des coups portés à la femme. Parfois, il s agit d humiliations, de menaces et même de privations, y compris de nourriture. Dans certains cas, les auteurs des sévices sont les parents, les frères ou le conjoint et même la belle-famille. Selon un récent rapport de la police algérienne, plus de femmes ont subi diverses formes de violence, durant les seuls premiers dix mois de l année 2010, à l échelle nationale. Les actes de violence envers la femme vont du harcèlement sexuel, au viol, en passant, bien entendu, par des coups et blessures. La situation est dramatique et les statistiques avancées restent en deçà de la réalité, en l absence de plaintes déposées par la victime qui favorise l option d étouffer l affaire ou encore «laver le linge sale en famille», pour ne pas être la risée du quartier. Oser déposer une plainte contre son père, son frère ou son mari est carrément un blasphème pour l Algérien. Les chiffres relatifs aux femmes battues même s ils sont loin de refléter le cauchemar vécu par cette catégorie et les sévices subis, montrent d ores et déjà que le fléau va crescendo et évolue dangereusement puisque durant les six premiers mois de l année 2008, les femmes ayant subi des violences étaient au nombre de pour passer à en 2009, selon les statistiques des services de la sûreté nationale. Ce constat a été mis en évidence dans un rapport d enquête de l Office national des statistiques. Alors vous imaginez un peu l ampleur de ce problème? Elles viennent généralement pour recevoir des soins. Et quand on leur demande si elles veulent un certificat descriptif des lésions afin de déposer une plainte auprès des autorités, elles hésitent ou parfois refusent catégoriquement l idée! Ce qu elles ne savent pas c est que personne n a le droit de les brutaliser de la sorte, ni les parents ni le conjoint. Le statut inférieur auquel sont contraintes bien des femmes les rend vulnérables à la violence. Elles ont peur des conséquences, c est pour cela qu elles refusent ce droit. Les médecins discutent avec elles, leurs prodiguent les soins nécessaires et leurs expliquent la procédure. Car la femme qui passe au pavillon des urgences, obtient un certificat provisoire qu elle doit présenter au médecin légiste. Ce denier lui donne le certificat définitif qu elle présentera au commissariat. Le plus souvent, on n est pas étonné de voir plusieurs certificats du genre chez les femmes car les bourreaux sont généralement des récidivistes. Dans certaines situations, elles mentent et disent qu elles sont tombées ou vous inventent des histoires, mais il suffit d être attentif à ce cri de l âme pour comprendre ce qu il en est. La prise en charge de ces femmes a longtemps été considérée comme un problème social et judiciaire, le rôle des médecins se limitant à la rédaction de certificats médicaux et aux soins d urgence. C est faux parce que le médecin est la première personne qui peut écouter et comprendre cette victime à condition d améliorer son information et sa formation et de faciliter les conditions d une prise en charge rapide et adaptée des victimes, d assurer un accompagnement et un suivi des conséquences de ces maltraitances. n Lamia Baiche

12 Entretien réalisé par Djamel O. Horizons : Quel bilan faites-vous de la douzième édition? Loin de faire dans l autosatisfaction, je dirai que nos objectifs ont été atteints. Nous sommes fiers d avoir fait à chaque fois salle comble, et fiers aussi que le public ait eu à voter pour la première fois dans l histoire de notre festival. Nous avons tenu toutes nos promesses en respectant à la lettre notre programme en dépit de tout. Nos convives ont joué le jeu jusqu au bout, les conférenciers se sont surpassés en donnant le maximum, y compris les étrangers, dont certains sont devenus d inconditionnels fidèles du festival. Êtes-vous satisfait de la qualité des films présentés en compétition? Comme je l ai souligné dans le communiqué, cette année les films récompensés ont été à la hauteur, et pour preuve le verdict du public qui a corroboré celui des jurys. Bien entendu, certains films font l exception par quelques faiblesses, et c est aussi pour cela qu ils n ont pas été consacrés. Beaucoup de travail reste à faire de toutes les façons et nos restons toujours mobilisés pour aider d une manière ou d une autre toutes les productions amazighes pour peu que l ont soit sollicités. Cette année, vous avez introduit un prix spécial public. Ne pensez-vous pas qu il est nécessaire de mettre sur place d autres mécanismes pour faire aimer davantage le cinéma aux citoyens de la région qui commencent à découvrir une production filmique qui leur parle de leur vie et dans leur langue? En effet, nous avons fait participer le public. C est une manière de le considérer et de l inviter à faire confiance à son festival, l encourager à suivre l évolution du cinéma amazigh et qu il puisse dire à chaque fois son dernier mot comme ce fut le cas à l occasion de cette 12 e édition. Faire aimer le cinéma, c est bien beau de le dire, mais cela ne dépend pas uniquement d un festival. Le festival du film amazigh n est qu un espace de promotion et d expression aussi bien pour les cinéastes d expression amazigh, que pour le public qui vient découvrir les productions de l année. Outre le secteur de la culture, il appartient à l Education nationale, à la jeunesse et des sports, à la formation professionnelle, à l université, aux associations, aux gérants de salles de cinéma et aux ciné-clubs de jouer ce rôle de promotion de l art cinématographique, à l endroit des citoyens. Il ya toute une culture qu il faut créer, et cela ne peut arriver du jour au lendemain. Qu en est-il de la création d un master-cinéma à Tizi- Ouzou? Le réalisateur Abderrahmane Bouguermouh, bien que malade, a trouvé l énergie nécessaire pour crier haut et fort l injustice dont il a été victime. En effet, il se dit victime de la spoliation de son œuvre, le film culte «la colline oubliée». Il se dit victime de son coproducteur qui a participé à la concrétisation de ce film qu à hauteur de 15 %. Le reste étant financé par l Etat algérien. Si bien qu il interpelle les autorités pour rapatrier la copie originale du film de France où elle actuellement détenue par ce coproducteur et propriétaire de quelques parts dans la chaîne «Berbère Télévision». Mieux pour lui, il est impossible de dupliquer ce film dans la CULTURE HACHEMI ASSAD, COMMISSAIRE DU FESTIVAL DU FILM AMAZIGH «La 12 e édition est réussie» HACHEMI ASSAD, COMMISSAIRE DU FESTIVAL DU FILM AMAZIGH, REVIENT, AU LENDEMAIN DE LA CLÔTURE DE LA DOUZIÈME ÉDITION, SUR LE DÉROULEMENT DE CETTE MANIFESTATION QUI A VU LE JOUR, IL Y A TREIZE ANS. IL AFFIRME QUE CE RENDEZ-VOUS CINÉMATOGRAPHIQUE EST INCONTOURNABLE DANS LE PAYSAGE CULTUREL NATIONAL, TOUT EN PRÉCISANT QUE BEAUCOUP DE TRAVAIL RESTE À FAIRE POUR PROMOUVOIR NOTRE CULTURE. Il s agit d un discours de sensibilisation. Une idée à mûrir pour arracher l adhésion des universitaires locaux et des cinéastes professionnels résidants à Tizi-Ouzou ou à ailleurs. La capitale de Djurdjura est à 100 km de la capitale. Il y a une prédisposition et une demande accrue. Reste maintenant au rectorat de réfléchir avec un noyau d universitaires sur le lancement d un tel projet qui aura certainement des retombées positives sur l enseignement et les développements des arts et des métiers de la culture en général. Le président du jury a déclaré que le prix Olivier d or a été décerné après d âpres discussions. Ne pensez-vous pas que l attribution du prix est décidée juste pour ne pas mécontenter les BOUGUERMOUH CRIE AU SCANDALE L ETAT DOIT RÉCUPÉRER L'ORIGINAL DU FILM «LA COLLINE OUBLIÉE» mesure où «les quatre copies remises aux Algériens à sa sortie en 1997, ont disparu des archives. Il interpelle les autorités de l Etat pour faire valoir leurs droits majoritaires dans cette production qui a été la première en langue amazighe pour récupérer la copie originale qu il n a lui-même pas réussi à faire même en estant en justice le coproducteur incriminé. «La colline oubliée» est une propriété de l Etat algérien qui doit intervenir pour récupérer son bien», dira Bouguermouh dépité. n Rachid Hammoutène participants, surtout que l édition précédente, l Olivier d or n a pas été décerné? Absolument pas, je crois que le jury a ses raisons de se prononcer de la sorte, car le verdict n est toujours pas facile à prononcer en raison de la diversité de la composante de celui-ci. Il ya bien des discussions très âpres parfois, mais comme dans tous les festivals, on arrive toujours à s entendre sur l heureux élu, comme du reste dans toute élection démocratique. Par ailleurs, je vous rappelle que le public a bien élu le film de Yazid Smail, quelle meilleure consécration! Ne pensez-vous pas que le fait de domicilier le festival à Tizi-Ouzou est un confinement de notre culture et du cinéma amazigh à une seule région? Oui et non! En tout les cas nous évaluons sans cesse cette expérience depuis la fixation du festival à Tizi-Ouzou par le Ministère de la Culture en faisant la comparaison avec la phase de notre itinérance à travers les wilayas. Mais il faut avouer que Tizi-Ouzou mérite bien un festival de cinéma de cette dimension, aussi il ne faut pas croire que l itinérance est une mince affaire car elle suppose une logistique et un financement à la hauteur de l aventure au sens propre du terme. C est vrai que l on a réussi certaines éditions, mais c est aussi grâce à notre volonté et au soutien que l on a trouvé à chaque fois sur place. En revanche, certaines régions sont dénuées d infrastructures permettant d abriter un festival comme le nôtre. Des hôtels et des restaurants qui répondent aux normes requises, une disponibilité des autorités d accueil, des soutiens locaux, sont autant de conditions pour la réussite d une édition. Mais rien ne nous empêchera d organiser des panoramas dans chaque wilaya. L on y pense d ailleurs, surtout que la ministre de la Culture nous y encourage. n DJ. O 15 YOUCEF DALI Son 4 e album sortira bientôt Le chanteur kabyle Youcef Dali qui s est produit dans la soirée de jeudi dernier, au complexe culturel Laâdi Flici - espace Casbah - devant un public conquis sortira son 4 e album bientôt. «D ici deux à trois mois, mon nouvel album que j ai intitulé «Aklagh Noughaled» (nous sommes revenus) sortira à coup sûr dans les bacs», a-t-il déclaré. Au menu, huit chansons qui traitent de divers thèmes composent sa toute fraîche création. Dans ce nouveau produit, le chanteur aborde le divorce, la jalousie, le cœur en fête, le chaâbi, humour et critiques, l orphelin de l amour. Les mélomanes apprécieront ce produit aux thèmes aussi riches que variés. Youcef Dali qui a été bercé dans sa prime enfance par le chanteur Idir qui l a impressionné par ses «harmonie et arpège» verse dans un genre musical dit folklore moderne. «J essaye d introduire dans le folklore kabyle la musique pop, jazz, et rock, tout en veillant à ne pas chanter que du bérouali ; la musique kabyle ne se limitant pas à ce genre seulement», a-t-il ajouté. Aussi quand il chante «Ayad Ayad» (viens, viens), «JSK negh», «Sourfthiyi» (pardonnez-moi) ainsi que des reprises d Idir justement tels que «Azgar», «Sendou», «Avava Inouva», on comprendra à mieux qu il s agit là d un patchwork musical dont Youcef Dali se prévaut. «J aime fusionner les genres en insufflant ma touche personnelle», a-t-il expliqué. Pour rappel, l auteur de «Tighri» (cri, 1999), «Selwakt» (avec le temps, 2003), «Yelis n Hawa» (fille d Eve, 2009) a suivi une formation de chanteur à la chaîne II de la Radio nationale à partir de 1994 dans l émission «Ighenayen Ouzeka» (les chanteurs de demain) animée par Medjahed Hamid avant d occuper l antenne trois années durant dans une émission où l on conçoit des chansons pour enfants. Et si l on doit rappeler que le parolier de Youcef Dali n est autre que feu Mohamed Benhanafi, il est certain que les amoureux du verbe auront le loisir d apprécier des chansons de haute voltige. n Rabah Douik

13 'idée idées Par Amine Esseghir L reçue sur l'afrique des coups d État et des dictatures n'illustre plus réellement la situation de tout le continent noir. Les historiens le disent et l'écrivent, les artistes et les créateurs le prouvent, mais tout cela ne semble servir à rien et on continue à relayer les préjugés dont l Afrique noire et ses 700 millions d habitants continuent de souffrir. Cela est d'autant plus vrai que l'élection au Sénégal avait été marquée par beaucoup de doutes et de risque lorsque le président sortant, Abdoulaye Wade avait insisté lourdement pour se représenter à un scrutin en forçant la main à la constitution. Le risque d'un maintien au pouvoir pour l'éternité s'était profilé. Il n'en a rien été, le processus électoral a été respecté dans le pays et Wade a cédé la place à Sall. Le Sénégal, pays frontalier avec le Mali, n'a donc pas connu les difficultés et la crise qui a concerné son voisin. Des Africains voisins qui ont des parcours différents sans qu'aucun des deux pays n'influe sur l'autre. C'est en fait cela la grande nouveauté dans la perception de l'afrique et des politiques qui s'y pratiquent. Il reste que cette perception est loin de faire son chemin dans les médias occidentaux quand ils traitent de l'afrique. Le sous-entendu répété le plus souvent est que l'afrique demeure le continent des coups d État, des putschs et des dictatures. Dans le cas malien on a vu aussi comment l'ua a bien indiqué que la junte qui a pris le pouvoir ne sera pas reconnue et ne pourra en aucune manière devenir un interlocuteur valable. Mieux, des pressions seront exercées sur les putschistes pour les pousser à rétablir l'ordre constitutionnel au plus tôt. Il est vrai que la perception négative que l'on peut avoir de l'afrique est liée à une histoire tumultueuse. Depuis les années 1950, on a compté plus de 65 coups d État et putschs en Afrique. Le Mali en est à son troisième en à peine quarante ans. Le Sénégal depuis son indépendance n'a jamais vu de prise de pouvoir par la force. L'épisode Wade n'ayant été au final qu'un coup de tonnerre sous un ciel bleu. Ces deux pays donnent finalement l'illustration de cette Afrique différente, plurielle et en constante évolution, que l'on a pris pourtant l habitude de décrire - par commodité de langage ou par paresse intellectuelle - comme une unité géographique et politique. L'Afrique, continent des putschs et des dictatures n'existe plus. Le continent noir est divers et sa diversité d'évolution politique et sociale est une réalité avec laquelle il faut compter si on veut analyser sereinement ce qui se passe sur ce continent. Les deux cas, malien et sénégalais, prouvent justement que les pays africains sont des pays comme tous les pays du monde avec des réalités historiques différentes et des évolutions politiques particulières. Par ailleurs, l'effet inverse est tout aussi faux. Essayer de déterminer des cas particuliers tel qu'on veut montrer le Sénégal - comme pour mieux affirmer une règle, tend à dire la même chose. Les Africains dans leur majorité étant condamnés à la mauvaise gouvernance, à la dictature et, chemin faisant, au sous-développement. De toute évidence, ce déni de justesse intellectuelle quand on parle de l'afrique est empreint de relents colonialistes qui ne disent pas leur nom. Effectivement, comment expliquer cette propension de certains intellectuels et analystes à refuser de voir que les pays africains sont une diversité culturelle Débat COUP D ÉTAT AU MALI, ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU SÉNÉGAL, DANS DEUX PAYS AFRICAINS, DEUX ÉVÉNEMENTS POLITIQUES DE TRÈS GRANDE IMPORTANCE QUI RENSEIGNENT AU- DELÀ DES FAITS SUR LA PARTICULARITÉ DES PAYS D'AFRIQUE ET PROUVENT QUE CHAQUE ENTITÉ POSSÈDE SON ÉVOLUTION PROPRE. PUTSCH CHAOTIQUE AU MALI, RESPECT DES RÉSULTATS ÉLECTORAUX AU SÉNÉGAL L'AFRIQUE dans tous ses états sociale et politique qu'on ne peut aborder que de manière individuelle et indépendante. Cette propension à fondre tout dans un même moule se retrouve aussi dans le discours politiques. Le fameux discours de Dakar de Nicolas Sarkozy en juillet 2007, en est une parfaite illustration. Pour le président français, le drame de l'afrique est lié au fait que «l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire. ( ) Le problème de l'afrique, c'est qu'elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l'enfance. ( ) Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine ni pour l'idée de progrès». Ce discours qui avait soulevé un tollé en son temps, ne faisait que remettre au goût du jour les préjugés habituels qui n ont jamais disparu des médias ou de pas mal d'ouvrages spécialisés. Une répétition de lieux communs et d'idées reçues sur l Afrique subsaharienne qui reprennent du poil de la bête quand justement les hommes politiques s'en saisissent. Il est vrai que face à un continent qui souffre de tous les maux, il n'est plus utile de mettre des gants pour parler de l'afrique en recourant aux clichés. Faut-il s'étonner qu'une loi sur les effets positifs de la colonisation ait été voté au parlement français? Cela procède sans nul doute de la même démarche intellectuelle qui veut que l'on sache et que l'on dise que l Afrique est en «faillite» et que son avenir est compromis pour des décennies. Si on peut, sans coup férir, jeter la pierre aux potentats locaux incompétents ou corrompus, cela permet aussi d'effacer du même coup les responsabilités occidentales dans les drames africains. Cette tendance à faire que l'afrique est un tout politique qui obéit aux mêmes règles dédouane aussi tous ceux qui participent au maintien de l'image de l'afrique sous-développée, incapable de se gérer par elle-même. n A. E. LES DEUX CAS, MALIEN ET SÉNÉGALAIS, PROUVENT JUSTEMENT QUE LES PAYS AFRICAINS SONT DES PAYS COMME TOUS LES PAYS DU MONDE AVEC DES RÉALITÉS HISTORIQUES DIFFÉRENTES ET DES ÉVOLUTIONS POLITIQUES PARTICULIÈRES. e sont donc pas moins de «opérateurs» de l informel qui activent dans une clandestinité totale, propice à l invisibilité fiscale et en marge des droits et devoirs de la sécurité sociale. Ce qui nous fait nous poser la question de savoir où nous allons face à cette dérive qui mine l activité commerciale qui évolue dans la légalité et la transparence. L impossible régulation, de l aveu même des responsables du secteur, est un constat de situation insurmontable, les difficultés étant immenses pour contrôler des activités informelles. Pourtant, si on semble succomber sous le nombre du côté du ministère du Commerce, le fait étant que l action de coercition censée accompagner les actes de régulation a fait défaut durant l année 2011, il est tout aussi utile de reconnaître que des efforts formidables ont été consentis, assortis d une mobilisation financière inégalée en vue de réorganiser les espaces commerciaux, à travers la construction de nouveaux marchés et la réhabilitation des marchés existants. Une manière de prendre le problème de façon latérale au lieu de s y attaquer d assaut. Il en résultera un réaménagement des espaces commerciaux qui devraient pouvoir absorber les dizaines de milliers d acteurs informels qui hantent les rues et ruelles et qui encombrent les voies de circulation piétonne et automobile. C CETTE ÉCONOMIE LES JEUNES ET L INFORMEL On l a vu et revu, le scénario des rues définitivement vidées des personnels de l informel est une scène très éphémère. L expérience a duré quelques semaines, le temps que des jeunes viennent occuper de nouveau les espaces abandonnés par ceux qui étaient là avant eux et que les pouvoirs publics ont réussi à placer dans des espaces aménagés spécialement pour eux, dans un effort conjugué de la tutelle et des communes. L espace de l informel, il faut le comprendre ainsi, est une place au soleil, et non un pis-aller qui se substituerait à la condition de chômage, et la seule alternative, pour des jeunes qui ont éprouvé la rentabilité du commerce, c est le commerce même, même si l activité devient contraignante quand elle est encadrée et officielle. Cela dit, lorsque les pouvoirs publics arrivent à imposer cette alternative, même les jeunes ne peuvent qu obtempérer, faisant qu après eux de nouvelles cohortes de jeunes, choisissant opportunément une brèche de temps ou de contexte, pour occuper de nouveau les espaces. La coercition seule peut-elle venir à bout de cet irrédentisme hors-la-loi? Il faut convenir que cela n a pas été le cas au jour d aujourd hui, même s il faut également reconnaître que même les autres approches rencontrent de très fortes résistances. POURQUOI N AGIT-ON PAS EN AMONT? Les gens, forts de leur bon sens citoyen et d une sagesse populaire, se posent toujours la question de savoir, quand par exemple ils voient des jeunes installer des tables pour vendre des pétards chaque année et quand ils entendent dire, à travers les médias et les journaux, que c est illégal, pourquoi l action d interception de ces produits pyrotechniques ne se fait pas au niveau PARALLÈLE QUI HANTE NOS RUES Par Madjid Bekkouche CETTE SEMAINE NOUS A LIVRÉ DES CHIFFRES EFFARANTS CONCERNANT LES INTERVENANTS INFORMELS DANS L ESPACE COMMERCIAL, DONT LE NOMBRE A SEMBLE-T-IL VARIÉ, DURANT L ANNÉE ÉCOULÉE SELON LES SAISONS ET LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS. Photos : Horizons des grossistes et autres importateurs responsables et comptables au premier chef de cette entorse à la loi? Après tout, ces distributeurs opportunistes de produits interdits d utilisation non réglementée sont facilement repérables. Il suffit de suivre la filière, les jours d euphorie, pour remonter jusqu à la source. C est ainsi que le simple citoyen, conduisant son raisonnement à son seuil d incompréhension, finit, plein de compréhension, par estimer que de ce fait, les jeunes ont finalement le droit de vendre ces produits. Après tout, ils ne risquent pas de gagner les milliards que l importateur indélicat amasse, moyennant la commercialisation de produits qui s en vont en fumée au propre et au figuré. LA RÉGULATION ET SES MOYENS Doucement, mais sûrement, nous cheminons vers des conditions de régulation des activités commerciales, dont les instruments et les espaces, au fur et à mesure des expériences de la tutelle, sont dans un processus de mise en œuvre qui devrait arriver à son terme avec la généralisation des marchés de gros et de la grande distribution. L enjeu commun à ces espaces est de permettre une traçabilité des produits, favorisant une maîtrise de la commercialisation de tout produit, depuis sa production jusqu à sa mise à la disposition du consommateur final. Ce sont là, en gestation, les conditions d une neutralisation structurelle du commerce informel, mais aussi les conditions structurelles de la viabilisation de la grande distribution qui reste fragile en Algérie, tributaire qu elle est d espaces qui n existent pas encore. Ce sont là les moyens de la régulation qui construisent un avenir pour le commerce sans l informel, mais pas sans les jeunes de l informel qu il faudra œuvrer à convaincre et à convertir à des activités visibles et rentables. Le potentiel d emplois probables que la grande distribution et les marchés de gros risquent de créer, dans des conditions enviables de rémunération, ne représentent-ils pas cette alternative pour ces jeunes apparemment férus de commerce? Si aujourd hui l informel est pointé du doigt comme un fléau, c est parce qu il l est réellement, représentant, partout où il prolifère, un mal économique qui s est avéré incurable sous d autres cieux, à défaut de moyens financiers importants pour endiguer ces symptômes et ses sources. Mais il faut, malgré tout, reconnaître que l informel, comme secteur ouvert, a recruté au sein des franges les plus vulnérables de la société, dans les moments les plus difficiles, auxquelles il a permis, avec leurs familles, de surmonter le choc de la transition vers l économie de marché. Et puis, on ne peut faire l économie de le dire, l informel n est que le reflet d une incapacité de l économie officielle de l absorber et de l intégrer. Il est également le reflet d un esprit d initiative, d un sens du commerce et d un dynamisme économique que l on retrouve chez ses jeunes acteurs, dont l imagination débordante ainsi que le sens des affaires et de la communication n a rien à envier aux lauréats des écoles de commerces et qui pourraient, moyennant une mutation heureuse, faire partie des opérateurs économiques de l Algérie de demain.

14 B EAUTÉ FEMMES FEMMES Page réalisée par Leïla N. LE BON MAQUILLAGE SPÉCIAL LUNETTES Les yeux hypermétropes semblent plus grands à cause de la forme convexe des verres de lunettes. On opte donc pour un regard intense, voire charbonneux. On mise sur des couleurs mates mais sobres. Gris, vert sapin, noir, marron et on pense à bien dégrader la couleur. Au fard à paupières, on ajoute un fin trait d'eyeliner de la même couleur. Et on pense à bien camoufler les cernes. Avec l'effet loupe des verres, ils peuvent jouer de mauvais tours. On a la main légère sur le mascara. Le mieux est d'utiliser un recourbe cils, puis de ne poser qu'une toute petite couche de produit vers l'extérieur. Pour le reste du visage, on se contente d'appliquer un fond de teint un ton en dessous de sa carnation et un blush rosé discret. Pareil pour les lèvres qu'on habille d'un simple baume transparent. 18 S ANTÉ L OUÏE : QUAND SE FAIRE APPAREILLER? Cela dépend des exigences de chacun. A partir de 20 ans, on commence à perdre plus ou moins d audition en fonction du bruit et du passé familial. Mais cela devient problématique entre 50 et 80 ans. Certaines personnes veulent s appareiller plus tôt, les mélomanes et les musiciens par exemple. Pour eux, l audition est aussi une affaire de plaisir. Ils ont davantage besoin de bien entendre. La perte d audition commence à poser problème quand on a du mal à comprendre une conversation dans un environnement bruyant et que l on se coupe de son environnement social. Il faut alors trouver une solution T ENDANCE VERSION CAMPAGNE ANGLAISE La mode estivale se donne des airs bucoliques, avec le pantalon fleuri en tête. On le choisit blanc avec un motif naïf aux couleurs pastel. Bleu ciel, abricot, amande, on a l'embarras du choix. Douceur et romantisme étant les mots d'ordre de ce look juvénile, on ressort alors nos blouses vaporeuses, un brin transparentes. Sans surprise, la soie et la mousseline sont à l'honneur, à la fois pour leur fragilité apparente et leur féminité assumée. On choisit son top plutôt ample et on le blouse à l'aide d'une ceinture tressée en daim. Les matières naturelles seront d'ailleurs à l'honneur pour ce look champêtre puisque des sandales compensées en raphia viendront affiner cette allure. HA CLIN D ŒIL «Un homme qui admet ses torts quand il a tort est un sage. Un homme qui admet ses torts même quand il a raison est un homme marié.» WA SAGESSE POPULAIRE IL ÉTAIT UNE FOIS LES «TOUMOUBILÈTES»... COIN V ERT EL KANTARA Petite localité bien tranquille (de habitants environ) enchanteresse, El Kantara dans la wilaya de Biskra a ravi poètes, artistes et visiteurs à la recherche de sites uniques. Elle est couronnée de neige en hiver à une vingtaine de kilomètres plus au nord et se tourne en même temps vers le sud et ses palmeraies où les températures peuvent atteindre 50 degrés en été. Les majestueuses dunes de sable sont à une soixantaine de kilomètres un peu plus au sud où la température, en été, peut frôler parfois 50 degrés. Pays de monts et désert, El Kantara protège des falaises «à vous couper le souffle». Les «toumoubilètes», ce ne sont pas les automobiles ou aucune autre voiture. Les «toumoubilètes», et il aura fallu que l on tombe sur un livre rapportant les mœurs et coutumes des femmes des Aurès de la fin du XIX e siècle, pour que l on sache ce que sait. Alors que leurs sœurs de Kabylie allaient pieds nus, sauf pour les femmes et filles des familles maraboutiques, les femmes des Aurès avaient droit à trois paires de souliers. Ben, oui! La première consistait en une paire de semelles tissées en raphia, ou avec de la corde, que la femme nouait à ses chevilles par des lanières, sorte de spartiates à la grec. Le deuxième modèle, plus solide pour les chemins caillouteux des monts, était réalisé avec des pneus de voiture, d où le nom de «toumoubilètes». Le caoutchouc résistant permettait de couper des rectangles que l on façonnait en chaussures. Des souliers solides pour traverser les sentiers escarpés envahis par la neige ou la boue. Elles étaient achetées au marché ou réalisées par l époux. Et pour les coquettes et jours de fête, il y avait les «belghates», ces mules de velours brodées ou réalisées en cuir. A tout seigneur, tout honneur, elles étaient privilégiées par les chanteuses et poétesses qui n étaient autres que les aziryates. n L. N.

15 Peti tes 28 annonces HORIZONS 20, rue de la Liberté - Alger Tél : Fax : HORIZONS Dimanche 1 er Avril 2012 OFFRES D EMPLOI JH, 25 ans, 5 ans d expérience en réalisation des stades en béton poreux (Maticou), possède matériel de travail, cherche emploi sur tout le territoire national. Tél : Fax : Mail : Recherche représentant (e) pour produits cosmétiques Tél : Centre de Chéraga cherche coiffeuse, esthéticienne expérimentée, salaire motivant. Tél : Cherche une femme de ménage couchante environs, Annaba Tél : Urgent cherche femme de ménage logée nourrie. Tél : Restaurant «Mezghena» Douaouda-marine recrute : - 1 cuisinier et des serveurs qualifiés. Tél : Cherche femme de ménage couchante de 30 à 40 ans d ages, à Alger centre. Tél : DEMANDES D EMPLOI l Jeune chômeur âgé de 25 ans cherche emploi comme agent de saisie. Tél : J.H 45 ans, marié, cherche emploi comme cuisinier, jardinier, agent de sécurité Alger et environs Tél : Homme marié 46 ans, sérieux et dynamique, cherche emploi comme chauffeur ou autre obtient permis de conduire (B.C.D) et chef de rang (restauration) et un garage à domicile Souidania Tél : Jeune fille, licenciée en finances et comptabilité, maîtrise word Excel Power point accès, cherche poste de travail dans une entreprise privée ou publique. Tél : Femme, 40 ans, ingénieur d Etat, dynamique et sérieuse, cherche emploi dans l administration d une établissement éducatif ou médical dans la région Ouest d Alger uniquement. Tél : J. F. licenciée en langue anglaise, ayant expérience dans l enseignement résidant à Bejaia, cherche emploi. Tél : Urgent femme malade sérieuse, cherche femme de ménage couchante. Tél : Jeune homme marié, cherche emploi comme chauffeur possédant voiture. Tél : J. F, ayant grand expérience dans le domaine restauration et hotelerie, 9 ans d expérience, bonne présentation parler français et arabe, cherche place comme serveuse environ Alger et alentours, non sérieux s abstenir. Tél : Conducteur travaux-metreur vérificateur, 25 ans d expérience encadrement de chantiers-bâtiment VRD. Accepte déplacement. Tél : Jeune homme 26 ans, ingénieur d Etat en statistiques et économie appliquées spécialité statistiques appliquées (soutenance en anglais) sérieux et dynamique cherche emploi dans le domaine ou équivalent, très bonne connaissance en informatique. Tél : Homme retraité 57 ans, cherche emploi-gestion administratif et comptableexp : 30 ans Tél : Tél : TERRAINS a Vends terrain 516 m2, acte, toutes commodités. Lieu : Ouled Mendil, Birtouta.Tél : J. F., DEUA comptabilité et fiscalité+ts informatique de gestion, sérieuse et dynamique, cherche emploi dans bureau de comptabilité. Accepte offre ANEM les environs de BEZ, BEK, Dar El Beïda. Tél : J. F., cherche emploi (expérimenté) comme cuisinière ou aide cuisinier. Tél : J. F., cherche emploi nourice. Tél : A vendre terrain 512 m 2 Bordj El- Bahri, Alger Tél : Vends lot de terrain 800 m2 bâti 140 m2 non-fini, livret foncier Zaouia Blida. Tél : Vends lot de terrain 800 m 2 bâti 140 m 2 nonfini, livret foncier Zaouia - Blida. Tél : Vends lot terrain à Khraïcia sup 183m2 avec acte. Tél : Vends terrain de 700 m2 bâti sur 250 m2 à Béni Tamou, Blida. Tél : Cherche lot de terrain lotissement Zemmouri El Bahri, wilaya de Boumerdès de m2 Tél : APPARTEMENTS Cheche à louer 2 pièces c. s. b., centre ville. contacter Farid : Tél : Vends F4, 100M 2 colonel Lotfi BEO 3 eme étage bon état 1,5u Tél : Vends ou échange F2 cité 261 logts Blida, 56 m 2, 4 ème étage avec acte, vue sur Chéréa. Tél : Pàp vendsf3 (94 m 2 ) meublé, refait à 100%, cuisine équipée, 3e étage, ascenseur, libre, bon voisinage, acte en cours, Aïn Naâdja. Tél : Vends appartement F3 avec acte, 3ème étage refait à neuf, Cité Signa B 25 Réghaïa - Alger. Tél : Vds F.3 Didouche Mourad Tél : Vends appart F5 à Oued Koriche, Climat de France, 1er étage avec acte. Tél : Vends appartement F4, 86 m 2, acte, 2e étage, Oued-Romane. Tél : Vends appt F4, avec acte, 86 m2, à Oued Romane, Alger. Tél : VDS appartement F4, 1 er étage à Aïn Naâdja. Tél : / Loue appt F3, 4e étage à Douaouda ville. Tél : Vend appartement F3 à Bordj El Kifan Tél : Vends ou échange contre 02 appartements bâtisse de F3 + cour 147 m2 61, rue Ahmed Hamidouche El-Harrach Tél : Particulier vend F4 avec acte bien fini boiserie haute gamme prix abordable après visite. Adresse : Cité la Concorde Bir Mourad Raïs-Alger Tél : Vends appartement F3 avec acte, 2 ème étage refait à neuf, Alger-Centre l l l l ex-rue Medi. Tél : Vends appartement F3 (avec acte) 2e étage El Harrach centre. Tél : Vends F1 2 e étage Alger-Centre. Tél : Dame cherche appartement à vendre à Bab Ezzouar. Tél : Vends bel appartement F3, 3 ème étage, Douéra. Tél : Vend F3 situé au 4e et dernier étage à Ain Allah, secteur Bleu, Dely Ibrahim très bon état, toutes commodités appeler le Tél : Cherche achat F3/F4 avec promesse de vente à Bouzaréah et environs. Procédure, notaire, banque assez courte et assurée. Tél : Loue immeuble à Draria R+2 fini à 100% en open space sur artère principale RDC : 200 m2 1er étage : 200 m2 en open space 2e étage : 100 m2 en open space 2 terrasses accessibles. Toutes commodités. Tél : Particulier vends F5 105 m2 à la rue Ben M hidi Alger, 4ème étage. Tél : AUTOS Loue minibus Nissan 15 places climatisé (transport personnel). Tél : A vendre Berlingo année 2007, couleur gris fer, KM Première Main. Tél : Vends Toyota Corolla 2L diesel Km Tél : (aprés 16h30) LOCAUX Loue niveau RDC locaux à usage commercial ou administratif (banque, ) d une surface de 110 m2 en plein centre-ville de Khemis El Khechna. Contacter n locaux à louer 1-32 m m m 2 Situé sur la route de Khemisti (Rue Principale n 06) Chaïba. W. Tipasa Tél : Tél : Loue local 20 m 1 Rue Marcello Fabri Les sources Bir- Mourad Raïs Tél : Vends un local fonds de commerce à El Harrach, Alger. Tél : Particulier loue local 100 m 2 sur autoroute Said Hamdine - Ben Aknoun, toutes commodités, 02 rideaux, 02 accès, aire de stationnement extérieure, force motrice. Curieux s abstenir. Tél : Vends BMW année 1988 diesel. Tél : Loue local sup 20 m2 +40 m2, sous-sol, sis Rue Réda Houhou, Alger. Tél : Loue local pour boucherie bien équipé à Oued Terfa. Tél : a Vends moto Suzuki JSXR 1000 CC, année Tél : l l l VILLAS Vends villa 200 m2, bâtie sur 110 m2, R+2 à Draria. Tél : Bir Mourad Raïs, les Castors A vendre villa avec acte R + 1 sur 550 m2, 4 façades. Tél : Vends villa Douera, route de Kheraïcia, proximité autoroute, R+3 terrain 150 m 2, bâti 120 m 2, garage 75 m 2, fini 100 %, jardin 45m 2, 1 er étage grand F3 brut, 2 e étage grand F3 fini, 3 e étage grand salon+cuisine+wc+sdb+terrasse fini 85%. Décision+permis+PV de bornage. Intermériaire s abstenir. Tél : Vend villa 280 m 2 battie sur 180 m 2, 4 façades RDC + 2 S-sols + jardin + 2 étages + terrasses + studio avec acte convient siège clinique, résidence, entreprise et transformation 9 apparts à Boumerdès Tél : Loue villa R+2, parking, piscine, convient pour bureaux ou habitation, Cité Cadat les Sources (Alger). Tél : Vends villa 300 m 2, 7 grandes chambres, SDB, jardin, garage, à Ouled Mendil commune de Birtouta, Alger Tél : Av/ villa 210 m2 R+2 avec jardin B/d eau - vue s/mer Bologhine Alger Tél Vends villa R+2, 300 m 2 à Bousmail bien située, cité polyclinique, Jardin, Terrasse + 2 Garages. Tél : Etudie les propositions. Particulier loue villa neuve R+1+ Garage bien équipé avec toutes Commodités Es Senia Oran. Tél : Vends villa finie à 70% 118 m2 R+2 avec acte et livret foncier quartier calme et sécurisé Tamaris Lido. Tél : Vends villa finie à 70% 118 m 2 R+2 avec acte et livret foncier quartier calme et Tamaris Lido Tél : Vend villa R m2 + 2 locaux route Azur et mer extention Bordj El Bahri Contacter numéro Tél : Loue niveau de villa au RDC 2 PCSB + 1 grand salon et salle à manger climatisée entrée deux portes individuelles située à Saoula centre. Tél : Vends villa (1100 m2), 2 villas séparées (R+2) + (R+3), possibilité de les vendre séparément, situées à Raïs Hamidou, Beauséjour. Prix 5 milliards (prix fixe). Tél : Particulier vend villa style colonial 250 m2 acte avec garage et jardin endroit calme et bon voisinage à Bordj El Kiffan 500 m de la plage. Tél : Loue niveau de villa à Bouzaréah (à proximité école des banques) F3 + séjour 130 m2, 200 m2, jardin, entrée indépendante toutes commodités, cuisine et chambres (prè amménagées). Tél : Vends villa à Khraicia R garage + terrasse + studio, 1er étage, fini, 2ème étage à 50%. Tél : Vends carcasse 264 m2 à Chrarba (Eucalyptus) + 2 garages 4 m 25 hauteur. Tél : a Vends Clio 3 DCI, toutes options, coul leur gris, année Tél : Avis divers a Vends matériel professionnel nettoyage, de marque Karcher Tél : a Loue appartement F3, meublé, toutes commodités, parking gardé, eau h/24 etc. Cité Aïn Allah Tél : Libre à/c du 15/03/2012 a Entreprise d installation réseaux et maintenance informatique BAHA 2 lot n 05 Lido 1006 Classe I Mohamadia Alger. Tél/Fax : (+213) Mob : / a Vends Biskra Zone d activité unité comlete de conditionnement sup 2450 M 2 chambre froide en panneaux sandwichs capacité de stockage 1000 M 3 surface couverte en charpente Métalique 1200 M 2 - Bloc administratif + bache à eau industruelle + forge + transformateur 160 KVA Tél : aloue showroom 630 m 2 refait à neuf toutes commodités, avec caméra et télé de surveillance sise aux Deux Moulins. Contacter le acherche à louer hammam à Alger et environs. Tél : a A vendre - Lot de compresseurs en panne à vis et à piston (5). - Lot de cylindres ø largeur 3.50 et 3.70 m ayant servi d enrouleur pour extrudeuse (12). - Lot de moteurs électrique différentes puissances. - Lot de vis inox et acier pour extradeuse ø Chariot élévateur stenbock 4T équipé d un moteur pratiquement neuf pompe hydraulique à revoir. - Moteur Perkins 4 cylindres sous emballage. - Transformateur 400 KVA pour HT Tél : a Traiteur à Draria propose cuisine traditionnelle et occidentale pour particulier ou professionnel avec livraison à domicile. Contact: Tél : a Cherchons garde malade, de préférence homme pour une personne âgée de 74 ans et atteinte d alzheimer Tél : / a Particulier louelocal 30m 2 à les vergers Tél : acherche Garde malade couchante Tél : (021) (0557) avends lot de Big-Bag + lot de flacons d eau de toilette de marque Diesel 75 ml d origine Allemand + lot de rouleaux de câble en acier nu ø 40. Tél : et acherche école privée donnant des cours de soutien contre honoraires pour élève de 6AM à 3AS, arabe, français, philo et histoire. Tél : (de 18h00 à 20h00). aentreprise (Bati Flèche) prends travaux d étanchéité avec de nouveaux produits anti infiltration (garantie 10 ans). Tél : / / al école de Tourisme et Hotellerie Forme : Cuisinier - Patissier - Pizzaiolo. Récéption. Oran Tél : a Dame longue expérience en ameublement, prend tous travaux salon, chambre, cuisine, chambre d enfant, canapés, coussins. Tél : a Cherche prêt 100 unités remboursable sur 5 mois avec intérêt de 40 % acte notarié Tél : aparticulier possédant matériel de pâtisserie cherche associé possédant local ou moyens financiers. Tél : a Vends piano droit marque Marschal sous emballage. Tél : a A vendre 4 fraiseuses «Russe» 2.5 renové et 300 pompes injections 8 CV neuve Tél : Avis de décès La famille Hamaï et alliés ont la douleur et le regret de faire part du décès de leurs mère, grand-mère et tante, Hamaï Zahoua vœuve Chahid Hamaï Belkacem à l âge de 89 ans, l enterrement aura lieu aujourd hui à son lieu de domicile familial sis au Cartier de la mission Sid Aïch, Béjaïa à 11h00. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

16 30 Turf HORIZONS Dimache 1 er Avril 2012 LE PRONOSTIC VÉRITÉ - BARIKA 2-Ange Gardien 6-Kasproy 11-Belkis 1-Our One 7-Dajla 5-Nakhlat M Doukal 3-Tirakom LES COURSES À BARIKA Victoire à l arraché hippodrome Guiri Aissa de Barika organise ce Dimanche 1er Avril 2012 une L épreuve à caractère d assez bonne qualité qui mettra aux prises treize coursiers de race Arabe, qui se produiront sur la courte distance de 1200m, un véritable sprint royal qui favorisera les coursiers très rapides sur les pieds et qui prennent de bons départs, car sur un parcours pareil, il suffit d une mauvaise sortie des stalles pour que l on perde le plus clair de ses chances, surtout que chaque cheval possède 1200m dans le ventre comme on dit en jargon hippique et que le temps du parcours ne dure qu une minute et quelques secondes. Une épreuve qui se caractérise par un véritable équilibre des forces en présence car à l exception de Nakhar de Carrere, qui reste sur une longue série d échecs, et qui aura à faire face à de sacrés clients qui ne leur feront pas de concessions, et qui risque encore une fois d éprouver des difficultés pour tenter de se coller au train des chevaux les plus en vue de l épreuve, qui formeront la partie restante pouvant former le cinq magique. Les autres concurrents devront faire l objet de la plus grande attention à l heure des choix. Il faudra donc, logique oblige, privilégier les martingales afin de pouvoir dénicher la bonne combinaison de l épreuve du jour. Pour ma part, j accorderai les faveurs du pronostic au pensionnaire de la grande écurie d El Eulma, AM.Messaoud Salem, Ange Gardien, qui aura l avantage d affronter un lot à son entière portée et qui, présenté dans la plénitude de ses moyens, va se révéler un concurrent redoutable au sprint final, de même qu il faudra tenir compte des chances du poulain Kasproy, qui reste sur d excellentes performances, et qui visera lui aussi la plus haute marche du podium du prix Quanette support aux paris quarté et quinté qui s adresse aux chevaux de 4 ans et plus Arabe, n ayant pas gagné DA depuis le 01/10/11 à ce jour. Poids 4 ans 51 kg, 5 ans et plus 53 kg. Surcharge de 1 kg par tranche de DA cumulée en gains et places depuis le 01/09/11. Une décharge de 4 kg est accordée aux chevaux PS Arabe Nés et Elevés en Algérie. n Y. S. BARIKA MEILLEURES CHANCES SOCIÉTÉ DES COURSES HIPPIQUES ET DU PARI MUTUEL DIMANCHE 01 AVRIL 2012 PRIX : QUANETTE - ARABE l 2 e course l DA l mètres PROPRIÉTAIRES N CHEVAUX JOCKEYS PDS CDS ENTRAÎNEURS NOTRE AVIS ACH.Missaoui 01 Our One (0) A.Kouaouci D.Milles Sur sa lancée AM.Messaoud Salem 02 Ange Gardien B.Gacem B.Gacem Belle chance AM.Messaoud Salem 03 Tirakom JJ.MS.Guehiouche B.Gacem Ne pas négliger Y.Guettal 04 Nattyl F.Chaabi MB.Rahmani Trouble-fête Y.Grourou 05 Nakhlat M Doukal T.Lazreg H.Ferhat Méfiance AB.Benderradji 06 Kasproy (0) A.Salhi MB.Rahmani Peut gagner Haras d El Widad 07 Dajla JJ.A.Lachi A.Lattelli En bonne place CB.Missaoui 08 Shelia O.Chebbah Propriétaire Attention D.Lacheheb 09 Bymoun JJ.AB.Attallah Propriétaire Sa monte M.Rahmani 10 Nakhar de Carrere D.Lacheheb MB.Rahmani Barré M.Zaaboub 11 Belkis AP.CH.Attallah D.Harkat Belle carte Y.Grourou 12 Lamia AP.A.Chebbah H.Ferhat Pourquoi pas ACH.Missaoui 13 Jahil AP.H.Zaaboub D.Milles Bien placé NB : (0) ces chevaux portent des œillères QUARTE-QUINTE 15h30 Aptitude : 6-Kasproy 2-Ange Gardien 1-Our One 11-Belkis 7-Dajla 3-Tirakom 8-Shelia 5-Nakhlat M Doukal Forme : 6-Kasproy 1-Our One 11-Belkis 2-Ange Gardien 7-Dajla Meilleures Perfs : 2-Ange Gardien 6-Kasproy 1-Our One 11-Belkis 7-Dajla 12-Lamia 4-Nattyl Classe : 2-Ange Gardien 6-Kasproy 11-Belkis 1-Our One 7-Dajla 4-Nattyl Conclusion : 6-Kasproy 11-Belkis 2-Ange Gardien 1-Our One 7-Dajla 4-Nattyl 3-Tirakom EN H.S : X Les plus joués Les outsiders Les abandonnés QUINTESCOPE 1-OUR ONE : Il vient de bien se comporter à sa dernière sortie, reconduit après coup sous la houlette du crack jockey A.Kouaouci, qui ne cesse de monter en puissance, il aura une belle carte à jouer au sprint final. 2-ANGE GARDIEN : Présenté dans la plénitude de ses moyens, ce protégé de l excellent entraineur jockey B.Gacem, s élancera sur sa valeur avec la ferme intention de mettre tout ce beau monde d accord. 3-TIRAKOM : Vu les conditions de courses qui restent des plus ouvertes a ce niveau, et vu sa prédilection au parcours du jour, il ne serait pas surprenant de le voir venir prendre une part active à l arrivée, surtout qu il est bien monté. 4-NATTYL : Capable du meilleur comme du pire, elle guettera un éventuel faux pas des chevaux les plus en vue pour venir nous rappeler à son bon souvenir. 5-NAKHLAT M DOUKAL : Cette jument très rapide sur les pieds, et qui n est pas dépourvue de moyens, misera sur le métier de son jockey du jour pour venir décrocher un nouvel accessit malgré son inconstance avérée. 6-KASPROY : Il vient de réaliser de bonnes performances à ses dernières sorties, ce qui lui confère une chance non négligeable pour venir former la combinaison gagnante surtout qu il est très bien monté en la circonstance. 7-DAJLA : Elle donne l impression de chercher sa course comme le montre sa dernière tentative, confiée cette fois à un jockey de métier, elle reste en mesure de venir prendre une part active à l arrivée. 8-SHELIA : Il faudra la surveiller de près malgré ses dernières sorties peu convaincantes, car elle trouve cette fois des conditions de course qui devraient la servir, à savoir la distance, sa monte du jour et son très bon numéro à la corde. 9-BYMOUN : Ce n est pas un modèle de régularité, cependant confié à un jeune jockey au coefficient de réussite élevé dans les épreuves à caractère, il mérite d être coché dans une longue malgré ses derniers échecs. 10-NAKHAR DE CARRERE : Comme à son accoutumée, ce vieux cheval à la qualité modeste va encore une fois être mis à rude contribution face à des chevaux de bien meilleure qualité que lui. 11-BELKIS : Elle vient de laisser une grosse impression à sa dernière sortie, ce qui lui confère une très belle chance pour venir accéder à l une des plus hautes marches du podium. 12-LAMIA : Embusquée dans le bas du tableau, et bénéficiant d un bel engagement, elle ne devrait pas laisser passer une telle opportunité pour effacer ses derniers échecs. 13-JAHIL : Il misera sur son poids avantageux, et le métier de son excellent apprenti du jour pour venir déjouer les pronostics les plus établis. TOUR DE PISTE HIPPIQUE CHEVAL : Hygiène et Prévention Quel que soit le type d élevage, le cheval de course passe la quasi totalité de son temps à l écurie. Ceci montre l importance et l attention particulière que l éleveur doit avoir pour l hygiène de ce lieu. LES ÉCURIES Les écuries sont de plusieurs formes. Elles sont subdivisées en boxes occupés par un animal. L intérieur du boxe, à part son sol, ses murs et son plafond, contient une mangeoire et un abreuvoir. Le sol est couvert de paille qui sert de litière pour l animal. COMMENT SE FAIT L ENTRETIEN DES ÉCURIES? L entretien des écuries peut être divisé en trois périodes, à savoir l entretien journalier, hebdomadaire et annuel. ENTRETIEN JOURNALIER DES BOXES LE PAILLAGE : La paille des céréales qui constitue la grande majorité des litières doit former une surface propre et confortable. Souvent, cette paille est consommée par le cheval et souillée par les crottins et les urines. Il faut donc la compléter et enlever les crottins chaque matin et chaque soir. ENTRETIEN MENSUEL DES BOXES Il consiste à curer les boxes, mangeoires et abreuvoirs. Cette opération comprend trois temps : Déblayage complet de la paille, nettoyage et brossage des sols et murs (souvent souillés à la hauteur de l animal). Dépoussiérage des mangeoires, abreuvoirs, plafonds (toiles d araignées), désinfection (aspersion aérolisation ) des murs, plafonds L opération de désinfection : Il serait souhaitable dans le cas de maladies contagieuses de répéter l opération deux fois à 15 jours d intervalle. On commence par retirer des locaux la litière, les déjections abondamment arrosées au préalable avec un désinfectant. Détacher du sol et des parois les matières adhérant à leur surface, balayer les immondices. Procéder au lavage et brossage de toutes les surfaces et des accessoires souillés par des déjections ou la bave des animaux. Soumettre à l action des désinfectants toutes les surfaces qui peuvent avoir été en contact avec les animaux malades : planchers, parois, portes, volets, barreaux de claire-voie, Penser à laver et à désinfecter les wagons écuries, licols, longes, sangles. L Homme : L Homme est sensible à de nombreuses maladies animales (teigne, gale, tuberculose, ). Le cheval, du fait de ses contacts avec l homme, peut jouer un rôle contaminant non négligeable. Protéger l animal c est également contribuer à la protection de l homme. Celui-ci peut aussi jouer le rôle de vecteur de certains microbes qui peuvent contaminer l animal. Une antisepsie de ses mains s avère nécessaire avant et après manipulation de l animal. CONCLUSION : L élevage des équidés tout comme celui des autres espèces animales nécessite une désinfection dans l espace et dans le temps. L éleveur est contraint à ne pas se passer des produits de désinfection.

17 S MALI APRÈS LE TOURNOI UNAF U-19 Une équipe nationale en chantier Ce fut une sortie ratée de l équipe nationale U-19 lors du tournoi UNAF, qui a eu lieu au stade de Dar El- Beida du 27 au 30 mars Jouant deux rencontres face, respectivement, à la Mauritanie et au Maroc, les juniors algériens ont n ont seulement pas essuyé deux défaites, mais ont été en dessous de la moyenne sur plusieurs plans. Sous la houlette de Jean Marc Nobilo, les équipiers de Bezzaz ont trouvé du mal à s exprimer. Collectivement, le onze algérien a montré ses limites et un visage pas du tout rassurant. Face à la Mauritanie, une formation venue pour apprendre, les Algériens n arrivaient pas à concrétiser. Une stérilité offensive payée par un but encaissé contre le cours du jeu. Face au Maroc, l EN a été dominée de bout en bout par un adversaire homogène, jouant un football juste. Faisant une première évaluation, le sélectionneur national, Jean Marc Nobilo, a indiqué que beaucoup de travail reste à faire. Il estime que pour un premier challenge, ce ne fut pas terrible. «Notre production, lors de ce tournoi, doit nous servir de leçon. Nous avons tiré beaucoup d enseignements de nos deux sorties. Nous avons des brèches qu on doit colmater. L équipe est encore en construction et il faut être patient», a-t-il déclaré. En regroupement au centre de Sidi Moussa, les U-19 algériens auront une mission délicate lors de la CAN 2013, à savoir décrocher une place qualificative au prochain mondial de la catégorie. «Notre objectif sera le carré d or lors de la CAN Il y a un grand chantier. Nos joueurs ont été fébriles mentalement et physiquement. Nous allons axer notre travail sur ces aspects», dira-t-il. Par ailleurs, Nobilo fera savoir que «la prospection sera prolongée pour deux mois à partir du mois d avril». Pour ce qui est des joueurs professionnels, le coach français n a pas écarté l éventualité de convoquer certains joueurs, tout en soulignant qu il ne fera appel qu aux éléments susceptibles d apporter un plus. n Adel K. PORTS 31 : SIDIBÉ FORFAIT FACE À L'ALGÉRIE Le défenseur international malien de l'aj Auxerre (Ligue 1 française de football), Amadou Sidibé, a déclaré forfait pour le reste de la saison en raison d'une rupture des ligaments croisés antérieur et latéral externe du genou gauche dimanche dernier à Toulouse en championnat, rapporte hier la presse locale. Sidibé, 26 ans, sera opéré en début de semaine prochaine à Lyon. Son indisponibilité est estimée à six mois, précise Football Lors de cette réunion, les présidents des 32 clubs professionnels des Ligues 1 et 2 vont devoir faire le point sur les activités de leur forum, notamment en ce qui concerne les revendications en matière d application rapide des mesures d accompagnement du professionnalisme décidées par l Etat. Ce sera aussi l occasion pour les membres du FCP d approuver le rapport établi dernièrement au sujet des difficultés financières, et les problèmes de logistique. C est ce que nous a appris, hier, le directeur général de la SSPA/MCA, Kamel Abdelwahab. «Lors de notre dernière réunion, nous avions rédigé un rapport détaillé où tous les détails du dossier y sont consignées. Nous devrons nous réunir, demain, à l hôtel Mercure, afin d apporter quelques correctifs à ce rapport qui sera approuvé et signé avant de le transmettre par la suite à la LFP, à la FAF et aux pouvoirs publics», a-til affirmé. A cet effet, fera savoir Kamel Abdelwahab, «nous demanderons une ECHECS CHAMPIONNAT ARABE DES JEUNES EN JORDANIE De l or, de l argent et du bronze pour les Algériens Le championnat arabe des jeunes catégories, (-16 ans,-18 ans, -20 ans) - filles et garçons -, s est achevé le 29 mars 2012, à Amman (Jordanie) avec d excellents résultats pour les Algériens: une médaille d or pour Meghara Lylia dans la catégories des -18 ans filles, qui a dominé la compétition de fond en comble avec 8 points sur 9; deux médailles d argent, l une pour Latrèche Sabrina dans la catégorie des -20 ans avec 7,5 points ex aequo avec l Emiratie, Al Zarouni Khouloud qui remporte la médaille d or au départage et l autre pour Abdi Zineb chez les -16 ans qui se classe seconde avec 7 points devant la Jordanienne Boshra Al Shaeby. Chez les garçons, Nassr Ali a obtenu une médaille de bronze dans la catégorie des -16 ans avec 6,5 sur 9, après un début difficile et Haddad Oussama qui s adjuge une autre médaille de bronze chez les -18 ans avec 6 points sur 9. A noter que la délégation était assisté de deux entraîneurs et d un chef de délégation, respectivement MM. Krim Belkacenm, Yahiaoui Abdelkrim et Ourzeddine Abdallah. n B. M. la même source. Du coup, le défenseur des «Aigles» sera absent à l'occasion de la réception de l'algérie, le 9 juin prochain à Bamako, pour le compte de la 2 e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, dont la phase finale aura lieu au Brésil. Lors de la première journée des éliminatoires, prévue les 1, 2, ou 3 juin, le Mali ira défier le Bénin à Cotonou alors que l'algérie accueillera le Rwanda. LE FCP SE RÉUNIRA DEMAIN À L HÔTEL MERCURE Les clubs professionnels tirent la sonnette d alarme LE FORUM DES CLUBS PROFESSIONNELS (FCP) DEVRAIT SE RÉUNIR, DEMAIN, À PARTIR DE 14H, À L HÔTEL MERCURE D ALGER. COUPE D ALGÉRIE (1/4 DE FINALE) CRB 1 ASO 0 Slimani, le sauveur Le CRB s est qualifié hier aux demi-finales de la coupe d Algérie de football face à l ASO (1-0) au stade du 20- Août Dans un match plein de suspense, les Belouizdadis ont su sortir gagnants face à de coriaces Chélifiens. Lors de la première période, les débats furent intenses. Les deux équipes avaient chacune la possibilité d ouvrir la marque. D ailleurs, Chlef n était pas loin de scorer par l intermédiaire de Messaoud. Ce dernier voit son tir repoussé par la défense belouizdadie, alors que ses équipiers ont jugé que la balle a dépassé la ligne de but. Sur un score vierge, l arbitre renvoie les vingt-deux acteurs aux vestiaires. Durant la seconde mitemps, ce sont les locaux qui prennent l avantage. A la 58, Slimani transforme un penalty. Un but qui a donné un autre L'athlète algérien Laariki Lahbib a remporté trois médailles d'or au championnat d'afrique d'haltérophilie (seniors), qualificatif aux jeux Olympiques 2012 de Londres, qui se déroule à Nairobi (Kenya) du 28 mars au 4 avril. Le représentant algérien a triomphé dans les spécialités de 100 kg arraché, 125 kg épauléjeté et 225 kg total. Laariki Lahbib «aurait pu récolter d'autres audience au ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, afin de lui transmettre les doléances des clubs professionnels». En fait, les membres du FCP n ont eu de cesse de se plaindre du «grand retard» accusé par les pouvoirs publics dans l application des mesures d accompagnement du professionnalisme. Cette montée au créneau est motivée, selon Kamel Abdelwahab, par la crise financière qui couve au sein de la majorité écrasante des clubs en question et dont les sociétés sportives et commerciales, créées conformément au cahier des charges, sont, pour la plupart, au bord de la faillite, exposant ainsi l expérience professionnelle en Algérie à l échec. n Mehdi F. rythme à la rencontre. Les Lions d El Ouanchariss ont fait le forcing pour remettre les pendules à l heure. Leurs efforts n ont pas été suffisants face à la vigilance d Ousserir et sa défense. Laissant des espaces, ils auraient pu même encaisser un second but, n étaient les ratages monumentaux de Slimani. On en restera là et le CRB a été le 3 e qualifié au carré d or, restant ainsi en course pour reconquérir le titre gagné en 2009 face au CABBA. n A. K. CHAMPIONNAT D'AFRIQUE D'HALTÉROPHILIE Trois médailles d'or pour Laariki médailles s'il n'avait pas souffert de crampes à l'épaule», selon la délégation algérienne présente dans la capitale kenyane. La sélection algérienne d'haltérophilie, qui prend part avec 8 athlètes au rendez-vous de Nairobi, devrait occuper les premières places par équipes de cette compétition, ce qui lui permettrait de se qualifier aux jeux Olympiques de Londres.

18 La Météo du jour n Alger 21 n Annaba 21 n Constantine 23 n Oran 20 n Ouargla 28 n Tamanrasset 31 n Tindouf 24 n Illizi 35 n Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ ACHAT $ 72,91 DA 1 100,26 DA VENTE $ 77,37 DA 1 106,43 DA SERVICE PUB Tél: Fax: (021) (021) FRANCE La vente aux enchères d instruments de torture utilisée durant la guerre de libération suspendue CONSEIL CONSTITUTIONNEL M. Tayeb Belaïz nouveau président Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a nommé, jeudi, M. Tayeb Belaïz au poste de président du Conseil constitutionnel, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué. «Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a pris, ce jour, un décret présidentiel portant nomination de M. Tayeb Belaïz, en qualité de président du Conseil constitutionnel conformément à l article 164 de la Constitution, en remplacement de M. Boualem Bessaih», a précisé la même source. Horizons Horizons : R.C.97B La vente aux enchères controversée d instruments de torture prévue le 3 avril à Paris, est suspendue «dans un esprit d apaisement», a annoncé, vendredi soir, la maison d enchères Cornette de Saint Cyr. «Devant l émotion suscitée par cette vente, nous avons décidé de la suspendre, afin que toutes les parties concernées puissent examiner dans le calme le contenu réel de cette collection», a déclaré le commissaire-priseur Bertrand Cornette de Saint Cyr. Cette vente d objets de torture réunis par l ex-bourreau français, Fernand Meyssonnier, a suscité l indignation d associations de défense des droits de l homme, mais considéré comme légale, selon le Conseil des ventes volontaires (CVV). Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a annoncé, vendredi, qu il souhaitait «très fermement» l annulation de cette vente «Peines et Châtiments d autrefois», qui rassemble 350 objets et documents sur la torture (corde de pendaison, écrase-main, «poire d angoisse»). «La collection concernée relève par sa nature plus de la morbidité et de la barbarie que de la culture et soulève par sa provenance de douloureux questionnements historiques», a estimé le ministre dans un communiqué. «Après avoir consulté l avis du Conseil de ventes volontaires et informé l étude concernée de sa vive désapprobation, le ministre souhaite très fermement l annulation de cette vente», a indiqué le communiqué. Plusieurs associations de défense des droits de l homme ont dénoncé la vente aux enchères de cette collection, critiquant une initiative «choquante, contraire à toute éthique et porte atteinte à la mémoire et à la dignité des victimes ayant subi des actes de torture». 19 e SESSION DE LA CONFÉRENCE PERMANENTE DE L AUDIOVISUEL MÉDITERRANÉEN LA NOTION DE SERVICE PUBLIC EN PÉRIODE DE MUTATIONS LA DÉONTOLOGIE ET LA NOTION DE SERVICE PUBLIC DANS LE TRAITEMENT DE L INFORMA- TION PAR LES MÉDIAS EURO-MÉDITERRANÉENS CONSTITUENT L ESSENTIEL DES DÉBATS LORS DES TRAVAUX DE LA 19 e SESSION DE LA CONFÉRENCE PERMANENTE DE L AUDIOVI- SUEL MÉDITERRANÉEN (COPEAM) QUI S EST OUVERTE OFFICIELLEMENT, HIER, À MARRAKECH AU MAROC. BOUMERDÈS Deux terroristes éliminés près de Bordj Menaiel Deux terroristes ont été abattus, tôt hier, par une unité de l ANP dans la localité de Ain El Hamra, au nord de Bordj Menaiel (20 km à l est de Boumerdes), a-t-on appris de source sécuritaire. Deux armes de type Kalachnikov ont été récupérées suite à l élimination des deux terroristes dont les corps ont été transférés à la morgue de l hôpital de Bordj Menaiel, a précisé la même source. Placée sous le thème générique de «Mutations dans les sociétés euro-méditerranéennes : les médias en mouvement», cette session se consacre au débat sur «l information et la déontologie», «les nouvelles situations : quels changements pour les médias de service public?» et «La Méditerranée : un espace de libre circulation des citoyens et des contenus». L actuel président de la Copeam, Mathieu Gallet, a indiqué que l objectif essentiel est d aborder des sujets aussi importants que l éthique en matière d information, le changement du service public et des médias publics et la question des libertés de circulation des droits et des programmes dans le Bassin méditerranéen face à l arrivée de nouveaux acteurs, particulièrement ceux du Golfe. «L arrivée de ces nouveaux acteurs compliquent la problématique des médias méditerranéens dans l acquisition des droits et des programmes», a-t-il déclaré en soulignant l importance pour les médias des deux rives, du partage des visions pour «ne pas être dans un regard unilatéral». Il a invité les médias traditionnels à se réformer et faire leur révolution pour s adapter à la nouvelle donne et à la coopération entre les deux rives «pour gagner du temps, notamment pour ceux qui sont confrontés à cette problématique». Pour sa part, la secrétaire générale de la Copeam, Alessandra Paradisi, dont le mandat se termine, a appelé au lancement de nouveaux projets de coopération notamment le projet de Terramed pour la promotion par satellite et par le Web des programmes à vocation méditerranéenne et la formation dans les nouveaux médias en usant des réseaux sociaux (Twitter, Facebook...). Des experts et des professionnels de la communication, en débat la veille, dont la coordination est faite par la télévision algérienne à partir d Alger et le groupe de travail TV satellitaires où l Algérie est membre du projet Terramed plus, présenteront leurs conclusions aujourd hui à la conférence, au moment où les médias vivent une période de «profondes mutations», selon la Copeam. Créée en 1996 au Caire, cette organisation compte 26 pays membres. n R.N. Photo : Fouad S. LE FC CÉLÈBRE LA JOURNÉ E DE LA TERRE PALESTINIENNE Menasra : «La position arabe est inconstante» Le Front du changement a célébré, hier à l hôtel Riadh (Alger), la «Journée de la terre», commémorée le 30 mars de chaque année par les Palestiniens, en présence d Abdelamdjid Menasra, président de ce parti. Dans son intervention, Menasra a affirmé que sa formation tient à rester sur la ligne du défunt Nahnah, qui a toujours soutenu la cause palestinienne «qu elle soit juste ou injuste». Il considère que cette question est l affaire de tous, citant dans la foulée la position arabe qu il qualifie «d inconstante». Menasra estime qu il faut miser sur la position populaire, plus que politique, et opter pour «la résistance», en mettant de côté les différends qui empêchent le peuple palestinien de s unir. La question palestinienne doit être au centre de toute stratégie de changement, déclare-t-il, avant d affirmer que chacun de nous assume une responsabilité en ce qui concerne la stabilité de cette région. La cérémonie dédiée à cet événement a été marquée par de nombreuses festivités dont des chants patriotiques animés par des enfants palestiniens et algériens. n Karima A. FOIRE DU CAIRE Huile d'olive, jus et couscous algériens suscitent l'intérêt des Égyptiens Le stand algérien à la foire internationale du Caire a suscité un intérêt particulier auprès des opérateurs économiques égyptiens et arabes qui ont afflué en grand nombre pour s'informer des produits algériens, notamment l'huile d'olive, les jus et le couscous. Dix sociétés spécialisées dans les pâtes, les jus, les huiles, l'emballage et les fromages présentes à cette manifestation qui a pris fin vendredi, ont présenté divers produits, à travers un guichet unique d'informations commerciales dirigé par M. Hbili Abdelaziz, directeur du suivi des marchés à l'agence algérienne de promotion du commerce extérieur (ALGEX) relevant du ministère du Commerce. M. Hbili Abdelaziz, a précisé à ce propos, que le guichet unique d informations a fourni aux opérateurs économiques arabes dont la Palestine et la Libye des informations exhaustives sur les entreprises algériennes. Le gaz et certains produits pétroliers viennent en tête des produits exportés par l'algérie vers l'egypte. Les données sur l'échange commercial entre les deux pays révèlent que les exportations avaient atteint 685 millions de dollars en 2011 alors que les importations sont elles, estimées à 443 millions de dollars en majeure partie des produits chimiques, des produits électroménagers, du cuivre et du fer pour bâtiment.

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Decouvrir l entrepreneuriat L entrepreneuriat est un monde fascinant, plein

Plus en détail

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Compte-rendu de l'atelier 4 http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Contexte et problématique La gestion des affaires publiques en Afrique

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle المملكة المغربية وزارة التشغيل والتكوين المهني A L L O C U T I O N de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT.

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. PREAMBULE La nouvelle ordonnance fixant les conditions et les

Plus en détail

Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Note conceptuelle

Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Note conceptuelle Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN Contexte Note conceptuelle 2013 a été une année marquante pour la nutrition, qui a fait suite à de nombreuses années de revendication

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L ALGÉRIE est définie dans sa Constitution comme une République démocratique et populaire. L

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES Mercredi 30 décembre 2009 Le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, a

Plus en détail

Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le

Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le Section locale de Saint-Ghislain faisant partie de la Fédération du M.J.S. Mons-Borinage et sous le patronage du Mouvement des Jeunes Socialistes A.S.B.L. 1

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE S N A P O Siège national : TOUR EL QUODS DE CHERAGA- KAOUCH Bloc F. Niveau11. Aile SUD. Bureau N CA1130. CHERAGA. ALGER Lignes mixtes Tel & Fax: 021341053

Plus en détail

Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe

Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe Les citoyens face aux défis et enjeux de l'europe Forum citoyens Alsace 23 mai 2013 Synthèse Paris, le 30 mai 2013 Dans le cadre de son action "une région-un trimestre" en Alsace, le Bureau d'information

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Monsieur l Ambassadeur, Mesdames les élues, Chers compatriotes,

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

ÆGLO Association des étudiants en génie logiciel Charte, statuts et règlements

ÆGLO Association des étudiants en génie logiciel Charte, statuts et règlements ÆGLO Association des étudiants en génie logiciel Charte, statuts et règlements Version 2.2 Mars 2014 1 Dispositions générales 1.1 Nom Le nom de l Association est Association des étudiants en génie logiciel

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES ****

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans le cadre de la consultation de la Commission des relations avec le citoyen sur le deuxième plan d action gouvernemental pour l égalité entre

Plus en détail

DISCOURS CÉCILE DUFLOT

DISCOURS CÉCILE DUFLOT Cabinet de la ministre de l Égalité des territoires et du Logement Paris, le 31 janvier 2013 SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI DISCOURS CÉCILE DUFLOT Ouverture de la séance plénière clôturant la concertation «Quartiers

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse sur

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Le travailleur étranger

Le travailleur étranger Le travailleur étranger Par Mongi TARCHOUNA, Professeur et Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Sousse. Liberté et égalité, telles sont les valeurs universelles à la réalisation

Plus en détail

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

Utilisation des ressources des députés en dehors des périodes électorales. Interprétation

Utilisation des ressources des députés en dehors des périodes électorales. Interprétation Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation En vertu de l article 16.1 de la Loi électorale du Canada, le directeur général des élections établit des lignes directrices et des notes d interprétation

Plus en détail

Association des Etudiants et Résidants. Gabonais de Nantes et ses alentours - STATUTS -

Association des Etudiants et Résidants. Gabonais de Nantes et ses alentours - STATUTS - Association des Etudiants et Résidants Gabonais de Nantes et ses alentours - STATUTS - Chapitre I : Objectifs, siège sociale et durée de vie. Article 1 : Sur le Nom Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

ASSOCIATION «MARSEILLE Horizon» pour la PROMOTION de MANIFESTATIONS SPORTIVES & EDUCATIVES à MARSEILLE

ASSOCIATION «MARSEILLE Horizon» pour la PROMOTION de MANIFESTATIONS SPORTIVES & EDUCATIVES à MARSEILLE ASSOCIATION pour la PROMOTION de MANIFESTATIONS SPORTIVES & EDUCATIVES à MARSEILLE Titre 1 - CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Département des Nations Unies pour les Affaires Economiques et Sociales Séminaire Régional sur l Amélioration de l Administration

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Mesdames, Messieurs, chers amis, Je vous remercie au nom de la MFP de votre présence à ce colloque sur la protection sociale des fonctionnaires. Merci à la MGEN

Plus en détail

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes Rapport moral Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF Assemblée Générale Pour rompre avec les habitudes, plus qu un rapport moral, nous allons tâcher de vous soumettre un rapport qui donne

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue!

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Les décisions prises au niveau fédéral peuvent sembler

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

Le tourisme, un impératif national d avenir...

Le tourisme, un impératif national d avenir... Le tourisme, un impératif national d avenir... 2 Le développement du tourisme est consacré par le Schéma Directeur de l Aménagement Touristique SDAT qui vise une «mise en tourisme» de l Algérie à l horizon

Plus en détail

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL -------------------

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- Unité Travail Progrès ------------- DISCOURS

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

Le Manifeste du ME-F

Le Manifeste du ME-F 1 Mouvement Européen-France Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents Juillet - aout 2013 Rapport de dépouillement 11/08/2013 2 Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents. Juillet aout 2013

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information Troisième Forum parlementaire sur la société de l information «Les TIC et la crise économique mondiale : situation actuelle et perspectives futures» 3-5 mai 2010 Salle B Tour de l UIT Union internationale

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SPORTIVE

STATUTS DE L ASSOCIATION SPORTIVE STATUTS DE L ASSOCIATION SPORTIVE Réalisé le I - Dispositions relatives au but et à la composition de l association Article 1 Objet et but 1.1- L association dite «Club de», dénommée ci-après «...», régie

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures Élections 2015 Cahier des candidatures Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760 Élection via OMNIVOX De 9 h le 15 avril à 15 h le 16 avril 2015 Personnes candidates aux élections

Plus en détail

MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE

MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE Bonsoir, Il est de coutume, que chaque année, nous nous réunissons pour la traditionnelle cérémonie des vœux, et, je suis heureux

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 04 / 09 / By N 227 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 La CONECT

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Mes chers amis, après ce premier tour, je voulais que mon premier déplacement soit ici en Bretagne, pour vous exprimer ma gratitude. Car si je suis

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION "INTERLUDE"

STATUTS DE L ASSOCIATION INTERLUDE STATUTS DE L ASSOCIATION "INTERLUDE" modifiés lors de l AG extraordinaire du vendredi 28 novembre 2014 TITRE I GÉNÉRALITÉS ARTICLE 1 DÉNOMINATION À l initiative de la Maison des Chômeurs de la Région Nantaise,

Plus en détail

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Rapport au Premier Ministre sur l expérimentation locale du droit au logement opposable Note de Synthèse Octobre 2006 Le Premier Ministre a annoncé

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté 2000 054 Introduction Activités militant, éducation populaire, politique,

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Vœux à la presse Paris, le jeudi 15 janvier 2015 Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, que je suis heureuse

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE 29 SEPTEMBRE 2015 RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... i PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC (UMQ)... 1 INTRODUCTION... 2 1

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL

DISCOURS de Sylvia PINEL Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le mardi 26 mai 2015 DISCOURS de Sylvia PINEL Lancement du nouveau cadre de référence

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

TECHNOLOGIE MODERNE ET PROCEDURES DEMOCRATIQUES «TIC et démocratie : un scénario pour 2020» Présenté par

TECHNOLOGIE MODERNE ET PROCEDURES DEMOCRATIQUES «TIC et démocratie : un scénario pour 2020» Présenté par TECHNOLOGIE MODERNE ET PROCEDURES DEMOCRATIQUES «TIC et démocratie : un scénario pour 2020» Introduction Présenté par Dr. Alexander Trechsel Université de Genève, Suisse Supposons que nous soyons dans

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 10 54ème ANNEE Dimanche 3 Joumada El Oula 1436 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Statuts : Editions Border Line

Statuts : Editions Border Line Statuts : Editions Border Line ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, dénommée «Editions Border Line». ARTICLE

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Commune de Passy COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Ordre du jour du conseil municipal 1 Approbation du projet de Plan Local d Urbanisme de Passy 2 Institution du droit de préemption urbain

Plus en détail

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture de la 7 ème Assemblée générale Mardi 12 mai 2015 Au mois de juillet dernier, lors

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN,

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN, Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011 Intervention de M. François BAROIN, Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l Etat, Porte-parole du

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com 6 mois d action de la majorité Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle www.chaynessekhirouni.com 6 mois de travail et d actions Chères Amies, Chers Amis Je sais que vous vous interrogez parfois

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

Charte des Partenariats - p1 -

Charte des Partenariats - p1 - Charte des partenariats de Nature & Société Depuis sa création dans le milieu des années soixante-dix Nature & Société n a cessé de favoriser, en Ile-de-France, l'information du citoyen et l'éducation

Plus en détail

Exemple de de statuts commentés

Exemple de de statuts commentés Exemple de de statuts commentés article 1 :constitution et dénomination Première obligation de la loi 1901 : faire connaître le titre de l association. Attention, se renseigner à l institut national de

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Wilaya de Mostaganem. Direction de Formation Professionnelle.

République Algérienne Démocratique et Populaire. Wilaya de Mostaganem. Direction de Formation Professionnelle. République Algérienne Démocratique et Populaire. Wilaya de Mostaganem. Direction de Formation Professionnelle. FORMATION PROFESSIONNELLE ET CREATION D ENTREPRISE Mostaganem, le 21/11/2013 Cette communication

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales

Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales Communiqué de presse 27 mars 2007 Les obligations des candidats aux élections présidentielle et législatives en matière de financement de leurs campagnes électorales Si les citoyens français savent que

Plus en détail

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement La République de Madagascar Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Thème : Les Nouvelles Approches

Plus en détail