Sous-dossier n 3 : Chapitre 1 : Recommandations techniques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sous-dossier n 3 : Chapitre 1 : Recommandations techniques"

Transcription

1 Ingénierie du Trafic et des Systèmes d exploitation MANUEL D AIDE A LA REALISATION D UNE INFRASTRUCTURE DE GENIE CIVIL DE POSE DE CABLE OPTIQUE POUR DES SD0 INTRODUCTION ET PRESENTATION SD3 - C1 RECOMMANDATIONS TECHNIQUES BASE DE DONNEES SD1 AXES STRATEGIQUES DU DEPARTEMENT Manuel d'aide à la construction d'une Infrastructure de Génie Civil SD2 RECOMMANDATIONS JURIDIQUES SD3 - C2 RECOMMANDATIONS TECHNIQUES BORDEREAU DES PRIX SD4 QUALIFICATION DU PROJET (DOSSIER A CREER) SD5 CONSULTATION (DOSSIER A CREER) SD6 GESTION ET MAINTENANCE DU PATRIMOINE (DOSSIER A CREER) Sous-dossier n 3 : Chapitre 1 : Recommandations techniques Référence : D453PPL3_sd3_V1 Date de création : juin 2004 Version : 1

2 Sommaire page GLOSSAIRE 5 Abrevations... 5 Terminologie... 6 INTRODUCTION 7 Objet du document... 7 Manuel d aide à la réalisation de l IGC-RHD-RRA... 7 PRESENTATION DE SOUS-DOSSIER N 3 8 Architecture... 8 Base de données technique... 8 Montage du dossier de consultation technique... 8 PARTIE 1 BASE DE DONNES TECHNIQUES 9 Généralités...9 Finalité de l opération... 9 Définition et terminologie... 9 La tranchée La multitubulaire Les fourreaux Système de localisation Chambre de télécommunication Le grillage avertisseur Les franchissements d ouvrages Consistance des travaux Caractéristiques des installations et des équipements...12 Tranchées Dimensionnement de la tranchée Tranchée en terrain naturel (T1) Tranchée accotement rive de chaussée (T2) Tranchée sous chaussée Trafic Léger (T3) Tranchée sous chaussée Trafic Lourd (T4) Tranchée à faible charge (T5) Positionnement des tranchées Tranchée réalisée en travaux conjoints Tranchée réalisée en travaux isolés Les fourreaux ou conduites Mise en œuvre des câbles Type de conduite Les fourreaux PEHD Les fourreaux PVC Sections Le sous tubage ou sous fourreautage Les chambres Composition Les chambres installées en accotement Les chambres installées sous chaussée Les tampons Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 2 / 78

3 Grilles de protection Fil de localisation Principe Architecture Mise en oeuvre Passage de point difficile Définition Les points difficiles Chemin de câbles en voussoir Encorbellement Chemin de câbles capoté sur trottoir Caniveau sur tablier Fonçage Sciage Matériaux de pose et de protection Sable pour enrobage des fourreaux ou assise des chambres Béton Sable Granulats pour béton Ciments Produits d'addition, adjuvants Croisement de la tranchée avec des piquets de glissières Mode d exécution des ouvrages...45 Les fouilles et tranchées Distances de croisement Déviation en accotement Franchissement de bretelles ou de voiries annexes Mise en place des fourreaux Remblaiement et compactage Traversées d ouvrages Passages inférieurs équipés de fourreaux Passages inférieurs non équipés de fourreaux Raccordement à des réseaux existants Contraintes d exploitation Pose des chambres Murs de retenue ou de soutènement Drainage des chambres Dispositions d implantation Pas des chambres Schéma d implantation des chambres Mesures conservatoires Traversées transversales Desserte des infrastructures annexes Adductions de bâtiments Réfections des voiries, trottoirs Repérage de l infrastructure de fourreaux Repérage des chambres Bornes de repérage du réseau Récapitulatif pour la réalisation de l IGC suivant les environnements rencontrés Solutions pour limiter le coût du génie civil Réutilisation des conduites existantes Retubage par micro conduites Micro génie civil Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 3 / 78

4 Micro génie civil Utilisation du réseau d égouts Utilisation de réseau désaffecté Utilisation du réseau éléctrique à haute tension Réception des ouvrages...64 Réception des fourreaux Mandrinage de fourreaux Essais d'étanchéité des fourreaux Enregistrement Réception des chambres Réception du système de détection des fourreaux Documents attendus Avant exécution et après les travaux...71 Documents remis à l entrepreneur Reconnaissance, Piquetage Documents à remettre avant exécution Documents à remettre après exécution Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 4 / 78

5 GLOSSAIRE Abrevations Termes BAU CF CNET Cu CCTP DBA DCE Ø FO GNT OA OH Pehd PI PMV PR PS PVC RADT RAU RN SMA ST TPC TIC Signification Bande d'arrêt d'urgence Couche de Forme Centre National d'etudes des Télécommunications Cuivre Cahier des Clauses Techniques Particulières Dispositif en béton armé Dossier de Consultation des Entreprises Diamètre - Fourreaux Fibre Optique Grave Non-Traitée Ouvrage d'art Ouvrage hydraulique Polyéthylène haute densité Passage Inférieur Panneaux à Messages Variables Point Repère (repérage par l'exploitation) Passage Supérieur Polychlorure de Vinyle Recueil Automatique de Données Trafic Réseau d'appel d'urgence Route Nationale Station Météorologique Automatique Site Technique Terre Plein Central Technologie de l information et de la communication Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 5 / 78

6 Terminologie Termes Consultation générale Encorbellement Fonçage Mandrinage Tablier Voussoir Signification Travaux de base sur lesquels s appuie l infrastructure hauts débits Technique de franchissement d un ouvrage avec la mise en place d un équipement pour permettre la continuité du génie civil pour le câble fibres optiques Technique permettant de creuser horizontalement. Opération de contrôle des fourreaux par le passage dans les conduites d un gabarit Dans le cadre d un pont, plate-forme horizontale supportant la chaussée Eléments d ouvrage d art permettant de relier les piles et de supporter le tablier et les voies de circulation Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 6 / 78

7 INTRODUCTION Objet du document Ce manuel d aide à la réalisation d une infrastructure de génie civil de pose de câble optique pour des réseaux à hauts débits a été réalisé par la société ISIS avec le concours de la cellule DTCI de la Région Rhône-Alpes et le groupe des chargés de mission TIC des Départements. Ce manuel d aide à la réalisation de l IGC-RHD-RRA se décompose en 6 sous-dossiers dont voici sommairement les contenus. Pour plus de détails, il conviendra de se reporter à chacun des sous-dossiers. Le présent document est le sous-dossier n 3 Recommandations techniques du manuel d aide à la réalisation. Manuel d aide à la réalisation de l IGC- RHD-RRA Titre du sous-dossier Contenu Sous-dossier n 0 Introduction et présentation du dossier Vision d ensemble de l architecture du manuel et guide d utilisation Sous-dossier n 1 Stratégies du Département Eléments économiques et stratégiques en terme de développement de l IGC. Sous-dossier n 2 Recommandations juridiques Aspects juridiques à prendre en compte lors de la réalisation d une IGC.? Sous-dossier n 3 Recommandations techniques Base de données techniques avec les recommandations techniques et le bordereau des prix. Sous-dossier n 4 Qualification du projet Analyse des éléments économiques et stratégiques de l IGC. Décision d engagement des travaux et approche du financement. Sous-dossier n 5 Consultation Directives pour l élaboration du dossier de consultation. Sous-dossier n 6 Gestion et maintenance du patrimoine Préconisations et recommandations pour la gestion et la maintenance de l IGC ARCHITECTURE DU MANUEL D'AIDE A LA REALISATION D'UNE INFRASTRUCTURE DE GENIE CIVIL DE POSE DE CABLE OPTIQUE POUR RHD SD 0 SD 1 SD 2 SD 3 SD 4 SD 5 SD 6 INTRODUCTION PRESENTATION DU DOSSIER AXES STRATEGIES DU DEPARTEMENT RECOMMANDATIONS JURIDIQUES RECOMMANDATIONS TECHNIQUES C 1 C 2 QUALIFICATION DU PROJET CONSULTATION GESTION ET MAINTENANCE DU PATRIMOINE BASE BORDEREAU DE DES PRIX DONNEES Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 7 / 78

8 PRESENTATION DE SOUS-DOSSIER N 3 Architecture Base de données technique Montage du dossier de consultation technique Afin d adapter ce chapitre aux multiples configurations possibles et pour permettre une évolutivité permanente, le sous-dossier n 3 est scindé en plusieurs parties : la base de données techniques et le bordereau des prix. Nous trouverons dans ce chapitre toutes les recommandations techniques que peuvent rencontrer les équipes TIC lors de la réalisation des travaux d infrastructure de fourreaux. Ce chapitre sera structuré suivant le plan ci-après : - Généralités : Avec les rappels de la finalité de l installation, la définition et la terminologie de l infrastructure, la consistance des travaux, - Caractéristiques des installations et des équipements : Avec les normes, les positionnements de l installation (tranchée, chambre), les capacités de l infrastructure, la cohabitation des réseaux, les différents types de fourreaux, de chambres préfabriquées, de détection de nappe de fourreaux,.. - Mode d exécution des travaux Avec les différents modes de pose des fourreaux, la pose des chambres, la réalisation d ouvrages particuliers (passage de pont, ouvrage de raccordement, traversée,.) - Réception des ouvrages Avec le contrôle des fourreaux, des chambres de tirage et le contrôle du système de localisation de nappe. - Documents attendus Avant exécution et après les travaux Avec les documents à fournir avant exécution et après les travaux. Une fois la construction décidée, l acteur public doit établir une consultation technique qui sera annexée à la consultation générale. Pour se faire, il doit extraire de la base de données les informations adaptées à son projet. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 8 / 78

9 PARTIE 1 BASE DE DONNES TECHNIQUES Généralités Finalité de l opération L objectif du présent manuel de recommandations, est d aider à la réalisation d une infrastructure génie civil pour la pose de câble optique pour les réseaux à hauts débits. Dans ces conditions les recommandations s appliquent uniquement à cet objectif. Les futurs utilisateurs ne doivent donc pas être tentés de mettre en place dans l IGC des câbles différents (réseau d eau, câble d énergie, ). Définition et terminologie L IGC de pose de câble est composée des éléments suivants : Passage inférieur Voie de circulation Vue en coupe ➀ La tranchée qui comporte la multitubulaire ➁, avec les fourreaux ➂, un système de localisation de tranchée ➄ et éventuellement un grillage avertisseur ➃. Le câble optique se trouvant en ➅. Des chambres de télécommunication d aide au tirage ou de raccordements en ➆. Nous trouvons en ➇ des franchissements d ouvrages d art ou de points durs. ➈ Chambre de fin de réseau. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 9 / 78

10 Généralités La tranchée La multitubulaire Les fourreaux Système de localisation Chambre de télécommunication Les fourreaux composant la multitubulaire sont enfouis dans une tranchée qui est remblayée après les travaux pour reconstituer les sols. Cette constitution est réalisée, suivant le cas, avec les matériaux extraits ou avec une structure reconstituant le sol à l identique, suivant les coupes types des tranchées figurants dans le sous-dossier ci-après. La multitubulaire est un assemblage de n fourreaux. La fonction de cette multitubulaire est de relier les N chambres de télécommunications privatives. Entre chaque chambre la multitubulaire est protégée par une charge minimale h définie dans les coupes types des tranchées. Sur le linéaire, le rayon de courbure minimum de la multitubulaire doit permettre la mise en œuvre sans difficulté des futurs câbles optiques. Nous préconisons une courbe minimum de 1.6 mètre. Cette valeur peut être ramenée à 0.80 mètre pour les dérivations des fourreaux vers les chambres de télécommunications. Les fourreaux doivent être installés en nappe dans la tranchée. Entre deux chambres, la disposition des fourreaux doit rester constante (sans croisement). Toute multitubulaire doit aboutir dans une chambre. Ils permettent le passage du câble à fibres optiques. Ils peuvent être en polyéthylène haute densité (Pehd) où en polychlorure de vinyle (PVC). Les raccordements des fourreaux entre eux doivent être étanches. Ces raccordements doivent résister à une traction équivalente à celle de la rupture du fourreau. Un système de localisation de la tranchée peut être mis en œuvre. Il permet de localiser avec précision la position et la profondeur de la multitubulaire. Cette localisation est réalisée par émission et réception d un signal électromagnétique et permet l identification sans confusion avec d autres réseaux ou obstacles. Ce système utilise la détection d un élément ajouté dans la multitubulaire. Une chambre de télécommunication désigne un espace privatif qui donne, dans chacune des directions, accès à la multitubulaire. Nous distinguons deux types de chambres de télécommunication : - des chambres de tirage, - des chambres de lovage et de raccordement, Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 10 / 78

11 Généralités Le grillage avertisseur Les franchissements d ouvrages Consistance des travaux Le grillage avertisseur est une bande plastique imputrescible, de couleur et placée à 30cm au-dessus de la multitubulaire. Cette bande permet, lors de travaux au voisinage de l infrastructure, de prévenir de la présence de l IGC. Pour les infrastructures de génie civil dédiées aux télécoms, la norme «NF EN 12613» impose une bande de couleur verte. L IGC peut être amenée à franchir des ouvrages d art ou des points durs (ligne de voies ferrées, canal,.). Dans le cas des ouvrages d art, des dispositifs complémentaires de type passage en encorbellement seront mis en place pour assurer la continuité des fourreaux. Pour le passage des points durs, les techniques par forage ou fonçage permettront leur franchissement. Au titre de la construction de l IGC, l entrepreneur devra réaliser : - L établissement du dossier de construction, - Le piquetage avant travaux, - Les Déclarations d Intention de Commencement des Travaux auprès des différents concessionnaires de réseau, - La fourniture des différents équipements et accessoires de l IGC, - La construction de l IGC, - La fourniture et la mise en place de la signalisation de chantier, - La remise en état des lieux, - Les essais de l IGC, - L établissement du dossier des ouvrages exécutés. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 11 / 78

12 Caractéristiques des installations et des équipements Tranchées Les études préalables sur la faisabilité d une liaison doivent aboutir à : l identification des besoins la définition d un cheminement. Une tranchée est définie par : la position de celle-ci dans son environnement (fonction des milieux rencontrés). le nombre de fourreaux qu elle contient. le diamètre des fourreaux. Dimensionnement de la tranchée Si étude Une tranchée doit comporter un certain nombre de fourreaux télécoms. Si une étude de besoins peut être menée au préalable, celle ci permettra le dimensionnement du nombre exact de fourreaux à mettre en place dans la tranchée. Dans ce cas, chaque titulaire ou client potentiel se verra allouer un tube, plus un pour l aménageur de l infrastructure et un pour la manœuvre. Par exemple le Conseil Général souhaite réaliser une section d infrastructure de quelques kilomètres. 1 opérateur est intéressé par tout le cheminement proposé et envisagé par le CG, 1 second opérateur n est intéressé que par une partie du cheminement proposé. Dans ce cas 4 fourreaux de petit diamètre seront mis en œuvre : 1 pour chaque opérateur, et ceci sur toute la longueur de l infrastructure, 1 pour les besoins propres du Conseil Général, 1 pour la manœuvre. Sinon Si cette étude ne peut être menée par manque de temps ou plus par manque d information, il est conseillé d installer au minimum 3 conduites : deux conduites de faible diamètre (1 pour l aménageur et une pour la manœuvre) une conduite de diamètre plus important permettant un sous-tubage ultérieur. Il est interdit de mettre en œuvre une infrastructure avec seulement un fourreau. Pour information, le coût linéaire d une tranchée est essentiellement imputable aux travaux d ouverture et de reconstitution du sol ; la part relative aux fourreaux est marginale. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 12 / 78

13 Caractéristiques des installations et des équipements Tranchées Tranchée en terrain naturel (T1) Lorsque le cheminement autorise un passage en terrain naturel (espaces verts, champs, etc) ce type de tranchée sera réalisé. Cette tranchée peut être décomposée en trois strates : 1. La strate contenant les fourreaux. Au minimum 20 cm de sable compacté recouvriront les différentes conduites ou fourreaux. 2. La strate entre le grillage avertisseur et le sable. Cette strate sera réalisée par compactage des matériaux extraits de la fouille. 3. La couche de remblai final réalisée par compactage des matériaux extraits de la fouille. Remblai naturel Grillage avertisseur Tube pour fil de localisation Sable Fourreaux 5 Les matériaux extraits des fouilles et réutilisés pour le remblaiement doivent être contrôlés afin de ne pas introduire des blocs trop importants dans la tranchée pouvant à terme endommager les conduites. 5 Si les conditions le permettent, le sable peut être remplacé par de la terre fine extraite lors de la réalisation de la fouille. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 13 / 78

14 Caractéristiques des installations et des équipements Tranchées Tranchée accotement rive de chaussée (T2) Lorsque le cheminement autorise un passage en accotement (rive de chaussée,etc) ce type de tranchée sera réalisé. Cette tranchée peut être décomposée en trois strates : 1. La strate contenant les fourreaux. Au minimum 5 cm de sable compacté recouvriront les différentes conduites ou fourreaux 2. La strate entre le grillage avertisseur et le sable. Cette strate sera réalisée par compactage des matériaux extraits de la fouille. 3. La couche de grave 0/31.5. Grave 0/ Grillage avertisseur Remblai naturel Tube pour fil de localisation Sable Fourreaux 5 Les matériaux extraits des fouilles et réutilisés pour le remblaiement doivent être contrôlés afin de ne pas introduire des blocs trop importants dans la tranchée pouvant à terme endommager les conduites. 5 Si les conditions le permettent, le sable peut être remplacé par de la terre fine extraite lors de la réalisation de la fouille. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 14 / 78

15 Caractéristiques des installations et des équipements Tranchées Tranchée sous chaussée Trafic Léger (T3) Lorsque le cheminement impose une tranchée sous trottoir ou sous chaussée circulée à l exclusion des poids lourds, ce type de tranchée sera réalisé. Cette tranchée peut être décomposée en quatre strates : 1. La strate contenant les fourreaux. Au minimum 5 cm de sable compacté recouvriront les différentes conduites ou fourreaux. 2. La strate entre le sable et la grave 0/31.5. Cette strate sera réalisée par compactage des matériaux extraits de la fouille. 3. La couche de 0/ La couche de béton bitumineux. 5 Béton bitumineux Grave 0/ Grillage avertisseur Remblai naturel Tube pour fil de localisation Sable Fourreaux 5 Les matériaux extraits des fouilles et réutilisés pour le remblaiement doivent être contrôlés afin de ne pas introduire des blocs trop importants dans la tranchée pouvant à terme endommager les conduites. 5 Si les conditions le permettent, le sable peut être remplacé par de la terre fine extraite lors de la réalisation de la fouille. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 15 / 78

16 Caractéristiques des installations et des équipements Tranchées Tranchée sous chaussée Trafic Lourd (T4) Lorsque le cheminement impose une tranchée sous chaussée circulée par des poids lourds, ce type de tranchée sera réalisé. Cette tranchée peut être décomposée en trois strates : 1. La strate contenant les fourreaux. Au minimum 5 cm de sable compacté recouvriront les différentes conduites ou fourreaux. 2. La strate entre le sable et le béton B30. Cette strate sera en grave 0/ La couche de béton B Béton B30 80 Grave 0/31.5 Grillage avertisseur Tube pour fil de localisation Sable Fourreaux 5 L enrobage latéral des conduites doit avoir une largeur minimale de 5 cm. Avant le compactage du sable ou le coulage du béton d enrobage il sera vérifié que les fourreaux sont en place conformément au projet, et qu ils sont maintenus en place de façon rigide, sans croisement. Pour cela des peignes de maintien seront utilisés. 5 Attention, sous chaussées ou en accotement, le compactage devra être conforme aux recommandations et exigences du gestionnaire ou du propriétaire du domaine. Nous conseillons également d appliquer les recommandations de la «Note Technique sur le compactage des remblais de tranchées» diffusée par le SETRA. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 16 / 78

17 Caractéristiques des installations et des équipements Tranchées Tranchée à faible charge (T5) Lorsque le cheminement impose une tranchée à faible charge (ou faible profondeur), ce type de tranchée sera réalisé. Cette tranchée est réalisée en béton B Béton B30 Tube pour fil de localisation 5 Fourreaux 5 5 L enrobage latéral des conduites doit avoir une largeur minimale de 5 cm. Avant le compactage du sable ou le coulage du béton d enrobage, il sera vérifié que les fourreaux sont en place conformément au projet, et qu ils sont maintenus en place de façon rigide, sans croisement. Pour cela des peignes de maintien seront utilisés. Attention, sous chaussées ou en accotement, le compactage devra être conforme aux recommandations et exigences du gestionnaire ou du propriétaire du domaine. Nous conseillons également d appliquer les recommandations de la «Note Technique sur le compactage des remblais de tranchées» diffusée par le SETRA. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 17 / 78

18 Caractéristiques des installations et des équipements Positionnement des tranchées Tranchée réalisée en travaux conjoints Tranchée réalisée en travaux isolés Lorsque les tranchées sont réalisées dans le cadre de travaux conjoints, l infrastructure de génie civil de fourreaux sera placée dans l environnement proche du réseau cohabitant, se reporter au chapitre des distances d alignement et de croisement. Cette disposition permettra de réduire les coûts de construction. Dans cette configuration et en fonction des voiries rencontrées, nous pouvons recommander les dispositions suivantes : 1- Voirie de type rapide, configuration voies de circulation séparées par TPC et bande d arrêt d urgence : L infrastructure de génie civil de fourreau sera placée dans l axe de la bande d arrêt d urgence. Elle sera réalisée dans la couche de forme et pour des constructions en même temps que celle de la voirie, avant les couches de roulement. Le schéma ci-dessous symbolise la localisation de la tranchée en configuration voie rapide avec BAU. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 18 / 78

19 Caractéristiques des installations et des équipements Positionnement des tranchées Tranchée réalisée en travaux isolés 2- Voirie de type agglomération, de distribution ou de desserte, en configuration circulation à double sens, sans bande d arrêt d urgence : Pour sécuriser l infrastructure de génie civil de fourreau nous préconisons sa mise en œuvre dans l axe d une voirie de circulation avec mise en place des chambres de tirage en accotement. Le schéma ci-dessous symbolise la localisation de la tranchée dans cette configuration. Chambre IGC Axe de la voie Accotement Voies de circulation Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 19 / 78

20 Caractéristiques des installations et des équipements Les fourreaux ou conduites Les fourreaux sont destinés à recevoir des câbles télécoms. Les câbles télécoms seront soit de type fibre optique (FO), soit de type cuivre (Cu). Mise en œuvre des câbles La mise en œuvre des câbles dans les conduites se fait : soit par tirage, soit par portage / soufflage. Il est fortement conseillé de ne poser qu un câble par fourreau. Toutefois, suivant le diamètre et la nature du fourreau, il est envisageable de poser après coup, ou en même temps un second câble optique, mais cette mise en œuvre d un câble dans un fourreau déjà occupé ne devra être envisagée que dans des cas ultimes. Type de conduite Les fourreaux à utiliser seront : soit en polyéthylène haute densité (PEHD), soit en polychlorure de vinyle compensé(pvc). Il est fortement conseillé l installation de fourreaux permettant la pose de câble par portage / soufflage afin de minimiser les délais de mise en œuvre des câbles et par conséquent de limiter la gêne occasionnée aux usagers. Afin d autoriser la pose par portage / soufflage, les fourreaux et les raccordements, résisteront à une pression nominale de 12 bars. Nous préconisons d employer les fourreaux dans les configurations suivantes : - pose mécanisée : PEHD, - autres dispositifs de pose : PEHD ou PVC. Les fourreaux PEHD Ces tubes sont conçus pour autoriser la pose de câble par : tirage, portage / soufflage. Ces tubes autorisent leur mise en œuvre de façon mécanisée. Ce type de fourreau peut être utilisé pour le passage de point singulier. Ils sont disponibles sous plusieurs sections (voir ci après). Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 20 / 78

21 Caractéristiques des installations et des équipements Les fourreaux ou conduites Caractéristiques Ces tubes ou fourreaux, en polyéthylène «5», seront conformes à la norme NF T classe A ou B. Les résines utilisées pour la fabrication des tubes seront conformes à la norme NFT La masse volumique nominale à 23 C sera supérieure à 925kg/m3. Afin de faciliter la mise en œuvre des câbles, les tubes seront rainurés intérieur et pré-lubrifiés. Le coefficient de frottement devra être inférieur ou égal à 0,1. Les fourreaux seront de couleur noire et comporteront un marquage métrique comportant au minimum les informations suivantes : «Untel PE 5-2 Classe Section Date de Fabrication Aménageur» où : Untel correspond au nom du fabricant ou à un sigle permettant de l identifier, Classe A ou B, Section correspond aux dimensions nominales du tube : diamètre extérieur et épaisseur séparés par le sigle X, Date de fabrication : année et mois de fabrication Aménageur correspond au nom de l aménageur (éventuellement). Les raccordements des fourreaux s'effectueront par des manchons étanches garantissant une pression nominale de 10 bars. Ils seront d un encombrement réduit pour faciliter la pose mécanisée et des bagues de serrage assureront le blocage des tubes à raccorder. Les fourreaux PVC Ces tubes sont conçus pour autoriser la pose de câble par : tirage, portage / soufflage. Leur conditionnement par longueur de 6m interdit une mise en œuvre mécanisée. Au préalable, il est nécessaire d abouter chaque longueur de tube par collage. Ces fourreaux, à section équivalente, sont beaucoup plus rigides que les fourreaux PEHD. Ils sont disponibles sous plusieurs sections (voir ci après). Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 21 / 78

22 Caractéristiques des installations et des équipements Les fourreaux ou conduites Caractéristiques Du fait de leur rigidité, ces fourreaux seront utilisés au niveau des points particuliers. Les fourreaux utilisés seront en Polychlorure de Vinyle (PVC) renforcé et devront répondre à la Norme NFT LST. Ils seront livrés en barre de 6m. Les fourreaux seront de couleur grise et comporteront un marquage métrique comportant au minimum les informations suivantes : «Untel PVC Section Date de Fabrication Aménageur» où : Untel correspond au nom du fabricant ou à un sigle permettant de l identifier, Section correspond aux dimensions nominales du tube : diamètre extérieur et épaisseur séparés par le sigle X, Date de fabrication : année et mois de fabrication Aménageur correspond au nom de l aménageur (éventuellement). Les raccordements seront à emmanchement collé et ininflammable. Ils seront étanches et devront résister à une traction et une pression équivalente à celle de la rupture du fourreau. Sections Suivant la nature du fourreau, plusieurs sections sont disponibles. Le tableau ci-après reprend les sections couramment installées dans les réseaux d infrastructure de génie civil (italique sur fond bleu). Il est rappelé : Que les structures des câbles optiques sont de plus en plus condensées, Et qu actuellement les techniques de transmission permettent le passage simultané d un grand nombre d informations sur la même fibre optique (multiplexage de longueur d onde) Tout ceci entraînant donc une diminution des diamètres des câbles optiques. Pour mémoire, à la fin des années 90, il n était pas rare de poser des câbles avec une capacité de 144 fibres ; ces câbles avaient un diamètre extérieur de l ordre de 18 mm. Actuellement, les mêmes câbles (144 fibres) ont un diamètre extérieur de l ordre de 13 mm ; et aujourd hui pour les mêmes besoins les câbles mis en œuvre ont une capacité maximale de 72 fibres soit un diamètre extérieur de 10 mm. Soit une réduction de surface de près de 70% entraînant en conséquence une diminution des diamètres des conduites. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 22 / 78

23 Caractéristiques des installations et des équipements Les fourreaux ou conduites Section des tubes PEHD Diamètre Extérieur Nominal (mm) Diamètre Intérieur Nominal (mm) Observation Seulement un câble Seulement un câble Seulement un câble Deux câbles envisageables Deux câbles envisageables Deux câbles envisageables Permet le sous fourreautage Section des tubes PVC Le sous tubage ou sous fourreautage Diamètre Extérieur Nominal (mm) Diamètre Intérieur Nominal (mm) Observation Seulement un câble Deux câbles envisageables Deux câbles envisageables Deux câbles envisageables Deux câbles envisageables Permet le sous fourreautage Permet le sous fourreautage Permet le sous fourreautage Les conduites de fort diamètre (63 à 90) devront être systématiquement sous tubées avant la mise en place d un câble télécoms. Le sous tubage ou sous fourreautage est à réaliser avec des tubes de faible diamètre (22 à 33 mm). Pour se faire, au minimum 3 tubes sont introduits par tirage entre 2 chambres d accès dans la conduite de fort diamètre. Les tubes utilisés pour le sous tubage sont généralement de type PVC. Chapitre 1 : Recommandations techniques Page 23 / 78

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Prescriptions techniques Réseaux de collecte des eaux usées et branchements particuliers

Prescriptions techniques Réseaux de collecte des eaux usées et branchements particuliers Prescriptions techniques Réseaux de collecte des eaux usées et branchements particuliers Les prescriptions ci-après ne sont pas exhaustives. En tout état de cause, pour obtenir le certificat de conformité

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES 1/ approbation du projet l'aménageur est tenu de récupérer les eaux pluviales de l'ensemble du bassin versant auquel appartient son programme. pour les programmes comportant

Plus en détail

Fibre optique. Tubes PEHD fibre optique. Tubes PEHD spéciaux & Raccords à compression. Microtubes. Gaines T-LST & Intergaine multitubulaire

Fibre optique. Tubes PEHD fibre optique. Tubes PEHD spéciaux & Raccords à compression. Microtubes. Gaines T-LST & Intergaine multitubulaire Tubes PEHD fibre Tubes PEHD spéciaux & Raccords à compression Microtubes Gaines TLST & Intergaine multitubulaire Accessoires gaines TLST Peignes fourreaux Telecom 0 4 8 40 Gaines TPC & peignes 4 Regards

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Réalisation des ouvrages gaz

Réalisation des ouvrages gaz GUIDE des bonnes pratiques Réalisation des ouvrages gaz dans les programmes immobiliers, les lotissements ou les zones d aménagement Accordons nos projets Guide des bonnes pratiques Réalisation des ouvrages

Plus en détail

Pre conisations techniques : Ge nie civil et de ploiement de la boucle locale optique mutualise e

Pre conisations techniques : Ge nie civil et de ploiement de la boucle locale optique mutualise e Travaux d harmonisation de la Mission THD Pre conisations techniques : Ge nie civil et de ploiement de la boucle locale optique mutualise e Version 1.0 9 juillet 2015 Mission Très Haut Débit Agence du

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER Mars 2011 GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER 2/10 SOMMAIRE I. PRÉAMBULE...3 II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ET COMPOSITION

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

Bordereau de Prix Travaux de voirie

Bordereau de Prix Travaux de voirie Bordereau de Prix Travaux de voirie Marché à bons de commandes 1. TERRASSEMENTS ET PREPARATION DES TERRAINS 1.1. Terrassements manuels avec évacuation des déchets Ce prix rémunère l exécution d encaissement

Plus en détail

Tortuire-Terrasse Pont et parking. Dilat 40/60. Edition 3/2010. ... Système de joint de dilatation mécanique pour parking

Tortuire-Terrasse Pont et parking. Dilat 40/60. Edition 3/2010. ... Système de joint de dilatation mécanique pour parking Tortuire-Terrasse Pont et parking Dilat 40/60... Système de joint de dilatation mécanique pour parking Edition 3/2010 Toutes les nouveautés, les catalogues à jour consultables et téléchargeables sur www.danialu.com

Plus en détail

Assainissement autonome

Assainissement autonome Accessoires 64 Tube épandage Géotextile Géofosse 125 ML Tube avec étui 125 ml STUB0125 5,24 carton de 30 pcs Regard de répartition 67 63 Pouzzolane Roche naturelle volcanique possédant une texture scoriacée

Plus en détail

association française du gaz

association française du gaz association française du gaz RECOMMANDATIONS TECHNIQUES POUR LES TRAVAUX A PROXIMITÉ DES OUVRAGES DE DISTRIBUTION DU GAZ Partie 1 : prescriptions générales Article 10 du décret n 91-1147 du 14.10.1991

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour 99 Avaloirs pour parking couvert, siphons de terrasse/cour, avaloirs de toit -les avantages typiques

Plus en détail

Raccordement d immeubles à appartements

Raccordement d immeubles à appartements Raccordement d immeubles à appartements TGC-RES-SDU-2014/09 1 Raccordement d immeubles à appartements Le raccordement d un immeuble à appartements au réseau de Proximus est un incontournable. Cette démarche

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Sources 8 la Newsletter Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN 1433 Conformité, sécurité des caniveaux hydrauliques et responsabilité pénale. NORME

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Le CCT QUALIROUTES et la collecte des eaux usées

Le CCT QUALIROUTES et la collecte des eaux usées Le CCT QUALIROUTES et la collecte des eaux usées Evolution des prescriptions techniques en matière d égouttage du Cahier des Charges Type de la Région Wallonne ir Emmanuel DE SUTTER Directeur du Service

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

Drain.... Systèmes de drainage des eaux d enrobés. Edition 8/2009

Drain.... Systèmes de drainage des eaux d enrobés. Edition 8/2009 Pont Pont et et parking Drain... Systèmes de drainage des eaux d enrobés Edition 8/2009 Toutes les nouveautés, les catalogues à jour consultables et téléchargeables sur www.danialu.com La philosophie de

Plus en détail

CAHIER TYPE DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES RESEAUX HUMIDES

CAHIER TYPE DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES RESEAUX HUMIDES CAHIER TYPE DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES RESEAUX HUMIDES PREAMBULE Ce document est un outil de la Charte Qualité des réseaux d assainissement pour les Aménageurs privés. Il convient de se renseigner

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Etanchéité. Edition 10/2012. Rivnet. Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium

Etanchéité. Edition 10/2012. Rivnet. Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium Etanchéité Rivnet Systèmes de bande de rive et de rehausse d acrotère en aluminium Edition 10/2012 La philosophie de notre entreprise s exprime par la formule : idées + aluminium = dani alu idées : Recherche

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

Douille expansibleécarteur

Douille expansibleécarteur 08/2011 Instructions de montage 999415003 fr Douille expansibleécarteur 15,0 Référence 581120000 Description La douille expansible écarteur 15,0 sert à l ancrage du coffrage une face dans le béton. Il

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Directives sur les raccordements des eaux claires et des eaux usées

Directives sur les raccordements des eaux claires et des eaux usées Directives sur les raccordements des eaux claires et des eaux usées DIRECTIVES POUR LE RACCORDEMENT DES CANALISATIONS PRIVEES SUR LES COLLECTEURS COMMUNAUX EN COMPLEMENT DU REGLEMENT COMMUNAL SUR LES EGOUTS

Plus en détail

Accessoires pour réseau r électrique basse tension souterrain Erdf

Accessoires pour réseau r électrique basse tension souterrain Erdf Accessoires pour réseau r électrique basse tension souterrain Erdf Cabos 09 - Maceió, 2-3 de outubro 2009. 1 1 - INTRODUCTION 2 DOMAINE DE TENSION DES CÂBLES DESTINÉS AU TRANSPORT D ÉD ÉNERGIE Valeur de

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE Le Grand Carré - 13, Bd des Martyrs - 04 301 FORCALQUIER CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT D ACCUEIL MONTAGNE DE LURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

GUIDE DE PRECONISATION DE POSE DE FIBRE OPTIQUE. Document destiné aux AMÉNAGEURS

GUIDE DE PRECONISATION DE POSE DE FIBRE OPTIQUE. Document destiné aux AMÉNAGEURS GUIDE DE PRECONISATION DE POSE DE FIBRE OPTIQUE Document destiné aux AMÉNAGEURS Version janvier 2010 Sommaire I - Identifier les infrastructures existantes. p.2 II - Quel type de fourreaux?... p.3 > Fourreaux

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

Article 1. Le présent règlement vise à réglementer les modalités de raccordement des eaux usées et le cas échéant pluviales à l'égout.

Article 1. Le présent règlement vise à réglementer les modalités de raccordement des eaux usées et le cas échéant pluviales à l'égout. Ville de Limbourg Règlement communal visant à organiser le raccordement des particuliers à l égout Adoption lors de la séance du Collège communal du 26 juin 2014. I. Portée du règlement communal Article

Plus en détail

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT Agence d Albert 9 rue Hippolyte Devaux 80300 ALBERT Tel : 03 22 64 00 19 Fax

Plus en détail

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ La gamme ISONE Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ Type de clapets coupe-feu ISONE+/Ap circulaire ISONE+/Ap rectangulaire Type de clapets coupe-feu Cloison

Plus en détail

GRUNDFOS ASSAINISSEMENT MINI PUST STATION DE RELEVAGE DES EAUX USÉES

GRUNDFOS ASSAINISSEMENT MINI PUST STATION DE RELEVAGE DES EAUX USÉES GRUNDFOS ASSAINISSEMENT MINI PUST STATION DE RELEVAGE DES EAUX USÉES Grundfos MINI PUST Station de relevage enterrable pour eaux grises et eaux noires > Applications La station MiniPust est une station

Plus en détail

77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS

77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS Câbles Energie SILEC CBLE 0 MOYENNE TENSION - HT ENERGIE STER GINE Documents de normalisation : Spécification Technique particulière EDF-GDF Services concernant les conducteurs pour pont gainé. Réf. STER-G/CP

Plus en détail

Etanchéité. Edition 3/2013. Drain. Systèmes de drainage des eaux d enrobés

Etanchéité. Edition 3/2013. Drain. Systèmes de drainage des eaux d enrobés Drain Systèmes de drainage des eaux d enrobés Edition 3/2013 Etanchéité La philosophie de notre entreprise s exprime par la formule : idées + aluminium = dani alu idées : Recherche de solutions pratiques

Plus en détail

LA RUBRIQUE «SUR MESURE»

LA RUBRIQUE «SUR MESURE» LA RUBRIQUE «SUR MESURE» MOYENS D ACCÈS EN HAUTEUR NOS EXPERTS ONT IMAGINÉ VOS SOLUTIONS. Maintenance industrielle, aéronautique, agro-alimentaire, logistique, transport, btp, entretien de mobilier urbain

Plus en détail

RÈGLEMENT DE VOIRIE COMMUNAUTAIRE. Fascicule 3 PrescripGons Assainissement public

RÈGLEMENT DE VOIRIE COMMUNAUTAIRE. Fascicule 3 PrescripGons Assainissement public RÈGLEMENT DE VOIRIE COMMUNAUTAIRE Fascicule 3 PrescripGons Assainissement public Aménager Exploiter Gérer Préserver Informer Création de réseaux publics d assainissement Les prescriptions techniques Approuvées

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

ACO Technique du bâtiment

ACO Technique du bâtiment ACO Technique du bâtiment Catalogue H11 ACO Passavant AG Industrie Kleinzaun Case postale CH-8754 Netstal Téléphone 055 645 53 00 Téléfax 055 645 53 10 aco@aco.ch www.aco.ch www.aco-haustechnik.ch Liste

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan - Généralités Deux spécialités se distinguent : - La détection pour les Investigations Complémentaires - La valorisation

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

"Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO"

Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO Département de l'hérault commune de Montpellier CEMAGEF Groupement de Montpellier Domaine de Lavalette 361 rue jean François Breton 34196 Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un Laboratoire sec sur la

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Porte de Garage. Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010. Notice d utilisation

Porte de Garage. Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010. Notice d utilisation Porte de Garage Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010 Notice d utilisation Schéma d une porte de garage avec commande radio Cette

Plus en détail