ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006)"

Transcription

1 1.MISE EN SITUATION ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006) Les pièces injectées représentent aujourd'hui une grande part de la production industrielle. Le déchargement des presses d'injection est généralement effectué en automatique par des robots 3 axes cartésiens, voire par des robots 6 axes lorsque des problèmes dégagement imposent des trajectoires complexes de la pièce hors du moule. Ce déchargement représente un enjeu stratégique : la durée du cycle du robot pour récupérer la pièce dans le moule engendre un coût non négligeable sur le prix final de la piece produite puisqu'il n'y a pas d'injection pendant ce temps. Le sujet porte sur une cellule d'injection automatisée produisant des pièces injectées. Les pièces produites sont des ardoises (figure 1-1) composées d'un insert en carton plastifié surmoulé pour obtenir un bord plastifié autour de celui-ci. Les inserts ont déposés dans le moule de la presse avant la fermeture du moule. Le moule comporte deux empreintes afin de réaliser 2 ardoises par cycle. La cellule d'injection (figure 1-23) est constituée des sous-ensembles suivants : deux magasins (1.1 et 1.2) d'inserts (cartons bruts) comportant deux racks de deux rangées de cartons chacun ; un robot de chargement / déchargement de la presse (robot 1) équipé d'un double préhenseur deux jeux de ventouses. Le premier préhenseur, ses ventouses V1, récupère les ardoises moulées sur le moule fixe. Le deuxième préhenseur, ses ventouses V2, assure la prise et la dépose des ardoises brutes. Il est équipé d'une unité de rotation à 90 pour effectuer le changement d'orientation entre la préhension dans les magasins 1.i et la dépose des inserts sur le moule mobile ; une presse d'injection permettant de mouler deux ardoises simultanément ; un robot de palettisation (robot 2) des ardoises finies équipé d'un préhenseur à ventouses ; une zone de dépose par le robot 1 des ardoises finies constituée de deux supports D1 et D2 ; deux magasins (2.1 et 2.2) de pièces finies comportant chacun un rack de quatre ardoises empilées à plat. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 1/10 Version du 12/11/08

2 Description du fonctionnement : La cellule d injection est alimentée par deux magasins dans lesquels les inserts en cartons (ardoises brutes) sont empiles à plat dans des racks verticaux (magasins 1.1 et 1.2). Le robot 1, comportant trois axes cartésiens, équipé d'un jeu de ventouses (VI), prélève simultanément deux ardoises brutes (respectivement en a, b, c puis d) et vient les placer sur le côté mobile du moule. Des ventouses placées dans celui-ci permettent de maintenir ces inserts en attendant la fermeture du moule. Le robot 1 possède un deuxième préhenseur en vis-à-vis du premier. Il est équipe de ventouses (V2) qui vont permettre de récupérer les ardoises venant d'être moulées sur le côté fixe du moule. A l'issue de l'opération de chargement / déchargement, le robot a donc déposé les inserts (cartons bruts) dans le moule et récupéré les deux ardoises finies. La phase de moulage peut alors débuter. La phase de chargement / déchargement ayant été exécutée, le robot 1 dépose une à une les ardoises verticalement dans un support spécifique (D1 et D2). Un deuxième robot 3 axes cartésiens (robot 2) récupère alors chaque ardoise (une la fois) pour la déposer dans un magasin constitue par les ardoises empilées à plat dans des racks verticaux (magasins 2.1 et 2.2). Lycée du Hainaut-Valenciennes page 2/10 Version du 12/11/08

3 Structure du robot cartésien Le robot 1 de chargement / déchargement de la cellule d'injection est constitué d'un portique cartésien 3 axes. Chaque axe est composé d'un moteur synchrone autopiloté, d'un réducteur à train épicycloïdal, d'un système de transformation de mouvement (de type pignon - crémaillère pour les axes X et Z, poulies - courroie crantée pour Y) et d'un chariot guidé par des galets. 2.OBJECTIF On s intéresse ici uniquement à l axe Z. On cherche à vérifier si le moteur installé sur l axe Z est capable d assurer des capacités cinématiques et dynamiques compatibles les cadences et les caractéristiques des pièces qui sont manipulées. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 3/10 Version du 12/11/08

4 3.NOTATIONS - HYPOTHESES L axe Z fonctionne un cycle imposé permettant de respecter les cadences du cycle. Notations : : Couple électromécanique du moteur : Moment d inertie de l arbre moteur : Vitesse angulaire de l arbre moteur : Moment d inertie du pignon : Vitesse angulaire du pignon : Moment d inertie du réducteur ramené sur l arbre moteur : Vitesse linéaire du préhenseur : Masse totale de la poutre verticale (sans pièce) : Accélération linéaire du préhenseur : Masse d une ardoise finie : Masse d un insert (carton brut) : Rayon primitif du pignon moteur : Rapport de réduction On pose : Hypothèses : Les solides sont considérés indéformables ; Les efforts dus aux frottements secs et visqueux sont négligés, les liaisons sont considérées parfaites ; La masse embarquée est maximale. Elle est égale à ; La pesanteur est prise en compte : Lycée du Hainaut-Valenciennes page 4/10 Version du 12/11/08

5 Le cycle étudié se situe à la fin de l injection : depuis la préhension des pièces venant d'être injectées (bras audessus du moule) jusqu'à la dépose de celles-ci sur la zone de dépose (figures 1-2 et 1.3-a). Le déroulement du cycle est décrit dans le tableau 1.1. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 5/10 Version du 12/11/08

6 La loi de mouvement désirée est définie par la figure 1.3-b. Il s'agit d'une loi de vitesse de type «trapèze» permettant un meilleur comportement thermique du moteur. L'ensemble «moteur et variateur» doit pouvoir supporter le cycle prévu sans échauffement anormal. Classiquement, les constructeurs de moteurs préconisent d'utiliser une règle d'équi-répartition (figure 1.4) des temps d'accélération, de vitesse constante et de décélération : t a = t b = t c. 4.QUESTIONS On donne ci-après le graphe d isolement complet du robot cartésien. On y a fait apparaître : Les chariots X, Y et Z Les différents pignons et crémaillères Les poulies et la courroie de l axe Y La masse embarquée Les actions liées aux moteurs X, Y et Z L action de la pesanteur Les préhenseurs seront considérés immobiles par rapport au chariot Z. Les pièces des réducteurs ne sont pas détaillées. Pignon Arbre sortie réducteur Arbre entrée réducteur Arbre moteur Z Crémaillère Chariot Z Préhenseur Masse embarquée Moteur Z Poulie 2 Courroie crantée Chariot Y Poulie 1 Arbre sortie réducteur Arbre entrée réducteur Bâti 0 Crémaillère Chariot X Moteur Y Arbre moteur Y Moteur X Pesanteur Pignon Arbre sortie réducteur Arbre moteur X Arbre entrée réducteur Lycée du Hainaut-Valenciennes page 6/10 Version du 12/11/08

7 On donne ci-après le détail de la chaîne cinématique de l axe Z faisant apparaître l ensemble des pièces (celles du réducteur comprises) : Réducteur Chariot Y Arbre intermédiaire réducteur A Arbre moteur Z O P K Crémaillère O I Masse embarquée Pignon Chariot Y Arbre entrée réducteur Arbre sortie réducteur Pignon - Crémaillère 4.1. Tracer un nouveau graphe d isolement tenant compte des hypothèses supplémentaires suivantes : Les axes X et Y sont à l arrêt ; L effet de la pesanteur n agit que sur le chariot Z et toutes les pièces qui y sont liées. Toutes les pièces du réducteur de l axe Z sont détaillées L action mécanique développée par le moteur Z est modélisée par le torseur couple suivant : Au niveau du contact pignon-crémaillère en, l action mécanique est modélisée par le torseur : : rayon primitif du pignon Au niveau des engrènements en P et K, les actions mécaniques sont modélisées par : et : rayon primitif du pignon de l arbre d entrée du réducteur : rayon primitif de l arbre intermédiaire du réducteur (coté entrée réducteur) et : rayon primitif du pignon de l arbre de sortie du réducteur : rayon primitif de l arbre intermédiaire du réducteur (coté sortie réducteur) 4.2. Isoler l ensemble et appliquer le théorème de la résultante dynamique en projection sur Isoler l ensemble et appliquer le théorème du moment dynamique en en projection sur Isoler l ensemble et appliquer le théorème du moment dynamique en en projection sur Isoler l ensemble et appliquer le théorème du moment dynamique en en projection sur. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 7/10 Version du 12/11/08

8 4.6. Combiner les quatre équations précédentes pour trouver l équation donnant. Mettre en évidence la présence d un couple dynamique et d un couple statique. Montrer que dans l expression de apparaît l inertie équivalente ramenée sur l arbre moteur : Montrer qu on peut écrire sous la forme : Donner l expression de réducteur) (inertie de toutes les pièces du réducteur ramenée sur l arbre d entrée du 4.7. Exprimer pour les trois zones du cycle de vitesse en trapèze défini sur la figure Rem : On présentera les résultats sous la forme d un tableau comme ci-dessous : Zone a b c Expression de 4.8. A partir des caractéristiques du moteur et des données ci-dessous, exprimer puis calculer l accélération maximale atteignable de la pièce dans le cas où la masse embarquée est maximale ainsi que la vitesse maximale atteignable. Pignon-Crémaillère Rayon primitif du pignon Module du pignon Inertie du pignon Moteur MAC071A HS Voir détail en annexe Réducteur Bras Z SP 60 - M Masse totale du chariot mobile Masse d un insert Masse d une ardoise finie Course totale utile Réduction Inertie ramenée sur l arbre d entrée Le robot portique est fourni en standard la presse d'injection. Le dimensionnement des pré-actionneurs et des actionneurs est donc réalisé par le constructeur un cahier des charges défini à priori. Il est donc nécessaire pour I utilisateur de vérifier que les capacités cinématiques et dynamiques des actionneurs seront compatibles les cadences et les caractéristiques des pièces qui sont manipulées. On se propose en outre de minimiser le temps nécessaire pour la réalisation des mouvements du robot. Pour cela, on cherche à travailler le plus souvent possible et Pour la zone a de la loi de vitesse en trapèze, exprimer la position à la date : en fonction de l accélération et de la date. Exprimer la vitesse atteinte en fonction de et. En déduire l expression de en fonction de et. Lorsque la course demandée est trop petite, il n est pas possible d atteindre la vitesse maximale respectant la loi de vitesse définie (règle d'équi-répartition non respectée). tout en Montrer que la course minimale permettant d atteindre est la suivante : Calculer et En déduire les étapes du cycle du bras Z (figure 1.3) qui ne pourront pas respecter ces conditions. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 8/10 Version du 12/11/08

9 4.11. Calculer réelle respectant la loi de vitesse en trapèze proposée pour les étapes 1 et 2. En déduire la valeur du couple électromécanique à fournir par le moteur à l accélération (phase a) et à la décélération (phase c) en prenant pour inertie équivalente Calculer atteinte et réelle respectant la loi de vitesse en trapèze proposée pour l étape 5. En déduire la valeur du couple électromécanique à fournir par le moteur à l accélération (phase a) et à la décélération (phase c) Conclure sur les capacités du moteur installé sur l axe Z à faire respecter les cadences demandées. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 9/10 Version du 12/11/08

10

MACHINE D EMPILAGE ET DE BROSSAGE DE PLAQUES DE BATTERIE (Banque PT SI1 2003)

MACHINE D EMPILAGE ET DE BROSSAGE DE PLAQUES DE BATTERIE (Banque PT SI1 2003) MACHINE D EMPILAGE ET DE BROSSAGE DE PLAQUES DE BATTERIE (Banque PT SI1 2003) 1.MISE EN SITUATION Le produit Une batterie électrique au plomb est composée de deux électrodes, une anode et une cathode réalisées

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes GÉNIE MÉCANIQUE Machine de production de sondes Présentation La machine étudiée est destinée à la production automatique de sondes médicales présentées figure 1. La figure 2 montre une vue en perspective

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Epreuve de Sciences Industrielles C

Epreuve de Sciences Industrielles C 065 Epreuve de Sciences Industrielles C Durée 6 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le

Plus en détail

CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement

CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement BTS électrotechnique 2 ème année - Sciences physiques appliquées CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement Motorisation des systèmes. Problématique : En tant que technicien supérieur il vous revient

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Nacelle gyrostabilisée pour prise de vue aérienne par multicoptère CORRECTION Page 2 sur 14 1. Analyse

Plus en détail

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Mécanique «Chapitre» 4 Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Parties du programme de PCSI à revoir Notions et contenus Lois de Coulomb du frottement de glissement dans le seul cas d un solide

Plus en détail

ROBOT DE SOUDURE PAR POINTS (Centrale S2I 1 2006)

ROBOT DE SOUDURE PAR POINTS (Centrale S2I 1 2006) TSI 2 Sciences Industrielles GM DS N 6 ROBOT DE SOUDURE PAR POINTS (Centrale S2I 1 2006) 1.MISE EN SITUATION : L'étude porte sur une application de soudage robotisé par points de carrosseries de véhicules

Plus en détail

TD 5 Cinématique. 1 Étude du déploiement d une échelle de pompiers 1

TD 5 Cinématique. 1 Étude du déploiement d une échelle de pompiers 1 Compétences travaillées : Réaliser un graphe de structure du mécanisme, Réaliser un schéma cinématique lorsque la modélisation des liaisons est connue, Écrire la fermeture géométrique pour obtenir la loi

Plus en détail

Table des matières PLATEAU ELEVATEUR

Table des matières PLATEAU ELEVATEUR RESUME Le plateau élévateur est une partie d'un atelier flexible (chaine de convoyage) qui permet de mettre à hauteur des piles de pièces en asservissant la hauteur de la partie supérieure de la pile.

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Chariot de golf. TP 2 heures

Chariot de golf. TP 2 heures Chariot de golf S si TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Problématique Pour le confort du golfeur, le chariot doit pouvoir se déplacer à une vitesse allant jusqu à 8km/h. Comment le

Plus en détail

LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE

LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE DES PORTIQUES MODULAIRES À BASE DE POUTRES ALUMINIUM ET DE GUIDAGE EN V. +33 (0)1 34 64 30 44 info.fr@hepcomotion.com 2 LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE

Plus en détail

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER Partie 1 Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER On utilise pour cela un modèle simplifié plan. 1.1. Colorié le document 1 pour faire apparaître les différentes classes d équivalence. 1.2. Réaliser

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION SESSION Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : - Calculatrice

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '

!  #! $!  % & '! (!  ' )*!! * #  ' !"#! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '! & & % $%&%,!! )* *!# & * "! "-". *! /!! # " " # # # ""# #! ) 234.i!. * ". 2 *!! #. * 5! " 6 6. * " - X Magasin 2.2 évacuation du rack 2 4 3 D2 Y Z d c d c Magasin.2

Plus en détail

Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE. Exercice 2 : TABLE ÉLÉVATRICE. Présentation. Voir vidéos sur site du professeur. Piston (6) Corps (7)

Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE. Exercice 2 : TABLE ÉLÉVATRICE. Présentation. Voir vidéos sur site du professeur. Piston (6) Corps (7) TD 26 - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/6 Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE. Reprendre l exercice du TD25, et déterminer p f ( F) le plus rapidement possible. Exercice 2 : TABLE

Plus en détail

I. Présentation générale

I. Présentation générale SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGENIEUR CI5_Le mouvement dans les mécanismes Devoir maison - Automate Cooksee - Distributeur de pizzas Savoir Faire: Je sais faire: Déterminer la trajectoire d'un point

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR

DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR Boîtier de commande extractible Batterie 24V SOMMAIRE 1. PRESENTATION GENERALE... 3 1.1. Mise en situation... 3 1.2. Fonctionnement de la partie opérative... 4 1.3. Photographies

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2013 - Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Tableau des liaisons

Plus en détail

Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013

Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013 Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013 PRESENTATION DU PYTHON Le Python est un bras motorisé à pilotage entièrement électronique, conçu spécialement pour effectuer un grand nombre d opérations

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Calculatrices autorisées Système d ouverture et de fermeture de portes de tramway Partie I - Présentation de l étude Les grandes métropoles répondent au problème

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D. Changements et réglages des outils de coupe GUIDE POUR LE CANDIDAT :

ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D. Changements et réglages des outils de coupe GUIDE POUR LE CANDIDAT : S317' ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D TITRE : Changements et réglages des outils de coupe Temps de préparation : Temps de présentation devant le jury : Entretien avec le jury : 2 h 15 minutes

Plus en détail

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES 1. Présentation SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES Le système d empilage de palettes de la société ERM «Multitec» est un mécanisme didactique qui permet de simuler un système d empilage ou de dépilage de palettes

Plus en détail

Machine de découpe de poutres en matériau léger

Machine de découpe de poutres en matériau léger 10PSI14 Machine de découpe de poutres en matériau léger QUESTIONNAIRE Le sujet remis aux candidats comprend : Un questionnaire Un dossier technique regroupant les annexes Un cahier réponses Le questionnaire

Plus en détail

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur Projet Mécatronique S4 Plateau élévateur Réalisé par El Khairi Neji Desfontaine Jonas 2013~2014 20 Spécification Technique des Besoins (STB) Projet : Plateau élévateur Réf. : STB001 Organisme émetteur

Plus en détail

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée.

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Mise en situation. Nous proposons l étude des performances d un moteur thermique de scooter et de sa chaîne

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge Force centrifuge I- Introduction Dans ce TP, nous étudions la force centrifuge exerçant sur un corps, résultant de la rotation autour d un axe défini. Dans un premier temps, l étude de la force en fonction

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

1 ) Métropole STLB 2015

1 ) Métropole STLB 2015 1 ) Métropole STLB 2015 Partie A : détermination de la vitesse du véhicule Procès-verbal des enquêteurs : L accident s est produit sur une portion de route départementale goudronnée dont la vitesse est

Plus en détail

Decade 0.40. Manuel de prise en main

Decade 0.40. Manuel de prise en main Decade 0.40 Manuel de prise en main Thomas Paviot 25 novembre 2005 Dernière modification : 2 mars 2006 thomas.paviot@free.fr www.decade-dynamics.org Pendule double - 1 - Decade 0.40 Prise en main Avertissements

Plus en détail

Robot de pose de fibres optiques

Robot de pose de fibres optiques ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES, ECOLES NATIONALES SUPERIEURES DE L AERONAUTIQUE ET DE L ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCEES, DES TELECOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ETIENNE, DES

Plus en détail

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC LE SYSTÈME SCOOT'ELEC PREMIERE PARTIE TRAVAUX PRATIQUES TEMPS CONSEILLE analyse du travail pratique demandé : 1 heure 30 minutes mise en œuvre du travail pratique demandé : 2 heures évaluation de la qualité

Plus en détail

CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION. www.cetic.fr

CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION. www.cetic.fr CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION www.cetic.fr 02 www.cetic.fr SOMMAIRE PRESENTATION 4 TYPES DE COURONNES D ORIENTATION 4 Simple rangée de billes 4 Triple rangées de billes 4 Double rangées de

Plus en détail

CH12 : Solide en mouvement de translation

CH12 : Solide en mouvement de translation BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH12 : Solide en mouvement de translation Motorisation des systèmes Enjeu : Problématique : En tant que technicien supérieur, il vous revient

Plus en détail

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE...

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE... Découverte du logiciel Mecaplan pour SolidWorks Page 1/9 Mecaplan pour SolidWorks Bielle Manivelle Piston Bâti Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL....2

Plus en détail

Annexe V. Notice du programme DYNAPOUL

Annexe V. Notice du programme DYNAPOUL Annexe V Notice du programme DYNAPOUL Les entrées peuvent s effectuer soit par le clavier, soit par fichier, enfin par bloc de trois. Ce chapitre se décompose en deux sous-chapitres indépendants suivant

Plus en détail

Etude des performances du système d'ouverture de porte automatique de TGV

Etude des performances du système d'ouverture de porte automatique de TGV Etude des perforances du systèe d'ouverture de porte autoatique de TGV (D après Centrale-Supelec MP 28) On s intéresse aux perforances du systèe d ouverture de porte du TGV dont on donne une description

Plus en détail

1) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...2 2) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE...3 3) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...

1) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...2 2) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE...3 3) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE... Dossier technique Portail BFT Page 1/8 Portail BFT 1) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE....2 2) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE....3 21) SADT... 3 22) FAST.... 3 3) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU

Plus en détail

NOTION DE BIOMECANIQUE

NOTION DE BIOMECANIQUE NOTION DE BIOMECANIQUE Jambe Attraction Terrestre g d1 = 0.04m d2 = 0.4m R= 100N A F d1 d2 10kg g = 9.81 N (10) R = g x m (masse) R = 10 x 10 R = 100 N (Newton) R M = Moment M = F x d Pour qu ils soient

Plus en détail

Mécanique. À retenir. Page : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 1) Mouvement linéaire :

Mécanique. À retenir. Page : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 1) Mouvement linéaire : À retenir 1) Mouvement linéaire : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 260 Vitesse : v R v : Vitesse en mètres par seconde (m.s -1 ) l : Longueur en

Plus en détail

d une motorisation d axe

d une motorisation d axe Le dimensionnement d une motorisation d axe FRANCIS BINET [] Choisir et dimensionner un motoréducteur d axe lors de la conception d une machine automatique n est pas toujours chose aisée. Après avoir posé

Plus en détail

TP 2 - Simulation de systèmes mécaniques et électromécaniques avec Simscape

TP 2 - Simulation de systèmes mécaniques et électromécaniques avec Simscape TP 2 - Simulation de systèmes mécaniques et électromécaniques avec Simscape Durée: 3h + 1h pour le compte rendu Simscape est une extension de Matlab/Simulink pour modéliser des systèmes physiques dans

Plus en détail

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1 Moulage Objectifs Connaître les différents procédés de moulage 1-1 1. Généralités sur la mise en forme 1-2 2. Définitions Le Moulage : reproduire un objet au moyen d un moule. Le mot moulage définit aussi

Plus en détail

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Préambule Une partie des informations suivantes est issue du rapport de jury 2014. On y trouvera notamment les compétences et situations d évaluations

Plus en détail

TEPZZ 876 97A_T EP 2 876 297 A1 (19) (11) EP 2 876 297 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: F02N 11/04 (2006.01) F02N 19/00 (2010.

TEPZZ 876 97A_T EP 2 876 297 A1 (19) (11) EP 2 876 297 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: F02N 11/04 (2006.01) F02N 19/00 (2010. (19) TEPZZ 876 97A_T (11) EP 2 876 297 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 27.0.1 Bulletin 1/22 (1) Int Cl.: F02N 11/04 (06.01) F02N 19/00 (.01) (21) Numéro de dépôt: 14189384.2

Plus en détail

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l Synthèse - NBN EN 13829 Performance thermique des bâtiments Détermination de la perméabilité à l air des bâtiments Méthode de pressurisation par ventilateur (ISO 9972 : 1996, modifiée) 1. Introduction

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 Cric électrique pour véhicule

Plus en détail

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES I- Introduction L MECNIQUE C est la science mise à notre disposition afin de déterminer : les efforts, les caractéristiques d un mouvement, les dimensions, les déformations, les conditions de fonctionnement

Plus en détail

Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 24 : Travail d une force-energies

Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 24 : Travail d une force-energies 1 Thème : Lois et modèles Partie : Temps, mouvement et évolution. Cours 24 : Travail d une force-energies I. Les forces travaillent. 1. Effets d une force. Les forces appliquées à un système peut : - Déformer

Plus en détail

MOUVEMENTS I. TRANSMISSION ET TRANSFORMATION DE MOUVEMENTS.

MOUVEMENTS I. TRANSMISSION ET TRANSFORMATION DE MOUVEMENTS. MOUVEMENTS Mécanisme ensemble de pièces organisées pour obtenir un mouvement. Liaison nature de l assemblage de deux pièces entre elles. Liaison complète/fixe (les deux pièces sont solidaires l une de

Plus en détail

et pour une hélice à gauche Représentation plane et spatiale de la liaison hélicoïdale

et pour une hélice à gauche Représentation plane et spatiale de la liaison hélicoïdale olutions technologiques associées à la liaison hélicoïdale 2 Année PT.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Page 1 sur 1 I. Introduction Un système vis-écrou correspond à la solution technologique

Plus en détail

ETUDE D UN MANIPULATEUR AUTO-EQUILIBRE PNEUMATIQUE.

ETUDE D UN MANIPULATEUR AUTO-EQUILIBRE PNEUMATIQUE. ocuments interdits. alculatrice autorisée. Le candidat est invité à formuler toute hypothèse qui lui semblerait nécessaire pour pouvoir répondre aux questions posées. Sauf indication, vous répondrez sur

Plus en détail

%# $ ( %# $ ) ) *# * **$ +%#, -

%# $ ( %# $ ) ) *# * **$ +%#, - !"# $ # $ $ %&%' %# $ ( %# $ ) ) *# * **$ +%#, - # $ # $ *#. $ ( $ *%# $ / 0. ( $ '# '( $ 1/*# 0* Support technique : Réducteur Intitulé : Etude de conception détaillée BTS CIM 1 ère année 2 ème sem. TP

Plus en détail

E13 : Principe de l isolement et étude de

E13 : Principe de l isolement et étude de Titre du T.P.: Effort d ouverture de la «porte» de la pompe Centre(s) d intérêt(s) : CI6 : Comportement statique et élastique des solides Thème(s) abordé(s) : E13 : Principe de l isolement et étude de

Plus en détail

DIFFÉRENTS TYPES DE POMPES

DIFFÉRENTS TYPES DE POMPES 1 DIFFÉRENTS TYPES DE POMPES Pour les illustrations des différentes pompes, on peut se référer pour les schémas aux deux sources suivantes:! Technologie Génie Chimique (ANGLARET - KAZMIERCZAK) Tome 1!

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.)

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) SESSION 2012 PSISI07 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) Durée : 4 heures N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

PCSI Les Ulis DS 1 CI1 ETUDE DES SYSTEMES

PCSI Les Ulis DS 1 CI1 ETUDE DES SYSTEMES Exercice 1 La société ROBOSOFT a développé un robot devant assurer de manière automatique l entretien de la pyramide du Louvre sans nécessiter l intervention (difficile et périlleuse) des opérateurs directement

Plus en détail

Travaux Pratiques TRIEUSE DE PELLICULES Etude mécanique du convoyage

Travaux Pratiques TRIEUSE DE PELLICULES Etude mécanique du convoyage PI* Lycée P.Corneille Etude Dynamique du convoyage.doc Page : 1/1 Travaux Pratiques TRIEUE DE PELLICULE Etude mécanique du convoyage Temps alloué 2 heures En annexe : conditions d équilibre d un solide

Plus en détail

Etude n 1 : Moteur simplifé (1 cylindre)

Etude n 1 : Moteur simplifé (1 cylindre) Etude n 1 : Moteur simplifé (1 cylindre) Mise en situation Le mécanisme étudié est un moteur à essence de moto. Pour simplifier l étude, seulement un piston et une bielle ont été représentés. Le mécanisme

Plus en détail

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Introduction Je propose de soumettre à nos outils de MAO (mécanique assistée par ordinateur) Cosmos pack éducation 2006,

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils

Plus en détail

CONSTRUCTION DES SYSTEMES TECHNIQUES Centres d intérêt : Analyse fonctionnelle, représentation d un produit technique BTS CPI Support d activité :

CONSTRUCTION DES SYSTEMES TECHNIQUES Centres d intérêt : Analyse fonctionnelle, représentation d un produit technique BTS CPI Support d activité : Centres d intérêt : Analyse fonctionnelle, représentation d un produit technique TP n 1 C3 Pluriel, Actionneur Valéo C04 Analyser, comparer, argumenter des solutions techniques. C10 (Proposer) sous forme

Plus en détail

S2I 1. Modélisation d un hayon de coffre électrique

S2I 1. Modélisation d un hayon de coffre électrique S2I 1 TSI 4 heures Calculatrices autorisées Modélisation d un hayon de coffre électrique 213 L industrie automobile propose sur les véhicules modernes de plus en plus de systèmes d aide à l utilisateur,

Plus en détail

Séminaire Sciences de l ingénieur

Séminaire Sciences de l ingénieur Séminaire Sciences de l ingénieur Le référentiel Analyser Modéliser Observer un système Modéliser un système Agir sur le système Analyser le besoin Analyser le système Caractériser des écarts Rechercher

Plus en détail

CHAPITRE 1 MÉCANISMES. 1.1 Modélisation cinématique. 1.1.1 Problématique. 1.1.2 Modèle cinématique

CHAPITRE 1 MÉCANISMES. 1.1 Modélisation cinématique. 1.1.1 Problématique. 1.1.2 Modèle cinématique TABLE DES MATIÈRES 1 Mécanismes 1 1.1 Modélisation cinématique.......................... 1 1.1.1 Problématique............................ 1 1.1.2 Modèle cinématique......................... 1 1.2 Liaisons

Plus en détail

Chapitre 6P : ENERGIE CINETIQUE ET ENERGIE POTENTIELLE

Chapitre 6P : ENERGIE CINETIQUE ET ENERGIE POTENTIELLE Chapitre 6P : ENERGIE CINETIQUE ET ENERGIE POTENTIELLE Dans le chapitre précèdent, nous avons étudié l expression du travail et de la puissance d une force constante. Ce travail correspond à un transfert

Plus en détail

Système d éclairage directionnel d Espace IV

Système d éclairage directionnel d Espace IV Système d éclairage directionnel d Espace IV 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1. Objectifs de l épreuve L objectif de l épreuve est d analyser les performances du système d éclairage directionnel d Espace

Plus en détail

Animation. Principes et modélisation

Animation. Principes et modélisation Animation Principes et modélisation Les animations Une animation est obtenue par une succession rapide d'images (25 images par seconde en vidéo, 24 pour le cinéma). Pour une séquence donnée, chaque image

Plus en détail

Se préparer à l examen. La gestion des stocks. Travail 1 Déterminer la vitesse de rotation de chaque famille de produits

Se préparer à l examen. La gestion des stocks. Travail 1 Déterminer la vitesse de rotation de chaque famille de produits Cas n 1 La gestion des stocks Votre situation professionnelle Dans le cadre de votre baccalauréat professionnel commerce, vous faites une période de formation dans le magasin Toutcomptefait de Royan (17).

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces décrits dans ce cours : - Moulage - Soudage - Tournage / fraisage - Forgeage / cisaillage / poinçonnage - Pliage / emboutissage

Plus en détail

BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques ÉPREUVE E4. Conception préliminaire d'un système automatique. Session 2013

BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques ÉPREUVE E4. Conception préliminaire d'un système automatique. Session 2013 BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques ÉPREUVE E4 Conception préliminaire d'un système automatique Session 2013 Durée : 4 h 30 - Coefficient : 3 SYSTÈME AUTOMATIQUE DE TRAITEMENT DE BADGES

Plus en détail

Document d accompagnement des sujets "zéro"

Document d accompagnement des sujets zéro EVALUATION DES COMPETENCES EXPERIMENTALES I. Présentation d un sujet type Document d accompagnement des sujets "zéro" Ce texte présente la façon dont sont construits les quatre sujets "zéro" pour l évaluation

Plus en détail

Modélisation du système de la suspension BMW

Modélisation du système de la suspension BMW Problématique Modélisation du système de la suspension BMW La suspension de moto relie le siège et son pilote à la roue arrière de la moto. Les oscillations du sol doivent être absorbées par cette suspension

Plus en détail

Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer

Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer SPRUYT G. 1 / 14 I.S.I.P.S Table des matières 1. Construction des machines à mesurer... 3 1.1. Architecture... 3 1.1.1. Machine à portique...

Plus en détail

Laboratoire de Sciences Industrielles de l Ingénieur

Laboratoire de Sciences Industrielles de l Ingénieur Laboratoire de Sciences Industrielles de l Ingénieur S23 - Convertir l'énergie S231 - Actionneurs et pré-actionneurs associés incluant leurs commandes S - Comportement des systèmes S3 - Modélisation des

Plus en détail

NWC Torque. NetWatchControl Torque. NWC Torque - Description. Développé en collaboration avec :

NWC Torque. NetWatchControl Torque. NWC Torque - Description. Développé en collaboration avec : NWC Torque NetWatchControl Torque Développé en collaboration avec : Site Le Locle Y.Terés (yvan.teres@eiaj.ch) Avenue de l Hôtel de Ville 7 CH-2400 Le Locle Phone : ++41 (0)32 930 13 13 Fax : ++41 (0)32

Plus en détail

L injection plastique

L injection plastique L injection plastique I. Généralité L injection plastique est un procédé de mise en œuvre des thermoplastiques Il consiste à ramollir la matière plastique pour l amener en phase plastique, à l injecter

Plus en détail

Master Mécanique des Solides Liste des Unités de Formations (UE) Master 1 - Semestre 7. Robotique et systèmes polyarticulés

Master Mécanique des Solides Liste des Unités de Formations (UE) Master 1 - Semestre 7. Robotique et systèmes polyarticulés Master Mécanique des Solides Liste des Unités de Formations (UE) Master 1 - Semestre 7 Robotique et systèmes polyarticulés L'objectif de cette UE est d'apporter aux étudiants des connaissances et des compétences

Plus en détail

LE SYSTEME DE SURALIMENTATION 1. Mise en situation

LE SYSTEME DE SURALIMENTATION 1. Mise en situation 1. Mise en situation (entourez le turbo) Renault Mégane 1.9 dci 2. Necessité du système 2.1 Rappel P = C.ω P Puissance (watt) C Couple (N.m) ω Vitesse angulaire (rad.s -1 ) 2.2 Paramètres influençant les

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. 104 A Tournez la page S.V.P. ETUDE D UN SYSTEME DE TRANCANNAGE Figure 1 : Vue du système de trancannage REDEX A - Cahier des Charges Fonctionnel (Extraits) A.1 - Présentation du problème A.1.1 - Le contexte

Plus en détail

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire MP-SIM : Planification de trajectoire sujet proposé par Nicolas Kielbasiewicz : nicolas.kielbasiewicz@ensta-paristech.fr 0 janvier 06 La planification de trajectoire consiste à déterminer une trajectoire,

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '

!  #! $!  % & '! (!  ' )*!! * #  ' !"#! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '! & & % $%&%,!! )* *!# & * "! "-". *! /!! # " " # # # ""# #! ) 234.i!. * ". 2 *!! #. * 5! " 6 6. * " - X Magasin 2.2 évacuation du rack 2 4 3 D2 Y Z d c d c Magasin.2

Plus en détail

Exercice 2 : CONSOLE DE DÉCORATION.

Exercice 2 : CONSOLE DE DÉCORATION. TD 29 - Arc-boutement Page 1/7 Exercice 1 : EXTRACTEUR DE ROULEMENTS. On considère un extracteur de roulements dont le but est d extraire les roulements détériorés qui sont montés serrés sur les arbres.

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Mémo de cours n 3. Force et accélération

Mémo de cours n 3. Force et accélération Mémo de cours n 3 Force et accélération v1.1.1 CC-by-sa Olivier Cleynen introméca.ariadacapo.net 3.1 Vecteur dérivé d un vecteur Il arrive souvent qu un vecteur décrivant une propriété d un corps change

Plus en détail

CHAPITRE 1 CINÉTIQUE. 1.1 Masse et inertie. 1.1.1 Notions d inertie

CHAPITRE 1 CINÉTIQUE. 1.1 Masse et inertie. 1.1.1 Notions d inertie TABLE DE MATIÈRE 1 Cinétique 1 1.1 Masse et inertie................................ 1 1.1.1 Notions d inertie........................... 1 1.1.2 Masse.................................. 2 1.1.3 Centre d

Plus en détail