ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006)"

Transcription

1 1.MISE EN SITUATION ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006) Les pièces injectées représentent aujourd'hui une grande part de la production industrielle. Le déchargement des presses d'injection est généralement effectué en automatique par des robots 3 axes cartésiens, voire par des robots 6 axes lorsque des problèmes dégagement imposent des trajectoires complexes de la pièce hors du moule. Ce déchargement représente un enjeu stratégique : la durée du cycle du robot pour récupérer la pièce dans le moule engendre un coût non négligeable sur le prix final de la piece produite puisqu'il n'y a pas d'injection pendant ce temps. Le sujet porte sur une cellule d'injection automatisée produisant des pièces injectées. Les pièces produites sont des ardoises (figure 1-1) composées d'un insert en carton plastifié surmoulé pour obtenir un bord plastifié autour de celui-ci. Les inserts ont déposés dans le moule de la presse avant la fermeture du moule. Le moule comporte deux empreintes afin de réaliser 2 ardoises par cycle. La cellule d'injection (figure 1-23) est constituée des sous-ensembles suivants : deux magasins (1.1 et 1.2) d'inserts (cartons bruts) comportant deux racks de deux rangées de cartons chacun ; un robot de chargement / déchargement de la presse (robot 1) équipé d'un double préhenseur deux jeux de ventouses. Le premier préhenseur, ses ventouses V1, récupère les ardoises moulées sur le moule fixe. Le deuxième préhenseur, ses ventouses V2, assure la prise et la dépose des ardoises brutes. Il est équipé d'une unité de rotation à 90 pour effectuer le changement d'orientation entre la préhension dans les magasins 1.i et la dépose des inserts sur le moule mobile ; une presse d'injection permettant de mouler deux ardoises simultanément ; un robot de palettisation (robot 2) des ardoises finies équipé d'un préhenseur à ventouses ; une zone de dépose par le robot 1 des ardoises finies constituée de deux supports D1 et D2 ; deux magasins (2.1 et 2.2) de pièces finies comportant chacun un rack de quatre ardoises empilées à plat. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 1/10 Version du 12/11/08

2 Description du fonctionnement : La cellule d injection est alimentée par deux magasins dans lesquels les inserts en cartons (ardoises brutes) sont empiles à plat dans des racks verticaux (magasins 1.1 et 1.2). Le robot 1, comportant trois axes cartésiens, équipé d'un jeu de ventouses (VI), prélève simultanément deux ardoises brutes (respectivement en a, b, c puis d) et vient les placer sur le côté mobile du moule. Des ventouses placées dans celui-ci permettent de maintenir ces inserts en attendant la fermeture du moule. Le robot 1 possède un deuxième préhenseur en vis-à-vis du premier. Il est équipe de ventouses (V2) qui vont permettre de récupérer les ardoises venant d'être moulées sur le côté fixe du moule. A l'issue de l'opération de chargement / déchargement, le robot a donc déposé les inserts (cartons bruts) dans le moule et récupéré les deux ardoises finies. La phase de moulage peut alors débuter. La phase de chargement / déchargement ayant été exécutée, le robot 1 dépose une à une les ardoises verticalement dans un support spécifique (D1 et D2). Un deuxième robot 3 axes cartésiens (robot 2) récupère alors chaque ardoise (une la fois) pour la déposer dans un magasin constitue par les ardoises empilées à plat dans des racks verticaux (magasins 2.1 et 2.2). Lycée du Hainaut-Valenciennes page 2/10 Version du 12/11/08

3 Structure du robot cartésien Le robot 1 de chargement / déchargement de la cellule d'injection est constitué d'un portique cartésien 3 axes. Chaque axe est composé d'un moteur synchrone autopiloté, d'un réducteur à train épicycloïdal, d'un système de transformation de mouvement (de type pignon - crémaillère pour les axes X et Z, poulies - courroie crantée pour Y) et d'un chariot guidé par des galets. 2.OBJECTIF On s intéresse ici uniquement à l axe Z. On cherche à vérifier si le moteur installé sur l axe Z est capable d assurer des capacités cinématiques et dynamiques compatibles les cadences et les caractéristiques des pièces qui sont manipulées. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 3/10 Version du 12/11/08

4 3.NOTATIONS - HYPOTHESES L axe Z fonctionne un cycle imposé permettant de respecter les cadences du cycle. Notations : : Couple électromécanique du moteur : Moment d inertie de l arbre moteur : Vitesse angulaire de l arbre moteur : Moment d inertie du pignon : Vitesse angulaire du pignon : Moment d inertie du réducteur ramené sur l arbre moteur : Vitesse linéaire du préhenseur : Masse totale de la poutre verticale (sans pièce) : Accélération linéaire du préhenseur : Masse d une ardoise finie : Masse d un insert (carton brut) : Rayon primitif du pignon moteur : Rapport de réduction On pose : Hypothèses : Les solides sont considérés indéformables ; Les efforts dus aux frottements secs et visqueux sont négligés, les liaisons sont considérées parfaites ; La masse embarquée est maximale. Elle est égale à ; La pesanteur est prise en compte : Lycée du Hainaut-Valenciennes page 4/10 Version du 12/11/08

5 Le cycle étudié se situe à la fin de l injection : depuis la préhension des pièces venant d'être injectées (bras audessus du moule) jusqu'à la dépose de celles-ci sur la zone de dépose (figures 1-2 et 1.3-a). Le déroulement du cycle est décrit dans le tableau 1.1. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 5/10 Version du 12/11/08

6 La loi de mouvement désirée est définie par la figure 1.3-b. Il s'agit d'une loi de vitesse de type «trapèze» permettant un meilleur comportement thermique du moteur. L'ensemble «moteur et variateur» doit pouvoir supporter le cycle prévu sans échauffement anormal. Classiquement, les constructeurs de moteurs préconisent d'utiliser une règle d'équi-répartition (figure 1.4) des temps d'accélération, de vitesse constante et de décélération : t a = t b = t c. 4.QUESTIONS On donne ci-après le graphe d isolement complet du robot cartésien. On y a fait apparaître : Les chariots X, Y et Z Les différents pignons et crémaillères Les poulies et la courroie de l axe Y La masse embarquée Les actions liées aux moteurs X, Y et Z L action de la pesanteur Les préhenseurs seront considérés immobiles par rapport au chariot Z. Les pièces des réducteurs ne sont pas détaillées. Pignon Arbre sortie réducteur Arbre entrée réducteur Arbre moteur Z Crémaillère Chariot Z Préhenseur Masse embarquée Moteur Z Poulie 2 Courroie crantée Chariot Y Poulie 1 Arbre sortie réducteur Arbre entrée réducteur Bâti 0 Crémaillère Chariot X Moteur Y Arbre moteur Y Moteur X Pesanteur Pignon Arbre sortie réducteur Arbre moteur X Arbre entrée réducteur Lycée du Hainaut-Valenciennes page 6/10 Version du 12/11/08

7 On donne ci-après le détail de la chaîne cinématique de l axe Z faisant apparaître l ensemble des pièces (celles du réducteur comprises) : Réducteur Chariot Y Arbre intermédiaire réducteur A Arbre moteur Z O P K Crémaillère O I Masse embarquée Pignon Chariot Y Arbre entrée réducteur Arbre sortie réducteur Pignon - Crémaillère 4.1. Tracer un nouveau graphe d isolement tenant compte des hypothèses supplémentaires suivantes : Les axes X et Y sont à l arrêt ; L effet de la pesanteur n agit que sur le chariot Z et toutes les pièces qui y sont liées. Toutes les pièces du réducteur de l axe Z sont détaillées L action mécanique développée par le moteur Z est modélisée par le torseur couple suivant : Au niveau du contact pignon-crémaillère en, l action mécanique est modélisée par le torseur : : rayon primitif du pignon Au niveau des engrènements en P et K, les actions mécaniques sont modélisées par : et : rayon primitif du pignon de l arbre d entrée du réducteur : rayon primitif de l arbre intermédiaire du réducteur (coté entrée réducteur) et : rayon primitif du pignon de l arbre de sortie du réducteur : rayon primitif de l arbre intermédiaire du réducteur (coté sortie réducteur) 4.2. Isoler l ensemble et appliquer le théorème de la résultante dynamique en projection sur Isoler l ensemble et appliquer le théorème du moment dynamique en en projection sur Isoler l ensemble et appliquer le théorème du moment dynamique en en projection sur Isoler l ensemble et appliquer le théorème du moment dynamique en en projection sur. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 7/10 Version du 12/11/08

8 4.6. Combiner les quatre équations précédentes pour trouver l équation donnant. Mettre en évidence la présence d un couple dynamique et d un couple statique. Montrer que dans l expression de apparaît l inertie équivalente ramenée sur l arbre moteur : Montrer qu on peut écrire sous la forme : Donner l expression de réducteur) (inertie de toutes les pièces du réducteur ramenée sur l arbre d entrée du 4.7. Exprimer pour les trois zones du cycle de vitesse en trapèze défini sur la figure Rem : On présentera les résultats sous la forme d un tableau comme ci-dessous : Zone a b c Expression de 4.8. A partir des caractéristiques du moteur et des données ci-dessous, exprimer puis calculer l accélération maximale atteignable de la pièce dans le cas où la masse embarquée est maximale ainsi que la vitesse maximale atteignable. Pignon-Crémaillère Rayon primitif du pignon Module du pignon Inertie du pignon Moteur MAC071A HS Voir détail en annexe Réducteur Bras Z SP 60 - M Masse totale du chariot mobile Masse d un insert Masse d une ardoise finie Course totale utile Réduction Inertie ramenée sur l arbre d entrée Le robot portique est fourni en standard la presse d'injection. Le dimensionnement des pré-actionneurs et des actionneurs est donc réalisé par le constructeur un cahier des charges défini à priori. Il est donc nécessaire pour I utilisateur de vérifier que les capacités cinématiques et dynamiques des actionneurs seront compatibles les cadences et les caractéristiques des pièces qui sont manipulées. On se propose en outre de minimiser le temps nécessaire pour la réalisation des mouvements du robot. Pour cela, on cherche à travailler le plus souvent possible et Pour la zone a de la loi de vitesse en trapèze, exprimer la position à la date : en fonction de l accélération et de la date. Exprimer la vitesse atteinte en fonction de et. En déduire l expression de en fonction de et. Lorsque la course demandée est trop petite, il n est pas possible d atteindre la vitesse maximale respectant la loi de vitesse définie (règle d'équi-répartition non respectée). tout en Montrer que la course minimale permettant d atteindre est la suivante : Calculer et En déduire les étapes du cycle du bras Z (figure 1.3) qui ne pourront pas respecter ces conditions. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 8/10 Version du 12/11/08

9 4.11. Calculer réelle respectant la loi de vitesse en trapèze proposée pour les étapes 1 et 2. En déduire la valeur du couple électromécanique à fournir par le moteur à l accélération (phase a) et à la décélération (phase c) en prenant pour inertie équivalente Calculer atteinte et réelle respectant la loi de vitesse en trapèze proposée pour l étape 5. En déduire la valeur du couple électromécanique à fournir par le moteur à l accélération (phase a) et à la décélération (phase c) Conclure sur les capacités du moteur installé sur l axe Z à faire respecter les cadences demandées. Lycée du Hainaut-Valenciennes page 9/10 Version du 12/11/08

10

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '

!  #! $!  % & '! (!  ' )*!! * #  ' !"#! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '! & & % $%&%,!! )* *!# & * "! "-". *! /!! # " " # # # ""# #! ) 234.i!. * ". 2 *!! #. * 5! " 6 6. * " - X Magasin 2.2 évacuation du rack 2 4 3 D2 Y Z d c d c Magasin.2

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

S2I. La robotique au service du handicap

S2I. La robotique au service du handicap I Introduction S2I PSI 4 heures Calculatrices autorisées La robotique au service du handicap 2010 Les avancées technologiques récentes des actionneurs électriques ont permis le développement du champ d

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC

CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Option Génie Electrotechnique SESSION 2002 Epreuve: Etude des constructions Durée : 4 heures Coefficient : 6 CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC

Plus en détail

L usage de calculatrices est autorisé.

L usage de calculatrices est autorisé. CONCOURS ARTS ET MÉTIERS ParisTech - ESTP - ARCHIMEDE Épreuve de Sciences Industrielles MP Durée 3 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part

Plus en détail

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN MOTO ELECTRIQUE MISE EN SITUATION La moto électrique STRADA EVO 1 est fabriquée par une société SUISSE, située à LUGANO. Moyen de transport alternatif, peut-être la solution pour concilier contraintes

Plus en détail

Comment limiter l effort au volant dans des limites acceptables pour le. - Augmenter le diamètre du volant. ===> Inconfort des manoeuvres.

Comment limiter l effort au volant dans des limites acceptables pour le. - Augmenter le diamètre du volant. ===> Inconfort des manoeuvres. 1) GENERALITES: LE RAPPORT DE DEMULTIPLICATION: Le rapport de démultiplication est égal à : ANGLE DE BRAQUAGE DU VOLANT ANGLE DE BRAQUAGE DE LA ROUE PROBLEME: conducteur? Comment limiter l effort au volant

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur : scientifique : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur Première et seconde s PROGRAMME DE SCIENCES INDUSTRIELLES DE

Plus en détail

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES I- Introduction L MECNIQUE C est la science mise à notre disposition afin de déterminer : les efforts, les caractéristiques d un mouvement, les dimensions, les déformations, les conditions de fonctionnement

Plus en détail

Les liaisons au sol. Première STI Page 1 version 10-06

Les liaisons au sol. Première STI Page 1 version 10-06 Les liaisons au sol Première STI Page 1 version 10-06 1-Généralités 1.1-Définition d un train roulant Ensemble des éléments qui permettent au conducteur de définir dans les meilleures conditions la trajectoire

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

S2I. Analyse sanguine automatisée

S2I. Analyse sanguine automatisée I S2I MP 3 heures Calculatrices autorisées Analyse sanguine automatisée Problématique de l analyse sanguine 2010 L évolution des connaissances associées à l analyse sanguine a conduit à l amélioration

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

On peut mesurer l intensité (ou la «valeur») d une force à l aide d un dynamomètre. L intensité d une force s exprime en newton, symbole : N

On peut mesurer l intensité (ou la «valeur») d une force à l aide d un dynamomètre. L intensité d une force s exprime en newton, symbole : N CH5 FORCES ET PRINCIPE D INERTIE A) POURQUOI LE MOUVEMENT D UN OBJET EST-IL MODIFIE? POURQUOI SE DEFORME-T-IL? I - RAPPELS. L existence d une force est conditionnée à l identification d une interaction,

Plus en détail

Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II

Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II S si Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II TD 1. Présentation du dispositif Introduction Les essuie-glaces sont des raclettes en caoutchouc, montées sur des bras actionnés par un moteur électrique,

Plus en détail

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you.

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you. Robots CNC WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots Technology working for you. Le concept robot novateur Des dizaines d années d expériences, de développements et d innovations ont fait des robots

Plus en détail

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES GENERALITES : C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES Alors que les procédés de moulage sable imposent, chaque fois, la destruction du moule pour récupérer la pièce coulée. Les moules permanents (métalliques),

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

Etude et conception des parties actives d un moule d injection plastique sur une presse Babyplast 610

Etude et conception des parties actives d un moule d injection plastique sur une presse Babyplast 610 Objectif de l activité : Concevoir les parties actives à partir d une carcasse standard adapté à la presse à injecter Babyplast 610 de marque Alecop. A- Cahiers des charges On désire réaliser le moulage

Plus en détail

Etude d un ascenseur

Etude d un ascenseur Les calculatrices sont interdites. ***** N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui

Plus en détail

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques Épreuve E5 : Conception détaillée Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle Session 2013 Durée : 4 h Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

2D ou 3D? Simulation mécanique: MICHEL BOULATON, JACKY RÉA [1]

2D ou 3D? Simulation mécanique: MICHEL BOULATON, JACKY RÉA [1] Simulation mécanique: 2D ou 3D? MICHEL BOULATON, JACKY RÉA [1] Les outils d aide à la conception dans le domaine de la mécanique sont destinés à simuler le comportement cinématique et dynamique des mécanismes.

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Devoir e contrôle N 1 2010-2011 EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Niveau : 4 ème seconaire Section : science technique Durée :4 heure 1 - Présentation u véhicule : Le véhicule e la photo ci-contre

Plus en détail

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES Session : 2012 E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE UNITE CERTIFICATIVE U11 sous-épreuve E11 Analyse d un système

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

Modèle d une automobile.

Modèle d une automobile. Modèle d une automobile. On modélise une automobile par deux disques homogènes identiques de masse m de rayon a, de moment d inertie J = (1/) m a par rapport à leurs axes respectifs, de centre C, en contact

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Licence SPI Cinématique et Mécanismes. Introduction à la théorie des mécanismes

Licence SPI Cinématique et Mécanismes. Introduction à la théorie des mécanismes Licence SPI Cinématique et Mécanismes Introduction à la théorie des mécanismes Mobilité, hyperstatisme, singularité Plan Problèmes/Objectifs Quelques exemples Graphe mécanisme Nombre de cyclomatique Analyse

Plus en détail

Epreuve de Sciences Industrielles B

Epreuve de Sciences Industrielles B Epreuve de Sciences Industrielles B Durée : 6h00 Composition du sujet : 1 cahier de 20 pages de texte, numérotées de T1/20 à T20/20 ; 16 documents, intitulés «Document i», avec i = 1 à 16, numérotés D1/16

Plus en détail

LES ROUAGES DE LA PERFORMANCE AUTOMATISATION DES PRESSES DE 25 À 5000 TONNES, LA ROBOTIQUE DES PROFESSIONNELS DE L INJECTION DES PLASTIQUES

LES ROUAGES DE LA PERFORMANCE AUTOMATISATION DES PRESSES DE 25 À 5000 TONNES, LA ROBOTIQUE DES PROFESSIONNELS DE L INJECTION DES PLASTIQUES LES ROUAGES DE LA PERFORMANCE AUTOMATISATION DES PRESSES DE 25 À 5000 TONNES, LA ROBOTIQUE DES PROFESSIONNELS DE L INJECTION DES PLASTIQUES SOMMAIRE GARANTIE GLOBALE... 2 TABLEAU RÉCAPITULATIF DE LA GAMME...

Plus en détail

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus.

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus. CABLECAM de HYMATOM La société Hymatom conçoit et fabrique des systèmes de vidéosurveillance. Le système câblecam (figure 1) est composé d un chariot mobile sur quatre roues posé sur deux câbles porteurs

Plus en détail

6.1 Méthode des champs de potentiel

6.1 Méthode des champs de potentiel Chapitre 6 Évitement d obstacles L évitement d obstacles est un comportement de base présent dans quasiment tous les robots mobiles. Il est indispensable pour permettre au robot de fonctionner dans un

Plus en détail

Étude statique du tire bouchon

Étude statique du tire bouchon Méthodologie MP1 Étude statique Tire-bouchon Étude statique du tire bouchon On s intéresse à l aspect statique du mécanisme représenté en projection orthogonale sur la figure 1. Le tire bouchon réel est

Plus en détail

Handling Guide Online

Handling Guide Online Handling Guide Online Vous avez besoin de systèmes compacts. Vous recherchez la simplicité. Nous sommes votre partenaire pour la solution idéale. Systèmes de manipulation Festo : diversité, précision,

Plus en détail

TP Statique - Equilibre d'un panneau préfabriqué

TP Statique - Equilibre d'un panneau préfabriqué TP Statique - Equilibre d'un panneau préfabriqué Présentation Cette activité est utilisable en ligne mais peut aussi être téléchargée et installée sur un pc en cliquant ici: Pensez à décompresser le fichier

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

Modélisation d une machine à courant continu Identification des paramètres

Modélisation d une machine à courant continu Identification des paramètres ENS de Caan - TP de préparation à l agrégation - Electricité Modélisation d une maine à courant continu Identification des paramètres I. Modélisation et fonctions de transfert Nous allons présenter des

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie?

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Volant de badminton en perte d énergie? FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 15 Type d'activité Activité expérimentale Notions et contenus du programme de 1 ère S Compétences attendues du programme de 1 ère S Énergie d un point matériel

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit:

DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit: DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit: définition des données de l application (A) calcul de la charge unitaire (B) contrôle à la charge

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR. Partie I - Analyse système

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR. Partie I - Analyse système SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR COMPORTEMENT DYNAMIQUE D UN VEHICULE AUTO-BALANCÉ DE TYPE SEGWAY Partie I - Analyse système Poignée directionnelle Barre d appui Plate-forme Photographies 1 Le support

Plus en détail

Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012

Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012 Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012 On traite ici un cas très simple d analyse de structure au travers du logiciel RDM Le Mans. Le modèle à analyser est composé d une structure encastrée dans

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

Février- Mars 2014. Projet : Traçabilité des containers fil. Cahier des charges. Destiné aux fournisseurs de solution RFID. Strictement confidentiel.

Février- Mars 2014. Projet : Traçabilité des containers fil. Cahier des charges. Destiné aux fournisseurs de solution RFID. Strictement confidentiel. Février- Mars 2014 Projet : Traçabilité des containers fil Cahier des charges Destiné aux fournisseurs de solution RFID Strictement confidentiel Contenu Présentation de l entreprise 3 1 Généralités 3 11

Plus en détail

Bases de la biomécanique. Intervenant 99.9.2099

Bases de la biomécanique. Intervenant 99.9.2099 Bases de la biomécanique Intervenant 99.9.2099 Qu est-ce que la biomécanique 1 Par biomécanique on entend la mécanique du corps humain en faisant du sport. 2 Qu est-ce que la biomécanique 2 Les mouvements

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

LES CAPTEURS TOUT OU RIEN

LES CAPTEURS TOUT OU RIEN LES CAPTEURS TOUT OU RIEN SOMMAIRE Généralités...3 Caractéristiques générales...4 Les capteurs mécaniques : principe...5 Les capteurs mécaniques : avantages et utilisation...6 Les capteurs mécaniques :

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER?

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? Mars 2005 Comment faire? EXPLORER, ANALYSER ET REPRÉSENTER UN OBJET TECHNIQUE Examiner attentivement l objet, voir s il peut

Plus en détail

S2I. Chargement et déchargement des cargos porte-conteneurs

S2I. Chargement et déchargement des cargos porte-conteneurs S2I PSI 4 heures Calculatrices autorisées 2013 Chargement et déchargement des cargos porte-conteneurs I Performances et architecture des grues I.A Le rôle des ports dans le transport mondial des marchandises

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES. MATHEMATIQUES (15 points)

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES. MATHEMATIQUES (15 points) BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Une automobile hybride est un véhicule disposant de deux types de motorisation : un moteur thermique et un moteur

Plus en détail

Composants périphériques

Composants périphériques Composants périphériques 14 65,2 103 Régulateur du Vide série REV 38 REV 38 Ø 50 Ø 76,4 167,6 3/8 106 19,4 VIDE 76 17 Utilisation 3/8 70 Equerre de fixation 19,3 59,5 M 5 49 45 9 31,5 20 15 57 43 Equerre

Plus en détail

E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION

E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION SESSION 2010 IPE4EPR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR INDUSTRIALISATION DES PRODUITS MECANIQUES E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION DOSSIER RESSOURCE Contenu du dossier: 8 documents dont un format A3 ORS

Plus en détail

PROCEDES Dossier ressources

PROCEDES Dossier ressources 1 Le moulage Mise en formes des matériaux métalliques Le moulage permet d obtenir des pièces complexes en coulant du métal en fusion dans un moule. Mais il existe aussi d autres types de moulages. Par

Plus en détail

Etude d un véhicule électrique

Etude d un véhicule électrique Etude d un véhicule électrique Sa masse M est de 1,4 tonne. Sa vitesse maximale Vmax = 150 km/h. Autonomie : 250 km à 90 km/h. Batteries Lithium-ion. Les deux roues avant sont motrices. Le diamètre D d

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Le sujet comporte les documents suivants :

Le sujet comporte les documents suivants : Le sujet comporte les documents suivants : - le texte du sujet qui comprend 24 pages numérotées de 1/24 à 24/24, - quatre documents annexes numérotés annexe 1, 2, 3 et 4, - quatre documents réponses numérotés

Plus en détail

Moto électrique Quantya'"

Moto électrique Quantya' BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2009 Épreuve: étude des constructions Durée : 4 heures Coefficient: 6 Moto électrique Quantya'" AUCUN

Plus en détail

E AGRÉGATION CONCOURS EXTERNE

E AGRÉGATION CONCOURS EXTERNE ministère éducation nationale jeunesse vie associative E AGRÉGATION CONCOURS EXTERNE Tournez la page S.V.P. A Le sujet comporte 57 pages : - une présentation de l étude (pages 3/57 à 8/57) ; - le texte

Plus en détail

Thème d étude : Pompe à excentrique

Thème d étude : Pompe à excentrique TP 2 et 3 Construction Mécanique 3 ième année Thème d étude : Pompe à excentrique Télécharger à partir du site http://58consmeca.free.fr et enregistrer les 4 fichiers dans un dossier SimDesigner R4 WBE

Plus en détail

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE E2 ETUDE D UN OUVRAGE Cours 1BI S2 : Utilisation de l énergie S2.1 : Machines électromagnétiques ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE 1. TRANSMISSION PAR POULIES COURROIES. 1.1. Fonction : Transmettre par adhérence,

Plus en détail

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO TD 20 - Loi Entrée-Sortie à l'aide d'un produit scalaire constant de deux vecteurs d orientation Page 1/6 Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO (Selon le concours CCP 2004 filière

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

I. Préliminaires. 1. Introduction

I. Préliminaires. 1. Introduction 1. Introduction I. Préliminaires La commande de direction des véhicules automobiles impose au conducteur de vaincre par l intermédiaire du volant le couple de pivotement dû à l action du sol sur les roues

Plus en détail

Motorisations CC pour portes coulissantes, série DC-21

Motorisations CC pour portes coulissantes, série DC-21 Motorisations CC pour portes coulissantes, série DC-21 DICTAMAT 00-21 / 3400-21 La série de motorisations DC-21se compose de moduls et de moteurs à courant continu. Elle est pourvue en particulier pour

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Jouets...2 I.Voiture avec volant d'inertie réservoir d'énergie cinétique...2 A.Préliminaire...3 B.Phase 1...3 C.Phase 2...4 D.Phase

Plus en détail

OPTIMISATION À UNE VARIABLE

OPTIMISATION À UNE VARIABLE OPTIMISATION À UNE VARIABLE Sommaire 1. Optimum locaux d'une fonction... 1 1.1. Maximum local... 1 1.2. Minimum local... 1 1.3. Points stationnaires et points critiques... 2 1.4. Recherche d'un optimum

Plus en détail

ENGEL sur le FIP 2014 à Lyon

ENGEL sur le FIP 2014 à Lyon ENGEL sur le FIP 2014 à Lyon Schwertberg/Autriche Mai 2014 Des cellules de fabrication compactes, des changements de moule plus rapides et une intégration de processus plus simple: Pendant le salon du

Plus en détail

I- Transfert d énergie par travail mécanique Doc 1. Un homme pousse sa voiture en panne Doc 2. Un parachutiste saute en chute libre

I- Transfert d énergie par travail mécanique Doc 1. Un homme pousse sa voiture en panne Doc 2. Un parachutiste saute en chute libre Chapitre P 9 : Travail d une force constante et énergie Correction Dans le chapitre précédent, nous avons étudié l évolution temporelle de différents systèmes mécaniques en exploitant la seconde loi de

Plus en détail

LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS

LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS Calcul d un vérin Poussée La poussée exercée par un vérin est fonction de la pression d alimentation, du diamètre du vérin et de la résistance de frottement

Plus en détail

Cahier des Charges. Acquisition de deux robots industriels polyarticulés 6 axes

Cahier des Charges. Acquisition de deux robots industriels polyarticulés 6 axes A Lannion, le 10 février 2010 Cahier des Charges Acquisition de deux robots industriels polyarticulés 6 axes Rue des cordiers BP 80349 22303 Lannion Cedex Tél : 02 96 05 61 71 Fax : 02 96 37 25 83 1 SOMMAIRE

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES SYSTÈME DE LEVAGE À MULTIPLES COLONNES Les sociétés de transports publics des grandes agglomérations gèrent des réseaux comportant des bus et/ou des tramways. Ces sociétés

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par :

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par : STATIQUE STATIQUE PLANE (Statics) Définition : étude de l équilibre des corps. En statique plane les actions et les forces étudiées appartiennent toutes à un même plan Les forces et les moments : une action

Plus en détail

Comment sera la mobilité individuelle future?

Comment sera la mobilité individuelle future? Comment sera la mobilité individuelle future? Une certitude : Elle sera différente de toutes les projections tentées aujourd'hui! Raymond Chenal ingénieur- conseil membre de l ADER 1 Comment sera la mobilité

Plus en détail

CHAPITRE II : STATIQUE

CHAPITRE II : STATIQUE CHPITRE II : STTIQUE - Généralités : I. NTIN DE RCE : En mécanique, les forces sont utilisées pour modéliser des actions mécaniques diverses (actions de contact, poids, attraction magnétique, effort ).

Plus en détail

Identification des éléments de la fonction propulsion

Identification des éléments de la fonction propulsion Identification des éléments de la fonction propulsion Objectif de la séquence Identifier à partir d une représentation les éléments de la fonction se propulser. Décrire graphiquement le fonctionnment.

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES Hygiène Industrielle - Santé au Travail RISQUES PROFESSIONNELS Ingénieurs en Sécurité Industrielle RISQUES MÉCANIQUES I - OÙ SONT PRÉSENTS LES RISQUES MÉCANIQUES?... 1 II - QUELS SONT LES RISQUES?... 2

Plus en détail

véhicule hybride (première

véhicule hybride (première La motorisation d un véhicule hybride (première HERVÉ DISCOURS [1] La cherté et la raréfaction du pétrole ainsi que la sensibilisation du public à l impact de son exploitation sur l environnement conduisent

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE: ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE

Plus en détail

ADAPTABLE - 15 allée des églantiers, ZA la Ronze 69440 Taluyers 04.78.48.13.26 contact@adap-table.com www.adap-table.com

ADAPTABLE - 15 allée des églantiers, ZA la Ronze 69440 Taluyers 04.78.48.13.26 contact@adap-table.com www.adap-table.com CATALOGUE ADAPTABLE est concepteur, fabricant, et distributeur de matériel de manutention adapté depuis 2006. Implanté dans le Rhône, entre Lyon et St-Etienne, sur la commune de Taluyers, la société bénéficie

Plus en détail

Maître vitrier. Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles

Maître vitrier. Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles Maître vitrier Enrico Mazzocchi Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles Le pare-brise d une voiture ne doit pas arrêter votre regard; bien au contraire, il doit vous offrir une

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Systèmes mécaniques et paramétrage dans catia V5

Systèmes mécaniques et paramétrage dans catia V5 Systèmes mécaniques et paramétrage dans catia V5 C. Bard, A. Bourdon, M. Guingand, L. Manin, D. Remond Plate-forme pédagogique CMAO Département Génie Mécanique et Développement INSA de Lyon 20/10/2005

Plus en détail

Le four rotatif Polysius. Le cœur du procédé.

Le four rotatif Polysius. Le cœur du procédé. Le four rotatif Polysius. Le cœur du procédé. Notre nouveau nom est ThyssenKrupp Industrial Solutions www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com Une entreprise de ThyssenKrupp Technologies Polysius tk 2

Plus en détail

Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD041 6-1. Description Symbole Unité Données

Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD041 6-1. Description Symbole Unité Données Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD041 6-1 6 MKD041 6.1 Données techniques MKD041 Type du moteur Description Symbole Unité Données MKD041B-144 Vitesse de rotation nom. moteur 1) n min

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/8 Semestre 1 Physique 120 périodes selon OrFo AAF4.1 Mécanique 20 AAF4.1.1 Cinématique Calculer des mouvements uniformes, rectilignes et circulaires Expliquer l'accélération gravitationnelle

Plus en détail

ÉCOLINE MOTORISATION

ÉCOLINE MOTORISATION ÉCOLINE MOTORISATION Cinématique PRÉSENTATION DU VÉHICULE Pour cette étude, vous disposez d une voiture FG ECOLINE à motorisation thermique entièrement montée et fonctionnelle. Cette voiture radiocommandée

Plus en détail