Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables"

Transcription

1 Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables PC*2 2 septembre 2009 Avant-propos À part le théorème de Fubini qui sera démontré dans le cours sur les intégrales à paramètres et qui ne semble pas explicitement au programme de deuxième année, ledit programme impose de ne pas soulever de difficultés théoriques concernant les objets considérés. Les lecteurs sont priés de faire les dessins des domaines considérés et d utiliser le logiciel de calcul formel chaque fois que c est possible à la fois pour représenter les domaines et pour calculer les intégrales. Principes d une théorie élémentaire de la mesure sur R n Les fonctions considérées sont à valeurs dans K = R ou C. On définit la mesure d un pavé P = n [a i, b i ] de R n comme µ(p ) = i=1 n (b i a i ) (longueur, aire ou volume suivant que n = 1, 2, 3). On i=1 Page 1/27

2 appellera ensemble négligeable toute partie X de R n telle que, pour tout ɛ > 0, il existe une suite (P i ) i N de pavés vérifiant : X i N P i et µ(p i ) < ɛ i=0 On peut prouver qu une courbe C 1 par morceaux de R 2 ou un morceau de surface C 1 de R 3 sont des ensembles négligeables ainsi que les graphes des fonctions continues. On se limitera aux domaines de R n qu on définira comme union d un ouvert borné et d un ensemble négligeable. Cette notion est stable par union et intersection finie. On peut associer à un tel domaine un réel positif appelé mesure de de telle sorte que la mesure d un ensemble négligeable soit nulle et possédant, entre autres, les propriétés : Croissance : Si 1 2 sont deux domaines, µ( 1 ) µ( 2 ). Additivité : Si 1 et 2 sont deux domaines tels que 1 2 soit négligeable alors : µ( 1 2 ) = µ( 1 ) + µ( 2 ) Enfin si f est une fonction continue et bornée à l intérieur d un domaine, on peut définir l intégrale de f sur notée : f(x) dµ qui possède les propriéts de linéarité, positivité, additivité par rappport aux ensembles etc ; au surplus : µ() = 1 dµ Page 2/27

3 Table des matières 1 Intégrales doubles Calcul en coordonnées cartésiennes Calcul en coordonnées polaires Calculs d aires planes Rappels et définitions Green-Riemann et calculs d aires planes Intégrales triples Calcul en coordonnées cartésiennes Calcul en coordonnées cylindriques Calcul en coordonnées sphériques Calcul de volumes Moment d inertie par rapport à une droite 23 4 Aire d un morceau de surface 25 3

4 Page 4/27

5 Table des figures 1.1 Calcul par tranches verticales Sommation par piles Sommation par tranches

6 Page 6/27

7 Chapitre 1 Intégrales doubles 1.1 Calcul en coordonnées cartésiennes Théorème 1 (Théorème de Fubini vu en première année). Soit f une fonction continue sur [c, d] [a, b] à valeurs complexes. Alors les fonctions : et x t b a d c f(x, t) dt f(x, t) dx sont continues respectivement sur [c, d] et [a, b] et : d [ b ] b [ d ] f(x, t) dt dx = f(x, t) dx dt c a Cette valeur commune peut se noter : f(x, t) dx dt avec = [c, d] [a, b]. Exercice 1 (Centrale 2005) Montrer que ch réalise une bijection de R + dans [1, + [. 2. Expression de son inverse à l aide des fonctions usuelles et en calculer la dérivée. 7 a c

8 3. Soit (a, b) ]1, + [ 2 et : I = π 0 ln ( ) b cos t dt. a cos t Montrer, grâce au théorème de Fubini que : et la calculer. b dx I = π a x2 1 Proposition 1 (Calcul en coordonnées cartésiennes). Soit f : K, continue sur le domaine R 2 défini par : = {(x, y) R 2 / a x b et y 1 (x) y y 2 (x)}. Où y 1 et y 2 sont continues de [a, b] dans R, telles que y 1 y 2, alors x f(x, y) dy est continue sur [a, b] et : y2 (x) y 1 (x) f(x, y) dxdy = b a ( ) y2 (x) f(x, y) dy dx y 1 (x) Mutatis-Mutandis en intervertissant les rôles de x et y. Code Maple 1. soient : u une expression contenant les variables x et y qui représente la fonction f. y1 et y2 des expressions contenant la variable x qui représentent les fonctions y 1 et y 2. L intégrale précédente est retournée par l incantation : int(int(u,y=y1..y2),x=a..b); Page 8/27

9 y 2 (x) ( ) x y 1 (x) Fig. 1.1 Calcul par tranches verticales Exercice 2. Calculer : xy dx dy où est défini par : { x 2 2y + 3 y 2 2x Calcul en coordonnées polaires Théorème 2. On retiendra d abord le dessin du "camembert" en coordonnées polaires qui fournit "l élément d aire" : où : ds = ρ dρdθ. f(x, y) dxdy = f (ρ, θ)ρ dρdθ. Avec : domaine ouvert de R 2 et domaine ouvert de ]0, + [ R, f continue et bornée sur. (ρ, θ) (ρ cos θ, ρ sin θ) bijection C 1 de sur ainsi que sa réciproque (C 1 - difféomorphisme de sur ). Page 9/27

10 Pour tout couple (ρ, θ) : f (ρ, θ) = f(ρ cos θ, ρ sin θ). Exemple 1. Soit le domaine borné de R 2 limité par les courbes : { (x 1) 2 + y 2 = 1 y = x 2. Calculer : Exercice 3 (CCP 2005). (2x + 1) dxdy = {(x, y) R 2 / x x 2 + y 2 1} 1. essiner. π/2 dt 2. Calculer K = cos 2 t. 3. Calculer : dxdy (1 + x 2 + y 2 ) 2 Exercice 4 (Centrale 2006 avec Maple). Soit la courbe E a 3 x y 2 2 ax a 2 = 0 avec a réel strictement positif et K a le "compact défini par E a ". 1. Préciser E a et K a. 2. Calculer : H = x2 + y 2 dx dy K a 1.3 Calculs d aires planes Rappels et définitions Rappel 1. ans la suite, si C = (I, M) avec M : I R n est une courbe paramétrée, on notera (C) le support de C c est-à-dire l ensemble M(I). Page 10/27

11 Rappel 2. L espace R 2 est muni de sa structure euclidienne orientée canonique pour laquelle la base canonique (ɛ) = (ɛ 1, ɛ 2 ) est orthonormée directe. Le produit mixte de deux vecteurs u et v qui vaut det (ɛ) (u, v) se note indifféremment : et(u, v) = u v éfinition 1 (Circulation d une forme différentielle sur un arc). Soient P et Q deux applications continues d un ouvert Ω de R 2 dans R et C = ([a, b], M), avec M(t) = (x(t), y(t)) pour t [a, b], un arc paramétré continu et de classe C 1 par morceaux tel que M(I) Ω. On note, par définition : C P (x, y) dx + Q(x, y) dy = b a [P (x(t), y(t))x (t) + Q(x(t), y(t))y (t)] dt si la courbe C est fermée ie si M(a) = M(b) cette quantité se note encore : P (x, y) dx + Q(x, y) dy C éfinition 2 (Courbe fermée simple entourant un ouvert). Soit = Ω (C) R 2 un domaine compact où C est une courbe paramétrée C 1, fermée, régulière et sans point double (on dit encore simple). Le repère de Frénet au point de C de paramètre t est noté (M(t), T (t), ) N(t). On peut alors démontrer que (C) Ω = et qu il existe ɛ > 0 tel que, pour 0 < λ < ɛ, les supports des deux arcs paramétrés C +,λ et C,λ définis par : t M(t) + λ N(t) et t M(t) λ N(t), ne rencontrent pas (C) et que : soit pour tout λ ]0, ɛ[, (C +,λ ) Ω et (C,λ ) Ω =. Soit pour tout λ ]0, ɛ[, (C,λ ) Ω et (C +,λ ) Ω =. On dira que C entoure Ω dans le sens direct si l on est dans le premier cas. On peut étendre cette définition au cas où C est simplement continue, C 1 par morceaux et n admet qu un nombre fini de points stationnaires Green-Riemann et calculs d aires planes Théorème 3 (Formule de Green-Riemann (ou de Green-Ostrogradsky)). Soit = Ω (C) R 2 un domaine compact où C est une courbe paramétrée Page 11/27

12 continue, C 1 par morceaux, fermée, sans point double, parcourue dans le sens direct et entourant Ω. Soient P et Q deux fonctions numériques C 1 dans un ouvert Ucontenant, alors : C P (x, y) dx + Q(x, y) dy = Exercice 5 (X 2009). = {(x, y) R 2 / x 2 + y 2 1} et I = ( Q x P ) dxdy y (2x y 2 ) dxdy Calculer I d abord directement puis en utilisant la formule de Green-Ostrogradsky. Proposition 2 (Aire du domaine limité par une courbe fermée simple). L aire d un domaine compact = Ω (C), où C est une courbe paramétrée continue, C 1 par morceaux, fermée simple, parcourue dans le sens direct et entourant Ω, est donnée par : A = dxdy = 1 2 C x dy y dx = 1 2 C OM dm Remarque 1. L heuristique est que cette aire est obtenue par sommations aires des "triangles élémentaires" de sommets O, M, M + dm, lesquelles valent : da = 1 OM dm 2 Remarque 2. L intérêt des notations différentielles est qu elles permettent un changement de paramétrage des courbes sans affecter les valeurs des intégrales curvilignes. Exemple 2. Soient a et b deux réels > 0. Calculer l aire extérieure à l astroïde représentée en repère orthonormé par : { x = a cos 3 t y = b sin 3 t et intérieure à l ellipse d axe focal Ox et de demi-axes a et b. Page 12/27

13 Exercice 6. Aire de la boucle de la courbe en polaires : cos 2θ ρ = a cos θ Exercice 7 (Mines). Calculer l aire de la portion commune aux intérieurs de deux ellipse égales de même centre et dont les grands axes font entre eux l angle 2α ]0, π/2[. Page 13/27

14 Page 14/27

15 Chapitre 2 Intégrales triples 2.1 Calcul en coordonnées cartésiennes Proposition 3 (Sommation par piles). Soit un domaine compact de R 2 et f continue et sur le domaine R 3 défini par : = {(x, y, z) R 3 / (x, y) et z 1 (x, y) z z 2 (x, y)}. Où z 1 et z 2 sont continues de dans R, telles que z 1 z 2, alors : f(x, y, z) dxdydz = ( ) z2 (x,y) f(x, y, z) dz dxdy z 1 (x,y) Mutatis-Mutandis en permutant les variables. 15

16 z H 2 H 1 y x Fig. 2.1 Sommation par piles Exemple 3. On note H la projection de M = (x, y, z) R 3 sur l axe Oz. Si A = (a, 0, 0), B = (0, b, 0), C = (0, 0, c) (a, b, c sont > 0) et l intérieur du tétraèdre OABC, calculer : HM 2 dxdydz. Proposition 4 (Sommation par tranches). Soit f continue et bornée sur le domaine R 3. On suppose : que la projection de sur l axe Oz est un segment [z 1, z 2 ] et, pour z [z 1, z 2 ] on note : (z) = {(x, y) R 2 / (x, y, z) } (tranche d ordonnée z), que, pour tout z [z 1, z 2 ], (z) est un domaine, que la fonction z f(x, y, z) dxdy est continue sur [z (z) 1, z 2 ] Alors : z2 ( ) f(x, y, z) dxdydz = f(x, y, z) dxdy dz (z) Mutatis-Mutandis en permutant les variables. z 1 Page 16/27

17 z 2 z (z) z 1 Fig. 2.2 Sommation par tranches Exemple 4. Faire tracer, via la commande implicitplot3d[plots], l ellipsoïde (E) d équation : x y2 3 + z2 = 1 et calculer : (xyz) 2 dxdydz où est l intérieur de (E) 2.2 Calcul en coordonnées cylindriques Théorème 4. On retiendra d abord le dessin du "camembert" en coordonnées cylindrique qui fournit "l élément de volume" : dv = ρ dρdθdz. Page 17/27

18 où, avec des hypothèses et notations analogues à celles du théorème 2 page 9 : f(x, y, z) dxdydz = f (ρ, θ, z)ρ dρdθdz. 2.3 Calcul en coordonnées sphériques Théorème 5. On retiendra d abord le dessin du "camembert" en coordonnées sphériques qui fournit "l élément de volume" : dv = ρ 2 sin θ dρdθdφ. où, avec des hypothèses analogues à celles du théorème 2 page 9 : f(x, y, z) dxdydz = f (ρ, θ, φ)ρ 2 sin θ dρdθdφ. Exercice 8. Calculer OM dxdydz où est le domaine borné limité par une sphère (S) de centre O et de rayon R et par un cône (C) de révolution de sommet O et de demi angle au sommet α ]0, π/2[. 2.4 Calcul de volumes Proposition 5 (Sommation par piles). Le volume du domaine R 3 défini par : = {(x, y, z) R 3 / (x, y) et z 1 (x, y) z z 2 (x, y)}. Où z 1 et z 2 sont continues de dans R, telles que z 1 z 2, est donné, en notant M i le point (x, y, z i (x, y)), par : V = (z 2 (x, y) z 1 (x, y)) dxdy = M 1 M 2 dxdy Ce qui valide l heuristique physicienne consistant à considérer le volume comme somme des "volumes des piles élémentaires" qui valent dv = M 1 M 2 dxdy. Page 18/27

19 Proposition 6 (Sommation par tranches). On suppose que la projection du domaine R 3 sur l axe Oz est un segment [z 1, z 2 ] et, pour z [z 1, z 2 ] on note : (z) = {(x, y) R 2 / (x, y, z) } (tranche d ordonnée z). Notons S(z) l aire de (z). Si l on suppose que S est continue sur [z 1, z 2 ], le volume de est donné par : V = z2 z 1 S(z) dz Ce qui valide l heuristique physicienne consistant à considérer le volume comme somme des "volumes des tranches élémentaires d épaisseur dz" qui valent dv = S(z) dz. Exemple 5. Soit un domaine d aire S contenu dans le plan d équation z = h. Calculer en fonction de S et h, le volume du domaine : = λ. λ [0,1] En déduire quelques volumes de solides classiques (cones, pyramides, tétraèdres etc.) Exemple 6. r > 0. Calcul du volume de la "fenêtre de Viviani" définie par : { (x r) 2 + y 2 r 2 x 2 + y 2 + z 2 4r 2 qu on caractérisera d abord géométriquement. Exemple 7. Calcul du volume du domaine R 3 qui est constitué de l intersection de l intérieur d un cone de révolution de sommet O et de demiangle au sommet π/4 et de l intérieur d une sphère tangente en O à l axe du cone. Exercice 9. Calculer le volume compris entre le paraboloïde d équation : et le plan d équation z = y. 2az = x 2 + y 2, a > 0 Page 19/27

20 Exercice 10. Tracer le domaine défini par : { x 2 + y 2 z 2 0 2z 2 z y 0 et calculer son volume. Exercice 11. a > 0, r > 0.Tracer le domaine défini par : (x r) 2 + y 2 r 2 z 0 a(x 2 + y 2 ) z et calculer son volume. Exercice 12 (Mines 2007). Volume de la partie de R 3 définie par : { x 2 + y 2 z 2 (x 2 + y 2 + x) 2 x 2 + y 2? Exercice 13 (X 2007). Calculer le volume de la partie V de R 3 définie par : { x 2 + y 2 R 2 y 2 + z 2 R 2 R > 0 Exercice 14. Un point P décrit le segment de droite d équation x = a dans le plan xoy de sorte que 0 y a 3/2. Soit le disque vertical de diamètre OP. Calculer le volume du domaine égal à la réunion des disques lorsque y varie. Proposition 7 (Volumes de révolution). Soit f une fonction continue, positive sur le segment [a, b] et le domaine du plan xoy défini par : = {(x, y) R 2 / a x b et 0 y f(x)}. Alors le volume V du domaine R 3 obtenu en faisant tourner autour de Ox est donné par : V = π b a f(x) 2 dx = π b a y 2 dx Page 20/27

21 Ce qui valide l heuristique physicienne qui consiste à décomposer le domaine en disques d épaisseurs dx, chacun ayant un "volume élémentaire" πy 2 dx, et à sommer ces volumes élémentaires. Soit un compact du plan xoy limité par une courbe fermée simple C parcourue dans le sens direct et ne coupant pas Ox, le volume V du domaine R 3 obtenu en faisant tourner autour de Ox est donné par : Exemple 8. Volume de la sphère? V = π y 2 dx C Exemple 9. a > 0, h > 0. Volume engendré par rotation autour de Oy du domaine limité par la parabole y = ax 2 et la droite y = h? Exercice 15 (Volume d un tore de révolution). Volume engendré par rotation autour de Oz du cercle de centre A = (0, R, 0) et de rayon r avec 0 < r R? Page 21/27

22 Page 22/27

23 Chapitre 3 Moment d inertie par rapport à une droite éfinition 3. Soit un domaine de R 3 (appelé dans ce cas solide) et une droite. On se donne une fonction µ continue, positive et bornée de dans R qui représente la masse volumique de en chacun de ses points de sorte que la masse de est : M = dm = µ(p ) dv avec dv = dxdydz et dm = µ(p ) dv Le moment d inertie de relativement à est donné par : I = HP 2 dm où H est le projeté orthogonal du point P sur la droite éfinition 4 (Solide homogène). Si la fonction µ est constante on dit que le solide est homogène. ans ce cas, si M est sa masse et V son volume il vient M = µ V. Exemple 10 (Tétraèdre régulier). Soit le solide homogène de masse M défini par un tétraèdre régulier de coté a > Calculer la hauteur du tétraèdre. 2. Calculer, en fonction de a et M, le moment d inertie de par rapport à une hauteur. On notera OABC le tétraèdre et on choisira le repère 23

24 orthonormé d origine O de façon que Oz soit la hauteur du tétraèdre, le point A étant dans le plan xoz de coordonnées positives et le coté BC parallèle à Oy. Exercice 16. Calculer le moment d inertie du solide homogène de masse M défini par un tétraèdre régulier de coté a par rapport à une arète du tétraèdre. Proposition 8 (Moment d inertie d un solide homogène relativement à un axe de révolution) Le moment d inertie d un disque homogène de rayon R est de masse MR 2 M relativement à son axe vaut Soit z r(z) une fonction continue, positive d un segment [a, b] dans R. Le moment d inertie, relativement à Oz, du solide homogène obtenu en faisant tourner autour de Oz la courbe (C) du plan xoz d équation x = r(z) est donné par : I Oz = 1 2 b a r 2 (z) dm avec dm = µ πr 2 (z) dz Ce qui légitime l heuristique physicienne qui consiste à décomposer le solide en "disques élémentaires" d épaisseurs dz et à sommer les moments d inerties d iceux. Exemple 11. Moment d inertie d une sphère homogène de masse M et de rayon R relativement à un diamètre. Page 24/27

25 Chapitre 4 Aire d un morceau de surface éfinition 5 (Nappe paramétrée). On appelle nappe (ou surface) paramétrée de classe C n (n N { }) un couple S = (U, M) où U est un ouvert non vide de R 2 et M C n (U, R 3 ). On se donnera un point M(u, v) de la nappe en précisant bien le couple (u, v) U. L ensemble des points M(u, v) où (u, v) décrit U s appelle support de la nappe (mais on dit aussi la surface par abus) ; dans cet exposé on notera (S) cet ensemble. éfinition 6 (Plan tangent à une surface en un point régulier). Soit S = (U, M) une nappe ( paramétrée C n, n 1. Le point M(u, v) de S est dit régulier si le système M ) M (u, v), (u, v) est libre. Le plan tangent à u v S en un tel point est, par ( définition le plan affine qui passe par M(u, v) et dont la direction est Vect M M (u, v), ). (u, v) Autrement dit : u v M(u, v) + Vect ( M u, ) { M = M(u, v) + λ v M u + µ } M, (λ, µ) R2 v La normale à S en M(u, v) est la perpendiculaire au plan tangent qui passe par M(u, v). Elle est dirigée par le vecteur M M (u, v) (u, v). éfinition 7. Soit (Ω, M) une surface paramétrée de classe C k (k 1). Si K Ω est un domaine compact ne comportant qu un nombre fini de singularités de M et tel que M K soit injective. L aire du morceau de surface, 25 u v

26 image de K par M, est donnée par : S = K M u M v dudv Remarque 3. Lorsque le point M(u, v) est régulier, les physiciens introduisent le "vecteur normal élémentaire" : ds = M u M v dudv. Exercice 17 (Fenêtre de Viviani). Calculer l aire d un morceau de sphère intérieure à un cylindre de rayon moitié qui lui est tangent. Proposition 9 (Cas des surfaces z = f(x, y)). Soit f une application de classe C k (k 1) d un ouvert Ω R 2 dans R. La surface Σ d équation z = f(x, y) est alors la nappe (Ω, M) de R 3 définie par la paramétrage : Il vient alors : M x M(x, y) = (x, y, f(x, y)) ( M y = f ) x, f y, 1 qui est régulière. Si K Ω est un compact, l aire du morceau de surface M(K) est donc donnée par : K ( f ) 2 + x ( ) 2 f + 1 dxdy y Proposition 10 (Cas des surfaces de révolution). Soit z r(z) une application de classe C k (k 1) d un segment [a, b] dans R strictement positive sauf éventuellement en un nombre fini de points d annulation. L aire de la surface régulière de révolution obtenue en faisant tourner la courbe (C) d équation x = r(z) dans le plan xoz autour de Oz est donnée par : S = b a 2πr(z) 1 + r (z) 2 dz Page 26/27

27 Soit encore, en notant s une abscisse curviligne sur C : S = b a 2πr(z) ds Les lecteurs définiront une heuristique physicienne traduisant ce résultat. Plus généralement l aire de la surface de révolution régulière engendrée par rotation autour de Oz d une courbe (C) fermée, sans point double, de classe C k du plan xoz, ne rencontrant pas Oz, est donnée par : C 2πr(z) ds où s est une abscisse curviligne sur C supposée parcourue dans le sens direct et r(z) la distance du point courant de la courbe à l axe Oz. Exemple 12. Aire d une sphère? Exemple 13. Aire d un morceau de cone de révolution de hauteur h? Exercice 18. Aire du morceau de surface engendrée par rotation d un morceau de parabole de hauteur h autour de son axe? Exercice 19. Aire d un tore de révolution? Exercice 20. Exprimer l aire d un morceau de surface en cylindriques et en sphériques. Appliquer au calcul de l aire du dmaine défini dans l exercice 8. Page 27/27

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Intégrales doubles et triples - M

Intégrales doubles et triples - M Intégrales s et - fournie@mip.ups-tlse.fr 1/27 - Intégrales (rappel) Rappels Approximation éfinition : Intégrale définie Soit f définie continue sur I = [a, b] telle que f (x) > 3 2.5 2 1.5 1.5.5 1 1.5

Plus en détail

Révision d algèbre et d analyse

Révision d algèbre et d analyse Révision d algèbre et d analyse Chapitre 9 : Intégrales triples Équipe de Mathématiques Appliquées UTC Mai 2013 suivant Chapitre 9 Intégrales triples 9.1 Motivation, définition et calcul de l intégrale

Plus en détail

Chapitre 0 Introduction à la cinématique

Chapitre 0 Introduction à la cinématique Chapitre 0 Introduction à la cinématique Plan Vitesse, accélération Coordonnées polaires Exercices corrigés Vitesse, Accélération La cinématique est l étude du mouvement Elle suppose donc l existence à

Plus en détail

Cours de Mécanique du point matériel

Cours de Mécanique du point matériel Cours de Mécanique du point matériel SMPC1 Module 1 : Mécanique 1 Session : Automne 2014 Prof. M. EL BAZ Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 1 : Complément Mathématique SMPC1 Chapitre 1: Rappels

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1 . Sous-ensembles de R n et fonctions (suite) 1 Nappes paramétrées Si f une fonction de deux variables, son graphe est une surface incluse dans R 3 : {(x, y, f(x, y)) / (x, y) R 2 }. Une telle surface s

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

Programme de mathématiques TSI1

Programme de mathématiques TSI1 Programme de mathématiques TSI1 1. PROGRAMME DE DÉBUT D ANNÉE I. Nombres complexes et géométrie élémentaire 1. Nombres complexes 1 2. Géométrie élémentaire du plan 3 3. Géométrie élémentaire de l espace

Plus en détail

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide)

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide) Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009 Descriptifs (Page vide) Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques Descriptif Étude d une fonction dépendant d un paramètre Étant donné une fonction dépendant

Plus en détail

Chapitre 1 Cinématique du point matériel

Chapitre 1 Cinématique du point matériel Chapitre 1 Cinématique du point matériel 7 1.1. Introduction 1.1.1. Domaine d étude Le programme de mécanique de math sup se limite à l étude de la mécanique classique. Sont exclus : la relativité et la

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Université de Nantes Année 009-010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Applications Différentiables Exercice 1. Soit f : R n

Plus en détail

Repérage d un point - Vitesse et

Repérage d un point - Vitesse et PSI - écanique I - Repérage d un point - Vitesse et accélération page 1/6 Repérage d un point - Vitesse et accélération Table des matières 1 Espace et temps - Référentiel d observation 1 2 Coordonnées

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Équations différentielles d ordre 2 BTS Mécanique et Automatismes Industriels Équations différentielles d ordre, Année scolaire 005 006 . Définition Notation Dans tout ce paragraphe, y désigne une fonction de la variable réelle x. On suppose

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Le planimètre polaire

Le planimètre polaire Le planimètre polaire Document d accompagnement des transparents. Bruno eischer Introduction Dans mon exposé à La Rochelle, ou au séminaire de l IREM de Besançon, j ai volontairement consacré une longue

Plus en détail

STATIQUE GRAPHIQUE ET STATIQUE ANALYTIQUE

STATIQUE GRAPHIQUE ET STATIQUE ANALYTIQUE ÉCOLE D'INGÉNIEURS DE FRIBOURG (E.I.F.) SECTION DE MÉCANIQUE G.R. Nicolet, revu en 2006 STATIQUE GRAPHIQUE ET STATIQUE ANALYTIQUE Eléments de calcul vectoriel Opérations avec les forces Equilibre du point

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Fonctions de plusieurs variables Bernard Ycart Ce chapitre contient des techniques que vous utiliserez très souvent en physique, mais les justifications

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*)

Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*) Dans nos classes 645 Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*) Jean-Jacques Dahan(**) Historiquement, la géométrie dynamique plane trouve ses racines chez les grands géomètres de

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

Concours de recrutement interne PLP 2009

Concours de recrutement interne PLP 2009 Concours de recrutement interne PLP 2009 Le sujet est constitué de quatre exercices indépendants. Le premier exercice, de nature pédagogique au niveau du baccalauréat professionnel, porte sur le flocon

Plus en détail

Mesure d angles et trigonométrie

Mesure d angles et trigonométrie Thierry Ciblac Mesure d angles et trigonométrie Mesure de l angle de deux axes (ou de deux demi-droites) de même origine. - Mesures en degrés : Divisons un cercle en 360 parties égales définissant ainsi

Plus en détail

Plan du cours : électricité 1

Plan du cours : électricité 1 Semestre : S2 Module Physique II 1 Electricité 1 2 Optique géométrique Plan du cours : électricité 1 Partie A : Electrostatique (discipline de l étude des phénomènes liés aux distributions de charges stationnaires)

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

CALCULATRICE AUTORISEE

CALCULATRICE AUTORISEE Lycée F. MISTRAL AVIGNON BAC BLANC 2012 Epreuve de MATHEMATIQUES Série S CALCULATRICE AUTORISEE DUREE : 4 heures Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet Ce sujet comporte 3 pages

Plus en détail

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre?

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Claire FORGACZ Marion GALLART Hasnia GOUDJILI COMPTERENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Si l on se pose la question de savoir comment on peut faire

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques Université de Provence Topologie 2 Cours3. Applications continues et homéomorphismes 1 Rappel sur les images réciproques Soit une application f d un ensemble X vers un ensemble Y et soit une partie P de

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA)

Agrégation interne de Mathématiques. Session 2009. Deuxième épreuve écrite. (et CAERPA) Agrégation interne de Mathématiques (et CAEPA Session 2009 Deuxième épreuve écrite 2 NOTATIONS ET PÉLIMINAIES On désigne par le corps des nombres réels et par C le corps des nombres complexes. Si f est

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2 Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 1 11 m 3 kg 1 s 2 Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition Page xxv (dernier tiers de page) le terme de Coriolis est supérieur à 1% du poids) Chapitre 1 Page

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses. Guillaume Martinez 17 décembre 2007

Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses. Guillaume Martinez 17 décembre 2007 Vision industrielle et télédétection - Détection d ellipses Guillaume Martinez 17 décembre 2007 1 Table des matières 1 Le projet 3 1.1 Objectif................................ 3 1.2 Les choix techniques.........................

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur

Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur Service Commun de Formation Continue Année Universitaire 2006-2007 Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur Polycopié de cours Rédigé par Yannick Privat Bureau 321 - Institut Élie

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables PCSI 2013 2014 Certaines partie de ce chapitre ne seront utiles qu à partir de l année prochaine, mais une grande partie nous servira dès cette année.

Plus en détail

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées. CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3,

Plus en détail

Calcul différentiel. Chapitre 1. 1.1 Différentiabilité

Calcul différentiel. Chapitre 1. 1.1 Différentiabilité Chapitre 1 Calcul différentiel L idée du calcul différentiel est d approcher au voisinage d un point une fonction f par une fonction plus simple (ou d approcher localement le graphe de f par un espace

Plus en détail

Deux disques dans un carré

Deux disques dans un carré Deux disques dans un carré Table des matières 1 Fiche résumé 2 2 Fiche élève Seconde - version 1 3 2.1 Le problème............................................... 3 2.2 Construction de la figure avec geogebra...............................

Plus en détail

Programme de la classe de première année MPSI

Programme de la classe de première année MPSI Objectifs Programme de la classe de première année MPSI I - Introduction à l analyse L objectif de cette partie est d amener les étudiants vers des problèmes effectifs d analyse élémentaire, d introduire

Plus en détail

RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS

RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS 2004-203 Frédy Oberson et Fred Lang LES RELATIONS DES CONTACTS HERTZIENS Lorsque deux solides non conformes sont mis en contact 2, ils se touchent initialement en un point

Plus en détail

Courbes paramétriques et équations différentielles pour la physique (Mat237)

Courbes paramétriques et équations différentielles pour la physique (Mat237) Courbes paramétriques et équations différentielles pour la physique (Mat237) Bernard.Parisse@ujf-grenoble.fr 2015 Remarque : dans la version PDF de ce cours, le lecteur pourra s étonner de ne voir aucune

Plus en détail

COURS DE MATHÉMATIQUES

COURS DE MATHÉMATIQUES COURS DE MATHÉMATIQUES Première S Valère BONNET valere.bonnet@gmail.com 0 juin 009 Lycée PONTUS DE TYARD 3 rue des Gaillardons 700 CHALON SUR SAÔNE Tél. : 33 03 85 46 85 40 Fax : 33 03 85 46 85 59 FRANCE

Plus en détail

Créer des figures dynamiques en 3 dimensions avec GeoGebra 5

Créer des figures dynamiques en 3 dimensions avec GeoGebra 5 Créer des figures dynamiques en 3 dimensions avec GeoGebra 5, 1/46 I. Pour débuter...3 IV. 9. Obtenir une sphère ou un cône tronqué...21 I. 1. Téléchargement...3 V. Illustration d'exercices...22 I. 2.

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B

Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B EXERCICE 1 (12 points) Devoir Surveillé n 5 BTS 2009 groupement B Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante. A. Résolution d une équation différentielle On considère

Plus en détail

Michel Henry Nicolas Delorme

Michel Henry Nicolas Delorme Michel Henry Nicolas Delorme Mécanique du point Cours + Exos Michel Henry Maître de conférences à l IUFM des Pays de Loire (Le Mans) Agrégé de physique Nicolas Delorme Maître de conférences à l université

Plus en détail

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE DURÉE DU JUR E FCTI DE LA DATE ET DE LA LATITUDE ous allons nous intéresser à la durée du jour, prise ici dans le sens de période d éclairement par le Soleil dans une journée de 4 h, en un lieu donné de

Plus en détail

Tutorat 2 de Mathématiques (1ère année)

Tutorat 2 de Mathématiques (1ère année) Tutorat 2 de Mathématiques (ère année) 9//200 Transformée de Radon et Tomographie par Rayons X Compte-rendu à déposer svp le casier de mon bureau. N hésitez pas à me contacter en cas de difficultés majeures

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables UNIVERSITÉ DE POITIERS Parcours Renforcé Première Année 2009/2010 Paul Broussous Fonctions de plusieurs variables Seconde version corrigée Table des matières 1. Un peu de topologie. 1.1. Distance euclidienne,

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

Brevet Amérique du sud novembre 2011

Brevet Amérique du sud novembre 2011 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 POINTS) Exercice 1 Cet exercice est un exercice à choix multiples (QCM). Pour chaque question, une seule réponse est exacte. Une réponse correcte rapportera 1 point. L absence

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables

Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables 6. 1 Fonctions différentiables de R 2 dans R. 6. 1. 1 Définition de la différentiabilité Nous introduisons la différentiabilité sous l angle des développements

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

Devoir à la maison : correction

Devoir à la maison : correction Calcul différentiel 2 Sous-variétés : bilan Devoir à la maison : correction Exercice 1. Un exemple de sous-variété : les structures complexes Soit E un R-espace vectoriel. Montrer que la donnée d une structure

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

Calcul des intégrales multiples. Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal

Calcul des intégrales multiples. Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal Calcul des intégrales multiples Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal 1 8 6 4 2 2 4 6 8 6 5 4 3 2 1 1 2 3 4 5 6 2 Table des matières 1 Intégrales doubles

Plus en détail

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé.

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. I- ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) Exercice 1 (3 points) On considère

Plus en détail

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Guy Desaulniers Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2014 Table des matières

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point (x 0,y 0,z 0 ) donné :

Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point (x 0,y 0,z 0 ) donné : Enoncés : Stephan de Bièvre Corrections : Johannes Huebschmann Exo7 Plans tangents à un graphe, différentiabilité Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Sélection de l espace de travail ad hoc... 2 Fenêtres... 3 SCU SCG... 3 Réticule... 4 La grille en 3D... 6 La visualisation en 3D...

Sélection de l espace de travail ad hoc... 2 Fenêtres... 3 SCU SCG... 3 Réticule... 4 La grille en 3D... 6 La visualisation en 3D... Sélection de l espace de travail ad hoc... 2 Fenêtres... 3 SCU SCG... 3 Réticule... 4 La grille en 3D... 6 La visualisation en 3D... 7 Le meilleur moyen de faire tourner un objet... 7 Coordonnées... 7

Plus en détail

COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES

COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2001 COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES (Classe terminale S) Durée : 5 heures La calculatrice de poche est autorisée. La clarté et la précision de la rédaction seront prises

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Calculs approchés d un point fixe

Calculs approchés d un point fixe M11 ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2013 - Partie D TITRE : Calculs approchés d un point fixe Temps de préparation :.. 2 h 15 minutes Temps de présentation devant les examinateurs :.10 minutes Dialogue avec les

Plus en détail

Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach

Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach Chapitre 7 Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach L objet de ce chapitre est de définir un calcul fonctionnel holomorphe qui prolonge le calcul fonctionnel polynômial et qui respecte

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Géométrie en trois dimensions

Géométrie en trois dimensions 1 Géométrie en trois dimensions Il s agit de visualiser des objets en trois dimensions sur un plan, pour nous l écran de l ordinateur. Pour ce faire, nous allons simplifier les choses au maximum. Nous

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux Fonctions de plusieurs variables Sébastien Tordeux 22 février 2009 Table des matières 1 Fonctions de plusieurs variables 3 1.1 Définition............................. 3 1.2 Limite et continuité.......................

Plus en détail

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques.

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. 14-3- 214 J.F.C. p. 1 I Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. Exercice 1 Densité de probabilité. F { ln x si x ], 1] UN OVNI... On pose x R,

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

Mathématiques I Section Architecture, EPFL

Mathématiques I Section Architecture, EPFL Examen, semestre d hiver 2011 2012 Mathématiques I Section Architecture, EPFL Chargé de cours: Gavin Seal Instructions: Mettez votre nom et votre numéro Sciper sur chaque page de l examen. Faites de même

Plus en détail

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Yves A. Delhaye 10 mai 2015 15 :21 Résumé Le lien entre les orbites des astres dans le système solaire et les coniques est établi. La définition des coniques

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples

Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples 45 Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples Les espaces vectoriels considérés sont réels, non réduits au vecteur nul et

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail