Quelques contrôle de Première S

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques contrôle de Première S"

Transcription

1 Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage du théorème des valeurs intermédiaires, ils conviendront certainement mieux à la classe de Terminale S.

2 Contrôle d été - Épisode. Soit g : x x 3 + x x 5 et C g sa courbe représentative dans un repère orthonormé. (a) Limites aux bornes de l ensemble de définition, dérivée, tableau de variation avec valeurs des extrémums locaux. (b) Déduire du tableau de variation qu il existe un unique réel α tel que g(α) = 0. Donner un encradrement d amplitude 0, de α. (c) A l aide des deux questions précédentes, construire le tableau de signe de g(x). ( (d) Démontrer que I ), 007 est un centre de symétrie de C g. 6 (e) Donner une équation de la tangente T au point d abscisse. (f) Quelle est l abscisse du point en lequel T recoupe C g? Noter que l on connaît déjà une racine du polynôme qui va être formé. x. Considérons maintenant f : x (x + )(x + ). (a) Calculer la dérivée. (b) Étudier son signe grâce à la question.c, en déduire le tableau de variation. (c) Donner les limites aux bornes de l ensemble de définition.

3 Correction du contrôle d été - Épisode. (a) ( pts) D g = R car c est une fonction polynôme. x R, g (x) = x +x. Le discriminant vaut ±, donc les racines sont, c est-à-dire 3 et. D où le tableau (le signe d un polynôme du second degré étant celui du coefficient de x, sauf entre les racines s il y en a) : x 3 g (x) g(x) ր 83 ց 5 ր + 7 [ (b) (3 pts) x, [, g(x) 83 < 0, donc α n est pas dans cet intervalle! 7 ] [ Il s agit de rien oublier pour justifier l existence de cet α sur l intervalle, + : d une part la fonction est strictement croissante sur cet intervalle et] d autre[ part elle y est continue (fonction polynôme), donc g réalise une bijection de, + sur J = ] ( ) [ f, lim f(x), = ] 5 [, +. MAIS 0 J, donc il existe un unique (bijection x + ] [ = il existe et unique) réel α de, + tel que g(α) = 0. Avec une calculette, on obtient facilement, < α <, 3. Si on rajoute α dans le tableau ci-dessus : x α + 3 g (x) g(x) ր 83 7 ց 5 + ր 0 ր + (c) ( pts) L examen de ce second tableau montre que pour x < α, on a g(x) < 0, que pour x > α, on a g(x) > 0 et que g(α) = 0. On résume dans un tableau : x α + g(x) 0 + ( (d) (3 pts) D après le cours on sait que : I ), 007 est centre de symétrie de C f 6 x D 6 x D g [] g g ( 6 ) x = 007 g(x) [] 08 L assertion [] est évidente puisque D f = R. Prouver [] revient à faire de longs calculs désagréables que voici :

4 D une part (sachant que (a + b) 3 = a 3 + 3a b + 3ab + b 3, à retenir!) g ( 6 ) ( x = ) 3 ( 6 x + ) 6 x ( 6 ) x 5 ( ) 3 ( ) ( ) = 6 + x x x 5 ( = x + 3 ) 6 x + x x + x x 5 = 08 3 x x x x + x x d autre part = x 3 x + x + = x 3 x + x g(x) = x3 x + x = x 3 x + x donc I est bien un centre de symétrie de C g. Remarque. I est même un point d inflexion, i.e. la tangente n est pas du même côté de la courbe avant et après ce point (localement). On démontre qu une condition nécessaire (mais non suffisante) pour qu un point d abscisse x 0 soit un point d inflexion de la courbe réprésentative d une fonction f, est que f (x 0 ) = 0. Si l on pose f(x) = ax 3 + b + cx + d, la dérivée seconde vaut f (x) = 6ax + b, d où f (x) = 0 x = b. Donc si un point d inflexion existe sur une cubique 3a d équation y = ax 3 + bx + cx + d, ce ne peut-être que le point d abscisse b. On montre que x ( 3a R, f b ) ( f(x) = f b ) 3a 3a x, chacun des membres valant ax 3 bx cx bc 3a + b3 7a +d, ( ce qui prouve que le point I b ( 3a, f b )) est centre de symétrie. On vérifie ici que b 3a 3a =. (e) ( pt) Classique et peu payé! y = g ( )(x + ) + g(), donc T : y = 6x +. (f) ( pts) L équation aux abscisses donne : P(x) = x 3 + x 0x 7 = 0. Bien sûr est racine car T est la tangente au point d abscisse...! On peut donc mettre x + en facteur, d où (En utilisant la méthode d identification, de division de polynômes ou encore l algorithme d Horner) P(x) = (x + )(x 3x 7), mais est encore racine du polynôme du second degré qui apparaît donc P(x) = (x + )(x + )(x 7) = (x + ) (x 7). La droite T recoupe C g au point d abscisse 7 (celui d abscisse ayant déjà été traité).. (a) (3 pts) D f = R { }. La dérivée est un peu indigeste : f (x) = (x + )(x + ) (x )[x + + x(x + )] [(x + )(x + )] = x3 + x + 8x + 8 (x )(3x + x + ) [(x + )(x + )] = x3 + x + 8x + 8 x 3 6x x + 6x + 8x + [(x + )(x + )] = 8x3 x + 8x + 0 [(x + )(x + )]

5 (b) (3 pts)... et en factorisant par au numérateur : f (x) = (x3 + x x 5) [(x + )(x + )] = g(x) [(x + )(x + )] donc le signe de f (x) dépend de celui de g(x), car le dénominateur est un carré (donc positif), d où le tableau (je rappelle que, < α <, 3) : x α + g(x) 0 + f (x) f(x) 0 ր + ր f(α) ց 0 (c) ( pt) Les limites (déjà dans le tableau) : Le terme terme dominant du dénominateur est x 3 x, donc : lim f(x) lim x ± x ± x = lim = 0. En en, c est plus délicat à cause 3 x ± x 0 des notations! lim x f(x) = lim x 5(x + ) = lim x x + = lim = +, en ayant fait un h 0 h x< x< x< h<0 changement de variable h = x +. On démontre de la même façon (= c est ennuyeux à taper) que lim x f(x) =. x> Pour remplir la feuille voici la représentation graphique de f

6 Contrôle d été - Épisode ( ) ( ) 9π 7π. Simplifier cos(9π x) + sin(7π + x) sin x + cos x.. Exprimer en fonction de cos x les expressions suivantes : (a) cos x + sin x (b) 3 cos x sin x sin 5x cos 5x (c) sin x cos x 3. Exprimer en fonction d une tangente l expression cos x + cosx.. Soit f(θ) = a cosθ + b sin θ, avec a, b et θ des réels. (a) Montrer qu on peut trouver un réel ϕ ] π, π] tel que θ R, f(θ) = a + b (cos ϕ cosθ + sin ϕ sin θ) En déduire que f(θ) = a + b cos(θ ϕ). (b) Application. Résoudre dans R l équation 3cosx sin x =. 5. On rappelle que la suite (T n ) n N des polynômes de Thebytcheff définie comme suit : { T0 (X) = et T (X) = X n N, T n+ (X) = XT n+ (X) T n (X) possède la propriété suivante : T n (cos θ) = cos(nθ), pour θ R. (a) Calculer T 5 (X). En déduire que a R, cos 5a = 6 cos 5 a 0 cos 3 a + 5 cosa. (b) Vérifier que x R, 6x 5 0x 3 + 5x + = (x + )(x x ). (c) On pose t = cos π 5. Démontrer que t est racine de x x et que t = + 5, par des arguments de signe. (d) En déduire sin π 5 ; cos π 5 ; sin π 5 ; cos π 0 et sin π 0. (e) Montrer, en observant que π π 0 = π 5, les égalités cos π 5 = sin π 0 et sin π 5 = cos π 0.

7 Correction du contrôle d été - Épisode. (,5 pt) ( ) 9π x R, f(x) = cos(9π x) + sin(7π + x) sin ( x π = cos(π x) + sin(π + x) cos 9π ) + x + sin = cosx sin x cos( 9π + x) + sin( 8π + x) = cosx sin x cos(π + x) + sin x = cosx sin x + cos x + sin x = 0 ( 7π + cos ) ( x π 7π + x. (a) ( pt) x R, cos x + sin x = (cos x + sin x) + sin x = + sin x. Mais cos x = sin x, d où sin cos x x =. En remplaçant, cos x+ sin cos x x = + = 3 cos x. (b) ( pt) Des formules de duplication on déduit cos + cos x x = et sin cos x x = que l on retiendra. En remplaçant, 3 cos x sin 5 cos x + x =. (c) ( pts) En réduisant au même dénominateur, on arrive à f(x) = et l on reconnaît le développement de sin(a b) donc ) sin 5x cosx cos 5x sin x sin x cosx sin(5x x) sin x cosx sin x f(x) = sin x = = = cosx sin x sin x 3. ( pts) x R, cosx + cosx = ( x ( ) sin x ) cos ( ) = tan, car d après les formules encadrées x ( x ) ( x ) ci-dessous, cosx = sin et sin x = cos.. (a) (,5 pts) f(θ) = a cosθ + b sin θ = ( a a + b a + b cosθ + b ). a + b sin θ On remarque que ( ) ( ) a b + = a + b a + b a + b a + b = donc on sait qu il existe un unique ϕ ] π, π] tel que cosϕ = b On en déduit une nouvelle écriture de f(θ) : a + b. a et sin ϕ = a + b f(θ) = a + b (cosϕcosθ +sin ϕ sinθ) = a + b cos(ϕ θ) = a + b cos(θ ϕ) (b) (,5 pt) On factorise le premier membre de cette équation avec cette méthode. Ici notre a + b, c est 3 + =, donc ( ) 3 3 cosx sin x = cos x sin x. Il 3 nous faut déterminer le réel ϕ de ] π, π] tel que cosϕ = et sin ϕ =, c est ϕ = π 6.,

8 D où l écriture ( ) 3 cos x sin x ( π 6 + x ). Finalement l équation équivaut à cos cos ( π ) cos 6 + x = cos π 3 ( π ) cos 6 + x = cos π 3 et d après le cours = (cosϕcosx sin ϕ sin x) = cos(ϕ+x) = ( π ) ( π ) 6 + x = cos 6 + x = π 6 + x = π 3 + kπ ou π 6 + x = π 3 + kπ x = π 6 + kπ ou x = π + kπ 5. (a) (3 pts) On calcule successivemeent : T (X) = X T 3 (X) = X(X ) X = X 3 3X T (X) = X(X 3 3X) (X ) = 8X 8X + T 5 (X) = X(8X 8X + ) (X 3 3X) = 6X 5 0X 3 + 5X Il est immédiat que cos 5a = 6 cos 5 a 0 cos 3 a + 5 cosa [], car T 5 (cosa) = cos 5a. (b) ( pt) C est du calcul niveau troisième... (c) ( pts) En faisant a = π 5 dans [], on obtient, en posant t = cos π 5, ( cos 5 π ) = 6t 5 0t 3 + 5t = 6t 5 0t 3 + 5t 5 6t 5 0t 3 + 5t + = 0 (t + )(t t ) = 0 mais il est clair que n est pas solution attendue (en effet cosα = α = π+kπ), donc t est l une des deux racines de t t, qui sont ± 5. Comme 0 < π 5 < π, on a t > 0, donc t = + 5, car l autre racine est négative. Finalement cos π 5 = + 5. (d) (5 0,5 pt) sin π 5 > 0, donc sin π 5 = cos π 5 = = =. 6 6 cos π 5 = π cos 5 = = =. 6 6 sin π 5 = cos π 5 = = =. 6 6 cos x + cos x = cos x, d où, si cos x > 0, cos x =, ou encore cos x = cosx +. Ici on a cos π 0 > 0, donc cos π = = = sin π 0 = cos π 0 = = car a = a et ici 5 < 0, d où 5 = 5. = ( 5) = 5,

9 ( π ) (e) (+ pts) x R, cos x = sin x et puisque π π 0 = π 5, on comprend pour quelle raison cos π 5 = sin π 0. De même sin π 5 = cos π en utilisant x ( 0 π ) R, sin x = cosx. En plus on simplifie de façon substantielle les calculs! 3

10 Contrôle d été - Épisode 3. Soit ABC un triangle. On définit les points, I, J et K par BI = BC, 7 CJ = CA, 3 AK = 3 AB 5 (a) Écrire I, J et K comme des barycentres des points A, B et C. (b) En considérant le point G = Bar{(A, )(B, 3)(C, )} et en utilisant la propriété d associativité, montrer que les droites (AI), (BJ) et (CK) sont concourantes.. Soit ABC un triangle. Démontrer que les droites (AJ), (BJ) et (CK) sont concourantes, sachant que I, J et K sont définis de la façon suivante : BI = BC 3 CJ = 3 CA AK = AB 5 (même méthode que l exercice précédent) 3. ABC est un triangle et M un point quelconque du plan. On désigne par P, Q et R les symétriques de M par rapport aux milieux des côtés [AB], [BC] et [AC] du triangle ABC respectivement. (a) Déterminer trois réels a, b et c tels que P soit le barycentre de (M, c), (A, a) et (B, b); Q soit le barycentre de (M, c), (B, a) et (C, b); R soit le barycentre de (M, c), (A, a) et (C, b). (b) G désigne le centre de gravité du triangle ABC et K celui de PQR. Démontrer que G est le milieu de [MK].. ABCD est un parallélogramme, G = Bar{(A, )(B, )} et H = Bar{(C, )(D, )}. (a) Démontrer que les segments [AC], [BD] et [GH] ont le même milieu I. (b) Les droites (AC) et (GD) se coupent en E. Montrer que E = Bar{(G, 3)(D, )} et que E est le milieu de [AI]. 5. Soit ABCD un carré de centre O. Soit Γ l ensemble des points M du plan tels que : MB MC + MD = MA MB MD Démontrer que Γ est la médiatrice du segment [AC].

11 Correction du contrôle d été - Épisode 3. (a) (,5 pt) On transforme les hypothèses : BI = BC 7 BI = ( BI + IC) 3 BI IC = 0 3 IB + IC = 0 7 donc I = Bar{(B, 3)(C, )}. Pour le point J : CJ = CA 3 CJ = CJ + JA JC + JA = 0 3 donc J = Bar{(C, )(A, )}. Enfin : AK = 3 AB 5 AK = 3( AK + KB) KA + 3 KB = 0 5 donc K = Bar{(A, )(B, 3)}. (b) (,5 pt) Étant donné que J = Bar{(C, )(A, )}, on a aussi J = Bar{(C, )(A, )}. Utilisons trois fois la propriété d associativité : G = Bar{(A, )[(B, 3)(C, )]} = Bar{(A, )(I, 7)}, ce qui prouve que G (AI). G = Bar{[(A, )(C, )](B, 3)} = Bar{(J, 6)(B, 3)}, ce qui prouve que G (BJ). G = Bar{[(A, )(B, 3)](C, )} = Bar{(K, 5)(C, )}, ce qui prouve que G (CK). Le point G appartient aux droites (AI), (BJ) et (CK), donc ces trois droites sont concourantes.. (3 pts) Comme précédemment, les hypothèses deviennent : I = Bar{(B, )(C, )} J = Bar{(A, 3)(C, )} K = Bar{(A, 3)(B, )} Soit G = Bar{(A, 3)(B, )(C, )}. En utilisant trois fois la propriété d associativité, on montre que G = Bar{(A, 3)(I, 3)} = Bar{(B, )(J, )} = Bar{(K, 5)(C, )} Donc G appartient aux droites (AI), (BJ) et (KC) et ces droites sont bien concourantes. 3. (a) ( pts) Soit I le milieu de [AB]. Le point I est aussi le milieu de [PM], donc PM = PI, d où P = Bar{(M, )(I, )}, mais I = Bar{(A, )(B, )}, donc en utilisant le théorème d associativité, on obtient P = Bar{(M, )(A, )(B, )}. De la même façon Q = Bar{(M, )(B, )(C, )} et R = Bar{(M, )(A, )(C, )}. (b) (3 pts) Soit F le milieu de [MK], c est-à-dire F = Bar{(M, )(K, )}, ou encore F = Bar{(M, 3)(K, 3)}, ce qui nous permet de remplacer (K, 3) par (P, )(Q, )(R, ) car K est le centre de gravité du triangle PQR. Donc F = Bar{(M, 3)(P, )(Q, )(R, )}. Remplaçons (P, ), (Q, ) et (R, ) par les points pondérés de la question précédente ( + + =, il n y a même pas de coefficients à ajuster!) on obtient : F = Bar{(M, 3)(M, )(A, )(B, )(M, )(B, )(C, )(M, )(A, )(C, )} Quel bonheur de constater qu il n y a plus de M, et que finalement : F = Bar{(A, )(B, )(C, )} Ce qui signifie que F est l isobarycentre des points A, B et C, autrement dit c est le centre de gravité du triangle ABC.

12 . (a) (3 pts) ABCD est un parallélogramme, donc les diagonales se coupent en leur milieu i.e. le point I est le milieu de [AC] et [BD]. Soit I le milieu de [GH], c est-à-dire I = Bar{(G, 3)(H, 3)}. En remplaçant (G, 3) par (A, )(B, ) et (H, 3) par (C, )(D, ), on obtient I = Bar{(A, )(B, )(C, )(D, )} et en remplaçant (A, )(C, ) par (I, ) et (B, )(D, ) par (I, ), on arrive a I = Bar{(I, )(I, )} = Bar{(I, 6)} donc pour tout point M du plan 6 MI = 6 MI et en particulier pour M = I, l égalité 6 II = 0 montre que I = I et I est bien le milieu des segments [GH], [AC] et [BD]. (b) ( pts) Soit E = Bar{(G, 3)(D, )}. Alors E (GD). On remplace (G, 3), si bien que E = Bar{(A, )(B, )(D, )} ou encore, puisque I est le milieu de [BD], E = Bar{(A, )(I, )} ce qui traduit que E est le milieu de [AI] et que E (AI); on a déjà montré que E (GD) donc E est l intersection des droites (AI) et (GD). Finalement E = E et E est bien le milieu de [AI]. 5. ( pts) Soit G = Bar{(B, )(C, )(D, )} et H = Bar{(A, )(B, )(D, )}. On va montrer que G = A et que H = C. Pour G remplaçons (B, )(D, ) par (O, ), le milieu de [BD]. On a alors G = Bar{(O, )(C )}, donc pour tout point M l égalité MG = MO MC qui donne OG = OC en faisant M = O, d où G = A. Pour H. On remplace (B, )(D ) par (I, ), d où H = Bar{(A, )(I, )}. Pour tout point M, on a MH = MA MI, et pour M = I, IH = IA donc H = C. Réduisons les deux membres de l équation en utilisant les définitions de G et H. On a M Γ MG = MH d où M Γ MA = MC, ou encore M Γ MA = MC. L ensemble cherché est la médiatrice du segment [AC] (on peut d ailleurs voir que (B, O, D) Γ 3 )

13 Contrôle d été - Épisode. (a) Écrire sans utiliser le symbole Σ les sommes suivantes : A = 7 k, B = k= k=0 k + k +, 6 C = (k 7), D = k=0 j(j + ). j= (b) Exprimer en fonction de x les sommes suivantes, sans utiliser le symbole Σ : A = 5 (i ) x j, B = i= 6 ( ) j (7 j) x j, C = j= 7 (3j + ) ( ) j+ x j j=3 (c) Écrire chacune des sommes suivantes avec Σ : A = ; B = ; C = ; D = ; E = x x + x 3 x + x 5 ; F = 7x + 5x + 3x 3 + x.. On définit les deux suites u et v par u 0 = et n N, u n+ = u n + et v n = u n u n u n +. (a) Démontrer par récurrence que n N, u n > 0. (b) Montrer que la suite v est géométrique; calculer v n puis u n en fonction de n. 3. Calculer intelligemment les sommes suivantes : (a) S = ; (b) ; (c) ; (d) ; (e) Résoudre dans R l équation suivante : + x ( ) ( ) 7 x x x = 0 x + x + 5. On raconte que l inventeur du jeu d échecs demanda pour récompense qu on lui fasse don de quelques grains de blé : un grain pour la première case, deux grains pour la deuxième case, quatre grains pour la troisième et ainsi de suite en doublant à chaque case le nombre grains jusqu à la 6 e case de l échiquier. (a) Calculer le nombre de grain offerts pour la 6 e case. (b) Calculer le nombre total de grains de blé que représente la récompense. (c) Un grain de blé pèse 0,05 g. Sachant que la production annuelle de blé de nos jours et de l ordre de 600 millions de tonnes, quel temps faudrait-il pour satisfaire la requête?

14 . (a) ( pt) A = ( pt) B = ( pt) C = ( pt) D = (b) ( pt) A = ( pts) B = ( pts) C = Correction du contrôle d été - Épisode 7 k = = 39; k= k + k + = = 7 0 ; 6 (k 7) = ( 7) + ( 5) + ( 3) + ( ) = 9; k=0 k=0 j(j + ) = = 0. j= 5 (i ) x i = x + 3x + 5x 3 + 7x + 9x 5 ; i= 6 ( ) j (7 j) x j = 6x + 5x x 3 + 3x x 5 + x 6 ; j= 7 (3j + ) ( ) j+ x j = x 6 x 8 + 7x 0 0x + 3x. j=3 (c) ( + pts) A = D = 5 i 3, E = i= 7 i, B = i= 5 ( ) i+ x i, F = i= (i + ), C = i=0 3 (7 i) x i+. i=0 5 ( ) i (3i + ). (a) (3 pts) Initialisation : u 0 = > 0 Transmission : On suppose que pour un n de N, on a u n > 0. Alors u n + > 0 et u n > 0 donc u n + = u n+ > 0. Donc n N, u n > 0. u n (b) ( pts) n N, v n+ = u un+ n+ u n+ + = u n un+ u n + = u n + u n = u n + u n + + u n (u n + ) = v n, donc le suite v est géométrique de raison et de premier terme v 0 = u 0 5. Le terme général de la suite v est donc v n = 5 Exprimons u n en fonction de v n : i=0 ( ) n = ( )n 5 n. u 0 + = v n = u n u n + v n (u n + ) = u n u n ( v n ) = + v n u n = + v n v n tout ceci étant équivalent car n N, v n 0, en effet : v n = ( ) n = ( 5 ) n = 5 équation qui n a pas de solution (voir cours de terminale). Finalement : u n = + v n = + ( )n 5 n = 5 n + ( )n v n ( )n 5 n ( ) n. 5 n

15 3. ( + pts) (a) En posant n N, v n = 3 + n, on s aperçoit que 3 = v 0 et 98 = v 95, donc S = ( ) = 88. (b) On pose v n = 5 + n, alors v 0 = 5 et v 58 =, d où S = ( ) 5 + (c) On pose v n = 5 3n, alors v 0 = 5 et v 3 3, donc S = (3 0 + ) 5 3 = 377. = 03. (d) Si l on pose v n = n, alors v = et v 8 = 56, donc S = (8 +) = 50. (e) Factorisons par : S = + 8 ( 56 = ) = S 56 ( On calcule S. Pour cela posons v n = ) n, alors v = et v 8 = 56. Donc S = S = ( + ) (8 +) = 56 3 = = (5 pts) Le premier membre est la somme des huit premiers termes de la suite géométrique x de raison et de premier terme. Donc l équation équivaut à : x + ) 8 ( x x+ x x+ = 0 ( ) 8 x = 0 x + ( ) 8 x = et x x + Deux possibilités : x x = ou x + x + = et x La première équation conduit à x =, la seconde à 0 =, impossible. Finalement S = { }. 5. (a) ( pt) En posant v n = n, on met v 0 = grain de blé sur la première case, v = sur la seconde, ainsi de suite donc v 63 = 63 9, sur la 6 e. (b) ( pts) Soit S la somme cherchée : i=0 63 S = v i = 6 = 6 (c) ( pts) grain 0,05 g 0 grains g, mais tonne = 000 kg = 0 6 g, donc 0 7 grains tonne =, 0 6 grains 600 millions de tonnes donc il faudra ans pour satisfaire la requête!, 06 (Barème sur 0 points)

16 Contrôle d été - Épisode 5 Soit f : x 3x + x 3 3x Procéder à une étude de fonction pour déterminer le nombre α tel que D f = R {α}. Donner un encradement d amplitude 0 de ce nombre.. On pose P(x) = x 3 +x. Montrer que f (x) = 0 P(x) = 0. Montrer que le polynôme P n admet qu une seule racine β, en donner un encadrement d amplitude 0. Donner de signe de P et en déduire le tableau de variations de f. 3. Donner les limites aux bornes de l ensemble de définition. Interpréter géométriquement et compléter le tableau de variations de f. Voici la représentation graphique pour éviter les inepties

17 Correction du contrôle d été - Épisode 5. x D f x 3 3x+3 0. Étudions la fonction g : x x3 3x+3. On a f (x) = 3x 3 = 3(x )(x + ) et lim f(x) = lim x x x3 = et lim f(x) = +. D où le tableau x + x + f (x) f(x) ր 5 ց ր + La fonction f est strictement croissante et continue sur l intervalle ], ], donc elle réalise une bijection de ], ] sur ], 5]. Or 0 ], 5], donc il existe un unique réel α dans ], ] tel que f(α) = 0. Avec la calculatrice on trouve, < α <,. Ce n est pas la peine de chercher une autre racine dans ], + [ car pour tout réel x de cet intervalle, f(x).. Un calcul conduit à f (x) = 3(x3 + x ) (x 3 3x + 3), donc f (x) = 0 P(x) = 0. On procède à l étude de P. La dérivée vaut P (x) = 6x + x = x(3x + ); les limites sont évidentes : x P (x) P(x) ր 07 ց ր + Un argument similaire au précédent montre que P réalise une bijection de [0, + [ sur [, + [ et comme 0 [, + [, il existe un unique réel β tel que f(β) = 0. Grâce à la calculatrice, on peut avancer que, < β <,. Le signe : si x < β, alors f(x) < 0; si x = β, alors f(x) = 0 et si x > β, alors f(x) > 0. On en déduit le tableau de variations de f : x α β + 3P(x) f(x) 0 ր + ր f(β) ց 0 3. Encadrons le numérateur quand x tend vers α :, < α <, 6, 6 < 3α < 6, 3 5, 6 < 3α + < 5, 3 D après le tableau de variations de g, lim x α x<α g(x) < 0 et x α lim g(x) > 0, donc x>α lim x α x<α f(x) = 0 0 = + et lim x α x>α f(x) = = d où le tableau ci-dessus. Géométriquement, ces résultats prouvent que les droites d équation y = 0 et x = α sont des asymptotes à la courbe représentative de f.

18 Contrôle d été - Épisode 6. Soit ABC un triangle. (a) Démontrer que pour tout point M du plan : AB CM + BC AM + CA BM = 0. (b) On note H le point d intersection des hauteurs issues de B et de C. Démontrer en utilisant l identité précédente que les droites (AH) et (BC) sont perpendiculaires. (c) En déduire que, dans tout triangle, les trois hauteurs sont concourantes.. Soit un quadrilatère ABCD, les points I milieu de [AC] et J milieu de [BD]. (a) Montrer que AB +BC +CD +DA = IJ +AC +BD en appliquant le théorème de la médiane dans les triangles ABC, ACD et BID. (b) En déduire que la somme des carrés des côtés d un quadrilatère est supérieure ou égale à la somme des carrés des diagonales. À quelle condition a-t-on égalité? 3. Les points I et J sont les milieux des côtés [AB] et [AC] du carré ABCD et M est l intersection des droites (CI) et (AJ). Donner la valeur exacte du cosinus de l angle ĈMJ en calculant de deux façons différentes AJ IC.. Rappel. Soit u x y et v x y deux vecteurs, alors par définition le déterminant des vecteurs u et v est le réel det( u, v ) = x x y y = xy x y. L objet de l exercice est d établir que l aire S d un triangle ABC où A, B et C sont trois points d un plan muni d un repère orthonormal (O; i, j ) est calculée par S = det( AB, AC). On suppose que le triangle ABC n est pas plat (donc A B C). (a) Soit H le projeté orthogonal de C sur (AB). Montrer que AH = ( AB AC) et en AB déduire que CH = ( ( AB AC ) AB AC ). AB (b) Montrer que l aire S satisfait à S = ( ( AB AC ) ) AB AC []. (c) Montrer que (x, y, x, y ) R, (xy x y) + (xx + yy ) = (x + y )(x + y ). En déduire que pour tous vecteurs u et v du plan ( det( u, v )) + ( u v ) = u v [] (d) Déduire de [] et [] l égalité annoncée. (e) Application. On donne les points A, B 7 9 triangle ABC. et C. Calculer l aire du (f) Démontrer que tout triangle ayant ses sommets sur les nœuds d un quadrillage formé de carreaux carrés de cm cm a une aire supérieure ou égale à 0,5 cm. Aide. On peut choisir un repère orthonormal de façon que les nœuds du quadrillage soient les points à coordonnées entières dans ce repère. Montrer alors que si le triangle ABC a des sommets à coordonnées entières, det( AB, AC) est un entier naturel non nul.

19 Correction du contrôle d été - Épisode 6. (a) ( pts) Posons λ = AB CM + BC AM + CA BM. En décomposant avec A : λ = AB ( CA + AM) + ( BA + AC) AM + CA ( BA + AM) = AB CA + AB AM + BA AM + AC AM + CA BA + CA AM = CA ( AB + BA) + AM ( AB + BA + AC + CA) = 0 (b) ( pt) Par construction (AB) (CH) et (CA) (BH), c est-à-dire AB CH = CA BH = 0. En faisant M = H dans λ on obtient l équation AB CH + BC AH + CA BH = 0 BC AH = 0 ce qui traduit que (BC) (AH). (c) ( pt) Soit h A la hauteur issue de A. Alors h A (BC) et A h A, donc d après la question précédente h A = (AH) d où H h A. Étant donné que, par construction, H est le point d intersection des hauteurs issues de B et C, on peut conclure que les trois hauteurs d un triangle sont concourantes (en H ici).. (a) ( pts) Le théorème de la médiane appliqué dans le triangle ABC donne AB +BC = BI + AC. De même dans le triangle ACD, on a CD + AD = DI + AC. On ajoutant membre à membre ces deux égalités, on arrive à AB + BC + CD + AD = (BI + DI ) + AC Mais le même théorème dans le triangle BID conduit à BI + ID = IJ + BD, et en remplaçant ci-dessus on arrive à l égalité attendue. (b) ( pts) La somme des carrés des côtés est Σ = AB + BC + CD + AD ; la somme des carrés des diagonales est σ = AC + BD, donc l égalité de la question précédente s écrit Σ σ = IJ. Or IJ 0, puisque c est un carré, d où Σ σ. L égalité a lieu si et seulement si IJ = 0 I = J, ce qui revient à dire que l égalité a lieu si et seulement si les diagonales du quadrilatère se coupent en leur milieu, caractérisation des parallélogrammes. 3. ( pts) Évaluons le produit scalaire AJ IC. Par définition AJ IC = AJ IC cos ĈMJ. Or d après le théorème de Pythagore, AJ = ( a ) AB + BJ d où AJ = a a 5 + soit AJ =. De même, le théorème de Pythagore appliqué dans le triangle BIC donne IC = a 5. Finalement AJ IC = 5 a cosĉmj. Dans le repère orthonormé (A; AB, a AD), il est évident que AJ a/ produit scalaire AJ IC = a a + a a = a. et IC En résumé AJ IC = a = 5 a cosĉmj, d où l on déduit cosĉmj = 5. a/, d où le a

20 . (a) ( pt) Le point H étant le projeté orthogonal de C sur (AB), on a l égalité AB AC = AB AH ; en élevant au carré les longueurs algébriques disparaissent : ( AB AC) = AB AH. Une division par AB fournit l expression de AH. Le théorème de Pythagore dans le triangle ACH donne CH = AC AH = AC ( AB AC) = ( ( AB AC ) ) AB AC AB AB (b) ( pt) L aire est donnée par S = AB CH, en passant au carré et en remplaçant CH : S = AB AB ( ( AB AC ) ) AB AC = ( ( AB AC ) ) AB AC (c) (,5 pt) Il suffit de développer et de comparer chacun des membres pour établir l identité (due à Lagrange). En repère orthonormal, on sait que, étant donné deux vecteurs u x et v y x y, le déterminant de u et v vaut xy x y, leur produit scalaire vaut xx + yy et u = x + y. En mettant au carré et en comparant à l identité de Lagrange : (xy x y) + (xx + yy ) = (x + y )(x + y ) ( det( u, ( u ) v )) + v = u v [] (d) ( pt) En faisant u = AB et v = AC dans [], on obtient ( AB AC ) ( AB AC = det( AB, AC) ) [] et en divisant par, la formule [] permet d écrire S = ( det( AB, ) AC) et on prend la racine carrée pour conclure, en enlevant le signe de det( AB, AC). (e) (0,5 pt) A, B 7 9 et C, d où AB 5 et AC 8 3. Par suite 5 det( AB, AC) = = 5 + = et l aire vaut S = =. (f) ( pts) Posons δ = det( AB, AC). On sait que δ = 0 AB et AC sont colinéaires (AB)//(AC) (AB) = (AC) les points A, B et C sont alignés. Absurde car ABC est un vrai triangle. Donc δ 0. Si les coordonnées des points A, B et C sont des nombres entiers, celles de AB et AC le sont aussi. Le déterminant δ étant la différence d un produit d entiers, il est lui-même entier. Puisque δ est un entier non nul, on a δ ou δ, dans les deux cas δ, et en multipliant par, on obtient S = δ.

21 Contrôle d été - Épisode 7 Étant donné un triangle ABC, de cercle circonscrit Γ (centre O, rayon R), de cercle inscrit C (centre I, rayon r), on pose d = OI. Cet exercice propose de montrer que d = R(R r). A est le point d intersection de la bissectrice (AI) avec le cercle Γ; S est le projeté orthogonal de I sur (AC); A est le point diamétralement opposé à A sur Γ. On note α l angle BAI.. En utilisant le théorème de l angle inscrit, montrer que  BC = BA A = α. Justifier que les angles  BI et ÂIB sont supplémentaires et en déduire que le triangle IA B est isocèle en A.. Exprimer IA en fonction de r et α, et BA en fonction de R et α (utiliser les triangles rectangles AIS et BA A ). 3. Évaluer de deux façons différentes le produit scalaire ω = IA IA, d une part en projetant, d autre part en montrant que ω = IA IA puis en décomposant ces deux vecteurs avec le point O grâce à la relation de Chasles. En déduire l égalité d = R(R r).. En déduire que pour tout triangle R r.

22 Correction du contrôle d été - Épisode 7. Par le théorème de l angle inscrit, Â BC = Â AC et BAA = BA A. Mais la droite (AA ) est la bissectrice de BAC, donc BAA = Â AC ; de plus BAA = BAI = α. En résumé : Â BC = BA A = α. Â BI = Â BC + ĈBI = α + ĈBI, mais (BI) est la bissectrice de l angle ĈBA, donc ĈBI = ÎBA d où Â BI = α + ÎBA []. En considérant le triangle ABI, on a BAI + ÎBA + BIA = π, mais BAI = α, donc α + ÎBA = π BIA et en comparant avec [], on arrive bien à Â BI = π BIA []. De façon évidente, BIA = ÂIA BIA = π BIA, donc d après [], BIA = Â BI, ce qui prouve que le triangle IA B est isocèle en A.. Dans le triangle ASI rectangle en S (puisque (AS) est tangente à C en S), on a IA = SI sin IAS = r sin BAI = r sin α. puisque IAS = BAI, étant donné que (AI) est la bissectrice de l angle BAC. Le triangle A A B est rectangle en B puisque [A A ] est un diamètre de Γ (donc A A = R). De plus le triangle IA B étant isocèle en A on a IA = BA, d où IA = BA = A A sin BA A = R sin α. 3. Évaluons de deux façons le produit scalaire ω = IA IA. Les points A, I, A sont alignés dans cet ordre, donc ω = IA IA. Orientons par exemple (AA ) de A vers A. On a alors ω = r R sin α = Rr. sin α Le triangle AA A est rectangle en A donc le vecteur IA se projette orthogonalement sur IA en IA. Ce qui permet d écrire ω = IA IA. On décompose chacun de ces vecteurs avec le point O, IA IA = ( IO + OA ) ( IO + OA ) = ( IO OA ) ( IO + OA ) = IO OA = d R. Finalement ω = Rr = d R d où d = R(R r).. Les longueurs R et r sont positives (strictement), donc d 0 R(R r) 0 R r 0 R r.

PRODUIT SCALAIRE EXERCICES CORRIGES

PRODUIT SCALAIRE EXERCICES CORRIGES Exercice n. (correction) Répondre par VRAI (V) ou FAUX (F) : Question Soient A, B et C trois points distincts du plan. PRODUIT SCALAIRE EXERCICES CORRIGES a) A, B et C sont alignés si et seulement si :

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

ENTRÉE EN TS. Exercice 1 Second degré - les aspects élémentaires.

ENTRÉE EN TS. Exercice 1 Second degré - les aspects élémentaires. 1 ENTREE EN CLASSE DE TERMINALE S. FEUILLE D EXERCICES 2015 1. Pour qui est ce document. Ce document est destiné à tous les élèves entrant en Terminale S, quelle qu ait été leur moyenne dans la discipline

Plus en détail

Nombres complexes et géométrie euclidienne

Nombres complexes et géométrie euclidienne 19 Nombres complexes et géométrie euclidienne Le corps C des nombres complexes est supposé construit voir le chapitre 7. On rappelle que C est un corps commutatif et un R-espace vectoriel de dimension,

Plus en détail

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Propriété : Si un point est sur un segment et à égale distance de ses extrémités alors ce point est le milieu du segment. Si un point est

Plus en détail

un repère orthonormé de l espace.

un repère orthonormé de l espace. Terminale S GEOMETRIE Ch 13 DANS L ESPACE. Soit ( O ; i, j, k ) un repère orthonormé de l espace. I) Droites et plans dans l espace : Propriété 1 : Soient A et B deux points de l espace. AB est l ensemble

Plus en détail

MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE. Durée de l épreuve : 2 h 00. L usage de la calculatrice est autorisé.

MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE. Durée de l épreuve : 2 h 00. L usage de la calculatrice est autorisé. COMPOSITION SECONDE MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE Durée de l épreuve : 2 h 00 L usage de la calculatrice est autorisé. Toutes les réponses devront être justifiées. Exercice 1 Soit la fonction

Plus en détail

Angles orientés. exercices corrigés. 21 février 2014

Angles orientés. exercices corrigés. 21 février 2014 exercices corrigés 21 février 2014 Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Exercice 4 Exercice 5 Exercice 6 Exercice 7 Exercice 8 Exercice 9 Exercice 1 Enoncé Soit A et B deux points du plan tels que AB = 4 cm.

Plus en détail

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation )

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Introduction : On se place dans plan affine euclidien muni

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Introduction : Cette leçon s inscrit dans la continuité de la précédente. On supposera connu

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Géométrie (barycentre et produit scalaire dans l espace)

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Géométrie (barycentre et produit scalaire dans l espace) Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Géométrie barycentre et produit scalaire dans l espace) Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 24 avril 2011 1. frederic.demoulin

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors N I) Pour démontrer que deux droites (ou segments) sont parallèles (d) // (d ) (d) // (d ) deux droites sont parallèles à une même troisième les deux droites sont parallèles entre elles (d) // (d) deux

Plus en détail

13. Géométrie analytique

13. Géométrie analytique 13. Géométrie analytique La géométrie analytique permet de résoudre par le calcul des problèmes de géométrie. Il convient toutefois de ne pas perdre de vue que la géométrie analytique est d abord de la

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Exercice 1 : ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) 1. (3x + 5)² = (3x) 2 + 2 3x 5 + 5 2 = 9x² + 30x + 25 2. 4(4 + 1) = 20 (4 + 1)(4 2) = 10 (4 + 1)² =

Plus en détail

Activités numériques

Activités numériques Sujet et correction Stéphane PASQUET, 25 juillet 2008 2008 Activités numériques Exercice On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre pas 3. b) Ajouter le carré

Plus en détail

PRODUIT SCALAIRE DANS L'ESPACE

PRODUIT SCALAIRE DANS L'ESPACE PRODUIT SCLIRE DNS L'ESPCE Dans tout ce chapitre, les bases ou repères considérés sont orthonormés. Pour des révisions sur le produit scalaire dans le plan, voir le cours de première. 1. Définition du

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Brevet Juin 2007 Liban Corrigé Page 1 sur 6

Brevet Juin 2007 Liban Corrigé Page 1 sur 6 Brevet Juin 007 Liban Corrigé Page 1 sur 6 Exercice 1 : 1) A = 500 (10 3 ),4 10 7 8 10 4 = 500 10 6 4 10 1 10 7 8 10 4 500 4 = 8 = 500 3 8 8 = 500 3 100 10 4 = 1500 10 0 + 4 = 1500 10 4 = 1,5 10 3 10 4

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S

Cours de mathématiques pour la Terminale S Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre Florent Girod 1 Année scolaire 2015 / 2016 1. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 1) Suites numériques.................................

Plus en détail

2 Nombres complexes. et trigonométrie CHAPITRE

2 Nombres complexes. et trigonométrie CHAPITRE CHAPITRE Nombres complexes et trigonométrie A Les nombres complexes 66 B Représentation géométrique Affixe Module Argument 67 1 Image d un complexe Affixe d un point, d un vecteur 67 Module 68 3 Nombres

Plus en détail

Séquence 6. Ensemble des nombres complexes. Sommaire. Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse

Séquence 6. Ensemble des nombres complexes. Sommaire. Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse Séquence 6 Ensemble des nombres complexes Sommaire Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse Cette séquence est une brève introduction à un nouvel ensemble de nombres, ensemble

Plus en détail

Correction Devoir commun de mathématiques n o 1 Classes de 1 ère S

Correction Devoir commun de mathématiques n o 1 Classes de 1 ère S Correction Devoir commun de mathématiques n o 1 Classes de 1 ère S Durée heures. Calculatrice autorisée. Exercice 1 : Une entreprise italienne de fabrication de scooters veut optimiser les bénéfices de

Plus en détail

Applications des nombres complexes à la géométrie

Applications des nombres complexes à la géométrie Chapitre 6 Applications des nombres complexes à la géométrie 6.1 Le plan complexe Le corps C des nombres complexes est un espace vectoriel de dimension 2 sur R. Il est donc muni d une structure naturelle

Plus en détail

Concours de recrutement interne PLP 2009

Concours de recrutement interne PLP 2009 Concours de recrutement interne PLP 2009 Le sujet est constitué de quatre exercices indépendants. Le premier exercice, de nature pédagogique au niveau du baccalauréat professionnel, porte sur le flocon

Plus en détail

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016 LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 015-016 Pourquoi ce livret? Afin de mieux préparer cette rentrée, ce livret reprend un ensemble de notions

Plus en détail

Séquence 7. 1 ère partie : 2 e partie : Problèmes. Produit scalaire (2) : applications. Séquence 7 MA12. Cned - Académie en ligne

Séquence 7. 1 ère partie : 2 e partie : Problèmes. Produit scalaire (2) : applications. Séquence 7 MA12. Cned - Académie en ligne Séquence 7 1 ère partie : Produit scalaire () : applications e partie : Problèmes Séquence 7 MA1 1 1ère partie Produit scalaire () : applications Sommaire 1/ Pré-requis Calculs de distances, d angles 3

Plus en détail

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES Année scolaire 00-004 Copyright c 004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence On veillera à détailler et à rédiger clairement les raisonnements,

Plus en détail

CHAPITRE 6 Les vecteurs

CHAPITRE 6 Les vecteurs A/ Vecteurs Cours de Mathématiques Classe de Seconde Chapitre 6 Les Vecteurs CHAPITRE 6 Les vecteurs 1) Définition et exemples a) Définition Soient deux points A et B. On appelle vecteur AB "la flèche"

Plus en détail

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane

Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane I) Vocabulaire 1) Hypoténuse Définition : Dans un triangle rectangle le côté opposé à l angle droit est appelé hypoténuse. 2) Hauteurs, médianes, médiatrices

Plus en détail

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme.

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Devoir Maison A rendre le mercredi 2 mai 2nde 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Calculer les coordonnées du point D. 2/ a)

Plus en détail

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2 ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Rappel : Présenter les parties de l'épreuve sur feuilles

Plus en détail

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME 2012 FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME NOUS VOUS PRESENTONS ICI UN FORMULAIRE CONTENANT LES DEFINITIONS, PROPRIETES ET THEOREMES VUS EN COURS DE MATHEMATIQUES TOUT AU LONG DE VOTRE SCOLARITE

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Nombres complexes

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Nombres complexes Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin 1, Olivier Hervé 2 Dernière révision : 22 mai 2008 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini

Plus en détail

JUIN : EXERCICES DE REVISIONS

JUIN : EXERCICES DE REVISIONS . Les fonctions JUIN : EXERCICES DE REVISIONS y 30 0 0-8 -7-6 - - 0 3 4 6 7 8 x -0 - -0 0 Fonction n : f(x) = y = 30x Fonction n : f(x) = y = -x³ + 3x² + x - 3 Fonction n 3 : f3(x) = y = -x + 30 Fonction

Plus en détail

82 exercices de mathématiques pour 2 nde

82 exercices de mathématiques pour 2 nde 4 octobre 05 8 exercices de mathématiques pour nde Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 4 octobre 05 I Calculs & ordres.................................. I. Calculs divers........................................

Plus en détail

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2 MON CAHIER DE VACANCES n 1 MATHEMATIQUES 3 ème 2 Ce cahier appartient à. Ce cahier est à rapporter le vendredi 6 Novembre 201, à Mme Viault. Les exercices sont à rédiger, sur ce livret, le plus sérieusement

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Savoir que AB= CD équivaut à ABDC est un parallélogramme, éventuellement aplati. Connaître les coordonnées (x B x A ; y B y A ) du vecteur AB

Savoir que AB= CD équivaut à ABDC est un parallélogramme, éventuellement aplati. Connaître les coordonnées (x B x A ; y B y A ) du vecteur AB Chapitre 3 La notion de vecteurs CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Vecteurs Définition de la translation qui transforme un point A du plan en un point B. Vecteur AB associé. Égalité de deux vecteurs

Plus en détail

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2 22 année 20/204 DM de synthèse 2 Exercice Soit f la fonction représentée cicontre.. Donner l'ensemble de définition de la fonction f. 2. Donner l'image de 4 par f.. a. Donner un nombre qui n'a qu'un seul

Plus en détail

TRIGONOMETRIE - EXERCICES CORRIGES

TRIGONOMETRIE - EXERCICES CORRIGES Cours et eercices de mathématiques TRIGONOMETRIE - EXERCICES CORRIGES Trigonométrie rectangle Eercice n. Compléter les égalités en respectant bien les notations de l énoncé cos ABC = sin ABC = tan ABC

Plus en détail

ACTIVITES NUMERIQUES ( 18 points )

ACTIVITES NUMERIQUES ( 18 points ) Copie numéro :.. 4 points sont attribués pour l orthographe, le soin, les notations et la rédaction. L utilisation de la calculatrice est autorisée. NE PAS OUBLIER DE RENDRE L ANNEXE AVEC LA COPIE! ACTIVITES

Plus en détail

Introduction aux inégalités

Introduction aux inégalités Introduction aux inégalités -cours- Razvan Barbulescu ENS, 8 février 0 Inégalité des moyennes Faisons d abord la liste des propritétés simples des inégalités: a a et b b a + b a + b ; s 0 et a a sa sa

Plus en détail

Devoir commun de seconde, mars 2006

Devoir commun de seconde, mars 2006 Devoir commun de seconde, mars 006 calculatrices autorisées On rappelle que le soin et la qualité de rédaction entrent pour une part non négligeable dans l appréciation de la copie. Eercice (7 points).

Plus en détail

Mathématiques Secondes

Mathématiques Secondes Mathématiques Secondes 2 Table des matières 0 Algorithmique 5 1 Repérage 9 2 Équations et Inéquations du premier degré 13 3 Géométrie dans l espace 17 4 Généralités sur les fonctions 19 5 Statistiques

Plus en détail

Problème : Session 2008 (fonctions affines) Partie I : Partie II :

Problème : Session 2008 (fonctions affines) Partie I : Partie II : Problème : Session 2008 (fonctions affines) Dans ce problème, on étudie deux méthodes permettant de déterminer si le poids d'une personne est adapté à sa taille. Partie I : Dans le graphique ci-dessous

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC 2013

BACCALAURÉAT BLANC 2013 BACCALAURÉAT BLANC 203 Série S Corrigé Exercice. a) On traduit les données de l énoncé et on représente la situation par un arbre pondéré. PF ) = 2, PF 2) = 3, P F ) = 5 00 = 20, P F 2 ) =,5 00 = 3 3,5,

Plus en détail

DEVOIR MAISON 4 : LES VECTEURS

DEVOIR MAISON 4 : LES VECTEURS DEVOIR MAISON 4 : LES VECTEURS Ce devoir maison de révisions, de préparation au DS4 comporte deux pages. Vous traiterez au choix au moins la première ou la deuxième page. Exercice 1. Le plan est muni d

Plus en détail

Olympiades Françaises de Mathématiques 2012-2013. Test du mercredi 9 janvier Corrigé

Olympiades Françaises de Mathématiques 2012-2013. Test du mercredi 9 janvier Corrigé Olympiades Françaises de Mathématiques 202-203 Test du mercredi 9 janvier Corrigé Exercice. Soit ABC un triangle isocèle en A. On note O le centre de son cercle circonscrit. Soit D un point de [BC]. La

Plus en détail

MATHEMATIQUES. Premier Cycle TROISIEME

MATHEMATIQUES. Premier Cycle TROISIEME MATHEMATIQUES Premier Cycle TROISIEME 79 INTRODUCTION Le programme de la classe de troisième, dernier niveau de l enseignement moyen, vise à doter l élève de savoirs faire pratiques par une intégration

Plus en détail

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 s) Montrer que D est un nombre entier. Ê D = 5 12 2 D = 5 2 Exercice n 1 : Toutes les étapes de calcul devront figurer sur la copie. 1. On donne A = + 1 + 2. Calculer et donner

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

E1 :aide E3 : les quotients (ON CITERA LES. puis calculer x et y

E1 :aide E3 : les quotients (ON CITERA LES. puis calculer x et y DM Devoir maison 4 lire une abscisse placer un point d'abscisse connu convertir un nombre dans une unité donnée le triangle isocèle construction à partir d'un dessin milieu d'un segment le cercle,construction

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 21 juin 2011

Baccalauréat S Métropole 21 juin 2011 Baccalauréat S Métropole 1 juin 011 EXERCICE 1 Les deux parties A et B peuvent être traitées indépendamment. 4 points Les résultats seront donnés sous forme décimale en arrondissant à 10 4. Dans un pays,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2011 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2011 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 011 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

Révisions Maths Terminale S - Cours

Révisions Maths Terminale S - Cours Révisions Maths Terminale S - Cours M. CHATEAU David 24/09/2009 Résumé Les résultats demandés ici sont à connaître parfaitement. Le nombre de réponses attendues est parfois indiqué entre parenthèses. Les

Plus en détail

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit..

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit.. Correction-Exercices sur les droites remarquables 1. Construire un triangle ABC tel que AB = 5cm, BC = 6cm et AC= 8 cm et le cercle circonscrit à ce triangle Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir

Plus en détail

Fragments de géométrie du triangle

Fragments de géométrie du triangle Fragments de géométrie du triangle Pierre Jammes (version préliminaire du 2 août 2013) 1. Dénitions On donne ici les dénitions des principaux objets mis en jeu dans le début du texte. Dans le plan euclidien,

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la classe de Seconde

Cours de mathématiques pour la classe de Seconde Cours de mathématiques pour la classe de Seconde Vincent Dujardin - Florent Girod Année scolaire 04 / 05. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 0 Ensembles de nombres et intervalles de R 3

Plus en détail

Exercice 1 : sur 2,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D 2 et D 3 tracées dans le repère ci-dessous

Exercice 1 : sur 2,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D 2 et D 3 tracées dans le repère ci-dessous NOM : Seconde A B C H J Mardi 19 janvier 010 Exercice 1 : sur,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D et D tracées dans le repère ci-dessous ) Dans le même repère, tracer la droites

Plus en détail

Cours de mathématiques. Thomas Rey

Cours de mathématiques. Thomas Rey Cours de mathématiques Thomas Rey Classe de seconde le 29 août 2010 «Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve.» EUCLIDE D ALEXANDRIE Table des matières 1 Fonctions numériques 5 1.1 Notion

Plus en détail

Géométrie dans l Espace

Géométrie dans l Espace Géométrie dans l Espace Année scolaire 006/007 Table des matières 1 Vecteurs de l Espace 1.1 Extension de la notion de vecteur à l Espace............................. 1. Calcul vectoriel dans l Espace......................................

Plus en détail

Produit scalaire dans l Espace

Produit scalaire dans l Espace Produit scalaire dans l Espace Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 014/015 Table des matières 1 Produit scalaire du plan 1.1 Différentes expressions du produit scalaire............................... 1.

Plus en détail

Envoi no. 6 : géométrie

Envoi no. 6 : géométrie Envoi no. 6 : géométrie Exercice 1. Soit un triangle rectangle isocèle en. Soit un point de l arc du cercle de centre passant par et, H son projeté orthogonal sur (). On note I le centre du cercle inscrit

Plus en détail

PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN VIGUEUR DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE GÉNÉRAL TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL

PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN VIGUEUR DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE GÉNÉRAL TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DE L ALPHABÉTISATION ET DES LANGUES NATIONALES RÉPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN VIGUEUR DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE GÉNÉRAL TECHNIQUE

Plus en détail

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide)

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide) Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009 Descriptifs (Page vide) Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques Descriptif Étude d une fonction dépendant d un paramètre Étant donné une fonction dépendant

Plus en détail

Chapitre 8 - Trigonométrie

Chapitre 8 - Trigonométrie Chapitre 8 - Trigonométrie A) Rappels et compléments ) Le cercle trigonométrique a) Définitions On appelle cercle trigonométrique le cercle de centre O et de rayon dans un repère orthonormal (O, I, J),

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Énoncé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Énoncé CONSIGNES À SUIVRE PENDANT L EXAMEN. DURÉE : 4 heures Il y a 6 exercices obligatoires à résoudre. L exercice est noté sur points, l exercice sur points, l exercice 3 sur 3 points, l exercice 4 sur 3 points,

Plus en détail

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques III. Cercles 1. Cercle d'euler 2. Droite d'euler 3. Théorème de Feuerbach 4. Milieux des segments joignant

Plus en détail

maths Cours de mathématiques 2010-2011 Seconde F.Lagrave - Lycée Beaussier

maths Cours de mathématiques 2010-2011 Seconde F.Lagrave - Lycée Beaussier maths Seconde Cours de mathématiques 2010-2011 F.Lagrave - Lycée Beaussier cours de mathématiques cours avec exercices T A B L E D E S M A T I È R E S 1 Généralités sur les fonctions 7 1.1 Notion de

Plus en détail

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48 1 CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES 9E S, L, M, GnivA NA DÉPARTEMENT DE L INSTRUCTION PUBLIQUE GENÈVE 1995 11.038.48 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières 1 Les ensembles

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ELEVES PILOTES DE LIGNE EPREUVE DE MATHEMATIQUES

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ELEVES PILOTES DE LIGNE EPREUVE DE MATHEMATIQUES ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE ANNEE 2009 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ELEVES PILOTES DE LIGNE EPREUVE DE MATHEMATIQUES Durée : 2 Heures Coefficient : 1 Ce sujet comporte : 1 page de garde, 2 pages

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Thomas Rey classe de première ES ii Table des matières 1 Les pourcentages 1 1.1 Variation en pourcentage............................... 1 1.1.1 Calcul d une variation............................

Plus en détail

1. Montrer que, si on choisit le nombre 10, le résultat obtenu est 260. 3. Quels nombres peut-on choisir pour que le résultat obtenu soit 0?

1. Montrer que, si on choisit le nombre 10, le résultat obtenu est 260. 3. Quels nombres peut-on choisir pour que le résultat obtenu soit 0? Exercice 1 : ACTIVITÉS NUMÉRIQUES. Métropole Juin 2008 On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre par 3. b) Ajouter le carré du nombre choisi. c) Multiplier par

Plus en détail

CHAPITRE 2 CALCULS ALGEBRIQUES

CHAPITRE 2 CALCULS ALGEBRIQUES Classe de Troisième CHAPITRE CALCULS ALGEBRIQUES UTILISER DES LETTRES... 34 EXPRESSIONS EQUIVALENTES... 36 VOCABULAIRE DU CALCUL LITTERAL... 37 REDUCTIONS D'ECRITURES... 39 DEVELOPPER UN PRODUIT... 40

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

COURS DE MATHÉMATIQUES

COURS DE MATHÉMATIQUES COURS DE MATHÉMATIQUES Première S Valère BONNET valere.bonnet@gmail.com 0 juin 009 Lycée PONTUS DE TYARD 3 rue des Gaillardons 700 CHALON SUR SAÔNE Tél. : 33 03 85 46 85 40 Fax : 33 03 85 46 85 59 FRANCE

Plus en détail

MPSI 3 - Cahier de vacances... MPSI 3-2004/2005

MPSI 3 - Cahier de vacances... MPSI 3-2004/2005 MPSI 3 - Cahier de vacances... MPSI 3-2004/2005 Voici une fiche contenant 100 exercices de difficulté raisonable, plutôt techniques, qui recouvrent l ensemble du programme étudié cette année. A raison

Plus en détail

Notes de cours de mathématiques en Seconde générale O. Lader

Notes de cours de mathématiques en Seconde générale O. Lader Seconde générale Lycée Georges Imbert 05/06 Notes de cours de mathématiques en Seconde générale O. Lader Table des matières Développer factoriser pour résoudre (S). Calcul algébrique.................................................

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge

Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : Rappels collège/seconde Partie STAV 1/3 Partie STAV 2/3 Partie STAV

Plus en détail

x 8 = 0 3x - 6 = 2x + 2 3x² 6 = 2x² + 2

x 8 = 0 3x - 6 = 2x + 2 3x² 6 = 2x² + 2 Partie numérique : 16 points Exercice n 1 (4 points) : Pour chaque ligne du tableau ci-dessous, 3 réponses sont proposées, mais une seule est exacte. Aucune justification n'est demandée. Écrire le numéro

Plus en détail

Programmes du collège

Programmes du collège Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Programmes du collège Programmes de l enseignement de mathématiques Ministère de l Éducation nationale Classe de quatrième Note : les points du programme (connaissances,

Plus en détail

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11 Correction : EXERCICE : Calculer en indiquant les étapes: (-6 +9) ( ) ( ) B = -4 (-) (-8) B = - 8 (+ 6) B = - 8 6 B = - 44 EXERCICE : La visite médicale Calcul de la part des élèves rencontrés lundi et

Plus en détail

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES 3 novembre 205 66 exercices de mathématiques pour Terminale ES Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 3 novembre 205 I Suites........................................ I. Suite

Plus en détail

147 exercices de mathématiques pour Terminale S

147 exercices de mathématiques pour Terminale S 5 décembre 05 47 exercices de mathématiques pour Terminale S Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 5 décembre 05 I Continuité & dérivabilité............................. I.

Plus en détail

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Chapitre 11. 2ème partie Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES 2ème partie Produit scalaire Produit scalaire

Plus en détail