CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées."

Transcription

1 CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3, bien que les résultats énoncés sont vrais dans un cadre plus général Ensuite nous décrirons le changement de coordonnées pour l intégrale double, triple et le cas général au moyen du jacobien lui-même défini comme un déterminant Etant donnée une matrice A carrée d ordre (n n), c est-à-dire un tableau de n rangées et n colonnes dont les entrées sont des nombres réels: a 11 a 12 a 1n a A = 21 a 22 a 2n, a n1 a n2 a nn il est possible de lui associer un nombre réel appelé son déterminant et noté A ou encore det(a) ans ce qui suivra, nous définirons le déterminant de A pour les cas n =2, 3 La définition générale est présentée dans un cours d algèbre linéaire Si A est une matrice carrée d ordre 2 2, c est-à-dire que ( ) a b A =, c d alors son déterminant est A = ad bc Exemple 101: ( ) ( ) 1 2 = (1)(4) (2)(3) = 2 et = (2)(2) ( 1)(1) = Si A est une matrice carrée d ordre 3 3, c est-à-dire que A = a b c d e f, g h i alors son déterminant est A = (aei + bf g + cdh) (ceg + af h + bdi) Noter qu il existe un moyen mnémotechnique pour se rappeler cette formule Il suffit de rajouter à la droite de A ses deux premières colonnes pour obtenir a b c a b d e f d e g h i g h On additionne les produits des éléments sur chacune des diagonales suivantes: a b c a b d e f d e on a (aei + bfg + cdh) g h i g h et on soustrait les produits des éléments sur chacune des diagonales suivantes: a b c a b d e f d e on a (ceg + afh + bdi) g h i g h 87

2 Exemple 102: = ((1)(5)(9) + (2)(6)(7) + (3)(4)(8)) ((3)(5)(7) + (1)(6)(8) + (2)(4)(9)) = et = ((2)(0)(0) + (3)(2)(3) + (1)(1)(1)) ((1)(0)(3) + (2)(2)(1) + (3)(1)(0)) = Le déterminant d une matrice a une relation avec les notions d aire et de volume Cette relation suggère un lien possible avec les intégrales multiples Illustrons cette relation dans le cas des matrices d ordre 2 2 et 3 3 Proposition 101: Soit ( ) a b A = c d une matrice d ordre 2 2 Alors la valeur absolue det(a) du déterminant de A est égale à l aire du parallélogramme ayant (a, c) et(b, d) comme côtés dans R 2 Voir la figure 101 Preuve:Il est facile de démontrer ceci si nous nous rappelons que Car alors cos(θ) = (a, c) (b, d) (a, c) (b, d) = ab + cd a2 + c 2 b 2 + d 2 aire du parallélogramme = a 2 + c 2 b 2 + d 2 sin(θ) = a 2 + c 2 b 2 + d 2 1 cos 2 (θ) = a 2 + c 2 b 2 + d 2 1 = (a 2 + c 2 )(b 2 + d 2 ) (ab + cd) 2 (ab + cd) 2 (a 2 + c 2 )(b 2 + d 2 ) = (a 2 b 2 + b 2 c 2 + a 2 d 2 + c 2 d 2 ) (a 2 b 2 +2abcd + c 2 d 2 ) = b 2 c 2 2abcd + a 2 d 2 = (ad bc) 2 = (ad bc) = det(a) y z θ (b, d) (a, c) (b, e, h) (c, f, i) x y x (a, d, g) figure 101 figure 102 Proposition 101 : Soit A = a b c d e f g h i 88

3 une matrice d ordre 3 3 Alors la valeur absolue det(a) du déterminant de A est égale au volume du parallélipipède ayant (a, d, g), (b, e, h) et(c, f, i) comme côtés dans R 3 Voir la figure 102 La preuve de ceci est tout à fait similaire à celle du cas des matrices d ordre 2 2 Exemple 103: L aire du parallélogramme dont les côtés sont (2, 1) et (1, 3) sera ( ) 2 1 det = (2)(3) (1)(1) =5; 1 3 alors que le volume du parallélipipède dont les côtés sont (2, 1, 0), (1, 3, 2) et (1, 2, 4) sera det = ((2)(3)(4) + (1)(2)(0) + (1)( 1)(2)) ((0)(3)(1) + (2)(2)(2) + (4)( 1)(1)) = Soit, un domaine de R n Une transformation de coordonnées (on dit aussi un changement de coordonnées) est une fonction G : R n x 1 g 1 (x 1,x 2,,x n ) x 2 g 2 (x 1,x 2,,x n ) x n g n (x 1,x 2,,x n ) satisfaisant les trois conditions suivantes: 1) la dérivée partielle gi j existe et est continue en tout point de pour tout entier i, j, 1 i, j n; 2) G est injective sur, c est-à-dire si G(P )=G(P ) pour P, P, alors P = P ; 3) le déterminant g 1 P g 1 P g P n g 2 P g 2 P g det P n 0 g n P g n P g 1 2 n P n pour tout point P Ce dernier déterminant sera noté dans la suite de ces notes (g 1,g 2,,g n ) (x 1,x 2,,x n ) et est appelé le jacobien du changement de coordonnées au point P Exemple 104: Considérons le domaine = {(r, θ) R 2 r>0, 0 θ<2π} et la fonction G : R2 ( ) ( ) r x(r, θ) θ y(r, θ) = P ( ) r cos(θ) r sin(θ) Alors G est un changement de coordonnées Notons premièrement que les dérivées partielles r = cos(θ), y r = sin(θ), et = r sin(θ), θ y θ = r cos(θ) 89

4 existent et sont continues sur Si r cos(θ) =r cos(θ )etr sin(θ) =r sin(θ ), alors r = (r cos(θ)) 2 +(r sin(θ)) 2 = (r cos(θ )) 2 +(r sin(θ )) 2 = r car r, r > 0 e ceci nous obtenons cos(θ) = cos(θ ) et sin(θ) = sin(θ ) Nous pouvons maintenant conclure que θ = θ car 0 θ, θ < 2π Ainsi G est une fonction injective sur Finalement le jacobien est (x, y) (r, θ) = ( ) cos(θ) r sin(θ) = r cos 2 (θ) ( r) sin 2 (θ) =r 0 sin(θ) r cos(θ) car r>0 sur e ce qui précède, nous pouvons donc affirmer que G est bien un changement de coordonnées Ce changement est celui des coordonnées polaires aux coordonnées cartésiennes Exemple 105: Considérons le domaine = {(r, θ, z) R 3 r>0, 0 θ<2π, z R} et la fonction G : R 3 r x(r, θ, z) θ y(r, θ, z) = r cos(θ) r sin(θ) z z(r, θ, z) z Alors G est un changement de coordonnées dont le jacobien est aussi r Lavérification de ceci est similaire à celle de l exemple précédent Ce changement est celui des coordonnées cylindriques aux coordonnées cartésiennes Exemple 106: Considérons le domaine = {(ρ, θ, ϕ) R 3 ρ>0, 0 θ<2π, 0 <ϕ<π} et la fonction G : R 3 ρ x(ρ, θ, ϕ) ρ sin(ϕ) cos(θ) θ y(ρ, θ, ϕ) = ρ sin(ϕ) sin(θ) ϕ z(ρ, θ, ϕ) ρ cos(ϕ) Alors G est un changement de coordonnées On note premièrement que les dérivées partielles = cos(θ) sin(ϕ), ρ y = sin(θ) sin(ϕ), ρ z ρ = cos(ϕ), = ρ sin(θ) sin(ϕ), θ y = ρ cos(θ) sin(ϕ), θ z θ =0, et = ρ cos(θ) cos(ϕ), ϕ y = ρ sin(θ) cos(ϕ), ϕ z = ρ sin(ϕ) ϕ existent et sont continues Si ρ sin(ϕ) cos(θ) =ρ sin(ϕ ) cos(θ ), ρ sin(ϕ) sin(θ) =ρ sin(ϕ ) sin(θ ), et ρ cos(ϕ) =ρ cos(ϕ ), alors ρ = (ρ sin(ϕ) cos(θ)) 2 +(ρ sin(ϕ) sin(θ)) 2 +(ρ cos(ϕ)) 2 = (ρ sin(ϕ ) cos(θ )) 2 +(ρ sin(ϕ ) sin(θ )) 2 +(ρ cos(ϕ )) 2 = ρ car ρ, ρ > 0 e ceci, nous obtenons sin(ϕ) cos(θ) = sin(ϕ ) cos(θ ), sin(ϕ) sin(θ) = sin(ϕ ) sin(θ ) et cos(ϕ) = cos(ϕ ) après simplification par ρ La dernière équation nous permet d affirmer que ϕ = ϕ car 0 <ϕ,ϕ <π Finalement de sin(ϕ) cos(θ) = sin(ϕ) cos(θ ), sin(ϕ) sin(θ) = sin(ϕ) sin(θ ), nous obtenons que cos(θ) = cos(θ ), sin(θ) = sin(θ ) après simplification par sin(ϕ) > 0 car 0 <ϕ<π e cette dernière observation, nous obtenons que θ = θ car 0 θ, θ < 2π Ainsi G est une fonction injective sur 90

5 Finalement le jacobien est (ρ, θ, ϕ) = cos(θ) sin(ϕ) ρ sin(θ) sin(ϕ) ρ cos(θ) cos(ϕ) sin(θ) sin(ϕ) ρ cos(θ) sin(ϕ) ρ sin(θ) cos(ϕ) cos(ϕ) 0 ρ sin(ϕ) =( ρ 2 cos 2 (θ) sin 3 (ϕ) ρ 2 sin 2 (θ) cos 2 (ϕ) sin(ϕ)+0) (ρ 2 cos 2 (θ) cos 2 (ϕ) sin(ϕ)+0+ρ 2 sin 2 (θ) sin 3 (ϕ)) = ρ 2 sin 3 (ϕ) ρ 2 cos 2 (ϕ) sin(ϕ) = ρ 2 sin(ϕ) Ce changement est celui des coordonnées sphériques aux coordonnées cartésiennes Si nous résumons les résultats obtenus dans les trois exemples précédents, nous avons le tableau suivant: changement de coordonnées polaires cartésiennes cylindriques cartésiennes sphériques cartésiennes valeur absolue du jacobien r r ρ 2 sin(ϕ) Les expressions dans la colonne de droite sont celles que nous avons rencontré lors des changements de variables pour les intégrales doubles et triples Ceci ne surprendra personne après l énoncé duthéorème du changement de variables pour les intégrales multiples Théorème 101: Soient, un domaine de R n, un changement de coordonnées: G : R n, u 1 x 1 (u 1,u 2,,u n ) u 2 x 2 (u 1,u 2,,u n ) u n x n (u 1,u 2,,u n ) = G( ), l image du domaine, et une fonction réelle f : R (x 1,x 2,,x n ) f(x 1,x 2,,x n ) tels que l intégrale n-ième f(x 1,x 2,,x n ) dx 1 dx 2 dx n 1 dx n existe Alors l intégrale n-ième f(x 1 (u 1,,u n ),x 2 (u 1,,u n ),,x n (u 1,,u n )) (x 1,x 2,,x n ) (u 1,u 2,,u n ) du 1 du 2 du n 1 du n existe et est égale à f(x 1,x 2,,x n ) dx 1 dx 2 dx n 1 dx n Esquisse de la preuve dans le cas où n = 3: Nous voulons montrer que f(x, y, z) dx dy dz = f(x(u, v, w),y(u, v, w),z(u, v, w)) (u, v, w) du dv dw 91

6 où u, v, w est un système de coordonnées, x, y, z un autre système tel que x, y, z sont des fonctions de u, v, w et que nous avons un changement de coordonnées Nous avons que f(x, y, z) dx dy dz = lim m max{δ i 1 i m} 0 m f(x i,y i,z i ) V i, où est divisé enm sous-régions R 1,R 2,,R m Nous choisissons la sous-région R i de la façon suivante: R i = {(x(u, v, w),y(u, v, w),z(u, v, w)) u i u u i + u i,v i v v i + v i,w i w w i + w i } où P i =(u i,v i,w i ), u i, v i, w i > 0 Posons x i = x(p i ),y i = y(p i ),z i = z(p i ) Nous avons représenté larégion R i à la figure 103 i=1 ( ) c b (x, y, z ) i i i a figure 103 onc le volume de R i est approximativement le volume du parallélipipède ayant comme côtés: a, b, et c En utilisant le théorème 42 d approximation linéaire, nous avons et ( a u, y u, z ) u ( u i ), ( b v, y v, z ) v ( v i ) ( c w, y w, z ) ( w i ) w Mais le volume du parallélipipède est égal à la valeur absolue du déterminant dont les colonnes sont a, b et c En substituant ces valeurs approximatives ci-dessus, nous obtenons V i (u, v, w) En remplacant dans ( ) ci-dessus, nous obtenons ( u i)( v i )( w i ) m f(x, y, z) dx dy dz = lim f(x(p m i ),y(p i ),z(p i )) max{δ i (u, v, w) 1 i m} 0 i=1 ( u i)( v i )( w i ) = f(x(u, v, w),y(u, v, w),z(u, v, w)) (u, v, w) dudvdw 92

7 Exemple 107: Evaluons l intégrale triple xyz dx dy dz où est le parallélipipède ayant pour sommets les points suivants: A = (0, 0, 0), B = (1, 2, 1), C = (2, 3, 2), = (1, 1, 1), A =(1, 1, 2), B =(2, 3, 3), C =(3, 4, 4) et =(2, 2, 3) Nous avons représenté le domaine dans la figure 104 z A' ' C' A B B' y C x figure 104 Le plan contenant les points A, B, C, a comme équation z x = 0, celle du plan contenant les points A, B, C, est z x = 1 Le plan contenant les points A,, A, a comme équation y x = 0, celle du plan contenant B, C, B, C est y x = 1 Le plan contenant les points A, B, A, B a comme équation 3x y z = 0, celle du plan contenant C,, C, est 3x y z = 1 Nous pouvons considérer les nouvelles coordonnées: u = x + y, v =3x y z, w = x + z Il est facile de vérifier que ceci est un changement de coordonnées Il faut simplement noter que la matrice est inversible ou encore que son déterminant n est pas nul ans ces nouvelles coordonnées, correspond au domaine = {(u, v, w) 0 u 1, 0 v 1, 0 w 1} et x = u + v + w y = 2u + v + w z = u + v + 2w (u, v, w) = = 1 onc de tout ceci et du théorème 101, nous avons xyz dxdydz = (u + v + w)(2u + v + w)(u + v +2w) 1 dudvdw 1 ( 1 ( 1 ) ) = (u + v + w)(2u + v + w)(u + v +2w) dw dv du 0 = Exemple 108: Soit la région R de R 2 dans le premier quadrant consistant des points (x, y) tels que 1 xy 4etx y 3x, 93

8 c est-à-dire que R = {(x, y) R 2 0 x, y, 1 xy 4et1 (y/x) 3} Nous avons représenté R dans la figure y 5 4 xy = xy = 1 y = 3x y = x x 2 figure 105 Evaluons l intégrale double R (x2 + y 2 ) dx dy Considérons les nouvelles coordonnées: { u = xy v = y/x Il est facile de vérifier que ceci est un changement de coordonnées pour les points (x, y) dans le premier quadrant Noter que nous avons aussi { x = u 1/2 v 1/2 y = u 1/2 v 1/2 (x, y) (u, v) = ( ) (1/2)u 1/2 v 1/2 ( 1/2)u 1/2 v 3/2 (1/2)u 1/2 v 1/2 (1/2)u 1/2 v 1/2 =(1/2)v 1 La région R correspondant à R dans les coordonnées u, v sera R = {(u, v) 1 u 4, 1 v 3} e ce qui précède et du théorème 101, nous avons (x 2 + y 2 ( ) dx dy = (u 1/2 v 1/2 ) 2 +(u 1/2 v 1/2 ) 2) (1/2)v 1 du dv R R (uv 2 + u) = du dv = 1 4 ( 3 ) (uv 2 + u) dv du R = 1 4 ( ] v=3 uv 1 + uv du = 4 4 udu= 4 ( ] u 2 u=4 = v= u=1 Les deux exemples précédents illustrent un des emplois du théorème 101 Il s agit de déterminer un système de coordonnées tel que le domaine correspondant à la région d intégration de départ est plus simple ans les deux exemples précédents, ces nouvelles coordonnées correspondent aux bords de notre 94

9 région d intégration initial et la nouvelle région d intégration est alors un cube dans le premier cas et un rectangle dans le second cas Exercice 101: Evaluer chacune des intégrales suivantes: a) R (x+y)2 dx dy où R est l ensemble des points (x, y)der 2 tels que y>0, 1 y x 2et1 y 2 x 2 9, b) R (x + y) dx dy dz où R est l intérieur du tétraèdre dans R3 dont les sommets sont (1, 1, 1), (2, 3, 3), ( 1, 2, 4) et (0, 2, 5), c) R (x2 + y 2 + z 2 ) dx dy dz où R est la région de R 3 contenue dans le premier octant et consistant des points (x, y, z) tels que 1 xy 2, 1 xz 2et1 yz 2, d) (x + y + z) dx dy dz où R est l intérieur du parallélipipède dont les sommets sont (0, 0, 0), (1, 1, 0), R ( 1, 3, 1), (0, 1, 3), (1, 2, 3), ( 1, 4, 4), (0, 4, 1) et (0, 5, 4), e) R xy dx dy où R est l ensemble des points (x, y) dans le premier quadrant de R2 tels que 2x y 4x, 1 xy 9, f) R (x3 + y 3 ) dx dy où R = {(x, y) R 2 x, y 0, (x/a) 2 +(y/b) 2 1}, g) R (1 (x/a)2 (y/b) 2 ) dx dy où R = {(x, y) R 2 (x/a) 2 +(y/b) 2 1} Exercice 102: Soit la région R(α) du plan à l intérieur de la parabole d équation y = x 2 et sous la droite d équation y = tan(α)x où α est un nombre réel de l intervalle ouvert (0,π/2) a) écrire la région R (α) correspondant àlarégion R(α) dans les coordonnées polaires b) Calculer l intégrale I(α) = x2 + y R(α) 2 dx dy en fonction de cos(α) 95

10

Intégrales doubles et triples - M

Intégrales doubles et triples - M Intégrales s et - fournie@mip.ups-tlse.fr 1/27 - Intégrales (rappel) Rappels Approximation éfinition : Intégrale définie Soit f définie continue sur I = [a, b] telle que f (x) > 3 2.5 2 1.5 1.5.5 1 1.5

Plus en détail

Révision d algèbre et d analyse

Révision d algèbre et d analyse Révision d algèbre et d analyse Chapitre 9 : Intégrales triples Équipe de Mathématiques Appliquées UTC Mai 2013 suivant Chapitre 9 Intégrales triples 9.1 Motivation, définition et calcul de l intégrale

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Fonctions de plusieurs variables Bernard Ycart Ce chapitre contient des techniques que vous utiliserez très souvent en physique, mais les justifications

Plus en détail

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1

L2 MIEE 2012-2013 VAR Université de Rennes 1 . Sous-ensembles de R n et fonctions (suite) 1 Nappes paramétrées Si f une fonction de deux variables, son graphe est une surface incluse dans R 3 : {(x, y, f(x, y)) / (x, y) R 2 }. Une telle surface s

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables PC*2 2 septembre 2009 Avant-propos À part le théorème de Fubini qui sera démontré dans le cours sur les intégrales à paramètres et qui ne semble pas explicitement

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Calculs approchés d un point fixe

Calculs approchés d un point fixe M11 ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2013 - Partie D TITRE : Calculs approchés d un point fixe Temps de préparation :.. 2 h 15 minutes Temps de présentation devant les examinateurs :.10 minutes Dialogue avec les

Plus en détail

Chapitre 2. Matrices

Chapitre 2. Matrices Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Chapitre 2 Matrices Emmanuel Royer emmanuelroyer@mathuniv-bpclermontfr Ce texte mis gratuitement à votre disposition a été rédigé grâce

Plus en détail

Les travaux doivent être remis sous forme papier.

Les travaux doivent être remis sous forme papier. Physique mathématique II Calendrier: Date Pondération/note nale Matériel couvert ExercicesSérie 1 : 25 septembre 2014 5% RH&B: Ch. 3 ExercicesSérie 2 : 23 octobre 2014 5% RH&B: Ch. 12-13 Examen 1 : 24

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Manipulateurs Pleinement Parallèles

Manipulateurs Pleinement Parallèles Séparation des Solutions aux Modèles Géométriques Direct et Inverse pour les Manipulateurs Pleinement Parallèles Chablat Damien, Wenger Philippe Institut de Recherche en Communications et Cybernétique

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur

Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur Service Commun de Formation Continue Année Universitaire 2006-2007 Fonctions de plusieurs variables et applications pour l ingénieur Polycopié de cours Rédigé par Yannick Privat Bureau 321 - Institut Élie

Plus en détail

Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point (x 0,y 0,z 0 ) donné :

Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point (x 0,y 0,z 0 ) donné : Enoncés : Stephan de Bièvre Corrections : Johannes Huebschmann Exo7 Plans tangents à un graphe, différentiabilité Exercice 1 Trouver l équation du plan tangent pour chaque surface ci-dessous, au point

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

= 1 si n = m& où n et m sont souvent des indices entiers, par exemple, n, m = 0, 1, 2, 3, 4... En fait,! n m

= 1 si n = m& où n et m sont souvent des indices entiers, par exemple, n, m = 0, 1, 2, 3, 4... En fait,! n m 1 épartement de Physique, Université Laval, Québec Pierre Amiot, 1. La fonction delta et certaines de ses utilisations. Clientèle Ce texte est destiné aux physiciens, ingénieurs et autres scientifiques.

Plus en détail

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Université de Nantes Année 009-010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Applications Différentiables Exercice 1. Soit f : R n

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Cinquième cours Taux instantané constant Taux instantané constant Date de comparaison Taux instantané constant Date de comparaison Diagramme d entrées et sorties Taux instantané

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux Fonctions de plusieurs variables Sébastien Tordeux 22 février 2009 Table des matières 1 Fonctions de plusieurs variables 3 1.1 Définition............................. 3 1.2 Limite et continuité.......................

Plus en détail

Brevet Juin 2007 Liban Corrigé Page 1 sur 6

Brevet Juin 2007 Liban Corrigé Page 1 sur 6 Brevet Juin 007 Liban Corrigé Page 1 sur 6 Exercice 1 : 1) A = 500 (10 3 ),4 10 7 8 10 4 = 500 10 6 4 10 1 10 7 8 10 4 500 4 = 8 = 500 3 8 8 = 500 3 100 10 4 = 1500 10 0 + 4 = 1500 10 4 = 1,5 10 3 10 4

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Cours de Mécanique du point matériel

Cours de Mécanique du point matériel Cours de Mécanique du point matériel SMPC1 Module 1 : Mécanique 1 Session : Automne 2014 Prof. M. EL BAZ Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 1 : Complément Mathématique SMPC1 Chapitre 1: Rappels

Plus en détail

Repérage d un point - Vitesse et

Repérage d un point - Vitesse et PSI - écanique I - Repérage d un point - Vitesse et accélération page 1/6 Repérage d un point - Vitesse et accélération Table des matières 1 Espace et temps - Référentiel d observation 1 2 Coordonnées

Plus en détail

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables PCSI 2013 2014 Certaines partie de ce chapitre ne seront utiles qu à partir de l année prochaine, mais une grande partie nous servira dès cette année.

Plus en détail

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Guy Desaulniers Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2014 Table des matières

Plus en détail

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Exercice 1 Ecrire un programme de construction de la figure suivante. On utilisera seulement deux mesures : le rayon du cercle est 8 cm, la largeur d

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Fausto Errico Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2012 Table des matières

Plus en détail

ENONCE : Le chiffrement de Hill ( Niveau Terminale S spécialité)

ENONCE : Le chiffrement de Hill ( Niveau Terminale S spécialité) ENONCE : Le chiffrement de Hill ( Niveau Terminale S spécialité) Le mathématicien américain Lester Hill (1891-1961) a inventé une méthode de chiffrement à clé symétrique (secrète) par substitution polygraphique

Plus en détail

Introduction aux inégalités

Introduction aux inégalités Introduction aux inégalités -cours- Razvan Barbulescu ENS, 8 février 0 Inégalité des moyennes Faisons d abord la liste des propritétés simples des inégalités: a a et b b a + b a + b ; s 0 et a a sa sa

Plus en détail

Formes quadratiques. 1 Formes quadratiques et formes polaires associées. Imen BHOURI. 1.1 Définitions

Formes quadratiques. 1 Formes quadratiques et formes polaires associées. Imen BHOURI. 1.1 Définitions Formes quadratiques Imen BHOURI 1 Ce cours s adresse aux étudiants de niveau deuxième année de Licence et à ceux qui préparent le capes. Il combine d une façon indissociable l étude des concepts bilinéaires

Plus en détail

Résolution d équations non linéaires

Résolution d équations non linéaires Analyse Numérique Résolution d équations non linéaires Said EL HAJJI et Touria GHEMIRES Université Mohammed V - Agdal. Faculté des Sciences Département de Mathématiques. Laboratoire de Mathématiques, Informatique

Plus en détail

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2.

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2. Eo7 Calculs de déterminants Fiche corrigée par Arnaud Bodin Eercice Calculer les déterminants des matrices suivantes : Correction Vidéo ( ) 0 6 7 3 4 5 8 4 5 6 0 3 4 5 5 6 7 0 3 5 4 3 0 3 0 0 3 0 0 0 3

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Correction de l examen de la première session

Correction de l examen de la première session de l examen de la première session Julian Tugaut, Franck Licini, Didier Vincent Si vous trouvez des erreurs de Français ou de mathématiques ou bien si vous avez des questions et/ou des suggestions, envoyez-moi

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 11 décembre 005 1 Calcul matriciel Une matrice n m est un tableau de nombres à n lignes( et m colonnes. 1 0 Par exemple, avec n = et m =, on peut considérer

Plus en détail

Exercices et corrigés Mathématique générale Version β

Exercices et corrigés Mathématique générale Version β Université libre de Bruxelles Années académiques 2008-2050 Université catholique de Louvain Exercices et corrigés Mathématique générale Version β Laurent Claessens Nicolas Richard Dernière modification

Plus en détail

Chapitre 1 Cinématique du point matériel

Chapitre 1 Cinématique du point matériel Chapitre 1 Cinématique du point matériel 7 1.1. Introduction 1.1.1. Domaine d étude Le programme de mécanique de math sup se limite à l étude de la mécanique classique. Sont exclus : la relativité et la

Plus en détail

Mathématiques assistées par ordinateur

Mathématiques assistées par ordinateur Mathématiques assistées par ordinateur Chapitre 4 : Racines des polynômes réels et complexes Michael Eisermann Mat249, DLST L2S4, Année 2008-2009 www-fourier.ujf-grenoble.fr/ eiserm/cours # mao Document

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples

Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples 45 Fonctions de plusieurs variables : dérivés partielles, diérentielle. Fonctions composées. Fonctions de classe C 1. Exemples Les espaces vectoriels considérés sont réels, non réduits au vecteur nul et

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours.

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours. Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables.

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables. EXAMEN CORRIGE ANALYSE IV 9-6-9 informations: http://cag.epfl.ch sections IN + SC Prénom : Nom : Sciper : Section : Informations () L épreuve a une durée de 3 heures et 45 minutes. () Les feuilles jaunes

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2 ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Rappel : Présenter les parties de l'épreuve sur feuilles

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide)

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide) Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009 Descriptifs (Page vide) Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques Descriptif Étude d une fonction dépendant d un paramètre Étant donné une fonction dépendant

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

Calcul des intégrales multiples. Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal

Calcul des intégrales multiples. Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal Calcul des intégrales multiples Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal 1 8 6 4 2 2 4 6 8 6 5 4 3 2 1 1 2 3 4 5 6 2 Table des matières 1 Intégrales doubles

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Continuité (étude globale). Diverses fonctions Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile *****

Plus en détail

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites. Les pages qui suivent comportent, à titre d exemples, les questions d algèbre depuis juillet 003 jusqu à juillet 015, avec leurs solutions. Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

3 Approximation de solutions d équations

3 Approximation de solutions d équations 3 Approximation de solutions d équations Une équation scalaire a la forme générale f(x) =0où f est une fonction de IR dans IR. Un système de n équations à n inconnues peut aussi se mettre sous une telle

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Calcul différentiel et intégral

Calcul différentiel et intégral Chapitre 27. Calcul différentiel et intégral 27 Limites... 27 2 Limite en un point fini... 27 2 Limite à droite ou à gauche... 27 2 Limite à l infini... 27 2 Utilisation de conditions... 27 2 Dérivation...

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires Chapter 1 Simulation de variables aléatoires Références: [F] Fishman, A first course in Monte Carlo, chap 3. [B] Bouleau, Probabilités de l ingénieur, chap 4. [R] Rubinstein, Simulation and Monte Carlo

Plus en détail

Programme de mathématiques TSI1

Programme de mathématiques TSI1 Programme de mathématiques TSI1 1. PROGRAMME DE DÉBUT D ANNÉE I. Nombres complexes et géométrie élémentaire 1. Nombres complexes 1 2. Géométrie élémentaire du plan 3 3. Géométrie élémentaire de l espace

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

Corrigé Pondichéry 1999

Corrigé Pondichéry 1999 Corrigé Pondichéry 999 EXERCICE. = 8 = i ). D'où les solutions de l'équation : z = + i et z = z = i. a. De manière immédiate : z = z = b. Soit θ la mesure principale de arg z : cos θ = Par suite arg z

Plus en détail

Théorèmes de Point Fixe et Applications 1

Théorèmes de Point Fixe et Applications 1 Théorèmes de Point Fixe et Applications 1 Victor Ginsburgh Université Libre de Bruxelles et CORE, Louvain-la-Neuve Janvier 1999 Published in C. Jessua, C. Labrousse et D. Vitry, eds., Dictionnaire des

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

Université Joseph Fourier Premier semestre 2009/10. Licence première année - MAT11a - Groupe CHB-1. Contrôle Continu 1, le 9/10/2009

Université Joseph Fourier Premier semestre 2009/10. Licence première année - MAT11a - Groupe CHB-1. Contrôle Continu 1, le 9/10/2009 Université Joseph Fourier Premier semestre 9/ Licence première année - MATa - Groupe CHB- Contrôle Continu, le 9//9 Le contrôle dure heure. Questions de cours. ) Soit f :]a, b[ ]c, d[ unefonctionbijectiveetdérivabletelleque,pourtoutx

Plus en détail

CHAPITRE IV Oscillations libres des systèmes à plusieurs degrés de liberté

CHAPITRE IV Oscillations libres des systèmes à plusieurs degrés de liberté CHAPITE IV Oscillations ibres des Systèmes à plusieurs derés de liberté 010-011 CHAPITE IV Oscillations libres des systèmes à plusieurs derés de liberté Introduction : Dans ce chapitre, nous examinons

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes

ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes ANNUITES I Notions d annuités a.définition Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. Le processus de versements dépend du montant de l annuité,

Plus en détail

Michel Henry Nicolas Delorme

Michel Henry Nicolas Delorme Michel Henry Nicolas Delorme Mécanique du point Cours + Exos Michel Henry Maître de conférences à l IUFM des Pays de Loire (Le Mans) Agrégé de physique Nicolas Delorme Maître de conférences à l université

Plus en détail

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie 1 Définition des nombres complexes On définit sur les couples de réels une loi d addition comme suit : (x; y)

Plus en détail

STATIQUE GRAPHIQUE ET STATIQUE ANALYTIQUE

STATIQUE GRAPHIQUE ET STATIQUE ANALYTIQUE ÉCOLE D'INGÉNIEURS DE FRIBOURG (E.I.F.) SECTION DE MÉCANIQUE G.R. Nicolet, revu en 2006 STATIQUE GRAPHIQUE ET STATIQUE ANALYTIQUE Eléments de calcul vectoriel Opérations avec les forces Equilibre du point

Plus en détail

Mathématiques I Section Architecture, EPFL

Mathématiques I Section Architecture, EPFL Examen, semestre d hiver 2011 2012 Mathématiques I Section Architecture, EPFL Chargé de cours: Gavin Seal Instructions: Mettez votre nom et votre numéro Sciper sur chaque page de l examen. Faites de même

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Mathématiques appliquées à l'économie et à la Gestion

Mathématiques appliquées à l'économie et à la Gestion Mathématiques appliquées à l'économie et à la Gestion Mr Makrem Ben Jeddou Mme Hababou Hella Université Virtuelle de Tunis 2008 Continuité et dérivation1 1- La continuité Théorème : On considère un intervalle

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables

Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables 6. 1 Fonctions différentiables de R 2 dans R. 6. 1. 1 Définition de la différentiabilité Nous introduisons la différentiabilité sous l angle des développements

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Le planimètre polaire

Le planimètre polaire Le planimètre polaire Document d accompagnement des transparents. Bruno eischer Introduction Dans mon exposé à La Rochelle, ou au séminaire de l IREM de Besançon, j ai volontairement consacré une longue

Plus en détail

BJ - RELATIONS BINAIRES

BJ - RELATIONS BINAIRES BJ - RELATIONS BINAIRES Définitions Soit A et B deux ensembles non vides, et G une partie de A B. On dit qu un élément x de A est relié à un élément y de B par une relation binaire de graphe G, si le couple

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 204 Enoncés Probabilités sur un univers fini Evènements et langage ensembliste A quelle condition sur (a, b, c, d) ]0, [ 4 existe-t-il une probabilité P sur

Plus en détail

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles 1 Chapitre Chapitre 1. Fonctions e plusieurs variables La TI-Nspire CAS permet e manipuler très simplement les onctions e plusieurs variables. Nous allons voir ans ce chapitre comment procéer, et éinir

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail