la copropriété : une loi à revoir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la copropriété : une loi à revoir"

Transcription

1 la copropriété : une loi à revoir PHILIPPE VAN SOMEREN ET GABRIELLE LEFEVRE jeudi 08 novembre 2007, 15:04 L'art difficile de vivre ensemble dans des immeubles à appartements est codifié dans une loi qui doit être améliorée. Le rôle des syndics est difficile mais essentiel. Pages 2 à 7 Photo : Ismael Moumin (st) Quelques adresses utiles Association Belge des Syndics et Administrateurs de biens (ABSA), Chaussée de Roodebeek, 521, 1200 Bruxelles. Institut professionnel des Agents immobiliers (IPI), voir la déontologie des syndics sur Centre national d'information pour copropriétaires ASBL (CNIC), Avenue de la Fauconnerie, 69, 1170 Bruxelles. Tél. : Fax : www.snic.be Fédération belge des Copropriétaires, Fédération royale du Notariat Belge : Rue de la Montagne, 30-34, 1000 Bruxelles.Tél. : Fax : www.notaire.be Quelques ouvrages de référence

2 Eric Riquier. «127 questions et réponses sur l'assemblée générale des copropriétaires», Bruxelles, Editions Kluwer Dans cet ouvrage, cet avocat et assistant à l'ulb dresse une liste pertinente des questions que se posent syndics, copropriétaires et locataires. De Page et Stefani, «L'assemblée générale des copropriétaires», dans «la copropriété forcée des immeubles et groupes d'immeubles bâtis, cinq ans d'application de la loi du 30 juin 1994», UCL Un ouvrage plus technique sur le plan juridique. Marcelis, «160 questions et réponses sur la copropriété», Bruxelles, Kluwer, Ouvrage généraliste. Philippe Van Someren, «Guide pratique de la copropriété» : les connaissances de base pour comprendre ce domaine, avec exemples vécus. Ed. Labor, Coll. la vie en questions. Fédération belge des copropriétaires : «L'assemblée générale des copropriétaires», un guide pratique tout récent (juillet 2007), éd. EdiPro, esplanade de l'europe 2 bte 5, 4020 Liège. Tél la copropriété ou l'art difficile de vivre ensemble Lorsque le droit de propriété d'un bien immobilier appartient à plusieurs personnes, il est divisé. Cette indivision constitue une copropriété. Mais il ne suffit pas de se retrouver en indivision avec un ou plusieurs tiers pour que naisse automatiquement un régime de copropriété forcée. Une loi, du 30 juin 1994, organise la copropriété (articles à 14 du Code civil). La notion de copropriété forcée est fondamentale. Lorsque des enfants héritent de la pleine propriété d'immeubles, rien ne leur interdit de les partager entre eux, chacun devenant alors seul propriétaire de son propre immeuble. Mais certains biens immobiliers, en raison même de leur nature, excluent ce partage. On dit qu'ils sont placés sous le régime de la copropriété forcée. Les immeubles à appartements en font partie. On imagine sans peine le préjudice que subiraient les copropriétaires s'il pouvait être procédé à tout moment au partage des parties communes afférentes à leur immeuble Cette interdiction de partage est consacrée par le Code civil (article & 9). On ne confondra pas non plus copropriété et multipropriété, dans laquelle ce n'est plus l'espace commun que l'on partage, mais le temps. Lorsqu'un immeuble est divisé en appartements occupés par des locataires mais qu'il appartient à une seule personne (physique ou morale), la loi du 30 juin 1994 ne s'applique pas d'autorité puisque le droit de propriété n'est pas divisé entre différentes personnes. Lorsque plusieurs ménages, et, de manière plus générale, des personnes physiques ou morales, décident d'acheter ensemble un immeuble, l'indivision qui se crée ainsi entre eux ne tombe pas sous le régime de la copropriété forcée. Chacun peut sortir d'indivision s'il le souhaite (article 815 du Code civil). D'autres conditions Pour que la loi du 30 juin 1994 soit applicable à un immeuble à appartements (ou un groupe d'immeubles bâtis), il ne suffit pas que le caractère forcé de la copropriété soit présent et que l'immeuble appartienne à de personnes morales ou physiques différentes. L'immeuble doit avoir été construit. Un acte de base et un règlement de copropriété doivent avoir été dressés et être applicables. Enfin, la propriété de l'immeuble doit avoir été répartie en divers lots comprenant des parties privatives et des parties communes.

3 Est privative la partie qui, dans un immeuble à appartements placé sous le régime de la copropriété forcée, est attribuée par l'acte de base à la propriété exclusive d'un copropriétaire (appartement, cave, emplacement de parking). Est commune la partie non attribuée de manière privative (toiture, fondations, etc.). Dans un immeuble à appartements placé sous le régime de la copropriété forcée, le lot est l'ensemble constitué d'une partie privative et des parties communes y afférentes. Distinguer parties communes et privatives n'est pas toujours aisé. C'est l'acte de base qui précise le caractère privatif ou commun. S'il est lacunaire, le bon sens peut aider à opérer la distinction. Est privatif ce qui est réservé à l'usage exclusif d'un copropriétaire. Est commun ce qui profite à tous. Voici quelques exemples. Sont généralement considérées comme parties privatives les pièces qui composent un appartement avec leurs vitres de fenêtres, volets, parquets, éléments d'équipement ou carrelages. Sont généralement considérées comme parties communes les parcs, les sols, les cours, le gros œuvre, le toit, les ascenseurs, les façades, les antennes collectives, les puits et fosses d'aisances d'usage commun, les canalisations, les couloirs et escaliers communs, les locaux communs et, sauf mention contraire dans le règlement de copropriété, la conciergerie. Lorsque toutes ces conditions sont remplies, la loi de 1994 s'applique de manière impérative. Cela signifie que l'on ne peut y déroger. Mais toute règle souffre des exceptions. Certaines copropriétés doivent pouvoir échapper à ces règles légales. On imagine mal, par exemple, que la transformation d'une maison unifamiliale en deux appartements suffise à imposer aux deux copropriétaires l'obligation de nommer un syndic, de tenir une comptabilité ou des assemblées générales ordinaires ou extraordinaires. Conditions de la dérogation La loi a prévu qu'il puisse être dérogé à son caractère impératif à deux conditions (article du Code civil) : l'accord de tous les copropriétaires du même immeuble est requis. la nature du bien immobilier ne justifie pas une division entre parties communes et privatives. Syndic : un métier dur et passionnant Mais au fond, que pense un syndic professionnel de son métier? Dans le quartier Nord-Est à Bruxelles, Olivier Hees affiche sur une belle plaque en cuivre qu'il est non seulement agréé IPI mais aussi certifié «Qualité Syndic», une initiative de l'absa (Association belge des syndics et administrateurs de biens) et du Syndicat national des propriétaires. Depuis 25 ans, il fait ce métier qu'il aime malgré les critiques nombreuses contre cette profession. C'est pour cela qu'il a voulu se donner ce «plus» qu'est la certification Qualité Syndic, afin de contrer cette mauvaise opinion qu'ont beaucoup de gens envers les syndics ; «Bien sûr, il y avait des pratiques douteuses auparavant et peut-être encore maintenant, je ne sais pas ; de plus, les gens sont obligés légalement d'avoir un syndic et sont obligés de le payer ; mais souvent ils ne se rendent pas compte de ce que nous faisons pour eux sans être payés pour cela! Nous souhaitons soigner nos clients et donc, nous rendons des services autres. Beaucoup de social, notamment. Nous réglons aussi beaucoup de conflits entre les personnes. On s'adresse à nous pour des problèmes les plus divers et qui n'ont rien à voir avec notre métier : successions, usufruits, perte de clefs, le chien du voisin qui aboie Cela apparaît dans la quantité incroyable de mails que nous recevons chaque jour. Avec, en conséquence, que les gens veulent être servis de plus en plus vite!»

4 Il reste que le métier est passionnant car il est très divers : «On ne sait jamais le matin ce qui se passera pendant la journée», mais il est dur car il y a de nombreuses assemblées générales en soirées ; et quand on commence à 8 h du matin, cela implique de longues prestations «Mais nous sommes habitués, en tant qu'indépendants»! Les tendances actuelles? Il semble qu'il y ait plus de jeunes qui s'investissent dans la copropriété et qui veulent voir les choses bouger. Bruxelles, ville internationale abrite de nombreux étrangers à qui il faut expliquer comment fonctionne la loi belge. «Or, déplore Olivier Hees, beaucoup trouvent que les charges sont trop élevées, ne comprennent pas qu'ils sont obligés de les payer, souvent on ne leur a pas expliqué, avant l'achat d'un appartement le montant des charges et les décisions prises par les AG, et qui impliquent parfois des montants élevés.» L'occasion de rappeler ce conseil élémentaire avant d'acheter un appartement : allez voir le syndic qui montrera les comptes et expliquera les projets d'investissement dans l'immeuble. Un métier passionnant donc, mais dur «C'est pourquoi il y a pénurie de syndics : nous avons de plus en plus de responsabilités et nous sommes confrontés à l'agressivité croissante des gens. Et c'est un état d'esprit général! Cela fait peur aux jeunes agents immobiliers qui préfèrent s'orienter vers la vente plutôt que vers la gestion des biens. L'avantage pourtant consiste en des honoraires réguliers ; ce que n'a pas le vendeur qui ne vend pas» l'assemblée générale des copropriétaires est souveraine L'organe central d'une copropriété est l'assemblée générale des copropriétaires. Souveraine, elle délibère sur toutes les questions d'intérêt commun, mais également d'actualité. Une fois par an, généralement à la date fixée par l'acte de base (par exemple le dernier vendredi de mai), une assemblée générale ordinaire des copropriétaires se tient à l'initiative du syndic. L'acte de base stipule les modalités de convocation (délais, tenue de l'ordre du jour, etc.). De manière générale, elle veille à la conservation et à l'administration de l'immeuble et exerce tous les pouvoirs qui ne relèvent pas de la compétence du syndic. Elle désigne et révoque ce dernier, modifie les statuts, vote certains travaux, décide de l'acquisition de biens destinés à être communs, crée, modifie ou supprime un conseil de gérance, procède à la modification de la destination de l'immeuble ou d'une partie de celui-ci ou même à la dissolution de la copropriété. La loi lui a imposé des quorums de présence et de vote. À côté de l'assemblée générale ordinaire, une assemblée générale extraordinaire peut être provoquée, par exemple à l'initiative d'un ou de plusieurs copropriétaires, pourvu qu'ils possèdent ensemble au moins un cinquième des quotes-parts dans les parties communes. Ce sera par exemple le cas si un événement imprévu est venu perturber le bon fonctionnement de la copropriété (dégâts importants à l'immeuble, problème financier, importante et onéreuse réparation urgente, etc.). En cas d'urgence, le syndic peut également provoquer une assemblée générale extraordinaire. Le syndic

5 Vis-à-vis de l'association des copropriétaires, il se charge des tâches ordinaires, qui découlent de sa mission de surveillance et de contrôle régulier des parties communes (entretien et nettoyage des communs, remplacement de petites pièces de mobilier, récupération des arriérés, etc.). Il tient notamment la comptabilité de la copropriété, fait exécuter les travaux votés par l'assemblée générale, recouvre les arriérés de charges communes, représente l'association des copropriétaires, tant en justice que dans la gestion des affaires communes. Il communique également au notaire chargé de vendre un lot la situation comptable de ce lot (fonds de réserve, fonds de roulement, arriérés éventuels, etc.). C'est au syndic qu'il appartient de convoquer l'assemblée générale aux dates fixées par le règlement de copropriété ou à tout moment lorsqu'une décision doit être prise d'urgence dans l'intérêt de la copropriété. C'est encore lui qui consignera les décisions de l'assemblée générale et exécutera ou fera exécuter ces décisions. Le conseil de gérance Non obligatoire, son utilité n'apparaît que pour les immeubles de quelque importance. Élu par l'assemblée, le conseil de gérance est composé d'un président et d'assesseurs. Il contrôle le syndic, mais sa principale fonction est de l'assister. Il ne dispose donc pas de la faculté de gérer ou d'administrer la copropriété. Le bureau Non obligatoire également, il est destiné à mieux seconder le syndic et est composé d'un président, d'un secrétaire et d'un scrutateur. Le copropriétaire et le locataire Le copropriétaire doit payer les charges communes, mais également respecter les statuts et les faire respecter par «son» locataire. Ce dernier reçoit du syndic, par courrier, affichage dans le hall commun ou autrement, une convocation officielle à cette assemblée, non pour s'y rendre, mais pour faire valoir ses éventuelles demandes ou observations quant aux parties communes. Il peut solliciter sa présence à l'assemblée, laquelle ne peut accepter sa présence qu'à l'unanimité. Il peut enfin s'opposer à une décision qui lui cause préjudice. Quelques définitions ACTE DE BASE : acte notarié qui constate la volonté d'un propriétaire de diviser juridiquement son bien en diverses parties privatives et communes aux fins de les placer sous le régime de la copropriété forcée. L'acte de base constitue la charte de l'immeuble et comporte le règlement de copropriété et très souvent le règlement d'ordre intérieur. RÈGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ : acte destiné à régler tout ce qui touche à la division de la propriété, la conservation, l'entretien et la reconstruction de l'immeuble. Le fonctionnement de l'assemblée générale

6 et du conseil de gérance et les règles propres au syndic (nomination, pouvoirs, durée du mandat) y sont également mentionnés. RÈGLEMENT D'ORDRE INTÉRIEUR : acte qui peut être rédigé sous seing privé et qui prévoit la manière dont les copropriétaires doivent vivre ensemble (interdiction de professions libérales, d'animaux domestiques, nettoyage, etc.). CONSEIL DE GÉRANCE : le conseil de gérance est un organe facultatif, généralement constitué qu'en présence d'immeubles de quelque importance. Il est composé d'un président et d'assesseurs. Il contrôle le syndic, mais sa principale fonction est de l'assister. SYNDIC : agent immobilier agissant dans le cadre de l'administration de copropriétés soumises au régime légal de la copropriété forcée des immeubles ou groupes d'immeubles bâtis. Il gère un immeuble placé sous le régime de la copropriété, désigné par l'assemblée générale des copropriétaires et chargé de veiller à la bonne gestion de ladite copropriété. Il arrive que l'on doive nommer un syndic provisoire ou judiciaire. FONDS DE ROULEMENT : somme des avances faites par les copropriétaires, à titre de provision, pour couvrir les dépenses périodiques (chauffage, conciergerie, etc.). FONDS DE RÉSERVE : il porte sur les dépenses non périodiques, telles que celles occasionnées par le renouvellement du système de chauffage ou de l'ascenseur, la pose d'une nouvelle toiture, etc. Réformer la loi sur la copropriété? beaucoup le souhaitent Cette question, nous la posions dans le supplément Immo du 7 décembre Au hasard de consultations juridiques, d'articles de presse, de discussions dans des forums ou dans le courrier des lecteurs, ne cessent d'être évoquées des questions qui démontrent que la vie en copropriété ne peut plus se satisfaire de la loi actuelle. Une proposition de loi toute récente prend en considération les problèmes rencontrés. Petit retour en arrière Lorsque la loi du 30 juin 1994 (article à du Code civil) est entrée en vigueur, elle a imposé des obligations novatrices et bienvenues, comme l'octroi de la personnalité juridique à l'association des copropriétaires, l'obligation pour le notaire d'interroger le syndic lorsqu'un appartement est vendu, une définition précise des fonds de roulement et de réserve ou l'imposition de diverses interdictions et limitations (mandater le syndic pour le vote, quorums de présence et de vote, recours judiciaire nombreux pour le copropriétaire lésé, etc.). Afin d'éviter des abus, la loi a également prévu qu'un syndic ne pourrait plus être nommé pour une durée initiale qui excéderait cinq ans, nomination renouvelable. Elle a enfin stipulé qu'il serait seul responsable de sa gestion (article du Code civil). Il en résulte qu'il ne peut échapper à cette règle en substituant ou déléguant ses pouvoirs sans l'accord de l'assemblée générale. Une proposition de loi intéressante Treize ans après, force est de constater que de nombreuses questions restent en suspens. Dès 1989, diverses propositions de loi ont été déposées en vue de réformer cette loi, sans suite.

7 Madame la sénatrice Clotilde Nyssens (CDH), qui avait déjà déposé deux propositions de loi en la matière en date des 2 avril 2004 et 15 décembre 2006, vient d'en déposer une autre, en session extraordinaire de la Chambre des représentants du 22 août 2007 (Doc /001). Elle nous semble rencontrer suffisamment de points actuellement controversés pour servir de fil rouge quant aux réformes à envisager. Examinons les plus importants : 1. Le choix de l'entreprise pour les travaux de quelque importance. La proposition prévoit une mise en concurrence généralisée de plusieurs entreprises pour la réalisation de travaux d'une certaine ampleur. «C'est un gage de bonne gestion et permet d'éviter les surfacturations et éventuelles collusions entre syndic et entrepreneurs.» C'est l'assemblée générale qui décidera du montant à partir duquel la mise en concurrence est imposée. 2. Comptabilité. Contrairement à la loi française, il n'existe aucune uniformité en la matière. Beaucoup de copropriétaires se plaignent de l'imprécision des comptes, quand il ne s'agit pas d'une absence totale de compte. Dans l'esprit de la loi française, la proposition prévoit l'adoption généralisée d'une comptabilité en partie double assortie chaque année d'un bilan et d'un compte de résultat, ce qui permettra de connaître la situation active et passive et de calculer la valeur actuelle des fonds de réserve et de roulement. 3. Le rôle exact du conseil de gérance. Actuellement, les seules tâches qui incombent encore au conseil de gérance sont celles d'assister le syndic et d'exercer un contrôle sur sa gestion. La proposition élargit ce pouvoir de contrôle. Elle lui accorde également le droit de convoquer une assemblée générale. 4. Le sort des abstentions. Dans le supplément Immo du 8 juin 2006, nous posions la question controversée du sort des abstentions, sujet qui empoisonne beaucoup d'assemblées générales lors du vote. Faut-il considérer ou non une abstention comme un vote «contre»? La proposition y répond clairement : «Les abstentions ne sont pas considérées comme des voix émises.» 5. Un délai pour communiquer le procès-verbal de l'assemblée générale. Il n'existe aucun délai légalement imposé au syndic. S'il est retenu, un nouvel article imposera au syndic «de rédiger et de transmettre aux copropriétaires le compte rendu de l'assemblée générale dans les 30 jours suivant sa tenue en y faisant figurer le détail de chaque vote par identification nominative des votants». 6. Le délai pour l'introduction d'une procédure en annulation d'une décision irrégulière. Actuellement de trois mois, ce délai prend cours au moment où l'intéressé a pris connaissance de la décision. Ce point de départ pose de nombreuses difficultés dans la pratique, notamment sur le plan de la preuve. La proposition prévoit de faire courir ce délai «à compter de la date d'envoi du compte rendu de l'assemblée générale relatant la décision de l'assemblée générale». 7. Une nouvelle obligation à l'égard du syndic.

8 La proposition prévoit que le syndic doit tenir à jour la liste des personnes qui possèdent le droit d'assister aux assemblées générales. 8. Une nouvelle obligation notariale. Actuellement, en cas de vente, le syndic n'est pas officiellement informé de l'identité du nouveau propriétaire, ce qui peut perturber sa gestion. Si la proposition devient loi, le notaire sera tenu «d'informer le syndic de la date à laquelle le transfert de propriété prend effet, ainsi que de l'identité de la personne qui exercera le droit de participation aux assemblées générales». 9. Une nouvelle obligation à l'égard du vendeur. Le propriétaire qui vend sera tenu de requérir, par lettre recommandée, du syndic de l'association des copropriétaires, une attestation qui concerne diverses informations, notamment financières. À défaut, le vendeur pourrait être tenu d'indemniser l'acheteur. 10. Une nouvelle obligation à charge du copropriétaire. Le copropriétaire (ou toute personne qui est en droit d'assister à l'assemblée générale) sera tenu de communiquer sa nouvelle adresse au syndic. «À défaut, les convocations adressées à l'ancienne adresse seront réputées régulières.» 11. Une nouvelle obligation entre copropriétaires. Si un copropriétaire intente une action contre l'association des copropriétaires et gagne, il sera dispensé de toute participation à la dépense commune des frais de procédure, dont la charge sera donc répartie entre les autres copropriétaires. Jusqu'à ce jour, un copropriétaire dans cette situation finance en partie la procédure à son encontre, ce qui constitue un paradoxe. La place nous manque pour détailler toute cette proposition (habilitation du syndic à introduire toute voie de recours à titre conservatoire, délai de convocation à l'assemblée, possibilité de constituer dans l'acte de base des associations secondaires, distinctes de l'association principale des copropriétaires et qui bénéficient également de la personnalité juridique, etc.). Syndic et mauvais payeurs Pour terminer, évoquons un problème que les associations de copropriétaires et syndics rencontrent assez souvent : celui des copropriétaires qui ne paient pas les charges communes. Le syndic n'est pas armé de manière efficace contre les mauvais payeurs. Une modification de la loi hypothécaire pourrait conférer un privilège à l'association des copropriétaires. De cette manière, le syndic pourrait récupérer par priorité les fonds dus puisque la créance pourrait faire l'objet d'une inscription hypothécaire sur le lot (l'appartement, la cave et le garage vendus) du débiteur défaillant. Diverses propositions de loi existent en ce sens. Citons la proposition du 10 mars 2004 déposée par M. Alfons Borginon, celle du 19 mai 2004 déposée par Mesdames Catherine Doyen-Fonck et consorts et celle 2 avril 2004 par Mme Clothilde Nyssens et consorts. Si la proposition d'août ne devient pas caduque, mais loi, elle modifiera de manière significative le droit de la copropriété. Livre : «L'assemblée générale des copropriétaires»

9 Vivre en copropriété, c'est aussi prendre des responsabilités dans la gestion commune de l'immeuble. Mais peu de copropriétaires connaissent leurs droits et leurs devoirs. Certains négligent leurs responsabilités et se retrouvent acculés par des décisions prises sans eux. La fédération belge des Copropriétaires vient de publier un livre, très clair, sur l'assemblée générale des copropriétaires. On y explique d'abord les grands principes qui gèrent la vie en copropriété, les définitions de parties privatives et parties communes, etc. La deuxième partie est entièrement consacrée à l'assemblée générale. On y précise qui peut y participer, comment se faire assister, quand et où se tient une AG, comment la convoquer, ce qui doit se trouver dans la convocation, ce qui se passe en cas de contestation, etc. Très utile : un lexique permet de comprendre les termes précis utilisés. Bref : à lire avant toute AG! (G.L.) Infos :

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée.

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée. Nos honoraires sont donnés à titre indicatif car le travail requis pour un immeuble neuf ou vétuste, avec ou sans ascenseur, avec ou sans chauffage commun,... n'est pas identique. Les honoraires d'un syndic

Plus en détail

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE LOTISSEMENTS TRANSACTIONS GESTION DE BIENS - SYNDIC DE COPROPRIETES LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE DEFINITIONS LA COPROPRIETE La copropriété est l organisation de l ensemble immobilier répartie

Plus en détail

Qu est-ce que la copropriété?

Qu est-ce que la copropriété? Qu est-ce que la copropriété? 2 On parle de copropriété dès qu il y a au moins 2 propriétaires dans le même immeuble. Le copropriétaire est propriétaire d un ou de plusieurs lots privatifs (par exemple

Plus en détail

SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE. fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis.

SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE. fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis. PROJET DE LOI adopte, 22 Juin 1965. N 101 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1964-1965 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis. Le

Plus en détail

2. S'il a été décidé d'établir un règlement d'ordre intérieur, il peut être établi par acte sous seing privé.

2. S'il a été décidé d'établir un règlement d'ordre intérieur, il peut être établi par acte sous seing privé. Lois sur la copropriété21-03-1804[chapitre III. De la copropriété]chapitre III inséré par l'art. 1er de la L. du 8 juillet 1924 (M.B., 13 juillet 1924). [Section Ire. De la copropriété ordinaire et de

Plus en détail

La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires

La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires Article juridique publié le 13/02/2015, vu 3211 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La Cour de cassation, par une décision du 5 novembre

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

L'ADMINISTRATEUR JUDICIAIRE EN COPROPRIETE

L'ADMINISTRATEUR JUDICIAIRE EN COPROPRIETE ASSOCIATION RESPONSABLES COPROPRIETE CORSE Centre U BORGU, 52 rue FESCH, 20000 AJACCIO Association déclarée en Préfecture de la Corse du Sud sous le n W2A 1001369 Site internet : http://pagesperso-orange.fr/arccorse

Plus en détail

Convocation à l'assemblée Générale Ordinaire du mardi 15 mars 2011

Convocation à l'assemblée Générale Ordinaire du mardi 15 mars 2011 Monsieur BROUILLY Alfred 32, Rue du Septentrion 83500 PORT-GRIMAUD Convocation à l'assemblée Générale Ordinaire du mardi 15 mars 2011 Lettre recommandée avec AR Réf LG/1609-4, rue Gilbert - 54000 NANCY

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

Sarthe Habitat. Vous avez acquis un logement en copropriété!

Sarthe Habitat. Vous avez acquis un logement en copropriété! Sarthe Habitat Vous avez acquis un logement en copropriété! Et vous appartenez maintenant au «Syndicat des copropriétaires». Vous pouvez exprimer votre avis et contribuer aux décisions communes qui seront

Plus en détail

Règlement du conseil syndical de la résidence des «CEVENNES» Montpellier (France)

Règlement du conseil syndical de la résidence des «CEVENNES» Montpellier (France) Règlement du conseil syndical de la résidence des «CEVENNES» Montpellier (France) Proposition à faire adopter par l assemblée générale à la majorité relative de L.art.24 (art.22 décret du 17.03.67.) La

Plus en détail

Coordonner les statuts avec la loi du 30 juin 1994, telle qu elle a été modifiée.

Coordonner les statuts avec la loi du 30 juin 1994, telle qu elle a été modifiée. Coordonner les statuts avec la loi du 30 juin 1994, telle qu elle a été modifiée. La réforme impose désormais au syndic de mettre à jour une nouvelle version de l acte de base existant, du règlement de

Plus en détail

ADMINISTRATION PROVISOIRE D UNE COPROPRIÉTÉ

ADMINISTRATION PROVISOIRE D UNE COPROPRIÉTÉ ADMINISTRATION PROVISOIRE D UNE COPROPRIÉTÉ ADMINISTRATION PROVISOIRE D UNE COPROPRIÉTÉ 1 PRÉSENTATION La copropriété est un régime de propriété qui s applique à tout ensemble immobilier comprenant des

Plus en détail

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot.

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. La Commission, Considérant que les articles 19 et 20 de la loi n 65-557 du 10 juillet

Plus en détail

Le Edition Fév. 2013

Le Edition Fév. 2013 Le Edition Fév. 2013 Sommaire Général I. La Copropriété p. 3 II. Les organes de la copropriété p. 4-5 a) Le syndicat des copropriétaires b) Le Conseil Syndical c) Le Syndic III. Les charges de copropriété

Plus en détail

Le guide de la copropriété

Le guide de la copropriété guide Le de la copropriété Avant-Propos En devenant propriétaire de votre logement, vous êtes entré dans le «syndicat des copropriétaires». Vous avez ainsi acquis le droit d exprimer votre avis et de contribuer

Plus en détail

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.)

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) 02/03/2015 La société civile immobilière est une forme de société civile dont les opérations sont relatives aux immeubles. Cependant, il ne peut s'agir de toutes

Plus en détail

Avant-propos. Sommaire

Avant-propos. Sommaire Avant-propos En devenant propriétaire de votre logement, vous êtes entré dans le «Syndicat des copropriétaires». Vous avez ainsi acquis le droit d exprimer votre avis et de contribuer aux décisions communes

Plus en détail

guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67

guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67 guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67 novembre 2012 Qu est-ce que la copropriété? avant-propos

Plus en détail

guide du locataire en copropriété

guide du locataire en copropriété guide du locataire en copropriété 2 sommaire édito 3 3 Edito 6 Comment fonctionne juridiquement la copropriété? 10 Qui fait quoi dans la copropriété? 12 Foire aux questions 14 Lexique 4 Qu est-ce qu une

Plus en détail

Responsable foncier à la société marocaine d ingénierie touristique

Responsable foncier à la société marocaine d ingénierie touristique LOGO Copropriété Mr OUROUADI Tarik Formation Ingénieur Géomètre Topographe MRICS Licence en droit privé (Français) Diplôme des études économiques et juridiques appliquées à l habitation et à la construction

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

Quant à l étendue de la mission du syndic :

Quant à l étendue de la mission du syndic : DANGEREUX, UN SYNDIC TRAVAILLANT EN SOCIETE? PR6279-20100715-0742-article De Pierre ROUSSEAUX, avocat, Président S.N.P. CHARLEROI (www.snp-charleroi.be) PHOTO Quant à l étendue de la mission du syndic

Plus en détail

Définition de la copropriété. C'est l'organisation de la propriété d'un immeuble bâti réparti par lots, entre plusieurs personnes.

Définition de la copropriété. C'est l'organisation de la propriété d'un immeuble bâti réparti par lots, entre plusieurs personnes. cabinet jourdan ADMINISTRATEUR DE BIENS Cabinet Jourdan (Boulogne) Standard : 01 46 03 33 77 Cabinet Jourdan (75017) Standard : 01 46 22 34 08 Cabinet Jourdan (75014) Standard : 01 43 20 73 41 Définition

Plus en détail

Absence de convocation de l épouse commune en biens

Absence de convocation de l épouse commune en biens CONVOCATIONS AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES Absence de convocation de l épouse commune en biens 1ère chambre D, 24 mars 2015, RG 13/05969 La convocation à une assemblée générale concernant des époux propriétaires

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret n 67-223 du 17 mars 1967 [NB - Décret n 67-223 du 17 mars 1967 portant règlement d administration publique pour

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES Les modifications de ces statuts, établies par le Conseil d'administration de l'association, ont été votées et acceptées à l'assemblée Générale Ordinaire du

Plus en détail

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Statuts TITRE PREMIER ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

Politique sur le Gouvernement d'entreprise

Politique sur le Gouvernement d'entreprise Politique sur le Gouvernement d'entreprise Révisé par le Conseil d'administration le 23 mars 2011 Le Conseil d'administration d'esso Société Anonyme Française (ci-après "ESSO" ou "la Société") a adopté

Plus en détail

COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B Cher copropriétaire, Vous êtes ou vous allez, avec d autres, devenir copropriétaire de l immeuble

Plus en détail

N 123 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1985. PROPOSITION DE LOI

N 123 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1985. PROPOSITION DE LOI N 123 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1985. PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE AVEC MODIFICATIONS PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE EN DEUXIÈME LECTURE,

Plus en détail

Le manuel de la copropriété : TOUT SAVOIR SUR VOS NOUVELLES RESPONSABILITÉS

Le manuel de la copropriété : TOUT SAVOIR SUR VOS NOUVELLES RESPONSABILITÉS Le manuel de la copropriété : TOUT SAVOIR SUR VOS NOUVELLES RESPONSABILITÉS 1L achat de votre logement vous donne un nouveau statut : celui de copropriétaire. Ce livret vous éclairera sur les règles des

Plus en détail

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS présentés et adoptés par l Assemblée Constituante du 15 septembre 2015 Article 1er - Nom Le 15/09/2015, il est fondé une Association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

Société Suisse de Transplantation (SST)

Société Suisse de Transplantation (SST) Société Suisse de Transplantation (SST) REVISION DES STATUTS du 1.6.2008 Conformément à la séance de la Commission constitutive du 11.1.2002 Buts et objectifs de la Société Art. 1 Art. 2 La Société Suisse

Plus en détail

Pratique de la copropriété Auteurs: - Ahmed GHOULABZOURI, IGT - Tarik OUROUADI, IGT& RICS Présenté par: Prof. Moha EL-AYACHI, SG ONIGT

Pratique de la copropriété Auteurs: - Ahmed GHOULABZOURI, IGT - Tarik OUROUADI, IGT& RICS Présenté par: Prof. Moha EL-AYACHI, SG ONIGT Ordre National des Ingénieurs Géomètres Topographes Pratique de la copropriété Auteurs: - Ahmed GHOULABZOURI, IGT - Tarik OUROUADI, IGT& RICS Présenté par: Prof. Moha EL-AYACHI, SG ONIGT Plan C est quoi

Plus en détail

MINISTERE DE LA JUSTICE COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIÉTÉ

MINISTERE DE LA JUSTICE COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIÉTÉ MINISTERE DE LA JUSTICE COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIÉTÉ Recommandation n 8 relative aux appels de fonds que le syndic peut exiger des copropriétaires Le 7 janvier 2008 LA COMMISSION, Vu les articles

Plus en détail

Avis de Convocation. Nous avons l honneur de vous convoquer à : L Assemblée Générale du Syndicat des Copropriétaires de la résidence

Avis de Convocation. Nous avons l honneur de vous convoquer à : L Assemblée Générale du Syndicat des Copropriétaires de la résidence Fort de France, le 4 novembre 2010 Avis de Convocation Nous avons l honneur de vous convoquer à : L Assemblée Générale du Syndicat des Copropriétaires de la résidence Prestige de la Meynard 2 97200 Fort

Plus en détail

La vie en copropriété

La vie en copropriété UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 1 tout savoir sur La vie en copropriété Cher copropriétaire, Vous êtes ou vous allez, avec d autres, devenir copropriétaire de l immeuble

Plus en détail

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application La Loi ALUR : les éléments importants concernant la copropriété et leurs délais d application La loi ALUR a été signée par le Président de la République le 24 mars 2014 et publiée au Journal Officiel le

Plus en détail

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES AGREMENT DES CORRESPONDANTS REGLEMENT Préambule Conformément à l article 4 du Règlement Général 1 du Conseil des Bureaux qui a pour objet de régir les relations entre les Bureaux nationaux d assurance

Plus en détail

Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic.

Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic. Introduction I. L administrateur de biens immobiliers En 2010, la législation en matière de copropriété a été profondément modifiée. La loi du 2 juin 2010 modifiant la législation en matière de copropriété

Plus en détail

Recommandation n 3 : relative à l'identification et à l'information des copropriétaires (Mise à jour 2006).

Recommandation n 3 : relative à l'identification et à l'information des copropriétaires (Mise à jour 2006). Recommandation n 3 : relative à l'identification et à l'information des copropriétaires (Mise à jour 2006). La Commission, Vu les articles 6, 32 et 65 du décret no 67-223 du 17 mars 1967 portant règlement

Plus en détail

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 Loi ALUR et copropriété. Introduction Objectif de la loi ALUR en matière de copropriété

Plus en détail

S T A T U T S. 6. L association ne poursuit aucun but lucratif ou commercial.

S T A T U T S. 6. L association ne poursuit aucun but lucratif ou commercial. S T A T U T S I. NOM, SIÈGE ET BUT. Art. 1 Dénomination 1. L Association "Secours d'hiver / Canton de Fribourg" est une association à durée illimitée au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse.

Plus en détail

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination S T A T U T S de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère (successeur dès le 1 er juillet 1985 du Laboratoire Suisse de Recherches Horlogères, fondé le 14 novembre 1924) C H A P I T R E P R E M

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

LA COPROPRIETE Instances Gouvernance - Fonctionnement

LA COPROPRIETE Instances Gouvernance - Fonctionnement LA COPROPRIETE Instances Gouvernance - Fonctionnement Adil 30 30 Septembre 2013 La copropriété Eléments de définition : (cf. article 1 loi du 10 juillet 1965) Le statut de la copropriété régit tout immeuble

Plus en détail

LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1

LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1 LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1 Publications de la CNL Contrôler les charges Les charges locatives (2009 2013) Les réparations locatives (2010 2012) Faire construire sa maison individuelle (2012)

Plus en détail

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt

Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148. Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt Société Anonyme à conseil d administration au capital de 6.515.148 Siège social : 13 rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt RCS NANTERRE B 391 504 693 S T A T U T S Mis à jour en date du 19 mai 2015

Plus en détail

Association «Comm'une Sereine»

Association «Comm'une Sereine» Association «Comm'une Sereine» STATUTS Adoptés par l'assemblée Générale Constitutive du 26 septembre 2014. ARTICLE 1 CONSTITUTION ET DENOMINATION Les adhérents aux présents statuts fondent une association

Plus en détail

T'N DANSE. association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS

T'N DANSE. association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS T'N DANSE association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS ARTICLE PREMIER - DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI adoptée le N 18 SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR LE SÉNAT modifiant la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de

Plus en détail

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété vous informe COPROPRIETE : Décret n 2004-479 du 27 mai 2004 modifiant le décret n 67-223 du 17 mars 1967 Principaux

Plus en détail

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part.

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part. TEXTE COORDONNE CHAPITRE III DE LA COPROPRIETE SECTION I - De la copropriété ordinaire et de la copropriété forcée en général Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions et dispositions spéciales, la propriété

Plus en détail

COLLECTION PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ÉLÉMENTS D ÉQUIPEMENT COMMUN

COLLECTION PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ÉLÉMENTS D ÉQUIPEMENT COMMUN COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ÉLÉMENTS D ÉQUIPEMENT COMMUN Notre métier, c est votre garantie

Plus en détail

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants :

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants : Projet de cahier de charges pour la mission de Syndic Le Syndic est le mandataire du syndicat des copropriétaires c'est-à-dire qu il est la personne qui représente le syndicat et agit en son nom. Il assure

Plus en détail

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES MINISTÈRE DE LA JUSTICE COMMISSION RELATIVE À LA COPROPRIÉTÉ La recommandation ci-après annule et remplace la précédente recommandation compte tenu de la loi SRU du 13 décembre 2000 et de son décret d'application

Plus en détail

Une autorisation doit être donnée au syndic pour vous transmettre les notifications par lettre recommandée électronique

Une autorisation doit être donnée au syndic pour vous transmettre les notifications par lettre recommandée électronique DEMATERIALISATION? Soyons clair ou bien essayons de l être. Depuis le dernier trimestre 2015, le syndic a effectivement la possibilité d envoyer aux copropriétaires les convocations, procès-verbaux d assemblées

Plus en détail

PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS. Commune de CASTELMAUROU

PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS. Commune de CASTELMAUROU PA 12 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DES PROPRIETAIRES DU LOTISSEMENT LE MANOIR DE COMMIS Commune de CASTELMAUROU ARTICLE l : FORMATION Par le fait de la signature de l'acte d'acquisition les

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE ENTRE LES SOUSSIGNES L'Association des Copropriétaires de la Résidence, située à, enregistrée auprès de la B.C.E. sous le numéro, représentée par M. / Mme dûment mandaté(e)

Plus en détail

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES 27/02/2015 Les causes de dissolution d'une société sont multiples. On peut citer par exemple l'arrivée du terme, la réalisation de l'objet social, la dissolution

Plus en détail

A R C Nantes Atlantique. Le conseil. syndical 01/12/2015

A R C Nantes Atlantique. Le conseil. syndical 01/12/2015 A R C Nantes Atlantique Le conseil syndical 01/12/2015 Fonctionnement de la copropriété Les Copropriétaires Se réunissent Annuellement Assemblée Générale Election Désigne Le Syndic Représentés par Assiste

Plus en détail

Délais d application des dispositions de la loi ALUR qui n entrent pas en vigueur immédiatement

Délais d application des dispositions de la loi ALUR qui n entrent pas en vigueur immédiatement ARC 04 2014 www.unarc.asso.fr Délais d application des dispositions de la loi ALUR qui n entrent pas en vigueur immédiatement La loi ALUR a été signée par le Président de la République le 24 mars 2014

Plus en détail

STATUTS AFCB Association Française de la Chèvre Boer

STATUTS AFCB Association Française de la Chèvre Boer STATUTS AFCB Association Française de la Chèvre Boer ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901,

Plus en détail

Statuts CODALIMENT CODALIMENT

Statuts CODALIMENT CODALIMENT Statuts CODALIMENT CODALIMENT 30 avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris Tél : 01.55.65.04.00 Fax : 01.55.65.10.12 Mail : codaliment@codinf.fr Association Loi 1901 N TVA CEE : FR 42 398 222 646 2 COMITE

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association de l'association 2 Table des matières ARTICLE 1 : Forme... 3 ARTICLE 2 : Dénomination... 3 ARTICLE 3 : Objet.... 3 ARTICLE 4 : Siège social... 3 ARTICLE 5 : Durée Exercice social... 4 ARTICLE 6 : Les membres

Plus en détail

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ANNEXE 2009-CA538-28-R5604 RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Juin 2009 TABLE DES MATIÈRES ARTICLE 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1 Définitions

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

Association des Psychologues-Neuropsychologues de Bourgogne. * Statuts * Association des Psychologues - Neuropsychologues de Bourgogne (APNB)

Association des Psychologues-Neuropsychologues de Bourgogne. * Statuts * Association des Psychologues - Neuropsychologues de Bourgogne (APNB) Association des Psychologues-Neuropsychologues de Bourgogne * Statuts * TITRE I : PRESENTATION DE L ASSOCIATION Article 1 : Création de l association Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Syndicat des Internes de Médecine générale BAs-Normands (SIMBAN)

Syndicat des Internes de Médecine générale BAs-Normands (SIMBAN) Syndicat des Internes de Médecine générale BAs-Normands (SIMBAN) Statuts déposés en Mairie de Caen le 5 février 2009 Statuts modifiés par le Conseil d Administration du 25 août 2009 TITRE I CONSTITUTION

Plus en détail

Table des matières. 1 Avant propos : mises au point et mises à jour... 7. Pascale LECOCQ Professeur ordinaire à l U.Lg., chargé de cours à l U.L.B.

Table des matières. 1 Avant propos : mises au point et mises à jour... 7. Pascale LECOCQ Professeur ordinaire à l U.Lg., chargé de cours à l U.L.B. Table des matières 1 Avant propos : mises au point et mises à jour........... 7 Pascale LECOCQ Professeur ordinaire à l U.Lg., chargé de cours à l U.L.B. Mise au point terminologique.........................................

Plus en détail

Proposition de modifications législatives

Proposition de modifications législatives Proposition de modifications législatives La commission des Administrateurs de Biens de l IPI a réalisé une étude afin de présenter des propositions de modification de la législation au niveau de la copropriété.

Plus en détail

Dans le cadre de ses fonctions, l'administrateur doit:

Dans le cadre de ses fonctions, l'administrateur doit: Le Code civil du Québec ne contient aucune section spécifique pour encadrer les conflits d intérêts des administrateurs d un conseil d administration dans l exercice de leurs obligations. Il est donc nécessaire

Plus en détail

I. Les membres effectifs

I. Les membres effectifs CREER Les droits et obligations des membres La nouvelle loi sur les ASBL distingue principalement deux types de membres : les membres effectifs, les membres adhérents. Il existe également d'autres types

Plus en détail

Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland. Statuts du 12 avril 2013

Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland. Statuts du 12 avril 2013 Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland Statuts du 12 avril 2013 2 CHAPITRE I : NOM, SIÈGE, BUT ET MOYENS Article 1 er Nom/siège Le Touring Club Suisse, Section Biel/Bienne-Seeland Ci-après désigné

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 SEPTEMBRE N 752 LOI ALUR TROISIEME PARTIE : COPROPRIETE Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

LOI DU 30 JUIN 1994 ET NOUVELLE LOI SUR COPROPRIETE 2010

LOI DU 30 JUIN 1994 ET NOUVELLE LOI SUR COPROPRIETE 2010 LOI DU 30 JUIN 1994 ET NOUVELLE LOI SUR COPROPRIETE 2010 ( Moniteur Belge du 26.07.1994, 20.09.1994 et 28.12.2005 +????) 30 JUIN 1994.- Loi modifiant et complétant les dispositions du Code civil relatives

Plus en détail

CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE

CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE SECTION Ire. - DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL Art. 577-2. C. civ. 1er. A défaut de conventions et de dispositions spéciales, la propriété

Plus en détail

ci-après, chacune séparément, "l'autorité" et ensemble, "les Autorités",

ci-après, chacune séparément, l'autorité et ensemble, les Autorités, 1 Protocole d'accord entre la Banque nationale de Belgique et l'autorité des services et marchés financiers concernant les entreprises d'investissement étrangères La Banque nationale de Belgique (ci-après,

Plus en détail

ASSOCIATION DE GESTION ET DE COMPTABILITÉ A.G.C CONSEIL ENTREPRISES 1585 Avenue de Colmar 47 031 AGEN Cedex STATUTS

ASSOCIATION DE GESTION ET DE COMPTABILITÉ A.G.C CONSEIL ENTREPRISES 1585 Avenue de Colmar 47 031 AGEN Cedex STATUTS ASSOCIATION DE GESTION ET DE COMPTABILITÉ A.G.C CONSEIL ENTREPRISES 1585 Avenue de Colmar 47 031 AGEN Cedex TITRE 1 - CONSTITUTION ET BUT STATUTS Article I forme et Dénomination Il est fondé entre les

Plus en détail

La déclaration de copropriété Paul-André LeBouthillier, avocat pal@palavocat.com 10, rue Notre-Dame est, 4 ième étage Montréal (Québec), H2Y 1B7 T

La déclaration de copropriété Paul-André LeBouthillier, avocat pal@palavocat.com 10, rue Notre-Dame est, 4 ième étage Montréal (Québec), H2Y 1B7 T La déclaration de copropriété Paul-André LeBouthillier, avocat pal@palavocat.com 10, rue Notre-Dame est, 4 ième étage Montréal (Québec), H2Y 1B7 T 514 667-0973 F 514 807-8125 La déclaration de copropriété

Plus en détail

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. Le changement de syndic

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. Le changement de syndic 5 ème édition du salon de l ARC Le changement de syndic Le plan : Introduction I. La préparation A. Identifier un ou plusieurs candidats B. Négocier pour chaque candidat une proposition de contrat de mandat

Plus en détail

STATUTS. Association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901.

STATUTS. Association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS Association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. ARTICLE PREMIER - NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie

Plus en détail

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin Médecin Organisation Travail Santé M O T S Organisation du travail et santé du médecin Statuts de MOTS Association MOTS : 0608 282 589 http://www.association-mots.org/ Maison des professions de santé 9,

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S. A. Nom, siège et but de l'association

ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S. A. Nom, siège et but de l'association ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S A. Nom, siège et but de l'association 1 Sous le nom de "Association suisse pour la protection de la propriété

Plus en détail

150 questions et réponses sur l assemblée générale des copropriétaires

150 questions et réponses sur l assemblée générale des copropriétaires 150 questions et réponses sur l assemblée générale des copropriétaires Eric Riquier Kluwer Waterloo Office Park, Drève Richelle 161 L, B-1410 Waterloo tél. 0800 16 868 fax 0800 17 529 www.kluwer.be e-mail:

Plus en détail

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE SYNDIC EN RESIDENCE DE TOURISME La mission d'un syndic dans le cadre de Résidence de Tourisme n'est pas très différente de celle d'un immeuble n'ayant pas ce statut. Dans les deux cas, la copropriété est

Plus en détail

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Tennis Club Municipal du Tampon STATUTS 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article premier L association dite Tennis Club Municipal du Tampon, fondée en 1962, a pour objet la pratique physique du

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 Consulter le jugement du tribunal (fichier PDF image, 1 570 Ko) Numéro : tgig090518.pdf ANALYSE 1 copropriété, clause relative à la durée

Plus en détail

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association ISF-INVEST Club STATUTS DE L'ASSOCIATION - article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Statuts de l association Grenoble Isère Logiciel 1/5 ARTICLE 1 - Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

Modèle de statuts pour les Sociétés de tir sportif

Modèle de statuts pour les Sociétés de tir sportif Modèle de statuts pour les Sociétés de tir sportif Edité par la Fédération sportive suisse de tir Ce modèle de statuts peut servir de guide aux sociétés de tir sportif pour l élaboration et la révision

Plus en détail

5 - INFORMATION DU SYNDIC SUR LES DISPOSITIONS DE LA LOI ALUR

5 - INFORMATION DU SYNDIC SUR LES DISPOSITIONS DE LA LOI ALUR ORDRE DU JOUR 1 NOMINATION DU PRESIDENT DE SEANCE 2 NOMINATION DU 1ER SCRUTATEUR DE SEANCE 3 NOMINATION DU 2EME SCRUTATEUR DE SEANCE 4 NOMINATION DU SECRETAIRE DE SEANCE 5 INFORMATION DU SYNDIC SUR LES

Plus en détail