la copropriété : une loi à revoir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la copropriété : une loi à revoir"

Transcription

1 la copropriété : une loi à revoir PHILIPPE VAN SOMEREN ET GABRIELLE LEFEVRE jeudi 08 novembre 2007, 15:04 L'art difficile de vivre ensemble dans des immeubles à appartements est codifié dans une loi qui doit être améliorée. Le rôle des syndics est difficile mais essentiel. Pages 2 à 7 Photo : Ismael Moumin (st) Quelques adresses utiles Association Belge des Syndics et Administrateurs de biens (ABSA), Chaussée de Roodebeek, 521, 1200 Bruxelles. Institut professionnel des Agents immobiliers (IPI), voir la déontologie des syndics sur Centre national d'information pour copropriétaires ASBL (CNIC), Avenue de la Fauconnerie, 69, 1170 Bruxelles. Tél. : Fax : www.snic.be Fédération belge des Copropriétaires, Fédération royale du Notariat Belge : Rue de la Montagne, 30-34, 1000 Bruxelles.Tél. : Fax : www.notaire.be Quelques ouvrages de référence

2 Eric Riquier. «127 questions et réponses sur l'assemblée générale des copropriétaires», Bruxelles, Editions Kluwer Dans cet ouvrage, cet avocat et assistant à l'ulb dresse une liste pertinente des questions que se posent syndics, copropriétaires et locataires. De Page et Stefani, «L'assemblée générale des copropriétaires», dans «la copropriété forcée des immeubles et groupes d'immeubles bâtis, cinq ans d'application de la loi du 30 juin 1994», UCL Un ouvrage plus technique sur le plan juridique. Marcelis, «160 questions et réponses sur la copropriété», Bruxelles, Kluwer, Ouvrage généraliste. Philippe Van Someren, «Guide pratique de la copropriété» : les connaissances de base pour comprendre ce domaine, avec exemples vécus. Ed. Labor, Coll. la vie en questions. Fédération belge des copropriétaires : «L'assemblée générale des copropriétaires», un guide pratique tout récent (juillet 2007), éd. EdiPro, esplanade de l'europe 2 bte 5, 4020 Liège. Tél la copropriété ou l'art difficile de vivre ensemble Lorsque le droit de propriété d'un bien immobilier appartient à plusieurs personnes, il est divisé. Cette indivision constitue une copropriété. Mais il ne suffit pas de se retrouver en indivision avec un ou plusieurs tiers pour que naisse automatiquement un régime de copropriété forcée. Une loi, du 30 juin 1994, organise la copropriété (articles à 14 du Code civil). La notion de copropriété forcée est fondamentale. Lorsque des enfants héritent de la pleine propriété d'immeubles, rien ne leur interdit de les partager entre eux, chacun devenant alors seul propriétaire de son propre immeuble. Mais certains biens immobiliers, en raison même de leur nature, excluent ce partage. On dit qu'ils sont placés sous le régime de la copropriété forcée. Les immeubles à appartements en font partie. On imagine sans peine le préjudice que subiraient les copropriétaires s'il pouvait être procédé à tout moment au partage des parties communes afférentes à leur immeuble Cette interdiction de partage est consacrée par le Code civil (article & 9). On ne confondra pas non plus copropriété et multipropriété, dans laquelle ce n'est plus l'espace commun que l'on partage, mais le temps. Lorsqu'un immeuble est divisé en appartements occupés par des locataires mais qu'il appartient à une seule personne (physique ou morale), la loi du 30 juin 1994 ne s'applique pas d'autorité puisque le droit de propriété n'est pas divisé entre différentes personnes. Lorsque plusieurs ménages, et, de manière plus générale, des personnes physiques ou morales, décident d'acheter ensemble un immeuble, l'indivision qui se crée ainsi entre eux ne tombe pas sous le régime de la copropriété forcée. Chacun peut sortir d'indivision s'il le souhaite (article 815 du Code civil). D'autres conditions Pour que la loi du 30 juin 1994 soit applicable à un immeuble à appartements (ou un groupe d'immeubles bâtis), il ne suffit pas que le caractère forcé de la copropriété soit présent et que l'immeuble appartienne à de personnes morales ou physiques différentes. L'immeuble doit avoir été construit. Un acte de base et un règlement de copropriété doivent avoir été dressés et être applicables. Enfin, la propriété de l'immeuble doit avoir été répartie en divers lots comprenant des parties privatives et des parties communes.

3 Est privative la partie qui, dans un immeuble à appartements placé sous le régime de la copropriété forcée, est attribuée par l'acte de base à la propriété exclusive d'un copropriétaire (appartement, cave, emplacement de parking). Est commune la partie non attribuée de manière privative (toiture, fondations, etc.). Dans un immeuble à appartements placé sous le régime de la copropriété forcée, le lot est l'ensemble constitué d'une partie privative et des parties communes y afférentes. Distinguer parties communes et privatives n'est pas toujours aisé. C'est l'acte de base qui précise le caractère privatif ou commun. S'il est lacunaire, le bon sens peut aider à opérer la distinction. Est privatif ce qui est réservé à l'usage exclusif d'un copropriétaire. Est commun ce qui profite à tous. Voici quelques exemples. Sont généralement considérées comme parties privatives les pièces qui composent un appartement avec leurs vitres de fenêtres, volets, parquets, éléments d'équipement ou carrelages. Sont généralement considérées comme parties communes les parcs, les sols, les cours, le gros œuvre, le toit, les ascenseurs, les façades, les antennes collectives, les puits et fosses d'aisances d'usage commun, les canalisations, les couloirs et escaliers communs, les locaux communs et, sauf mention contraire dans le règlement de copropriété, la conciergerie. Lorsque toutes ces conditions sont remplies, la loi de 1994 s'applique de manière impérative. Cela signifie que l'on ne peut y déroger. Mais toute règle souffre des exceptions. Certaines copropriétés doivent pouvoir échapper à ces règles légales. On imagine mal, par exemple, que la transformation d'une maison unifamiliale en deux appartements suffise à imposer aux deux copropriétaires l'obligation de nommer un syndic, de tenir une comptabilité ou des assemblées générales ordinaires ou extraordinaires. Conditions de la dérogation La loi a prévu qu'il puisse être dérogé à son caractère impératif à deux conditions (article du Code civil) : l'accord de tous les copropriétaires du même immeuble est requis. la nature du bien immobilier ne justifie pas une division entre parties communes et privatives. Syndic : un métier dur et passionnant Mais au fond, que pense un syndic professionnel de son métier? Dans le quartier Nord-Est à Bruxelles, Olivier Hees affiche sur une belle plaque en cuivre qu'il est non seulement agréé IPI mais aussi certifié «Qualité Syndic», une initiative de l'absa (Association belge des syndics et administrateurs de biens) et du Syndicat national des propriétaires. Depuis 25 ans, il fait ce métier qu'il aime malgré les critiques nombreuses contre cette profession. C'est pour cela qu'il a voulu se donner ce «plus» qu'est la certification Qualité Syndic, afin de contrer cette mauvaise opinion qu'ont beaucoup de gens envers les syndics ; «Bien sûr, il y avait des pratiques douteuses auparavant et peut-être encore maintenant, je ne sais pas ; de plus, les gens sont obligés légalement d'avoir un syndic et sont obligés de le payer ; mais souvent ils ne se rendent pas compte de ce que nous faisons pour eux sans être payés pour cela! Nous souhaitons soigner nos clients et donc, nous rendons des services autres. Beaucoup de social, notamment. Nous réglons aussi beaucoup de conflits entre les personnes. On s'adresse à nous pour des problèmes les plus divers et qui n'ont rien à voir avec notre métier : successions, usufruits, perte de clefs, le chien du voisin qui aboie Cela apparaît dans la quantité incroyable de mails que nous recevons chaque jour. Avec, en conséquence, que les gens veulent être servis de plus en plus vite!»

4 Il reste que le métier est passionnant car il est très divers : «On ne sait jamais le matin ce qui se passera pendant la journée», mais il est dur car il y a de nombreuses assemblées générales en soirées ; et quand on commence à 8 h du matin, cela implique de longues prestations «Mais nous sommes habitués, en tant qu'indépendants»! Les tendances actuelles? Il semble qu'il y ait plus de jeunes qui s'investissent dans la copropriété et qui veulent voir les choses bouger. Bruxelles, ville internationale abrite de nombreux étrangers à qui il faut expliquer comment fonctionne la loi belge. «Or, déplore Olivier Hees, beaucoup trouvent que les charges sont trop élevées, ne comprennent pas qu'ils sont obligés de les payer, souvent on ne leur a pas expliqué, avant l'achat d'un appartement le montant des charges et les décisions prises par les AG, et qui impliquent parfois des montants élevés.» L'occasion de rappeler ce conseil élémentaire avant d'acheter un appartement : allez voir le syndic qui montrera les comptes et expliquera les projets d'investissement dans l'immeuble. Un métier passionnant donc, mais dur «C'est pourquoi il y a pénurie de syndics : nous avons de plus en plus de responsabilités et nous sommes confrontés à l'agressivité croissante des gens. Et c'est un état d'esprit général! Cela fait peur aux jeunes agents immobiliers qui préfèrent s'orienter vers la vente plutôt que vers la gestion des biens. L'avantage pourtant consiste en des honoraires réguliers ; ce que n'a pas le vendeur qui ne vend pas» l'assemblée générale des copropriétaires est souveraine L'organe central d'une copropriété est l'assemblée générale des copropriétaires. Souveraine, elle délibère sur toutes les questions d'intérêt commun, mais également d'actualité. Une fois par an, généralement à la date fixée par l'acte de base (par exemple le dernier vendredi de mai), une assemblée générale ordinaire des copropriétaires se tient à l'initiative du syndic. L'acte de base stipule les modalités de convocation (délais, tenue de l'ordre du jour, etc.). De manière générale, elle veille à la conservation et à l'administration de l'immeuble et exerce tous les pouvoirs qui ne relèvent pas de la compétence du syndic. Elle désigne et révoque ce dernier, modifie les statuts, vote certains travaux, décide de l'acquisition de biens destinés à être communs, crée, modifie ou supprime un conseil de gérance, procède à la modification de la destination de l'immeuble ou d'une partie de celui-ci ou même à la dissolution de la copropriété. La loi lui a imposé des quorums de présence et de vote. À côté de l'assemblée générale ordinaire, une assemblée générale extraordinaire peut être provoquée, par exemple à l'initiative d'un ou de plusieurs copropriétaires, pourvu qu'ils possèdent ensemble au moins un cinquième des quotes-parts dans les parties communes. Ce sera par exemple le cas si un événement imprévu est venu perturber le bon fonctionnement de la copropriété (dégâts importants à l'immeuble, problème financier, importante et onéreuse réparation urgente, etc.). En cas d'urgence, le syndic peut également provoquer une assemblée générale extraordinaire. Le syndic

5 Vis-à-vis de l'association des copropriétaires, il se charge des tâches ordinaires, qui découlent de sa mission de surveillance et de contrôle régulier des parties communes (entretien et nettoyage des communs, remplacement de petites pièces de mobilier, récupération des arriérés, etc.). Il tient notamment la comptabilité de la copropriété, fait exécuter les travaux votés par l'assemblée générale, recouvre les arriérés de charges communes, représente l'association des copropriétaires, tant en justice que dans la gestion des affaires communes. Il communique également au notaire chargé de vendre un lot la situation comptable de ce lot (fonds de réserve, fonds de roulement, arriérés éventuels, etc.). C'est au syndic qu'il appartient de convoquer l'assemblée générale aux dates fixées par le règlement de copropriété ou à tout moment lorsqu'une décision doit être prise d'urgence dans l'intérêt de la copropriété. C'est encore lui qui consignera les décisions de l'assemblée générale et exécutera ou fera exécuter ces décisions. Le conseil de gérance Non obligatoire, son utilité n'apparaît que pour les immeubles de quelque importance. Élu par l'assemblée, le conseil de gérance est composé d'un président et d'assesseurs. Il contrôle le syndic, mais sa principale fonction est de l'assister. Il ne dispose donc pas de la faculté de gérer ou d'administrer la copropriété. Le bureau Non obligatoire également, il est destiné à mieux seconder le syndic et est composé d'un président, d'un secrétaire et d'un scrutateur. Le copropriétaire et le locataire Le copropriétaire doit payer les charges communes, mais également respecter les statuts et les faire respecter par «son» locataire. Ce dernier reçoit du syndic, par courrier, affichage dans le hall commun ou autrement, une convocation officielle à cette assemblée, non pour s'y rendre, mais pour faire valoir ses éventuelles demandes ou observations quant aux parties communes. Il peut solliciter sa présence à l'assemblée, laquelle ne peut accepter sa présence qu'à l'unanimité. Il peut enfin s'opposer à une décision qui lui cause préjudice. Quelques définitions ACTE DE BASE : acte notarié qui constate la volonté d'un propriétaire de diviser juridiquement son bien en diverses parties privatives et communes aux fins de les placer sous le régime de la copropriété forcée. L'acte de base constitue la charte de l'immeuble et comporte le règlement de copropriété et très souvent le règlement d'ordre intérieur. RÈGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ : acte destiné à régler tout ce qui touche à la division de la propriété, la conservation, l'entretien et la reconstruction de l'immeuble. Le fonctionnement de l'assemblée générale

6 et du conseil de gérance et les règles propres au syndic (nomination, pouvoirs, durée du mandat) y sont également mentionnés. RÈGLEMENT D'ORDRE INTÉRIEUR : acte qui peut être rédigé sous seing privé et qui prévoit la manière dont les copropriétaires doivent vivre ensemble (interdiction de professions libérales, d'animaux domestiques, nettoyage, etc.). CONSEIL DE GÉRANCE : le conseil de gérance est un organe facultatif, généralement constitué qu'en présence d'immeubles de quelque importance. Il est composé d'un président et d'assesseurs. Il contrôle le syndic, mais sa principale fonction est de l'assister. SYNDIC : agent immobilier agissant dans le cadre de l'administration de copropriétés soumises au régime légal de la copropriété forcée des immeubles ou groupes d'immeubles bâtis. Il gère un immeuble placé sous le régime de la copropriété, désigné par l'assemblée générale des copropriétaires et chargé de veiller à la bonne gestion de ladite copropriété. Il arrive que l'on doive nommer un syndic provisoire ou judiciaire. FONDS DE ROULEMENT : somme des avances faites par les copropriétaires, à titre de provision, pour couvrir les dépenses périodiques (chauffage, conciergerie, etc.). FONDS DE RÉSERVE : il porte sur les dépenses non périodiques, telles que celles occasionnées par le renouvellement du système de chauffage ou de l'ascenseur, la pose d'une nouvelle toiture, etc. Réformer la loi sur la copropriété? beaucoup le souhaitent Cette question, nous la posions dans le supplément Immo du 7 décembre Au hasard de consultations juridiques, d'articles de presse, de discussions dans des forums ou dans le courrier des lecteurs, ne cessent d'être évoquées des questions qui démontrent que la vie en copropriété ne peut plus se satisfaire de la loi actuelle. Une proposition de loi toute récente prend en considération les problèmes rencontrés. Petit retour en arrière Lorsque la loi du 30 juin 1994 (article à du Code civil) est entrée en vigueur, elle a imposé des obligations novatrices et bienvenues, comme l'octroi de la personnalité juridique à l'association des copropriétaires, l'obligation pour le notaire d'interroger le syndic lorsqu'un appartement est vendu, une définition précise des fonds de roulement et de réserve ou l'imposition de diverses interdictions et limitations (mandater le syndic pour le vote, quorums de présence et de vote, recours judiciaire nombreux pour le copropriétaire lésé, etc.). Afin d'éviter des abus, la loi a également prévu qu'un syndic ne pourrait plus être nommé pour une durée initiale qui excéderait cinq ans, nomination renouvelable. Elle a enfin stipulé qu'il serait seul responsable de sa gestion (article du Code civil). Il en résulte qu'il ne peut échapper à cette règle en substituant ou déléguant ses pouvoirs sans l'accord de l'assemblée générale. Une proposition de loi intéressante Treize ans après, force est de constater que de nombreuses questions restent en suspens. Dès 1989, diverses propositions de loi ont été déposées en vue de réformer cette loi, sans suite.

7 Madame la sénatrice Clotilde Nyssens (CDH), qui avait déjà déposé deux propositions de loi en la matière en date des 2 avril 2004 et 15 décembre 2006, vient d'en déposer une autre, en session extraordinaire de la Chambre des représentants du 22 août 2007 (Doc /001). Elle nous semble rencontrer suffisamment de points actuellement controversés pour servir de fil rouge quant aux réformes à envisager. Examinons les plus importants : 1. Le choix de l'entreprise pour les travaux de quelque importance. La proposition prévoit une mise en concurrence généralisée de plusieurs entreprises pour la réalisation de travaux d'une certaine ampleur. «C'est un gage de bonne gestion et permet d'éviter les surfacturations et éventuelles collusions entre syndic et entrepreneurs.» C'est l'assemblée générale qui décidera du montant à partir duquel la mise en concurrence est imposée. 2. Comptabilité. Contrairement à la loi française, il n'existe aucune uniformité en la matière. Beaucoup de copropriétaires se plaignent de l'imprécision des comptes, quand il ne s'agit pas d'une absence totale de compte. Dans l'esprit de la loi française, la proposition prévoit l'adoption généralisée d'une comptabilité en partie double assortie chaque année d'un bilan et d'un compte de résultat, ce qui permettra de connaître la situation active et passive et de calculer la valeur actuelle des fonds de réserve et de roulement. 3. Le rôle exact du conseil de gérance. Actuellement, les seules tâches qui incombent encore au conseil de gérance sont celles d'assister le syndic et d'exercer un contrôle sur sa gestion. La proposition élargit ce pouvoir de contrôle. Elle lui accorde également le droit de convoquer une assemblée générale. 4. Le sort des abstentions. Dans le supplément Immo du 8 juin 2006, nous posions la question controversée du sort des abstentions, sujet qui empoisonne beaucoup d'assemblées générales lors du vote. Faut-il considérer ou non une abstention comme un vote «contre»? La proposition y répond clairement : «Les abstentions ne sont pas considérées comme des voix émises.» 5. Un délai pour communiquer le procès-verbal de l'assemblée générale. Il n'existe aucun délai légalement imposé au syndic. S'il est retenu, un nouvel article imposera au syndic «de rédiger et de transmettre aux copropriétaires le compte rendu de l'assemblée générale dans les 30 jours suivant sa tenue en y faisant figurer le détail de chaque vote par identification nominative des votants». 6. Le délai pour l'introduction d'une procédure en annulation d'une décision irrégulière. Actuellement de trois mois, ce délai prend cours au moment où l'intéressé a pris connaissance de la décision. Ce point de départ pose de nombreuses difficultés dans la pratique, notamment sur le plan de la preuve. La proposition prévoit de faire courir ce délai «à compter de la date d'envoi du compte rendu de l'assemblée générale relatant la décision de l'assemblée générale». 7. Une nouvelle obligation à l'égard du syndic.

8 La proposition prévoit que le syndic doit tenir à jour la liste des personnes qui possèdent le droit d'assister aux assemblées générales. 8. Une nouvelle obligation notariale. Actuellement, en cas de vente, le syndic n'est pas officiellement informé de l'identité du nouveau propriétaire, ce qui peut perturber sa gestion. Si la proposition devient loi, le notaire sera tenu «d'informer le syndic de la date à laquelle le transfert de propriété prend effet, ainsi que de l'identité de la personne qui exercera le droit de participation aux assemblées générales». 9. Une nouvelle obligation à l'égard du vendeur. Le propriétaire qui vend sera tenu de requérir, par lettre recommandée, du syndic de l'association des copropriétaires, une attestation qui concerne diverses informations, notamment financières. À défaut, le vendeur pourrait être tenu d'indemniser l'acheteur. 10. Une nouvelle obligation à charge du copropriétaire. Le copropriétaire (ou toute personne qui est en droit d'assister à l'assemblée générale) sera tenu de communiquer sa nouvelle adresse au syndic. «À défaut, les convocations adressées à l'ancienne adresse seront réputées régulières.» 11. Une nouvelle obligation entre copropriétaires. Si un copropriétaire intente une action contre l'association des copropriétaires et gagne, il sera dispensé de toute participation à la dépense commune des frais de procédure, dont la charge sera donc répartie entre les autres copropriétaires. Jusqu'à ce jour, un copropriétaire dans cette situation finance en partie la procédure à son encontre, ce qui constitue un paradoxe. La place nous manque pour détailler toute cette proposition (habilitation du syndic à introduire toute voie de recours à titre conservatoire, délai de convocation à l'assemblée, possibilité de constituer dans l'acte de base des associations secondaires, distinctes de l'association principale des copropriétaires et qui bénéficient également de la personnalité juridique, etc.). Syndic et mauvais payeurs Pour terminer, évoquons un problème que les associations de copropriétaires et syndics rencontrent assez souvent : celui des copropriétaires qui ne paient pas les charges communes. Le syndic n'est pas armé de manière efficace contre les mauvais payeurs. Une modification de la loi hypothécaire pourrait conférer un privilège à l'association des copropriétaires. De cette manière, le syndic pourrait récupérer par priorité les fonds dus puisque la créance pourrait faire l'objet d'une inscription hypothécaire sur le lot (l'appartement, la cave et le garage vendus) du débiteur défaillant. Diverses propositions de loi existent en ce sens. Citons la proposition du 10 mars 2004 déposée par M. Alfons Borginon, celle du 19 mai 2004 déposée par Mesdames Catherine Doyen-Fonck et consorts et celle 2 avril 2004 par Mme Clothilde Nyssens et consorts. Si la proposition d'août ne devient pas caduque, mais loi, elle modifiera de manière significative le droit de la copropriété. Livre : «L'assemblée générale des copropriétaires»

9 Vivre en copropriété, c'est aussi prendre des responsabilités dans la gestion commune de l'immeuble. Mais peu de copropriétaires connaissent leurs droits et leurs devoirs. Certains négligent leurs responsabilités et se retrouvent acculés par des décisions prises sans eux. La fédération belge des Copropriétaires vient de publier un livre, très clair, sur l'assemblée générale des copropriétaires. On y explique d'abord les grands principes qui gèrent la vie en copropriété, les définitions de parties privatives et parties communes, etc. La deuxième partie est entièrement consacrée à l'assemblée générale. On y précise qui peut y participer, comment se faire assister, quand et où se tient une AG, comment la convoquer, ce qui doit se trouver dans la convocation, ce qui se passe en cas de contestation, etc. Très utile : un lexique permet de comprendre les termes précis utilisés. Bref : à lire avant toute AG! (G.L.) Infos :

2. S'il a été décidé d'établir un règlement d'ordre intérieur, il peut être établi par acte sous seing privé.

2. S'il a été décidé d'établir un règlement d'ordre intérieur, il peut être établi par acte sous seing privé. Lois sur la copropriété21-03-1804[chapitre III. De la copropriété]chapitre III inséré par l'art. 1er de la L. du 8 juillet 1924 (M.B., 13 juillet 1924). [Section Ire. De la copropriété ordinaire et de

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic.

Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic. Introduction I. L administrateur de biens immobiliers En 2010, la législation en matière de copropriété a été profondément modifiée. La loi du 2 juin 2010 modifiant la législation en matière de copropriété

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE LOTISSEMENTS TRANSACTIONS GESTION DE BIENS - SYNDIC DE COPROPRIETES LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE DEFINITIONS LA COPROPRIETE La copropriété est l organisation de l ensemble immobilier répartie

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE

CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE SECTION Ire. - DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL Art. 577-2. C. civ. 1er. A défaut de conventions et de dispositions spéciales, la propriété

Plus en détail

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée.

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée. Nos honoraires sont donnés à titre indicatif car le travail requis pour un immeuble neuf ou vétuste, avec ou sans ascenseur, avec ou sans chauffage commun,... n'est pas identique. Les honoraires d'un syndic

Plus en détail

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part.

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part. TEXTE COORDONNE CHAPITRE III DE LA COPROPRIETE SECTION I - De la copropriété ordinaire et de la copropriété forcée en général Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions et dispositions spéciales, la propriété

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

COPROPRIETE ETRE COPROPRIETAIRE

COPROPRIETE ETRE COPROPRIETAIRE COPROPRIETE ETRE COPROPRIETAIRE DROITS, OBLIGATIONS, RAPPORTS AVEC LE SYNDIC COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B CONNAITRE LE SENS DES MOTS COPROPRIÉTÉ Répartition

Plus en détail

LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS

LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS Le particularisme de la copropriété des immeubles bâtis : Un immeuble bâti est composé d'appartements privatifs ainsi que de parties collectives (toit, escalier, ascenseur,

Plus en détail

Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété.

Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété. Journal Officiel de la République de Djibouti Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DU GOUVERNEMENT VU La Constitution du

Plus en détail

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part.

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part. LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) (telle que modifiée par la Loi du 15 mai 2012 modifiant le Code civil en ce qui concerne la copropriété) CHAPITRE III. DE LA COPROPRIETE SECTION I re. DE

Plus en détail

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (Les nouvelles dispositions de la loi de juin 2010 mentionnées en rouge)

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (Les nouvelles dispositions de la loi de juin 2010 mentionnées en rouge) LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (Les nouvelles dispositions de la loi de juin 2010 mentionnées en rouge) SECTION Ire. DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL. Art. 577-2. 1er. A défaut

Plus en détail

I. INTRODUCTION : II. ANALYSE DE QUELQUES DISPOSITIONS DU CODE JUDICIAIRE :

I. INTRODUCTION : II. ANALYSE DE QUELQUES DISPOSITIONS DU CODE JUDICIAIRE : LA COPROPRIETE ET SON CONTENTIEUX : SUITE DE L ANALYSE ET DES POSSIBLES REFORMES DE LA LOI. De Pierre ROUSSEAUX, avocat,président S.N.P. CHARLEROI I. INTRODUCTION : Conférer des droits et des obligations

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier ÊTRE COPROPRIÉTAIRE DROITS, OBLIGATIONS, RAPPORTS AVEC LE SYNDIC Notre métier, c est votre garantie

Plus en détail

I LOVE SYNDIC. Vous simplifier la copropriété. C est notre métier. T i t r e d e l a p h o t o

I LOVE SYNDIC. Vous simplifier la copropriété. C est notre métier. T i t r e d e l a p h o t o Vous simplifier la copropriété C est notre métier I LOVE SYNDIC I n t r o d u c t i o n Ilovesyndic.be & CAP SUD Syndic Vous propose Le Guide de la coproprtété afin de vous éclairer sur le métier de syndic,

Plus en détail

COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B Cher copropriétaire, Vous êtes ou vous allez, avec d autres, devenir copropriétaire de l immeuble

Plus en détail

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme La loi ALUR réforme notamment la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis. En voici les principales nouveautés. ALUR et statut de la copropriété Par Séverine Antunes, consultante à la

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

La vie en copropriété

La vie en copropriété UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 1 tout savoir sur La vie en copropriété Cher copropriétaire, Vous êtes ou vous allez, avec d autres, devenir copropriétaire de l immeuble

Plus en détail

Feuille de route du copropriétaire

Feuille de route du copropriétaire Feuille de route du copropriétaire Que vous soyez déjà copropriétaire dans un immeuble géré par le cabinet IFNOR ou que vous veniez juste de faire l acquisition d un bien immobilier, nous avons voulu au

Plus en détail

ECOLES DU MONDE - ACTEURS EN EDUCATION

ECOLES DU MONDE - ACTEURS EN EDUCATION - STATUTS DE L ASSOCIATION LOI 1901 - ECOLES DU MONDE - ACTEURS EN EDUCATION ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Les soussignées, Isabelle SERVANT (née le 13/10/1970) Florence NANDE (née le 05/12/1969)

Plus en détail

Copropriété & accessibilité

Copropriété & accessibilité Note technique Copropriété & accessibilité Résumé de la législation relative aux travaux d accessibilité des BHC (Bâtiments d Habitation Collectifs) existants Les copropriétés relèvent de la réglementation

Plus en détail

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété vous informe COPROPRIETE : Décret n 2004-479 du 27 mai 2004 modifiant le décret n 67-223 du 17 mars 1967 Principaux

Plus en détail

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Statuts TITRE PREMIER ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC : CONDITIONS GENERALES

CONTRAT DE SYNDIC : CONDITIONS GENERALES - 1 - Article 1 : Hiérarchie des documents de référence En cas de conflits entre les Statuts et les présentes conditions, il convient de se référer aux dispositions légales en vigueur. De la même manière

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse)

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) STATUTS DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) Chapitre premier: Nature et buts Article 1: Dénomination et siège Les associations cantonales de gérants, courtiers et experts

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil)

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) CHAPITRE III. DE LA COPROPRIETE SECTION I re. DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL. Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions

Plus en détail

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil)

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) CHAPITRE III. DE LA COPROPRIETE SECTION I re. DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL. Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions

Plus en détail

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI adoptée le N 18 SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR LE SÉNAT modifiant la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

Financements bancaires des travaux en copropriété

Financements bancaires des travaux en copropriété Logement social & SEM Immobilières Financements bancaires des travaux en copropriété Serge Tisserant Caisse d Epargne Ile-de-France Direction du Marketing et du Développement Pôle Banque du Développement

Plus en détail

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application La Loi ALUR : les éléments importants concernant la copropriété et leurs délais d application La loi ALUR a été signée par le Président de la République le 24 mars 2014 et publiée au Journal Officiel le

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R ARTICLE PREMIER CONSTITUTION Conformément au chapitre premier du titre premier du Livre

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Chambre Professionnelle du Conseil.

Chambre Professionnelle du Conseil. NORMANDIE Chambre Professionnelle du Conseil. - STATUTS - STATUTS CPC Normandie-V3-Avril09 Page 1 sur 8 SOMMAIRE : ARTICLE 1 - Constitution et Désignation ARTICLE 2 - OBJET & DUREE ARTICLE 3 Territoire

Plus en détail

Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland. Statuts du 12 avril 2013

Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland. Statuts du 12 avril 2013 Touring Club Suisse Section Biel/Bienne-Seeland Statuts du 12 avril 2013 2 CHAPITRE I : NOM, SIÈGE, BUT ET MOYENS Article 1 er Nom/siège Le Touring Club Suisse, Section Biel/Bienne-Seeland Ci-après désigné

Plus en détail

T'N DANSE. association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS

T'N DANSE. association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS T'N DANSE association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS ARTICLE PREMIER - DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

nouveau plan comptable pour les associations des copropriétaires

nouveau plan comptable pour les associations des copropriétaires nouveau plan comptable pour les associations des copropriétaires Bulletin 63 CNC Commission des Normes Comptables 1210043 CBN Brochure voor mede-eigenaars 148X210_FR_CS5.indd 1 28/11/12 11:36 Préface En

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES Les modifications de ces statuts, établies par le Conseil d'administration de l'association, ont été votées et acceptées à l'assemblée Générale Ordinaire du

Plus en détail

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS 40 rue des Blancs Manteaux - 75004 Paris www.templedeparis.fr STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 Titre Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «FORUM EPFL» Version du 7 mai 2014

STATUTS DE L ASSOCIATION «FORUM EPFL» Version du 7 mai 2014 STATUTS DE L ASSOCIATION «FORUM EPFL» Version du 7 mai 2014 Le 31 octobre 2002 - journée historique, le Forum EPFL est devenu officiellement une association. Ces statuts définissent les fondements de l

Plus en détail

VIVRE EN COPROPRIETE

VIVRE EN COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE LEVEN IN MEDE-EIGENDOM Loi du 2 juin 2010 modifiant le Code civil afin de moderniser le fonctionnement Wet tot wijziging des copropriétés van het et d accroître la transparence de

Plus en détail

Statuts v1.3 - Page 1 sur 5

Statuts v1.3 - Page 1 sur 5 v1.3 - Page 1 sur 5 TITRE I : PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901, ayant pour

Plus en détail

Guide du copropriétaire

Guide du copropriétaire Guide du copropriétaire www.plainecommune.fr V ous allez bientôt acquérir un bien dans une copropriété. Ce guide a pour objectif de vous donner quelques points de repère pour bien comprendre comment fonctionne

Plus en détail

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin Médecin Organisation Travail Santé M O T S Organisation du travail et santé du médecin Statuts de MOTS Association MOTS : 0608 282 589 http://www.association-mots.org/ Maison des professions de santé 9,

Plus en détail

TABLE DES MATIERES STATUTS DE L IMMEUBLE VOTES EN ASSEMBLEE MODIFICATION DE LA LOI DU 30 JUIN 1994 L ACTIVITÉ DE SYNDIC ET DE RÉGISSEUR INTRODUCTION

TABLE DES MATIERES STATUTS DE L IMMEUBLE VOTES EN ASSEMBLEE MODIFICATION DE LA LOI DU 30 JUIN 1994 L ACTIVITÉ DE SYNDIC ET DE RÉGISSEUR INTRODUCTION TABLE DES MATIERES INTRODUCTION STATUTS DE L IMMEUBLE VOTES EN ASSEMBLEE MODIFICATION DE LA LOI DU 30 JUIN 1994 Art. 577-3 Art. 577-4 Art. 577-5 Art. 577-6 Art. 577-7 Art.577-8 Art. 577-8/1 Art. 577-8/2

Plus en détail

I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE

I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Titre I CONSTITUTION - OBJET - SIEGE SOCIAL - DUREE Article 1 - Constitution et Dénomination. Entre les soussignés, membres fondateurs et les personnes qui adhèrent aux présents statuts, une Association

Plus en détail

Livret-guide du nouveau copropriétaire. ce que vous devez savoir. Les contacts utiles

Livret-guide du nouveau copropriétaire. ce que vous devez savoir. Les contacts utiles Les contacts utiles Pour plus d informations sur les modalités de fonctionnement d une copropriété, sur vos droits et vos devoirs en tant que copropriétaire, ou pour vous aider à résoudre des difficultés

Plus en détail

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination S T A T U T S de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère (successeur dès le 1 er juillet 1985 du Laboratoire Suisse de Recherches Horlogères, fondé le 14 novembre 1924) C H A P I T R E P R E M

Plus en détail

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Loi du 25 avril 2007 Moniteur Belge 8 mai 2007 Note destinée à nos collaboratrices et collaborateurs Jean-Claude Brulé 23 mai 2007 1 On entend

Plus en détail

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal :

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal : 1 LE METIER DE SYNDIC Avec près de 8 millions de logements en Copropriété, la plupart des Français sont en relation avec un Syndic qui administre les parties communes de leur habitat collectif. Ils payent

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Création d entreprise & locaux

Création d entreprise & locaux Création d entreprise & locaux 1. Achat ou location Achat d'un local Le droit de propriété offre un avantage évident pour l'entrepreneur : celui d'être chez lui! Sous réserve des réglementations telles

Plus en détail

Convocation à l'assemblée Générale

Convocation à l'assemblée Générale RECOMMANDEE A.R. IMMEUBLE LE SQUARE DES ARTS II 59/61RUE DU CHATEAU DES RENTIERS 75013 PARIS Convocation à l'assemblée Générale Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous remercions de bien vouloir participer

Plus en détail

Association Suisse des Managers du Sport Statuts

Association Suisse des Managers du Sport Statuts Association Suisse des Managers du Sport Statuts Statuts Association Suisse des Managers du Sport Page 1 / 11 Statuts de l'association Suisse des Managers du Sport (ASMS) I. NOM ET SIEGE Article 1. L'Association

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration.

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration. ARTICLE 1 : DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une Association régie par la Loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : JAZZ ENTRE LES DEUX

Plus en détail

S T A T U T S (Association loi 1901)

S T A T U T S (Association loi 1901) CERCLE DAMIEN KONDOLO (La Fraternelle de la République Démocratique du Congo en Europe) S T A T U T S (Association loi 1901) Nous, membres de diverses institutions philanthropiques, réunis en Assemblée

Plus en détail

L appelant a été poursuivi devant la Chambre exécutive pour les griefs suivants :

L appelant a été poursuivi devant la Chambre exécutive pour les griefs suivants : Juridiction : Chambre d appel d expression française Date : 07/08/2012 Type de décision : par défaut Numéro de décision : 769 Syndic prélèvement indu de sommes non convocation d assemblées générales non

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1.

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique Statuts 2011 Table des matières Généralités 1. Nom et siège 2. But de la CAS 3. Cercle des assurés 4. Droits et devoirs

Plus en détail

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique Dahir n 1-08-60 du 17 joumada I 1429 portant promulgation de la loi n 01-07 édictant des mesures particulières relatives aux résidences immobilières de promotion touristique et modifiant et complétant

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic Accueil >Analyses et commentaires >Analyses juridiques >Analyses juridiques 2015 >Copropriété : contrat type et rémunération du syndic >p.1 Copropriété : contrat type et rémunération du syndic N 2015-07

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE ENTRE LES SOUSSIGNES L'association des copropriétaires de l'immeuble situé à... et représentée par le Conseil de Gérance ou à défaut, par. dûment mandatée à cette fin en

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

I Buts, Composition et Ressources de l'association

I Buts, Composition et Ressources de l'association I Buts, Composition et Ressources de l'association Article 1. Il est fondé entre les différents adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association.

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association. STATUTS du 25 juin 2003 Fondée le 9 juillet 1869 Siège social: Wallisellen Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique I. Nom, but, siège et durée de l'association Art. 1 Siège social,

Plus en détail

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal)

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal) I. Dénomination, siege social et objectifs Article 1 (Dénomination et cadre légal) Par les présents statuts, il est constitué une fédération internationale d associations dénommée EURODOC le Conseil Européen

Plus en détail

Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364.

Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364. Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364 Statuts modifiés TITRE Ier. Dénomination, siège, objet et durée Article

Plus en détail

Créer son ASBL. VERSION 1 01 février 2013

Créer son ASBL. VERSION 1 01 février 2013 Créer son ASBL La démarche à suivre! Ce dossier a été rédigé par l AWBB pour faciliter la démarche des clubs qui doivent acquérir la forme juridique ASBL avant le 30 juin 2013. VERSION 1 01 février 2013

Plus en détail

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 1 Le règlement de copropriété Le règlement de copropriété est avant tout un contrat interne, dont les copropriétaires sont les parties contractantes.

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901, ayant pour titre :...

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901, ayant pour titre :... Statuts d'association : exemple de statuts type Si l'on s'en tient strictement aux termes de la loi 1901, il n'y a pas de statuts modèles. Cependant,l'utilisation de statuts-type facilite la création d'une

Plus en détail

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître PREFECTURE DE L OISE Direction des Relations avec les Collectivités Locales Bureau de l'urbanisme, des affaires foncières et scolaires Affaire suivie par : M. ABDELLATIF Mme LENGLIN Tel : 03 44 06 12 76/

Plus en détail

dans votre résidence...

dans votre résidence... Coopération et Famille 17, rue de Richelieu 75038 Paris cedex 01 Conception & Réalisation : - Crédit-photos : Getty Images - Fotolia DE VOTRE COPROPRIÉTÉ BienvenueLES CLÉS dans votre résidence... Votre

Plus en détail

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015 Swiss Life SA, General-Guisan-Quai 40, Case postale, 8022 Zurich Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich (fondation) Règlement relatif aux placements Entrée en vigueur: 1er avril 2015 web1497 /

Plus en détail

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association ISF-INVEST Club STATUTS DE L'ASSOCIATION - article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés

Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés (OPC 1) ) du 17 janvier 1923 (Etat le 1 er janvier 1997) Le Tribunal fédéral suisse, en application

Plus en détail

EVRY. Copropriétaires Ce que vous devez savoir

EVRY. Copropriétaires Ce que vous devez savoir EVRY Copropriétaires Ce que vous devez savoir 1 Edito Être coproprétaire à Evry Comment fonctionne une copropriété? A quoi sert un syndic? Comment préparer une assemblée générale? Quelles sont les règles

Plus en détail

LE LIVRET DU COPROPRIÉTAIRE

LE LIVRET DU COPROPRIÉTAIRE SOCOGIM à Orléans Location - syndic -10 boulevard Rocheplatte B.P. 71479 45004 Orléans decex 1 02 38 79 75 95 - socogim.orleans@groupe-valloire.fr v e n t e - t r a n s a c t i o n - l o c a t i o n -

Plus en détail

REGLEMENT DE COPROPRIETE REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR RESIDENCE LE CHÂTEAU RIXENSART

REGLEMENT DE COPROPRIETE REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR RESIDENCE LE CHÂTEAU RIXENSART REGLEMENT DE COPROPRIETE ET REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR (texte approuvé lors de l assemblée générale du 18 avril 2012) RESIDENCE LE CHÂTEAU RIXENSART 1 Le présent texte a été mis en concordance en vue

Plus en détail

STATUTS VERSION 2014. Elle est constituée en date du 29 septembre 2009. La liste des membres fondateurs est annexée aux présents statuts.

STATUTS VERSION 2014. Elle est constituée en date du 29 septembre 2009. La liste des membres fondateurs est annexée aux présents statuts. STATUTS VERSION 2014 I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 L Association des Commerçants de Collonge-Bellerive et Vésenaz (ci-après l'association) est une association de droit suisse au sens des articles

Plus en détail

NEPTUNE Association déclarée selon la loi de 1901. Siège social : 32 boulevard Paul Vaillant Couturier 93100 MONTREUIL SOUS BOIS STATUTS

NEPTUNE Association déclarée selon la loi de 1901. Siège social : 32 boulevard Paul Vaillant Couturier 93100 MONTREUIL SOUS BOIS STATUTS NEPTUNE Association déclarée selon la loi de 1901 Siège social : 32 boulevard Paul Vaillant Couturier 93100 MONTREUIL SOUS BOIS STATUTS MIS EN HARMONIE AVEC L'ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 20 juin

Plus en détail

Créer un syndicat UNSA Territoriaux

Créer un syndicat UNSA Territoriaux Créer un syndicat UNSA Territoriaux Qui peut constituer le syndicat? Deux conditions : avoir une activité professionnelle, être syndiqué. Ces deux conditions sont issues du préambule de la constitution

Plus en détail

L Assurance en copropriété

L Assurance en copropriété L Assurance en copropriété Par Paul-André LeBouthillier et Richard Lavoie Avocats L assurance en copropriété Les obligations générales du Syndicat en matière d assurance? Comment réagir lors d un sinistre

Plus en détail