Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction. L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic."

Transcription

1 Introduction I. L administrateur de biens immobiliers En 2010, la législation en matière de copropriété a été profondément modifiée. La loi du 2 juin 2010 modifiant la législation en matière de copropriété a été publiée au Moniteur belge le 28 juin La nouvelle loi est entrée en vigueur le 1er septembre Vous pouvez consulter une version consolidée de la loi sur la copropriété sur le site Internet de l IPI (rubrique «textes juridiques»). L'administrateur de biens immobiliers est une personne qui effectue des opérations de régisseur ou de syndic. Le syndic d immeubles se charge de la gestion des parties communes d'un immeuble ou d'un groupe d'immeubles en copropriété forcée. Il représente l association des copropriétaires, exécute les décisions de l assemblée générale des copropriétaires, etc. Le régisseur effectue pour le compte de tiers des activités de gestion de biens immobiliers ou de droits immobiliers, autres que celles de syndic (il s occupe par exemple de percevoir les loyers pour le compte du propriétaire). Il peut remplacer le propriétaire dans toutes les relations avec son ou ses locataires ou les corps de métiers, etc.

2 II. L association des copropriétaires 1. Personnalité juridique Pour acquérir la personnalité juridique, l association des copropriétaires doit remplir deux conditions : une indivision : des propriétaires différents pour un même immeuble ; les statuts doivent être transcrits à la conservation des hypothèques. Tous les documents émanant de l association des copropriétaires doivent mentionner le numéro d entreprise de l association. 2. Organes L assemblée générale des copropriétaires et le syndic de la copropriété sont les organes indispensables, et obligatoires, à son fonctionnement. Le conseil de copropriété (anciennement conseil de gérance), un organe assistant le syndic et contrôlant sa gestion, est obligatoire pour les copropriétés de 20 lots ou plus (à l exception des caves, des garages

3 et des parkings). Pour les copropriétés de moins de 20 lots, la constitution d un conseil de copropriété est facultative. L assemblée générale des copropriétaires est l organe souverain qui dispose des pouvoirs les plus étendus de gestion et d administration de la copropriété. C est là que chaque copropriétaire peut faire entendre sa voix et que le syndic devra rendre des comptes sur sa gestion de l immeuble. 3. Règlements Outre les règles prévues par la loi elle-même, l association des copropriétaires est régie par ses statuts. Ceux-ci comprennent l acte de base et le règlement de copropriété qui doivent faire l objet d un acte authentique. Très souvent, ils sont complétés par un règlement d ordre intérieur qui, lui, ne doit pas faire l objet d un acte notarié, un acte sous seing privé suffisant. Remarque : les statuts et le règlement d ordre intérieur antérieurs au 1er septembre 2010 doivent pour le 1er septembre 2011 au plus tard être adaptés à la nouvelle loi du 2 juin 2010.

4 A savoir L acte de base L acte de base comprend au moins la description de l ensemble immobilier, des parties privatives (ou «lots», propres à chaque propriétaire) et communes (façades, hall d entrée, chaufferie ) et la fixation de la quote-part des parties communes relative à chaque partie privative. Le règlement de copropriété Il détaille le fonctionnement de la copropriété en précisant au moins : les droits et obligations de chaque propriétaire quant aux parties privatives et communes ; les règles relatives au mode de convocation, au fonctionnement et aux pouvoirs de l'assemblée générale ; les critères et le mode de calcul de la répartition des charges ; le mode de nomination d un syndic, l étendue de ses pouvoirs, la durée de son mandat et les modalités de renouvellement de celui-ci, les modalités du renon éventuel de son contrat ainsi que les obligations consécutives à la fin de sa mission ; la période annuelle de quinze jours pendant laquelle se tient l assemblée générale ordinaire. Le règlement d ordre intérieur Ce document est un document pratique qui définit les principes de vie au sein de l'immeuble. Constitution d'associations partielles Si l indivision principale comprend vingt lots ou plus, l acte de base peut prévoir la création d associations partielles avec personnalité juridique. La constitution de ces associations partielles est possible par immeuble dans un groupe d'immeubles ou, si un immeuble comporte une séparation physique en éléments clairement distincts, par élément de cet immeuble. Les compétences de ces associations partielles doivent également être décrites dans l'acte de base. Le fonctionnement d une association partielle de copropriétaires ayant la responsabilité juridique peut, selon les circonstances, coûter cher. C est pourquoi il est possible de renoncer à la responsabilité juridique et de seulement créer des associations partielles de fait, ce qui requiert une décision de l assemblée générale prise à une majorité des 4/5. Ces associations partielles ne pourront préparer que les décisions relatives aux parties communes particulières. Les propositions de décision doivent être entérinées lors de l assemblée générale.

5 Le syndic I. Le contrat de syndic La loi impose une convention écrite entre le syndic et l association des copropriétaires. Il convient que le contrat stipule clairement: l objet ; les parties ; le début et la durée de la convention (durée maximale de 3 ans, peut être renouvelée par décision expresse, une prolongation tacite est impossible) ; les modalités de résiliation et de prolongation ; la description des prestations ordinaires et extraordinaires ; les honoraires et le remboursement des frais ; les modalités de reprise et de décharge ; les droits et obligations qui découlent des règles de fonctionnement propres à l organisation du bureau du syndic. II. Mission de syndic Outre les connaissances juridiques et techniques requises, le syndic doit exercer sa mission en veillant à remplir le rôle social lié à sa fonction : clarificateur, conciliateur et modérateur.

6 1. Nomination du syndic Le syndic est nommé soit par l assemblée générale, soit par le règlement de copropriété (donc le promoteur), soit encore par le juge (syndic judiciaire). Si le syndic est désigné par le règlement de copropriété, son mandat expire de plein droit lors de la première assemblée générale. Dans les huit jours à dater de la prise de cours de sa mission, il affichera de manière inaltérable et visible à l'entrée de l'immeuble concerné l'avis reprenant les indications prévues par la loi (la date de la nomination, les nom, prénoms, profession et domicile du syndic ou, s il s agit d une société, sa forme, sa dénomination, son siège social ainsi que son numéro d'entreprise, etc.). Il est également recommandé d'y mentionner la période au cours de laquelle l'assemblée générale annuelle se tient (cette période doit de toute façon être publiée par affichage).

7 Informations à réunir liste des noms, adresses et coordonnées des copropriétaires et références de leur(s) lot(s) ; liste des noms, adresses des locataires et références des lots qu ils occupent ; contrats liant l association des copropriétaires ; situation comptable active et passive et état patrimonial de la copropriété, de même que les livres comptables et archives. Mais aussi des éléments de base relatifs au bien à gérer : plan de construction ; cahier des charges ; rapports de contrôle et d examen des installations techniques et attestations de conformité des communs ; garanties éventuelles ; permis de bâtir ; rapport et conditions imposées par les services d incendie ; dossier d intervention ultérieure ; statuts de l immeuble (acte de base et règlement de copropriété) et règlement d'ordre intérieur. 2. Missions légales du syndic Le syndic dispose de trois types de pouvoirs: En tant qu organe exécutif de l association des copropriétaires, le syndic dispose de trois types de pouvoirs : légaux : ceux qui sont déterminés par la loi ; statutaires : ceux qui sont fixés par le règlement de copropriété ;

8 conventionnels : ceux qui proviennent de décisions prises par l assemblée générale. Le syndic est légalement chargé de: convoquer l assemblée générale aux dates fixées par le règlement de copropriété ou lorsqu une décision doit être prise d urgence ; consigner les décisions de l assemblée générale et les modifications apportées au règlement d ordre intérieur dans le registre ouvert à cet effet ; exécuter et faire exécuter les décisions de l assemblée générale ; accomplir tous les actes conservatoires et tous les actes d administration provisoire ; administrer les fonds de l association des copropriétaires ; représenter l association des copropriétaires, tant en justice que dans la gestion des affaires communes ; en cas de transmission de la propriété d un lot, fournir au notaire, à la demande de celui-ci, le relevé des dettes, les procédures en suspens, les décisions prises, etc. ; communiquer aux personnes occupant l immeuble en vertu d un droit personnel ou réel mais ne disposant pas du droit de vote à l assemblée générale (p. ex. aux locataires) la date des assemblées afin de leur permettre de formuler par écrit leurs demandes et observations relatives aux parties communes ; transmettre à son successeur (ou en l absence de celui-ci, au président de la dernière assemblée générale) tous les documents concernant la copropriété ainsi que toute la comptabilité et les actifs dont il avait la gestion (dans les 30 jours qui suivent la fin du mandat) ; souscrire une assurance responsabilité ; permettre aux copropriétaires d avoir accès à tous les documents ou informations à caractère non privé relatifs à la copropriété ; conserver, le cas échéant, le dossier d intervention ultérieure ; en cas de missions et contrats (dépassant un montant fixé par une assemblée générale), présenter plusieurs devis établis sur la base d un cahier des charges préalablement élaboré ; soumettre à l assemblée générale ordinaire un rapport d évaluation des contrats de fournitures régulières ; solliciter l autorisation préalable de l assemblée générale pour toute convention entre l association des copropriétaires et le syndic (ses préposés, alliés prévus par la loi etc.) ; tenir à jour la liste des coordonnées des personnes en droit de participer à l'assemblée générale (les copropriétaires peuvent réclamer cette liste) ; tenir les comptes de manière claire, précise et détaillée ; préparer le budget prévisionnel pour faire face aux dépenses courantes, ainsi qu un budget prévisionnel pour les frais extraordinaires prévisibles (les budgets prévisionnels sont soumis, chaque année, au vote à l assemblée générale).

9 3. Actions en justice Le syndic, représentant légal de l association, pourra agir pour: recouvrer un arriéré de charges communes ; obtenir réparation des dégâts causés aux communs par un copropriétaire ; revendiquer une partie des communs que tenterait de s approprier un copropriétaire ou un voisin ; mettre en cause la responsabilité d un des fournisseurs ; Inversement, si une action est introduite contre la copropriété, le syndic la représentera en justice. D'autre part, la loi reconnaît à chaque propriétaire et à chaque occupant la possibilité d'intenter seul diverses actions: en annulation ou en réformation des décisions d assemblée générale ; visant la convocation d une assemblée générale ; autorisant l exécution des travaux ; demandant une rectification des quotes-parts de copropriété ou du mode de répartition des charges communes ; en abus de majorité ou de minorité ;

10 Tâches administratives I. La relation avec le conseil de copropriété Le conseil de copropriété est un organe qui a pour mission de veiller à la bonne exécution par le syndic de ses missions. Il est important que le syndic puisse instaurer une relation de confiance avec cet organe, puisqu il est composé de copropriétaires habitant généralement l immeuble et que leur expertise peut lui être utile. Un conseil de copropriété est obligatoire à partir de 20 lots (voir plus haut). II. L'organisation et le fonctionnement de l'assemblée générale 1. Composition L assemblée générale est présidée par un copropriétaire et se compose de tous les copropriétaires qui ont chacun le droit de se faire représenter, moyennant procuration, par la personne de leur choix (sauf par le syndic). Toutes les procurations seront annexées au procès-verbal. La procuration est toujours écrite et désigne nommément le mandataire ; elle peut être générale ou spéciale. Nul ne peut accepter plus de 3 procurations par vote, sauf si le total des voix n excède pas 10 % du total des voix affectées à l ensemble des lots de la copropriété. En cas de démembrement du droit de propriété ou d indivision ordinaire, le droit de participer aux délibérations de l assemblée générale est suspendu jusqu à ce que les intéressés désignent la personne qui exercera ce droit.

11 2. Convocation Le syndic doit convoquer l assemblée générale ordinaire ou statutaire conformément aux statuts, mais aussi chaque fois qu une décision doit être prise d urgence. Un ou plusieurs copropriétaires possédant au moins 1/5e des quotes-parts dans les parties communes peuvent aussi demander la convocation de l assemblée générale au syndic. Si le syndic ne donne pas suite à cette requête, un des copropriétaires qui a cosigné cette dernière peut convoquer lui-même l'assemblée générale. Les convocations sont adressées selon le mode et dans les délais fixés par le règlement de copropriété. Sauf dans les cas d urgence, la convocation est communiquée quinze jours au moins avant la date de l assemblée, à moins que le règlement de copropriété n ait prévu un délai plus long. La responsabilité du syndic peut être mise en cause en cas de violation des règles qui fixent les délais de convocation. 3. Fixation de la date et de l ordre du jour Le règlement de copropriété mentionne la période annuelle de quinze jours pendant laquelle se tient l assemblée générale ordinaire. Tous les points de l ordre du jour doivent être clairement indiqués dans les convocations. L assemblée générale ne peut délibérer et voter que sur les points inscrits à l ordre du jour. Les points repris sous le «divers» doivent être détaillés dans l ordre du jour. Chaque copropriétaire a le droit de demander l inscription d un point à l ordre du jour. Cette demande se fait par écrit au syndic, en temps utile pour pouvoir être insérée dans la convocation (c.-à-d. au moins 3 semaines avant le premier jour de la période, fixée dans le règlement de copropriété, au cours de laquelle l assemblée générale ordinaire doit avoir lieu). L assemblée générale annuelle se tient à la date, à l heure et à l endroit indiqués sur les convocations ou, par défaut, au siège de l association des copropriétaires.

12 4. Constitution de l assemblée L assemblée générale n est valablement constituée que si les règles de convocation ont été respectées (forme, délais, etc.). Les délibérations et décisions valablement prises par l assemblée générale obligent tous les copropriétaires concernés pour les points à l ordre du jour, qu ils soient représentés ou non, défaillants ou abstentionnistes. 5. Règles de quorums et de majorités a) Droit de vote Chaque copropriétaire dispose d un nombre de voix correspondant à sa quote-part dans les parties communes. Le syndic ne dispose d'aucune voix, sauf s'il est également copropriétaire. Si une personne est mandatée ou employée par l association des copropriétaires pour réaliser une mission, elle ne pourra pas participer aux délibérations ni aux votes concernant cette mission. Nul ne peut prendre part au vote (même comme mandataire) pour un nombre de voix supérieur à la somme des voix dont disposent les autres copropriétaires présents ou représentés. b) Quorum de présence L assemblée générale ne délibère valablement que si plus de la moitié des copropriétaires sont présents ou représentés au début de l assemblée et pour autant qu ils possèdent au moins la moitié des quotes-parts dans les parties communes. L assemblée générale délibère aussi valablement si les copropriétaires présents ou représentés au début de l assemblée générale représentent plus de trois quarts des quotesparts dans les parties communes.

13 Si aucun des deux quorums n est atteint, une deuxième assemblée générale sera réunie après un délai de quinze jours au moins. Elle pourra délibérer, quel que soit le nombre de membres présents ou de quotes-parts représentées, sauf si la décision requiert l'unanimité des voix de tous les copropriétaires. c) Majorités et unanimité Les décisions sont prises à la majorité absolue (plus de la moitié des votes) des voix des copropriétaires présents ou représentés, sauf si la loi exige une majorité qualifiée (supérieure à la majorité sans atteindre l unanimité des votes) ou l unanimité (tous les copropriétaires). Les abstentions, les votes nuls et blancs ne sont pas considérés comme des voix émises pour le calcul de la majorité requise. Précision Certaines décisions doivent être prises à une majorité qualifiée, voire à l unanimité, en vertu de la loi. L assemblée générale décide : à la majorité des 3/4 des voix présentes ou repr ésentées: de toute modification aux statuts pour autant qu elle ne concerne que la jouissance, l usage ou l administration des parties communes ; de tous travaux affectant les parties communes, à l exception de ceux qui peuvent être décidés par le syndic ; dans toute copropriété de moins de 20 lots, de la création et de la composition d un conseil de copropriété (le conseil de copropriété est obligatoire à partir de 20 lots) ; du montant des marchés et des contrats à partir duquel une mise en concurrence est obligatoire ; moyennant une motivation spéciale, de l exécution des travaux à certaines parties privatives qui, pour des raisons techniques ou économiques, sera assurée par l association des copropriétaires (pensez par exemple à une infiltration d eau provenant d une terrasse privée). à la majorité des 4/5 des voix présentes ou représentées: de toute autre modification aux statuts, en ce compris la modification de la répartition des charges de copropriété ; de la modification de la destination de l immeuble ou d une partie de celui-ci ; de la reconstruction de l immeuble ou de la remise en état de la partie endommagée en cas de destruction partielle ; de toute acquisition de biens immobiliers destinés à devenir communs ; de tous actes de disposition de biens immobiliers communs (comme la vente d une parcelle) ; de la modification des statuts en fonction de la constitution d'associations partielles à l'intérieur d'une copropriété ;

14 de la constitution d associations partielles dépourvues de la personnalité juridique, celles-ci pouvant uniquement préparer les décisions relatives aux parties communes particulières indiquées dans la décision. Ces propositions de décisions doivent être ratifiées lors de l'assemblée générale suivante. à l unanimité des voix de tous les copropriétaires (ce qui implique que tous les copropriétaires doivent être présents ou représentés): sur toute modification de la répartition des quotes-parts de copropriété (sauf si celleci est la conséquence d une autre décision prise à une majorité qualifiée comme à la suite de la constitution d'associations partielles) ; sur toute décision de l assemblée générale de reconstruction totale de l immeuble ; de la décision de dissoudre l association des copropriétaires. III. Le procès-verbal et l exécution des décisions de l assemblée générale Le syndic rédige le procès-verbal des décisions prises par l assemblée générale avec indication des majorités obtenues et du nom des copropriétaires qui ont voté contre ou qui se sont abstenus. A la fin de la séance et après lecture, ce procès-verbal est signé par le président de l assemblée générale, par le secrétaire désigné lors de l ouverture de la séance et par tous les copropriétaires encore présents à ce moment ou leurs mandataires. Le syndic doit exécuter et faire exécuter toutes les décisions prises par l'assemblée générale. Il est par conséquent obligé d entreprendre les travaux décidés, d entamer les procédures visées et approuvées par l assemblée générale et d exécuter toute autre mission qui lui serait confiée. Le syndic consigne les décisions dans le registre dans les 30 jours suivant l'assemblée générale, et transmet celles-ci, dans le même délai, aux copropriétaires et autres syndics (associations partielles). Si le copropriétaire n a pas reçu le procès-verbal dans le délai fixé, il en informe le syndic par écrit.

15 IV. Le fonctionnement du secrétariat de l association des copropriétaires Les tâches du secrétariat consistent à: mettre à jour les adresses des copropriétaires ; mettre à jour le règlement d ordre intérieur ; gérer le courrier de l association des copropriétaires ; mettre à jour les polices d assurances ; informer les copropriétaires en cas d action en justice ; donner accès aux pièces concernant les points à l ordre du jour (au bureau ou par internet) ; constituer les dossiers de procédures, de demandes d autorisation, de subventions, de réclamations et de permis, V. L archivage des documents Le syndic conserve les pièces justificatives relatives aux décomptes ainsi qu un état détaillé du patrimoine pendant 5 ans à dater de sa décharge, en ses bureaux et à la disposition de toute personne intéressée. En cas de changement de syndic, le syndic sortant sera dans l obligation de les transmettre à son successeur (ou, en l absence de celui-ci, au président de la dernière assemblée générale). De plus, le syndic doit conserver les correspondances de et avec ses mandants et les copropriétaires, ainsi que les écrits relatifs aux contrats passés avec les fournisseurs. Par ailleurs, le syndic devra respecter les obligations légales de conservation, notamment celles qui imposent de conserver les livres et documents comptables pendant 10 ans à partir du 1er janvier de l année qui suit leur clôture.

16 A savoir L'emploi des langues L'usage de la langue est libre. Cependant, un copropriétaire peut, à sa demande, obtenir une traduction de tout document relatif à la copropriété émanant de l association des copropriétaires, si la traduction visée doit être effectuée dans la langue ou dans l une des langues de la région linguistique dans laquelle l immeuble ou le groupe d immeubles est situé. Les frais de traduction sont à charge de l association des copropriétaires. Sauf en ce qui concerne les statuts, le droit du copropriétaire d'obtenir une traduction des documents de l'association des copropriétaires ne s'applique qu'aux documents rédigés après le 1er septembre 2010.

17 Les tâches comptables I. Obligations légales Le syndic doit tenir les comptes de l association des copropriétaires de manière claire, précise et détaillée. Un arrêté royal prévoira un plan comptable minimum normalisé. Toute copropriété de moins de vingt lots (à l'exclusion des caves, des garages et parkings) est autorisée à tenir une comptabilité simplifiée reflétant au minimum les recettes et les dépenses, la situation de trésorerie ainsi que les mouvements des disponibilités en espèces et en compte, le montant du fonds de roulement et du fonds de réserve, les créances et les dettes des copropriétaires. Les fonds de l association des copropriétaires doivent être placés sur des comptes, dont obligatoirement un compte distinct pour le fonds de roulement et un compte distinct pour le fonds de réserve. Ces comptes doivent être ouverts au nom de l association des copropriétaires. Le syndic doit établir un budget prévisionnel pour faire face aux dépenses courantes de maintenance, de fonctionnement et d administration des parties communes et équipements communs de l immeuble. Il doit faire de même pour les frais extraordinaires prévisibles. Ces budgets prévisionnels sont soumis, chaque année, au vote de l association des copropriétaires. II. Constitution de la trésorerie C est sur la base des budgets ordinaires approuvés par l assemblée générale que le syndic procèdera aux appels de fonds nécessaires auprès des copropriétaires.

18 Rappelons l obligation déontologique du syndic de ne commander des travaux que s il est en possession des fonds nécessaires. III. Méthodes possibles 1. Reconstitution quadri(tri)mestrielle du fonds de roulement Au moment de la mise en état d habitabilité de l immeuble, le syndic constitue le fonds de roulement qui doit permettre de couvrir les charges jusqu à la prochaine répartition de cellesci. Pour estimer l importance du fonds de roulement, le syndic passe en revue les dépenses auxquelles la copropriété doit faire face pendant l exercice. Au jour de la clôture trimestrielle, le syndic appellera les fonds qui ont été absorbés au cours de cette période. Cette méthode a la préférence de nombreux copropriétaires, malgré la lourdeur du système et les variations que subissent les appels de fonds. 2. Appel de fonds trimestriel fixe sur la base du budget voté par l'assemblée générale Lors de l assemblée générale, le syndic doit obtenir un accord sur le budget qu'il présente. Sur la base de l enveloppe globale jugée nécessaire pour couvrir les dépenses ordinaires et extraordinaires (travaux décidés par l assemblée générale), le syndic invitera trimestriellement les propriétaires à couvrir la copropriété de leur quote-part à concurrence d une provision représentant 25 % de l'enveloppe globale estimée. A la clôture annuelle de l exercice, le syndic présentera à l assemblée générale une situation mettant en parallèle les charges de fonctionnement, de conservation et de restauration, les frais privatifs de consommation individuelle et le total des provisions versées par chacun. Le solde créditeur ou débiteur de l exercice échu est imputé sur l'exercice suivant. L avantage de ce mode de contribution à la trésorerie est qu il permet au propriétaire de programmer ses obligations à l égard de la copropriété. 3. Adaptation des fonds de roulement et des appels de fonds trimestriels fixes Il va de soi qu il sera possible d adapter les appels de fonds trimestriels si cela s avérait nécessaire en cours d exercice suite à des circonstances particulières, sous réserve de l accord de l assemblée générale. Dans les reconstitutions de fonds de roulement, c est également l assemblée générale de fin d exercice qui approuvera les comptes. Le syndic pourra proposer une augmentation éventuelle afin de l'ajuster à l'évolution économique des produits et services.

19 IV. Répartition des charges communes et clôtures comptables La clôture annuelle, obligatoire d un point de vue déontologique, doit répondre à certaines règles de transparence: le décompte de clôture doit intégrer la répartition des consommations individuelles ; un relevé des frais avec regroupement par type de dépense et clé de répartition doit exister ; un tableau de répartition des frais entre copropriétaires ou un relevé individuel des frais à répartir doit être joint ; un état patrimonial de l association des copropriétaires doit être établi. V. Les vérifications comptables L'assemblée générale désigne annuellement un commissaire aux comptes, copropriétaire ou non, dont les obligations et les compétences sont déterminées par le règlement de copropriété. Le commissaire a pour mission de constater l exactitude des écritures comptables et l existence de la concordance des écritures du syndic avec les relevés bancaires. VI. Les mutations Intervention du syndic et du notaire, de l agent immobilier ou du vendeur Qui va payer les frais engagés antérieurement à la vente du lot privatif? Qui, du vendeur ou de l acheteur, devra en supporter la charge?

20 Lors de la vente d un appartement situé dans un immeuble à appartements multiples, comment arriver à informer de manière complète et transparente le copropriétaire entrant? Qui se charge des coûts de ce devoir d information? 1. L article du Code civil tend à répondre à ces questions : a) Dans la perspective de la cession du droit de propriété d'un lot, le notaire, l agent immobilier ou, le cas échéant, le cédant transmet au cessionnaire (acheteur) - avant la signature de la convention - les informations et documents suivants, que le syndic lui communique sur simple demande dans un délai de quinze jours : le montant du fonds de roulement et du fonds de réserve ; le montant des arriérés éventuels dus par le cédant ; la situation des appels de fonds, destinés au fonds de réserve et décidés par l assemblée générale avant la date certaine du transfert de la propriété ; le cas échéant, le relevé des procédures judiciaires en cours relatives à la copropriété ; les procès-verbaux des assemblées générales ordinaires et extraordinaires des trois dernières années, ainsi que les décomptes périodiques des charges des deux dernières années ; une copie du dernier bilan approuvé par l assemblée générale de l association des copropriétaires. A défaut de réponse du syndic dans les quinze jours de la demande, le notaire, l agent immobilier ou le cédant, selon le cas, avise les parties de la carence de celuici. b) En cas de cession du droit de propriété d un lot entre vifs ou pour cause de mort le notaire instrumentant demande au syndic de l association des copropriétaires, par lettre recommandée à la poste, de lui transmettre des informations et documents suivants : le montant des dépenses de conservation, d entretien, de réparation et de réfection décidées par l assemblée générale ou le syndic avant la date certaine du transfert de la propriété mais dont le paiement est demandé par le syndic postérieurement à cette date ; un état des appels de fonds approuvés par l assemblée générale des copropriétaires avant la date certaine du transfert de propriété et le coût des travaux urgents dont le paiement est demandé par le syndic postérieurement à cette date ; un état des frais liés à l acquisition de parties communes, décidés par l'assemblée générale avant la date certaine du transfert de la propriété, mais dont le paiement est demandé par le syndic postérieurement à cette date ; un état des dettes certaines dues par l associations des copropriétaires à la suite de litiges nés avant la date certaine du transfert de la propriété, mais dont le paiement est demandé par le syndic postérieurement à cette date. A défaut de réponse du syndic dans les trente jours de la demande, le notaire avise les parties de la carence de celui-ci.

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part.

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part. TEXTE COORDONNE CHAPITRE III DE LA COPROPRIETE SECTION I - De la copropriété ordinaire et de la copropriété forcée en général Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions et dispositions spéciales, la propriété

Plus en détail

CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE

CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE CHAPITRE III. - DE LA COPROPRIETE SECTION Ire. - DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL Art. 577-2. C. civ. 1er. A défaut de conventions et de dispositions spéciales, la propriété

Plus en détail

2. S'il a été décidé d'établir un règlement d'ordre intérieur, il peut être établi par acte sous seing privé.

2. S'il a été décidé d'établir un règlement d'ordre intérieur, il peut être établi par acte sous seing privé. Lois sur la copropriété21-03-1804[chapitre III. De la copropriété]chapitre III inséré par l'art. 1er de la L. du 8 juillet 1924 (M.B., 13 juillet 1924). [Section Ire. De la copropriété ordinaire et de

Plus en détail

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (Les nouvelles dispositions de la loi de juin 2010 mentionnées en rouge)

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (Les nouvelles dispositions de la loi de juin 2010 mentionnées en rouge) LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (Les nouvelles dispositions de la loi de juin 2010 mentionnées en rouge) SECTION Ire. DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL. Art. 577-2. 1er. A défaut

Plus en détail

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part.

3. Le copropriétaire participe aux droits et aux charges de la propriété en proportion de sa part. LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) (telle que modifiée par la Loi du 15 mai 2012 modifiant le Code civil en ce qui concerne la copropriété) CHAPITRE III. DE LA COPROPRIETE SECTION I re. DE

Plus en détail

TABLE DES MATIERES STATUTS DE L IMMEUBLE VOTES EN ASSEMBLEE MODIFICATION DE LA LOI DU 30 JUIN 1994 L ACTIVITÉ DE SYNDIC ET DE RÉGISSEUR INTRODUCTION

TABLE DES MATIERES STATUTS DE L IMMEUBLE VOTES EN ASSEMBLEE MODIFICATION DE LA LOI DU 30 JUIN 1994 L ACTIVITÉ DE SYNDIC ET DE RÉGISSEUR INTRODUCTION TABLE DES MATIERES INTRODUCTION STATUTS DE L IMMEUBLE VOTES EN ASSEMBLEE MODIFICATION DE LA LOI DU 30 JUIN 1994 Art. 577-3 Art. 577-4 Art. 577-5 Art. 577-6 Art. 577-7 Art.577-8 Art. 577-8/1 Art. 577-8/2

Plus en détail

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée.

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée. Nos honoraires sont donnés à titre indicatif car le travail requis pour un immeuble neuf ou vétuste, avec ou sans ascenseur, avec ou sans chauffage commun,... n'est pas identique. Les honoraires d'un syndic

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil)

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) CHAPITRE III. DE LA COPROPRIETE SECTION I re. DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL. Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions

Plus en détail

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil)

LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) LOI SUR LA COPROPRIÉTÉ (extraits du Code civil) CHAPITRE III. DE LA COPROPRIETE SECTION I re. DE LA COPROPRIETE ORDINAIRE ET DE LA COPROPRIETE FORCEE EN GENERAL. Art. 577-2. 1 er. A défaut de conventions

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

VIVRE EN COPROPRIETE

VIVRE EN COPROPRIETE VIVRE EN COPROPRIETE LEVEN IN MEDE-EIGENDOM Loi du 2 juin 2010 modifiant le Code civil afin de moderniser le fonctionnement Wet tot wijziging des copropriétés van het et d accroître la transparence de

Plus en détail

REGLEMENT DE COPROPRIETE REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR RESIDENCE LE CHÂTEAU RIXENSART

REGLEMENT DE COPROPRIETE REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR RESIDENCE LE CHÂTEAU RIXENSART REGLEMENT DE COPROPRIETE ET REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR (texte approuvé lors de l assemblée générale du 18 avril 2012) RESIDENCE LE CHÂTEAU RIXENSART 1 Le présent texte a été mis en concordance en vue

Plus en détail

nouveau plan comptable pour les associations des copropriétaires

nouveau plan comptable pour les associations des copropriétaires nouveau plan comptable pour les associations des copropriétaires Bulletin 63 CNC Commission des Normes Comptables 1210043 CBN Brochure voor mede-eigenaars 148X210_FR_CS5.indd 1 28/11/12 11:36 Préface En

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Créer son ASBL. VERSION 1 01 février 2013

Créer son ASBL. VERSION 1 01 février 2013 Créer son ASBL La démarche à suivre! Ce dossier a été rédigé par l AWBB pour faciliter la démarche des clubs qui doivent acquérir la forme juridique ASBL avant le 30 juin 2013. VERSION 1 01 février 2013

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété vous informe COPROPRIETE : Décret n 2004-479 du 27 mai 2004 modifiant le décret n 67-223 du 17 mars 1967 Principaux

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

Feuille de route du copropriétaire

Feuille de route du copropriétaire Feuille de route du copropriétaire Que vous soyez déjà copropriétaire dans un immeuble géré par le cabinet IFNOR ou que vous veniez juste de faire l acquisition d un bien immobilier, nous avons voulu au

Plus en détail

ASSOCIATION AXIVA STATUTS

ASSOCIATION AXIVA STATUTS ASSOCIATION AXIVA Association déclarée, régie par la loi du 1 er juillet 1901 103-105, rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre STATUTS mis à jour au 7 juin 2012 Copie certifiée conforme Le président 1 ARTICLE

Plus en détail

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS 1 ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS ARTICLE 1 - DENOMINATION La présente Association a pour dénomination : «Habiter Enfin!». ARTICLE 2 - SIEGE Le siège de l association est fixé au : 14

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE DENTAIRE RENAULT Article 1 Dénomination... 3

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC : CONDITIONS GENERALES

CONTRAT DE SYNDIC : CONDITIONS GENERALES - 1 - Article 1 : Hiérarchie des documents de référence En cas de conflits entre les Statuts et les présentes conditions, il convient de se référer aux dispositions légales en vigueur. De la même manière

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic Accueil >Analyses et commentaires >Analyses juridiques >Analyses juridiques 2015 >Copropriété : contrat type et rémunération du syndic >p.1 Copropriété : contrat type et rémunération du syndic N 2015-07

Plus en détail

DE LA CREATION - DENOMINATION - SIEGE SOCIAL -OBJET

DE LA CREATION - DENOMINATION - SIEGE SOCIAL -OBJET TITRE I : DE LA CREATION - DENOMINATION - SIEGE SOCIAL -OBJET ARTICLE 1 : CREATION - DENOMINATION Entre les soussignés : Mme Marie Ange Lundu, Né à Kinshasa le 24/05/1983 de nationalité congolaise, résident

Plus en détail

LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS

LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS LA COPROPRIÉTÉ DES IMMEUBLES BÂTIS Le particularisme de la copropriété des immeubles bâtis : Un immeuble bâti est composé d'appartements privatifs ainsi que de parties collectives (toit, escalier, ascenseur,

Plus en détail

LE LIVRET DU COPROPRIÉTAIRE

LE LIVRET DU COPROPRIÉTAIRE SOCOGIM à Orléans Location - syndic -10 boulevard Rocheplatte B.P. 71479 45004 Orléans decex 1 02 38 79 75 95 - socogim.orleans@groupe-valloire.fr v e n t e - t r a n s a c t i o n - l o c a t i o n -

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration.

Le siège social est fixé à LA ROCHELLE 11 bis, rue des Augustin. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d'administration. ARTICLE 1 : DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une Association régie par la Loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : JAZZ ENTRE LES DEUX

Plus en détail

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme La loi ALUR réforme notamment la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis. En voici les principales nouveautés. ALUR et statut de la copropriété Par Séverine Antunes, consultante à la

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association ISF-INVEST Club STATUTS DE L'ASSOCIATION - article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R ARTICLE PREMIER CONSTITUTION Conformément au chapitre premier du titre premier du Livre

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS Article 1 Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

Ociane Professionnels Indépendants

Ociane Professionnels Indépendants JUIN 2012 Ociane Professionnels Indépendants Statuts approuvés par l Assemblée Générale du 11 septembre 2012 OCIANE PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social

Plus en détail

Statuts v1.3 - Page 1 sur 5

Statuts v1.3 - Page 1 sur 5 v1.3 - Page 1 sur 5 TITRE I : PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901, ayant pour

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ SARL IMMO EXPRESS COPROPRIÉTÉ 128, Rue du Chevaleret - 75013 PARIS TEL: 01.45.70.73.72 FAX : 01.45.70.96.99 RCP ASSURANCE DU SUD RCS PARIS B 445 207 657 NAF 703 A Gestion garantie par CNP CAUTION 1 100

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

IL A ÉTÉ CONVENU ET ARRÊTÉ CE QUI SUIT :

IL A ÉTÉ CONVENU ET ARRÊTÉ CE QUI SUIT : CONTRAT DE SYNDIC Mandat n.. ENTRE LES SOUSSIGNÉS : «Le syndicat des copropriétaires» du... Représenté par le Président de Séance... Agissant en exécution de la décision de l assemblée générale du... Ci-après

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Statuts TITRE PREMIER ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal :

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal : 1 LE METIER DE SYNDIC Avec près de 8 millions de logements en Copropriété, la plupart des Français sont en relation avec un Syndic qui administre les parties communes de leur habitat collectif. Ils payent

Plus en détail

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier ÊTRE COPROPRIÉTAIRE DROITS, OBLIGATIONS, RAPPORTS AVEC LE SYNDIC Notre métier, c est votre garantie

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA

STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA STATUTS DE L'ASSOCIATION ESTRELIA I) Objet, composition et ressources de l'association Article 1 : Dénomination, Objet L association Estrelia, (nouvelle dénomination de l association Horizons fondée le

Plus en détail

ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS

ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS Chapitre I Éléments constitutifs de l A.F.R. L Association Foncière de Remembrement (A.F.R)

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI Une Société Civile Immobilière (SCI) est une

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

Les novations dans la copropriété

Les novations dans la copropriété Les novations dans la copropriété Le document que nous publions a comme objet de faire le point sur les dernières modifications importantes en matière de copropriété. Ce secteur de la consommation est

Plus en détail

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon Article 1er Dénomination Statuts de l association Framasoft TITRE 1 CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux»

Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux» Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux» 1 + Présentation Article 1 - Titre Il est fondé par Annie Poussielgues et entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

COPROPRIETE : LES COMPTES DU SYNDICAT

COPROPRIETE : LES COMPTES DU SYNDICAT INC document FICHE PRATIQUE J255/ 03-09 COPROPRIETE : LES COMPTES DU SYNDICAT Chaque année, les copropriétaires votent un budget de fonctionnement pour les dépenses courantes et éventuellement des travaux

Plus en détail

Statuts de l Association Columbus (siège de Genève)

Statuts de l Association Columbus (siège de Genève) Statuts de l Association Columbus (siège de Genève) Article 1 : Création et dénomination Il existe une association régie par les articles 60 et ss du Code Civil Suisse, sous la dénomination Association

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY

STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY STATUTS DE l ASSOCIATION SPORTIVE ANTONY VOLLEY Article 1 : Constitution et siège social Il est fondé, le 12 mai 1998, entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC DE COPROPRIETE ENTRE LES SOUSSIGNES L'association des copropriétaires de l'immeuble situé à... et représentée par le Conseil de Gérance ou à défaut, par. dûment mandatée à cette fin en

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION Compos Sui

STATUTS ASSOCIATION Compos Sui STATUTS ASSOCIATION Compos Sui Titre I : Buts et Composition de l association Article 1 : Dénomination, Buts et Siège social Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie

Plus en détail

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL - 1/8 RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL 14 / 06 / 2010 RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL SOMMAIRE : Article 1 :

Plus en détail

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr 1 TITRE I CONSTITUTION, OBJET, SIEGE SOCIAL, DUREE Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les personnes physiques ou morales qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts, une association

Plus en détail

CENTRE DE MEDIATION DE MONTPELLIER STATUTS. Soumis à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901

CENTRE DE MEDIATION DE MONTPELLIER STATUTS. Soumis à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901 CENTRE DE MEDIATION DE MONTPELLIER STATUTS Soumis à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901 A Montpellier le 4 mai 2000, les membres fondateurs suivants : M. Charles-Henri COSTE Mme Inge

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DES ARTS ET DES MUSÉES DE STRASBOURG

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DES ARTS ET DES MUSÉES DE STRASBOURG STATUTS DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DES ARTS ET DES MUSÉES DE STRASBOURG Titre I - Dénomination Objet Siège Durée Article 1 - Constitution, dénomination et inscription. L association «Société des Amis des Arts

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON»

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» TITRE 1 : DEFINITION DE L ASSOCIATION Article 1 : Dénomination Il est fondé entre toutes les personnes morales ou physiques qui adhèrent aux présents statuts une

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail

Association Bou de nature Statuts association loi 1901

Association Bou de nature Statuts association loi 1901 Association Bou de nature Statuts association loi 1901 1. Constitution-objet-siège social-durée de l association Art 1 : Forme Il est créé sous la forme d une association, régie par les principes généraux

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE» STATUTS DE L ASSOCIATION «LA PORTE OUVERTE» TITRE I : FORMATION, OBJET ET COMPOSITION Article 1.1 : Dénomination Il est formé entre les soussignés adhérents aux présents statuts une Association régie par

Plus en détail

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV)

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) I. But et composition de l Association Article 1 : Nom Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS Article 1er : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Association SYNADEC Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, le décret du 16

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

RESIDENCE. La Passerelle MANDAT DE GESTION

RESIDENCE. La Passerelle MANDAT DE GESTION RESIDENCE La Passerelle MANDAT DE GESTION MANDAT DE GÉRANCE N (Articles 1984 et suivants du Code civil, loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et décret d'application n 72-678 du 20 juillet 1972) ENTRE LES SOUSSIGNÉS,

Plus en détail

TITRE PREMIER. Forme Objet Dénomination sociale Durée Exercice social Siège

TITRE PREMIER. Forme Objet Dénomination sociale Durée Exercice social Siège LE SOUSSIGNE, Madame Huguette Banza Malengo, de nationalité congolaise, né à Kinshasa, demeurant au n 12 bis, de l Avenue Bobiladawa, Quartier Joli parc, Commune de Kintabo à Kinshasa, République démocratique

Plus en détail

S T A T U T S. 2.2 L Association ne poursuit aucun but lucratif et n exerce aucune activité commerciale.

S T A T U T S. 2.2 L Association ne poursuit aucun but lucratif et n exerce aucune activité commerciale. S T A T U T S Article 1 - Dénomination 1.1 Sous la dénomination "distributeurs d eau romands", il est constitué une association (ci-après l «Association») régie par les présents Statuts et par les Articles

Plus en détail

Article 6. Absence de convention apparente de mini-trial

Article 6. Absence de convention apparente de mini-trial GE ERALITES Article 1. Champ d application 1. La section III s applique aux différends survenant entre les parties qui ont conclu une convention écrite afin de régler leur différend par la voie du mini-trial.

Plus en détail

S T A T U T S (Association loi 1901)

S T A T U T S (Association loi 1901) CERCLE DAMIEN KONDOLO (La Fraternelle de la République Démocratique du Congo en Europe) S T A T U T S (Association loi 1901) Nous, membres de diverses institutions philanthropiques, réunis en Assemblée

Plus en détail

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin Médecin Organisation Travail Santé M O T S Organisation du travail et santé du médecin Statuts de MOTS Association MOTS : 0608 282 589 http://www.association-mots.org/ Maison des professions de santé 9,

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats :

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : 1 CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : ENTRE LES SOUSSIGNES ET Usufruitiers des droits immobiliers ci-après énoncés,

Plus en détail

ASSOCIATION AQUILENET STATUTS

ASSOCIATION AQUILENET STATUTS ASSOCIATION AQUILENET STATUTS Article 1 Titre de l Association Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du premier juillet 1901 et le décret du 16 août 1901,

Plus en détail