D SSIER ANIMATION SEPTEMBRE 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D SSIER ANIMATION SEPTEMBRE 2012"

Transcription

1 D SSIER ANIMATION SEPTEMBRE 2012

2 L ANIMATION : L ATOUT CŒUR DE KORIAN Le temps où l animation dans les maisons de retraite était uniquement occupationnelle est bel et bien révolu. En faisant de l animation un axe phare en 2012, Korian change la donne. Le secteur gérontologique français a été marqué par une forte domination des pratiques de soins et par quarante ans d une politique qui a vu dans la médicalisation la seule voie d amélioration de la vie des personnes âgées. Un état de fait qui fait figure d exception, puisque dans d autres secteurs d intervention tels que la jeunesse ou la culture, les fonctions éducatives et d animation sont nettement distinguées. Aujourd hui, l arrivée progressive des animateurs dans les maisons de retraite modifie profondément le paysage soignant. Pour formaliser cette pluridisciplinarité sur le terrain, Korian a mis en place une Politique Animation Korian (PAK), qui sera déployée en 2012 dans l ensemble de ses établissements. Des bouquets d activités 2 Partant du constat que l animation concourt largement au mieux-être des résidents, la PAK prévoit d intégrer un animateur dans chacun des établissements Korian. Loin d être seul responsable de l animation dans la structure, il est facilitateur de lien social et a pour rôle de fédérer l ensemble des équipes et des intervenants autour du bien-être du résident. Afin d harmoniser les pratiques et d offrir des prestations de qualité optimale dans tous les établissements, la PAK a imaginé quatre «bouquets» regroupant les différents types d activités proposées aux résidents. Le premier d entre eux se concentre sur l Identité socioculturelle, et intègre toutes les activités contribuant au respect et à l épanouissement de la personne dans son environnement social et socioculturel : concerts de jazz, rencontres intergénérationnelles, jeux de société, rencontres inter-résidences Deuxième axe d animation imaginé par la PAK : le bouquet Mémoriel, qui a pour but de favoriser l émergence des souvenirs et de maintenir la mémoire de chacun, à travers des activités telles que

3 des revues de presse, des ateliers d expression, des activités cognitives ou encore des ateliers d écriture. Le bouquet Bien-être corporel, quant à lui, a pour mission de travailler sur l autonomie des résidents : promenade, gymnastique douce, soins esthétiques ou coiffure font partie des activités qui peuvent être proposées dans ce bouquet. Enfin, le bouquet Plaisir sensoriel participe à l harmonie intérieure des personnes âgées en améliorant leur quotidien, par la cuisine, le jardinage, la cynothérapie ou encore l art-thérapie. Chaque établissement propose à ses résidents 4 activités par bouquet, soit 16 activités plus 2 activités par bouquet particulièrement conçues pour les plus dépendants. «CHAQUE ÉTABLISSEMENT PROPOSE À SES RÉSIDENTS 4 ACTIVITÉS PAR BOUQUET» Des interactions constantes et riches Afin de proposer des bouquets d activités à la fois variés et porteurs de sens pour les personnes âgées, les animateurs se donnent pour mission d ouvrir les établissements sur l extérieur en faisant intervenir les familles, mais aussi les associations locales et même les écoles : à Korian La Goélette, à Équeurdreville-Hainneville (50), le club de l amitié et les écoles rendent régulièrement visite aux résidents, de même qu une association de cynothérapie. Même constat à Korian Mistral, à Marseille (13) : «Nous avons mis en place une correspondance entre les résidents et les enfants d une école du quartier, explique Sabine Lardère, animatrice de l EHPAD. À la fin de l année, un spectacle est organisé, permettant aux uns et aux autres de se rencontrer dans une ambiance conviviale. Ce type d échanges est créateur de liens et rencontre un grand succès, auprès des personnes âgées comme des plus jeunes! Les résidents reprennent goût à la vie» Même constat à Korian La Goélette, qui organise régulièrement des rencontres. De là à affirmer que l animation est complémentaire du soin, il n y a qu un pas 3

4 PROFESSION : ANIMATEUR L ANIMATION : REDONNER SA PLACE AU PLAISIR! Il est loin le temps où un simple BAFA suffisait pour coordonner l animation dans un établissement! Avec la mise en place de la PAK, les animateurs deviennent des professionnels du bien-être des résidents. Mettre en place des animations en lien avec les Politiques Animation Korian (PAK), bien connaître l ensemble des résidents, repérer leurs envies et leurs besoins, détecter les savoir-faire et les compétences des membres du personnel, participer aux réunions de service, créer des partenariats avec des associations, s intégrer dans un réseau de professionnels Autant de tâches que l animateur doit désormais maîtriser et accomplir au quotidien. Parce que l animation fait aujourd hui partie de la politique globale de Korian et qu elle doit être harmonisée sur l ensemble du territoire, la formation des animateurs est aujourd hui une exigence. Les animateurs recrutés dans les établissements Korian doivent détenir, a minima, un Brevet professionnel de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport (BPJEPS), ou un diplôme d état (DEJEPS ou encore un DUT animation sociale et socioculturelle voire même une licence professionnelle en coordination animation. Les personnes travaillant déjà chez Korian peuvent également passer par la VAE (Valorisation des acquis et de l expérience) ou un DIF (Droit individuel à la formation) pour obtenir le titre d animateur. Il est clair que les nouvelles directions qui sont données à l animation demandent des compétences particulières et impliquent des responsabilités : n est pas animateur qui veut! Chanter ne vise pas obligatoirement la rééducation de la capacité respiratoire ; manger n est pas uniquement un acte de prévention de la dénutrition ; parler avec son voisin n a pas pour seul objectif de lutter contre l isolement Le point commun de tous ces actes : le plaisir! Ces exemples montrent bien en effet que redonner du plaisir est un objectif pour l animateur. Contrairement aux idées reçues, le désir et le plaisir ne décline pas avec l âge, l animation le prouve en établissement chaque jour. Autres notions essentielles véhiculées par l animation : la sociabilisation à travers des activités à plusieurs, l estime de soi qui se reconstruit grâce à des activités liées au bien-être sensoriel par exemple, ou encore la projection dans l avenir : Être un bon animateur, c est créer une continuité de la vie, donner envie aux résidents d avoir des projets, des buts, conclut Florent Puppis. Même s ils sont difficiles à mesurer, les bénéfices thérapeutiques sont réels, car lorsqu on se sent intégré, heureux dans son présent et avec des projections dans l avenir, on profite bien plus des soins qui sont prodigués. 4

5 À CHAQUE STRUCTURE SON ANIMATEUR Korian regroupe trois différents types de structures, dans lesquelles l animation implique à chaque fois des compétences différentes. EHPAD, cliniques psychiatriques, SSR Partout les animateurs s activent. Et contrairement à ce que l on pourrait penser, les cliniques psychiatriques ne sont pas les établissements où il se passe le moins de choses. En clinique psychiatrique, les résidents sortent plus, ils vont au cinéma, au musée Les personnes âgées en EHPAD peuvent avoir 4 à 6 pathologies différentes, ce qui rend les activités extérieures plus difficiles à organiser. Pour autant, travailler sur l animation en EHPAD, en SSR ou en clinique psychiatrique ne nécessite pas les mêmes savoir-faire : c est l une des raisons pour lesquelles la formation des animateurs est désormais une exigence. L animation en clinique psychiatrique demande des aptitudes particulières, des connaissances pointues sur les pathologies représentées et une autre manière d envisager le rapport à l autre. En SSR, l animateur doit prévoir des activités en corrélation avec la durée de séjour des personnes accueillies, mais aussi adaptées à l âge des participants, c est donc très différent de ce qui est attendu d un animateur en EHPAD. Mais dans tous les types d établissements, c est en 2012 que le déploiement, la rationalisation et la mutualisation des animations seront palpables. «L ANIMATION EN CLINIQUE PSYCHIATRIQUE DEMANDE DES APTITUDES PARTICULIÈRES, DES CONNAISSANCES POINTUES SUR LES PATHOLOGIES REPRÉSENTÉES» 5

6 DES GRANDS AIRS, ET BIEN PLUS Music O Seniors, c est le nom d une association qui organise des concerts de chant lyrique dans des maisons de retraite et dont Korian est un des principaux partenaires. En faisant appel à de jeunes chanteurs recrutés dans les conservatoires, c est l esprit intergénérationnel qui est mis en avant. «L idée est de donner accès à une activité culturelle souvent difficile pour les personnes âgées et, en même temps, de favoriser les échanges entre deux générations, confirme Chantal Ardouin, responsable de l association. Depuis 2010 Music O Seniors intervient dans les établissements Korian, pour le plus grand plaisir des résidents : «Le spectacle est festif, les chanteurs sont en tenue de scène, un pianiste les accompagne C est un vrai moment de bonheur partagé, explique Chantal Ardouin. Les personnes âgées reconnaissent certains airs de leur jeunesse et en découvrent d autres, l émotion et l entrain sont palpables!» Une impression confirmée par Marie-Claude Lescaudron, directrice de Korian Les Alpilles (13), où l association a récemment donné un concert : «Le désir de donner, d échanger, de faire revivre tous ces souvenirs a été indéniablement présent tout au long de cet après-midi musical.» Et pour donner encore plus de chaleur à ces concerts, des classes de primaire sont régulièrement invitées à écouter les artistes en compagnie des résidents «LE DÉSIR DE DONNER, D ÉCHANGER, DE FAIRE REVIVRE TOUS CES SOUVENIRS A ÉTÉ INDÉNIABLEMENT PRÉSENT TOUT AU LONG DE CET APRÈSMIDI MUSICAL.» 6

7 L ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE S INVITE DANS LES EHPAD La musique est essentielle au bien-être des personnes âgées, si bien qu il est désormais admis que la musicothérapie aide au maintien des capacités psychiques des résidents. Fort de ce constat, et au nom de ses valeurs culturelles, Korian est mécène et partenaire du Cercle de l Orchestre national de France (ONF) depuis Souhaitant aller au-delà d un soutien financier, le Groupe propose à ses résidents des concerts de musique de chambre, pour sauvegarder le lien culturel et social souvent brisé par l impossibilité de se rendre dans les salles de spectacle. En 3 ans, 15 concerts ont été organisés dans les EHPAD. Au programme : de l émotion, une interactivité prégnante, une passion partagée de la musique et, bien entendu, des moments inoubliables pour les résidents. «Le bilan est positif tant pour les personnes âgées que pour les musiciens, qui sont heureux de jouer face à un public nouveau aussi attentif et réceptif, et parfois déroutant», explique Camille Grabowski, responsable de la promotion Orchestre national de France. La musique est une rencontre, un partage, un plaisir, et également une thérapie. Les résidents, qu ils soient valides ou dépendants, apprécient que la culture entre dans leur «maison de vie» et vienne embellir leur quotidien. «LE BILAN EST POSITIF TANT POUR LES PERSONNES ÂGÉES QUE POUR LES MUSICIENS, QUI SONT HEUREUX DE JOUER FACE À UN PUBLIC NOUVEAU AUSSI ATTENTIF ET RÉCEPTIF, ET PARFOIS DÉROUTANT» 7

8 CONTACTS Direction des opérations France Département animation et vie sociale Direction de la communication et du marketing Maggie Schelfhaut Tél : / Korian est un acteur européen de premier plan dans le secteur de la prise en charge de la dépendance temporaire ou permanente, physique ou psychique. Présent en France, en Italie, en Allemagne, avec 243 établissements, le Groupe accueille résidents et patients dans trois types de structures : 186 maisons de retraite médicalisées (dont 125 EHPAD* en France), 50 cliniques de soins de suite et de réadaptation (SSR) et 7 cliniques psychiatriques** patients et résidents sont au cœur des préoccupations quotidiennes de salariés qui leur proposent un accompagnement personnalisé, en veillant à chaque instant au respect et au bien-être de chacun. *Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. ** Chiffres au 31/12/2011 Conception et réalisation : Tél. : Crédits photos : DR Korian, T. Ozil.

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX Tél. : 05 34 01 91 00 Fax : 05 34 01 57 40 ehpaddessources@orange.fr L ANIMATION AU CŒUR DU PROJET L animation Page 1

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située en plein cœur du 10 e arrondissement près du canal Saint-Martin et dotée d un jardin ombragé privé, d une terrasse et de plusieurs salons conviviaux, notre maison de retraite médicalisée

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située dans un quartier facile d accès, sur la rive gauche de Rouen face au jardin des Plantes et dotée d un jardin sécurisé et aménagé, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille

Plus en détail

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire.

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire. e. levard du Bienvenue. ure). Située à Talence, à proximité de Bordeaux, et dotée d un jardin calme et ombragé, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille 60 résidents autonomes ou dépendants,

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

TABLE RONDE DES METIERS

TABLE RONDE DES METIERS TABLE RONDE DES METIERS SECTEUR DE L ANIMATION Jeudi 28 mai 2009 Salle saint Antoine à Etampes ANIMER C EST QUOI? Réunir un groupe autour d une activité, lui donner envie de participer, proposer des idées

Plus en détail

ReSanté-Vous. le groupe. Accompagnement

ReSanté-Vous. le groupe. Accompagnement ReSanté-Vous le groupe Accompagnement Edito En 2007, suite à deux études cliniques sur l effet des approches non médicamenteuses chez les personnes atteintes d une démence de type Alzheimer, nous avons

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

Le Résident au sein d'un EHPAD porteur d'un PASA ou d'une UHR

Le Résident au sein d'un EHPAD porteur d'un PASA ou d'une UHR Le Résident au sein d'un EHPAD porteur d'un PASA ou d'une UHR L'exemple des résidences Docteur Linda BENATTAR Directrice médicale Orpea Maison de la Chimie 15 avril 2010 CONSTAT : avant les PASA / UHR

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS

DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS A. Compétences musicales 1.0 Histoire de la musique Démontrer la connaissance des fonctions artistiques, éducatives et sociales de la musique à travers diverses cultures

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Devenir musicien intervenant

Devenir musicien intervenant Devenir musicien intervenant Musicien intervenant : une formation novatrice pour un acteur engagé dans le développement culturel, un métier de passion pour un musicien prêt au partage de la musique. Vous

Plus en détail

Argelès-Gazost. Les droits des seniors en débat

Argelès-Gazost. Les droits des seniors en débat Publié le 06/12/2011 09:45 J. G. Argelès-Gazost. Les droits des seniors en débat Une journée pour aider les aînés et les aidants, professionnels ou familiaux./ Photo archives JMM. L'Ehpad (Établissement

Plus en détail

Art Euro. présente Le Village. La famille en culture

Art Euro. présente Le Village. La famille en culture Art Euro présente Le Village La famille en culture 2 SOMMAIRE Art Euro - L art en Europe. Les fondamentaux. Les réalisations Le village Festimome. Nomade et modulable. Artistique et festif. Ses exigences

Plus en détail

Projet d animation à «l orée des pins» EHPAD Intercommunal de Neung sur Beuvron. (Actuellement en cours de réalisation, ce projet est non finalisé)

Projet d animation à «l orée des pins» EHPAD Intercommunal de Neung sur Beuvron. (Actuellement en cours de réalisation, ce projet est non finalisé) Projet d animation à «l orée des pins» EHPAD Intercommunal de Neung sur Beuvron (Actuellement en cours de réalisation, ce projet est non finalisé) 1 I/ Introduction Dénigrée, souvent décriée, l'animation

Plus en détail

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire.

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire. Bienvenue Située à coté de la gare et du centre historique de la ville, équipée d agréables terrasses aménagées et d un parking pour les visiteurs, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille

Plus en détail

«Quand j étais petit(e)» (le présent a toujours un passé )

«Quand j étais petit(e)» (le présent a toujours un passé ) «Quand j étais petit(e)» (le présent a toujours un passé ) Rencontre créative intergénérationnelle avec les résidents de l EHPAD du Centre Emma Ventura Proposée par Sylvie Joco, art thérapeute Cie l Instant

Plus en détail

Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes

Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes > une équipe de musiciens-clowns professionnels > un travail en collaboration avec les soignants > une charte de qualité Des

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

Maisons de retraite : mouroirs ou vivoirs?

Maisons de retraite : mouroirs ou vivoirs? Vu à la télé «Avec le monte escalier S, je n irai pas en maison de retraite!» Maisons de retraite : mouroirs ou vivoirs? Dans notre société dont les valeurs dominantes sont la jeunesse, l argent, la consommation,

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Association Laïque des Accueils de Loisirs Educatifs Quartier de la plaine 40800 Aire sur l Adour PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Eugénie Les bains Année 2014/15 Projet pédagogique TAP

Plus en détail

Professionnaliser l animation dans les soins

Professionnaliser l animation dans les soins 1 Professionnaliser l animation dans les soins Journée gérontologique Vitteaux 17 octobre 2013 Dr Michèle Jacquetton Fanny Pélissier 2 Introduction Qu est ce que l animation? Notion de professionnalisation?

Plus en détail

FICHE DE POSTE AIDE SOIGNANT(E) SOINS A DOMICILE. Aide soignant(e) en soins à domicile

FICHE DE POSTE AIDE SOIGNANT(E) SOINS A DOMICILE. Aide soignant(e) en soins à domicile \\Acceuil\c\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste AIDE SOIGNANTEV5.doc ASSOCIATION DIACONALE NORD ALSACE 10, rue de l église

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE U n projet de vie individualisé est élaboré pour chaque résident, mis en place avec ses proches et toute l équipe soignante, Ce projet de vie est une

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 COLLECTIF ARTISTIQUE KITEUS 5 rue Gabriel Faure 07300 Tournon sur Rhône contact@kiteus.fr/ 09 81 08 38 18/ www.kiteus.fr Licences : 2-142437 3-142438 Siret :

Plus en détail

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac Manuel de présentation à l usage des professeurs des écoles annexe n 2 au Projet d Etablissement Préambule

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil Projet pédagogique Contexte d intervention Les maisons d accueils auxquelles nous proposons nos services sont des structures

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL. Synthèse

PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL. Synthèse PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL Synthèse Fort de l histoire et des valeurs de l association gestionnaire du Centre Médico-social Basile Moreau, le projet d établissement affirme les principes

Plus en détail

Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques

Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques Corinne Mathieu et Béatrice Pedraza alliant pratiques artistiques et expériences dans les domaines du médico-social, de la formation et de l insertion depuis

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

PROJET D ANIMATION. Résidence Albert AUBRY. Château la Rigaudière 35 240 LE THEIL DE BRETAGNE Tél. 02.99.47.74.00 Fax. 02.99.47.79.

PROJET D ANIMATION. Résidence Albert AUBRY. Château la Rigaudière 35 240 LE THEIL DE BRETAGNE Tél. 02.99.47.74.00 Fax. 02.99.47.79. PROJET D ANIMATION Résidence Albert AUBRY Château la Rigaudière 35 240 LE THEIL DE BRETAGNE Tél. 02.99.47.74.00 Fax. 02.99.47.79.44 Le projet d animation s inscrit dans la politique de la résidence, ainsi

Plus en détail

RÉSIDENCE LES TERRASSES DE MOZART / 11 bis rue de la Source, 75016 Paris / 01 53 92 83 00

RÉSIDENCE LES TERRASSES DE MOZART / 11 bis rue de la Source, 75016 Paris / 01 53 92 83 00 RÉSIDENCE LES TERRASSES DE MOZART / 11 bis rue de la Source, 75016 Paris / 01 53 92 83 00 UNE HAUTE IDÉE DU BIEN-ÊTRE AU CŒUR DU QUARTIER MOZART, UNE RÉSIDENCE RETRAITE MÉDICALISÉE QUI JOUE LA CARTE DE

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE. Version 1.0 Avril 2015

GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE. Version 1.0 Avril 2015 GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE Version 1.0 Avril 2015 1 - Solidarité AGENCE DU SERVICE CIVIQUE 5 1 - Solidarité K - Favoriser l accès à la vie

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. 11, ch. de l Avenir / 1213 Petit-Lancy Tél : 022 / 793.52.07 Site web : www.villatacchini.ch Email : mq.tacchini@fase.

PROJET ASSOCIATIF. 11, ch. de l Avenir / 1213 Petit-Lancy Tél : 022 / 793.52.07 Site web : www.villatacchini.ch Email : mq.tacchini@fase. PROJET ASSOCIATIF 11, ch. de l Avenir / 1213 Petit-Lancy Tél : 022 / 793.52.07 Site web : www.villatacchini.ch Email : mq.tacchini@fase.ch Introduction Le projet associatif a pour but de définir le fonctionnement

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

CONCEPTION DE L'ANIMATION SOCIO-CULTURELLE EN EMS DOCUMENT COMMUN FEGEMS-AGASPA

CONCEPTION DE L'ANIMATION SOCIO-CULTURELLE EN EMS DOCUMENT COMMUN FEGEMS-AGASPA CONCEPTION DE L'ANIMATION SOCIO-CULTURELLE EN EMS DOCUMENT COMMUN FEGEMS-AGASPA DÉFINITION : "L'animation socio-culturelle est une intervention sociale inscrite dans un contexte économique, culturel, social

Plus en détail

NOS VALEURS. édito. NOTRE HISTOIRE. ( ACCOMPAGNEMent ) Pour vous procurer un suivi complet et adapté à vos objectifs audiovisuels.

NOS VALEURS. édito. NOTRE HISTOIRE. ( ACCOMPAGNEMent ) Pour vous procurer un suivi complet et adapté à vos objectifs audiovisuels. NOTRE HISTOIRE NOS VALEURS. édito. Compagnie fondée en 1989, IMASUD propose à ses clients un accompagnement global dans la réalisation de leurs projets audiovisuels. Ses fondateurs, passionnés d image

Plus en détail

L ANALYSE DE LA PRATIQUE ET L ATTITUDE CM DU 4 OCTOBRE 2012 UE 2.6 S5. RÉFLEXIVE DE L INFIRMIER EN PSYCHIATRIE.

L ANALYSE DE LA PRATIQUE ET L ATTITUDE CM DU 4 OCTOBRE 2012 UE 2.6 S5. RÉFLEXIVE DE L INFIRMIER EN PSYCHIATRIE. L ANALYSE DE LA PRATIQUE ET L ATTITUDE RÉFLEXIVE DE L INFIRMIER EN PSYCHIATRIE. CM DU 4 OCTOBRE 2012 UE 2.6 S5. Jean Maillet-Contoz Bureau des soins infirmiers. CH le Vinatier OBJECTIFS Remobiliser les

Plus en détail

Les projets de «Lien intergénérationnel»

Les projets de «Lien intergénérationnel» Les projets de «Lien intergénérationnel» Mots clés : échanges, transmission, partage A la Réunion, des professionnels de santé publique ont souhaité mettre en œuvre des projets basés sur le lien intergénérationnel

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans».

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Projet éducatif et pédagogique CLSH et périscolaire de la commune de Sainte Eulalie en Royans. 1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Il s appuie essentiellement sur

Plus en détail

Situation d Evaluation Certificative n 2

Situation d Evaluation Certificative n 2 BUNEL Maxime Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport Situation d Evaluation Certificative n 2 Spécialité: Loisirs tous Publics TOURS n d'habilitation: 12-045-BP-0036 2013/2014

Plus en détail

LES MODES D ACCUEIL EN EHPAD

LES MODES D ACCUEIL EN EHPAD LES MODES D ACCUEIL EN EHPAD CONSTANCE NEYEN C ENTRE HOSPITALIER DE S EDAN JOURNÉE RÉGIONALE 0 1 OC TOBRE 2 015 PARCOURS DE SANTÉ DES P ERSONNES ÂGÉES EN RISQUE DE P ERTE D AUTONOMIE L EHPAD DE GLAIRE

Plus en détail

Une maison de retraite médicalisée confortable et sécurisante

Une maison de retraite médicalisée confortable et sécurisante Korian Gerland Une maison de retraite médicalisée confortable et sécurisante Située à Lyon au cœur d un quartier calme, la résidence Korian Gerland propose un cadre de vie agréable et sécurisant. Son jardin

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

CULTUREàVIE Bilan à 12 mois. Déjà 14 départements utilisateurs

CULTUREàVIE Bilan à 12 mois. Déjà 14 départements utilisateurs CULTUREàVIE Bilan à 12 mois Déjà 14 départements utilisateurs CULTUREàVIE : bilan à 12 mois CULTUREàVIE : bilan en 5 chiffres Un an après la mise de ligne de la plateforme web CULTUREàVIE voici quelques

Plus en détail

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Depuis le Loi du 17 janvier 2002, le Répertoire national

Plus en détail

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement Résidence Le Pivert Sàrl Concept d accompagnement Elaboré en interdisciplinarité avec un représentant des secteurs soins, animation et restauration. Est décliné dans ce document, notre vision globale dans

Plus en détail

Une école prête à accueillir des enfants de 4 ans

Une école prête à accueillir des enfants de 4 ans Une école prête à accueillir des enfants de 4 ans à plein temps, en milieu défavorisé. 2013 Nathalie Guimont, consultante en éducation Introduction Comment bien se préparer à accueillir, à l école maternelle,

Plus en détail

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES La circulaire du 28 décembre 2009 lance l expérimentation du livret de compétences prévue par l article 11 de la loi relative à l orientation et à la formation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RESPONSABLE ANIMATION

CAHIER DES CHARGES RESPONSABLE ANIMATION NB : les mentions en caractère gras sont relatives à la fonction hiérarchique de la responsable du secteur animation. 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

Présentation de TV RENNES 35

Présentation de TV RENNES 35 Présentation de TV RENNES 35 TV Rennes 35, née en 1987, il y a 20 ans, est l une des premières télévisions locales à avoir défriché le paysage audiovisuel et démontré l intérêt et l attente du public mais

Plus en détail

Ecole Collège LUZY-DUFEILLANT LES AXES DU PROJET D ETABLISSEMENT

Ecole Collège LUZY-DUFEILLANT LES AXES DU PROJET D ETABLISSEMENT Ecole Collège LUZY-DUFEILLANT LES AXES DU PROJET D ETABLISSEMENT Le projet d établissement du Collège Luzy-Dufeillant se décline autour de huit axes principaux auxquels correspondent des objectifs précis

Plus en détail

Nouveau Contrat de Ville

Nouveau Contrat de Ville Nouveau Contrat de Ville La Loi du 21 février 2014, dite Loi Lamy, a considérablement modifié la politique de la ville afin de la rendre plus lisible, plus cohérente et plus efficace. Une nouvelle génération

Plus en détail

Chant Arts. Projet de l École Saint-Joseph

Chant Arts. Projet de l École Saint-Joseph Au départ, Chant Art est un projet d école qui sollicite l intérêt et la créativité des jeunes. Le projet Chant Art, c est la création d une entreprise en milieu scolaire qui permet de faire travailler

Plus en détail

Un mode de vie "comme chez soi"

Un mode de vie comme chez soi Foyer résidence pour personnes âgées Les Myosotis sont un foyer d hébergement bénéficiant d un agrément à l aide sociale par le Conseil Général du département de Côte d Or. Il s agit d un véritable logement

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE

FORMATION INFIRMIERE FORMATION INFIRMIERE UN NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION Sources : documents de travail de la DHOS (de décembre 2008 à mars 2009) LE POURQUOI DE LA REINGENERIE DE LA FORMATION LMD ECTS Ministère de l enseignement

Plus en détail

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 1 Introduction Ce document présente le projet associatif de la Maison des Jeux de Nantes revu en 2011. Il décrit les objectifs opérationnels et

Plus en détail

Le nouveau positionnement du cadre de santé: Du virtuel au réel

Le nouveau positionnement du cadre de santé: Du virtuel au réel Le nouveau positionnement du cadre de santé: Du virtuel au réel MC Chauvancy CSS IFCS Rennes Mai 2012 COPY RIGHT PTILUC Le nouveau positionnement du cadre de santé Du virtuel au réel Approche législative

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE NOTICE DESCRIPTIVE DE FORMATION AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE RENTREE DE JANVIER 2015 Structure d Aide à Domicile 1. Le métier d Aide- Médico-Psychologique L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DU CENTRE

PROJET D ETABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DU CENTRE PROJET D ETABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DU CENTRE Depuis septembre 2005 : Immersion en néerlandais Nous organisons l apprentissage en immersion linguistique néerlandais en 3 ème maternelle pour poursuivre

Plus en détail

Séjour en Vanoise. «Un projet de 5 structures, ayant le même but» «Un jour en colonie, la si, la sol, un jour en colonie la si la sol fa mi.

Séjour en Vanoise. «Un projet de 5 structures, ayant le même but» «Un jour en colonie, la si, la sol, un jour en colonie la si la sol fa mi. Séjour en Vanoise «Un projet de 5 structures, ayant le même but» «Un jour en colonie, la si, la sol, un jour en colonie la si la sol fa mi.» Un séjour créé et organisé par cinq structure ayant le même

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

Spectacle jeune public A partir de 3 ans

Spectacle jeune public A partir de 3 ans Présente Spectacle jeune public A partir de 3 ans CREATION 2011 www.creaspectacle.com Présentation du spectacle MIAM, c est une invitation à l aventure gustative et à la bonne humeur. Sur la planète CUBE,

Plus en détail

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon nouveaux ateliers! la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon la musique qui embellit la vie Depuis sa création en 1994, la Bulle d Air privilégie l apprentissage de la musique par une méthode

Plus en détail

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON 66 rue de la Convention 75015 PARIS Tél : 01.43.92.15.00 Fax : 01.45.79.01.50 Email : lanouvellemaison@isatis.asso.fr Site : www.isatis.asso.fr LIVRET D ACCUEIL 1

Plus en détail

Livret d accueil EHPAD du Perray

Livret d accueil EHPAD du Perray Livret d accueil EHPAD du Perray Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes Hôpital du Perray BP 13 91360 Épinay-sur-Orge Tél. : 01 69 25 43 71 Bienvenue à L EHPAD du Perray Vous êtes

Plus en détail

LAB. Le numérique et la coordination des soins à domicile

LAB. Le numérique et la coordination des soins à domicile LAB Le numérique et la coordination des soins à domicile Bernard BRICHON Directeur Projets innovation - Groupe ACPPA Véronique CHIRIE Directrice du TASDA Nathalie MOURET Directrice régionale de Bluelinea

Plus en détail

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/ Abrégé du rapport Evaluation des activités et de la qualité des prestations EHPAD Louise de la Vallière 7 rue de la Citadelle 37330 Château la Vallière 1/9 SOMMAIRE Abrégé du Rapport d évaluation... 3

Plus en détail

CHARTE DU BÉNÉVOLAT. «Les exclus» de René LENOIR

CHARTE DU BÉNÉVOLAT. «Les exclus» de René LENOIR CHARTE DU BÉNÉVOLAT «Que chacun, dans son lieu de vie et de travail, participe à cette lutte pour l intégration de tous dans une société de solidarité et de fraternité». «Les exclus» de René LENOIR Les

Plus en détail

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric INTRODUCTION La municipalité de Villaudric, soucieuse de mettre en place un service Enfance Jeunesse cohérent sur son territoire,

Plus en détail

LE CIRQUE DU BOUT DU MONDE LES ARTS DU CIRQUE

LE CIRQUE DU BOUT DU MONDE LES ARTS DU CIRQUE PROJET PEDAGOGIQUE LE CIRQUE DU BOUT DU MONDE Créée en 1996, l école du Cirque du Bout du Monde située dans le quartier de Moulins à Lille, développe la pratique des Arts du Cirque. A travers des stages

Plus en détail

SYNTHESE DES AXES DU PROJET D ECOLE

SYNTHESE DES AXES DU PROJET D ECOLE 1 PROJET D ECOLE 2014 2017 Commune : Notre Dame de Riez Circonscription : Saint Gilles Croix de Vie ECOLE (S) : François Elie Voisin Adresse : 6 rue des Forges 85270 Notre Dame de Riez Elémentaire Primaire

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR CHARTE DU BENEVOLAT ADMR Adhérer et s engager Force vive d une association, le bénévole ADMR est responsable de terrain et créateur de lien social. Il adhère aux valeurs et aux finalités du projet de l

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE NOTICE DESCRIPTIVE DE AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE RENTREE DE NOVEMBRE 2015 1. Le métier d Aide- Médico-Psychologique L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE MAISON DES JEUNES SERVICE JEUNESSE DE MONTERBLANC

PROJET PEDAGOGIQUE MAISON DES JEUNES SERVICE JEUNESSE DE MONTERBLANC PROJET PEDAGOGIQUE MAISON DES JEUNES 2013 SERVICE JEUNESSE DE MONTERBLANC SOMMAIRE : I/ la maison des jeunes page 3 II/nos observations ayant amené ce projet page 4 III/ le projet éducatif et pédagogique

Plus en détail

Le petit livret du soignant Tome 3 : Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA)

Le petit livret du soignant Tome 3 : Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) PR-PASA-FT-07 Le petit livret du soignant Tome 3 : Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) Activités Missions Définition Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie. Il permet

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. Guide employeurs http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr Parce qu une première expérience dans l univers professionnel est souvent déterminante

Plus en détail

Service de LIVRET D ACCUEIL SOINS À DOMICILE. du Bassin d Arcachon Sud. www.agglo-cobas.fr

Service de LIVRET D ACCUEIL SOINS À DOMICILE. du Bassin d Arcachon Sud. www.agglo-cobas.fr LIVRET D ACCUEIL Service de SOINS À DOMICILE du Bassin d Arcachon Sud EDITO L association «Service de Soins à Domicile du Bassin d Arcachon Sud» s est fixé pour objectif de veiller à contribuer au maintien

Plus en détail

«Résidences de la réussite»

«Résidences de la réussite» «Résidences de la réussite» REFERENTIEL NATIONAL MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE L'enseignement supérieur privé: CODIR du 7 mars 2014 1 Les résidences

Plus en détail