Legourd Conseil Formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Legourd Conseil Formation"

Transcription

1 C L F Legourd Conseil Formation Génie climatique Maintenance/Contrôle disconnecteurs Traitement d eau installations collectives et chaudières vapeur Postes de livraison (sous-stations) C.P.C.U. Chaufferies vapeur et eau surchauffée Contrôle périodique des échangeurs Brûleurs fioul et gaz > 70 kw Chaudières 4 à 400 kw Habiligaz-Atex - Qualifioul Régulation et équilibrage des installations thermiques Chauffage et eau chaude sanitaire Electricité pratique industrielle et domestique Habilitation électrique en BT/HTA

2 - 2 -

3 C L Legourd Conseil Formation F L équipe de L.C.F. : Philippe LEGOURD Compagnon du Devoir du Tour de France Meilleur Ouvrier de France 1982 (plomberie) Formateur en génie climatique depuis 1985 : Spécialiste des formations C.P.C.U./chaufferies vapeur ou eau surchauffée sur site ; contrôle périodique des échangeurs ; Maintenance/Contrôle disconnecteurs ; Traitement d eau ; Régulation ; ECS ; Entretien annuel des chaudières de 4 à 400 kw Anne LEGOURD Coordinatrice Auteur de l ouvrage : «Mise en service, réglage, aide au dépannage des brûleurs fioul et gaz» 4 ème édition Editions Parisiennes hat?auteur=legourd%20philippe&theme =Tous Nassim AMAROUCHE Formateur en habilitation électrique ; électricité pratique industrielle et domestique. Ahcène CHOUGUIAT Formateur en vapeur CPCU ; brûleurs fioul et gaz et Habiligaz-Atex. Renseignements administratifs tél. : fax : fax : adresse : LEGOURD CONSEIL FORMATION 108 avenue Paul-Vaillant Couturier SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS SIRET : APE : 8559 A RCS : EVRY TVA intracommunautaire : FR déclaration d activité enregistrée sous le numéro auprès du Préfet d Ile-de-France Legourd Conseil Formation - 3-

4 L C F Sommaire Legourd Conseil Formation page Disconnecteurs - Traitement d eau 6 DISCO 1 Disconnecteurs formation initiale... 8 DISCO 2 Disconnecteurs renouvellement... 9 T. ECS Traitement d eau, chauffage et ECS des installations collectives T. VAP Traitement d eau appliqué aux chaudières et réseaux vapeur Postes de livraison C.P.C.U. Chaufferies vapeur et eau surchauffée - Echangeurs 12 VAP 1 C.P.C.U. : Préparation à l habilitation niveau 1 Capacité d intervention sur les installations de vapeur HP de type C.P.C.U. conformément à l art. 8 de l A.M. du 15/03/ VAP 1 R C.P.C.U. : Préparation au Renouvellement de l habilitation niveau VAP PERF C.P.C.U. : Perfectionnement du niveau 1 Approfondissement conduite, maintenance dépannage et régulation VAP 2 C.P.C.U. : Préparation à l habilitation niveau 2 Capacité de procéder aux manœuvres des vannes de branchement autorisées par la C.P.C.U VAP 2 R C.P.C.U. : Préparation au Renouvellement de l habilitation niveau VAP 3 C.P.C.U. : Conception et réalisation des postes de livraison vapeur/eau VAP 4 Sécurité et conduite des chaufferies vapeur selon l arrêté du 15/03/ VAP 5 Sécurité et conduite des chaufferies à eau surchauffée selon l arrêté du 15/03/ VAP 6 Inspection périodique des échangeurs de chaleur alimentés par les réseaux urbains VAP 7 Sécurité et conduite des chaudières présentes dans les installations de combustion d une puissance supérieure à 20 MW th IMPORTANT: Possibilité d adapter une formation en fonction des besoins spécifiques de votre entreprise (contenu, durée, site). N hésitez pas à nous contacter. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS - 4 -

5 Brûleurs fioul et gaz > 70 kw Chaudières 4 à 400 kw - Habiligaz-Atex - Qualifioul 25 BRUL 1 Brûleurs gaz de moyennes puissances > 70 kw BRUL 2 Brûleurs fioul et gaz de moyennes puissances > 70 kw BRUL 3 Entretien annuel des Chaudières de 4 à 400 kw GAZ Préparation à l habilitation «Habiligaz-Atex» FIOUL Appellation «Qualifioul» Régulation et équilibrage Chauffage et ECS 32 REGUL Régulation et équilibrage des installations thermiques CHAUF Chauffage et eau chaude sanitaire : l essentiel en 3 jours Electricité pratique Habilitations électriques en BT-HTA-HTB 36 ELEC IND Electricité pratique «industrielle» ELEC DOM Electricité pratique «domestique» ELEC 0 Préparation à l habilitation électrique du personnel effectuant des travaux d ordre non électrique en basse et haute tensions - B0 H0(V) ELEC R0 Recyclage du personnel effectuant des travaux d ordre non électrique déjà habilité en basse et haute tensions - B0 H0(V) ELEC BT Préparation à l habilitation électrique du personnel effectuant des opérations d ordre électrique en basse tension B1(V) - B2(V) - B2V essai BR BS - BC - BE 43 ELEC RBT Recyclage du personnel effectuant des opérations d ordre électrique déjà habilité en basse tension - B1(V) - B2(V) - B2V essai BR BS - BC - BE ELEC HT Préparation à l habilitation électrique (ou Recyclage) du personnel effectuant des et ELEC RHT opérations d ordre électrique en haute tension H1(V) - H2(V) H2V essai HC - HE Renseignements pratiques / Inscriptions 46 Plan d accès à L.C.F. : région Plan d accès à L.C.F. : ville Quelques hôtels à proximité de L.C.F Conditions générales de vente Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS - 5 -

6 Disconnecteurs Traitement d eau Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS - 6 -

7 Qu est un disconnecteur? Un disconnecteur est un appareil de protection des réseaux d eau sanitaire qui évite le risque de pollution par retour d eau dans les réseaux d eau potable publics ou privés. Pour assurer la qualité de cette protection, un contrôle annuel obligatoire doit être réalisé par un personnel qualifié ayant obtenu l «attestation de compétence professionnelle à la maintenance des ensembles de protection contre les retours d eau». Guide Technique de maintenance Partie 2 CSTB Septembre 2005 Si vous êtes industriel, exploitant d installation de chauffage ou de climatisation, société des eaux, propriétaire d immeuble, bureaux d études, syndics, services techniques municipaux ou utilisateur du réseau de distribution d eau : cette obligation réglementaire vous concerne. Exemples d installations concernées : distribution d eau, sanitaire chauffage, climatisation, C.P.C.U., domaines hospitaliers, laboratoires, arrosage, fontaines, piscines, bassins d agrément, blanchisseries, lavage, dispositifs de lutte contre l'incendie (RIA, Sprinkler ), eaux de process des installations industrielles, installations provisoires (chantiers, cirques ambulants ). Qu est que le traitement d eau? Le traitement d eau a pour but de ralentir le processus naturel de corrosion, d entartrage et d embouage de toute installation contenant de l eau et plus particulièrement les installations de chauffage, d eau chaude sanitaire (ECS), de climatisation, les chaudières vapeur Notre formation T.ECS concerne les installations de chauffage, d eau chaude sanitaire et climatisation des installations collectives. Exemples : - installations en acier noir ou galvanisé, - installations en cuivre, - installations en P.E.R. (plancher chauffant) Notre formation T. VAPEUR concerne les installations de production de vapeur et d eau surchauffée : Exemple : - chaudières vapeur à tubes d eau ou tubes de fumée. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS - 7 -

8 L C F DISCO 1 Disconnecteurs : Formation initiale Formation réglementaire Maintenance et contrôle des ensembles de protection contre les retours d eau Identifier les facteurs de risques de pollution des réseaux d eau potable. Connaître et mettre en œuvre les principaux types de protections et particulièrement les disconnecteurs BA. Connaître et faire appliquer les principaux textes réglementaires. Appliquer les procédures techniques et administratives au cours des opérations de maintenance. Réaliser le contrôle annuel réglementaire obligatoire des disconnecteurs. Personnes concernées / Pré-requis Personnes assurant la maintenance des dispositifs de protection sanitaire. Connaissances générales en plomberie + notions des circuits d hydraulique Méthode pédagogique Minimum 60 % de pratique Important : mise à disposition d un poste de travail et d une mallette de contrôle par stagiaire (Watts, Socla, Honeywell, Caleffi, Matam, Bayard). 1 ère journée Etude théorique et démonstrations pratiques des dispositifs de protection contre les retours d eau Etude visuelle et théorique du siphonnage et de la contre pression Phénomène de Venturi Notions de pertes de charge Etude d installations à risques Pratique sur disconnecteurs BA 2 ème journée Réglementation et normalisation Etude et clarification des textes réglementaires en vigueur à appliquer Coût (HT) Etude des catégories de fluides Notions sur la détermination de la protection adéquate Pratique sur disconnecteurs BA 3 ème journée 880 par personne, restauration comprise et janvier février mars et avril et mai juin septembre octobre novembre décembre à la demande Legourd Conseil Formation à STE GENEVIEVE DES BOIS (91700) Approfondissement de la pratique du dépannage et de la fiche de maintenance Validation des compétences Examens théorique et pratique «Attestation de compétence professionnelle à la maintenance des ensembles de protection contre les retours d eau» remise à l employeur (si réussite aux épreuves) (validité 3 ans) Agrément du S.R.I.P.S. 3 jours (21 heures) Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS - 8 -

9 L C F DISCO 2 Disconnecteurs : Renouvellement Formation réglementaire Maintenance et contrôle des ensembles de protection contre les retours d eau Agrément du S.R.I.P.S. Actualiser les connaissances réglementaires. Savoir déterminer les dispositifs de protection sur les réseaux. Diagnostiquer rapidement une panne sur disconnecteur BA sans mallette. Obtenir des réponses précises sur son retour d expérience. Réaliser le contrôle annuel réglementaire obligatoire des disconnecteurs. Personnes concernées Pré-requis Personnel dont l attestation de compétence est arrivée à échéance (3 ans). ATTENTION : le renouvellement doit impérativement se faire avant la date de fin de validité. Coût (HT) 680 par personne, restauration comprise : nous contacter 2 jours (14 heures) janvier février 9-10 ; mars avril 4-5 ; ; 6-7 ; mai 1-2 ; ; ; ; juin 1-2 ; 7-8 septembre 5-6 ; octobre ; novembre 7-8 ; décembre Méthode pédagogique Ecoute et adaptation au groupe. Réponses aux questions en retour d expérience. Important : mise à disposition d un poste de travail et d une mallette de contrôle par stagiaire (Watts, Socla, Honeywell, Caleffi, Matam, Bayard). Legourd Conseil Formation à STE GENEVIEVE DES BOIS (91700) Actualisation complète des connaissances réglementaires (NF EN 12729, décret du 11/01/07, EN 1717, nouveaux guides techniques) Réponses aux nombreuses questions relatives au retour d expérience des participants Notions de conception de réseau Méthode réglementaire de détermination des dispositifs de protection adaptés aux divers réseaux Pratique individuelle du dépannage avec et sans mallette Validation des compétences Examen pratique «Attestation de compétence professionnelle à la maintenance des ensembles de protection contre les retours d eau» remise à l employeur (si réussite aux épreuves) (validité 3 ans) Recherche collective d une méthode de dépannage sans mallette Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS - 9 -

10 L C F T.ECS Traitement d eau, chauffage et eau chaude sanitaire des installations collectives Acquisition de compétences Etre capable de : Paramétrer un adoucisseur Régler une pompe doseuse. Effectuer les analyses d eau (chauffage et ECS), les interpréter puis ajuster les réglages. Réaliser le suivi de consommation (eau, sel et produits filmogène). Posséder des notions sur : le désenbouage et la désinfection des réseaux ; la légionnelle. Personnes concernées Pré-requis Personnel intervenant sur installations de chauffage, climatisation, ECS ayant des connaissances générales en génie climatique. Méthode pédagogique Ecoute et adaptation au groupe. Réponses aux questions. Pratique des analyses, interprétation et suivi sur installation de 800 kw. Possibilité d apporter des échantillons à analyser ou des feuilles de résultats d analyses à interpréter. Coût (HT) 640 par personne, restauration comprise 8-9 juin novembre SAINT-OUEN (93400) 2 jours (14 heures) Connaissance de l eau et du cycle de l eau Pourquoi un traitement d eau? Pratique des analyses et interprétation Nature des éléments rencontrés dans l eau Analyse, signification et interprétation des titres TH, TA, TAC, Cl, ph, silice, salinité Entartrage, corrosion et embouage Etude des causes des phénomènes Moyens de protection Légionellose Point sur la réglementation Notions sur les procédés de traitement Notions sur le chlore Adoucisseur Etude et paramétrage de l adoucisseur PERMO Procédure de contrôle et de maintenance Pompe doseuse Savoir régler une pompe doseuse en fonction des produits à injecter Sulfites et phosphates Rôle, dosage et analyse Suivi et contrôle d une installation Méthodes pour le suivi des consommations de sel, d eau et de produit injecté Eau chaude sanitaire Notions sur la production et la distribution de l eau chaude sanitaire : relations avec le traitement d eau Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

11 L C F T.VAP Traitement d eau appliqué aux chaudières et réseaux vapeur Acquisition de compétences Etre capable de : Comprendre l équipement «eau» d une chaudière vapeur (alimentation, départ vapeur, chasse et purges continues, niveaux). Savoir réaliser des analyses colorimétriques, photométriques et au comparateur. A partir d analyses ou de disfonctionnements observés, savoir entreprendre des actions correctives. Contrôler un adoucisseur, une pompe doseuse. Pouvoir comprendre les interventions du traiteur d eau. Personnes concernées Pré-requis Personnel intervenant dans la conduite des chaudières vapeur. Coût (HT) nous consulter à la demande Sue le site du client ou à définir 2 jours (14 heures) Méthode pédagogique - Moyens Pratique des analyses sur un site du client, interprétation et actions correctives éventuelles. Laboratoire portatif «ORCHIDIS» complet. Documentation pédagogique en couleur. Connaissance de l eau et du cycle de l eau Pourquoi un traitement d eau? Nature des éléments rencontrés dans l eau Conséquences d un manque de traitement Cycle de la vapeur et de l eau dans une chaudière Pratique des analyses et interprétations Analyse, signification des titres TH, TA, TAC, Cl, ph, silice, conductivité, turbidité, fer et oxygène Savoir prélever un échantillon Interprétation des analyses et correction si dérives Adoucisseur Principes de fonctionnement Dimensionnement, contrôle et suivi Pompe doseuse Contrôle du dosage, rôle du produit, FDS. Sécurité : stockage et manipulation des produits Dégazeur thermique Rôle et principe de fonctionnement Importance des retours condensats Purge continue et chasse Rôle et réglage de la purge continue Entartrage et corrosion Etude des causes des phénomènes Moyens de protection Conservation des chaudières Notions éventuelles sur : Chaine de déminéralisation, décarbonatation à la chaux si présente sur le site. Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

12 Postes de livraison (Sous-stations) C.P.C.U. Chaufferies vapeur et eau surchauffée Echangeurs Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

13 Qu est-ce que la C.P.C.U. = Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain? La C.P.C.U. produit et distribue de la chaleur par réseau pour les besoins de chauffage et d eau chaude sanitaire de l habitat et du tertiaire public ou privé dans Paris et la proche Banlieue. Les réseaux de chaleur, également appelés réseaux de chauffage urbain, sont des équipements collectifs de distribution de chaleur, produite sous forme de vapeur ou d'eau chaude par une ou plusieurs unités de production (les chaufferies). Le fluide est acheminé par des canalisations (le réseau de distribution) desservant les immeubles équipés de postes de livraison (les sous-stations). Qu est-ce qu une chaufferie vapeur? Site contenant une ou plusieurs chaudières produisant de la vapeur à partir d eau de ville ou d eau naturelle. Cette vapeur est ensuite soit utilisée telle quelle (lavage, stérilisation, production d électricité, humidification, papèteries ) soit convertie dans des postes de livraison (sous-stations) en eau chaude (chauffage, boucles d eau chaude, eau chaude sanitaire ) Ces chaudières fonctionnent soit au gaz, soit au fioul, soit au charbon, soit au bois, soit à l électricité. Qu est-ce qu une chaufferie à eau suchauffée? Site contenant plusieurs chaudières produisant de l eau surchauffée à des températures situées entre 140 et 180 C. Cette eau surchauffée est distribuée dans des sous-stations où elle est convertie en eau chaude à une températuree de 80 C environ, pour les besoins de chauffage ou d eau chaude sanitaire. Ces chaudières fonctionnent soit au gaz, soit au fioul, soit au charbon, soit au bois, soit à l électricité Qu est-ce qu un échangeur? Un échangeur permet de transférer l énergie d un réseau primaire (apporte les calories) vers un réseau secondaire (reçoit l energie), sans mélange des fluides (eau, vapeur). Ce dispositif subit des contrôles périodiques exigés par la réglementation.. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

14 Habilitation C.P.C.U. - vapeur eau surchauffée - échangeurs Réglementation en vigueur : VAP 1 VAP 4 VAP 5 Extrait de l article 8 de l arrête du 15 mars 2000 modifié : «Le personnel chargé de la conduite d équipements sous pression doit être informé et compétent pour surveiller et prendre toute initiative nécessaire à leur exploitation sans danger. Pour les équipements sous pression répondants aux critères de l article 15 1 du présent arrêté, ce personnel doit être formellement reconnu apte à cette conduite par leur exploitant et périodiquement confirmé dans cette fonction.» VAP 4 VAP 5 Extrait de l article 3.6 de la norme NF E (Equipement de chaufferie à caractère industriel) : «Un personnel est réputé compétent lorsqu il a un niveau de connaissances suffisant pour assurer en toute sécurité les interventions prévues par ce document. Le chef de l établissement ou son délégué a la responsabilité du choix des agents concernés dont il s assure de la compétence.» VAP 7 Extrait de l Article 58.II de l arrêté du 26 août 2013 relatif aux installations de combustion d une puissance à 20 MW th soumises à autorisation au titre de la rubrique 2910 et 2931 : «L ensemble des opérateurs reçoit une formation initiale adaptée. Une formation complémentaire annuelle à la sécurité d une durée minimale d une journée leur est dispensée par un organisme ou un service compétent. Cette formation portera en particulier sur la conduite des installations, les opérations de maintenance, les moyens d alerte et de secours, la lecture et la mise à jour des consignes d exploitation.» Aide pour le choix d une formation : Type de site exploité FORMATION Personnel concerné VAP 1 C.P.C.U. niveau 1 règles de sécurité conduite opérations d entretien toutes entreprises POSTES DE LIVRAISON (= SOUS-STATIONS) vapeur de type C.P.C.U. VAP PERF C.P.C.U. Perfectionnement approfondissement conduite, maintenance, dépannage et régulation techniciens d astreinte ou sur site personnel ayant déjà suivi VAP 1 ou VAP 2 VAP 2 C.P.C.U. niveau 2 consignation et déconsignation des vannes CPCU autorisées Réservé aux entreprises labellisées"vapeur Maîtrisée" VAP 3 C.P.C.U. conception conception / réalisation des postes de livraison (sousstations) techniciens, responsables de travaux, concepteurs des postes de livraison ou technicien désirant se perfectionner C.P.C.U. de Saint-Ouen ou site du client C.P.CU. de Saint-Ouen Durée de validité Préconisation de la C.P.C.U. = 3 ans / 3 ans / RECYCLAGE VAP 1 R / VAP 2 R / Type de site exploité CHAUFFERIE / Réseau/ Postes de livraison RESEAU URBAIN DE CHALEUR vapeur eau surchauffée échangeurs de chaleur FORMATION VAP 4 VAP 5 VAP 6 Personnel concerné techniciens des sociétés de production ou de distribution de chaleur, d astreinte ou sur site techniciens devant effectuer les inspections périodiques des échangeurs de chaleur alimentés par les réseaux urbains sur le site du client sur le site du client Pour les installations P 20 MW th = VAP 7 = recyclage annuel Durée de validité : 3 ans dans une même entreprise Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

15 Savoir mettre en service et régler un poste de livraison (sous-station de type C.P.C.U.) avec ou sans bâche. Connaître les risques liés à la vapeur haute pression. Appliquer les règles et procédures de sécurité lors des interventions. Savoir utiliser les moyens de protection individuels nécessaires. Personnes concernées Pré-requis Techniciens, personnel d astreinte ou sur site, intervenant sur des postes de livraison (sousstations) vapeur raccordés au réseau de chaleur urbain de la C.P.C.U. Avoir des notions de base en génie climatique. Méthode pédagogique L C F VAP 1 C.P.C.U. : Préparation à l habilitation niveau 1 Formation réglementaire «Capacité d intervention sur les installations de vapeur HP de type C.P.C.U., conformément à l article 8 de l arrêté ministériel du 15 mars 2000» Adaptation aux besoins du groupe et réponses aux demandes particulières Minimum 50 % de pratique 6 postes C.P.C.U. à disposition 1 poste de 15 MW à visiter sur place Règles de sécurité, conduite, opérations d entretien Coût (HT) 620 par personne, restauration comprise janvier ; février ; 30-31mars avril ; mai juin 7-8 juillet C.P.C.U. de SAINT-OUEN (93400) Site de type C.P.C.U. du client 2 jours (14 heures) 3-4 septembre 5-6 ; 21-22octobre 9-10 novembre décembre à la demande Caractéristiques de la vapeur et des condensats Etude des principes de fonctionnement Des postes de livraison avec ou sans bâche et nouveaux systèmes Du purgeur de condensats de la bouteille HP Notions pratiques sur les circulateurs Electricité Etude des schémas des postes de livraison à disposition Pratique du repérage Pratique de la mise en service D une conduite de vapeur Des postes de livraison avec ou sans bâche Des nouvelles générations de postes de livraison Pratique du réglage Des détendeurs, déverseurs, fin de course de vanne, éléments de contrôle et de sécurité Régulation Paramétrage en t constante ou FTE Dangers, sécurité et réglementation Consignation pour intervention ou travaux Visite et requalification périodiques Contrôle des asservissements Conformité du local technique (notions) Dépannage (notions) Cas les plus courants Détection d un échangeur percé Améliorer le retour de condensats vers C.P.C.U. Validation des compétences Questionnaire théorique Avis d habilitation «niveau 1» remis à l employeur (selon résultats obtenus) Durée de validité conseillée par la C.P.C.U. = 3 ans Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

16 L C F VAP 1 R C.P.C.U. : Préparation au renouvellement de l habilitation niveau 1 Formation réglementaire «Capacité d intervention sur les installations de vapeur HP de type C.P.C.U., conformément à l article 8 de l arrêté ministériel du 15 mars 2000» Actualiser ses connaissances en matière de : Maintenance courante des postes de livraison (sous-stations) vapeur, Mise en service de ceux-ci, Prévention des risques liés à l utilisation des postes de livraison vapeur. Personnes concernées Pré-requis Personnes dont l habilitation de niveau 1 est en fin de validité. Personnel ayant besoin d une remise à niveau ou n ayant pas pratiqué depuis longtemps. Coût (HT) 310 par personne, restauration comprise Nous consulter 1 jour (7 heures) Méthode pédagogique Echanges en retour d expérience avec le formateur. Analyse de cas concrets. Pratique et/ou compléments théoriques suivant les besoins. C.P.C.U. de SAINT-OUEN (93400) Site de type C.P.C.U.du client Rappels et mise à jour sur les principes de fonctionnement des postes de livraison Avec bâche Sans bâche Rappels du rôle des principaux éléments Vannes, détendeurs, déverseurs, etc. Rappels pratique de la mise en service et de l arrêt des postes de livraison Pratique de la régulation Paramétrage des régulateurs Pratique du dépannage Analyse de cas concrets avec le formateur Améliorer le retour de condensats vers C.P.C.U. Dangers sécurité et réglementation Consignation Visite et requalification périodiques Contrôle des asservissements Conformité du local technique (notions) Validation des compétences Questionnaire théorique Avis d habilitation «niveau 1» remis à l employeur (selon résultats obtenus) Durée de validité conseillée par la C.P.C.U. = 3 ans Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

17 C L F Perfectionnement des compétences VAP PERF C.P.C.U. : perfectionnement du niveau 1 Approfondissement conduite, maintenance, dépannage et régulation Identifier les équipements des postes de livraison, leur technologie, les organes de sécurité et de régulation. Connaître les principes de régulation des postes : paramétrer les consignes courantes. Posséder des notions de dimensionnement des vannes et de sélection des servomoteurs. Connaître et appliquer les obligations réglementaires des échangeurs C.P.C.U. Personnes concernées et pré-requis Personnel ayant suivi notre formation de base «VAP 1» ou «VAP 2» ou ayant de l expérience dans le domaine des sous-stations de type C.P.C.U. Coût (HT) 620 par personne, restauration comprise juin 2015 à la demande C.P.C.U. de SAINT-OUEN (93400) 2 jours (14 heures) Méthode pédagogique Adaptation aux besoins du groupe et réponses aux demandes particulières 6 postes C.P.C.U. à disposition 1 poste de 15 MW à visiter sur place Rappels et sécurité Notions indispensables de physique Analyses des principaux risques et E.P.I. Méthodes de consignation Echangeurs et partie secondaire Principes de fonctionnement d un échangeur Méthode de mise en service et d arrêt Réglage de la puissance d un échangeur Etude d un schéma électrique de poste Comptage d énergie Notion pratiques sur les pompes : vérification des débits Notions sur l expansion, les soupapes de sûreté et les bouteilles casse pression Régulation des échangeurs Sur la vapeur ou les condensats avec ou sans bâche Paramétrage de régulateurs (constant ou FTE) KVS des vannes et sélection d un SM Contrôle et réglage : des détenteurs, déverseurs, fin de course de vanne, bougies, etc Purgeur de la bouteille HP Pratique du réglage et méthodes de contrôle Dépannage Cas les plus courants Détection d un échangeur percé ou emboué Tester la chaîne de sécurité Améliorer le retour condensats vers C.P.C.U. Réglementation Contrôles périodiques des échangeurs Conformité du local technique (notions) Conditions maximales de service (pression et température) Attestation de formation Pas d évaluation finale. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

18 L C F VAP 2 C.P.C.U. : Préparation à l habilitation niveau 2 Formation C.P.C.U. : «Capacité de procéder aux manœuvres des vannes de branchement autorisées par la C.P.C.U.» Savoir mettre en service, régler et dépanner un poste de livraison (sous-station de type C.P.C.U.) avec ou sans bâche. Connaître les risques liés à la vapeur haute pression. Appliquer les règles et procédures de sécurité lors des interventions. Savoir utiliser les moyens de protection individuels nécessaires. Validation des compétences, en vue de l obtention de l habilitation permettant de manœuvrer les vannes de branchement autorisées par la C.P.C.U. Personnes concernées Pré-requis Personnel des sociétés ayant obtenu le label C.P.C.U. «VAPEUR MAITRISEE» installation, service ou efficacité énergétique. Méthode pédagogique Adaptation aux besoins du groupe et réponses aux demandes particulières Minimum 50 % de pratique 6 postes C.P.C.U. à disposition 1 poste de 15 MW à visiter sur place Caractéristiques de la vapeur et des condensats Relation pression et température Chaleur sensible et latente Relation débit, puissance, enthalpie Calcul et réglage de la puissance d un échangeur Etude des principes de fonctionnement Des postes avec ou sans bâche et postes de nouvelles générations Pratique sur la plateforme Pratique de la mise en service des postes. Contrôle des asservissements et des sécurités Méthodes de réglages des puissances Procédures de manœuvre des vannes de branchement autorisées par la C.P.C.U. Manœuvre en ouverture Manœuvre en fermeture Purgeurs de condensats Rôles, fonctionnement et réglage Coût (HT) 620 par personne, restauration comprise mars 2015 Nous consulter C.P.C.U. de SAINT-OUEN (93400) 2 jours (14 heures) Dangers sécurité et réglementation Moyens de protection individuels (E.P.I.) Consignation pour intervention ou travaux Visite et requalification périodiques Conformité du local technique (notions) Responsabilités de l entreprise Dépannage Cas les plus courants et méthode de dépannage Détection d un échangeur percé Améliorer le retour condensats vers C.P.C.U. Validation des compétences Pratique : mise en service d un branchement et d un poste HP Théorie : questionnaire théorique Avis d habilitation «niveau 1 ou niveau 2» remis à l employeur (selon résultats obtenus) Durée de validité du niveau 2 = 3 ans dans une même entreprise Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

19 L C F VAP 2 R C.P.C.U. : Préparation au renouvellement de l habilitation niveau 2 Formation C.P.C.U. «Capacité de procéder aux manœuvres des vannes de branchement autorisées par la C.P.C.U.» Actualiser ses connaissances : Conduite d installations et optimisation des paramètres de fonctionnement Détection des anomalies Prévention des risques liés à l utilisation des postes de livraison (sous-stations vapeur) Engagement de qualité vis-à-vis de la C.P.C.U. dans les procédures de manœuvre des vannes de branchement autorisées Personnes concernées Pré-requis Etre titulaire d une habilitation C.P.C.U. de niveau 2 (délivrée à l issue de la formation VAP 2 préalablement suivie) en fin de validité (3 ans). Méthode pédagogique Echanges en retour d expérience avec le formateur. Analyse de cas concrets. Pratique et/ou compléments théoriques suivant les besoins. Coût (HT) 310 par personne, restauration comprise Nous consulter C.P.C.U. de SAINT-OUEN (93400) 1 jour (7 heures) Rappels et mise à jour sur les principes de fonctionnement des postes Avec bâche Sans bâche Améliorer le retour de condensats vers C.P.C.U. Rappels du rôle des principaux éléments Sur le primaire Sur le secondaire Rappel des procédures de manœuvre des vannes de branchements autorisées Manœuvre en ouverture Manœuvre en fermeture Pratique de la régulation Paramétrage des régulateurs Notions de KV de vanne et sélection d un SM Méthodes de réglage de la puissance d un poste Dangers sécurité et réglementation Consignation pour intervention ou travaux Visite et requalification périodiques Contrôle des asservissements Conformité du local technique (notions) Responsabilités de l entreprise Validation des compétences Théorie : questionnaire théorique Avis d habilitation «niveau 2» remis à l employeur (selon résultats obtenus) Durée de validité = 3 ans dans une même entreprise Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

20 L C F VAP VAP 33 C.P.C.U. C.P.C.U. : Conception : Dimensionnement, et réalisation Perfectionnent des connaissances des postes de livraison vapeur/eau 2 cas : 1. Obtenir le «Label C.P.C.U. Vapeur Maitrisée INSTALLATION» attribué par la C.P.C.U. à l entreprise, valable 3 ans. La procédure de labellisation comporte 2 phases : la formation théorique validée par L.C.F. et l évaluation d installations réalisée ensuite par la C.P.C.U. 2. Se constituer une base de données complète pour dimensionner, réaliser et mettre en service les postes de livraison C.P.C.U. Personnes concernées Pré-requis 1. Concepteurs, réalisateurs d installations thermiques 2. Personnel confirmé d exploitation désirant élargir ses compétences Méthode pédagogique Connaissances théoriques et étude de cas Coût (HT) par personne, restauration comprise nous consulter C.P.C.U. de SAINT-OUEN (93400) Vanne«retour d eau» Vanne de branchement vapeur 3 jours (21 heures) Procédures à mettre en œuvre auprès de la C.P.C.U. avant le démarrage des travaux. Conformité de l installation Etude de la liaison branchement / poste livraison Rappels Pression / température, chaleur sensible et latente Relation débit, puissance, enthalpie Echangeurs et métrologie Estimation des besoins de chauffage et d ECS Principe et détermination d un échangeur Principes de fonctionnement des postes validés par la C.P.C.U. (avec ou sans bâche) Etude et emplacement du comptage C.P.C.U. Dimensionnement et mise en œuvre Dimensionnement des tuyauteries et vannes Conditions maximales de service Dilatation, soudage et calorifugeage Parcours des tuyauteries Nature des tuyauteries et des accessoires Systèmes d expansion et soupapes de sûreté Rôles, dimensionnement et réglementation Bouteilles casse pression et de mélange Rôles et dimensionnement Circulateurs Hauteur manométrique, débit, NPSH et courbe de réseau Vitesse variable Réglementation Conformité du local technique sous-station Contrôles périodiques des échangeurs Qualification de soudeur, épreuves et contrôles Protection sanitaire Rôles et emplacement des protections Validation des compétences THEORIQUES : Q.C.M. Dans le cadre de la procédure de labellisation : Résultat théorique transmis par LCF à la C.P.C.U. L évaluation pratique sera ensuite effectuée par la C.P.C.U. après contrôle d au moins 2 installations réalisées par l entreprise. Attestation de formation Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

21 L C F VAP 4 Sécurité et conduite des chaufferies vapeur selon l arrêté du 15 mars 2000 Formation réglementaire sur le site du client Sécurité : connaître les risques liés à la vapeur et à l eau chaude sous pression. Repérer les principaux éléments d une chaufferie vapeur. Détecter les dérives ou anomalies les plus courantes et agir de manière appropriée. Effectuer la consignation d une chaudière vapeur. Effectuer et interpréter les analyses d eau. Posséder des notions sur la combustion et le rendement des chaudières. Savoir effectuer les tests (autocontrôle 8 ou 24 heures ou tests 72 heures) Personnes concernées Pré-requis Techniciens des sociétés de production et de distribution de chaleur devant être habilités. Coût (HT) pour un groupe nous consulter à la demande site du client ou à définir 3 jours (21 heures) Méthode pédagogique Alternance de théorie et de pratique sur site. Dangers et évaluation des risques Rappels de physique liée au process Analyses des risques professionnels dus aux fluides (eau surchauffée, vapeur, combustibles ) Méthode de mise en pression d un réseau Chaudières et combustion Equipement des chaudières et des communs Mise en service à froid et arrêt d une installation Etude de la combustion et calcul du rendement caractéristique : notions sur les rejets Sécurité et conduite Equipements de contrôle et de sécurité Interdits et attitudes obligatoires en chaufferie Méthodes de consignation et déconsignation Traitement d eau Pratique des analyses et interprétation Fonctionnement d un dégazeur Valeurs à maintenir Adoucisseur et pompes doseuses Calcul de la purge continue Conservation des chaudières à l arrêt Pratique de l autocontrôle (8 ou 24 heures) ou des tests 72 heures Réglementation Evolution de la réglementation Etude des modes d exploitation avec ou sans présence humaine Contrôles périodiques des chaudières et des échangeurs Validation des compétences Questionnaire théorique Avis d habilitation remis à l employeur (selon résultats obtenus) : responsable de conduite = chauffeur conducteur d installation = agent qualifié agent de conduite = agent de sécurité ou rondier Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

22 L C F VAP 5 Sécurité et conduite des chaufferies à eau surchauffée selon l arrêté du 15 mars 2000 Formation réglementaire sur le site du client Sécurité : connaître les risques liés à la vapeur et à l eau surchauffée. Repérer les principaux éléments d une chaufferie à eau surchauffée. Bien connaître l expansion. Détecter les dérives ou anomalies les plus courantes et agir de manière appropriée. Effectuer une consignation. Effectuer et interpréter les analyses d eau. Posséder des notions sur la combustion et le rendement des chaudières. Savoir effectuer les tests (autocontrôle 8 ou 24 heures ou tests 72 heures) Coût (HT) pour un groupe nous consulter à la demande site du client ou à définir 3 jours (21 heures) Personnes concernées Pré-requis Techniciens des sociétés de production et de distribution de chaleur devant être habilité. Méthode pédagogique Alternance de théorie et de pratique. Dangers et évaluation des risques Rappels de physique liée au process Analyses des risques professionnels dus aux fluides (eau surchauffée, vapeur, combustibles ) Méthode de mise en pression d un réseau Chaudières Mise en service, arrêt Relation débit et puissance Organes de mesure, contrôle et sécurité Consignes d exploitation Etude de la combustion et calcul du rendement caractéristique : notions sur les rejets Eléments d une production d eau surchauffée Etude et suivi du système d expansion Notions d hydraulique et d équilibrage Etude des pompes Méthodes de remplissage d un réseau Pratique de l autocontrôle (8 ou 24 heures) ou des tests 72 heures Traitement d eau Pratique des analyses et interprétation Fonctionnement et contrôle d un adoucisseur Réglementation Etude des modes d exploitation avec ou sans présence humaine Contrôles périodiques des chaudières et des échangeurs Les sous-stations Etude théorique et repérage pratique des éléments fonctionnels et de sécurité Validation des compétences Questionnaire théorique Avis d habilitation remis à l employeur (selon résultats obtenus) : responsable de conduite = chauffeur conducteur d installation = agent qualifié agent de conduite = agent de sécurité ou rondier Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

23 C L Formation réglementaire F VAP 6 Inspections périodiques des échangeurs de chaleur alimentés par les réseaux urbains Formation validée par l ASAP Objectif Réaliser en sécurité les inspections périodiques des échangeurs alimentés par réseau urbain, conformément au Cahier Technique Professionnel de la FEDENE : «Contrôle périodique des échangeurs de chaleur de chauffage urbain», édition du 1 er septembre Personnes concernées Techniciens devant effectuer les inspections périodiques annuelles, sans démontage, des échangeurs de chaleur raccordés à un réseau de chauffage urbain (vapeur, C.P.C.U., eau surchauffée). Pré-requis Personnes ayant suivi les formations VAP 1 ou VAP 2 ou ayant des connaissances en chauffage urbain. Coût (HT) nous consulter à la demande site du client 2 jours (14 heures) Rappels de physique Evolution de la réglementation Décret du 02/04/1926 Arrêté du 15/03/2000, décret du 13/12/99 BESI Etude du CTP Production La production et le transport de vapeur La production et le transport d eau surchauffée Les sous-stations d échange Rappels des principes de fonctionnement des postes de livraison (sous-stations) C.P.C.U. Rappels des principes de fonctionnement des sous-stations à eau surchauffée Mise en service et arrêt Protection des personnes Rappels des risques et des moyens de protection Méthodes de consignations Modes de dégradation et contrôles associés Action de l eau Surpression Corrosion Contrôles visuels Validation des compétences Examen final (évaluation pratique + Compte- Rendu) Avis d habilitation remis à l employeur (selon résultats obtenus) Validité préconisée : 3 ans dans une même entreprise) Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

24 L C F VAP 7 Recyclage annuel du personnel intervenant dans des installations de combustion P 20 MW th Formation réglementaire sur le site du client Apporter le complément de recyclage annuel à la formation initiale «VAP 4 ou VAP 5» (sécurité et conduite des chaufferies vapeur ou eau surchauffée selon l AM du 15/03/2000 modifié). Etre en conformité avec l arrêté du 26 août 2013 : article 58. Personnes concernées Pré-requis Techniciens des sociétés de production et de distribution de chaleur intervenant dans des installations de combustion P 20 MW th. et possédant déjà une habilitation initiale pour l exploitation d installations de vapeur ou d eau surchauffée. Méthode pédagogique Alternance de théorie et de pratique sur un site du client. Coût (HT) pour un groupe nous consulter à la demande site du client ou à définir 1 jour (7 heures) Rappels Identification des dangers dus aux fluides sous pression (vapeur HP, eau surchauffée) Analyses des risques professionnels liés aux installations d eau surchauffée Moyens de protection Consignation d une chaudière Conduite et maintenance des chaudières Organes de mesure, contrôle et sécurité Calcul du rendement caractéristique Combustion (rappels) Notions réglementaires sur les rejets (VLE) Traitement d eau (notions) Moyens d alerte et de secours Contrôles périodiques Consignes d exploitation Etude des consignes d exploitation du site visité Validation des compétences Questionnaire théorique Avis d habilitation «responsable de conduite», «conducteur d installation» ou «agent de conduite» spécifique aux installations 20 MW remis à l employeur (selon résultats obtenus) Durée de validité réglementaire = 1 an Extrait de l Article 58.II de l arrêté du 26 août 2013 relatif aux installations de combustion d une puissance à 20 MW th soumises à autorisation au titre de la rubrique 2910 et 2931 : «L ensemble des opérateurs reçoit une formation initiale adaptée. Une formation complémentaire annuelle à la sécurité d une durée minimale d une journée leur est dispensée par un organisme ou un service compétent. Cette formation portera en particulier sur la conduite des installations, les opérations de maintenance, les moyens d alerte et de secours, la lecture et la mise à jour des consignes d exploitation.» Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

25 Brûleurs fioul et gaz >70 kw Chaudières 4 à 400 kw Habiligaz-Atex Qualifioul Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

26 Qu est-ce-qu un brûleur? Un brûleur est un élément complexe qui équipe une chaudière individuelle, collective ou industrielle, permettant d assurer la combustion du fioul ou du gaz. La maintenance doit être assurée par un personnel compétent afin de réduire les risques de surconsommation, de pollution atmosphérique, de pannes intempestives, d intoxication Nos formations sont destinées au personnel intervenant dans le collectif, le tertiaire ou l industrie. Qu est-ce-que «Habiligaz-Atex»? Réservée aux Entreprises adhérentes à la FEDENE (FG3E) La formation HABILIGAZ-ATEX est destinée à informer le personnel des dangers liés à l utilisation ou au stockage du gaz naturel et des gaz de pétrole liquéfiés : - asphyxie, - intoxication, - explosion. Elle présente également les principales dispositions en matière de prévention des risques liés aux atmosphères explosives (ATEX) Sont concernées les personnes effectuant la conduite, la maintenance ou les travaux sur des installations de gaz (chaufferies, moteurs et turbines à gaz, stations d épuration Qu est-ce-qu une chaudière de 4 à 400 kw? Il s agit des chaudières dites de «petites puissances» fonctionnant au fioul, gaz ou bois, qui alimentent les secteurs «domestique, tertiaire, petit collectif, petite industrie» L entretien annuel de ces chaudières de puissance utile nominale comprise entre 4 et 400 kw a été rendu obligatoire par le décret n du 9 juin Le but de cette réglementation est de formaliser clairement les opérations à réaliser lors des entretiens par une attestation et d encourager le commanditaire à améliorer l usage ou le fonctionnement de la chaudière en place. Cet entretien permet d optimiser les capacités du système de chauffage tout en vérifiant la sécurité de son fonctionnement Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

27 L C F BRUL 1 Brûleurs gaz de moyennes puissances Acquisition de compétences Brûleurs gaz de moyennes puissances (> 70 kw) Etre capable de : Mettre en service un brûleur gaz, régler les éléments fonctionnels et la combustion. Effectuer des dépannages. Optimiser le fonctionnement global de l ensemble : brûleur, chaudière, régulateur et tirage de cheminée. Personnes concernées Pré-requis Techniciens de maintenance ayant des notions d électricité et d hydraulique. Méthode pédagogique Adaptation aux besoins du groupe et demandes particulières. Minimum 60 % de pratique sur une plateforme pédagogique moderne. Support de cours issu du livre de P. LEGOURD : «Mise en service, réglage, aide au dépannage des brûleurs fioul et gaz» - 4 ème édition Editions Parisiennes Règle de combustion CUENOD fournie. Coût (HT) 960 par personne, restauration comprise avril septembre Location plateforme CUENOD à Massy (91) Formateur de Legourd Conseil Formation Matériel à disposition 8 brûleurs gaz CUENOD (1 allure, 2 allures et AGP modulant) 4 chaudières (CUENOD, DE DIETRICH, VIESSMANN et GUILLOT) 3 jours (21 heures) Rappels de physique Caractéristiques du gaz naturel Appellation et pression d utilisation des gaz Caractéristiques du gaz naturel Les différentes combustions Notions sur la réglementation énergie Puissances, pertes et rendements de chaudière Répartition de l énergie dans une chaudière Puissance utile, nominale et absorbée Rendement de combustion (analyse et interprétation) Etude et pratique sur différents brûleurs GAZ : Brûleurs 1 allure NC4-PROVIEW, NC4-SG 113 et NC 12-SG 113 Brûleurs 2 allures NC12-SG 213 et C43-SG 513 Brûleurs AGP modulant NC12-SG 513, NC36-TCG 511 et C75-SG 513 Régulateurs RWF 40 et Jumo DTR 316 Réglages de combustion Pratique de la variation de vitesse si demande Environnement du brûleur Raccordement électrique, ventilations de la chaufferie, loi du ème, préconisation. Le «top gaz» Sécurité : Pratique du démarrage «à blanc» Maintenance préventive annuelle Méthodes d analyses pour le dépannage Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

28 L C F BRUL 2 Brûleurs fioul et gaz de moyennes puissances (> 70 kw) Acquisition de compétences Etre capable de : Mettre en service un brûleur fioul ou gaz, régler les éléments fonctionnels et la combustion. Effectuer des dépannages. Optimiser le fonctionnement global de l ensemble : brûleur, chaudière, régulateur et tirage de cheminée. Personnes concernées Pré-requis Techniciens de maintenance ayant des notions d électricité et d hydraulique. Méthode pédagogique Adaptation aux besoins du groupe et demandes particulières. Minimum 60 % de pratique sur une plateforme pédagogique moderne. Support de cours issu du livre de P. LEGOURD : «Mise en service, réglage, aide au dépannage des brûleurs fioul et gaz» - 4 ème édition Editions Parisiennes Règle de combustion CUENOD fournie. Coût (HT) par personne, restauration comprise du 08 au 12 juin 2015 inclus du 16 au 20 novembre Location plateforme CUENOD à Massy (91) Formateur de Legourd Conseil Formation Matériel à disposition 8 brûleurs GAZ 5 brûleurs FIOUL 4 chaudières (CUENOD, DE DIETRICH, VIESSMANN et GUILLOT) 5 jours (35 heures) Rappels de physique Caractéristiques des combustibles Appellation et pression d utilisation des gaz Caractéristiques du gaz et du fioul Les différentes combustions Notions sur la réglementation énergie Puissances, pertes et rendements de chaudière Répartition de l énergie dans une chaudière Puissance utile, nominale et absorbée Rendement de combustion (analyse et interprétation) Le «top gaz» Sécurité : Pratique du démarrage «à blanc» Etude et pratique sur brûleurs GAZ et FIOUL : GAZ 1 allure NC4-PROVIEW, NC4-SG 113 et NC 12-SG 113 GAZ 2 allures NC12-SG 213 et C43-SG 513 GAZ AGP modulant NC12-SG 513, NC36-TCG 511 et C75-SG 513 FIOUL 1 allure NC4 PROWIEW, NC4-SH 113 et NC12-SH 113 FIOUL 2 allures NC16-SH213 et NC36-TCH 211 Régulateurs RWF 40 et Jumo DTR 316 Réglages de combustion Pratique de la variation de vitesse si demande Environnement du brûleur Raccordement électrique, ventilations de la chaufferie, loi du ème, préconisation. Maintenance préventive annuelle Méthodes d analyses pour le dépannage Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

29 L C F BRUL 3 Entretien annuel des chaudières de Puissance Nominale comprise entre 4 et 400 kw Formation réglementaire Selon l arrêté du 15 septembre jours (14 heures) Connaître les nouvelles dispositions réglementaires (décret du 09/06/2009 et arrêté du 15/09/2009) afin de les faire appliquer dans l entreprise. Se familiariser avec les fiches techniques du guide «Entretien annuel des chaudières de Pn comprise entre 4 et 400 kw». Etablir les attestations d entretien des chaudières fioul et gaz. Personnes concernées Techniciens, responsables de maintenance, sociétés de service. Pré-requis Bonnes connaissances des installations de chauffage (ou avoir suivi nos formations BRUL 1 ou BRUL 2). Coût (HT) nous consulter à la demande Méthode pédagogique Ecoute et adaptation au groupe. Réponses aux questions. Support pédagogique remis à chaque stagiaire : - guide technique complet - arrêté et décret, - fiches techniques : détermination des gicleurs, Top Gaz, caractéristiques des 4 chaudières pédagogiques, ordre de grandeur d un bon réglage de combustion 1 ère journée : pratique sur plateforme brûleurs CUENOD à Massy (91) 2 ème journée : théorie sur le site du client 1 ère journée : PRATIQUE sur installations pédagogiques de moyennes puissances Matin : brûleurs FIOUL Après-midi : brûleurs GAZ Réglage, mise en service (brûleurs 1 et 2 allures), analyses de combustions et tirage cheminée. Vérification des points de contrôle réglementaires et recommandés. Réalisation des mesures obligatoires. Recherche des conseils et recommandations à formuler sur l ensemble de l installation pédagogique. Rédaction d une partie des attestations d entretien des chaudières fioul et gaz. 2 ème journée : THEORIE en salle de cours Etude détaillée des fiches techniques. Etude des textes réglementaires. Calcul des rendements et évaluations des émissions des chaudières pédagogiques. Compléments pour la rédaction finale des attestations (rendements et émissions, conseils et recommandations). Attestation de formation Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

30 L C F GAZ Préparation à l habilitation «HABILIGAZ-ATEX» (installations > à 70 kw) Formation pour adhérents de la FEDENE Connaître les risques liés au gaz naturel et au GPL. Connaître les attitudes de prévention à observer. Savoir mettre en service ou arrêter en sécurité une installation au gaz. Savoir effectuer un démarrage à blanc. Avoir des notions sur l «ATEX» (atmosphères explosives). Personnes concernées Pré-requis Formation réservée au personnel des entreprises adhérentes à la FEDENE (FG3E) Techniciens intervenant sur des installations gaz de puissance > 70 kw. Important L employeur devra fournir à chaque participant un exemplaire du livret : "HABILIGAZ-ATEX - Prévention des risques" de la FEDENE (FG3E) 28 rue de la Pépinière PARIS Coût (HT) par groupe nous consulter à la demande Legourd Conseil Formation à STE GENEVIEVE DES BOIS (91700) sur site du client 1 journée (7 heures) Caractéristiques des gaz Gaz naturel, GPL LIE, LES, point éclair et auto inflammation Etude des risques et prévention Intoxication, effets du CO Asphyxie Explosion Anoxie Notions sur l ATEX (atmosphères explosives) Conformité des locaux Alimentation en gaz, ventilation Chaufferie gaz Les différentes habilitations Conduite (C), Maintenance (M), Travaux (T) Brûleurs gaz Démarrage à blanc Démarrage réel Contrôle d un débit de gaz Liste de pannes courantes Validation des compétences Questionnaire théorique Avis d habilitation remis à l employeur : Conduite (C), Maintenance (M), Travaux (T) selon résultats obtenus Seul l employeur pourra délivrer le titre «HABILIGAZ-ATEX» (validité = 5 ans) Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

31 L C F FIOUL Appellation «QUALIFIOUL» FORMATION Réglementation fioul, chauffage au fioul domestique Habitation et tertiaire non classé. - «QUALIFIOUL» 2 jours (14 heures) A l issue du stage, le participant connaîtra les aspects réglementaires relatifs à l implantation du stockage et la mise en service d une installation de fioul domestique comportant un ou plusieurs réservoirs, ainsi que les règles concernant la mise en place de générateurs (P <70 kw), dans les bâtiments d habitation, de bureaux ou tertiaires non classés, et les établissements recevant du public de 5 ème catégorie. Personnes concernées Professionnels en activité dans les entreprises du génie climatique. Pré-requis Méthode pédagogique Cours magistral avec vidéo projection de tableaux, croquis et schémas. Exercices pratiques et échanges d expériences. Coût (HT) par personne 560 hors restauration (compris support pédagogique) nous consulter Legourd Conseil Formation à STE GENEVIEVE DES BOIS (91700) Formation initiale et/ou expérience professionnelle dans le domaine du chauffage Partie théorique Partie pratique et technologique (7 h) Approche réglementaire d une installation au fioul domestique comprenant l implantation d un stockage et d un générateur dans un bâtiment d habitation, de bureaux ou tertiaire non classé, ou dans un établissement recevant du public de 5 ème catégorie. Le fioul domestique : origines, spécifications, marché. Les chaudières, les émetteurs de chaleur et les régulations. Les incitations fiscales, les directives européennes, les économies d énergie, les certificats d économie d énergie. Implantation d un stockage fioul domestique : en plein air, aérien dans un bâtiment, enterré. Implantation des générateurs P<70 kw dans l individuel et le collectif. Certificat de conformité. Combustion du fioul domestique : PCS/PCI, mesures, analyseurs de combustion, rendement. Les réglettes de combustion : débit de fioul, pression et choix du gicleur. Diagnostic énergétique et préconisations. Connaissance des matériels spécifiques fioul domestique. Amélioration de l habitat, économies d énergie et protection de l environnement. Evaluation des acquis par un questionnaire. Si réussite à l évaluation : délivrance de l appellation «QUALIFIOUL» par un des fondateurs de Qualifioul. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

32 Régulation et équilibrage Chauffage et ECS Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

33 Qu est-ce que la régulation? La régulation des installations a pour but de maintenir constante une grandeur (température, pression, débit, hauteur, etc ) au moyen de vannes, sondes, régulateurs, etc quelles que soient les perturbations externes (soleil, froid, vent, chute de pression, etc ). Qu est-ce que l équilibrage des installations hydrauliques? L équilibrage hydraulique à pour but de fournir à tous les éléments d une installation (chaudières, réseaux radiateurs etc.) le débit d eau juste afin de limiter les surconsommations électriques et thermiques. L action se fait au moyen de vannes d équilibrage montées à des points bien précis et dont le réglage s effectue par un technicien équipé d une mallette adaptée. Qu est-ce qu une installation de chauffage et d eau chaude sanitaire (ECS)? A partir d un combustible (eau, gaz, électricité), une chaudière produit de l eau chaude qui est ensuite distribuée par un réseau de tuyauteries vers : - des émetteurs (radiateurs, planchers chauffant) pour chauffer des locaux ; - des systèmes de préparation d eau chaude sanitaire (douches, lavabos, éviers, cuisines collectives ). Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

34 C L Acquisition de compétences F REGUL Régulation et équilibrage des installations thermiques Savoir sélectionner et régler les vannes de régulation et d équilibrage. Connaitre des méthodes d équilibrage Savoir utiliser le TA SCOPE Savoir définir et implanter les éléments d une boucle de régulation. Savoir paramétrer un régulateur numérique ou analogique. Personnes concernées Pré-requis Techniciens de maintenance ou de mise en service des installations de chauffage ou de climatisation ayant des connaissances en génie climatique. Méthode pédagogique Pratique sur divers simulateurs Pratique sur maquette hydraulique pédagogique Coût (HT) 960 par personne, restauration comprise mars mai Nous consulter Legourd Conseil Formation à STE GENEVIEVE DES BOIS (91700) 3 jours (21 heures) Déperditions et notions de climatisation Méthode rapide d estimation des besoins et consommation d ECS et chauffage. Diagramme de l air humide et distribution de l air (notions) Pertes de charge Relation débit/puissance p et t Calcul des pertes de charge (notions) Circulateurs et bouteilles casse pression Détermination Vitesse constante et vitesse variable Hauteur manométrique et courbe de réseau Paramétrage et méthodes de contrôle Vannes de régulation Notion de KV et KVS et autorité Dimensionnement des vannes de régulation Choix des servomoteurs Les différents montages Eléments d une boucle de régulation Les capteurs : types, constante de temps, emplacement et contrôle Raccordement électrique Les régulateurs Pratique sur régulateurs RLU 222, RMH 760, RMU 710, RVL 482, RMK 770 cascade Pentes, courbe de chauffe et compensation Régulateurs P, PI, PID Pratique des méthodes d équilibrage avec TA SCOPE Méthodes t, proportionnelle et compensée Sélection et installation des vannes d équilibrage. Organisation et méthodes d intervention Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

35 L C F CHAUF Chauffage et eau chaude sanitaire : l essentiel en 3 jours Acquisition de compétences Renforcer ses connaissances sur la sélection des équipements, leurs rôles, les réglages ainsi que le dépannage des installations de chauffage et d ECS. Personnes concernées Pré-requis Technicien concepteur ou intervenant sur site Méthode pédagogique Adaptation aux besoins du groupe et demandes particulières. Apports théoriques et mise en pratique sur les équipements de la plateforme, (échangeurs, distribution, ECS, régulation, traitement d eau ) Utilisation TA SCOPE, mallette disconnecteur Les formules à connaitre (1 h) Débit, puissance Déperditions thermiques et consommation (1 h) Méthode rapide pour estimer les besoin et consommation en chauffage et ECS Expansion et soupape de sûreté (2 h) Sélection et contrôle d un vase fermé. Pratique du réglage d un maintien de pressio Bouteille casse pression et de mélange (1 h) Rôle, dimensionnement et contrôle Eau chaude sanitaire (3 h) Modes de production, de distribution, matériaux Températures et légionnelle : références réglementaires à satisfaire Entretien et maintenance Pratique sur installation semi-instantanée Traitement d eau (2 h) Adoucisseur : pratique de la mise en service, du réglage et du contrôle sur Permo 7075 Pompe doseuse : pratique du réglage pour filmogène et moyen de contrôle Coût (HT) 960 par personne, restauration comprise à la demande Plateforme C.P.C.U. de SAINT-OUEN (93400) 3 jours (21 heures) Radiateurs, plancher chauffant (1 h) Notions sur l émission calorifique, la sélection et le raccordement hydraulique Circulateurs (2 h) Vitesse fixe ou variable : étude, paramétrage et moyens de contrôle sur maquette et plateforme Tuyauteries (1 h) Notions de pertes de charge et de sélection : expériences pratiques Notions de régulation (4 h) Loi de correspondance, emplacement des sondes Pratique sur régulateur Siemens, Baelz Vannes 2 et 3 voies : montages, notion de kv Notions d équilibrage (2 h) Pratique sur installation ECS (photos) et réseau de chauffage avec le TA SCOPE Protection sanitaire (1 h) Disconnecteur BA et clapet EA : rôles, règle de pose, contrôle mallette et fiche réglementaire Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

36 Electricité pratique Habilitations électriques Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

37 Rappel du contexte réglementaire Habilitation électrique Décret n du 22 septembre 2010 relatif aux opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage définit les obligations générales de l employeur et les mesures de prévention à respecter lors d opérations électriques Art.R La définition des opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ainsi que les modalités recommandées pour leur exécution figurent dans les normes homologuées dont les références sont publiées au Journal officiel de la République française par arrêté des ministres chargés du travail et de l agriculture. Art.R Les opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ne peuvent être effectuées que par des travailleurs habilités. Art.R Un travailleur est habilité dans les limites des attributions qui lui sont confiées. L'habilitation, délivrée par l'employeur, spécifie la nature des opérations qu'il est autorisé à effectuer. Avant de délivrer l'habilitation, l'employeur s'assure que le travailleur a reçu la formation théorique et pratique qui lui confère la connaissance des risques liés à l'électricité et des mesures à prendre pour intervenir en sécurité lors de l'exécution des opérations qui lui sont confiées. L'employeur délivre, maintient ou renouvelle l'habilitation selon les modalités contenues dans les normes mentionnées à l'article R L'employeur remet à chaque travailleur un carnet de prescriptions établi sur la base des prescriptions pertinentes de ces normes, complété, le cas échéant, par des instructions de sécurité particulières au travail effectué. L arrêté du 26 avril 2012 relatif aux normes définissant les opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ainsi que les modalités recommandées pour leur exécution fixe la NF C comme référence des normes : Art. 1. La référence des normes visées à l'article R du code du travail est celle de la norme NF C homologuée par décision du 21 décembre 2011, norme dans laquelle figure la définition des opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ainsi que les modalités recommandées pour leur exécution. Cet arrêté d application a été publié au J.O. du 05 mai 2012 et est applicable depuis le 06 mai La norme NF C «Opérations sur les ouvrages et installations électriques dans un environnement électrique Prévention du risque électrique» décrit un ensemble d exigences qui permet de se prémunir du risque électrique lors des opérations de construction des OUVRAGES, de réalisation des INSTALLATIONS, de leur EXPLOITATION ou démantèlement. Elle s applique aussi lors de TRAVAUX d ORDRE NON ELECTRIQUE dans l ENVIRONNEMENT d OUVRAGES ou d INSTALLATIONS électriques tels que les travaux du bâtiment ou les travaux publics. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

38 Aide pour le choix d une formation Personnel Symboles d habilitation Domaine de tension Nos Formations TRAVAUX D ORDRE NON ELECTRIQUE Exécutant Assure l exécution des opérations. Chargé de chantier Assure la direction des travaux d ordre non électrique B0 H0 (V) BT HTA Initiale : ELEC 0 B0 H0 (V) BT HTA Recyclage : ELEC R0 OPERATIONS D ORDRE ELECTRIQUE Exécutant Assure l exécution des opérations Chargé de travaux Assure la direction des travaux d ordre électrique ou non électrique Chargé d intervention BT Assure la réalisation des interventions en BT : - chargé d intervention BT générale BR - chargé d intervention BT élémentaire BS Chargé de consignation Effectue ou fait effectuer les opérations de la consignation électrique Chargé d opérations spécifiques Assure la direction ou procède lui-même à des essais, mesurages, vérifications ou manoeuvres B1 (V) H1 (V) BT HTA BASSE tension BT V~ B2 (V) B2 V essai H2 (V) H2 V essai BT HTA / BT / BC HC BT HTA BE essais BE mesures BE vérifications BE manoeuvres HE essais HE mesures HE vérifications HE manoeuvres BT HTA Initiale : ELEC BT Recyclage : ELEC RBT HAUTE tension HTA > V~ HTB > V~ Initiale : ELEC HTA Recyclage : ELEC RHTA La périodicité de recyclage préconisée par la norme NFC est de trois ans Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

39 L C F ELEC IND Electricité pratique «industrielle» Acquisition de compétences 3 jours (21 heures) Comprendre et appliquer les lois fondamentales. Lire un schéma électrique. Câbler une armoire (commande et puissance), raccorder les moteurs. Avoir des méthodes pour tester et dépanner. Personnes concernées Pré-requis Ouvriers, monteurs, techniciens ayant peu de connaissances en électricité ou désirant une remise à niveau. Méthode pédagogique Minimum 60 % de pratique. A noter : une armoire électrique et un outillage complet par stagiaire. Coût (HT) 830 par personne, restauration comprise février mars mai juin Nous consulter Legourd Conseil Formation à STE GENEVIEVE DES BOIS (91700) Principales grandeurs électriques Intensité, tension, résistance Tension simple et tension composée Continu et alternatif Circuit équilibré Utilisation d appareils de mesure : résistance de terre, isolement, différentiel, multimètre Sécurité du matériel Court-circuit et surcharge Définir les bonnes protections Section des câbles Notions de régime de neutre Lecture de schémas et câblage d armoire Etude et lecture de schémas Conception d un schéma (notions) et câblage Méthodes de recherche de pannes Procédures pour la mise en service en sécurité Etude des composant les plus courants Sectionneur, contacteurs, etc Transformateur, thermistance, résistance, potentiomètre, condensateur Différentiel (rôle, détermination et contrôle) Moteurs mono et tri Protections et réglages Tester un moteur Démarrages des moteurs Montage étoile triangle (si demande) Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

40 L C F ELEC DOM Electricité pratique «domestique» Acquisition de compétences 3 jours (21 heures) Se familiariser avec l électricité. Connaître les composants d une installation domestique. Réaliser une installation d après schéma. Appliquer les règles de l art. Savoir utiliser un appareil de mesure. Savoir détecter des pannes simples. Personnes concernées Pré-requis Toute personne assurant l entretien ou la réalisation de parties d installations électrique domestique. Coût (HT) 830 par personne, restauration comprise Nous consulter Legourd Conseil Formation à STE GENEVIEVE DES BOIS (91700) Méthode pédagogique Minimum 60 % de pratique. A noter : une installation électrique et un outillage complet par stagiaire. Principales grandeurs électriques Intensité, tension, résistance, puissance Continu et alternatif Utilisation d appareils de mesure Contrôleur universel et pince ampèremétrique Sécurité du matériel Court-circuit et surcharge Définir les bonnes protections Section des câbles Méthodes de recherche de pannes Pose, câblage et règles de l art Montage en série ou parallèle Va et vient, télérupteur et minuterie Détecteur de mouvement Interrupteur crépusculaire Prise de courant Appareillage de protection (fusibles, disjoncteurs) Appareillage lumineux Mise à la terre Locaux humides : enveloppes de protection Méthodes de recherche de panne Attestation de formation Cette formation ne fait pas l'objet d'une évaluation des acquis et des compétences. Legourd Conseil Formation 108 avenue Paul-Vaillant Couturier STE-GENEVIEVE-DES-BOIS

CATALOGUE DE hformation GAZ

CATALOGUE DE hformation GAZ CATALOGUE DE hformation GAZ 6 Rue des Bonnes Gens 68025 COMAR CEDEX Tél : 03.69.28.89.00 Fax : 03.69.28.89.30 Mail : contact@coprotec.net Site : www.coprotec.net SOMMAIRE PRESENTATION... 3 NOS FORMATIONS

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS Réchauffage de l eau d un circuit de chauffage Chaudières gaz à condensation PRESTIGAZ Chaudières gaz basse température EFFIGAZ Echangeurs

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Guide de la formation 2013/2014

Guide de la formation 2013/2014 Guide de la formation 2013/2014 Chauffage & ECS Vapeur & eau surchauffée Froid Climatisation Pompe à chaleur Planchers chauffants / rafraîchissants Traitement d eau chauffage & piscines Electrotechnique

Plus en détail

FORMATIONS. IDC PRO FORMATION 2012 Page 1 CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT

FORMATIONS. IDC PRO FORMATION 2012 Page 1 CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT 2012 FORMATIONS CENTRE DE FORMATION BÂTIMENT Z.A du Libraire 24100 BERGERAC Tél. : 05 53 73 32 57 / Fax : 05 53 22 77 89 www.idcpro.fr Numéro RCS : 453 989 626 - SARL A CAPITAL DE 8000 EUROS - N TVA intracommunautaire

Plus en détail

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 19 Traitement des eaux Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Le contrat d exploitation de chauffage en copropriété La lecture d un contrat d exploitation de chauffage reste un exercice

Plus en détail

1 - Définitions et principes

1 - Définitions et principes 23% des émissions annuelles de GES émis proviennent du secteur du bâtiment soit presque autant que les transports (27%). 17 TWh, c est l énergie dissipée dans les logements parisiens dont 77% pour le chauffage

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment)

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) FORMATION TECHNICIEN EN DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) Tél : 06 01 744 2 33 http:/ /www.

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

Chaleur bienveillante

Chaleur bienveillante C 256-01 made in Italy Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur et solaire Chaleur bienveillante FR Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur PERFORMANCES

Plus en détail

Notice de montage et de maintenance VITOTRONIC 100 VITOTRONIC 333. Vitotronic 100, type GC1. Régulation numérique de chaudière

Notice de montage et de maintenance VITOTRONIC 100 VITOTRONIC 333. Vitotronic 100, type GC1. Régulation numérique de chaudière Notice de montage et de maintenance Vitotronic 100, type GC1 Régulation numérique de chaudière Vitotronic 333, type MW1 Régulation numérique de cascade en fonction de la température extérieure Remarques

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

Formations Metiers. energies

Formations Metiers. energies Formations Metiers energies 2015 Pourquoi choisir Apave? Nos formations "100 % opérationnelles" : Travaux pratiques et mises en situation "terrain", sur du matériel grandeur réelle. Nos équipements de

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

Livret de chaufferie

Livret de chaufferie Livret de chaufferie Edition 2011 Livret de chaufferie ÉTABLI LE ADRESSE DE LA CHAUFFERIE CACHET Apave P R É A M B U L E La tenue de ce livret est demandée par la réglementation sur l utilisation de l

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d utilisation 300028223-001-03 Sommaire 1 Consignes de sécurité et recommandations...4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Recommandations...4

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES Fiche explicative n FE01 Chaudières à combustible (type basse température àcondensation) Fiches d opérations standardisées concernées: Bâtiments résidentiels : BAR-TH-06 : Chaudière individuelle à condensation

Plus en détail

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Cofely Services Le choix de la condensation biomasse Fonctionnement

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Table des matières

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs Novation Solar 0 arantie a ns arantie 5a ns homologation solarkeymark des capteurs Capteur & Chauffe eau solaire Corps de chauffe & ballon CAUDÈRE SOLARE YBRDE CONDENSATON (SOLARE-FOUL) CREDT D POT * Eligible

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme.

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. RCS : Paris 520.239.070 APE 8559A S.A.S Nouveaux décrets qui sont apparus

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Programme de formation Quali PAC

Programme de formation Quali PAC Programme de formation Quali PAC Objectif du stage : Acquérir les bases permettant le dimensionnement, la conception et la mise en œuvre d installations de PAC qualitatives, dans une logique de développement

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Chaudière MURALE gaz condensation

Chaudière MURALE gaz condensation chaudières murales gaz Idra Condens Chaudière MURALE gaz condensation Technologie CONDENSATION haut rendement de 109,3% Confort SANITAIRE sur mesure Idra Condens Idra Condens System IdraEco Condens Micro

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Babcock Wanson Bienvenue L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie BABCOCK WANSON INTERNATIONAL L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Le Groupe

Plus en détail

NF X 50-011 GAZ. Sommaire. Page

NF X 50-011 GAZ. Sommaire. Page Sommaire Page Avant-propos...5 1 Domaine d application...6 2 Caractéristiques...6 3 Conditions générales...6 3.1 Services ou prestations compris dans le contrat d abonnement...6 3.2 Durée et dénonciation...7

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur SOMMAIRE 11... IINSSTALLATIIONSS ACTUELLESS... 2 22... PERFORMANCESS ACTUELLESS... 11 22...11. Ennrreeggi iisst trreemeennt tss... 11 22...22. Reennddeemeennt tss eet t vvaal lleeuurrss ccaarraacct téérri

Plus en détail

L ÉNERGIE FORMATIONS PROFESSIONNELLES AUX MÉTIERS DE. www. if2p-evolution.com CATALOGUE DES FORMATIONS

L ÉNERGIE FORMATIONS PROFESSIONNELLES AUX MÉTIERS DE. www. if2p-evolution.com CATALOGUE DES FORMATIONS FORMATIONS PROFESSIONNELLES AUX MÉTIERS DE L ÉNERGIE www. if2p-evolution.com CATALOGUE DES FORMATIONS ww w. FROID / CLIMATISATION ÉLECTRICITÉ / VENTILATION PLOMBERIE / CHAUFFAGE SOMMAIRE MODULES COURTS

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail

EXECUTANT Programme sur 1 jour

EXECUTANT Programme sur 1 jour GP-HAB-B0H0-EX-GEN Préparation à l habilitation B0-H0 pour un personnel non électricien - Exécutant Comprendre le risque et savoir prendre les mesures de sécurité adaptées pour des opérations non-s dans

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

Chauffage à eau chaude sous pression

Chauffage à eau chaude sous pression Chauffage à eau chaude sous pression par René NARJOT Ingénieur de l École Centrale des Arts et Manufactures 1. Généralités... B 2 425-2 1.1 Domaine d utilisation de l eau chaude sous pression... 2 1.2

Plus en détail

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE. Jonathan MATTHEWS ICEDD

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE. Jonathan MATTHEWS ICEDD Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE Jonathan MATTHEWS ICEDD Objectifs de la présentation Identifier les principaux manquements dans

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Dossier technique. Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw

Dossier technique. Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw Dossier technique Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw 1 Dossier technique Entretien annuel des chaudières biomasses 4 à 400 kw Le décret (n 2009-649 du 9 juin 2009) oblige l occupant

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE

CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE ANTICIPEZ ET PRENEZ VOS PRÉCAUTIONS... ABONNEZ-VOUS AU CONFORT DE VIE!... SIGNEZ UN CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE 04 ENTRETIEN RÉGULIER DE VOTRE CHAUDIÈRE

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

Quotas d émission de CO 2

Quotas d émission de CO 2 CPCU BERCY Dossier de demande d autorisation d exploiter DDAE Quotas d émission de CO 2 Septembre 2014 CPCU/DDAE/ Bercy/ Quotas d émission de CO 2 DOCUMENT REDIGE PAR CPCU 185 rue de Bercy 75012 PARIS

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines :

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines : Diagnostic Gaz Application du diagnostic selon les domaines : Tuyauteries fixes Organe de coupure supplémentaire GPL en récipient Robinet de commande d appareil Les lyres GPL Volume, Ouvrant Ventilation

Plus en détail

Les installations de brûleurs de Zantingh. La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie

Les installations de brûleurs de Zantingh. La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie Les installations de brûleurs de Zantingh La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie You Zantingh fabrique des brûleurs au gaz sous son propre nom depuis 1970. Au cours des années,

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité.

Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. Généralités Le code du travail précise que pour réaliser des opérations sur ou à proximité d une installation électrique, le travailleur doit être habilité. L habilitation est la reconnaissance, par l

Plus en détail

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul.

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. WBC 6H R N WBC 98H R N Chauffage seul Les points forts 100 kw sur une surface minimum avec une largeur de cm Idéale pour les petits et grands

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

Énergie - Matériel Thermique

Énergie - Matériel Thermique Énergie - Matériel Thermique Énergie...p. 119 à 121 Échangeurs de chaleur...p. 122 Exploitation des fours et des chaudières...p. 123 à 124 Eaux de réfrigération et froid industriel...p. 125 Énergie EMT

Plus en détail

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT CHAUFFAGE PRODUCTION ECS POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPÉRATURE PRODUCTION EAU CHAUDE SANITAIRE PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT/ECS Pompes à Chaleur Haute Température et production d Eau

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

SPECIMEN CONTRAT DE CONTRÔLE ANNUEL. POUR POMPES À CHALEUR AIR / EAU, eau / EAU OU EAU glycolée / eau. Un fabricant à votre service

SPECIMEN CONTRAT DE CONTRÔLE ANNUEL. POUR POMPES À CHALEUR AIR / EAU, eau / EAU OU EAU glycolée / eau. Un fabricant à votre service crédit Photo : Fotolia CONTRAT DE CONTRÔLE ANNUEL d ÉtanchÉitÉ et d entretien POUR POMPES À CHALEUR AIR / EAU, eau / EAU OU EAU glycolée / eau Un fabricant à votre service Par téléphone, du lundi au vendredi,

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources L énergie Déjà près de 30 ans de géothermie et ça se renouvelle! Engagée en faveur du développement et contre la précarité énergétique, la Ville lance ce mois-ci des travaux pour améliorer et augmenter

Plus en détail

Pratique du chauffage

Pratique du chauffage Pratique du chauffage EN 26 FICHES-OUTILS Jack Bossard Jean Hrabovsky Philippe Ménard Dunod, 2014 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-057799-6 PRÉFACE Au nom de l AICVF, Association

Plus en détail