L Alaska en Danger : Forage pétrolier dans une réserve protégée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Alaska en Danger : Forage pétrolier dans une réserve protégée"

Transcription

1 L'Alaska : histoire, faune, pétrole et conséquences L Alaska en Danger : Forage pétrolier dans une réserve protégée L Artic National Wildlife Refuge (ANWR) est une réserve protégée depuis 1960 en Alaska. Or, le Président George W.Bush est décidé à effectuer un forage pétrolier sur la plaine côtière. L Alaska a été achetée aux Russes par les Etats-Unis en Cette grande presqu île est devenue le 49e état en Situé à l extrémité nord-ouest du continent américain, l Alaska couvre km². Les ressources minières y sont importantes : or, argent, cuivre, houille. Les gisements de pétrole et de gaz naturel, considérables, ont été exploités de façon accrue et très onéreuse à partir de On est nombreux à avoir encore en mémoire la catastrophique marée noire de Une faune massacrée pour quelques barils de pétrole Le Sénat américain s est déclaré favorable aux forages pétroliers dans la réserve naturelle. Le Président Américain appuyé sa demande en affirmant que cette nouvelle ressource de pétrole permettrait à son pays de renforcer son indépendance énergétique. Depuis, quelques années, la Chine achète énormément de pétrole. Cette demande accrue a fait monter le prix du baril. C'est tout l'alaska qui a besoin d'être protégé de l'activité industrielle humaine.

2 En 1994, un pipeline sibérien s'est rompu, déversant des milliers de tonnes de pétrole brut dans les rivières qui se jettent dans la mer de Barents. Cette catastrophe écologique risque de se reproduire car le réseau de pipelines russe est dans un état de délabrement avancé Il faut souligner que depuis 1991 déjà, le parti républicain, largement soutenu par l industrie pétrolière, tente de soulever l interdiction dans la réserve de l ANWR pour en exploiter les gisements pétroliers. Jusqu à présent, les sénateurs démocrates et certains républicains, avaient réussi à bloquer ce projet. Face à l opposition des organisations de défense de l environnement, M.Bush a assuré : «Le forage se limitera à un «petit coin» de quelques hectares au milieu des hectares protégés». Or, on sait très bien qu une telle activité industrielle est une source de pollution supplémentaire et perturbera gravement la faune locale.

3 Pour acheminer pétrole et gaz, d'immenses oléoducs franchissent les hautes montagnes de l'alaska. Ces oléoducs font obstacles à la migration de la faune. Cette mesure a été introduite dans le projet de budget Elle nécessitera pour passer 51 voix contre 60. Les débats budgétaires doivent durer plusieurs mois. L incertitude est donc grande quant à l avenir de cette réserve naturelle. La faune à protéger La seule présence humaine dans cette zone située au nord du cercle polaire est une population de 210 esquimaux du village de Kaktovik. Ils vivent essentiellement de pêche et de chasse. Cette réserve abrite une faune qui est déjà menacée par le réchauffement de la planète. Sur la surface immaculée de la banquise, l ours polaire est parfaitement adapté à l environnement hostile de l arctique. Pourra t-il encore longtemps sillonner nonchalamment son domaine? Un ours polaire se déplace sur de grandes distances. Toute activité humaine est une menace pour cette espèce. L extrême arctique est un désert blanc recouvert de calotte glaciaire. Elle abrite une faune très spécifique et très fragile à tout changement, notamment climatique.

4 Le loup, le renard arctique et l hermine sont les principaux prédateurs terrestres avec, au sommet de la chaîne alimentaire, l ours polaire qui se nourrit presque exclusivement de phoques. L avifaune est très variée. Le sterne arctique est un migrateur au «long cours». De l arctique, il migre en Antarctique puis revient.

5 On y trouve également le Harfang des neiges qui se nourrit principalement de lemmings. On peut également citer la mouette blanche qui, elle, vit en permanence dans l antarctique. Elle se nourrit des restes de phoques laissés par l ours polaire. Aujourd hui, les atteintes à l environnement arctique se multiplient : pollutions industrielles, déversement de déchets radioactifs, marées noires et pluies acides. Toutes ces agressions constituent une véritable menace pour l avenir de la faune. L ours polaire souffre particulièrement des déchets toxiques. Certains ours sont atteints de rachitisme. Un ours adulte recueilli par un chercheur ne pesait plus que 90 kg! Réchauffement : Danger! Le réchauffement de la planète est une menace à moyen terme pour la faune polaire mais également pour l homme. Un réchauffement, même minime, ferait fondre les glaces des pôles, fractionnant les territoires. Ce fractionnement perturbera le cycle de reproduction des espèces déjà fragilisées. La réserve abrite également le grizzli De plus, les immenses masses glacées assureront moins bien leur fonction de «réfrigérateur» terrestre. Cela accélèrera encore plus le réchauffement planétaire.

6 Ces phénomènes doivent être pris très au sérieux si on ne veut pas que d ici moins de 50 ans, la jeune génération actuelle vit dans une fournaise. L arctique doit être absolument protégé pour l homme comme pour la faune. Il est aberrant que dans le contexte actuel où la menace d un changement climatique se précise, un pays comme les Etats-Unis puisse prendre une décision aussi inconsciente. Dossiers complémentaires sur le réchauffement de la planète et la faune de l'alaska Le réchauffement de la planète Vision du Monde de demain (destiné aux juniors) Sources : Dinosoria Ifremer.fr Crédit photos : Google Images

Daisy Gilardini. met la beauté au service de la préservation de la nature

Daisy Gilardini. met la beauté au service de la préservation de la nature Un ours polaire attend patiemment la formation de la glace dans la baie d Hudson. A la mi-novembre, les plantigrades partent habituellement chasser le phoque sur la banquise. Wapusk National Park, Manitoba

Plus en détail

Tara - fiche exercice étape 2 : Alaska, Prudhoe Bay

Tara - fiche exercice étape 2 : Alaska, Prudhoe Bay Photo : jerrican d essence Problématique : Raréfaction des ressources - Rechercher du pétrole plus loin, plus profond ; - Difficulté d extraction en Arctique (froid, banquise) ; - Problèmes de sécurité

Plus en détail

Vers une «bataille» de l Arctique?

Vers une «bataille» de l Arctique? Conférence du Cercle Géopolitique du 30 octobre 2013 Vers une «bataille» de l Arctique? Patrice Geoffron En cette rentrée 2013, le cycle de conférences du Cercle Géopolitique s est ouvert sur l intervention

Plus en détail

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Michel Tissot L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13320-2 2 E ÉDITION SOMMAIRE Z SOMMAIRE Avant-propos GÉNÉRALITÉS 2 Chapitre 1 Le solaire : l énergie

Plus en détail

Renard polaire. Un dossier conférence du WWF Suisse. WWF Suisse

Renard polaire. Un dossier conférence du WWF Suisse. WWF Suisse WWF Suisse Avenue Dickens 6 Tel.: +41 (0)21 966 73 73 1006 Lausanne pandaclub@wwf.ch www.pandaclub.ch Renard polaire Un dossier conférence du WWF Suisse Klein & Hubert / WWF Fiche d'identité Taille: Poids:

Plus en détail

Quand le climat se dérègle

Quand le climat se dérègle Quand le climat se dérègle L ours blanc, Manitoba,Canada Une espèce adaptée à l environnement arctique L ours polaire (Ursus maritimus), le plus grand des carnivores terrestres, est une espèce au sommet

Plus en détail

Le relief de la Terre

Le relief de la Terre CARNET DU CHERCHEUR Le relief de la Terre CM1 Colorie et complète la carte du relief terrestre. Note les noms sur la carte. 1. Alpes 3. Himalaya 5. Montagnes d Afrique 7. Amazonie 2. Cordillère des Andes

Plus en détail

par Philippe Dreye E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles

par Philippe Dreye E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles par Philippe Dreye E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - septembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation asbl Rue des Deux Eglises, 45-1000

Plus en détail

Ton passeport pour le Jardin d éveil. L Espace Laure Manadou

Ton passeport pour le Jardin d éveil. L Espace Laure Manadou Ton passeport pour le Jardin d éveil L Espace Laure Manadou Nom : Pénom : Le Jardin d éveil est une activité à partager en famille. C est un moment priviligié entre les parents et leurs enfants ; Un moment

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

Séquence Durée Descriptif Texte/ dialogue Précisions techniques

Séquence Durée Descriptif Texte/ dialogue Précisions techniques ! " # 2 Séquence Durée Descriptif Texte/ dialogue Précisions techniques 1 7 s Séquence titre «Les mouettes à la casserole : Fond : Des oiseaux marins dans Notre planète a la fièvre, peut-on encore la guérir?»

Plus en détail

LE MONDE DE DEMAIN SAISON 2

LE MONDE DE DEMAIN SAISON 2 LE MONDE DE DEMAIN SAISON 2 MÉTÉORES, LE NOUVEL ELDORADO HD- 52 Depuis toujours, les météorites ont contribué à modeler le système solaire. Ils ont façonné la Terre, et même influencé en profondeur le

Plus en détail

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese www.scotese.com chris@scotese.com Introduction Christopher SCOTESE de l Université du Texas est l'auteur

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Dossier pédagogique. Exposition ARCTICA

Dossier pédagogique. Exposition ARCTICA Dossier pédagogique Exposition ARCTICA 06.06.2009 31.01.2010 - 2-0BContenu Informations générales 3 Présentation de l exposition 4 Questionnaire 5 1. L Arctique 6 2. Un univers de glace 7 3. Le climat

Plus en détail

Ordonnance MO-006-2016 obligeant à publier des manuels de mesures d urgence

Ordonnance MO-006-2016 obligeant à publier des manuels de mesures d urgence Dossier OF-Surv-Gen-08 Le 5 avril 2016 Destinataires : Toutes les sociétés détenant une autorisation de construire et d exploiter un oléoduc ou un gazoduc, ou une usine de traitement du gaz, réglementés

Plus en détail

La pollution et ses conséquences.

La pollution et ses conséquences. La pollution et ses conséquences. Introduction. Problèmes suscités par le sujet : -Quelles sont ces dégradations? -Quelles sont leurs conséquences? -Comment y remédier? I- La pollution atmosphérique. Les

Plus en détail

L'Arctique et la toundra

L'Arctique et la toundra 290106 Les Régions Polaires : l Arctique et la Toundra L'Arctique et l'antarctique sont les régions les plus froides du monde. L'Arctique est un océan partiellement gelé, entouré de vastes étendues de

Plus en détail

Thème 1 : Clé de lecture d'un monde complexe. Chapitre 1 : Des cartes pour comprendre le monde

Thème 1 : Clé de lecture d'un monde complexe. Chapitre 1 : Des cartes pour comprendre le monde Thème 1 : Clé de lecture d'un monde complexe Chapitre 1 : Des cartes pour comprendre le monde Les premières cartes sont celles de navigation de la mer Méditerranée, elles sont très approximatives car la

Plus en détail

d énergie dans le monde

d énergie dans le monde L énergie, la vie Sur la Terre, le soleil est la source fondamentale d énergie : toutes les autres sources d énergie en découlent, directement ou indirectement. L énergie est indispensable à la plupart

Plus en détail

Mémoire d Attention FragÎles

Mémoire d Attention FragÎles Mémoire d Attention FragÎles Enjeux énergétiques des Îles-de-la-Madeleine Présenté dans le cadre des Consultations publiques de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec. Îles-de-la-Madeleine

Plus en détail

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente.

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. L eau se fera-t-elle rare? L EAU sur TERRE en 2025 L eau est aujourd hui considérée

Plus en détail

Commission interaméricaine des droits de l homme Organisation des États Américains 1889 F Street, NW Washington DC, 20006 CIDHGeografico@oas.

Commission interaméricaine des droits de l homme Organisation des États Américains 1889 F Street, NW Washington DC, 20006 CIDHGeografico@oas. QUESTIONNAIRE DE CONSULTATION DESTINÉ AUX ÉTATS ET À LA SOCIÉTÉ CIVILE SUR L ÉLABORATION DU PANORAMA ANNUEL DE LA SITUATION DES DROITS HUMAINS DANS LE CONTINENT AMÉRICAIN Chapitre IV. A du Rapport annuel

Plus en détail

LES ALPES VADÉMÉCUM. Hommes et défis en montagne : brefs instantanés SOMMAIRE CARTES

LES ALPES VADÉMÉCUM. Hommes et défis en montagne : brefs instantanés SOMMAIRE CARTES LES ALPES Hommes et défis en montagne : brefs instantanés VADÉMÉCUM SOMMAIRE Introduction Les Alpes en bref Les Alpes sans frontières L empreinte de l Homme La diversité alpine L évolution de la population

Plus en détail

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète Capacités Localiser et situer : - le territoire français ultramarin sur un planisphère - les principaux espaces de la francophonie

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région 16 Mékong, la mère de tous les fleuves Quatrième fleuve de l Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange- Brahmapoutre et l Ienisseï), le Mékong naît au Tibet. Après avoir contourné l Himalaya,

Plus en détail

COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT. Les gaz à effet de serre

COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT. Les gaz à effet de serre 1 COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT Que fait-on en France? Gaz à effets de serre En France, il est possible de diviser par 4 les gaz à effet de serre avant 2050. Mais ça ne sera pas facile Les gaz

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

SONDAGE MONDIAL ATTITUDES FACE À LA TORTURE

SONDAGE MONDIAL ATTITUDES FACE À LA TORTURE SONDAGE MONDIAL ATTITUDES FACE À LA TORTURE Selon un sondage réalisé auprès de plus de 21 000 personnes dans 21 pays situés sur les cinq continents : près de la moitié (44 %) des personnes interrogées

Plus en détail

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES 01 Fédération française des associations de protection de la nature et de l environnement, France Nature Environnement est la porte-parole d un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 80

Plus en détail

L ours blanc ou ours polaire, menacé d extinction

L ours blanc ou ours polaire, menacé d extinction 15022006 L ours blanc ou ours polaire, menacé d extinction Les ours polaires sont menacés par la destruction de leur habitat. En hiver, ils utilisent la glace de mer comme plate-forme pour capturer les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse :

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse : DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques Par André CICOLELLA Contact presse : Pauline Berthellemy Chargée de communication p.berthellemy@ reseau-environnement-sante.net

Plus en détail

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié.

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié. COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE «LE JAPON APRES FUKUSHIMA : QUELLES OPTIONS ENERGETIQUES?» MARDI 26 MARS 2013 Monsieur Armand Laferrère, Président d Areva Japon et Monsieur Hubert de Mestier, ancien délégué

Plus en détail

Sujet: Les conséquences de la croissance de l économie chinoise sur l environnement.

Sujet: Les conséquences de la croissance de l économie chinoise sur l environnement. Sujet: Les conséquences de la croissance de l économie chinoise sur l environnement. Introduction «Le jour où la Chine s éveillera» disait-on il y a quelques années, en laissant planer une menace géante

Plus en détail

Au bord du gouffre. Pourquoi le commerce international des ours polaires doit être éliminé

Au bord du gouffre. Pourquoi le commerce international des ours polaires doit être éliminé Au bord du gouffre Pourquoi le commerce international des ours polaires doit être éliminé L ours polaire est un animal rare. Peu de pays mis à part le Canada les vendent - déclara Zhiqing Xu, acheteur

Plus en détail

( Défenseur de l Arctique )

( Défenseur de l Arctique ) Devenez ( Défenseur de l Arctique ) Kit d action à télécharger 1 Pour protéger l Arctique, nous devons mobiliser des millions de personnes, partout dans le monde. Ensemble, nous devons créer ce mouvement

Plus en détail

Alaska : le débat sur l avenir de la Réserve Naturelle Nationale Arctique

Alaska : le débat sur l avenir de la Réserve Naturelle Nationale Arctique 14 Alaska : le débat sur l avenir de la Réserve Naturelle Nationale Arctique Mark Nuttall Depuis la mise en service, dans les années 1970, des 1300 km de l'oléoduc Trans-Alaska qui relie Prudhoe Bay, sur

Plus en détail

Baie de Disko. à bord d «Ocean Nova» du 1 er au 9 août 2011

Baie de Disko. à bord d «Ocean Nova» du 1 er au 9 août 2011 Baie de Disko à bord d «Ocean Nova» du 1 er au 9 août 2011 Descriptif du bateau «OCEAN NOVA» Ce voyage au pays des grands icebergs, à bord d un navire de 80 places spécialement renforcé pour naviguer dans

Plus en détail

L HOMME AU QUOTIDIEN. dossier pédagogique. > Projet d établissement à l école et au collège

L HOMME AU QUOTIDIEN. dossier pédagogique. > Projet d établissement à l école et au collège Kara Sea Barents Sea > Projet d établissement à l école et au collège September 2007 95 L HOMME AU QUOTIDIEN dossier pédagogique L objectif est ici d intégrer l environnement dans les activités et le fonctionnement

Plus en détail

1A3 De la diversification des êtres vivants à l'évolution de la biodiversité 1A3b De l'évolution des populations à l'évolution des espèces

1A3 De la diversification des êtres vivants à l'évolution de la biodiversité 1A3b De l'évolution des populations à l'évolution des espèces TS Thème 1 La Terre dans l'univers, la Vie et l'évolution du Vivant Partie 1A Génétique et évolution 1A3 De la diversification des êtres vivants à l'évolution de la biodiversité 1A3b De l'évolution des

Plus en détail

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Bulletin du FMI Initiative multilatérale Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Le Bulletin en ligne Le 13 mai 2008 Le FMI examinera toutes les demandes

Plus en détail

La notion d espèce et les mécanismes de spéciation / L exemple de l ours polaire et du grizzly

La notion d espèce et les mécanismes de spéciation / L exemple de l ours polaire et du grizzly La notion d espèce et les mécanismes de spéciation / L exemple de l ours polaire et du grizzly Le Pizzly, encore appelé Grolar ou Prizzly, a été trouvé sur l'île de Banks, au nord ouest du Canada, en 2006.

Plus en détail

Au bord du précipice. Pourquoi le Commerce International des Ours Polaires Doit Etre Stoppé

Au bord du précipice. Pourquoi le Commerce International des Ours Polaires Doit Etre Stoppé Au bord du précipice Pourquoi le Commerce International des Ours Polaires Doit Etre Stoppé L ours polaire est un animal rare. Peu de pays mis à part le Canada le vendent. déclara Zhiqing Xu, acheteur de

Plus en détail

GEOGRAPHIE 14. Les territoires français dans le monde (CM2)

GEOGRAPHIE 14. Les territoires français dans le monde (CM2) Suggestions de documents à Repères Vocabulaire Compétences Idées directrices utiliser géographiques à retenir spécifiques Internet Dans cette séquence, l élève apprend l'existence des territoires ultramarins

Plus en détail

Stage Nouveaux programmes de cinquième

Stage Nouveaux programmes de cinquième Stage Nouveaux programmes de cinquième Stage Nouveaux III- DES HOMMES ET DES RESSOURCES ( environ 35% du temps consacré à la géographie ) LA QUESTION DE L ENERGIE Des problèmes Stage Nouveaux Une des difficultés

Plus en détail

Les énergies fossiles

Les énergies fossiles texte : Dan Strikowski énergies disponibles Les énergies fossiles Mazout, gaz, électricité, charbon La source d énergie joue un rôle prépondérant dans le choix du système de chauffage. Les trois sources

Plus en détail

ASIE (exceptés Chine et Inde)

ASIE (exceptés Chine et Inde) ASIE (exceptés Chine et Inde) Vous produisez peu de gaz à effet de serre (vous polluez peu) mais vous êtes parmi les premières victimes des effets négatifs (sécheresses, inondations, etc.) du changement

Plus en détail

Science et technologie dans les parcs et lieux de Parcs Canada au Nunavut. Parc national du Canada Quttinirpaaq (PNQ)

Science et technologie dans les parcs et lieux de Parcs Canada au Nunavut. Parc national du Canada Quttinirpaaq (PNQ) Science et technologie dans les parcs et lieux de Parcs Canada au Nunavut Parc national du Canada Quttinirpaaq (PNQ) Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) Projet relatif au plateau

Plus en détail

ED 1957/05. 1 juillet 2005 Original : anglais. Évolution et perspectives de l industrie du café vietnamienne

ED 1957/05. 1 juillet 2005 Original : anglais. Évolution et perspectives de l industrie du café vietnamienne ED 1957/05 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 1 juillet 2005 Original : anglais F Évolution et perspectives

Plus en détail

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville?

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville? Entrées du programme 2008 Idée géographique Compétences notionnelles des Programmes 2008 Concepts, notions Enjeu Supports et capacités 1 2 vivent les vivent les Regarde, c est chez nous! Les paysages de

Plus en détail

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES CANTON DE VAUD Département de la Sécurité et de l Environnement INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES Classe I : naturel/semi-naturel Classe II : peu atteint Classe III

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.6 L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Sommaire 1. Production et consommation d électricité dans le Monde 2. Production et consommation d électricité en France 3. Les

Plus en détail

GÉOGRAPHIE. Objectifs du Cycle 3

GÉOGRAPHIE. Objectifs du Cycle 3 GÉOGRAPHIE Objectifs du Cycle 3 Le programme de géographie a pour objectifs de décrire et de comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs territoires. Les sujets étudiés se situent en premier

Plus en détail

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement.

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Constats et enjeux En un siècle, l impact de l homme sur la nature a bouleversé l environnement. Nos modes de production et de consommation sont en cause, ainsi que nos choix énergétiques.

Plus en détail

Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin

Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin Conf Hôtel de Ville, Grand Salon Conférence «La Chine, puissance mondiale» par Zongxia Caï, Professeur, Académie des Sciences de Chine, Pékin La Chine est un pays très étendu : 5 000 km du Nord au Sud,

Plus en détail

Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile»

Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile» Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile» I] Objet. Le présent règlement a pour objet de définir les conditions et modalités d exploitation de la marque collective dénommée «Tarif social mobile».

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 «Installation de panneaux solaires pour électrifier deux salles de classe de primaire à Kossa» Carte du Mali Localisation : Début du projet : Mai 2010 Durée

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS

DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS 1 Etat des lieux des emplois et activités financées en Promotion de la Santé par la Fédération Wallonie-Bruxelles DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS Contexte Conseil supérieur de promotion

Plus en détail

LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS

LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS l essentiel sur... LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS Centre d Information sur l Eau Sommaire 1. L EAU SUR LA PLANÈTE Mais où se trouve l eau? Y a-t-il beaucoup d eau douce

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION. Modification technique sur l émetteur TNT de Plan-de-la-Tour et conséquences pour les téléspectateurs du Golfe de Saint-Tropez

DOSSIER D INFORMATION. Modification technique sur l émetteur TNT de Plan-de-la-Tour et conséquences pour les téléspectateurs du Golfe de Saint-Tropez DOSSIER D INFORMATION Modification technique sur l émetteur TNT de Plan-de-la-Tour et conséquences pour les téléspectateurs du Golfe de Saint-Tropez Avril 2014 LES ACTEURS LE CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL

Plus en détail

UNE INTERFACE NORD-SUD : L ESPACE MEDITERRANEEN

UNE INTERFACE NORD-SUD : L ESPACE MEDITERRANEEN UNE INTERFACE NORD-SUD : L ESPACE MEDITERRANEEN La ligne entre le Nord et le Sud passe par la mer Méditerranée. Mais cette limite est-elle u rupture entre deux mondes ou un espace de contacts et d échanges?

Plus en détail

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT)

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) 1.0 Bilan du Canada en matière de commerce Objectif ou indice Contribution du Canada Ce qu il reste à faire 1.1 Le système de commerce

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

Les causes. Équipe 1 Félix Christophe Lucas Marco. Les pluies acides Le cycle de l'eau La couche d'ozone L'effet de serre Pollution humaine

Les causes. Équipe 1 Félix Christophe Lucas Marco. Les pluies acides Le cycle de l'eau La couche d'ozone L'effet de serre Pollution humaine Les causes Équipe 1 Félix Christophe Lucas Marco Les pluies acides Le cycle de l'eau La couche d'ozone L'effet de serre Pollution humaine La couche d'ozone La couche d'ozone est une couche de gaz qui est

Plus en détail

Les ours polaires ------

Les ours polaires ------ Les ours polaires COLLECTION : Petit monde vivant TEXTE : Rebecca Sjonger et Bobbie Kalman Traduction : Marie-Josée Brière Âge : 6 à 10 ans ISBN : 978-2-89579-163-8 32 pages couleur Prix : 9,95 $ RÉSUMÉ

Plus en détail

POPULATION MONDIALE, AGRICULTURE ET MALNUTRITION

POPULATION MONDIALE, AGRICULTURE ET MALNUTRITION POPULATION MONDIALE, AGRICULTURE ET MALNUTRITION par David Pimentel et Anne Wilson L augmentation de la production de nourriture par hectare de terre ne va pas de pair avec l augmentation de la population,

Plus en détail

Intérêt de cet article pour la Trame Verte et Bleue :

Intérêt de cet article pour la Trame Verte et Bleue : Comment prévoir un réseau écologique, une trame verte et bleue, adaptée aux déplacements d espèces liés au changement climatique. La réflexion menée sur la côte pacifique des USA et du Canada propose une

Plus en détail

Remerciements Un grand merci à Line Schulé pour son aide et ses remarques d enseignante avertie, Marie Henchoz pour ses chansons délicieuses,

Remerciements Un grand merci à Line Schulé pour son aide et ses remarques d enseignante avertie, Marie Henchoz pour ses chansons délicieuses, Remerciements Un grand merci à Line Schulé pour son aide et ses remarques d enseignante avertie, Marie Henchoz pour ses chansons délicieuses, Mais aussi à Nicole Devals, Catherine Marendaz, Michel Terrettaz,

Plus en détail

Les zones humides. de la Montagne Noire audoise

Les zones humides. de la Montagne Noire audoise Les zones humides de la Montagne Noire audoise DÉCEMBRE 2013 Les zones humides, que l on appelle sagnes dans nos montagnes, font l objet depuis les années 90 en France de différentes politiques publiques

Plus en détail

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Contact presse : Murielle THERMED Directrice du Développement et de la Communication Parc Naturel Régional de la Martinique Tél. : 06

Plus en détail

Stephane DUBOIS ( 2 ), Mafuka Mbe-Mpie ( 3 ) Roger KIZUNGU

Stephane DUBOIS ( 2 ), Mafuka Mbe-Mpie ( 3 ) Roger KIZUNGU Note technique Suivi et Evaluation APV II n 001 du 07 juin 2010 Le projet d Appui à l Amélioration de la Production Végétale (APV) à l Institut National pour l Etude et la Recherche Agronomiques en République

Plus en détail

Le parc nucléaire EDF

Le parc nucléaire EDF Le parc nucléaire EDF Le nucléaire: un choix français La France a fondé son choix de l énergie nucléaire après les 2 chocs pétroliers de 1973 et 1979 Pour maîtriser les coûts de l électricité et assurer

Plus en détail

SWICO Recycling d un seul coup d œil

SWICO Recycling d un seul coup d œil SWICO Recycling d un seul coup d œil Reliés en permanence au monde entier, nous sommes entourés d appareils intelligents dont l obsolescence rapide produit des montagnes de déchets. SWICO Recycling 3 Nous

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE Version adoptée à la CE du 07/12/15 1 Priorité d investissement

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

Repères spatiaux Les grands repères terrestres

Repères spatiaux Les grands repères terrestres Repères spatiaux Les lignes imaginaires, les zones climatiques, les continents, les océans, les reliefs, les forêts, les déserts, etc. sont autant de repères qui nous permettent d analyser et de comprendre

Plus en détail

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada?

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Juillet 2011 Note d information Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? par l Institut Pembina et la Fondation David Suzuki La Fondation David Suzuki et

Plus en détail

L eau ne tombe pas du ciel!

L eau ne tombe pas du ciel! DOSSIER2 L eau ne tombe pas du ciel! L eau douce, entre rareté et inégale répartition. DÉCOUPAGE DE LA FICHE Chaque fiche pédagogique «dossier» est structurée en deux parties : Première partie : documents

Plus en détail

Classe de découverte à Vaujany. Milieu montagnard

Classe de découverte à Vaujany. Milieu montagnard Centre de vacances à Vaujany / Alpe-d Huez Classes de découverte & séjours de vacances Classe de découverte à Vaujany Milieu montagnard Contenu éducatif Programmes scolaires & ressources locales Composée

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Isabelle Rousseau* Depuis la révolution industrielle, les énergies fossiles - charbon, pétrole et gaz naturel -

Isabelle Rousseau* Depuis la révolution industrielle, les énergies fossiles - charbon, pétrole et gaz naturel - INTRODUCTION DEFIS ET ENJEUX DES ENERGIES FOSSILES AU XXI EME SIECLE Isabelle Rousseau* Depuis la révolution industrielle, les énergies fossiles - charbon, pétrole et gaz naturel - ont été des composantes

Plus en détail

CONCOURS D'ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL

CONCOURS D'ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION mercredi 19 mars 2008 PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE CONCOURS D'ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL EPREUVE D'EXPLICATION DE TEXTE Durée : 1 h 30 / Coef : 3 UN NOUVEL ESPACE

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

Le changement climatique dans l Arctique

Le changement climatique dans l Arctique Le changement climatique dans l Arctique Résumé de l'evaluation de l'impact du changement climatique dans l Arctique (ACIA) LE CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS L ARCTIQUE n aura pas seulement un impact sur les

Plus en détail

Abécédaire Physique des pôles

Abécédaire Physique des pôles Abécédaire Physique des pôles Albédo C est le rapport entre l énergie solaire réfléchie par un corps et l énergie solaire reçue par ce même corps. Son échelle est de 0 (= pour un objet noir) à 1 (= pour

Plus en détail

Extrait de l'ouvrage L'emprise des Etats côtiers sur l'arctique de Hélène De Pooter. Usage privé - Diffusion interdite

Extrait de l'ouvrage L'emprise des Etats côtiers sur l'arctique de Hélène De Pooter. Usage privé - Diffusion interdite u-ssus du pôle Nord se trouve Polaris, l'étoile du Nord. Selon la légen, Zeus tomba amoureux Callisto qui fut alors transformée en ours par la jalouse Héra. L'animal fut envoyé dans le ciel par Zeus, non

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

La montée en puissance des Amériques sur la scène mondiale de l énergie

La montée en puissance des Amériques sur la scène mondiale de l énergie Centre d Études Supérieures de la Marine La montée en puissance des Amériques sur la scène mondiale de l énergie Arthur CHEVREUL Chargé d études au CESM et étudiant du Magistère «Relations internationales

Plus en détail

année 2015 Bulletin climatologique année 2015 MétéoSuisse Un début d année extrêmement doux Hivernal à partir de la mi-janvier 13 janvier 2016

année 2015 Bulletin climatologique année 2015 MétéoSuisse Un début d année extrêmement doux Hivernal à partir de la mi-janvier 13 janvier 2016 année 2015 MétéoSuisse Bulletin climatologique année 2015 13 janvier 2016 Record de 2014 déjà battu : la température de l année 2015 a connu un écart à la norme 1981-2010 de 1.29 degré, ce qui constitue

Plus en détail

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique La montagne en France : ¼ du territoire, 6 massifs, 12 régions, 48 départements, 6200 communes Au-delà du changement climatique,

Plus en détail

Recomposer un paysage médiatique libre

Recomposer un paysage médiatique libre Recomposer un paysage médiatique libre Hala KODMANI Journaliste Résumé : L hyper-activisme médiatique est une véritable révolution dans la révolution syrienne. Après des décennies de censure et de propagande,

Plus en détail

Afrique du Sud : émissions de CO 2 depuis 1990

Afrique du Sud : émissions de CO 2 depuis 1990 Afrique du Sud À la croisée des chemins Objectif climatique : réduction des émissions entre 398 et 614 millions de tonnes équivalent CO 2 d ici 2030 (équivalent à une augmentation de 20 à 82 % par rapport

Plus en détail

Vers un Arctique libre de glace : l heure des choix Fiche de l élève

Vers un Arctique libre de glace : l heure des choix Fiche de l élève 1 Vers un Arctique libre de glace : l heure des choix Fiche de l élève Introduction Le NGCC Louis S. St-Laurent dans l Arctique. Ed Hendrycks Musée canadien de la nature L océan Arctique est un environnement

Plus en détail

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE PREMIER MINISTRE NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE DOSSIER DE PRESSE 13 février 2014 Contact Pôle Stratégie, médias, communication 57, rue de Varenne 75007 Paris Tél. : 01 42 75 50 78/79 www.gouvernement.fr NOUVEAU

Plus en détail

Ski de randonnée en Islande - 9 jours

Ski de randonnée en Islande - 9 jours L Odyssée Islandaise Ski de randonnée en Islande - 9 jours Grandiose, inoubliable, une Islande à part, une péninsule oubliée, pure et rude A l extrême nord-ouest de l Islande, dans le petit port d Isafjordur,

Plus en détail

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT Confrontés au déclin mondial du nucléaire, les industriels du secteur et leurs relais politiques et médiatiques essaient d imposer l idée que cette technologie

Plus en détail