CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES"

Transcription

1 CONSTRUCTION D UN ATELIER LOCATIF Bâtiment B2 Zone d Activités de Varenne et Scie CRIQUETOT SUR LONGUEVILLE DOSSIER D APPEL D OFFRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Lot n 07 PLOMBERIE CHAUFFAGE MAITRE D OUVRAGE ARCHITECTE EQUIPE D INGENIERIE Communauté de Communes de Varenne et Scie Antoine CORNILLOT ArtëLinëA 218, rue Charles Henri d Ambray 1, route de Veules 29-31, route de Darnétal SAINT-HONORE BLOSSEVILLE SUR MER ROUEN Edition du 15/12/2008

2 Construction d'un atelier locatif Page 2 sur 11 PLOMBERIE / SANITAIRE 0.1 GENERALITES Prescriptions générales Textes généraux législatifs et réglementaires Les ouvrages du présent lot devront répondre aux conditions et prescriptions des documents techniques qui lui sont applicables, dont notamment les suivants. Documents techniques unifiés : Plomberie - sanitaire pour bâtiments à usage d'habitation - NF P Canalisations en fonte, évacuations d'eaux usées, d'eaux pluviales et d'eaux vannes - NF P Installations de gaz Travaux de canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié : Eau froide avec pression - NF P Évacuation des eaux pluviales - NF P Évacuation d'eaux usées et d'eaux vannes - NF P Canalisations en cuivre - NF P Installations de transport de chaleur ou de froid et d'eau chaude sanitaire entre productions de chaleur ou de froid et bâtiments - NF P et Canalisations d'eau chaude ou froide sous pression et canalisations d'évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l'intérieur des bâtiments - NF P et Réalisation des installations de capteurs solaires plans à circulation de liquide pour le chauffage et la production d'ecs - NF P et Équipement de cuisine (blocs éviers et éléments de rangement) - NF P et Mise en oeuvre des dispositifs d'assainissement autonome - Ex. P Installations électriques des bâtiments à usage d'habitation - NF P Règles de conception et de dimensionnement XP P Exécution des installations NF P et Chaufferies au gaz ou aux hydrocarbures liquides 40.1 Installations électriques des bâtiments à usage NF P d'habitation Règles de calcul DTU n Règles de calcul des installations de plomberie - sanitaire et des installations d'évacuation des eaux pluviales Normes NF - Plomberie - Installations sanitaires Code des conditions minimales d'exécution des travaux de plomberie et installations sanitaires urbaines NF P à NF P Normes concernant les canalisations NF P à NF P Terminologie - Distribution EF et EC - NF P Terminologie - Évacuation EU - NF P Appareils sanitaires - Robinetteries Appareils sanitaires NF D à NF D NF D / NF D / NF D / NF D Lavabos - NF D / NF D / NF D / NF D Bidets - NF D / NF D / NF D Baignoires en matériaux émaillés - NF D Appareils sanitaires - Baignoires avec système de brassage d'eau - NF D Urinoirs muraux sans siphon incorporé - Cotes de raccordement - NF D Urinoirs muraux - Cotes d'encombrement - NF D Bacs profonds en céramique - NF D Baignoires à usage domestique en matière acrylique/spécifications pour les plages destinées à recevoir la robinetterie - NF D Appareils sanitaires - Receveurs de douches en matériaux émaillés - NF D Appareils sanitaires - Produits en matériaux émaillés pour collectivités - NF D Cuvettes de WC - NF D / NF D / NF D / NF D / NF D Éviers en matériaux émaillés - NF D

3 Construction d'un atelier locatif Page 3 sur 11 Robinetteries - NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF P à NF P Mesurage en laboratoire du bruit des robinetteries et des équipements hydrauliques utilisés dans les installations d'eau - NF S Réservoirs de chasse muraux hauts de capacité nominale 10l - NF D Réservoirs de chasse équipés - NF P Compteurs d'eau froide - NF P Production d'eau chaude sanitaire Appareils de production d'eau chaude fonctionnant au gaz - NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D Appareils de production d'eau chaude fonctionnant à l'électricité - NF C / NF C / NF C NF C / NF C / NF C / NF D Lutte contre l'incendie Robinets d'incendie armés - NF S Poteaux et bouches d'incendie - NF S Extinction automatique type Sprinkler - NF S à NF S Antipollution Clapets de non-retour Disconnecteurs Dispositifs de surverse - NF P / NF P / NF P / NF P / NF P / NF P à NF P Canalisations d'évacuation Canalisations - Aptitude à l'emploi des tuyaux et autres éléments pour réseaux d'assainissement sans pression NF P Tuyaux et accessoires en fonte pour évacuations «sans pression» - NF A / NF A / NF A Tuyaux et accessoires pour les réseaux de branchement et d'assainissement - NF P / NF P / NF P NF P / NF P Eléments des canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié pour l'assainissement - NF P / NF T / NF T Robinetterie gaz - NF E à NF E / NF E / NF E / NF E Bagues d'étanchéité - NF T Canalisations en polyéthylène tubes et raccords robinets - NF T à NF T Prises de branchement en polyéthylène - NF T Appareils de production d'eau chaude fonctionnant au gaz - NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D / NF D NORMES EN Lavabos suspendus - Cotes de raccordement - NF EN 32A1 Lavabos - Cotes de raccordement - NF EN 31A1 Bidets suspendus à alimentation par surverse - Cotes de raccordement - NF EN 36A1 Bidets sur pied à alimentation par surverse - Cotes de raccordement - NF EN 35A1 Baignoires - Codes de raccordement - NF EN 232 Spécifications des baignoires finies à usage domestique en matières acryliques - NF EN 198 Spécifications des feuilles d'acrylique coulées pour baignoires et receveurs de douche à usage domestique - NF EN 263 Lave-mains suspendus - Cotes de raccordement - NF EN 111 Receveurs de douche - Cotes de raccordement - NF EN 251 Cuvette de WC suspendue à chasse directe et réservoir alternant - Cotes de raccordement - NF EN 34 Cuvette de WC suspendue à chasse directe et alimentation indépendantes - Cotes de raccordement - NF EN 35 Éviers de cuisine - Cotes de raccordement - NF EN 695 Robinetterie sanitaire - Spécifications techniques générales des robinets simples et mélangeurs - NF EN 200 Robinetterie sanitaire. Dispositifs de vidage des lavabos, bidets et baignoires - Spécifications techniques générales - NF EN 274 Robinetterie sanitaire. Dispositifs de vidage des receveurs de douche - Spécifications techniques générales - NF EN 329 Douches pour robinetterie sanitaire (PN 10) - NF EN 1112 Flexibles de douches pour robinetterie sanitaire (PN 10) - NF EN 1113 Robinetterie sanitaire - Spécifications générales des revêtements électrolytiques de Ni-Cr - NF EN 248 Robinetterie sanitaire - Dispositifs de vidage des éviers - Spécifications techniques générales - NF EN 411 Robinetterie sanitaire - Robinets à fermeture automatique PN 10 - NF EN 816 Robinetterie sanitaire - Mitigeurs mécaniques (PN 10).- Spécifications techniques générales. - NF EN 817 Appareils de production instantanée d'eau chaude pour usages sanitaires équipés de brûleurs atmosphériques utilisant les combustibles gazeux - NF EN 26 Mesurage en laboratoire du bruit émis par NF EN ISO les robinetteries et les équipements hydrauliques des installations de distribution d'eau - NF EN ISO Canalisations en fibres-ciment pour réseaux d'assainissement et branchements - NF EN ainsi que toutes les normes françaises énumérées aux annexes «Textes normatifs» des différents DTU cités ci-avant, ou dans le CCT de ces DTU, et toutes les autres normes françaises applicables aux travaux du présent lot. En ce qui concerne les travaux d'installations et de raccordements électriques à réaliser par le présent lot, la norme NF C et les autres normes électricité applicables en la matière devront être respectées. Textes réglementaires Règlement sanitaire départemental. Code de la construction et de l'habitation. Code du travail. Circulaire n 94/9 du 25 janvier DGS/VS4

4 Construction d'un atelier locatif Page 4 sur 11 Réglementation et recommandations applicables aux matériaux organiques et inorganiques placés au contact des eaux destinées à la consommation humaine - Cas particulier des installations fixes de distributions publique et privée. Décret avril 1995 Guide technique n 1 d'hygiène publique. Protection des réseaux contre les risques de pollution rappelant l'obligation de mise en place de disconnecteurs. Décret du 23 juin 1978 Production d'ecs - Limitation de la température. Décret du 3 janvier 1989 Conditions minimales concernant les eaux au lieu de leur livraison à l'utilisateur. Circulaire du 10 avril 1987 n 593 Protection sanitaire des réseaux de distribution d'eau destinée à la consommation humaine. Décret du 5 avril 1995 Nouvelles dispositions relatives aux règles d'hygiène concernant les réseaux de distribution d'eau. Arrêté du 10 juin 1996 Contraintes d'hygiène - Interdiction d'emploi de brasures contenant des additions de plomb. Arrêté du 29 mai 1997 Relatif aux matériaux et objets utilisés dans les installations fixes de production, de traitement et de distribution d'eau destinée à la consommation humaine. Cahier du CSTB n livraison mai 1995 Cahier des prescriptions communes de mise en oeuvre des tubes en matériaux de synthèse sous Avis Technique Cahier du CSTP n livraison novembre 1995 Cahier des prescriptions techniques communes de mise en oeuvre des tubes en PVC pour évacuations enterrées. III - Avis techniques - Marques NF - Certifications - etc. Avis techniques Les matériaux, éléments fabriqués et produits «non traditionnels» ou «innovants» qui n'entrent pas dans le domaine d'application des DTU / CCTG et normes visés ci-avant, font l'objet de la procédure de l'avis Technique. Il ne pourra être mis en oeuvre que des matériaux, éléments fabriqués et produits titulaires d'un AvisTechnique en cours de validité. Marque NF - Certifications - Labels - etc. Les certifications de qualité des matériaux, éléments fabriqués et produits sont attestés par un marquage NF, une certification NF, un label ou autres. Il ne pourra être mis en oeuvre parmi ces matériaux, éléments fabriqués et produits, que ceux faisant l'objet d'une certification de qualité, dont notamment : Robinetterie multifonctionnelle pour appareils utilisant les combustibles gazeux NF EN 126 Installations et équipements relatifs au gaz naturel, liquéfié - caractéristiques générales du gaz liquéfié NF EN 1160 Brûleurs automatiques à air soufflé pour combustibles gazeux NF EN 676 En ce qui concerne les travaux d'installations et de raccordements électriques à réaliser par le présent lot, la norme NF C et les autres normes électricité applicables en la matière devront être respectées. Textes réglementaires Règlement sanitaire départemental. Code de la construction et de l'habitation. Code du Travail. Arrêté du 26 juin 1996 Règles techniques et de sécurité des installations à gaz dans les bâtiments d'habitation ou de leurs dépendances. Arrêté du 4 mars 1996 Règles de conformité des matériels gaz. Arrêté du 9 septembre 1996 Modifiant l'arrêté du 2 août Arrêté du 18 septembre 1995 Modifiant l'arrêté du 2 août Instruction du 3 mai 1995 (BOME n 95-25) Complétant l'instruction du 24 juillet 1987 relative aux prescriptions applicables aux conduites de gaz naturel traversant les parcs de stationnement annexes des bâtiments d'habitation. Avis du 8 novembre 1995 de la Comm. de sécurité Sécurité des installations gaz - Explosions. Arrêté du 12 août 1991 Appareils à gaz. Arrêté du 2 août 1977 modifié par arrêtés du 23 novembre 1992 et du 28 octobre 1993 Installations de gaz à l'intérieur des bâtiments d'habitation et de leurs dépendances. Décret du 23 mai 1962 modifié. Arrêté du 30 juillet 1979 modifié. Arrêté du 15 août 1980 modifié. Arrêté du 31 janvier 1986 modifié Règles techniques et de sécurité concernant les installations gaz. Arrêté du 25 juin 1980 modifié Règlement de sécurité dans les établissements recevant du public. Arrêté du 18 octobre 1977 modifié Règlement de sécurité concernant les immeubles de grande hauteur. Arrêté du 25 avril 1985 modifié Chauffe-eau instantané à gaz. Directive européenne n CEF modifiée Appareils à gaz. Décret du 23 juin 1978

5 Construction d'un atelier locatif Page 5 sur 11 Production d'ecs - Limitation de la température. Avis techniques - Marques NF - Certification - etc. Avis techniques Les matériaux, éléments fabriqués et produits «non traditionnels» ou «innovants» qui n'entrent pas dans le domaine d'application des DTU/CCTG et normes visés ci-avant, font l'objet de la procédure de l'avis Technique. Il ne pourra être mis en oeuvre que des matériaux, éléments fabriqués et produits titulaires d'un Avis Technique en cours de validité. Marque NF - ATG - spécifications ATG Les certifications de qualité des matériaux, éléments fabriqués et produits sont attestés par un marquage ATG ou NF, une certification NF ou autres. Il ne pourra être mis en oeuvre parmi ces matériaux, éléments fabriqués et produits, que ceux faisant l'objet d'une des certifications de qualité ci-dessus. Conformité aux spécifications ATG Tous les matériels et éléments fabriqués devant être mis en oeuvre devront répondre aux spécifications ATG les concernant. Marque NF NF - Robinetterie sanitaire NF - Robinetterie de bâtiment NF - Tubes et raccords en PVC non plastifié rigide NF - Canalisations en fonte d'évacuation et d'assainissement NF - Appareils sanitaires NF - Abattants de WC NF - Parois de douche Certifications Antipollution des installations d'eau (clapets de non-retour - disconnecteurs) Appareils de chauffage et de production d'eau chaude de puissance inférieure ou égale à 70 KW, utilisant les combustibles gazeux Appareils sanitaires (baignoires, baignoires à brassage, lavabos, bidets, éviers, cuvettes de WC, réservoirs équipés, receveurs de douche, appareils de collectivités) Capteurs solaires à circulation de liquide Eléments de canalisation en fonte pour écoulement gravitaire Ensemble générateur-brûleur atmosphérique de puissance comprise entre 70 et kw (utilisant les combustibles gazeux) Ensemble générateur-brûleur avec ventilateur de puissance comprise entre 70 et KW (utilisant les combustibles gazeux) Matériel de prévention et de lutte contre l'incendie (extincteurs, matériel de détection d'incendie, robinets d'incendie armés, centralisateurs de mise en sécurité incendie) Procédés solaires particuliers - Capteurs solaires sans vitrage Procédés solaires particuliers. - Chauffe-eau solaires Robinets d'incendie armés (RIA) Robinetterie de bâtiment (robinets d'arrêt, de puisage, réducteurs de pression, robinets pour réservoirs de chasse) Robinetterie de gaz Robinetterie sanitaire (robinets simples et mélangeurs mitigeurs, systèmes de vidage, régulateurs de jet dits «aérateurs») Tubes en cuivre Tubes en polyéthylène PE 32, PE 63, PE 80 et PE 100 pour distribution de gaz combustibles, distribution d'eau potable, irrigation et applications industrielles Tubes en PVC allégé PVC-L pour l'évacuation des eaux Tubes et raccords en PVC (réaction au feu) Tubes et raccords en PVC pour l'évacuation des eaux Tubes et raccords en PVC pour réseaux d'assainissement Tubes et raccords en PVC pour réseau d'eau avec pression Ordre de préséance Au sujet des DTU - Normes - Certifications - Labels et autres textes visés ci-avant, il est ici bien précisé qu'en cas de discordance entre les spécifications, prescriptions ci-après du présent CCTP, et celles de documents ci-avant, l'ordre de préséance sera celui énoncé aux Clauses communes à tous les lots. IV - Consistance des travaux Les travaux de plomberie - installations sanitaires à la charge du présent lot comprennent la fourniture et la mise en oeuvre de tous les matériaux, matériels et produits et toutes prestations et fournitures accessoires pour réaliser : la distribution d'eau froide depuis le point de livraison pour assurer l'alimentation de tous les postes d'utilisation prévus ; la production d'eau chaude sanitaire ; la distribution d'eau chaude sanitaire depuis la sortie de la production ou le point de livraison, selon le cas, pour assurer l'alimentation des postes d'utilisation d'eau chaude prévus ; l'évacuation de toutes les EU et EV depuis tous les points d'écoulement prévus jusqu'au point de rejet défini, avec les ventilations réglementaires ; l'évacuation des EP à l'intérieur de la construction ; l'installation de tous les appareils sanitaires avec leur robinetterie ; les raccordements électriques le cas échéant ; les accessoires tels qu'ils sont définis ci-après le cas échéant ; les raccordements des installations à la mise à la terre ; les moyens de lutte contre l'incendie ; l'installation de traitement d'eau ;

6 Construction d'un atelier locatif Page 6 sur 11 Dans le cadre contractuel de son marché, l'entrepreneur sera soumis à une obligation de résultat, c'est-à-dire qu il devra livrer au maître d'ouvrage l'ensemble des installations en complet et parfait état de fonctionnement en conformité avec la réglementation et les prescriptions du présent document, il devra également toutes les fournitures et prestations nécessaires quelles qu'elles soient pour obtenir ce résultat Consistances des travaux Les travaux d'installations gaz à la charge du présent lot comprennent la fourniture et la mise en oeuvre de tous les matériaux, matériels et produits et toutes prestations et fournitures accessoires pour réaliser : la distribution gaz depuis le point de livraison pour assurer l'alimentation de tous les postes d'utilisation prévus ; la production d'eau chaude sanitaire ; les raccordements électriques le cas échéant ; les raccordements des installations à la mise à la terre. Dans le cadre contractuel de son marché, l'entrepreneur sera soumis à une obligation de résultat, c'est-à-dire : il devra livrer au maître d'ouvrage l'ensemble des installations en complet et parfait état de fonctionnement en conformité avec la réglementation et les prescriptions du présent document, et il devra toutes les fournitures et prestations nécessaires quelles qu'elles soient pour obtenir ce résultat Prescriptions techniques concernant les matériaux Fournitures et matériaux Les fournitures, matériaux et matériels entrant dans les ouvrages et prestations du présent lot, devront répondre aux spécifications suivantes : Conformité aux normes NF et NF EN Pour tous les matériaux, matériels et fournitures faisant l'objet de normes NF et NF EN, l'entrepreneur ne pourra mettre en œuvre que ceux répondant à ces normes. Conformité aux DTU Pour tous les matériaux, matériels et fournitures traités dans les DTU visés ci-avant, il ne pourra être mis en oeuvre que ceux répondant aux conditions et prescriptions de ces DTU. Produits ayant fait l'objet d'une certification Pour ces fournitures, l'entrepreneur ne pourra mettre en oeuvre que des produits titulaires de cette " certification ", selon le " Guide des produits certifiés pour le bâtiment " dernière édition parue. Matériaux, composants ou procédés nouveaux Pour toutes les familles de produits sous " Avis Technique ", il ne pourra être mis en oeuvre que des produits titulaires d'un " Avis Technique ". L'entrepreneur devra toujours justifier de ces " Avis Techniques ". Appareils sanitaires Les appareils sanitaires devront répondre aux normes NF et NF EN visées ci-avant pour ceux en céramique et en métal. Les appareils sanitaires en matériaux de synthèse doivent faire l'objet d'un Avis Technique. Qualité des appareils sanitaires Sauf spécifications particulières dans le CCTP ci-après, le choix de qualité des appareils sera la qualité minimale ressortant des normes. En ce qui concerne la résistance à l'abrasion de l'émail dont ils sont revêtus, les appareils sanitaires devront être choisis en fonction de leur domaine d'utilisation, à savoir : - privatif léger - groupe d'usure : ; - privatif intense ou collectif léger - groupe d'usure : 2-3 ; - collectif intense - groupe d'usure : 3. Les baignoires en matériau de synthèse devront avoir été fabriquées à partir de plaques titulaires de la marque " NF - Plaques en matière acrylique ". Tous les appareils sanitaires devront comporter un marquage " NF - Appareils sanitaires " comportant tous les critères de qualité de l'appareil. Choix de qualité des appareils sanitaires Pour les appareils sanitaires en céramique, ils seront toujours, sauf spécifications contraires au descriptif ci-après, de choix " A " selon DTU n 60.1 article Les appareils sanitaires en fonte ou acier émaillé et en acier inoxydable seront de choix unique répondant aux conditions du DTU n 60.1 articles 2-23 à 2-25.

7 Construction d'un atelier locatif Page 7 sur 11 Robinetterie sanitaire Toutes les robinetteries sanitaires devront être titulaires de la marque " NF - Robinetterie sanitaire ". Pour éviter tout phénomène d'aspiration et de pollution grave, seul l'emploi de robinets à flotteur pour réservoir de chasse de cuvette de W.-C. conformes à la norme NF P sera admis. Les mélangeurs devront répondre à la norme NF EN 200, et les mitigeurs à la norme NF D Les réducteurs de pression devront impérativement respecter la norme NF P et être titulaires de la Marque NF. Toutes les robinetteries sanitaires devront comporter un marquage " NF - Robinetterie sanitaire " comprenant : - le nom ou le sigle du fabricant ; - les indices de classement Marques et modèles des appareils sanitaires - robinetteries - etc... Pour certains matériels et produits, le choix du concepteur ne peut être défini d'une manière précise sans faire référence à un matériel ou produit d'un modèle d'une marque. Les marques et modèles indiqués ci-après dans le CCTP avec la mention " ou équivalent ", ne sont donc donnés qu'à titre de référence et à titre strictement indicatif. L'entrepreneur aura toujours toute latitude pour proposer des matériels et produits d'autres marques et modèles, sous réserve qu'ils soient au moins équivalents en qualité, dimensions, formes, aspects, etc Pièces à fournir par l'entrepreneur Avec son offre L'entrepreneur devra fournir en annexe à son offre les pièces suivantes en un / deux / trois exemplaires : - un devis estimatif détaillé répondant aux différents postes du présent CCTP ; - une documentation détaillée de tous les matériels, appareillages, etc., s'ils sont différents de ceux mentionnés à titre indicatif au présent CCTP ; - une notice énumérant les conditions de mise en oeuvre particulières entraînant des contraintes particulières pour les autres corps d'état, le cas échéant ; - toutes autres pièces que l'entrepreneur jugera utiles à l'appui de son offre. Dans le cas de matériels ou équipements particuliers : - une documentation avec toutes les caractéristiques techniques ; - une liste de référence de ces matériels ou équipements. Avant et en cours de travaux Se reporter à l'article suivant. En fin de travaux Dans le délai fixé au CCAP ou à défaut huit jours avant la date fixée pour la réception, l'entrepreneur devra fournir le dossier des ouvrages exécutés. Ce dossier sera à fournir en deux / trois / quatre exemplaires. Ce dossier comprendra obligatoirement : - une note décrivant les installations réalisées avec leurs caractéristiques techniques ; - une nomenclature de tous les matériels et équipements installés avec leur marque, type et caractéristiques ; - un schéma de l'installation indiquant notamment les caractéristiques des tuyauteries avec leurs diamètres, l'emplacement des robinets ou vannes d'arrêts et de toutes autres robinetteries et accessoires, l'emplacement des purges et vidanges, etc. ; - les notices de conduite et d'entretien des installations ; - une nomenclature des pièces de rechange devant être approvisionnées. Ce dossier comprendra également : - toutes les pièces écrites et tous les plans d'exécution, notes de calcul, etc. mises conformes à l'exécution Etudes techniques -plans d'exécution - plans de réservations Selon spécifications du CCAP, les études techniques et les plans d'exécution seront à la charge : - du maître d'oeuvre ; - de l'entrepreneur. L'entrepreneur aura à sa charge dans tous les cas, les plans et détails de mise en oeuvre et de montage sur chantier, ainsi que les plans de réservations : - les plans et détails de mise en oeuvre et de montage sur chantier devront faire apparaître tous les détails et points particuliers de l'exécution que le maître d'oeuvre jugera utile à la bonne marche du chantier ; - les plans de réservation seront à établir par le présent lot, et à mettre au point ensuite en accord avec l'entrepreneur du lot gros oeuvre et d'autres lots concernés, le cas échéant. Les plans d'exécution des ouvrages étant à la charge de l'entrepreneur, celui-ci aura à établir : - les études et notes de calcul, établies sur la base des normes et de la réglementation en vigueur, avec remise des notes de calcul au maître d'oeuvre ; - l'établissement de tous les plans d'exécution. Les calculs comporteront notamment : - les calculs des débits des divers réseaux ainsi que les vitesses et pertes de charges ; - les calculs des diamètres. Dans le cas de production de l'ecs en chaufferie centrale, les caractéristiques des pompes de circulation seront à calculer par l'entrepreneur du présent lot

8 Construction d'un atelier locatif Page 8 sur Relation avec les concessionnaires Il appartiendra à l'entrepreneur d'effectuer toutes les démarches nécessaires auprès des services publics et privés concernés, pour demander tous renseignements et toutes instructions. Il devra faire son affaire des mises au point techniques avec ces services et obtenir leur accord sur les dispositions envisagées et les plans. Copie de toutes correspondances et autres pièces échangées avec ces services seront transmises au maître d'ouvrage et au maître d'oeuvre Analyse de l'eau L'analyse de l'eau distribuée par le réseau public est jointe en annexe au dossier de consultation. Dès la signature du marché, l'entrepreneur devra faire effectuer à ses frais par un organisme qualifié, une analyse de l'eau distribuée par le réseau public. Dans le cas où l'analyse ferait apparaître une composition chimique de l'eau rendant nécessaire la prise de dispositions particulières pour les installations, l'entrepreneur en fera part par écrit au maître d'oeuvre, faute de quoi toutes les conséquences éventuelles seraient à sa charge Canalisations d'alimentation et d'évacuation Canalisations d'alimentation EF et EC La nature et le type de tuyauteries à mettre en oeuvre sont précisés au CCTP ci-après. Il sera cependant du devoir de l'entrepreneur de s'assurer que ce choix prend bien en compte les différentes contraintes réglementaires : - d'hygiène ; - de résistance mécanique ; - de durabilité ; - de confort. Dans le cas contraire, l'entrepreneur fera part au maître d'oeuvre par écrit, de ses observations et remarques à ce sujet. Les diamètres intérieurs minimaux des canalisations d'alimentation des appareils sanitaires sont définis au DTU n Ces diamètres intérieurs minimaux sont rappelés ici, selon tableau VI : Tous ces diamètres tiennent compte des conditions d'utilisation des divers appareils sanitaires. Canalisations d'évacuation La nature et le type de tuyauteries à mettre en oeuvre sont précisés au CCTP ci-après. Il sera cependant du devoir de l'entrepreneur de s'assurer que ce choix prend bien en compte les différentes contraintes réglementaires : - d'hygiène ; - techniques ; - de confort. Dans le cas contraire, l'entrepreneur fera part au maître d'oeuvre par écrit, de ses observations et remarques à ce sujet. Les diamètres intérieurs minimaux des tuyauteries d'évacuation des appareils sanitaires sont définis au DTU n Ces diamètres intérieurs minimaux sont rappelés ici, selon tableau VI et 2.2

9 Construction d'un atelier locatif Page 9 sur DESCRIPTION DES OUVRAGES PLOMBERIE - SANITAIRE PREAMBULE Les ouvrages seront réalisés selon les règles de l'art et devront respecter les Normes et Réglementation Françaises et Européennes en vigueur BRANCHEMENT D'EAU FROIDE DE VILLE À USAGE SANITAIRE DÉBIT INSTANTANÉ 0.60L/S Branchement d'eau froide de ville sur citerneau de comptage prévu par le concessionnaire en limite de propriété. La ligne de branchement comprendra : Une vanne d'isolement type ¼ tour DN 25, Un filtre à tamis DN 25, Un disconnecteur hydraulique à zone de pression contrôlable DN 25, Une vanne d'isolement type ¼ tour DN 25, Un manomètre gradué de 0 à 10 bar, Un point de prise d'échantillonnage, Un point de prise pour injection de désinfectant, La liaison enterrée entre le citerneau et la pénétration dans le bâtiment sera réalisée en tube polyéthylène haute densité Ø 26 x 32. A l'intérieur du bâtiment, ils sera prévu une vanne d'isolement général type ¼ tour DN DISTRIBUTION D'EAU FROIDE ET D'EAU CHAUDE SANITAIRE La distribution d'eau froide principale sera réalisée en tube cuivre et calorifugée par manchons ARMAFLEX 19 mm en vide sanitaire et faux plafond. Les distributions d'eau froide et d'eau chaude secondaires seront exécutées en tube cuivre écroui jusqu'aux appareils sanitaires. Chaque cellule sanitaire sera équipée d'une vanne d'isolement avec clapet antipollution classe EA. L'ensemble des réseaux d'eau froide et d'eau chaude sanitaire seront rincés et désinfectés au permanganate de potassium suivant les directives de sécurité de l'hygiène et sanitaire EVACUATIONS EAUX USEES - EAUX VANNES Les évacuations E.U. - E.V. devront être d'un diamètre et d'une pente suffisante pour permettre d'assurer à tout moment et pour chaque appareil, les débits minima du paragraphe " données de base ". Les chutes seront réalisées : - pour les sanitaires, à l'aide de conduits en tube PVC non plastifié ( classement au feu Ml ), système "CHUTUNIC". Les culottes employées devront comporter le joint de dilatation incorporé. Ces chutes comporteront : - une ventilation primaire en PVC du diamètre de la chute sortant en toiture - un té avec tampon de visite en pied - des tampons de visite placés judicieusement de façon à permettre le débouchage éventuel et la visite des canalisations. Les raccordements horizontaux seront réalisés en tube PVC non plastifiés, depuis le siphon jusqu'aux chutes verticales. Les réseaux en vide-sanitaire seront réalisés en fonte jusqu'au niveau supérieur du plancher bas du rez-de-chaussée et se prolongeront jusqu'à 1 ml à l'extérieur de la façade du bâtiment. Des tampons de visite seront placés tous les 3 ml environ. Les coudes et les culottes employées devront être à 45 degrés. Les tés et les coudes au 1/4 sont interdits. Des fourreaux et manchons de dilatation seront installés aux endroits appropriés afin de permettre la libre dilatation des canalisations VENTILATION DE CHUTES EAUX USÉES ET EAUX VANNES Les chutes eaux usées et eaux vannes seront prolongées dans les volumes de faux plafond et seront équipées à leur extrémité d'une soupape anti-vide (aérateur à membrane).

10 Construction d'un atelier locatif Page 10 sur APPAREILS SANITAIRES Les appareils sanitaires seront de coloris blanc Cuvettes WC handicapés Cuvette WC à poser au sol surélevée avec réservoir attenant double touche, abattant double et barre de maintien chromé à 135 * Dans sanitaires Lavabos Lavabo simple sur colonne 60x40 cm avec bonde à grille et robinetterie mitigeur * Dans vestiaires Laves mains Lave mains sur consoles avec bonde à grille et robinetterie mitigeur * Dans sanitaires Déversoir Déversoir mural avec grille porte seau et robinetterie mélangeuse * Dans local de service Robinets de puisage Robinets de puisage eau froide avec disconnecteurs d'extrémité dans les ateliers PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE À ACCUMULATION ÉLECTRIQUE La production d'eau chaude sanitaire sera décentralisée et elle sera assurée par un ballon à accumulation tout électrique. Le ballon aura une capacité de 50 litres. Le ballon d'eau chaude sanitaire sera équipé de : Groupe de sécurité NF Ø 20/27 avec siphon entonnoir, Vanne d'isolement ¼ tour DN20, Détendeur régulateur, Manomètre Ø 20 mm 0 à 10 bars. * Pour eau chaude des sanitaires dans local vestiaire (1 par local) VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE DOUBLE FLUX Ventilateur d'extraction Centrale double flux à batterie électrique permettant différents arrangements d'installation horizontaux et verticaux, en intérieur et extérieur. La centrale sera composée de panneaux en acier galvanisée double peau. Les panneaux devront être démontables facilement afin de garantir l'accès pour la maintenance. La motorisation sera de type monophasée avec roue simple ouïe à entraînement direct (ADF 1 et 2, de 300 à 2000), ou de type triphasé avec roue double ouïe à transmission poulie-courroie, avec poulie motrice réglable (ADF3, de 2000 à 3500 m3/h). La variation de débit peut être soit continue (système varivolut), soit à 2 allures (ventilateur 2 vitesses). La récupération sur l'air extrait sera assurée par un échangeur à plaque en aluminium, d'efficacité 60 %. L'échangeur sera équipé d'un dispositif de dégivrage basse consommation (2,5W) constitué d'une plaque coulissante obturant une partie de l'échangeur et générant un déséquilibre entre air neuf et air extrait. Ce déséquilibre évite la prise en glace de l'échangeur. La filtration sera assurée en extraction et en insufflation par des média classés G4 placé en amont de l'échangeur. La centrale sera équipée de détecteur d'encrassement de filtre. La centrale pourra être équipée d'une batterie eau chaude ou électrique, intégrée et précablée. (voir batterie de préchauffage). Une récupération des condensats sera prévue sous la centrale (raccordement aux eaux usées). Ce conduit devra être isolé des risques de gel, il devra avoir une pente régulière, et il sera équipé d'un siphon. Pour ventilation de la zone bureau.

11 Construction d'un atelier locatif Page 11 sur Bouches d'extraction Bouches en alu équipé de module MR de réglage avec liaison sur conduit principal par conduit flexible à correction phonique. Pour ventilation de la zone bureau Conduits et gaines (extraction) * Dans les pièces bureaux et haulll de vente CHAUFFAGE CHAUFFAGE REVERCIBLE AIR AIRE Unité extérieure extrait la chaleur basse température à partir de l'air environnant et augmente sa température. La chaleur est transmise par l'intermédiaire du circuit au Kit hydraulique se trouvant à l intérieur. les générateurs seront posé en toiture sur socle avec isolation acoustique. Les diffuseur seront placé en plafond en modules. Fourniture installation comprenant tous les accessoires. Raccordement, mise en service, essais. Kit Hydraulique en version réversible (climatisation et chauffage combinés) réalise le rafraîchissement en descendant la température de l'eau à 4 C et en la faisant circuler dans le circuit de ventilo-convecteurs Duffuseurs Diffuseur frontal à fixer sur les impostes des portes des pièces. Réglages de température et vitesse de diffusion par commande murale et sonde posée judicieusement dans la pièce. Raccordement au réseaux en partie cachée. Carénage moulé couleur blanc. Diffuseur en cassette plafond pour salles ouvertes. Fixation indépendantes sans portée sur le plafond. Traitement acoustique entre les appareilles et les porteurs de plafonds. Pour la zone bureaux bureau Réseaux L ensemble des réseaux passeront dans les volumes des faux-plafonds. Un décrocher est à prévoir entre les plafons bureaux et dégagement pour la position frontale des diffuseurs. Pour la zone bureaux bureau CHAUFFAGE RAYONNANT Unités de chauffage électrique rayonnant à incorporer dans les plafonds. Fixation indépendantes sans portée sur le plafond. Protection alimentation et accordement depuis le tableau électrique. Pour dégagement archives et sanitaires. Centrale double flux à batterie électrique permettant différents arrangements d'installation horizontaux et verticaux, en intérieur et extérieur. La centrale sera composée de panneaux en acier galvanisée double peau. Les panneaux devront être démontables facilement afin de garantir l'accès pour la maintenance. La motorisation sera de type monophasée avec roue simple ouïe à entraînement direct (ADF 1 et 2, de 300 à 2000), ou de type triphasé avec roue double ouïe à transmission poulie-courroie, avec poulie motrice réglable (ADF3, de 2000 à 3500 m3/h). La variation de débit peut être soit continue (système varivolut), soit à 2 allures (ventilateur 2 vitesses). La récupération sur l'air extrait sera assurée par un échangeur à plaque en aluminium, d'efficacité 60 %. L'échangeur sera équipé d'un dispositif de dégivrage basse consommation (2,5W) constitué d'une plaque coulissante obturant une partie de l'échangeur et générant un déséquilibre entre air neuf et air extrait. Ce déséquilibre évite la prise en glace de l'échangeur. La filtration sera assurée en extraction et en insufflation par des média classés G4 placé en amont de l'échangeur. La centrale sera équipée de détecteur d'encrassement de filtre. La centrale pourra être équipée d'une batterie eau chaude ou électrique, intégrée et précablée. (voir batterie de préchauffage). Une récupération des condensats sera prévue sous la centrale (raccordement aux eaux usées). Ce conduit devra être isolé des risques de gel, il devra avoir une pente régulière, et il sera équipé d'un siphon. Pour ventilation de la zone bureau Bouches d'extraction Bouches en alu équipé de module MR de réglage avec liaison sur conduit principal par conduit flexible à correction phonique. Pour ventilation de la zone bureau Conduits et gaines (extraction) Les gaines seront réalisées en tôle galvanisée spiralée circulaire, y compris registre de réglage et trappes de visite afin d'assurer la visite et le nettoyage des gaines. Celles-ci passeront dans les volumes des faux-plafonds. Pour distribution de la ventilation * Dans les pièces bureaux et haulll de vente.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

CCTP REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 06 PLOMBERIE - SANITAIRE - VMC

CCTP REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 06 PLOMBERIE - SANITAIRE - VMC Espace Cristal 73620 LES SAISIES Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat Altitude 2040 m - 73620 - LES SAISIES CCTP ECONOMISTE : DIDIER BOULANGER 73600 MOUTIERS Portable : 06 62 37 63 50 -

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE D'OUVRAGE 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex ~ 03.84.96.13.50

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE 4, rue Dolorès Ibarruri DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE L entreprise a la responsabilité de prévoir les bonnes quantités de fourniture pour la réalisation des travaux : - faire les métrés et renseigner

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX SÉCURITÉ DES RÉSEAUX SANITAIRES Sécurité... 10 Groupes de Vases d'expansion sanitaire Mitigeurs...16 Domestiques Collectifs Équilibrage des boucles Réducteurs de pression...149 Accessoires sanitaires...15

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC

Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC Lot n 3 : PLOMBERIE / SANITAIRE / CHAUFFAGE / VMC 1 / Généralités 1.1 Préambule L'entrepreneur devra prendre connaissance de l'ensemble du C.C.T.P. et en particulier : - Des dispositions applicables à

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

8 PLOMBERIE SANITAIRES CCTP + DPGF CHAUFFAGE-RAFRAICHISSEMENT DCE. Maître d'ouvrage. Maître d'œuvre. Bureau d'etudes

8 PLOMBERIE SANITAIRES CCTP + DPGF CHAUFFAGE-RAFRAICHISSEMENT DCE. Maître d'ouvrage. Maître d'œuvre. Bureau d'etudes DCE N du dossier [14-036] Maître d'ouvrage Maître d'œuvre EXTENSION D UN CENTRE MULTI-ACCEUIL DE VARENNES SUR ALLIER COMMUNAUTE DE COMMUNES DE VARENNES FORTERRE 18, rue de Vouroux 03150 VARENNES SUR ALLIER

Plus en détail

Présentation du programme SanitEvac

Présentation du programme SanitEvac Présentation du programme SanitEvac Dimensionnement des réseaux d évacuations d eaux sanitaires et d eaux pluviales dans les bâtiments - Selon les règles de calcul du DTU 60.11-P-2 (2013) Guidance : Bâtiment

Plus en détail

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier 1/10 Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier PL06-0023 Chauffe eau électrique 15 L Sur évier PL06-0051 Support chauffe eaux 15 L Chauffe eau 15L sous évier PL06-0036 Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES Le titre professionnel de : INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de deux

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS»

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» Sur la ville d AVIGNON (84000) DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE) Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P LOT 10 : PLOMBERIE -

Plus en détail

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN -

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - .D~~ Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES GAZ NATUREL 1 GAZ PROPANE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

EasiHeat Unité de production d'eau chaude

EasiHeat Unité de production d'eau chaude IM-S027-05 CH-BEf-02 3.7.1.140 EasiHeat Unité de production d'eau chaude 1. Sécurité 2. Général 3. Montage 4. Mise en route 5. Fonctionnement 6. Entretien MONTAGE et ENTRETIEN Modifications réservées EasiHeat

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS L E S I M M E U B L E S D H A B I T A T I O N ELEMENTS D'AIDE A LA CONCEPTION ENSEMBLE POUR UN SERVICE DE QUALITÉ Gestionnaire du service public de l eau et de l assainissement

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

Règles DTU 60.11 Octobre 1988

Règles DTU 60.11 Octobre 1988 Règles DTU 60.11 Octobre 1988 DTU P 40-202 Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d'évacuation des eaux pluviales Analyse Les présentes règles de calcul annulent

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB Avis Technique 14/13-1922*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1922 Tubes en PE-Xc Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr RUS Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée www.magnumgs.fr Producteurs d'eau chaude instantanés RUS Le système intégré de production d'eau chaude sanitaire instantané permet, à

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 50 - LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 0 - GENERALITES 1 - DEFINITION DES TRAVAUX A REALISER 2 - NOMENCLATURE DES OUVRAGES 3 - EQUIPEMENT SANITAIRE 51-7.0 GENERALITES 7.0.1 : NORMES ET TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE Melle CLEMENT et M. LE PAPE Lionel 6, rue du Bourrelier 29740 PLOBANNALEC

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs.

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs. Zeus Centrale de Traitement de l Air La gae ZEUS répond aux besoins de chauffage et de rafraîchissement des locaux industriels et sportifs. La gae compte tailles ayant des débits d'air compris entre 5.000

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16 4 464 Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 6 VXG44... Corps en bronze CC49K (Rg5) DN 5...DN 40 k vs 0,25...25 m 3 /h Corps filetés avec étanchéité par joint plat G selon ISO 228/ Des raccords à vis

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

Référentiel Professionnel

Référentiel Professionnel Référentiel Professionnel INSTALLATEUR EN SANITAIRE ET ÉNERGIES RENOUVELABLES 1/26 SOMMAIRE 1. INTITULE DE L'EMPLOI-TYPE...3 1.1 Fiche(s) ROME de rattachement... 3 1.2 Autres(s) appellation(s) de l emploi-type...

Plus en détail

Mode d'installation Recoh-tray-V2 sous la dalle

Mode d'installation Recoh-tray-V2 sous la dalle Mode d'installation -V2 ss la dalle Ns vs félicitons avec votre achat du Recoh -Tray. Du point de vue économique le Recoh -Tray est un des appareils le plus intéressants. Le temps de récupération est crt!

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail