Agrément Technique Européen ETA 13/0526

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agrément Technique Européen ETA 13/0526"

Transcription

1 Agrément Technique Européen ETA 13/0526 Nom commercial Titulaire Site Internet Type générique et utilisation prévue du produit de construction DOLCEA i3 PCIM S.A. Rue du Péquet Achêne (Ciney) Belgique Matériau isolant constitué de fibres de cellulose en vrac, non liées Validité du: au: Usine de fabrication: Le présent Agrément Technique Européen contient: PCIM S.A. Rue du Péquet Achêne (Ciney) Belgique 8 pages, dont 1 annexe faisant partie intégrante de cet ETA European Organisation for Technical Approvals Organisation Européenne pour l Agrément Technique Europäische Organisation für Technische Zulassungen

2 I Bases juridiques et conditions générales 1. Le présent Agrément Technique Européen est délivré par l UBAtc en conformité avec: la Directive du Conseil 89/106/CEE du 21 décembre 1988 relative au rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres concernant les produits de construction 1, modifiée par la Directive du Conseil 93/68/CEE 2 et la Réglementation (CE) N 1882/2003 du Parlement européen et du Conseil 3 ; la Loi belge du 25 mars 1996 relative à l adaptation des dispositions législatives et administratives des États membres à la Directive concernant les produits de construction (89/106/CEE) pour les produits de construction 4 et l Arrêté royal du 18 août 1998 relatif aux produits de construction 5 7. Le titulaire de l ETA garantit que le(s) produit(s) faisant l objet de cet agrément est/sont fabriqué(s) et commercialisé(s) conformément à et satisfait/font à toutes les dispositions légales et réglementaires en vigueur, y compris et, sans s y limiter, les lois nationales et européennes relatives aux produits et services. Le titulaire de l ETA est tenu de notifier par écrit et sans délai à l UBAtc toute circonstance affectant la garantie susmentionnée. Cet agrément est octroyé à la condition que la garantie susmentionnée soit observée en permanence par le titulaire de l ETA. 8. Ce document est la traduction française de la version originale anglaise. les Règles de procédure communes concernant l introduction des demandes, la préparation et l octroi d agréments techniques européens effectués au titre de l Annexe de la Décision de la Commission 94/23/CE 6 ; 2. L UBAtc est habilitée à vérifier si les dispositions du présent Agrément Technique Européen sont respectées. Cette vérification peut s effectuer dans la ou les unité(s) de production. Néanmoins, la responsabilité quant à la conformité des produits par rapport à l Agrément Technique Européen et à leur aptitude à l usage prévu relève du titulaire de cet Agrément Technique Européen. 3. Le présent Agrément Technique Européen ne peut pas être transmis à des fabricants ou leurs agents autres que ceux figurant en page 1 ou à des unités de fabrication autres que celles mentionnées en page 1 de cet Agrément Technique Européen. 4. Ce document d Agrément Technique Européen pourra être retiré par l UBAtc, notamment suite aux informations de la Commission conformément à l Article 5(1) de la Directive du Conseil 89/106/CEE. 5. Seule est autorisée la reproduction intégrale du présent Agrément Technique Européen, y compris sa transmission par voie électronique. Cependant, une reproduction partielle peut être admise moyennant accord écrit de l UBAtc. Dans ce cas, la reproduction partielle doit être désignée comme telle. Les textes et dessins de brochures publicitaires ne doivent pas être en contradiction avec l Agrément Technique Européen, ni s y référer de manière abusive. 6. Le présent Agrément Technique Européen est délivré par l organisme d agrément dans sa langue officielle. Cette version correspond à la version anglaise diffusée au sein de l EOTA (Organisation Européenne pour l Agrément Technique). Toute traduction dans d autres langues doit être désignée comme telle. 1 Journal Officiel des Communautés européennes N L 40, , p Journal Officiel des Communautés européennes N L 220, , p. 1 3 Journal Officiel de l Union européenne N L 284, , p. 1 4 Moniteur belge, Moniteur belge, Journal Officiel des Communautés européennes N L 17, , p. 34 ETA 13/0526-2/8

3 II CONDITIONS SPÉCIFIQUES DE L AGRÉMENT TECHNIQUE EUROPÉEN 1 Définition du produit et usage prévu 1.1 Définition du produit Le présent Agrément Technique Européen s applique au produit isolant suivant réalisé à partir de fibres de cellulose en vrac, non liées: DOLCEA i3 Ce produit est composé de fibres de cellulose fabriquées à partir de papier recyclé et broyé mécaniquement. Pendant ce processus de fabrication, des substances ignifuges telles (sulfate de sodium, de l acide borique) sont ajoutées aux fibres. Les fibres sont destinées à former des couches d isolation par soufflage dans des cavités ou à l air libre. L insufflation des fibres de cellulose sera effectuée dans des conditions à sec. La couche d isolation en résultant dépend de l application et de la mise en œuvre et affiche diverses densités, conformément au tableau 1. Table 1 Type d isolant Type 1 Type 2 Domaine d application Soufflage horizontal à l air libre : plafonds de combles non aménagés et planchers Soufflage dans des cavités fermées: cloisons verticales (ossature en bois), toits inclinés et plats Type 1 Soufflé à l air libre Densité de 30. Matériau d isolation à nu usiné mécaniquement non soumis à un piétinement pour plafonds sous des combles non habitables (couche d isolation thermique entre ou au-dessus de la structure portante) Type 2 Soufflage dans des cavités fermées Densité minimale de 45. Matériau d isolation de cavité usiné pour cloisons, toits inclinés et plats. La capacité de développement de la corrosion du produit isolant n a pas été déterminée. Des mesures appropriées peuvent être nécessaires pour éviter la corrosion des pièces métalliques de la construction en contact avec les fibres de cellulose. 1.3 Durée de vie Les dispositions prévues dans le présent ETA reposent sur une durée de vie estimée de l isolant thermique de 50 ans pour autant que les conditions établies dans ce chapitre et dans les chapitres relatifs au conditionnement, au transport, au stockage, à l'installation, à la maintenance et à la réparation soient respectées. Les indications relatives à la durée de vie ne peuvent pas être interprétées comme une garantie du fabricant, mais ne doivent être considérées que comme un moyen de choisir les produits appropriés pour la durée de vie économiquement raisonnable attendue des ouvrages. Densité 30 (après tassement naturel) Minimum Usage prévu Les produits sont destinés à être utilisés comme isolation thermique dans les murs, les cloisons, les planchers intermédiaires, les plafonds et les toits inclinés ou plats conformément à l application du type de produit (types 1 et 2). L isolant peut être utilisé dans des constructions où les fibres ne sont pas exposées à la pluie, aux intempéries, à un fort taux d humidité, à la condensation ou à des charges par compression. Le séchage se fait dans des conditions à sec. L isolation en fibres de cellulose est utilisée dans les cas où le matériau isolant sans capacité portante est mis en œuvre par remplissage de cavités verticales ou horizontales ou recouvrement des surfaces horizontales exposées par une couche de finition. ETA 13/0526-3/8

4 2 Caractéristiques du produit et méthodes de vérification 2.1 Composition et procédé de fabrication Le matériau isolant doit correspondre de par sa composition et son procédé de fabrication, à celui ayant servi de référence pour les essais d agrément. Les détails de la composition et du procédé de fabrication sont déposés auprès de UBAtc. 2.2 Densité La densité de l isolant est déterminée selon la norme ISO/CD En fonction de l application, les densités indiquées dans le tableau 2 doivent être observées et vérifiées par l installateur. conductivité thermique a été déterminée selon la norme EN ISO Conductivité thermique densité type 1-30: Le fractile de la conductivité thermique pour la plage de densité de 30 est de (10,sec,90/90) = 0,0386 W/(m.K) et est représentatif d au moins 90 % de la production avec une probabilité de 90%. La valeur déclarée de la conductivité thermique pour la plage de densité de 30 est de D(23,50) = 0,041 W/(m.K) catégorie 1 et est déterminée par conversion de la valeur (10,sec,90/90). Taux d humidité par rapport à la masse à 23 C/50 % d humidité relative: u23,50 = 0,0773 kg/kg Table 2 Type d isolant Type 1 Type 2 Facteur de conversion du taux d humidité par rapport à la masse: fu1 (sec 23/50) = 0,50 kg/kg Domaine d application Densité 2.3 Absorption d eau Soufflage horizontal à l air libre : plafonds de combles non aménagés et planchers 30 (après tassement naturel) Soufflage dans un espace fermé: cloisons verticales (ossature en bois), toitures en pente et plates Minimum 45 L absorption d eau par les produits a été déterminée suivant la norme européenne EN 1609, méthode A. L absorption moyenne d'eau pour une densité de 30 et 45 et une épaisseur d essai de 50 mm est la suivante: pour une densité de 30-7,66 kg/m² pour une densité de 45-14,94 kg/m² 2.4 Tassement Le tassement a été déterminé conformément à la norme ISO/CD suivant les méthodes de test indiquées dans le tableau 3. Les valeurs maximales du tassement indiquées au tableau 3 ne sont pas dépassées. Table 3 : Tassement en fonction de la méthode d essai Méthode de contrôle suivant la norme ISO/CD Méthode A Tassement dû à des secousses Méthode C Tassement de l isolation de cavité murale dû à des vibrations Tassement % Densité en Densité de tassement en 18 % 25, % Indice de résistance à la diffusion de vapeur d eau 2.6 Résistance à l écoulement d air 2.7 Conductivité thermique La conductivité thermique des produits a été déterminée conformément à la norme EN La valeur déclarée de la Conductivité thermique densité type 2-45: Le fractile de la conductivité thermique pour la plage de densité de 45 est de (10,sec,90/90) = 0,0371 W/(m.K) et est représentatif d au moins 90 % de la production avec une probabilité de 90%. La valeur déclarée de la conductivité thermique pour la plage de densité de 45 est de D(23,50) = 0,038 W/(m.K) catégorie 1 et est déterminée par conversion de la valeur (10,sec,90/90). Taux d humidité par rapport à la masse à 23 C/50 % d humidité relative: u23,50 = 0,0785 kg/kg Facteur de conversion du taux d humidité par rapport à la masse: fu1 (sec 23/50) = 0,16 kg/kg 2.8 Réaction au feu La réaction au feu des produits isolants a été testée selon des méthodes d essai appropriées à la classe de réaction au feu et classée conformément à la norme EN Les tableaux 4, 5 et 6 indiquent les classes de réaction au feu des produits isolants en fonction de leur affectation. Affectation Table 4 - Densité en œuvre du matériau isolant 30 Affectation Table 5 - Densité en œuvre du matériau isolant 45 Table 6 Réaction au feu: classe Bfl-s1 Réaction au feu: classe C-s2,d0 Réaction au Affectation feu: classe Densité en œuvre du matériau isolant 45 Affectation sans intervalle d air Affectation des substrats définis dans EN 13823: panneau de silicate de calcium : densité de panneau 652,5, épaisseur B-s1,d0 ETA 13/0526-4/8

5 de panneau 12,5 mm, réaction au feu du panneau de classe A2-s1,d0. Panneau de particules, épaisseur de panneau 12,5 mm, densité 1150 pour le côté exposé au feu 2.9 Résistance aux influences biologiques 2.10 Adhérence des adjuvants 2.11 Substances dangereuses Le produit est composé de fibres de cellulose fabriquées à partir de papier recyclé et broyé mécaniquement auquel sont ajoutées des substances ignifuges et est conforme aux prescriptions du Document guide H 7. Il ne contient pas de substances qui doivent être classées comme dangereuses conformément à la Directive 67/548/CEE et/ou reprises dans la "Liste indicative des substances dangereuses" de l EGDS et peuvent être classées comme produit de type 2 conformément à la procédure d essai EOTA. Le fabricant a déposé une déclaration en ce sens. En plus des clauses spécifiques relatives aux substances dangereuses incluses dans cet ETA, il est possible que d autres exigences s appliquent aux produits en fonction de leur affectation (par ex.: transposition de la législation européenne et nationale, réglementations et dispositions administratives). Afin de respecter les dispositions de la Directive Européenne sur les Produits de Construction, ces exigences doivent aussi être satisfaites lorsque et où elles s appliquent Teneur critique en moisissures 2.13 Caractéristique promouvant la corrosion sur les produits de construction en métal 3 Attestation de conformité et marquage CE 3.1 Attestation de conformité Le système d attestation de conformité pour les produits d isolation thermique mis en place par décision de la Commission 1999/91/CE du 25 janvier 1999 (et correctif) telle qu amendée par la décision de la Commission 2001/596/CE du 8 janvier 2001 et indiquée dans le Tableau 7 s appliquera également au matériau d isolation thermique de remplissage en vrac formé sur place et/ou au matériau d isolation acoustique fabriqué à partir de fibres végétales ou animales. Produit(s) Table 7 : Système d attestation de conformité applicable au matériau d isolation thermique de remplissage en vrac formé sur place et/ou au matériau d isolation acoustique fabriqué à partir de fibres végétales ou animales Produits d isolation thermique Usage(s) prévu(s) Niveau(x) ou classe(s) Système(s) d attestation de conformité Tous - 3 Système 3: voir Directive 89/106/CEE (CPD), Annexe III(2)(ii), seconde possibilité En outre, conformément à la décision 1999/91/CE de la Commission européenne amendée par la Décision 2001/596/CE, le(s) système(s) d attestation de conformité indiqué(s) dans le Tableau 8 s applique(nt) au matériau d isolation thermique de remplissage en vrac formé sur place et/ou au matériau d isolation acoustique fabriqué à partir de fibres végétales ou animales par rapport à la réaction au feu. Produit(s) Table 8 : Système d attestation de conformité applicable au matériau d isolation thermique de remplissage en vrac formé sur place et/ou au matériau d isolation acoustique fabriqué à partir de fibres végétales ou animales par rapport à la réaction au feu Usage(s) prévu(s) Niveau(x) ou classe(s) Système(s) d attestation de conformité Produits d isolation thermique Pour des usages soumis aux normes relatives à la réaction au feu A1*, A2*, B*, C* 1 A1**, A2**, B**, C**, D, E (A1 à E)***,F 4 Système 1: voir Directive 89/106/CEE (CPD), Annexe III.2.(i), sans essai par sondage sur échantillons Système 3: voir Directive 89/106/CEE (CPD), Annexe III(2)(ii), seconde possibilité Système 4: voir Directive 89/106/CEE (CPD), Annexe III.2.(ii), troisième possibilité * Produits/ matériaux pour lesquels une étape clairement identifiable du processus de production entraîne une amélioration de la classification de réaction au feu (par ex. un ajout de produits ignifuges ou une limitation du matériau organique) ** Produits/ matériaux non couverts par la note de bas de page (*). *** Produits/ matériaux qui ne réclament pas d'être testés en termes de réaction au feu (par ex. Produits/matériaux des classes A1 conformément à la décision de la Commission 96/603/CE, telle qu amendée). En ce qui concerne le tableau 8, les notes de bas de page * et ** s appliquent comme suit: 3 Pour les produits de classes C ou supérieures, le système d attestation de conformité 1 s appliquera par rapport à la réaction au feu avec ajout de produit ignifuge. Pour les produits ou classes E et D, le système d attestation de conformité 3 sera appliqué. 7 Document guide H: approche harmonisée relative aux substances dangereuses dans le cadre de la Directive Produits de construction, 18 février 2000 En ce qui concerne le tableau 7, la note de bas de page *** ne s applique pas au produit d isolation thermique fabriqué à partir de fibres végétales ou animales parce que tous les produits proviennent de matériaux organiques et par conséquent, ne sont ETA 13/0526-5/8

6 pas couverts par la décision de la Commission 96/603/CE et son amendement. En raison des propriétés relatives aux usages soumis aux réglementations sur la réaction au feu, différents systèmes d AdC tels qu indiqués précédemment s appliqueront aux produits. En termes de performances de l AdC pour le produit, cela signifie que seules les propriétés du produit relatives à ces usages seront évaluées conformément au système d AdC correspondant. Compte tenu du fait que la classe de réaction au feu B et C s applique; et qu une étape a été clairement identifiée dans le procédé de fabrication visant à améliorer la classification des performances de réaction au feu (ajout d agents ignifuges). Le système 1 s applique à ce produit en termes de réaction au feu. Ce système est détaillé comme suit: La Certification de la conformité du produit par un organisme de certification notifié sur la base de: a) Tâches du fabricant: contrôle de production en usine, essais complémentaires sur des échantillons prélevés en usine par le fabricant conformément à un plan de contrôle. b) Tâches de l organisme notifié: essais de type initiaux du produit, inspection initiale et contrôle de production en usine, surveillance continue, évaluation et approbation du contrôle de la production en usine. 3.2 Responsabilités Tâches du fabricant; contrôle de la production en usine Le fabricant doit établir un système de contrôle de la production dans son usine et exercer un contrôle interne permanent de la production. Tous les éléments, exigences et dispositions adoptés par le fabricant font systématiquement l objet de documents sous forme de procédures et de règles écrites. Le système de contrôle de production en usine doit garantir la conformité permanente des produits avec le présent Agrément Technique Européen. Dans le cadre du contrôle de production en usine, le fabricant doit effectuer des essais et contrôles conformément au plan d'essais prescrit par le présent Agrément Technique Européen. type de contrôle ou d essai, date de fabrication des produits et date des essais réalisés sur les produits et les matières premières ou composants, résultat de contrôles et d essais et, le cas échéant, comparaison avec les exigences, signature de la personne responsable du contrôle de la production en usine. Les enregistrements sont à produire sur demande à l UBAtc Tâches des organismes notifiés Essais de type initiaux des produits Concernant les essais de type initiaux, les résultats des essais réalisés dans le cadre de l évaluation de l Agrément Technique Européen doivent être utilisés pour autant qu aucune modification ne soit intervenue sur la ligne de production ou en usine. Dans le cas contraire, les essais de type initiaux requis doivent faire l objet d un accord entre l UBAtc et les organismes notifiés concernés Surveillance permanente L organisme notifié doit effectuer une visite de l usine au minimum deux fois par an. Il y a lieu de vérifier que le système de contrôle de la production en usine et le processus de fabrication renseigné sont entretenus dans le respect du plan d essais. La surveillance continue et l évaluation du contrôle de la production en usine doivent être entreprises conformément au plan d essais prescrit. Les résultats de la certification produit et de la surveillance permanente doivent être présentés par l'organisme de certification ou d inspection à l UBAtc sur demande de ce dernier. Si les dispositions de l Agrément Technique Européen et du plan d essais ne sont plus respectées, le certificat de conformité devra être retiré et l UBAtc devra en être informé sans délai. 3.3 Marquage CE Le marquage CE doit être apposé sur le produit, l emballage ou une étiquette qui lui est jointe. Le symbole CE doit être accompagné des informations suivantes: Numéro d identification de l organisme notifié Nom ou marque distinctive du producteur et de l usine de fabrication Les deux derniers chiffres de l année d apposition du marquage CE Les détails sur l étendue, la nature et la fréquence des essais ou des contrôles à réaliser dans le cadre du contrôle de la production en usine doivent correspondre au plan d essais prescrit 8 qui est intégré au dossier technique du fabricant associé au présent Agrément Technique Européen. Les résultats du contrôle de la production en usine doivent être enregistrés et évalués. Les enregistrements comprennent au minimum les renseignements suivants: Numéro de l Agrément Technique Européen Identité du produit (dénomination commerciale) Spécification de la densité en fonction de l affectation Tassement Absorption d eau désignation des produits et des matières premières, Valeur déclarée de la conductivité thermique 8 Le plan d essais est déposé auprès de l UBAtc et n est transmis qu aux organismes impliqués dans la procédure d attestation de conformité. ETA 13/0526-6/8

7 Classe de réaction au feu 9. 4 Hypothèses selon lesquelles l aptitude du produit à l usage prévu a été évaluée favorablement 4.1 Fabrication Le matériau isolant doit correspondre de par sa composition et son procédé de fabrication, à celui ayant servi de référence pour les essais d agrément. La composition et le procédé de fabrication sont déposés auprès de UBAtc. Les modifications apportées au produit ou au procédé de fabrication qui pourraient affecter l'exactitude des données/informations déposées doivent être notifiées à l UBAtc avant l introduction de ces modifications. L UBAtc décidera si ces modifications affectent l ETA ou non et par conséquent la validité du marquage CE sur la base de l ETA et décidera si une évaluation supplémentaire ou des changements à l ETA sont nécessaires. 4.2 Mise en œuvre L isolant thermique ne doit être mis en œuvre que dans des constructions où il sera protégé de la pluie et des intempéries et où il ne sera pas en contact avec le sol. Les instructions de pose du fabricant seront prises en compte. En cas d isolation exposée dans les toits en pente ( 10 ), le glissement du matériau isolant sera évité par des mesures appropriées. Le produit devra être protégé contre l humidité pendant l installation. Le matériau isolant ne devra pas être exposé aux charges par compression. Les paramètres de conception des d ouvrages sont présentés ci-dessous. ouvrages ou parties Valeur assignée de la conductivité thermique La valeur nominale de la conductivité thermique est à définir conformément aux règlements nationaux en vigueur Epaisseur nominale pour le calcul de la résistance thermique L épaisseur nominale, valeur employée pour calculer la résistance thermique de l'isolation, est déterminée suivant le Tableau 8. Tableau 8: épaisseur nominale en fonction de l affectation Type d isolant Domaine d application Epaisseur nominale Type 1 30 Soufflage horizontal à l air libre : plafonds de combles non aménagés et planchers Minimum de 30 cm Type 2 Minimum 45 Soufflage dans un espace fermé: cloisons, toits inclinés et plats en raison du tassement, il Hauteur libre de la est nécessaire de surhausser cavité remplie l épaisseur nominale de 20% 9 Classification européenne de la performance de réaction au feu des produits de construction conformément à la décision 2000/147/CE du 8 février 2000 en application de l article 20 de la Directive 89/106/CEE concernant les produits de construction. Pour la mise en œuvre mécanique horizontale de l isolation exposée non soumise à un piétinement, la couche d isolation doit avoir une épaisseur d installation constante tenant compte de l épaisseur nominale. C est pourquoi il convient de placer des repères de hauteur à des distances suffisantes avant la mise en œuvre. ETA 13/0526-7/8

8 Lors de l insufflation du matériau isolant dans des cavités fermées, il faudra s assurer du remplissage intégral de ces dernières par des mesures appropriées (par ex. percements de contrôle). La construction doit être conçue et réalisée de manière à éliminer tout risque de condensation dans les éléments de construction Paramètres pour la mise en œuvre dans les ouvrages ou parties d ouvrage L aptitude à l emploi des fibres de cellulose est soumise à l observation des conditions suivantes: Mise en œuvre par un personnel formé ayant une expérience dans la pose du matériau, sous la surveillance du responsable des affaires techniques sur le site. Pose conforme aux spécifications du fabricant. Dans cette optique, les installateurs seront formés par le fabricant. Compression précise des fibres de cellulose. Mise en place de mesures constructives pour pouvoir exclure un tassement lors d une isolation de forte épaisseur. 5 Recommandations au fabricant Annexe I Documents de référence ISO/CD 18393:2002 Isolation thermique Vieillissement accéléré des matériaux d isolation thermique Evaluation du tassement de l isolation thermique en vrac utilisée dans les combles et les applications fermées dans les cavités. EN 1609:1996 Installations thermiques pour le bâtiment - Détermination de l absorption d eau en cas de brève immersion partielle. EN 12667:2001 Comportement thermique de matériaux et produits de construction Détermination de la résistance au passage de chaleur selon la méthode de la plaque chaude gardée et de la plaque chaude gardée à flux thermique Produits avec une résistance forte et moyenne au passage de chaleur. EN ISO 10456:2000 Isolation thermique Matériaux et produits de construction Détermination des valeurs déclarées et utiles. EN :2002 Classement au feu des produits et éléments de construction Partie 1: Classement à partir des données d essais de réaction au feu. 5.1 Recommandations relatives à l emballage, au transport et au stockage L emballage des produits doit permettre de protéger le matériau isolant de l humidité pendant le transport et le stockage, à moins que d autres mesures ne soient prévues à cet effet par le fabricant. 5.2 Recommandations relatives à la mise en œuvre Le produit devra être protégé contre l humidité pendant la mise en œuvre. Les consignes d application du fabricant doivent être suivies. 5.3 Information jointe Le fabricant est tenu d indiquer, dans une notice d information accompagnant le marquage CE, que le produit est à protéger contre l humidité pendant le transport, le stockage et la pose. En outre, il incombe au fabricant de veiller à ce que toutes les indications relatives au processus de mise en œuvre soient libellées sans ambiguïté sur l emballage et/ou sur une fiche jointe à l emballage. ETA 13/0526-8/8

THERMOFLOC. Peter Seppele Gesellschaft m.b.h. Bahnhofstrasse 79 A 9710 Feistritz/Drau

THERMOFLOC. Peter Seppele Gesellschaft m.b.h. Bahnhofstrasse 79 A 9710 Feistritz/Drau Agrément Technique Européen ETA-05/0186 Dénomination commerciale Trade name THERMOFLOC Titulaire de l'agrément Holder of approval Peter Seppele Gesellschaft m.b.h. Bahnhofstrasse 79 A 9710 Feistritz/Drau

Plus en détail

Évaluation Technique Européenne (Version originale en langue française)

Évaluation Technique Européenne (Version originale en langue française) 84, avenue Jean-Jaurès Champs-sur-Marne FR-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Tél. : + 33 (0)1 64 68 82 82 Fax : + 33 (0)1 60 05 85 34 E-mail : etancheite@cstb.fr Site internet : www.cstb.fr Membre de l EOTA

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

(Traduction française par le titulaire, original en langue allemande)

(Traduction française par le titulaire, original en langue allemande) Organisme d évaluation des systèmes et matériaux de construction Organisme de contrôle des techniques constructives Organisme de droit public financé conjointement par le Bund et les Länder Kolonnenstrasse

Plus en détail

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Le présent descriptif concerne la mise en œuvre d une isolation thermique cellulosique par soufflage ouvert sur un plancher, ainsi

Plus en détail

14. 01. 2008 25. 04. 2011. Am Ökopark 6 A - 8230 Hartberg. 12 pages

14. 01. 2008 25. 04. 2011. Am Ökopark 6 A - 8230 Hartberg. 12 pages ÖSTERREICHISCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK A-1010 Wien, Schenkenstra e 4 Tél. : +43(0)1-5336550 Fax : + 43(0)1-5336423 E-mail: mail oib.or.at Autorisé et notifié conformément à l article 10 de la Directive

Plus en détail

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005)

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005) D i r e c t i v e r e l a t i v e a u x p r o d u i t s d e l a c o n s t r u c t i o n Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement»

Plus en détail

Spécifications techniques unifiées. STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois

Spécifications techniques unifiées. STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois Spécifications techniques unifiées STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois Edition 2009 Ces spécifications remplacent et annulent les STS 04.4, 04.5 et 04.6 édition 1990

Plus en détail

Le présent Agrément Technique Européen est délivré par le DIBt en conformité avec :

Le présent Agrément Technique Européen est délivré par le DIBt en conformité avec : Deutsches Institut für Bautechnik Zulassungsstelle für Bauprodukte und Bauarten Autorisé et notifié conformément à l Article 10 de la Directive 89/106/CEE du Conseil, du 21 décembre 1988, relative au rapprochement

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 30/06/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Panneaux composites légers autoportants N 016

Panneaux composites légers autoportants N 016 N 016 Panneaux composites légers autoportants Décembre 2006 - Cahier 3572 European Organisation for Technical Approvals Europäische Organisation für Technische Zulassungen Organisation Européenne pour

Plus en détail

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ININTERROMPUE - IGNIFUGE - UNIVERSELLE - FIABLE BÉNÉFICES CUMULÉS Qu est-ce qui est important pour vous lorsque vous choisissez un matériau d isolation? De bonnes valeurs d

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Décembre 2012 GUIDE A L INTENTION DES AUTORITES COMPETENTES POUR LE CONTROLE DE LA CONFORMITE AVEC LES ACTES LEGISLATIFS DE L UE

Plus en détail

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité...

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité... GUIDE DU MARQUAGE GUIDE DU MARQUAGE Sommaire Principe Qu est-ce que le marquage CE?... P4 Directive «produits de construction» (DPC)... P5 Principe de l évaluation de la conformité... P6 Principe et application

Plus en détail

DIBt Membre de l'eota Member of EOTA

DIBt Membre de l'eota Member of EOTA Deutsches lnstitut für Bautechnik Organisme de droit public Kolonnenstr. 30 L 10829 Berlin Deutschland Tél. : +49(0)30 787 30 0 Télécopie : +49(0)30 787 30320 E-mail : dibt@dibt.de Internet : www.dibt.de

Plus en détail

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A.

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A. 6.3.1 Généralités Chapitre 6.3 Prescriptions relatives à la construction des emballages pour les matières infectieuses (Catégorie A) de la classe 6.2 et aux épreuves qu ils doivent subir NOTA. Les prescriptions

Plus en détail

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement général de certification Produits de construction ouwproducten_fr.doc saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

Agrément technique européen ETA-12/0011

Agrément technique européen ETA-12/0011 Deutsches Institut für Bautechnik Organisme d agrément pour les produits et types de construction Division technologie de construction Établissement public de droit allemand Kolonnenstraße 30 B D-10829

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

Isoler de manière simple et durable. Knauf Insulation SUPAFIL Timber Frame et Cavity Wall.

Isoler de manière simple et durable. Knauf Insulation SUPAFIL Timber Frame et Cavity Wall. Laine à souffler 07/2015 Isoler de manière simple et durable. et Cavity Wall. SUPAFIL Isoler en toute simplicité. SUPAFIL Propriétés et avantages. Des performances convaincantes! Laine minérale de Les

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

NOVIWOOD. Données techniques. plaques en fibres de bois

NOVIWOOD. Données techniques. plaques en fibres de bois Données techniques NOVIWOOD plaques en fibres de bois SVK nv - Aerschotstraat 114 - B-9100 Sint-Niklaas T +32 (0)3 760 49 00 - F +32 (0)3 777 47 84 info@svk.be - www.svk.be PLAQUES EN FIBRES DE BOIS NOVIWOOD

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

Le marquage CE. Christine Marcaillou. Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements. www.setra.developpement-durable.gouv.

Le marquage CE. Christine Marcaillou. Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements. www.setra.developpement-durable.gouv. Le marquage CE Christine Marcaillou Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements www.setra.developpement-durable.gouv.fr Le Marquage CE Le marquage CE est une obligation réglementaire

Plus en détail

Règles d application aux mortiers de montage des éléments de maçonnerie (mortiers industriels à performances indiquées)

Règles d application aux mortiers de montage des éléments de maçonnerie (mortiers industriels à performances indiquées) n d identification du document : CE 2+/RA 05 B.P. 30059 F28231 ÉPERNON CEDEX Tél : +33 (0) 2 37 18 48 00 Fax : +33 (0) 2 37 32 63 46 e-mail : qualite@cerib.com Organisme notifié n 1164 n d édition : 1

Plus en détail

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ;

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ; Projet de règlement grand-ducal complétant les annexes I, II et III du règlement grandducal modifié du 24 février 2003 concernant la mise en décharge des déchets Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc

Plus en détail

Agrément Technique Européen

Agrément Technique Européen Centre Scientifique et Technique du Bâtiment 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Tél. : (33) 01 64 68 82 82 Fax : (33) 01 60 05 70 37 Autorisé et notifié conformément

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/2015/15 Conseil économique et social Distr. générale 14 septembre 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité directeur des capacités et des

Plus en détail

Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast

Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast Article Number: 6641, 6643, 6644, 6645, 6646, 6647, 6648, 6649, 6650, 6652, 786, 788, 789, 791, 792, 793, 794, 796, 797, 798, 799, 811 Languages: fr BERNER_Agrément_/_ETA_(T)_Agrément_Berner_Easyfast_37581[PDF]_fr.pdf

Plus en détail

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8

LITAFEU JOINT COUPE FEU. Propriétés. Performances. Domaines d application. Sécurité. Stockage. Conditionnement. Mise en œuvre P 1/8 P 1/8 LITAFEU JOINT COUPE FEU Date d actualisation : 23 juillet 2012 Propriétés Le LITAFEU est constitué de fibres minérales incombustibles, imputrescibles, insérées dans une résille de fibres de verre.

Plus en détail

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI Roger Cadiergues MémoCad ma05.a PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI SOMMAIRE MA02.1. Les exigences de base MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe

Plus en détail

aux portes, fenêtres et fermetures

aux portes, fenêtres et fermetures Projet financé par l UE Le marquage CE appliqué aux portes, fenêtres et fermetures Marc GOESSEL Adjoint au Chef de Division CSTB BAIES et VITRAGES Pour un accès libre au marché européen! Fenêtres et Portes

Plus en détail

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GENERALE ENTREPRISES Marché unique : mise en œuvre et législation des biens de consommation Produits pharmaceutiques : cadre législatif et autorisations de mise sur le marché

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Avis Technique 20/12-261*V1 Isolation thermique de planchers de combles perdus Thermal insulation Heat insulation of floors of lost roof Freiliegende Wärmedämmung der obersten Geschossdecke Annule et remplace

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF ALUMINIUM MENAGER PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits certifiés 4.2.

Plus en détail

DEUTSCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK (Institut allemand pour la technique du bâtiment) Établissement de droit public du bâtiment

DEUTSCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK (Institut allemand pour la technique du bâtiment) Établissement de droit public du bâtiment Page 1 de l agrément technique général no. 7-33.43-204 du 12 juillet 2007 DEUTSCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK (Institut allemand pour la technique du bâtiment) Établissement de droit public du bâtiment 10829

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF SECURITE FEU TUBES ET RACCORDS PVC PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM 1 SOMMAIRE Avant propos... page 3 Introduction... page 4 1 - Objet... page 4 2 - Définitions des termes...

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Parquets : le point sur la normalisation

Parquets : le point sur la normalisation La grande majorité des secteurs de la filière bois restent très actifs en matière de normalisation, en France ou plus généralement en Europe. Ces travaux, suivis ou gérés par le BNBA, évoluent plus ou

Plus en détail

Table ronde. Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers

Table ronde. Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers Table ronde LES ENROCHEMENTS Point de vue «auditeur» LE TURDU Valéry Chargé d'études - Géologue Optimisation des ressources naturelles et des revêtements Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers Le marquage CE

Plus en détail

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1,

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1, 27.6.2014 Journal officiel de l Union européenne L 189/135 RÈGLEMENT (UE) N o 660/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n o 1013/2006 concernant les transferts

Plus en détail

UNION POSTALE UNIVERSELLE

UNION POSTALE UNIVERSELLE UNION POSTALE UNIVERSELLE CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE CEP C 2 2008.3 Doc 4 Original: anglais COMMISSION 2 (COLIS) Proposition présentée par le Bureau international sur la base de l'article 11.4 du Règlement

Plus en détail

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions;

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions; Arrêté royal du 28 mars 2007 relatif à l agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d enlèvement au cours desquels de grandes quantités d amiante peuvent être libérées

Plus en détail

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre STEICO zell isoler mieux, naturellement Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre STEICO zell isoler mieux, naturellement Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois Prescriptions de mise en œuvre STEICO zell Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois technique & détails Sommaire sommaire Produit p. 2 Mise en oeuvre par soufflage p. 54 Mise en oeuvre par

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA- 12/0078

Agrément Technique Européen ETA- 12/0078 Page 1 de l Agrément Technique Européen ATE-12/0078 valide du 20/03/2012 au 19/03/2017. Agrément Technique Européen ETA- 12/0078 (Traduction en langue française Version originale en allemand) Nom commercial

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G)

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Institut fédéral de métrologie METAS METAS-N001 Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Numéro du document: METAS-N001/f

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.9/004/63 0 juillet 004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Forum mondial

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0200 Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité Édition : septembre 2008 Page 2 de 5 1 Préambule Les critères d attribution natureplus sont

Plus en détail

RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAUX SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S

RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAUX SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAU SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S O CTO B R E 2014 EUROPEAN ASSOCIATION FOR PANELS AND PROFILES Sommaire Règlements Qualité pour les panneaux sandwiches

Plus en détail

NIMP n 7 SYSTÈME DE CERTIFICATION À L'EXPORTATION (1997)

NIMP n 7 SYSTÈME DE CERTIFICATION À L'EXPORTATION (1997) NIMP n 7 NORMES INTERNATIONALES POUR LES MESURES PHYTOSANITAIRES NIMP n 7 SYSTÈME DE CERTIFICATION À L'EXPORTATION (1997) Produit par le Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des

Plus en détail

D E S C R I P T I O N

D E S C R I P T I O N UBAtc 02/2206 Valable du 19.12.2002 au 18.12.2004 Union belge pour l Agrément technique dans la construction c/o Service public fédéral Economie, PME, Classes moyennes & Energie, Qualité de la Construction,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

Compresseurs d air et réservoirs

Compresseurs d air et réservoirs Compresseurs d air et réservoirs Respecter les conditions d utilisation Légende ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos dans le

Plus en détail

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE NOUVEAU LANGUETTE DEBORDANTE Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE ISOLANT MINCE TRISO-LAINE MAX Un isolant mince unique Isolant à base

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT Annule et remplace MQ-CERT 13-344 du 16/10/2013 Approuvé par la Directrice Générale d AFNOR Certification, le 21/11/2013 Date de mise en application : 02/09/2015 NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Isolation thermique de planchers de combles perdus Thermal insulation Heat insulation of floors of lost roof Wärmeschutz von Böden verlorenen daches Avis Technique 20/12-257 Procédé d isolation thermique

Plus en détail

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Annexe 1 Modifications et commentaires 1.1.3 Exemptions 1.1.3.1 Exemptions liées à la nature de l opération de transport 1.1.3.1.1

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION LUMINAIRES

REGLES DE CERTIFICATION LUMINAIRES REGLES DE CERTIFICATION LUMINAIRES N d identification : NM013 Version 01 Date d approbation : 30 octobre 2014 1. OBJET ET CHAMP D'APPLICATION Le présent référentiel ainsi que ses annexes précisent les

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables Manuel qualité et directives relatives aux biens durables QVC France - Exigences produit 1.8 Éclairage domestique 1 PORTÉE Cette spécification couvre les produits d'éclairage électrique portatifs domestiques

Plus en détail

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON FACTEURS DE SÉLECTION GRANULAT TRUE LITE Le granulat True Lite est, comme son nom l indique, un matériau réellement léger, une véritable innovation pour l industrie de la construction. True Lite est un

Plus en détail

Agrément Technique Européen

Agrément Technique Européen Centre Scientifique et Technique du Bâtiment 84, avenue Jean Jaurès Champs-sur-Marne F-77447 Marne-la-Vallée cedex 2 Tél. : (33) 01 64 68 82 82 Fax : (33) 01 60 05 70 37 Internet : www.cstb.fr Autorisé

Plus en détail

APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Principaux thèmes sur les procédures d origine. Certification de l origine / Preuves de l origine

APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Principaux thèmes sur les procédures d origine. Certification de l origine / Preuves de l origine APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Le texte de l Accord a été publié par les Parties au PTP le 5 novembre 2015. Les Parties contractantes sont les suivantes : Australie, Brunei Darussalam, Canada,

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA PHARMACIE PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Pompes centrifuges avec dispositif d amorçage destinées à la lutte contre l incendie conformes aux normes européennes (EN) 01.00 - f Décembre

Plus en détail

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 65 Édition 2000 (F) Système de mesure de force des machines uniaxiales d essai des matériaux Force measuring system of uniaxial material testing machines OIML R 65

Plus en détail

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds 1392 S F Service public fédéral Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Conseil supérieur de la sécurité contre l'incendie et l'explosion Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0100 ISOLANTS À PARTIR DE MATIÈRES PREMIÈRES RENOUVELABLES Édition : juillet 2009

natureplus e.v. Directive d attribution 0100 ISOLANTS À PARTIR DE MATIÈRES PREMIÈRES RENOUVELABLES Édition : juillet 2009 natureplus e.v. Directive d attribution 0100 DE MATIÈRES PREMIÈRES Édition : juillet 2009 pour l attribution du label de qualité Édition : juillet 2009 Page 2 de 5 1 Préambule Les critères d attribution

Plus en détail

NF - Portes Résistant au Feu Présentation ASF : Association Socotec Forster Marque «NF Portes Résistant au Feu» 23.02.12 ASF / Janvier 2012

NF - Portes Résistant au Feu Présentation ASF : Association Socotec Forster Marque «NF Portes Résistant au Feu» 23.02.12 ASF / Janvier 2012 Présentation ASF : Association Socotec Forster Marque «NF Portes Résistant au Feu» 23.02.12 ASF / Janvier 2012 1 Sommaire de la présentation 1 Essai en laboratoire Points principaux 2 Quincaillerie Notions

Plus en détail

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse Béton de fibres d acier Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse 1 Résumé 1 Définition et historique 2 Caractéristiques 3 Cadre normatif et marquage volontaire Situation actuelle Situation future

Plus en détail

Ces informations permettent de déduire :

Ces informations permettent de déduire : FICHE PRATIQUE N 5 JANVIER 2001 Nouvelle Version Réglementations relatives aux transports des marchandises dangereuses Sauf dérogation, tous les emballages qui contiennent des marchandises classées dangereuses

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2015-1790 du 28 décembre 2015 relatif à certains fluides frigorigènes et aux gaz

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

Pour la qualité des maçonneries en béton

Pour la qualité des maçonneries en béton Pour la qualité des maçonneries en béton www.cerib.com www.marque-nf.com www.fib.org www.capeb.fr www.umgo.ffbatiment.fr www.uncmi.org Ce document, destiné aux prescripteurs et aux entrepreneurs, a été

Plus en détail

56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE

56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE 56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE SERVICE PUBLIC DE WALLONIE [C 2014/27210] 15 MAI 2014. Arrêté du Gouvernement wallon portant exécution du décret du 28 novembre 2013 relatif à la performance

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard de

Plus en détail

Conditions particulières d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de conformité du contrôle de la production en usine (système 2+)

Conditions particulières d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de conformité du contrôle de la production en usine (système 2+) 84 avenue Jean Jaurès Champs sur marne F 77447 Marne la Vallée cedex 2 organisme notifié n 0679 Affaire suivie par : Brice TUAYIZIDI NASI Tél : +33(0) 1 64 68 82 74 Fax : +33(0) 1 64 68 85 34 e-mail :

Plus en détail

Fiche produit ROCKPANEL Brilliant

Fiche produit ROCKPANEL Brilliant Fiche produit ROCKPANEL Brilliant Durable - Xtreme - FS-Xtra Suisse 1 Description du produit Les panneaux ROCKPANEL sont des panneaux préfabriqués en laine minérale comprimée et amalgamée par des agents

Plus en détail

Eterspan : plaque d appui pour revêtement de toiture Directives d application

Eterspan : plaque d appui pour revêtement de toiture Directives d application 1 Généralités Les présentes directives d'application sont spécifiquement destinées à l'usage des plaques de construction ETERNIT en tant que plaques d'appui pour les revêtements de toit lors de la construction

Plus en détail

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS]

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS] Dans le cadre du présent document, les machines d essai MTS (Systèmes d Essai) se classent dans les catégories ci-dessous : 1. Produit Standard (liste non exhaustive) a. Batis de charge Servo-hydrauliques

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 6 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Isolant en laine minérale à flocons de fibre de verre

Isolant en laine minérale à flocons de fibre de verre Fiche technique BI-BWJ-DS-FC 5-15 AX Isolant en laine minérale à flocons de fibre de verre Garantit une performance MAX-imale lorsqu'il est installé dans les combles et les parois d'un bâtiment. Ne s'affaisse

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MARCHE N 07-2015

CAHIER DES CHARGES MARCHE N 07-2015 CAHIER DES CHARGES MARCHE N 07-2015 FOURNITURE, LIVRAISON ET INSTALLATION DE RAYONNAGES FIXES DESTINES A L ARCHIVAGE DES DOSSIERS DU CENTRE DE GESTION DU BAS-RHIN Acheteur public : Centre de Gestion de

Plus en détail

Guide de Préconisations. Avril 2016. Ministère de l Intérieur - Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises

Guide de Préconisations. Avril 2016. Ministère de l Intérieur - Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises Guide de Préconisations Protection contre l incendie des façades béton ou maçonnerie revêtues de systèmes d isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé (ETICS-PSE) Avril 2016 Ministère

Plus en détail

JORF n 0042 du 18 février 2012. Texte n 11

JORF n 0042 du 18 février 2012. Texte n 11 Le 21 février 2012 JORF n 0042 du 18 février 2012 Texte n 11 ARRETE Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 24 juillet 1991 relatif aux conditions d utilisation des aéronefs civils en aviation générale

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l agrément des établissements mettant sur le marché des produits d origine animale

Plus en détail