Pourquoi êtes-vous là? Discriminations dans le monde du travail, sur le marché de l emploi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pourquoi êtes-vous là? Discriminations dans le monde du travail, sur le marché de l emploi"

Transcription

1

2 Pourquoi êtes-vous là? Discriminations dans le monde du travail, sur le marché de l emploi

3 Même personne, Mêmes compétences, Mêmes chances? Nous sommes tous victimes de stéréotypes!

4

5

6

7

8

9 Cardiologue

10 Cadre à la Maison Blanche, consultante de B. Obama

11 Ministre allemand des Finances

12 Chef étoilée

13 Stéréotype : Une opinion toute faite, une caricature, une idée reçue, d un groupe. C est le caractère rigide des images. Exemple : Tous les maçons sont des hommes.

14 Préjugé : Une attitude négative envers un groupe (ou les membres de ce groupe), basée sur un stéréotype. Exemple : Les femmes ne savent pas maçonner parce que les maçons sont tous des hommes.

15 «Il est plus facile de désintégrer un atome qu un préjugé.» Albert Einstein Parce que les préjugés nous sont inculqués par notre environnement social. S en défaire demande une prise de conscience, un travail sur soi.

16 Il est normal d avoir des stéréotypes et des préjugés : -L autre, c est l inconnu, besoin de lui donner une étiquette. -Le cerveau a besoin de ces «économies» pour bien fonctionner. -Besoin de catégorisation, de protection et de domination.

17 Comment se transmettent les stéréotypes et les préjugés? Origine socio-culturelle : - Socialisation - Parents - Médias - Groupe de référence Origine cognitive : - Catégorisation : cerveau et traitement de l information Relation entre les groupes

18

19

20 En quoi sont-ils néfastes? Image fausse de la personne ou d un groupe et donc aussi de ses compétences, de son vécu, de ses comportements, de ses envies et besoins, Souvent, ces points de vues erronés ne sont pas remis en question, ils sont figés. Les dérives sont alors courantes. Tendance à les transmettre aux générations suivantes. Conséquences possibles des préjugés et stéréotypes : une attitude de rejet, d exclusion,

21 Les préjugés L un des effets les plus néfastes des préjugés est qu avec le temps une personne peut croire ce qu elle entend à son sujet et peut commencer à ce faire à l idée qu elle est supérieure ou inférieure.

22 Discrimination : Un comportement négatif à l égard des membres d un groupe basé sur des préjugés. Exemple : Chez nous, on n engage pas de femmes!

23 Discrimination d un point de vue juridique : - Une différence de traitement qui ne peut être justifiée de manière objective et raisonnable ; - fondée sur un des critères protégés par la loi ; - dans les champs d application fixés par la loi.

24 Stéréotypes = Idées Préjugés = Attitudes Discrimination = Comportement

25 En bref Stéréotype Préjugé Discrimination Les filles sont calmes et patientes. Les garçons sont agressifs. Les personnes qui viennent du Sud aiment faire la fête. Les femmes aiment rester à la maison pour s occuper des enfants. Il y a toujours des bagarres avec les gamins. Les gens du Sud sont trop nonchalants pour prendre des responsabilités. Un patron refuse un temps plein à une employée. Un cours de danse n accepte pas les garçons. Une entreprise ne veut pas engager un étranger comme responsable.

26 En bref Stéréotype Préjugé Discrimination Les garçons sont attirés par les voitures. Ils conduisent bien. N engager que des hommes comme transporteur routier. Les Africains sont insouciants. Les familles africaines sont toujours nombreuses. Accès limité au logement. Les jeunes sont fainéants. Les jeunes sont souvent au chômage. Refuser un crédit bancaire.

27 Champs d application : Sphère de l emploi : - Secteurs public et privé - Ouvriers et employés - Salariés, indépendants ou bénévoles - Accès à l emploi : recrutement, sélection - Conditions de travail, accès aux promotions, etc. - Rupture de la relation de travail Accès et fourniture de biens et services à la disposition du public

28 Champs d application : Sécurité sociale et protection sociale Mention dans une pièce officielle ou un procèsverbal Accès et participation à toute activité économique, sociale, culturelle ou politique accessible au public

29 19 critères protégés

30 19 critères protégés par la loi : -La nationalité -La prétendue race -La couleur de peau -L ascendance -L origine nationale ou ethnique -L âge -L orientation sexuelle -Le sexe (genre) -Les convictions religieuses

31 19 critères protégés par la loi : -Les convictions philosophiques ou politiques -Le handicap -L état civil -La naissance -L état de santé (actuel ou futur) -Une caractéristique physique ou génétique -L origine sociale -La fortune -La langue -La conviction syndicale

32

33 Cadre législatif 3 lois fédérales : Loi du 10/05/2007: tient à lutter contre certaines formes de discriminations Loi du 10/05/2007: modifie la loi du 30/07/1981 visant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie Loi du 10/05/2007: tend à lutter contre la discrimination entre les femmes et les hommes Un décret de la Région Wallonne (6/11/2008) : Relatif à la lutte contre certaines formes de discriminations

34 Les CCT : CCT 5 (24/05/1971) : le statut des DS du personnel des entreprises CCT 25 (15/10/1975) : l égalité de rémunération entre les travailleurs masculins et féminins CCT 38 (06/12/1983) : le recrutement et la sélection des travailleurs CCT 104 (27/06/2012) : la mise en œuvre d un plan pour l emploi pour les travailleurs âgés

35 1.Discrimination directe 2.Discrimination indirecte 3.Injonction à discriminer 4.Harcèlement discriminatoire 5.Handicap : refus d un aménagement raisonnable

36 Comment vérifier s il y a discrimination? 1) Il y-a-t-il un traitement différencié? 2) Sur base d un critère protégé? 3) Dans la sphère d application de la Loi? 4) La justification du traitement différencié est-elle objective et raisonnable? (exigence prof., sécurité, hygiène, compétences, aptitudes, prosélytisme)

37 Justification objective et raisonnable La loi précise : «Dans le domaine des relations de travail, une différence de traitement repose sur une justification objective et raisonnable lorsque, en raison de la nature d une activité professionnelle ou des conditions de son exercice, la caractéristique en cause constitue une exigence professionnelle essentielle et déterminante, pour autant que l objectif soit légitime et que l exigence soit proportionnée.»

38 Exemple: Refuser la candidature d une personne malvoyante pour un poste de gardien de nuit repose bien évidemment sur une justification objective et raisonnable. Disposer d une bonne vue est une exigence professionnelle essentielle et déterminante pour cette fonction. Mannequinat et entreprises de tendance La discrimination positive : Mesure visant à favoriser certains groupes discriminés

39 Récolter les informations et inviter la personne à garder les preuves (lettre, SMS, témoignage, motif pour lequel on est pas retenu (CCT 95, ) Invoquer les outils juridiques Encourager la personne discriminée à ne pas se laisser faire Ecouter et objectiver la situation discriminatoire Orienter vers le service adéquat Inviter la personne à signaler un comportement discriminatoire devant un organisme compétent et le cas échéant, porter plainte Accompagner et aider la personne dans ses démarches Passer le relais vers le service Diversité, le CECLCR, l IEFH

40 Recrutement, sélection, description de fonction Accueil et socialisation Conditions de travail Rémunérations Evaluations, gestion des carrières, Licenciement Sensibilisation et formations

41 - Service diversité à la CSC - CLCD à la FGTB - Centre pour l Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme - Institut pour l Egalité entre les Femmes et les Hommes - Guichets «Espaces Wallonie» - Associations qui ont comme objet social la défense des droits de l Homme - Cours et Tribunaux

42 Discriminations sur le marché de l emploi: origine, couleur de peau, nationalité: Programme de sensibilisation à la discrimination et aux législations de lutte contre les discriminations: Sites internet utiles: L%C3%A9gislation

43 Merci pour votre attention! Pour plus d info : CSC Service Diversité

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination dans le secteur du logement privé Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination au logement Partie 1: Qu est ce qu une discrimination? 1. Cadre Juridique 2. Critères protégés

Plus en détail

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 1/ Discrimination : de quoi parle-t-on? 2/ Les voies de recours 3/ Le processus de reconnaissance des discriminations 4/ Les discriminations liées

Plus en détail

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons :

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons : http://www.lecap.be/ Octobre 2014 /2 Madame, Monsieur, La loi sur le bien-être du 4 août 1976 consacre un chapitre entier aux mesures que l'employeur doit prendre afin d'éviter que ses collaborateurs ne

Plus en détail

LES CRITERES PROHIBES DE LA DISCRIMINATION

LES CRITERES PROHIBES DE LA DISCRIMINATION LES S PROHIBES DE LA DISCRIMINATION (DÉFINITION DES CRITÈRES) La jurisprudence nous aide à définir les critères énoncés à l article 225-1 du code pénal et à l article L.122-45 du code du travail L origine

Plus en détail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail ANNEXE AU RÈGLEMENT DE TRAVAIL ; protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail Domaine d application L employeur et

Plus en détail

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche?

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? 1 SOMMAIRE p. 3 > Les différentes formes de discrimination p. 4 > La protection contre les discriminations p. 9 > Les preuves de discriminations

Plus en détail

Avis portant sur les thèmes de la conférence européenne sur le racisme

Avis portant sur les thèmes de la conférence européenne sur le racisme COMMISSION NATIONALE CONSULTATIVE DES DROITS DE L HOMME Avis portant sur les thèmes de la conférence européenne sur le racisme (Adopté par l Assemblée plénière du 2 mars 2000) Le 1 er février 2000, le

Plus en détail

Combattre la discrimination fondée sur l orientation sexuelle en matière d emploi: législation dans quinze États membres de l UE

Combattre la discrimination fondée sur l orientation sexuelle en matière d emploi: législation dans quinze États membres de l UE Combattre la discrimination fondée sur l orientation sexuelle en matière d emploi: législation dans quinze États membres de l UE Rapport du Groupe européen d'experts dans le domaine de la Lutte contre

Plus en détail

DISCRIMINATIONS NON, MERCI!

DISCRIMINATIONS NON, MERCI! DISCRIMINATIONS NON, MERCI! DISCRIMINATIONS NON, MERCI! Instruments légaux et syndicaux pour prévenir et lutter contre les discriminations dans les entreprises HOMMES / FEMMES Les références aux personnes

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-50

Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-50 Paris, le Décision du Défenseur des droits n MLD/2012-50 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 rela tive au Défenseur

Plus en détail

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Christina Hausammann, humanrights.ch/mers Sur mandat du Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées, du Bureau

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 012 du 27 juin 2008 du Conseil supérieur du logement portant sur l avant-projet de décret relatif à l Egalité de traitement. En date du 20 juin 2008, le Ministre du

Plus en détail

La Gazette. Numéro : 11 A VOTRE ECOUTE Date : Février 2006

La Gazette. Numéro : 11 A VOTRE ECOUTE Date : Février 2006 CGT AGAFPA La Gazette Numéro : 11 A VOTRE ECOUTE Date : Février 2006 Négociation Salariales L année 2006 a débuté avec les négociations salariales. Voici les posées par la CGT à la direction : 1) Pour

Plus en détail

Pour mettre fin à la discrimination basée sur l orientation sexuelle

Pour mettre fin à la discrimination basée sur l orientation sexuelle Pour mettre fin à la discrimination basée sur l orientation sexuelle Lors du dernier congrès de la FSSS-CSN, les délégué-es ont tenu à créer un comité des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT),

Plus en détail

Non aux discriminations : Tournons le dos aux préjugés!

Non aux discriminations : Tournons le dos aux préjugés! Non aux discriminations : Tournons le dos aux préjugés! La prévention et la lutte contre les discriminations Pour tourner Le dos aux Préjugés et aux stéréotypes : Le Conseil général de l Isère a adopté,

Plus en détail

Louer sans discriminer

Louer sans discriminer 1 Louer sans discriminer Guide pratique pour les professionnels de l immobilier Novembre 2010 2 La présente publication est financée par le programme communautaire pour l emploi et la solidarité sociale

Plus en détail

CHARTE DES DROITS DE L ENFANT DANS LE SPORT

CHARTE DES DROITS DE L ENFANT DANS LE SPORT CHARTE DES DROITS DE L ENFANT DANS LE SPORT 2 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Première partie : Définitions... 5 Deuxième partie : Droits et libertés fondamentales de l enfant sportif... 7 Troisième

Plus en détail

Délibération n 2008-82 du 28/04/08

Délibération n 2008-82 du 28/04/08 Délibération n 2008-82 du 28/04/08 Etat de grossesse - Emploi secteur public - Recommandation La réclamante, agent contractuel de la fonction publique territoriale, allègue que son contrat de travail à

Plus en détail

Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1

Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1 Sommaire des lignes de conduite relatives aux pratiques équitables en matière d embauche 1 NOVEMBRE 2014 Obligations légales Le Barreau encourage des pratiques équitables en matière d embauche des étudiant(e)s,

Plus en détail

La prévention et la lutte contre les discriminations

La prévention et la lutte contre les discriminations La prévention et la lutte contre les discriminations Pour tourner Le dos aux PréJugés et aux stéréotypes ÉDITORIAL Le Conseil général de l Isère a adopté, en avril 2009, un premier plan départemental de

Plus en détail

On se fait une loi de vous parler d équité. Prévenir la discrimination et le harcèlement

On se fait une loi de vous parler d équité. Prévenir la discrimination et le harcèlement On se fait une loi de vous parler d équité Prévenir la discrimination et le harcèlement Table des matières 3 L engagement du Barreau envers le droit à l égalité et à l équité 4 Qu est-ce que la discrimination?

Plus en détail

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe applicable au Gouverneur, aux Vice-Gouverneurs, aux membres du personnel et aux collaborateurs ou prestataires contractuels (Approuvé

Plus en détail

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Le Gabon est un pays d Afrique Centrale, peuplé d environ deux millions d habitants. A cause de ses nombreuses

Plus en détail

Activité : Filles= Garçons

Activité : Filles= Garçons CPS : Avoir une pensée critique Thème : Représentations garçons/filles, Stéréotypes Type d'activités : Débat Activité : Filles= Garçons Niveau : 7-12 ans Participants : maximum 25 Durée : 60 mn Objectifs

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

La protection contre les discriminations

La protection contre les discriminations Accueil > Informations pratiques > Fiches pratiques > Egalité professionnelle / Discrimination Dernière mise à jour le 22 avril 2010 La protection contre les discriminations Synthèse Toute décision de

Plus en détail

Brochure n o 5 Discrimination contre les peuples indigènes et tribaux en matière d emploi et de profession

Brochure n o 5 Discrimination contre les peuples indigènes et tribaux en matière d emploi et de profession Brochure n o 5 Discrimination contre les peuples indigènes et tribaux en matière d emploi et de profession 1. Qu est-ce que la discrimination? La discrimination en matière d emploi et de profession est

Plus en détail

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique

La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique La rédaction des offres d emploi : le cadre juridique Guide pratique pour la rédaction des offres d emploi Département Internet / Direction de la Réglementation Copyright 2010, Pôle emploi 1 Sommaire Introduction

Plus en détail

Association Tutélaire des Majeurs. Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF

Association Tutélaire des Majeurs. Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF Association Tutélaire des Majeurs Protégés du Rhône *** PROJET ASSOCIATIF L ATMP intervient depuis bientôt 40 ans au service des personnes socialement fragilisées qui ne peuvent plus pourvoir seules à

Plus en détail

Présentation du service Nouvelles migrations & Diversité. CWEF et IWEPS Namur Mardi 13 décembre 2011

Présentation du service Nouvelles migrations & Diversité. CWEF et IWEPS Namur Mardi 13 décembre 2011 Présentation du service Nouvelles migrations & Diversité CWEF et IWEPS Namur Mardi 13 décembre 2011 Actions en faveur de la Diversité et Mesures pour lutter contre les discrimination D où l on vient? Immigration

Plus en détail

Table des matières. 1 Sources et notions du droit de la lutte contre les discriminations... 7

Table des matières. 1 Sources et notions du droit de la lutte contre les discriminations... 7 Table des matières 1 Sources et notions du droit de la lutte contre les discriminations................ 7 Bernadette RENAULD référendaire à la Cour constitutionnelle, maître de conférence aux F.U.Ca.M.

Plus en détail

DISCRIMINATIONS SUR LE MARCHÉ DE L EMPLOI

DISCRIMINATIONS SUR LE MARCHÉ DE L EMPLOI DISCRIMINATIONS SUR LE MARCHÉ DE L EMPLOI O R I G I N E, C O U L E U R D E P E A U, N AT I O N A L I T É De quoi s agit-il? Comment réagir? Informations et conseils pratiques O R I G I N E, C O U L E U

Plus en détail

Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité

Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité Chapitre 1 : liberté et droit du travail Jean Emmanuel Ray : on passe du salarié citoyen, au citoyen salarié I. Reconnaissance

Plus en détail

Intégration de l égalité entre les femmes et les hommes dans le processus de GRH

Intégration de l égalité entre les femmes et les hommes dans le processus de GRH Intégration de l égalité entre les femmes et les hommes dans le processus de GRH Les Jeudis de la Gouvernance Publique France Paquet Coordonnatrice égalité entre les femmes et les hommes PARGEP 22 novembre

Plus en détail

«LABEL DIVERSITE» Cahier des charges de labellisation Version 3

«LABEL DIVERSITE» Cahier des charges de labellisation Version 3 «LABEL DIVERSITE» Label relatif à la prévention des discriminations et à la promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines Cahier des charges de labellisation Version 3 Applicable

Plus en détail

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES Normes du Conseil de l Europe L égalité de genre est capitale pour la protection des droits de l homme, le fonctionnement de la démocratie, le respect de l État de

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Dans le présent règlement, à moins que le contexte ne l'indique autrement, on entend par : a) «AQAN» Association

Plus en détail

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Sexe - Emploi secteur public Recommandation La réclamante, agent de brigade municipale n a pu conserver son poste au sein de la brigade canine au motif de ses faibles

Plus en détail

droits des personnes handicapées

droits des personnes handicapées Le Canada et la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées La Convention relative aux droits des personnes handicapées (la «Convention») a été élaborée dans le but de «promouvoir,

Plus en détail

Guide à destination des travailleuses et des travailleurs sans emploi. stop. Embauche : aux discriminations!

Guide à destination des travailleuses et des travailleurs sans emploi. stop. Embauche : aux discriminations! Guide à destination des travailleuses et des travailleurs sans emploi Embauche : stop aux discriminations! L utilisation du genre masculin a été adoptée à certains endroits afin de faciliter la lecture

Plus en détail

Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation

Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation Dès le 1er septembre 2014, la nouvelle réglementation concernant les risques psychosociaux sera d application. De récentes modifications ont été apportées

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 25 septembre 2012 Français Original: anglais ECE/AC.30/2012/3 Commission économique pour l Europe Groupe de travail sur le vieillissement Conférence

Plus en détail

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance a.g.a.f.p.a. Association Loi de 1901 Conventionnée Agréée Centre Médico / Administratif Résidence du Parc 13850 GREASQUE France Tél. 04 42 12 61 74 Fax: 04 42 58 84 95 Préambule La maltraitance des personnes

Plus en détail

Travail en groupe : quatre modèles du handicap 1/5

Travail en groupe : quatre modèles du handicap 1/5 Travail en groupe : quatre modèles du handicap 1/5 Objectif : Cet outil a été conçu pour améliorer les connaissances des participants à propos des modèles du handicap et pour comprendre comment ces modèles

Plus en détail

Absence pour maladie sans justification

Absence pour maladie sans justification Absence pour maladie sans justification Un salarié engagé comme aide-cuisinier est en arrêt de maladie depuis le 13/11/2003. La reprise du travail est fixée au 14/05/2004. Mais il ne se présente pas au

Plus en détail

Les groupes de l égalité ont toujours été sujets à la

Les groupes de l égalité ont toujours été sujets à la C Discrimination Les groupes de l égalité ont toujours été sujets à la discrimination au travail. Avant que la loi n interdise la discrimination en emploi, les employeurs refusaient systématiquement de

Plus en détail

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-01 JANVIER 2013 SYNTHÈSE Les discriminations à l embauche ont-elles disparu? Les critères de recrutement

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI Table des matières INTRODUCTION...3 1. NATURE ET PORTÉE...4 2. CHAMP D APPLICATION...4 3. PRINCIPES ET VALEURS...5 4. OBJECTIFS GÉNÉRAUX...6 5. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES...6

Plus en détail

Introduction. Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche

Introduction. Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche Introduction Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche Ce que vous pouvez faire Ce que vous pouvez demander Lignes directrices pour les employeurs concernant

Plus en détail

JEUNES. Saisissez le Défenseur des droits. Faites respecter vos droits. Dites non aux discriminations

JEUNES. Saisissez le Défenseur des droits. Faites respecter vos droits. Dites non aux discriminations JEUNES Faites respecter vos droits Dites non aux discriminations Saisissez le Défenseur des droits Logement Attention : marchands de listes, logements insalubres, justificatifs illégaux Refusez de tels

Plus en détail

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL 1/14 ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL (Loi du 28/2/14, MB 28/4/14; Loi du 28/3/14, MB 28/4/14 et l Arrêté Royal du 10/4/14, MB 28/4/14) Art. 1 Disposition d interdiction

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE SOCIAL Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites

info ACTUALITÉ JURIDIQUE SOCIAL Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites n 5 > 7 mars 2014 info Sommaire > Le cumul emploi retraite dans la réforme des retraites > Discrimination : nouveau cas > Application du régime des clauses abusives aux sociétés commerciales > Mésentente

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

L ABC du droit international du travail

L ABC du droit international du travail L ABC du droit international du travail Les droits des travailleuses et des travailleurs À quoi font-ils référence? Les cadres juridiques régissant les droits des travailleuses et des travailleurs au Québec

Plus en détail

Conférence Femme Homme : Egalité?

Conférence Femme Homme : Egalité? Luxembourg, le 20 janvier 2012 Dans le cadre de ses actions dans le domaine de la Diversité, l IMS Luxembourg a organisé, le 20 janvier dernier, une conférence sous le thème «Femme Homme : égalité?», à

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

L accompagnement des personnes victimes de harcèlement en milieu de travail: ça fait partie d notre job

L accompagnement des personnes victimes de harcèlement en milieu de travail: ça fait partie d notre job L accompagnement des personnes victimes de harcèlement en milieu de travail: ça fait partie d notre job Formatrices : Kristine Doederlein Jennifer Boucher harcèlement sexuel PRÉSENTATION DU GAIHST Organisme

Plus en détail

Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015

Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015 Modèle de tableau d affichage (obligations minimales pour les petites entreprises) Mise à jour : Novembre 2015 Tableau d affichage Annexe 1 Egalité salariale hommes-femmes : Articles du Code du Travail

Plus en détail

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante!

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! La discrimination au travail On parle de discrimination lorsqu une personne est marginalisée ou traitée moins bien que les autres en raison

Plus en détail

CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité

CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité Secteur d activité : industrie papiers / cartons Nombre de salariés : 65 Date de signature de la charte : Juin 2004 Bilan Diversité 2011 Le Bilan diversité,

Plus en détail

Moment crucial vérifier compétences mettre en avant expérience compétences personnalité L'employeur dirige et évalue

Moment crucial vérifier compétences mettre en avant expérience compétences personnalité L'employeur dirige et évalue 2014 UNE ÉTAPE DÉCISIVE Moment crucial dans la démarche de recherche d emploi, l entrevue ou l entretien a pour but de vérifier en quoi et comment les compétences du candidat sont à même de répondre au

Plus en détail

Discriminations en entreprise

Discriminations en entreprise Discriminations en entreprise Collection «L essentiel pour agir» Discriminations en entreprise Salariés : savoir s en défendre Employeurs : savoir les éviter Édition 2009 Ouvrage conçu et réalisé sous

Plus en détail

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS Qu est-ce qu une discrimination? C est un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères

Plus en détail

SCP ROGER, SEVAUX ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP ROGER, SEVAUX ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 301572 Publié au recueil Lebon Assemblée M. Sauvé, président M. Raphaël Chambon, rapporteur M. Roger-Lacan Cyril, commissaire du gouvernement SCP ROGER, SEVAUX ; SCP MASSE-DESSEN, THOUVENIN,

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Classe :... Date :... 1. A a ) gestion prospective de l emploi

Nom :... Prénom :... Classe :... Date :... 1. A a ) gestion prospective de l emploi QCM Nom :................................ Prénom :... Classe :............................ Date :......... LES RESSOURCES HUMAINES Cochez la bonne réponse. Certaines questions admettent plusieurs réponses.

Plus en détail

B. Pour les travailleurs du Privé

B. Pour les travailleurs du Privé F14 Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt Lutte contre les discriminations Créée le 15 novembre 2005 - Dernière modification le 9 septembre 2008 A. Dans la fonction publique B. Pour les

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 15 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

Métiers à domicil e. Mode d e mploi

Métiers à domicil e. Mode d e mploi Métiers à domicil e Mode d e mploi MÉTIERS À DOMICILE : DE NOMBREUSES OPPORTUNITÉS PROFESSIONNELLES Vous êtes jeune? Vous êtes à la recherche d un emploi? Vous avez des compétences pour entretenir une

Plus en détail

La non-discrimination

La non-discrimination La non-discrimination Université d Ottawa, 10 mars 2015 Dean Spielmann Président de la Cour européenne des droits de l homme Mesdames les Doyennes, Mesdames et Messieurs les Professeurs, Chers collègues

Plus en détail

QUESTIONNAIRE du Plan d action international de Madrid sur le vieillissement 31 juillet 2015

QUESTIONNAIRE du Plan d action international de Madrid sur le vieillissement 31 juillet 2015 QUESTIONNAIRE La résolution 24/20 du Conseil des droits de l homme a prié l Experte Indépendante chargée de promouvoir l exercice par les personnes âgées de tous les droits de l homme d analyser les incidences

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD 2013-260

Décision du Défenseur des droits n MLD 2013-260 Décision du Défenseur des droits n MLD 2013-260 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus d embauche discriminatoire présentations observations devant la Cour d Appel Domaine de compétence

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Strasbourg, le 17 février 2010 GVT/COM/I(2010)001 COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Commentaires du Gouvernement des Pays-Bas sur le premier avis du

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Pour une politique d égalité

Pour une politique d égalité Pour une politique d égalité Le label diversité, un engagement dans la durée Qu est-ce que le Label diversité? Le label diversité est attribué au nom de l Etat pour quatre années, par Afnor certification,

Plus en détail

Délibération n 2010-166 du 18 octobre 2010

Délibération n 2010-166 du 18 octobre 2010 Délibération n 2010-166 du 18 octobre 2010 Religion - Emploi secteur privé absence de discrimination. Délibération relative au licenciement pour faute grave d un agent hôtelier d une maison de retraite

Plus en détail

OBJET : Avis d initiative relatif au traitement de données à caractère personnel réalisé par les sociétés privées d'intérim.

OBJET : Avis d initiative relatif au traitement de données à caractère personnel réalisé par les sociétés privées d'intérim. AVIS N 08 / 2002 du 11 février 2002. N. Réf. : 10 / A / 2001 / 051 / 003 OBJET : Avis d initiative relatif au traitement de données à caractère personnel réalisé par les sociétés privées d'intérim. La

Plus en détail

Table des matières. 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes...3. 2. Le retrait préventif...3. 3. Le suivi médical...

Table des matières. 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes...3. 2. Le retrait préventif...3. 3. Le suivi médical... Table des matières 1. Un guide utile à l intention de toutes les travailleuses enceintes................3 2. Le retrait préventif...............................................3 2.1 De la travailleuse

Plus en détail

Dossier de Présentation

Dossier de Présentation Dossier de Présentation HAUTE AUTORITÉ DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET POUR L ÉGALITÉ I 1 Sommaire Sommaire Les chiffres clés 3 Bilan des réclamations reçues en 2010 Des réclamations toujours en

Plus en détail

S:/5/2000/76207f Le 5 octobre 2000

S:/5/2000/76207f Le 5 octobre 2000 THE VOICE OF BUSINESS IN EUROPE S:/5/2000/76207f Le 5 octobre 2000 PROPOSITION DE DIRECTIVE MODIFIANT LA DIRECTIVE 76/207 relative à la mise en oeuvre du principe de l égalité de traitement entre les hommes

Plus en détail

Evaluation des emplois et écarts de rémunération entre hommes et femmes

Evaluation des emplois et écarts de rémunération entre hommes et femmes Evaluation des emplois et écarts de rémunération entre hommes et femmes Sophie Latraverse ERA novembre 2014 Ecarts de rémunération en Europe - Ecart annuel brut de la rémunération hommes femmes : 29,2%

Plus en détail

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans.

Questions/Réponses. Question : Vrai ou Faux? Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Questions/Réponses CATÉGORIE : DISCRIMINATION FONDÉE SUR L ÂGE. Il est interdit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans. Faux. Un enfant de moins de 16 ans peut travailler en dehors des heures

Plus en détail

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République.

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. éduscol LA CHARTE COMMENTÉE Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales notions et

Plus en détail

30 mars 2007. Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention

30 mars 2007. Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention 30 mars 2007 Prévention des discriminations dans la fonction publique territoriale : la HALDE et le CNFPT signent une convention SOMMAIRE - Qu est ce qu une discrimination?...p 3 - Les enjeux de la prévention

Plus en détail

LA DISCRIMINATION : PARLONS-EN!

LA DISCRIMINATION : PARLONS-EN! LA DISCRIMINATION : PARLONS-EN! Hello Jó napot kívánok Je suis croyant Je suis étranger Je suis une femme Je suis vieux Je suis handicapé Nous Nous sommes tous tous DIFFÉRENTS, différents. nous Nous formons

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE E/C.12/BEL/3 21 septembre 2006 Original: ANGLAIS/FRANÇAIS Session de fond de 2006 APPLICATION DU PACTE INTERNATIONAL RELATIF AUX DROITS ÉCONOMIQUES,

Plus en détail

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Climat Social Janvier 2006 Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Ce sondage est réalisé pour en partenariat avec I. Méthodologie 2 Méthodologie Échantillon de 1405 salariés

Plus en détail

LE DROIT RÉGISSANT LE TRAVAIL AU QUÉBEC

LE DROIT RÉGISSANT LE TRAVAIL AU QUÉBEC LE DROIT RÉGISSANT LE TRAVAIL AU QUÉBEC Porto Alegre, Brésil Le 26 mars, 2015 Katherine Lippel, Université d Ottawa Faculté de droit, section droit civil Plan de présentation L hiérarchie des sources en

Plus en détail

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Emploi- Emploi privé- Existence d un contrat de travail- Licenciement fondé sur l état de grossesse de la réclamante - Observations. La réclamante est embauchée

Plus en détail

Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement

Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement Adopté au Conseil d administration le 29 novembre 2004 Table des matières Préambule... 3 Définitions... 4 Objectifs, principes et champ

Plus en détail

SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 15/06/2012 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 10-18341 Publié au bulletin Renvoi devant la cour de justice de l u.e. M. Lacabarats (président), président

Plus en détail

La Charte Alzheimer, éthique et société 2011

La Charte Alzheimer, éthique et société 2011 Conseil général CIDPA CLIC départemental Centre d Information Départemental Personnes Agées 38 avenue Bollée - 72000 LE MANS 02.43.81.40.40 - Fax : 02.43.76.17.54 cidpa@cg72.fr - Site internet : www.cidpaclic.sarthe.org

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273 Paris, le 17 novembre 2015 Décision du Défenseur des droits MDE-2015-273 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes

Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Introduction Le Secrétariat National de la Ligue Démocratique des Droits des Femmes (LDDF)

Plus en détail

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI Introduction L Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) s associe

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-170. Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-170. Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 2 juillet 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-170 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr Thème 5 CONGES ABSENCES En tant que salarié, à quels congés aurai je droit? Vous avez droit à des congés payés dès lors que vous avez travaillé au moins un mois dans l entreprise. Un salarié capitalise

Plus en détail

Les aspects juridiques de l inaptitude

Les aspects juridiques de l inaptitude Journée d étude du 09 octobre 2015 UD CGT du Puy de Dôme Les aspects juridiques de l inaptitude 1 Plan 1 ère partie : introduction 2 ème partie : la constatation de l inaptitude 3 ème partie : l obligation

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail