Etudes, Actuariat et statistiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etudes, Actuariat et statistiques"

Transcription

1 Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques (Ircantec) est le régime de retraite complémentaire obligatoire des régimes général et agricole des assurances sociales. L Ircantec verse des pensions à ses affiliés, à leurs conjoints en cas de décès, et à leurs orphelins sous certaines conditions. Une des particularités du régime est l hétérogénéité de ces affiliations : de l emploi permanent à durée indéterminée, à des emplois de plus courtes durées tels que les vacations, remplacements ou emplois saisonniers. En 2013, pensionnés bénéficient d une pension de réversion versée par l Ircantec. Les femmes sont majoritaires au sein des bénéficiaires de réversion : elles représentent 87,5% de cette population. Le montant moyen annuel de pension versé en 2013 est de 705 euros. Sur l année 2013, nouvelles pensions de réversion ont été attribuées. L âge moyen des nouveaux pensionnés est de 73 ans et 11 mois. 20,6% de ces nouveaux bénéficiaires concerne des cas de décès d un affilié non retraité : au moment du décès du droit propre, soit ce dernier n avait pas atteint l âge légal pour bénéficier de sa retraite, soit il n avait pas encore liquidé sa pension de droit propre à l Ircantec. Ce second cas de figure peut se présenter car certains affiliés ont cotisé sur des courtes périodes, ainsi le montant de la pension correspondante est faible et la pension n a pas été liquidée. La pension moyenne est de 666 euros. L Ircantec a versé 217,2 millions d euros au titre des réversions en 2013, ce qui correspond à 9% de l ensemble des prestations versées par le régime. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 1

2 LES PENSIONS DE REVERSION A L IRCANTEC L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques (Ircantec) est le régime de retraite complémentaire obligatoire des régimes général et agricole des assurances sociales. Ce régime verse des retraites de droit propre et des retraites de droit dérivé ainsi que des pensions pour orphelin. Dans la suite, on s intéressera aux pensions de réversion (ou droit dérivé) versées aux conjoints survivants d un retraité ou d un cotisant de l Ircantec. La pension de droit dérivé versée complète le plus souvent un droit dérivé versé par la CNAV, qui est le régime de base des affiliés de l Ircantec. Cependant, la pension de réversion attribuée par la CNAV est versée sous condition de ressource, ce qui n est pas le cas à l Ircantec et les conditions d âge ne sont pas non plus les mêmes. En conséquence, certains bénéficiaires peuvent percevoir uniquement une pension de réversion de la part de l Ircantec, sans pension de réversion versée par le régime de base associé. Rappelons aussi que les affiliations au sein de l Ircantec couvrent une grande diversité de situations d emploi, qui vont d emplois permanents à durée indéterminée à des emplois saisonniers, des remplacements ou des vacations 1. Les affiliations à l Ircantec ne correspondent pas nécessairement à une carrière complète. Les pensions de droit propre versées par l Ircantec en 2013 correspondent en moyenne à 7 années d affiliation. Aussi, les pensions de réversion versées par l Ircantec sont le plus souvent complétées par d autres pensions de réversion (pension de réversion versée par la CNAV ou par d autres régimes selon les trajectoires professionnelles des affiliés). Les bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre 2013 En 2013, 15,6% des retraités à l Ircantec sont des bénéficiaires d une pension de réversion. Cette part correspond à une population de retraités. Dans 7 cas sur 10, le versement d une pension de réversion vient à la suite du décès d un retraité bénéficiaire d une pension de droit propre versée par l Ircantec. Dans 3 cas sur 10, la pension de réversion a été demandée par le conjoint survivant alors même que le conjoint décédé n avait pas liquidé sa pension de droit propre. Cela peut s expliquer pour deux raisons : soit le conjoint décédé n avait pas atteint l âge légal pour bénéficier de sa retraite, soit le conjoint décédé n avait pas liquidé sa pension de droit propre. Concernant cette seconde raison, il faut rappeler que le régime de l Ircantec est un régime complémentaire qui couvre des périodes parfois très limitées dans la carrière des individus. Ces derniers, lorsqu ils prennent leur retraite, ne pensent pas toujours à liquider leurs droits qui peuvent correspondre à de très faibles montants. Ainsi en 2012, parmi les affiliés ayant acquis des droits à l Ircantec, qui ont atteint 68 ans et plus en 2012 (génération 1945 et précédentes) et dont le décès n est pas connu à ce jour, 41 % n ont pas liquidé leur droit. Ce taux de non liquidation est 1 Voir à ce sujet le numéro 7 de Question Retraite et solidarité de la CDC-DRS, présentant les caractéristiques des non-titulaires de la Fonction publique affiliés à l Ircantec. L étude est disponible sous : 2 Ce chiffre est arrondi à la centaine. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 2

3 Age particulièrement élevé pour les plus anciennes générations, mais baisse fortement pour les générations les plus récentes. Cette situation explique qu une partie des droits dérivés soient liquidés alors même que des droits propres n aient pas été versés. Caractéristiques des bénéficiaires d une pension de réversion versée par l Ircantec Comme dans l ensemble des régimes de retraite, les bénéficiaires de la pension de réversion versée par l Ircantec sont majoritairement des femmes du fait d une espérance de vie plus élevée en moyenne que celle de leur conjoint et du fait qu elles soient en moyenne plus jeunes que leur conjoint. Les femmes représentent ainsi 87,5% du stock des bénéficiaires de réversion au 31 décembre L âge moyen des retraités bénéficiaires d une pension de réversion est de 79 ans et 9 mois. La pyramide des âges ci-dessous présente la répartition par âge des bénéficiaires de réversion au 31 décembre 2013 : Graphique 1 Pyramide des âges des bénéficiaires d'une réversion en cours au 31 décembre 2013 Hommes plus de Femmes Age moyen des hommes : 78 ans et 3 mois Age moyen des femmes : 80 ans moins de 50 Femmes Hommes Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques). Source : annuaire statistique 2013 IRCANTEC édition juin Lecture : à 80 ans, bénéficiaires de réversion sont des hommes, et sont des femmes. Note : les bénéficiaires de 101 ans et plus sont regroupés dans une seule catégorie «plus de 100 ans» et les bénéficiaires de 49 ans et moins sont regroupés dans les «moins de 50 ans». DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 3

4 Pensions de réversion versées par l Ircantec L Ircantec est un régime complémentaire qui fonctionne en points. La valeur du point en 2013 est de 0, Cette année, les bénéficiaires d un droit propre ont acquis en moyenne points soit une pension moyenne de par an. Cette pension moyenne est dispersée, avec une grande majorité de petites pensions versées et une part limitée de pensions plus conséquentes comme le montre le graphique suivant : Graphique 2 40% Répartition des bénéficiaires d'un droit propre au 31 décembre 2013 et de leurs points par tranche de points 37,9% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 14,8% 14,0% 13,2% 9,4% 1,0% 1,9% 2,9% 2,9% 12,8% 7,8% 5,5% 4,7% 9,4% 8,1% 11,3% 8,5% 5,3% 12,6% 11,2% 2,3% 2,4% % des effectifs % des points Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de droit propre au 31 décembre 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques). Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : les bénéficiaires d une pension de 299 points et moins représentent 14,8% des effectifs bénéficiaires de droit propre au 31 décembre 2013 et cette même population représente 1% de l ensemble des points versés au 31 décembre ,4% de l ensemble des bénéficiaires d un droit propre dans le régime au 31 décembre 2013 constituent 37,9% des points versés. Cette population dispose de points et plus, ce qui correspond à une pension minimale de par an en A contrario, 14,8% des bénéficiaires d un droit propre disposent d une pension inférieure à 142 par an en 2013 (ce qui correspond à la tranche moins de 300 points), soit 1% de l ensemble de points versés en La pension de réversion correspond à 50 % du nombre de points perçus par le conjoint décédé (voir encadré 1). En 2013, la pension de réversion moyenne est de 705 euros par an, soit un montant mensuel de 58,75, ce qui correspond en moyenne à points. Cette pension moyenne cache une certaine dispersion, avec une part importante de faibles pensions, bornées cependant par un montant minimal, et une part plus limitée de réversions d un montant élevé. Les pensions de DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 4

5 réversion versées annuellement, trimestriellement ou mensuellement ne peuvent être inférieures à 300 points depuis (cf encadré 1), soit 142,38 mensuel en Lorsque la pension de réversion est inférieure à 300 points, celle-ci est versée au bénéficiaire sous forme de capital unique. Néanmoins, dans le stock il reste des pensions de réversion de moins de 300 points qui correspondent à des pensions liquidées avant le 1 er janvier Jusqu à cette date, le seuil de capital unique était de 100 points. Le relèvement du seuil de capital unique a été appliqué à toutes les nouvelles liquidations, mais aucune rétroactivité sur les pensions de moins de 300 points liquidées antérieurement n a été appliquée. Tableau 1 : Distribution de la pension annuelle moyenne d une pension de réversion versée par l Ircantec en 2013 Moyenne 1 er décile 1 er quartile Médiane 3 e quartile 9 e décile Ensemble Hommes Femmes Il apparait que la moyenne et la distribution des pensions de réversion entre hommes et femmes sont assez différentes : au 31/12/2013, les femmes perçoivent en moyenne une pension de réversion de 721 par an contre 589 pour les hommes. Pourtant une femme sur deux touche une pension de réversion inférieure à 239 par an, alors que pour les hommes la valeur médiane est de 326 par an. L Ircantec couvre en particulier la population des contractuels de l Etat, ainsi que les médecins hospitaliers. Ces populations majoritairement masculines ont des périodes d affiliation relativement longues à l Ircantec et perçoivent en moyenne des pensions de droits propres plus élevées relativement à l ensemble des retraités de l Ircantec. Cette spécificité se retrouve dans la distribution des pensions de réversion versées aux femmes. Une femme sur 10 perçoit une pension de réversion au moins égale à ; pour les hommes le 9 e décile est de A partir du 1 er janvier 2009 le seuil de points en-dessous duquel est versé un capital unique est de 300 points, et il était de 100 points auparavant. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 5

6 Evolution des bénéficiaires depuis 2003 Le graphique suivant présente l évolution du nombre de bénéficiaires d une pension de réversion entre 2003 et La population des bénéficiaires est passée de en 2003 à en L année suivante, les effectifs ont baissé pour passer à et depuis se réduisent régulièrement d environ 1 % par an. Cette évolution est spécifique aux bénéficiaires de droits dérivés puisque les effectifs de retraités de droits propres de l Ircantec progressent d année en année 4. Ce point d inflexion en 2008 s explique par le fait que le seuil de versement du capital unique est passé de 100 points à 300 points en 2009, faisant ainsi diminuer le nombre de réversions versées en pensions à partir de Graphique Evolution des effectifs bénéficiaires d'une pension de réversion Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques) de 2003 à Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : pensions de réversion étaient en cours au 31 décembre Les femmes représentent 87,5% dans le stock des bénéficiaires de réversion au 31 décembre Comme le montre le graphique suivant, la part des femmes est assez stable depuis 2003 et est en moyenne de 89% : 4 En 2003, l Ircantec versait pensions des droits propres ; en 2008 ce nombre était de et il est de en DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 6

7 Graphique 4 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Evolution de la répartition du stock de bénéficiaires de réversion de 2003 à 2013 par sexe Femmes Hommes Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre à l IRCANTEC (hors orphelins et hors capitaux uniques) de 2003 à Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : parmi l ensemble des pensions de réversion en cours au 31 décembre 2003, 90% des bénéficiaires étaient des femmes. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 7

8 Encadré N 1 : La réglementation applicable à l IRCANTEC A l Ircantec, les veuves, les veufs, les anciens conjoints divorcés et non remariés et les orphelins de père et de mère peuvent bénéficier d une pension de réversion. Cette pension est versée sous certaines conditions, que l auteur des droits soit décédé en activité ou à la retraite. Conditions pour la veuve ou le veuf et les anciens conjoints éventuels : - Ne pas être remarié au jour du décès, - Etre âgé d au moins 50 ans ou avoir deux enfants de moins de 21 ans ou majeurs infirmes à charge au moment du décès, - Avoir été marié au moins deux ans avant que l affilié ait atteint 55 ans ou ait cessé ses fonctions relevant de l Ircantec ; ou avoir été marié au moins 4 ans : ces conditions de durée ne sont pas exigées s il existe au moins un enfant né du mariage ou si l affilié est devenu après son mariage, titulaire d une pension d invalidité ou en situation de l obtenir. S il existe plusieurs conjoints ou ex-conjoints divorcés et non remariés, la pension de réversion est partagée proportionnellement à la durée de chaque mariage. Conditions pour les orphelins : - Etre orphelin de père et de mère : dans ce cas la pension est versée jusqu à l âge de 21 ans, - Etre orphelin de père et de mère et être atteint avant l âge de 21 ans d une infirmité permanente le mettant dans l impossibilité de gagner sa vie : dans ce cas il n y a pas de limite d âge pour le versement. Le nombre de points du bénéficiaire de réversion est égal à un pourcentage des points acquis par l affilié sans qu il ne soit tenu compte d un éventuel coefficient de minoration. Ce pourcentage est de 50% pour le veuf ou la veuve (réparti avec les ex-conjoints éventuels) et 20 % pour les orphelins. Les points ainsi obtenus sont multipliés par la valeur du point de l Ircantec pour obtenir le montant de l allocation de réversion. La périodicité de paiement de l allocation de réversion est définie en fonction du nombre de points du bénéficiaire de réversion : - A partir de points : versements mensuels, - De à points : versements trimestriels, - De 300 à 999 points : versements annuels, - En dessous de 300 points : un seul versement (capital unique) : équivalent au remboursement des cotisations. Source : Guide du retraité de l Ircantec DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 8

9 Age Les nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 En 2013, veuves ou veufs ont bénéficié d une allocation de réversion (12,6% de l ensemble des nouveaux retraités). Parmi les nouveaux bénéficiaires, 77,2% sont des femmes. L âge moyen de ces bénéficiaires est de 73 ans et 11 mois. La pension versée en 2013 pour les nouveaux bénéficiaires de réversion était en moyenne de 666 euros. La pyramide des âges ci-dessous présente la répartition par âge des nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 : Graphique 5 Pyramide des âges des nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 Hommes Age moyen des hommes : 74 ans et 1 mois plus de moins de 50 Femmes Age moyen des femmes : 73 ans et 10 mois Femmes Hommes Périmètre : ensemble des nouveaux bénéficiaires d une pension de réversion en 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins et y compris capitaux uniques). Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : parmi les nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013, il y a 378 femmes et 174 hommes âgés de 60 ans. Note : les bénéficiaires de 101 ans et plus sont regroupés en une seule catégorie «plus de 100 ans» et les bénéficiaires de 49 ans et moins sont regroupés dans les «moins de 50 ans». Sous certaines conditions (voir encadré N 1 : âge minimum ou enfants à charge), il est possible de demander à bénéficier d une réversion à l Ircantec avant 55 ans. A l Ircantec, le versement de la pension de réversion peut se faire dès 50 ans (ou avant 50 ans sous condition de deux enfants à charge), contre 55 ans au régime général. En 2013, les bénéficiaires de réversion de moins de 55 ans étaient 770, ce qui représente 3% de l ensemble des nouveaux bénéficiaires de réversion. 82,5% de 5 Ce chiffre est arrondi à la centaine. DRS / Actuariat Angers 06/11/2014 9

10 ces nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 âgés de moins de 55 ans étaient des femmes. La pension qui leur a été versée en 2013 était en moyenne de 769 euros. Les nouveaux bénéficiaires d une réversion suite au décès d un affilié non retraité à l Ircantec représentent 20,6% des nouveaux bénéficiaires de réversion en Leur âge moyen est de 60 ans et 3 mois. La pension annuelle moyenne qui leur a été versée est de 456 (contre 721 en moyenne pour les bénéficiaires de réversion pour un décès de retraité). Evolution des flux de nouveaux bénéficiaires depuis 2003 Hormis l année 2003, le nombre de nouveaux retraités de droits dérivés est assez stable dans le temps, de l ordre de pensions par an. L évolution annuelle est fluctuante selon les années. Le graphique suivant présente les effectifs de nouveaux retraités par année : Graphique Evolution du flux de bénéficiaires de réversion Décès de retraités Décès de non retraités à l'ircantec Périmètre : ensemble des nouveaux bénéficiaires d une allocation de réversion (pension ou capital unique) de 2003 à 2013 à l IRCANTEC (hors orphelins) suite au décès de l auteur des droits pensionné ou non pensionné à l Ircantec. Source : données construites à partir des bases annuelles de l Ircantec. Lecture : en 2013, il y a eu nouveaux bénéficiaires de réversion (en pension ou en capital unique) dont suite à un décès de retraité et suite à un décès d actif. DRS / Actuariat Angers 06/11/

11 Comparaison pension moyenne versée au flux et pension moyenne versée au stock Le tableau ci-dessous présente le comparatif des pensions moyennes versées au stock et au flux de bénéficiaires de réversion : Tableau 2 : Pension annuelle moyenne de réversion versée par l Ircantec en 2013 Flux 2013 (y compris capitaux uniques 6 ) Flux 2013 (hors capitaux uniques) Stock au 31/12/2013 Ensemble Hommes Femmes La pension versée pour les nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 est en moyenne de 666. Les femmes qui représentent 77% des nouveaux bénéficiaires ont une pension moyenne plus élevée que les hommes (719 contre 489 ), à l identique de ce que l on observe dans le stock (721 contre 589 ). Si l on compare les pensions du stock et du flux sur le même périmètre, à savoir hors capitaux uniques, la pension moyenne du flux en 2013, de 1 061, est plus élevée que celle du stock qui est de 705. Cela s explique en partie par le relèvement du seuil de capital unique en 2009 : dans le flux il n y a que des pensions de plus de 300 points, soit 142,38, tandis que dans le stock il y a des pensions qui ont entre 100 et 300 points, soit entre 47,48 et 142,38. Ces pensions de 100 à 300 points étaient jusqu en 2008 versées annuellement, tandis qu à partir de 2009 elles sont versées sous forme de capital unique. Ces pensions de moins de 300 points représentent, en nombre de pensions versées, 26% du stock, ce qui vient diminuer le niveau de pension moyen. 6 Les capitaux uniques sont intégrés dans le calcul comme des pensions : le nombre de points acquis est multiplié par la valeur de service du point, à l identique de ce qui est fait pour les pensions. DRS / Actuariat Angers 06/11/

12 Millions Les masses versées par l Ircantec au titre des pensions de réversion en ,2 millions d euros ont été versés au titre des pensions de réversion en 2013 par l Ircantec. Cela représente 9% de l ensemble de la masse versée au titre des retraites par le régime. Dans le cadre du dernier rapport technique annuel présentant les projections à long terme adopté le 18 décembre 2013 par le conseil d administration de l Ircantec, les masses versées par le régime ont été projetées à l horizon de Selon le scénario central (scénario B du COR), les masses versées au titre de la réversion par l Ircantec passeraient d un peu plus de 200 millions en début de période à 450 millions à l horizon Cette évolution s explique par la progression des effectifs pour l essentiel. Relativement aux masses de pensions versées par le régime, la part des pensions de réversion passeraient de 9 % à 5 % sur la période. Le graphique ci-dessous présente la série des projections des masses au titre des allocations de réversion : Graphique Projections des allocations de réversion (euro constant 2012) 10,0% 9,0% 8,0% 7,0% 6,0% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% 0,0% Allocations droits dérivés Poids des allocations de réversion Périmètre : ensemble des bénéficiaires d une allocation de réversion (pension ou capital unique) à l IRCANTEC (hors orphelins). Source : rapport technique 2013 des projections à long terme de l Ircantec. Lecture : le montant des allocations au titre des réversions est estimé à 455,7 millions d euros en En pointillé, la courbe représente le poids des allocations de réversion dans l ensemble des allocations versées. Note : les hypothèses retenues pour les projections sont celles du scénario B du COR. DRS / Actuariat Angers 06/11/

13 Les orphelins A l Ircantec, les orphelins peuvent aussi, sous certaines conditions, bénéficier d une pension de réversion (voir encadré 1). Dans la majorité des cas, il s agit d une pension versée temporairement jusqu à l atteinte de l âge limite. Au titre de l année 2013 il y a eu 13 nouvelles pensions de réversion au titre des orphelins, et un stock en fin d année 2013 qui s élève à 213 pensions. DRS / Actuariat Angers 06/11/

14 ANNEXES Les annexes présentent les tableaux de données correspondant aux différents graphiques du document. Annexe 1 (Graphique 1) : Répartition par sexe et par âge des bénéficiaires d une réversion au 31 décembre 2013 Age Femmes Hommes Age Femmes Hommes moins de 50 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans plus de 100 ans ans DRS / Actuariat Angers 06/11/

15 Annexe 2 (Graphique 2) : Répartition des effectifs bénéficiaires d une pension de droit propre au 31 décembre et de leurs points par tranche de points Tranche de points Effectifs Part de l ensemble des effectifs Points (en millions) Part de l ensemble des points Moins de ,9 % 45,26 1,0 % De 300 à ,0 % 90,16 1,9 % De 500 à ,2 % 132,76 2,9 % De 750 à ,4 % 133,14 2,9 % De à ,8 % 255,53 5,5 % De à ,8 % 220,42 4,7 % De à ,4 % 374,96 8,1 % De à ,5 % 526,51 11,3 % De à ,3 % 585,27 12,6 % De à ,3 % 519,63 11,2 % et plus ,4 % 1 761,45 37,9 % TOTAL ,0 % 4 645,09 100,0% Annexe 3 (Graphiques 3 et 4) : Répartition des effectifs bénéficiaires d une pension de réversion au 31 décembre par année et par sexe Année Ensemble Femmes Hommes DRS / Actuariat Angers 06/11/

16 Annexe 4 (Graphique 5) : Répartition par sexe et par âge des nouveaux bénéficiaires de réversion en 2013 Age Femmes Hommes Age Femmes Hommes moins de 50 ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans plus de 100 ans ans Annexe 5 (Graphique 6) : Evolution du flux de nouveaux bénéficiaires de réversion de 2003 à 2013 par type de réversion Année Ensemble des réversions Réversion suite décès de retraité Réversion suite décès d'actif DRS / Actuariat Angers 06/11/

17 Annexe 6 (Graphique 7) : Projections des montants des allocations de réversion (euro constant 2012) et poids des allocations de réversion dans l ensemble des allocations Année Montant (M ) Poids Année Montant (M ) Poids ,5 8,8% ,4 6,7% ,8 8,6% ,7 6,5% ,4 8,5% ,6 6,5% ,8 8,5% ,2 6,4% ,1 8,4% ,4 6,3% ,2 8,2% ,2 6,2% ,3 8,1% ,4 6,2% ,3 8,0% ,4 6,0% ,3 7,8% ,1 5,9% ,5 7,7% ,6 5,9% ,0 7,6% ,9 5,8% ,7 7,5% ,2 5,7% ,6 7,5% ,7 5,6% ,8 7,4% ,9 5,5% ,2 7,3% ,1 5,4% ,8 7,2% ,9 5,4% ,6 7,2% ,0 5,3% ,4 7,1% ,5 5,2% ,3 7,1% ,4 5,2% ,2 7,0% ,5 5,1% ,0 6,9% ,6 5,1% ,7 6,8% ,0 5,1% ,4 6,8% ,7 5,0% ,0 6,7% ,7 5,0% DRS / Actuariat Angers 06/11/

L IRCANTEC. L Ircantec concerne les salariés de l Etat et des employeurs du secteur public ne relevant pas d un régime spécial de retraite.

L IRCANTEC. L Ircantec concerne les salariés de l Etat et des employeurs du secteur public ne relevant pas d un régime spécial de retraite. Fiche n 15 L IRCANTEC Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l Etat, des Collectivités publiques et de leurs établissements, l IRCANTEC a fusionné, en 1971, l IGRANTE et l

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2013. Programme 741. «Pensions civiles et militaires de retraite et allocations temporaires d invalidité»

Nomenclature d exécution 2013. Programme 741. «Pensions civiles et militaires de retraite et allocations temporaires d invalidité» 2013 741 «Pensions civiles et militaires de et allocations temporaires d invalidité» Mission ministérielle : YD «Pensions» Ministère : 07 «Économie et finances» (Version du 13/05/2013 à 10:01:56 ) Présentation

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO PENSIONS DE RÉVERSION DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 8 JUIN 2015 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

Les retraités non salariés agricoles

Les retraités non salariés agricoles Les retraités non salariés agricoles Patrick Le Bourhis et Céline Perraud* Au 1 er janvier 25, 1,9 million de personnes bénéficient d un avantage vieillesse auprès du régime des non-salariés agricoles,

Plus en détail

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux Fiche 18 Notions clés sur la protection sociale des élus locaux En matière de protection sociale, une des premières avancées pour les élus locaux a été constituée par la mise en place d un régime de retraite

Plus en détail

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER Loi du 21 août 2003 portant réforme des retraites (dite loi FILLON) : Exposé des motifs (1 ère orientation) : un haut niveau de retraite de l ordre en moyenne des 2/3

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués. Transparents 2015. Collège invalidité-décès. Mme Perrin 18 septembre 2015

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués. Transparents 2015. Collège invalidité-décès. Mme Perrin 18 septembre 2015 Transparents 2015 Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués Collège invalidité-décès Mme Perrin 18 septembre 2015 Votre caisse de retraite Les élus de la CARMF 2 Élus de la CARMF au 15/01/2015

Plus en détail

REFORME DE L IRCANTEC. Décret du 24 Septembre 2008

REFORME DE L IRCANTEC. Décret du 24 Septembre 2008 REFORME DE L IRCANTEC Décret du 24 Septembre 2008 1 IRCANTEC: Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l Etat et des Collectivités C est un régime de retraite: -Complémentaire

Plus en détail

CALCUL ET OPTIMISATION DE VOTRE RETRAITE

CALCUL ET OPTIMISATION DE VOTRE RETRAITE CALCUL ET OPTIMISATION DE VOTRE RETRAITE RETRAITE EXEMPLE Etude réalisée le 05/02/2014 1 AVANT-PROPOS Les règles régissant le système de retraite sont complexes et les différentes modifications les affectant

Plus en détail

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques.

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez avoir droit à l allocation veuvage, à la retraite de réversion, à certaines aides pour la famille et le logement. Faites attention aux possibles récupérations

Plus en détail

Les retraites du régime des Non-Salariés Agricoles Eléments démographiques et financiers au deuxième trimestre 2014

Les retraites du régime des Non-Salariés Agricoles Eléments démographiques et financiers au deuxième trimestre 2014 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL décembre 2014 Les retraites du régime des Non-Salariés Agricoles Eléments démographiques et financiers au deuxième trimestre

Plus en détail

Les salariés au régime général retraités de la fonction publique hospitalière ou territoriale : une seconde carrière après la retraite?

Les salariés au régime général retraités de la fonction publique hospitalière ou territoriale : une seconde carrière après la retraite? n o 29 06 / 2015 études, recherches et statistiques de la Cnav étude Catherine Bac et Agathe Dardier, Cnav Isabelle Bridenne, CDC En collaboration avec : Les salariés au régime général retraités de la

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse A10 A10 FINANCEMENT DE L ASSURANCE

Plus en détail

À SAVOIR vous donne accès à une information complémentaire. ATTENTION attire votre attention sur un point particulier.

À SAVOIR vous donne accès à une information complémentaire. ATTENTION attire votre attention sur un point particulier. Sommaire 1 MA RETRAITE SELON MON STATUT page 6 - Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2 MA RETRAITE AU CAS PAR CAS page 42 - Mes droits en fonction de mon parcours 3 MA RETRAITE À LA CARTE

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite Ma retraite mode d'emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Avant-propos Sommaire Retraite à la française Le panorama des régimes de retraite Principes communs de fonctionnement Mots-clés

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

SOMMAIRE. Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire?

SOMMAIRE. Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire? SOMMAIRE Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire? Comment se construit ma retraite complémentaire? Et si ma situation change?

Plus en détail

Lexique : Les termes à connaître

Lexique : Les termes à connaître D O S S I E R R E T R A I T E N PAGES I - GLOSSAIRE A) Lexique : Les termes à connaître (par ordre alphabétique)... 2 II - ÉLÉMENTS QUI SONT À PRENDRE EN COMPTE B) Âge d ouverture des droits... 9 C) Carrières...

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire NOTICE D INFORMATION Régime Complémentaire STATUT JURIDIQUE DU RCAR Le RCAR est une institution de prévoyance sociale : dotée de la personnalité morale et de l autonomie financière, créée par le Dahir

Plus en détail

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER Loi du 21 août 2003 portant réforme des retraites (dite loi FILLON) : Exposé des motifs (1 ère orientation) : un haut niveau de retraite de l ordre en moyenne des 2/3

Plus en détail

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite sa retraite pour comprendre Ma retraite mode d'emploi et préparer Le guide Avant-propos Sommaire 1. MA RETRAITE SELON MON STATUT p. 10 Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2. MA RETRAITE

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Ma retraite Mode d emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite 1 1/ MA RETRAITE SELON MON STATUT page 8 Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2/ MA RETRAITE AU CAS PAR CAS page

Plus en détail

LA REMUNERATION DES AGENTS PUBLICS

LA REMUNERATION DES AGENTS PUBLICS LA REMUNERATION DES AGENTS PUBLICS La rémunération des agents publics fait aujourd hui l objet de différents constats négatifs : Le poids de la rémunération des fonctionnaires pour les dépenses publiques.

Plus en détail

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite 3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente de vieillesse. Cet âge est fixé

Plus en détail

Le Guide de votre retraite

Le Guide de votre retraite Le Guide de votre retraite Édition janvier 2014 Bienvenue à l Ircantec Vous êtes affilié(e) à l Ircantec. Ce guide a pour objet de vous présenter votre caisse de retraite complémentaire et la façon dont,

Plus en détail

2005-2025 Retraités et retraites

2005-2025 Retraités et retraites DOSSIER 2005-2025 Retraités et retraites Les retraités de l Agirc et de l Arrco seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Les mesures prises par les partenaires sociaux depuis 10 ans lisseront les conséquences

Plus en détail

Comparaison des taux de cotisation dans les différents régimes. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Comparaison des taux de cotisation dans les différents régimes. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 juin 2009 9 h 30 «Les règles des différents régimes : points de convergence, spécificités et conséquences pour les assurés» Document N 3 Document

Plus en détail

Les retraites du régime des non-salariés agricoles

Les retraites du régime des non-salariés agricoles Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Les retraites du régime des non-salariés agricoles Eléments démographiques et financiers de l ensemble des retraités

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

9 - LES AUTRES PRESTATIONS

9 - LES AUTRES PRESTATIONS 9 - LES AUTRES PRESTATIONS BRH 1992 RH 17, 35 91 - GARANTIE INVALIDITE Les personnels titulaires, en cas d'incapacité permanente à l'exercice de leurs fonctions, bénéficient d'une pension calculée en fonction

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

Réforme des retraites Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 mise à jour 25 Mars 2011

Réforme des retraites Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 mise à jour 25 Mars 2011 Réforme des retraites Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 mise à jour 25 Mars 2011 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Doubs Réunions du 31 Mars, du 4 Avril et 7 Avril 2011 Pilotage

Plus en détail

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL

Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Les trimestres acquis pour la retraite au titre des périodes assimilées et de l assurance

Plus en détail

Pour une meilleure retraite des agents non titulaires. mobilisons nous!

Pour une meilleure retraite des agents non titulaires. mobilisons nous! Fonction publique UGFF Services publics Santé et action sociale PTT Pour une meilleure retraite des agents non titulaires mobilisons nous! IRCANTEC e gouvernement veut imposer en force, d ici la fin de

Plus en détail

Commission ad hoc. Séance du 10 février 2014. 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites

Commission ad hoc. Séance du 10 février 2014. 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites Commission ad hoc Séance du 10 février 2014 2.- Loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites La loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraites,

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 23 MARS 2009 Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), L'Union professionnelle

Plus en détail

La retraite du fonctionnaire

La retraite du fonctionnaire La retraite du fonctionnaire Réglementation en vigueur au 1er mars 2015 Cette brochure rassemble l essentiel des informations relatives au régime des pensions civiles et militaires de retraite applicable

Plus en détail

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA Le régime de retraite supplémentaire obligatoire Qui est concerné? Comment fonctionne le régime? Une adhésion obligatoire Date d adhésion Modalités pratiques Cessation d adhésion Affiliation Cotisations

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

garanties décès Vos Référence : 0004787 OCIRP NOVALIS Prévoyance NOVALIS Prévoyance verse des prestations en cas : de décès du participant,

garanties décès Vos Référence : 0004787 OCIRP NOVALIS Prévoyance NOVALIS Prévoyance verse des prestations en cas : de décès du participant, NOVALIS Prévoyance Institution de prévoyance régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties décès Référence : 0004787 OCIRP NOVALIS Prévoyance verse des prestations en cas : de décès du participant,

Plus en détail

Retraites : la situation des polypensionnés. Rapport

Retraites : la situation des polypensionnés. Rapport CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Retraites : la situation des polypensionnés Rapport Neuvième rapport Adopté le 28 septembre 2011 1 2 SOMMAIRE RAPPORT Vol.1 INTRODUCTION 5 CHAPITRE 1 - Qui sont les

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

La retraite du fonctionnaire

La retraite du fonctionnaire La retraite du fonctionnaire Réglementation en vigueur au 1 er mai 2012 Cette brochure rassemble l essentiel des informations relatives au régime des pensions civiles et militaires de retraite applicable

Plus en détail

uestions Les études La fonction publique se compose de trois versants :

uestions Les études La fonction publique se compose de trois versants : uestions Retraite & Solidarité Les études Direction des retraites et de la solidarité juillet 2014-08 Pension et taux de remplacement des retraités de la CNRACL : illustration par cas-types I. Bridenne

Plus en détail

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER Présent et avenir Constitution de notre retraite Retraite obligatoire du régime général de l assurance vieillesse Plafonné à la moitié du «plafond» Nécessite une durée

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne-retraite Sommaire

Plus en détail

Prévoyance professionnelle

Prévoyance professionnelle 2 e pilier, LPP Prévoyance professionnelle Élément essentiel du 2 e pilier, la prévoyance professionnelle garantit le maintien du niveau de vie. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes Mémento des chirurgiens-dentistes Début d activité p. 2 En cours d activité p. 5 Dispenses et réductions de cotisations [non rachetables] p. 10 Dispenses [rachetables] p. 11 Exonération de cotisations

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES ARTICLE 1 er : AFFILIATION DES EMPLOYEURS - IMMATRICULATION DES SALARIÉS - OBLIGATIONS RESPECTIVES

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 IRCEC - Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre

Plus en détail

TEXTE ADOPTE n 796 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2001-2002 21 février 2002 PROPOSITION DE LOI tendant à la création d un régime

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 2 - L'assurabilité. Plan A INSCRIPTION 1. Qui peut-être inscrit comme titulaire? 2. Qui peut être inscrit comme

Plus en détail

Préparer aujourd hui votre retraite de demain

Préparer aujourd hui votre retraite de demain Préparer aujourd hui votre retraite de demain SOMMAIRE PAGES Deux grands principes Comment se calcule votre retraite? L épargne retraite doit aujourd hui faire partie d un budget Faites le point sur votre

Plus en détail

LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès.

LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès. LOI N 69/LF/18 DU 10 NOVEMBRE 1969 Instituant un régime d assurance de pensions de vieillesse, d invalidité et de décès. L Assemblée nationale fédérale a délibéré et adopté; Le Président de la République

Plus en détail

Réforme des retraites

Réforme des retraites MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réforme des retraites Le rachat des années d études dans les régimes de retraites des fonctionnaires Guide du rachat des années d études dans

Plus en détail

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs et public» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Simulation

Plus en détail

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS Envoyer à : Caisse suisse de compensation Case postale 3100 CH-1211 Genève 2 Ou autre caisse compétente Reçu le (ne pas remplir) DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS 1. Données concernant la personne

Plus en détail

santé solidarité Montant des pensions de retraite et taux de remplacement DOSSIERS

santé solidarité Montant des pensions de retraite et taux de remplacement DOSSIERS DOSSIERS et Montant des pensions de retraite et taux de remplacement N 33 212 Assurer un niveau de vie adapté aux retraités est l un des principaux objectifs du système de retraite. Ce Dossier et s intéresse

Plus en détail

L évolution des paramètres des régimes ARRCO et AGIRC. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

L évolution des paramètres des régimes ARRCO et AGIRC. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différents modes d acquisition des droits à la retraite en répartition : description et analyse comparative des techniques

Plus en détail

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES Origine Numéro Mise à jour DRAJ Département Réglementation des prestations 2 14/01/2013 N Article L635-1 à L635-4 Entrée en vigueur 01/01/2013 LES

Plus en détail

les dossiers Retraite des fonctionnaires RETRAITES www.sup-recherche.org GUIDE PRATIQUE

les dossiers Retraite des fonctionnaires RETRAITES www.sup-recherche.org GUIDE PRATIQUE les dossiers RETRAITES 3 Retraite des fonctionnaires GUIDE PRATIQUE www.sup-recherche.org Retraite des fonctionnaires Ce guide pratique est conçu pour répondre aux principales questions que se pose tout

Plus en détail

Le minimum contributif : réglementation et évolutions récentes. Sylvie Chaslot-Robinet

Le minimum contributif : réglementation et évolutions récentes. Sylvie Chaslot-Robinet CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Le minimum contributif

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR RAPPORT SUR LES PENSIONS DE RETRAITE DE LA FONCTION PUBLIQUE

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR RAPPORT SUR LES PENSIONS DE RETRAITE DE LA FONCTION PUBLIQUE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2011 RAPPORT SUR LES PENSIONS DE RETRAITE DE LA FONCTION PUBLIQUE Table des matières La diversité des régimes de la fonction

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR 2010 Vous avez choisi d adhérer au régime de l auto-entrepreneur, institué par la Loi de Modernisation

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANCAIS REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS Arrêté du 30 décembre 2005 J.O. du 25 janvier 2006 Arrêté du 31

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

La caisse est administrée par un conseil d administration de 22 membres comprenant :

La caisse est administrée par un conseil d administration de 22 membres comprenant : La CRPN, caisse de retraite complémentaire de la sécurité sociale, est réglementée par le code des transports et le code de l aviation civile. L affiliation à la CRPN est obligatoire pour tous les personnels

Plus en détail

Comprendre. & préparer ma retraite. Ce qu il faut absolument savoir quand on est salarié GRAS SAVOYE PROTECTION SOCIALE & AVANTAGES SOCIAUX

Comprendre. & préparer ma retraite. Ce qu il faut absolument savoir quand on est salarié GRAS SAVOYE PROTECTION SOCIALE & AVANTAGES SOCIAUX GRAS SAVOYE PROTECTION SOCIALE & AVANTAGES SOCIAUX GRAS SAVOYE Assurances de Personnes Comprendre & préparer ma retraite Ce qu il faut absolument savoir quand on est salarié AVERTISSEMENT Document à caractère

Plus en détail

RETRAITES ENSEIGNANTS SOUS CONTRAT

RETRAITES ENSEIGNANTS SOUS CONTRAT RETRAITES ENSEIGNANTS SOUS CONTRAT LA PENSION DE RETRAITE OU PLUTÔT LES PENSIONS DE RETRAITE? Les enseignants sous contrat restent de droit privé, bien qu agents de l État, et leur retraite est une retraite

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE. Réforme des retraites. La validation des services des non titulaires

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE. Réforme des retraites. La validation des services des non titulaires MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Réforme des retraites La validation des services des non titulaires LA VALIDATION DES SERVICES DE NON TITULAIRES DGAFP 21 avril 2005 1 SOMMAIRE LES TEXTES 3 LES PERSONNELS

Plus en détail

Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité

Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité S ommaire Versement de votre retraite...p. 4 Déclaration fiscale...p. 7 Évolution de votre retraite...p. 8 Paiement de votre retraite...p. 8 Reprise

Plus en détail

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948)

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) Médecin Régimes obligatoires Médecin Conjoint collaborateur La retraite : Base (1949) Complémentaire (1949) ASV (1972) La prévoyance : Invalidité-Décès

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155;

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite Le Président de la République, Vu la charte nationale, notamment son titre sixième V. Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Vu

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998

Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 Avenant n 65 du 30 décembre 2014 portant modification de l article 11.2 «Prévoyance des salariés cadres»

Plus en détail

Guide du retraité CIMR CAISSE INTERPROFESSIONNELLE MAROCAINE DE RETRAITES. Préparons en commun l avenir de chacun

Guide du retraité CIMR CAISSE INTERPROFESSIONNELLE MAROCAINE DE RETRAITES. Préparons en commun l avenir de chacun Guide du retraité CIMR CAISSE INTERPROFESSIONNELLE MAROCAINE DE RETRAITES Préparons en commun l avenir de chacun 2 Cher affilié, Soucieuse de prévenir toutes vos attentes, la CIMR a conçu pour vous le

Plus en détail

ÉTUDE DE L INVALIDITÉ Pensions - Allocations - Rentes. Flux 2008 CNRACL ATIACL

ÉTUDE DE L INVALIDITÉ Pensions - Allocations - Rentes. Flux 2008 CNRACL ATIACL ÉTUDE DE L INVALIDITÉ Pensions - Allocations - Rentes Flux 2008 CNRACL ATIACL Etablissement de Bordeaux Direction de la gouvernance des fonds Unité Etudes et Statistiques RETRAITES ÉTUDE DE L INVALIDITÉ

Plus en détail

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE RETRAITE Microentrepreneur PRÉVOYANCE 2 micro-entrepreneur vous avez choisi d adhérer au régime du micro-entrepreneur, institué par la Loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août 2008 et entré

Plus en détail

Mise à jour octobre 2012 2 CATEGORIE TYPE DE SERVICE ET DEMARCHES PRESTATION COMPENSATOIRE

Mise à jour octobre 2012 2 CATEGORIE TYPE DE SERVICE ET DEMARCHES PRESTATION COMPENSATOIRE FAMILLES MONO - PARENTALES DROITS POUR LES PARENTS SOLO (VEUFS, DIVORCES, SEPARES ) Familles de France 28 Place Saint-Georges 75009 PARIS Tél. : 01 44 53 45 90 Fax : 01 45 96 07 88 http://www.familles-de-france.org

Plus en détail

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers.

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Dr Raphaël BRIOT ; Dr Jean GARRIC Syndicat National des Praticiens Hospitaliers d'anesthésie-réanimation RÉSUMÉ

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R)

Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R) Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R) Rappels et Historique Depuis le 1 er février 1974 bénéficient des garanties complémentaires

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

PROPOSITION «PREVOYANCE» 1.1.2014 METALLURGIE DU MAINE ET LOIRE

PROPOSITION «PREVOYANCE» 1.1.2014 METALLURGIE DU MAINE ET LOIRE PROPOSITION «PREVOYANCE» 1.1.2014 METALLURGIE DU MAINE ET LOIRE AG2R PREVOYANCE, membre du groupe AG2R LA MONDIALE - Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité sociale - 35, boulevard Brune

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

Présentation des retraites en points

Présentation des retraites en points Présentation des retraites en points L IREF a demandé à Joseph Pizzo, actuaire, d exposer avec rigueur et clarté le système de «retraites en points» utilisé en France à titre complémentaire. Ce système

Plus en détail

Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé

Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé Compte personnel de prévention de la pénibilité dispositif d observation envisagé Réunion du CNIS du 14 novembre 2014 Marianne CORNU PAUCHET, Direction de la sécurité sociale Sommaire Le compte personnel

Plus en détail

salariés Convention Collective Nationale de 1952 Livret des garanties CPCEA

salariés Convention Collective Nationale de 1952 Livret des garanties CPCEA salariés Convention Collective Nationale de 1952 Livret des garanties CPCEA 02 CPCEA CCN52 Livret des garanties pour les salariés Préambule PRéSENTATION DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE 1952 La

Plus en détail

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des cadres

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des cadres Collectives Osmose Prévoyance La protection des cadres Entreprises Prévoyance Osmose Prévoyance salariés cadres Ce document décrit l offre standard pour des sociétés de 1 à 4 cadres. Traitement de référence.

Plus en détail

Objet : Cotisation d assurance maladie pour les retraités bénéficiaires du régime local agricole d Alsace-Moselle.

Objet : Cotisation d assurance maladie pour les retraités bénéficiaires du régime local agricole d Alsace-Moselle. Le 18/11/2013 CIRCULAIRE Objet : Cotisation d assurance maladie pour les retraités bénéficiaires du régime local agricole d Alsace-Moselle. Madame, Monsieur le directeur, Les retraités bénéficiaires du

Plus en détail