La newsletter des risques naturels. Edition 01/15

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La newsletter des risques naturels. Edition 01/15"

Transcription

1 La newsletter des risques naturels Edition 01/15

2 CONTENU Edition 01/ Préface Martin Jordi 4 Alerte grêle 5 Congrès de la gestion du risque inondation à Wangen a. A. 6 Vivre avec les avalanches 7 Nouvelles entrées dans le RPG 8 Conseil de lecture 9 Mentions légales

3 L'union fait la force En Suisse, de nombreux acteurs s'engagent de manière intense pour la prévention des risques naturels. Ainsi, des offices fédéraux, des services météorologiques, des institutions de formation, des organisations privées, des entreprises et des assurances se sont, dans la même mesure, donné pour tâche de protéger la population et les biens matériels des événements naturels violents. En fait, pour la protection contre les risques naturels aussi, on peut dire que : «L'union fait la force». Ces dernières années, l'aeai a donc coopéré de plus en plus avec différents partenaires pour mener à bien des projets passionnants. Une collaboration plus intense permet selon l'aeai de s'encourager mutuellement et conduit à de meilleures résultats. En effet, les projets communs sont mieux acceptés et peuvent être réalisés plus rapidement. De plus, la collaboration entre partenaires assure davantage d'efficacité aux démarches mises en place. Pour ces raisons, l'aeai continuera à l'avenir de miser sur le travail d'équipe en matière de prévention des risques naturels. C'est seulement ainsi que les objectifs les plus élevés peuvent être atteints et que les mesures et projets existants peuvent être améliorés en permanence. Martin Jordi Responsable de département Prévention des risques naturels 3

4 Alerte grêle Les données radar confirment qu'en Suisse, il grêle plus souvent et plus intensément que par le passé. Les dégâts causés par la grêle aux bâtiments augmentent également. Les parties de construction exposées, comme les stores vénitiens extérieurs et autres fermetures et protections solaires, sont particulièrement souvent touchées. Pour cette raison, l'aeai a développé un système d'alerte moderne en collaboration avec SRF Meteo et d'autres partenaires. Dès qu'un bâtiment est menacé par un danger de grêle accru, SRF Meteo envoie un signal à un système électronique de gestion du bâtiment. Ensuite, les stores remontent automatiquement et sont épargnés par la grêle. Quand l'averse de grêle est terminée, un deuxième signal fait en sorte que les stores reviennent dans la position désirée. Le signal n'est pas crypté et peut donc être traité par différents systèmes de gestion du bâtiment. Pour que le dispositif d'alerte soit en mesure de prévenir efficacement les dommages, une fiabilité maximale est requise. Les prévisions se fondent donc sur des calculs très complexes et très coûteux, eux-mêmes basés sur des modèles météorologiques dont les données proviennent des radars, des éclairs et des stations météorologiques. Le système se réfère aussi à des données statistiques. Il calcule en tout plus de 714 millions de valeurs par jour, ce qui permet de faire une prévision grêle fiable toutes les 5 minutes. En cas d'urgence, le signal est transmis aussi bien par Internet que par SMS à l'appareil de commande. Le système d'alerte est encore en phase de test. Cette phase dure trois ans en tout et se terminera à la fin de l'année Il est envisagé de mettre ensuite le système sur le marché et de le rendre disponible pour un large public. 4

5 Congrès de la gestion du risque inondation à Wangen an der Aare Le 28 août, l'aeai a organisé pour la première fois un Congrès de la gestion du risque inondation en collaboration avec des fabricants de systèmes de protection issus de l'économie privée. Des inondations ont été simulées grâce à un appareil unique en son genre placé sur le terrain de l'armée suisse à Wangen an der Aare. La manifestation a trouvé un écho très positif parmi les 250 participants. Outre ce simulateur d'inondation impressionnant, les personnes présentes ont pu apprécier les exposés captivants présentés par différents experts tout comme l'échange intensif d'informations. La large couverture médiatique de l'événement a confirmé l'intérêt que suscite le thème de la protection contre les inondations dans toute la Suisse. Le Congrès de la gestion du risque inondation était une manifestation unique. Cependant, les responsables se demandent si le simulateur d'inondation ne devrait pas aussi être utilisé à l'avenir comme installation de test. L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et Egli Engineering AG ont conclu un contrat en ce sens. Ce contrat prévoit d'effectuer des vérifications et de déterminer ensuite s'il peut s'avérer judicieux et intéressant du point de vue économique, pour les fabricants de systèmes mobiles de protection contre les inondations, de soumettre leurs produits à divers tests neutres sur cette installation. 5

6 Vivre avec les avalanches Les avalanches comptent parmi les risques naturels les plus violents. Leur force est gigantesque et leur action destructrice. Dans les Alpes suisses, de nombreuses résidences, installations de tourisme et de sport d'hiver ainsi que des forêts et des voies de circulation sont exposés au risque d'avalanche chaque année. C'est pour cette raison que nous avons commencé très tôt dans notre pays à développer des mesures de prévention et à écarter le danger autant que possible. Dès 1953, la commune bernoise de Gadmen a élaboré la première carte des dangers de Suisse. Ce document définissait les zones dans lesquelles on ne pouvait pas construire en raison d'un risque d'avalanche élevé. Aujourd'hui, la protection contre les avalanches a atteint un très haut niveau et les zones de danger sont clairement définies à l'échelle suisse. Cependant, les masses neigeuses peuvent toujours engendrer de gros dégâts. Ce sont surtout les événements exceptionnels, comme en hiver 1999, qui sont difficiles à prévenir. Cet hiver-là, le dommage économique a dépassé les 600 millions de francs et 17 personnes ont perdu la vie. Ainsi, les avalanches ne doivent pas être perçues comme un risque naturel contrôlable ou anodin. Si l'on observe les risques moyens au niveau des bâtiments des cantons avec ECA*, on voit également que par exemple, les cantons de montagne comme les Grisons ou Glaris enregistrent régulièrement de gros dégâts. En effet, les avalanches sont la cause de près de la moitié des dommages aux bâtiments causés par des dangers naturels depuis Malgré le fait que le montant annuel des dommages n'a cessé de diminuer depuis les années 1950, le risque ne doit pas être sous-estimé, notamment parce que, outre les énormes dégâts matériels, ce sont des vies humaines qui sont menacées par les masses neigeuses. 6

7 Tôles fines 21 nouvelles entrées dans le RPG Dans le cadre d'une collaboration entre associations, l'aeai, l'association de la technique du bâtiment suissetec et l'institut pour la technique solaire SPF ont testé conjointement la résistance des tôles fines à la grêle. Les tests ont eu lieu conformément aux conditions d'essai adaptées de l'aeai. Les tôles fines subissent très facilement des dommages esthétiques dus aux grêlons. Même si toutes les tôles fines courantes remplissent parfaitement le critère important de l'étanchéité après un orage de grêle violent, elles sont souvent considérées comme défectueuses en raison des bosses. Ces dernières ne représentent cependant qu'un problème esthétique et n'affectent pas la fonctionnalité des tôles. Les tests avaient donc pour but de certifier les tôles dont la classe de résistance correspond au moins à RG3 dans la catégorie «Aspect». 21 des tôles testées ont pu être attribuées à l'indice exigé RG3. Elles ont ensuite été présentées aux membres de la commission du répertoire de protection éléments naturels (RPG) pour examen final, puis enregistrées dans le Répertoire suisse de la protection contre la grêle. Le RPG comprend ainsi une catégorie importante supplémentaire et regroupe un nombre croissant de composants que l'on retrouve dans les enveloppes modernes des bâtiments. 7

8 Conseil de lecture Les avalanches représentent un danger naturel qui met la vie des gens en danger dans de nombreuses régions de montagne. Plusieurs mesures de protection techniques existent pour sécuriser les zones habitées et les voies de circulation, notamment des paravalanches, le déclenchement artificiel et différents systèmes de surveillance et d'alerte. Le manuel spécialisé «Technischer Lawinenschutz» (disponible en allemand et en anglais uniquement) propose au lecteur un aperçu complet des bases de la protection technique contre les avalanches et présente en détail les méthodes de planification, de construction et de calcul. Il aborde également l'entretien des ouvrages de protection et des mesures techniques temporaires. Des experts européens reconnus de la protection technique contre les avalanches ont contribué à l'élaboration de ce manuel. Les systèmes de protection et les méthodes présentés correspondent à l'état actuel de la technique et se basent sur les standards normatifs de la Suisse et de l'autriche. Ce livre s'adresse aux ingénieurs et projeteurs chargés de la conception et de l'exécution de mesures techniques de protection contre les avalanches. Mais il est aussi destiné aux lecteurs d'autres disciplines qui sont confrontés aux questions de protection contre les avalanches ISBN-10: App Répertoire suisse de la protection contre la grêle Le Répertoire suisse de la protection contre la grêle est désormais disponible sous forme d'app gratuite pour les tablettes. Toutes les informations du répertoire peuvent ainsi être consultées facilement n'importe où. L'app est disponible pour les systèmes d'exploitation ios, Android et Windows. 8

9 Mentions légales La newsletter des risques naturels Editeur Tous droits réservés 2015 Association des établissements cantonaux d aussurance icendie AEAI Bundesgasse 20 CH-3001 Bern Rèalisation Silvan Gruber Auteurs Silvan Gruber Martin Jordi Rolf Meier 9

RÉPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRÊLE

RÉPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRÊLE RÉPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRÊLE Protection efficace des bâtiments Demander maintenant une reconnaissance Qu est-ce que le Répertoire suisse de la protection contre la grêle? Le Répertoire

Plus en détail

Comment protéger un bâtiment contre la grêle

Comment protéger un bâtiment contre la grêle Comment protéger un bâtiment contre la grêle Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR À PROPOS DE LA GRÊLE Les

Plus en détail

INVITATION AU CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» 28 AOÛT 2015, SURSEE

INVITATION AU CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» 28 AOÛT 2015, SURSEE INVITATION AU CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» 28 AOÛT 2015, SURSEE CONGRÈS «RÉSISTANCE DES ENVELOPPES DE BÂTIMENTS : TEST À TOUT VENT» Madame, Monsieur, Venez découvrir

Plus en détail

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires du 28 novembre 1983 Le Conseil fédéral suisse, vu les articles 11 et 37 de la loi du 23 décembre 1959" sur l'énergie

Plus en détail

COOPÉRATION EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE SANTÉ - VALEUR AJOUTEE POUR

COOPÉRATION EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE SANTÉ - VALEUR AJOUTEE POUR Regio Basiliensis et ARFE COOPÉRATION EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE SANTÉ - VALEUR AJOUTEE POUR LES POPULATIONS, L ECONOMIE ET LES REGIONS II. Forum ARFE du 22 février 2008 en coopération avec la Regio Basiliensis

Plus en détail

Acceptabilité et gouvernance des risques naturels en Europe (France, Italie, Suisse) : convergence vers une gestion intégr

Acceptabilité et gouvernance des risques naturels en Europe (France, Italie, Suisse) : convergence vers une gestion intégr Journée e d information d échanges La gestion des risques naturels en territoire de montagne application aux risques de crues Acceptabilité et gouvernance des risques naturels en Europe (France, Italie,

Plus en détail

Nous protégeons l essentiel

Nous protégeons l essentiel Assurance des installations solaires dans le canton de Vaud Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du canton de Vaud (ECA) 1 Plan 1. L ECA ECA en Suisse Missions Une institution

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

Forêts protectrices contre les dangers naturels

Forêts protectrices contre les dangers naturels Amt für Wald, Wild und Fischerei WaldA Protection contre les dangers naturels Schutz vor Naturgefahren Route du Mont Carmel 1, Case postale 155, 1762 Givisiez T +41 26 305 23 43, F +41 26 305 23 36 www.fr.ch/sff

Plus en détail

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances 6 Avantages économiques procurés par le secteur des assurances Sans les assurances, rien ne va plus dans notre monde moderne Le secteur des assurances constitue un pilier central de l économie helvétique

Plus en détail

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Bref rapport de la Haute école spécialisée bernoise, Institut de la construction bois, des structures et de l architecture Projet

Plus en détail

Application mobile de l IRM version 2.1

Application mobile de l IRM version 2.1 Application mobile de l IRM version 2.1 IRM application mobile v2.1 / Android iphone 08/05/2015 1 Table des matières Table des matières 1 Téléchargement 2 Installation 3 Configuration 3.1 Premier écran

Plus en détail

DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES RÉFÉRENCES INTERNET POUR LES COMMUNES VAUDOISES

DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES RÉFÉRENCES INTERNET POUR LES COMMUNES VAUDOISES DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES POUR LES COMMUNES VAUDOISES RÉFÉRENCES INTERNET Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95 51 info.energie@vd.ch

Plus en détail

François Dessemontet, professeur à l'université de Lausanne, docteur en droit, avocat. Les langues et la Loi en Suisse

François Dessemontet, professeur à l'université de Lausanne, docteur en droit, avocat. Les langues et la Loi en Suisse François Dessemontet, professeur à l'université de Lausanne, docteur en droit, avocat Les langues et la Loi en Suisse I. Historique A. Géographie et histoire La Suisse compte quatre langues nationales,

Plus en détail

A quels risques pourriez-vous être exposés si vous renoncez au complément «vol simple à l extérieur» lors de la conclusion d une assurance ménage?

A quels risques pourriez-vous être exposés si vous renoncez au complément «vol simple à l extérieur» lors de la conclusion d une assurance ménage? ASSURANCES Les conséquences liées à des inondations et hautes eaux sont souvent graves. Quelles mesures préventives pouvez-vous prendre afin de limiter les dégâts ou même les éviter? Les caves, les garages,

Plus en détail

ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS

ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS Utilisation du radar HYDRIX et de la plateforme RAINPOL sur la commune d ANTIBES JUAN-LES-PINS European Local Authorities Rencontres

Plus en détail

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels L assurance contre les dus à des s naturels I. Résumé L assurance des dus à des s naturels couvre les causés aux meubles et aux immeubles par les hautes eaux, les inondations, les tempêtes, la grêle, les

Plus en détail

ETABLISSEMENTS CANTONAUX D ASSURANCE. Analyse des événements. Grêle 2009. Etude des orages de grêle du 26 mai et du 23 juillet 2009

ETABLISSEMENTS CANTONAUX D ASSURANCE. Analyse des événements. Grêle 2009. Etude des orages de grêle du 26 mai et du 23 juillet 2009 ETABLISSEMENTS CANTONAUX D ASSURANCE Analyse des événements Grêle 2009 Etude des orages de grêle du 26 mai et du 23 juillet 2009 Impressum Editeur Tous droits réservés 2012 Union intercantonale de réassurance

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité

Assurances de biens et de responsabilité Enquête Juin 2011 Assurances de biens et de responsabilité Inondations du Var des 15 et 16 juin 2010 Bilan chiffré au 31 mai 2011 1 LES INONDATIONS DU VAR DES 15 ET 16 JUIN 2010 SYNTHESE Les conséquences

Plus en détail

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail Rayonnages Inspection & Entretien De l'inspection par les experts au remplacement des pièces de rayonnages défectueuses selon la norme DIN EN

Plus en détail

Présentation de l application Smartphone «Risques Nice»

Présentation de l application Smartphone «Risques Nice» Présentation de l application Smartphone «Risques Nice» Dans le cadre de sa politique de gestion des risques, la ville de Nice a souhaité mettre les nouvelles technologies de l information au service des

Plus en détail

Accord-cadre pour la collaboration intercantonale assortie d'une compensation des charges

Accord-cadre pour la collaboration intercantonale assortie d'une compensation des charges Accord-cadre pour la collaboration intercantonale assortie d'une compensation des charges (Accord-cadre, ACI) du 24 juin 2005 I. Dispositions générales 1. Principes Art. 1 But et champ d'application 1L'Accord-cadre

Plus en détail

Wifi Display Dongle. Guide d utilisateur. Ver 1.1. Tous les noms de marque et marques de commerce sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.

Wifi Display Dongle. Guide d utilisateur. Ver 1.1. Tous les noms de marque et marques de commerce sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Wifi Display Dongle Guide d utilisateur Ver 1.1 Tous les noms de marque et marques de commerce sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Introduction Le Dongle MD01X envoie le contenu du Smartphone

Plus en détail

Politique de sécurité

Politique de sécurité Politique de sécurité 1. Environnement Un CPAS dépend pour son bon fonctionnement d'un ensemble d'éléments: - de son personnel et son savoir-faire (expérience); - de ses informations (données sociales,

Plus en détail

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO Gestion de trafic, gestion des crises hivernales : le suivi et l alerte météo M. Guy LEGOFF Directeur Régional Météo Sud-Est 2, bd du château double 13908 Aix-en-Provence Cedex 2 Tél.: 33 (0)4 42 95 90

Plus en détail

Commission pour la technique de construction

Commission pour la technique de construction Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Commission pour la technique de Récapitulation des concordances admissibles entre la classification

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE CONSEIL FEDERAL SUISSE

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE CONSEIL FEDERAL SUISSE ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE CONSEIL FEDERAL SUISSE RELATIF A L'IMPOSITION DES REMUNERATIONS DES TRAVAILLEURS FRONTALIERS signé à Paris le 11 avril 1983, complété par l'échange

Plus en détail

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles 10.10.2005 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre

Plus en détail

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Repérer, éviter et éliminer les risques d'accidents Chers responsables des routes, Chaque année,

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8. Version du produit : 4

Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8. Version du produit : 4 Sophos Mobile Control Guide d'utilisation pour Windows Phone 8 Version du produit : 4 Date du document : mai 2014 Table des matières 1 À propos de Sophos Mobile Control...3 2 À propos de ce guide...4 3

Plus en détail

Bienvenue auprès de l Assurance immobilière Berne (AIB) Entreprise

Bienvenue auprès de l Assurance immobilière Berne (AIB) Entreprise Bienvenue auprès de l Assurance immobilière Berne (AIB) Entreprise Nous assurons ce que vous avez construit sans pourquoi ni comment. Ainsi, l ensemble des propriétaires immobiliers des environ 400 000

Plus en détail

> Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025. Objectifs et mesures recommandées

> Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025. Objectifs et mesures recommandées > Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025 Objectifs et mesures recommandées 2 > Garantir l approvisionnement en eau à l horizon 2025 OFEV 2014 > Garantir l approvisionnement en eau n est pas

Plus en détail

1. Mon assurance n'offre pas de "petite complémentaire" couvrant une partie des frais de soins dentaires de mon enfant. Que puis-je faire?

1. Mon assurance n'offre pas de petite complémentaire couvrant une partie des frais de soins dentaires de mon enfant. Que puis-je faire? Service dentaire scolaire mis en vigueur au 1 er avril 2007 Questions fréquentes 1. Pas d'assurance complémentaire, que faire? 2. Calcul de la réduction pour enfant à charge (pour l'année transitoire 2007)

Plus en détail

Projet: Stratégie de la mensuration officielle

Projet: Stratégie de la mensuration officielle Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Projet: Stratégie de la mensuration officielle pour les années 2016 à 2019 Projet de texte du 27.02.2015 Editeur

Plus en détail

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission.

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission. Le système bancaire Shvetsarii caractérisé par des règles strictes. Toutes les banques et institutions financières impliquées dans les activités bancaires, doivent s'inscrire auprès de la Commission bancaire

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

La CCM vous remercie de lui offrir la possibilité de donner son avis sur la révision partielle de la LA Mal.

La CCM vous remercie de lui offrir la possibilité de donner son avis sur la révision partielle de la LA Mal. Par courriel Abteilung Leistungen@bag.admin.ch Office fédéral de la santé publique OFSP Division Prestations Schwarzenburgstrasse 165 3003 Berne Zurich, 3 octobre 2014 Consultation sur la révision partielle

Plus en détail

Interfaces pour l'échange de données au sein de la protection civile

Interfaces pour l'échange de données au sein de la protection civile Bundesamt für Bevölkerungsschutz Office fédéral de la protection de la population Ufficio federale della protezione della popolazione Uffizi federal da protecziun da la populaziun Interfaces pour l'échange

Plus en détail

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels

Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Directives pour les mesures de prévention contre des dommages naturels Assuré et rassuré. Dangers gravitationnels Directives pour votre sécurité Dans le cadre du traitement de dommages naturels, l AIB

Plus en détail

Cortado Corporate Server

Cortado Corporate Server Cortado Corporate Server La recette du succès pour la mobilité d entreprise En bref : Solution «MDM» de pointe Sécurité et contrôle maximal Des fonctionnalités «Cloud Desktop» impressionnantes pour la

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de topographie swisstopo swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Le modèle

Plus en détail

KBB 16, PLACE LONGEMALLE CH-1204 GENÈVE. Accords fiscaux sur l imposition à la source : «les accords Rubik» Février 2013

KBB 16, PLACE LONGEMALLE CH-1204 GENÈVE. Accords fiscaux sur l imposition à la source : «les accords Rubik» Février 2013 KBB 16, PLACE LONGEMALLE CH-1204 GENÈVE! Accords fiscaux sur l imposition à la source : «les accords Rubik» Février 2013 Les «accords Rubik» sont une série d accords conclus entre la Suisse et différents

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

portnox pour un contrôle amélioré des accès réseau Copyright 2008 Access Layers. Tous droits réservés.

portnox pour un contrôle amélioré des accès réseau Copyright 2008 Access Layers. Tous droits réservés. portnox Livre blanc réseau Janvier 2008 Access Layers portnox pour un contrôle amélioré des accès access layers Copyright 2008 Access Layers. Tous droits réservés. Table des matières Introduction 2 Contrôle

Plus en détail

La solution idéale pour l intégration au bâtiment

La solution idéale pour l intégration au bâtiment La solution idéale pour l intégration au bâtiment www.solarworld.fr Vos bénéfices Une solution pour l intégration au bâtiment permettant d obtenir de meilleur tarif d achat d électricité. Avec les Sunmodules

Plus en détail

DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE

DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Assurance qualité en protection

Plus en détail

Statuts de l association swissuniversities

Statuts de l association swissuniversities Berne, le 20 janvier 2015 Statuts de l association swissuniversities swissuniversities Effingerstrasse 15, Case postale 3000 Berne 1 www.swissuniversities.ch Statuts de l association swissuniversities

Plus en détail

Nouveau. Jusqu'ici. Aperçu. Qu'offrons-nous en plus à nos clients DTV?

Nouveau. Jusqu'ici. Aperçu. Qu'offrons-nous en plus à nos clients DTV? Horizon Go Aperçu Qu'offrons-nous en plus à nos clients DTV? Jusqu'ici Horizon TV (application iphone/ipad pour les clients DTV) Horizon TV Remote (End of Life) (application iphone/ipad pour les clients

Plus en détail

Newsletter. since 2001. Chère cliente, cher client,

Newsletter. since 2001. Chère cliente, cher client, Newsletter since 2001 3 2015 Chère cliente, cher client, La part des transactions de paiement mobiles est en augmentation et tout semble indiquer que cette tendance va se poursuivre sans s infléchir. Nous

Plus en détail

PREVENTION EVALUATION ET MANAGEMENT DU RISQUE SOCIAL

PREVENTION EVALUATION ET MANAGEMENT DU RISQUE SOCIAL Développer, Optimiser, Maintenir la Performance de lhomme et de lentreprise PREVENTION EVALUATION ET MANAGEMENT DU RISQUE SOCIAL Le «Risque Social» doit être pris en charge comme nimporte quel autre type

Plus en détail

SEO et Mobile, plus qu'une adaptation, un changement de point de vue

SEO et Mobile, plus qu'une adaptation, un changement de point de vue Partenaire : SEO - SEM SEO et Mobile, plus qu'une adaptation, un changement de point de vue PROGRAMME L'année 2014 a clairement été marquée par une progression sans précédent du trafic mobile au détriment

Plus en détail

Enthousiasme? «Protéger les investissements dans l environnement.»

Enthousiasme? «Protéger les investissements dans l environnement.» Enthousiasme? «Protéger les investissements dans l environnement.» Assurance Helvetia pour les installations photovoltaïques. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre assureur suisse.

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

Bonifications pour tâches éducatives

Bonifications pour tâches éducatives 1.07 Généralités Bonifications pour tâches éducatives Valables dès le 1 er janvier 2015 1 Aperçu Les dispositions actuelles de la loi AVS prévoient que lors du calcul de la rente, d'éventuelles bonifications

Plus en détail

Infrastructure de recharge >22kW

Infrastructure de recharge >22kW Directives EVite Directives EVite Infrastructure de recharge >22kW Version 2 1. Le principe EVite... 2 2. Principe... 2 3. Procédure de réalisation d'une station de recharge EVite... 2 3.1. Inscription

Plus en détail

Gestion des services dans l'entreprise Agrarmarkt Austria

Gestion des services dans l'entreprise Agrarmarkt Austria Gestion des services dans l'entreprise Agrarmarkt Austria Bilan après 1 an et demi d'utilisation par Gerhard Dyduch, trésorier de l'adv et chef du service informatique de l'ama En tant que personne morale

Plus en détail

Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat

Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat 26 juillet 2013 Arrêté fixant les attributions et l'organisation des départements et de la chancellerie d'etat Etat au 1 er mars 2015 Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi

Plus en détail

Vertec Engineering L ERP professionnel pour ingénieurs

Vertec Engineering L ERP professionnel pour ingénieurs Vertec Engineering L ERP professionnel pour ingénieurs Gestion simple des projets, clients et prestations la solution modulaire et complète destinée aux ingénieurs Vertec Engineering couvre en un produit

Plus en détail

1. Créer une société en Suisse occidentale

1. Créer une société en Suisse occidentale Nestle, (canton of Vaud) 1. Créer une société en Suisse occidentale Sommaire 1.1 Éligibilité 1.2 Différentes étapes de la création d une société généralités 1.3 Choix de la forme juridique de la société

Plus en détail

Quel système d'exploitation mobile est le plus fiable?

Quel système d'exploitation mobile est le plus fiable? Quel système d'exploitation mobile est le plus fiable iphone, Android et Windows Phone 8 : comment choisir la meilleure plate-forme pour votre entreprise Par Vanja Svajcer, Chercheur principal L'époque

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Service de l aménagement du territoire, Section des permis de construire

AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Service de l aménagement du territoire, Section des permis de construire RÉSEAU DE TÉLÉPHONIE MOBILE INSTANCE RESPONSABLE Service de l aménagement du territoire INSTANCE DE COORDINATION Service de l aménagement du territoire AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives

DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives Comment assurer une expérience utilisateur exceptionnelle pour les applications métier

Plus en détail

Prévention habitation. 20 trucs et astuces pour encore plus de sécurité

Prévention habitation. 20 trucs et astuces pour encore plus de sécurité Prévention habitation 20 trucs et astuces pour encore plus de sécurité 20 trucs et astuces pour encore plus de sécurité! Votre habitation fait évidemment partie des biens que vous souhaitez protéger le

Plus en détail

Guide d utilisation du logiciel

Guide d utilisation du logiciel Guide d utilisation du logiciel Les comptes Le logiciel est entièrement fiable et sécurisé. Il permet aux élus et aux membres de chaque mairie de disposer de deux comptes avec identifiants, mots de passe

Plus en détail

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Business Analytics The way we see it The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Ecrit par A propos de l'étude À la demande de Capgemini, l'economist Intelligence Unit a rédigé le rapport intitulé

Plus en détail

Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014

Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014 Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014 I. Nom, siège, but et activités Art. 1 Nom et siège 1 Le Nouveau Mouvement Européen Suisse (Nomes) est une association au sens des articles 60

Plus en détail

DRT6830B - Droit international public avancé Droit international et européen de l'environnement Syllabus 2010

DRT6830B - Droit international public avancé Droit international et européen de l'environnement Syllabus 2010 DRT6830B - Droit international public avancé Droit international et européen de l'environnement Syllabus 2010 Centre d'études et de recherches internationales de l' (CÉRIUM) Lieu Titulaire Coordonnatrice

Plus en détail

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable Intégration de la Suisse au réseau électrique européen Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable 2 Il est nécessaire d'intégrer le réseau suisse dans le réseau européen pour garantir la

Plus en détail

Leading in Welded Bellows Technology. Soufflets à membranes soudées pour de nombreuses applications.

Leading in Welded Bellows Technology. Soufflets à membranes soudées pour de nombreuses applications. Leading in Welded Bellows Technology Soufflets à membranes soudées pour de nombreuses applications. Solutions complètes innovantes et économes avec soufflets à membrane. Aussi personnalisés que l ensemble

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

La lutte contre la manipulation des dispositifs de protection commence dès l'achat d'une machine.

La lutte contre la manipulation des dispositifs de protection commence dès l'achat d'une machine. La lutte contre la manipulation des dispositifs de protection commence dès l'achat d'une machine. La maison Planzer: la culture de la sécurité au quotidien La manipulation des dispositifs de protection

Plus en détail

Newsletter. since 2001. Chère cliente, cher client,

Newsletter. since 2001. Chère cliente, cher client, Newsletter since 2001 3 2014 Chère cliente, cher client, Nous commençons le numéro d automne de notre newsletter par la présentation d un projet client intéressant: «Le billet en deux clics». Derrière

Plus en détail

Qivivo Thermostat. Simple, efficace, convivial

Qivivo Thermostat. Simple, efficace, convivial Qivivo Thermostat Simple, efficace, convivial Qivivo Thermostat Connecté Le confort au creux de la main Vos clients vont enfin aimer leur thermostat. D usage intuitif, il permet de programmer et de piloter

Plus en détail

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace. Journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Septembre 2010 [Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

Plus en détail

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP R12.5 CA ARCserve Backup CA ARCSERVE BACKUP, LOGICIEL DE PROTECTION DE DONNÉES LEADER DU MARCHÉ, INTÈGRE UNE TECHNOLOGIE DE DÉDUPLICATION DE DONNÉES INNOVANTE, UN

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 23 novembre 2010

DOSSIER DE PRESSE. 23 novembre 2010 DOSSIER DE PRESSE 23 novembre 2010 GROUPAMA, 1 er assureur des communes, au Salon des Maires et des Collectivités Locales 2010 : une édition placée sous le signe de l innovation et de la prévention RELATIONS

Plus en détail

BCV-net - BCV NET-Mobile. Accédez à votre banque 24h/24 et 7j/7

BCV-net - BCV NET-Mobile. Accédez à votre banque 24h/24 et 7j/7 BCV-net - BCV NET-Mobile Accédez à votre banque 24h/24 et 7j/7 Votre banque en ligne BCV-net est la solution simple, rapide et sécurisée de gestion bancaire par Internet. La technologie de pointe utilisée

Plus en détail

Orange et l'uefa lancent la seule application mobile officielle dédiée à l'euro 2012 tm

Orange et l'uefa lancent la seule application mobile officielle dédiée à l'euro 2012 tm communiqué de presse Paris, le 12 avril 2012 Orange et l'uefa lancent la seule application mobile officielle dédiée à l'euro 2012 tm Orange et l'uefa s'associent pour lancer la seule application mobile

Plus en détail

Morcellement du paysage

Morcellement du paysage Morcellement du paysage L indicateur «Morcellement du paysage» montre comment le paysage en dessous de 100 mètres est morcelé par des barrières artificielles telles que des routes ou des zones d habitation.

Plus en détail

Module WIFI HSP1 II HSP2 PREMIUM II HSP6 PALLAZZA III HSP8 LUCCA II HSP8 CATANIA II. Installations- und Bedienungsanleitung WLAN Modul für Pelletofen

Module WIFI HSP1 II HSP2 PREMIUM II HSP6 PALLAZZA III HSP8 LUCCA II HSP8 CATANIA II. Installations- und Bedienungsanleitung WLAN Modul für Pelletofen Module WIFI HSP1 II HSP2 PREMIUM II HSP6 PALLAZZA III HSP8 LUCCA II HSP8 CATANIA II LOCAL GLOBAL Installations- und Bedienungsanleitung WLAN Modul für Pelletofen Mode d emploi Module WIFI pour poêles à

Plus en détail

SOLUTIONS DE SURVEILLANCE DE POINTE. www.motionmetrics.com VERSION FRANÇAISE ENGLISH VERSION DESCRIPTION GÉNÉRALE

SOLUTIONS DE SURVEILLANCE DE POINTE. www.motionmetrics.com VERSION FRANÇAISE ENGLISH VERSION DESCRIPTION GÉNÉRALE ENGLISH VERSION VERSION FRANÇAISE HACIENDO LA MINERÍA MÁS FÁCIL, SEGURA Y CONECTADA DESCRIPTION GÉNÉRALE SOLUTIONS DE SURVEILLANCE DE POINTE www.motionmetrics.com SOLUTIONS DE SURVEILLANCE DE POINTE Motion

Plus en détail

Le management immobilier intelligent

Le management immobilier intelligent APFM-HELPDESK.com Le management immobilier intelligent Base de données accessible à tous APFM-HELP DESK.com Le management immobilier transparent, efficace et intelligent. Vous pouvez réaliser facilement

Plus en détail

Convention Beobank Online et Beobank Mobile

Convention Beobank Online et Beobank Mobile Convention Beobank Online et Beobank Mobile Lisez attentivement cette Convention ("la Convention"). Lisez en tout cas la Section 1 - Conditions générales Beobank Online et Beobank Mobile. Ces conditions

Plus en détail

Sophos Mobile Control Guide d'administration. Version du produit : 4

Sophos Mobile Control Guide d'administration. Version du produit : 4 Sophos Mobile Control Guide d'administration Version du produit : 4 Date du document : mai 2014 Table des matières 1 À propos de Sophos Mobile Control...4 2 À propos de la console Web de Sophos Mobile

Plus en détail

Statuts Psychomotricité Suisse. Contenu. 29 mai 2013, Comité Central Psychomotricité Suisse adopté par les membres lors de l Assemblée générale

Statuts Psychomotricité Suisse. Contenu. 29 mai 2013, Comité Central Psychomotricité Suisse adopté par les membres lors de l Assemblée générale Statuts Psychomotricité Suisse 29 mai 2013, Comité Central Psychomotricité Suisse adopté par les membres lors de l Assemblée générale Contenu 1 Généralités 2 2 Membres 2 3 Organisation 4 4 Finances 9 5

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse 8 septembre 2014 Raphaël Couderc Service de Presse GfK T +33 01 74 18 61 57 raphael.couderc@gfk.com Accessoires connectés : le suivi de l activité physique est une application incontournable.

Plus en détail

Plus de 2,9 Millions Facebook Fans. Plus de 300,000 visiteurs uniques par mois. Plus de 635 000 impressions par mois

Plus de 2,9 Millions Facebook Fans. Plus de 300,000 visiteurs uniques par mois. Plus de 635 000 impressions par mois MEDIA PACK INFO & MEDIAS Holidayguru Une incroyable succes-story et une marque reconnue Médias Depuis Mars 2014, Holidayguru.fr recherche tous les jours les meilleurs offres de voyage sur Internet pour

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner

Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner Livre blanc technique Aperçu plus détaillé du logiciel HP LoadRunner Table des matières Une avancée dans le domaine des tests de performance : la solution HP LoadRunner 3 Terminologie de la solution HP

Plus en détail

Atelier thématique. Mardi 25 juin 2013. Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine ESPACES MULTIMEDIA

Atelier thématique. Mardi 25 juin 2013. Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine ESPACES MULTIMEDIA Mardi 25 juin 2013 Atelier thématique Avenue Gabriel Péri 84110 Vaison-la-Romaine Page 1 / 12 SOMMAIRE Une nouvelle interface pour de nouveaux appareils...3 Passer de l'écran d accueil au bureau...4 Le

Plus en détail

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse BKW Energie SA Alain Schenk Chef Asset Management Réseaux Sion, 6 septembre 2013 Sommaire 1. Groupe et réseau BKW 2. Signification

Plus en détail