CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODERNE & TECHNOLOGIES INTELLIGENTES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODERNE & TECHNOLOGIES INTELLIGENTES"

Transcription

1 CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODERNE & TECHNOLOGIES INTELLIGENTES DOSSIER DE PRESSE SEPT. 2014

2 QU EST-CE QU UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE «INTELLIGENT»? Un chauffage électrique «intelligent» est un mode de chauffage qui s appuie sur des technologies innovantes afin de s adapter au mieux aux rythmes de vie de ses utilisateurs : moments de présence et d absence, imprévus, préférences des utilisateurs, caractéristiques du logement Les appareils de chauffage électrique faisant appel à ces technologies assurent un excellent confort tout en permettant des économies d énergie. Ils sont également très simples à utiliser, et contribuent à une plus grande sérénité des utilisateurs : une fois configurés, plus besoin de s en occuper! LA PROGRAMMATION Configurée appareil par appareil ou de manière centralisée, la programmation offre la possibilité d adapter le fonctionnement de ses appareils selon appareils les pièces du logement et les heures de présence des occupants, afin d optimiser l utilisation de son chauffage et de maîtriser sa consommation d électricité. La programmation permet donc de faire des économies grâce à une consommation responsable. LA DETECTION D OCCUPATION Les systèmes de détection d occupation permettent aux appareils qu ils équipent d ajuster leur mode de fonctionnement et leur consommation consommation en fonction de l occupation réelle du logement, notamment lorsqu ils détectent une présence ou une absence non prévues dans leurs cycles de chauffe. La détection d occupation permet ainsi d assouplir la programmation tout en assurant un confort permanent. LA DETECTION D OUVERTURE / FERMETURE DE FENETRE Une fois activé, ce système disponible sur certains modèles permet à l appareil de détecter la baisse de température associée à l ouverture d une fenêtre dans la pièce. Il cesse alors de fonctionner alors jusqu à ce que le système détecte la remontée de température de la pièce, une fois la fenêtre refermée. L appareil repasse alors en mode Confort. L AUTO-PROGRAMMATION Apparus à partir de 2008, les appareils intelligents équipés de l auto-programmation sont capables de détecter mais surtout de mémoriser et mémoriser d anticiper la présence ou l absence des occupants et donc de s adapter de façon autonome à leurs rythmes de vie. Ils peuvent ainsi mémoriser le temps nécessaire pour réchauffer une pièce et anticiper les cycles de chauffe pour offrir au retour des occupants le confort souhaité. PROGRAMMATION CENTRALISEE OU APPAREIL PAR APPAREIL? Les appareils de chauffage électrique peuvent être équipés de leur propre système de programmation, ce qui permet de configurer le cycle de chauffage d un appareil en particulier. Il s agit d une solution simple et flexible parfaitement adaptée aux petits logements disposant d un ou deux appareils de chauffage. 2 Au-delà, il devient intéressant de recourir à une programmation centralisée qui permet de définir des zones et des cycles de chauffage à l échelle du logement : une température confortable le matin dans la salle de bain ou le soir dans les pièces à vivre, un air plus frais dans les chambres la nuit

3 PROGRAMMATION CENTRALISEE : FIL PILOTE, CPL OU RADIOFREQUENCE? La programmation centralisée permet de programmer tous ses appareils en définissant des zones dans son logement (nuit, enfants, pièces de vie, salle de bains ) et des plages horaires (présence, absence, nuit) afin d adapter au mieux leur fonctionnement aux préférences et rythmes de vie des utilisateurs. Trois solutions existent pour gérer le fonctionnement de ses appareils de manière centralisée. Le fil pilote, standard du marché depuis 1995 Présent dans tous les logements construits depuis le milieu des années 1990, le fil pilote est un fil électrique supplémentaire assurant la liaison de commande entre le programmateur et les appareils de chauffage. Le CPL, ou courant porteur en ligne Le CPL permet de transférer des informations numériques via les lignes électriques déjà installées dans le logement. Fonctionnant sur le câblage électrique standard, cette solution est très bien adaptée à la rénovation de logements. Les appareils de chauffage doivent alors être compatibles avec le CPL, c est-à-dire équipés d un récepteur CPL. La radiofréquence (sans fil) Il s agit d une programmation sans fil. Les plages horaires, zones et préférences de température sont d abord définies dans un boîtier puis les informations de programmation sont transmises depuis le boîtier vers les appareils de chauffage, qui doivent être équipés d un récepteur radiofréquence. Ce type de centrale fonctionne avec des piles et ne requiert donc aucune installation électrique spécifique. Comment choisir sa technologie de programmation centralisée? Avant de choisir sa solution de programmation centralisée, il est nécessaire de tenir compte de la date de construction de son logement, de son installation électrique ainsi que du budget envisagé pour l achat et l installation des appareils et de la programmation. Solutions de programmation Disponible dans tous les logements Nécessitant l achat et l installation d une centrale de programmation Nécessitant l achat et l installation de récepteurs spécifiques sur les appareils Fil pilote Non (logements construits depuis 1995, à confirmer avec un professionnel) Oui Non (récepteur disponible de base sur tous les appareils) CPL Oui (demander conseil à un professionnel) Oui Variable (récepteur de base ou en option sur les appareils, selon les modèles) Radiofréquence (sans fil) Oui Oui Oui 3

4 LES GRANDES INNOVATIONS DU CHAUFFAGE ELECTRIQUE MODERNE Ces 25 dernières années, le chauffage électrique a beaucoup évolué. Grâce à une dynamique constante d innovations et au respect de normes de plus en plus exigeantes, les fabricants proposent aujourd hui des appareils très performants, confortables et simples à utiliser. LES GRANDS AXES D AMELIORATION DU CHAUFFAGE ELECTRIQUE Plus de performance grâce à la régulation électronique Tous les appareils récents disposent de systèmes de régulation électronique qui contrôlent la température toutes les 40 secondes et permettent de maintenir au 1/10ème de degré près la température de confort choisie par l utilisateur. Priorité au confort lors de la conception des appareils La conception-même des appareils de chauffage électrique a été améliorée afin de permettre une meilleure restitution de la chaleur, plus homogène et plus stable dans le temps, et ainsi d accroître le confort ressenti par les utilisateurs. Des technologies embarquées simples à utiliser Toutes les technologies embarquées sur les appareils contribuent à une plus grande simplicité d usage, à un meilleur confort pour l utilisateur et à des économies d énergie importantes. Cette catégorie inclut notamment les technologies intelligentes présentées précédemment, mais également des fonctionnalités comme l indicateur de consommation ou la fonction température idéale, qui permettent aux utilisateurs de choisir plus facilement la température leur offrant le meilleur rapport entre confort et économies d énergie. Un choix de plus en plus large en matière de design Un large choix de formes, de tailles, de couleurs et de matériaux existent en matière de chauffage électrique. Appareils horizontaux ou verticaux, portes et miroirs chauffants, sculptures, tableaux, radiateurs en verre ou en teck massif, appareils sur mesure Les fabricants proposent aujourd hui une grande variété d émetteurs qui s adaptent parfaitement aux particularités de chaque logement et aux goûts des utilisateurs. Chiffre-clé «conso» : quels types de logements le chauffage électrique équipe-t-il? En 2011, 34% des ménages français étaient équipés de chauffage électrique pour leur résidence principale, soit un total de 9,5 millions de logements. Source : Données CEREN issues des Chiffres clé du bâtiment, ADEME, édition

5 OBJECTIF : TOUJOURS PLUS DE CONFORT ET D ECONOMIES D ENERGIE Confort thermique Economies d énergie Années Appareils connectés avec le distributeur d électricité (Smart Grid Ready) Radiateurs intelligents Appareils connectés avec l utilisateur Années 1970 Fin des années Radiateurs électriques Appareils rayonnants Appareils à régulation électronique Premiers convecteurs Convecteurs à sortie frontale Pourquoi le remplacement des appareils anciens est-il un enjeu important? Aujourd hui, en France, près de 15 millions d appareils de chauffage électrique datent des années 1970 et Ces appareils dits «de 1ère génération» ne bénéficient pas des nombreuses innovations réalisées ces 25 dernières années. Ils consomment beaucoup plus que ceux de dernière génération et ne procurent pas un confort thermique satisfaisant à leurs utilisateurs. Cette situation concerne près de 3 millions de foyers. Pourtant, des appareils très performants existent. La modernisation du parc d appareils de chauffage électrique représente bien un enjeu à l échelle du pays et participera à l objectif de réduction des consommations énergétiques nationales. 5

6 INSTALLER & CONFIGURER SES APPAREILS INTELLIGENTS 1/ INSTALLATION Selon les préférences des utilisateurs, il est possible d installer soi-même ses nouveaux appareils ou de faire appel à un professionnel. Cette dernière solution, recommandée par les fabricants, garantit une installation optimale et sécurisée, notamment au niveau électrique. Le chiffre-clé «Conso» : qui se charge d installer les nouveaux appareils? Selon une étude TNS Sofres pour le GIFAM (2011), environ 2/3 des appareils de chauffage électrique sont installés par des professionnels. Le tiers restant est installé directement par les particuliers. 2/ CONFIGURATION En fonction des technologies choisies, la configuration des appareils de chauffage électrique moderne se fait de façon différente : Simple activation de la fonction : détection de présence et d ouverture de fenêtre, auto-programmation Programmation par appareil : définition des plages horaires et modes à utiliser (Confort, Eco) Programmation centralisée : le recours à un professionnel est la solution idéale car elle permet d optimiser la programmation pour qu elle s adapte parfaitement aux rythmes et besoins de chacun. Le chiffre-clé «Conso» : quelle température fait-il dans les logements français? Les besoins thermiques ne sont pas les mêmes selon les pièces du logement, les moments de la journée et les utilisateurs (âge, état de santé, préférences...). D après une étude TNS Sofres pour le GIFAM (2011), durant les périodes froides, les Français ont une température moyenne de 19 C dans leur logement : 19,7 C dans les pièces à vivre, 19,5 C dans la salle de bain, 17,9 C seulement dans les chambres à coucher. Les habitudes varient également selon les pays. Une étude TNS Infratest pour Vaillant (2012) indique ainsi que les températures moyennes dans les logements italiens sont légèrement plus élevées qu en France : 20 C dans les pièces à vivre, 19,5 C dans la salle de bain et 19 C dans les chambres. 6

7 QUATRE FAMILLES D APPAREILS LE CONVECTEUR ELECTRIQUE Comme son nom l indique, le convecteur fonctionne grâce à la convection naturelle, selon un principe simple de boucle : l air froid, qui se trouve naturellement en bas de la pièce, est chauffé par la résistance du convecteur. L air réchauffé monte alors vers le plafond puis, en se refroidissant, redescend pour être à nouveau chauffé par la résistance, et ainsi de suite. LE PANNEAU RAYONNANT Les panneaux rayonnants chauffent par convection et par rayonnement, c est-àdire par ondes infrarouges. Cette combinaison procure un confort thermique et une chaleur agréables. A l intérieur de l appareil, une résistance chauffe une plaque rayonnante qui diffuse ensuite sa chaleur à travers sa façade en «nid d abeilles». Cette chaleur est transmise aux parois et objets environnants puis à l air ambiant, procurant ainsi une sensation de chaleur plus naturelle. LE RADIATEUR ELECTRIQUE La grande capacité de rayonnement de ces appareils facilite la diffusion d une chaleur douce et très naturelle. L inertie thermique des radiateurs leur permet d emmagasiner la chaleur dans leur corps de chauffe pour ensuite la diffuser doucement et de façon homogène dans toute la pièce. Les radiateurs électriques ayant des températures de corps de chauffe faibles, ils préservent la qualité de l air de la pièce (pas d air sec). LE RADIATEUR SECHE-SERVIETTES Le radiateur sèche-serviettes est l appareil de chauffage de confort par excellence. Destiné à la salle de bains, il diffuse sa chaleur à l ensemble de la pièce ainsi qu aux serviettes posés dessus (ou torchons, pour le cas de certains modèles destinés à la cuisine). Il diffuse une chaleur constante mais néanmoins réactive. Il existe des modèles équipés d un système de ventilation d appoint, pour accélérer la montée en température de la pièce. QUE DISENT LES UTILISATEURS D APPAREILS INTELLIGENTS? «L appareil se gère tout seul, on l oublie» «C est d une simplicité enfantine» «On ne s occupe de rien!» «Cela apporte une sensation de liberté» «Ça chauffe quand on en a besoin» «C est un système hyper facile à gérer» 7

8 QUI SOMMES-NOUS Les fabricants de chauffage électrique moderne Les grandes marques de chauffage électrique moderne membres du GIFAM sont les marques du groupe Atlantic (Atlantic, Thermor, Sauter), les marques du groupe Muller (Airélec, Applimo, Campa, Noirot) et les marques du groupe Zehnder (Acova, Runtal, Zehnder). Ces entreprises emploient près de personnes en France, réparties sur 17 sites industriels, pour la conception et la fabrication de leurs appareils. Le GIFAM (Groupement Interprofessionnel des Fabricants d Appareils d Equipement Ménager) Organisation fédératrice de l Industrie des Appareils Ménagers, le GIFAM rassemble une cinquantaine d entreprises, grands groupes multinationaux et PME. Le GIFAM a pour mission de soutenir l activité industrielle des grandes marques de l électroménager et du thermique électrique, de défendre leurs intérêts communs, d animer et de promouvoir la filière, en soutenant l innovation et la qualité. CONTACTS PRESSE Site Internet Service de presse (agence MAARC) Marine Pellan

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Système de chauffage Alde Sûr, économique et respectueux de l environnement

Système de chauffage Alde Sûr, économique et respectueux de l environnement Système de chauffage Alde Sûr, économique et respectueux de l environnement Tableau de commande à écran tactile Tous les réglages du système de chauffage se font sur l écran tactile du tableau de commande,

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido. Principe de fonctionnement de la façade active Lucido K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.doc 0. Préambule Le présent document est élaboré dans le but

Plus en détail

CHAUFFAGE RADIANT RÉCHAUFFER LA MAISON AVEC UN PLANCHER CHAUFFANT. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie

CHAUFFAGE RADIANT RÉCHAUFFER LA MAISON AVEC UN PLANCHER CHAUFFANT. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie CHAUFFAGE RADIANT RÉCHAUFFER LA MAISON AVEC UN PLANCHER CHAUFFANT www.rehau.com Construction Automobile Industrie DÉCOUVREZ LE CONFORT Votre maison est un refuge où vous pouvez relaxer, bâtir des souvenirs

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

LA VAPEUR ET LA FUMÉE S ÉVAPORENT INSTANTANÉMENT MIRACLE-LINE

LA VAPEUR ET LA FUMÉE S ÉVAPORENT INSTANTANÉMENT MIRACLE-LINE LA VAPEUR ET LA FUMÉE S ÉVAPORENT INSTANTANÉMENT MIRACLE-LINE UNE NOUVELLE ÈRE DONNE SA PLACE À L ESSENTIEL Miracle-Line Vous n avez encore jamais vu la vapeur et la fumée disparaître de la sorte : aussi

Plus en détail

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains AÉROVOLTAÏQUE V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains Photos non contractuelles www.gseintegration.com L'alliance des économies d'énergie et du confort thermique Édito L énergie solaire est indispensable

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

CAMPING-CAR. La chaleur douce et silencieuse

CAMPING-CAR. La chaleur douce et silencieuse CAMPING-CAR La chaleur douce et silencieuse Une technologie écologique pour votre bienêtre. Le système Alde à eau caloporteuse vous procure un confort inégalé. Au-delà d'une chaleur homogène et silencieuse,

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

kst ag Module thermoactif klima system technologie klima system technologie

kst ag Module thermoactif klima system technologie klima system technologie kst ag Module thermoactif system klima technologie klima system technologie 2 Confort climatique et bien-être Le module thermoactif de KST AG intègre la masse du bâtiment dans la gestion énergétique du

Plus en détail

Je veux de confort et de dépenses énergétiques

Je veux de confort et de dépenses énergétiques CAtAlogue professionnel 2012 Chauffage électrique gestion d énergie Chauffeeau nouvelles énergies Chauffeeau électriques solutions industrielles Je veux de confort et de dépenses énergétiques Sommaire

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Répartition individuelle des frais de chauffage Guide d'information à l'usage des occupants LE RÉPARTITEUR ÉLECTRONIQUE TECHEM Compter une énergie précieuse Vos répartiteurs de chauffage

Plus en détail

le chauffage, la régulation, l eau chaude

le chauffage, la régulation, l eau chaude Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude L HABITAT INDIVIDUEL SOMMAIRE Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude Un confort optimal

Plus en détail

Se chauffer sans gaspiller

Se chauffer sans gaspiller L habitat AGIR! Se chauffer sans gaspiller Réussir la rénovation de son chauffage et de sa production d eau chaude sanitaire Édition : mars 2015 sommaire glossaire introduction Logements existants : diminuez

Plus en détail

LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE

LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE L'énergie est notre avenir, économisons-la! LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE L avis des Experts Economies d énergie : + Répartition homogène de la température et confort optimal. + Gain d espace

Plus en détail

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 2 atlantic Avec ATLANTIC, Fabriqué en France vous trouverez toujours le chauffe-eau

Plus en détail

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection)

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection) J économise mon énergie CHAUFFAGE HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - mise à jour septembre 2014 (nouvelle collection) Je m informe DÉFINITIONS Energie primaire, énergie fi nale L énergie primaire est l

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

SYSTÈME DE DALLE ACTIVE ACTIV+ TEMPÉRISATION DE DALLE POUR CHAUFFER OU RAFRAÎCHIR LE CONFORT POUR LE TERTIAIRE

SYSTÈME DE DALLE ACTIVE ACTIV+ TEMPÉRISATION DE DALLE POUR CHAUFFER OU RAFRAÎCHIR LE CONFORT POUR LE TERTIAIRE TEMPÉRISATION DE DALLE POUR CHAUFFER OU RAFRAÎCHIR LE CONFORT POUR LE TERTIAIRE *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie Les bâtiments tertiaires possèdent des équipements

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE.

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts...

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... Le Chauffage Individuel en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... www.ale-lyon.org >> Quel est le meilleur système de chauffage chez moi? Il n y a pas de réponse unique, chaque logement et chaque

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS MODES DE CHAUFFAGE

LES DIFFÉRENTS MODES DE CHAUFFAGE Les dispositifs de régulation La régulation : mode spécifique de fonctionnement permettant de maintenir une valeur (de température, de débit, de pression ) dans certaines limites préalablement définies.

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

La régulation du chauffage individuel

La régulation du chauffage individuel Guide Pratique La régulation du chauffage individuel La température idéale, où vous voulez, quand vous voulez L HABITAT RÉCONCILIONS PROGRÈS ET ENVIRONNEMENT L A T E M P É R AT UR E I D É A L E, O Ù VO

Plus en détail

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Chauffage individuel 2 9 10 CONNAÎTRE > Chauffage central à eau > Chauffage par pièce > Autres systèmes REGARDER > Energies utilisées > Consommations > Inconforts ENTRETENIR > Contrat de

Plus en détail

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical FRnOG, 25/01/2013 Marilyn, un datacenter vertical www.celeste.fr Marilyn, un datacenter vertical Pourquoi un datacenter? Pourquoi l air? Pourquoi vertical? Qui est CELESTE? CELESTE est fournisseur d accès

Plus en détail

>> Une solution pour chaque projet

>> Une solution pour chaque projet Dossier spécial eau chaude sanitaire JUIN 2013 L eau chaude sanitaire par De Dietrich >> Une solution pour chaque projet solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Le Confort Durable L eau chaude

Plus en détail

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet des systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage (SRCED) et: Comment

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité L œil sur la sécurité SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil AVANTAGES Protège votre maison et donne plus de sécurité à votre famille. La sécurité est une valeur fondamentale pour

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

MIEUX CHOISIR ET PASSER À L ACTION

MIEUX CHOISIR ET PASSER À L ACTION GUIdE du CHAUffAGE Edition 2012 ELECTRIqUE MIEUX CHOISIR ET PASSER À L ACTION SOMMAIRE p 4 : p 9 : Bien connaître pour bien choisir Pourquoi choisir le chauffage électrique? Les différents systèmes de

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Basé sur l expérience, piloté par l innovation L activation du noyau de béton : un système bien conçu, économe et durable. Construire selon ce principe,

Plus en détail

Temp-Classic XS. Ce chariot buffet comprend un compartiment four de 4 x 1/1 GN ainsi qu un compartiment neutre de 2 x 1/1 GN.

Temp-Classic XS. Ce chariot buffet comprend un compartiment four de 4 x 1/1 GN ainsi qu un compartiment neutre de 2 x 1/1 GN. Temp-Classic Temp-Classic Temp-Classic transforme incontestablement votre repas en un moment fort. Les couleurs, les odeurs et le choix: vous servez instantanément à vos clients la tentation raffinée d

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013

fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013 fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013 2 Systèmes de chauffage au sol Le chauffage au sol est sans doute le type de chauffage le plus répandu de nos jours. Par rapport aux radiateurs,

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

SAUTER EY-modulo 5. La gestion technique des bâtiments à la perfection.

SAUTER EY-modulo 5. La gestion technique des bâtiments à la perfection. SAUTER EY-modulo 5 La gestion technique des bâtiments à la perfection. Le nouveau SAUTER EY-modulo 5 ouvert, efficace, multifonctionnel. La technologie de pointe SAUTER pour les exigences les plus élevées

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES Le cœur du produit de pointe que nous avons étudié et réalisé pour le secteur médical est représenté par le nouveau thermostat électronique HACCP, de série

Plus en détail

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid : Exemple CANOPEA. Xavier Brunotte info@vesta-system.

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid : Exemple CANOPEA. Xavier Brunotte info@vesta-system. Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid : Exemple CANOPEA Xavier Brunotte info@vesta-system.com Agenda Vesta-System et principe de son gestionnaire de son gestionnaire

Plus en détail

Tout savoir sur le. gaz naturel. www.grdf.fr. L énergie est notre avenir, économisons-la!

Tout savoir sur le. gaz naturel. www.grdf.fr. L énergie est notre avenir, économisons-la! Tout savoir sur le gaz naturel L énergie est notre avenir, économisons-la! www.grdf.fr Tout savoir sur le gaz naturel Découvrez GrDF p. 1 Une énergie performante p. 8 Le gaz naturel, une énergie d avenir

Plus en détail

Des plafonds malins. pour des projets futés

Des plafonds malins. pour des projets futés Des plafonds malins pour des projets futés Nous maîtrisons notre métier. Et votre projet. Pionnier autrefois, leader aujourd hui. Interalu n est pas un nouveau-venu dans le domaine des plafonds et des

Plus en détail

GAMME RÉSIDENTIELLE ET PETIT TERTIAIRE

GAMME RÉSIDENTIELLE ET PETIT TERTIAIRE GAMME RÉSIDENTIELLE ET PETIT TERTIAIRE pompe à chaleur air-air MURAL SUPER DAISEIKAI MURAL SUZUMI+ MURAL AVANT MURAL KRT/KRTP Super Digital Inverter & Digital Inverter CONSOLE UFV MONOSPLITS MURAL & CONSOLE

Plus en détail

Eskimo allie la beauté du design à l excellence technique de ses systèmes de chauffage.

Eskimo allie la beauté du design à l excellence technique de ses systèmes de chauffage. Importateur Eskimo allie la beauté du design à l excellence technique de ses systèmes de chauffage. Le système Eskimo Star est encore amélioré en 2009 avec la nouvelle génération de conve c t e u r s OUTLINE

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

Guide de dimensionnement des radiateurs à eau chaude. pour accompagner les professionnels de la filière

Guide de dimensionnement des radiateurs à eau chaude. pour accompagner les professionnels de la filière Guide de dimensionnement des radiateurs à eau chaude pour accompagner les professionnels de la filière Le système à eau chaude : polyvalent, évolutif et multi-énergies Le système de chauffage basé sur

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Les règles d or de la. con struction écologique. Rénover l habitat. écologique économique climatiquement. en énergie sain durable

Les règles d or de la. con struction écologique. Rénover l habitat. écologique économique climatiquement. en énergie sain durable Les règles d or de la con struction écologique Rénover l habitat écologique économique climatiquement neutre peu gourmand en énergie sain durable Le Centre suisse d études pour la rationalisation de la

Plus en détail

Cafés, hôtels et restaurants Confort & gestion de l énergie

Cafés, hôtels et restaurants Confort & gestion de l énergie ** * Chauffage, climatisation, ECS, GTC Cafés, hôtels et restaurants Confort & gestion de l énergie économie créateur d energie, de solutions confort innovantes et simplicité d utilisation 1 / Cafés, hôtels

Plus en détail

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques.

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Objectifs : 1 Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Appréhender les technologies utilisées dans ce domaine. Comparer ces technologies en fonction des contraintes d installation. Simuler

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 2014-09-3370 Valable jusqu au :... 29/09/2024 Type de bâtiment :... Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

RANGEMENT ET NETTOYAGE EFFICACE DU CLOS DU SART

RANGEMENT ET NETTOYAGE EFFICACE DU CLOS DU SART RANGEMENT ET NETTOYAGE EFFICACE DU CLOS DU SART Toute anomalie, détérioration ou problème de propreté à votre arrivée devra être signalé avant votre activité dans la salle afin qu il n y ait pas de malentendu

Plus en détail

La certification en pratique

La certification en pratique La certification en pratique Aspects "systèmes" Frédéric Renard Icedd 1 Sommaire PARTIE 1 : Rapport partiel Cadre réglementaire Arbre de décision «systèmes» application sur des cas concrets En pratique

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Note technique Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Version / Date Version 1.0 du 06/02/2012 Auteur David Chénier 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

BOÎTIERS EN INTÉRIEURS

BOÎTIERS EN INTÉRIEURS WWW.BATKO.COM FRC-LCD La série de boîtiers intérieurs FRC-LCD procure protection contre le vol, vandalisme et restreint l accès aux boutons et dispositifs. La protection est assurée par une construction

Plus en détail

des économies d énergie

des économies d énergie Apprendre à faire des économies d énergie dans son logement Parlons-en! Économies d eau et d énergie dans l habitat = amélioration du pouvoir d achat À la maison, tous les gestes ont un impact sur notre

Plus en détail

Etude des Consommations Electriques et Mesures de Températures dans les bureaux d AMOES

Etude des Consommations Electriques et Mesures de Températures dans les bureaux d AMOES Etude des Consommations Electriques et Mesures de Températures dans les bureaux d AMOES 22/04/2011 AMOES Vincent Laniesse - SOMMAIRE - 1. Objectifs... 2 2. Description des bureaux... 2 3. Métrologie mise

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

io-homecontrol de Somfy pour protection solaire

io-homecontrol de Somfy pour protection solaire io-homecontrol de Somfy pour protection solaire e x c l u s i v i t é Pour ceux qui exigent le meilleur pour leur maison et terrasse! i o - h o m e c o n t r o l d e S o m f y p o u r p r o t e c t i o

Plus en détail

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 Complètement sans fil Installation DIY (Do It Yourself = Faites-le vous-même ) Application mobile Communications 3G Grande simplicité,

Plus en détail

Systèmes air/eau. Guide de conception. pour la climatisation. The art of handling air

Systèmes air/eau. Guide de conception. pour la climatisation. The art of handling air Systèmes air/eau pour la climatisation Guide de conception The art of handling air Guide de conception Systèmes air-eau pour la climatisation Table des matières Expérience et innovation 3 Air eau 4 Aperçu

Plus en détail

Le choix du système de chauffage dans les logements neufs

Le choix du système de chauffage dans les logements neufs Le choix du système de chauffage dans les logements neufs Constats et propositions Octobre 2007 D après une enquête conduite par Batim-Etudes auprès des maîtres d ouvrages (particuliers et professionnels)

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail